Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Coquillage
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 93
✘ SURNOM : La curieuse
✘ AGE DU PERSO : 70

✘ DISPO POUR RP ? : pas pour l'instant désolé !
✘ LIENS : Fiche
dés à coudre
aventures en cours : 1-2 - 3- 4

MessageSujet: somewhere along the lines   Sam 8 Avr 2017 - 17:42



Ce fut par un matin calme, que Coquillage commença son passe-temps favori. Habituellement, elle commence sa collecte vers l’après-midi, après avoir grignotés quelques restes d’humains laissés épars mais aujourd’hui elle a préféré commencer maintenant, pour tout de suite essayer de se mettre de bonne humeur. En effet, l’averse salée sans fin et le nombre croissant de ses chères sœurs disparues pèsent lourdement dans son esprit. Est-ce ces fichus tornades vont un jour cessés ? Ses sœurs sont-elles vraiment perdues pour toujours ? Autant de questions sans réponses et de pensées noires qu’elle veut chasser de son esprit.

Ironiquement, ses récents récoltes de coquillages furent pour la plupart plus fructueuses que d’ordinaire. En effet,  durant l’averse, les créatures peuplant les mers grossissent anormalement y compris les mollusques. Ceux-ci donc quittaient leurs coquilles plus vite que d’habitude, agrandissant le nombre de coquillages dans les fonds marins. Une bien maigre compensation face à la tragédie du sort de ses sœurs mais Coquillage s’accroche à n’importe quel point positif qu’elle peut trouver dans cette situation, aussi insignifiante soit-elle…

Alors qu’elle nageait à une certaine distance des limites de la lagune, traversant un rideau d’algues, elle vit la silhouette facilement reconnaissable d’une sirène, assise sur le sable, à quelques mètres plus loin.

Fait étrange pourtant, à mesure qu’elle s’approcha d’elle pour la saluer, Coquillage s’aperçut que cette sirène ne lui était pas du tout familière. Elle s’arrêta à moment pour mieux l’observer mais vraiment il fallait se rendre à l’évidence, Coquillage n’avait encore jamais vu cette sirène auparavant. Coquillage était encore jeune pour son espèce, il y avait encore beaucoup de choses qu’elle ne connaissait pas. Pourtant, c’est la première fois qu’elle ne reconnaissait pas une sœur !  Au fond d’elle-même, elle sait qu’elle devrait s’inquiéter de ce fait mais la découverte d’une nouvelle sœur fit l’effet d’un petit éclat de soleil éclairant son cœur.
Venait-elle de naitre ?  Cela ne semble guère possible, Coquillage a assisté à toutes les nouvelles naissances après elle, y compris celle de sa sœur morte née...

Cette sœur inconnue avait de longs cheveux,  blancs comme elle et sa sœur Pluie, quoique qu’elle crût voir quelques reflets bleutés ici et là. Elle était belle, un visage avec une grâce certaine. Elle lui semblait jeune pourtant il y avait quelque chose qui ne collait pas tout à fait, mais Coquillage ne sut deviner quoi.

En s’approchant encore de plus près, elle vit que la sirène inconnue tenait quelque chose entre ces mains, un objet rond et brillant d’un éclat jaunâtre. Etait-ce un objet crée par les humains ? Ou autre chose ?

« Bonjour ! »  Dit-elle, peut-être un peu trop fort. Coquillage espère qu’elle n’a pas trop surprise sa sœur. Elle voulait vraiment faire une bonne première impression après tout !

«  Tu, tu t’appelles comment ?  Je ne pense pas t’avoir vu avant… Tu tiens quoi dans ta main ? » La dernière question s’échappa de ses lèvres avant qu’elle ne put s’arrêter mais elle voulait vraiment savoir ce qu’était cette petite chose brillante.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfrany.tumblr.com/
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: somewhere along the lines   Jeu 13 Avr 2017 - 12:11

somewhere along the lines
C'est à l'aube qu'on entends le chant de Pearl. C'est quand elle se réveille, après une longue nuit de sommeil qu'on peut écouter les notes mélodieuses s'évader de ses lèvres. C'est vrai, tout le monde ((du moins ceux qui écoutent)) pourront le dire ; il y a toujours cette mélodie douce. Tous les matins, sans une seule interruption ; sauf aujourd'hui, car Pearl n'a pas chanté en cette nouvelle matinée. Bien trop intriguée, bien trop subjuguée. Lorsque ses yeux se sont ouverts, quand ses cils ont chatouillé l'eau translucide et que sa queue s'est agitée sous le liquide, que les algues froides sur ce rocher lui servant d'oreiller a embêté ses narines, Pearl n'a pas chanté. Elle aurait pu pleurer... 

Elle n'est pas ici depuis très longtemps,
ne connait pas l'île comme ces enfants.

Elle était si excitée !
Si animée par son arrivée !

Elle a pourtant le ventre terriblement noué. Comme si cette pluie pénétrait sa peau chaque seconde pour tuer l'énergie ((aussi électrique soit-elle)) qui coulait dans ses veines. Pearl ne sait pas quoi penser, sait-elle seulement ce que signifie le terme ? Pour autant, elle sait ressentir, sans savoir vivre avec sans souffrir. Et ce matin, ce matin, la Méduse souffre. C'est d'une torture ! L'île, l'île ne parait plus aussi féerique...
pas aussi fantastique que dans ses récits. Parce qu'elle est ébranlée, que son humeur en est affectée. Elle ignore tout, de la raison de ces Pluies, à l'impact exercé en elle,
mais elle ressent bien. Très bien cette tristesse ; elle prend toute la place, elle l'empêche de rayonner. Elle éteint ces étincelles.

Pearl n'aurait jamais cru penser qu'elle n'était plus capable de brûler ;
et si cela devrait la soulager, elle n'en est que plus contrariée.

Mais la sirène est une ignorante,
oubliant ses pensées délirantes.

Un simple regard vers cet objet qui brille au loin et Pearl ne pense déjà plus à son manque de pep's. Puisqu'elle trouve une énergie certaine dans les étoiles qui naissent au sein de ses iris ; parce que ça brille. C'est beau. C'est magnifique.
Elle ne sait même pas de quoi il s'agit... mais d'un coup de nageoire, elle s'en approche et le dérobe. Elle s'installe plus loin, à moitié dans l'eau et sur le sable. Puis elle analyse, elle découvre l'objet et invente sa fonctionnalité. Son imaginaire carbure à toute vitesse. Pearl n'a pas chanté, mais à présent, Pearl fredonne.

Un jour, elle pourrait presque oublier de respirer, tant elle est captivée. Ainsi, la voix la surprend, tant qu'elle en perd l'objet dans les mains, avant de le récupérer à la hâte et de le cacher dans son dos. Elle ne retient ni le aie qui s'échappe de ses lippes, ni les frissons désagréables qui parcourent son échine. Pearl n'aime pas les femmes. Pearl n'aime pas les autres comme elle ((les sirènes)), sans même savoir pourquoi. Et ton son être la force à voir la vérité en force. Ses yeux semblent empli d'éclair, son corps tremble et subit ces assauts médusants qui picote son épiderme. « Lais-- » son esprit la brutalise, pour qu'elle fuit, mais sa passion pour la curiosité de ces choses qu'elle ne connait pas refuse de céder à l'abandon.

Si son regard était mauvais,
s'il voulait montrer la haine,
il scintille à présent.

« Pearl ne sait pas ! Mais c'est vraiment beau, j'aime beaucoup !
Regarde regarde, à la lumière, ça brille de mille feux !
»
elle reprend l'objet dans ses mains et le lève un peu, pour capter la moindre trace de soleil. Elle veut qu'il illumine, illumine le nouveau regard qui se pose dessus. Elle ne peut faire que ça ; attiser la curiosité du bidule, puisqu'elle est incapable d'en donner le nom. Loin de l'île, il n'existe ni maison, ni porte. Encore moins des poignées abîmées. « Tu sais toi ? Tu sais ce que c'est ? Il n'y avait pas ça chez moi, avant tu sais. Il n'y avait rien de tout ça... » l'excitation, puis la tristesse, le doute, puis l'admiration pour le machin. Et toujours ces étincelles qui jute son corps pâle.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crocodile & Cie
avatar



✘ AVENTURES : 271

MessageSujet: Re: somewhere along the lines   Ven 21 Avr 2017 - 18:13

Que vois-je ?



Vous ne l'avez peut-être pas remarqué, mais à vos côtés flottent deux cadavres d'enfant... Une énorme vague sera venue lécher leur terre pour les ramener, noyés ou assommés, au coeur de l'océan. Oh, mais on dirait que l'un deux, celui sur le dos, respire encore, tout faiblement... Vous ne les avez pas encore vu. Peut-être les humerez-vous ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coquillage
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 93
✘ SURNOM : La curieuse
✘ AGE DU PERSO : 70

✘ DISPO POUR RP ? : pas pour l'instant désolé !
✘ LIENS : Fiche
dés à coudre
aventures en cours : 1-2 - 3- 4

MessageSujet: Re: somewhere along the lines   Mer 26 Avr 2017 - 14:17

Coquillage fut désolée de voir qu’elle a surprise l’inconnue. A peine avait elle  dit bonjour que celle ci laissa tomber l’objet pour tout de suite la reprendre et le cacher derrière elle. Pensa-t-elle que Coquillage voulait la lui voler ? Il semblerait que ce soit bien le cas, vu la manière dont elle la regarde. Les yeux de la sirène semblaient être pleins d’éclairs. Même si Coquillage ne comprend pas trop ce qui peut bien se passer dans la tête de cette sœur, elle peut deviner que ce regard n’a rien d'amical.

Au début, Coquillage ne pouvait s’empêcher de se sentir quelque offensée par cette apparente hostilité. C’est vrai, elles sont sœurs, elle devrait savoir qu’elle ne lui fera pas de mal non ? Peut-être a-t-elle peur ? Un peu comme les humains qui la voient et qui pensent qu’elle va les manger sans crier gare ? Si c’est ça, il vaut mieux que Coquillage garde ses distances alors, lui montrer qu’elle ne lui veut aucun mal…


Ah, elle s’appelle Pearl ! Bon, on peut dire que les présentations sont faites en tout cas.  C’est un joli nom ça, Pearl, comme la perle qui contient une sirène nouveau née, toute pure et innocente de tout. Ça lui va bien…

Et elle non plus ne sait pas ce que c’est que cet objet… Mais oh elle demande à Coquillage si elle sait ?! Uh oh… Coquillage doit se l’avouer, elle n’avait jamais été en position d’enseigner des choses. C’est plutôt elle qui posait les questions, à ses ainés et aux autres membres de l’île…

Mais Coquillage ne voulait pas la décevoir en lui disant qu’elle ne savait rien !La sirène – Pearl ! – semblait vraiment aimer cet objet. Coquillage réfléchissait alors très vite à quoi dire sur cet objet.

« Eh bien euh… c’est un objet crée par les humains ça c’est sûr ! et euh… comme c’est brillant et tout donc ça doit être une sorte de décoration ? »

Alors que Coquillage essaya à grande peine de trouver autre chose à dire sur cet objet dont elle ne connaissait rien,  une odeur familière lui parvient jusqu’à ses narines. Poussée par un instinct plus fort qu’elle, elle nagea promptement vers la source et ne fut pas surprise de voir deux petits corps d’humains. Des garçons perdus sans nul doute, ou une garçonne et un garçon perdus à juger par leur apparence….Coquillage ne peut s’empêcher de ressentir un peu de pitié pour eux mais c’est difficile de ne pas se réjouir face à une telle aubaine ! Oh, et elle pourra partager cette trouvaille avec Pearl ! Rien de tel qu’un bon repas pour faire plus ample connaissance ! Alors que Coquillage se réjouissait à cette idée, elle remarqua qu’un des enfants, la garçonne, laissa échapper quelques bulles de sa bouche.  Oh…

Quelque peu désemparée, elle se tourna alors vers Pearl.

« Regarde celle-ci respire encore ! On… on devrait la ramener à la surface au plus vite non ? On pourra manger l’autre après ! »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfrany.tumblr.com/
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1617

MessageSujet: Re: somewhere along the lines   Lun 16 Oct 2017 - 18:08

The End


Mais la sirène n'est peut-être pas accoutumée,
A contempler ainsi de petits corps noyés,
Voilà qu'elle disparait, emportant avec elle,
L'une des deux dépouilles, qu'elle semble trouver belle.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: somewhere along the lines   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Behind enemy lines
» TASSILI AIR LINES : VOL INAUGURAL DE BOEING 737-800 NG
» Probleme ecran noir Borne MVS (noir et rouge) Seeben 2 slots
» Boeing 737-400 Brussels Airlines
» Talent feline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Lagune aux Sirènes-