Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 102
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Ça se tente! (lentement)
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III - VI
Désossés : IV - V -


MessageSujet: Re: Les chaussettes de l'archiduseiche | Seiche&Sense   Mar 15 Aoû 2017 - 21:25

Elle n’est pas surprise. Non. Pas vraiment. S’était-elle réellement couverte ? A demi peut-être. Elle n’avait jamais su mentir, se jouer ou trahir. Toujours un peu trop honnête avec ce qu’elle ressentait, ce qu’elle désirait. Seiche s’emmêlait, cheveux et tentacules contre la peau pâle de celle qui l’avait attirée soudainement à elle. Tout près. Après lui avoir embrassé l’épiderme, comme salut discret.

Un enchainement qu’elle n’aurait de toute manière pu anticiper. Confuse petite sirène. Elle est véritablement étrange cette humaine. Pas comme les autres. C’est dur. Vraiment dur. Oh oui ! De résister. A mordre à pleine dents, à plein chair. Les crocs acérés découvert, riant comme emportée. Seiche découvrait, explorait ce nouvel aspect, ce gibier …offert.

L’excitation d’avoir une amie et tous les effluves qu’elle dégageait qui l’enivrait un peu plus maintenant qu’elles s’étaient liées. Emmêlées.
Cheveux blonds aux ondulations brunes qui palissaient, reprenant leur couleur originelle, Seiche s’était complètement laissée renversé, affalée sur cette proie qu’elle mouillait désormais de sa queue pas tout à fait échouée. Les yeux grands ouvert, aux « w » qui renaissaient, elle la détaillait, son visage en entier. Elle ressentait du moindre de ses pore, le contact de leur corps.
Ce n’était pas une « fille » formée comme les autres. Le Caméléon pouvait le sentir, au travers de l’étoffe. Mais ce n’était pas vraiment ce qui l’intriguait ; plus… son comportement en fait.

Sense n’avait pas peur. Sense ne faisait pourtant preuve de cette infinie naïveté propre aux deux-jambes qu’elle envoûtait; comme si elle acceptait la possibilité. Les possibilités.

…à se sacrifier ?

Ce qui la rendait plus belle encore, elle lui paraissait rayonner, pulser de l’intérieur. C’était fou, c’était fort. Et Seiche, qui avait de sa main restée libre, découvert le visage de ses mèches et obscurités. Seiche qui avait caressé l’œil un peu gelé, à la pupille fracturée, comme en écho aux ‘w’. Seiche était de plus en plus fascinée, s’attardant sur les traits qu’elle caressait, humectant ses lèvres à mesure que sa main s’avançait, s’attardait.

Sa tête vient plonger sur la poitrine bien trop lisse, comme un enfant soudainement gêné de s’être emporté. Elle écoute, l’oreille plaquée contre son torse, les tambourinements  si vivant, si réconfortant.

 « Tu es… différente. »

Oh ça oui. Son propre cœur lui répondait, tout aussi emballé. Laissant exploser une farandole de nuances, des constellations colorées ravivant son big-bang intérieur sur sa peau lactée.

Est-ce qu'elle n’avait jamais ressenti quelque chose d’aussi déroutant ? L’effet du gibier tant désiré, que l’on se forçait à ne pas goûter… pour ne pas gâcher. Laisser le plaisir décupler d’une attente frustrée.
Une main toujours serrée, presque coulée en elle, et l’autre qui agrippe le tissu de son sweat.

Tu es à elle.

C’est ce que tu venais de lui signifier, Sense. Et Seiche n’aurait donc besoin de chanter. Elle le savait. Elle le sentait. Et cette sensation inconnue, cette possession acceptée, la bouleversait.
La sirène parait grelotter. Elle n’a pas froid pourtant, oh non ! La deux-jambe est sûrement plus transie qu’elle, mais Seiche n’est pas habituée à ses émois; Son désir, la faim, l’angoisse, le désarroi. La perte des repères ; un chemin inexploré.

Et cette deux-jambes qui s’offrait, comme un ilôt où échouer (Ô Flot !).
Elle ferme les yeux, la petite Seiche. Elle pourrait s’endormir, bercée par sa chaleur jusqu’à totalement la reffroidir. Elle fait durer, comme si elle n’avait pas envie d’écourter ce moment. Seiche s’éternisait en tourment.

 « Je pourrais te manger tu sais. » - Elle a murmuré.

Ce n’est pas l’envie qui manque, oh non. Elle le sent bien, là, au creux de son ventre.

 « Je pourrais. »

Sa main agrippée se plante un peu plus fort.

 « J’en ai vraiment envie. »

La pression s’est atténuée, ses doigts sont devenus légers, caressant ;

 « Même si je ne mange pas les comme-toi. Je n’aime pas. »

Elle n’avait jamais essayé pourtant. Mais elle était certaine, les femelles, n’en déplaise à Encre ou Emeraude ; laissaient beaucoup d'amertume.

 « Un jour… Je le ferai. »

Sa tête s’est relevée, son corps s’est redressé. Les appendices ondulent comme s’ils dansaient. Elle se hisse plus près. Plus loin de l’eau. Plus éloignée. Sur ce sable qui pourrait la blesser.
Seiche lui fait confiance. Et c’est déjà bien trop, bien trop. Une frontière dangereuse qu’elle n’a jamais traversée.






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sense
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 58
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

MessageSujet: Re: Les chaussettes de l'archiduseiche | Seiche&Sense   Mer 16 Aoû 2017 - 23:02

Ce qui fascine Sense le plus, c'est cette capacité que possède le cerveau humain à repousser ce qui sort de l'ordinaire. Plus son regard glisse sur le corps léché par les vagues, plus il lui est simple de comprendre sa naïveté. Entre la peau au contact si spécial, et les pupilles qui n'ont rien d'humaines, l'adolescente n'a pas grand-chose pour sauver son honneur. Ce qui importe plus que ça et que le sable qui est retombé sur ses orteils, c'est qu'en fait, l'Indécise n'en a rien à faire, que Seiche soit une sirène. Les dents acérées et le cannibalisme probable de sa nouvelle amie ne sont qu'un détail. Un peu comme sa propre identité. Des petits trucs qu'on évite de dire pour pas gâcher l'ambiance quoi, rien de plus.

Son visage ne se dérobe pas face au contact, ne tente pas d'éviter les doigts qui se rapprochent trop près de son œil endommagé. En général, le garder à l'abri lui permet de conserver un minimum de beauté, selon la jeune fille. La pupille n'est guère plus étrange que celle de sa vis-à-vis, n'a rien à lui envier. Alors Sense s'autorise à repousser quelques mèches derrière son oreille, pour dégager son champ de vision limité. Ce n'est pas important, elle pourra toujours replacer sa chevelure devant son regard sur le chemin du retour.

Elle va rentrer, hein ? La situation ne risque pas de dégénérer ?
Trop tard pour la culpabilité et les larmes.

A la place, il faut faire avec. Dur de faire autrement, vu le poids sur elle. C'est pas si dérangeant, mais peu habituel. Elle doit accepter la tête un peu trop près, cette bouche dont elle distingue brièvement la dentition. Est-ce que ça ferait mal, si Seiche lui dévorait le cœur ? Question stupide, elle n'a pas besoin d'avoir une réponse. Sous le contact, Sense se tend, contracte un peu son ventre pour tenter de calmer sa respiration. Tout s'emballe, dans son corps. Les informations sont contradictoires, demandant qu'on la relâche, tout en suppliant pour la sirène reste là, juste un peu. Seiche est spéciale elle aussi, ne serait-ce que parce qu'elle croit en leur amitié. Elle voudrait refermer ses bras autour de la sirène, la garder près d'elle. Mauvais plan, bordel.

« On m'le dit souvent. Pas toujours pour les bonnes raisons. Toi aussi tu l'es. Enfin, j'ai jamais rencontré d'autre sirène, mais ça te rend encore plus spéciale tu vois. »

Non, pas sûr que Seiche puisse suivre le fil des pensées de Sense. La blonde elle-même a un peu du mal à le faire, à cet instant. Sa main va sans doute avoir une marque, ce qui ne sera pas trop chiant. Il en faudrait bien plus à la jeune fille pour abandonner en plein milieu de cette aventure.

Le retour à la conversation au sujet du déjeuner. Pas le concept qui amuse le plus Sense, loin de là. Elle le traite avec autant de distance que possible, traitant les paroles comme un jeu plus qu'une menace. Une mauvaise réaction pourrait lui attirer des problèmes pour le coup. La sirène serait sans doute capable de l'entraîner vers le fond si elle le souhaitait, juste à l'aide d'un baiser ou d'un regard. Sa main libre se lève, trace les contours du visage de la jeune sirène. Elle détaille et mémorise, faisant attention de ne pas exercer trop de pression.

« Ouais, j'ai pigé. Tu me dévoreras un jour, et j'présume que pour toi c'est plutôt une bonne chose. » Merde, ça donne presque comme une promesse. Manquerait plus que ça.

Il y a un silence, de son côté, tandis qu'elle songe que c'est un brin dangereux, dans le fond. Alors Sense en profite pour essorer le bas de sa chevelure d'une main, contemplant avec lassitude son bazar capillaire. Pour se changer les idées.

« Tu dois rester dans l'eau un minimum pour ta peau, je suppose ? J'aime bien la texture. T'es harmonieuse, toute assortie, et y'a tes yeux, et... » Oh, drague pourrie ça. Sense est presque sûre qu'elle rougit comme une idiote. « J'peux faire un super effet rouge pivoine sur ma gueule, n'est-ce pas classe ? » Elle désigne son visage, laissant sa chevelure retomber. Au moins elle apprécie l'auto-dérision.






©️ OMEGA
The ultimate mystery is one's own self.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 102
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Ça se tente! (lentement)
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III - VI
Désossés : IV - V -


MessageSujet: Re: Les chaussettes de l'archiduseiche | Seiche&Sense   Jeu 17 Aoû 2017 - 14:00

Sa tête s’est relevée, son corps s’est redressé. Les appendices ondulent comme s’ils dansaient. Elle se hisse plus près. Plus loin de l’eau. Plus éloignée. Sur ce sable qui pourrait la blesser.
Seiche lui fait confiance. Et c’est déjà bien trop, bien trop. Une frontière dangereuse qu’elle n’a jamais traversée.

 « N’en rencontre pas d’autre. » Souffle-t-elle.

 « Tu n’as pas besoin. »

Elle pourrait être charmée par une sirène plus belle, plus formée, plus attirantes, plus éloignée.
Seiche n’avait jamais ressentie la moindre jalousie envers ses pairs. Sa différence ne l’avait jamais exclue, elle ne s’était jamais sentie mis de côté ou inférieure. Il n’y avait bien que ses proies pour grandir l’insécurité, l’idée d’être dépossédée de cœurs auxquels elle tenait.
Seiche ne partageait pas. Pas ce qu’elle aimait.
Et qui sait, Sense… On pourrait la lui voler, Sense pourrait être charmée par une autre, Sense pourrait l’oublier. C’est ce que faisait les deux-jambes sur l’ile de Jamais. C’était aussi pour cette raison, peut-être, qu’elle ne s’était jamais liée à son gibier.
Et elle ne veut pas, non. Elle ne veut pas. De cette amnésie-là.

Si Seiche te laisse partir, Sense ; ce sera pour mieux revenir. Pour mieux lui appartenir ; tu es à elle et le Caméléon souffrirait bien plus qu’on ne le croit, de se voir trahie. C’est que ça lui est déjà arrivé tu vois. Même s’il ne s’agissait-là, pas de sa proie.

Elle a choisi, Sense ; d’avoir confiance en toi.

 « Mes sœurs ne sauraient pas t’aimer autant que moi. »

Elle secoue la tête. Définitivement, ses paires ne sauraient en profiter, ne prendraient le temps de découvrir ses traits. Ses yeux un peu trop curieux, un peu trop blessé. Cette douleur et cette curiosité que Seiche ressentait. Elle ne saurait pas apprécier cet alignement de dents irréguliers, ses sourires timides, ses sourires gênés. Et sa manière à elle ; de se colorer.

Tout ça ; Seiche se le réservait.

Elle lui sourit, c’est tendre. Seiche n’est jamais agressive, jamais goulue, jamais violente. C’est une sirène qui caresse, qui endort la souffrance, qui rend jolie l’ultime, emporte en douceur vers un rêve dont on ne pourrait s’éveiller.

Le Caméléon a fermé les yeux à la caresse de son « amie », se délectant du contact chaud, de son appréhension et de sa délicatesse infinie. Sense lui était destinée. Elle le sait.

Aux dernières assertions, elle secoue la tête, véhémente :

 « Le ciel pleure. Et nous aussi, un peu, à l’intérieur. Les sirènes ne pleurent pas tu sais. Mais je n’ai pas mal. C’est un peu désagréable, le sable sur terre, c’est bien mieux sous la mer ! Mais je suis bien, là. Sur toi. »

Elle étend ses bras, de fait, libère la main prisonnière, et enlace tout à fait sa proie-dulcinée.

 « Regarde, confie-t-elle au creux de son oreille,   je peux faire comme toi. »

Des rougeurs identiques morcellent ses écailles, comme si son corps entier s’enflammait.

 « Tu es belle. »

C’est toujours un murmure. Seiche pourrait chanter, pour sûr. Mais il n’y avait pas besoin de subjuguer. Ce n’était pas l’intention, ni l’idée. Seiche ne savait pas mentir. Seiche ne savait que sentir. Ressentir.

 « Je t’aime. »

Sense est un poème. Sa complexité aux nuances dissimulées, ses couches de secrets que Seiche ne pourra sûrement jamais assimiler, ceux qui la rende plus mystérieuse, plus intrigante. Que l’on savoure à chaque bouchée, à chaque nouvelle texture dont elle se surprenait. Le Caméléon sentait que la deux-jambe – jamais – ne l’ennuierait.

Sa voix a susurré, et ses lèvres couvrent son lobe découvert, de baisers légers.

Elle n’a jamais eu d’amis. Elle ne saisit pas les règles, les définitions. Les sens. Mais elle sait apprécier, la petite sirène. Cette amitié nouvelle ; ce courant dans lequel Sense l’emporte, peut-être bien malgré elle.






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sense
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 58
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

MessageSujet: Re: Les chaussettes de l'archiduseiche | Seiche&Sense   Mer 23 Aoû 2017 - 1:41

Parfois, le souvenir lui revient. Celui d'avoir souhaité la présence d'une sirène pour lui prouver qu'elle avait tort, que son identité n'est qu'un leurre. C'est assez ridicule, parce qu'elle en a enfin une près (contre) d'elle, et rien de tout ça n'a plus d'importance. Sense est appréciée pour ce qu'elle est. Certainement un tendre repas. Un qu'on ne refuse pas à cause de son genre, qui ne terminera pas tout de suite au fond de l'Océan sans possibilité de revenir à la surface. C'est fort, ça lui fait plaisir. L'encouragerait presque à entourer ses bras autour de la sirène pour la garder à ses côtés.

L'Indécise ne s'en sent pas encore capable. A la place, elle écoute, apprécie la voix si spéciale de sa nouvelle amie. Ce sont ses formulations, la tournure de ses phrases et le choix de ses mots, qui paraissent la faire sortir tout droit d'un conte. Sense ne s'est pas trompée, en décidant qu'elle était une princesse. Une qui n'a pas besoin d'un baiser pour être avec elle pour toujours.

« J'viens ici des fois, juste comme ça. J'ai encore jamais vu personne d'autre, alors t'as pas de raison d'penser que j'en verrais d'autre. Et si c'est l'cas, j'pense pas qu'elles seront comme toi. »

La personnalité, ça doit exister aussi chez les sirènes, les rendre toutes différentes. L'adolescente aura toujours cette curiosité dévorante à l'intérieur, celle qui lui permet de chérir chaque rencontre et de la conserver dans son cœur. Tout comme le sourire sur les lèvres de la sirène, celui qui montre une dentition qui devrait l'effrayer. A la place, Sense presse son front contre celui de son amie. Le geste ne dure pas, mais c'est déjà quelque chose qui lui donne la sensation d'être en vie, de ne pas se contenter de survivre.

« La prochaine fois, il faudra aller dans l'eau alors. Ensemble. »

Mauvais plan, ça pourrait entraîner une noyade, volontaire ou non. Sense ne s'attarde pas là-dessus, son corps entier devenant intangible sous le contact, la façon dont on l'enlace. Malgré son affection pour les autres, il reste rare qu'on la tienne ainsi. Ses fringues vont être trempées, lui coller à la peau. Pas grave, la diplomate se répète, tout ce qui importe c'est ça. Le grand tout qu'est ce moment. Chaque petit geste.

Tu es belle. Je t'aime.


Les mots sont là, Sense les entend, s'en réjouit. Néanmoins, ils ne parviennent pas à s'accrocher. L'un après l'autre, ils tombent au fond de l'Océan, s'y effaçant petit à petit. Bien sûr, il y a de la joie. Même s'il est ternie par son incapacité à s'aimer. Aucune estime de sa propre vie. D'une main, elle couvre son oreille, comme pour dire que c'est trop tôt, que ce n'est pas ainsi qu'il faut faire. Chez les sirènes, avec les proies, c'est sans doute différent. Tout doit être rapide, un peu comme au fast food. Sense espère ne pas être un hamburger bon marché.

« Une amie, s'est un peu plus doux. On prend son temps. Je t'avoue qu'être touchée me dérange un peu, parce que là c'est beaucoup. Comme si tu me balançais un ouragan d'un seul coup. » Les mots s'emballent, incapables de suivre les pensées trop vives de la jeune fille. Finalement, elle les abandonne en plein milieu, fatiguée par sa personne.

« C'est si fort, de dire je t'aime. C'est offrir tout ce qu'on a, tu sais. L'esprit et le cœur, pas uniquement le corps. Enfin, tu dois le savoir mieux que moi. Tu aimes vraiment chaque personne que tu… Avec qui tu traînes. » Mieux que de reparler des succulents mets que fait son amie. Sense utilise sa main libre pour la faire glisser contre la joue de la sirène.

« J'ai besoin de ton nom, de mémoriser tes pupilles, de ne jamais oublier ta voix. Des tas de petits trucs, en fait. Pour être sûre qu'on soit toujours ensemble, liées par notre amitié. Et si je reviens et que t'es pas là ? Et si moi je ne peux pas revenir ? Qu'est-ce qu'on fera, hein ? »






©️ OMEGA
The ultimate mystery is one's own self.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 102
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Ça se tente! (lentement)
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III - VI
Désossés : IV - V -


MessageSujet: Re: Les chaussettes de l'archiduseiche | Seiche&Sense   Jeu 21 Sep 2017 - 16:12

Si le Caméléon est unique à ses yeux, cela lui suffira peut-être un peu. La rassurera, sans ignorer la menace des chants si beaux, si importants. Est-ce que tu saurais y résister Sense ? Qui ou quoi que tu sois ?
On lui a dit que les proies étaient attirées par le chant de ce qu’elles désiraient tout bas. Au plus profond. D’en bas.

Et toi, qu’est ce que tu veux vraiment, toi ?

« Plus doux… »

Seiche reste interdite, déboussolée quelques instants. C’est qu’aucune de ses sœurs ne lui a jamais dit qu’elle faisait preuve de brusquerie ? L’important, c’était l’instant, l’intensité du ressenti. Et Seiche se contentait de mettre ses mots, ses bulles sur ce qui la touchait. Ce qu’elle voulait transmettre, partager dans la fugacité de leurs moments à ceux, humains qui ne duraient jamais vraiment.

Les paupières closes, le Caméléon savoure la caresse de son amie, elle essaie de se concentrer, vraiment, sur ce que Sense lui dit, de comprendre tout ce qui parait interdit, alors qu’elles sont si proches, que le moindre contact parait laisser sur elle, des sillons brûlants, et des tas de petits poissons qui fourmillent, gigotent à l’intérieur.

Que signifiait ‘toujours’ ?
Pour une créature aussi éphémère que toi ?

La petite sirène n’est pas très sûre, et les mots semblent bien vite emportés au loin par la marée des sens.

Ses paupières se soulèvent, doucement, comme endormies. Seiche regarde Sense, un peu à demi.

« Moi je te trouverai. »

C’est une promesse.

Sa main a rejoint la sienne, laissant la caresse s’éterniser, la sirène s’en gorge comme d’un nectar ennivrant, elle la porte à ses lèvres, la couvre de baisers.

Le contact, elle ne peut s’empêcher. Ce ne fait pas parti de ses codes, que de se retenir. Et Seiche, Seiche veut continuer de la sentir.

« Seiche. L’Océan m’appelle Seiche. »

Elle sourit doucement, mains sur sa joue toujours prisonnières.

« Et j’aime Sense. »

Elle lui assène, comme la défiant de lui interdire. De la modérer ou de vouloir traduire ce qui en elle, bouillait.
Si Seiche était deux-jambes, peut-être qu’elle s’excuserait de ne pouvoir s’en empêcher, de ne pouvoir qu’être « elle », mais la sirène n’a jamais cherché à comprendre la société des hommes si compliquée.

« Et je continuerai de te toucher. Tu sais. »

Cela sonne pourtant comme une excuse, ou une explication, sur ce qu’elle est, ce qu’elle sera, ce qu’elle persistera à faire.






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sense
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 58
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

MessageSujet: Re: Les chaussettes de l'archiduseiche | Seiche&Sense   Mer 27 Sep 2017 - 2:20

Bosser sur le fait de demander avant d'offrir des contacts, c'est définitivement quelque chose que Sense note. La priorité même. Si elle se transforme en une tomate dès qu'on presse des lèvres contre sa peau, ça ne pas favoriser la conversation. Merde, c'est vrai qu'elles sont en train d'en avoir une là. Concentration, jeune Diplomate, trouve la force qui t'aidera à survivre à tout ça.

Même si dans le fond, c'est un instant magique qu'elle n'aurait jamais pensé vivre un jour. C'est spécial et trop rapide, au point de lui donner le tournis. Alors, il faut se concentrer sur la peau contre la sienne et l'expression sur le visage de la sirène, pour être sûr de ne jamais oublier ce qui est en train de se produire. L'Indécise ne peut pas tout accepter ou rejeter aussi rapidement, il lui faut un peu de temps pour se décider, mettre des mots sur tout ça.

Seiche est jolie. Le mot, son nom. Elle-même aussi.
C'est un grand tout, ça lui plaît.

« L'Océan t'a offert un nom merveilleux. Sense et Seiche. Je pense que ça commence par les mêmes lettres, ce qui est amusant. » Si elles étaient dans la même classe, est-ce qu'elles seraient assises à la même table ? Ah non, les sirènes ne vont pas à l'école. Enfin, il faudrait que la Diplomate demande. Pas maintenant, surtout lorsque sa main est ainsi retenue en otage. Tout son corps l'est en un sens. Fantastique.

« Tu m'aimes, tu m'aimes. C'est vraiment… Tu m'aimes. » A ce niveau, Sense n'est plus très sûre de comment contrer de telles paroles. Autant faire avec, accepter le truc. Ce n'est pas si grave, parce que Seiche est sincère, elle en est persuadée. Les sirènes ont une vision différente de l'amour. Et du fait de dévorer les humains. Pas le moment d'y songer.

« Okay. Si tu me touches trop, ça me mettra un peu mal à l'aise après un moment. J'ai pas l'habitude moi. Mais sous l'eau y'a beaucoup de découverte par le contact je suppose. Ce qui est classe. T'es classe. Et je reviendrai pour toi. Autant de fois que tu veux. »

Jusqu'à ce que tu te lasses et que tu me manges, est la partie implicite de la phrase.

Le genre de détails dont Sense ne peut pas parler. A la place, elle se contente d'espérer être relâchée pour pouvoir se sécher un peu. C'est que sa température corporelle commence à chuter un brin.






©️ OMEGA
The ultimate mystery is one's own self.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 102
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Ça se tente! (lentement)
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III - VI
Désossés : IV - V -


MessageSujet: Re: Les chaussettes de l'archiduseiche | Seiche&Sense   Dim 14 Jan 2018 - 2:04

Ce qu'elle dit, ce qu'elle essaie de transmettre lui échappe complètement. «Des lettres»? Seiche devine que son amie fait ici référence aux sons. C'est vrai, c'était un peu lié, comme elles l'étaient toutes dans la Grande Goutte (c'était O qui parlait ainsi de leur air et terre à elles), alors peut-être qu'avec Sense il faudrait ce genre de connexion là, avant l'entière, la plus ultime; quand elle ferait totalement partie d'elle pour ne plus jamais la quitter.
Elle ne voit pas ce dont on pourrait s'amuser. Et après un sourire, on visage se teinte de gravité. Il n'y a rien de drôle à se rapprocher et la petite sirène le prend très au sérieux.
Ce qui n'existe pas originellement entre elles; devra se construire n'est-ce pas?
Et cela commencera par un son. Par sa voix un peu plus basse, quand elle prononce son nom. Seiche aime. Seiche savoure ce petit frisson; tout lui parait nouveau et délectable.

« Okay. Si tu me touches trop, ça me mettra un peu mal à l'aise après un moment. J'ai pas l'habitude moi. Mais sous l'eau y'a beaucoup de découverte par le contact je suppose. Ce qui est classe. T'es classe. Et je reviendrai pour toi. Autant de fois que tu veux. »

Interdite, la sirène se fige un moment. Qui s'était jamais plaint de ses étreintes? Les deux-jambes en redemandaient toujours normalement. Oui. Jusqu'au dernier moment.
Et sa deux-jambes se contredit aussi, alors le Caméléon n'arrive pas à comprendre ce qu'elle veut vraiment, et ça aussi, c'est nouveau; cette attention, ce regard concerné.
Seiche la fixe et Seiche se tait. Une de ses tentacules vient lisser les mèches blondes de son aimée, comme si elle essuyait quelques gouttes, celles qui ne pouvaient que se multiplier à son contact. Elle ne peut réaliser la fragilité de son habituel gibier, elle n'en avait jamais pris soin auparavant. Et elle n'a pas envie de la laisser s'éloigner. Ce qui les sépare est déjà trop grand.

« Je n'ai pas envie de te voir t'en aller. »

C'est comme ça, quand Seiche aime, elle ne veut jamais quitter. Pourtant, elle s'écarte un peu. C'est que sa deux-jambes devient plus pâle, qu'elle la sent aussi grelotter. Seiche n'a pas vraiment conscience du froid qu'elle a imposé. Elle y a toujours été un peu moins sensible que ses soeurs, et puis, si Sense devenait un peu plus blanche, ce n'était pas pour lui déplaire, à l'esquisse du sourire gourmand se dessinant sur ses lèvres.

« Les deux-jambes ne se touchent jamais ? Ils aiment toucher pourtant. Moi, ça ne m'a jamais dérangé tu sais. Et j'aime quand toi tu le fais. C'est... On dirait que c'est différent. C'est être «amie» sûrement ! Ô répète mon nom encore. J'aime voir tes lèvres bouger, même de loin, je saurai que c'est toi qui m'aura appelé. Que c'est toi. Toi. »

Et elle aimait encore, quand la dit-plot-mât se couvrait de couleur, alors qu'elle n'avait fait que l'effleurer. Celles qu'elle s'amusait à reproduire sur sa peau nacrée, à l'identique. Comme pour en multiplier l'effet.

« Et si tu pouvais jamais me quitter, ce serait mieux encore tu sais. Toi, tu ne te laisserais pas emportée ailleurs n'est-ce pas? Toi tu ne vas pas vraiment partir ? Toi tu me resteras ? »

Son ton s'est fait plus inquiet, l'angoisse qu'elle avait oublié, la frappe de plein fouet. Comme une vague qui claquait, lui rappelant ses priorités.
Son écart se fait plus grand, comme si elle prenait peur. Car même ses soeurs disparaissaient désormais, sans revenir au Cycle; l'écho étouffé.

Elle s'est reculée à bien un mètre, hantise et regret étroitement emmêlés. Le vent s'est mis à souffler plus fort, les larmes de Peter aussi semblent avoir redoublées, comme en reflet de la confusion qui l'habitait.


Surprise:
 






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sense
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 58
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

MessageSujet: Re: Les chaussettes de l'archiduseiche | Seiche&Sense   Lun 15 Jan 2018 - 16:42

Offrir des promesses, ça demande qu'elle les tienne, qu'il n'y ait rien pour l'empêcher de revenir au bord de l'eau. Sense connaît la magie qui englobe l'île en un manteau rassurant, et sait que cette dernière possède un talent particulier dès qu'il s'agit de jouer des tours. Briser le cœur de la sirène n'est pas une possibilité acceptable. Fuir et ne jamais retourner au point de départ, c'est ce que Sense a infligé aux Éclaireurs. A elle-même également, bien que ça soit moins important au final. C'est l'unité qui prime parfois, le besoin de compagnie. Est-ce que les sirènes souffrent de solitude, au fonde l'eau sombre ? L'adolescente s'interroge, juste un peu, pour ne pas que ses pensées dérivent.

Les tentacules aussi se déplacent, l'une passant contre sa chevelure. Est-ce utile ? Sense ne s'arrête pas à ce détail. A la place, elle ressent. Le contact est léger, un peu spécial à cause de la chair de Seiche. La petite sirène serait parfaitement en mesure de l'étouffer, de prendre sans attendre que l'humaine soit prête à lui donner en retour. Il faut beaucoup de confiance pour croire en quelqu'un de si fort. Ou une bonne dose de naïveté. Sense aime à se dire que c'est le premier qui prime, chez elle. Après tout, jusque là, Seiche n'a pas cherché à lui causer une quelconque douleur.

La sirène veut pas qu'elle s'en aille, et c'est mignon.

Les paroles ont quelque chose d'incroyablement pur. L'aveu est si sincère que Sense serait d'accord pour s'éterniser, si son corps ne lui quémandait pas de ramener ses fesses sur la plage pour éviter l'hypothermie. Sa main libre se redresse, traçant le sourire sur les lèvres de son amie sans lui imposer un véritable contact. Les raisons de l'expression ne sont peut-être pas aussi innocentes que le reste. Sense s'en fiche.

Lorsque viennent les question, la jeune fille prend un moment pour y réfléchir. Les subtilités de l'être humain ne sont pas la spécialité de la Diplomate. Cela se lit dans son regard, tan qu'elle hoche la tête. Tout frissonne et tremble dans son corps, mais ce n'est pas mauvais. C'est quand ça cesse qu'on doit s'inquiéter, pour ce dont elle se souvient.

« Seiche. Certains aiment le contact, moi pas trop. Tu es très pure, t'sais ? Quand tu parles, ça me donne envie de sourire. » Bon après, Sense n'est pas certaine qu'elle souhaite être entourée de tentacules en permanence non plus. Il y a des limites à ce qu'elle peut supporter. « L'amitié c'est la confiance. Vouloir se voir. J'pense que c'est ça que tu ressens. »

Si l'Indécise se goure, ça fera bien encore.

L'angoisse est impossible à manquer, tandis que Seiche paraît prête à changer d'avis, bien qu'être enfin libre l'autorise à retourner sur la plage. Il n'y a pas d'hésitation lorsque la Diplomate se redresse pour tenter de se sécher un peu. Le vent froid ne la dérange même pas à ce niveau là. Moins de flotte, enfin ! Sense est rapide à se retourner pourtant, faisant de grands signes à la sirène d'une main.

« Bien sûr que j'vais revenir! »

Sense récupère l'un de ses précieux yo-yo. Et, sans hésiter, elle le lance dans l'eau, entre elles. Au pire, faudra qu'elle aille le repêcher si la sirène en veut pas. Ce qui serait tragique puisqu'elle ne vise pas très bien et qu'elle se doute bien que ça serait une corvée.

« C'est mon trésor ! T'peux le garder jusqu'à ce que je revienne. Comme ça tu m'oublieras pas. » Et ça lui évitera également de se sacrifier en retournant se baigner alors que sa température temporelle est bien trop basse. « T'inquiètes, mon rôle me permet d'être assez libre. » L'avantage de son groupe, même si l'ancien était semblable. A croire que rester enfermée au Grand Arbre serait une torture pour la jeune fille. « J't'aime bien, Seiche. »

L'instant serait plus romantique si le vent ne venait pas de lui foutre ses cheveux dans la figure.






©️ OMEGA
The ultimate mystery is one's own self.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 102
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Ça se tente! (lentement)
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III - VI
Désossés : IV - V -


MessageSujet: Re: Les chaussettes de l'archiduseiche | Seiche&Sense   Mar 13 Fév 2018 - 14:43

A l’intérieur, quelque chose s’est serrée. Comme si toutes les côtes de la sirène s’étaient rapprochées, rétrécissant encore sa cage thoracique d’un peu plus près. Elle a l’impression qu’elle va étouffer, elle qui n’a jamais vraiment eu besoin d’air.
Seiche devient un peu bleue, son regard se fait vitreux. Sa main s’est porté vers ce qui l’oppresse comme si elle aurait pu l’arracher, lui faire plus de place.

Ce tambourine un peu plus fort.

Un grand ramdam dans le silence de son corps, elle qui n’est pas habituées à d’autres bruits que les échos discrets du monde d’en bas, murmures gloussés de ses sœurs ou de leurs chants prédateurs. Il y avait des cris aussi, ponctuels. Vite étouffés. Vite amortis.

Seiche est triste, elle n’a pas besoin de ses couleurs pour le trahir. Sa bouche s’est plissée, son regard est presque embué… mais non, c’est de la pluie. D’autres larmes que les siennes.


Les sirènes, ça ne pleure pas, tu vois.


Alors toutes les notions que sa proie-amie essaie de lui inculquer, s’édulcorent à l’intérieur. La sirène a peut-être grappillé le sens de certaines, mais c’est la tristesse ; le départ, doublé de l’absence tonitruante à venir. Actuelle. Celles qui lui manquaient.
On lui enlevait déjà celle qui avait – un temps – comblé le manque.

Ce n’est pas une larme. C’est de l’encre.

Qui s’écoule de son œil. Le droit.

Seiche ne comprend pas. Elle ne se rend même pas compte de ce qui lui arrive, elle ne fait que subir l’avarie, en être dévastée.
Les deux-jambes font mal. Ils savent. C’est de leur étrange magie. Elle ne s’était jamais faite capturée ainsi avant. Seiche ne savait pas. Ne pouvait pas savoir.

Elle suit la progression, sans la voir, de l’objet que Sense lui a envoyé. Là encore, elle ne comprend pas. Son trésor ? Est-ce que Sense –elle- voit ce qu’elle lui fait tout bas, tout haut. Toute douleur ? Et chaque mot ponctué en ajoute. Elle n’arrive plus à lui sourire, dévorée par l’intensité de ce qu’elle ressentait. Ô Seiche, comme à cet instant tu te rapproches d’une fée !

Et souvent, souvent quand elles ont peur, les sirènes retournent à leur primalité. Qui les protègent de l’inconnu. Des étrangers. Alors Seiche, d’un chant rauque, avertit, prévient l’humain. Elle ne sait rien.

La deux-jambe ignore tout.
La sirène ressent.
L’eau sait.


Et sa complainte oblige son amie à la rejoindre dans l’eau. Seiche, impitoyable, voit cette proie-douleur s’approchant, les pas lourds, le geste lent. Envoûtée par ce qui fusait d’elle, transie et transportée.
Goûte, deux-jambes, à la Magie des Sirènes

La garçonne a de l’eau jusqu’aux épaules désormais. Et le Caméléon continue l’élégie, son chant s’est adoucit. Elle la regarde, s’imprègne.
La douleur demeure.

Sa main caresse son visage, descend jusqu’au cœur.
Et Seiche, en son cantilène, lui murmure combien elle l’aime, ses tentacules s’enroulent autour de son cou. Dans quelques secondes, l’eau se sera engouffrée en elle… Alors la sirène s’approche encore plus sûrement qu’elle ne l’avait fait, ses lèvres viennent se joindre aux siennes. Viennent la goûter.


Elles laissent une estafilade ensanglantée…
Quand elles se sont retirées.


Tendrement le caméléon lui sourit.



C’est bientôt fini.








Ou bien… ne faisait que commencer.

La petite sirène lui sourit, ses mains sont apposées au niveau de sa poitrine, ses tentacules, un peu repliées s’y sont jointes.


Elle aurait vraiment pu l’emporter.


Et c’est ce qu’elle veut que tu retiennes, petite humaine.

Que tu te souviennes.

De la chance qu’elle te laissait… de continuer à la faire pleurer.


La sirène, de toute ses forces a propulsé sa deux-jambes vers la plage. Elle semble éclater de rire à cet effet, ou est-ce du chagrin masqué ? Quelques gouttes carmines à sa bouche qu’elle caresse sans la quitter des yeux, d’une intensité dévorante, aussi oppressante que son cœur douloureux.
Seiche n’a pas ramassé l’offrande.

Pas cette fois.


Elle reviendra plus tard, sans doute. Si celle-ci est toujours là.






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chaussettes de l'archiduseiche | Seiche&Sense   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Plage Rayonnante-