Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Buster
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 57
✘ SURNOM : L'Expert
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Envoie-moi un MP, pepito
✘ LIENS : Remember kids, the only difference between Science and screwing around is writing it down.

MessageSujet: De la logique de l'impossible   Mer 28 Juin 2017 - 0:50

[Ce RP fait suite à cette zone temporelle de l'event]

Cela fait maintenant une heure que le Nautilus flotte comme un bouchon de liège dans les eaux de l'estomac du cachalot. Une heure que la bête avance droit vers Londres, guidée par les sirènes, sa précieuse cargaison dans son ventre. Une heure que le poste de pilotage n'a pas vu l'ombre d'un roux.

Meteor est le seul pilote à encore y être. Un Nautilus à l'arrêt n'a pas vraiment besoin d'avoir tous ses conducteurs à leur poste. Il n'y a que lui qui y songe, travaille, surveille. Les trois à la fois, un peu.
Puis l'ombre d'un roux se profile derrière lui. Buster, le visage lavé, mais fatigué, s'avance et se vautre sans aucune gêne à la place de Cyber, sans jeter un seul regard au Court-Circuit. Le silence gênant, ou la question de Meteor, n'a pas le temps d'arriver, car l'Expert joint tout de suite les mains sur son ventre, et marmonne suffisamment distinctement pour que son voisin l'entende :

- Je me souviens encore avoir lu des passages de la Bible quand j'étais plus petit, qu'il lâche brutalement, sans aucun contexte.

Il ne laisse toujours aucune place à une éventuelle interrogation.

- Je me souviens encore m'être demandé... « Putain de chiotte, mais comment Jonas a survécu plusieurs jours dans une baleine ? ».

Il esquisse un rictus en regardant le plafond, affalé comme un morse sur sa banquise.

- J'étais assez âgé pour m'emmerder à chercher la réponse dans des vieux bouquins de biologie pendant des heures et... Bah, j'ai fini par trouver.

Sa tête se tourne vers Meteor. Sa conclusion tombe comme une brique.

- Il pouvait pas survivre.

Est-ce que tu comprends tout ce que ça implique, l'Artisan ?

- Ce qui lui sert d’œsophage a même pas la place pour faire passer un homme, et ça exerce une pression tellement forte que ça pourrait compresser une bagnole pour en faire un apéricube.

Pour soulager son cou, il revient à son fascinant plafond. Il a les yeux à demi-fermés, comme s'il s'endormait, mais il continue de réciter son exposé.

- Son estomac est truffé de sucs gastriques, et surtout, y a pas un pet d'oxygène. Si il pouvait y avoir de l'air dans l'estomac, on respirerait avec le bide. Ou bien on roterait non-stop.

Il se marre, avec un rire jaune un peu douloureux ; il n'a aucune idée de si son voisin le suit dans sa réflexion, mais lui, il est parti.

- Tu piges ce que je dis, là ? On devrait même pas être ici.

Il continue, mais son exposé prend la sonorité de la lamentation. Il semble gémir en parlant, et il se sent prêt à pleurer. Il se sent très mal, malgré la décontraction qu'il essaie de montrer.

- Quand j'ai vu cette salope de cachalot avaler les capsules, j'ai cru qu'ils étaient déjà morts. T'imagines même pas à quel point j'ai ramé, dans ma tête, quand je les ai entendu causer au talkie.

Ça y est, il pleure.

- J-J'aurais pas dû venir avec vous.

Il se tourne à nouveau vers Meteor, essaie de chercher une réponse dans son expression, s'illusionne qu'il pourrait le rassurer d'une manière ou d'une autre.

- Vous avez tous, ici, votre propre logique, une logique de gosse, avec plein de rêves et même si ça me paraît complètement con, souvent... Bah, ça marche, quoi. C'est vrai. Vous avez toujours raison. Les baleines sont creuses, la marine anglaise ne peut pas nous repérer, le cristal est un carburant et les sirènes savent parler l'ultrason.

Il se relève brusquement, essuie vite fait ses larmes qui ont perlé, et regarde l'océan stomacal à travers la vitre.

- Moi, je suis le seul à encore avoir la tête dans le Monde Ordinaire.






WANTED : Je suis à la recherche de mon Petit Frère !

Buster analyse en #e9e9e9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meteor
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 83
✘ SURNOM : Le Court-Circuit
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : May the force be with you.

MessageSujet: Re: De la logique de l'impossible   Ven 30 Juin 2017 - 20:02


Meteor l'a entendu arriver.
C'est dingue comme tout est silencieux maintenant. La Baleine a étouffé le monde et tous ses sons. On n'entend plus que la houle de son ventre qui les berce à peine. Meteor l'entend arriver mais ne trouve pas la force de diriger son regard vers lui. Buster va s'asseoir.

Lui, il n'a pas bougé.
Depuis qu'ils sont entrés, depuis que tous se remuent pour secourir , aider, soigner, il n'a pas bougé. Il est resté affalé sur son siège, la tête en arrière, ses mains flasques posées sur ses cuisses. Il entend vaguement les cris de joie ou de hâte. Il n'a pas plus de force que toute à l'heure. Son teint est verdâtre, sa bouche sèche, son organisme en vrac. Trop de cachets, au final.

Buster se met à parler, sa voix repousse les sons étouffés. Meteor l'écoute sans rien dire, scrutant, comme depuis une heure, le paysage noir qui lui fait face.

... Bah, j'ai fini par trouver.

Sa tête, calée au dossier, se laisser tomber en direction de l'Expert.
Il a ouvert la fermeture de sa combinaison, pour respirer un peu. Il a retiré son casque. Y'a plus de jus dans ses cheveux. Plus rien. Il est sûr qu'il pourrait même pas se lever s'il voulait.
Buster continue.

Meteor lui rend son regard sans expression, sans réponse. Il a l'air fatigué, vidé, mais il écoute.

Les baleines sont creuses, la marine anglaise ne peut pas nous repérer, le cristal est un carburant et les sirènes savent parler l'ultrason.

Petit sourire faible.
C'est vrai. Il tend la main vers sa gourde posé sur le tableau de bord, que Bambi avait rempli avant de partir. Penser à Bambi lui pince les côtes, il arrête. Personne n'a appelé pour parler de morts. Mais dans le doute, il a fini par défoncer la conque. Le doute le rongeait comme une sorte d'acide, et il avait plus de cachets.
Il avale une goulée, ça coule sur son menton, tandis que Buster se lève tout à coup. Meteor comprend qu'il pleure.

Moi, je suis le seul à encore avoir la tête dans le Monde Ordinaire.

Il arrache la gourde à ses lèvres, expire, referme la gourde, s'essuie. Regarde le paysage noir, encore.
C'est un peu long.

Pourquoi.

Comme Buster n'a pas l'air de comprendre, il se redresse un peu, lentement, et dit en plongeant son regard dans celui de l'éclaireur :

Pourquoi c'est si important ? Pourquoi ça te rassure autant que les baleines soient remplies de suc gastrique ?

Son ton est tranquille, ni vraiment doux, ni vraiment froid.

T'as peur de quoi, Buster ?


Qu'est-ce qui peut être pire que là-bas.










Meteor voyage en lightslategray
....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buster
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 57
✘ SURNOM : L'Expert
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Envoie-moi un MP, pepito
✘ LIENS : Remember kids, the only difference between Science and screwing around is writing it down.

MessageSujet: Re: De la logique de l'impossible   Ven 14 Juil 2017 - 17:31

Le silence qui suit son monologue est meurtrier, chaque seconde donne envie à Buster de se lever et de s'en aller. Il a bien vu que Meteor a l'air patraque, mais... Il ne voit que lui pour lui parler de ses réflexions du moment, et son égoïsme, lui, se fiche bien que le Conducteur ait besoin de repos.
Mais, enfin, une réponse apparaît. Ou plutôt, une faible question.

- Pourquoi.

En temps normal, il aurait immédiatement répliqué « Pourquoi quoi ? », mais la fatigue joue le rôle de sa patience, et il le laisse se redresser sur son siège et développer. Ses yeux aux deux couleurs semblent rentrer dans les siens, malgré toute la lassitude qu'il y voit.

- Pourquoi c'est si important ? Pourquoi ça te rassure autant que les baleines soient remplies de suc gastrique ? T'as peur de quoi, Buster ?

Buster se fige. Dans un premier temps, il peine à comprendre le sens de ces questions ; il faut dire que c'est bien la première fois qu'il les entend. Il tourne la tête à nouveau et regarde les commandes devant lui. Il heurte doucement son crâne avec sa paume, comme pour se réveiller ; il en aura besoin, pour tenir cette discussion qui, du haut de ses 14 ans, lui semble carrément métaphysique.
Et ce n'est peut-être pas qu'une simple impression.

- Ça te rassure pas, toi, de connaître parfaitement les règles de quelque chose ?

Son index vient récupérer les restes des traces de ses larmes. Il se force à sourire.

- Si en jouant au monopoly, les autres joueurs se mettent à pisser sur tes hôtels, t'es rassuré, ou tu paniques ?

Il continue sa métaphore, qui parvient à légèrement l'amuser, et se retourne vers Meteor, taquin, mais pas moqueur.

- Si un mec te pointe avec un flingue, mais qu'il est en plastique, tu flippes, avant de comprendre que c'est du toc, non ?

Du talon, il heurte le bord du panneau de contrôle, en prenant soin de ne toucher à aucun bouton.

- Bah, là, c'est pareil. Le coup de la baleine plein d'air, ça aurait été plus cool qu'on soit tous au courant que c'est une impossibilité possible.

En aparté, un ton plus bas, il ricane :

- Ça aurait évité que je t'engueule, déjà.

Il se rallonge sur le siège, et laisse trainer un silence. Il continue, plus grave :

- Un jour, ça va être l'inverse, Meteor.

Il tend l'oreille pour être sûr que personne n'est derrière eux à les écouter, l'inquiétude n'est pas bonne à diffuser.

- Au lieu d'une bonne surprise comme celle-ci, on va s'en prendre une mauvaise. On va considérer un fait comme acquis et avoir pleine confiance en lui, et on va découvrir au dernier moment que c'est l'impossible qui domine sur ce qu'on croyait être un fait.

L'Expert rencontre brièvement le regard de l'Artisan, qu'il juge un peu perdu. Il vulgarise avec un exemple, sans doute inspiré par son interlocuteur lui-même :

- Genre, mh... On va voir un petit lapin blanc par terre, on va se dire que la pire chose qu'il puisse faire, c'est nous mordre, mais on va découvrir qu'il est en fait capable de balancer des décharges de 30 000 volts au contact.

Dans un soupir, il se plaint, les mains sur le visage, un ton au-dessus cette fois :

- Comment tu gères, autant d'instabilité, toi ? Quand rien n'est sûr ? Quand tu peux même pas prévoir ce qui est possible ou non ?






WANTED : Je suis à la recherche de mon Petit Frère !

Buster analyse en #e9e9e9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meteor
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 83
✘ SURNOM : Le Court-Circuit
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : May the force be with you.

MessageSujet: Re: De la logique de l'impossible   Lun 24 Juil 2017 - 18:00


Meteor l'écoute jusqu'au bout. Presque tranquillement.
Au fond, il se dit que Buster a peut-être plus besoin de parler que de réponses. Il laisse même les silences. Dans l'océan opaque qui les absorbe, la voix de Buster semble résonner. On dirait une sorte de voix off.

Meteor se râcle la gorge. Il continue de se laisser emporter, en esprit, par le courant lent et lourd. Plus il le contemple, plus il trouve que l'océan ressemble au cosmos. Plus ça l'attire.

Je gère pas.

Il le dit sans amertume, sans honte. Juste comme ça. C'est un peu bizarre, d'ailleurs, venant de lui.

Peut-être que la différence avec toi... C'est que je gérais déjà pas dans. Dans l'autre monde.

Ils sait jamais trop comment l'appeler.
Il repousse une mèche blanche qui lui tombe devant les yeux.

Avant de débarquer ici, je savais pas non plus si les flingues étaient en toc ou pour de vrai. Je savais jamais... Y a toujours le doute. Je me disais déjà que... qu'on sait jamais, qu'on est jamais sûr qu'un lapin peut pas, si ça se trouve, envoyer des décharges de 30 000 volts. Comment être sûr, au fond ? En fait... Il gigote un peu sur son siège. Je voulais pas me sentir en sécurité, moi. Pas être sûr. Parce qu'après, on arrête de faire attention. On se méfie plus. Et on se fait avoir.

Une voix grésille dans la conque. Meteor se redresse et appuie dessus.

Okay, il répond plus fort, avant de se renfoncer dans son siège.

Il s'adresse de nouveau à Buster mais ne le regarde pas.

Tu vois le problème avec les règles, Buster, c'est que y aura toujours des gens pour les enfreindre. Y aura toujours d'un côté ceux qui respectent les règles, et de l'autre ceux qui trichent.

A force de voir du bleu, que du bleu, on dirait qu'il n'y a plus que cette couleur qui existe. Il cligne des yeux, comme si ça irritait la rétine.

Ici au moins, on est tous égaux. On ne sait pas à quoi on joue. On s'attend au pire ou au meilleur. En fait, on devrait s'attendre à rien. Y a pas de règle. Y a pas de triche.

Il fixe Buster, sourit vaguement.

Regarde, là. Peut-être qu'on y serait pas arrivés, sans une baleine géante magique. C'est plutôt bien, non ? Pourquoi tu vois que ce qui est dangereux ? Pas très scientifique ça, Buster. L'objectivité et tout.

Il lui fait un clin d'oeil.
Petit silence.

Et c'est pas grave. Que tu m'aies engueulé. On s'en fout.










Meteor voyage en lightslategray
....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la logique de l'impossible   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Réglé] Impossible de se marier
» Raccordement autoroute et pont autoroute impossible
» impossible de jouer a CXL il reste bloquer au chargement
» [RESOLU] Connexion impossible : tout orange ... 2 verts
» Impossible de connecter lapinette avec ma sfr box

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: L'Océan Bariolé :: Le Nautilus Sous l'Eau-