Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Bambi
avatar

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 117
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Ven 22 Sep 2017 - 23:37

« J'préfère être avec toi qu'avec Max, perso. Et c'est vrai que ça serait sans doute bien de pouvoir changer, de juste virer ce qui va pas pour absorber ce qu'on préfère chez les autres. Mais ça fait très Frankenstein aussi. J'veux pas être un patchwork des gens que j'aime. Y'aurait plus personne pour être Sense. Même si c'est pas le meilleur rôle, au moins j'suis dans la pièce de théâtre, tu vois. »

Métaphores, métaphores. Bambi a un petit sourire en coin qu'elle ne tente même pas de cacher ; oh, Sense, les diplomates ont bien fini par avoir ta peau ! Pour un peu elle oublierait presque de penser au fond du discours qui est sûrement très vrai, très beau et plein de bons sentiments, mais qu'elle a évidement du mal à prendre pour elle.
Être soi-même.
Quel conseil de merde quand on ne s'aime pas !

« Cool, tirons-nous avant de dire plus de trucs. »
« Oui. »

Sense coupe court à la conversation à sa manière et Bambi lui en est reconnaissante. Déjà, parce qu'elle ne veut pas encore pleurer, et puis parce que les deux chasseurs dans son dos commencent à vraiment se foutre de leur gueule. De celle de leur invitée, surtout, elle le soupçonne. L'apprentie n'est plus un sujet de railleries inédit pour eux.
Elles sortent, se retrouvent sur une passerelle dans une ambiance moite et morose. Il pleut, parce qu'il pleut toujours, et Bambi se surprend à s'inquiéter pour le trait d'eye-liner de son amie.

« Si on allait se planquer chez les miens ? Bon niveau compagnie c'est pas mieux qu'ici, mais au moins on aurait la paix ? A moins que tu veuilles qu'on parte en exploration ou je sais pas ? »

Bambi fait dramatiquement volte-face vers Sense, des mini étoiles plein les yeux :

« Chez les diplomates ? Carrément ! »

Elle se sent presque frémir d'excitation. Elle est déjà allée dans ce coin là, du temps où Bow était encore chef : les cabanes de diplomates ont des allures studieuses de parloirs ou de bibliothèques. Petites, dignement meublées, souvent pleines de livres et de fauteuils confortables, Bambi trouve qu'elle n'ont rien à envie à la classe de la Maison Souterraine.

« La dernière fois que je suis venue j'ai explosé plein de gens aux échecs ! »

C'est une exagération évidement, elle a bien battu trois ou quatre garçons, tout au plus, et pas les plus grosses têtes. Mais l'éclat de fierté lui échappe, les échecs sont un de ses jeux préférés et elle n'a pas beaucoup l'occasion de briller à l'Arbre autrement.

« Bon après je me suis faite battre. », reconnaît-elle. « Mais c'était bien. Et vous vous avez tout un tas de choses bien ! Des livres, des puzzles, si je me souviens bien ? Tu aimes ce genre de trucs toi ? »

Elle reprend finalement son souffle. Elle parle trop, vraiment. La pluie lui colle des boucles sur les joues et le front.

« J'aime bien les diplomates », déclare-t-elle finalement avec candeur.

Elle joint les mains devant elle, parfaite petite poupée dans sa robe, avec le ton ravi d'une petite fille annonçant qu'elle aime les poneys ou les écureuils. Quand on passe sa journée à s'occuper de petits sauvages débraillés et violents, les diplomates font sérieusement figure de curiosité. Elle ajoute, après une arrière-pensée :

« Surtout toi ! »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sense
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 32
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2 Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.


MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Mer 27 Sep 2017 - 2:40

Au niveau des moqueries, Sense ne craint plus grand-chose. Son assurance reste bancale, menaçant de se rompre au moindre instant certes. Cependant, elle commence à parvenir à ignorer ceux qui ricanent au profit de sa conversation avec les gens qu'elle apprécie. Perdre du temps pour ses bêtises, ça ne lui apporterait rien. Quand au fait de déclencher un conflit, c'est hors de question. Les enfants perdus se battent bien suffisamment sans avoir besoin d'en rajouter une couche.

« La dernière fois que je suis venue j'ai explosé plein de gens aux échecs ! »

Visiblement, la proposition est bien accueillie. Imaginer Bambi éclater les fiers membres de son groupe est plutôt drôle. Sense se prend à visualiser les visages décomposés dans son esprit, ce qui est suffisant pour la faire pouffer un peu. Qu'ils ont dû se sentir idiots d'avoir sous-estimé la mère apprentie. Malgré sa défaite finale, la Diplomate est sûre que son amie s'est battue honorablement.

« Perdre, ce n'est pas si grave. J'en connais qui s'entraînent tellement qu'ils font limite que ça. »

Une activité plus qu'ennuyeux aux yeux de l'adolescente. Son temps libre est réservé pour ses visites à Héron ou bien ses techniques de yoyo qui doivent être perfectionnées en permanence. L'un est d'ailleurs de sortie à cet instant. Parce que ça lui manque d'y penser sans avoir la sensation du fil qui tire un peu sur son doigt. L'objet s'élève, dansant dans les airs comme si souvent.

« Mais c'était bien. Et vous vous avez tout un tas de choses bien ! Des livres, des puzzles, si je me souviens bien ? Tu aimes ce genre de trucs toi ? » La grande question que Sense redoutait depuis le début. A certains moment, se sentir comme autre chose qu'une fausse Diplomate est compliqué, surtout lorsqu'elle est incapable de partager leurs occupations. La paix l'intéresse plus que le reste, les jeux et les intenses réflexions.

« Pas trop en fait. J'sais pas jouer aux échecs, et j'ai toujours préféré la télé aux bouquins. Les fauteuils sont chouettes par contre. Y'a une vraie ambiance là-bas, c'est reposant après une journée à courir dehors. »

Le yoyo continue sa danse tandis qu'elle espère que la pluie va pas trop ruiner ses cheveux et les rendre incoiffables. Déjà que c'est une masse sans nom en permanence. La Cascade ne risque t-elle pas le même sort avec les siens ? Est-ce qu'elles vont friser comme des moutons ? Ou avoir l'air de serpillières ? Autant vite se mettre à l'abri.

« Moi aussi j'taime bien Bambi, » elle répond sans hésiter, avant de jeter un regard agacé vers le ciel. Si ça pouvait s'arrêter un peu tout ça. Sa main libre se tend vers celle de son aînée, en une invitation.

« On court jusqu'à ce qu'on soit au sec ? » Sans attendre la réponse, Sense part, retirant sa main. Le yoyo revient dans sa main, se presse contre sa paume alors qu'elle évite les rares gamins sur son chemin. Se rendre jusqu'à son repère, ça ne devrait pas prendre trop longtemps.

C'est un peu une course dans le fond.
Une où elle est partie avant de donner le coup d'envoi, ce qui n'est pas très juste.






©️ OMEGA
The ultimate mystery is one's own self.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi
avatar

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 117
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   Lun 16 Oct 2017 - 22:17

Un des yoyos de Sense entame une danse aérienne d'une précision chirurgicale. Bambi sait que la diplomate s’entraîne pour ça pratiquement tous les jours. Elle suit des yeux l'objet en plastique qui fait des ronds et des sauts en se demandant pourquoi, si c'est une façon de tromper l'ennui, ou quelque chose de plus profond que ça, et elle se perd quelques secondes dans sa contemplation alors que son cerveau s'échauffe à essayer de lire les motifs des mouvements de ses doigts.
Entreprise bien vaine.

« Pas trop en fait. J'sais pas jouer aux échecs, et j'ai toujours préféré la télé aux bouquins. Les fauteuils sont chouettes par contre. Y'a une vraie ambiance là-bas, c'est reposant après une journée à courir dehors. »
« La télé », répète Bambi, décontenancée.

Ce n'est pas qu'elle ne sache pas ce que c'est : Bambi est un produit des années deux-mille, elle a connu la télé, l'immense écran plat du salon autour duquel il ne fallait surtout pas jouer, et celui de la cuisine qui dispensait de la moindre conversation. Il y avait les dessins animés du samedi matin, les séries qu'aimait maman et les documentaires qu'elle n'avait jamais le temps de regarder en entier et qu'elle devait chercher ensuite sur internet. Ça lui paraît entièrement trop lointain pour avoir vraiment existé.
Elle ne devrait pas être trop étonnée que Sense aie préféré la télé aux livres au fond. Diplomate ou pas, ça ne tranche pas trop avec son personnage.

« Moi aussi j'taime bien Bambi, » lâche-t-elle ensuite comme si ce n'était rien. « On court jusqu'à ce qu'on soit au sec ? »

Bambi cligne des yeux le temps d'enregistrer l'information puis elle éclate d'un rire charmant.

« Voyons on risque de glisser sur les passerelles et de tomber ! »

Mais elle va quand même prendre la main qui lui est tendue.
Jusqu'à ce que Sense parte en courant.

« Sérieusement ? » piaille-t-elle. « Je te préviens je cours pas ! »

Mais elle se hâte quand même à sa suite, des perdus se retournent pour la regarder avec amusement. Ça la fait pas rire. Le bois est mouillé et glissant, l'obligeant à faire de petits pas pressés ridicules du bout de ses ballerines. Ses cheveux sont ruinés, en définitive. Son moral, pas encore.
Elle a les boucles plaquées sur le visage quand elle rejoint enfin Sense près de la cabane des diplomates.

« Tu ! » Sa moue est boudeuse, son doigt accusateur lorsqu'elle le pointe vers son visage. « es une tricheuse, Sense ! »

Mais le coin de sa bouche tremble un peu alors qu'elle tente de garder un semblant de sérieux.
Elle attrape Sense par le poignet et la tire à l'intérieur, à l'abri de la pluie, avant d'aller s'étaler dans un fauteuil et lâcher un long soupir.

« Je meurs », déclare-t-elle.

Son air bienheureux démontre du contraire.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Friendship is always a sweet responsibility, never an opportunity. [Bambi]   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Horde sweet horde
» Sweet little baby - [Dehl' & Léa] - [ENG]
» [Guilde]-Friendship- recrutement ouvert + Fan site
» My Little Pony : Friendship is Magic
» My Little Pony: Friendship is Magic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-