Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Baron Vendredi
avatar

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 58
✘ SURNOM : la Canaille
✘ AGE DU PERSO : 18 ans

✘ DISPO POUR RP ? : ( ͡° ͜ʖ ͡°)
✘ LIENS : Timoun nan lanmè a


MessageSujet: Tache blanche   Lun 31 Juil 2017 - 23:43

hrp:
 







Pourquoi l'eau est si verte dans le Bayou ?
Panzou se demande.
Pourquoi n'est-elle pas aussi émue et colorée que dans l'Océan ?
Pourquoi est-elle si lisse, si endormie, comme un peu morte...
Panzou se demande.
Ça lui donne envie de pleurer. Avec ses grosses, grosses larmes.

Panzou est allongé sur le ventre. Son ventre est nu. Il ne porte qu'un chemisier de lin ouvert, sans manches et sans élégance, et la peau de son ventre se presse contre le bois qui encercle sa maison tordue. Il assemble mollement des arrêtes de poisson qui trainent. Les reflets de soleil dans ses yeux ne sont pas très brillants, et on dirait d'ailleurs que ses iris sont encombrés de sortes de bulles, ou de chapeaux de méduse. Panzou a un peu la gueule de bois.
La pluie tombe sur sa peau brune. Elle est fraiche et salée. C'est bien.
La pluie a tant d'effets. Parfois, elle enfle le marigot du Bayou. Elle l'emplit de bleu et de mouvement, même si ça ne dure pas longtemps.

Aujourd'hui, la pluie a ammené autre chose.

Panzou se redresse sur les bras, sans se lever encore.
Ses yeux méduses se plissent.
Il y avait une tache blanche. Elle est déjà partie. Il scrute encore, mais ne voit plus rien. Il va s'affaler sur le bois gris, posant sa tête sur son bras, mais la tache réapparait aussitôt, dispersant les méduses de ses iris.

Ki sa ki ? il murmure, et sa voix fait venir à la surface deux poissons rose et blancs.

Sans quitter des yeux la tache blanche, il s'enfonce dans l'eau sans effort, ignorant la pression qui leste ses vêtements. Son pantalon ne tient que par les ficelles qu'il attache à sa taille et ses chevilles. L'eau parait le porter tout seul jusqu'à la tache blanche, et alors qu'il s'approche, des serpents, des poissons et des tétards s'agglutinent autour de...

Une sirèn.

On ne voit que son dos, car elle est retournée. Elle est extrêmement blanche. Plus que Mardi.
Panzou lui sort le visage de l'eau. Elle est endormie. Erzulie lui a dit que des sirènes échouent parfois dans le Bayou. L'Océan fait des siennes. Il est de move atitid.
Panzou hisse la sirène blanche dans ses bras. Elle est légère. Il l'aime déjà, puisque c'est une soeur. Les animaux d'eau continuent de les suivre, alors qu'il s'avance vers la lisière du Bayou. L'eau verte n'est sûrement pas bonne pour une sirène. Le vert et le blanc ne vont pas bien ensemble.

Mais les yeux de la sirène s'ouvrent, alors. De petites montagnes sont incrustés dans les pupilles.
Comme les seiches.











Panzou barbote en royalblue.
.....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup, pour 1 ou 2 topics! (3/5) Rythme un peu lent.
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III
Désossés : IV - V - VI


MessageSujet: Re: Tache blanche   Mar 1 Aoû 2017 - 3:34

Au plus profond des entrailles du Royaume Imaginaire, non loin de la grande barrière de corail, frontière de l’Ordinaire, virevoltait une petite sirène.
A toute allure, elle fendait les bancs de poissons, fouillant les anémones ou rocher, jusqu’à déranger les taciturnes murènes, jusqu’à se risquer aux créatures… les moins amènes.

Tache de blanc aux variations écarlates, la sirène semblait chercher quelque chose, sans penser à s’arrêter, se reposer ou même Manger, elle ne vivait que pour sa quête et les tourments bien visibles qui en constellaient sa peau nacrée.

… Les Sirènes.

Sœurs qui ne répondaient plus malgré les appels répétés, sœurs que l’on sentait encore, dans un marasme confus, sans réussir à les retrouver.
Et tout l’Océan – avec Seiche – était inquiet. Et tout l’Océan, avec elle, semblait s’agiter.

Habituée à se laisser porter, à s’amuser des courants, sans jamais lutter, le Caméléon ne s’est pas rendue compte de son épuisement, obstinée à s'aventurer plus profondément – elle qui craignait tant l’inconnu – au-delà du périmètre des deux-longues-jambes si effrayants...
Elle n’avait pas anticipé l’inconstance de l'environnement. Elle n’avait pas réfléchi, elle n’avait pas craint, Seiche s’était d’elle-même jetée dans le siphon qui l’avait entrainée bien loin. Elle n’avait pas lutté. Oh non. Elle n’y arrivait plus.
La Sirène s’était échouée dans les eaux saumâtres si peu familière, avec pour seules prières (et hoquets) :

« Flot ? Flot ! Flot… Flot…»

Avant de sombrer totalement, ballotée par les eaux et les égarements.
… pour s’éveiller brusquement.
On l’a touché !
On l’emporte !
On va la MANGER ?

La sirène ouvre grand les yeux, ses membres déjà pris de convulsions effrayées, elle est déjà toute prête à s’horrifier… mais les iris qu’elle rencontre, perdu dans cette peau si contrastée, étouffe cris et révulsions.

Ils sont là, à se dévisager l’un et l’autre. Encore sonnée, tant par l’aventure que le mystère de ces yeux, elle n’ose pas vraiment briser le silence, sentant confusément la musculature régulière de son étrange… assaillant ?

Deux-longues-jambes ?

En lui, s’emmêle l’odeur d’un frère…

D’un frère ?

Les couleurs reviennent sur ses joues d’abord, puis se répandent, écho aux prunelles de celui qui l’enlace. Et la sirène, avec une infinie douceur, se détache légèrement sans pour autant scinder l’étreinte totalement ;

« Qu’es-tu ? » – le murmure est soufflé, comme égaré…

Comme elle l’était.






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Vendredi
avatar

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 58
✘ SURNOM : la Canaille
✘ AGE DU PERSO : 18 ans

✘ DISPO POUR RP ? : ( ͡° ͜ʖ ͡°)
✘ LIENS : Timoun nan lanmè a


MessageSujet: Re: Tache blanche   Ven 11 Aoû 2017 - 16:34






Panzou a cessé de marcher. L'eau épaisse du Bayou tournoie lentement atour de sa taille, autour d'eux. Lui, il plonge son regard, souriant vaguement, dans celui de la sirèn blanch... Oh. Plus si blanche.
La bouche de Panzou s'ouvre un peu, alors que les couleurs s'étalent sur la peau de sa drôle de sœur. Des couleurs de soleil et de lagon, et quelques restes de méduses.

Qu'es-tu ?

Il sourit encore, mais tes mots ont du mal à lui parvenir tant il s'absorbe dans la contemplation de tes couleurs. Tu es comme une œuvre d'art vivante, un peu comme Mardi. Mais chez toi, ça fait moins peur.
Enfin, ses yeux reviennent s'enfouffrer dans les yeux de seiche.

Je suis ton frère.

S'il dit qu'il est un baron, tu ne comprendras pas, n'est-ce pas ?

Je m'appelle Vendredi. On m'appelle Panzou. Tu peux m'appeler comme tu veux.

Il se met à chercher des yeux un endroit plus profond. Mais il a peur de ne plus te voir, s'il te laisse tomber.

Tu t'es perdue ? Tu as mal ?

Alors il s'enfonce dans l'eau sombre, où tu flottes à demi dans l'eau et à demi dans ses bras. Tu n'auras pas peur de lui, comme ça.












Panzou barbote en royalblue.
.....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup, pour 1 ou 2 topics! (3/5) Rythme un peu lent.
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III
Désossés : IV - V - VI


MessageSujet: Re: Tache blanche   Mer 16 Aoû 2017 - 16:23

Ses yeux si grands s’écarquillent plus encore, laissant s’agrandir la cime de ses pupilles. La sirène scrute et découvre ce nouvel environnement. Toujours étourdie par les effluves qu’elle ne reconnait pas, la texture de l’eau, ce qui l’effleure et peut-être aussi un peu : cette peau. Toute noire mais pas que. Il y a de l’écume dessinée, un peu comme de la craie.

Elle n’a plus peur, très curieusement. Par ce qu’il a répondu ?

Non pas vraiment. Les frères, ça n’existe pas. C’est défendu. Leur nature n’en veut pas. Le mâle se mange. Il est fait pour ça. Pour leur estomac.
Mais elle n’a pas peur. C’est qu’il n’est pas tout à fait grand ? C’est ses couleurs ? C’est son odeur.
En lui ; il y a l’océan.

Seiche laisse courir sa main sur les traits blancs, ceux qui bougent curieusement, comme ses couleurs à elles. Ceux qui viennent marqués son bras, semblent se propager par teintes inversées. Écritures noires sur l’épiderme et écailles nuancées.
Sa nature les fait fondre en unité, elle s’imprègne de ce qu’il est. C’est un instinct jamais calculé.

Ils sont pareils. Il est comme elle.
Que mange-t-il ?

… Des sirènes ?

Ce serait possible. C’est un deux jambes. Il n’est pas poisson. S’il est frère, alors c’est de l’autre qu’il se nourrira. Comme elle. Peut-être même… d’elle.
Pourtant, elle ne fuit pas. C’est peut-être son pouvoir à lui – comme elles – à celui qui envouterait l’autre le premier.

Mais Seiche ne joue pas.

Elle est bien trop faible, bien trop désorientée.

« Tu vas me manger, Panzou ? »

Elle ne pourrait pas lutter. Elle le sent bien. Il l’emporterait, c’était certain.
Mais ce n’était pas si terrible, ce n’était pas si mal de disparaitre entre ses mains. S’il était des siens. C’était normal. Le cycle.
Elle s’est rapprochée, elle s’est blottie. Elle est trop fatiguée Seiche, elle le laissera décider.
Ce n’était pas si mal, c’est vrai. Que ce soit lui qui la MANGE.






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Vendredi
avatar

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 58
✘ SURNOM : la Canaille
✘ AGE DU PERSO : 18 ans

✘ DISPO POUR RP ? : ( ͡° ͜ʖ ͡°)
✘ LIENS : Timoun nan lanmè a


MessageSujet: Re: Tache blanche   Lun 28 Aoû 2017 - 12:44






Tu te blottis contre lui, petite sirène, petite tache blanche, et Panzou sourit encore. Tu ressembles bien à un enfant, avec tes questions graves au ton léger, à ta façon de te laisser porter. Tu es une femme enfant, une créature enfant, et peut-être que Panzou t'aime déjà aussi pour ça.

Je ne mange pas les sirènes. Regarde mes dents.

Il ouvre grand la bouche et les rayons de soleil paresseux rebondissent sur ses dents du bonheur.

Je ne mange pas de sirène. il répète.

Comme ton regard est fixe et ton corps vaillant, il te dépose entièrement dans l'eau. Le noir-vert engloutit le bas de ton corps et il ne sait pas s'il trouve ça laid ou beau. Lui-même se débarrasse de son chemisier et ses tatouages luisent, comme ses dents, comme s'ils répondaient à ta lumière.

En un sens, l'Esprit Océan est comme mon père, ou disons, un oncle.

Il fronce les sourcils car il se rend bien compte qu'il ne sait pas bien ce qu'il dit.
Et comme ça l'embête, il sort de l'eau et s'accroupit sur la rive vaseuse. Des crabes et des têtards se précipitent autour de ses doigts, ses doigts qui font des cercles dans l'eau.

Et toi, tu ne vas pas me manger ? Je suis presque un humain et tu es toute maigre, tu as forcément faim.

Il n'ose pas encore lui demander pourquoi elle est une peinture vivante, mais il le fera.
Si elle veut bien, peut-être qu'il la peindra.












Panzou barbote en royalblue.
.....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup, pour 1 ou 2 topics! (3/5) Rythme un peu lent.
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III
Désossés : IV - V - VI


MessageSujet: Re: Tache blanche   Jeu 21 Sep 2017 - 17:57

Il ne va pas la manger. Il l’a dit. C’est vrai ?
Et c’est elle qui engloutit le moindre de ses mots, qui le dévore d'yeux écarquillés, agrandit de curiosité. Tout ce qu’il prononce, tout ce qu’il fait. Seiche n’en perd pas une goutte, semble s’en gorger. Elle n’arrive pas à s’en dégager, elle ne fait pas attention à l’eau au dépôt limoneux qui couvre écailles et peaux, d’un filament étouffant. Elle n’est pas concernée, Seiche, par ce qui se passe à côté, elle ne s’attarde qu’au-dedans, qu’au devant.

« Panzou. » Qu’elle a prononcé, et elle se surprend. Il n’y a aucune intention, aucune question, comme si elle le nommait, qu’elle s’habituait sans y faire attention, qu’elle s’apprivoisait de lui, sans s’en détacher.

Quand il s’éloigne, Seiche est encore plus déconcertée. C’est qu’il faisait bouclier, un temps, peut-être récif momentané où se réfugier.
Elle est seule, au milieu de cette mare, de cette vase qu’elle commence à réaliser, face à lui, à son regard aussi avide que le sien, face, toute seule, et il n’y a…
Plus rien.
Plus d’autres sirènes.

Elle se sent lourde Seiche, empâtée, loin de la légèreté des eaux, de ses danses et jeux. Enlisée dans le limon et l’inquiétude.
La sirène observe sa main couverte de ces reliquats verdâtres, elle touche, disperse et répand à la fois quand tout son corps s’en est couvert, comme si elle avait toujours fait parti de lui.
Le Bayou.

« Tu es loin. » - C’est dit comme une réponse, tonne comme une supplique.

« Peut-être. » - Elle ne sait pas comment terminer sa phrase ou même la commencer. Elle ne sait rien Panzou, rien de ce qu’il faudrait. Elle ne sait pas même sur quoi il faudrait se décider, sur ce que tu es.

« Je devrais te goûter. » - C’est dit sans grande conviction.

« Peut-être que tu es… vraiment très bon ? »

Si son regard s’est à nouveau perdu dans le sien, il s’est troublé en hésitation, en lamentations muettes.






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Vendredi
avatar

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 58
✘ SURNOM : la Canaille
✘ AGE DU PERSO : 18 ans

✘ DISPO POUR RP ? : ( ͡° ͜ʖ ͡°)
✘ LIENS : Timoun nan lanmè a


MessageSujet: Re: Tache blanche   Mar 10 Oct 2017 - 19:31






Panzou ne sait pas s'il est bon. Son regard se perd un peu dans ta supposition, si tu regardes bien tu verras les petits remous dans ses rétines. Le regard passe sur ses doigts, l'intérieur de ses bras. C'est lent, un peu lourd.

Je ne sais pas.

Il ne sait pas, mais plus il y pense, plus il se dit qu'il ne doit pas être bon. Pas pour une sirèn. Au Bayou, la viande a un drôle de goût, fort, rance, salé. Et lui, il est de la viande de greffe, de la viande trop vieille et trop jeune. Et puis, pleine d'eau, cette viande, pleine d'eau.
Il s'assoit sur la vase, salissant son pantalon de toile blanc. Les cordes qui le retiennent sont toutes usées, mais il n'a pas remarqué.

Toi, tu manges des hommes ? Des hommes plein de sang.

Panzou regarde autour de lui, fouillant dans le sable boueux. Il attrape un petit objet coupant, c'est une pince de crabe mort, toute séchée. Il semble hésiter, ou alors c'est juste parce qu'il est lent Panzou, alors il contemple l'intérieur de son bras encore, avant d'enfoncer la pointe de la pince de crabe dedans.
Ça fait une petite entaille, et le liquide s'écoule, par petites gouttes. Les gouttes sont d'un bleu sombre. Elles vont s'échouer dans l'eau et elles disparaissent, c'est assez joli, comme tout ce qui est éphémère.

Dans mon monde à moi, il y a beaucoup de mort-vie et d'eau salée. Peut-être que j'ai ce goût-là. Nous ne mangeons pas les sirèn. Alors tu ne devrais pas nous manje. Les gouttes tombent encore dans l'eau sombre, entre lui et toi. Mais goûte, si tu veux.

Il étire un peu son bras. Quand une goutte tombe, les tétards se précipitent dessus.

Je voudrais savoir aussi.











Panzou barbote en royalblue.
.....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup, pour 1 ou 2 topics! (3/5) Rythme un peu lent.
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III
Désossés : IV - V - VI


MessageSujet: Re: Tache blanche   Dim 4 Fév 2018 - 12:48



A l’assertion de son régime, ses paupières papillonnent ; Oh oui ! Oh oui ! Plein de sang ! Si rouge ! Si vivant ! Ses lèvres s’humectent, un léger raclement de gorge a suivi, comme si elle se rendait compte finalement… de combien elle en avait envie.

Et les yeux plus agrandis encore, elle le voit s’offrir, elle qui n’avait même pas chanté ! Panzou fait preuve d’une générosité inédite, il n’a pas l’amertume des enfants désespérés, ceux qui se jetaient parfois dans ses bras, en la suppliant de les emporter au loin. Très loin. Là où ils oublieraient. Là où la tristesse, cette douleur qu’ils ressentaient…. n’existait pas.
Et Seiche qui s’exécutait avec douceur, Seiche qui les caressait, qui les réconfortait dans leur torpeur avant de les emporter. Souvent, ces enfants-là, elle les faisait durer.
C’était leur dernière fois alors, alors… Ils auraient le droit d’un peu voyager, de s’émerveiller encore. Son gibier était toujours un peu meilleur emplis de candeur et de rêveries… Ceux qu’elle révélait sur sa peau diaphane, les crocs sagement dissimulés sous l’ourlet de ses lèvres qui racontait.
Oh pas aussi bien que le faisait Nacre! Seiche contait le Royaume d’En bas et combien elle y célébrait toujours ceux qui s’étaient réfugiés dans ses bras.

Alors quand le bleu jaillit de sa peau, si différent du rouge, elle tressaute, s’étonne mais n’en perd une goutte quand il dévale sa peau de terre et d’écumes, elle le suit, s’en délecte, si elle était plus près, elle les toucherait, chaque affluent, chaque racine qui aura poussée pour se planter dans l’eau verte à nourrir les coraux de nouvelles fleurs offertes.
Seiche sourit, ses paupières se sont légèrement plissées, et sur sa peau se reflètent les mêmes iridescences que celles qu’elle observait ; c’est si beau ! Si beau !

Elle ne réfléchit pas encore à les goûter, même si Panzou l’a immanquablement stimulé même des mises en garde sur ce qu’il en était. Elle patiente, polie, puisqu’on lui sert son met alors elle ne veut pas se tromper, que le deux-jambes un peu longues, un peu paire n’aie envie de reculer, de tout arrêter.

« Les deux-jambes ne mangent pas mes sœurs, tu sais. » – c’est murmuré.

Du moins, ils ne sont pas cencés. Alors cet argument, elle ne le comprend pas vraiment, il n’est… pas prouvé. Ce n’est pas lui qui la convaincrait.
Mais une chose le pouvait ; Seiche ne mangeait pas ce qui – depuis longtemps – s’était arrêté. Arrêter de sourire, arrêté de pleurer, arrêté de s’animer, d’avoir peur, d’être fasciné ou de changer. Seiche n’arrivait pas à manger ce qui était trop frelaté.

Mais pour Panzou… Qui était si beau, si différent, peut-être que pour lui, elle irait au-delà de ce ressenti, de ce tabou, son ultime scellée sur ses goûts.

Les animaux de l’eau s’agitent, s’agglutinent, et dérobent un peu de son cadeau. Le Caméléon en a les sourcils froncés, mais son étrange gibier ne parait s’en formaliser… Et n’était-elle pas habituée à partager ?
Oui mais…
Celui-là était particulier tu vois ?

Lentement elle s’approche, se laisse échouer sur la bande de sable envasée pour mieux saisir ce bras qu’il lui tendait. Elle le fait ployer un peu, alors qu’elle s’est assise à ses côtés, oublieuse de ce corps qui préférait toujours l’aqueux… mais comme il pleut, et que l’endroit est saturé d’humidité, Seiche ne ressent pas de manque, ni d’agression. A peine quelques crissements sur le derme d’écailles et d’élasticités, que son bassin composait.
Ses doigts jouent avec la sève de son bras, ils tracent d’autres pigments qui s’ajoutent au blanc, couvrent le noir de fragment d’obscurité.

Son encre à lui.
Panzou aussi, a; du sépia.

Alors Seiche lui sourit, reconnaissante et toujours un peu déconcertée. Elle profite de la main pendue, pour se faire caresser. Des gouttes ont perlés jusque-là, qui viennent la marquer un peu plus bas. Gouttes qu’elle cueillent du bout de ces doigts, colorent ses lèvres, qu’elle lèche avec une lente mais évidente satisfaction.

Tout en bas, en elle, cela grogne un peu. Comme une mise en bouche qui ne suffit pas.
Le goût est particulier, un peu cendré. Il est aussi à la fois salé, sucré… fumé, comme certaines algues d’en-bas. Et Seiche continue de lécher, sa bouche s’aventure un peu plus haut, retraçant le chemin qu’avait parcouru cette eau. Elle s’en délecte, pour peu à peu, remonter à sa source. Son regard comme licencieux, rejoint celui de Panzou.

Est-ce le goût si différent ? Ou ce qui l’englobe tout autant ? Peut-être un peu qu’elle avait si faim finalement ? Mais Seiche ne parvient pas à s’arrêter complètement, elle ne fait que laper délicatement, peut-être un peu aspirer ce que le demi-frère de terre, offrait.

Sa tête lui en tournait un peu, c’est groggy qu’elle marque une pause sans laisser échapper son bout de proie, fermement maintenu entre ses doigts.

« Je ne sais pas… »

Il y a un peu d’encre qui coule à la commissure de ses lèvres. Elle ne les essuie pas, les sirènes n’ont jamais eu que faire de ce qui se faisait ou pas.

« Mais je crois que j’aime, tu vois ? »

Oui c’est étrange, ça ne provoque aucune fébrilité. Plutôt comme un nectar que l’on découvre, que l’on savoure… comme un gourmet.

« ça fait tourner ! » - elle s’esclaffe.

« Tu es un peu en moi, maintenant. »  

Comme si, ce lien de mangé les rapprochait, les avait subrepticement lié. Et Seiche à définitivement envie de continuer.






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Vendredi
avatar

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 58
✘ SURNOM : la Canaille
✘ AGE DU PERSO : 18 ans

✘ DISPO POUR RP ? : ( ͡° ͜ʖ ͡°)
✘ LIENS : Timoun nan lanmè a


MessageSujet: Re: Tache blanche   Jeu 1 Mar 2018 - 22:03

Même la curiosité, chez Panzou, est un peu nonchalante. Son regard doré, à peine constellé de nuances de lagon, scrute attentivement la sirèn, mais il n'est ni angoissé ni intense, seulement fixe. Les bestioles qui s'étaient attroupées sont restés auprès d'eux, ils contemplent le spectacle comme si eux-même y trouvaient un intérêt. Panzou laisse un crabe blanc – en fait, de la même teinte que la sirèn – gravir son bras et se poser sur son épaule.

Un sourire éclot sur ses lèvres, nonchalant aussi, car il devine que la sirèn aime son sang. C'est étrange, ça lui fait plaisir. Ça semble le rassurer. Il a la flemme d'essayer de comprendre pourquoi.

Mais je crois que j’aime, tu vois ?

Le regard doré s'est accroché au petit filet bleu qui trace un minuscule sillage au coin de la bouche. C'est joli aussi, ça ferait une belle peinture.

Ça fait tourner !

Le regard doré se froisse un peu, les sourcils se froncent très légèrement. L'idée que son sang produise cet effet ne l'amuse pas beaucoup, c'est étrange aussi. C'est drôle, pourtant.

Tu es un peu en moi, maintenant.

Le regard doré s'élargit de nouveau, car il n'y avait pas pensé.
Il lui prend l'envie soudaine d'embrasser, et d'enlacer, et peut-être plus encore, la sirèn, mais il se retient. C'est une sirèn. L'envie passe alors.

Oui. dit-il simplement, et c'est la seule chose qu'il dit pendant un long moment.

Il laisse la sirèn en profiter encore un peu, puis il récupère délicatement son bras.

Après, tu ne seras plus capable de rentrer chez toi.

Son bras est engourdi, il lui fait un peu mal. Il a l'air plus pâle que l'autre. Ça ne l'inquiète pas.

Peut-être que mon sang est empoisonné. Peut-être à cause du rhum que je bois.

Il approche sa main de la chevelure de la sirèn et effleure les mèches humides.

Tu ressembles à une seiche.

Il aime bien les seiches, Panzou.









Panzou barbote en royalblue.
.....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup, pour 1 ou 2 topics! (3/5) Rythme un peu lent.
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III
Désossés : IV - V - VI


MessageSujet: Re: Tache blanche   Jeu 5 Avr 2018 - 16:59

Il lui enlève ce qu’il lui avait offert, la laissant toute déconcertée. Docile, elle laisse pourtant ce nectar dont elle s’est – pour sûr – enivrée dès les premières gouttes avalées.
Rentrer ? Elle n’y avait pas pensé. Elle n’avait pas envie. Pas tout de suite. Oh Panzou, fais encore durer !
Seiche n’a jamais vraiment manger du pirate. Jamais entièrement en tout cas. Des morceaux de si, de là, pour ne pas froisser ses sœurs. Ou par punition quand Ecume avait trop oublié les-leurs. Mais elle savait que les deux-longues-jambes avaient l’habitude d’ingurgiter du sépia ambré, sortant des goulots transparents ou opaques, d’un étrange giron sans corps.
Ça les rendait plus facile à chasser. Il paraissait.

Ses sœurs n’étaient pas malades quand elles en mangeaient. C’était impossible, impossible ! Que Panzou aie la moindre nocivité. N’est-ce pas ?
Elle le laisse effleurer ses cheveux, ceux qu’elle a un peu délaissé ces derniers temps… et prise d’une certaine honte elle baisse les yeux. Elle ne se serait jamais autant laissée aller avant.
Sa dernière phrase a le mérite de la faire se redresser, alertée :

« C’est mon nom ! » - presque frénétiquement, Seiche lui attrape la main baladeuse, de ravissement, ses yeux se sont agrandis et ses lèvres aussi, découvrant ses crocs aiguisés. Sa peau s’offre d’explosions colorées, emporté par ses émotions contraire, la sirène est bien incapable de les gommer.

Elle aime comme il l’aura prononcé. Elle veut aimer plus fort, petite sirène, petit estomac au cœur d’or et sépia.
Elle appose la main qu’elle tenait plus tôt, sur sa joue penchée sur le côté. Pour un peu, elle ronronnerait Seiche. Et une de ses tentacules vient à son tour se lover autour du poignet du jeune guédé.
Sentir encore un peu, ce qui pulse à l’intérieur, sentir un peu plus fort ce n’est retenu que par une fine membrane qu’il serait si facile d’arracher pour laisser couler, oh oui ! Fuser ! Ce qu’il lui avait enlevé.
C’est une gourmandise. La sirène le sait.

C’était aussi parce qu’il était si différent, qu’elle n’avait pas besoin d’avoir peur. Qu’il n’y aurait aucun danger apparent à le manger. Oh Seiche qui a envie de chanter.
Une gourmandise. C’était un cadeau. Ne cesse-t-elle de se répéter.
Si elle le mange tout d’une fois, elle n’y aura plus jamais droit. C’est vrai.

Ses paupières se sont de nouveau écarquillées, maintenant qu’elle y avait goûté, elle y reviendrait. Toujours. Et Seiche n’a jamais su feindre ni mentir trop longtemps.

« Je t’aime beaucoup Panzou ! Tu n’es pas poison, Oh non ! Non ! Tu es beaucoup trop bon. Mes sœurs ne tombent pas malade après les deux-longues-jambes gorgés de doré. Alors je pourrais te manger sans mourir ! » - S’exclame-t-elle pleine d’enthousiasme.

Il n’est pas poison mais elle, est accroc.






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Vendredi
avatar

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 58
✘ SURNOM : la Canaille
✘ AGE DU PERSO : 18 ans

✘ DISPO POUR RP ? : ( ͡° ͜ʖ ͡°)
✘ LIENS : Timoun nan lanmè a


MessageSujet: Re: Tache blanche   Mar 17 Avr 2018 - 21:40

Il la regarde un moment, difficile de dire ce qu'il ressent. Ses yeux ressemblent à un lagon paresseux. Un petit éclat surpris, vaguement étonné disons, pas réellement d'effroi, même pas un sursaut... non, sans nul doute la mer est calme.

Panzou lâche un autre éclat, de rire, pas très puissant non plus.

Tu aimes vite, toi, tu aimes très vite. Plus encore que moi. Ça me rassure.

Parfois, seulement parfois, les remarques l'ébranlent et l'embarrassent. Mais on ne choisit pas de quoi son coeur est fait.

On dirait que tu es une gourmande. Moi aussi. Mais si tu me manges, je vais disparaitre dans ton ventre. Tu voudrais ?

Il se débarrasse de ses vêtements – il n'est pas gêné, c'est à la fois une soeur et un animal... et puis c'est Panzou – et se glisse dans l'eau verdâtre.
Baron Vendredi s'y sent moins bien que dans l'eau de la mer, si riche et si colorée, si vivante. Mais l'eau verdâtre est aussi la sienne, c'est celle de sa maman.
Il s'y enfonce, attendant doucement que la sirèn le rejoigne. Elle a récupéré maintenant, et son bras à lui est encore parcouru de fourmillements.

Tu sais que je suis un guédé ?

Peut-être qu'elle ne sait pas ce que c'est.
Ce serait agréable.









Panzou barbote en royalblue.
.....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup, pour 1 ou 2 topics! (3/5) Rythme un peu lent.
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III
Désossés : IV - V - VI


MessageSujet: Re: Tache blanche   Dim 13 Mai 2018 - 16:56

Elle sourit en réponse à sa joie, à son éclat. Elle se surprend à s’auréoler des couleurs qui lui feront honneur. Ce nouveau compagnon de jeu, gibier en sursit de ses appétits.

« Oh non ! Oh non ! » - C’est vrai ! Qu’elle y répond. Ce serait triste si elle ne pourrait jamais plus y goûter. Vendredi est un met rare et particulier. Un qu’elle n’avait jamais testé avant, un qu’elle voudra – sûrement – savourer lentement, sans l’engloutir trop vite. Et faire durer la satiété comme l’envie. Oh qu’il est compliqué de choisir, de se réfréner, de se ralentir !

Elle ne traîne pas à se rapprocher, le deux-longues-jambe à la peau de boue et de nacre agit sur elle comme un aimant. Et puis il y a aussi encore un peu de son sang qui perle, se bruine et se répand dans le marais, cette eau un peu plus lourde à ses nageoires, qui s’agglutine aux écailles, y déposant de minuscules algues comme pour la marquer à son tour.
Mais Seiche n’en a pas besoin pour être accepté, il suffit de s’acclimater, de se fondre dans le décor, entre les lourdes racines des palétuviers dont les entrelacs se sont réverbérés sur sa queue engloutie, celle qui apparait entre deux vagues, entre deux sauts légers de la sirène trop animée.

Seiche tourbillonne autour de lui, on dirait une danse, une mélodie colorée qu’elle éclaire d’un peu plus de clarté, comme emmêlant la pesanteur des lieux aux minuscules oasis bigarrées constellant sa peau.

Seiche ne sait pas ce que tu es Baron. Elle ne connait pas la signification de ces fonctions d’hommes ou de démons.

« C’est joyeux ? Est-ce que c’est ce qu’ont… les – elle s’est mise à chuchoter, presque grimaçant - … les ‘mères’ des deux-jambes ? Elles essaient de faire comme nous, de nous imiter – son air s’est courroucé – tu te rends compte Panzou ? »

Elle a ralentie un peu, se place au-devant. Une de ses tentacules effleure et se saisit doucement des curieux cheveux bleus du garçon océan. Elle examine, elle ressent, elle interroge – curieuse qu’elle est – tout à la fois.







« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Vendredi
avatar

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 58
✘ SURNOM : la Canaille
✘ AGE DU PERSO : 18 ans

✘ DISPO POUR RP ? : ( ͡° ͜ʖ ͡°)
✘ LIENS : Timoun nan lanmè a


MessageSujet: Re: Tache blanche   Lun 25 Juin 2018 - 20:19

Seiche est plus brusque, plus vive que lui.
Elle tournoie, bouge, glisse, c'est une anguille et lui c'est... un phoque, un cygne noir, qui barbote avec une grâce molle dont il ne se départit jamais. Même dans l'urgence, Panzou est mou et doux.

Il peine à comprendre les paroles de la sirèn. Elle parait un peu folle, un peu allumée, comme certaines filles du Bayou qui ont passé trop de temps dans l'obscurité.

Il se laisse tripoter, observant vaguement sa propre mèche donc le bleu contraste avec la lividité des tentacules.

Elles sont sûrement jalouses. Tu sais, beaucoup de filles voudraient être des sirèns. Et beaucoup de garçons aussi.

Panzou, pourtant, est persuadé que seules les filles sont jalouses. Il croit que les garçons sont mous comme lui, ou dignes comme ses frères.

Un guédé, c'est un magicien. Un magicien du Bayou. Tu ne connais pas, car tu es... soti nan lanmè a.*

Il s'immerge complètement, goûte aux caresses de l'eau tiède contre sa peau, avant de remonter. Il n'a pas besoin de reprendre sa respiration.

Tu sais, on raconte qu'il y a du danger. Les voyants de chez nous, ils disent que l'île va changer. Il faudra que tu fasses attention. Tu es si ti... Il caresse le visage juvénile. Tu as quelqu'un pour te protéger ?

Les sirènes n'ont pas de mère.
Comme lui n'a pas de père.
C'est dans l'eau salée qu'on contemple le mieux son reflet.



* de la mer









Panzou barbote en royalblue.
.....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tache blanche   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Du rouge.......ça tache!
» [RP] Massacre hydrique en roue libre
» Paranormal
» Pot d'Étain
» La regénèration et âme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Bayou Vaudou-