Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
Cyber
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 70
✘ SURNOM : Le Hacker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Welcome in the Deep Web

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 2 Juil 2017 - 13:18

Spoiler:
 


Enfin. Le monde moderne. Peter avait dit qu’ils reviendraient, Cyber avait envie de dire que non. Il se ne reviendrait pas. Mais… pour le moment, là n’était pas la question. Il avait soigneusement pris un sac à dos, pour y glisser son ordinateur et ses chargeurs. Evidemment.

Large sourire. Cyber se sent en forme, il est à la maison. Enfin, pas le bon continent, mais internet est là. Même si ses applications ont trop de mises à jour pour pouvoir causer à ses anciens potes, au moins, il pourrait surveiller google map. Parce que les autres moyenâgeux, il a jamais eu confiance.

Les yeux figés sur l’écran et sur les vitrines d’électronique, il suivait les gens. Il mourrait d’envie de faire un petit tour, un de ces sales tours. Il avait du réseau, alleeeez, juste quelques billets. Ou juste s’amuser un peu.

Le Hacker voulait profiter de cette mode de tout faire à distance, vous savez… ces cartes de crédit qui utilisent des ondes. Si facile.

Enfin bref, l’argent ne servirait à rien ici. Là, il était question de surveiller leur position sur le GPS.

Il ne disait rien, il ne fallait pas bousculer les gens. Dans le lot, il n’y en avait que deux ou trois qu’il aurait accepté pour une opération hack. Donc bon, avec cette donnée, il ne voulait pas enflammer les esprits trop faibles pour ne pas agir avec de l’émotion en plus.

Cyber, un Artisan médisant.

Là, il se sentait si bien. Même si les gens, la foule, lui tapait déjà sur le système. Alors qu’ils n’en croisaient pas tant que ça.

- J’espère qu’on pourra jouer un peu avec les circuits informatiques du musée.

Ça faisait si longtemps qu’il voulait rejouer un peu, il avait pu programmé deux ou trois nouveau trucs. Mais impossible de les tester. Puisqu’il n’y avait pas de réseau sur l’Île.

Le Hacker était tout heureux, avec tous ces réseaux wifi public. Oui, parce que depuis le temps, son abonnement avait été résilié… Donc, il mangeait les wifi qui passaient par là. Ceux qui n’étaient pas assez bien protégés.

C’était pour ça qu’il avait dû s’arrêté rapidement, le temps d’activer son programme pour décoder. C’était pour ça qu’il était arrivé un peu essoufflé dans le groupe. Le retard. Mais maintenant, ça allait bien. Même si quelques lacunes se faisaient sentir au niveau d’internet. Le GPS n’avait pas la grande précision, mais le rassurait pour les directions. Au moins.

Les humains, ça craignait trop pour avoir confiance en eux. Selon l’Artisan. Y en a que quelques uns qu’il aimait bien.

La nuque pliée sur la lumière divine du 21e siècle, il avançait comme un zombie. Quelle jolie flèche lui montrant qu’il se trouvait bel et bien dans la ville de Londres, dans le monde ordinaire.

Spoiler:
 






Spoiler:
 
can't hack this:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buster
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 47
✘ SURNOM : L'Expert
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Envoie-moi un MP, pepito
✘ LIENS : Remember kids, the only difference between Science and screwing around is writing it down.

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 2 Juil 2017 - 15:57

Spoiler:
 

Cet air.
Cet air normal.
Il lui pèse sur ses poumons, alourdit ses jambes et restreint ses inspirations. Lui qui espérait respirer l'air pollué de Londres avec une certaine excitation, le voilà servi. Il est rouge écrevisse, comme s'il manquait d'oxygène. Cette atmosphère fait renaître toutes ses anciennes douleurs sous la forme de fourmillements désagréables, son mal au ventre lorsqu'il a vomi, celle à la machoire lorsqu'il s'est pris le poing de Meteor, celle à l'arrière du crâne lorsque Stealth l'a gentiment réprimandé, celle aux yeux lorsque Peter l'a fixé, sans doute persuadé qu'il se serait enfui s'il avait été avec ses frères.
Il a l'impression d'être sous l'océan.

Mais il ne s'inquiète pas : il doit s'agir d'une acclimatation, entre air imaginaire et air réel. Un phénomène qu'il devra décrire plus tard. S'il en a l'occasion. N'ayant guère envie d'accompagner les sirènes qui, certaines étant pratiquement nues, risquent d'attirer encore plus l'attention que les simples perdus, ainsi que Stealth et Meteor, qui risquent encore davantage de contester son avis, il se met à suivre Freckles, un chef qu'il voit, peut-être à tort, comme un dirigeant toujours prêt à écouter son opinion.

Surtout qu'à présent, on est dans son monde. Celui qu'il connaît. Ici, plus de baleines creuses, plus de fées, plus de gosses qui volent, plus de fantômes. C'est réel, réel et réel. Plus de conneries. Il ne se sent pas tout à fait comme un poisson dans l'eau, mais ça ne saurait tarder, qu'il pense.

La ville est différente. Les voitures, les vêtements dans les vitrines, les bâtiments, sont différents. Tout lui paraît plus lisse, vaguement étranger, mais avec tout de même une certaine familiarité, comme si le monde avait subi un immense chantier pendant son absence, en plus d'un très mauvais choix de climatisation. C'est ainsi qu'il reste à la fois curieux et nauséeux, les bras croisés autour de la taille, devant la station service, pendant que tout le monde se démène pour trouver du carburant, allant jusqu'à braquer la supérette. En s'approchant distraitement de cette dernière, il entend Pit demander :

- Juste une question, j’suis pas en machine donc je sais pas, mais vous voulez du plomb, sans-plomb, diesel ou un autre machin ? Quelque chose qui va pas nous faire exploser.  

L'Expert constate le bordel : le corps assommé du caissier, les petits pillages à droite à gauche, les Perdus qui discutent, tendus. Il soupire.

- Hey, sinon.

Il passe à côté d'eux, en leur jetant des coups d'yeux pour les inviter à le suivre. Ses pas traînants le dirigent vers un coin du magasin, où sont entreposés une vingtaine de gros sacs. Du charbon de bois.

- Le liquide, c'est pas terrible dans un four, et ça brûle pas longtemps. Le charbon, c'est fait pour durer, me semble.

Sa main approche un sac et essuie une portion de la fine poussière qui l'assombrit.

- Enfin, après, moi je veux bien prendre de l'essence, mais à vu de pif, ça a l'air beaucoup moins safe. On a toujours utilisé du solide jusqu'à présent. Mais si vous voulez vraiment prendre de l'essence, faudrait aussi prendre du charbon, au cas où ça marcherait pas.

Il est plus calme, moins dirigiste. Son avis est exposé avec plus d'ouverture. Sa taloche a l'air de l'avoir calmé.

Spoiler:
 






WANTED : Je suis à la recherche de mon Petit Frère !

Buster analyse en #e9e9e9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 373
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

Chante et délire en lightpink ~

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 2 Juil 2017 - 21:30

HRP:
 

Ouah, ils étaient finalement arrivés. Tous les passagers du Nautilus furent d'abord appelés par le Gratin, puis lorsqu'ils purent enfin sortir, ce fut un dépaysagement total, alors que peu de choses avaient changé.
C'était incroyable, Heaven n'en revenait pas ses yeux. Elle revenait à la maison ! Bon, certes, son ressenti n'était pas aussi "horrible" qu'elle l'avait imaginé. Le fait d'aller à Londres autrement que pour aller étudier ou revoir sa famille, ça lui allait !
Ce fut donc avec un entrain tout nouveau, toute belle toute propre, avec une nouvelle veste, que la jeune fille était sortie à son tour du sous-marin, s'exclamant au passage :

- Houu, la bonne migraine que je vais avoir à cause de l'odeur ambiante ! Putain...

Elle avait fini par pester tout bas. Le simple fait de respirer lui donnait déja mal à la tête, et elle eut une remontée acide qu'elle se garda bien de laisser aller. Non mais, ce n'était pas du tout classe, de faire ça. Et puis, ça pique la gorge. Enfin, passons.
On pouvait dire qu'il y avait plus important, comme par exemple le fait que le Tyran miniature daigne sortir de son trou -tiens, il était là, c'est vrai- et qu'il ait lancé à chacun un semblant de regard qui tue, en leur disant qu'il les attendrait, qu'ils reviendraient.

- Avec un chat en plus, ça compte ?

Avait alors lancé l'adolescente sur un ton quelques peu moqueur. Pourtant, la détermination pouvait se voir dans ses prunelles. Ils libéreraient les Sirènes, et elle, elle récupérera Cheshire. C'était sûr et certain, elle ne partirait pas sans son petit chat.

Sur cette décision, la Mésange avait choisi de rejoindre le groupe du Musée. Non pas parce qu'il y avait Ore-sama dans l'autre groupe, mais, justement par souci d'itinéraire. Elle savait que ce qu'elle cherchait était quelque part, mais pas dans cette parcelle de la ville.
Et, jetant un œil sur le téléphone d'un Artisan qui était lui aussi parti pour le Musée, elle eut une vue d'ensemble de la ville. Ils avaient un long chemin à parcourir, et peut être qu'elle pourrait trouver ce qu'elle cherchait, sur ledit chemin. Grâce à un flash, peut être. Il fallait que ça arrive.
Elle le connaissait, en plus, ce Musée, pour y être allée plusieurs fois auparavant. Pourvu qu'il n'y ait pas de casse, d'ailleurs... Et justement, de ce musée, Heaven se rappelait d'une chose, une seule et unique : les momies. Elle adorait la partie consacrée à la civilisation Égyptienne. Il ne lui restait vraiment plus beaucoup de souvenirs...

Le groupe marchait donc, guidé par les Fées et accompagné par les Sirènes (Dieu, qu'ils devaient avoir l'air louches), sillonant les rues de la capitale Britannique. Heaven, un peu tendue, regardait chaque rue avec attention, comme si la carte de la ville venait de nouveau s'implanter dans sa tête. Elle était même presque certaine de ne pas connaître certaines rues qu'ils empruntèrent.
Elle semblait aussi avoir un mouvement de recul à chaque fois que son regard se posait malencontreusement sur une femme aux cheveux bruns et habillée en rouge, comme si elle se souvenait d'une telle figure. L'Ombre Rouge était rouge, après tout. Cette vision lui donnait la boule au ventre, comme si ces femmes, ce tupe de femme, avait quelque chose de mauvais. Mais elle ne savait pas en quoi.

La jeune fille commençait à s'impatienter. Fatiguée de marcher, fatiguée de regarder dans chaque coin pour voir si elle ne se rappelait pas d'une chose, d'une information clé qui aurait pu lui indiquer un chemin qu'elle seule devrait suivre, elle en devenait frustrée, plongeant les ongles dans les paumes de ses mains.
Pourtant, alors qu'ils s'engoufraient dans une rue sombre, bordée de genres d'immeubles collés les uns aux autres, elle s'arrêta net devant un chat brun qui passait. Puis, un genre de chat crème amoché, avec une oreille en moins. Il y eut des miaulements proches, un peu comme si c'était un coin fréquenté par les félins des villes.

- La rue des chats...

Sussura Heaven, qui se laissa rattraper par ceux traînant la patte à la fin du groupe. Elle avançait lentement, très lentement, semblant réaliser que cette rue, bien que semblable aux autres, lui était plus familière. Il y régnait une odeur de pisse de chat étant donné ses habitants quadrupèdes, dont les noms refaisaient surface au fur et à mesure qu'elle les regardait. Isis, Caramel, Miss.
C'était un peu glauque, l'odeur était infecte, mais c'est ce qui faisait que c'était sa rue.

Elle aurait pu passer devant le bâtiment qui abritait l'appartement de son père un milliard de fois, elle ne l'aurait pas reconnu. Ils étaient tous semblables. Mais, cette fois, juste cette fois-là, par un pur coup de chance, juste quand elle passait, un indice lui permit de savoir que c'était de cette bâtisse qu'elle sortait tous les matins sauf le week end pour aller à l'école.
Cet indice, c'était un chat : tricolore blanc noir et brun-roux, un peu plus long que la normale et avec des petites pattes. Ledit chat s'affairait à sa toilette, plus concentré par cela que par l'étrange groupe qui passait devant lui. Il ne relève la tête que lorsqu'il se fait apostropher d'un "pss psst" familier.
La jeune fille s'était accroupie non loin de lui, en plein milieu du passage, et lui tendait maintenant la main. Il n'y avait aucun doute possible, elle était arrivée à son but : c'était son petit chat.

- Pss pss pss pss psst. Cheshire ! Allez, viens !

Le matou hésite, se demandant ce qu'il se passe. Il regarde la fille, la main qu'elle lui tend. Et, avec un genre de bruit, un "mrrr" étrange, il se lève, et trottine gentiment vers elle, reniflant sa main. Elle tremblait d'excitation, à cause de la joie qu'elle ressentait. C'était comme si un rêve devenait réalité. Son petit chat, qu'elle n'avait pas revu depuis ce qui lui selblait être une éternité, ici, devant elle.
Après une caresse, elle se relève, la boule de poils se frottant à ses jambes. Prudemment, Heaven passe ses mains derrière ses pattes avant afin de le soulever, sentant son petit cœur de minou. Quel délice de pouvoir porter son chat à nouveau ! Celui-ci s'accroche à son épaule; il avait l'habitude de s'installer ainsi. Et le voilà qui ronronnait, pour le plus grand bonheur de sa maîtresse, qui ne put retenir quelques larmes de bonheur.

- Viens avec moi ! Tu vas voir, on va rester ensembles, maintenant.

Lui avait-elle murmuré avant de se hâter afin de rejoindre les autres.
La marche continua, et l'adolescente trouvait à présent le temps moins long, plus omnibulée par son Munchkin que par quoi que ce soit d'autre. Et, une fois qu'ils furent arrivés aux alentours du British Museum, Heaven lança :

- S'il y a besoin d'une quelconque diversion ou ce genre de chose, je peux m'en charger grâce à mon chat, vous verrez !

L'intéressé ne paraissait pas trop d'accord, les oreilles en arrière et les yeux bien noirs. Le pauvre minou ne savait pas dansquoi sa maîtresse l'avait entraîné... Et Heaven quant à elle espérait que tout cela se finisse bien vite !


En bref:
 








Merci !
- Joy
- Lou : 1, 2, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susuarana
avatar

☽ Artifice ☾


✘ AVENTURES : 40
✘ SURNOM : Le Taquin
✘ AGE DU PERSO : Jeune

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Fiche
Liens

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 2 Juil 2017 - 22:03

Les heures précédant l'arrivée du Nautilus au port de Londres furent très pénibles pour Susuarana, qui se remettait à peine de ses émotions. Il lui avait fallu près d'une heure entière pour retrouver ses esprits. Les images qui lui restaient de cette épisode s'apparentaient désormais à des bribes inconsistantes, des éclats de lumière flou, des bruits.
Mais il allait bien maintenant... à peu près. Sa tête le faisait cependant atrocement souffrir et il y avait fort à parier pour qu'une ou deux de ses côtes se soit fêlée à la suite du choc, car respirer lui était très pénible.
Pâteux, fatigué, il demeurait agrippé à Dude, comme un koala à son eucalyptus. Ses oreilles étaient basses, sa mine triste. Il n'y avait que son nouveau compagnon de route pour le rassurer. Lui qui s'était bien occupé de lui, au moment de sombrer dans l'inconscience. Il ne l'avait pas laissé tomber, le Chevalier. C'était important : ça comptait. Et c'était pour cela qu'il ne le lâchait plus désormais.

Lorsque le sas s'ouvrit enfin sur la capitale, l'artifice fut saisit d'un nouveau sentiment de malaise. L'air sentait atrocement. C'était comme s'il ne parvenait pas à le respirer. Aussitôt, sa tête de créature imaginaire se mit à tourner, au point qu'il manqua de tomber du dos de son compagnon à plusieurs reprises. Mais il tint bon, envers et contre tout. Une chance, d'ailleurs, que Dude ait été la, car il n'aurait jamais réussi à faire un pas tout seul. Il était trop faible et cet air étrange n'arrangeait rien.

L'heure de l'action venait de sonner, toutefois. Susuarana n'écouta qu'à demi les instructions données à l'assemblée. Il n'était pas à même de les comprendre, de toute façon. C'était trop compliqué.
Alors, il resta bien ancré sur le dos de Dude, décidé à l'accompagner jusqu'au bout. Et là où le Chevalier irait, il irait aussi. C'était comme ça, c'était dit.

Spoiler:
 







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dude
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 224
✘ SURNOM : Le Chevalier
✘ AGE DU PERSO : 11 ans trois quart !

✘ DISPO POUR RP ? : Of course !
✘ LIENS : Shmow-zow ! It was weird but I liked it.

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Lun 3 Juil 2017 - 4:32

Team Supérette


Secourir les Sirènes
Event




Les pas du Chevalier le menèrent à l'accomplissement de sa quête : l'Infirmerie.
Il y déposa la douce créature et resta ainsi à son chevet jusqu'à l'arrivée à Londres. L'on eut beau lui sommer d'aider à la réparation du Nautilus, il fut impossible à déplacer. Un conte rendu de la situation lui fut tout de même transmis et il apprit ainsi qu'ils voguaient dans l'estomac de la baleine. Il ne sut si il devait s'émerveiller ou s'inquiéter et il finit par opter pour la première réaction. Il passa donc les derniers jours de voyage aux côtés de Susuarana en lui racontant un nombre d'histoires effarant.

Le signal d'accostage fut enfin lancé et devant l'état encore inquiétant de son ami poilu, Dude décida de le porter sur son dos ; c'était agréable et réconfortant pour tous deux.
En rang avec les autres enfants et fées ils attendirent d'être régurgités par la créature marine - non sans un léger frisson d'expectative de la part du petit garçon.
Puis l'excitation le gagna lorsque la passerelle s'abaissa avant d'être amoindrie par les relents nauséabonds de la ville. Dude fronça le nez et secoua la tête afin d'effacer les triples exemplaires qui apparaissaient devant ses yeux : ils disparurent mais l'odeur persista.
Alors qu'ils mettaient pied à terre l'armurier vit nombre d'enfants chanceler et se ternir la tête tandis que d'autres rendaient tripes et boyaux. La puanteur paraissait avoir des effets différents sur les êtres.
Dude sentit la créature sur son dos glisser et il passa ses bras sous elle pour le retenir.

« Tiens le coup Susu. Et me gerbe pas dessus please. »

King Peter fit alors une apparition aussi magique qu'intimidante. Le Chevalier acquiesca vigoureusement en signe d'obéissance : il était évident qu'il reviendrait, son entraînement était loin d'être achevé. La question des autres enfants et de leur retour ne se posa point à son esprit.
Deux groupes furent former et le destin du Chevalier guida ses pas vers celui de Freckles.
Les deux compagnons suivirent donc la procession jusqu'à la station service où ils pénétrèrent à la suite des enfants - il n'y connaissait strictement rien en carburant.
Dude déambula dans les rayonnages en souriant à de vagues souvenirs où il subtilisait des biscuits dans l'épicerie à dix kilomètres de sa maison. Sa maison...
Le glapissement du caissier brisa la bulle de souvenir et il accourut, prêt à en découdre avec la vile canaille. Il ne vit que la cheffe des Chasseurs s'éloigner et Freckles debout ainsi qu'une fille-panda assise, encadrant le corps inanimé du jeune homme en service.
Les yeux bleus azurs de Dude s'écarquillèrent d'incompréhension et il bégaya :

« Il... Euh... Il avait fait quelque chose de mal ? Pour que vous le frappiez j'veux dire. »

Il était tout bonnement incapable d'imaginer que les chefs aient usé d'une violence gratuite et inutile sur un innocent, c'était impossible pour l'esprit noble du Chevalier.
Pourtant un garçon passa et sembla féliciter ou du moins apprécier ce qu'il s'était passé. Quoiqu'il se soit passé... Le chef des Raccommodeurs les rejoignit afin de débattre du meilleur choix de carburant, ce à quoi l'esprit indécis de l'armurier était incapable de s'intéresser.
Pourquoi avoir frappé ce jeune homme ?

codage par Junnie sur apple-spring


Résumé Freckles-Lacerate (et Nasty du coup puisqu'elle est à côté):
 






True Nature of the Knight:
 


Le Chevalier cherche son destrier et meilleur ami !


Dernière édition par Dude le Mar 4 Juil 2017 - 2:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scar
avatar

♣ Chef des Sentinelles ♣


✘ AVENTURES : 243
✘ SURNOM : Le Rouge
✘ AGE DU PERSO : 17 ans - Il en avait 12 à son arrivée sur l'Île mais s'est forcé à grandir pour pouvoir venger sa soeur jumelle.

✘ DISPO POUR RP ? : -
✘ LIENS : De la Vengeance à l'Acceptation

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Lun 3 Juil 2017 - 12:01

Ils y sont arrivés dans ce monde ordinaire désormais inconnu à tellement d’entre eux. Scar doit bien s’incliner, Meteor a eu raison avec son plan fou. Ils ont perdus des Garçons mais moins que ce qu’on aurait pu imaginer. Le monstre les a recrachés à l’entrée d’une célèbre ville qu’il n’a jamais vu et dont il avait presque oublié jusqu’à l’existence.

À la sortie du Nautilus, le Rouge enfouit son nez dans son coude, nauséeux, comme cela semble être le cas pour de nombreux autres. Quelle odeur dégueulasse que celle de l’humanité.

Un frisson le glace lorsqu’il voit un frêle Peter apparaître à leur suite. Machinalement, il se dirige vers lui sans oser parler, se contentant de le soutenir un instant, une paume appuyée contre son dos. Puis le Roi s’en va et le Sentinelle reste là. Il crève pourtant de le suivre et pourquoi pas rentrer directement, prendre tout le monde et abandonner les Sirènes. Après tout, il doit bien y avoir un moyen de faire vivre l’Île sans les disparues.

Ça lui met une claque, quand même, de se rendre compte dès les premiers instants que la terre des hommes lui est devenu complètement étrangère. Aucun souvenir de sa vie d’avant ne l’assaille, pas de nostalgie ou de sentiment d’être de retour quelque part. Il veut juste rentrer à la maison et ce sentiment est encore le plus étrange de tous. Les images de Moon, Tool, Soul, la chienne et d’autres jouent un instant dans son esprit avant qu’il ne les chassent. Il lui faut rester concentré.

Du coin de l’œil, Scar remarque les Sirènes qui commencent à changer et se demande brièvement si Seiche les accompagnera. Il voudrait la remercier et est curieux d’entendre sa voix ailleurs que dans sa tête. Mais ces considérations peuvent attendre.

Il vérifie encore une fois avoir ses lames sur lui – n’ayant pu évidemment emporter sa lance – puis commence par faire une tournée de son équipe, distribuant sans compter de sa réserve de petits bonbons d’orange confite qu’il aime bien mâchouiller pendant ses rondes. Ça aidera peut-être à supporter un peu la puanteur citadine.

Lorsque le groupe se met en marche, le Rouge se dirige d’abord vers Stealth en tête de file. Il n’a pas trop reparlé à la Cheffe depuis leur dernière conversation dans le couloir où il n’avait pas pu lui apprendre grand-chose sinon que Meteor pensait que la baleine les mènerait à Londres et qu’il était probablement devenu fou. Il avait été un peu mal à l’aise sur la question du sauvetage, aurait voulu dire qu’il ne méritait pas de remerciement pour celui-ci mais n’avait pas su comment tourner sa phrase et avait préféré partir sur l’organisation de la suite.

Arrivé à hauteur de l’Éclaireuse qui a l’air d’avoir pris un sacré coup en débarquant, il commence par lui tendre un morceau d’orange avant de dire.

« Je vais m’occuper de faire en sorte que tout le monde suive bien. Mais je garde quand même un œil sur les alentours, s’il y a un problème, du nouveau, n’importe quoi, envoie-moi une fée. » le Sentinelle jette un regard derrière eux « Pour l’instant je vais retourner avec les Sirènes, c’est sans doute elle qui auront le plus de mal à avancer au début. »


Spoiler:
 







No pain no gain
''Showing off is the fool's idea of glory.'' - Bruce Lee

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi
avatar

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 108
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Lun 3 Juil 2017 - 12:59

Spoiler:
 

Bambi ferme la marche. Elle mâchonne sans envie le bonbon à l'orange distribué par le chef des sentinelles ; elle n'aurait même pas dû l'accepter. Elle voit le malaise des autres, leur teint gris, leurs nausées. Les sirènes qui se transforment sous leurs yeux, clouées de douleur sur le bitume. Leur cheffe, Stealth, vide ses entrailles dans la Tamise, si longtemps qu'elle craint ne pas la voir se relever.
Tout ce que Bambi ressent est un vague mal de crâne.

Elle s'est lavée et coiffé les cheveux. Elle a enfilé les vêtements cachés sous son oreiller, ceux qu'elle avait soigneusement préparés en partant. L'imminence de leur arrivée à Londres n'a pas causé chez elle l'excitation à laquelle elle s'attendait. Elle s'est simplement sentie très grave, à mesure qu'elle réfléchissait à ce qu'elle allait faire.
En sortant, elle s'est timidement approchée d'une sirène tout juste transformée. Elle lui a tendu une pile de vêtements, ceux qu'elle portait dans la capsule. Elle les a furieusement passé sous l'eau mais ils sentent encore un peu la baleine.

« J'ai que ça, je suis désolée. »

Depuis le départ du groupe, elle se sent détachée de tout.
Londres est comme elle l'a quitté, lui semble-t-il. Peut-être plus gris, plus moche. Mais quand elle essaie de mettre le doigt sur le moindre changement, elle n'y arrive pas. Plus loin, Jerk titube, soutenu par Meteor. Elle devrait l'aider, ce serait son rôle. Elle n'arrive pas à se sentir concernée. Ses yeux s'accrochent partout, à la recherche d'un indice, d'une date sur un panneau publicitaire.

« Regardez », murmure-t-elle aux gens qui l'entourent.

Le panneau est immense, illuminé par un lampadaire. Il porte le logo du museum de Londres, berceau de toutes ses sorties scolaires. La sirène sur l'affiche sourit, elle ressemble en rien à celles de l'île, il ne suffit à Bambi que d'un regard pour savoir qu'elle est photoshoppée. Il y a tout, le titre aguicheur, les dates, les tarifs.
Entrée gratuite pour les moins de douze ans.
Pour la première fois depuis qu'ils ont posé pied à terre, la mère a l'impression que son estomac se retourne.

Plus ils avancent, et plus elle ralentit.
Elle reste derrière, sous prétexte de vérifier que tout le monde suit, mais son regard dérive plus d'une fois sur les petites rues parallèles. Elle jette un bref coup d’œil à Scar et Stealth qui parlent devant.
Il faut que je m'en aille.

Si elle a choisi ce groupe, au fond, c'est qu'il y a moins de gens susceptibles de se rendre compte si elle disparaît.

Résumé:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Redeemed
avatar

★ Mère des Grimpeurs ★


✘ AVENTURES : 73
✘ SURNOM : La macho
✘ AGE DU PERSO : 16 ans et un tiers

✘ DISPO POUR RP ? : toujours
✘ LIENS : La violence était son langage.
Mais elle veut se racheter.

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Lun 3 Juil 2017 - 19:47

Quand le sous-marin est arrivé à Londres, Redeemed était terrifiée. Elle n'avait pas directement peur d'aller dans ce monde -c'était sa vraie maison après tout-, mais elle était plutôt effrayée de devoir y retourner dans cet état. Elle avait honte d'y aller dans ce corps. Excessivement honte.

Dès qu'il a s'agissait de faire des groupes, la gothique a pas perdue une seule seconde : elle restait collée à Lacerate, bien décidée à pas la lâcher quoi qu'il arrive. Elle perdait pas le nord, la macho !

Dans la rue, elle marchait timidement, la tête baissée. Elle sentait qu'on la regardait. Parce qu'elle était gothique, parce que c'était une fille, parce qu'elle n'était pas à l'aise au point que ça se voyait ? Elle n'arrivait pas à deviner, mais était clairement totalement stressée. En plus, elle était persuadée qu'on allait tenter de "l'oublier", paranoïaque qu'elle était. Dans la rue elle se collait  à Lacerate, comme pour lui dire "protège-moi". Marcher dans la rue était absolument horrible pour elle. Elle avait envie de s'effondrer au sol et pleurer.

Ils arrivent aux abords du magasin.

"Vous voulez passer par derrière ? Mais c'est interdit ... Moi je passe par devant, je veux pas avoir de problèmes ..."

En entrant dans le magasin, elle croise le regard du caissier, et lui lâche, avec un regard à la fois terrorisé, timide, et suspect, un tout petit :

"Bonjour, monsieur ..."

Le caissier aussi la regarde bizarrement, mais elle réagit de la même façon que tous les autres regards qu'on lui avait adressée, persuadée que c'était à cause de son look et non de son comportement étrange. Juste après,  elle retrouve Lacerate et se remet à la suivre.

Elle regarde un peu tout le monde dans le magasin, et se dit à elle-même, à voix haute :

"C'est pas bien de voler ... On devrait payer ..."

Elle se tourne vers Freckles, lui pointant des articles spécifiques :

"Tu peux me passer ça, ça et ça s'il te plait ? Ma malédiction m'empêche de les attrapper mais j'en aurais besoin... Mais essaye de payer quand même..."

Après ce petit moment, elle décide de retourner vers Lacerate pour la suivre, jusqu'à ce qu'elle la surprenne entrain de frapper cet innocent. Elle avait absolument tout vu. Elle aurait aimé pouvoir intervenir plus tôt, mais elle semblait dans son monde de violence. Il était inconscient, du moins l'espérait-elle, quand elle demandait des comptes à sa crush :

"Oh non, Lace ! Pourquoi t'as fais ça ?! Cette fois, je suis pas d'accord ! La violence n'est pas toujours la solution ! Je suis vraiment pas d'accord  Lace ! Franchement, tu penses vraiment que c'était nécessaire ?! Je ne cautionne pas ça, c'est hors de question ! Je ... Je suis pas contente ! Je vais le dire !"

Elle faisait du bruit la macho en colère, et ne comptait pas s'arrêter. Peut-être faisait-elle trop de bruit ?

Après que sa crush ait terminé sa terrible action, Redeemed accourt auprès de l'innocent et tente de l'aider de le soigner, sans toutefois le réveiller, et veille à ce qu'il ait ce dont il ait besoin à son réveil. Elle lui dit, alors qu'il était assommé :

"Désolé, monsieur..."

Elle reste assise à côté du monsieur assommé et lève la tête vers les autres qui ont obsevé la scène.

team Walmart : résumé sage qui respecte les règles:
 






les blagues sur les goths sont les meilleures:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tick Tock
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 139
✘ SURNOM : la Grimace
✘ AGE DU PERSO : environ 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2
✘ LIENS : Tic et Toc
[ancienne fiche : ]



MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Lun 3 Juil 2017 - 21:08

Spoiler:
 



Tick Tock n'a pas quitté Plum. Jusqu'à l'arrivée, il n'a pas quitté Plum.
Quand ils ont débarqué, il est resté avec Plum. Il était à côté de Plum quand il a vomi. C'était l'un des premiers à vomir. Son coeur fait du tintamarre – il croit qu'on dit comme ça. Il entend presque rien tant son coeur résonne.

Quand Peter apparait, ça lui coupe un peu le souffle. On dirait qu'il a rapetissé, et pourquoi il est tout gris, tout luisant ? Si on plisse les yeux, c'est comme un fantôme.

C'est Peter... il chuchote à Plum, car il s'est convaincu que Plum ne voit plus rien depuis les lunettes cassées.

Quand Peter part, il regarde tout le monde, il est sûr que Scar va le rattraper, ou Lacerate, ou Stealth, mais personne ne fait rien et le silence n'est perturbé que par son tonitruant TIC TAC.

Les groupes se font vite et ça l'angoisse un peu. Les silhouettes s'agitent devant lui, le bousculent, les cris et les appels sont étouffés par le TIC TAC.
Au loin, il aperçoit la fourure de Susuarana sur le dos de Dude.

On va avec eux ?

Ils suivent Freckles. Avec Freckles, il y a la fille au papillon sur le ventre et le soigneur qui parle plutôt avec les mains. Tick Tock se dirige vers eux presque machinalement, mais Plum ne suit pas, alors il s'arrête.

Dépèche-toi, ils vont partir ! Ils s'éloignent déjà, ils courent de cette façon qu'ont les grands de courir, comme si le sol leur obéissait. Tu veux pas aller avec eux, c'est ça ?

Non, Plum ne veut pas. Tick Tock est partagé, même un peu déchiré, et ça fait gonfler le TIC TAC.
Plum lui donne une mission alors. Dès lors, Tick Tock se sent plus fort, et plus digne, et il court après les autres en espérant que le sol va lui obéir.


*



Tick Tock se fraye un chemin jusqu'au devant de la petite foule qui s'est arrêté devant la... la su-pé-rette. Il est perdu, il est affolé. La lumière des réverbères, des néons, le sol si lisse et dur, la forme des maisons, tout est monstrueux. Une boule très solide s'est formée dans sa gorge. Il se mord le bout des doigts. Freckles est déjà rentré, et il étouffe un petit gémissement respiré qui ne ressemble à rien. Peut-être à un petit chien.
Ne montre pas ta peur...

A l'intérieur, il s'égare encore, s'abîme dans la contemplation des étalages. Tout est très coloré et très laid en même temps, ça ressemble pas à des vraies choses. Pourtant, ça lui frappe la mémoire, mais ça ne défonce aucune porte encore.
Les grands parlent, agissent, et lui il reste dans son coin, à ouvrir les vitrines réfrigérantes, à tripoter les objets bizarres, à ouvrir un paquet de chips et à le dévorer parce que c'est ultra bon.
Du coup, ça le fait vomir encore, en plein dans le rayon.
C'est que là qu'il se souvient de la mission pour Plum. Il trouve des espèces de livres, très mous, avec beaucoup de photos, mais bon c'est des livres. Il en prend une pile entière.

Et puis, il entend un fracas. Il court vers le bruit et voit plein de grands autour d'une grosse table. Une sorte de grosse table. Il y a des pieds qui dépassent du parterre. Tick Tock regarde tout de ses très grands yeux et enfourne encore des chips dans sa bouche, même si y a des traces de vomi frais sur sa salopette.
Il écoute vaguement, il comprend rien, mais ses yeux sont fixés sur les pieds qui dépassent. Les grands commencent à se disputer – en tous cas ça ressemble – et plein de monde se regroupe autour des pieds qui dépassent. Tick Tock se sent un peu flotter, comme si rien n'était réel. C'est la dernière chips, il doit en trouver d'autres.
MAIS !!
D'un coup, il laisse tomber la pile de livres mous.

BWAH ! il gueule. Il a bougé !

En fait, c'est ça. Il se sent comme un extra-terrestre sur une planète inconnue. Tous ceux qui habitent la planète sont des êtres étranges et effrayants. Les pieds remuent, le corps attaché aux pieds aussi, ça fait un bruit de gémissement.
Il se plaque derrière un rayonnage et fait une grimace belliqueuse.
TIC TAC TIC TAC
TIC TAC



résumé:
 







Signa offerte par grand frère Sharpy. ♥
Tick Tock grimace en slateblue.
         

cadeau de grand frère Arrow:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1245
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Lun 3 Juil 2017 - 22:38

Pendant un instant, ça fonctionne. Le caissier se détend perceptiblement, malgré les coups d’œil inquiet qu'il lance parfois à l'état général du livreur. Celui-ci n'a même pas trop à baratiner. Justin lui raconte sa vie sans qu'il lui demande rien, ce qu'il a vu au ciné, et à quel point ce job d'été le fait chier. Freckles veut bien le croire.
Lui tente de ne pas l'alarmer en regardant trop souvent les vidéos des caméras. Les autres se sont glissés dans la supérette, plus ou moins discrètement. Il se détend, presque. Ça va bien se passer. Ils vont repartir sans trop se faire voir.

Puis Lacerate se glisse derrière le comptoir. Silencieuse, discrète même, mais beaucoup trop proche. Freckles ne peut pas s'empêcher de tiquer, lui lancer un regard ; Justin se retourne, la voit.
Et se mange deux droites.

- Il aurait fini par nous emmerder, de toute façon.

Le caissier gît sur le sol, inanimé.
Pendant un instant glaçant il se demande s'il est mort.

« La-ce-rate », il martèle entre ses dents. « T'es sérieuse là ? C'est comme ça que tu veux la jouer ? »

Elle s'éloigne déjà sans plus se soucier du potentiel cadavre qu'elle a laissé derrière. Il a beau aimer sa pote de tout son cœur, ça le rend furieux qu'elle décide de tout niquer sans se soucier de son avis.
C'est lui le chef.
Non ?

- T'y es pas allée de main morte.... On devrait pas péter les caméras ?

Quand bien même elle y est pour rien, il trucide Nasty du regard. Puis se radoucit en voyant le contenu de son panier. Elle a fait une razzia sur le rayon alcool, et c'est tout ce qui compte. Sur le maquillage, aussi, mais il a bien dit qu'ils pouvaient prendre ce qui leur plaît.
Il tourne la tête pour voir Wrath aux prises avec une petite vieille. Puis vers Justin, étendu sur le carrelage, la bouche et la pommette en sang.

Tant pis pour la discrétion, pense-t-il.

« Ouais, bonne idée, pète les. »

Il pioche une barre chocolatée dans son paquet, et n'écoute que distraitement sa remarque sur le charbon. D'autres membres du groupe, qui étaient sur le parking, viennent de rentrer. Dude, Susuarana dans les bras, a l'air interloqué. Il grimace à son intention, sans réponse à lui donner : Lacerate n'aura qu'à lui expliquer en quoi Justin gênait. Pit et Buster s'en mêlent, ajoutant chacun leur grain de sel sur le sujet du carburant. Freckles a un vague geste d'irritation.

« Je suis livreur ! Qu'est-ce que j'y connais en fours ! »

Plutôt encourageant, pour un chef d'équipe et responsable des machines. Il s'en rend compte et reprend, embarrassé.

« Ce que je sais c'est qu'aux Machines, c'est ce connard d'Esprit Feu qui gère. Et je sais pas s'il aime l'essence ou le charbon ou la vodka. Son truc c'est plus les sacrifices humains à ce que je sache. »

Il aurait tendance à écouter Buster : quand il n'est pas condescendant ou carrément insultant, il a l'air de savoir ce qu'il fait. Mais ils ont toujours le même problème : comment transporter du charbon ?
Il est dispensé de réfléchir par un hurlement.

BWAH ! Il a bougé !

Il se tourne vers la source du bruit : Tick Tock, réfugié dans les rayons, a plus que jamais l'air d'un animal sauvage. C'est de Justin dont il parle. Le caissier, les yeux grands ouverts, panique en essayant de se remettre debout. Freckles lâche un « putain », enjambe deux trois trucs tombés par terre, et retourne près de la caisse. Muni d'un gros rouleau de scotch industriel, il pousse la mère hurlante postée près de Justin, et s'affaire à lui attacher les poignets et les chevilles. L'entreprise est rendue très facile par le fait que le mec soit complètement terrifié.
Fragile.

« Putain vous êtes qui ?! »
« Ta gueule ! » assène Freckles.

Le regard du caissier tremble, sur la cicatrice de Lace, le tic tac de Tick Tock, la créature perchée sur les épaules de Dude, et leurs silhouettes sans ombre. Ses yeux encore un peu troubles s'écarquillent.

« Vous êtes des aliens. »

Freckles, qui commençait à fouiller ses poches, le regarde, interloqué.

« Ouais, exactement », lâche-t-il finalement, un fou-rire au bord des lèvres.
« C'est pour ça que vous avez besoin de carburant. Pour un vaisseau. »
« Plus un genre de sous-marin. »

Justin doit avoir été sérieusement secoué, genre commotion cérébrale. Le livreur a trouvé dans ses poches un espèce de téléphone plat comme une feuille de carton, une poignée de pièces, et une clé électronique : c'est ce qui l'intéresse.

« C'est le camion de mon père, il va me déchirer. »

Freckles s'illumine.
Il se relève, se tourne vers tout le monde.

« Okay. Récupérez tout le charbon que vous pouvez. De l'essence aussi. Prenez tout. De la bouffe. On la chargera dans le camion. Comme ça en plus on pourra rejoindre les autres au musée. » Les idées viennent en fouillis dans sa tête, réalisables ou pas. Pour l'heure il y croit. « Ceux qui font rien occupez vous des caméras, des lumières et des portes automatiques. Faut pas qu'on se fasse choper. »

Il jette un dernier regard à Justin qui se lamente sur le sol, délirant sur des histoires d'alien et de montgolfières. Puis finalement, il agite les clés dans sa main. Détail crucial :

« Qui sait conduire ? »

Résumé:
 


Dernière édition par Freckles le Mar 4 Juil 2017 - 11:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 212
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Lun 3 Juil 2017 - 23:24



-Ouais, bonne idée, pète les.

Freckles est en boule. Son plan drague vient de bouffer ses dents. Nasty observe ses joues prendre la couleur de ses tifs avec des yeux écarquillés. "Chanmé..." murmure-t-elle la bouche pleine de chocolat en l'observant, telle une bête curieuse, alors qu'il tape dans sa réserve de sucre.
Wrath piétine le corps du caissier, fait des chinoiseries avec une petite mémé et l'appelle par son nom. C'est la première fois que Ching Chong prononce son nom ! Elle ne sait pas si elle est contente ou dégoûtée. Elle se pelote la bouche étalant d'avantage la couche de graisse chocolatée plutôt que de l'essuyer. Haussement d'épaules. Elle abandonne sa moisson de bouteille et grimpe sur le comptoir pour défoncer la caméra avec son bâton de vitrier.
Les bris de verre accueillent l'entrée de Pit.

Toutes les cellules de Nasty s'hypertrophient brutalement. Du moins c'est la sensation qu'elle a en se sentant le crâne tabassé par une violente migraine.

- Juste une question, j’suis pas en machine donc je sais pas, mais vous voulez du plomb, sans-plomb, diesel ou un autre machin ? Quelque chose qui va pas nous faire exploser.  
- Faudrait du cha...
- Hey, sinon.  Le liquide, c'est pas terrible dans un four, et ça brûle pas longtemps.
- C'est mieux le charb...
-  Le charbon, c'est fait pour durer, me semble.
- Sans déconner ! rage-t-elle sans que personne ne l'écoute.
- Enfin, après, moi je veux bien prendre de l'essence...
- Putaiiiiiiiiiiin, du char....
-.....Mais si vous voulez vraiment prendre de l'essence, faudrait aussi prendre du charbon, au cas où ça marcherait pas.
- MERCI ! Fait elle en levant les bras en l'air, un bâton dans une main, une caméra en miette de l'autre.
- Je suis livreur ! Qu'est-ce que j'y connais en fours ! Ce que je sais c'est qu'aux Machines, c'est ce connard d'Esprit Feu qui gère. Et je sais pas s'il aime l'essence ou le charbon ou la vodka. Son truc c'est plus les sacrifices humains à ce que je sache.
- Oh ? sérieux ?

Du haut de son promontoire, Nasty lorgne sur le corps ensuqué de Justin alors que plusieurs gamins s'invitent à leur tour dans la supérette.

- Genre, lui ? On pourrait le sacrifier ?

Ses petits projets de meurtre rituel foutent le camp quand le Beau-au-bois-dormant émerge de sa torpeur. Rouquemoute se lance dans un interrogatoire musclé à base de "Tagle" et de " pouet pouet Camion". Le Panda ne comprend qu'un un mot sur deux, luttant contre un vague début de nausée.

-....Qui sait conduire ?

Un brusque souvenir, enfoui, resurgit sur le devant de scène de sa cervelle : son 16ème anniversaire, sa première voiture en cadeau, une belle chevrolet rouge...

- Euh... moi.

... Qu'elle avait précipité droit dans une piscine, le soir même de sa fête. Bah, l'énoncé de la question ne demandait pas tant de détails.

Résumay !:
 






Never was a girl with a wicked mind
But everything looks better when the sun goes down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wrath
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 35
✘ SURNOM : La flamme
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Yes !
✘ LIENS : You can have more than one home. You can carry your roots with you, and decide where they grow.


MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Mar 4 Juil 2017 - 0:16

Au fur et à mesure que les minutes passent, la supérette se retrouve envahie de perdus. Il serait difficile de ne pas remarquer ses camarades au vu du boucan qu'ils font. Wrath leur lance un coup d’œil de temps en temps, histoire de s'assurer que personne n'ait la terrible idée de mettre le feu ou quelque chose de similaire. On ne sait jamais après tout. Lorsque Tick Tock passe près de lui lors de son errance dans les rayons, Wrath lui offre un hochement de tête, n'osant guère faire plus. Il pourrait lui ébouriffer les cheveux ou lui demander si ça va, mais il n'est pas sûr que ça soit acceptable.

Au moins, il évite la flaque de vomi dans l'allée suivante. Cette dernière est sans doute liée au gamin, et au mal qui paraît s'être répandu en eux depuis leur arrivée. Aucune raison de s'attarder en tout cas. Surtout que l'odeur lui pique les yeux. Pendant un moment, Wrath s'applique à transvaser ce qu'il a récupérer dans de grands sacs de courses, qu'il laisse ensuite vers l'entrée. Voilà, c'est pas mal ainsi, ils ont de quoi manger et surtout des bandages et autres trucs indispensables.

La grande partie de la conversation lui échappe, puisqu'il ne se tient pas vers les autres, et il ne revient vers eux qu'au moment où Tick Tock laisse échapper une gueulante au sujet du caissier assommé. Pas si bien que ça visiblement. Est-ce parce qu'il lui a marché dessus ? C'est sans doute secondaire. Tiens, y'a Babster, et le Coréen s'arrange pour avancer en l'évitant. Le blond et le gamin au bonnet lui sont inconnus, au contraire de la créature accrochée au dos du chevalier.

« Susu ? » Il se penche un peu, pour vérifier qu'il va bien. Difficile de trop s'y attarder alors que tout le monde se met à crier en même temps. Enfin, c'est en majorité leur chef bien-aimé, qui au vu de son ton n'est certainement pas en train de faire une confession enflammée au prisonnier. Quelqu'un d'autre parle, mais le Coréen ne prête guère attention, n'ayant pas le temps de traduire tout ce qui est en train de se dire. Ils parlent tous Anglais beaucoup trop vite et ce n'est pas son Guide Pour Touristes Franco-Chinois-Russe-Allemand qui va lui être d'un grand secours pour ça.

Wrath considère la possibilité de pousser Lacerate pour accéder au comptoir, et décide de l'escalader à la place (le comptoir, pas Lace). Accroupi sur ce dernier, il attrape un briquet qui traînait sur un présentoir, en profitant pour s'allumer une cigarette. La première bouffée lui arrache les poumons, mais ensuite ça va. En bon petit soldat, l'adolescent laisse Freckles malmener sa victime durant l'interrogatoire. Lorsque son visage s'illumine comme un enfant ayant reçu un sac de bonbons pour l'anniversaire du Grand Général, la flamme réalise que le plan est un succès. Ce qui est surprenant, même s'il ne le montre pas.

Ce qui attire son attention par contre, c'est le smartphone qui traîne sur le sol. Enfin un truc utile. Bon, niveau technologie, il n'est pas très talentueux. Son frère lui prêtait souvent son portable pour qu'il s'amuse avec durant leur temps libre, donc Wrath estime qu'il va pouvoir se débrouiller. D'une main, il ouvre son guide du parfait touriste en quatre langues, et tourne les pages jusqu'à tomber sur le Russe.

Bien sûr, il n'y a pas 'déverrouille ton smartphone ou je te frappe'. Trop simple, sans doute.

« Aide moi, » Le soigneur ordonne à la place, avec un ton assez brutal pour que la victime comprenne. Le code que l'autre lui donne en échange est une récompense suffisante sans doute. Fier de lui, Wrath se redresse, continuant de feuilleter le manuel d'une main. L'application qu'il cherchait est sur le téléphone, tout comme d'autres dont il aura besoin pour d'autres trucs.

« J'ai le plan, dedans. Plan GPS. » Mieux qu'une vulgaire carte. Son regard glisse vers Nasty, qui paraît savoir conduire. Bien, elle comprendra sans doute ce qu'il essaye de dire. La traduction du Coréen au Russe vers l'Anglais s'étant très bien déroulée, l'adolescent s'éloigne un peu du groupe pour s'asseoir sur un escabeau qui traîne. Après avoir accidentellement verrouillé l'écran, Wrath marmonne quelque chose à propos du capitalisme dans sa langue naturelle. Il a mémorisé le code de toute manière.

Ignorant totalement la présence des autres à quelques mètres, l'adolescent ouvre l'application pour lire les vidéos, et n'a aucun mal à trouver ce qu'il cherche. Qu'importe le fait que le son soit à fond, et que Wrath, d'habitude si réservé, soit en train de taper ses pieds sur la dernière marche de l'escabeau. Il n'en a strictement rien à faire. C'est sa chanson favorite et, pour la première fois depuis son arrivée sur l'île, alors qu'il tire sur sa clope d'une main, il semble heureux.


Spoiler:
 







Sometimes by losing a battle you find a new way to win the war.
I don't display emotions. I have every feeling that everyone else has, but I've developed ways to suppress them. Anger is one of my most comfortable feelings.+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 394
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Mar 4 Juil 2017 - 1:04

Un pas, deux. En quelques enjambées, elle s'est approchée de la remise et ouvre la porte brutalement : il n'y a personne derrière (ce qui la déçoit presque), rien que des cartons. Lace retourne donc près de la caisse, avise Justin par terre et surtout Freckles en pétard. Elle le fixe quelques secondes et fait la moue en comprenant que bon, si elle a cru bien faire, elle a fait une connerie malgré tout. Elle hésite à s'excuser directement mais il se passe beaucoup de choses autour : des Perdus évoluent entre les rayons, beaucoup de gens causent et elle a juste le temps de remarquer, à l'entrée (et avec perplexité), Wrath qui refile à une vieille un panier de cigarettes avant de la foutre dehors.

Puis, assez simultanément, deux personnes s'adressent à elle. Dude qui interroge et Red qui crie. Mieux, qui lui crie dessus.

Incroyable.

Elle respire à fond, la Gueule Cassée, alors que la Mère glapit dans ses oreilles. Hésite très fort à la remettre en place d'une gifle, pour finir par se résigner : elle a provoqué assez de casse comme ça. Plus sobrement, elle lui adresse donc un regard noir et son majeur tendu en cadeau, avant de s'adresser au Chevalier :

- J'ai eu peur qu'il nous pose problème donc je l'ai neutralisé. Mais c'était pas sympa, j'en conviens.

C'est vrai que, d'habitude, elle n'est pas aussi violente.
Il faut croire qu'avec certains événements, elle a remis son pacifisme forcené en question.

- BWAH ! Il a bougé !

Lacerate sursaute connement avant de piger de quoi Tick Tock parle. Elle a le réflexe de s'avancer mais se réfrène en voyant Freckles prendre les devants. En quelques secondes, le caissier est réveillé, attaché et visiblement terrorisé - en bonne mauviette qu'il est. S'ensuit un échange surréaliste entre lui et le Lionceau, au cours duquel il est question d'aliens et de voiture.

A l'idée de monter dans un véhicule conduit par Nasty, Lace hausse les sourcils : ça ne la rassure pas vraiment mais ils n'ont sans doute pas le choix, puisqu'elle-même n'a pas le souvenir de savoir conduire. Elle finit par hausser les épaules et s'éloigner de la caisse, en quête d'un interrupteur.
Elle finit par en trouver une série non loin de la remise et commence à les tester : alternativement, les lumières à l'extérieur, près de la caisse et entre les rayons s'éteignent. Au bout de quelques essais, Lace fait en sorte qu'il ne reste plus qu'un néon allumé, au comptoir. Le raisonnement est simple : plus ils auront l'air fermés, moins on les emmerdera.

Puis bon, il faut bien qu'elle se rende utile, si elle n'a plus le droit de frapper qui que ce soit.


Et donc:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Larme
avatar

☼ Fée des Eaux ☼


✘ AVENTURES : 70
✘ SURNOM : La Mélancolie
✘ AGE DU PERSO : Née le premier jour de la Pluie Salée

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : En tout être il y a un lac, une tristesse liquide que les larmes aident à vider.

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Mar 4 Juil 2017 - 1:37

Team Musée



❝ Secourir les Sirènes
• Event •



La baleine continue sa lente nage, escortée par ses sœurs sirènes. Aucune d'elles ne me juge à son goût et je les vois se nourrir de tout sauf de moi. J'ai envie de plhurler, de m'arracher les cheveux et la peau : je me déteste d'être si ignorée, même pas bonne à être mangée. Je ne suis rien, rien.
Alors je m'approche de la créature marine dans l'espoir qu'elle au moins me juge à son goût ; si elle a dévoré cette laideur de fer elle peut bien le faire de moi n'est-ce pas ?Mais non, cette stupide et prétentieuse baleine garde la gueule hermétiquement fermée !
De rage je lui assène un coup de pied, tout aussi insignifiant et négligeable que ma personne toute entière puisqu'elle ne réagit d'aucune façon.
Je me résous donc à voger en silence, discrète et effacée comme les filles de l'Océan le veulent.
Je ne sais toujours pas où l'on se dirige et cela n'a aucune importance, je n'ai aucune importance, rien n'a d'importance.


Je n'en reviens pas lorsque la baleine recrache l'hideux Nautilus, des enfants vivants s'agitant à l'intérieur. L'incompréhension me fait ouvrir et fermer la bouche plusieurs fois et je finis pas sortir de l'eau pour les rejoindre et tenter de comprendre. Cependant le choc est encore plus grand à l'air libre : le Monde Ordinaire. Je le sais, je le sens, cette puanteur. Je savais que je n'aimerais pas cet endroit, je l'ai toujours su.

Mes ailes me portent au milieu du groupe d'enfants braillards et vomissant et je saisis quelques bribes des événements passés et ceux à venir.
C'est alors que Peter Pan mit pied à terre, le regard dur comme la glace. Je frissonne face à ce regard et suis incapable d'acquiescer à ses mots : je ne rentrerais peut-être pas, comme les autres j'aurais la chance de mourir au cours de l'expédition.
Une envie de suivre le chemin du Roi me saisit, il semblait si sombre, je m'y serais sentie si bien... Mais pour rien au monde je n'affronterais son courroux, alors je rejoins le groupe chargé de retrouver les sirènes malgré Tick Tock que j'ai aperçu dans l'autre bande.
Je ne me sens pas à ma place : je ne suis jamais allée dans le Monde Ordinaire contrairement à Amanite qui vole en tête de file, fidèle à son stupide rôle de guide.
Je suis inutile, encore une fois, comme toujours. Alors pour le énième fois je suis le cortège de mauvais cœur, tout à l'arrière.
C'est ainsi que je remarque l'enfant qui traîne la patte en scrutant chaque rue. Je m'approche d'elle et dis :


❝Tu cherches quelque chose ? Ou quelqu'un ?

Peut-être une enfant rongée par le remords et le chagrin qui cherche la rue où elle a tué son père, ou que son père a été tué... Il se dit que les enfants ont eu des vies difficiles avant leur venue sur l'Île.
La vie est difficile pour tout le monde.


•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring


Résumé Bambi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dude
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 224
✘ SURNOM : Le Chevalier
✘ AGE DU PERSO : 11 ans trois quart !

✘ DISPO POUR RP ? : Of course !
✘ LIENS : Shmow-zow ! It was weird but I liked it.

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Mar 4 Juil 2017 - 2:06

Team Supérette


Secourir les Sirènes
Event


La tirade de la cheffe des Chasseurs arracha une moue dubitative au garçon. L'anticipation pour la protection du plus grand nombre couplée à des excuses pouvaient-elles suffire à transformer un acte de violence gratuite en un haut fait ?
Cette réflexion se déroula sur le temps de débat à propos du carburant dont Dude ne comprenait et ne s'intéressait que peu. Cependant il y fut arraché par le cri de Tick Tock et ses yeux firent la navette entre le Récolteur et ce qu'il pointait d'un air horrifié.
Le jeune homme inconscient était de nouveau conscient ! Le Chevalier eut à peine le temps d'assimiler cet état de fait que Freckles se précipitait vers la pauvre victime et l'entravait à l'aide de ruban adhésif. S'ensuivit un interrogatoire musclé, dans ses propos, dont le Lionceau ressortit munit de clés et d'une stratégie.
Malgré le chaos régnant en maître sur l'humble établissement, Dude n'avait pas manqué les menaces de la fille-panda. Il se posta donc entre elle et le jeune homme ficelé, armé d'Ececablibur 5, de son courage et du regard le plus déterminé et menaçant qu'il possédait : personne ne toucherait à un seul cheveux de la tête de l'innocent.

« Personne ne sacrifie Mister Seller, ok ? lança-t-il à qui voulait l'entendre. Puis à la créature sur son dos : On doit le défendre Susu, d'accord ? C'est le devoir des chevaliers de défendre les faibles et les innocents. »

Il rangeait le jeune homme dans la première catégorie, sans jugement de valeur bien sûr.
Une musique proche du bruit emplit soudain les rayonnages et Dude fixa le garçon aux yeux bridés qui tenait le téléphone dont s'échappait la cacophonie ; le téléphone du faible.
Il commença à se dandiner, le sourire aux lèvres mais l’œil toujours alerte malgré les apparences : il prenait son rôle de gardien de l'innocence très à cœur.

codage par Junnie sur apple-spring


Résumé:
 






True Nature of the Knight:
 


Le Chevalier cherche son destrier et meilleur ami !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

 Sujets similaires

-
» [ Event : rp ] Combat d'arène (clandestin)
» [EVENT JCJ RP OUVERT] : Vendredi 4 décembre. début 21h20
» [Event Horde]L'operation Agonie
» [Projet- Event pré 4.0.3] La vérité sur ...
» [Event Jdr JcJ] L'Attaque du Donjon de Hurlevent !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ailleurs :: Le Monde Ordinaire :: Le Nautilus-