Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Caroline
avatar

★ Mère Apprentie des Artisans ★


✘ AVENTURES : 551
✘ SURNOM : La Fouineuse
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : On va tâcher de rester raisonnable (mais demandez toujours)
✘ LIENS : Fiche ♦️

MessageSujet: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Mar 5 Sep - 0:26

– Attention devant !

Caro déboule au coin d'une passerelle, évite d'un cheveu la collision avec une gamine portant deux seaux remplis à ras-bord, et se remet à courir, essayant tant bien que mal de garder les yeux en l'air tout en regardant où elle met les pieds. Ce qui, bien évidemment, est voué à l'échec.

Un pont de corde, une échelle, une autre passerelle, et la voilà à bout de souffle. Elle a toujours cru être plutôt bonne en sport, mais bon sang qui aurait cru que ce truc pouvait courir aussi vite ?

Le truc, c'est cet éclair roux qui file devant elle. Non, il ne s'agit pas de Freckles, qu'est-ce que vous croyez ? C'est un écureuil de pure race, madamessieurs ! Enfin, de pure race, ça reste à voir. C'est peut-être un mutant, pour ce que Caro en sait. C'est la première fois qu'elle en voit un d'aussi près, et c'est en prenant en compte le fait que la saleté de bestiole court à tout berzingue à une dizaine de mètres d'elle, perchée sur sa branche. Et cet écureuil, donc, tient entre ses dents l'un des vêtements que Caro était tranquillement en train d'étendre après une lessive.

C'est donc une affaire personnelle entre elle et cet écureuil.

Encore un virage –mais qui donc a conçu ce réseau de passerelle ?– et… BOUM ! Ce qui devait arriver arriva. Caro se retrouve sur les fesses après avoir percuté de plein fouet un garçon perdu qui se trouvait là.

– Désolée ! lance-t-elle en se relevant.

Elle fait deux pas pour continuer la poursuite avant que son cerveau ne la rattrape. Le gars trimballe des animaux morts. Ce qui veut probablement dire...

– Eh, t'es un chasseur toi non ? Tu m'aiderais à attraper cette vermine ?

C'est peut-être une affaire personnelle, mais elle n'est pas au dessus d'en appeler à des personnes plus compétentes. Faut ce qu'il faut. Non mais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 50
✘ SURNOM : Le Sang Froid
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, Finalement <3

MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Mar 5 Sep - 13:45

Je marche sur la passerelle, les évènements récents l'ont abimée, meme mon poid semble la faire trembler, moi qui suit pourtant plutot leger, fin, taillé, parfait.

Mon attention se déplace de cabane en cabane, de perdus en perdus, j'ai l'habitude d'adopter un sourire au grand arbre, mais aujourd'hui mon expression est neutre, le déluge a fragilisé les perdus, il ne serait pas cohérent que je sourie bêtement, de plus, il est plus simple d'être neutre, effacé, que de simuler de l'enthousiasme et de l'empathie là ou il n'y en a pas.

Je me contente de saluer mes 'confères' d'un signe de la tête ou d'un bonjour pour ceux que je suis censé 'connaitre' un peu mieu, meme si je connais tout le monde.

Avoir des relations rapprochées fictives est essentiel bien que risqué, un perdu normal s'entend avec certaines personnes, en detèste d'autre, c'est particulier, au yeux des autres ,je m'attache a certains chasseurs, et hais les infidèles a Pan.. plus c'est gros.. plus ca passe

Je contemple les degats, mon regard est vide, simple, mais les pensées l'accompagnant le sont moins, je calcule, notifie, les garcons blessés, absents, les endroits endommagés, Notre Nid a souffert, tres bien.

Je me perderai presque dans mes pensées, ne regardant que vaguement ou je marche, je remarque égalements quelques flocons timides qui finissent lentement leur course aérienne, je pense au paroles de mon contact Pirate.. L'hiver arrive..
Peut être que cet embrillon de quatrième saison se transformera, grandira, recouvrant ainsi le terrain d'un épais voila blanc..

Alors que je rumine, quelque chose me heurte.
Mes sens s'activent en un clin d'oeil, on ne sait jamais.

"Mh ?"

Je regarde devant moi, je n'appercoit rien, c'est alors naturellement que mon regard se dirige vers le bas, j'y voit une jeune fille, tombée, assise, l'air chamboulée, entre l'excitation et l'agacement.. Caroline..

Je l'aide a se relever, être civilisé est la moindre des choses.

Je cherche un temps le dossier que j'ai établi sur elle dans ma mémoire, oui, Caro, Mère apprentie.. quelque chose me chiffonne néanmoins..

'La fouineuse'

Sa curiosité fait écho a son surnom, je doute qu'elle soit capable de me percer, mais autant n'éveiller aucun doute.

Je m'étais promis de l'éviter, tant pis, jouons le jeu.

Tu as besoin d'un chasseur Petite ? Tres bien.

"Oui, de quelle vermine parles-tu ?"

Je la regarde en lui parlant, attentionné, aimable, le ton plutot doux, j'enfouie mon agacement certain sous des tonnes de faux semblants, je ne voudrai pas la brusquer, apres tout, c'est une enfant, une vraie.

Je détourne le regard une seconde et appercoit une petite bête rousse se balader, un habit coincé dans la gueule.

Je me retourne de nouveau sur elle, un petit sourire amusé collé au lèvres.

"C'est pour lui ?"






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caroline
avatar

★ Mère Apprentie des Artisans ★


✘ AVENTURES : 551
✘ SURNOM : La Fouineuse
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : On va tâcher de rester raisonnable (mais demandez toujours)
✘ LIENS : Fiche ♦️

MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Mar 5 Sep - 20:47

Caro ne lâche pas l'écureuil du regard, furibarde.

– Oui.

Elle serait tentée d'ajouter de nombreuses choses, mais toutes ne sont pas polies, et elle risquerait de s'énerver sur le chasseur qui n'a rien fait pour ça, le pauvre. D'ailleurs il a l'air plutôt sympa, le mec. À sa place, certains auraient ragé de se faire percuter puis prendre à parti comme ça.

– J'espère que ça t'embête pas trop, mais là je m'en sors vraiment pas, avoue-t-elle.

Là-bas, hors de portée, l'écureuil s'assied pour la regarder d'un air goguenard. Il la nargue !

– Toi, tu ne perds rien pour attendre… grince Caro entre ses dents.

Elle fait un pas vers la bestiole, qui bien évidemment recule d'autant avant de s'arrêter avec un air faussement désintéressé.

– Il faut que je récupère ce vêtement, explique Caro. Mais j'ai jamais attrapé un écureuil de ma vie. Tu dirais de s'y prendre comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 50
✘ SURNOM : Le Sang Froid
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, Finalement <3

MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Mer 6 Sep - 10:09

La petite est énérgique, tonique, meme dans l'arrêt, elle ne semble jamais réelement se calmer, toujours en mouvement, réfléxion rapide, paroles a profusion.

J'avais vu juste, elle veut rattrapper cette petite peste d'écureuil, qui la nargue d'ailleurs au passage, s'écartant d'a peine quelques centimètres a chacun de ses pas, comme pour jouer avec le risque, il se moque, il s'amuse, le tout regardant les environ, faisant mine d'ignorer le danger.. certes minime, qui lui est aux trousses.

Je m'approche de la fouineuse, qui a deja parcourue quelques mètres, énervée et vexée du comportement de l'animal, elle marmonne une petite menace, extériorisant ainsi son début de colère.

Tu n'as jamais chassée, cela semble évident, je l'avais deviné avant meme que tu ne puisse ouvrir la bouche.

A vrai dire, les écureuils ne sont pas forcement une proie que j'affectionne, c'est plutot embetant a attrapper, et en vue de leur petite taille, le moindre coup pour les abattre abime énormement leur petite carcasse fragile.

L'usage de la ruse et des pièges est donc a prévoir si l'on souhaite s'attaquer a de telles cibles, nous pouvons abandonner l'usage des pièges, il est déjà trop tard.

Il va donc falloir y aller doucement.. je soupire.

"Ah la la.. Bon, je vais essayer de m'en charger"

A cela j'ajoute, levant un doigt pour appuyer mon conseil, le tout d'un air plus inquisiteur, comme un professeur apprenant a son élève.

"Mais, toi tu ne bouges pas, restes bien en place"

Nous sommes encore sur une passerelle fragile, si elle gigote trop, comme elle en a l'habitude, elle risque de la faire bouger, voire cèder..

L'écureuil continue de nous narguer, il nous ignore totalement du regard, il se base sur ses autres sens pour contrer nos tentatives, voila un animal orgueilleux.

Je m'approche a pas de loup, mon corp est gainé de toute part, le controle doit être total, et le sol doit rester stable, a chaque pas, ce sont les abdimonaux qui assument la fragilité de la structure, comme si mon corp était le pilier qui devait la tenir en place, certaines planches se craquèlent, produisant un bruit tres anxiogène.. j'ai bien peur qu'une latte m'éclate sous le pied.

Tu n'as pas choisie le chemin le plus pratique.

Nous sommes perchés a une bonne dizaine de mètres, et l'eau qui auparavant aurai pu ammortir ma chute, s'est dissipée il y a peu.

J'arrive a quelques pas de la bestiole, je donne un coup d'oeil rapide en direction de Caroline..

Ne fait pas de bêtises..






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caroline
avatar

★ Mère Apprentie des Artisans ★


✘ AVENTURES : 551
✘ SURNOM : La Fouineuse
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : On va tâcher de rester raisonnable (mais demandez toujours)
✘ LIENS : Fiche ♦️

MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Jeu 7 Sep - 23:52

Dans d'autres circonstances, Caro aurait fait la tronche à être reléguée en arrière comme ça, mais là le mec il a l'air de vraiment savoir ce qu'il fait… alors qu'elle, ben pas du tout, quoi. Elle acquiesce donc silencieusement et laisse le chasseur s'avancer seul.

Pour la première fois depuis leur rencontre… percussive, elle l'observe franchement. C'est carrément un grand, et c'est pas plus mal qu'elle s'en rende compte que maintenant, parce qu'elle aurait été intimidée sinon. Il a l'air super sérieux, concentré comme ça sur son approche. C'est pas dit qu'il soit comme ça tout le temps, mais au moins il sait être professionnel quand il le faut.

L'écureuil ne bouge pas. Il fait genre il examine le vêtement qu'il a fauché, mais à tous les coups il observe l'avancée du chasseur. Quelle vicieuse petite bête.

Caro baisse le regard sur le chasseur quand il se tourne brièvement vers elle. Elle lève le pouce en un signe universel de "tout va bien". Puis ouvre des yeux grands comme des soucoupes.

Dans le coin de son champ de vision, la tâche rousse vient de sauter. Comme dans "se jeter dans le vide". Avec le vêtement –ah, c'était donc un t-shirt– en guise de parachute.

– Mais qu'est-ce que… lâche Caro pendant que son cerveau reboot.

Un écureuil parachutiste. Ben voyons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 50
✘ SURNOM : Le Sang Froid
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, Finalement <3

MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Ven 8 Sep - 10:09

Un pouce levé, je suppose que tout va bien, alors que je m'apprête a me retourner, je vois son regard changer, il s'illumine, ses prunelles vertes se découvrent entièrement, je suit son regard et voit l'animal sauter dans le vide, un saut de l'ange, litéralement.

Scheisse.

Mon pas s'accelère, je trottine, puis court, je m'approche du bord duquel l'écureuil vient a peine de sauter.
Je manque de tomber, je me rattrappe de justesse, le pont craquèle toujours sous mon poid.
Je suis a la limite, mes pieds cotoient a moitié le vide, cette vision vertigineuse en aurait fait stresser plus d'un, heureusement, mon sang froid naturel me permet de garder mes esprit et de me concentrer sur la tache, attrapper cette teigne d'écureuil

Je balaye les alentours du regard, calcule rapidement la trajectoire du petit cascadeur.
Rien au alentours ne me permet de l'attrapper au vol.

J'hésite un moment a sauter, je ne sais pas pourquoi cette pensée m'habite, de l'héroisme ? pour les autres ?
Cela ne me ressemble pas..

Peut être est-ce meme ce désir constant de m'échapper de cette île de malheur, la mort est une échappatoire certes, mais un homme fort ne s'échappe pas, il combat, il fait face.

Alors que je balaye ces idées néfastes de mon esprit, je sens comme le sol se dérober sous mes pieds, alors que je regarde au loin, a demi-paniqué, je remarque que les bâtiments s'élèvent.. quoi ?

Tout ca pour un bête vêtement...

La planche de bois se fracture enfin, je me crispe, tombe.
Tout s'est passé en une fraction de seconde, ce qui devait arriver arriva.

Dans un dernier espoir, couplé a un instinct de survie tonifié par l'adrenaline, je me retient a une autre latte de la passerèle, ma main gauche est seule a me retenir, je ne pourrai pas tenir éternellement ainsi, heureusement, je ne suis pas lourd, j'arriverais donc a me redresser, sans problème, esperons juste que le reste de la structure tienne en place.. Rien n'est moin sur.

Le parachutiste lui a continué quelque peu sa course, animal tres leger, qui plus est retenu par un habit  faisant le triple de sa taille, il descend a une vitesse tres faible, cela en serait presque comique, ridicule

Il passe devant moi, a une dizaine de centimètres, je peut evidemment l'attrapper en vue de la lenteur de sa course, néanmoins je prefère concentrer l'usage de ma seconde main sur ma survie, elle se déplace donc naturellement en direction de la première.

Je n'abandonnerai pas ma mission du jour pour autant, je tend ma jambe de toute mes forces, et tente de le stopper avec mon pied, par chance, il s'intercale entre l'animal et le tissu.

Je ne voit pas sa réaction, mais la petite souris rousse doit être bien étonnée de ne plus se voir rapprochée du sol, ou peut être meme qu'elle ne comprend pas, ce n'est qu'un animal après tout.

Le poid de l'écureuil, bien que minime, pèse sur ma jambe, j'ai toujours été en bonne forme physique, malgré tout, je ne suis pas une machine de guerre non plus, mon cerveau a besoin de place pour s'exprimer.

Je me concentre pour rester droit et ne pas chuter, pour conserver l'habit également.. Je sais que je ne tiendrai pas tres longtemps dans cette position inconfortable.

Je Hais a l'affirmer mais..

"J'aurai bien besoin d'un coup de main"






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caroline
avatar

★ Mère Apprentie des Artisans ★


✘ AVENTURES : 551
✘ SURNOM : La Fouineuse
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : On va tâcher de rester raisonnable (mais demandez toujours)
✘ LIENS : Fiche ♦️

MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Dim 10 Sep - 16:34

Oh zut zut zut zut ZUT !!!

L'écureuil qui joue les filles de l'air, c'est une chose, mais le chasseur qui passe au travers de la passerelle, c'en est une autre ! L'espace d'un instant Caroline à l'impression que son cœur s'est arrêté de battre, figé par l'angoisse. Puis elle remarque la main raccrochée à la planche suivante et sa peur change de rythme. Le chasseur n'est pas mort (par sa faute), pas encore, ce qui est bien mais il faut agir vite.

Réfléchis, Caro, réfléchis !

– Je… j'arrive, bafouille Caro.

Si elle y va comme une bourrine, le reste de la passerelle risque de céder et ils y passeront tous les deux, mais elle ne peut pas non plus laisser le chasseur comme ça trop longtemps ou il va lâcher, et… Bon sang, il lui faut une idée maintenant !

Et, miracle, une idée lui vient. Il est temps de faire honneur à ses enfants.

– Je reviens ! lance-t-elle au chasseur avec de s'éloigner en courant.

Un peu plus loin, il y a une échelle de corde qui vient des étages supérieurs et descend plusieurs mètres plus bas. Tant pis pour ceux qui voudraient s'en servir : elle est réquisitionnée de force. Caro s'en saisit, la remonte et s'attache le bout d'une des cordes autour de la taille avec des gestes sûrs. Elle n'aurait jamais cru que les heures passées à essayer de comprendre, puis reproduire les nœuds complexes utilisés par certains Artisans lui serviraient à ce genre de gymnastique, mais bon.

Une grande inspiration, et maintenant on arrête de réfléchir, sinon elle va flipper et hésiter.

Caroline se retourne vers le chasseur –il tient encore, ouf– et s'approche de lui dans une tentative de compromis entre rapidité et prudence. La longueur de sa corde est un peu juste, mais ça passe.

Le bois émet des craquements de mauvais augure, mais pour le moment, tout tient. Caro s'agenouille au bord du trou et attrape le poignet du chasseur.

– Je te remonte à trois, propose-t-elle. Un, deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 50
✘ SURNOM : Le Sang Froid
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, Finalement <3

MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Dim 10 Sep - 20:13

C'est une blague ? Apresqqu'elle ai bafouillée, je l'entend courir, mais a l'opposé, dans la mauvaise direction.. de quoi me suis-je encore empêtré..

Je remonte un peu ma jambe pour contempler l'écureuil, toujour accroché a l'habit, incomprehensif, saloperie de bestiole..

J'avais prévu de ramener ma seconde main et de me tracter hors de ce petrin, mais en vue de mon équilibre.. précaire, je juge que cela est une mauvaise idée.

De plus, le pont est encore fragile, le bois semble craqueler ici et là, cela mets en bonne confiance, parfait !

alors que je m'inflige un triple torticoli pour appercevoir la jeune mère, je la voit qui bricole, avec un corde tirée d'une échelle, certainement.

Les mouvements sont assurés, elle semble savoir ce qu'elle fait, meme si l'anxiété semble l'inviter, j'espère qu'elle n'a pas fait d'erreur dans ses noeuds, si j'avais été un peu plus proche, j'aurai pu les vérifier, mais une vingtaine de mètre est définitivement trop.

Je la voit qui s'approche, 'Enfin', a moitié determinée, a moitié hésitante, mon unique main positionnée sur le bois commencait a me faire souffrir, mais il ne s'agit la que de douleur physique, tout va bien.
L'acide lactique a fait son oeuvre, mon bras est tendu, il résiste, toutes les veines de mon membre sont visibles, quelques échardes sortant du bois on d'ailleurs pénétrées, ma peau, endommageant ma main, le sang coule entre mes doigts, j'espère qu'il ne me fera pas glisser.

Mes doigts sont refermés avec force et acharnement, je me fait douleur, je tremble, l'adrénaline pourrait presque monter, une fois de plus, pour me tonifier et augmenter ainsi mon esperance de vie.

Tout dumoins, tant d'efforts ne seront bientot plus nécessaires, je la voit qui arrive, qui décompte..

Ein..

Zwei...

Dr..

Un enorme bruit se fait entendre, je regarde de chaque coté du pont, les fixations de droites sont intactes, celle de gauche néanmoins..

L'instant est figé, j'ai l'air ennuyé, vanné, gavé, que va-t-il donc nous arriver de plus ? Sommes nous les acteurs d'une quelconque representation comique ?

Je regarde le bâti gauche du pont se briser, a petit feu, une poutre cède, de plus en plus, je ramène ma seconde main sur la cheville de Caroline, je remue dans le meme temps mes jambes, faisant ainsi tomber l'écureuil, il sera livré a son sort, tant pis.

Je me tracte, de toutes mes forces et.

Le pont cède.

j'ai a peine eu le temps d'arriver au niveau de la Fouineuse, ennuyant..

En vue du point de fixation de la corde, de sa longueur, et de notre poid approximatif.. j'ai bien peur que notre binome risque d'aller heurter une paroi.. ce n'est que du bois.. cela en reste tout dumoins dangereux.

Je passe mes bras autour de la jeune mère et m'accroche fermement, apres tout, c'est elle qui est attachée.

Contact froid, accolade existentielle, instinct de survie a l'arrière gout affectif.

Alors que la passerèle nous lache enfin pour de bon, je fais un bref constat de la situation au sein même de mon esprit.

D'apres mes calculs, c'est Caroline qui devrait heurter l'arbre avant moi, néanmoins.. sauver sa vie pourrait la rendre redevable.. elle est si jeu.. de la compassion ? Non.. c'est simplement une opportunité, de la pure manigence, aucun de ces bêtes sentiments ne m'atteint, aucun.

Certes, j'encaisserai, je serai comme l'airbag de la petite.

Je profite de l'élan créé par l'amorce de la chute pour nous retourner latèralement.

Je la regarde avec ces yeux, ce regard a moitié desespéré, a moitié agacé, je sais ce qui m'attend, d'ici quelques secondes..

Mon dos cogne violemment,j'ai mal.

Le poid de deux personnes, lancée a une vitesse folle, appuyée par la force de l'inertie.. ahah.. c'est drole, les lois du monde se retournent contre moi, moi qui ai mis tant de temps a les étudier, les admirer..

Je me tient de toute mes forces malgré la douleur, souffrir ou mourrir..

J'expulse a l'impact une petite quantité de sang s'échappant de ma bouche, qui s'était ouverte naturellement avec le choc, laissant s'échapper air, et globules..

La bonne nouvelle, nous sommes stables..

Quelques mètres nous séparent du plancher le plus proche. nous avons une corde tendue, le chemin est tracé..

Avant d'entreprendre quoi que ce soit.. je demande

"To.. Tout va bien ?"






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caroline
avatar

★ Mère Apprentie des Artisans ★


✘ AVENTURES : 551
✘ SURNOM : La Fouineuse
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : On va tâcher de rester raisonnable (mais demandez toujours)
✘ LIENS : Fiche ♦️

MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Lun 11 Sep - 15:10

Ça craque, puis c'est le vide.

La sensation de chûte libre, c'est marrant à Disneyland, mais beaucoup moins quand on tombe pour de vrai, de manière absolument pas contrôlée ou sécurisée. Parce que non, sérieux, une malheureuse corde ça ne compte pas.

La panique triomphe, et Caroline hurle.

Puis la corde se tend et la douleur lui coupe le souffle. S'attacher à la taille c'est bien beau, mais quand d'un seul coup tout son poids, plus celui d'un camarade, repose sur cette unique corde… C'est comme un coup de poing dans l'estomac, en pire. Caro ne perçoit qu'à peine la courbe qui mène à l'impact.

Ce n'est que quand le chasseur l'interroge que Caro reprend lentement conscience de son environnement. Elle découvre qu'elle a les yeux fermés –elle les rouvre–, qu'elle sanglotte –elle se force à arrêter–, et qu'elle serre le chasseur sans doute à lui en faire mal –ça par contre c'est pas une mauvaise chose.

Elle a mal tout le long du contact entre sa taille et la corde, mais à part ça elle semble intacte. Elle hoche donc doucement la tête. Puis elle remarque le sang qui coule sur le menton du chasseur et son angoisse remonte en flèche. Ses yeux s'écarquillent et elle pâlit très certainement d'une teinte ou deux.

– Ça va ? bafouille-t-elle. T'es blessé ?

Sa voix commence à partir en sucette, et voilà que les larmes lui remontent aux yeux.

– Je suis désolée !

Ne pas pleurer, ne pas pleurer, ça ne sert à rien, ils ne sont pas encore tirés d'affaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 50
✘ SURNOM : Le Sang Froid
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, Finalement <3

MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Lun 11 Sep - 19:23

Ses yeux se sont fermés apres qu'elle aie criée de tout ses poumons, si elle n'était pas littéralement collée a moi, je pourrait croire a un cadavre, un poid mort, vide.

Mes oreilles ont étées percées par la puissance de son exclamation, j'aimerai être au calme, reposer mes tympans et mes esprits.

J'ai pourtant questionné la jeune fille sur son état, je m'inquietes, un minimum, apres tout, elle aurait pu être utile, elle le peut encore, je suis sur qu'elle ne nous a pas quittés.

J'en ai vite la confirmation, elle me montre de nouveau ces prunelles vertes qui sont les siennes,je laisse s'échapper un leger soupir, je ne suis pas rassuré, non, il s'agit la de douleur, un soupir de souffrance.. oui.

Je vois ses yeux s'humidifer, sa bouche trembloter un peu alors qu'elle me reponds, elle s'aggrippe, me serre tres fort, comme si j'étais la dernière chose a laquelle elle pouvait s'accrocher, situation ironique, c'est elle qui est encordée, pas moi.

Je voit bien qu'elle est au bout de ses nerfs, les quelques dernières secondes ont étées assez éprouvantes pour elle, physiquement, psychologiquement, sa réaction est normale..

Alors qu'elle continue de s'aggripper, je réfléchit, j'ai répondu tout de meme a ses excuses avec un
"Ca va aller, Calme toi.." tres doux, mielleux, je contraste tellement avec la situation, je diffère trop, je vais finir par briser ma couverture, savoir mimer, tromper, c'est fort pratique, mais dans la précipitation, j'ai choisi la mauvaise expression, le mauvais ton.

Je suis paternel, rassurant.. esperons qu'elle n'y songe pas trop.
A bien y penser, ce n'est pas si illogique que ca, un homme.. enfin un perdu, courageux, héroique, aurait réagi comme cela, non ? je me sent le besoin de me calmer un peu, ces songes sont néfastes.. ma réaction ne fait peut etre pas de sens, mais, la situation elle même n'est elle pas absolument incensée ?

Toujours est-il que je vais devoir continuer sur ce registre avec elle, ne pas passer du jour a la nuit en un clin d'oeil, cela serait beaucoup trop marquant, j'ai peut être soulevé des doutes chez elle, ou peut être pas, je ne peut pas prendre le temps de la lire maintenant, sauvons nos vies, ma vie.

Je la regarde un temps, toujours me servant d'elle comme unique point d'ancrage.. elle doit avoir horriblement mal.. notre douleur est partagée, j'ai le dos démoli, elle a les hanches a moitié broyées, nous partageons la gravité de l'instant dans la souffrance.

Apres avoir passé mes jambes derrière elle pour rester bien stable je passe mes deux autres mains sur le noeud.

"Désolé"


Je le serre d'un coup, le cordage commencait a être plutot.. évasif, j'avais peur que le noeud la lache, cela doit etre terrible, mais elle tiendra le coup.. de toute facons, c'est pour elle, je peut m'en aller seul maintenant que la corde est tendue..

"Je retourne la haut et je te remonte.."

Je commence a monter, prenant soin de ne pas trop m'appuyer sur elle, elle a deja assez criée, j'ai mal au crane, je suis agacé, énervé.
Je ravale mes émotions, me concentre sur l'action.

Je monte donc,soulève mon corp leger par la simple force de mes bras, enroulant la corde autour d'une de mes jambes pour rester 'sécurisé', ou tout dumoins un peu plus que si je me tenais simplement a bout de bras.

Mon dos me fait encore terriblement mal, j'en tremble, mais l'adrenaline l'emporte, et a chaque fois que je glisse, mes membres convulsés se rattrappent, les poings fermés defient fatigue et pesanteur, je me hisse petit a petit et pose enfin une main sur le haut de la paroi.
Le supplice est enfin terminé, je remonte finalement sur une surface solide, plane.

Les acrobaties aèriennes sont enfin arrivées a leur fin.

Je n'ai pas regardé en bas pendant l'opération, trop concentré, l'effort intense, existentiel, ne laisse pas le temps au doutes et a l'inquiètude.

Je souffle quelques secondes.. repasse ma main droit sur mon visage, d'abord pour y nettoyer le sang et y retirer la transpiration, mais surtout pour y apposer de nouveau mon masque.

Mes paupières s'ouvrent, je redevient faussement inquiet, faussement stressé, faussement humain.

Je prend la corde en main, fermement.
Je ne regarde pas le vide, je ne m'approche plus du bord, ne prenons plus de risques inutiles, la malchance semble nous poursuivre, ne lui laissons pas la moindre fenêtre de tir, réduisons son champ d'action le plus possible, ma vie est sauve, essayons de degager Caroline, pour en tirer reconnaissance.. affection.. ces choses que je n'épprouverai jamais..

Je hurle.

"Encore en vie !? Je peut te remonter !?"






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caroline
avatar

★ Mère Apprentie des Artisans ★


✘ AVENTURES : 551
✘ SURNOM : La Fouineuse
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : On va tâcher de rester raisonnable (mais demandez toujours)
✘ LIENS : Fiche ♦️

MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Jeu 14 Sep - 20:58

Caro se sent un peu engourdie, malgré le stress, malgré la douleur. Le chasseur, lui, semble calme, et elle se satisfait très bien de le laisser prendre les commandes. Elle a les mains qui tremblent, mais maintenant que le chasseur grimpe elle s'accroche à la corde de tout ce qui lui reste de force. Elle ne pense pas être capable de remonter sans aide.

Et puis la question du chasseur lui tombe dessus sans prévenir, et cela lui paraît si incongru que ses nerfs lâchent. Elle est prise du fou rire nerveux du siècle. Elle rit, elle rit, et plus elle rit plus elle a mal au ventre mais ça ne fait que redoubler son hilarité. Les larmes coulent librement sur ses joues, et elle lutte pour retrouver assez de souffle pour répondre, quand même.

– Remonte-moi ! hoquète-t-elle finalement.

Peu à peu l'amusement hystérique s'efface, mais elle le retient. Parce qu'elle sait qu'après ça, ce sont les vrais sanglots qui vont revenir à la charge et bon sang, si elle pouvait éviter… Surtout en public… Surtout devant un grand… Surtout un grand qui l'aide comme ça et qui n'a pas l'air de lui en vouloir alors que tout est de sa faute…

Et zut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 50
✘ SURNOM : Le Sang Froid
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, Finalement <3

MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Ven 15 Sep - 19:15

Je l'entend ricanner, gémir, crier ? Je ne sais pas, je ne peut réelement comprendre ce qu'elle fait, ou ce qu'elle dit. Je ne la voit pas, et elle est encore plus bas.

Sa réponse se fait attendre, je pense un insant que les bruits que j'entendais auraient pu etre des rales d'agonies, mais elle parle enfin, me demande de la remonter, entre peur, choc et soulagement, un panaché émotionnel plutot representatif de la mésaventure que nous venons de traverser.

Mes mains rougies par les frottements de la corde s'affairent a la remonter malgré tout, ca fait mal, mais je ne suis plus a ca pres.

Par chance, elle n'est pas tres lourde, c'est néanmoins assez éprouvant de la ramener entieremment, je tremble, je risque de la lacher a chaque instant. Elle n'en perdrait pas la vie, la corde toujours attachée fermement a son point d'ancrage, mais cela me forcerait a recommencer toute la manoeuvre, et mon corp fatigué n'en a aucune envie.

Cela me parait interminable, elle était quand meme plutot longue, cette fichue corde.

Alors que je l'appercoit s'accrocher au rebord, je suis soulagé, la tache pénible est enfin finie, je l'aide a franchir les quelques derniers centimètre, toujours en l'aidant avec la corde.

Je suis assis, fixé ici, j'ai transpiré, j'ai souffert, mais au moin, nous sommes là, sains et saufs..

Je lui laisse le temps de reprendre ses aises, voila un temps qu'elle n'avait pas posé le pied sur un sol digne de ce nom.

Je laisse mes bras convulsés retomber le long de mon corp, comme si ils étaient morts, inanimés. Je commence vraiment a être a bout.

J'attend qu'elle s'approche, j'ai envie de parler, mais je ne sais que dire, la situation était délicate, et a du lui mettre une pression folle.

J'affiche un sourire 'douloureux', celui qui, de facon generale, signifie : j'ai mal mais tout va bien.

Je me relève tant bien que mal, mes jambes auparavant tremblantes ont repris un peu d'énergie, j'aurai au moins deux membres valides, je m'approche lentement d'elle.. soupirant un petit

"C'est pas passé loin.."

Je suis tremblotant, affaibli, je deteste me voir ainsi, je devrais etre droit, fort, comme a mon habitude, mais actuellement, je suis épharé, a moitié détruit, meme le bleu de mes yeux semble s'etre fatigueé de tels évenements.

Ma démarche est lamentable, pathétique, je titube, respire a grandes bouffées, mes actes sont fait esclaves des limites du corp humain qui est le mien. Pathétique.
Le simple fait de marcher apres tant de péripéties est une épreuve.

J'arrive près de Caroline, je ne connais pas sa réaction, ses ressentis, meme si j'en suppose quelques uns, je ne vais pas l'écraser sous une deferlante de questions, de sous entendus, je n'ai meme plus envie de mettre cet acte 'héroique' a profit, l'esprit est aussi abimé que le corp, le masque est deja dur a émuler, reprenons nos esprits.

Je lance un

"Tout va bien ? Rien de cassé ?"

Inquiet et interessé. Protecteur et Attentionné






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caroline
avatar

★ Mère Apprentie des Artisans ★


✘ AVENTURES : 551
✘ SURNOM : La Fouineuse
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : On va tâcher de rester raisonnable (mais demandez toujours)
✘ LIENS : Fiche ♦️

MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Ven 22 Sep - 18:39

Caro tremble, et elle pleure de nouveau. C'est les nerfs qui lâchent, elle le sait, mais ça ne l'empêche pas de se sentir ridicule à côté du chasseur qui a été carrément plus en danger qu'elle et qui n'est pas une loque misérable, lui. Bon, il a pas l'air trop frais non plus, quand même, mais il s'inquiète pour elle au lieu de lui passer un savon… Des fois, la vie est vraiment pas juste, mais pour le coup c'est dans le bon sens.

– Ça… ça va… bafouille Caro. Et toi ?

Elle essaie de dévisager le chasseur malgré les larmes qui floutent sa vision. Il est un peu trop pâle, et il semble essoufflé, mais il affiche malgré tout un sourire faible. Est-ce qu'il se contient pour ne pas l'inquiéter elle, ou est-ce qu'il est vraiment si solide que ça ? Caro ne sait pas, ne veut pas savoir.

Elle réalise avec un temps de retard qu'elle a les doigts serrés sur la corde, encore. Elle est en sécurité maintenant, elle devrait défaire ce nœud pour remettre l'échelle en place, mais elle ne veut pas. Elle ne se sent pas capable de faire disparaître la seule chose qui l'a sauvée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 50
✘ SURNOM : Le Sang Froid
✘ AGE DU PERSO : 17

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, Finalement <3

MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Mar 26 Sep - 22:23

La petite est a bout, les larmes coulent, et viennent s'écraser avec violence sur le sol, les nerfs ont finalement lachés.

Alors qu'elle me réponds, elle semble toujours tenir avec hardeur sa corde, ses avant bras durcis par l'effort frénétique affichent fierements quelques veines, signe d'une crispation extrême.

Son regard est vaguement posé sur moi, croisant de manière irrégulière le mien.
Elle peine a me voir, ses yeux humidifiés, inondés par l'afflux de larme, qui parait alors aussi soudain qu'inaretable.

Elle marmonne une réponse, je remarque cette attention qu'elle a de me demander mon état, alors que nombreuses sont les personnes qui n'en aurait que faire, apres une telle experience, il est tentant de se raccrocher a sa vie, seulement a la sienne, arborant ainsi un égoisme lié a la survie.

Bonté ? Simple reflexe social ? Je ne sais pas, elle est si perturbée, ses réactions doivent être naturelles, elle le sont.
Elle est émue, touchée, peut etre me voit elle comme un sauveur..
Peut être même qu'elle s'en veut, qu'elle se considère comme le facteur déclencheur de toute cette catastophe.

En effet, tu es la raison de tout ca, mais je ne peut t'en blamer, je ne peut t'en vouloir, le hazard y est pour beaucoup, de plus, afficher quelconque haine, ou sermon,Pourrais la briser encore plus, lui faire du mal.. Là n'est pas la méthode a adopter.. pas avec elle.
Je veux qu'elle se sente redevable, sans que j'ai a lui dire, et en vue de ses réactions.. c'est plutot bien parti

Essayons d'avoir un comportement tout aussi inné

Je fais un pas de plus et passe "instictivement" mes bras autour d'elle, une sorte d'accolade paternelle, chaude et rassurante.. elle tremble.. je contient ses spasmes en resserant mon étreinte..

Toujours aussi posé, reposé, je tente de la rassurer.

"Je vais bien, tout va bien.. on se calme..."


Mon rythme cardiaque a baissé, mon coeur calmé vient battre contre le sien encore affolé, comme pour lui imposer de réduire la cadence..

Mein Gott.. que je hais m'atteler a ce genre de balivernes affectives..

Comment pourrai-je exploiter ca.. devrai-je ?
Je suis songeur, alors que je la rassure, je pense, perdu entre la fatigue et le calcul..

Peut-etre ne suis-je pas assez concentré, pas assez concerné .. je n'ai pas l'habitude de me donner en ce genre de spectacles.. Je reste Néanmoins collé a elle, exploitons le maximum.

Même si l'utilité ne se profile pas de suite, un rapprochement pourrai etre bon a prendre..

Malgré tout, c'est quand même elle, qui, en quelques sortes, nous a sauvés... non, je suis le seul et unique héros, mon altruisme naissant aura sauvé sa misérable vie, voila tout.

Je bafouille un "Merci" leger, étouffés par les pleurs et les chouinements, une larme, symbole de toute ma douleur physique, sécoule de mon oeil a ma joue
Je la connais, la ressent.. une valeur quantifiable s'exprime sous la forme d'une bête emotion, poussée a l'extrême tout dumoins..

Je retrouve mon humanité dans la douleur... quelle faiblesse..






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caroline
avatar

★ Mère Apprentie des Artisans ★


✘ AVENTURES : 551
✘ SURNOM : La Fouineuse
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : On va tâcher de rester raisonnable (mais demandez toujours)
✘ LIENS : Fiche ♦️

MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   Jeu 28 Sep - 23:38

Sans réfléchir, Caro lâche finalement la corde pour se raccrocher au chasseur. Même s'il reste visiblement ébranlé, son calme lui fait du bien. Peu à peu, les tremblements de Caro disparaissent, son souffle revient à la normale… Elle réalise alors qu'elle a mal. Là où la corde enserre encore sa taille, ça la brûle.

Elle se force donc à se tourner un peu de manière à pouvoir dénouer la corde, sans pour autant s'écarter du chasseur. Pendant un temps, elle se dit qu'elle n'y arrivera pas. Le nœud est serré, très serré, et ses doigts glissent dessus malgré ses efforts. Une vague de panique totalement irrationnelle menace de la submerger, puis d'un coup le nœud cède. Elle retire la corde avec des gestes maladroits, comme ankylosée, puis soulève légèrement son Tshirt pour… constater les dégats.

Ce n'est pas si catastrophique. La peau tout autour de sa taille n'est qu'un patchwork d'ecchymoses, mais c'est apparemment tout. Elle a sans doute eu de la chance. Elle ne veut pas savoir ce qui aurait pu lui arriver. Elle va sans doute avoir mal pendant au moins une semaine, mais ce n'est pas cher payé pour survivre.

Elle laisse retomber le tissu, contient une grimace quand il frôle ses bleus, et réalise d'un seul coup que le chasseur est en train de la consoler, alors que c'est supposé être elle la mère, et lui l'enfant. Zut. Elle se crispe ; il va forcément le sentir et elle le sait, mais c'est plus fort qu'elle. Mais malgré tout, elle n'a pas la force de briser l'étreinte par elle-même.

– Je… moi c'est Caroline, finit-elle par dire. Je suis Mère Apprentie des Artisans. Et toi ?

Elle garde les yeux baissés, honteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vite, suivez ce taxi... euh... cet écureuil !   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Morpho-hache s'émousse vite
» Noel despés 11/12/2010 ! VITE CONFIRMATION AVANT LUNDI SOIR!
» Initial D 2 sur borne Crazy Taxi : levier de vitesse
» armée 500 ps extra vite
» Suivez les traces de patte...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-