Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Soul
avatar

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 951
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : 16 ans... Mais sombre inéroxablement vers la maturité.

✘ DISPO POUR RP ? : Si vous n'êtes pas embêté par un rythme en toute tranquillité!
✘ LIENS :
« L'âme naît vieille dans le corps ; c'est pour la rajeunir que celui-ci vieillit. »
Ongoing : IIX - X - XII - XIII - XVII - XIIX - XX - XXI - XXII
Ended : I - II - III - IV - V - VI - VII - IX - XI - XIV - XV - XVI - XIX



MessageSujet: L'homme prodigue   Mar 9 Mai - 23:16


Il l’avait entraperçu de loin. Alors que le soigneur s’accordait une pause, simple cigarette si vite consumée dans le marasme des quintes de toux, de sang, d’à moitié noyés qui vous revenait pas tout à fait entier, pas tout à fait conscient.
C’était une tache de roux un peu mouillée, c’était un mouvement entre les branches, quelques sauts de cabris quand il s’éloignait. Et ce regard d’or qui malgré le gris de l’île, n’avait jamais cessé de rayonner.

Soul avait pressé le pas. Prévenant Green de prendre le relais jusqu’à son retour. Rapidement, et presque sans boiter, prenant soin à ne pas s’enliser et à éviter tout chemin plus risqué, surtout pour qui – comme lui – ne savait pas nager.
La pluie battait son plein, sans jamais s’arrêter. Il y a quelques jours, elle n’était encore que bruines, depuis elle n’avait cessé de redoubler et les enfants les plus expérimentés n’y voyait pas une bonne augure.
Malgré les risques, le Chef des soigneurs continuait son ascension, pataugeant par endroit, se raccrochant aux lianes, à tout ce qui ne glissait pas. Sa progression était lente et malgré son impatience à rejoindre son ami, Soul restait prudent.
On n’avait pas besoin d’un soigneur plus impotent. Et s’il s’était montré à lui après tout ce temps, s’il avait bravé la pluie ; c’est qu’il devait avoir une raison. Il attendrait que le soigneur le rejoigne.

L’Immuable ne se trompait pas. Et c’est avec chaleur qu’il rejoint et accueillit le Renard.

La noble incarnation n’était pas épargnée du tumulte de l’île, son poil s’était assombri, ses pattes couvertes d’une boue qui ne cessait de revenir. Quand Soul lui proposa son aide, le Renard – poliment- refusa :

« C’est lui qui a besoin de ton aide. »

Interdit, le chef des soigneurs se figea, une foule de questions aux lèvres. Une affreuse angoisse au cœur :

« … Qui ? »

Le Renard huma l’air, comme détectant une nouvelle présence :

« Un homme de plus de saisons que toi. Bientôt, il n’en verra plus aucune. »

Le Chef des soigneurs n’eut pas le temps de poser une autre question, déjà l’animal s’éloignait, et Soul n’eut d’autre choix que de le suivre. De garder son souffle, ses interrogations pour après. Avançant toujours prudemment quoi que de manière plus hâtée.
A chaque fois qu’il pensait avoir été distancé, le Renard l’attendait.

Soul préférait ne pas se laisser dévorer d’inquiétudes, pour quel autre adulte viendrait-on le chercher ? C’était bien du Renard, comme ça, de tout savoir ! Par tous les boddhisattvas, est-ce que l’était de Lòng s’était aggravé ? Mais ne devait-il pas avoir rejoint l’un de leur médecin ? Son état était stable quand il l’avait laissé au soin de son acolyte. Est-ce que Dino se serait retourné contre lui ? L’aurait-il trahi ?
Est-ce que Lòng, par un nouveau mouvement d’humeur, aurait pris un risque insensé ? Pour…

L’estomac de Soul n’est pas loin de se retourner. Le Renard quant à lui s’est arrêté sur une haute racine.

Ils ne sont pas loin de la rivière, celle qu’on ne reconnait plus que comme fleuve tant elle a débordée. Il y avait un petit cours d’eau à proximité, mais celui-ci aussi doit être submergé par cette voracité saline.
L’animal fixe une direction, et quand Soul regarde à son tour, il n’y distingue pas grand-chose. Quand il se retourne vers le Renard, celui-ci a disparu.

Le Chef des Soigneurs se presse vers la dernière indication, balayant les alentours d’un regard inquiet. Cherchant les signes, les traces, qui aurait pu être laissées par un grand blessé. Ne trouve rien. Cherche de plus bel. Et après ce qui lui semble des heures, finit par trouver des traces, de la boue retournée, des morceaux d’étoffes.
Il n’y a pas de sang, il a été lavé par la pluie.

Soul n’a jamais eu aussi froid de sa vie. Et il sait que l’eau dont il dégouline n’en est pas responsable. L’effroi à l’idée de le perdre rend ses mouvements aussi douloureux que mécaniques. Il s’acharne pourtant, jusqu’à le découvrir.

Masse brune informe que rien d’autre ne pourrait trahir.

Le Chef des soigneurs se précipite, ses mains toujours blessées ne pourront sentir son pouls alors c’est sa tête qu’il presse contre le torse de l’inconscient.

Il bat toujours. Mais très faiblement.

Un souffle de soulagement, alors qu’il lui délivre le visage de ce qui le couvre, entre sang, terre et cheveux dont le scalp par endroit pendait. Son cœur se serre à la vision de ces chairs lacérées mais…

Ce n’est pas Lòng.

Et il ne sait pas du tout qui c’est.

Le temps de la surprise écoulé, l’Immuable se reprend. La question de l’abandonner ne l’effleure pas un instant, même s’il s’agit « d’un grand », et à voir ses vêtement ; un pirate. Un homme sur le point de mourir.
Le soigneur entame un état des lieux rapide, place des garrots de fortunes, tente de coincer ce qui peut l’être avant de tirer son « patient » vers un abri. Le mettre au sec.
Le réchauffer et lutter contre l’hypothermie, la plus grande menace qui le guette actuellement, en plus de sa perte sans doute colossale de sang.
Aux traces, il devine la marque d’une sirène. S’il survit, le malheureux pourra s’estimer chanceux.

S’il survit.

Car jusque-là, rien n’est dit. Et Soul s’affaire, fait ce qu’il peut avec le matériel de fortune à disposition. Parvenant miraculeusement à faire un feu.
Si ce pirate-là devait mourir, l’île semblait étrangement encline à la clémence.







« C'est un peu de ton espoir,
ce que les années en ont perdu.
On dirait ton ombre et qu'elle cherche
à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant
qui se tourmente avec la crainte de tomber. »

Joe Bousquet


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cidiene.wordpress.com/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Homme-lézard vs guerrier du chaos
» 1500 points Homme lézard
» Homme bêtes impression , appréhension
» L'homme arbre qui cache la forêt (ou l'inverse)
» [CDA#1 WHB] Homme bêtes [Le grand Brame de Mordoskull]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: Les Eaux Enchantées-