Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Miss Mercy
Miss Mercy

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 49
✘ SURNOM : La Déçue
✘ AGE DU PERSO : Entre 20 et 30

✘ DISPO POUR RP ? : 3/3
✘ LIENS : ♣️ - ♠️

"Girls are much too clever to fall out of their prams" Empty
MessageSujet: "Girls are much too clever to fall out of their prams"   "Girls are much too clever to fall out of their prams" EmptyMar 22 Aoû 2017 - 17:15

Attention:
 

Miss Mercy


Trucs

Surnom : La Déçue
Groupe : Pirate (au Port)
Age : Quelque part entre 20 et 30 ans
Rôle : Miss à la Maison Close


Bout d'Aventure


Le Grand Rêve. Le Mal, le Bien, l’affrontement pour la Terre Promise. Le héros sacrifié, et l’amant éploré. Les rôles étaient tous écrits. La scène était parfaite. Le décor on ne peut mieux réalisé. Mais la machinerie avait explosé, le conteur s’était trompé. Les acteurs étaient devenus mauvais. Le scénario insipide.

L’histoire se répétait.

Elle voyait encore les flots, du temps où elle rêvait de l’océan, se transformer en promesse d’aventure. Elle y avait encore cru quand elle avait vu le navire, les voiles noires. Elle y avait cru bien avant, en apercevant l’île du Crâne, le cratère du volcan, la jungle emmêlée pour la première fois. Et peu à peu le monde avait repris un goût de cendre. Un goût de rien.
Elle avait été la dupe de la sorcière à la maison de pain d’épice. Non pas celle de Neverland, c’est une façon de parler. Dupe de croire que le merveilleux aurait un sens parce qu’un garçon volant le lui promettait. L’esprit humain est fourbe. L’esprit adulte est fourbe.

Elle n’était pas faite pour rester une enfant. Trop logique. Elle posait trop de questions. Elle demandait toujours “oui mais pourquoi ?”, et un jour elle s’était aperçue que Peter n’avait pas la réponse. Qu’il improvisait. Que tout cela n’était qu’un spectacle raté. Le déguisement était mieux fait, le décor n’était pas du simple carton-pâte. Et au fond, elle aurait préféré, que le mensonge soit plus voyant. Qu’elle ne tombe pas dans le piège de croire qu’on pouvait vivre à jamais, sans le sens et la raison des choses.

Et depuis, le sens, elle ne l’avait toujours pas trouvé.

Au bannissement, elle avait été triste, parce que malgré son désir de magie, elle était terrifiée par le changement. Et si c’était pire après ? Et si c’était le meilleur moment de sa vie qu’elle venait de vivre ? L’abandon lui faisait mal. Elle n’était plus vraiment gamine, mais elle avait un grand coeur. Elle avait besoin qu’on l’apprécie. Qu’on lui reconnaisse des qualités. Qu’on ait envie de vivre les aventures avec elle. Elle avait besoin des autres personnages de la pièce dont elle cherchait si désespérément à être l’héroïne.

Elle ne savait pas comment elle ferait pour survivre sur l’île. Les Peaux-Rouges étaient des barbares, qui tuaient hommes et animaux. Les enfants tuaient aussi, mais eux ça ne faisait pas pareil. C’était pour jouer, c’était sans s’en rendre compte. Elle pardonnait trop facilement aux enfants. Elle rêvait un peu de devenir pirate. Depuis toujours. Mais une vraie ! Avec un sabre et une chemise comme celles de Hook. Et elle connaîtrait toute la voilure par coeur, et n’aurait pas peur du vide sous elle en se jetant de mât en mât. Oui, pirate. C’était le mieux.
Elle partit en direction du Port.

Elle ne se rappelait pas vraiment ce qu’elle avait trouvé en premier, la petite femme, ou le Port lui-même. Sans doute presque les deux en même temps. Ce n’était que sur place qu’elle avait appris avec déception que les femmes n’étaient pas tolérées à bord. Avec ses traits fins et ses cheveux longs, inutile d’essayer de convaincre qui que ce soit de sa virilité…

Elle était perdue. Sans sens, sans but. Elle était juste là par hasard, sans grandeur, sans action. Elle se laissa aisément convaincre par la petite femme. Elle n’aimait pas vraiment les histoires de princesses croulant sous les bijoux, mais là c’était différent. Là elle avait une occasion d’être une héroïne un peu plus complexe. Elle pourrait jouer la femme fatale, la torturée, la mystérieuse. Elle le voyait à leur regard qu’elle leur plaisait, à tous. Ils la dévoraient tous en la regardant. Alors elle prit ça pour un défi, moitié morte de peur, moitié ivre d’orgueil. Ses héros préférés avaient toujours été membre du bas peuple, et il y avait-t-il un rang plus bas sur cette île ?

Elle s’était rêvé pirate, chasseresse, chevalier. Elle serait putain.




Révérences


Miss Mercy est jolie. Miss Mercy est polie.
Elle est calme et froide Mercy. La compagnie l’indiffère. Leur compagnie à eux surtout. Elle sait ce qu’il faut faire, elle sait comment faire, mais elle n’y met pas de zèle oh non. Elle fait son travail, c’est tout. Ni bien, ni mal, sans passion, sans rêve.

Mercy méprise les hommes. Tous. Ils sont soit idiots, soit vicieux, soit les deux. Oh croyez-moi, c’est loin d’être un sentiment inné chez elle. Non non, avant Mercy se voyait à égalité avec les plus grands combattants, respectée pour ses traits d’humour. Mais Mercy est jolie. Et depuis son bannissement, son corps a poursuivi sa croissance, gagnant courbes non-voulues et volupté.
Elle aurait préféré éviter ça, avoir le tronc droit, la poitrine atrophiée, un air masculin, ou même loucher peu importe. Elle déteste son corps qui ne fait que lui rappeler qu’elle n’est qu’une femme, qu’elle est condamnée à être moins qu’eux. Qu’elle est là pour être belle, pas pour être forte. Que sa gloire c’est ses seins et son cul.

Elle les déteste tous, de lui faire penser cela à force de le répéter. Et par-dessus tout, elle déteste Hook. L’homme qui n’en est pas un. L’homme qui n’aime pas les femmes, mais qui les offre en pâture à son équipage de dégénérés. Hook n’a pas d’autre raison de la maltraiter que le plaisir des malfrats qui lui servent de servants. Hook est la raison pour laquelle ces idiots se croient tout permis sur l’île, et traitent toute vie comme si elle leur appartenait, dès l’instant qu’ils avaient su l’attraper.

Mais Miss Mercy ne dit pas tout cela, elle le garde tout au fond de son coeur. Elle l’enveloppe là-dedans pour le préserver un peu. Elle utilise sa haine comme fuel, à l’instar de ce capitaine si abhorré. Tout ça pour sauver le peu d’amour qui lui reste et qu’elle a oublié. Elle se berce de l’illusion qu’elle se vengera un jour, et que c’est ce qui la fait tenir aujourd’hui.

Oh, comme elle croit encore malgré tout.

Mercy était son nom chez les enfants. Elle n’était pas une mère, elle était armurière, parce qu’elle voulait plus que tout apprendre à manier l’épée comme dans ses histoires favorites. On l’avait appelé ainsi parce que jamais, jamais elle ne tuait son ennemi. Elle faisait passer ça pour un style, jouait le grand seigneur miséricordieux pour cacher sa faiblesse. Elle était juste incapable de prendre la vie de quelqu’un d’autre. Elle avait pitié Mercy. Elle trouvait toujours une bonne excuse.

A l’origine, Mercy était quelqu’un de foncièrement bon. Et des choses ni bonnes ni mauvaises n’avaient cessé d’arriver, l’entrainant dans un entre-deux terne. Ni le bien, ni le mal. Quel héros vivait dans ce gris ? Aucun.
Elle avait appris à fermer mieux les yeux sur les injustices, à se laisser faire quand les hommes étaient un peu trop bourrus et idiots avec elle, juste à attendre que ça passe. Et ça passait toujours, elle s’en sortait toujours plus ou moins indemne, mais l’orgueil en miettes.

Parfois elle voulait les attraper par les cheveux, les forcer à la regarder dans les yeux et à oser répéter ce qu’ils disaient d’elle en face. Elle savait que la moitié d’entre eux étaient des lâches qui ne le feraient pas.

Elle n’avait pas de crochet sur l’épaule. Elle avait refusé. On avait insisté bien sûr, Lady Ruby était intervenue en personne, rien n’y faisait, elle refusait de voir sa peau marquée. Elle préférait se protéger seule que d’accepter cela. Elle aurait eu l’impression de vendre son âme au diable…

Lady Ruby ne l’aimait pas beaucoup depuis. Elle causait trop de soucis pour rien. Elle s’occupait mal des clients parfois. Trop distraite. Trop indifférente. Trop froide. Alors, pour faire des efforts, elle buvait, elle fumait, elle prenait tout ce qu’elle trouvait le temps d’avoir l’air plus attirante, plus confiante. Elle jouait la grande dame, l’âme damnée, jusqu’à ce qu’elle se lasse du numéro et que tout recommence. Elle ne trompait pas grande monde. Avec ses cheveux clairs et ses yeux trop expressifs, elle tenait plus de la princesse en détresse.

Ah ce qu’elle détestait les princesses ! Et tout ces trucs ‘girly’ et liquoreux, les froufrous, la dentelle à outrance, minauder, pouffer. Elle ne savait pas faire, et au mieux elle avait un petit rire gêné. Elle méprisait et admirait les femmes qui maîtrisaient les règles du jeu. Parce qu’elles encourageaient les hommes à apprécier ce comportement. Mais qu’elles arrivaient à s’en sortir malgré tout. Les pires pour cela, c’était les sirènes. Des vraies ordures, avec leur poitrine nue et leur beaux cheveux qu’elles utilisaient comme appât de pêche. Eh, ce n’était pas les sirènes qui devaient gérer les marins un peu trop excités de la rencontre après coup.

Petit à petit, elle avait trouvé son truc, son mystère à elle. Sa protection aussi. Les piécettes qu’elle ramassait n’avaient aucune valeur, que pouvait-elle acheter à part d’autres robes et d’autres bijoux ? Elle ne les gardait que pour que la maquerelle lui fiche la paix. Non, sa vraie monnaie d’échange désormais, c’était les secrets.

S’il y avait un point commun aux habitants de Neverland, c’était que tous aimaient les histoires, sans exception. Les enfants, les pirates, les sirènes, même Hook. Alors Mercy en exigeait une, chaque soir. Une nouvelle. C’était son prix à elle. Une histoire, un secret, une anecdote. Elle ne les répétait jamais. Elle les classait, se les repassant, construisant sa pièce de théâtre mentalement avec. Et les hommes un peu ivres qui avaient eu le malheur de lui en dire un peu plus qu’ils ne le souhaitaient ne pouvait plus jamais la blesser. Ou elle dirait tout (du moins c’est ce qu’ils pensent). Elle frapperait là où ça fait mal. Sans tuer. Avec Pitié.




L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
Neverland c’était la Terre Promise. La fin de la quête. Avalon.
Et une fois sur place tout fut à recommencer. L’enchantement s’était peu à peu évaporé, laissant les ficelles apparentes. L’île n’était qu’un décor creux, un monde aussi bancale et injuste que celui dont Peter l’avait extraite. Le rêve était un mensonge.
Voir ses amis mourir et les oublier, subir les humeurs de Pan, se battre contre des adultes et des gamins. Tuer ou être tué. Quelle magie y avait-t-il là dedans ? Et quand on s’échappait, quand on croyait qu’on pouvait fuir Peter et son monde, c’était pour mieux atterrir dans les griffes de Hook. Les adultes ne valaient pas mieux, oh non. Mercy l’a appris à ses dépends.

Neverland ? Ce n’est qu’une parodie grotesque de l’idylle que Peter Pan essaie de vendre.



Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
L’autre monde, Mercy l’a oublié. Elle sait qu’elle ne le tenait pas en haute estime, même si elle ne sait plus pourquoi. Elle sait qu’il lui semblait injuste, gris et faux. Et ici, tout est pareil avec plus de couleurs peut-être, alors elle ne regrette pas. Elle n’est qu’un poisson qui a été changé de bocal, elle se moque de la bulle précédente.


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?
Malgré tout ce qu’elle pourrait reprocher à Peter, malgré son bannissement et son amertume vis à vis de l’île, elle ne parvient pas à penser du mal du petit Roi. Au fond, elle l’admire. Il est capable de rire, maintenir l’illusion. Sa puissance c’est ça au fond. Il croit tellement à la pièce qu’il écrit qu’elle devient réelle pour tous. Comment pourrait-elle lui reprocher ce dont elle rêve ?

Hook, c’est une autre histoire. Hook n’apporte rien à ce monde, rien de plus qu’une version plus noire et plus dure. Hook est froid et blasé, il ne croit en rien. Il les voit tous comme des objets, des pions, les pirates, les taverniers, les filles de joie. Tous ne sont qu’un moyen de parvenir à son but si stupide. Il est le dindon de la farce, le dupé. Mercy ne voit aucune profondeur dans le personnage de Hook, comme s’il avait été mal écrit. Ca semble trop simple d’infliger tant de souffrance juste pour détruire une personne. C’est un méchant trop basique, pas crédible. Et pour autant tout aussi détestable.





Unique au Monde



• Mercy est condamnée à une déception permanente. Elle essaie tant bien que mal de conjuguer rêve et raison, mais l’un prend toujours le dessus sur l’autre, si bien que rien n’est jamais à la hauteur de ses espérances. Elle veut de l’aventure ? Elle part son épée sur le dos, et soudain, le massacre, les cris, le sang. L’horreur. L’aventure n’est pas si romanesque qu’elle voulait le croire.
Si au contraire elle se contente d’une vie calme et mesurée, où elle regarde le ciel et les beaux paysages, elle s’ennuie. Elle finit par n’y voir qu’un mensonge, un décor de théâtre, où tout est trop beau et trop niais pour être vrai.
Bref, Mercy n’est jamais satisfaite.

• Elle ne déteste pas réellement tous les hommes, elle déteste “les hommes” comme entité de groupe, comme ce qu’ils représentent. Au fond, elle a un sens aigu de la justice, et l’inégalité éclatante entre les deux sexes blesse cruellement son orgueil. Elle se doute qu’il y a certaines exceptions, et qu’elle ne peut pas faire de généralités, mais le plus souvent, elle n’a pas envie d’y penser.

• C’est son activité (on ne peut pas vraiment parler de “métier”) qui la rend aussi si acariâtre envers le genre masculin. Il faut dire qu’à la taverne le soir, ce ne sont pas forcément les plus dignes représentants de la masculinité que l’on croise. Ou alors passablement éméchés, et donc, méconnaissables. Une autre conséquence est qu’elle dissocie totalement sexe et amour, elle n’arrive pas à joindre les deux, elle les trouve incompatibles. Elle ne vit pas vraiment mal sa condition, elle fait cela comme certains font d’autres tâches répétitives, avec un minimum de plaisir, et beaucoup d’habitude. C’est sa manière à elle de se protéger.

• Sa quête d’extraordinaire et de magie, quoiqu’elle en dise, ne s’est jamais arrêtée, et elle se sent irrémédiablement attirée par le Bayou. Elle adore et admire Maman Brigitte, qu’elle considère comme le pouvoir fait femme. Elle souhaiterait apprendre la magie du vaudou si elle le pouvait…

• Hélas, cet intérêt se double d’une phobie et d’un dégoût total pour la pourriture. Elle ne supporte pas l’idée qu’un corps pourrisse, et répète souvent qu’elle souhaite que son propre corps soit brûlé plutôt que subir cela. Elle refuse de manger de la viande un peu trop vieillie, et vomit allègrement lorsqu’un corps est repêché aux abords du Port.

• Malgré ses anciennes lubies, si jamais les femmes venaient à être acceptées à bord du Jolly Roger, elle ne s’y rendrait pour rien au monde. A ses yeux, ça ne serait qu’une hypocrisie de plus, au moins, elle assume ce qu’elle est aujourd’hui et ne prétend pas jouer l’aventurière.

• Malgré son cynisme ou son mécontentement plus ou moins apparent, Mercy est très solidaire avec les autres membres de la gente féminine présents au port ou n’importe où. On raconte qu’un jour elle a aidé une indienne à s’échapper, mais personne n’a jamais pu rien prouver.

• Elle n’aime pas les fées, qu’elle trouve totalement futiles. Elle croit que les fées existent. Mais elle ne croit pas que le monde soit aussi merveilleux qu’elles le prétendent.

• Mercy essaie toujours de paraître plus dure qu’elle ne l’est, plus indifférente, plus cynique. Elle lâche à tout va des rictus sarcastiques, mais au fond, elle croit encore, elle espère encore. Elle rêve encore.




Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Ambre, Hook
Et un âge ?
C'est quoi ton Avatar  ? Need to check
Comment t'as découvert l'île ? A l'aide d'un compas qui n'indique pas le Nord
Tu la trouves comment ? Grande et petite
Dis, tu crois bien aux fées ? Evidemment


Dernière édition par Miss Mercy le Mar 22 Aoû 2017 - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Moriko Yamanaka
Moriko Yamanaka

☠ Gérante de la Fumerie du Port ☠


✘ AVENTURES : 256
✘ SURNOM : L'Infectée
✘ AGE DU PERSO : La trentaine.

✘ DISPO POUR RP ? : A voir.
✘ LIENS : There lies my passion, hidden
There lies my love
Sujet en cours : I - II

"Girls are much too clever to fall out of their prams" Empty
MessageSujet: Re: "Girls are much too clever to fall out of their prams"   "Girls are much too clever to fall out of their prams" EmptyMar 22 Aoû 2017 - 17:38

"Girls are much too clever to fall out of their prams" 1667733026

Je suis très épatée par Miss Mercy et ta façon de la raconter. Elle est si touchante, si humaine ! C'est vraiment facile de s'identifier à elle et ressentir la même amertume (on a très envie de la réconforter aussi, même si elle mord). Vraiment, elle apporte quelque chose à l'Île. Je l'aime beaucoup déjà.

Rebienvenue parmi nous, sous cette nouvelle peau ! J'ai vraiment hâte de suivre ses aventures à travers l'Île. "Girls are much too clever to fall out of their prams" 3864948088







Des cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Rain X. Nataku
Rain X. Nataku

☠ Gérant du Bric-à-Brac du Port ☠


✘ AVENTURES : 246
✘ SURNOM : L'Impardonnable
✘ AGE DU PERSO : 19 ~ 20

✘ DISPO POUR RP ? : Non~
✘ LIENS : A hallucination is a fact, not an error; what is erroneous is a judgment based upon it.


"Girls are much too clever to fall out of their prams" Empty
MessageSujet: Re: "Girls are much too clever to fall out of their prams"   "Girls are much too clever to fall out of their prams" EmptyMar 22 Aoû 2017 - 17:58

Le style de Mercy est fascinant, j'ai lu ce que tu as écrit d'une traite. Son rapport aux hommes, sa façon de collectionner les secrets, c'est classe. J'adorerais te demander un lien lorsque tu auras terminé ta fiche. C'est un nouveau personnage fort intéressant que tu ramènes là "Girls are much too clever to fall out of their prams" 304983004






雨降って地固まる
“I’m sorry,” or perhaps “fuck you.” I wanted to say, “I let you in and you abused that position of trust.”
But no no no. I wanted to say, “kiss me please please, we can forget everything.” ×by lizzou.


Moodboard:
 


Dernière édition par Xen le Mar 22 Aoû 2017 - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



"Girls are much too clever to fall out of their prams" Empty
MessageSujet: Re: "Girls are much too clever to fall out of their prams"   "Girls are much too clever to fall out of their prams" EmptyMar 22 Aoû 2017 - 18:10

Oh comme elle est tragique cette miss Mercy... J'adore !

Re-bienvenue à toi ! o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



"Girls are much too clever to fall out of their prams" Empty
MessageSujet: Re: "Girls are much too clever to fall out of their prams"   "Girls are much too clever to fall out of their prams" EmptyMar 22 Aoû 2017 - 19:37

J'ai pas trop l'habitude de commenter les fiches mais là tu m'as transmis un tel kaléidoscope d'émotions mais c'est dans le bon sens, alors voilà je suis un peu pleinement troublée
on sent la personnalité de Mercy au travers de ton récit et ça fout un drôle de coup, j'ai ressenti Mercy, dans ce quoi elle aspirait et ce qu'elle est devenue, c'est poignant et c'est
bah c'est merveilleux en fait !
immense chapeau bas, j'ai hâte de suivre tes aventures "Girls are much too clever to fall out of their prams" 2302810372
Revenir en haut Aller en bas
Miss Mercy
Miss Mercy

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 49
✘ SURNOM : La Déçue
✘ AGE DU PERSO : Entre 20 et 30

✘ DISPO POUR RP ? : 3/3
✘ LIENS : ♣️ - ♠️

"Girls are much too clever to fall out of their prams" Empty
MessageSujet: Re: "Girls are much too clever to fall out of their prams"   "Girls are much too clever to fall out of their prams" EmptyMar 22 Aoû 2017 - 22:12

Je pense en avoir terminé !

Merci à vous, vos messages m'ont fait super plaisir, vraiment ! Je voulais que la caractéristique de Mercy ça soit qu'on puisse se mettre à sa place facilement alors je suis contente de voir que vous y arrivez :)
C'est un personnage assez différent de ce à quoi je suis habituée, du coup j'appréhendais un peu, mais vous êtes super motivants pour la suite merci merci !

(Et of course Xen, je suis partante pour un lien !)
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

"Girls are much too clever to fall out of their prams" Empty
MessageSujet: Re: "Girls are much too clever to fall out of their prams"   "Girls are much too clever to fall out of their prams" EmptyJeu 24 Aoû 2017 - 13:31

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





C'est vrai qu'on n'aurait pu t'attendre avec un tel personnage, et c'est d'autant plus épatant de la découvrir. Je ne peux qu'appuyer tous les autres, Mercy est tellement juste et authentique qu'elle a vraiment l'air réel. C'est impressionnant comme tu nous amènes jusqu'au fond d'elle-même, comme elle est complexe et humaine à la fois. Elle est terriblement touchante du coup, on a envie de la connaitre, de l'approcher. C'est un portrait tout en nuances et c'est diablement efficace ! Ta façon de décrire sa vision de l'île aussi, c'est franchement troublant. BREF je l'aime beaucoup et t'as bien fait de la faire au final. Rebienvenue chez toi <3

_______________________________


Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure ! Par ailleurs, n'oublie pas de prendre connaissance de L'intrigue du moment. A moins que tu ne choisisses de te lancer dans Mission Périlleuse ? Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.










La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://neverneverland.forumactif.org/
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
"Girls are much too clever to fall out of their prams" Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
"Girls are much too clever to fall out of their prams" Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


"Girls are much too clever to fall out of their prams" Empty
MessageSujet: Re: "Girls are much too clever to fall out of their prams"   "Girls are much too clever to fall out of their prams" EmptyVen 13 Oct 2017 - 3:39

Elle est vraiment très touchante Mercy, cette princesse en désillusion qui a chuté de sa tour, de ses protections imaginaires (oui elle m'évoque Raiponce un peu mais pas que!) elle me donne aussi tout pleins d'idées. C'est vrai (on verra si j'arrive à les mettre en application, à t'en parler! Je suis encore en reflexion - La lenteur est mon nom -), elle est très vrai, mélancolique, fragile et aussi forte pour encore résister, encore endurer et malgré tout avoir l'envie de croire. Un côté Bovary, en plus déterminé mais tout aussi rêveur, romanesque. Mercy est sensible, authentique et le reflet terrible de l'autre côté du miroir, de la désillusion de l'ile. On a aucun mal à se l'imaginer, tenancière de ses secrets qui ne la protège qu'à moitié, le genre de perso qu'on aura envie de protéger, de voir grandir, d'être gratifiée d'un peu de ce bonheur dont elle a toujours rêvé!

BREF Bienvenue à Mercy, j'espère que j'arriverai à te parler de certaines de mes idées, parce que Mercy, elle me plait vraiment énormément!


Tu devrais proposer un lien avec Dimanche, avec cette envie de cadavre brûlé (c'est sa spécialité après tout)! Vu la fascination pour le Bayou!






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




"Girls are much too clever to fall out of their prams" Empty
MessageSujet: Re: "Girls are much too clever to fall out of their prams"   "Girls are much too clever to fall out of their prams" Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deck Landfall
» regle rodeur des tombes
» Fall Blau (Compass Games)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-