Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1080
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Jeu 28 Déc 2017 - 9:56

Carne avait parlé. Pas qu'en anglais, mais il avait parlé. Est ce que c'était plutôt bon signe ? Le clebs n'en avait aucune idée, alors il se contentait de continuer la tache qu'on lui avait incombé.
Le blafard tout taché de rouge avait alors appelé à l'aide.
Le nom de Stealth avait résonné en premier, faisant passer une ombre dans le regard trop clair de DogFish.
Stealth.
Stealth.


Il ne laisserait pas longtemps faire cette sorcière.

Et puis ce fut le sien qui le remplaça ensuite, rendant un brin d'humanité aux pupilles abimées du Pied Beau.

"Je suis la, Carne, j'te laisserais pas tomber mon frère"

Jamais.
Une promesse.
DogFish serait le chien de garde de ce pirate déjà presque mort, et il le protégerait contre vents et marées.
Une promesse oui, silencieuse.
Son gardien.

Alors lorsque Soul pris la machette en main, Wilhelm fixa son regard sur lui. L'observant avec une insistance plus que notable. Il ne clignait même plus des yeux, le pirate, retenant presque jusqu'à son souffle qui s'était fait d'un calme inapproprié.
La pluie battait, et pourtant il ne la sentait plus.
Focalisé sur les moindres mouvements du soigneur.
Il n'avait pas peur, Soul ? Il devrait.
Pourtant semblait-il, si l'esprit de ce jeune soigneur ne se laissait pas dominer par l'effroi, son corps lui, fit en sorte de lui rappeler à quel point DogFish pouvait se montrer agressif, bloquant ses moindres tremblements, jouant le calme comme le plus grand des acteurs, un chien enragé prêt à lui arracher la gorge aux moindres mouvements, à la moindre des trahisons, à quelques centimètres de lui.

Tu as peur, Soul ?
Tu as peur ?
Si tu as peur, tu meurs.


Et puis il y avait eu l'intervention de la rousse. Un grognement.
Mais l'appel du médecin rappela rapidement l'attention du pirate vers lui.

"Dogfish."

La machette changea de nouveau de main dans un calme olympien des plus factice.

"C’est vrai."

Le calme. Le calme dans la voix. Le calme dans l'action. Il lui donnait raison.
"Mais si le refuge est proche, cela vaut le coup de le déplacer avec d’infinies précautions et sans mouvement brusques."
Un vague hochement de tête à la positive, en réponse, avant de fusiller la jeune fille du regard. Juste comme ça. Juste pour rappeler à la prudence.
"Peux-tu t’occuper de le maintenir le plus stable possible en montant sur… Mac ? Avec lui ? Stealth, es-tu en… "

État ?

Les yeux de tueur du chien pirate ne quittaient plus la rouquine. La fixant comme s'il cherchait à y lire quelque chose.

"Stealth, tu resteras à côté de moi. Amène-nous là-bas."

La tension était à son comble, et malgré le froid, malgré la pluie, l'air était plus que chargé en électricité.

Il y eut un échange entre la cheffe et son animal que Wilhelm ne manqua pas, assistant à la demande, ou plutôt la supplique.
Celle la parlait donc le langage des animaux ?
Sorcière.
Et elle demandait la permission à son cheval pour le monter.
Faible.
Faible femme.
Faible guerrière.
Faible sorcière.


"Si tu bouges, ne serait-ce qu'un orteil de trop sur le dos de Mac, je te tue, il te piétine et Carne sera blessé : alors reste tranquille."


Étonnamment, il sembla que Wilhelm n'ait eu aucune réaction face à l'ordre donné, restant calme, le regard fixe, focalisé sur l'Ardente. Sa raideur trahissant cependant la menace sous-jacente qui émanait de son attitude à la fois crispée et silencieuse.
Lentement, il se releva, ne la lâchant toujours pas des yeux, la toisant désormais.

"Quand on a pas la possibilité de mener ses menaces à bien, on la ferme. Petite fille."
Les deux derniers mots semblèrent faire office d'insulte, ses yeux ajoutant un "Est ce que c'est clair ?" ne laissant place a rien d'autre.
Baisse la tête sorcière.
Tais toi ou c'est moi qui te ferai taire.
Je ne te respecte pas.

Et sans rien ajouter de plus cependant, peinant à arracher son regard de la plus jeune, Wilhelm se pencha, ramassant une nouvelle fois son ami avec lenteur, autant de délicatesse que faire se pouvait.
Il pesait lourd, Carne. C'était une sacrée bestiole comme on disait ! Il ne manquait pas de masse musculaire. Mais cela n’empêcha pas DogFish de le prendre en main, le soulevant sans trop plier et se diriger vers l'équidé qui montrait déjà bien des signes de nervosité.
Tout seul, l’énergie de l’adrénaline aidant, le Pied Beau hissa le pêcheur sur la bête, ignorant ses ruminements, ses sabots qui piétinaient.
Cette sale bestiole tâterait de la machette si elle refusait d'obéir. Et les dents serrées, la mine mauvaise, le pirate monta sur Mac à son tour sans trop de mal, s'acquittant de sa tache, gardant son collègue bien arrimé au dos puissant de la chimère.








Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soul
avatar

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1162
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.

Points de Sutures:
 


MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Jeu 18 Jan 2018 - 13:02

Le soigneur avait suivi l’échange en oubliant de respirer, c’est avec étonnement qu’il manqua presque d’étouffer. Prenant une longue inspiration ressemblant étrangement à un soupir de soulagement quand le Pied-Beau préféra s’occuper de son ami à défaut de l’éclaireuse.

Soul s’était aussi relevé, accompagnant les pas du pirates, vérifiant aussi le harnachement sommaire et donnant des dernières consignes sur ce qui devait absolument rester le plus immobile.

« Stealth ? »

Une question en suspens, un : c’est à toi de jouer maintenant. Il attend qu’elle se rapproche de sa monture et se joint à elle, joignant de facto son bras à sa taille (la cape, il l’espère, fera rempart aux regards). Il ne lui laisse pas le temps de rechigner, un simple murmure, très discret :

« Accroche-toi. Ne réponds pas à ses provocations, économise ton énergie ; on risque d’en avoir besoin. Montre-lui ce qui fait l’étoffe d’un chef de toi. »

Il l’encourage. Il ne faut pas qu’elle perde pied, ni qu’elle laisse (encore une fois) sa trop grande fierté prendre le dessus. Il parait aussi faire montre d’une estime qu’il ne lui avait sans doute jamais manifesté et parce qu’il ne faut pas laisser trop longtemps le Chien spectateur, comme un magicien faisant diversion, Soul s’adresse à lui.

« Tu tiens le coup Dogfish ? Si tu as besoin que je prenne le relais, n’hésite pas. »

Nourrir le lien, nourrir le Chien, le laisser flairer qu’aucun danger n’est à appréhender, qu’ils sont à égalité. Même si une muselière apparaissait. Lui montrer qu’il lui faisait assez confiance pour être celui dont les mouvements seraient les plus libres (et donc : les plus potentiellement dangereux), lui montrer encore qu’il est là, à son écoute ; à sa disposition.






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 


Dernière édition par Soul le Jeu 8 Fév 2018 - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cidiene.wordpress.com/
Stealth
avatar

♣ Chef des éclaireurs ♣


✘ AVENTURES : 861
✘ SURNOM : L'Ardente
✘ AGE DU PERSO : 19 ans ou plus

✘ DISPO POUR RP ? : À voir en MP !
✘ LIENS : Une flamme dans la nuit, un sourire dans les ombres.

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Lun 22 Jan 2018 - 13:05




A la croisée des chemins
Vis, je t'en supplie, vis





"... Petite fille"

Ça claque. Tu sursautes. Tes sourcils se touchent presque et tes lèvres se retroussent sur tes petites dents. C'est que tu pourrais te mettre à grogner toi aussi. Et si tu n'as plus de bras ni de griffes, tu as encore tes dents. Et ta fierté en miettes.
Le Chien pisse sur ces miettes d'égo en se retournant et t'ignorant : tu n'es pas une menace pour lui, i te le fait bien comprendre. C'est douloureux, ça brûle. Un feu que tu veux laisser sortir, se déchaîner sur ce pirate dégoûtant, le réduire en cendres. Tu aimerais pouvoir serrer les poings, peut-être même pour les lui balancer en pleine figure, mais tu ne sens plus tes extrémités. Ni même tes bras en fait. Le point positif c'est que tu n'as plus mal. Mais que représente la douleur physique face à celle de ton amour propre piétiné sans vergogne ?
Face à l'agonie de Carne ?
Encore une fois c'est le corps presque sans vie du Cannibale qui retient tes mots, dégonfle cette fierté bien trop grande. Te ramène à ce qui compte vraiment.
Comme en écho à cet état de calme, Soul t'appelle, t'attend.
Alors tu inspires et poses une main apaisante sur la tête de Mac.
Un frisson te parcourt lorsque le bras du Toubib se glisse autour de ta taille, sous la cape. Ça réveille des souvenirs, vagues, appauvris par l'Oubli, mais bien assez gênants pour être ressentis.

"Accroche-toi. Ne réponds pas à ses provocations, économise ton énergie ; on risque d’en avoir besoin. Montre-lui ce qui fait l’étoffe d’un chef de toi."

Tu inspires une nouvelle fois et acquiesces. Tu ne l'avoueras jamais, mais ces paroles te surprennent et… Regonflent ta fierté.
Tu carres les épaules, te tiens droite et regardes droit devant toi avec assurance avant de lancer :

"Suivez moi."

Impossible de résister à la tentation d'une piqûre de rappel : c'est toi qui connait l'endroit où Carne pourra être sauvé. Dogfish n'est qu'un chien ne sachant que suivre et grogner.
Et sans ôter ta main de Mac, tu te mets en route, la chimère te suivant sans trop rechigner à son fardeau.
Ça non plus tu ne l'avoueras jamais, mais sans le Toubib tu n'aurais jamais pu faire le chemin sans t'effrondrer.
Par trois fois le noir a envahi ta vision et tu ne dois qu'au soutien du soigneur à tes côtés pour ne pas être tombée dans la boue et l'inconscience. Il t'a presque portée sur tout le chemin, te glissant quelques mots de soutien pour t'aider à t'ancrer à l'instant présent.

Vous arrivez enfin à l'arbre creux et de nouveaux souvenirs grignotés par l'Oubli se bousculent dans ton esprit et ton cœur.
Une mélodie chantée, la pluie, une longue étreinte…
Il n'y a la place que pour un adulte et un adolescent, comme cette fois là.
Tu vas donc te retrouver face à Dogfish pendant que le Toubib s'occupera de Carne. Si tu ne t'évanouis pas dans l'instant.
Tu ne les aides pas à descendre le grand corps de l'agonisant, restant adossée à l'arbre pendant la manœuvre.
Tu n'as peut-être même plus l'énergie de réagir à la provocation ; c'est sûrement pour le mieux. À moins que ça ne signe votre arrêt de mort…
Lorsque Carne sera hors de danger vous devrez vous enfuir sur le dos de Mac, toi et le soigneur, avant que le pirate dégoûtant ne décide de vous découper en morceaux.
Encore une fois, c'est si tu ne t'évanouis pas avant...


(C) MEI SUR APPLE SPRING - retouché par Gao & Cid









Stealth's Song

Composée, écrite, chantée par Peter Pan et Stealth

Stealth's Voice
Dessins d'avatar par Carne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1080
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Sam 3 Fév 2018 - 8:57

Sur le dos de la chimère, DogFish maintenait le corps de son camarade pirate bien arrimé, doucement ballotés par la marche de l'animal. Tout semblait être revenu au calme, cependant, le regard bleu glacial de Wilhelm restait fixé sur la rousse de feu comme celui d'un chien enragé prêt à sauter sur sa proie au moindre signe de faiblesse.
Elle avait baissé la tête, mais peut être ne sera-ce pas suffisant.
Grondement menaçant.

"Tu tiens le coup Dogfish ? Si tu as besoin que je prenne le relais, n’hésite pas."

La question et l'offre eurent l'effet escompté, sortant le pirate de son instant de phase, arrachant son regard mauvais de Stealth et lui rendant même un instant la mine naïve qui le caractérisait la plupart du temps.
Soul lui parlait.
Soul s'adressait à lui.
Pas comme à un vulgaire clebs, même pas comme un ennemi.
Comme un allié ?
Étrange...
Étranges sensations alors que dans sa tête, le murmure des vagues se fracassant sur les récifs se faisaient entendre.
Soul...
... N'était plus le monstre des cauchemars.
Soul...
...N'était plus une menace. Il avait sauvé Pretty. N'était plus à craindre. Un garçon comme les autres. Il allait sauver Carne ?

Pourquoi ?

Si Soul n'était pas un monstre, alors qu'était-il ?
Qui était-il ?

Les questionnements qui remplissaient désormais la tête du blond eurent l'avantage de l'occuper tout le long du déplacement, son regard ne quittant maintenant plus Soul plutôt que la jeune guerrière blessée, pour l'instant oubliée.
Aux mots de l'immuable, il ne répondit rien, se contentant de le fixer silencieusement. Tout allait bien, il n'avait pas besoin d'aide, mais la proposition restait la, bienveillante. Rassurante. Comme un sucre qu'on aurait lancé à un chien errant qu'on tentait d'approcher.
Ca marchait.

Pourtant, lorsqu'ils arrivèrent à destination, DogFish ne laissa personne s'approcher de Carne, s'acquittant encore une fois de descendre le corps par lui même.
La pression retombée fut de ce fait visible, l'adrénaline moins présente, Wilhelm ploya un peu plus sous le poids de son ami, grimaçant mais ne lâchant pas, le transportant jusqu'à l’abri et le déposant la.
Essoufflé, le pirate tailladé se passa une main tremblante sur le front, retirant la sueur qui perlait, mélangée à la fine pluie qui arrosait toujours.
La différence était plus que notable et peut être serait-il même le seul à ne pas la relever.
Ses muscles lui faisaient mal d'avoir été trop longtemps tendu à l’extrême, et sa main voyagea jusqu'à sa nuque, la massant en grimaçant, une fois de plus.
On pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert.
Et sans un mot, ses yeux trop pale se posèrent sur Soul, exécutant un petit pas en arrière et l'invitant de ce fait à faire son œuvre.






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soul
avatar

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1162
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.

Points de Sutures:
 


MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Jeu 8 Fév 2018 - 13:10

Tout du long, il n’a pas pu s’empêcher de lui jeter des regards inquiets, maudissant intérieurement ce qui l’empêchait de s’en occuper. Est-ce que Stealth tiendrait au-delà ? Est-ce qu’il parviendrait à conserver ce fragile cessez-le-feu ?
La fébrilité continuait de le maintenir. Elle, et comme cette fois-là ; la conscience qu’il ne tenait plus qu’à lui pour empêcher le pire.

C’est un poids différent, une des responsabilités qui devait étreindre Scar à chaque instant, qui le voûte un peu d’avantage, pris dans l’échauffourée. Le Chef des Soigneurs n’avait pas à être un homme de terrain ; il l’avait été plus que de raisons. Comme là-bas. Cela ne changeait pas.
Les enfants meneurs d’adultes, aux secours de ceux qui auraient dû les protéger. Rôles inversés. Soul l’avait pratiqué bien avant l’île. Il secoue la tête. La Pluie, la jungle, la boue, ces éboulis, soutenir le corps blessé de l’éclaireuse sous une tension écrasante, tout lui évoque un peu trop ce qu’il avait déjà ressenti avant, et les images se fondaient au présent.

Il s’attendait presque à devoir s’accroupir aux murmures d’une langue familière, ennemis-frères ; lui le traître de peau et son meilleur ami, aux yeux coupables. Soul rempile, accélère le pas. Il a distingué l’arbre, s’est assuré que Stealth aie l’air de tenir à peu près ;

« Tiens bon. Accroche-toi, et dès qu’on en aura la possibilité ; il faudra partir ; l’autre pourrait ne pas nous laisser le choix. »

C’était un miracle, à dire vrai, qu’il parvienne ainsi à le manœuvrer.
Il attendit que le pirate ait terminé, prêt à intervenir au besoin tout en prenant garde à rester parfaitement imperturbable, malgré l’élancement de ses mains, l’angoisse alertée. Soul était aux abois mais se forçait à agir comme si la situation n’avait rien d’alarmant. Que tout irait bien.

Il incline la tête silencieusement à l’invitation du Pied-Beau ;

« Si on parvenait à faire du feu, en le protégeant de la pluie. Ce serait idéal. »

A l’entrée de l’arbre, pour ne pas les enfumer, pour que tous puissent en profiter. Comme un bâton que l’on envoie pour lui trouver de quoi s’occuper. Une suggestion qu’il lui laissait l’opportunité de refuser, ou presque, quand il lui envoie dans la foulée une boite de précieuses allumettes sans attendre sa réponse, en se glissant dans l’interstice de l’arbre ;

« Il vaudrait mieux pour tous qu’on parvienne à se sécher. »

Il ne peut plus rien pour l’Eclaireuse ; il ne pourra empêcher ce qui devait arriver ; il n’avait plus qu’à leur faire confiance et à espérer que ses interventions aient suffies.

« J’espère que tu en vaux la peine, Triton. »

Celle de prendre autant de risque.

Le soigneur lui enlève les hardes qu’il lui restait, il éponge ce qui peut l’être. Ses doigts bandés tremblent légèrement, il aura fait beaucoup trop d’efforts et il le sait. L’humidité ambiante et l’adrénaline atténuent encore un peu les vagues de douleurs, mais il aura bien un moment où lui aussi ; se laissera submerger.
Tenir. Il doit tenir.
Ou ils mourraient.

« Tu aurais besoin d’une transfusion, dans l’idéal. »

Mais rien dans cette situation ne l’était.

« Mâche. » - lui dit-il en glissant des baies qu’il venait de sortir de sa besace.

« Cela aidera à stimuler. »

PS:
 






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cidiene.wordpress.com/
Carne Salt
avatar

☠ Harponneur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 603
✘ SURNOM : Le Pécheur
✘ AGE DU PERSO : Plus de 20 ans et moins de 25... mais combien exactement ?

✘ DISPO POUR RP ? : Full ! Mais Contacte-moi Viande Fraiche, on verra ça ensemble !
✘ LIENS : I'm in the middle of the Cannibal Buffet
Now we cannibals always say grace...
And then we eat your face!

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Dim 25 Mar 2018 - 23:16

Il est épuisé, mais sa conscience s'accroche, tenace. Il ne replongera pas sous l'onde, avec les salines. Il doit user de ces dernière forces pour que le cycle se perpetue. Mourir de cette manière désacralisée le tue plus surement que la fièvre.

- J’espère que tu en vaux la peine, Triton.

Carne laisse ses prunelles myopes voguer jusqu'à  la voix. Il distingue vaguement l'inconnu qui lui cause. Un sourire ourle ses lèvres sur des dents blanches que le sel -ou les os- ont taillé en biseau.

- Non... souffle-t-il en proie à un rire qui le fait hoqueter. Une hilarité sinistre dont il ne parvient pas à se défaire. Marrade du condamné.

L'homme-médecine des gamins le dépiaute comme de la viande trop cuite.

- Tu aurais besoin d’une transfusion, dans l’idéal.

Il ne sait pas de quoi il s'agit. Il se contente de répéter "Non", avec un sourire qui fond, d'enfant ensuqué de sommeil. Mollement, il tente d'attraper les phalanges enrubannées -étranges et déconcertants papillons- mais son corps ne suit pas l'ébauche de volonté exprimée dans ses yeux.

-... Vais mourir, annonce-t-il soudain très calme. Une évidence éclairée. E.. Ecoute mes dernières volontés. Si je.. Meurs... Faut me manger. J'dois manger ou ... êt' mangé.. Important... Donne à Stealth, mon coeur.... à.. à Doggy... mes pieds... Et.. Bouffe le reste....
-  Mâche..., est la seule réponse du médecin.

Le Blâfard, trop faible pour lutter ou pour se concentrer sur la maigre explication, se laisse faire, gavé comme un nourrisson. Les larmes aux yeux, la bouche pleine, il insiste.

- Por... favor....

Où son âme sera perdue à tout jamais.







Oraciones para la carne....


NNL Award    :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1080
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Jeu 5 Avr 2018 - 6:30

Lorsque Soul lui lança les allumettes, le pirate les rattrapa sans aucune difficulté, amorçant à peine un mouvement pour les réceptionner, écoutant les ordres donnés.
Car il s'agissait bien d'ordre n'est ce pas ?
Et ce qui aurait pu être mal pris par bien d'autres fut accueillis comme rassurant par le blondinet aux airs assagis, calmé, fatigué mais toujours bien aux aguets.
Il n'y avait plus de haine dans ses yeux bleus pales et abimés, juste l'inquiétude presque similaire à celle d'un enfant.
Le soigneur donnait l'impression de savoir ce qu'il faisait, de savoir ou il allait, ou il emmenait Carne. Vers la vie, c'était certain. Du moins Wilhelm y investissait tout ses espoirs.
Il devait le sauver.
Alors, docilement, DogFish obéit, grattant le bois qui trainait, accumulant quelques branches et grands morceaux d'écorces plus ou moins sèches, craquant une allumette, puis deux, puis trois. Il fallait au moins ça pour que le feu prenne dans ces conditions.
A coté, le médecin commençait à soigner le Pécheur, et bien qu'occupé à sa tache, Wilhelm ne pouvait s’empêcher d'entendre les murmures de son ami, ce refus répété.

"Non"

Sa voix était basse, sa voix était grave. Elle l'avait toujours été, mais jamais si faible, et ça tordait l’intérieur de DogFish à lui en faire mal aux tripes.

"... Vais mourir"
Le feu prenait enfin, éclairant le refuge étroit d'une lueur chaude et froide à la fois. Dehors, la pluie chantait inlassablement sa ritournelle. " E.. Ecoute mes dernières volontés." Et bien qu'il parlait au soigneur, Wilhelm avait cessé d'ajouter du bois au feu, s’immobilisant, les yeux rivés sur son collègue trop pale. L'or des flammes se réverbéraient sur sa peau blanche, illuminant ses yeux et les faisant briller bien qu'il soient a demi fermé.

"Si je.. Meurs... Faut me manger. J'dois manger ou ... êt' mangé.. Important... Donne à Stealth, mon coeur.... à.. à Doggy... mes pieds... Et.. Bouffe le reste...."

- Mâche...
Le jeune soigneur ne semblait pas s'émouvoir, restant focalisé sur sa mission, mais le chien du Jolly, lui, s'était rapproché, se plaçant juste aux cotés de Soul, comme ignorant sa haine et surtout sa peur passé.

"Por... favor...."

Il ne dit rien, Wilhelm, restant silencieux, son regard abimé posé sur son ami mourant.

Il pleurait.
Silencieusement, il pleurait.
Ses larmes tombant au sol, le plic ploc de celles ci se mélangeant aux trop nombreux de la pluie.
La vindicte et la méfiance étaient loin désormais, et doucement, les yeux de Wilhelm se relevèrent, son regard embué s'accrochant à celui de l'immuable.

Sauve le, que ça disait sans le dire. Sauve Carne.






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soul
avatar

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1162
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.

Points de Sutures:
 


MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Jeu 5 Avr 2018 - 19:48

Il s’agite le triton, pris des convulsions de celui qui se laissait aller. Il divague, s’abreuve d’une douleur liquéfiée de mots et promesse. Funeste héritage. Soul secoue la tête, sa mâchoire s’est crispée. Il continue ses prospections, çà et là ira recoudre ou apaiser d’un cataplasme ce qui le doit. Eponger le front brûlant du condamné…

Il n’a même pas réalisé que Dogfish s’était glissé à ses côtés, c’est avec une surprise non feinte qu’il découvre ses larmes.

Même les monstres pouvaient pleurer.

Bien qu’il le sache, bien qu’il y ait déjà assisté, le soigneur ne peut empêcher un élan de compassion le traverser. Il soutient les yeux délavés du Pied-Beau et parait répondre à sa prière muette,  quand il s’est tourné vers son patient, un peu gêné par la présence d’un tiers dans leur trop étroit refuge, Soul s’est rapproché. Visage contre visage maintenu entre ses doigts bandés, ceux qu’il ne pouvait plus empêcher de trembler un peu, à la douleur réveillée ;

« Tu vas t’accrocher. Tu vas lutter. Il y a tout autour des êtres qui tiennent à toi plus que de raison, suffisamment pour oublier le danger ou la revanche. »

Il serre un peu plus fort :

« Si tu abandonnes, c’est ton choix. Ce n’est pas parce que tu dois mourir, c’est parce que tu as décidé de partir. Tu peux survivre. Ce ne tient qu’à toi, Carne. »

Et à l’ile un peu.
Beaucoup.
Et à Jamais.

Il s’est écarté, en reposant délicatement la tête du blessé.

« Vis. Continue. Tu mourras bien assez tôt. »

Dans le feu, il a jeté quelques copeaux de bois aux essences parfumées ; un vieux remède qu’il avait appris du Clan du Corbeau. Les flammes crépitent un peu plus fort. Soul a fait tout ce qu’il pouvait. Ce n’est plus à lui d’agir.
Mais peut-être à celle qui était tant aimée.
C’était absurde… à quel point il comprenait.

« Dogfish, sortons. Je ne peux rien faire de plus. Laissons Stealth essayer. Elle trouvera peut-être les mots pour le retenir. »

Il ne lui laisse pas vraiment l’opportunité de rétorquer. S’extirpant de la souche, la main (toujours blessée) tendue vers le pirate qu’il attendait. Ses tempes battent plus fort. Son crâne, sous la tension, lui parait sur le point d’exploser.

Ps:
 






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cidiene.wordpress.com/
Stealth
avatar

♣ Chef des éclaireurs ♣


✘ AVENTURES : 861
✘ SURNOM : L'Ardente
✘ AGE DU PERSO : 19 ans ou plus

✘ DISPO POUR RP ? : À voir en MP !
✘ LIENS : Une flamme dans la nuit, un sourire dans les ombres.

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Ven 6 Avr 2018 - 6:55




A la croisée des chemins
Vis, je t'en supplie, vis





Les sons et les sensations se mêlent en un maelstrom cotonneux dans lequel tu sembles te couler. Pareille au sang dégoulinant de tes bras. Tu t'écoules de ton corps.
Tu n'as même pas la force de trembler sous les assauts de la Pluie, de la redouter. Tu ne la sens même plus. Tu ne fait que l'entendre sans l'écouter. Pourtant il n'y a que son murmure qui parvient à ton esprit embrumé.
Jusqu'à ce que des mains palpent tes bras, créant une vague de douleur qui n'a même pas la force d'atteindre ton cerveau.
Une voile se mêle à la Pluie. Soul.
Tu t'y accroches et t'extirpes des brumes sanglantes dans lesquelles tu commençais à bien trop t'enfoncer.
Les sons et les formes reprennent peu à peu leur place.
Ton regard se pose sur les bandages de fortunes jugulant l'hémorragie. Ils sont déjà teintés.
Puis tu reviens sur le Soigneur, tu essayes de te concentrer, d'assimiler ses directives. C'est pour Carne. C'est important.
Tu acquiesce sans un mot ; ta bouche est pâteuse. C'est le goût du sang que tu as sur la langue ?
Tu te lèves - tu avais apparemment glissé le long du tronc - et rentres à l'abris. Aux côtés du pirate agonisant.
Tu ne sais pas trop si il a l'air en meilleur état que tout à l'heure. Tu as même l'impression de voir trouble.
Tu te laisses tomber plus que tu ne t'assois à ses côtés et d'une main tremblante - d'émotion ou de malaise, on ne saurait dire - tu écartes une mèche blanche de son front brûlant et emperlé de sueur.

"Carne… un murmure, presque une supplique. C'est moi…. hésitation, Stealth." Il sait maintenant, pas besoin de continuer de prétendre
.

Tu déglutis. Tes doigts suivent l'arrête de sa pommette saillante, glissent au creux de sa joue et marquent un arrêt au coin de ses lèvres.

"S'il te plaît, dis pas de conneries et bats toi."

Tu essayes d'y mettre de la force, comme quand tu donnes des ordres à tes Éclaireurs, mais ça ressemble vraiment à une supplique.


(C) MEI SUR APPLE SPRING - retouché par Gao & Cid









Stealth's Song

Composée, écrite, chantée par Peter Pan et Stealth

Stealth's Voice
Dessins d'avatar par Carne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1080
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Mar 17 Avr 2018 - 17:18

Le pirate avait écouté les mots partagés du soigneur au soigné. Silencieusement. presque religieusement.
Son choix.
S'il mourait, c'était son choix.
C'était qu'il allait survire, n'est ce pas ? Qu'il était sauvé ! Par ce que Carne voudrait forcément vivre. Il ne pouvait pas en être autrement.

« Vis. Continue. Tu mourras bien assez tôt. »

Et doucement, le blond avait hoché la tête à la positive, comme pour approuver les dires du jeune médecin, les larmes continuant pourtant de couler sur ses joues abimées et pleine de cicatrices.

"Dogfish"
A l'entente de son nom, presque dans un sursaut, Wilhelm avait de nouveau planté ses yeux dans ceux de Soul, attendant la suite. "sortons." Un clignement suivant d'un très léger froncement de sourcils. "Je ne peux rien faire de plus. Laissons Stealth essayer. Elle trouvera peut-être les mots pour le retenir." Les doutes et un soupçon d’incompréhension sur la mine et dans le fond de ses yeux, le chien du Jolly jeta un regard vers la rousse, pas certain d'avoir tant envie de laisser son ami mourant entre ses griffes de sorcière.
Cependant, le ton de l'immuable n'avait laissé que très peu de place à la discussion, et déjà, il lui tendait sa main bandée, l'invitant à le suivre vers l’extérieur et laisser les deux autres en tête à tête.

Une hésitation d'une bonne dizaine de belles secondes pendant lesquelles le Pied Beau fixaient Stealth sans grande expression, pour au final se relever à son tour et suivre le chef des soigneurs.

A l’extérieur, la pluie tombait toujours dans un rythme régulier et qui désormais se faisait reposant, presque ronronnant.
Wilhelm n'était pas allé bien loin, restant posté juste à l'entrée de la souche, plus ou moins protégé du plus gros de la pluie par l'épais feuillage de l'arbre qui les surplombait.

Ils étaient la.
Tout les deux.
Seuls.
En tête à tête.

Timidement, le pirate, ne cessait de jeter des regards à ce cauchemar qui n'y ressemblait plus tant que ça, s’essuyant rapidement le visage dans la foulée, effaçant toute trace de ses larmes qui lui paraissait témoigner d'une trop grande fragilité, maintenant qu'il n'était plus en présence de Carne.
On ne pleurait pas devant un ennemi, c'était basique comme réflexion.
Mais Soul en était-il vraiment un ?
Laissez t-on un ennemi soigner un ami ?
Tout en se posant la question, le pirate s'était mis à se bouffer la lèvre inférieure avec nervosité, pas prêt visiblement d'engager la conversation.
C'était à la fois comme s'il cherchait à ignorer sa présence sans pour autant y parvenir. Son regard nerveux ne cessant de revenir à ce garçon qui paraissait pourtant bien inoffensif comparé a ce que pouvait être DogFish.
Pourtant, il lui faisait toujours un peur peur, d'une certaine manière.
Vieux relent d'un traumatisme qui datait, s'étant un peu trop installé dans sa psyché défaillante.
Une incisive de cassée, rendant son sourire plus dérangeant que ce qu'il n'avait jamais été encore.
Et pourtant, de l'eau avait coulé sous les ponts, depuis, non ?






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carne Salt
avatar

☠ Harponneur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 603
✘ SURNOM : Le Pécheur
✘ AGE DU PERSO : Plus de 20 ans et moins de 25... mais combien exactement ?

✘ DISPO POUR RP ? : Full ! Mais Contacte-moi Viande Fraiche, on verra ça ensemble !
✘ LIENS : I'm in the middle of the Cannibal Buffet
Now we cannibals always say grace...
And then we eat your face!

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Lun 23 Avr 2018 - 13:37

- Tu vas t’accrocher. Tu vas lutter. Il y a tout autour des êtres qui tiennent à toi plus que de raison, suffisamment pour oublier le danger ou la revanche. Si tu abandonnes, c’est ton choix. Ce n’est pas parce que tu dois mourir, c’est parce que tu as décidé de partir. Tu peux survivre. Ce ne tient qu’à toi, Carne.

Le contact Garçon-médecine est frais. Ses doigts entoilés lui épongent le derme.

- Vis. Continue. Tu mourras bien assez tôt.

Continuer.
Pour quelles raisons ? Il n'a aucun pouvoir, il n'est qu'une victime des desseins de la Grande-Mère. Rien ne tient à lui et surtout pas la femme qu'il aime.
La lassitude s'abat sur lui avec la promptitude des charognards. Carne ferme les yeux, s'autorise un répit dont on le tire une fois de plus. Combien de temps s’est il écoulé entre les paroles du guérisseur et celle de Stealth ? Une seconde, des millénaires ? Une vie  entière.

- Carne…C'est moi…. Stealth.
- Sé quién eres.
- S'il te plaît, dis pas de conneries et bats toi.

Elle a la voix qui tremble, les doigts écorchés mais si doux. C'est un piège vénéneux dans lequel il s'est déjà pris. Ses boucles rousses s'épanchent en pluie caressante sur sa carcasse évidée. Echo au sort qu'il réserve aux sirènes.

- C'est vraiment... c' que tu veux ? Mentirosa ! Si j'meurs, tu m'oublieras. Tu s'ras libérée. Tu r'gretteras rien. Et.. moi.. moi j'souffrirais plus,
dit-il avec une expression déchirante.

Et soudain son expression change, les larmes embuent ses yeux myopes.

- Mírame ! Chuis une épave de t'avoir aimé. Chuis détruit.... Toute ma tête est emplie d'toi et j'ai oublié tout c'qui f'sait ma vie. Si c'tait ton plan, Perdue, t'as réussi. Le cannibale se sera plus jamais une menace pour tu árbol et tes enfants chéris. Tu as tué un pirate, dis le à ton tyran !

Il tousse, épuisé par l'énergie que ces mots lui ont coûtée.

- Va-t-en. C'est c'que tu comptais faire de toute façon, alors va-t-en. J'te laisse pas l'droit de savoir si j'vais mourir ou non. Garde c'doute là au fond d'ton coeur et qu'il t'bouffe.

Sa mâchoire se contracte. Malgré ses injonctions fiévreuses à l'abandonner, il sert un pan de sa robe dans son poing.

- Te quiero, siffle-t-il. avec difficulté. Mi maldición...







Oraciones para la carne....


NNL Award    :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stealth
avatar

♣ Chef des éclaireurs ♣


✘ AVENTURES : 861
✘ SURNOM : L'Ardente
✘ AGE DU PERSO : 19 ans ou plus

✘ DISPO POUR RP ? : À voir en MP !
✘ LIENS : Une flamme dans la nuit, un sourire dans les ombres.

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Lun 30 Avr 2018 - 13:10




A la croisée des chemins
Vis, putain, vis




À chacun de ses mots c'est comme un coup de poing, au ventre qui se tord, au cœur qui se serre, au visage qui larmoie.
C'est la culpabilité qui te tue, parce que tout ce qu'il dit est vrai. Ou presque.

"Je ne voulais pas ça… cet amour tu n'en voulais pas, mais il est là quand même. Je ne voulais te faire de mal. Je ne veux pas te perdre, je…"

Ta voix s'étrangle au fond de ta gorge, amplie de larmes qui coulent sur tes joues couvertent de son.
Son poing enserre ta robe et dans ses derniers mots soufflés tu ne comprends que "malédiction". Alors ton expression change : sourcils froncés, déterminée et baignée de larmes de rage contre toi, lui, le monde entier.

"Je ne te laisserais pas crever. Tu m'entends Carne ?"

Tu lui aggripes les cheveux et tires dessus, juste assez fort pour soulever légèrement sa tête, cela semble violent mais en vérité, pas tant. Parce que tu ne veux pas vraiment lui faire mal, mais surtout parce que tes bras sont trop faibles.

"Je suis aussi détruite que toi, j'ai changé à cause de toi et ça continue de me bouffer comme tu me le souhaites tant, ta voix est basse mais vibre d'intensité.
"On est quittes et je compte pas crever maintenant alors toi non plus, compris ?"

Ta question n'en est pas une, c'est un ordre et tu le ponctues d'une légère secousse de ta poigne sur ses cheveux. Tes bandages rougissent encore un peu plus mais tu t'en fiches.

"T'es pas en état de me dire ce que j'ai le droit de faire alors tu arrêtes tes conneries et tu te bouges le cul pour guérir."

Tu le provoques pour le garder conscient ; si il te déteste, veut te tuer, tant pis. Ça te détruira encore un peu plus mais au moins cela le gardera en vie, la hargne garde en vie, tu le sais pertinemment. Et puis tu as passé trop de temps dans ce rôle passif et effrayé de la fausse Sangre ; ta propre fougue jaillit désormais, plus fort encore, comme pour compenser.


(C) MEI SUR APPLE SPRING - retouché par Gao & Cid









Stealth's Song

Composée, écrite, chantée par Peter Pan et Stealth

Stealth's Voice
Dessins d'avatar par Carne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soul
avatar

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1162
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.

Points de Sutures:
 


MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Jeu 24 Mai 2018 - 19:02

A l’intérieur, on entend gronder l’Ardente ; c’est son combat. Il n’y a rien de plus difficile que de retenir ceux qui ont envie de partir, Soul ne compte plus les adieux, les âmes décharnées qui ne pourraient toujours se réincarner. Coincées qu’elles seraient si Peter ne leur accordait pas de retrouver l’essence de ce qu’elles avaient été : leur nom.

Ceux qui avaient quitté le Grand Arbre…
Ceux qui avaient grandi,
Etaient voués à jamais…
A errer.
Même la mort ne pourrait les apaiser.

Soul ne sait pas que Triton est un sans-ombre, ce n’est pas vraiment une particularité qu’il prend en compte quand il partage ses observations. Sans doute parce qu’il n’a pas envie de penser aux anciens amis qui se sont retournés. Ceux qui font échouer entre ses doigts toujours plus de patients.
Soul n’a pas toujours envie de savoir, de qui est-ce vraiment

Accolé à l’écorce à tenter de ne pas trop prendre la pluie, attentif aux bruits sans pour autant écouter vraiment ce qui se passait à l’intérieur (Soul s’était toujours trop mêlé… des histoires de cœur), il sent l’hésitation muette du pirate à ses côtés.

L’absurdité de la scène.

Le Chien et celui qui l’avait affronté, côte à côte, sans plus d’animosité. Le Chef des Soigneurs a presque envie d’en rire, il s’est déchargé de gravité. Ce n’est plus de son ressort et il le sait. L’envie de fumer le démange, ses mains le brûlent et il se concentre à respirer profondément, faire la paix en lui, laissant paraître une quiétude qu’il est bien loin de ressentir. Tout ça pour que la ralentir ; le spectre de la migraine qui le poursuivait.

Il a fermé les yeux, cherche un dérivatif qui le tiendra éloigné de ce qui se jouait à l’intérieur malgré les rares éclats qu’ils ne manqueront pas d’entendre :

« Tu… »

Sa propre voix l’étonne, il n’est pas trop sûr de comment continuer. Mais le vouvoiement était exclus, pas après tout ce qui s’était passé. Dogfish est comme un enfant. Un enfant détraqué, imprévisible et dangereux. Un animal.

Et Soul savait… les apprivoiser.

Sans pour autant pouvoir oublier ce qu’il avait fait. Quel était son nom déjà ? Voilà qu’il commençait à lui échapper. L’asiatique qui le fuyait. Si son nom s’efface, il n’oublie ni son visage, ni comment il s’en était allé.

Ne jamais tout effacer.

Même si le Pied-beau lui avait… à plusieurs reprises montré ses failles, révélé combien il était plus humain. Chaque monstre l’avait… l’était au fond. Ni totalement bon, ni totalement mauvais. Sur l’ile, il n’y avait jamais eu la place pour de trop manichéennes réflexions, même s’il était dangereux de trop s’appesantir sur les nuances de chaque entité.
Soul avait été élevé dans cette idée ; le monde était fait de gris, de blanc nimbé dans l’obscurité, d’ombre dans la clarté.

« Tu fumes ? »

Il a fouillé dans sa besace, les cigarettes roulées sont un peu humide mais relativement sauves. Ce ne serait pas raisonnable pour lui, mais… tant pis. Le besoin de diversion était plus grand que le spectre de sa douleur. Il paierait plus tard. Il finissait toujours…

Par payer.

« Depuis le bal… »

Oh, cela lui a échappé. Une curiosité malhabile pour quelqu’un d’aussi prudent. Tant pis, au point où il en est… il est déjà mouillé.







« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cidiene.wordpress.com/
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1080
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Sam 26 Mai 2018 - 20:12

Le bruit de la pluie qui frappait continuellement le sol terreux, arrosant la mousse et l'écorce des arbres avait quelque chose d'apaisant et de lourd à la fois.
L'odeur de la foret quand à elle prenait presque à la gorge, emplissant les poumons, elle aussi chargée d'un quelque chose d'à la fois doux, silencieux et bizarrement profond et sombre.
Des bribes de voix venants des deux amants se faisaient entendre à travers la pluie, de l’extérieur, surtout ceux de la fille, cependant, Wilhelm n'était attentif qu'à celles masculines, trop faibles, trop rares à son gout.
Le pirate ravala sa salive avec un peu de difficulté.
Il y avait Carne, oui. Et puis il y avait l'autre.
Il y avait le médecin.
Il y avait Soul.

Le silence bordé de pluie, et puis... Était-ce le grondement de l'orage qu'on avait entendu au loin ? Comme un rugissement sourd étouffé par les nuages sombres.
Et puis...

"Tu…" Les yeux pâles comme brulés par un soleil jadis trop ardent se fixèrent en un instant sur le jeune garçon qui se tenait à quelques pas de la. "Tu fumes ?"
Un silence en réponse, alors que le pirate regardait l'autre qui fouillait dans sa besace, sortant sans surprise de celle ci deux cigarettes.

"Depuis le bal… "
Le regard étrange de Wilhelm quitta l'offre pour se refixer sur les yeux de l'immuable.
Le bal ?
Il fronça les sourcils, cherchant à se remémorer... Par ce que oui, ça lui disait quelque chose. Un bal. Ca datait ? Peut être pas tant que ça, et pourtant ça réapparaissait flou... Comme... Comme si...

"C'était qu'un rêve."
Qu'il lâcha finalement, re mettant enfin l'allusion.
Un rêve, ouais. Un très mauvais rêve, même.
Et c'était bête par ce qu'il ne semblait pas sauter à l'esprit du forban qu'il était plus qu'étrange que plusieurs personnes ne partagent le même songe.
Car oui, Soul n'était pas le premier à lui en reparler, de cet épisode. Pretty aussi s'en était chargé.
Ce n'aurait pas été très compliqué de comprendre qu'il y avait un quelque chose de magique la dessous, ou au moins un quelque chose d'étrange. De se dire que ce simple rêve n'en était peut être pas un. Que peut être y avait-il eu de réelles choses partagées durant ce bal organisé par Morphée.
C'était bête, oui. Et pas si étonnant, de ce fait, venant d'un esprit simple comme celui de DogFish.
En attendant, il avait répondu un peu sèchement, comme s'il balançait la une évidence qui pourtant était bien loin d'en être une.
Comme pour corriger cet enfant qui s'égarait, une fois n'était pas coutume.






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soul
avatar

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1162
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.

Points de Sutures:
 


MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Dim 3 Juin 2018 - 3:16

Sur les lèvres de Soul frémissent un sourire, le pirate se souvient ; c’est inattendu. Mieux, il semble avoir intégré les derniers mots que le soigneur lui avait murmuré. Il y a un peu de distance dans cette laconique affirmation.

Le pirate n’a pas répondu à sa proposition, l’Immuable glisse la cigarette de trop derrière son oreille.

« Ce n’était pas n’importe quel rêve. » Insiste-t-il, comme pour faire la conversation.

« Les fées avaient fait fort, la magie nous a tous réuni ce jour-là. » sans qu’il n’y ait eu (et de peu) le moindre mort.

A l’oreille du Pied-Beau, il avise la boucle d’oreille. Sa mâchoire se crispe légèrement. Même les monstres peuvent pleurer, souffrir, ressentir ; qu’il se martèle pour ignorer, contourner soigneusement la cruauté de l’homme des mers.

Pour se redonner contenance, il joint sa cigarette aux lèvres avant de se rappeler qu’il n’a plus de quoi l’allumer, et de lancer un regard incertain à son partenaire.






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cidiene.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dead of Winter - A la croisée des chemins
» A la croisée des chemins...
» Dead of Winter : A la croisée des chemins
» Des soldes de ouf' à La Croisée Du Jeu
» Scénario - La Course Croisée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Jungle Luxuriante :: Les Profondeurs Périlleuses-