Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 454
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:35

Les mirettes bleutées parcouraient méticuleusement les pages noircies d'encre -mais, avant tout, elles les parcouraient lentement. Pretty fronçait souvent les sourcils, poussait parfois un soupir et faisait de temps à autre la grimace, et quelque fois encore il effectuait une petite pause, le temps qu'un mal de crâne naissant daigne le laisser en paix.

Ça faisait tellement longtemps, qu'il n'avait pas pu lire. Tellement longtemps qu'il en avait totalement perdu l'habitude et que cette capacité, autrefois naturelle, lui coûtait à présent un effort certain. Heureusement pour lui l'écriture était en tout cas claire et aisément lisible : cela rendait la tâche moins compliquée.

Énième soupir sur un énième blocage, suivit d'un « hmpf » frustré. Pretty avait, encore une fois, trop de mal à comprendre un passage. Un de plus qu'il allait devoir sauter, dans ce cas.
C'était dommage, le sujet était plus intéressant qu'il n'y paraissait (de ce qu'il en comprenait en tout cas). Toutes ces connaissances sur les propriétés des arbres, et sur les éventuels dangers qui s'y terraient, pouvaient qui plus est un jour lui sauver la mise.

Une goutte de pluie s'écrasa d'un seul coup sur le carnet.

La Fausseté blanchit drastiquement et referma aussitôt ce dernier, levant les yeux vers le ciel pluvieux. Zut. Il allait quitter le tronc sur lequel il était adossé et se trouver un autre coin pour lire.

... Ou, plus probablement, aller rendre le carnet à son propriétaire, comme le lui avait demandé un peu plus tôt cet artisan à l'emploi du temps chargé.

L'Alexandrie, hein ? Pretty en avait déjà un peu entendu parler, d'une oreille distraite et désintéressée. Il savait où elle se trouvait mais ne s'y était jamais rendu.

La Fausseté coinça son index entre les deux pages où il s'était arrêté et se leva donc, se dirigeant vers la fameuse bibliothèque des Éclaireurs. Il essaya de se presser un peu, à cause de la pluie qui commençait à s'intensifier, et ne tarda de fait pas à l'atteindre.
Une fois devant la porte, il se demanda un peu bêtement s'il était censé toquer ou entrer directement.
Quoi qu'un subtile mélange des deux c'était pas mal aussi.

Le Livreur toqua donc et pénétra dans l'Alexandrie.

Pour se figer expressément en découvrant, de dos, une silhouette rousse qui lui était fort familière.

Oh putain pas lui.
Il n'avait même pas eu le temps de préparer un plan de vengeance.







© Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buster
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 37
✘ SURNOM : L'Expert
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Envoie-moi un MP, pepito
✘ LIENS : Remember kids, the only difference between Science and screwing around is writing it down.

MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:36

Il n'aurait jamais cru que dessiner un cauchemar serait aussi difficile. Ce n'est pas que son matériel est mauvais, ni que sa main parfois tremblotante le gêne ; c'est la pluralité des témoignages récoltés qui rendent l'élaboration d'un portrait-robot compliqué.
Buster n'a jamais vu le Croquemitaine. La Nuit d'Halloween, il était resté au Grand Arbre pour assurer la défense face aux multiples créatures de la nuit. Les prédateurs nocturnes, sans soleil, chassaient non-stop, et il fallait aider les Sentinelles et les Chasseurs qui étaient restés à éloigner les pumas, les serpents et autres tigres.
Il a la chance de n'avoir encore jamais subi de malédiction, bien qu'il ait appris que le Croquemitaine apprécie en distribuer à tour de bras. Cette dangerosité a l'avantage de créer un certain nombre de témoins, que l'Expert a interrogé toute la matinée. Leurs descriptions, notées avec soin, sont étonnamment très diverses. Croiser les détails permet de distinguer des éléments récurrents : apparence humanoïde, visage blanchâtre, corps noir... Mais dès que l'on entre dans le très spécifique, les souvenirs divergent : certains enfants ont vu des yeux, d'autres disent n'avoir vu que les orbites vides d'un squelette ; plusieurs se le remémorent vaporeux, comme un fantôme, pendant que des camarades le revoient aussi consistant qu'un monstre.
Les croquis se multiplient et ne se ressemblent pas. Buster les recommence, les raye, les gomme, les précise. Au fur et à mesure que les indices, les traits de l'Horreur se trient, le dessin final se trace dans son esprit. Après un grand soupir et un regard vers le toit de l'Alexandrie où il aurait espéré y voir un brin de soleil, il se lance dans la dernière représentation, celle qu'il espère la plus correcte, la plus proche, de la réelle image du Croquemitaine, et qui accompagnera dorénavant ses notes à son propos.

Mais alors que son crayon se pose sur le papier pour enfin y dessiner l'aboutissement de son travail, quelqu'un toque à la porte de l'Alexandrie. Il arrête son mouvement, et sa voix naît d'un marmonnement :

- Ouais, entrez ?

Il ne se retourne pas, et laisse le visiteur pousser la porte tout seul. Pendant ce temps, il entame les traits de construction du « visage » de son sujet.

- C'est pour quoi ?

Étrangement, la réponse tarde à arriver, ce qui le fait se retourner, par réflexe. À la vue de Pretty, ses yeux s'agrandissent, prennent les airs qu'il avait lorsqu'il lui avait sauté dessus depuis son pont de liane, pas plus tard que... La semaine dernière ? Le mois dernier ? Foutue notion du temps. Mais son expression revient à la normale tout de suite. Ok, calme, tranquille.

- Ah.

Il hésite à avoir la politesse de dire bonjour, il n'a pas l'air ravi de le voir, et lui non plus, d'ailleurs. Buster remarque le carnet qu'il tient dans sa main. Celui sur les espèces d'arbres avoisinantes. Il manque de grogner : il n'aime pas trop que les gens auxquels il prête ses ouvrages ne les lui rendent pas en main propre, et passent par des intermédiaires. C'est la meilleure solution pour les perdre, et ne jamais les retrouver.
À moins que la Fausseté se soit proposée de le lui rendre juste pour le confronter ? Hypothèse peu séduisante, mais qui est malheureusement plausible. Un peu trop plausible, en fait.

- Mets-le sur le tas à côté de toi, je le rangerai tout à l'heure.

Le ton n'est pas agressif, et si peu pressant que le s'il te plaît en devient implicite. Le Livreur a l'air surpris de le voir, lui aussi, mais il semble également énervé. Est-il là volontairement, ou non ? Incapable de savoir, l'Expert demande, méfiant :

- Tu voulais quelque chose ?

Excepté un poing dans la gueule, songe-t-il. Son œil au beur noir le prive toujours de la moitié de sa vision, et il aimerait bien ne pas avoir à se battre pour le foutre dehors aujourd'hui.






WANTED : Je suis à la recherche de mon Petit Frère !

Buster analyse en #e9e9e9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 454
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:36

Plusieurs solutions s'offraient à lui, en fait.
Ou il décidait de se carapater avant de se faire castrer pour de bon cette fois, ou il décidait de foutre le feu à l'Alexandrie avec l’Éclaireur à l'intérieur -et seulement après il prenait la poudre d'escampette. C'était plutôt cool comme idée, non ? Ça lui plaisait bien, en tout cas.

C'est pour quoi ?

Après, il y avait bien évidemment l'autre solution, à savoir celle de rester stupidement sur place à dévisager Buster comme si une chimère dragon-cygne venait d'apparaître sous ses yeux.
C'est-à-dire, donc, avec une tête d'ahuri.
Ce qui était assez comique puisque le rouquin faisait à peu près la même tête que lui -à la différence qu'il parvint plus rapidement à reprendre contenance.

Ah.

« Ah » ?
Pretty parvint enfin à abandonner son expression de stupeur, fronçant à présent les sourcils d'un air perplexe. « Ah » quoi ? « Ah je vais devoir finir le travail de la dernière fois et le virer de là d'un coup de pied au cul » ?

Il était sur ses gardes, le Livreur : beaucoup plus qu'il ne l'aurait souhaité, à vrai dire, et beaucoup plus qu'il daignait se l'avouer. Il n'aimait pas du tout le sentiment de crainte prudente qui germait dans son esprit.

Mets-le sur le tas à côté de toi, je le rangerai tout à l'heure.

Les mirettes bleutées suivirent la direction indiquée, pour découvrir, effectivement, un tas de carnets.
Un tas de carnets à côté d'un autre tas de carnets à côté de tout un tas d'autres tas de carnets. La quantité était relativement astronomique, si l'on partait du principe que Buster était le seul à avoir écrit tout ça.
La question brûlait d'ailleurs les lèvres de Pretty, qui paradoxalement se refusait à se laisser aller à la curiosité. L'atmosphère demeurait tendue et il n'avait pas la moindre intention d'y remédier en posant des questions innocentes.

Tu voulais quelque chose ?

A part t'en foutre une et faire brûler le fruit de ton travail, rien.
C'était un exemple de réponse extrêmement tentant, pourtant La Fausseté décida ô miracle de ne pas verser dans la provocation. Il était piégé dans la neutralité la plus totale, entre sa non envie de faire des efforts et son incapacité à trouver la foi -le courage- d'agresser verbalement le rouquin.

Non. On m'a juste demandé de rendre ça, alors j'le fais.

Il agita le ça comme si L'Expert n'avait pas déjà deviné de quoi il s'agissait. Puis il le posa sur ledit tas, et nota avec une pointe de déception qu'il n'aurait par conséquent jamais l'occasion de finir sa lecture. Aussi laborieuse soit-elle, cette dernière s'était révélée intéressante.

C'était vraiment dommage, tout de même.

Le Perdu s'approcha de la sortie à reculons, comme s'il craignait de se faire attaquer s'il tournait le dos au rouquin.

Vraiment très dommage.

Il sortit. Ça le faisait chier de louper cette occasion juste parce qu'il s'entendait mal (très mal) avec l'auteur de ces carnets.
Il s'arrêta deux pas plus loin à peine.

Purée.

Et il fit demi-tour.
Buster n'allait quand même pas lui empoisonner la vie au point de l'empêcher de faire ce qu'il voulait, hein !

Pretty entrouvrit la porte, sans toquer cette fois, et passa sa tête dans l’entrebâillement -l'air un peu gêné, malgré tout.

En fait, si.

Putain qu'est-ce que ça lui écorchait la langue, tout de même.

J'peux lire ? Demanda-t-il presque poliment.

Elle était vague, sa question, mais La Fausseté ne se sentait pas de dire un mot de plus sans trouver de quoi insulter au passage l’Éclaireur.







© Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buster
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 37
✘ SURNOM : L'Expert
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Envoie-moi un MP, pepito
✘ LIENS : Remember kids, the only difference between Science and screwing around is writing it down.

MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:37

- Non. On m'a juste demandé de rendre ça, alors j'le fais.

Rassuré, du moins un peu, Buster l'observe poser le livre comme s'il s'attendait à ce qu'il le déchire devant lui et s'en aller à reculons. Il ne le quitte pas des yeux. Il se tait, ne fait aucune remarque. Il ne fait pas de grimace, et n'a pas un air si fâché, au fond. Mais la petite trace de l’œil au beur noir qui dépasse sous sa touffe lui donne un air assez peu aimable, c'est vrai.
Il n'a pas le temps de se retourner pour se remettre au travail, et même s'il l'avait eu, ses pensées l'en auraient empêché pendant une solide minute. Avec un clignement d'yeux, il voit la Fausseté réapparaître :

- En fait, si.

Le bras coulant le long du dos de sa chaise, l'Expert attend la demande et n'ose plus respirer pendant un instant.

- J'peux lire ?

- Lire qu.. ? réplique-t-il trop rapidement, avant de comprendre.

Au début, Buster ne répond pas à la question. Distraitement, son regard se porte sur ses montagnes de livres et de carnets ; ses doigts font jongler son crayon, et son mmmh d'hésitation résonne jusqu'au Livreur. Il finit par se décider, prendre un nouveau risque.

- Je peux t'en prêter un, ouais, si tu veux.

Ça ne lui semble vraiment pas être un bon choix. Et vu les circonstances de leur rencontre, si il prenait du recul, ça lui paraîtrait peut-être même complètement stupide. Pour son inconscient, ça doit être un test, une vérification, pour voir si Pretty mérite vraiment à 100% de rejoindre les autres entrées dans sa liste noire. Une expérience ? Lui-même ne sait parfois pas jusqu'où peut aller son esprit scientifique.
Il désigne vaguement du bout de sa mine les alentours, avec un manque de volonté flagrant. La confiance ne règne pas tout à fait. Voire pas vraiment du tout. Voire très très peu.

- Tout est là. Si y a un sujet particulier qui t'intéresse, tu devrais trouver en cherchant un peu.

Inspiration. Il se retourne vers ses croquis, laisse Pretty dans son angle mort. Il n'a pas l'air d'avoir d'armes, de toute manière.
Il se retourne, car pour dire ce qu'il s'apprête à dire, il préfère être de dos :

- Je te préviens : c'est un prêt, pas un don. Je te fais confiance.

Plus ou moins.






WANTED : Je suis à la recherche de mon Petit Frère !

Buster analyse en #e9e9e9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 454
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:37

Ouais. C'était définitivement gênant. Plus particulièrement lorsque la situation exigeait qu'il demande la permission à Buster pour faire quoi que ce soit (même si c'était légitime, puisque c'était lui qui avait rédigé tout ça). D'un autre côté, Pretty demeurait incapable de se résigner totalement : il préférait oser demander plutôt que de se priver à cause de lui d'une activité qu'il appréciait.

Et puis la tête du rouquin quand il avait posé la question le consolait un peu, parce qu'on aurait dit qu'il avait carrément été pris par surprise et que ça c'était drôle à voir.

N'empêche qu'en attendant, l’Éclaireur avait déjà repris le contrôle de ses émotions. La Fausseté essayait d'attendre patiemment pendant qu'il jouait avec son crayon et émettait un « hmmm » clairement exagéré -c'était fait exprès pour l'emmerder, ça, n'est-ce pas ?

Je peux t'en prêter un, ouais, si tu veux.

Pretty fit de son mieux pour empêcher son visage de s'illuminer : il n'allait pas non plus laisser croire que ça lui faisait plaisir, hein. Même si c'était effectivement cool d'avoir un accès officiel à l'Alexandrie, plutôt que de chaparder les carnets en douce pour les lire.
Encore que Buster n'avait dit oui que pour lui en prêter un.

Tout est là. Si y a un sujet particulier qui t'intéresse, tu devrais trouver en cherchant un peu.

L'intéressé hocha la tête, entra définitivement dans l'Alexandrie et referma la porte derrière lui.
Il avait obtenu ce qu'il voulait, certes, mais putain que c'était tendu. Cela le mettait mal à l'aise, d'autant qu'il n'avait pas pour habitude de supporter la présence de quelqu'un qu'il n'aimait pas. Dans ces cas-là, il esquivait les concernés ou les affrontait directement ; il n'entrait pas dans cette espèce de jeu bizarre et désagréable où l'on se supportait l'un l'autre pour le bien d'une cause.

La Fausseté se détendit de fait considérablement lorsque l’Éclaireur retourna enfin à ses affaires, lui tournant par la même occasion le dos. Bien. C'était déjà plus cool comme ça.

Je te préviens : c'est un prêt, pas un don. Je te fais confiance.

La réplique fit naître un sourire ironique sur les lèvres du Livreur.
Menteur.
Il était doué pour l'hypocrisie, le blond, mais ça ne voulait pas dire qu'il en raffolait.

Je vais rester là, pour lire. Comme ça tu seras sûr qu'il n'y aura pas de perte.

Comme un carnet ou deux honorablement sacrifiés pour alimenter un feu salvateur. L'idée lui avait certes traversé l'esprit -à plusieurs reprises.
Quoi qu'il en fut, cela lui paraissait sur l'instant un bon compromis. Restait à voir s'ils seraient capable de rester dans la même pièce un temps indéterminé sans s'étriper l'un l'autre.

Pour éviter cette tragédie, il suffisait de... Vaquer chacun à ses occupations. C'était un bon plan.

Pretty s'aventura donc entre les innombrables petites tours de carnets, rattrapant au passage celui sur les arbres car il n'aimait pas laisser quelque chose inachevé, puis en attrapant quelques autres au hasard. Il n'y avait pas de sujet spécifique qui l'intéressait, à première vue, et étant donné tout ce qu'il y avait à lire ici il valait mieux ne pas perdre de temps à faire le difficile.

Il avisait ensuite rapidement les alentours, constata qu'il n'y avait nul autre chaise que celle sur laquelle Buster était assis, et se fit une raison : il devrait s'asseoir par terre.

Il hésita un instant, également, avant de se résigner à faire un tout petit riquiqui dernier effort.

C'est à dire s'installer là où Buster pourrait le surveiller du coin de l’œil facilement, puis poser les trois carnets à côté de lui, et reprendre sa lecture, assis en tailleurs.

Il allait devoir essayer de ne pas faire la grimace à chaque fois qu'il peinerait à lire quelque chose, en tout cas.







© Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buster
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 37
✘ SURNOM : L'Expert
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Envoie-moi un MP, pepito
✘ LIENS : Remember kids, the only difference between Science and screwing around is writing it down.

MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:38

- Je vais rester là, pour lire. Comme ça tu seras sûr qu'il n'y aura pas de perte.

Buster lève les yeux de son travail, et fixe sa mèche en fronçant les sourcils. Il s'est cru dans une bibliothèque ? Il n'apprécie guère l'idée. S'il raconte partout qu'on peut aller lire là où il travaille, l'Expert va se retrouver avec cinquante touristes penchés sur ses travaux, avec cent gamins qui jouent au foot autour de son arbuste.
Et puis, pourquoi il insiste pour rester ici ? Il vient de lui dire qu'il pouvait emmener le bouquin. Il veut juste le faire chier, c'est ça ?
Méfiant, il le laisse se balader, prendre un livre, et se placer près des tas de manuels encore non rangés, pile au bord de son champ de vision. Tendu, son index tape doucement le bois de son bureau, mais il essaie tout de même de reprendre son travail. Ses traits sont plus hésitants, il a besoin de réfléchir avant chaque choix de détail pour son Croquemitaine ; il est habitué à bosser dans des lieux bruyants, mais pas à côté d'un ennemi.

Une demi-heure passe, une demi-heure où il a oublié peu à peu la présence de la Fausseté. Son toc de l'index a disparu au bout de cinq minutes, mais sa mauvaise tête ne s'en est jamais vraiment allée. De temps en temps, il voit son voisin prendre un air bizarre en lisant, et ça l'agace.

- Si tu vois des erreurs, t'as le droit de me le dire, hein.

Son regard ne quitte pas son travail. Le ton se voulait neutre, mais on peut y déceler un certain agacement, une impatience irritée. Il a horreur qu'on lui pointe des erreurs dans ses travaux, mais si ça peut l'empêcher de le déconcentrer, il est prêt à faire un pas et l'écouter étaler sa science – science qu'il n'a probablement pas, c'est pas un Livreur qui va lui apprendre la vie.

- Au lieu de faire la grimace.






WANTED : Je suis à la recherche de mon Petit Frère !

Buster analyse en #e9e9e9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 454
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:39

L'ambiance était tendue.
Et comme si l'ambiance n'était pas déjà suffisamment tendue à elle seule, il fallait que Buster fasse... Ça. Ce truc, là. Tapoter répétitivement le bureau de son index comme s'il se prenait pour le batteur d'un groupe de musique. C'était stressant. Et agaçant.
Pourtant Pretty se retint de tiquer, souffler ou faire quelque remarque que ce soit : il ne se considérait décidément pas en bonne position pour faire le malin -ou l'insolent, quoi que ces deux adjectifs avaient tendance à se confondre chez lui.

Néanmoins, fort heureusement pour leur petite cohabitation éphémère, Buster faisait lui aussi l'effort de ne pas lui lancer de commentaires désobligeants. Ils était apparemment tombés sur un accord tacite quant au fait de s'ignorer quasi respectueusement.

Le silence fut religieux pendant la demi-heure qui suivit et qui passa comme une flèche pour La Fausseté. Il était effectivement plongé dans une lecture qui réclamait absolument toute son attention, à cause de la difficulté qu'il avait à former avec fluidité les mots puis les phrases dans son esprit ; il sentait que ça lui revenait, cependant la tâche demeurait très compliquée.

Si tu vois des erreurs, t'as le droit de me le dire, hein.

Les mirettes bleutées abandonnèrent les pages noircies d'encre pour rejoindre la touffe épaisse et rousse de Buster. Pretty soupira plus ou moins discrètement, l'air de vouloir signifier qu'il n'avait pas envie d'être dérangé et que le silence était assurément ce qui leur convenait le mieux à tous les deux.

Non non, c'est bon, marmonna-t-il dans sa barbe.

Bien sûr, ça lui aurait écorché la langue jusqu'à hémorragie de préciser qu'il n'avait remarqué aucune erreur. Et ce, principalement parce qu'il ne connaissait de base strictement rien au sujet évoqué.

Au lieu de faire la grimace.

Pretty se figea, fixa longuement la page qu'il était en train de tourner en évaluant quel était le pourcentage de chance qu'il survive si jamais il décidait de l'arracher, elle, puis toutes ses consœurs -lentement et une à une. Il ne faisait qu'imaginer le son du papier que l'on déchire et c'était déjà extrêmement jouissif et extrêmement tentant.

Je fais pas la grimace, rétorqua-t-il sèchement tout en réalisant qu'en fait, si, il la faisait.

Le Perdu s'appliqua aussitôt à détendre les traits de son visage et soupira cette fois franchement, posant le carnet à côté de lui. Maintenant qu'il était déconcentré, il se rendait compte qu'il était courbaturé en plus d'avoir mal au crâne.
Bon, ben, tant qu'ils y étaient.

En fait... Pretty s'étira précautionneusement le dos. J'ai un peu de mal à lire.

Allez hop, couteau planté sec dans son ego.

Vu que ça fait très longtemps que j'ai pas touché à un bouquin, c'est un peu dur de se remettre dans le truc.

Il observait attentivement Buster, à l'affût d'une quelconque réaction qui donnerait l'impression qu'il se moquait de lui -auquel cas, il lui sauterait légitimement à la gorge pour l'étrangler puis l'égorger. Ordre variable et interchangeable.

Dans la meilleure des situations, ma foi, L'Expert s'en foutrait et retournerait à ses affaires.







© Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buster
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 37
✘ SURNOM : L'Expert
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Envoie-moi un MP, pepito
✘ LIENS : Remember kids, the only difference between Science and screwing around is writing it down.

MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:39

- Je fais pas la grimace.

Si. Si, tu fais la grimace, hurle Buster en pensée, avec un haussement de sourcil trahissant son agacement, mais caché par sa coupe. Il a horreur qu'on le prenne pour un con, surtout à ce point. Il lui faut quoi, à ce type, une photo de lui en flagrant délit de sale tronche ?
Pretty pose le carnet avec un soupir que l'Expert ne peut s'empêcher de mal interpréter.
Si je t'emmerde, tu peux toujours te barrer, hein.

- En fait... J'ai un peu de mal à lire.

Par réflexe, Buster hoche doucement la tête et comprend mieux l'origine des grimaces. Il aurait pu s'en douter, en même temps ; il l'imagine mal dans le rôle de rat de bibliothèque, et l'Île est, excepté en de rares endroits, pauvre en livres. Son irritation se calme en conséquence, face à cet aveu d'un Livreur à l'air si fier.

- Vu que ça fait très longtemps que j'ai pas touché à un bouquin, c'est un peu dur de se remettre dans le truc.

- Je vois, dit-il, avant de continuer, presque sans pause. Tu as demandé aux Diplomates ? La plupart du temps, ils enseignent que la langue parlée à ceux qui ne connaissent pas l'anglais, mais comme y en a beaucoup qui savent écrire, peut-être que certains pourraient t'aider.

Il se lève brusquement et s'avance vers des étagères. Son ton est neutre, pas vraiment bienveillant ou chaleureux. On ne sait pas s'il veut aider la Fausseté, ou se débarrasser de lui en l'envoyant s'instruire ailleurs. Sans doute les deux, à part égale ; ce serait bien son style.
Il avance sa main d'un cahier mince calé entre deux gros volumes, et en le tirant, monologue :

- Il y a longtemps, j'avais commencé une sorte d'annuaire des compétences dans les différents groupes. Ceux qui savent construire des cabanes, ceux qui savent forger, ceux qui parlent plusieurs langues... Et ceux qui savent lire, donc.

Il l'ouvre et le feuillette, pliant les pages sous son pouce. L'ouvrage est loin d'être rempli, et fait coquille vide à côté de tous les autres écrits de l'Alexandrie. Il dit rapidement, comme pour cacher son échec et, peut-être, une certaine morosité en évoquant les disparus :

- J'ai vite abandonné l'écriture de ce machin. Avec les arrivées et les morts, il était jamais à jour, et je n'avais pas envie d'y passer ma vie. Si tu fais le tri entre les morts et les vivants, tu trouveras peut-être un Victor Hugo parmi des gens que tu connais un peu.

Il marmonne ensuite, pour lui-même, une remarque risquée.

- Je crois pas avoir noté grand-chose chez les Livreurs, par contre, dit-il avant de s'interrompre, comme s'il n'avait fait que toussoter.

Comme un dresseur donnant de la viande à un lion, il place le travail sur une pile de livre à quelques mètres de Pretty, et lui lance un regard roux censé lui faire comprendre qu'il le lui passe, avec l'ombre d'un sourire. À peine posé, il se déplace vers un tas près de son bureau, y plonge un bras, et en tâtant, en sort péniblement un livre bleu ciel très abîmé.

- J'ai aussi ce... Truc.

Il le feuillette aussi, replace des pages volantes déchirées, lit brièvement quelques mots et des consignes.

- Un vieux livre d'initiation à la lecture... Mais c'est pour les petits, je crois, pas sûr que ça t'aide beaucoup. Ça appartenait à un petit, en tout cas.

Il ne développera pas plus sur l'ancien propriétaire.
Dans un clappement, l'Expert referme l'ouvrage, et montre sa couverture à Pretty, Pretty dont il a, en fait, un peu ignoré toutes ses réactions depuis le départ ; ce n'est que maintenant qu'il l'écoute, après la question :

- Ça t'intéresse quand même ?

Pas de jugement déplacé, pas de moquerie. Chacun ses faiblesses, c'est aussi pour ça qu'il bosse.






WANTED : Je suis à la recherche de mon Petit Frère !

Buster analyse en #e9e9e9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 454
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:40

Les mirettes bleutées du Livreur scannaient attentivement les moindres faits et gestes du rouquin face à l'aveu qu'il venait de faire. Il perçut un hochement de tête un peu discret ; en revanche, pas de signe d'épaules qui tressautaient à cause d'un rire contenu.
Pretty cessa de se mordre l'intérieur de la bouche et se détendit légèrement. Au moins il ne se moquait pas. Sur le coup, il n'avait pas vu d'autres moyens d'empêcher Buster de mal interpréter ses non grimaces, et il ne regrettait finalement pas tant d'avoir fait cet effort.

Je vois.

Il comptait donc l'ignorer -ce n'était pas plus mal. La Fausseté s'apprêtait en conséquence à reprendre sa lecture mais se figea en entendant la suite :

Tu as demandé aux Diplomates ? La plupart du temps, ils enseignent que la langue parlée à ceux qui ne connaissent pas l'anglais, mais comme y en a beaucoup qui savent écrire, peut-être que certains pourraient t'aider.

L'intéressé jeta à Buster un regard relativement ébahi tandis que ce dernier se levait et s'aventurait à travers l'Alexandrie. Est-ce qu'il était bien en train de faire ce que Pretty croyait qu'il était en train de faire ?

Le Perdu considéra quelques secondes durant L'Expert avec méfiance, tout en s'efforçant de donner du crédit à ce qu'il venait de lui expliquer. Cela tenait la route... Mais il n'était pas certain de savoir à quel Diplomate s'adresser pour ce genre de problème. Il y avait bien Flower qui avait l'air sympa dans son genre, mais il était tellement lent qu'il n'était pas certain de pouvoir le supporter en tant que professeur.
Il y avait Scorch, sinon, néanmoins bizarrement il était incapable de l'imaginer capable de lire ou d'écrire. Quoi qu'il en soit, ça ne coûterait rien de lui demander...
... Sauf qu'en fait, il se passerait quand même bien d'un nouveau coup sec dans l'ego.
La solution Diplomate était donc rayée de la liste.

Il y a longtemps, j'avais commencé une sorte d'annuaire des compétences dans les différents groupes. Ceux qui savent construire des cabanes, ceux qui savent forger, ceux qui parlent plusieurs langues... Et ceux qui savent lire, donc.

Pretty, toujours assis en tailleurs, ne voyait pas du tout ce qu'était en train de faire l’Éclaireur mais il l'entendait très bien et, plus encore, l'écoutait.

J'ai vite abandonné l'écriture de ce machin. Avec les arrivées et les morts, il était jamais à jour, et je n'avais pas envie d'y passer ma vie. Si tu fais le tri entre les morts et les vivants, tu trouveras peut-être un Victor Hugo parmi des gens que tu connais un peu.

L'ombre d'un sourire passa sur les lèvres de La Fausseté.

Je crois pas avoir noté grand-chose chez les Livreurs, par contre.

Et l'ombre surpassa le sourire.
Pretty jeta un coup d’œil carrément suspicieux à L'Expert alors qu'il posait le tout sur une pile de livres, non loin de lui.
C'était de la provocation gratuite ça, non ? Une petite pique lancée comme par hasard, parce que bien sûr il ne pouvait pas s'empêcher de vouloir le rabaisser et que ç'aurait été trop facile que la manœuvre soit innocente.

J'ai aussi ce... Truc.

Il haussa un sourcil circonspect vers un Buster qui ne prêtait toujours pas attention à ses réactions.

Un vieux livre d'initiation à la lecture... Mais c'est pour les petits, je crois, pas sûr que ça t'aide beaucoup. Ça appartenait à un petit, en tout cas.

Le léger flottement qui suivit informa tacitement la fausse demoiselle du sort de l'ancien propriétaire de ce livre.

Ça t'intéresse quand même ?

La neutralité de cette question, l'absence de moquerie et, surtout, l'intérêt réel que semblait porter Buster à la réaction de La Fausseté l'incita à ne pas s'arrêter sur la remarque marmonnée sur les Livreurs. Et puis il était tout de même au-dessus de ça.

Ouais.

Pretty remua un peu, soudain mal à l'aise. Il ne savait plus trop comment réagir, pas vraiment habitué à ce que quelqu'un qu'il n'aimait pas et qui ne l'aimait pas se montre presque aimable à son égard.

Merci, peut-être ?
... Non. Il n'avait pas envie de lui dire merci.

Néanmoins il fit l'effort de se lever puis d'aller chercher l'espèce d'annuaire sur les Diplomates, avant de rejoindre Buster d'un pas silencieux.

J'peux voir ? J'suis pas sûr que ça me serve, j'aimerais jeter un œil avant de me réinstaller.

Histoire de ne pas laisser traîner des livres de tous les horizons par terre et d'ainsi esquiver l'irritation prévisible de l’Éclaireur. Il avait l'air d'être le genre à aimer à ce que tout soit à sa place, puisqu'il n'avait eu aucune indécision en allant chercher ses références.
Après une hésitation, Pretty rajouta :

Pourquoi tu fais ça ?

Les termes étaient vague et c'était un brin voulu. Il craignait à vrai dire que la question lui retombe méchamment dessus ; toutefois, Pretty n'était pas exactement connu pour sa capacité à résister face à la curiosité. Il aimait comprendre les choses.







© Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buster
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 37
✘ SURNOM : L'Expert
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Envoie-moi un MP, pepito
✘ LIENS : Remember kids, the only difference between Science and screwing around is writing it down.

MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:41

- Ouais.

Pas de merci, mais il s'en fiche ; il vit avec un peuple d'ingrats, et à force, il ne remarque même plus l'absence de politesse. Il pose donc le livre sur le bord de son bureau, dans le coin le plus proche de Pretty. Il ne songe pas au fait que le placer ainsi force la Fausseté à se rapprocher de lui ; or, la dernière fois, il lui avait dit de ne plus jamais le faire.
Il n'a pas oublié. Le geste était un mélange de négligence et de beaucoup d'intentions : tester son courage, sa confiance, son pardon. Depuis qu'il se sait subtilement plus fort que lui – du moins, tant qu'il est blessé, il fait preuve de beaucoup moins de méfiance. Il ne le croit pas suffisamment fou ou vicelard pour le poignarder dans le dos.

- J'peux voir ? J'suis pas sûr que ça me serve, j'aimerais jeter un œil avant de me réinstaller.

Il se tourne vers la Fausseté, qui vient de prendre le début d'annuaire, et tout en marmonnant sa réponse, il se réinstalle à son bureau.

- Mh mh, je l'ai sorti pour toi.

Pendant que le blanc s'installe, il se remet à son croquis, et taille les espèces de dents du cauchemar du bout de sa mine. Il était sur le point d'être à l'aise, mais...

- Pourquoi tu fais ça ?

Ah, il déteste ce genre de questions. Il les traduit toujours par « Pourquoi t'es un gros nerd ? ». Il répond aussitôt, d'un ton assez désagréable.

- Quoi, ça te paraît pas utile, un dossier qui recense tout ce qu...

Il lève les yeux vers lui, et remarque son regard, ce regard qui signifie « T'es à côté de la plaque, mec. ». Ses joues se tâchent de rouge sous la méprise, comme s'il s'excusait sans le dire. Pour se redonner une contenance, il se gratte le crâne, faisant tomber un morceau de feuille morte qui était bloqué dans sa touffe.

- Ah, dans ce sens là.

Il continue de croquer, réfléchissant à sa réponse. Il ne s'y attendait pas vraiment... Après trop d'instants d'hésitation, il arbore un bref sourire jaune, toujours sans quitter son travail.

- T'en as, de ces questions...

Il prend ensuite un ton plus sombre, il renifle.

- Si je devais refuser d'aider tous ceux que je n'aime pas, je foutrais un bon tiers du Grand-Arbre à la porte de cette cabane.

Il exagère le trait, il dit ça pour se donner un air. Faire comprendre qu'ici, c'est son territoire, quitte à tacler la réputation de sa propre sociabilité. Avec sa main gauche, il montre vaguement les livres, les étagères, les tas, tout autour de lui.

- Si je fais mon boudeur, tout ça, là, ça sert à rien., dit-il en grattant plus fort le papier. Et puis, je vais pas être rancunier à ce point pour une engueulade aussi ridicule.

Qu'entend-il par ridicule ? Mystère. En tout cas, ce qui est sûr, c'est qu'avec son œil au beur noir qui le gêne encore et le souvenir de ses affronts, ce n'est pas leur bagarre qu'il qualifie ainsi.






WANTED : Je suis à la recherche de mon Petit Frère !

Buster analyse en #e9e9e9


Dernière édition par Buster le Dim 23 Avr 2017 - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 454
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:42

Toujours attentif, comme un animal sur ses gardes, Pretty remarqua sans mal l'agacement qu'avait provoqué sa question. Trop directe pour Buster, peut-être ? Il n'avait pas l'air de préférer jouer sur les subtilités et les coups bas, pourtant.
Quoi qu'il en fut sa réponse se révéla presque insolente et... Et carrément à côté de la plaque.

Quoi, ça te paraît pas utile, un dossier qui recense tout ce qu...

L'expression qu'affichait La Fausseté devait être suffisamment explicite, car le rouquin avait fini par s'interrompre tandis que ses joues se coloraient de rouge. Il se grattait à présent la tête d'un air un peu gêné, faisant ainsi tomber de ses cheveux une...
... Une feuille morte. Ou un bout de ce qu'il en restait, en tout cas.

Le Perdu fit les yeux ronds, à la façon d'une mère qui surprenait son gosse jouant dans la boue alors qu'il portait ses habits du dimanche. Il avait encore combien de saletés planquées dans sa grosse touffe de cheveux ?
Qui plus est, ce genre de détail avait tendance à le stresser et à lui donner envie de remédier au problème, et étant donné que c'était de Buster qu'il s'agissait, il doutait pouvoir se permettre de faire quoi que ce soit.

Ah, dans ce sens là.

Malgré la feuille, Pretty continuait de trouver la situation distrayante et dut se mordre la lèvre inférieure pour camoufler un soupir amusé. Il ne prétendait pas connaître Buster sur le bout des doigts, mais quelque chose lui disait qu'il le prendrait aussitôt pour de la moquerie méchante et gratuite et il n'avait pas la moindre envie de devoir se bagarrer à nouveau face à un personnage aussi vicieux.

T'en as, de ces questions...

Cette fois, la fausse demoiselle se permit un petit sourire discret. Ben voilà, il était mignon quand il voulait.

Si je devais refuser d'aider tous ceux que je n'aime pas, je foutrais un bon tiers du Grand-Arbre à la porte de cette cabane.

... Quoi que peut-être pas tant que ça, finalement.
La Fausseté roula des yeux, pensant vaguement à lui rétorquer qu'en même temps il n'était pas un Perdu des plus sympathiques, puis il se ravisa et se contenta de suivre du regard le geste effectué par Buster.

Si je fais mon boudeur, tout ça, là, ça sert à rien.

Et tout ça, ce n'était pas rien, songea-t-il distraitement. Plutôt se couper la langue que de l'admettre, néanmoins.

Et puis, je vais pas être rancunier à ce point pour une engueulade aussi ridicule.
Comment ça ridicule ? Fit-il en braquant un regard inquisiteur sur l’Éclaireur.

Les mots avaient filé au tac-au-tac : par conséquent, il n'était pas bien difficile de discerner la pointe de reproche et de vexation qui s'y glissait.

Shit. C'était dangereux, ce qu'il venait de faire. Ils commençaient tout juste à s'aventurer sur un terrain plus neutre, et les voilà qui risquaient désormais la dégringolade sur une pente sacrément glissante.
Repli stratégique.

Euh. Nan, oublie en fait, se ravisa-t-il.

T'as failli me castrer et ça c'est pas ridicule, c'était juste terrifiant, mais passons.

Pretty s'empara à la place du livre d'enfant dont lui avait parlé L'Expert et le feuilleta rapidement, jetant un petit coup d’œil en coin à Buster puis au dessin sur lequel il travaillait.
C'était un monstre qu'il inventait ? Il ne semblait pas du style débordant d'imagination. Avec cette histoire de carnets et d'annuaires, le Livreur aurait plutôt opté pour une tentative de représentation d'une horreur déjà existante. Et ce n'était pas rassurant, vu la tête du machin.

Ça va me servir, finit-il par conclure en désignant le livre d'apprentissage. Merci.

Il ne s'était même pas rendu compte qu'il venait de le remercier.

La Fausseté s'éloigna pour déposer l'annuaire et le livre sur la pile qu'il s'était déjà réservé... Puis fit demi-tour d'une démarche feutrée pour voir d'un peu plus près le dessin du monstre -non sans jeter un regard embêté à cette épaisse chevelure qu'il aurait aimé remettre en ordre.
Sa curiosité le perdrait, et ce n'était pas faute de le répéter.

... C'est un squelette ? Il plissa un peu les yeux, trouvant lui-même sa supposition peu convaincante face à la silhouette du cauchemar. Puis, dans un éclair de compréhension : AH. C'est le Croquemitaine ! Tu l'as déjà vu ?

Comme quoi, il ne fallait pas grand-chose pour que le comportement de Pretty glisse de nouveau vers l'habituel -lentement mais sûrement.







© Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buster
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 37
✘ SURNOM : L'Expert
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Envoie-moi un MP, pepito
✘ LIENS : Remember kids, the only difference between Science and screwing around is writing it down.

MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:43

- Comment ça ridicule ?

Son index presse le bois de son crayon sur son pouce et il ferme les yeux, regrettant d'avoir titillé le sujet sensible. Ainsi, ce gars ne considère pas le contenu de son slip comme un motif ridicule pour une bagarre ? Soit, il retiendra.

- Euh. Nan, oublie en fait

Il ouvre à nouveau les yeux, mais sans tourner la tête pour le confronter, bien qu'il soit surpris par ce virement soudain. Est-ce qu'il aurait peur de s'engueuler à nouveau ? Ça lui semble logique, au vu du résultat de leur mêlée. Il ne s'enorgueillira pas de ça, en tout cas. Pas à cause des méthodes employées, non... Plutôt à cause du fait qu'il ne considère pas l'issue d'une bagarre comme quelque chose dont on peut être fier.
Buster se sent encore tendu, malgré tout, et Pretty, qui s'approche de son bureau pour récupérer le manuel, n'arrange rien. L'Expert n'aime guère être moins à l'aise que la Fausseté a l'air de l'être.

- Ça va me servir. Merci.

- D'rien, dit-il rapidement.

Le Livreur va poser les ouvrages dans son coin lecture, avant de revenir, ses cheveux blonds envahissant le bord du côté droit de sa vision. Buster se retient de soupirer face à ces déplacements bruyants et cette présence qui, décidément, commence à se sentir bien trop chez soi.

- ... C'est un squelette ?

Tout en allongeant un doigt de la créature, il répond, sans ton :

- Non, c'est-

- AH. C'est le Croquemitaine ! Tu l'as déjà vu ?

Malgré sa patience qui s'effrite doucement, l'Expert garde un visage concentré sur son dessin, comme s'il l'ignorait. En réalité, la question de Pretty le pousse dans un sentiment qu'il n'arrive pas vraiment à décrire, et il reste une bonne dizaine de secondes à regarder intensément son dessin en en durcissant les traits. Un mélange d'inquiétude et de fascination. Oui, c'est ça.

- Non.

Il s'arrête, satisfait. Un souffle sur la page pour enlever les pelures de gomme et les traces de graphite, et dans un mouvement habitué, il déchire dans un éclair sonore la page, avant de la plier soigneusement.

- C'est un portrait-robot.

Sans regarder son voisin, il se lève, son épaule frôlant la sienne, et se déplace jusqu'à un tas plus droit et ordonné que les autres, où il place son croquis dans l'un des livres, Esprits, fantômes et démons, après l'avoir feuilleté pour trouver la bonne page. Accroupi, sa main vient chercher sans hésitation une espèce de trieur vert pomme, avant de le caler sous son aisselle. Il se réinstalle, toujours sans donner un signe de reconnaissance d'existence à Pretty.
En quelques gestes vifs, il sort un document du dossier, et déplie un gigantesque plan, hybride de dessin et de carte. Un labyrinthe de salles et d'annotations, de références et d'astérisques. Un plan de la Machine. Incomplet depuis toujours, et peut-être pour toujours. D'un tiroir dans son bureau, il tire deux feuilles, sur lesquelles sont notées quelques lignes dans une écriture qui n'est pas la sienne, qu'il se met à déchiffrer. Tout en lisant, et malgré sa mine concentrée qui laisse présager qu'il n'écoutera qu'à moitié la réponse, il dit, en retard :

- Tu l'as déjà vu, toi ?






WANTED : Je suis à la recherche de mon Petit Frère !

Buster analyse en #e9e9e9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 454
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:47

Il ne disait rien, et c'était peut-être à cause de ça que Pretty pouvait deviner le rouquin actuellement plus tendu qu'il y avait de cela quelques instants. Cela lui fit apparaître à l'esprit l'image d'une balance, un peu comme pour accentuer cette impression que si l'un se détendait, l'autre se crispait en conséquence, et qu'ils leur étaient impossible de trouver un véritable terrain d'entente.
C'était tellement rare, pour lui, de devoir cohabiter avec quelqu'un qu'il n'appréciait pas. Comme il reprenait son aise, Pretty se sentait néanmoins prêt à jongler et tester, tentant ainsi de définir la limite du supportable pour l'un comme pour l'autre.

Non.

Et... C'était tout ? La discussion n'était apparemment pas le fort de Buster, contrairement aux monologues. La Fausseté allait devoir changer d'approche -pas de suite, néanmoins.
Il observa en silence, quasi patiemment, les gestes habitués du rouquin qui arrachait la feuille de dessin puis la pliait avec un soin tout particulier.

C'est un portrait-robot.
Aah. Ok.

Donc il tirait ça d'un ou plusieurs témoignages.

Pretty tressauta légèrement et lutta contre l'envie de s'écarter promptement lorsque L'Expert le frôla en se levant ; le souvenir de leur dernière bagarre était encore rude et il remarquait qu'il supportait difficilement son contact physique -à la fois une première et un miracle, venant de lui.

Cependant il demeurait toujours aussi étrangement respectueux du silence qui s'était installé. La Fausseté attendait que Buster revienne avec ce qu'il venait de sortir de sa montagne de carnets, à savoir un trieur vert -comme la couleur des yeux cachés derrière cette touffe rousse et sale, se rappela futilement le Perdu.
Quoi qu'il en fut, Buster continuait de l'ignorer superbement alors qu'il sortait une espèce de plan géographique d'un quelque chose pour l'heure non identifié.

Tu l'as déjà vu, toi ?

Très légèrement penché au-dessus du bureau -de sorte à ne pas faire d'ombre, les mains sagement liées derrière le dos, le Livreur considéra Buster avec une pincée de surprise. Il ne s'était pas attendu à ce qu'il relance la conversation, même tardivement, et avait imaginé qu'il préférait travailler dans un silence religieux.

Hm... Il eut l'air de se plonger dans ses souvenirs. Pas que je m'en souvienne, alors. Ça m'arrange, le Croquemitaine est pas vraiment un ange.

Il hésita un peu à l'idée de poursuivre cette conversation. La question posée par Buster avait des airs de politesse, et il n'avait dès le début pas donné l'impression d'être infiniment intéressé par sa réponse. Mais Pretty avait quand-même envie de tâter le terrain.
Son visage s'éclaira lorsqu'il crut tenir un sujet potentiellement intéressant pour quelqu'un qui aimait s'informer.

La seule entité un peu dangereuse que j'ai déjà croisé, en fait, c'était Le Voleur de Visage. Il grimaça. Vu comment ça s'est terminé, je crois que la prochaine fois qu'on se voit il essayera de me bouffer, qu'il ait faim ou pas.

Est-ce que cela titillerait la curiosité de L'Expert ?







© Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buster
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 37
✘ SURNOM : L'Expert
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Envoie-moi un MP, pepito
✘ LIENS : Remember kids, the only difference between Science and screwing around is writing it down.

MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:47

- Hm... Pas que je m'en souvienne, alors. Ça m'arrange, le Croquemitaine est pas vraiment un ange.

Discrètement, Buster souffle du nez ; si la Fausseté avait vu le Croquemitaine, il n'aurait pas hésité longtemps. Ce genre de rencontre, ça ne s'oublie pas.
Pendant le bref silence qui suit, l'Expert essaie de se concentrer sur le rapport de l'Éclaireuse, une collègue d'un an de plus que lui qui lui a donné ces quelques lignes après avoir complété sa mission à la Machine. Une sombre histoire de Comète blessée qui s'était aventurée dans les entrailles de la bête, d'après ce qu'elle lui a raconté. Mais peu importe : l'important, maintenant, c'est de vérifier ses notes pour compléter sa carte. Avec un peu de chance, un jour, ils trouveront un moyen de sortir de la Machine sans sacrifier des années de vie.
Lorsque la voix de Pretty revient à ses oreilles, il ne sourcille même pas – du moins, jusqu'à un certain point :

- La seule entité un peu dangereuse que j'ai déjà croisé, en fait, c'était Le Voleur de Visage. Vu comment ça s'est terminé, je crois que la prochaine fois qu'on se voit il essayera de me bouffer, qu'il ait faim ou pas.

- Le quoi ?

L'Éclaireur réagit au quart de tour. Il n'y a maintenant plus de doute sur son intérêt ; cette fois, il a tourné la tête, et il regarde le Livreur droit dans les yeux malgré l'obstacle roux. Ce n'est malheureusement pas un intérêt très positif, comme une fascination, une curiosité ou une crainte innocente, comme un enfant qui voudrait entendre une histoire qui fait peur. Les yeux de l'Allumé, s'ils étaient plus visibles, trahiraient son souffle coupé, son cœur qui se retient de péter les plombs. Il n'aime vraiment, vraiment pas ce nom, et si Pretty lui invente un démon juste pour le faire flipper, il le regrettera, ça, il se le jure.






WANTED : Je suis à la recherche de mon Petit Frère !

Buster analyse en #e9e9e9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 454
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   Dim 23 Avr 2017 - 17:49

Est-ce que cela titillerait la curiosité de L'Expert ?
Oui. À l'évidence. Plus que ne l'avait attendu ou espéré Pretty, même. Il avait l'impression d'avoir ferré comme un poisson l'intérêt du rouquin, qui s'était aussi sec tourné vers lui avec... Avec cette expression totalement indéchiffrable à cause de la touffe qui lui masquait la moitié du visage. C'était frustrant, Pretty était incapable de l'examiner et d'interpréter ses réactions jusqu'au bout. En revanche, il sentait parfaitement le regard braqué sur lui.

Le Voleur de Visage, répéta-t-il patiemment. T'en as jamais entendu parler ?

Il avait décidé de piquer la curiosité de Buster, alors autant faire les choses jusqu'au bout.

Ses mirettes bleutées fixèrent le vide quelques secondes durant alors qu'il émettait un « hm » prolongé : ce monstre était un peu dur à décrire, selon lui. Probablement parce qu'en réalité il n'en savait pas tant que ça.

Son nom est très parlant. Paraît qu'il vole vraiment les visages de ceux qu'il croise. Y'en a qui disent que si tu fais pas une tête de blasé devant lui il profite de l'occasion et ton visage devient tout lisse. Mais j'crois pas que ce soit vrai, ça, précisa-t-il pour des raisons évidentes.

Après tout, lui et Pachou avaient flippé à mort, et ça s'était sans aucun doute vu à leur expression ; néanmoins, ils étaient toujours bel et bien doté d'un visage -heureusement.

On lui donne aussi un autre nom mais j'ai oublié lequel. Ah, et il a tendance à bouffer tout ce qui lui passe sous la main. Quand on l'a vu, il mangeait de vieilles pierres dans les Ruines Abandonnées.

Une idée lui vint ensuite à l'esprit, et La Fausseté ne tarda pas à la proposer -quoi qu'avec un brin d'hésitation, puisque ce n'était pas avec ça qu'ils allaient soudainement s'entendre comme larrons en foire. Il restait une pincée de malaise dans l'atmosphère, même si elle paraissait pour le moment se dissiper.

Tu voudrais... Prendre des notes là-dessus ?

Il était déjà en train de bosser sur quelque chose, certes, mais ce n'était pas comme si Pretty savait écrire.
.... Du moins il était à peu près sûr d'avoir oublié comment faire.







© Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flashback | Nota Bene ~ Buster   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» "Car la peur est la petite mort..." (proverbe Bene Gesserit)
» [RP flashback]...ennemis par le passé...
» [Résolu] Remand sur un Flashback
» [Ultimate Doom] Flashback
» [MegaDrive] Flashback

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-