Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Xen Nataku
avatar

☠ Gérant du Bric-à-Brac du Port ☠


✘ AVENTURES : 37
✘ SURNOM : L'Oublié
✘ AGE DU PERSO : 19 ~ 22

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : A hallucination is a fact, not an error; what is erroneous is a judgment based upon it.


MessageSujet: I hear sound echo in the emptiness ☂ Erzulie   Dim 3 Sep 2017 - 13:49

La pluie s'est définitivement interrompue, entraînant son humeur vers les abysses. Il y avait quelque chose de réconfortant dans cet amas glacé qui n'a cessé de ralentir ces derniers temps. Adieu eau salvatrice, capable de presque guérir les âmes damnées du port. Quelle illusion, il n'y aucun moyen de soigner le mal qui les habite tous. Tout comme la Fumerie ne pourrait s'arrêter sans entraîner un massacre. Xen y songe, son esprit se perdant dans des méandres inutiles. Une habitude, pour le jeune homme. Aucun client n'est venu troubler sa journée par des questions. Il n'a pas été en mesure de conter de merveilleuses histoires à un potentiel visiteur.

Ce qui ne l'a pas dérangé outre mesure. Blottit derrière son comptoir, une couverture sur ses épaules, Xen s'est perdu dans un ouvrage. Un aux pages teintées de sel et d'eau séchée depuis longtemps. Un trésor récupéré sur la plage, auprès de son propriétaire qui lui n'a pas été sauvé. Faire sécher les pages une par une est toujours plus simple que de ramener un être à la vie. L'ancien soigneur n'a jamais été très talentueux lorsqu'il s'agit de guérir. Quelle ironie.

Ses doigts tirent parfois sur la couverture, la remontant un peu lorsqu'elle glisse, faisant de même avec ses lunettes de temps en temps. Difficile de rester parfaitement immobile tandis que son regard dévore chaque page lisible, se fichant bien des blancs de l'histoire. Une nourriture bien plus goûteuse qu'un véritable repas. Ce n'est que lorsque la visibilité devient moindre que le pirate réalise qu'il est bien trop tard pour poursuivre une telle activité. Ce qui est dommage parce que dormir lui paraît stupide, et se rendre à la Fumerie insurmontable. Il faut marcher, quelle corvée. Xen n'est pas d'humeur à s'infliger un tel effort.

A la place il se redresse, l'épais livre posé sur le comptoir. Le moment est propice pour fermer la boutique et éteindre la lanterne aux couleurs changeante qui éclaire encore la devanture. Pourtant, Xen n'en a guère envie non plus. Pourquoi ne pas s'amuser un peu avec le destin ? Sans compter que la vie animée du port offre un bruit de fond qui ne le dérange guère. Il s'agit de sa demeure après tout. Pour lui-même, l'Oublié prononce son nouveau nom de famille. Nataku. Une réaction impulsive, un nom dont il a décidé un peu trop rapidement après la demande du capitaine. Cependant, Xen n'a pas le moindre regret (enfin, pas à ce sujet). Rien d'autre n'aurait convenu de façon aussi juste que le terrible prince.

Assis en tailleur sur son comptoir, comme souvent, Xen se délecte des ombres qui dansent sur ses trésors. Entre la lanterne et les lumières du port, l'endroit paraît un peu effrayant. Les esprits des propriétaires rôdent peut-être autour de ce qui leur appartenait. Oh, même si c'était le cas, le jeune homme doute qu'il s'en soucierait. Après tout, ramasser sur les cadavres ce n'est pas la même chose que d'assassiner des gens. A cette pensée, un sourire las naît sur ses lèvres. Joue pressée contre sa paume, le commerçant parvient à oublier ce qui l'entoure pour se concentrer sur le reste, les souvenirs qui sont devenus trop brouillons pour qu'il ne puisse confirmer leur existence.






私は明るいクセエヌです。怪物です。☂️
One of the great benefits of organised religion is that you can be forgiven for your sins, which must be a wonderful thing. I mean, I carry my sins around with me, there's nobody there to forgive them. ×by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzulie Dantor
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Une vingtaine d'années en apparence...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: I hear sound echo in the emptiness ☂ Erzulie   Dim 3 Sep 2017 - 18:58

Ezili Dantor, Djab O!

Ezili Dantor Dimanch fanm
Prete m poule poul nwa la,
Pou m fe maji a mache!




La lumière baisse. Le jour est avalé tout cru.
Nuit, Ô nuit, comme tu fais ta jolie ! Séductrice en tout point, tu étouffes le soleil sous tes draps de satin. Un soupir, une caresse, et il n’est déjà plus. C'est l'heure de la Lune, de la brume et des loups. Les dentelles câlines de l'habit nocturne laissent folâtrer le jour, sous ces languides atours.
Les étoiles naissent ainsi.
Des marécages, émergent les lampions du Bayou. La Mort se mêle un peu à la Vie, et ses enfant foulent les pilotis du port. La cloche sonne. Les chants exotiques soupirent. Ils sont là, aussi noirs de peau que de cœur. Préparer vos butins, l'indicible commerce commence.
Ce que vous désirez, ils l'exaucent.
Ce que vous n'oser désirer, ils l'expriment.
Rien ne demeurer caché à ceux qui savent Voir.
Jamais, tout comme l'Île.

Elle s'annonce avant même d'entrer. Breloques et fariboles gigotent à ses chevilles et ses poignets. Elle hume l'air du soir : le parfum de sa proie lui tire un sourire. Elle fredonne :

- Sis koud kouto,
Sis koud pwenyad
Kè m 'emoraji,
m’al vomi sang mwen...

La porte de "La Pluie Éternelle" roucoule. Dans l'embrasure de la porte, se dessine la silhouette d'une toute jeune femme. Sa chevelure, libre typhon, cascade en boucles, fleuries de marguerites et de lys. A sa taille, un simple agglomérat de tissus légers, aux couleurs vives, noués aux hanches. Son buste est nu, simplement habillé par les anneaux d'un python blanc qui se confond avec les symboles immaculés, peints à même sa peau de mulâtre. Ses seins pointent avec assurance vers le taulier de la boutique : le froid naissant ne semble pas faire loi sur son métabolisme.

- Bon aswè, mesye Cheve-ble. Fait-elle avec un sourire plus éclatant que tous ses bijoux. Mizik la nan kè ou an divès moso gide m '...

En quelques pas chassés, la voilà au comptoir, ses main appuyées sur le rebord du bois. Elle brise la bulle d'intimité de l'homme en tailleur, menton dressé vers lui.

- Je suis Erzulie, Erzulie Dantor... Et toi Rêveur-Bleu ?

Tradutox:
 







avatar de Loish.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xen Nataku
avatar

☠ Gérant du Bric-à-Brac du Port ☠


✘ AVENTURES : 37
✘ SURNOM : L'Oublié
✘ AGE DU PERSO : 19 ~ 22

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : A hallucination is a fact, not an error; what is erroneous is a judgment based upon it.


MessageSujet: Re: I hear sound echo in the emptiness ☂ Erzulie   Dim 3 Sep 2017 - 21:39

Tout n'est qu'un éternel mensonge.
La pensée s'insinue au milieu du reste de son esprit troublé, poussant tout ce qui la dérange au loin. Le port est un lieu que seuls ceux qui n'ont nulle part où aller peuvent considérer comme un nid douillet. Entre les cris et les rires, l'alcool et l'opium paraissent régner en maîtres. Ah, Xen n'a pas à s'en plaindre, étant lui-même affecté par certains de ces maux. Alors il ignore ce bruit de fond un peu étouffé, préférant voir qu'entendre.

Jusqu'à ce que la mélodie ne sorte de nulle part. C'est rythmé, les bracelets qui s'entrechoquent, la voix qui lui parvient à peine. Le jeune homme en oublie les ombres qui dansaient pour lui contre les murs un peu trop proches. Son regard sombre dévie, trouve et puis se perd immédiatement. Il y a trop de détails à prendre en compte. Un festin où l'on ne sait que choisir et où on termine avec une assiette vide tandis que tout a déjà été dévoré. Fleurs, serpent, tant de couleurs. Son esprit s'embrouille, tout devenant similaire à un arc en ciel brillant dans la nuit.

Xen n'a pourtant guère à lui envier, avec l'épais ruban bleuté dans sa chevelure et ses ongles peints dans la même teinte. Sa tenue qui dévoile son ventre et une partie de ses jambes est excentrique, exagérée. Le haut est trop court et la jupe ne fait qu'effleurer ses genoux lorsqu'il se tient debout. Tant à ce qu'il porte en dessous, similaire à un leggings, ça ne protège guère contre le froid. Une main se redresse en un maigre salut. Le bracelet solitaire à son poignet ne peut pas être entendu comme celui de son étrange invitée.

Sa langue, le Japonais ne la connaît pas. Curieux, il fait glisser ses doigts sur ses propres lèvres. Ainsi, le destin a bel et bien décidé de lui jouer un vilain tour de plus. Oh, il y a sans doute quelque chose d'excitant dans cette rencontre, la manière dont elle vient définitivement trop près. Il y a des défauts, des teintes qui ne lui plaisent pas tant que ça. Mais l'Oublié peut faire avec, tant que ce n'est pas aussi pâle que le reste. Son sourire n'est pas vraiment amical, n'y parvient pas. Provocateur, par contre, ça oui.

« Erzulie, » il répète, articulant en copiant sa façon de faire. C'est imparfait, au vu de certains sons que le jeune homme n'est pas en mesure d'offrir. « Xen. Ai-je l'air de rêver ? »

Une courte pause.

« J'affectionne les illusions et ce qui n'est guère réel, est-ce que cela compte comme de la rêverie ? » Prisonnier du comptoir sur lequel il est toujours assis, le jeune homme observe, détaille chaque parcelle passant devant son regard.

« Que chantiez-vous ? » La maigre lumière ne semble pas plus la déranger que lui, et Xen se prend à sourire un peu plus, sa paume devenant chaude contre sa joue.






私は明るいクセエヌです。怪物です。☂️
One of the great benefits of organised religion is that you can be forgiven for your sins, which must be a wonderful thing. I mean, I carry my sins around with me, there's nobody there to forgive them. ×by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzulie Dantor
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Une vingtaine d'années en apparence...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: I hear sound echo in the emptiness ☂ Erzulie   Lun 4 Sep 2017 - 12:47

Les syllabes de son prénom sont mâchonnés sur cette langue exquise, qui ondule comme l'eau claire.

- Zulie, si t'es fâché avec les "R", ça marche aussi.Ou l'Amour, car c'est ce que je suis.


La jeune femme gondole des reins. Elle aussi coule comme une rivière, ondoyante, liquide. Languide.

- Xen. Xeeeeeen. Elle claque sa langue sur son palais. Rythmant le vocable qui en est dépourvu. Tout soupire au son de cette gorge épicée. Tout chavire.
- Ai-je l'air de rêver ?
- Es-tu éveillé ?
- J'affectionne les illusions et ce qui n'est guère réel, est-ce que cela compte comme de la rêverie ?

Elle rit, éclat cristallin et émail blanc. Son serpent se réfugie dans sa chevelure, secoué par l'hilarité de sa maitresse.

- Le Pays Imaginaire n'est-il pas un rêve permanent ? Pòv moun fou. Il y a ceux qui le vivent... Et puis il y a les morts, ceux qui ne font que dormir. les "Songeurs". Es-tu mort, ou vivant ?

Elle s'accoude à ses jambes croisées, perfide enfant du marais. Il ne vaut guère mieux que le livre qu'il feuilletait tantôt. Ses pages sont pour le moins salées.

- Ou bien, est-ce un peu des deux, ble renmen fè rèv... elle plisse les yeux. Damballà siffle de mécontentement entre ses boucles. Qui sait ?

Elle fait la moue et se retire comme l'écume.

- Que chantiez-vous ?

- La mélodie de ton coeur, ti gason. Celle qui fait poc-poc ! Un à-coup d'épaules, sa poitrine roule. Poc-poc! Sa main mouline gracieusement sur son poignet, juste sous son nez. Poc-poc ! Ses doigts se glissent sur son torse, paume contre palpitant. Poc-poc ! Hypnotique chaleur du peau à peau.

Son regard d'or se lève vers Xen. Son visage peint est si près qu'il sent son parfum de cannelle et de muscade lui chatouiller les narines.

- "Six coups de couteau,
Six coups de poignard,
Mon cœur saigne,
Je me regarde vomir du sang..."
chante-elle, en anglais cette fois.







avatar de Loish.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xen Nataku
avatar

☠ Gérant du Bric-à-Brac du Port ☠


✘ AVENTURES : 37
✘ SURNOM : L'Oublié
✘ AGE DU PERSO : 19 ~ 22

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : A hallucination is a fact, not an error; what is erroneous is a judgment based upon it.


MessageSujet: Re: I hear sound echo in the emptiness ☂ Erzulie   Lun 4 Sep 2017 - 13:33

L'Amour ne peut être personnifié. C'est une entité au-dessus des lois et de la raison, qui n'a ni visage ni corps. Xen l'a toujours imaginé ainsi, presque plus proche d'une créature morbide que d'un esprit bienveillant. Après tout, aimer, ça ne lui a jamais fait le moindre bien. Similaire à l'opium, en une drogue éphémère qui ronge sans rien offrir de stable en retour. Zulie est-elle venue pour lui prendre son âme et la dévorer ? Enfin, au vu de ce qu'il en reste, la pitance serait moindre.

« Le Pays Imaginaire n'est-il pas un rêve permanent ? Pòv moun fou. Il y a ceux qui le vivent... Et puis il y a les morts, ceux qui ne font que dormir. les "Songeurs". Es-tu mort, ou vivant ? »

La réponse n'a pas le temps de venir que son invitée la complète d'elle-même. Un peu des deux, en effet. L'Oublié n'en sait trop rien, dans le fond. La proximité ne le dérange pas, l'intrigue plus qu'autre chose. C'est un peu envoûtant, d'être ainsi capturé au sein de sa demeure. La main qui lui servait d'appui retombe tandis qu'il se redresse un peu.

« Les songes sont parfois un refuge merveilleux. » Jusqu'à ce qu'ils se transforment en illusion durant la journée. Et qu'ils commencent à se nourrir de son instabilité.

La mélodie de son cœur. Oh, Xen n'apprécie pas cette remarque, la façon dont elle est en train de lire en lui sans en avoir le droit. Il retient sa respiration, comme si cela allait suffire à arrêter le rythme infernal prisonnier de sa cage thoracique. C'est un acte puéril, peu efficace, et rapidement abandonné.

« Six coups de couteau,
Six coups de poignard,
Mon cœur saigne,
Je me regarde vomir du sang.. 
»

Six. Il n'a pas besoin de les compter, d'être sûr. Six, ils ont toujours été six (Darkness, Blue, Dreamless, Sushi, Green, Slumber). Plus, si le jeune pirate se référait au passé, à ce qui est si ancien que tout est devenu flou. Son expression se transforme en quelque chose de mauvais, son sourire étirant un peu trop ses lèvres. C'est plein de souffrance, ça le dégoûte. Six. Il peut les compter dans sa tête, peindre leurs visages.

Ce n'était pas de ma faute. Les mots sortent presque d'eux-mêmes, sans rien demander. Xen a tout juste le temps de plaquer le dos de sa main contre ses lèvres, pour s'en empêcher. Il serait fâcheux de faire une si mauvaise impression. Il ne la retire que quelques secondes plus tard, une fois calmé.

« L'amour a toujours été un peu cruel chez moi. Y a t-il véritablement quelque chose d'intéressant à lire dans mon cœur rongé par la haine, outre ça ? »






私は明るいクセエヌです。怪物です。☂️
One of the great benefits of organised religion is that you can be forgiven for your sins, which must be a wonderful thing. I mean, I carry my sins around with me, there's nobody there to forgive them. ×by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzulie Dantor
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Une vingtaine d'années en apparence...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: I hear sound echo in the emptiness ☂ Erzulie   Mar 12 Sep 2017 - 9:34



Décompte.

L'Amour savoure  l'effet de sa comptine. Les expressions de marbre de Xen se fendillent. Toute la palette de son humanité frétille. Son chant intime se fait plus fort, entêtant. Il est beau cet enfant qui souffre : sa passion l’enivre.

- Yon sèl, de, twa... égraine-t-elle dans sa langue de velours.
Là, Là, effrite-toi... Laisse ton cœur courir.
- Kat, senk, sis...
Sacrifice, sacrifice... Laisse le mourir.
Sa renaissance n'en sera que plus belle, bèl zwazo ble.
"Ce n'était pas ma faute" bourdonne l'esprit. Les mots sont muselés, mais il est trop tard : ils l'ont trahi.
- Non, mon tout petit... répond-t-elle à la déclaration muette. Sa voix est si douce, si maternelle, une caresse pour rêveur agité. Ses mains noires recouvrent les doigts laiteux  -jaunis par la consommation délictueuse d'opium - et accompagnent son geste de libération. Echo d'un Fantôme-Farine. C’est une question de fatalité, renmen fè rèv bèl mwen.

- L'amour a toujours été un peu cruel chez moi. Y a t-il véritablement quelque chose d'intéressant à lire dans mon cœur rongé par la haine, outre ça ?

Rire perlé, discret soupir.

- L'Amour et la Haine sont les versants d'une même passion. J'aime comme je tue, pas toi ?

Ses mains encadrent son visage émacié, son regard se fait hypnotique. Elle fredonne, à nouveau.

- Aime moi et je te cajolerais,
Abandonne-moi et je me vengerais.
Mon coeur ne sera jamais rassasié,
Mes sentiments son aussi purs qu'un couteau effilé.
Erzili konnen, Erzili chante pou ou.


Abandonnée, bafouée, vendue, son ire vengeresse la rend aussi dangereuse que puissante. Vivante, aussi, indubitablement.

-Les gens comme nous ne savent pas aimer autrement que sur les rouleaux d'un océan agité. A ton orage, il faut simplement trouver, le marin qui saura essuyer le grain et reprendre la mer le lendemain, comme si de rien n'était.

Elle dépose un baiser mutin sur le nez de Xen. Damballa se joue de cette proximité en les enroulant tout deux dans ses anneaux. Est-ce une illusion où semble-t-il plus gros ?

- Il n'existe pas que des noyés, sur cette île... Laisse-moi donc œuvrer, ma jolie petite Haine.







avatar de Loish.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xen Nataku
avatar

☠ Gérant du Bric-à-Brac du Port ☠


✘ AVENTURES : 37
✘ SURNOM : L'Oublié
✘ AGE DU PERSO : 19 ~ 22

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : A hallucination is a fact, not an error; what is erroneous is a judgment based upon it.


MessageSujet: Re: I hear sound echo in the emptiness ☂ Erzulie   Jeu 14 Sep 2017 - 3:17

L'Amour a brisé, volant ce qui était supposé lui offrir la vie éternelle pour ne laisser que de vulgaires morceaux de son âme éparpillés un peu partout. L'Oublié a conscience de ce qu'il a fait, bien que ses actions soient difficiles à accepter. Après tout, il n'est qu'un enfant insolent, qui veut et obtient toujours, d'une façon ou d'une autre. Souvent de la mauvaise.

« L'Amour et la Haine sont les versants d'une même passion. J'aime comme je tue, pas toi ?  »

« Bien sûr. Qu'y puis-je de toute manière ? »

Oh qu'il souhaiterait contredire de telles paroles. Son cœur s'est maintenu dans un stade de repos jusqu'à ce jour. Le jeune homme se doute que l'opium lui permet de se retenir, que dans le pire des cas, une seconde overdose serait suffisante pour détruire ce qu'il reste de son cerveau. A certains moments, Xen songe que ça ne serait pas si dramatique, que tout se calmerait peut-être enfin dans sa tête.

« Aime moi et je te cajolerais,
Abandonne-moi et je me vengerais.
Mon coeur ne sera jamais rassasié,
Mes sentiments son aussi purs qu'un couteau effilé.
Erzili konnen, Erzili chante pou ou.
 »

Les mots lui semblent venir tout droit de son propre cœur. Xen décide néanmoins de fermer les yeux, en une rébellion silencieuse. Ce n'est pas tant qu'il se refuse de se prêter au jeu, simplement que les règles ne lui conviennent pas.

« Il n'existe pas que des noyés, sur cette île... Laisse-moi donc œuvrer, ma jolie petite Haine. »

Au baiser, ses yeux s'ouvrent de nouveau, détaillant la jeune femme. Ses lunettes glissent un peu, et il les remonte d'une main. Sa tête se tourne à peine, considérant les mains qui l'encadrent, juste assez pour vérifier que le serpent n'est pas qu'une illusion. Il fréquente ceux de Moriko depuis trop longtemps pour s'inquiéter le moins du monde. Le problème, il décide avec amertume, est ailleurs.

« Je n'ai pas l'intention d'aimer de nouveau. Pas si je peux me retenir. Je ne veux pas d'un plaisir éphémère, sinon je trouverais bien un moyen de l'obtenir. » A ses yeux, l'amour est si pur, si magnifique. Et Xen n'est capable que de le souiller, encore et encore. Si elle représente véritablement ce qui se cache dans l'âme des gens, alors Zulie ne peut être sincère.

Comme si tu y connaissais quoi que ce soit en amour. Balancer des phrases idiotes au sujet de tes promesses, ça n'aidera personne Bright.


Fantastique. Exactement ce dont il avait besoin. Son regard aperçoit l'ombre dans un coin de la boutique. Une plus grande qu'il ne l'est, une expression fatiguée sur ses traits. Ses illusions n'ont pas le moindre sens du timing. Surtout Darkness, qui a été le premier de sa série noire. L'attitude de Xen se fait sans doute un plus distante envers son invitée, mais dès l'instant où il croise ses yeux si vivants, l'hallucination perd en force, alors que Zulie redevient le centre de son monde.

Est-il envoûté par cette femme ?
Ce n'est guère important.

« C'est de ma faute, » Il ose contredire son propre esprit. Son visage s'est fermé, au bord d'une crise de colère. Il n'a jamais été doué pour se contrôler. « J'ai tué ceux que j'aimais alors que je n'avais que quatorze ans. Qui voudrait être ainsi ?  Ces sentiments chronophages, ils dévorent tout sur leur passage. »

Lòng est attirant, mais il n'est pas amoureux de lui.
Moriko est parfaite, mais il n'est pas amoureuse d'elle.
Tout est sous contrôle.

Pour l'instant.






私は明るいクセエヌです。怪物です。☂️
One of the great benefits of organised religion is that you can be forgiven for your sins, which must be a wonderful thing. I mean, I carry my sins around with me, there's nobody there to forgive them. ×by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzulie Dantor
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Une vingtaine d'années en apparence...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: I hear sound echo in the emptiness ☂ Erzulie   Mer 25 Oct 2017 - 17:22

- Je n'ai pas l'intention d'aimer de nouveau. Pas si je peux me retenir. Je ne veux pas d'un plaisir éphémère, sinon je trouverais bien un moyen de l'obtenir.
- Ne dénie pas le "moyen" lorsqu'il te bécote le nez, bèl mwen. Je suis l'Amour. Je cogne à ton coeur pour t'aider à le délivrer. Toc ! Toc !... Toc! Toc !

Erzulie ne cille pas lorsque le mirage s'invite. Rien ne bouge, pas même ses paupières peintes, pas même ses longs cils noirs humides, pas même ses prunelles puissantes. Damballa siffle fielleusement en direction de l'illusion, comme on chasserait un chaton encombrant. Al fè wout ou ! Ouste !

- C'est de ma faute...

Erzulie retire délicatement les lunettes du jeune homme au visage froncé par l'émotion. Doulè. Kòlè. Autant de sentiments violents qui le brutalisent. Pauvre petit agneau blessé par ses griffes de loup. Il n'a pas choisi la peau qu'il se doit de porter. Pas encore. La mambo caresse doucement ses cheveux, embrasse ça et là, ses joues froissées, son front buté, son menton qui gondole de culpabilité. Petit garçon. Tout petit garçon.

- J'ai tué ceux que j'aimais alors que je n'avais que quatorze ans. Qui voudrait être ainsi ?  Ces sentiments chronophages, ils dévorent tout sur leur passage.
- La musique du coeur est toujours impérieuse. Elle est parfois stridente, insupportable à écouter, et pourtant, on ne peut la taire, on ne peut l'étouffer. Le cœur chante plus fort si il est muselé. Koute...

Ses mains de mulâtresse s'aventurent à flanc de palpitant. La poitrine de Xen s'éclaire, filtre à travers les doigts d'Erzulie. Le tambourin de son myocarde pulse à travers le derme, c’est visible. Il bat la mesure d'une partition unique : pincement de cordes de shamisen, froissement de la soie, frottement des pages d'un livre, vent qui tintinnabule dans les carillons, chant des vagues, plaintes infinies, brusques envolées des notes -telle une nuée d'hirondelles d'été-, abattement soudain dans le morne silence -automne d'un amour qui perd déjà ses feuilles.

- C'est beau, c'est toi !

La pulpe de son pouce se pose sur les lèvres du jeune homme.

-Tu aimes comme tu hais, avec la pureté d'un diamant coupant. Ce n’est pas ta faute si tu aimes si intensément, Xen. C'est la faute de tes amants pour avoir le coeur trop rabougri pour te contenir.


Elle s'arrête, un instant, un soupir en équilibre entre leurs bouches. Puis elle glousse comme devinant clairement ses pensées.

- Tu entends ça ? La musique ne s'arrête pas. Elle cherche avec quelle autre partition s'accorder. Qui vas-tu choisir : Le Dragon ou l'Amanite ? Laisse-moi être ton guide. Je suis l'Amour, après tout.
Sourire de quenottes blanches, resplendissantes. Je suis le chef d'orchestre !







avatar de Loish.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xen Nataku
avatar

☠ Gérant du Bric-à-Brac du Port ☠


✘ AVENTURES : 37
✘ SURNOM : L'Oublié
✘ AGE DU PERSO : 19 ~ 22

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : A hallucination is a fact, not an error; what is erroneous is a judgment based upon it.


MessageSujet: Re: I hear sound echo in the emptiness ☂ Erzulie   Ven 27 Oct 2017 - 1:19

Chaque apparition signifie qu'une partie de son âme se brise, qu'un fragment est offert pour éviter à l'illusion de devenir un esprit vengeur. Les fantômes de l'esprit de Xen n'ont peu de gratitude à offrir face à leur statut. La plupart sont aussi vils que leur créateur, prêts à ruiner un peu plus celui qui estime avoir besoin d'un tel châtiment. Masochisme inconscient qui se transforme parfois en quelque chose de plus doux, lorsque les horreurs sont remplacées par des souvenirs moins brutaux. Darkness n'a pas l'occasion de s'incruster, et encore moins de répandre sa rancœur. Dans le fond, tout ça appartient à Xen, ce n'est que le miroir de ses propres sentiments.

Pathétique.

Le monde flou qui l'entoure une fois les lunettes retirées est plus simple à supporter. Cela lui rappelle pourquoi il est plus à l'aise dans un lieu où rien n'est forcé d'être réel. Cette femme est un danger, un prédateur qui se permet des gestes bien trop intimes, comme s'ils se connaissaient depuis l'aube de ce monde. Qui sait, peut-être est-ce le cas. Après tout, elle est l'Amour et lui la Haine. Ils ont tant en commun, et c'est terrifiant.

«  C'est beau, c'est toi ! »

Il n'y a rien de beau dans la mélodie de son cœur. Rien qui soit encore bon, qui quémande à être sauvé. A la place, pourtant, Erzulie offre la magie et la grâce. Des sons familiers qui se mélangent, qui lui donnent presque mal au crâne tant il en oublie tout. Par défi, Xen tente de ralentir sa respiration, de muer cette mélodie en un silence vengeur. Impossible, il le sait. Les paroles précédentes résonnent à ses oreilles. Plus il tentera de se cacher, moins cela sera efficace. Peu prompt au combat, le jeune homme se contente de baisser son regard, de ne pas affronter cette aura envoûtante qui pourrait lui faire perdre pied.

Je vais te mordre, il songe face au contact contre ses lèvres sans s'autoriser à le dire. Que ferait-elle, incarnation de l'Amour et des pêchés qui l'accompagne invariablement ?

« Tu aimes comme tu hais, avec la pureté d'un diamant coupant. Ce n’est pas ta faute si tu aimes si intensément, Xen. C'est la faute de tes amants pour avoir le cœur trop rabougri pour te contenir. »

Une fois, c'est un accident. Six, c'est un peu plus problématique.

« La cause, ce n'est pas eux. Ils ne sont qu'une regrettable conséquence. Et si je voulais réparer leur cœur au lieu du mien ? Oh, ça me serait impossible, puisque je leur ai arraché. » Métaphoriquement, mais tout de même. Sa langue se tire, provocatrice. Xen a l'arrogance de l'enfance couplée à des désirs presque morbides d'affection. C'est incurable, il se répète.

« Qui vas-tu choisir : Le Dragon ou l'Amanite ? Laisse-moi être ton guide. »

Son regard se trouble, au-delà de l'absence de ses lunettes. Soudainement, le jeu ne semble plus véritablement en être un. Ces gens sont ses amis, il les chérit sans souhaiter leur disparition, pourquoi souhaiter changer tout ça ? Brutalement, Xen se crispe, son bras gauche venant se dresser entre la jeune femme et son propre cœur. Il n'y a que sous la mitaine sombre qu'il porte que sa véritable nature apparaît, là où la chair a été brûlée sans aucune chance de guérison.

« Je fais le choix de ne plus jamais avoir la capacité d'aimer. Pas tant que je n'aurais pas réparé mes erreurs. Est-ce là une réponse convenable ? » Le venin dans sa voix emplie le magasin tout entier, s’étendant jusqu'aux ombres sur les murs. Xen s'étonne, d'avoir une telle volonté. La blessure béante au sein de son esprit est sans doute plus forte que des sentiments naissants.

« Aimer, aimer… Moi je n'ai jamais demandé à avoir un tel pouvoir. Droit de vie ou de mort sur les autres ? Est-ce plaisant ? Suis-je supposé ruiner la vie de l'un ou bien espérer ce que le second ne pourra offrir ? »

Laisse moi tranquille.







私は明るいクセエヌです。怪物です。☂️
One of the great benefits of organised religion is that you can be forgiven for your sins, which must be a wonderful thing. I mean, I carry my sins around with me, there's nobody there to forgive them. ×by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzulie Dantor
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Une vingtaine d'années en apparence...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: I hear sound echo in the emptiness ☂ Erzulie   Mer 1 Nov 2017 - 20:06

Erzulie secoue sa tête, fait danser ses boucles.

Non, non, non, Rayi...
Dans mes anneaux tu te pétris.
Sshhhh...


- Est-ce vraiment ce que tu désires, ti gason ? Tu ignores ce que cela signifie. Tu souffres et tu veux anesthésier la douleur, retirer la tumeur. Tu ne vois pas plus loin. Tu ne comprends pas ce que cela implique.

Le regard de la mambo change. Les lumières balbutient, se taisent, plongeant dans la pénombre les coins de la pièce, réduisant l'univers à leur cercle intime. Ses prunelles brillent, tels deux nénuphars d'or sur un lac de ténèbres.

- Tu ne sais pas, inconscient. Tu n'es qu'un humain qui n'entend rien aux réalités funèbres. Ta souffrance, ami, c'est la preuve que tu es en vie. Devient la Haine, devient le versant de l'Amour et tu ne seras plus qu'un véhicule dont les pieds ne seront jamais bénis pas la beauté du voyage. Ta musique intérieure te peine ? Tu la détestes ? Ecoute donc la mienne...

Les ongles de la  jeune femme s'enfoncent profondément dans la chair de sa poitrine. Le sang perle, pétrole des magies les plus noires, rigole sombre entre ses deux magnifiques seins. Le derme se déchire sous les phalanges d'Erzulie Dantor, le muscle s’effiloche, les côte se décroisent. La cavité béante et silencieuse dégorge sa nuit intérieure. Nulle musique, pas même le son d'un battement où d'un soupir. La main de la bayouteuse plonge profond en elle, jusqu’au poignet, ressort avec un morceaux rabougri de charbon dans la paume pulsant avec la faiblesse d'un poumon asphyxié.
A ses yeux, des larmes de bourbe.
A la commissure de ses lèvres, une fange qui lui bave jusqu’au menton.

- Je suis L'Amour. Je ne peux aimer qui que ce soit et personne ne m'aime. Mon coeur est noir, sec...et pourtant, assoiffé. Renonce à ta passion et tu ne seras plus qu'une pierre, ma Haine, une terre aride consciente de ne jamais pouvoir s'irriguer.

Et d'une voix plaintive, déchirante, elle ajoute :

- Comme j'envie la musique de ton coeur, Xen. Moi, je ne m'entends plus... Est-ce cela que tu veux ?

Les chairs abîmées se referment, le sel purifie la boue. L'illusion, si cela en était-une, n'est plus. Erzulie pose ses grands yeux humides sur sa proie. Elle est si jolie, si triste pour lui, si poignante dans sa compassion et sa miséricorde toutes nues. Toutes crues.

- Car si c'est cela, je le peux...







avatar de Loish.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xen Nataku
avatar

☠ Gérant du Bric-à-Brac du Port ☠


✘ AVENTURES : 37
✘ SURNOM : L'Oublié
✘ AGE DU PERSO : 19 ~ 22

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : A hallucination is a fact, not an error; what is erroneous is a judgment based upon it.


MessageSujet: Re: I hear sound echo in the emptiness ☂ Erzulie   Dim 19 Nov 2017 - 1:48

Plus loin que quoi exactement ? De ce trou tout juste bon pour les rats où il a opté de s'exiler ? Que le passé qui est devenu le présent à cause des dommages causés à son cerveau ? Qu'il a t-il à voir outre son masochisme permanent qui donne à Xen l'impression qu'il n'aurait jamais dû venir au monde ? Prétendre que devenir adulte l'a sauvé est une hérésie. Au plus, cela lui a accordé la capacité de mesurer ses actions avant de les accomplir, de placer une distance entre l'Amour et ses pulsions. Qu'importe, puisque le monde ne cesse de le provoquer, l'encourageant à pousser à la mort l'innocence bafouée de l'île ? Six, il se répète, passant le nombre en boucle jusqu'à le hurler dans sa tête.

C'est insuffisant pour faire taire la voir de son bourreau. L'Oublié perd le fil régulièrement, tout en se sentant forcé d'y revenir juste après. L'emprise est plus qu'une illusion, et si elle n'est pas causée par la jeune femme, alors c'est qu'il désire sans doute sa propre perte. Huit, ils étaient huit, s'il prenait en compte le passé, celui qui s'est effiloché. Pourtant, c'est de là que venait sa douleur, ce besoin de prendre et prendre jusqu'à ne rien laisser.

«  Tu ne sais pas, inconscient. Tu n'es qu'un humain qui n'entend rien aux réalités funèbres. Ta souffrance, ami, c'est la preuve que tu es en vie. Devient la Haine, devient le versant de l'Amour et tu ne seras plus qu'un véhicule dont les pieds ne seront jamais bénis pas la beauté du voyage. Ta musique intérieure te peine ? Tu la détestes ? Ecoute donc la mienne... »

Pourquoi le devrais-je, souhaiterait hurler Xen jusqu'à se briser la voix. Dieu de la mort et de la désolation qu'il est, le jeune homme est bien incapable de songer que son existence pourrait empirer. La vision qui suit est un théâtre de l'horreur, le type de scène où le public se retrouve silencieux, priant pour que ça ne soit qu'une illusion. Pourtant, Xen a l'habitude de ces dernières, de la réalité bancale qui l'entoure et qui se joue de lui. Le charbon, cette offrande noircie, est-ce donc tout ce qui reste à l'Amour ? Si c'est le cas, c'est pitoyable, qu'elle doive exister pour représenter ce qu'elle ne peut obtenir.

La tension naît dans son corps, trouvant place dans ses épaules jusqu'à ce qu'elles partent un peu en arrière et qu'il doive redresser la tête. Autant ne pas trop contempler le représentation de la tragédie devant lui. Qui sait, Xen pourrait commettre une erreur. Ni la première, et encore moins la dernière.

«  Je suis L'Amour. Je ne peux aimer qui que ce soit et personne ne m'aime. Mon cœur est noir, sec...et pourtant, assoiffé. Renonce à ta passion et tu ne seras plus qu'une pierre, ma Haine, une terre aride consciente de ne jamais pouvoir s'irriguer. »

La punition que le jeune pirate quémande ne devrait être que temporaire. A quoi bon qualifier son cas de terminal, sans la moindre guérison en vue, si c'est pour avoir une pensée contradictoire quelques instants plus tard. Agacé par le moindre mouvement, les sons et même sa propre respiration il porte son poignet à sa bouche, laissant sa langue glisser sur le bracelet qu'il porte. Vert, alors que tout le reste est bleu. Vert parce qu'on ne peut pas accorder ce qui n'ira jamais ensemble.

« Car si c'est cela, je le peux... »

« Il me manque une chose très précieuse, qui a coûté la vie à ceux que je croisais. La moindre once d'empathie, la faculté de véritablement m'intéresser à qui que ce soit. Je ne désire rien de ce qui m'est proposé. Mon cœur dévie, se perd et s'égare en permanence, ce n'est rien de plus qu'un fait navrant. » Sa langue retourne à sa place, remplacée par les dents qui séparent les perles, le bracelet toujours devant sa bouche. Sans ses lunettes, le monde devient fatiguant. Ou bien c'est l'énergie dépensée dans ce qui semble être un combat qui lui fait un tel effet.

« J'ai besoin de temps. De contrôle. » De stabilité, il se prend presque à dire. Qu'est-ce que c'est drôle, comme terme. Rien chez lui ne va correctement. Les illusions, l'opium, ce qui a été infligé à son encéphale, ce sont des dégâts irréparables. Son expression se mue en un portail de haine, le sourire tirant sur le coin de ses lèvres synonyme d'une invitation à se faire punir pour son insolence. Pourquoi est-ce que tout est si souillé dans sa tête, hein ?

« Est-ce que les gens comme moi naissent ainsi ? Où sommes-nous une conséquence malheureuse de la cruauté de nos semblables ? »






私は明るいクセエヌです。怪物です。☂️
One of the great benefits of organised religion is that you can be forgiven for your sins, which must be a wonderful thing. I mean, I carry my sins around with me, there's nobody there to forgive them. ×by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I hear sound echo in the emptiness ☂ Erzulie   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sound of Noise
» doom2.exe sound
» [Vends] Metal Slug sound box
» [Blog]L'Echo du Boyau
» Baku Touhou Gensokyo ~ Detonate on Sound

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Port Débauché :: La Pluie Éternelle-