Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Gossip boys ~ Freckles    Dim 28 Mai 2017 - 23:18

Le problème, ce n'était pas le Nautilus. Pretty s'y était habitué assez rapidement. Les sons métalliques qu'il produisait non-stop avaient fini par se fondre dans le décor, au point où il pouvait les ignorer parfaitement.
Les allers-retours devant sa cabine étaient parfois plus gênants. Certains Perdus avaient le pas lourds, ou précipités lorsqu'ils étaient pressés par une quelconque urgence. Mais ça non plus, ce n'était pas vraiment un souci.

Le souci, en l'occurrence, c'étaient les pensées qui grouillaient comme dans une fourmilière dans sa tête. Elles partaient souvent du Grand Arbre, là où étaient restés Her, Justy-chou, Pachou, ou encore Samurai, et d'autres encore. Pour un peu, La Fausseté se sentirait presque nostalgique. Avec cette atmosphère aussi constamment sombre, le temps devenait une éternité. On n'aurait pas dit qu'ils étaient partis depuis seulement cinq ou six jours.

Alors quand venait son tour de dormir, il se retrouvait finalement allongé sur le matelas à fixer le plafond et à trop s'inquiéter pour fermer l’œil.

De toute façon, quand ce n'était pas pour ses camarades sur l'Île qu'il s'inquiétait, c'était pour lui-même. Il lui suffisait de prendre le temps d'y songer pour se rendre compte que rester enfermé dans cette boite de conserve au fin fond de l'océan l'angoissait.
Du coup, c'était probablement mieux de ne pas y penser. Hm.

Pretty se retourna une nouvelle fois dans son lit. Puisqu'il était de repos, Pit et Whistle étaient forcément restés de garde à l'Armement. Cela lui avait retiré deux compagnons de dodo. Et parmi ceux dans sa cabine, il n'y avait guère d'autre personne avec qui il souhaiterait partager son sommeil. Il ne connaissait pas Seedy (ce dernier paraissait quoi qu'il en fut trop timide pour être à l'aise dans ce genre de situation) et Nasty... Disons qu'il n'était pas suicidaire. Quant à Photon, il était pour l'heure introuvable.

Freckles. Et Freckles ? Est-ce qu'il dormait, à cette heure-là ?

Ni une ni deux, le Perdu se releva, sortit de sa cabine puis rejoignit celle de son rouquin préféré aussi discrètement que possible, pour ne déranger personne.

Là, il se fia à la silhouette aisément reconnaissable et à la couleur criarde des cheveux de son Chef pour le repérer parmi les dormeurs. Toujours à pas de loup, il s'approcha de lui puis s'accroupit.

Yo. Freckles.

Il enfonça son index dans la joue de l'intéressé. Plusieurs fois. Avec insistance.

Frecky-chou.

Il exécuta une pause. Qu'est-ce qu'il attendait vraiment de lui ? Dormir, il n'y arriverait pas pour l'instant. Alors...

J'arrive pas à dormir. Viens on parle, chuchota-t-il, sur le ton complice de celui qui préparait un mauvais coup.

Oh, il n'avait pas de bêtises à faire en tête.
C'était juste histoire de titiller potentiellement la paranoïa du Lionceau et ainsi le forcer plus facilement à se lever. Après tout, la curiosité était un bon carburant, songea Pretty avec un sourire malicieux en coin.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1339
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Gossip boys ~ Freckles    Lun 29 Mai 2017 - 19:19


Frecky-chou.
 
Il sursaute, intérieurement. On lui touche la joue. Freckles ouvre les yeux, et dans l’obscurité, n’a pas besoin de reconnaître le visage de Pretty pour savoir que c’est lui.
 
J’arrive pas à dormir. Viens on parle.
 
Il lâche un grognement, moitié irrité, moitié résigné. Ses paupières sont lourdes comme des tombes; il ressent ce désespoir qu’on a lorsqu’on a à peine réussi à s’endormir et qu’on entend son réveil sonner. Lui, il arrivait à dormir. Pour une fois. Et à entendre les respirations de ses camarades de cabine, c’est aussi leur cas.
Il devrait foutre Pretty dehors.
 
« Les autres dorment. »
 
Mais il peut pas lui résister très longtemps, si ?
Il pense une seconde à faire de la place au livreur sur sa couchette, assuré de se rendormir au bout de quelques minutes de conversation. Mais même à moitié mort, il parle trop fort, il le sait. Et il connait pas assez bien ses colocataires pour prendre le risque de les réveiller.
Il lâche le plus long soupir du monde, et se lève.
 
Il est en pyjama, pieds nus sur le sol de métal, mais se fiche d’avoir froid. Il a sa dose de chaleur dans la salle des machines. S’il s’est levé, au final, c’est qu’il en a, des trucs à raconter. Et de quoi se plaindre. C’était peut-être la journée la plus difficile depuis le début. Il fait un signe à Pretty, et il évacuent rapidement par la porte blindée pour se retrouver dans le couloir désert.
 
« On marche ? » il propose.
 
Sa voix résonne un peu.
Tant qu’à être réveillé, autant explorer un peu le sous-marin, il suppose. Il ne connaît que certains lieux communs, et la salle des Machines;et il n’a pas envie de rester assis dans le couloir à penser au moment où il devra y retourner.
Il jette un regard à Pretty : sous son habituel air malicieux, il détecte un brin de mélancolie.
Il baille.
 
« Tu penses à quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Gossip boys ~ Freckles    Lun 29 Mai 2017 - 23:07

Le grognement arracha un sourire plus radieux -plus sincère, en fait- à La Fausseté. Il aimait bien embêter Freckles. Quotidiennement. Et quelque part, ça lui faisait du bien de retrouver un peu du quotidien : c'était comme dire bonjour à un vieil ami qu'il n'avait pas vu depuis longtemps. Ses repères revenaient.

Les autres dorment.

On s'en fout, voulut-il répondre. Mais il n'avait pas envie de se faire taper dessus à cause d'une oreille qui aurait traîné dans le coin et d'un ego blessé au passage. De toute façon, l'intervention n'aurait pas servi à grand-chose. Il savait d'ors-et-déjà que Frecky-chou allait céder. À la façon d'un gosse qui savait comment ajuster son caprice pour obtenir ce qu'il voulait de son si gentil papa.

Satisfait, Pretty recula puis suivit docilement son Chef hors de la Cabine lorsque celui-ci se décida enfin à se lever -quoi que, non sans un soupir de mort-vivant. Sa tenue détonnait beaucoup avec l'environnement d'ailleurs, c'était presque comique.

On marche ?
J'te suis ! S’enthousiasma le Livreur en joignant l'acte à la parole.

Se promener au sein du Nautilus à l'heure où la majorité dormait, ç'avait des airs d'escapades tops secrètes. C'était cool. Qui sait, ils pourraient même tomber sur des passages secrets...! Ce serait encore plus cool !

Tu penses à quoi ?

Pretty sourit d'une oreille à l'autre, bien qu'il semblât paradoxalement étrangement distant.

J'étais en train de me dire que ce serait vachement chouette de tomber sur des passages secrets.

Il imaginait déjà tous les usages bien fun (et bien utiles, pour quelques uns) qu'il pourrait en tirer.

Le Perdu se pencha vers son camarade. Ainsi, il donnait l'air d'être sur le point de lui confier son secret le plus intime.

Ça nous aiderait à échapper aux relous de service. Histoire qu'on respire un peu.

Il y avait bien quelques visages qui lui apparaissaient quand il disait cela. Néanmoins, Pretty préférait attendre que Le Lionceau se jette à l'eau le premier.
Sait-on jamais qu'ils ne soient pas sur la même longueur d'onde.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1339
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Gossip boys ~ Freckles    Mar 30 Mai 2017 - 13:26

D’habitude le sous-marin est si plein de voix et de passages qu’on se rend mal compte à quel point l’eau autour d’eux fait du bruit. Un bruit sourd, vibrant qui pourrait être oppressant. Peut-être que s’il était seul, Freckles s’attarderait là dessus. Mais Pretty est là et il n’a pas à y penser.

J’étais en train de me dire que ce serait vachement chouette de tomber sur des passages secrets.

Il grimace un sourire ; il est d’accord. Peut-être qu’ils peuvent tomber sur une salle de jeux secrète, avec une piscine ou un trampoline, ou mieux (et c’est bien rare qu’il pense ça), une vraie salle de repos avec des matelas de luxe et des coussins moelleux.

Ça nous aiderait à échapper aux relous de service. Histoire qu’on respire un peu.

Il lâche un espèce de “ughhh” d’exaspération et hoche la tête. Toute la frustration accumulée dans ces trois jours se ressent là dedans : le mot relou n’est même pas assez fort pour l’exprimer. Il a un rire bref et amer.

« Pas de danger de les croiser maintenant, ils sont tous aux machines. »

Ils n’ont pas tous droit à des nuits entières, vu qu’ils doivent se relayer aux différents postes à tout moment. Le Nautilus ne dort jamais, et l’Océan non plus. Ils ne peuvent pas se permettre de faire de vraie pause. Il n’arrive pas à compatir pour ceux qui sont de garde aux machines, cette nuit là, parce qu’il ne les aime pas.
Tout simplement.

« T’as de la chance, toi. T’as une équipe cool. »

Il ne connaît pas si bien Whistle, et sait que Pit est loin de plaire à tout le monde, mais il préférerait mille fois ça à son équipe actuelle. Maintenant qu’il y réfléchit, toutes les équipes seraient mieux que son équipe actuelle : tous les gens qu’il aime bien sont dispersés ailleurs.
Ils ont fini de traverser le couloir principal, et sont déjà dans un endroit que Freckles n’a jamais exploré. Sa voix résonne contre les murs de métal, peu importe à quel point il essaie de parler doucement.

« En plus j’ai entendu Heaven vous appeler la team Beatles. Ça sort d’où ? » il a un geste d’exaspération. « Nous on peut pas avoir de nom cool, tu sais pourquoi ? Parce que Nasty est une conne. Ta race, Nasty ! »

Freckles adresse un féroce doigt d’honneur au sol de métal, en direction des étages inférieurs.
A la salle des machines, avec tout son amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Gossip boys ~ Freckles    Lun 11 Sep 2017 - 19:56

Cette petite onomatopée que venait de lâcher Freckles, là, c'était littéralement un feu vert pour partir à mille à l'heure. Et il fallait le dire, Freckles avait l'air d'en avoir au moins aussi gros sur la patate que Pretty. Peut-être même plus, en fait : de ce qu'il avait vu la dernière fois qu'il était passé donner un coup de main, il n'avait l'air particulièrement proche de personne.

Pas de danger de les croiser maintenant, ils sont tous aux machines.
Tant mieux !

L'aveu était clair d'un côté comme de l'autre : ils étaient mieux juste tous les deux, et il était préférable que la suite de cette conversation ne tombe dans aucune oreille indiscrète.
C'était le bitching time.

T’as de la chance, toi. T’as une équipe cool.
Pffft. Je te parie que tu passes pas une journée enfermé avec Pit et Whistle sans devenir fou, répliqua-t-il sur le ton du défi.

Entre Pitouchou qui tanguait entre ses humeurs habituelles (c'est-à-dire, pour le moins spéciales voire excentriques) et Whistle qui portait décidément bien son prénom, la saturation atteignait son point critique très rapidement. Il s'était amusé quelques jours ; maintenant, il avait envie d'alternativement étrangler l'un ou l'autre. Ou les deux, quand un mal de crâne s'installait et le rendait encore moins patient.

En plus j’ai entendu Heaven vous appeler la team Beatles. Ça sort d’où ? Nous on peut pas avoir de nom cool, tu sais pourquoi ? Parce que Nasty est une conne. Ta race, Nasty ! »

Face au doigt d'honneur et à l'expression féroce, Pretty fut incapable de s'empêcher d'éclater de rire. Discrètement, mais pas trop quand-même, parce que rire aussi sincèrement et franchement ça lui faisait un bien fou qu'il n'aurait pas soupçonné.
Qu'est-ce qu'il était cool Freckles quand-même.

Ouais, j'aime pas Nasty non plus. Elle porte trop bien son nom.

Mais elle est de la révolte, et Apache l'aime bien, soupira-t-il intérieurement. Il ne se sentait même pas le droit de la critiquer de tout son saoul, de fait. Il n'avait pas encore eu l'occasion de la rencontrer personnellement, alors qui sait, peut-être qu'un miracle surviendrait ?
... Peut-être devrait-il essayer de l'appâter. Avec un burger par exemple. Elle se plaignait toujours qu'il n'y en avait jamais au menu. Ça pourrait la rendre plus aimable.

Mais je préfère traîner avec Nasty parce qu'au moins elle est vraiment méchante et c'est normal de s'engueuler avec elle.

Il leva les yeux et poussa un soupir particulièrement audible, l'air de se remémorer des épisodes touts spécialement casse-couilles.

Tiens, Whistle, par exemple. Il est pas méchant. Il est même plutôt cool. Mais putain, qu'est-ce qu'il est chiant. Il peut pas s'empêcher de siffler tout le temps et en plus c'est un disque rayé. Il lança un regard entendu à Freckles. D'où la Team Beatles. Mais j'te jure que le prochain que j'entends chanter une de leurs chansons je lui arrache la langue et je la bouffe toute crue.

Il y avait tellement d'exaspération dans sa voix qu'un autre que Freckles aurait certainement pris la menace parfaitement au sérieux.
La Fausseté grogna lorsqu'une éventualité lui traversa l'esprit.

Si tu commences à chanter du Beatles je t'arrache la langue et je la bouffe toute crue.

Il planta son regard dans celui de son Chef ; si ce dernier regardait bien, cela ressemblait presque à une mise au défi.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1339
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Gossip boys ~ Freckles    Sam 16 Sep 2017 - 18:26

Pffft. Je te parie que tu passes pas une journée enfermé avec Pit et Whistle sans devenir fou.

Franchement ? Là, comme ça, il relèverait le défi. Il est prêt à le dire à Pretty, même, genre viens on échange demain, je suis grave chaud, tu vas bien voir que c'est pire en bas. Mais quelque chose l'en empêche. Bien sûr les machines, c'est dur, c'est pénible, on se prend des giclées de feu dans la gueule et tout le monde est méchant ou chiant à mourir. Mais l'inactivité de l'armement l'attire moyen. C'est bien parce qu'il n'y a rien à foutre que Pretty est descendu en renforts.
Celui-ci éclate de rire à son éclat de colère ; joli contraste. Inévitablement, il se sent sourire aussi.

Ouais, j'aime pas Nasty non plus. Elle porte trop bien son nom. Mais je préfère traîner avec Nasty parce qu'au moins elle est vraiment méchante et c'est normal de s'engueuler avec elle.

Freckles ouvre la bouche pour répondre quelque chose, et trouve pas.
C'est. Une façon bizarre de voir les choses. Mais c'est peut-être un peu vrai ; genre c'est satisfaisant parfois de pouvoir gueuler sur quelqu'un et l'insulter sans se soucier de le blesser ; « j'avoue », dit-il du coup. Mais ça ne le satisfait pas tout à fait.
Après tout s'il était avec des gens cool, il n'aurait même pas besoin de les engueuler, si ?

Tiens, Whistle, par exemple. Il est pas méchant. Il est même plutôt cool. Mais putain, qu'est-ce qu'il est chiant. Il peut pas s'empêcher de siffler tout le temps et en plus c'est un disque rayé. D'où la Team Beatles. Mais j'te jure que le prochain que j'entends chanter une de leurs chansons je lui arrache la langue et je la bouffe toute crue.

Cette fois c'est Pretty qui s'énerve, l'irritation palpable dans sa voix, et il le regarde en se marrant, les épaules secoués d'un rire silencieux. La menace vient du cœur, ça se sent. L'autre livreur croise son regard, et plisse les yeux d'un air soupçonneux.

Si tu commences à chanter du Beatles je t'arrache la langue et je la bouffe toute crue.

Il s'arrête de rire mais son sourire reste, s'étire même alors qu'il regarde Pretty avec un air sournois.

« Jure? »

Il se plante devant lui, arrête de marcher, ouvre la bouche, prend une inspiration, et fait mine de se mettre à chanter, une note en suspens au bout de sa langue, et au moment de se lancer, lâche juste un petit sifflement moqueur.

« T'y as cru là non ? »

Peut-être pas, sûrement pas même, Pretty est bien trop fin pour se faire feinter comme ça, mais c'est bon d'espérer.
Il reprend leur marche dans le couloir silencieux, lançant en arrière :

« T'as de la chance je connais pas. »

En fait il connaît rien ; ni les Beatles de Whistle, ni le yaourt coréen de Wrath, ni ce que siffle Justice, ni ce que lui chantait Laila. Que ce soit de son époque ou d'une autre, il a tout oublié, retient parfois les mélodies mais sans avoir la foutre moindre idée des noms derrière.
Il reprend, un peu moins souriant.

« De toutes façons tu sais quoi ? On s'en fout de tout ça. On va arriver à Londres, on va faire notre truc, repartir, et puis on rentrera. On va pas rester toute la vie enfermés avec cette bande de cons. Tue personne et arrache aucune langue et tout ira bien, ok ? »

On se gèle dans les couloirs. Il regrette le pull qu'il a laissé quelque part en boule dans son lit . C'est un peu tard pour faire demi-tour et retourner le prendre. De toutes façons, il l'économise, se dit-il pour s'épargner plus d'états d'âmes. Et puis il va pas montrer à Pretty qu'il a froid. Fierté déplacée.
Ils passent soudain devant une pièce vide, avec un immense hublot.
Derrière y a l'océan tout entier qui se presse, sombre et mystérieux aquarium. Les yeux de Freckles sont fixés dessus.

« Viens on se pose là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Gossip boys ~ Freckles    Dim 17 Sep 2017 - 16:09

Cette petite menace lancée à la volée, regard appuyé, c'était bien évidement précisément ce dont avait besoin Freckles pour avoir envie de répondre à la provocation.
Ses yeux fixaient ceux de Pretty comme un miroir, reflet quasiment parfait de leur malice -et cela fit sourire Pretty malgré lui presque aussi fort que son roux préféré.

Jure?

Pauvre petit Chef qui devrait désormais donner ses ordres par écrit. Ou trouver un porte-parole ! Sans langue, après tout, le pauvre allait avoir des problèmes légitimes de communication.

Frecky-chou fit mine de se mettre à chanter -bien sûr, rien de réellement convaincant, et, lorsqu'il se stoppa au dernier moment juste avant que la moindre note de musique ne s'échappe, il parut extrêmement fier de lui.

T'y as cru là non ?
Oh là là, oui, je réfléchissais déjà à qui pourrait te servir de traducteur pour le restant de tes jours.

Plaisanterie passée, Freckles reprit sa route et donna au passage la seule explication plausible à ce pourquoi il n'était pas allé jusqu'au bout de son petit manège (parce que ce n'était pas la première fois qu'ils jouaient à ce petit jeu, et que d'habitude Le Lionceau était parfaitement apte à risquer sa langue ou ses cheveux ou sa peau pour le faire chier) :

T'as de la chance je connais pas.

Le Chef ne... Connaissait donc pas les Beatles. C'était bien vrai qu'il avait une mémoire de poisson rouge, mais quand-même. Il venait de quelle décennie, lui, en fait ?
Pretty se mordit vaguement la lèvre. Ce n'était pas une question qui se posait ici -ici, ou au Grand Arbre. Il se demandait même si Peter n'avait pas mis sur écoute la totalité du Nautilus pour être certain que tout se passe comme il le voulait.

La conversation portait soudainement beaucoup moins à l'amusement, pour l'un comme pour l'autre.

De toutes façons tu sais quoi ? On s'en fout de tout ça. On va arriver à Londres, on va faire notre truc, repartir, et puis on rentrera. On va pas rester toute la vie enfermés avec cette bande de cons. Tue personne et arrache aucune langue et tout ira bien, ok ?

Quoi que cette dernière préconisation arracha tout de même un sourire amusé à La Fausseté.

Je peux rien te promettre, répondit-il, le tout saupoudré d'une expression énigmatique théâtrale.

Ils continuèrent ensuite à marcher, un peu, ou peut-être bien longtemps, en silence. Y'en avait que ça gênait, le silence : mais Pretty le trouvait franchement confortable quand c'était avec Frecky-chou. Il adorait Frecky-chou.

Viens on se pose là.

L'appel sonnait un peu lointain ; aussi le Livreur s'arrêta-t-il, puis fit quelques pas en arrière pour retourner à la hauteur du roux dont le regard était littéralement scotché sur....
Une grande pièce.
Avec vue premium vip sur l'océan.

Carrément, marmonna-t-il, un peu bouche-bée et un peu tout excité qu'ils aient trouvé un endroit aussi cool.

Ni une ni deux il s'aventura dans ladite pièce et l'explora à coups d’œil vifs et pressés. Majoritairement vide, elle donnait l'impression de happer ses invités du jour dans un genre de néant intersidéral -invités qui n'étaient d'ailleurs visiblement pas les premiers à avoir fait cette trouvaille, puisque des poufs avaient déjà été installés dans un coin.
Pretty s'en alla par conséquent les chercher, sans vraiment se demander qui Diable avait pu dénicher des poufs et plus encore les déposer ici (à moins que ce ne soit l’œuvre des Trois ?), puis les installa en plein milieu de la pièce.

Après quoi il effectua une petite révérence pleine d'ironie vers Freckles et annonça :

Si Monsieur veut bien prendre la peine de s'asseoir...!

Puis, une fois que Monsieur fut assis confortablement, Pretty s'installa sur ses jambes sans crier gare et laissa l'autre pouf vide.

Si tu veux, commença-t-il avec un peu plus de sérieux, je peux t'apprendre Les Beatles. Mais en sifflant, j'sais pas chanter.

Il réfléchit.
La contemplation d'un aquarium géant avait beau être cool, l'inactivité de la chose lui donnait la bizarre envie de compenser avec un quelque chose de plus productif.

Ou sinon on peut se dire des secrets. Parce que ça fait comme dans les films, avec l'ambiance et tout.

... Quoi qu'à la réflexion, ce n'était peut-être pas une très bonne idée.

... Ou on peut bitcher sur Buster.

Très bon détournement de sujet, oui, vraiment.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1339
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Gossip boys ~ Freckles    Mer 20 Sep 2017 - 9:52

Pretty approuve – encore heureux – et s'affaire à rassembler des poufs devant leur hublot. Lui se contente de rester là les bras ballants. Derrière la vitre, la mer est d'un bleu sombre, faiblement éclairé par les phares à l'avant du sous-marin. On y distingue rien d'autre, pas la moindre lueur, et même derrière une blinde de métal, il en sent tout le froid et le silence.
C'est flippant dans le sens le plus universel du terme.
Et aussi vachement cool.

Si Monsieur veut bien prendre la peine de s'asseoir...!

Pompeusement Pretty lui indique le plus gros pouf, et Freckles ne se fait pas prier pour s'y laisser tomber. A l'instant où il s'enfonce dans le tissu moelleux sa fatigue lui tombe dessus comme une tonne de briques.
L'autre livreur fait de même, assez littéralement.
Ça ne le surprend pas mais ça lui coupe le souffle, momentanément. Il lâche un « hey ! » de protestation juste pour la forme, avant de simplement ajuster la position de Pretty sur ses genoux pour un maximum de confort. Le contact est familier, habituel, et il ne crache pas sur la chaleur même s'il a un kilo de cheveux blonds dans la gueule.

Si tu veux, je peux t'apprendre Les Beatles. Mais en sifflant, j'sais pas chanter.
Quoooi, tu sais pas chanter ? T'es viré.

Il tripote distraitement une de ses boucles d'or. L'entortille autour de son doigt tout abîmé. Il s'occupe les mains parce qu'il ne peut pas faire autrement, mais a carrément la flemme de faire une tresse. Il regarde du coin de l’œil l'écran sombre du hublot.
Pas passionnant.

Ou sinon on peut se dire des secrets. Parce que ça fait comme dans les films, avec l'ambiance et tout.

Petit silence.
C'est vrai que l'ambiance est au chuchotement intime.

... Ou on peut bitcher sur Buster.

Il a un rire un peu amer.

« Putain me lance pas là dessus. Vous aussi il est venu vous voir pour vous dire comment faire votre job ? Sérieux on en pouvait plus. » L'une des rares fois d'ailleurs qu'il s'entendait avec Nasty sur quelque chose. « D'accord pt'être bien que j'y connais rien en machines, mais vu ses conseils je préfère encore qu'il reste à la carto. »

Il est lancé. Ce serait presque facile de lui faire oublier la proposition d'avant. Qui l'attire un peu moins que l'idée de bitcher, il faut être honnête – il n'a jamais rien à dire d'intéressant sur lui-même – mais ça lui fait un drôle de sentiment. Le ton de Pretty, peut-être. Ça se trouve il veut lui révéler un truc important sans oser ?
Il baille et lâche un demi-sourire, trop fatigué pour être narquois.

« Moi j'ai pas de secrets. » Ou aucun que Pretty n'a pas découvert tout seul. « Mais vas-y. Balance un des tiens. J'écoute. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Gossip boys ~ Freckles    Mer 20 Sep 2017 - 22:09

Cette position était cool, n'empêche. Et confortable. Familière, surtout. En fait, c'est qu'il y avait quelque chose de rudement réconfortant à rester comme ça, tout blotti contre Freckles, sans bouger ou presque, devant l'immensité bleue et vide de l'océan. Avec une ambiance aussi apaisante et mystique, Pretty serait tout à fait fichu de s'endormir comme ça -c'était fou comme le contact le rendait toujours aussi instantanément ensommeillé.
Ce qui ne l'empêchait pourtant pas d'être bavard. Ça lui était déjà arrivé de s'endormir en plein milieu d'une discussion avec Frecky-chou.

Bien sûr, il se fit virer au passage (s'il ne se trompait pas dans ses calculs, depuis la dernière fois qu'il avait perdu les comptes et recommencé à zéro, c'était la seizième fois qu'il était chassé du groupe des Livreurs).

Puis le petit Chef eut un rire, un peu bizarre venant de lui. Pas franc ou enjoué mais plutôt acide.
Purée, Buster faisait vraiment chier tout le monde, alors ? C'était pas juste avec lui qu'ils se tapaient constamment sur la gueule ?

Putain me lance pas là dessus. Vous aussi il est venu vous voir pour vous dire comment faire votre job ? Sérieux on en pouvait plus.
Grave.
D'accord pt'être bien que j'y connais rien en machines, mais vu ses conseils je préfère encore qu'il reste à la carto.

Pretty lâcha un petit rire. Il aurait pu en rajouter des tonnes sur l'autre monsieur-je-sais-tout, vu le taux faramineux d'engueulades (petites ou grosses) qu'ils avaient chaque jour, mais le coup de fatigue du Lionceau était visiblement contagieux -comme son bâillement, en fait.
Ou peut-être bien que c'était vraiment l'ambiance mystique, finalement.

Moi j'ai pas de secrets. Mais vas-y. Balance un des tiens. J'écoute.

L'intéressé n'eut besoin que d'un instant pour décider de la démarche à suivre.

Hm. Ok, mais tu promets de rien répéter pas vrai ?

Il attendit que la promesse en question fut scellée (histoire d'y mettre un peu de suspens), puis se redressa un peu et fixa Freckles du regard, l'air complice.

Je sais que ça a l'air carrément improbable, mais...

Silence.
Suspens.
C'était plus fort que lui.

... Je suis pas une fille.

C'était marrant ce qu'il avait l'air fier de lui, maintenant, avec son sourire immense et ses yeux pétillants.

Eh, oui, il n'allait pas dévoiler ses secrets aussi facilement.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1339
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Gossip boys ~ Freckles    Dim 24 Sep 2017 - 23:27


Hm. Ok, mais tu promets de rien répéter pas vrai ?

Freckles hoche la tête, l'air très grave alors qu'il se retient de sourire. Lui qui n'est pourtant pas très perspicace reconnaît trop facilement l'air insolent qui se peint sur le visage de Pretty.

Je sais que ça a l'air carrément improbable, mais...

Et le livreur joue de son suspense avec talent, comme l'acteur d'une pièce de théâtre, en y mettant le ton et tout. On entendrait presque une musique dramatique alors que Freckles se penche pour mieux entendre le terrible secret – qu'il a quand même hâte d'entendre.

... Je suis pas une fille.

Silence.
Pretty a un immense sourire et l'air aussi fier qu'après ses meilleurs mensonges.

Lui, il est pas aussi bon pour jouer la comédie. Il laisse un petit temps de blanc, pour le choc, avant de prendre cet air outré qui ne trompe personne.

« QUOI ?!! »

Une petite seconde pour mesurer toute l'ampleur de son choc et il déclare, dramatiquement :

« Pas de genoux pour les imposteurs ! »

Et d'un mouvement brusque, il fait mine de le lâcher, le laisser tomber par terre sur le sol froid du Nautilus, avant de le rattraper au dernier moment.
Bras passés autour du livreur, il enfouit sa tête dans ses cheveux comme si c'était son doudou, et sa voix est à moitié étouffée dedans.

« Mais j'rigole Pretty. Je t'aime quand même, même si t'es pas une fille ! »

Il pourrait rester là, sur cette déclaration d'amour qui pour eux est presque anodine.
Enfin, pas tout à fait quand même.
Pretty sait bien, qu'il s'en fiche de tout ça, mais le dire c'est autre chose, même si c'est à moitié pour blaguer.

Il se cale plus confortablement sur le pouf. Il pourrait presque dormir là, ouais, même avec Pretty sur les genoux et l'océan à côté. Il arrive presque à oublier qu'il fait froid et qu'il est loin de son île et des gens. Il est juste fatigué, mais dans le bon sens maintenant. Un sens plus tolérable. Il recommence à enrouler les cheveux du livreur autour de son doigt, toute hilarité retombée.

« C'est toi qu'as voulu qu'on se dise des secrets hein. Si tu te dégonfles c'est nul. »

Il lui adresse une petite moue boudeuse à laquelle il ne croit qu'à moitié. C'est pas qu'il veuille tellement des secrets de Pretty : en fait il le forcera jamais à les révéler, surtout qu'il en a aucun à offrir en retour.
C'est juste une petite pointe de curiosité, sans doute.

« Si tu m'en dis un tu peux me poser une question et j'y réponds », promet-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Gossip boys ~ Freckles    Mer 27 Sep 2017 - 18:33

Incroyable mais vrai : Pretty n'était pas une fille. Pire encore : c'était un garçon ! Le choc de la nouvelle pesait lourd sur l'esprit du rouquin, c'était évident ; il lui fallut même un moment pour accuser le coup, pauvre petit avec ses grands yeux de poissons rouges surpris !

QUOI ?!!

Pretty dut se mordre la lèvre pour s'empêcher de rire.

Pas de genoux pour les imposteurs !

L'imposteur en question gloussa et poussa un simili cri de détresse tandis que son équilibre se perdait, et que le sol glacé du sous-marin se rapprochait dangereusement ; puis, lorsqu'il fut ramené en sécurité tout contre Frecky-chou, il passa ses bras autour de lui pour lui faire un câlin -et pour mieux s'accrocher si jamais il menaçait de le faire s'échouer par terre une seconde fois. Sait-on jamais.

Mais j'rigole Pretty. Je t'aime quand même, même si t'es pas une fille !
Tout pareil. Il lâcha avec un sourire tout affectueux que Le Lionceau ne pouvait pas voir.

Quelque part, c'était quand-même cool et apaisant d'avoir entendu Freckles le clamer haut et fort. Il sentait comme une pression inexplicable s'envoler à tire-d'ailes.

C'est toi qu'as voulu qu'on se dise des secrets hein. Si tu te dégonfles c'est nul.

La fatigue retombait doucement maintenant qu'ils étaient à nouveau confortablement installés et immobiles ; néanmoins Pretty lâcha un petit rire un tantinet machiavélique.
C'était toujours drôle de faire durer le plaisir.

Si tu m'en dis un tu peux me poser une question et j'y réponds.

Ohoh. Voilà qui devenait intéressant !
Frecky-chou savait comment jouer.

Hmmmm un secreeeeeeeet...

Il fit mine de réfléchir.
C'est-à-dire que la révolte était un tellement gros (et inavouable) secret qu'il obstruait un peu tous les autres.
Du genre celui de son amitié avec Doggy-chou, mais il doutait que ce soit réellement une bonne idée d'en parler. Même en le présentant comme s'il se contentait exclusivement de manipuler le Pirate, ce serait pour n'importe quel autre Perdu une occasion à saisir pour massacrer le célèbre Pied-Beau. Cette perspective ne le réjouissait pas des masses.

... Ah. Il y avait cependant autre chose, de plus personnel, qui pourrait fonctionner.

Pretty se redressa un peu, une main glissée dans les cheveux de son rouquin préféré et jouant avec, tandis que lui trifouillait une propre mèche de ses boucles dorées.

Tu sais cette habitude que j'ai de toujours dormir avec des gens...

Bizarrement, ça restait un peu dur à avouer, même si c'était son Chef. Et même si au fond, il y avait de quoi se douter un chouïa de l'aveu à venir.

Ben, c'est pas juste une habitude. C'est plutôt une euh... Contrainte. Je fais un peu des crises quand je m'endors seul, c'est zarb'. Y'a juste Her qui est au courant. Il exécuta une pause, songeur. Enfin, Her, et toi, maintenant, conclut-il.

Le temps que Freckles intègre l'information et l'interroge éventuellement, La Fausseté allait avoir le temps de trouver sa fameuse question.
Un truc qu'il voulait savoir sur Le Lionceau et qui était un peu intime... Voyons voir...







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1339
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Gossip boys ~ Freckles    Mer 18 Oct 2017 - 19:29

Hmmmm un secreeeeeeeet...

Voilà que Pretty se met à réfléchir, pour de vrai, son air devient pensif comme s'il sélectionnait soigneusement les choses qu'il peut ou ne peut pas dire.
Freckles ne se fait pas d'illusions : le livreur a beau être d'une affection câline, c'est aussi l'une des personnes les plus secrètes qu'il connaisse. Et c'est pas parce qu'il sait son identité qu'il sait tout. Aucun doute, il y a des tonnes d'autres secrets cachés là-dessous.
Ça ne le dérange pas, en vrai. Pas plus que ça. Il ne ressent pas le besoin de gratter sous la surface, même si sur le moment, il doit avouer qu'il est curieux.

Tu sais cette habitude que j'ai de toujours dormir avec des gens... Il hoche la tête – bien sûr qu'il sait. Ben, c'est pas juste une habitude. C'est plutôt une euh... Contrainte. Je fais un peu des crises quand je m'endors seul, c'est zarb'. Y'a juste Her qui est au courant. Enfin, Her, et toi, maintenant.
Qui ? fait-il par réflexe, et il fronce les sourcils – impression de déjà-vu – avant de tilter. Oh, Her.

Freckles enroule et déroule une mèche de cheveux autour de son index, le temps d'enregistrer l'information, qui ne le surprend pas plus que ça.
Il a déjà dormi avec Pretty après tout. Les soirs où il déserte la maison souterraine pour squatter celle de ses livreurs – une vieille habitude dont il ne se débarrasse pas – il arrive que la Fausseté vienne se glisser dans son hamac. Et jusqu'ici, il n'en pensait rien.

« J'me doutais un peu. »

C'est bizarre. C'est pas si gros, comme secret, mais ça change quelque chose quand même. C'est comme si ce besoin de Pretty passait de la catégorie « caprice » à « indispensable ». Freckles n'aime pas trop l'idée qu'il fasse des crises de panique tout seul dans son lit. Ça l'emmerde, ouais. Alors même si Pretty le sait sûrement, même si Pretty le fait déjà, il se sent obligé de dire :

« Tu sais tu peux toujours venir me trouver quand t'arrives pas à dormir. »

Il vient donner un petit coup de boule à l'autre livreur, pas fort, ça lui rappelle Nuwala et la seule façon qu'elle connaît de montrer son affection - enfin, à part mordre.

« Fin là j'ai plus trop de piaule mais voilà », ajoute-t-il platement.

Inondation de la maison souterraine. Il a l'impression que ça fait des siècles qu'il squatte les hamacs des gens.
Il avait pas trop de trucs importants là dedans, mais bon, ça fait bizarre quand même.
Et puis il fait silence, comme rarement, parce qu'il ne veut pas remettre Pretty sur la piste de leur jeu – mais il est certain que celui-ci n'a pas oublié.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gossip boys ~ Freckles    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» AIRGAM BOYS: parlons-en !
» Hi boys and girls
» 20th Century boys
» [Mega Drive] Chiki Chiki Boys
» Coucou les "gruiik boys band"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: L'Océan Bariolé :: Le Nautilus Sous l'Eau-