Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant
Buster
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 55
✘ SURNOM : L'Expert
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Envoie-moi un MP, pepito
✘ LIENS : Remember kids, the only difference between Science and screwing around is writing it down.

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Ven 2 Juin 2017 - 0:46

Qu'y pouvait-il ? On ne contrôle pas ces émotions là. La peur, le stress, le sentiment d'avoir perdu et d'être perdu, ça ne fait jamais du bien, même au plus solide des garçons de 14 ans. Levé par les encouragements de Stealth et la colère de Photon, dont la lumière brûlante lui a laissé quelques tâches persistantes dans le champ de vision, l'Expert s'en est allé avec son savoir inutile dans ces aventures sans règles de logique et de bon sens, et, comme conseillé par sa Cheffe, il est parti prendre une douche de plusieurs heures, ignorant du mieux qu'il le pouvait la panique générale, qui finit par se calmer assez rapidement.

Lorsqu'il en sortit, il ne se sentait pas mieux. Le regard rouge, l'air cassé, la voix absente de volonté, il ne bougeait que lorsqu'on l'appelait, que ce soit pour des vrais problèmes, ou simplement pour passer à table. Il ne touchait plus aux cartes, laissait Stealth et les fées s'en occuper, et lorsqu'il était poussé quelque part pour prendre une décision ou participer à l'une d'elles, il se contentait de suivre le mouvement ou de prodiguer des instructions vagues, libres, contenant tout juste les informations suffisantes pour permettre à son interlocuteur de se débrouiller.
Au soir du quatrième jour, Buster s'était installé dans la salle de pilotage, s'asseyait par terre ou sur des couvertures lorsqu'il en trouvait, et observait le travail des pilotes d'un œil de chouette. Il semblait ne plus cligner des yeux, et serrait un brin trop fort ses bras croisés. Il ne râlait plus ; ça, au moins, c'était le bon côté. Mais le mauvais côté, c'était peut-être qu'il ne râlait pas assez ; un problème pouvait lui filer sous le nez sans que ça ne le fasse réagir.
Un jour, on lui a posé la question.
« Vous vous débrouillez plutôt bien sans moi, alors bon... », qu'il a lâché.
Alors on l'a laissé tranquille.

Du moins, jusqu'à ce Meteor décide que ces gros tremblements qui défoncent la carlingue nécessitent son aide. Il est traîné, poussé dans des discussions qu'il enregistre dans son crâne sans réellement les saisir, acquiesce aux interrogations de l’Électrique qui n'entrechoquent qu'à peine quelques neurones dans son cerveau embué.
Puis, tout le monde est à son poste.
Ça fuit, ça craque, ça hurle. Des petits vaisseaux quittent le Nautilus, des membres de l'équipage quittent des pièces pour en rejoindre une autre en courant maladroitement. Il se fait bousculer. Plusieurs fois. D'affilée. Un peu trop de fois d'affilée... Il ne se ferait pas plutôt secouer, en fait ?
Il se raidit pour éviter que sa tête ne parte dans tous les sens, puis saisit les avant-bras de son agresseur pour se concentrer sur son visage. Le Taré. Qui a l'air plus lucide que lui, sur ce coup. Tu parles d'un exemple.
Mais alors qu'il devrait l'insulter de le brusquer comme ça, ou au moins cesser avec une certaine brusquerie ce contact physique, il allège doucement la pression de ses mains, et regarde Pretty sans le calculer, sans répondre à ce qu'il vient de dire, ne voyant dans son esprit émergeant que des rouages qui s'imbriquent les uns dans les autres :

- Une baleine, uh...

Il lâche la Fausseté, s'avance vers la table des cartes, ne fait pas attention à la remarque qui lui est lancée par son bienfaiteur qui vient de le ramener sur Terre.
Il est blanc comme un linge, mais sur sa joue tremble un sourire. Un crachat :

- Une putain de baleine de sa chatte la pute.

Un tremblement le déséquilibre, et sa hanche heurte le meuble. La douleur le réveille davantage et lui fait susurrer des jurons encore plus vulgaires. Ses chevilles le lâchent juste à temps, et il atterrit de toute sa masse sur une chaise, en face des commandes des mégaphones. Un système qu'il connaît bien, à force d'avoir engueulé, les premiers jours, les sirènes qui s'approchaient trop des hélices ou obstruaient les hublots. Alors qu'il met un casque marqué par ses propres pellicules et règle le micro près de sa bouche, il ricane, les larmes aux yeux :

- T-Tu vas plus savoir distinguer ton haut, ta droite, ton bas et ta gauche, p-pétasse.  

Il inspire et expire pendant cinq trop longues secondes. Il a l'impression de se sentir revivre. De se sentir revivre peut-être même un poil trop fort ; il a l'impression que les battements de son cœur vont lui briser les côtes. Sa voix revient, et ses premiers vrais mots de la journée, après qu'un bouton soit tourné, se diffusent dans l'eau, à l'attention des sirènes, et dans les ondes, à l'attention des capsules et du poste de pilotage :

- Votre attention, s'il vous plaît. Veuillez vous éloigner de la ligne de mire du Nautilus pour votre propre sécurité.

Il lâche un rire un peu cruel.

- Je répéterai pas. Let's rock, Moby.

Et l'enfer commence.
Ce qui est bien, avec les Trois Frères, c'est qu'ils ne font jamais les choses à moitié. Non seulement ils truffent leurs inventions d'options inutiles, comme, par exemple, dans ce cas précis, pouvoir tourner les mégaphones dans une direction spécifique... Mais en plus, ils aiment la puissance. On ne fait pas tourner une Machine de la taille d'une montagne au gazoil ; la magie, ça doit péter autant que le nucléaire.
Alors que le pouce et l'index de Buster tournent dangereusement peu précisément le bouton du volume, une mélodie bien connue résonne dans l'Océan. D'abord discrète, elle n'attire l'attention de personne dans la bataille, mais au fur à mesure que le son fait vibrer l'eau, tous sont bien forcés de subir la voix de plus en plus forte de l'Expert.

- GHOSTBUSTERS !

Le refrain explose dans les vagues et les bulles comme une bombe, et a suffisamment de puissance pour renverser tous les tympans sur son passage comme des crêpes au sucre. Le rythme chantonné par l'Expert file jusqu'au Cachalot avec la délicatesse et la symphonie d'une onde de choc.

- If there's something weird
and it don't look good
Who ya gonna call? ♫



Quelle cruauté de la part du Père Océan d'avoir créé les cétacés sensibles au son, hein ?

Résumé:
 






WANTED : Je suis à la recherche de mon Petit Frère !

Buster analyse en #e9e9e9


Dernière édition par Buster le Ven 2 Juin 2017 - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coquillage
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 93
✘ SURNOM : La curieuse
✘ AGE DU PERSO : 70

✘ DISPO POUR RP ? : pas pour l'instant désolé !
✘ LIENS : Fiche
dés à coudre
aventures en cours : 1-2 - 3- 4

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Ven 2 Juin 2017 - 2:59

Après un moment, le nautilus recommença à bouger et tout le monde reprit leur périple à travers les falaises. Deux jours s’écoulèrent ainsi, toujours l’esprit plombé par cette sourde sensation de danger. Coquillage se sentit toujours aussi mal, en proie à la morosité ambiante et à son propre tourment mais la présence de Seiche, O et ses autres sœurs l’aide à tenir le coup.

Soudain, la menace se mut en une ombre qui tomba sur eux, recouvrant tout et faisant fuir le reste des poissons aux alentours.

Cette ombre se révéla n’être autre qu’une énorme baleine blanche.
Peut-être était-ce du à son manque d’expérience mais Coquillage n’a jamais vu une baleine aussi grosse de toute sa vie. Elle était encore plus imposante que Flot ( « non ne pense pas à elle, pas maintenant, concentre toi » )
Elle se mit à attaquer le nautilus ce qui plongea Coquillage dans une panique totale. Pensait-elle que c’était un poisson normal, une proie potentielle ?

Elle vit Seiche essayer de parler au blanc cétacé.  Bien pensé Seiche !

« On ne fait que passer. Pas là pour MANGER ! Sauver nos sœurs, sauver les poissons ! »

Hélas,  la baleine ne semblait pas comprendre et continua de s’acharner sur le pauvre nautilus. Seiche avait beau continuer de lui parler, rien n’y fait.

Coquillage essaya de lui parler à son tour, avec un peu de chance, la baleine finira bien par comprendre qu’il faut qu’elle laisse le nautilus tranquille ! La vie de ses sœurs en dépend !

« Eh ! Elle t’a dit d’arrêter ! On a besoin du poisson de métal pour sauver nos sœurs ! Laisse le ! »

Mais encore une fois, la baleine fut sourde aux supplications ! Etait-elle trop vieille pour comprendre ?

« Allez s’il te plait… c’est pour nos sœurs… s’il te plait, ARRÊTE ! » elle supplia encore et encore, au bord des larmes mais c’était peine perdue. Ne servait-elle vraiment à rien ?

« Méchante baleine !  Si à cause de toi on n’arrive pas à sauver nos sœurs, je le dirais à Père et il te punira !! » Cria-t-elle, les larmes aux yeux, plus pour exprimer sa propre frustration qu’autre chose.

Coquillage se sentit tout à fait inutile au milieu de ce chaos. Cela lui faisait mal au cœur de ressentir la peur et la panique émergeant du nautilus. Pauvres enfants !

Coquillage vit tout d’un coup de grosses boules de métal s’échapper de l’intérieur du nautilus, se dirigeant vers la baleine.

Elle se rapprocha un peu plus et vit des enfants perdus à l’intérieur. Oh comme c’est curieux, le nautilus aurait-il des petits ? La technologie humaine est pleine de surprises !
Elle vit une nouvelle fois Seiche s’approcher d’une des boules de métal.
Coquillage ne peut qu’une nouvelle fois admirer les reflexes et la vitesse d’action de sa sœur !  Elle se rapprocha d’elle  et écouta ce qu’elle disait aux enfants perdus. Elle semblait parler à un garçon en particulier, avec une cicatrice rougeâtre (oh).

« ROUGE. Ne blesse pas plus ! Non, non, non ! A côté ! Votre poussière, votre ENCRE ! Laisse-moi être l’APPAT. »

Il semblerait que les humains voulaient blesser la baleine mais Seiche avait une toute autre idée. Servir de diversion ? Déstabiliser les sens de la baleine ? Cela avait l’air d’être une très bonne idée (même si Coquillage ne comprenait pas tout) ! Mais cela semblait être dangereux non ? Et si la baleine se mettait en colère ? Et si elle attaquait Seiche ? Seiche est rapide certes mais on ne sait jamais ce qui peut arriver...

«Sœur, tu es sûre que c’est une bonne idée ? Tu risques de te blesser…   » Demanda-t-elle tout doucement.

Même si cela n’était pas une bonne idée, c’était une idée tout de même. Au moins Seiche est active et a des idées pour arranger la situation. Pas comme elle…

Alors qu’elle attendait la réponse de Seiche, un son comme nul autre emplit ses tympans.

- GHOSTBUSTERS !
- If there's something weird
and it don't look good
Who ya gonna call? ♫



Coquillage n’avait même pas eu le temps de comprendre d’où venait le son, qu’elle se sentit défaillir d’un coup et perdit ses sens. Elle avait à peine eu le temps de sentir le choc d’une peau métallique sur sa peau et d'entrevoir des taches oranges et roses à travers du verre qu'elle perdit déjà connaissance.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfrany.tumblr.com/
Mirka
avatar

★ Mère en Chef ★


✘ AVENTURES : 133
✘ SURNOM : La Comédienne
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/4 OUI
✘ LIENS :

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Ven 2 Juin 2017 - 14:06

Tu es terrifiée Mirka. Tes mains tremblent, ton esprit s’affole et ton cœur bat si fort qu’il ne devrait pas tarder à sortir de ta poitrine. A cet instant, n’importe quel endroit te semble mille fois plus accueillant que la capsule où tu dois te rendre. Vraiment n’importe quel endroit. A tel point que tu manques de faire demi-tour plusieurs fois.

Sauf que tu n’as pas le choix. On ne t’envoie pas chasser une baleine blanche géante simplement pour que l’équipage se distrait entre deux tâches. Non, bien sûr que non. Tu en as parfaitement conscience. Et toi qui voulais tant être utile, voilà que tu tentes de fuir par tous les moyens. Oh si tu pouvais te mettre une grande claque, tu le ferais. Mais même pour ça, tu n’as pas le temps.

Alors tu décides de ravaler ta peur, de l’enfermer quelque part à côté de ton estomac où elle ne t’embêtera pas pour l’instant. Enfin, tu ne le décides pas vraiment. Ton esprit fait ça tout seul, avant que tu ne paniques vraiment et fasses quelque chose de stupide. Il te coupe de tout raisonnement, de toute idée qui n’a rien à voir avec ta mission. Il te coupe presque de toute émotion. Tu es prête.




Les communications fusent dans tous les sens, et tu as du mal à t’y retrouver Mirka. Alors ça aussi, ton cerveau le coupe. De toute façon, tu n’as pas besoin de savoir ce qu’il se passe sur le Nautilus ou dans les autres capsules. Pas plus que tu dois t’occuper des sirènes qui vous accompagnent. Tu dois simplement suivre les ordres de Scar, lui dévouer une confiance aveugle. Et c’est ce que tu fais.
« Préparez-vous à tirer ! RAPIDEMENT. Et Pit arrête-toi face à elle, bien dans la ligne de sa glotte, on va devoir la faire bouffer avant qu’elle nous gobe. »
Tu hoches la tête et te concentres. D’étranges souvenirs te reviennent en tête, avec des visages flous et des rires qui résonnent, mais ça aussi ton esprit t’en prive. C’est superflu et inutile. Les yeux rivés sur l’énorme créature, tu sens encore une fois la panique te serrer les tripes. Et cette fois-ci, ta petite tête ne peut plus rien faire, c’est à toi de garder ton calme.

Lorsque le moment vient, tu peux enfin actionner les commandes et tirer, comme te l’a ordonné Scar. Sauf que tu ne le fais pas, une sirène étant apparue dans votre ligne de mir. Tu en sais pas ce qu'elle fait ici, ne comprends pas. Elle se met en danger toute seule, et c'est une chance que tu aies levé la tête avant d'envoyer la bombe.

Tu n'as pas la chance de réfléchir plus, de comprendre la présence de la sirène, qu'une musique vient te distraire. Ou un cri. Enfin, un truc qui vient te percer les tympans et te rappelle vaguement quelque chose. Inquiète, tu lâches les commandes pendant un instant et regardes autour de toi, pour vérifier que tout le monde va bien.  Même lorsque tes émotions cessent de fonctionner, tu ne peux t’en empêcher Mirka, que ça te plaise ou non.
« Ça va ? Personne de ..... C’est normal que la Baleine fasse ça ? »
Ça, tu ne sais pas trop ce que c’est. Si c’est agressif ou défensif, si c’est dangereux ou non. Mais ça te fait peur, clairement.



Résumé:
 

EDIT:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Ven 2 Juin 2017 - 23:53

Depuis leur départ, elle avait fait avec le reste des inconvenances. Les fours qui implosaient, le Nautilus qui avançait tant bien que mal et cette impression bizarre que plus ils avançaient et plus l'Océan ressemblait à un piège dans lequel ils s'engouffraient avec avidité. Tout ça, elle l'avait accepté, avait fait taire sa peur et continué d'avancer, comme les autres.

Par contre, la baleine, ça avait été une autre histoire.

Lace avait été convoquée et avait suivi les autres Chefs. On lui avait désigné une capsule, une équipe : pas le temps de discuter, elle avait suivi.

Sonnée.
Presque glaciale dans la panique qui l'étreignait et dont elle ne montrait rien.

C'était bizarre, de se retrouver avec Bambi, Redeemed et cette Fée qu'elle ne connaissait pas à bord. C'était un peu inquiétant, aussi, qu'on attribue des rôles aussi cruciaux à des Mères. Et, s'ajoutant à sa misogynie coutumière, Lacerate se sentait un peu inquiète pour Bambi : c'était plus fort qu'elle, elle n'avait pas envie que la Cascade lui crève dans les bras.

Mais elle n'en montrait rien.
Elle se refermait souvent, dans les moments de stress. Se faisait très dure, très implacable. C'était pareil dans la capsule.

Dehors, c'était le bordel : les deux capsules avaient de l'avance sur la leur. Stealth leur demanda de s'approcher, elle acquiesça, transmis l'ordre mais fit bientôt signe à Redeemed de ralentir : d'après ce qu'elle pouvait distinguer, l'une des Sirènes qui les accompagnait s'était interposée entre la baleine et leurs canons. C'était difficile, de prendre une décision : alors qu'elle s'apprêtait à demander ce que le Caméléon foutait, l'avertissement de Buster l'interrompit et elle suivit le mouvement :

- On s'éloigne.

Concise, avec un brin d'urgence dans la voix.

Loin ou pas, c'était impossible de ne pas entendre ce que Buster balançait au cétacé. Lacerate grimaça, jura alors que l'une de ses oreilles sifflaient méchamment. Puis, à un volume qu'elle ne contrôlait pas forcément, elle tenta de se faire entendre :

- Il faut qu'on se rapproche. Si cette chose est sonnée, il faut qu'on la bombarde. Vite.

Elle était la Cheffe la moins utile du monde, à balancer des ordres aussi évidents mais tant pis : à part aboyer et prier, elle n'avait pas grand chose à faire.

HRP + Résumé:
 


Dernière édition par Lacerate le Sam 3 Juin 2017 - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Tick Tock
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 150
✘ SURNOM : la Grimace
✘ AGE DU PERSO : environ 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2
✘ LIENS : Tic et Toc
[ancienne fiche : ]



MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 3 Juin 2017 - 0:24


Depuis que Tick Tock n'est plus aux Machines, ça va mieux. Il a toujours des tics et des tocs, il bouge beaucoup la nuit, mais ça va mieux. C'est sûrement grâce à Susuarana. Et aussi parce que quand Tick Tock a du se concentrer sur Dude, il s'est un peu oublié.
Mirka avait beaucoup aidé Dude, et pendant ce temps Tick Tock restait près d'elle. C'était curieux de voir la plus importante mère s'occuper de Dude, et Tick Tock était tenté de la toucher, la serrer, lui aussi. Il n'osait pas.
Après, Dude a dormi pendant des jours. Le premier jour, Tick Tock est resté avec Susuarana, puis l'Artifice est parti chasser des poulpes. Tick Tock a dormi avec Dude. Puis il est parti chasser le poulpe aussi. Tout allait mieux, loin des Machines. Tout allait mieux, avant l'autre BANG !


*


Où est Nasty, où est Nasty ?

Nasty est en capsule, Tick Tock. Ne reste pas dans le chemin.

Où est Wrath, où est Wrath ?

Wrath n'est pas là, Tick Tock. Bouge de là.

OU EST FRECKLES ?

Freckles est aux Machines. Dégage !!

Tick Tock est tout seul. Dans sa conque – il doit la garder toujours avec lui – il entend des cris, des bruits de métal et de fuite, des bruits effrayants. Et puis dans ce brouahaha, il entend la voix distinctive de Susuarana. Son coeur en toc bondit et lui brûle les os. Susuarana est dans les Machines et il a des problèmes. Peut-être qu'il va MOURIR.
Tick Tock a envie de pleurer et de courir, autour de lui, plein d'enfants s'agitent et l'insultent parce qu'ils ne bougent pas. Il a envie ! Mais c'est tro...

Tick Tock !

Ça vient de la conque.
Tick Tock l'empoigne maladroitement.

Crackeuss ?

Et Crackers lui dit l'abominable vérité : UNE BALEINE BLANCHE.
Tick Tock court jusqu'à la Surveillance.


*


Laisse-moi voir, commande Tick Tock de sa petite voix rauque.

Il enfouit son visage dans l'écran du périscope. Il le retire presque aussitôt.

ELLE EST GROSSE ! il hurle, mi excité mi terrifié.

L'ordinateur de bord grésille.

Les enfants ? Ici Duck. Il y a une fuite dans le couloir Est ! C'est celui vers la droite après l'escalier. Vous devez aller condamner les portes qui mènent aux étages du bas, sinon l'eau atteindra les Machines. Vous vous en sentez capables ?

Tick Tock jette un regard brillant à Crackers.

Tu es capable, toi ?


résumé:
 






Signa offerte par grand frère Sharpy. ♥
Tick Tock grimace en slateblue.
         

cadeau de grand frère Arrow:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Cyber
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 71
✘ SURNOM : Le Hacker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Welcome in the Deep Web

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 3 Juin 2017 - 16:20

Cyber s’était un peu déconnecté, ne s’occupant au final que de ce que Meteor disait, ou bien même ce que Heaven aussi radotait. Il n’avait peut-être même plus vraiment vu le temps passé. Ça le gonflait. Ça l’emmerdait d’avoir autant de gens dans un espace confiné en fait. Lui qui se croyait détendu par les multiples machins technologiques, et bien… Là, le problème restait le même que dans le monde ordinaire. Les humains. En plus, y en avaient qui venaient sûrement du Moyen-Âge.

Il prit la place du Court-Circuit lorsque celui-ci le lui demanda. Le choc qui suivit le fit pester avant de finir de se mettre en place. Il laissait volontiers Heaven se charger des communications, il ne se sentait pas de le faire. Il ne serait pas impartial.

Il devina un genre de mise au point avec quelques personnes. Cool, des gens en moins dans le Nautilus. Enfin, pour une durée temporaire. Il aura l’illusion de respirer un peu plus.

Cyber se concentrait pour gérer la trajectoire, au moins ce ne devrait pas être la pression qui les écraserait comme des petites merdes. Mais simplement l’eau qui éclaterait leurs poumons, du moins, si un putain de choc détruisait leur sous-marin.

Un peu plus tard, Meteor revint. Nickel.

Le Hacker reprit sa place initiale. Et s’occupa de prévenir Whistle, puis il ne put s’empêcher de regarder l’état de son ordinateur. Ça semblait aller, il était juste fermé.

Alors donc. Le temps roulait, sans doute. Restait que la situation agaçait l’Artisan, ça devenait pénible de gérer la machine aquatique dans cette foutue zone avec une foutue baleine. Et des Sirènes aussi d’ailleurs. Juste des genres de prédateurs qui kiffaient la chair humaine. Rien que ça. Il les surveillait du coin de l’œil pour le moment. Il voulait bien faire plaisir, enfin, suivre les autres pour en libérer. Mais ça ne voulait pas dire qu’il leur faisait confiance.

Et… d’un coup, il parvient même à entendre une connerie résonner dans les eaux.

Il se passa les mains sur le visage avant de reprendre sa concentration aux manœuvres, à garder les gens en vie. Surtout le Nautilus, bordel si ce machin se casse. D’un, ce serait la plus grosse perte de technologie. De deux, des gens allaient crever. Dans la pire des morts en plus.

- Mec… je serais capable de te condamner à une red room pour me forcer à entendre ce boucan gentillet.

Radota Cyber à l’encontre de la bande-son qui détruisait la musique agressive qu’il maintenait pour garder son calme.

Haters gonna hate.

Cyber gonna hate.

Doucement, il perdait patience, mais parce qu’il y avait Meteor. Il voulait bien rester calme. Et garder les gens en vie. Du moins, Meteor. Et peut-être Nasty, elle l’emmerde pas trop, ça le dérange pas trop qu’elle s’approche de l’ordi.

Ça fait pas beaucoup de monde.

- On va se trouver avec des Sirènes écrasées sur le part-brise s’il continue ce gamin, elles kiffent pas on dirait.

Monotone, comme si c’était évident. Toujours cet air suffisant, comme si évidemment... ils allaient foutre en l’air la mission de n’importe quelle manière. Les humains étaient comme ça, ils étaient bons qu’à foutre la merde. Preuve une : la dispute de l’autre jour. Preuve deux : une musique à coin en oubliant qu’on était accompagné « d’alliés aquatiques ».

Cyber réfléchissait tant bien que mal, pour tenter de prévoir les conneries à venir plutôt que les solutions.

- Meteor, faut vraiment pas qu’on les rende tarés. Les cétacés. Parce que là, la baleine, je la vois mal aller se faire échouer sur la terre. On est un peu coincé. Imagine qu’elle pète un câble, on est… en plein... sur son chemin. Faut pouvoir la gérer ou l’achever rapidos.

Selon le Hacker, parce qu’il ne croyait pas vraiment au hasard. Et il ne pensait pas qu’ils seraient capables de s’occuper d’éviter la rage d’une énorme baleine désorientée en plus du chemin risqué et de ne pas détruire le Nautilus.

Un main occupée à masser l’arrête du nez, il tentait de prévoir les autres problèmes qui viendraient en bonus en plus de l’actuel.

Aucune confiance en des gens, ou plutôt, en tout. Il commençait même à se dire qu’une des capsules pourrait très bien se prendre un coup de nageoire et se retrouvée explosée contre le post de pilotage du Nautilus. Et boum, plus personne pour conduire. Ni même de salle pour piloter d’ailleurs.

Qui que ce soit, Cyber partait du mauvais côté. Sauf pour Meteor peut-être.

Spoiler:
 






Spoiler:
 
can't hack this:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 731
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 3 Juin 2017 - 17:00

Il semblerait que… ça devenait de plus en plus compliqué. Pit ricanait parfois de les savoir s’entre-disputer. Et pourtant, il ne jouait pas. Là, c’était « lucide ».

Il ne réagissait pas trop à ce que Whistle et Pretty faisaient, enfin, ça le faisait marrer de temps en temps. Mais il ne réagissait pas plus que ça. Même pour le proposé, il se contenta bizarrement d’hausser les épaules.

Disant qu’il se souvenait de rien comme chanson.

Puis, de plus compliqué. Il fallait se concentrer, se détacher de ses croquis. Il était déjà en train de dessiner ce qu’il voulait faire avec le fameux cuir interdit. Mais ça, ça ne se voyait pas sur les dessins. On ne pouvait pas deviner la beauté du cuir humain.

Il ricana un peu à entendre la Mésange devenir un genre de coordinatrice.

Et la suite, après le choc, il fallut aller se réunir.

Un petit pilote leur exposa la situation. Il y avait aussi l’autre qui avait paniqué avant, Pit ricana encore. Mais pas de crise de rire, pas de sourire exagéré. Juste un vague sourire qui s’effaçait peu à peu.

Et, et, et, et… il descendit, suivit le mouvement pour atteindre les capsules. Celle où il allait piloter. Ça lui allait très bien que Scar commande, il voulait bien écouter le Rouge. C’était une très bonne carte dans le Jeu.

Alors on se balade dans un chaos aquatique, ça faisait un peu ricaner Pit. Il mourrait d’envie de faire n’importe quoi. Dans le Jeu, il l’aurait fait. Mais là… il n’avait pas toute la maîtrise.

Puis… il soupira fasse aux surnoms qu’il entendit.

- Pas validé côté fashion ça, t’inquiète Scar, tu restes celui à qui ça va le mieux.

Même pas un sourire pour accompagner les mots. Bizarrement. Enfin, un vague truc qui disparut vite.

Et, et, il s’arrêta le plus rapidement qu’il put face au but. Baleine ou cachalot ? Les baleines ça bouffaient pas que du plancton ? Le Chef des Raccommodeurs était vexé de se voir dans la même catégorie que du plancton pour le coup. Enfin, c’était normal. Il était hors du Jeu. Pauvre gamin qui devait ranger le Jeu.

Par contre, il ouvrit grand les yeux beaucoup trop verts quand une petite sirène marrante apparue. C’était drôle les deux tentacules.
Il pencha la tête sur le côté puis se tourna vers Scar lorsque la créature les fixa. Elle avait l'air de s'occuper du Rouge. C'était étrange.

Enfin, jusqu’à ce que du boucan se fit entendre.

Ça tirait.

- Bordel, ils ont tous leurs ragnagna pour tirer à tout le temps ?

Lorsque les tirs retentirent et la musique, Pit ne s’était pas empêché de pester. Lui qui préférait la ruse, et bien… c’était raté avec les autres.

- Scar, on dirait qu'elle t'aime bien et qu'elle veut pas qu'on fasse mal à sa copine baleine-folle. Enfin, à se mettre là on dirait. Je sais pas, je la trouve plus rassurant que les autres pantins qui font joujoux avec des trucs un peu dangereux dans cette situation précise. Tu sais, ceux qui sont sensés vouloir survivre comme nous.

Il tentait d’anticiper les nouveaux mouvements tortillés de douleurs et de folie de la baleine, pour éviter de finir en pièces.

- On va pas du tout crevé à cause d’erreurs de débutant, noooooooon.

Il ricana. Pit s’incluait dans les débutants, il n’était pas baleinier. Il ne savait pas comment on devait faire pour tuer une baleine sans finir en miettes. Ni même en calmer une devenue quatre fois pire à cause d’une musique zarb.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stealth
avatar

♣ Chef des éclaireurs ♣


✘ AVENTURES : 792
✘ SURNOM : L'Ardente
✘ AGE DU PERSO : Aux portes du bannissement...

✘ DISPO POUR RP ? : À voir en MP !
✘ LIENS : Une flamme dans la nuit, un sourire dans les ombres.

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Lun 5 Juin 2017 - 3:23




Secourir les Sirènes
Versunmondeoublié
Event





La capsule de Scar se positionne à vos côtés, une bonne équipe.

"Merde Stealth. Si tu voles mon nom de code, comment je suis censé m’appeler ? Mais on vous suit, il faut qu’on arrive à détourner son attention du Nautilus."

Tu ris, moqueuse mais également amusée, honnêtement, franchement. Ça faisait longtemps.
Vite remplacé par un jurons quand la baleine ouvre grand la bouche pour vous gober, vous et le Nautilus.
Pas même le temps de donner l'ordre de tirer : li fée est sur le coup et a déjà envoyé deux missiles en hurlant. Tu souris, devant sa fougue, une fée d'action c'est bon.
Tu remarques alors une sirène s'agiter devant la capsule de Scar avant d'entendre la mise en garde de Buster : tu ordonnes un replis immédiat, mais ce crétin ne vous en laisse pas le temps et se met à hurler des stupidités à un niveau sonore dangereux. Tu hurles et te bouches les oreilles de toutes tes forces, malheureusement les premières "notes" t'ont percé les tympans et tu sens comme une lance s'enfoncer dans ton cerveau.

"PUTAIN BUSTER !!!" tu hurles pendant qu'il continue de "chanter".

Un corps bleu tombe sur l'avant de votre capsule : une sirène victime de la bêtise de ton éclaireur. Tu jures une énième fois ; votre ligne de mire est totalement bouchée.

"Heaven, bouge cette sirène de là ! Faut qu'on soit capable de voir ce qui nous arrive dessus !" tu beugles, ne sachant pas si tu es entendue.



(C) MEI SUR APPLE SPRING - retouché par Gao & Cid



Résumé:
 








♥️ Stealth's Song ♥️

Composée, écrite, chantée par Peter Pan et Stealth

Stealth's Voice
Dessins d'avatar par Carne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seedy
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Camelote
✘ AGE DU PERSO : Entre 12 et 14ans

✘ DISPO POUR RP ? : 3/2 on va dire c'est bien déjà.
✘ LIENS : J'ai un nid de cigognes dans le
coeur

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Lun 5 Juin 2017 - 20:18

-
spoiler:
 

Six jours.
Ereinté, de gros cercles violacés ont creusés sous ses yeux, ses traits sont labourés par la fatigue.  Mais y’a la peur surtout, la peur qui fait pousser de grosses écailles d’eczéma de partout sur son corps. Puis avec toutes les brûlures qui éclaboussent sa peau comme des tâches de feu éteints, qui lui bouffent les doigts et l’intérieur des paumes, ça le tue de douleur putain.
Il fait de son mieux pour aider, prenant soin de contourner les conflits comme si l’on esquive des énormes flaques d’eau. Il est comme ça Seedy, beaucoup trop effrayé des confrontations, alors pour oublier les tensions qui le stressent, il se tue à la tâche comme un taré, se brûle, puis sa détermination s’assèche, comme si elle était pompée par le feu, il se sent mortellement triste, puis après il fait en sorte d’être oublié et  se perd dans les bras de sa discrétion.

Mais y’a bien pire, Seedy, y’a bien bien bien pire.

Ca a rugit et ça s’élève dans un souffle de milliers de milliards d’étoiles mortes dans les steppes des abîmes. Et y’a toute les murs de fers qui vibrent comme un tremblement de terre, Seedy tombe sous la violence du choc et sa joue rappe le sol. Son cœur s’affole, son cœur s’affole, son cœur s’affole.

Y’a toutes ses pensées qui fusent à vive allure et qui lui trouent le crâne. Il ose même pas demander ce qu’il se passe. La réponse lui fait trop peur.

L’angoisse de mourir le fait se relever quasiment instantanément, monté sur des élans de terreur. Il tente de trouver le regard de quelqu’un, de Freckless surtout, et de s’accrocher à ça – pour… pour… il sait même pas en fait.
Puis les ordres sont reçus.
Seedy envoie comme un dingue des poignées de cristaux dans les fours, il a trop peur et tant pis si les brûlures le dévorent tout entier. Il s'en fout, il veut juste vivre c'est tout.
Mais ça va pas suffire. Ca va pas assez vite bordel !! Il faut qu'il trouve une autre solution. Son cerveau panique, mais il essaie de se calmer mais c'est si dur de pouvoir bien réfléchir.
Son regard s'échoue sur un des autres fours.

—  Je.

Allez. Prends une respiration, ça va aller. Faut que tu te lances. Là t'as pas le choix si tu veux pas mourir.
Il sait pas si c'est une bonne idée.

—  Je-je-je pense pouvoir ré-ré-ré-parer l’autre four. Qu’il lance, il sait pas trop si c’est la peur qui le tient à la gorge qui le fait parler ou la force du désespoir.  Pourpourpour la vi-vitesse, en en récupé..pérer.

Il a toujours été doué de ses mains, et puis trafiquer, bricoler, c’est son truc à Seedy.
Et c’est à peu près la première fois qu’il parle depuis six jours.
Mais il sait même pas si les autres l’entendent à force de parler trop bas.
La proximité de la mort lui fait exploser la camisole de sa timidité – pour cette fois au moins, ça s’éparpille autour de lui en milles morceaux. Il regarde à nouveau les gens de la machine. Mais y’a un truc qui capte son attention. Une boule aux poils de feu s’agite dans tous les sens en poussant des cris de frayeur. Seedy sait pas trop quoi faire, il hésite, il sait pas si elle panique parce qu’elle est tout autant terrorisée que lui.

les bails:
 






le garçon qui crache des ouragans
Et si le ciel s'écroule, si les continents plongent, je te suivrai même jusque dans tes songes. Tu me trouveras toujours dans ton sillage, dans les lignes droites et les virages. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Steel
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 443
✘ SURNOM : Le Sans-Visage
✘ AGE DU PERSO : Vingtaine d'années

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours ♥
✘ LIENS : There is only one god, and his name is Death. And there is only one thing we say to Death : 'Not today'.

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Mar 6 Juin 2017 - 11:39




EVENT 5Secourir les Sirènes



Lorsque le calme était revenu dans le Nautilus - et autour de ce dernier dans l'Océan - le petit homme s'était senti rassuré. Tout allait bien se passer maintenant. Oh, Crackers était encore un petit peu malade et n'avait que très peu dormi à cause de ses quintes de toux, mais ça aussi, ça allait mieux. Il n'y avait plus de raison de s'inquiéter, il allait enfin retourner à la maison chez sa famille, et tout serait comme avant. C'était pour cela que le blondinet se devait d'être fort, et de continuer à faire son travail correctement. S'il donnait du sien, alors tout irait bien. Bien sûr, bien sûr, c'était toujours comme ça que ça se passait au pays de jamais. Tout allait toujours bien dans le meilleur des mondes. Qui croyez-vous avoir de la sorte ? Si quelque chose devait mal se passer alors, cela finira indéniablement par mal se finir. Ce fut ce que le livreur songea lorsque, après six levés de soleil, une énorme masse blanche fut visible dans son périscope.

L'instant d'après, tout se mit à trembler. BOUM.

Surprit par un tel choc - comme la plupart des membres de l'escouade - le garçon perdu ne put s'empêcher de tomber à la renverse. Sonné, le Sans-Visage mit de nombreuses secondes avant de reprendre ses esprits, tandis qu'autour de lui bon nombre de garçons perdus commençaient déjà à s'agiter en hurlant comme de beaux diables. Ils devaient chercher une solution pour régler ce problème, sans doute ; puis ils étaient terrifiés aussi, tout comme le blondinet. Mais qu'est-ce qui était en train de se passer ?

Les jambes tremblantes comme pas deux, le petit traitre se traina jusqu'à son périscope afin de revoir ce qui avait bien pu les attaquer. Et là, même avec sa vision floue, il ne put que voir cette immense baleine blanche leur faire face. Oh non, non, ce n'était pas bon ça, pas vrai ? Les baleines ne mangeaient pas les gens, mais elle, elle avait l'air vraiment pas gentille du tout. Et Crackers, lui, les choses trop grandes et trop sauvages, il n'aimait pas ça du tout. Allaient-ils mourir ? Non, non, ce n'était pas possible. Ils devaient arriver dans le monde ordinaire, c'était obligé ! Il fallait faire quelque chose.. mais quoi ? Tout le monde criait de partout, et tout le monde s'agitait ; à tel point que le livreur se retrouva tout seul à son post. Génial. Il n'y avait rien de plus angoissant que ça.

Les mains moites de terreur, le Sans-Visage n'attendit pas alors pour attraper son conque.. et appeler à l'aide.

« T.. T.. Tick Tock !
- Crackeuss ?
- Y-Y-Y a.. u.. une b-baleine blanche ! E-Elle nous a-a-attaque ! »

Suite à cet appel plein de bégaiements, la Grimace ne tarda pas à pointer le bout de son nez ; heureusement pour son cadet en proie à une terreur sans nom. Qu'est-ce qu'il serait devenu sans lui ? Sans doute aurait-il cédé à la panique ; surtout avec ces fuites, ces cris en tout genre et cet allumé qui beuglait une drôle de chanson dans tout le navire. Ah ! Dire qu'il y a peu de temps encore, Crackers craignait le récolteur comme la peste - faut dire qu'il avait quand même tenté de lui arracher son masque - mais il fallait croire que la peur liait les hommes. Ou tout du moins, les enfants.

« Laisse-moi voir, lança l'enfant en arrivant dans la salle de Surveillance avant de regarder dans le périscope. ELLE EST GROSSE ! »

La gorge nouée, le livreur se contenta alors de hocher la tête. Bien sûr qu'elle était grosse, assez grosse pour tous les tuer ou les dévorer d'un seul coup de dents. Voire les deux à la fois. A moins qu'elle ne veuille juste les écraser ou jouer avec eux comme un chat ferait avec une pauvre petite souris. Brrrr, non, non, non. Il ne fallait pas penser à ce genre de choses ; Crackers avait déjà un mal fou à respirer et ne pouvait s'empêcher de tousser de temps à autres ; mieux valait pas que cela n'empire. Dommage pour lui, l'appel de Dusk lui fit manquer plus d'une respiration.

Le cœur battant encore plus la chamade, le blondinet lança un regard paniqué à son camarade. Eux, aller stopper une fuite ? Non, non, ce n'était pas une bonne idée. Mais est-ce que quelqu'un d'autre pouvait le faire ? Sans doute pas.

« Tu es capable, toi ?
- N-Non.. M-M-Mais f-faut le faire. N-Non ? »

Ils n'avaient pas le choix : c'était ça, ou la Salle des Machines allait finir par prendre l'eau et ça.. c'était la mort assurée. Il fallait donc réagir et vite, avant que tout espoir soit réduit à néant. Crackers allait rentrer à la maison, ce n'était pas maintenant qu'il allait mourir. Il se le refusait.

« O-On y va en-ensembles ? »

Ensembles, c'était bien moins effrayant que tout seul.


© Jawilsia sur Never Utopia



Résumé:
 






« Si tu ne tiens pas tes promesses,
le Dragon te trouvera,
le Pied-Beau te tranchera les pieds
et tu ne pourras plus jamais te sauver...
»
- Kit Skelton



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niutellat.deviantart.com
Tick Tock
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 150
✘ SURNOM : la Grimace
✘ AGE DU PERSO : environ 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2
✘ LIENS : Tic et Toc
[ancienne fiche : ]



MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Mar 6 Juin 2017 - 18:07


Tick Tock pose un drôle de regard sur Crackers. Il décortique lentement son visage, les mains toujours posées sur le périscope. Quelque chose poisse sur Crackers. Quelque chose le recouvre tout à fait, comme un habit, une combinaison. Tick Tock sait ce que c'est, au fond de lui. C'est la Peur.

O-On y va en-ensembles ?

Crackers a piqué toutes les réserves de peur. Tick Tock n'a plus le droit, lui.

Ouais ! ON EST DES GUERRIERS !

Il a gueulé.


*

Après avoir fait un passage dans la cuisine pour prendre des armures (Crackers a un heaume passeoire et Tick Tock un heaume casserole) ils suivent les indications de Duck. Au bout d'un moment, c'est plus la peine, car leur pieds pataugent dans l'eau.

La fuite va jusqu'au bout du couloir. Viens !

Il prend le poignet de Crackers et l'entraine avec lui. En trente secondes, leurs chaussures sont trempées. Les façades sont perforées de trous d'où jaillissent des gerbes d'eau. Ils s'en prennent de toutes les côtés, c'est comme des tirs de pistolet mouillés. Tick Tock ne court pas très vite, à cause de son coeur, du poids de son coeur.


DANG !!!!!!


La baleine vient de rentrer dans le Nautilus, encore.
Tick Tock crie, dérape, tombe sur les fesses, et son corps cabossé se met à glisser jusqu'au fond du couloir. Et au fond du couloir, il y a la porte blindée qu'ils sont censés fermer. Elle est grande ouverte. Il fonce droit dessus, il essaye de s'accrocher à quelque chose, mais y a rien que de l'eau, rien que de l'eau !!!

CRACKEEEEEEEEEUUUUUUUSSSS ! il plhurle comme Larme lui a appris.



résumé:
 







Signa offerte par grand frère Sharpy. ♥
Tick Tock grimace en slateblue.
         

cadeau de grand frère Arrow:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1332
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Mar 6 Juin 2017 - 18:57

Le Nautilus prend des allures de base assiégée. Tout le monde court, hurle dans les conques. Une alarme résonne dans les couloirs. Après des jours de tranquillité relative, c’est la panique qui reprend, comme le troisième jour, mais en pire. Freckles traverse les couloirs, de la salles des cartes jusqu’à celle des machines, et sur le chemin, remet une à une les protections, les gants, les lunettes qui sont maintenant presque comme une deuxième peau.

La réunion se rejoue en boucle dans sa tête.
Il déteste que Meteor aie parlé des chefs aguerris et que tous les autres chefs du Nautilus aient fini dans une capsule, et pas lui. Il se déteste de détester Meteor juste pour ça, alors que c’est pas de sa faute, que son initiative est peut-être leur seule chance de survivre, et il se déteste de ne pas y croire, déteste le truc dans ses tripes qui lui répète en continu qu’ils vont crever, déteste que sa seule consolation soit qu’ils meurent tous ensemble.
Quelqu’un manque de lui rentrer dedans parce qu’il ne regarde pas où il va. Il croise son regard empli de panique, se force à redescendre et respire par le nez.

Quand il arrive aux machines c’est encore pire que d’habitude. Ca brûle, ça fume, ça siffle. Y a tellement de fuites qu’il entend que ça. Tick Tock est plus là depuis l’incident ; il doit traîner avec Crackers, quelque part. Tant mieux, c’est pas un jour idéal pour faire du babysitting. Mais ça l’emmerde que Wrath aie été tiré au sort. Freckles ne voit pas comment ils vont réussir à faire tourner tout ça, avec deux personnes et un four en moins, avec trop peu de carburant, la salle qui prend l’eau, et une putain de baleine géante qui leur rentre dedans.

« Eh, Seedy », il appelle d’une voix un peu étranglée.

C’est la première personne qu’il voit en arrivant. L’artisan a le visage encore plus défoncé que d’habitude, il balance des cristaux dans un four. Le regard de Freckles balaye les caisses derrière eux, en essayant d’estimer la quantité de carburant qu’il leur reste (trop peu), et tombe sur Susuarana qui pète un cable dans un coin. Il fronce les sourcils, tentant de comprendre les gesticulations de l’artifice, et ne capte pas tout de suite que Seedy lui parle.

Je-je-je pense pouvoir ré-ré-ré-parer l’autre four.
Quoi ?

Mais l’information percute, et il attend même pas d’attendre la fin de sa phrase pour vriller. La fumée lui bloque tellement la gorge que parler fort lui fait mal.

« Vas-y fais le ! Fais le putain, tu pouvais pas dire ça plus tôt ! »

Peut-être qu’il l’a dit. Peut-être qu’il l’a dit et que personne l’écoutait.

« Demande de l’aide à qui tu veux, mais répare ce truc. »

Il s'est radouci. Gueuler sur Seedy ça soulage en rien, ça lui fait juste se sentir encore plus mal. Il a envie de vomir et d’être ailleurs alors qu’il vient d’arriver. Au fond ça lui enlève un poids de savoir que l’artisan peut arranger les choses, un peu. Il faudrait qu’il appelle les pilotes pour les prévenir. Il faudrait. Mais il se rappelle de Susuarana : il se dirige vers le fond de la salle pour le rejoindre. Avant qu’il y arrive, BANG, un nouveau choc ébranle le Nautilus, plusieurs caisses basculent autour de lui, et lui, qui n’a rien à quoi se rattraper, se casse la gueule.

« Putain ! »

(Depuis le départ de Tick Tock, il ne se réfrène plus du tout sur les gros mots.)

Il s’est niqué les genoux et cogné le front contre le coin d’une caisse. Il sent que ça saigne, mais il y a pire : la flaque d’eau dans laquelle il trempe. Un truc a sauté dans le mur, le métal gémit. S’ils laissent ça comme ça, ce sera pire. Freckles bloque l’image qui lui arrive, de la salle des machines inondée qui entraîne le sous-marin par le fond. Les autres s’occupent du four, du moins il l’espère, il faut qu’il se reprenne, ramasse un outil et gère ça comme un grand.
Son regard se pose sur un seau, que l’éclaireur de l’autre jour a laissé dans un coin. Son regard s’illumine, il le désigne à Susuarana.

« Là bas, ce truc sert à boucher les fuites. »

Et en attendant, il respire, agenouillé près de la fuite, dans l’eau qui monte, et maladroitement tente de remettre ensemble les pièces manquantes.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susuarana
avatar

☽ Artifice ☾


✘ AVENTURES : 56
✘ SURNOM : Le Taquin
✘ AGE DU PERSO : Jeune

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Fiche
Liens

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Jeu 8 Juin 2017 - 9:09

Susuarana émit un couinement soulagé lorsque le garçon roux de la dernière fois lui indiqua la marche à suivre. Un nouveau choc venait de se produire et le petit animal commençait sérieusement à paniquer.
Sans perdre une seconde, l'artifice sautilla en direction du sceau, agité comme jamais. Celui-ci contenait un genre de pâte ductile à la couleur indéfinissable et dont l'odeur évoquait le métal fondu. Sans plus s'encombrer de détail, le Taquin s'en empara, pour revenir ensuite vers Freckles.
« Fuli-kass. Dit-il, avant de désignant le sceau. Lo !
L'eau s'infiltrait, en effet, à une vitesse inquiétante. Les gens avaient mis du temps à venir s'occuper des dégâts en salle des machines. Résultat, une grande flaque s'était formée et les fours risquaient de se voir endommager par le sel et la différence brutale de température. Asperger d'eau froide une surface de chaude faisait effectivement courir le risque d'une contraction brutale du métal et la mise hors service de tout le matériel. C'était d'ailleurs pour cette raison que l'on n'éteignait jamais une forge, par exemple.
« Susu ana lo, Fuli-kass.
Rassura l'animal, brandissant une truelle. Sans plus attendre, il badigeonna la fuite de l'étrange ciment, après que le rivet fut remis en place. Au contact de l'eau, la matière se mit à gonfler de sorte à immiscer chaque interstice. Puis, l'instant d'après, elle durcit. L'eau ne coulait plus. Il ne restait que la surface du Nautilus et cette étrange verrue compacte en pansement. Susuarana applaudit des deux mains.
« Goova ! Ouh ! Ouh !
Le petit animal s'en alla ensuite chercher tout le tissus et autre serpillière disponible dans la zone. Après quoi il s'empressa d'éponger la flaque autant que faire se peut. Lui même avait déjà connu les aléas d'un crâne de mastodonte inondé. Il savait que l'eau abîmait tout, à la longue, et qu'on ne devait pas la laisser envahir sa maison.
C'est à ce moment là que l'animal réalisa que l'eau ne se laissait pas absorber. Grâce à l'expérience accumulée, le Taquin comprit que cela signifiait qu'il y avait une autre fuite. Il s'empressa donc de partir en quête de la voie d'eau, l’œil vif et les oreilles tendues. Pour se donner un peu de hauteur, il bondit sur un tuyau, au plafond. Et à défaut de voie d'eau, le rouquin aperçut autre chose.
« Dood !
S’exclama-t-il en pointant du doigt la petite masse derrière une machine. Aucun doute n'était possible, c'était bien le garçon perdu de l'autre jour. Il était caché, tout tremblant comme la dernière fois. L'artifice se laissa tomber de son perchoir pour le rejoindre.
« Dood ! Dit-il d'un ton inquiet. Alo ! Lo !
Il tira sur la manche de son vêtement, pour l'inviter à sortir de sa cachette. L'endroit n'était pas sûr : il ne pouvait pas rester là. En plus, leurs pieds commençaient à prendre l'eau...

Résumé (Freckles et Dude):
 









Dernière édition par Susuarana le Lun 12 Juin 2017 - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plum
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 126
✘ SURNOM : le Pudding
✘ AGE DU PERSO : 13 ans mais en parait 10

✘ LIENS : ♣️ Qu'est-ce que le Plum Pudding ?
♣️ Recette du Plum Pudding
♣️Prunes

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Ven 9 Juin 2017 - 17:47

Plum n'avait pas tout compris. Happée par les profondeurs, elle se souvenait avoir l'envie de pleurer et de lâcher prise. De rejoindre les autres et se dissoudre dans la pluie. Et puis une étoile filante laiteuse était venue à sa rescousse, l'abandonnant presque aussitôt sur la coque du Nautilus. Plum s'était rappelée des femmes fortes qui lui servaient d'exemple dans le quotidien de son éternité : Curve, Mamax et Lacerate. L'une d'elle aurait-elle claqué des genoux face à l'adversité ? Jamais !
Forte de cette idée, elle était remontée à bord. Le sous-marin avait repris voilure. Mais lorsqu'elle se proposa pour sortir à nouveau en scaphandre, on lui imposa un ferme refus.

***


Une baleine. Énorme et agressive.
Et Plum, demeurait là, avec sa ceinture d'outils, son chasse-fumerolles à pinces en bandoulière et ses joues collées au hublot. Le monde bascula et elle se retrouva les fesse dans la flotte, le dos dans les tuyaux. Une voix la fit sursauter faisant vibrer toute la carlingue du navire.

-GHOSTBUSTERS !

Elle constata avec une horreur qui lui broya l'estomac que la mer s'engouffrait à gros goulot, par de multiples fissures au dessus d'elle. Elle allait se noyer si elle ne colmatait pas immédiatement la brèche. Son corps refusait de bouger, se rappelant la vilaine petite voix : "Tu devrais renoncer, ça ne sert à rien de se battre pour la vie. La vie est dure, méchante"

- If there's something weird
and it don't look good
Who ya gonna call? ♫


Elle frémit devant ce chant titanesque aux accents guerriers et qui lui conféra brusquement assez de fermeté pour vaincre son immobilisme. De l'eau jusqu’au ras des bottes, elle s'accrocha aux parois du couloir pour remonter le boyaux de métal penché. Alors qu'elle approchait d'une porte ouverte, la main fermement agrippée à la manivelle d'ouverture , elle entendit un grand bruit de glissade et un : "CRACKEEEEEEEEEUUUUUUUSSSS ! " tonitruant.
Un gamin dérapait jusqu’à elle à une vitesse folle. N'écoutant que son courage, elle tendit le bras pour faire barrage et parvint à l'attraper au vol. Leurs poids conjugués tirait sur ses muscles, lui arrachant un grognement de douleur. Elle serra les dents, bandant volonté et biceps.

- Accroche-toi à mes épaules ! hurla-t-elle au perdu.

Elle comptait bien remonter la pente, au sens propre comme au figuré.

Résumé (pour Tick Tock et Crackers):
 







NNL Awards:
 
Just pick up your shoes and go
What are we waiting for?
Today is the best we have!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 244
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Ven 9 Juin 2017 - 18:26



La merde. La merde. La merde. La merde. La merde.

C'est tout ce qui tourne en boucle dans la caboche de Nasty alors qu'elle s'agite aux fourneaux. Elle avait pourtant réussi à trouver ses marques depuis la crise de Tick Tock. Elle se montrait "presque" agréable avec ses collègues de galère. Usant de Pretty comme mule à sa place pour convoyer l'eau, elle s'était concentrée sur la répartition du carburant déployant de strésors d'ingéniosité pour rationner leur combustible et composer avec un four en moins. Elle s'était concertée en calculs et en expertise chiffrée avec son hacker préféré. L'ordinateur de Cyber générait des algorithmes prodigieux, autant que ça serve. Rassurée sur leur capacité à tenir le reste de la traversée, elle s'était remise au turbin, soutien discret de Freckles quand il avait le dos tourné - Qu'il ait pas la joie de constater qu'elle était capable d'être fiable.
Deux jours de répit c'était trop pour Murphy et ses lois à la con. Il fallait qu'un sale truc leur tombe sur le coin de la mouille.

J'veux pas crever. J'veux pas crever. J'veux pas crever.

-— Brûlez tout le carburant que vous pouvez les gars !! Ce truc va nous chopper si on se grouille pas !

Elle attrape la conque et hurle presque.

- Tu déconnes, Bro ! On aura jamais assez de cristaux pour arriver à Londres si on gaspille tout maintenant !!!!
-— Et faites dire à tous ceux qui foutent rien qu'ils aillent vite colmater les fuites dans le couloir Est, je répète, le COULOIR EST. Terminé.
- Chier !

Dans un geste d'humeur, elle jette la conque contre le mur. Les jointures se fendillent au niveau de la collision et l'eau salée lui asperge le visage. Son maquillage dégouline alors qu'elle tente de boucher le trou avec ses mains.

- AAAARGH !!! AAAH ! FUITE !!! LA PÂTE A COLMATER !!! BO... PFFF.. BORDEL !

Deuxième source de fuite... identifiée.

Résumé pour Meteor, Cyber et la salle des machines:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant

 Sujets similaires

-
» [ Event : rp ] Combat d'arène (clandestin)
» [EVENT JCJ RP OUVERT] : Vendredi 4 décembre. début 21h20
» [Event Horde]L'operation Agonie
» [Projet- Event pré 4.0.3] La vérité sur ...
» [Event Jdr JcJ] L'Attaque du Donjon de Hurlevent !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ailleurs :: Le Monde Ordinaire-