Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ancienne Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Rivalité professionnelle    Lun 11 Sep 2017 - 20:55

La matinée perle l’herbe fraîche de gouttelettes, toutes reflétant les lueurs chaudes en provenance de l’horizon. Je marche, pensive… Il fait frais… trop frais. Le ciel perd de plus en plus de ces couleurs, c’est indéniable, l’hiver arrive… Mes prochaines sorties risquent d’en être compliquées.

J’aperçois déjà la clairière que je suis venu chercher. Je la connais si bien que je pourrais la cartographier de tête… Du moins si elle ne continuait pas sans cesse de changer légèrement de forme.

Alors que je plonge ma main dans une de mes nombreuses poches, tentant d’y cueillir du papier vierge, j’aperçois une silhouette… Posé au milieu de la brume matinale, un homme est debout. Ses yeux semblent se balader, comme le ferait les miens, sur toutes les courbures de l’endroit. Les quelques outils sur lesquels mon regard se pose confirme mon hypothèse : C’est lui aussi un cartographe.

Curieuse d’apercevoir si tôt une vie ici, de plus celle d’un comparse, je m’avance… Je n’ai jamais entendu parler d’un autre cartographe dans la région, intriguée je cherche à deviner qui il est. Tout en marchant vers lui je réfléchis et dis à voix basse :

« Habillé comme ça… ? Un pirate.»

Me parlant à moi-même, je me rassure et me réchauffe.
« Du Jolly ? Oui, j’aurais entendu parlé de lui s’il était du port également. »

Je n’ai pas pour habitude de vendre des croquis aux pirates du capitaine, et ce n’est pas pour m’en déplaire. Je me méfie de ceux-là plus que des autres. Il ferait sens qu’ils aient un cartographe à bord également…

Sans certitude sur mes théories, je me rapproche de lui et arrive à distance. L’étranger ne tardera pas à me remarquer également… La main dans le dos, prête à chercher mon tromblon, je décide de faire le premier pas :

« Bonjour l’ami. »
Revenir en haut Aller en bas
Salazar Reis
avatar

☠ Navigateur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 115
✘ SURNOM : Le flutiste
✘ AGE DU PERSO : 35 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Bientôt
✘ LIENS : Dans le désert, suis le son de la flute

Mon présent est pluvieux.
Mon passé est rempli de trésors.
Mon futur te regarde Invité



MessageSujet: Re: Rivalité professionnelle    Lun 18 Sep 2017 - 16:12

Il était encore tôt et plus de la moitié du bateau dormait encore. Salazar s'était aventuré hors du navire pour pouvoir se mettre au travail. C'était une idée qui lui était venu comme ça, d'un coup, alors qu'il ne trouvait plus le sommeil. Il s'était levé et avait escaladé les corps endormis pour arriver jusqu'aux embarcations. L'océan et le port était rempli de brumes, les gens dormaient encore et tout était calme. Au loin, il voyait les élevages et même eux se reposaient paisiblement. Tout était comme empli de blanc, l'air était frais et la rosée se formait sur les plantes. Le flûtiste inspira un grand coup, ouvrant ses poumons. Il n'avait pas froid avec sa grosse cape. Tout était agréable. Il se dit alors que se rendre ici était la meilleure idée qu'il ait jamais eu. Il chercha un coin du port intéressant et s'y assit. Il avait l'océan devant lui, le navire au loin, les pâturages sur sa gauche bien plus loin et les habitations et divers commerces derrière lui. Il se dit que c'était le moment rêvé pour cartographier les lieux.

D'habitude, il n'essayait même pas, conscient qu'il y avait bien trop de monde dans les rues pour pouvoir faire un travail consciencieux. Et puis, au début, il n'en avait pas eu besoin : il y avait encore les plans de construction. Et puis une maison s'était construite, et une autre, et encore une, sans compter des troupeau qui apparaissaient, du bayou... et au final, tout avait bien changé et le port s'était agrandit, grignotant chaque espace qu'il pouvait. Désormais, les plans d'origine n'avaient plus aucun rapport avec ce qu'il avait sous les yeux. Ils étaient même ridiculement petits.

Aussi, plongé qu'il était dans son travail, il n'entendit pas la jeune femme arriver dans son dos, ni même ses murmures. Il était concentré sur sa tâche et sursauta en entendant la voix :


-Bonjour l’ami.

Il se retourna brusquement et scruta la nouvelle venue. Son premier réflexe fut de penser qu'il s'agissait d'une fille de joie, même si elle n'en avait pas le profil. Salazar était encore vieux jeu sur de nombreux points, ou peut être tout simplement con. Il finit tout de même par répondre d'un ton qui ne se voulait pas très froid :

-Bonjour mademoiselle. Je ne pensais pas qu'il y aurait d'autres personnes de si bon matin.

Sauf qu'il ne sut pas trop quoi dire après, et d'ailleurs il ne savait pas pourquoi on lui parlait. Aussi continua-t-il :

-Puis je vous aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Rivalité professionnelle    Sam 30 Sep 2017 - 23:31

L’homme se retourne, me scrute. Il prend quelques secondes avant de me répondre…
« Puis-je vous aider ? »

Si son ton semble amical, sa posture l’est moins. Son regard se balade de mes pieds jusqu’à la tête d’une étrange manière… Il cherche… Se demande-t-il si je le veux du mal ? Espérant calmer le jeu au plus vite, je réponds d’une voix agréable :

« Non pas spécialement, c’est gentil. »

Je continu ensuite :
« Je vous ai vu et je me suis dit qu’il serait bien mal aimable de ne pas vous saluer. »

Accompagnant mes mots, une fine buée sort de ma bouche. Le froid humide alors oublié par la marche fait son retour. Il profite de mon immobilité pour me mordre à nouveau… Je rapproche mes gants sur ma bouche et souffle lentement, essayant de les réchauffer.

« Et puis on risque de se croiser plusieurs si tous deux prenons la mesure sur ce sentier. » Dis-je alors, trahissant volontairement la raison de ma venue.

Peut-être a-t-il des choses intéressantes à partager, de bonnes cartes ou des techniques inédites ? Concluant l’interlude d’un léger sourire amical, je me retourne et reprend position quelques mètres en arrières. En marchant je lâche une dernière réplique :

« Si vous avez besoin de papier, j’en ai amené bien plus qu’il ne faut. N’hésitez pas. »

Désireuse de rester seule, je suis également curieuse. Cette contradiction transparaît dans mes gestes et mes paroles... Je m'éloigne et pourtant lui donne matière à répondre...
Revenir en haut Aller en bas
Crocodile & Cie
avatar



✘ AVENTURES : 286

MessageSujet: Re: Rivalité professionnelle    Dim 22 Oct 2017 - 23:05

Si l'intervention ne vous convient pas, demandez à l'Ombre de la supprimer.
Que vois-je ?




Soudain, une étrange créature surgit de la brume matinale, secouée de spasmes étranges et de gargarismes peu ragoûtants. Un gobelin ? un lutin maléfique ? un enfant un peu abimé ? Nul ne le sait, mais déjà la chose se jette dans le dos de la femme, tire son écharpe, griffe ses épaules, avant de lui dérober les effets nichés dans ses poches !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salazar Reis
avatar

☠ Navigateur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 115
✘ SURNOM : Le flutiste
✘ AGE DU PERSO : 35 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Bientôt
✘ LIENS : Dans le désert, suis le son de la flute

Mon présent est pluvieux.
Mon passé est rempli de trésors.
Mon futur te regarde Invité



MessageSujet: Re: Rivalité professionnelle    Mer 25 Oct 2017 - 21:23

Salazar était toujours aussi méfiant envers cette jeune femme. Il la fixait donc toujours, tout en l'écoutant.
Son sixième sens de gros con arriéré et misogyne lui soufflait que c'était une ennemie, qu'il y avait quelque chose de louche derrière tout cela. Aussi même ses paroles de pur politesse lui parurent des insultes. Et enfin, elle lâcha la vraie raison de sa venue.

-Et puis on risque de se croiser plusieurs si tous deux prenons la mesure sur ce sentier.
-Ah oui ?

Elle souriait la garce ! Elle se moquait de lui, il le sentait ! Après tout, elle venait le défier (ou pas) dans son propre domaine, sur son propre plateau. Il commençait à avoir une idée de qui elle était. Il avait bien entendu entendu parler de cette cartographe qui sévissait dans le coin, vendant toute sorte de cartes à bon prix. Cependant il avait toujours cru que c'était un homme, un ancien cartographe, un collègue qui se serait installé dans le port afin d'alléger ses vieux jours, comme bon nombre avait fait. Aussi, même si cela lui avait fait crispé des dents au début et qu'il avait tout de même traqué la moindre faute afin de faire perdre toute crédibilité, il n'avait pas pris position contre officiellement, n'avait rien dit à trop haute voix et s'était contenté de persifler.

Sauf que là, les choses étaient différentes. Il avait enfin un visage à mettre sur cet inconnu, et qui plus est, un visage féminin d'une ancienne garçonne perdu (car cela ne pouvait pas être quelqu'un de l'équipage, n'est ce pas ?). Tout ce qu'il détestait. Aussi maintenant ne se priverait il plus de faire des attaques ouvertes. D'ailleurs la voilà qui le fuyez avant de lui dire :


-Si vous avez besoin de papier, j’en ai amené bien plus qu’il ne faut. N’hésitez pas.
-Non, ça ira. J'ai tout ce qu'il me f... Oh punaise.

Le "Oh punaise" faisait référence à la créature qui venait de sortir de la brume et se jeter sur le dos de la jeune femme. Son premier réflexe fut d'imiter le poisson rouge. La seconde fut de penser que c'était un signe du ciel et qu'il fallait donc le respecter : Courage fuyons !
Mais alors qu'il voyait que le gobelin (?) volait des affaires à la dame, une idée lui vint alors. S'il la sauvait héroïquement, il pourrait se donner le beau rôle et lui faire comprendre que ce n'était pas sa place et qu'elle devrait plutôt retourner à des occupations de femme. Cela avait totalement du sens pour lui aussi fut il prit d'une soudaine énergie qui le fit crier.

Il se rua sur la créature en criant comme un idiot et lui infligea un coup de boule qui le sonna un peu au passage. Cela eut cependant l'effet de la faire se décrocher et tomber. Puis, au couteau, il tenta maladroitement de la toucher, ce qui marcha plus ou moins et la fit déguerpir. Dans une position qu'il pensait héroïque, il hurla :

-ET NE REVIENS JAMAIS SALE PIAF !

C'était pas un piaf.
Il se tourna vers Helena et, grand seigneur bourrin, lui tendit une main pour l'aider à se relever.


-Vous n'avez rien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Rivalité professionnelle    Dim 12 Nov 2017 - 10:23

Pensant la courte rencontre terminée, je m’avance alors proche du rivage, comme à mon habitude, pour y tracer mes premiers relevés. J’attendais de lui une possible réponse, mais visiblement rien ne vient…

Rien, sauf cette chose ! Une créature horrible bondit de l’épaisse brume et se jette moi. Mon dos, mon manteau, mon écharpe, rien est épargné. Des fines griffes commencent à me lacérer… Je tente de la saisir, en vain… Sa petite taille lui permet de m’échapper, de grimper, glisser, mordre, sans que je puisse l’attraper !

Alors, j’essaye… mes mains parviennent finalement à attraper la crosse de mon fusil, toujours à mon épaule, et le ramènent vers l’avant… Alors que je pensais le sort de la créature déjà scellé, mon canon s’approchant dangereusement de sa tête, je suis surprise par d’étranges cris.

Le garçon de tout à l’heure se rue sur moi, agitant les bras et la tête en avant. Tête qui d’ailleurs s’en vient heurter celle du monstre. Il lâche alors prise, tombe au sol, et sous la menace d’encore plus de cri étrange, s’enfuie au loin…

Je me retourne, tapote, constate :
Plus de peur que de mal, mes habits sont à peines lacérés et ma peau simplement griffée. Je ne sais pas ce qu’essayait de faire cette créature… mais ça n’a visiblement pas marché.

-Vous n'avez rien ?
Me demande alors le garçon.

« Je n’ai pas l’impression non… ça va… » Lui répondis-je en terminant mon inspection.

Je prends quelques secondes et réalise qu’il me faut bien le remercier. Si le coup de boule n’était pas le plus malin des choix, surtout quand je tenais un canon en main prête à tirer, il n’en reste pas moins un geste altruiste.

« …Merci pour l’intervention ! »

Je ne peux ceci dit m’en empêcher…
« Merci vraiment, l’ami. Néanmoins… La prochaine fois vous devriez éviter la tête, c’est très dangereux ! On aurait pu vous la saisir ! »

Je lève la jambe, et donne un coup sec dans le vide :
« V’voyez, toujours préférer un coup de talon ! C’est moins risqué. »

Si c’est la première fois que je vois cette immondice dans le coin, je suis pour autant habitué à ce genre Evènement. Le Bayou et ses étrangetés… Le Débauché et ses soûlards… J’ai dû apprendre à me défendre. Le tromblon à mon épaule n’est pas un artifice.

« En tout cas merci bien, si vous revoyez la créature faites… du bruit… comme vous l’avez fait jusque là et je viendrais vous aider. Merci encore, travaillez bien, l’ami. »
Revenir en haut Aller en bas
Salazar Reis
avatar

☠ Navigateur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 115
✘ SURNOM : Le flutiste
✘ AGE DU PERSO : 35 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Bientôt
✘ LIENS : Dans le désert, suis le son de la flute

Mon présent est pluvieux.
Mon passé est rempli de trésors.
Mon futur te regarde Invité



MessageSujet: Re: Rivalité professionnelle    Dim 19 Nov 2017 - 23:45

La jeune femme semblait ne pas avoir spécialement de blessure, ce qui ne lui fit ni chaud ni froid. Il remarqua alors la présence de l'arme à feu dans ses mains, chose qu'il n'avait pas vu pendant son attaque. Tss...

Cependant, quand elle commença à le remercier, son premier réflexe fut de bomber de la poitrine. Ah oui, il l'avait sauvé de cette créature inconnue, cela flattait son égo et il n'en était pas peu fière. Il s’apprêtait à lui faire un laïus sur le fait qu'elle aurait dû être plus prudente et que lui ne se serait jamais laisser prendre par surprise quand elle le coupa dans son élan pour.... lui faire la leçon. Comme s'il n'était qu'un jeunot. Il y avait tellement de condescendance dans sa voix (ou en tout cas Salazar en perçut tellement) qu'il resta bouche bée et ne sut rien dire sur le moment. Pourtant la colère bouillonait en lui et elle explosa quand elle finit son discours et fit mine de partir :


-En tout cas merci bien, si vous revoyez la créature faites… du bruit… comme vous l’avez fait jusque là et je viendrais vous aider. Merci encore, travaillez bien, l’ami.
-Attendez ! cria-t-il.

Il cherchait à comment bien agencer ses mots mais tout était emmêlé dans sa tête, si bien que ses paroles furieuses n'étaient pas aussi claires et limpides qu'il ne l'aurait voulu.

-C... Comment osez vous me parler de la sorte ?! Je suis un pirate de l'équipage originel du capitaine. J'ai plus d'un siècle ! Je suis plus âgé que vous. Me... Vous m'avez manqué de respect.

Vous avez bafoué mon honneur ! C'est ce qu'il aurait voulu rajouter à cette malotrue. Mais il préféra reprendre sur le chemin qui l'avait préoccupé depuis le début :

-De plus, j'aimerais vous poser une question qui me taraude depuis le début. Seriez vous la Rose des vents ?

Il croisa les bras et afficha un sourire narquois, tentant de se sentir supérieur et un peu moins blessé dans son orgueil :

-Car si tel était le cas, j'aurais bien des remarques à faire également sur la manière dont vous faites votre travail.

C'était sa faute, c'était elle qui était venue le défier sur son propre terrain. Le temps n'était plus à la politesse hypocrite mais à l'hostilité ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rivalité professionnelle    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Créer ses stickers
» [AAR] 1247 -Mestre Nours de la Maison Martell
» [Jeu gratuit en ligne] War & Treason
» Demande de réintégration.
» [DEBAT]Une ligue professionnelle de soule ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates-