-37%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
158 € 249 €
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zombie
Zombie

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 169
✘ SURNOM : La Torpille
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2
✘ LIENS : Soldat de Plomb

Unbreakable Empty
MessageSujet: Unbreakable   Unbreakable EmptyLun 13 Fév 2017 - 16:05



unbreakable

ZOMBIE + CLUMSY





J'aime ce poignard. Il me ressemble, je trouve. Il est droit, il est bien entretenu, il est fier. Il est efficace. Quand je le porte à ma ceinture, je n'ai jamais peur. De toutes façons, je n'ai jamais peur, tout court.
Ma "mère" vient m'apporter ma pitance du midi. C'est gentil. D'habitude, elles ne le font pas, elles n'ont pas le temps. C'est gentil mais ça me met en rage. Elle fait ça parce que je suis faible. J'ai perdu des kilos depuis le Volcan. J'ai perdu des muscles. Je le sais, tout le monde le sait. J'ai peur qu'ils me croient vulnérable. Qu'ils viennent, allez !! Ils ne savent pas. J'ai repris mon entrainement, tous les matins. Tous. Les. Matins. Eux, qu'est-ce qu'ils font ? Ils jouent, ils dorment. Quelle bande de larves ! Je...

Zombie, Sharpy m'a dit de te dire que si tu veux tu peux participer à une mission.

Je me tourne aussitôt vers l'Armurier qui vient d'entrer dans la Réserve d'Armes. Sharpy ne voulait pas que je participe aux missions. Il fallait que je retrouve mes forces. Scheisse. Mais Sharpy est mon chef et j'écoute mon chef.

D'accord.

Je replace mon poignard que j'étais en train de lustrer, dans son étuis accroché à ma ceinture.

Du coup euh... Peter vient de convoquer un Armurier pour accompagner un Récolteur. Si ça t'intéresse...

Une sorte d'électricité court dans mes muscles. C'est maintenant, c'est là, maintenant. Mon estomac se tord un peu. Pourquoi ? Je n'ai pas peur. Je n'ai PAS peur !! C'est simplement que ça fait longtemps. Quand je serai dedans, ça ira. Je serre la mâchoire, je mets ma chemise par dessus mon maillot, je rentre ma chemise dans mon short et je sors de la Réserve. Il ne pleut pas trop, aujourd'hui.



*



Personne ne m'a prévenu que ce serait Clumsy. Ma mâchoire se serre un peu plus quand je le vois dans la Maison Souterraine, avec son air innocent de merde. Saleté de Clumsy. Je le déteste encore plus depuis qu'il m'a aidé, à la Grande Bataille contre les Horreurs. C'était il y a longtemps. J'espère qu'il a oublié.

Je lui lance un signe de tête et un regard noir.
On attend.
On attend le roi.

Quand Peter Pan traverse le rideau (il doit mener à ses appartements), j'ai aussitôt une envie de faire le salut patriotique, mais je me retiens. Je me mets juste au garde à vous, tout droit, tout raide. Mais je crois que Peter Pan ne le remarque pas. On dirait que ses yeux sont dans le brouillard. Un brouillard rien que pour lui.
Il a l'air petit aujourd'hui, plus petit que moi, mais ça se voit moins quand il monte sur son trône.

J'ai besoin de vous.

Un truc fort gonfle dans ma poitrine.

Il y a des baies... spéciales, quelque part dans la Jungle. Pas loin de la caverne des panthèrinos. Je réfléchis, je me récite ce que j'ai appris du Pays. Des panthères à peau grise avec une corne sur le front. C'est bon, je vois. Je veux que vous m'en rameniez deux sacs. Elles ressemblent à des perles et elles brillent un peu. Il ne faut pas prendre celles qui ont du marron, elles sont mauvaises. Seulement les argentées. Acceptez-vous la mission ?

Je me concentre sur ce qu'il dit pour ne pas m'attarder sur la mollesse de sa voix. Je déteste le voir comme ça. Est-ce que ça me fait peur ? Non, non, surtout pas.

Oui, Majesté.

Je me sens tout de suite très important, et utile. Important. Je vais faire en sorte que le roi retrouve son éclat. Pour que le royaume retrouve son éclat. Si le roi est fort, tout le monde le sera. Je le serai.

Je fais légèrement pivoter ma tête vers Clumsy. Il va forcément répondre oui.
C'est seulement maintenant que je me dis que si Peter Pan a convoqué Clumsy pour cette mission, chef Clumsy, c'est que c'est encore plus important.





Codage by TAC








Zombie hurle en darkturquoise.
.....


Uniforme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Chef
Anonymous

Invité



Unbreakable Empty
MessageSujet: Re: Unbreakable   Unbreakable EmptyMar 14 Fév 2017 - 17:27




UnbreakableWhat doesn't kill you makes you stronger.



Combien de lunes avaient passé depuis l'embuscade ? Le petit chef n'aurait su le dire, il n'avait pas fait attention, il n'avait jamais pensé à compter les jours qui passaient ; grâce à ça, il n'avait jamais grandi. Pourtant, il était au courant que cela s'était passé il y a peu de temps, car bon nombre de ses blessures n'étaient pas encore refermées et le faisaient encore souffrir. Sa gorge et une partie de son visage était bandées, tout comme ses bras et son torse sous son t-shirt. C'était douloureux, mais il parvenait enfin à se mouvoir correctement. Sans doute que Soul ou Green auraient préféré qu'il reste encore quelques temps à l'infirmerie, mais non, il fallait qu'il bouge, qu'il se change les idées, qu'il oublie ce qu'il avait vu là-bas. Non, il n'avait rien vu, pas vrai ? Il ne s'était rien passé. C'était une méprise, ce n'était pas Stealth qui l'avait presque battu à mort. L'était-ce ? Peut-être. Mais il y avait un contexte, forcément. Il avait du oublier des choses à cause des coups et de tout ce sang perdu. L'Ardente n'avait pas pu lui faire du mal sans raison ; ce n'était pas elle qui l'avait frappé, impossible. Quelque chose était arrivé, et Clumsy se devait de l'oublier au plus vite. Les cicatrices resteraient mais, elle pourraient être causées par un combat dans l'arène, ou bien par un affrontement avec une bête féroce. C'était pas à cause de ce loup-garou, tiens ? Peut-être.

La tête terriblement dans le brouillard, le polonais avait alors quitté l'infirmerie pour aller faire un tour dans les cabanes tout en évitant de croiser le regard des autres garçons perdus. Aujourd'hui, il n'avait même pas la force de sourire ou de faire semblant que tout allait bien ; parce que rien n'allait plus. Il pleuvait, Peter Pan était triste, et en plus l'Intrépide avait manqué de mourir sous les coups de l'une de ses amies. Non, ce n'était pas ce qui était arrivé, non, non, non. Ce n'était pas ça, ce n'était pas possible. Il se devait d'arrêter de penser à ça. Maintenant.

« Hé, Clumsy ! L'interpella le Trouble-Vue. »

L'air fatigué, l'enfant-ours s'arrêta tout en dévisageant l'étrange diplomate ; lui aussi avait des pansements, mais ce n'était pas à cause d'un quelconque combat. Qu'est-ce qu'il lui voulait ? Il n'était pas d'humeur à lui parler ; il n'était pas d'humeur à faire quoi que ce soit. Pourtant, il se força à sourire et à lui adresser la parole, comme il le faisait toujours.

« Salut Augur. Qu'est-ce qu'tu veux ?
- Oh, ben j'étais de passage dans les cabanes et j'ai rencontré ce drôle de bonhomme qu'est Bow ! Tu sais ? Bien sûr que tu sais qui c'est ! Enfin, il m'a dit que Peter Pan te cherchait pour une mission de la plus haute importance - t'en as de la chance ! - tu devrais aller le voir. »

Épuisé tout à coup par ce flot de paroles - pourtant, d'ordinaire il était de ceux qui parlaient tout le temps lui aussi - le petit chef se contenta sur le coup de hocher pensivement la tête. Une mission de la part de l'Enfant-Roi, c'était noté, c'était parfait ; cela allait lui changer les idées une bonne fois pour toutes.

« Merci pour l'info, fit-il au diplomate. »

Ravi, ce dernier ne tarda pas à faire une courbette en avant tout en affichant un sourire plus brillant que jamais, avant de reprendre sa ronde à travers les cabanes. Sans demander son reste, l'Intrépide reprit alors sa route avec cette fois-ci un but bien précis : se rendre dans la maison souterraine afin de voir ce que Peter lui avait réservé. Oh, ça serait sans doute périlleux et un peu loufoque, mais c'était mille fois mieux que de tourner en rond par-ci. Puis, avec un peu de chance, Clumsy pourrait se retrouver avec son ami de toujours, qui sait ? Sauf que non, bien sûr que non ça n'allait pas se passer comme ça. Le chef des récolteurs trouva bien son chef, mais il y vit aussi Zombie ; sauf que là, il ne fit même pas attention à son regard plein de colère, ce même regard qui lui lançait déjà depuis si longtemps déjà. C'était peut-être lui qui l'avait tapé pendant l'embuscade, ou qui avait retourné l'esprit de Stealth pour qu'elle le fasse ? Non, non, ce n'était pas ça, ce n'était que lui, que lui.

« Aowh Peter, le salua-t-il avec un semblant de sourire. »

Devant lui, il ne pouvait pas se permettre de faire grise-mine, ni même de trainer les pieds. Peter Pan n'allait pas bien, et Clumsy devait être là pour réconforter son ami. C'était ce qu'on faisait entre amis, dans une famille, entre frères, pas vrai ? On se soutenait quoi qu'il arrive, et on hésitait pas à aller affronter des dragons pour l'autre. Sauf que là, il n'y aurait pas de grosses bestioles avec des écailles, mais des panthèrinos et des baies. Des baies très importantes, même.

« Je veux que vous m'en rameniez deux sacs. Elles ressemblent à des perles et elles brillent un peu. Il ne faut pas prendre celles qui ont du marron, elles sont mauvaises. Seulement les argentées. Acceptez-vous la mission ?
- Oui, Majesté. »

Son ton avait été formel, il l'avait toujours été ; sauf peut-être ce soir-là, où il s'était mis à manger des cadavres à cause d'une morsure de Goule. Brrr.. Étrangement, c'était la seule fois où Clumsy s'était senti proche de l'armurier ; oui, ce soir là de la nuit éternelle, de cette bataille éternelle où il lui avait secoué les puces pour le pousser à reprendre ses esprits. A ses yeux, cela n'avait été qu'un élan de camaraderie comme il en faisait tant habituellement - bien que cette fois-ci, la colère et la brutalité due à sa propre malédiction avaient un peu prit le dessus sur sa bonté naturelle - alors, non, il n'aurait pas pu imaginer que Zombie voit d'un mauvais œil tout ça. Comment l'aurait-il pu ? Ils ne se parlaient jamais.

« C'comme si c'était fait, fit-il avec une voix beaucoup moins enjouée qu'à son habitude, t'peux compter sur nous chef. »

Et là, une nouvelle fois, le petit homme ne put qu'afficher un sourire derrière ses bandages même s'il n'en avait pas vraiment envie. Il devait sourire, encore et toujours. Mais il devait aussi se bouger les fesses et accomplir sa mission, ça, c'était certain. Alors, sans dire un mot de plus et après avoir fait un signe respectueux-amical à son chef, l'Intrépide se mit en route pour quitter la cabane souterraine, avant de jeter un regard à Zombie par-dessus son épaule.

« Tu viens ? Lança-t-il à son camarade. Faut qu'on r'cupère des sacs à la Fourmilière si on veut pouvoir transporter tout ça. »

La journée risquait d'être longue.




©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Zombie
Zombie

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 169
✘ SURNOM : La Torpille
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2
✘ LIENS : Soldat de Plomb

Unbreakable Empty
MessageSujet: Re: Unbreakable   Unbreakable EmptyMar 21 Fév 2017 - 16:38



unbreakable

ZOMBIE + CLUMSY





Je le sens que Clumsy respecte beaucoup le Roi. Mais il y a quelque chose de bizarre aussi, dans sa façon de lui parler. Quelque chose de léger. A l'aise. Comme s'ils étaient presque familiers. Je ne sais pas quoi en penser. Ça ne m'impressionne pas, non, non.

Tu viens ? Faut qu'on r'cupère des sacs à la Fourmilière si on veut pouvoir transporter tout ça.

Je sens mon coeur se serrer. Je n'aime pas comme Clumsy me parle ! Je préférerais qu'il me dise... qu'il... En fait je préférerais qu'il ne me parle pas, carrément. Mais je ne dois pas laisser la rage m'envahir. C'est elle qui m'a mené au cachot. A la disgrâce.
Je dois juste remplir ma mission. Remplir. Ma. Mission.
Sans un mot, je suis Clumsy jusqu'à la Fourmilière. C'est la première fois que j'y entre.

C'est aussi grand que la forge mais tout est moins... Moins dur, moins sombre. Il y a des sacs partout, des cageots, des fruits, et plein d'enfants qui vont et viennent. Il y a des paniers avec des noms écrits dessus. L'un des noms me dit quelque chose, mais je sais que cet enfant-là est mort. Je fronce les sourcils parce que je me dis que Clumsy n'est pas un très bon chef s'il ne remplace pas les effets des morts. Ça me rassure un peu, que Clumsy ne soit pas un très bon chef.
Les enfants qui passent devant moi (je reste devant la porte, je ne sais pas quoi faire puisqu'on ne m'a rien donné comme ordre) ont l'air contents de voir Clumsy, et d'ailleurs beaucoup l'appellent Clumsy. Pas Chef. Je sens que ma gorge se contracte, à cause du malaise. Ça me met mal à l'aise. Rien n'est ordonné. Et Clumsy s'en fout.


Qu'est-ce que je fais ? je lui demande d'une voix neutre (je pense qu'elle est neutre).

D'un coup une petite fille se penche sur la main bandée de son chef et la baise. Ensuite elle dit : "bisou magique". Je pense que mes yeux s'agrandissent.
Elle part.

J'attends un moment, après je résiste plus :

Elle croit que son baiser va guérir tes blessures ? Parce que c'est impossible.

Je m'avance un peu, le parquet mal fichu craque.






Codage by TAC








Zombie hurle en darkturquoise.
.....


Uniforme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Unbreakable Empty
MessageSujet: Re: Unbreakable   Unbreakable EmptyDim 5 Mar 2017 - 1:04




UnbreakableWhat doesn't kill you makes you stronger.



Ensembles, les deux garçons perdus s'étaient alors rendu à la Fourmilière.. qui portait vraiment bien son nom. Ici, des tas de petites têtes - et des grandes aussi, en fait - allaient de ci et de là en trimballant leurs paniers ou leurs sacs. C'était un peu le désordre, c'était certain, mais ça avait toujours été ainsi. Un endroit sans bazar n'était pas plein de vie ! Puis, ils étaient tout de même beaucoup chez les récolteurs et ils restaient des enfants. L'ordre n'était pas forcément de leur domaine, encore moins avec un chef comme Clumsy qui n'était pas du genre à être strict ; c'était même tout le contraire. S'il faisait attention aux quelques affaires d'anciens perdus qui trainaient encore de ci et de là ? Bien sûr. Pourquoi est-ce qu'il ne les enlevait pas ? Tout simplement pour qu'on n'oublie pas les disparus trop vite. Ils étaient toujours un petit peu avec eux comme ça, puis, quand un nouveau récolteur viendrait à les rejoindre, on s'occuperait d'enlever le nom d'un ancien panier ou sac pour le lui donner. C'était simple comme tout, et ça avait toujours fonctionné ainsi.. tout du moins, depuis que l'Intrépide était chef, cela allait de soi.

Alors, lorsque les deux compagnons de mission arrivèrent dans la cabane, c'est avec son habituel sourire que le polonais salua ses camarades ; pour eux, il pouvait bien se permettre de sourire un peu et d'oublier ses blessures. En passant à leurs côté, il n'hésite pas non plus à demander des nouvelles au plus jeune, afin de s'assurer que tout allait bien. Pour les récoltes ? Pas vraiment. Surtout pour eux, leur bien-être, leur confort. Est-ce que Sugar leur avait fait un bon gâteau ? Oui, même s'il était encore une fois un peu trop sucré. Est-ce qu'ils avaient prit le temps d'aller prendre une pause ? Non, mais ils allaient profiter que la pluie se calme légèrement pour le faire. Est-ce que cet éternuement ne cachait pas un vilain rhume ? Ah, il fallait aller voir Soul dans ce cas ! Tant de conversations qui durent agacer Zombie, même si le petit chef n'y fit pas attention.

Par contre, il entendit bien la question qu'il ne tarda pas à lui poser. Qu'est-ce qu'il pouvait faire ? Ah oui, il fallait qu'il récupère un sac et.. quoi ? Qui attrapait sa main de la sorte ? Interloqué, le jeune garçon posa de grands yeux ronds sur une tête plus petite que la sienne, avant de voir cette dernière lui faire un bisou sur l'une de ses mains bandées et encore douloureuses à cause de. Pas de Stealth, non. C'était à cause du glissement de terrain et des pierres, oui. C'était ça.

« Bisou magique, souffla la petite voix fluette. »

Malgré la surprise, le chef des récolteurs ne put s'empêcher d'afficher un sourire plus grand - un vrai, cette fois-ci - face à cette attention toute particulière. Cela lui faisait chaud au cœur, de voir ses camarades s'inquiéter de la sorte pour lui ; car même si d'ordinaire il n'aimait pas ce genre de choses, là, cela lui du bien. Peut-être qu'il en avait besoin aussi, un peu.

« Elle croit que son baiser va guérir tes blessures ? Lui demanda Zombie une fois la fillette retournée à ses affaires, surprenant Clumsy par la même occasion. Parce que c'est impossible. »

Là, il en perdit son sourire sur le coup, parce que l'Intrépide ne comprit pas vraiment la remarque de l'armurier. Pourquoi avait-il dit cela ? Pourquoi avait-il jugé nécessaire de soulever cette question ? C'était risible. Bien sûr qu'un baiser n'allait pas guérir ses plaies, mais ça, on avait pas besoin de le dire. Pourtant, le polonais ne tarda pas à retrouver son habituel sourire.

« Quand on croit qu'ça va mieux c'est d'jà guérir un peu, se contenta-t-il de répondre sur l'instant. Là c'est un peu pareil. Puis l'plus important, c'est qu'eux ils y croient. »

Si les récolteurs pensaient que leur chef allait bien - ou allait mieux grâce à eux - c'était tout ce qui lui importait ; leur bien être était sa priorité, et Clumsy n'avait aucune envie qu'ils s'inquiètent pour lui. Enfin ! Là n'était pas leur ordre de mission, pas vrai ? Il fallait faire quelque chose comme l'avait si bien proposé la Torpille.

« S'tu veux t'rendre utile, tu peux prendre un sac vide, celui qu'tu veux, fit-il sans arrière pensée. Et, prend-toi p't'être à manger aussi, on sait jamais. Y a d'quoi faire ici, fais toi plaisir. »

Face à un éventuel prédateur voire à une situation de crise s'ils tombaient dans un fossé - ou bien juste une fringale subite - il était toujours bon d'avoir à manger sous la main. Pas besoin de prendre des tonnes de victuailles, juste un petit encas serait suffisant en cas de coup dur. Clumsy, lui, sur ces mots, alla récupérer son propre sac en tissu rapiécé où on avait brodé son nom et un petite pansement en croix, avant d'y aller une pomme et quelques morceaux de viande séchée. Il ne les mangerait sans doute pas en chemin, mais on ne savait jamais. Puis, une fois ceci fait, il se saisit de son bâton du moment qui avait été laissé là dans un coin, contre un mur, et se dirigea vers l'entrée de la Fourmilière.

Il y attendrait ensuite Zombie et saluerait ses camarades récolteurs avec un grand sourire et un geste de la main.. comme il faisait à chaque fois.




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Zombie
Zombie

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 169
✘ SURNOM : La Torpille
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2
✘ LIENS : Soldat de Plomb

Unbreakable Empty
MessageSujet: Re: Unbreakable   Unbreakable EmptyMar 14 Mar 2017 - 12:04



unbreakable

ZOMBIE + CLUMSY





J'ai les bras croisés sur mon torse, j'écoute Clumsy raconter ses bêtises. Je me dis que c'est forcément des bêtises vu que j'y comprends rien. Parfois, quand on me parle comme ça, j'ai peur que ça infiltre trop mon cerveau et que ça me parasite. A la Napola, ils nous avaient bien mis en garde contre ça. Ils peuvent prendre la pensée de quelqu'un et la retourner. La race de Clumsy sait faire ça.
Je me durcis à mesure que les enfants lui sourient. Tous. Tous, ils lui sourient. Ils l'aiment bien. Ils savent pas. Ça pourrait me détendre, mais je me laisse pas piéger. Moi, MOI, je sais.

S'tu veux t'rendre utile, tu peux prendre un sac vide, celui qu'tu veux. Et, prend-toi p't'être à manger aussi, on sait jamais. Y a d'quoi faire ici, fais toi plaisir.

Je me fige, je regarde sur les côtés. Comment ça, fais-toi plaisir. Comment ça.

Je. Pourquoi tu parles de plaisir ? On est en mission. On est des soldats. Je vais prendre à manger par utilité, pas par plaisir !

Je lui lance un regard très dur. Je n'arrive pas à croire qu'il soit chef. Est-ce que lors de la distribution des tâches, il dit : "fais toi plaisir" ?

Dis-moi quel est l'aliment le plus nourrissant, je prendrai celui-là. De toutes façons, je peux passer plusieurs jours sans manger.

C'est vrai, je le pourrai, j'en suis sûr.
Quand Clumsy m'a répondu, je prends un sac vide et engouffre les aliments dedans. Je les mangerai quand je sentirai que je suis moins endurant.

Est-ce qu'on a une carte ? Sinon je vais voir la Cheffe Stealth.

D'un seul coup, j'ai une sorte de doute. Je sens qu'il me glace un peu les os, mais j'inspire fort et je dis, le menton levé :

Est-ce que je suis sous tes ordres ?

Clumsy est un chef.
Moi, je suis un soldat.
Je suis personne.






Codage by TAC








Zombie hurle en darkturquoise.
.....


Uniforme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Unbreakable Empty
MessageSujet: Re: Unbreakable   Unbreakable EmptyMar 28 Mar 2017 - 10:12




UnbreakableWhat doesn't kill you makes you stronger.



Pourquoi fallait-il que l'armurier prenne toujours tout au pied de la lettre, et littéralement ? Certes, Clumsy n'était pas le plus futé des garçons perdus, et il avait parfois du mal avec certaines blagues et le second degrés mais.. là il fallait le faire ! Lorsque le chef des récolteurs avait dit à son comparse de mission de se faire plaisir en prenant de quoi manger pour leur mission, cela voulait dire qu'il pouvait prendre ce qu'il voulait en fonction de ses goûts. Même s'il était un soldat - ce que l'Intrépide n'était pas - il devait bien avoir des préférences en matière de nourriture, non ? Allez savoir. De toutes manières, le petit chef n'avait pas la force d'argumenter avec son interlocuteur ; pas aujourd'hui, pas en ce moment. Il se contenta alors de soutenir lourdement son regard, avant de retenir un soupir lorsque la Torpille lui demanda quel était l'aliment le plus nourrissant ; avant d'affirmer qu'il pouvait passer plusieurs jours sans manger. D'accord Zombie, c'est bon à savoir. Sauf que là, ils avaient de quoi manger et tout allait bien, donc pourquoi se priver sans raison ? Allez savoir.

Malgré son envie de répliquer ces quelques paroles à son interlocuteur, le polonais préféra rester silencieux l'espace d'un instant ; mieux valait ne pas s'énerver pour rien, surtout pas en sachant qu'il allait devoir passer le reste de la journée avec l'armurier. Ils n'étaient même pas encore partis, ils ne pouvaient pas déjà se prendre le bec.

« Les pommes sont bonnes et gorgées d'eau, pis elles calent l'estomac en cas d'creux, fit-il tout en désignant l'endroit où elles se trouvaient, avant de montrer autre chose. La viande séchée aussi. »

Sans se faire prier, le blondinet se saisit alors d'un sac avant de fourrer les dites nourriture à l'intérieur ; ce que le chef miniature fit également, tout en rajoutant à ses provisions quelques amandes. Mais ça, c'était purement un choix afin de se faire plaisir. Qu'importe si la Torpille n'approuvait pas ce choix.

« Est-ce qu'on a une carte ? Sinon je vais voir la Cheffe Stealth.
- Pas b'soin. J'connais la forêt par cœur. »

Ces quelques mots, l'Intrépide les avait soufflés d'un ton sec et bien plus autoritaire qu'à son habitude. Ils n'avaient pas besoin de carte, et encore moins d'aller voir Stealth. Ce n'était pas une bonne idée, non, ce n'était pas une idée nécessaire ; voilà, ce n'était juste pas nécessaire. Pas besoin de carte, pas besoin du tout, Clumsy pouvait se repérer, Clumsy n'avait pas peur de croiser à nouveau le regard de son ainée, non, ce n'était pas ça du tout. Mais alors, pourquoi est-ce que ses doigts s'étaient crispés à l'un de ses bandages à la main, si fort qu'il en manqua presque de se faire saigner à nouveau ?

« Est-ce que je suis sous tes ordres ? »

Sorti de ses pensées par les paroles de son cadet, le polonais remarqua dans l'instant ce qu'il était en train de faire, et ne put retenir une grimace douloureuse. Quel crétin il faisait. Qui ? Ben lui. Clumsy, pas Zombie et ses questions étranges. Bon, peut-être que lui était aussi un crétin vu ce qu'il n'arrêtait pas de dire à tout bout de champ. Non, ce n'était pas très gentil ça.

« J'ne donnerai pas d'ordres, non, t'es libre d'tes choix, fit-il en remettant son sac bien sur son épaule, avant de cacher ses mains dans ses poches. C'pas mon genre. J'te forcerai pas à faire quelque chose qu'tu veux pas, comme j't'ai pas forcé à prendre quelque chose à manger qu'tu aimais pas. »

Beaucoup s'accorderaient sans doute à dire que l'Intrépide était un chef bien trop gentil avec ses garçons perdus mais.. si cela marchait comme ça, il n'avait pas de raison de changer, pas vrai ? Il n'avait encore jamais eu de problème jusqu'à maintenant, et ce n'était sans doute pas Zombie qui allait changer la donne.

« On est égaux, s'tu préfères, conclut-il finalement. »

Et maintenant, ils pouvaient peut-être s'en aller, non ?




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Zombie
Zombie

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 169
✘ SURNOM : La Torpille
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2
✘ LIENS : Soldat de Plomb

Unbreakable Empty
MessageSujet: Re: Unbreakable   Unbreakable EmptyMer 12 Avr 2017 - 17:14



unbreakable

ZOMBIE + CLUMSY





Je sens comme mes muscles se crispent alors que Clumsy parle. Plus le temps passe, moins je comprends ce que je fais ici.
T'es libre d'tes choix. Cette phrase insensée, encore plus insensée pour un chef, résonne dans ma tête. Qu'est-ce qu'il croit, qu'il agit bien en disant une chose pareille ? Qu'il est bon ? C'est un putain de communiste, Clumsy ??
Je m'en fous bien de la liberté ! C'est une idée de sauvage, la liberté ! Aucune nation ne se bâtit dans la liberté ! La liberté, c'est le chaos. Quant à faire des choix, c'est là un principe contre ma nature-même, et je hais ce youpin et son statut de honte de se sentir en droit de me lancer cela. Il n'entend rien à ma fierté d'être un soldat. C'est pourtant la seule que j'ai, la seule qui me suffit. Alors, je ferai mieux de cesser de parler.
C'est encore plus difficile de le faire lorsqu'il dit qu'on est égaux. Pour empêcher ma langue de s'agiter, je serre mes mâchoires l'une contre l'autre.

Clumsy n'a pas le pas rapide alors qu'on se met en route, empruntant l'une des barques qui sont devenues nécessaires depuis le déluge. Depuis la bataille avec les Pirates qui a déchainé les pluies. C'est depuis cette bataille, je crois, que Clumsy a des bandages partout. Et ce regard mort que je m'empêche de fixer.
La barque s'arrête à la lisière des bois. Il y a toute une phase où le sol n'est que gadoue, mais c'est moi qui saute le premier de l'embarcation pour l'attacher au premier tronc qui nous fait face. Le gris de son écorce n'a rien de naturel. Ses feuilles sont d'un bleu sombre. Je n'aime pas les arbres de manière générale, je n'aime pas leur façon de s'imposer au paysage sans ordre et sans logique, mais à présent qu'ils sont bleus, c'est pire que tout. Tout part en couille dans ce Pays.

On continue à pied ?

Je me force à ne pas ajouter "chef". Je pourrais en être satisfait, car toute marque de respect envers un type comme Clumsy me fait vomir, mais le non-respect du protocole, je m'en rends compte, c'est presque pire. C'est comme s'il m'imposait sa vulgarité, son désordre. Clumsy est comme ces foutus arbres.

Il saute à son tour et on continue jusqu'à ce que le sol soit plus sec, mais jamais complètement. Tout est bleu maintenant. C'est insupportable, je cherche des traces d'autres couleurs dans chaque recoin. Le rouge qui macule les bandages de Clumsy, à mes côtés, me rassure un peu.
Le silence, lui, m'oppresse.

C'est à l'embuscade que tu t'es fait ça ?

J'y étais aussi.
A mon côté, un enfant est mort grillé par un éclair. Même les combats sont comme ces foutus arbres.






Codage by TAC








Zombie hurle en darkturquoise.
.....


Uniforme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Unbreakable Empty
MessageSujet: Re: Unbreakable   Unbreakable EmptyVen 12 Mai 2017 - 14:48




UnbreakableWhat doesn't kill you makes you stronger.



Durant toute la traversé en barque, le petit chef garda le silence. Avec un autre garçon perdu, et dans d'autres circonstances, il aurait sans doute fait la conversation et parlé de la pluie ou de n'importe quoi d'autre ; mais là, en compagnie de la Torpille et après l'embuscade, Clumsy n'avait vraiment plus rien à dire. C'était peut-être mieux comme ça. Au moins, il éviterait de se prendre le bec avec son camarade de mission. L'essentiel était que la mission soit réglée, et que Peter soit content. Éviter de parler, c'était aussi éviter de revenir sur ce qu'il s'était passé il y a quelques lunes de ça. Le problème, c'était que du coup ça hantait les pensées de l'Intrépide. Il fallait croire que quoi qu'il arrive, tout ça finirait quand même par le tourmenter. Malheureusement, même avec toute la bonne volonté du monde, on ne pouvait pas échapper constamment à ses démons. Un soupir s'échappa alors des lèvres du petit homme, très vite couvert par le son de la barque qui se cognait à une racine.

Sorti de ses pensées et par le bond de l'armurier, le chef des récolteurs se reconnecta alors à la réalité ; à leur réalité, bleue et boueuse. Pour un peu, on aurait presque pu regretter le beau temps et.. ouais, non, il n'y avait rien de regrettable à la canicule. Mieux valait un peu trop d'eau que pas assez, non ?

« On continue à pied ?
- Bonne idée. On d'vrait pouvoir trouver la caverne en passant par là. »

Une fois ces quelques paroles soufflées, le polonais n'attendit pas un instant de plus pour se débarrasser de sa rame et pour quitter le navire. Splortch, et voilà les pieds nus de Clumsy qui finissaient dans la boue. Génial, c'était glacial. Sans doute aurait-il du penser à mettre des chaussures pour une fois. Non, les chaussures, ça se laissait la plupart du temps, et donc, c'était un énième moyen de tomber. Est-ce que c'était pour ça qu'il n'en portait plus ? Il ne s'en souvenait plus vraiment, cela remontait à si longtemps maintenant. Comme ses bandages, comme la plupart d'entre eux ; à moins qu'ils soient tous anciens. Non, certains étaient encore rouges un peu, alors que tout le reste était bleu autour d'eux. Même les yeux de Zombie l'étaient.

Ca, le chef des récolteurs le remarqua sans mal car la Torpille n'arrêtait pas de le fixer depuis qu'ils étaient partis. Peut-être qu'il lui en voulait encore pour ce jour-là, durant la grande bataille d'Halloween. C'était quoi encore ? Il n'était plus certain.

« C'est à l'embuscade que tu t'es fait ça ? »

Il aurait du s'y attendre, c'était prévisible comme question. Ces blessures, c'était comme s'il avait subitement les cheveux bleus : on ne pouvait pas passer à côté. Pourtant, Clumsy aurait bien aimé que son camarade tienne sa langue malgré tout. Il aurait pu éviter de lui poser la question ; le chef aurait pu lui dire de se taire, de ne pas poser de questions. Sans doute avait-il le droit de le faire mais, même brisé, le petit homme n'était pas comme ça. Alors, il se contenta de répondre vaguement à la question tout en crispant ses doigts sur l'un de ses bandages au bras. Là où Carne l'avait mordu ; pas là où Stealth l'avait frappé. Qui ? Non. Pas elle. C'était juste lui. Juste Carne.

« Ouais, siffla-t-il entre ses dents. C'un pirate qui m'a rossé. »

Oui, c'était une bonne réponse ça. Un pirate, ce n'était qu'un pirate. Zombie n'avait pas vu la scène, pas vrai ? S'il demandait, il n'avait pas du voir. Mais voir quoi ? Carne, bien sûr, c'était forcément lui. C'était juste lui. Juste Carne, pas Stealth. Ils auraient - eux, les garçons perdus - auraient pu repousser les pirates, et leur faire mordre la poussière, mais il y avait eut cette terrible vague de boue. Ensuite, l'Intrépide ne se souvenait plus vraiment de ce qu'il s'était passé ; ni même avant d'ailleurs. Tout était déjà pas mal bleu à ce moment là, mais là, c'était pire.

« On s'en s'rait mieux sorti si y avait pas eu l'glissement d'terrain, fit-il pour changer de sujet et sans vraiment être convaincu par ses paroles, avant de reporter son attention vers Zombie. Toi ça va ? »

Pourquoi est-ce qu'il lui retournait seulement la question ? Allez savoir.




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Zombie
Zombie

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 169
✘ SURNOM : La Torpille
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2
✘ LIENS : Soldat de Plomb

Unbreakable Empty
MessageSujet: Re: Unbreakable   Unbreakable EmptySam 27 Mai 2017 - 14:17



unbreakable

ZOMBIE + CLUMSY





J'ai remarqué que Clumsy s'est tenu le bras. Je ne dis rien. Mon agacement se calme même, quand Clumsy dit qu'il a combattu un pirate. Enfin, il ne le dit pas comme ça, et je serais tenté de lui répliquer qu'il ne devrait jamais dire une phrase comme "un pirate m'a rossé". Mais quelque chose m'en empêche, et j'ai l'impression que ce n'est pas, cette fois, le respect de la hiérarchie.

Toi ça va ?

Je fais un mouvement de tête qui ne veut rien dire, un peu pris de cours. Clumsy a eu le même ton que Sharpy, quand on se blesse à l'entrainement. Ça me perturbe un peu. Pas tant que ça, finalement.
Pendant plusieurs secondes, je ne réponds pas. Je voudrais lui dire qu'il arrête de me poser ce genre de questions, que sa sollicitude polie me met vraiment mal à l'aise maintenant. Je ne suis rien qu'un soldat, je n'ai pas à aller bien ou mal, j'ai juste à marcher tant que mes jambes me portent, à combattre tant que mes poings sont capables de se frapper.
Finalement, je réponds, sans le regarder, sans cesser d'avancer, et je ne sais pas trop pourquoi.

Oui. Je trouve que c'était une bonne bataille. Il y a eu beaucoup de pertes chez nos ennemis. Même si le Tyran était...

Mon visage s'enflamme tout à coup, je dois être rouge comme l'Esprit Feu. Coment ai-je seulement osé proférer une telle phrase ? Étais-je sur le point de blâmer l'attitude du Roi ??? Mes yeux clignottent frénétiquement, je déglutis, la honte crispe chacun de mes muscles. L'angoisse plutôt, peut-être.
Et si Clumsy le rapporte à quelqu'un ? Clumsy est proche du Tyran. Je l'oublie trop souvent.

Je veux dire... était en prise à beaucoup de choses. Le Capitaine Hook était impitoyable.

Ma voix s'est durcie, pour masquer l'embarras. L'eau tapisse mes pores comme elle tapisse l'écorce de ces foutus arbres. Je me sens faible. Faible. J'ai froid, j'ai chaud.
J'ai...

Ai-je la permission de manger une pomme ?






Codage by TAC








Zombie hurle en darkturquoise.
.....


Uniforme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Unbreakable Empty
MessageSujet: Re: Unbreakable   Unbreakable EmptyMer 31 Mai 2017 - 13:49




UnbreakableWhat doesn't kill you makes you stronger.



Même si le petit chef n'avait jamais réellement été proche de la Torpille - c'était même tout le contraire - il n'avait pu s'empêcher de lui demander si tout allait bien pour lui ; si l'embuscade n'avait pas été trop rude pour lui. Sans doute que non, c'était un bon combattant. Pourtant, Clumsy ne pouvait s'empêcher de repenser à la bataille d'Halloween ; quand bien même ces évènements étaient bien loin maintenant. De plus, changer de sujet était vraiment un bon moyen de ne plus penser à ses propres blessures. L'armurier avait raison : c'était une bonne bataille, et les pertes chez leurs ennemis avaient été nombreuses. Mais qu'en était-il de celles chez les garçons perdus ? L'Intrépide n'en avait pas la moindre idée. Il n'avait pas fait attention à ce qu'il s'était passé au grand arbre ces derniers temps. Aucun récolteur ne semblait manquer à l'appel ; n'est-ce pas ? Allez savoir. Le polonais ne savait plus grand chose en ce moment.

Toutefois, il ne put s'empêcher de tiquer quelque peu lorsque son interlocuteur parla du tyran. De qui parlait-il ? Peter ? Hook ? Quelqu'un d'autre encore ? Le chef des récolteurs n'aurait su le dire ; mais il ne trouva pas la force de revenir là-dessus. Acquiescer les paroles du blond semblait plus simple à faire pour le moment. Cette histoire ressortirait sans doute plus tard.

« C'est vrai, souffla-t-il entre ses dents. Tout l'monde était impitoyable c'jour-là. J'sais pas comment ça s'rait fini sans l'glissement d'terrain. »

Qui est-ce qui aurait gagné si la Nature ne s'était pas déchainée sur eux ? Les pirates ? Stealth ? Qui ? Les garçons perdus ? Clumsy n'aurait su le dire. Lui, en tout cas, il n'aurait jamais gagné dans tous les cas. Il ne devait son salut et sa survie qu'à l'arrivée de Scar et Kitty. C'était eux qui l'avaient arraché à la mort, avant que le chef des sentinelles ne vienne le sauver une seconde fois lorsque la boue avait manqué de le dévorer. Sans eux, ça aurait été fini de lui. Alors oui, la bataille avait vraiment été impitoyable.

« Ai-je la permission de manger une pomme ?
- Bien sûr, pas b'soin d'mander. »

Le petit chef lui avait déjà dis précédemment qu'il pouvait prendre ce qu'il voulait avec lui ; donc logiquement, il n'avait pas besoin de demander s'il avait le droit de manger. Enfin, il fallait croire que la Torpille était trop poli pour se faire sans demander l'autorisation. Encore une fois, l'Intrépide ne releva pas et se contenta de regarder autour de lui, avant de s'avancer seul tandis que l'armurier se prenait à manger. Peut-être que Clumsy pourrait se manger un petit quelque chose aussi, afin de faire disparaître ce noeud qui lui tiraillait l'estomac. Mais était-ce de la faim ou bien le malaise lié à la conversation ? Allez savoir. Tout ce dont le polonais fut certain, c'était qu'il n'arriverait rien à avaler pour le moment.

Le regard porté vers le sol bien trop boueux, le brun ne tarda pas alors à distinguer une sorte d’empreinte. Elle était massive, sans doute semblable à une patte de panthérinos et.. le petit chef cligna des yeux. Il y avait quelque chose d'autre.

« Hé Zombie ! L'appela-t-il alors. Viens voir s'tu veux bien ! »

Remonter la piste des chimères pour retrouver leur caverne ne serait sans doute plus difficile maintenant mais.. ce n'était pas ça le problème. Il y avait quelque chose dans l'air qui n'était pas censé être là. Oh, la pluie et les bruits de la forêt étaient toujours présents. Mais il y avait quelque chose de plus.

Alors, l'Intrépide ne put s'empêcher de demander à son camarade :

« Tu sens cette odeur ? »

Cela sentait comme les gâteaux trop sucrés de Sugar - mais en mieux - et ça, ce n'était pas normal. N'étaient-ils pas censés être loin de cabanes ? ... Clumsy ne s'était tout de même pas perdu et les avait fait tourner en rond.. si ?




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Zombie
Zombie

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 169
✘ SURNOM : La Torpille
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2
✘ LIENS : Soldat de Plomb

Unbreakable Empty
MessageSujet: Re: Unbreakable   Unbreakable EmptyLun 3 Juil 2017 - 15:06


C'est bizarre, croquer dans la pomme ne me satisfait pas. Je sens bien que je mâche, que j'avale, mais le goût est fade, la texture collante, et mon estomac reste tout creux. Comme si j'avais avalé de la cendre. Je balance le trognon de pomme pas fini, même si je sais que je n'aurais pas du. Gâcher les provisions, c'est presque aussi grave que de gaspiller des munitions. Clumsy ne m'a pas vu. Tant mieux.

Je me ramène quand le chef m'appelle mais quand j'arrive, il a le nez en l'air. Fronçant les sourcils – en vérité je les ai jamais tout à fait défroncés depuis le début de la mission – j'observe froidement les alentours. Je comprends pas ce qui lui prend, et le goût âpre de la pomme me poisse la langue.

Quoi ?
Tu sens cette odeur ?

Je renifle en levant le menton, mais je ne... !!!!
Je recule d'un coup, agrippant mon nez comme si un énorme bourdon s'est été engouffré. L'odeur est tellement forte et entêtante que je manque de tomber en titubant.

Je jette un regard mi perplexe mi affolé à l'Intrépide.
Et puis je me calme. Petit à petit, je me sens moins tendu. L'odeur est partout, dans les arbres, sur la terre, elle a envahit mon corps. Mais je me sens pas vraiment paniqué, c'est autre chose... Je sens plus rien. Je me rends compte que j'ai extrêmement faim.

Je veux dire un truc à Clumsy mais rien ne sort, j'arrive même plus à parler. Mon corps avance tout seul à travers les troncs maigres et les fougères bleues qui nous barrent la route. Je me sens dans l'urgence, un peu fiévreux, c'est bizarre, mais j'ai pas le temps d'y penser, il faut que je m'approche, il faut vraiment que je m'approche, je sors mon poignard et je coupe les fougères avec rage, avec hâte, il faut que je m'approche, c'est presque là, l'odeur grandit je le sens, on est tout près, il faut que je m'approche, tchak tchak tchak, il faut que !!!

Une maisonnette.
C'est une maisonnette qui sent aussi... aussi bon. Elle est en sucre. Putain, je me sens bête d'être attiré par une simple odeur de sucré. Je mange pas beaucoup de sucre en général, en plus. J'ai l'impression d'être un de ces enfants choyés qui ne pensent qu'à leurs insctints primaires. Ça me dégoûte un peu, mais je pars pas. Je bouge pas. Je sens ma salive monter au creux de mes gencives. Je suis ridicule !! Mais... Mais ridicule ! Mais si je m'approche un peu... J'en mange un bout et c'est bon, on n'en parle plus. J'ai tellement faim.

Qu'est-ce qu'on fait ?

Je me sens mou et complètemement survolté en même temps. Peut-être que c'est un sortilège. L'un de ces trucs du Pays de Jamais que je déteste, que je hais. D'ailleurs ça me dit un truc, cette histoire de maison en sucre. Alors il faut partir. Oui, il faut partir, maintenant.

Qu'est-ce qu'on fait ? je répète, comme un demeuré, et ma voix me parait loin, car mes oreills bourdonnent, et ma vue se trouble, il n'y a qu'un seul de mes sens qui pulse et c'est l'odorat.









Zombie hurle en darkturquoise.
.....


Uniforme:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
L'Ombre



✘ AVENTURES : 2235

Unbreakable Empty
MessageSujet: Re: Unbreakable   Unbreakable EmptyDim 29 Juil 2018 - 19:07

The End


Nul ne sait comment cette aventure s'achève,
On l'aura oublié, dès que le jour se lève.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Unbreakable Empty
MessageSujet: Re: Unbreakable   Unbreakable Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Jungle Luxuriante :: Les Coins Mortels :: L'Orphelinat en Pain d'Épice-