Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Bambi
avatar

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Ven 22 Sep 2017 - 23:37

« J'préfère être avec toi qu'avec Max, perso. Et c'est vrai que ça serait sans doute bien de pouvoir changer, de juste virer ce qui va pas pour absorber ce qu'on préfère chez les autres. Mais ça fait très Frankenstein aussi. J'veux pas être un patchwork des gens que j'aime. Y'aurait plus personne pour être Sense. Même si c'est pas le meilleur rôle, au moins j'suis dans la pièce de théâtre, tu vois. »

Métaphores, métaphores. Bambi a un petit sourire en coin qu'elle ne tente même pas de cacher ; oh, Sense, les diplomates ont bien fini par avoir ta peau ! Pour un peu elle oublierait presque de penser au fond du discours qui est sûrement très vrai, très beau et plein de bons sentiments, mais qu'elle a évidement du mal à prendre pour elle.
Être soi-même.
Quel conseil de merde quand on ne s'aime pas !

« Cool, tirons-nous avant de dire plus de trucs. »
« Oui. »

Sense coupe court à la conversation à sa manière et Bambi lui en est reconnaissante. Déjà, parce qu'elle ne veut pas encore pleurer, et puis parce que les deux chasseurs dans son dos commencent à vraiment se foutre de leur gueule. De celle de leur invitée, surtout, elle le soupçonne. L'apprentie n'est plus un sujet de railleries inédit pour eux.
Elles sortent, se retrouvent sur une passerelle dans une ambiance moite et morose. Il pleut, parce qu'il pleut toujours, et Bambi se surprend à s'inquiéter pour le trait d'eye-liner de son amie.

« Si on allait se planquer chez les miens ? Bon niveau compagnie c'est pas mieux qu'ici, mais au moins on aurait la paix ? A moins que tu veuilles qu'on parte en exploration ou je sais pas ? »

Bambi fait dramatiquement volte-face vers Sense, des mini étoiles plein les yeux :

« Chez les diplomates ? Carrément ! »

Elle se sent presque frémir d'excitation. Elle est déjà allée dans ce coin là, du temps où Bow était encore chef : les cabanes de diplomates ont des allures studieuses de parloirs ou de bibliothèques. Petites, dignement meublées, souvent pleines de livres et de fauteuils confortables, Bambi trouve qu'elle n'ont rien à envie à la classe de la Maison Souterraine.

« La dernière fois que je suis venue j'ai explosé plein de gens aux échecs ! »

C'est une exagération évidement, elle a bien battu trois ou quatre garçons, tout au plus, et pas les plus grosses têtes. Mais l'éclat de fierté lui échappe, les échecs sont un de ses jeux préférés et elle n'a pas beaucoup l'occasion de briller à l'Arbre autrement.

« Bon après je me suis faite battre. », reconnaît-elle. « Mais c'était bien. Et vous vous avez tout un tas de choses bien ! Des livres, des puzzles, si je me souviens bien ? Tu aimes ce genre de trucs toi ? »

Elle reprend finalement son souffle. Elle parle trop, vraiment. La pluie lui colle des boucles sur les joues et le front.

« J'aime bien les diplomates », déclare-t-elle finalement avec candeur.

Elle joint les mains devant elle, parfaite petite poupée dans sa robe, avec le ton ravi d'une petite fille annonçant qu'elle aime les poneys ou les écureuils. Quand on passe sa journée à s'occuper de petits sauvages débraillés et violents, les diplomates font sérieusement figure de curiosité. Elle ajoute, après une arrière-pensée :

« Surtout toi ! »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sense
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 64
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Mer 27 Sep 2017 - 2:40

Au niveau des moqueries, Sense ne craint plus grand-chose. Son assurance reste bancale, menaçant de se rompre au moindre instant certes. Cependant, elle commence à parvenir à ignorer ceux qui ricanent au profit de sa conversation avec les gens qu'elle apprécie. Perdre du temps pour ses bêtises, ça ne lui apporterait rien. Quand au fait de déclencher un conflit, c'est hors de question. Les enfants perdus se battent bien suffisamment sans avoir besoin d'en rajouter une couche.

« La dernière fois que je suis venue j'ai explosé plein de gens aux échecs ! »

Visiblement, la proposition est bien accueillie. Imaginer Bambi éclater les fiers membres de son groupe est plutôt drôle. Sense se prend à visualiser les visages décomposés dans son esprit, ce qui est suffisant pour la faire pouffer un peu. Qu'ils ont dû se sentir idiots d'avoir sous-estimé la mère apprentie. Malgré sa défaite finale, la Diplomate est sûre que son amie s'est battue honorablement.

« Perdre, ce n'est pas si grave. J'en connais qui s'entraînent tellement qu'ils font limite que ça. »

Une activité plus qu'ennuyeux aux yeux de l'adolescente. Son temps libre est réservé pour ses visites à Héron ou bien ses techniques de yoyo qui doivent être perfectionnées en permanence. L'un est d'ailleurs de sortie à cet instant. Parce que ça lui manque d'y penser sans avoir la sensation du fil qui tire un peu sur son doigt. L'objet s'élève, dansant dans les airs comme si souvent.

« Mais c'était bien. Et vous vous avez tout un tas de choses bien ! Des livres, des puzzles, si je me souviens bien ? Tu aimes ce genre de trucs toi ? » La grande question que Sense redoutait depuis le début. A certains moment, se sentir comme autre chose qu'une fausse Diplomate est compliqué, surtout lorsqu'elle est incapable de partager leurs occupations. La paix l'intéresse plus que le reste, les jeux et les intenses réflexions.

« Pas trop en fait. J'sais pas jouer aux échecs, et j'ai toujours préféré la télé aux bouquins. Les fauteuils sont chouettes par contre. Y'a une vraie ambiance là-bas, c'est reposant après une journée à courir dehors. »

Le yoyo continue sa danse tandis qu'elle espère que la pluie va pas trop ruiner ses cheveux et les rendre incoiffables. Déjà que c'est une masse sans nom en permanence. La Cascade ne risque t-elle pas le même sort avec les siens ? Est-ce qu'elles vont friser comme des moutons ? Ou avoir l'air de serpillières ? Autant vite se mettre à l'abri.

« Moi aussi j'taime bien Bambi, » elle répond sans hésiter, avant de jeter un regard agacé vers le ciel. Si ça pouvait s'arrêter un peu tout ça. Sa main libre se tend vers celle de son aînée, en une invitation.

« On court jusqu'à ce qu'on soit au sec ? » Sans attendre la réponse, Sense part, retirant sa main. Le yoyo revient dans sa main, se presse contre sa paume alors qu'elle évite les rares gamins sur son chemin. Se rendre jusqu'à son repère, ça ne devrait pas prendre trop longtemps.

C'est un peu une course dans le fond.
Une où elle est partie avant de donner le coup d'envoi, ce qui n'est pas très juste.






©️ OMEGA
The ultimate mystery is one's own self.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi
avatar

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Lun 16 Oct 2017 - 22:17

Un des yoyos de Sense entame une danse aérienne d'une précision chirurgicale. Bambi sait que la diplomate s’entraîne pour ça pratiquement tous les jours. Elle suit des yeux l'objet en plastique qui fait des ronds et des sauts en se demandant pourquoi, si c'est une façon de tromper l'ennui, ou quelque chose de plus profond que ça, et elle se perd quelques secondes dans sa contemplation alors que son cerveau s'échauffe à essayer de lire les motifs des mouvements de ses doigts.
Entreprise bien vaine.

« Pas trop en fait. J'sais pas jouer aux échecs, et j'ai toujours préféré la télé aux bouquins. Les fauteuils sont chouettes par contre. Y'a une vraie ambiance là-bas, c'est reposant après une journée à courir dehors. »
« La télé », répète Bambi, décontenancée.

Ce n'est pas qu'elle ne sache pas ce que c'est : Bambi est un produit des années deux-mille, elle a connu la télé, l'immense écran plat du salon autour duquel il ne fallait surtout pas jouer, et celui de la cuisine qui dispensait de la moindre conversation. Il y avait les dessins animés du samedi matin, les séries qu'aimait maman et les documentaires qu'elle n'avait jamais le temps de regarder en entier et qu'elle devait chercher ensuite sur internet. Ça lui paraît entièrement trop lointain pour avoir vraiment existé.
Elle ne devrait pas être trop étonnée que Sense aie préféré la télé aux livres au fond. Diplomate ou pas, ça ne tranche pas trop avec son personnage.

« Moi aussi j'taime bien Bambi, » lâche-t-elle ensuite comme si ce n'était rien. « On court jusqu'à ce qu'on soit au sec ? »

Bambi cligne des yeux le temps d'enregistrer l'information puis elle éclate d'un rire charmant.

« Voyons on risque de glisser sur les passerelles et de tomber ! »

Mais elle va quand même prendre la main qui lui est tendue.
Jusqu'à ce que Sense parte en courant.

« Sérieusement ? » piaille-t-elle. « Je te préviens je cours pas ! »

Mais elle se hâte quand même à sa suite, des perdus se retournent pour la regarder avec amusement. Ça la fait pas rire. Le bois est mouillé et glissant, l'obligeant à faire de petits pas pressés ridicules du bout de ses ballerines. Ses cheveux sont ruinés, en définitive. Son moral, pas encore.
Elle a les boucles plaquées sur le visage quand elle rejoint enfin Sense près de la cabane des diplomates.

« Tu ! » Sa moue est boudeuse, son doigt accusateur lorsqu'elle le pointe vers son visage. « es une tricheuse, Sense ! »

Mais le coin de sa bouche tremble un peu alors qu'elle tente de garder un semblant de sérieux.
Elle attrape Sense par le poignet et la tire à l'intérieur, à l'abri de la pluie, avant d'aller s'étaler dans un fauteuil et lâcher un long soupir.

« Je meurs », déclare-t-elle.

Son air bienheureux démontre du contraire.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sense
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 64
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Ven 27 Oct 2017 - 1:31

Se lancer ainsi, sans prévenir, ça lui donne d'impression de faire quelque chose d'un peu interdit. Sense apprécie ce jeu qui consiste à presque se casser la figure devant des gamins qui doivent se pousser pour la laisser passer. Grande, et assez agile, la jeune fille ne chute pas. Ses baskets dérapent un peu, et son haut lui colle à la peau, mais ce n'est pas grand-chose. Pas alors qu'elle entend Bambi un peu plus loin, tentant de suivre. Bien sûr, la cadette est sûre de sa victoire. Parfois, ça fait du bien de ne pas être juste, de prendre son élan et de tout laisser derrière soi.

Sa respiration est un peu trop brutale lorsque sa main presse contre la paroi de la cabane. Victoire, tout lui appartient. Sauf qu'il n'y a pas de prix, outre le fait d'assister aux dernières mètres de son amie. Oh, elles devaient avoir l'air ridicule lors de leur course folle. Quel dommage, parce que Sense n'en a pas grand-chose à faire. Il y a toujours des rumeurs de toute manière. Elles se répandent et envahissent tout. Faut faire avec, pas se laisser happer par ces bêtises.

A l'accusation de tricherie, Sense se prend à rire. Même le dos de sa main ne peut cacher totalement à quel point ça lui a fait plaisir, de partager ce moment avec Bambi. Sans doute qu'elle est trop sentimentale. Ce n'était qu'une course idiote après tout.

« Une gagnante t'veux dire, Bambi, » qu'elle rétorque sans attendre.

Au moins, à l'intérieur il fait moins humide. Sense secoue la tête, comme pour chasser les gouttes qui sont tombées dans sa chevelure. Il faudrait brosser tout ça mais c'est un tel effort. Un peu comme la Cascade semble prête à élire domicile sur son nouveau fauteuil. Elle s'approche, croisant ses bras sur le dossier de ce dernier pour la regarder d'en haut.

« Je meurs. »

« Quelle tragédie ! Que vais-je faire sans toi ? » Son ton est un peu plus dramatique que nécessaire, parce que c'est plus marrant ainsi. Sense ne se doute pas que Bambi a passé un bon moment. Sinon elle aurait marché au lieu de participer.

« J'te dirais bien d'faire comme chez toi mais je crois que c'est déjà fait. T'as bien raison. » La Diplomate se balade un peu dans la cabane, ajustant un échiquier bancal, remettant quelques livres à leur place. Certains mettent un peu trop le bazar. Pas qu'elle soit organisée outre mesure, mais bon. Finalement, lorsque ses pas la conduisent de nouveau à son invitée, une vieille couverture l'accompagne. Elle la lance sur les genoux de son amie, en une suggestion silencieuse de se réchauffer.

Assise sur le dossier d'un second fauteuil, Sense hume une mélodie tout droit sortie d'une vieille pub, doigts entremêlés dans ses cheveux. Pourquoi c'est aussi dur à faire les tresses, hein ?

« Si tu veux lire un truc, tu peux. La sieste sur le fauteuil c'est okay aussi. Après tout, t'as bien couru. » Son expression est légèrement moqueuse.






©️ OMEGA
The ultimate mystery is one's own self.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi
avatar

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Dim 12 Nov 2017 - 22:26


« Quelle tragédie ! Que vais-je faire sans toi ? »

Rendue léthargique par la descente d'adrénaline, Bambi se dévisse le cou pour voir Sense : accoudée sur le dossier de son fauteuil, celle-ci la regarde par en haut, les traits tirés dans une expression dramatique.

« Tu pleureras chaque nuit. »

Il n'y a qu'avec Sense que Bambi dit des choses pareilles.
Même si c'est pour rire, qu'elle peut faire semblant de penser qu'on tient à elle, pour de vrai.

« J'te dirais bien d'faire comme chez toi mais je crois que c'est déjà fait. T'as bien raison. »

La mère apprentie émet un grognement d'approbation, se débarrassant de ses ballerines pour ramener ses jambes vers elle et tenter de conserver sa propre chaleur. Sa robe humide se colle et se décolle à sa peau à chacune de ses respirations, c'est aussi froid que désagréable. Bambi pense à l'été, au soleil, très fort, pour réussir à l'imaginer sur sa peau. Peine perdue. A quoi bon vivre au Pays Imaginaire ?

« Si tu veux lire un truc, tu peux. La sieste sur le fauteuil c'est okay aussi. Après tout, t'as bien couru. »

Elle se tourne vers Sense, qui assise sur le dossier d'un fauteuil, se brosse les cheveux avec un espèce de petit sourire. Elle rétorque :

« Ne sois pas narquoise, Sense. Je te ferais dire que j'étais toujours la première fille de ma classe à la course. » Par dessous la couverture, elle agite en l'air ses longues jambes de ballerine. « Donne moi les bonnes chaussures et je te mets une misère quand je veux. »

Dans l'immédiat, elle ne se sent pas pressée à mettre sa menace à exécution. Elle tend le bras vers la bibliothèque la plus proche, et en tire un livre au hasard.

«  « Les portes secrètes » », lit-elle, sur un ton théâtral.

Elle remet sans un mot le livre à sa place, en tire un autre, puis un autre, lit consciencieusement le titre et la quatrième de couverture de chacun. Ce sont des livres d'enfants, qui parlent de magie, de dragons, d'exploration et de prophéties. Elle lève les yeux vers la bibliothèque et dit soudain :

« Quand j'étais petite je ne lisais jamais de livres d'aventure. Je lisais des trucs sérieux d'adulte, et des manuels scolaires. »

Puis elle se tourne vers Sense.

« Qu'est-ce que tu préfères faire ? T'as dit que t'aimais pas lire. »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sense
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 64
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Dim 19 Nov 2017 - 1:31

« Tu pleureras chaque nuit. »

C'est drôle, jusqu'à se souvenir que tout ne tient qu'à un fil par ici. Un soir, Bambi pourrait parfaitement ne pas rentrer, être un nom oublié de plus. Peut-être moins que si elle n'était que perdue, sans pour autant rester dans les mémoires. La pensée est dérangeante, s'insinuant dans l'esprit de l'Indécise jusqu'à ce qu'elle tire d'un coup sec sur la natte qui refuse de se faire correctement. Voilà, autant se remettre l'esprit en place. Personne ne va disparaître. Au contraire, elle est certaine que si quelqu'un se battrait jusqu'au bout pour rentrer, ça serait Bambi.

« J'aurais à aller te chercher, si tu disparaissais. »

La phrase est immédiatement noyée sous le reste, la question au sujet de leur future activité. Sense a parlé si bas qu'elle suppose qu'on ne l'entendra même pas, ce qui serait un soulagement. Parfois, l'adolescente souhaiterait ne pas être envahie de pensées intrusives, ne pas toujours se retrouver à imaginer le pire deux fois de suite.

« Ne sois pas narquoise, Sense. Je te ferais dire que j'étais toujours la première fille de ma classe à la course. »

La natte est définitivement une idée pourrie. Elle laisse tomber, autorisant ses cheveux à vivre leur vie comme ils en ont l'habitude. L'aînée l'amuse un peu, à dire ça.

« Chanceuse, j'étais absolument pourrie en sport. Une fois on faisait du basket et j'ai assommé un gamin qui avait rien demandé. » Et fort en plus. Remarque, c'était un accident, et Sense en a oublié son nom depuis le temps. Le dossier du fauteuil devient inconfortable, alors la jeune fille se laisse choir dessus complètement, sans beaucoup d'élégance. Au moins, elle est mieux là.

Le domaine des Diplomates est certainement supérieur à celui des autres groupes. Là, au moins, on peut rester loin du monde sans être dérangé ni craindre quoi que ce soit.

« Quand j'étais petite je ne lisais jamais de livres d'aventure. Je lisais des trucs sérieux d'adulte, et des manuels scolaires. »

« C'est nul ça, » la réponse fuse au tac au tac. « Mes parents croyaient pas trop aux bouquins, donc moi non plus. Je crois que j'ai été élevée par la télévision dans le fond. Très bonne baby-sitter, qui voulait me faire acheter dix boîtes de céréales par semaine, mais quand même. »

Bambi paraît avoir été solitaire dans son enfance, enfermée sans imagination. Peut-être que Sense se trompe, qu'elle exagère la chose. Rien de tout ça ne semble très joyeux pourtant. Sortant un de ses jouets fétiches de sa poche, l'adolescente le laisse aller aussi haut que possible, ramenant l'objet vers elle avant qu'il ne touche le plafond.

« J'sais pas. Si tu sais faire les tresses je suis preneuse ? Sinon, j'pourrais tenter de te trouver des chaussures de sport pour que tu puisses prendre ta revanche. » Son ton suggère un défi, parce que ça ne la dérangerait pas pour le coup. « T'es grande et tu manies bien le hachoir et tes trucs de chasseuse, mais j'fais pas mal de marche. On doit être égales, plus ou moins. Interdiction de doubler sur la gauche par contre, je te verrais pas passer. »

Clin d’œil avec son œil valide, qui lui retire la vue pendant une seconde.






©️ OMEGA
The ultimate mystery is one's own self.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi
avatar

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Mar 19 Déc 2017 - 0:26

Bambi se love entièrement dans le petit fauteuil. Il a un air de grand luxe comparé au reste de l'ameublement des cabanes en bois, mais si elle y prêtait attention elle verrait bien que quelqu'un a renversé du jus de fruit dessus, que les ressorts sont tordus, que la doublure est rafistolée avec du fil de la mauvaise couleur. C'est du pur Grand Arbre, pauvre illusion de la maison. Et Sense avec ses histoires de cours de sport (non, ses histoires à elle, c'est elle qui a commencé), la ramènent dans un autre temps qui sent le chewing-gum rose, les collants et les sonneries d'école.
Elle se rappelle qu'elle était toujours la dernière choisie dans les équipes de basket ou de foot parce que les autres s'imaginaient qu'elle aurait peur d'attraper la balle ou de se faire mal en tombant.

« C'est nul ça. »
« C'est toi qui es nulle. »

Dans cette petite bulle de puérilité elle s'immerge entièrement.

« Mes parents croyaient pas trop aux bouquins, donc moi non plus. Je crois que j'ai été élevée par la télévision dans le fond. Très bonne baby-sitter, qui voulait me faire acheter dix boîtes de céréales par semaine, mais quand même. »

Bambi a un petit rire pointu ; si le contenu des émissions qu'elle regardait commence à lui échapper, certains jingles publicitaires ne comptent pas quitter sa mémoire de sitôt. Capitalisme, plus fort que l'Oubli.
Elle se penche par dessus son accoudoir pour écouter les idées de Sense, qui a ressorti son stupide yoyo.

« J'sais pas. Si tu sais faire les tresses je suis preneuse ? Sinon, j'pourrais tenter de te trouver des chaussures de sport pour que tu puisses prendre ta revanche. T'es grande et tu manies bien le hachoir et tes trucs de chasseuse, mais j'fais pas mal de marche. On doit être égales, plus ou moins. Interdiction de doubler sur la gauche par contre, je te verrais pas passer. »

De nouveau elle éclate de rire.

« Je sais que tu vas tricher de toutes façons ! Alors pas de ça, je double par où je veux. »

Mais elle reprend son sérieux. Une course, là tout de suite ça lui fait pas envie, pas maintenant qu'elle est au chaud. Mais elle se demande quand même, si Sense peut vraiment réussir à lui trouver des chaussures.
Elle finit par déclarer :

« Je sais faire les tresses : je fais les tresses normales, les tresses doubles, les tresses collées, les couronnes de tresses, je suis la reine des tresses. »

D'où ça lui sort cette espèce d'envolée ? Elle sait pas trop. Haussant mentalement une épaule elle enjambe son accoudoir pour s'approcher du fauteuil de Sense. Sans la moindre délicatesse, elle la pousse de son dossier pour qu'elle retombe sur les coussins.

« Bouge pas », ordonne-t-elle.

Parce que quand elle le veut, elle sait être autoritaire, la petite mère.
Ça fait partie de sa formation.

« J'ai pas de brosse, alors ça va un peu tirer, mais pas de gémissements, d'accord ? »

Sur quoi elle entreprend de faire glisser ses doigts dans les cheveux de Sense pour les démêler, et commencer à les tresser.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sense
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 64
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Mer 3 Jan 2018 - 1:09

Tout est rafistolé dans le coin. Des cabanes à leurs occupants. Sense n'est pas certaine de se rappeler de la demeure où elle a vécu avant tout ça. Tout ferait mieux de se disperser pour se perdre à jamais. Rien ne lui manque après tout. Les meubles étaient certainement endommagés aussi, dans cette baraque bancale où rien n'allait jamais correctement. Qu'est-ce qu'elle s'en fout, dans le fond. Lorsque le yo-yo heurte le plafond, à cause de son inattention, Sense redresse la tête juste à temps pour voir l'objet lui retomber sur la figure. Mauvais ça. Sa main parvient à le rattraper au dernier moment.

C'est assez pour que l'adolescente se tapote le front avec son jouet. Il faut qu'elle soit plus prudente, déjà que sa vision est bien en-dessous de la moyenne. Alors si en plus elle s'assomme derrière, la Diplomate n'ira franchement pas loin dans la vie.

« Je sais que tu vas tricher de toutes façons ! Alors pas de ça, je double par où je veux. »

Sense se permet un regard dubitatif.

« Dans tes rêves, Bambi. »

Non mais, comme si elle ne pouvait pas gagner sans tricher. La conversation ne lui prend pas la tête au moins. L'Indécise apprécie leur répartie facile. Avec les siens, l'acte est toujours un peu plus complexe. Surtout que traiter les autres diplomates de cons serait contre productif à son intégration. Ce n'est néanmoins pas l'envie qui lui manque, des fois.

« Je sais faire les tresses : je fais les tresses normales, les tresses doubles, les tresses collées, les couronnes de tresses, je suis la reine des tresses. »

Trop d'informations d'un coup ! Confuse, Sense doit avoir l'air ridicule, la bouche grande ouverte tandis qu'elle tente d'absorber tout ce qu'on vient de lui balancer. Comment ça y'a plus d'une sorte de tresses ? Depuis quand ?

« Tu déconnes ? Y'a tant de types que ça ? Putain mais t'es une experte en fait. »

C'est que c'est impressionnant. L'adolescente ne se cache pas de le montrer sur ses traits. Bien que se faire manipuler c'est un brin moins agréable. Elle se redresse en marmonnant qu'elle n'est pas une poupée. C'est excitant pourtant. Pas les doigts qui lui tirent sur les cheveux, juste le fait de tester un truc nouveau. Ses cheveux étaient plus courts avant l'île, trop pour ce genre de trucs. Donc autant faire un truc bien avec, puisqu'elle doit les endurer dans sa figure dès qu'il y a du vent.

« J'ai pas de brosse, alors ça va un peu tirer, mais pas de gémissements, d'accord ? »

Docile, l'Indécise se laisse faire, bien que ça tire quand même un peu. Sa tête se penche en arrière avec une moue agacée lorsqu'un coup est trop sec, pour ensuite revenir dans sa position initiale. Autant se dire que ça sera super beau et pas trop gesticuler.

« Je t'avoue que les brosser c'est un peu chiant, donc j'le fais pas souvent non plus. Ils sont pas si mal au naturel mes cheveux, j'pense. » Bon, l'île n'est pas un salon de beauté, mais on fait avec.

« C'est parce que t'es mère que tu sais faire tous ces trucs ? J'veux dire, t'as l'air de vraiment t'y connaître quoi. »






©️ OMEGA
The ultimate mystery is one's own self.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi
avatar

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Dim 14 Jan 2018 - 22:43

Il y a quelque chose d'immensément satisfaisant à voir le visage de Sense se teinter de confusion à l'idée qu'il existe autant de types de tresses. Elle aurait pu sortir quelque chose de scientifique, de culturel, de brillant, mais il lui suffit de connaître plus de trois coiffures pour que son amie la regarde bouche-bée.
C'est vachement puissant.

« Tu déconnes ? Y'a tant de types que ça ? Putain mais t'es une experte en fait. »
« C'est c'que je viens de dire », réplique-t-elle.

(Mais elle garde un sourire un peu niais alors qu'elle commence à coiffer les cheveux blonds de Sense avec ses doigts.)

« Je t'avoue que les brosser c'est un peu chiant, donc j'le fais pas souvent non plus. Ils sont pas si mal au naturel mes cheveux, j'pense. »

Bambi contemple les cheveux en question, avec une petite moue. Ils sont blonds, comme les siens, mais lisses. Elle a toujours un peu envié les filles aux cheveux lisses. C'est facile à coiffer, toujours joli, ça ne dépasse pas de partout quand on essaie de les attacher. Brosser les siens, c'est une tannée.

« Oui ils sont beaux. T'as de la chance. »

Elle s'applique à faire une belle raie, séparer en deux la masse de cheveux. Elle a pas encore décidé quoi faire. Peut-être quelque chose d'élaboré pour l'épater encore plus ? Oui, quelque chose de compliqué. Deux petits chignons de tresses. C'est décidé. Elle commence à tresser la partie droite des cheveux, avec le geste décidé de celle qui est habituée.

« C'est parce que t'es mère que tu sais faire tous ces trucs ? J'veux dire, t'as l'air de vraiment t'y connaître quoi. »

Sense ne peut pas vraiment voir la tête qu'elle fait, et c'est tant mieux. C'est sûrement un compliment, pourtant.

« Plutôt l'inverse je crois. Je savais déjà faire ça avant alors c'est pour ça que je suis devenue mère ? » Elle se mord la lèvre. « Fin, ça et d'autres raisons. Mais les chasseuses sont pas trop dans le délire coiffures. »

C'est pas le groupe qui encourage la féminité chez ses membres.
(Aucun d'entre eux, d'ailleurs.)
Mais il y a toujours un ou une gamine, parfois, pour vouloir une tresse ou une fleur dans les cheveux.

Pensive, Bambi s'attelle à la seconde tresse.

« Mais on fait ça parfois avec les autres mères. C'est sympa. »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sense
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 64
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Lun 15 Jan 2018 - 17:04

Sense a du mal à s'imaginer avec de belles tresses et une couronne de fleurs. Tout a toujours été en bazar au niveau de sa chevelure. Par manque de temps, et difficulté à les gérer outre mesure. Les laisser vivre leur vie c'est très bien aussi, même lorsqu'elle ressemble à Miss Monde après une semaine au milieu de la jungle. C'est souvent le cas au réveil, lorsqu'ils l'entourent. Sense a vu des méduses échouées avec plus d'élégance que sa personne, ça c'est sûr.

Sa prof a de la patience, au vu de son application. Elle se demande, vaguement, quoi offrir à Bambi en échange, avant de se souvenir qu'être là c'est déjà un truc sympa. Ensemble, à l'abri du mauvais temps, et sur des fauteuils qui feraient pâlir de jalousie les autres groupes. Enfin pas tous, mais y'a que deux-trois trous mal recousus sur le sien et c'est déjà luxueux.

« Oui ils sont beaux. T'as de la chance. »

Sense s'autorise à sourire, parce que l'aînée la verra pas faire.

« Je pense que j'le mérite. » Pour une fois. Son physique ne lui plaît guère, alors avoir une chevelure de rêve c'est le minimum syndical que lui doit ce monde. Oh, qu'elle a hâte de voir à quoi ça va ressembler, une fois le boulot de Bambi terminé. Peut-être que ça fera un peu genre princesse.

« Plutôt l'inverse je crois. Je savais déjà faire ça avant alors c'est pour ça que je suis devenue mère ?  Fin, ça et d'autres raisons. Mais les chasseuses sont pas trop dans le délire coiffures. »

C'est plutôt logique, l'Indécise n'y avait pas pensé outre mesure.

« C'est cool. J'trouve que c'est un truc sympa à connaître, » Sense fait attention à ne pas trop s'attarder sur le passé, à éviter de parler de sa vie merdique en retour. Autant rester sur des trucs agréables. « Ah bah ça. Les Diplomates j'en sais rien, honnêtement. Mais certaines sont hyper jolies. Genre bien habillées et tout. »

Avec les moyens du bord. La cadette est loin d'être difficile à ce sujet, ses standards sont assez bas pour ignorer la boue et les trous. Le moindre accessoire, la robe qui était autrefois un drap et qu'on a découpé dans un tissu avec des fleurs moches. C'est la beauté de l'action qui la touche, cette envie de sortir du lot, de briller un peu.

« Pourtant, quand t'es chasseuse t'as intérêt à bien les attacher pour pas que ça t'embêtes quand t'chasses. Les chignons et tout. Ou les tresses justement. » Bambi est pas mère pour rien, et ses compétences mériteraient qu'on y fasse plus attention, pour son amie.

Bon après, c'est Sense qui risquerait de tomber dans les pommes en voyant un animal se faire ouvrir en deux, donc elle se dit que c'est quand même un tout autre monde.

« Mais on fait ça parfois avec les autres mères. C'est sympa. »

Le yo-yo dans sa poche, l'adolescent frappe ses mains l'une contre l'autre, comme si c'était l'idée du siècle.

« Trop bien ! Faudrait que je demande aux filles de mon groupe si ça leur dirait qu'on se fasse ça. Bon j'en doute mais hey on aime pas tous les bouquins et parler de trucs sérieux. J'veux dire, autant apprendre sur le terrain. D'ailleurs tu m'laisseras te coiffer après ? » Dans le pire des cas, si Bambi dit non, ça la vexera pas.

Ses doigts se lèvent un peu, cherchant à toucher ce qui a déjà été fait. C'est que Sense est curieuse.






©️ OMEGA
The ultimate mystery is one's own self.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi
avatar

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Mer 31 Jan 2018 - 17:12

Bambi pouffe en soufflant par le nez. Peut-être bien que Sense mérite d'avoir de beaux cheveux, après tout sa vie n'est pas toute rose. Elle s'affaire à les embellir encore, alors, elle a presque fini la deuxième tresse et elle commence à les rejoindre derrière, enroulant les petites mèches rebelles dans les replis de la couronne.

« Ah bah ça. Les Diplomates j'en sais rien, honnêtement. Mais certaines sont hyper jolies. Genre bien habillées et tout. » Distrait hochement de tête. « Pourtant, quand t'es chasseuse t'as intérêt à bien les attacher pour pas que ça t'embêtes quand t'chasses. Les chignons et tout. Ou les tresses justement. »

C'est vrai, c'est logique. C'est la coiffure idéale pour ne rien avoir dans les yeux, et pas trop de poids sur la tête ; c'est celle que Bambi a choisi le jour où elle est partie seule au marais.
Elle hausse les épaules.

« Elles se font des tresses toutes seules. Elles s'en fichent que ce soit joli, après tout c'est pas le but. » Elle ajoute après une pause : « Il y en a qui préfèrent se couper les cheveux. Pour ressembler aux garçons. »

Elle pense à Puffy qui lui réclame sans cesse qu'on lui coupe. Elle a horreur du rose et des choses de filles, et se met en bande avec les autres garçons pour tirer les couettes des petites récolteuses. C'est quelque chose de fréquent chez les chasseurs, et chez les garçons perdus en général.
Les garçons perdus, c'est des garçons, même si c'est des filles.

Ça la rend un peu pensive, d'un coup, Bambi.
Un peu bizarre aussi.

« Le soir où je suis arrivée, les enfants les mieux habillés, les mieux coiffés, c'était les diplomates. Les filles avaient des branches fleuries dans les cheveux ... »

Elle ne se rappelle plus du nom de la mère qui avait fait ça. C'était il y a longtemps.
Elle frappe des mains, d'un coup, pour annoncer la fin de son travail ; elle est pas trop mécontente. Les tresses sont symétriques, pas trop folles. Elle se rend compte, peut-être trop tard, que les deux yeux de Sense sont exposés, comme ça, et peut-être que ça ne lui plaît pas.

« Désolée, je sais pas si y a un miroir dans le coin. T'es pas obligée de garder », fait-elle, l'air un peu navrée.

A la demande de Sense, elle hésite, puis décide finalement que la diplomate ne peut pas ruiner ses cheveux.
(Pas vrai ?)
Alors elle prend un ton enjoué, contournant le dossier du fauteuil pour venir s’asseoir près de son amie sur l'accoudoir.

« Si tu veux me coiffer, tu peux essayer, mais tu risques d'avoir du mal. »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sense
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 64
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Dim 25 Fév 2018 - 0:00

Sense se prend à rêver, sous les doigts habiles de son amie. A l'imaginer en tant que Diplomate, un épais livre sur les genoux. Et elle-même en chasseuse poursuive par une bête énorme, le tout avec son lot de cris. Non, l'Indécise n'a pas le moins du monde envie d'échanger sa place, surtout que la mentalité du groupe de Bambi l'agace un peu. Sur certains points en tout cas.

« Il y en a qui préfèrent se couper les cheveux. Pour ressembler aux garçons. »

Quelle connerie, d'faire ça juste pour être 'l'un des gars'. Le genre de mentalité que la blonde ne pige pas et ses épaules se haussent en guise de réponse. La tirade qui lui échappe ensuite devrait être mieux retenue. Ah, des fois, la Diplomate a du mal avec les règles liées à sa fonction. Pourtant, l'adolescente a déjà négocié face à des individus plus bornés que la cheffe de Bambi.

« Quand j'étais môme j'avais les cheveux courts, ça faisait pas d'moi un mec pour autant. J'comprends pas trop pourquoi elles pensent que je rejeter ce qui peut être fun est bien. J'veux dire, les cheveux c'est hyper pénible des fois, donc j'pige le fait que les couper c'est pratique. Mais si tu l'fais juste pour te faire bien voir par les mecs 'viriles' du coin, y'a un problème. »

Sa voix se coupe, abruptement. C'est que Sense devrait surveiller sa langue, au lieu de s'emporter, de balancer ses opinions ainsi. Après tout, elle faisait moins la fière, en larmes devant Peter pour le supplier de l'envoyer ailleurs, loin de sa famille d'adoption. Mieux vaut pas s'attarder sur les mauvaises choses.

« Le soir où je suis arrivée, les enfants les mieux habillés, les mieux coiffés, c'était les diplomates. Les filles avaient des branches fleuries dans les cheveux ... »

Des branches fleuries ? Sense aurait bien aimé voir ça. Le souvenir de son propre débarquement sur l'île est plus axé sur la surprise, les petits détails et les gens qui se présentaient tous. Certains sont encore là, d'autres non.

« Cilla gueulerait en agitant sa batte si on lui suggérait ça, » elle plaisante. Sa cheffe, l'Indécise n'arrive pas à en être proche, sans doute parce que son arrivée reste fraîche et qu'elle garde ses distances avec tout le monde sans faire exprès.

Oh, avec tout ça Sense en a presque manqué les paroles suivantes. Terminé, hein ? Excitée, elle frôle ses cheveux du bout des doigts, tentant de ne pas défaire la coiffure. Oh, ça doit être super beau, encore mieux qu'une star de country. Pas que Sense souhaiterait devenir Miss Texas, mais ça en jette quand même. Elle prend même la pose, ses mains entourant son menton. Une façon de prouver que ça lui va certainement très bien.

Autrefois, la Diplomate aurait craint que l'on se moque.
Là, elle se sent juste jolie, et c'est un sentiment qui faire battre son cœur à la chamade.

« Que ferais-je sans toi, Bambi ? » Son sourire montre un peu trop ses dents en avant, et le dos de sa main vient finalement le cacher pour éviter une situation embarrassante.

« Je n'ai pas la moindre idée de comment m'y prendre, » Elle avoue tandis que ses doigts glissent dans les cheveux de Bambi. Dans le pire des cas, elle pourrait tenter une tresse simple, genre le basique du basique. On sépare en deux— non trois morceaux.

Alors elle essaye, avec des gestes aussi doux que possible.

« Une fois j'ai coloré les cheveux de la barbie de ma cousine en violet avec des feutres. J'voulais en faire une rock star. » Sa tante a pensé qu'elle voulait juste torturer la gamine, mais c'était de l'art.

Un peu malvenu certes.

« J'te ferais pas ça, t'inquiètes. »






©️ OMEGA
The ultimate mystery is one's own self.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi
avatar

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Sam 3 Mar 2018 - 20:07

« Cilla gueulerait en agitant sa batte si on lui suggérait ça, »

Bambi pouffe un peu, et murmure « c'est vrai » derrière ses doigts, avec réserve comme si elle avait peur qu'on pense qu'elle se moque de Cilla. Elle se moque pas de Cilla, Cilla est trop impressionnante, même avec sa petite taille et son nez qui saigne, pour qu'on se moque d'elle.

Elle laisse ses épaules se détendre et sa tête retomber en arrière pendant que Sense passe ses doigts dans ses cheveux, elle fait tous les efforts pour ne pas penser à des boucles détruites, à des mèches entières qui s'arrachent ou un accident de ciseaux – Sense n'a pas de ciseaux.

« Je n'ai pas la moindre idée de comment m'y prendre. »
« Trois parties, celle de droite au milieu, puis celle de gauche, et inversement. »

Elle sent la diplomate faire justement ça.
On dirait qu'elle essaie de ne pas lui faire mal, ce qui fait sourire un peu Bambi ; au niveau capillaire, au moins, elle est pas trop chochote.

« Une fois j'ai coloré les cheveux de la barbie de ma cousine en violet avec des feutres. J'voulais en faire une rock star. » Une pause. « J'te ferais pas ça, t'inquiètes. »

Heureusement, pense Bambi, qui s'est tendue rien qu'à l'idée.
Mais c'est mignon, d'imaginer Sense petite – les cheveux courts, alors ? - s'appliquant à recouvrir de feutre le jouet préféré de sa petite cousine.
(Longtemps Bambi a pensé qu'elle et cette poupée avaient beaucoup en commun – non pas parce qu'elle incarnait beaucoup de choses, mais parce que les autres enfants, à l'école, l'appelaient Barbie.)

« Quoi que tu fasses, ce sera jamais pire que - » Elle veut se retourner, ne le fait qu'à moitié à cause de ses cheveux tenus. « Oh je t'ai jamais raconté cette histoire. Ce sera jamais pire que la fois où j'ai lavé les cheveux de Joy avec une bouteille de shampoing que j'avais trouvé chez les soigneurs. »

Elle grimace en se rappelant la scène.

« Ils se sont mis à clignoter de toutes les couleurs. Et ils changeaient d'odeur, aussi. J'en avais sur les mains et les sourcils parce que je m'étais touchée le visage. »

Instinctivement elle lève les paumes de ses mains devant elle et les scrute comme s'attendant à voir ses veines changer de couleur.

« On avait pas l'air de rock stars », conclut-elle.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sense
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 64
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Mer 7 Mar 2018 - 20:55

C'est la seconde fois, Sense remarque, qu'elles parlent de rock stars. Son enfance était pleine de chanteurs de country à la place, de ces chapeaux ridicules accompagnés de chemises à carreaux que l'adolescente affectionne sans l'admettre. L'Autre Monde demande une certaine énergie, pour le visualiser clairement, et Sense ça ne l'intéresse pas outre mesure de songer à ces machins là. C'est que ça lui apporte pas grand-chose. Autant tenter de pas écharper le crâne de Bambi à la place. Ses doigts sont moins agiles que ceux de son amie et elle jure plusieurs fois, à voix basse, lorsqu'elle doit défaire et recommencer.

Malgré les conseils de pro, les cheveux semblent posséder leur propre existence bien à eux, refusant de se laisser faire. L'Indécise s'accroche quand même, faisant preuve de plus patience qu'envers sa propre personne. Si elle se rate sur elle-même, c'pas si grave. Sur quelqu'un d'autre, tout de suite ça le fait moins.

« Oh je t'ai jamais raconté cette histoire. Ce sera jamais pire que la fois où j'ai lavé les cheveux de Joy avec une bouteille de shampoing que j'avais trouvé chez les soigneurs. »

Le désastre est visible de très loin, et sans le vouloir elle parvient à s'accrocher les doigts dans la chevelure de Bambi. Voilà ce qui arrive quand on est pas assez concentré. Tout en marmonnant des excuses, elle reprend une fois encore. Les soigneurs représentent une sorte de club de sorcellerie avec des tas de potions étranges qui peuvent guérir ou ôter la vie. Sense s'amuse souvent à les romantiser un peu. Ça compense le fait qu'elle refuse de s'approcher de leur cabane pour d'autres raisons.

« Je sens que t'as fait une connerie, » elle se moque.

« Ils se sont mis à clignoter de toutes les couleurs. Et ils changeaient d'odeur, aussi. J'en avais sur les mains et les sourcils parce que je m'étais touchée le visage. »

Oh putain, des sapins de noël. Ça devait valoir le détour. Le rire est impossible à masquer cette fois, surtout avec ses mains occupées. Sense trouve ça si ridicule que ses épaules s'agitent un peu tandis que son corps est secoué tout entier par le son si fort qui lui échappe.

« T'devais ressembler à rien, ouais. Rappelle moi de jamais te laisser laver mes cheveux. » C'est qu'elle aime bien leur blondeur naturelle.

« Remarque, dans la série trucs pourris, sache que ma mère me faisait des coups au bol pour pas payer le coiffeur. Genre on met un bol sur ta tête et on coupe tout ce qui dépasse. 

J'avais l'air d'un gremlin.
»

Mauvais souvenir ça. « J'ai fini. Et c'est pas si raté, » elle annonce avec une certaine fierté, retirant ses mains. On va dire que c'est bancal, quoique dans l'esprit de ce que devrait être une tresse. De toute façon, elle avait rien pour l'attacher, alors ça restera pas trop longtemps. Bambi doit avoir une image de fille bien sur elle à tenir.

« Alors, t'm'engages comme assistante ? »






©️ OMEGA
The ultimate mystery is one's own self.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi
avatar

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Dim 11 Mar 2018 - 23:15


« Remarque, dans la série trucs pourris, sache que ma mère me faisait des coups au bol pour pas payer le coiffeur. Genre on met un bol sur ta tête et on coupe tout ce qui dépasse. J'avais l'air d'un gremlin.»

Bambi ne peut pas s'en empêcher. Elle met une main devant sa bouche pour retenir un cri de surprise et d'indignation. L'anecdote pourrait être un peu drôle, mais derrière ça, elle ne voit qu'un acte atrocement cruel.
Mais surtout y a un truc qui la perturbe.

« Je- j'avais aucune idée qu'on faisait vraiment les coupes au bol avec un bol. »

Elle a un rire nerveux mais c'est pas drôle en fait. Elle a presque même envie de pleurer pour Sense en s'imaginant devoir aller à l'école avec une coupe au bol.

« C'est horrible de faire ça … Je crois que je serais morte de honte. » Elle se rend compte que Sense pourrait mal l’interpréter. « Je veux dire, c'était tes cheveux, je. »

Elle s'interrompt de nouveau, gorge un peu serrée sans savoir pourquoi. Oh, elle se dit, ma mère n'aurait jamais fait ça. Elle qui tenait toujours à ce que Bambi soit belle, à ce qu'elle aie les plus beaux vêtements, la peau lisse et les cheveux soignés.
Elle se tait.

« J'ai fini. Et c'est pas si raté, » annonce Sense.

Elle lève les mains vers ses cheveux pour toucher le contour de la tresse. Sans doute un peu rebelle, avec des mèches qui s'échappent, des petits cheveux qui frisottent sur le crâne, et déjà en train de se défaire sans élastique – les cheveux de Bambi ne sont pas de ceux qui restent bien sages.

« Alors, t'm'engages comme assistante ? »
« C'est parfait. »

Elle secoue la tête de gauche à droite pour faire voler la tresse qui lui revient un instant au visage avant de retomber lourdement.

« Parfait », répète-t-elle.

Elle voudrait faire une blague, dire à Sense qu'elle doit encore faire ses preuves si elle veut décrocher le job, mais elle pense encore à la coupe au bol et à sa mère.
Alors elle se laisse enfoncer dans le dossier moelleux du fauteuil et ferme les yeux comme si elle espérait s'y fondre pour toujours.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Guilde]-Friendship- recrutement ouvert + Fan site
» « Friendship doubles our joy and divides our grief » feat. Ephason Di Astrellà
» N°4832; SWEET FAMILY | liam
» Missions : Home Sweet Home
» Sweet.Ovh : recensement participatif de portail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-