Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Coyote Revêche
avatar

♐ Guerrier des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 24
✘ SURNOM : La Solitaire
✘ AGE DU PERSO : 18 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Faut demander
✘ LIENS : Un être sauvage
qui ne saurait être apprivoisé

MessageSujet: Infernum [libre]   Sam 8 Avr 2017 - 23:22

Ombre parmi les ombres, Coyote Revêche courrait. Ses cheveux mêlés et mouillés par la pluie flottaient derrière elle, alors que ses pieds nues la propulsait vers l’avant, toujours plus vite. Autour de la Peau Rouge, la nature se transformait peu à peu. La jungle, dense et humide, se clairsemait à chaque minute. Le sol terreur changeait lui aussi pour laisser la place à un sol noir et rocheux. Bientôt, la jeune fille commencerait son ascension. Elle n’irait pas jusqu’au sommet, elle en resterait même loin de cette bouche enflammée, mais s’en rapprocherait suffisamment pour en sentir la chaleur sur sa peau.

À ses hanches, couteaux et tomahawks n’attendaient qu’à être tirés. Le danger guettait, la Piccaninny le savait. Aussi loin de son village, la jeune fille redoublait de vigilance. Ses sens aux aguets, elle écoutait son environnement.

Évidemment, Coyote Revêche n’avait pas fait tout ce chemin pour rien. Elle avait décidé – sans le consentement de sa tribu – de partir à la recherche d’obsidienne, cette pierre volcanique vitreuse qui lui permettrait d’y tailler des pointes de flèches plus solides que la pierre qu’on retrouvait dans les environs du camp. La Solitaire comptait bien utiliser des fragments pour les inclure dans un grigri qu’elle offrirait à son ami. Après tout, Capricorne Silencieux adorait les grigris.

Toutefois, plus elle avançait, plus son odorat ne distinguait qu’une seule odeur ; celle de la fumée. La Peau Rouge ne s’en formalisa pas. Compte tenu la présence du volcan, elle devait si attendre. De mémoire de Piccaninny, il n’avait jamais été une menace pour l’île. Puis, ce n’était pas un peu de fumée qui l’empêcherait de trouver le nucléus tant convoité. Revenir bredouille au village ne faisait pas parti des options de Coyote Revêche. Ainsi, elle continua jusqu’à voir les premières anciennes coulées de lave aujourd’hui refroidies. La jeune fille se savait près du but et ralentit pour mieux observer le sol.

En quelques minutes, la fumée s’intensifia, puis une première secousse se fit sentir. Au sol, Coyote Revêche se mit à gronder. Par Pan, les fées de feu ne pouvaient-elles pas contrôler la montagne ? La Peau Rouge se redressa lorsque le sol arrêta de remuer pour se remettre en chemin. Elle ne tarda pas à trouver la source qu’elle convoitait. Là sous ses yeux, même sous la lueur grise du ciel, elle distinguait les morceaux d’obsidienne. Elle sortit son tomahawk et ne tarda pas à se mettre au travail. À l’occasion, elle devait s’arrêter lors d’une nouvelle secousse et regardait alors le ciel pour ne reprendre quelques instants plus tard. Son sac se remplit, mais lorsqu’un premier jet de feu traversa le ciel pluvieux, Coyote dut renoncer à sa collecte. Elle devait partir et vite car bientôt, des coulées de lave s’avançait vers elle. À trop tardée, elle serait prise au milieu d’un feu ardent, ce que l’indienne ne voulait pas.

Son sac à moitié rempli, Coyote Revêche se remit à courir pour s’éloigner du danger. Elle courut jusqu’à rencontrer un obstacle sur sa route. Et le choc fut plus que douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alive
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 162
✘ SURNOM : la Souris
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : EN RECHERCHES DE RPS
✘ LIENS : :
Fiche


Elle cauchemarde en lightskyblue.

Avatar de Zerochan
:

MessageSujet: Re: Infernum [libre]   Dim 14 Mai 2017 - 15:03


Ce fut au moment de se coucher que Rough s’était décidé à agir.

L’Ours s’était dirigé d’un pas lourd vers sa cabane, observant les visages de tous ceux qu’il croisait. Puis, ayant enfin trouvé celui qu’il cherchait, il l’avait saisit par le bras et entraîné à l’écart sans même lui laisser le temps de protester.
Une fois seuls, l’Ours lui présentait sa figure inexpressive, n’émettant qu’un vague :

- Melted, je veux ma boussole.

Rough n’avait jamais été très expressif, ni par la voix ni par les gestes. Mais sa haute stature et sa force écrasante suffisaient généralement à faire passer le message.

- Ta boussole ? Maintenant ? s’était étonné Melted, prenant son air le plus innocent.

Menaçants, les doigts de Rough se resserrèrent autour de son bras comme pour presser un fruit trop mûr.

- J’en ai besoin demain soir, rends-la moi.

Du bout des doigts, Melted s’était saisi de la patte épaisse de son camarade comme s’il s’agissait d’un vieux sac poubelle et l’avait retiré prudemment de son bras sans rencontrer la moindre résistance.

- Je vais te la rendre, pour qui tu me prends ? Mais le temps que je la retrouve… commençait l’Acide d’un ton mielleux.

Rough l’avait ensuite jaugé un bref instant. Seul son silence trahissait la réflexion intense à laquelle il se livrait. Puis, il avait fini par déclarer :

- Il me la faut demain soir.

Un sinon flottait dans ses mots, une menace à peine cachée que Melted percevait très distinctement. Ce dernier avait aussitôt tourné les talons en promettant :

- Tu l’auras, ta boussole.

Une fois qu’il s’était éloigné, l’Acide s’était mis à arpenter les passerelles à la recherche d’un autre chasseur qui avait le malheur de le connaître. Au bout de quelques minutes, c’est adossé à l’une des rambardes qu’il l’avait retrouvé. Melted avait alors affiché un grand sourire :

- Snapy !

S’avançant vers lui, Il s’avançait les bras ouverts comme pour l’accueillir au sein de je-ne-sais quel paradis. Face à lui, Snap s’était raidi devant l’apparition. Melted s’était alors jeté sur lui, lui passant son bras autour du cou presque amoureusement.

- J’étais sûr de te trouver là.

- Qu’est-ce que tu veux ? avait glapi son cadet.

- Trois fois rien, détends-toi. Je te sens très crispé.

Snap baissant les yeux sans oser répondre, Melted avait repris :

- Tu te souviens de la boussole ?

- Qu-quelle boussole ?

Le sourire de Melted s’était élargi au fur et à mesure que son visage s’était crispé, visiblement énervé. Son bras s’était alors resserré autour du cou de Snap, lui arrachant un petit couinement.

- MA boussole. Celle que je t’ai généreusement prêtée l’autre jour.

- Ah… cette boussole-là…

Comme les choses traînaient, Melted avait froncé les sourcils, prenant un air menaçant :

- Qu’est-ce que t’en as fait, hein ?

- Rien ! Je l’ai gardé de côté! Laisse-moi juste le temps de la récupérer et…

- Du temps, du temps… J’ai pas le temps, il me la faut absolument pour demain soir. T’as intérêt à vite la retrouver, Snapy.

- Je vais la chercher ! S’il te plaît lâche ! couina Snap.

Melted l’avait ensuite relâché en poussant un soupir théâtral. Puis il s’était éloigné sans un regard derrière lui, ne jetant qu’un bref :

- Dernière fois que je prête mes affaires !

Snap était resté à terre, encore sonné. Puis se redressant vivement, il avait dévalé la passerelle pour rattraper la petite silhouette qu’il venait d’apercevoir un

- TOI !

Il venait de saisir Alive par le col et l’avait tirée contre lui pour lui enfoncer un regard furieux.

- H-hein ?

- Ma boussole ! avait-il craché.

- T-ta boussole ? répétait la Souris sans comprendre.

Le Cabot avait laissé échapper un juron en la relâchant. Puis il avait fait les cent pas avec le regard d’un fou, répétant d’un ton pressant :

- Oui ! Ma boussole ! Je l’avais quand on est parti en mission au volcan, hier. Qu’est-ce que t’en as foutu ?!

- J-je sais pas, c’est toi qui l’avais… Je l’ai pas touchée… avait répondu la Souris en cherchant du regard par où elle pourrait fuir.

- TE FOUS PAS DE MOI.

Excédé, Snap l’avait alors poussée violemment contre le mur derrière elle et avait répété :

- Qu’est-ce que t’en as foutu ?!

- J-je sais pas ! Je l’ai pas, moi !

Les larmes lui étaient montées aux yeux lorsque Snap lui avait craché :

- Tu l’as paumé

- Non !

Alive avait fermé les yeux pour ne pas croiser son regard, elle ne pouvait pas ignorer les menaces qu’elle entendait :

- T’as intérêt à la retrouver. Si demain soir, tu me la rends pas, je te casse la gueule ok ? Et si tu vas cafarder, je t’ouvre le bide, t’as compris ?!

Puis comme il s’était écarté d’elle, elle était tombée sur les fesses et s’était mise à gémir :

- Mais je sais pas où elle est….

Snap lui avait finalement lancé par-dessus son épaule.

- T’as qu’à aller voir dans le volcan ! C’est bien là que tu l’as paumé, non ?

Alive n’avait pas su retenir ses sanglots.

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Ainsi donc, Alive se retrouvait là. Emmitouflée dans son anorak, elle balayait d’un œil humide le paysage désolé qui l’entourait. Elle n’y voyait pas clair, et surtout aucune trace de cette fichue boussole.

Sa main tremblante se referma sur le talisman à son cou, cadeau laissé par un ami à la peau rouge. Si une force régnait sur celle île, elle aurait bien aimé lui adresser quelques prières et obtenir son secours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» OU SE TROUVE LE BOUTON LIBRE CREDIT SUR JEUTEL?
» Houston ? Nous avons un problème (pv libre)
» le québec libre!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Lieux Reculés :: Les Montagnes Capricieuses :: Le Volcan Embrasé-