Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Koala Cosmique
avatar

♐ Papoose des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 88
✘ SURNOM : la Flèche
✘ AGE DU PERSO : 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 1/2
✘ LIENS : Je suis.
(Je fus.)
Nous sommes.

MessageSujet: Miel    Mer 12 Avr 2017 - 20:15

hrp:
 

hrp2:
 




miel

Koala & Abeille




Koala Cosmique passe beaucoup de temps au refuge. Les animaux qu'il préfère sont les apeurés, les farouches, ceux qui sont blessés de corps ou d'esprit. Son reflet vacille dans leur regard affolé. Koala tente de les apaiser. Il leur parle et lorsqu'il les sent prêts, il dépose sur leur peau une caresse tendre et franche. Leur douleur accède à son âme sans prudence, sans gêne. Pas de barrière. Il peine à la recueillir avec paix à présent, tant elle vibre. Le ruisseau est sans cesse en tumulte, il s'écoule toujours, mais éclabousse les rives qui le bordent.
Koala Cosmique lutte, n'a pas cessé. Il a remarqué qu'il tremble plus souvent. En vérité, avant, il ne tremblait pas.

La voix d'Hermine perce le silence ombragé du refuge. Le bruissement du tissu qui roule sur la peau de Koala lui a fait deviner qu'il a enfilé sa tunique, et que donc, il s'apprête à sortir. Elle demande où il va. Il met sur sa voix un baume de tranquillité pour paraitre désinvolte, puisque sortir l'inquiète mais qu'il ne veut pas le faire savoir :

Abeille Vigilante m'a demandé de l'aider, pour les ruches.

Hermine demande s'il se rend à la Prairie, ainsi, et Koala répond oui. Il ajoute au baume un sourire que la Blanche entendra, avant de quitter le Refuge.


*



Tandis qu'il marche dans le Bois Joli, l'ombre d'un loup se découpe entre les arbres. Il n'est ni en chasse ni en rage mais Koala sent son coeur se serrer. Il se force à n'en rien montrer et mesure son pas. Comme pour l'encourager, un écureuil tombe d'une branche pour se poser sur son épaule. Lorsque Koala Cosmique recentre son attention sur le loup, ce dernier a disparu. Seul demeure celui qui l'habite.

Arrivant aux abords de la Prairie Sauvage, la chevelure d'or d'Abeille capte aussitôt son regard. En contraste, le bleu dévorant du paysage est encore plus saisissant. Oppressant.
L'équilibre, encore...

Je suis là, Abeille, dit-il en approchant, avec un sourire qui peine à faire oublier sa mine fatiguée.





Codage by TAC






Koala en chair et en os ::
 


Koala Cosmique médite en sienna.
....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille Vigilante
avatar

♐ Apicultrice des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 31
✘ SURNOM : La Reine
✘ AGE DU PERSO : Une petite trentaine

✘ LIENS : I am deliberate and afraid of nothing.

MessageSujet: Re: Miel    Lun 17 Avr 2017 - 15:22

Abeille est debout sous la pluie.
Ses vêtements collent à son corps et ses cheveux à ses joues comme une deuxième peau. Une peau inhabituelle. Elle ne cesse de la toucher, du bout des doigts, comme oubliant qu'elle est là. Abeille n'a pas si froid. Elle ne pense jamais à avoir froid, quand elle a tant d'autres choses à faire. Elle fronce les sourcils, même si elle ne peut pas voir ce qu'elle a sous les yeux. Elle entend juste la pluie qui martèle la ruche, et leur bourdonnement furieux. Les abelliqueuses sont en colère. Elles le sont toujours. Elle en est venue à les considérer comme un être particulier, une sorte de gamin pas sage. Toujours, toujours en colère.
Et Abeille doit les apaiser mais pour la première fois, Abeille ne sait pas comment faire. Elle a essayé des choses, elle a essayé de construire un piteux toit de branchages pour protéger la ruche de la pluie. Elle a pensé à la déplacer entièrement, mais elle n'a pas pu s'y résoudre. Abeille n'a pas froid mais ses protégées, si. Elles vont moins vite, elles dorment plus, elles refusent de faire autant de miel qu'avant. Les fleurs ont changées, elles n'ont plus le même gout. Les gouttes sont trop grosses, trop dangereuses, elles les empêchent de voler. Abeille sait que les abelliqueuses sont de gros insectes, et qu'elles sont résistantes, et elle est certaine qu'il s'agit d'un caprice.
Elle soupire à l'intérieur.

Il y a un bruit derrière elle. Un bruit tout doux. Koala est discret, presque autant qu'un Huron, il sait se déplacer sans rien changer du monde autour. Mais elle sait tout de suite que c'est lui, parce qu'elle reconnait son pas et surtout parce qu'elle lui a demandé de venir.

Je suis là, Abeille

Elle se retourne seulement, lui sourit, et fait mine qu'elle est agréablement surprise.

« Koala. Comment vas-tu ? C'est gentil, d'être venu. »

Elle ne doutait pas franchement de sa venue, mais elle est heureuse. Elle aurait pu demander à n'importe qui, à un adulte, ou à Hérisson, mais ça lui plaît que ce soit lui qui l'aide. Koala est un garçon intelligent. Et puis un peu pour se justifier, elle s'imagine que ça va lui faire du bien, à lui aussi.
Elle sait que pour lui les choses sont difficiles.

Elle désigne la ruche qui bourdonne furieusement, cachée dans son écrin végétal. Quelques abeilles viennent se poser sur son bras nu, chatouillent ses doigts.

« Je cherchais un moyen de les abriter. Elles me font une petite crise, parce qu'elles n'aiment pas l'eau. »

Elle a un rire tout chaud, comme si la situation était vraiment risible, et que sa vie n'était pas en jeu. Elle poursuit.

« Tu aurais une idée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koala Cosmique
avatar

♐ Papoose des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 88
✘ SURNOM : la Flèche
✘ AGE DU PERSO : 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 1/2
✘ LIENS : Je suis.
(Je fus.)
Nous sommes.

MessageSujet: Re: Miel    Lun 24 Avr 2017 - 20:13



miel

Koala & Abeille




La voix d'Abeille est comme un petit baume. Koala profite de son miel et ne répond pas tout de suite. Il s'approche sans peur, d'une part parce que les Abelliqueuses font partie de la Nature et d'autre part parce que leur Reine est là. Que risque-t-il aujourd'hui ? Il veut croire que, comme lui, la Fumerolle est en tranquillité.

Je cherchais un moyen de les abriter. Elles me font une petite crise, parce qu'elles n'aiment pas l'eau.

Il s'arrête, son bâton se plante dans l'herbe grisâtre. Une petite crise...
Son regard, d'un gris bien plus sombre, épouse les allers-venus aériennes des Abelliqueuses. C'est vrai qu'elles ont l'air agitées, épuisées même, mais Koala ne les connait pas assez pour discerner une véritable perturbation.
Une petite crise.

Tu aurais une idée ?

La question le prend de cours. Avant, il aurait accueilli la chose sans trouble et aurait réfléchi avec calme. Tout simple. A présent, cette prise à parti l'angoisse doucement. Son regard s'ombrage, ses paupières papillonnent, mais cela, Abeille ne le verra pas. A moins que.
Une idée pour calmer les crises ? Il n'en a plus. Il faudrait demander à Loutre Sage. Mais il n'ose pas dire ça à Abeille.

Est-ce que tu leur parles, Abeille Vigilante ?

Il se sent un peu honteux, c'est certain, qu'elle leur a parlé.

Quand...

Il se râcle la gorge, et il espère un peu qu'Abeille ne sentira pas son angoisse qui monte.

Quand j'ai une crise, Loutre Sage me parle. Elle me dit qu'elle est là et que je suis fort. Plus fort que... Que tout ça.

Ce serait trop dur de clarifier le "tout ça".

Comment le sais-tu, qu'elles n'aiment pas l'eau ?


Puisque tu ne vois pas, et qu'elles ne parlent pas.





Codage by TAC






Koala en chair et en os ::
 


Koala Cosmique médite en sienna.
....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille Vigilante
avatar

♐ Apicultrice des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 31
✘ SURNOM : La Reine
✘ AGE DU PERSO : Une petite trentaine

✘ LIENS : I am deliberate and afraid of nothing.

MessageSujet: Re: Miel    Sam 20 Mai 2017 - 23:40

Koala est un peu troublé, Abeille le sent. Elle n'insiste pas pour qu'il lui réponde : au fond ça ne la concerne pas.

Est-ce que tu leur parles, Abeille Vigilante ?

Elle fait l'effort de ne pas lever un sourcil. C'est une question étrange.
Les gens pensent souvent que le lien qui la lie aux abelliqueuses est plus fort que ce qu'il n'est. En réalité, elles n'ont pas la meilleure des communications. Oui, parfois Abeille leur parle, mais c'est rarement dans l'espoir d'être écoutée.

Quand... Quand j'ai une crise, Loutre Sage me parle. Elle me dit qu'elle est là et que je suis fort. Plus fort que... Que tout ça.

Elle entend à sa voix que sa gorge est serrée, que c'est un effort pour lui de dire ça, et Abeille éprouve soudain une grande et désespérante vague de tendresse.

« Et tu dois la croire », glisse-t-elle.

Elle sait le lien qui lie Koala et Loutre, quelque chose de tendre et presque maternel, qui lui réchauffe le cœur autant qu'il le trouble.

Comment le sais-tu, qu'elles n'aiment pas l'eau ?

Elle hausse les épaules.

« Ce sont des insectes. Les insectes ne sont pas réputés pour aimer l'eau, si ? » Son expression est amusée. Elle se reprend. « Enfin, je les comprends un petit peu, même sans réussir à leur parler. Je ressens quand elles souffrent, ou quand elles sont en colère. Ce genre de choses. »

Elle reste silencieuse quelques secondes, pensive, avant d'ajouter :

« La pluie les met très en colère. »

Pour le reste du monde, elle ne fait que rendre triste.
Au fond Abeille est plutôt admirative de cette facilité à s’énerver. La colère n'est pas quelque chose qu'on encourage, chez elle, alors elle ne sait pas trop comment faire. Chez ces insectes, c'est un état perpétuel. Peut-être que s'énerver fait plus de bien que d'être triste.
Elle lance soudainement :

« Tu veux essayer de les approcher ? »

Ses yeux aveugles brillent d'excitation, comme si elle ne venait pas de proposer quelque chose de très dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koala Cosmique
avatar

♐ Papoose des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 88
✘ SURNOM : la Flèche
✘ AGE DU PERSO : 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 1/2
✘ LIENS : Je suis.
(Je fus.)
Nous sommes.

MessageSujet: Re: Miel    Ven 26 Mai 2017 - 23:07



miel

Koala & Abeille




La proposition tend le corps de Koala. Ses doigts se serrent contre le bâton. Ses yeux sombres fixent le regard d'Abeille, son regard de miel qui le caresse même s'il ne le voit pas. Koala devine qu'il le voit autrement.

Je ne sais pas...

La honte fleurit sur ses joues. Pourtant, avant, il n'avait pas honte de ne pas savoir.
Il ne faut pas penser à avant. Ce qui était était, ce qui est, est.

Il s'approche toutefois, d'un pas qu'il fait sûr et léger à la fois. Il reconnait dans le miel de la Ruche celui des yeux d'Abeille, c'est apaisant. Il se concentre sur la chaleur de cette couleur. Le vrombissement des ailes enfle autour de lui. C'est moins apaisant.
Il ferme les yeux, inspire et expire l'air avec parcimonie.

Ce sont des êtres de la nature, ils vivent et meurent comme moi. Ils appartiennent à la Terre. Ils ne seront pas danger si je ne le suis pas.

Un bourdonnement rugit tout près de son oreille. Il s'arrête. Son coeur bat la chamade, est-ce qu'il battait aussi fort il y a un instant ? Koala ne l'entendait pas comme ça. Il sait qu'il faudrait reprendre son pas. Il ne devrait pas avoir peur. Les Abelliqueuses le sentiraient et alors, alors elles penseraient que si Koala a peur, c'est qu'il voit en elles une menace, et alors, alors elles auraient tôt faire d'agir en menace.
C'est ainsi qu'agissent les animaux blessés du refuge, Koala Cosmique l'avait remarqué. Les enfants du Grand Arbre, aussi.

Puisant dans ses ressources intérieures, soutenu par son bâton et la présence d'Abeille Vigilante, Koala Cosmique avance. Il n'a toujours pas ouvert les yeux.
Il voudrait un signe des Abelliqueuses. Qu'elles lui montrent qu'il est bienvenu. Qu'il a le droit.
Rien, rien que le vrombissement.
Ses paupières le brûlent.

Une seconde abeille passe tout proche de ses doigts, ceux qui enserrent le bâton. Il l'a senti. Il voudrait calmer l'angoisse, mais chaque pensée la fait grossir : une seule piqûre peut provoquer des délires, une seule piqûre peut faire tomber les dents, une seule piqûre peut mener à la mort... Comment réagirait la Fumerolle, à cette seule piqûre ? ...
Il s'arrête encore, et cette fois, se laisse tomber au sol. Son bâton tombe à son côté, contre ses jambes repliées sous lui. Son regard semble fixer le sol, mais en fait, il est toujours clos.

Ça ne sert à rien. Elles sentent que je ne suis pas calme. Je suis comme la Pluie.

Ses lèvres s'agitent d'un rictus, mais il parvient à rejeter la crispation.

Je vais les énerver.

Comment peut-il croire qu'il est assez digne et serein, assez inoffensif, pour pénétrer le royaume des Abelliqueuses.





Codage by TAC






Koala en chair et en os ::
 


Koala Cosmique médite en sienna.
....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille Vigilante
avatar

♐ Apicultrice des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 31
✘ SURNOM : La Reine
✘ AGE DU PERSO : Une petite trentaine

✘ LIENS : I am deliberate and afraid of nothing.

MessageSujet: Re: Miel    Mer 31 Mai 2017 - 18:03

Koala est terrifié.
Abeille sent son sourire qui déserte ses lèvres quand elle s’en rend compte. Il a peur. Bien sûr qu’il a peur. Koala sait ce que font les abelliqueuses. Elle est trop habituée au calme de Hérisson, à la témérité de Salamandre et elle pensait le garçon est doué, avec les animaux. Elle n’imaginait pas qu’il puisse avoir peur. A tort. Il a peur.
Mais il s’approche tout de même. Elle est surprise de cet accès de courage. Mais elle le sent trembler, elle entend les ailes des insectes vrombir plus fort, et sa proposition la frappe de toute sa lourdeur. Elle l’a envoyé là dedans.

« Koala. »

Son ton est un avertissement. Elle ne crie pas pour ne pas l’affoler encore plus, mais elle voudrait bien qu’il s’arrête.

Il s’arrête.
Elle l’entend tomber, à une distance suffisante, et elle se sent discrètement soulagée.

Ça ne sert à rien. Elles sentent que je ne suis pas calme. Je suis comme la Pluie. Je vais les énerver.

Elle se rapproche silencieusement et se laisse tomber à côté de lui, à genoux. Le sol est boueux.

« Tout va bien. »

Sa main vient trouver le visage de Koala, ses cheveux. Elle le rassure à tâtons, avant de finalement lui caresser le dos.

« C’est ma faute. Je suis désolée, je n’aurais jamais dû proposer ça, pas quand elles sont agitées comme ça. C’était stupide, et irresponsable de ma part. » Elle ajoute : « Et courageux de la tienne. »

Elle insiste.

« Ce n’est pas toi le problème. Tu n'es pas obligé d'être calme. »

Une abelliqueuse vrombit à son oreille. Détachée de la masse, elle est venue s’abriter sous son rideau de cheveux. Elle la laisse faire, attend qu’elle s’en aille, ramasse le bâton de Koala, et lui tend avec douceur.

« On peut juste leur construire un abri, qu’est-ce que tu en penses ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koala Cosmique
avatar

♐ Papoose des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 88
✘ SURNOM : la Flèche
✘ AGE DU PERSO : 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 1/2
✘ LIENS : Je suis.
(Je fus.)
Nous sommes.

MessageSujet: Re: Miel    Lun 3 Juil 2017 - 14:16


Le corps d'Abeille Vigilante s'est déposé à côté de lui, pas comme lui, pas lourdement, plus comme une chaleur qui embaumerait le monde. La chaleur glisse à présent sur sa peau et semble appeler les larmes qui menacent la bordure de ses yeux. La douceur d'Abeille n'est pas celle de Loutre, elle est... elle est... Koala a du mal à trouver, puisqu'il n'a pas connu de mère. Il ne sait pas trop ce que signifie "maternel". Il ne sait pas trop pourquoi ce désir brûlant, celui de redevenir un tout petit enfant à peine éclos, enfle dans son ventre.

Quand Abeille s'excuse, Koala rouvre les yeux et se tourne brusquement vers elle, agitant la tête de droite à gauche. Non, non.
Et lorsque l'abelliqueuse surgit, dardant sur lui son regard rubescent tout en se drapant dans la chevelure de la Reine, il se tend de nouveau. Et se détend, presque aussitôt pourtant, tant la vision est pure, et tranquille, comme la rivière où l'Harmonie l'emmène pour calmer ses accès, comme si Abeille la protégeait, l'apaisait, elle aussi. Il n'y a aucune peur, pas une once de peur, ni chez Abeille, ni chez l'abeille, et cela fascine Koala. Au fond de lui, il pense à la Fumerolle à tête de loup et ailes d'oiseaux. Si seulement...
Non.

On peut juste leur construire un abri, qu’est-ce que tu en penses ?

Il sourit, d'un sourire tendre un peu ému. Abeille met bien du coeur à ouvrir le sien. Qu'il se sente utile, méritant, capable. Quelque chose en lui commande de rejeter la proposition. De partir. La laisser. Elle n'a pas de temps à lui consacrer. Il refoule, une fois encore, cette pensée. Il sait qu'elle n'est pas juste.

Un peu comme les huttes du peuple ? dit-il en se relevant, empoignant le bâton qu'elle lui tend.

Déjà, il se sent plus vaillant, les bourdonnemments frénétiques ne l'affollent plus autant.

Je reviens.

Il détale, ses pieds nus s'enfoncent dans l'herbe humide, au rythme du bâton, et ça ne fait pas mal. L'envie de pleurer se mêle à l'envie de rire, pourtant il ne s'est rien passé de si extraordinaire, c'est un peu étrange. Courir lui fait du bien, comme si le vent le débarrassait de ses tourments.

Posant son bâton contre un tronc, il grimpe dans un arbre lisse aux branches noueuses, manquant de tomber plusieurs fois car l'eau de pluie qui l'enduit empêche les prises. Les feuilles de l'arbre sont typiques de celles qu'on trouve dans le Bois Joli, bariolées. C'est rare en ce temps-là. La plupart des feuilles sont bleues, à présent. Et celles-ci sont singulièrement vastes. Il sourit, comme il n'a pas souri depuis longtemps.

Regarde, ces feuilles sont destinées à abriter des abeilles énervées.

C'est rare qu'il parle à la Fumerolle. Peut-être que la vision des abeilles jouant dans les cheveux d'Abeille Vigilante l'inspire.


*



Les bras chargés de feuillages chamarrés, Koala Cosmique s'avance vers la mère de Hérisson Chanteur qui s'affaire autour de la Ruche.

J'ai trouvé de très grandes feuilles. Il y en a des violettes, des vertes, même une orange. Peut-être que c'est le bleu qui les perturbe autant, il est partout...

Sans se décharger de son fagot, il prend soudain une expression anxieuse.

Est-ce qu'elles voient les couleurs ?

Abeille Vigilante le sait forcément.
Puis il se sent bête. Peut-être qu'Abeille, elle, ne sait pas ce que sont les couleurs.

Il va parler, mais le son se perd. On n'entend que la Pluie, et le bourdonnement.








Koala en chair et en os ::
 


Koala Cosmique médite en sienna.
....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille Vigilante
avatar

♐ Apicultrice des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 31
✘ SURNOM : La Reine
✘ AGE DU PERSO : Une petite trentaine

✘ LIENS : I am deliberate and afraid of nothing.

MessageSujet: Re: Miel    Dim 30 Juil 2017 - 22:24

Abeille sent que Koala se redresse un peu. Et qu'il se calme. C'est bien. Sans qu'elle le montre, ça la soulage beaucoup. Elle se serait sentie si responsable s'il était arrivé quelque chose. Elle reste assise tranquillement alors que le garçon se lève, ramasse son bâton, et ragaillardi, lui demande une précision. Elle hoche la tête en signe d'assentiment. Comme leurs huttes, oui, ce sera très bien. Du grand luxe pour les petites capricieuses.
Je reviens, dit Koala.
Elle l'entend courir.

Une fois que ses pas frénétiques se sont éloignés, Abeille se lève, fait volte-face, vers la ruche qui bourdonne toujours, furieusement. L'abelliqueuse de tout à l'heure chatouille toujours sa joue, bientôt rejointe par une autre. Abeille plante ses poings sur ses hanches, prend une mine faussement contrariée, penchée en avant.

« Vous ne faites pas beaucoup d'efforts avec lui ! »

Comme souvent les abelliqueuses ne font même pas mine d'écouter.
Pas grave, elle n'espérait rien de mieux.


△ ▽ △ ▽ △


J'ai trouvé de très grandes feuilles. Il y en a des violettes, des vertes, même une orange. Peut-être que c'est le bleu qui les perturbe autant, il est partout...

Koala revient quelques minutes plus tard, accompagné du bruissement de ses feuilles. Pendant qu'il est parti, Abeille s'est employée à trouver des branches, tombées à terre. Il ne s'agit pas de voir les choses en grand. Le garçon parle vite, il la mitraille d'informations, puis s'interrompt soudainement.

Est-ce qu'elles voient les couleurs ?

La question la surprend un peu. Elle ouvre la bouche pour répondre, et se fend d'un éloquent :

« Euh. » Puis elle se reprend. Et réfléchit. Elle a bien appris ça. Il y a longtemps. Elle a été Reine avant d'être aveugle. « Je crois que oui. Seulement, elles ne voient pas les mêmes que nous. »

Elle fronce les sourcils, pour tâcher de se souvenir.
Les abelliqueuses sont jaunes et noires. La terre est brune. La jungle est verte. Le sang est rouge. Le miel est doré.
Non.
Maintenant tout est bleu, c'est vrai. Elle a de la peine à se le représenter.

« Le bleu est la couleur préférée des abeilles. » déclare-t-elle alors. « Mais peut-être que justement, il y en a trop. »

Elle a l'impression de plus se parler à elle-même qu'à Koala, maintenant. Jusque là, elle n'avait pas pensé une seconde à la façon dont les couleurs pouvaient affecter ses protégées. Est-ce qu'elle aurait du y penser ? Est-ce qu'elle aurait pu y penser ? Elle remerciera Koala. Il voit toujours les choses sous un autre angle.

« Je crois qu'elles aiment aussi le jaune, et le blanc. » Elle considère un instant leurs options. « Faisons un mélange. »

Elle dépose le bois en un petit tas non loin de la ruche. Comment vont-ils faire ça ? Elle n'a jamais construit d'abri, ni même de hutte. C'est plus dans les compétences de son père. Oh, si seulement elle s'y était intéressée, plus jeune.

« Tu n'es pas obligé de t'approcher de la ruche. Tu peux me passer les éléments au fur et à mesure. Et me diriger, un peu. » Avec malice, elle se tourne vers lui. « Je serai tes mains. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koala Cosmique
avatar

♐ Papoose des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 88
✘ SURNOM : la Flèche
✘ AGE DU PERSO : 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 1/2
✘ LIENS : Je suis.
(Je fus.)
Nous sommes.

MessageSujet: Re: Miel    Mar 15 Aoû 2017 - 21:27






Koala ne savait pas que les abeilles avaient une couleur préférée. C'est un peu bizarre de s'imaginer que les abeilles ont des couleurs préférées. Il se demande si c'est le cas de tous les animaux. Si c'est le cas de sa Fumerolle.

Mais peut-être que justement, il y en a trop.

Oui. On ne peut avoir une couleur préférée que parmi les autres. Sinon, ça n'a pas de sens.

Tu n'es pas obligé de t'approcher de la ruche. Tu peux me passer les éléments au fur et à mesure. Et me diriger, un peu. Je serai tes mains.

Il lui sourit vaguement, timidement, et il se demande si Abeille peut sentir les sourires.
Koala s'accroupit et trie les grandes feuilles par couleurs.

Je suis tes yeux, tu es mes mains...

Le rouge et le marron vont bien ensemble, il lui tent le premier tas. Le vert et le violet font bien ensemble, il lui tend le second tas. Le bleu et le jaune, surtout, c'est le plus gros tas.
Son envie de faire plaisir aux Abelliqueuses est de plus en plus impérieuse. Il se met à attacher des feuilles, à souder des morceaux de bois, et bientôt il se déleste de sa tunique malgré la pluie, car l'effort réchauffe son corps.

On peut essayer de faire fonctionner ce parapluie, en le nouant à la structure de leur ruche.

"Parapluie" est un mot que lui a appris un Garçon Perdu, et Koala Cosmique l'aime beaucoup. Il guide Abeille Vigilante pour qu'elle place le parapluie de feuilles au bon endroit. Les Abelliqueuses vrombissent plus fort et s'agglutinent autour d'elle, mais Abeille n'a pas l'air d'avoir peur.

On dirait qu'elles sont en colère ? Est-ce que... Est-ce que c'est sûr qu'elles ne te piqueront pas ? Si elles sont trop énervées...

Il aimerait venir, peut-être qu'Abeille ne se rend pas compte avec ses yeux dans le noir. Mais une voix intérieure le retient et lui dit de demeurer calme et stoïque. Les abeilles élisent leur reine. Elle n'est pas choisie au hasard.

Parfois, ma Fumerolle...

Mais la Pluie avale sa phrase. Heureusement, ainsi le silence n'est pas trop lourd. De toutes façons, il y a toujours le bourdonnement des Abelliqueuses.









Koala en chair et en os ::
 


Koala Cosmique médite en sienna.
....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille Vigilante
avatar

♐ Apicultrice des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 31
✘ SURNOM : La Reine
✘ AGE DU PERSO : Une petite trentaine

✘ LIENS : I am deliberate and afraid of nothing.

MessageSujet: Re: Miel    Mar 22 Aoû 2017 - 18:39


Je suis tes yeux, tu es mes mains...

Elle n’acquiesce pas, se contente de sourire.
Tout va beaucoup plus vite maintenant qu'ils sont deux. Koala lui tend les feuilles qu'elle agence au petit bonheur par dessus les fondations de bois. Une hutte de fortune au dessus de la ruche grouillante. Ils continuent sans penser à son effondrement certain avec la pluie qui se fait plus forte.

On peut essayer de faire fonctionner ce parapluie, en le nouant à la structure de leur ruche.
Malin, reconnaît-elle.

Elle ne sait pas ce qu'est un parapluie, elle en devine le sens. Elle saisit la structure que lui tend Koala, un délicat ouvrage de grandes feuilles en éventail, nouées autour d'une solide tige. Protection supplémentaire. Les gouttes s'écrasent dessus dans un grand bruit, insuffisant pour couvrir le vrombissement constant de ses protégées.
Plus à droite. Encore un peu. Là.
Koala guide ses mains jusqu'à ce que le parapluie trône efficacement à sa place.

Abeille frappe dans ses mains, enchantée.

« Merveilleux ! »

Elle sent le garçon tendu derrière elle, il ne trouve pas ça merveilleux.

On dirait qu'elles sont en colère ? Est-ce que... Est-ce que c'est sûr qu'elles ne te piqueront pas ? Si elles sont trop énervées...

Abeille se retourne, un peu lentement, pour ne pas effrayer ni Koala ni les abelliqueuses. La peur du garçon s'approche à petits pas, elle en connaît les signes. Elle ne répond pas encore, elle attend la suite.

Parfois, ma Fumerolle...

Silence de pluie.
Et de bruissements d'ailes.
Soucieuse, Abeille rejette d'une main un lourd rideau de cheveux derrière lequel se sont réfugiées quelques insectes.

« Koala. »

Elle dit juste ça.
Il y a un autre silence.
Et son regard transparent soudainement s'anime.

« Et si elles me piquent ? »

C'est presque du défi d'un coup.
Pas méchant, pas mordant, ça reste plein d'élégance l'air de rien.

« Qu'est-ce que ça ferait, si elles me piquent ? » Elle penche la tête, avoue : « J'avais un peu peur avant. Mais elles sont toujours en colère tu sais. Je ne peux pas avoir tout le temps peur. »

Parce qu'elles et moi, c'est jusqu'à la mort (la mienne).
Abeille voudrait avoir de meilleurs conseils à donner à Koala, que de lui dire qu'il n'a pas le choix, et qu'il n'a qu'à ravaler sa peur comme elle l'a fait. Ça met du temps. Du temps, des larmes, l'angoisse d'aller se plonger au milieu de l'essain, tout protecteur qu'il soit.
Si elles me piquent?
Et bien c'est la vie.

« Ta Fumerolle », lâche-t-elle alors comme si Koala venait d'en parler. « Tu lui donnes quel nom ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koala Cosmique
avatar

♐ Papoose des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 88
✘ SURNOM : la Flèche
✘ AGE DU PERSO : 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 1/2
✘ LIENS : Je suis.
(Je fus.)
Nous sommes.

MessageSujet: Re: Miel    Mar 5 Sep 2017 - 17:14






Il n'y a rien à répondre à cela. Le ton d'Abeille est si doux et si fort à la fois.
C'est alors qu'il se souvient d'un exercice, un exercice que lui faisait faire son maitre. Pas du temps où il était shaolin, car en ce temps les exercices ne servaient qu'à rendre plus solides, et non plus forts. Du temps où il apprenait à se connecter.
Il fallait mettre un bandeau sur les yeux et apprendre à voir sans regard. Au début, Koala était désemparé. Ses pas étaient incertains, ses gestes gauches. Les petites dents de la frustration grignotaient la sérénité de son esprit.
Et puis... Au bout d'un temps, le bandeau est devenu synonyme de paix. Les pas de Koala étaient plus assurés, ses gestes tranquilles. Parce qu'il n'avait plus peur de tomber.

« Je n'ai pas d'yeux derrière la tête, pourtant je n'ai pas peur de ce qu'il y a derrière moi. Mon regard n'est pas rivé sur mes pas, pourtant je peux marcher. »

C'était pour cela que Koala avait senti la sagesse de Peter Pan, derrière la puérilité, derrière l'inconscience. Peter avait dit : tant qu'on y croit, c'est vrai.
Et c'était vrai.

Peut-être qu'elles ne piqueront pas.

L'avantage du doute est qu'il peut pencher d'un côté, ou de l'autre.

Ses mains s'activent avec plein d'entrain, mais plus de tendresse aussi, autour de la ruche. Il parvient même à observer les Abelliqueuses, leur vol, leurs pattes, leurs yeux rouges. Est-ce qu'elles aiment les couleurs ?

Je ne lui donne pas de nom, il finit par répondre, en essayant de ne pas être troublé par la mention de sa fumerolle. C'est lui qui a commencé à en parler. Je dis "ma" fumerolle, mais ce n'est pas la mienne... Elle est juste là, c'est tout. Comme les Abelliqueuses, tout le monde dit : les abeilles d'Abeille Vigilante. Mais est-ce que ce sont vraiment tes abeilles ? C'est vrai que tu es leur reine... Moi je ne suis pas roi. Je suis juste lié à elle. Elle ne me donne pas de nom, non plus. En fait, on ne se parle pas. Je lui dis juste d'arrêter quand elle s'énerve. Et parfois, quand elle est apaisée, je lui dis : c'est bien.

L'image vaporeuse de la Fumerolle flotte en son esprit. Il se demande si elle comprend ce qu'il dit.

Tu leur parles aussi ? Tu leur dis : c'est bien... ?

Peut-être qu'elles se parlent autrement. Abeille semble avoir tellement de ressources, on dirait que sa cécité est un pouvoir, pas un handicap. On dirait que ça la rend magique.

Koala la fixe longtemps, surtout ses yeux vides, en tous cas on dirait, puis il sort un tissu orange qu'il se noue autour des yeux. Une petite bouffée d'inquiétude remonte dans sa gorge avant de se laisser retomber jusqu'à l'estomac. C'est bien.

J'ai caché mon regard. Je suis comme toi, maintenant. Au début, j'avais peur. Maintenant, je me sens mieux que toute à l'heure.

Son bras s'avance, doucement, et atteint le poignet d'Abeille.

Je les entends mieux.

Leur bourdonnement n'est pas toujours semblable. On dirait un langage.
Peut-être qu'Abeille Vigilante les comprend.











Koala en chair et en os ::
 


Koala Cosmique médite en sienna.
....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille Vigilante
avatar

♐ Apicultrice des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 31
✘ SURNOM : La Reine
✘ AGE DU PERSO : Une petite trentaine

✘ LIENS : I am deliberate and afraid of nothing.

MessageSujet: Re: Miel    Sam 9 Sep 2017 - 23:06

Peut-être qu'elles ne piqueront pas.

Abeille hoche la tête en souriant.
Il lui semble que Koala a compris alors qu'elle n'était pas sûre elle-même d'où elle voulait en venir.
Il met sa peur en veilleuse le temps de finir leur œuvre, plus assuré,

Je ne lui donne pas de nom. Je dis "ma" fumerolle, mais ce n'est pas la mienne... Elle est juste là, c'est tout. Comme les Abelliqueuses, tout le monde dit : les abeilles d'Abeille Vigilante. Mais est-ce que ce sont vraiment tes abeilles ? C'est vrai que tu es leur reine... Moi je ne suis pas roi. Je suis juste lié à elle. Elle ne me donne pas de nom, non plus. En fait, on ne se parle pas. Je lui dis juste d'arrêter quand elle s'énerve. Et parfois, quand elle est apaisée, je lui dis : c'est bien.

Abeille attend la fin de la tirade sans répondre. Il lui semble que Koala parle plus pour lui que pour elle. Alors elle attend, elle hoche la tête des fois pour montrer qu'elle écoute. Il déroule tout seul le fil de sa pensée. Est-ce que ça l'aide ? Il n'est pas le roi de sa fumerolle, mais elle ne se sent pas reine de ses abeilles, ni de personne. Ils sont peut-être un peu pareils.
Non.
Non, ils sont très différents.
Il ne faut pas qu'elle commence à lui donner des conseils, à lui dire comment affronter une créature qui n'est pas comme les siennes. Lui, doit bien avoir un moyen de s'en défaire, s'il le veut.

Tu leur parles aussi ? Tu leur dis : c'est bien... ?

Cette fois, elle redresse la tête pour répondre :

« Je leur parle, oui. Je fais comme toi, je les félicite ou je les gronde. Ou alors je leur raconte des choses, ce qui se passe sur l'île, comment vont Hérisson et Salamandre. Je pense qu'elles ne comprennent pas, ou alors qu'elles s'en fichent, mais ça m'est égal. Ça me fait du bien. »

Au fond les abelliqueuses sont les plus fidèles des confidentes, on peut être sûrs qu'elles ne répéteront rien à personne.
(Même si Abeille ne pense pas avoir de secret méritant qu'on le répète.)

J'ai caché mon regard. Je suis comme toi, maintenant. Au début, j'avais peur. Maintenant, je me sens mieux que toute à l'heure. Je les entends mieux.

Elle reste un instant étonnée, de cet acte spontané de bravoure.
Ou cette maladroite tentative de l'imiter.
Avec une certaine tendresse, elle laisse glisser sa main dans celle du garçon, et l'enjoint de s’asseoir, juste à côté de la ruche bourdonnante.

« Tu veux les écouter avec moi ? »

Peut-être qu'avec Koala, elle comprendra mieux.
Peut-être qu'il entend mieux les choses, encore mieux maintenant qu'il a les yeux fermés ; et peut-être qu'il élucidera vite toutes ces choses qu'Abeille ne conçoit pas.
Le garçon a en lui beaucoup de choses qu'elle n'a pas, quoi qu'il en dise.
Elle sourit, amusée.

« Elles ont presque l'air contentes, là, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koala Cosmique
avatar

♐ Papoose des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 88
✘ SURNOM : la Flèche
✘ AGE DU PERSO : 12 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 1/2
✘ LIENS : Je suis.
(Je fus.)
Nous sommes.

MessageSujet: Re: Miel    Ven 22 Sep 2017 - 19:46






Tu veux les écouter avec moi ?

Koala Cosmique hoche la tête, ce qui est un peu bête puisque Abeille ne peut pas l'entendre. Mais Abeille est vigilante, elle aura senti le doux mouvement de sa tête.
Assis dans l'herbe, loin des formes et des couleurs, la paix entre en lui comme un ruisseau dans un lit vide. Le contact d'Abeille Vigilante est le garant de ce flux, de sa tranquillité. Ça fonctionne.

Le bourdonnement n'est plus bourdonnement, il n'est plus agression, danger, menace. Il est... musique. Même quand il s'approche très près de lui, Koala n'a pas trop peur. Ses doigts se crispent un peu contre ceux de la Reine, mais il se détend vite ; il se représente tout à fait le ruisseau qui circule en lui. Son bruit s'harmonise bien avec celui que produisent les Abelliqueuses.

Elles ont presque l'air contentes, là, non ?

Dans la voix d'Abeille, Koala a entendu le sourire, qui se dépose sur son ruisseau intérieur enn reflets scintillants. Lui aussi sourit.

Oui.

Peut-être devrait-il garder ce bandeau pour toujours. Peut-être n'est-il pas fait pour voir avec les yeux. C'est trop violent pour lui.
La silhouette vaporeuse de la Fumerolle s'introduit dans le ruisseau, se mêle aux reflets scintillants. Koala s'oblige à ne pas la rejeter. La Fumerolle est son Abelliqueuse à lui.
Il ne doit pas. Avoir peur.

Abeille. Est-ce que tu as peur, parfois ?

Même si tu ne vois pas.











Koala en chair et en os ::
 


Koala Cosmique médite en sienna.
....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abeille Vigilante
avatar

♐ Apicultrice des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 31
✘ SURNOM : La Reine
✘ AGE DU PERSO : Une petite trentaine

✘ LIENS : I am deliberate and afraid of nothing.

MessageSujet: Re: Miel    Mer 18 Oct 2017 - 18:35

Abeille garde les paupières closes. Elle sent quand Koala s'assied tout près d'elle et sourit un peu plus fort, se concentrant sur le bourdonnement, qui avec un peu de bonne volonté se change en symphonie. Si on écoute, oui, si on écoute bien, on peut tout savoir sans les yeux. Un bourdonnement qui se rapproche ne fait pas le même bruit qu'un bourdonnement qui s'éloigne. Les abelliqueuses dansent autour d'eux, ne leur prêtant pas plus d'attention que s'ils s'étaient changés en arbres, et à cet instant Abeille imagine qu'elle peut sentir chacune de leur millier de présences, qu'elles sont toutes connectées, même si c'est impossible.

Le garçon à côté d'elle approuve la remarque qu'elle a lancé en l'air, et en écoutant bien, elle peut se convaincre que oui, c'est vrai.
Peut-être que les abeilles ne sont pas toujours en colère.

Abeille. Est-ce que tu as peur, parfois ?
Bien sûr.

Elle n'a pas réfléchi avant de répondre, cette réponse là lui paraît si évidente qu'elle sort directement de son cœur en une exclamation.

Elle pourrait donner tous ces exemples. Ces peurs si primales devant ce qui pourrait la blesser, les pirates, les abelliqueuses, ou ces peurs plus brutales, douloureuses quand elle pense à ses fils, peur qu'ils meurent, peur qu'ils partent, peur de ne plus jamais les revoir.
Elle n'a pas peur tout le temps. Elle ne peut pas avoir peur tout le temps. C'est ce qu'elle a dit à Koala. Mais elle a peur quand même.

« C'est normal, d'avoir peur », ajoute-t-elle doucement. « La peur est là pour te protéger, pour te dire où sont tes limites. Même si parfois elle se trompe. Même si en voulant t'aider, elle te paralyse. »

Abeille ne sait pas bien pourquoi elle parle de la peur comme d'une personne. Comme de la petite fille cachée au fond de son cœur.
Elle serre un petit peu la main de Koala qui est plus petite que la sienne. Elle déplie et lisse chacun de ses doigts avec les siens pour en enlever la tension comme on démêle des nœuds.
Comme depuis le début elle devine à demi-mot de sa fumerolle sans toujours oser l'évoquer. Cette présence qui le ronge parce qu'il ne la comprend pas. Abeille n'est pas experte non plus, ces esprits sont plus liés aux Delaware, ou à n'importe qui de plus spirituel qu'elle. Mais la peur, oh, ça oui, elle connaît.

« Le plus difficile c'est de comprendre pourquoi. » Elle fronce pensivement les sourcils. Et poursuit :« Comprendre pourquoi tu as peur. Quand tu le sais, c'est plus facile, de ne pas se laisser déborder. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Miel    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Appel aux gueulards] Tonneaux de Bière et tisane au miel
» Lune de Miel [RP]
» Lune de Miel [Discussions]
» Qui veut du bon miel?
» Miel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: La Prairie Sauvage-