Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Meteor
Meteor

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 96
✘ SURNOM : Le Court-Circuit
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : May the force be with you.

May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyLun 9 Jan 2017 - 17:33

/!\ Attention il y a des propos vulgaires et des choses un peu hard !

Aha, personnage surprise !! Vous m'avez redonné le goût de l'imaginaire on dirait !
Cette fiche se lit de préférence dans l'ordre sinon on comprend pas bien. Je remercie grandement tous ceux qui m'ont aidé à choisir son nom et son surnom May the force be with you  ☆  METEOR 4270936508
(ça a l'air un peu long par moments mais y a vraiment beaucoup de dialogues en fait)




Meteor


Trucs

Surnom : le Court-Circuit
Groupe :  Garçons Perdus
Age : 14 ans environ
Rôle :  Artisan (oui pardon je sais qu'il est très rempli mais je le vois pas ailleurs !)


Wherever you may be

Corée du Sud, année 1999.

Allô ?
 M. Jackson ?
... Non, M. Jackson n'habite pas ici, qui est à l'appareil ?
 Ici le lieutenant Min. Pourrais-je parler au tuteur légal de Hansel Jackson ?
Sa mère est couchée, je suis son cousin. Je peux peut-être vous aider.
 Hansel est actuellement au commissariat. Il faudrait qu'un responsable vienne le chercher dans la matinée. Nous aimerions aussi nous entretenir avec ses parents.

Silence.
Min perçoit le trouble de son interlocuteur malgré le combiné.

J'arrive.
 Mme Jackson n'est pas disponible ?
Non, elle. Elle est couchée. J'arrive.

*


Hansel, la touffe éparse et hirsute, regarde par la fenêtre de la voiture d'un air indifférent. Son casque est vissé à sa tête, comme d'habitude. L'un de ses yeux est vaguement gonflé et se teint progressivement de nuances violacées. Violentées. Sa lèvre est légèrement fendue. Ses doigts sont crasseux.
Virgule se dresse sur ses jambes minuscules, debout sur le jean élimé de son maitre, langue pendante et regard brillant. Elle contemple le paysage défiler. Elle n'est plus inquiète.

Jung le lorgne du coin de l'oeil. Il sait pas comment aborder la chose.

 T'as pas mal ? ... Hé. Hé, Hans !

Le garçon se tourne vers lui. Il lui adresse un mouvement de menton, façon de dire qu'il entend pas. Qu'il a pas spécialement envie d'entendre.
Jung lui ôte son casque d'un geste vif et répète la question, les sourcils froncés. Hansel se contente d'un bruit de lèvres pincées pour répondre par la négation. C'est sûrement pas vrai, mais bon.

Qu'est-ce que t'as fait ?
J'ai rien fait.
Tu étais chez les flics. Tu as forcément fait quelque chose.
Un type m'a tabassé. Il m'a tabassé, j'ai rien fait, moi.
Un type ?
Un jeune quoi.
Où ça ?
Vers le bar où y a la fille rousse, là. Celle qui a de l'herpès.
Le Dog's Lips ? Mais c'est super loin !
Non, pas tant que ça.

Hansel lisse inutilement sa touffe brune en se tournant de nouveau vers la fenêtre. Jung continue de l'observer furtivement. Il se sent pas capable de poursuivre l'entretien sans risquer de brusquer le garçon. L'enfant. C'est vrai, c'est un enfant. On oublie, des fois.
Il était tellement différent avant.

Oh ouais, Hansel a toujours été dur, teigneux, un peu agressif. Résistant. Comme elle. Comme Greta. Sa soeur.
Après, y a eu la Disparition. Bien violente, bien soudaine, bien physique. Et toutes les autres qui suivent, toujours ; la disparition des sourires, des énergies, des espoirs, de la vie dans les corps et les visages.
Depuis la Disparition, Hansel est devenu vide, absent, fermé, un enfant de pierre au coeur enterré. Un enfant qui se force à grandir. Il se dit sûrement qu'il souffrira moins. Qu'il a pas trop le choix. Jung en avait le coeur un peu en vrac. Tout le monde l'avait déjà condamné, Hansel. Pour les gens, Hansel était un délinquant, ouais okay c'est sûr c'était pas sa faute, avec toute cette merde ! mais il était fini quand même. Pas d'espoir. C'est pas grave.
Hansel les avait condamné aussi, en retour. Donnant donnant. Son coeur fatigué était devenu imperméable aux adultes. Tous les adultes. Même ceux qui tendent les mains.

Hansel joue bien le jeu, mais il a pas les épaules. Jung est peut-être le seul à le voir. A force, les autres ont abandonné. C'est moins dur. Hansel n'est pas qu'un voyou, qu'un sale gosse, qu'un petit con. Il croit pas à ça, Jung. C'est qu'un gamin. Un petit machin. Le cerveau retourné et l'âme débranchée. Il sait plus où il va. Il a plus de repère. Il se croit invincible là, ultra solide, juste parce qu'il sait retenir ses sanglots et s'attaquer à des trois fois plus balèzes que lui. C'est sa façon de prouver sa force. Sa vaillance. Mais il suffit de le regarder de près, de vraiment près, on voit un tout petit bout de rien du tout. Un truc infime, fragile, cassable. Même un peu cassé. Même carrément cassée. Et Jung en veut au monde entier de pas le voir. Lui, il le voit bien.

En décortiquant la tenue débraillée de Hansel, il aperçoit une protubérance à la poche de son jean. Il déduit la forme d'un canif replié. Un bout de papier corné dépasse, et Jung devine la photo de Greta que Hansel laisse toujours choir au fond d'une poche ou d'un sac. Parce que deux ans plus tard, Hansel continue de silloner la ville entière sur son vélo pourri en placardant les affiches, en interrogeant les gens, en frappant même aux portes parfois. Il abandonne pas, lui. Il abandonnera jamais. Y a pas plus tenace que lui.
Le souvenir de la petite fille crispe la gorge de Jung. Cette gamine ! c'était comme un soleil. Pour Hansel, pour Sae Hee. Avec elle, c'était toute la lumière du monde qui s'était barrée. Hansel luttait pour retrouver n'importe quel éclat auquel se raccrocher. Il se débattait dans l'ombre, les yeux ouverts malgré l'absence de tout, le souffle alourdi par l'obscurité opaque et répugnante qui le noyait. Sae Hee, elle, s'était laissé couler. Assommé par les médocs et la puissance de cet enfoiré de Sang. Elle avait pas su lutter. Elle avait pas su tenir. Elle avait pas su sauver son dernier enfant. Il doit se sauver tout seul. C'est pas grave.

Jung se souvient d'avant. C'était encore super net dans son esprit, comme préservé de l'érosion. Encore très vif, très vivant. Pourtant, on aurait dit que c'était une autre vie, une autre dimension. Les sourires de Hansel étaient tellement pleins. Il passait son temps à discuter avec sa soeur. Ils se réveillaient ensemble le matin, comme par magie, alors qu'ils dormaient dans des chambres différentes. Ils avaient la même lueur dans le regard, la même démarche, le même rire. Elle l'avait suivi dans ses entraînements de foot, et lui avait bousculé tous les gamins qui disaient qu'elle avait pas sa place sur le terrain. Déjà, c'était une petite teigne. Il y avait eu leur grande passion. Star Wars. Tout tournait autour de Star Wars. Hansel vivait déjà dans les étoiles, lui. A l'époque, Sae Hee se démenait déjà pour leur acheter des babioles, des affiches, pour les emmener au cinéma. Elle savait les préserver du pire qui était déjà partout autour. Ils avaient des pistolets laser en carton alors, ils étaient bien protégés. Ils avaient même construit un genre de vaisseau. Stardust. En carton aussi.
Leur mère était belle alors, mais pas de cette beauté givrée et terne qui la caractérisait maintenant. Comme une Blanche-Neige dans son putain de linceul de verre. Elle était belle de vie, de couleur, de sourire radieux. Elle était pleine de fantaisie, de gaieté, elle trouvait de la poésie dans une crotte de chien. Elle leur passait trop de trucs, tout le monde lui disait, ils étaient vernis et libres, même pauvres. Son rêve à elle, ça aurait été d'être illustratrice de contes. Elle avait tout fait pour se sortir de sa condition de merde où elle était engluée depuis ses quinze ans, pour ça, pour eux. Elle aimait les contes chinois, les contes africains, les contes européens... Hansel et Greta, du coup. C'était des jumeaux alors bon.
Son rêve avait jamais décollé. Maintenant, il était mort et enterré. Comme tout le reste.

Tout s'était enchainé en quelques mois. L'enlèvement, la rechute du coeur de Hansel, la déchéance de Sae Hee et la tyrannie de Sang. Son mec. La blague. Y avait jamais vraiment eu de père. Hansel savait juste que c'était un Américain, qu'il était retourné chez lui très vite. Il avait mis du temps à comprendre ce que ça voulait dire. Maintenant, il savait. Il se forçait à réfléchir comme un adulte, avec froideur, pragmatisme, cynisme. C'était pas inné. Mais il pouvait pas s'empêcher de l'aimer, ce père. Il avait un espoir en deuxième rang, juste après Greta. Celui de le retrouver. Il en parlait souvent avant. Ils en parlaient tous les deux avec Greta. Maintenant, bon, il parlait plus.
Et après tout ça, la dégringolade. Tout est parti en vrille. La déchéance, la misère. Sa mère reprend du service. Grâce à Sang. Tellement généreux, ce Sang, qui les sort de la rue in extremis. Fallait être reconnaissants. Pour tout ça. Les chambres d'hôtel qui se succèdent, qui se ressemblent toutes tant elles n'ont pas d'âme, pas de chaleur. Froides comme son coeur. N'emporte pas tes jouets, tes livres sur l'espace, tes inventions électroniques, ça sert à rien. On aura pas de place. Dans une semaine, on déménage. De toutes façons, Sang ne veut pas. Et tu sais bien que c'est grâce à lui qu'on survit, Hans. T'inquiète, il sait, tu lui a dis genre cent fois. Il les emporte quand même, dans son grand sac à dos. Et quand Sang les jette, il va les récupérer. Y a pas plus tenace que lui, tu as pas compris ?

Tout avait basculé, presque d'un coup. La foudre. Hansel avait survécu. Une greffe et un traitement pour le coeur, pour l'aider à battre, à pulser. Pour survivre. Hansel avait toujours eu du mal. C'est pas facile de naitre fragile et pauvre. Faut s'accrocher. Quand il était petit, il se rendait pas compte. Hansel, à cette époque, il se plaignait pas de son coeur moisi parce qu'il était comblé d'autre chose. Aujourd'hui, il s'en plaint toujours pas, mais parce que personne l'écoute, personne l'entend, il a renoncé. La faiblesse est un luxe, il ne s'y risquera plus. Jamais. C'est presque impressionnant à quel point il durcit chaque partie de lui, du regard à la mâchoire en passant par les muscles, le mental, les mots. Avant, il s'en foutait qu'on le touche. Qu'on le gâte. Qu'on le questionne. Il s'en foutait de ces trucs trop gros pour son petit coeur, son coeur rafistolé. Maintenant... Maintenant.

Maintenant y a la rue, la drogue, la crasse humaine. Et Hansel qui se laisse pas sauver. Il est fier, il est buté, il fait le con. Il se persuade que personne peut l'aider. Même qu'il a pas besoin d'aide, tiens. Il se débrouille très bien tout seul. Mais bien sûr. Il fait genre il a pas peur, Hansel, quand il zone dans des quartiers saturés de violence et de misère. Il en ressort jamais indemne pourtant, faut pas croire. Il est pas si mature Hansel, il a le goût du défi, d'aller toujours plus loin, il a l'inconscience chevillée au corps. Tester ses limites. Faire le grand. Regardez tout ce que je peux faire. Regardez jusqu'où je peux aller. Je suis le plus fort, moi.
Ses copains sont tous des gamins brisés, perdus, que la société a déjà abandonné. Ils vendent ou se vendent, ils dorment dans des voitures, fument de la merde. Hansel les aime pour de vrai. Mais ils le confortent dans sa haine des adultes, dans l'idée que c'est chez les parias qu'il trouvera sa chaleur. Alors il se ferme à tous les autres.

Jung soupire. Ça sert à rien de penser à tout ça. Même Hansel le disait.

Tu penses arrêter un jour ?

Il y a un court silence.
Hansel ne demande pas ce qu'il y a à arrêter.

Non. Pas tant que...

Il y a un long silence.
Hansel ne dit rien d'autre.

Pas tant que tu l'auras pas retrouvé ? Pas tant que tu auras pas revu ton père ? Pas tant que tu seras pas... en prison ou je sais pas quoi ? Dans le caniveau ? Pas tant que quoi ?

Hansel frotte son oeil bouffi.

Pas tant que les choses seront comme ça. De toutes façons, j'ai rien de mieux à faire.

C'est vrai. Y a rien à riposter.
A présent, les tours de vélo de Hansel servent à sillonner le quartier de merde de leur motel en traquant les éventuels mecs louches qui rôdent près des résidences délabrées. Les flics ont dit que c'était sûrement un enlèvement. Peut-être un détraqué sexuel. Alors il les surveille, il guette, il prend même en filature. Il a pas peur, il a rien à perdre, et sa haine est si grande. Son intelligence ne s'aiguise plus dans l'étude de l'électronique, des maquettes, des univers de science-fiction qui savent l'emmener loin. Elle se fixe sur des trucs de grand, sur des missions, des objectifs bien trop gros pour lui, dont il se charge lui-même, à défaut de pouvoir dépendre d'un adulte. Il reste ancré dans la terre, physique, logique, hermétique.
Personne ne porte Hansel. Personne ne l'élève. Il s'élève tout seul. Son courage, sa roublardise, sa maturité, toutes ces conneries ont dépassé le stade du gamin débrouillard. Elles l'emmènent jusque dans les profondeurs de la ville, dans les profondeurs du pire de l'adulte, dans le chaos du monde où il s'est projeté sans parachute. Il était pas prêt. Mais il continue. Il poursuit son but, nourrit son obsession, refuse de laisser se diluer les souvenirs de Greta, refuse d'abandonner sa mère à Sang, à la merde, refuse de croire à tant de souillure, tant de désespoir. Parce que sans ça, il n'a rien. Il n'a vraiment plus rien.
Sans l'espoir de la revoir. Sans l'espoir de s'en sortir.

Alors Jung détourne le regard de cet enfant mal grandi, souffreteux et endurci, il ferme sa gueule et trace sa route. Impuissant, inutile, soupir. Y a juste rien à dire. Rien à faire. A part espérer que tout ça ne finisse pas vraiment, vraiment mal.

Hansel replace son casque sur ses oreilles et laisse tomber sa tête contre le dossier du siège. Il a mal.
C'est pas grave.




L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
Il représentait l'endroit où je croyais retrouver Greta. Au début, c'était cool, j'ai même cru que j'allais me décrisper pour de bon avec tant de merveilles. Je me suis même fait des copains, j'ai rencontré Cyber, il est cool. Il m'a montré les Star Wars que j'avais jamais vu. Mon préféré c'est le III, avec Anakin qui sombre. Qui se laisse avaler par l'obscur. C'est plus facile qu'on croit. Bref. Et puis y avait Moon. J'avais au moins retrouvé Moon. Quand Moon est partie, c'est devenu rien. Peu importe les merveilles. Un truc est re-mort en moi. Je veux arrêter de pleurer et de rigoler. J'ai pas le temps. Je veux juste partir.


Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
Qu'est-ce que ça change ? Ordinaire ou pas, mais qu'est-ce que ça change ?? Y a personne pour moi, ici. Et Greta m'attend, je sais même pas où elle est, ce qui lui arrive et tout... Je veux pas retourner quelque part. Je veux ALLER loin, plus loin encore. Parce que c'est là qu'elle est. Vous comprenez pas.


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?
J'aime pas les tyrans. Je sais que Moon l'adore, après tout il l'a sauvé. Moi aussi dans un sens, bon... Et puis il aime pas les adultes. Il m'a dit des trucs très durs sur les mères, et à la réflexion j'étais d'accord. Je comprends pas du coup pourquoi il tient tant à être entouré de mères, ici. Il est bizarre, il a l'air un peu instable. Je préfère pas penser à lui, je reste loin. En plus, s'il savait ce que je fabrique... Je pense qu'il me tuerait, un truc comme ça. Et je peux pas me permettre ça !! Quand on y pense, Peter Pan c'est pas trop un humain. C'est trop bizarre, un enfant avec tant de pouvoir.

Hook, je l'ai déjà vu mais de très loin. Quand j'ai croisé son regard, j'ai cru que je me faisais encore foudroyer. Il est tellement froid. On dirait qu'on l'a vidé de l'intérieur. J'ai jamais vu un adulte avec tant de vide et de prestance à la fois. On dirait une sorte d'entité, quoi. Il ferait un bon Seigneur Sith, c'est clair.




I look up and see

Hansel est fatigué.
Il a jeté son vélo dans la ruelle. Personne ne le volera. Il est pas gros mais il sait montrer les dents, Hansel. L'Américain, comme ils l'appellent.
Il monte sur le gros container, s'accroche à la gouttière, se hisse jusqu'à la fenêtre. Il aime pas passer par la porte. Il aime pas la réception, même miteuse. Affronter les regards et les formules de politesse des adultes. Hansel ne parle que pour demander "Avez-vous vu cette fille ?".

Sa chambre est en désordre. Il a déjà de la chance d'en avoir une. Il a déjà de la chance d'avoir des trucs à lui. Les trois derniers motels, il dormait avec sa mère. Parfois, dans la salle de bain, pour être tout seul. Parfois, il devait sortir. Tant mieux, il veut pas être là quand... bref.
Dans cette chambre, y a plein de trucs. Il y a des machins volés, surtout des machins électroniques. Il y a son skate. Il y a des posters humides aux murs. Il y a des champignons aussi. Ça sent pas bon. Et puis y a tous ses trucs Star Wars. Le dernier échantillon d'enfance, peut-être. Il y a le sabre laser que Greta lui avait fabriqué. Comme elle pouvait. Pour l'hôpital. Pour supporter. Elle était bien plus douée que lui.

Il faut qu'il se lave le visage. Il se sent tellement sale de partout quand il revient. Sale dans son corps, dans sa tête. Il a vu trop de choses aujourd'hui. Et hier. Et le jour d'avant. Il veut pas louper un seul endroit, il faut dire. Quitte à se faire agresser les yeux sans arrêt. Et parfois pas que les yeux. Alors il se sent tellement sale. D'un seul coup, ça devient même insupportable, il retire tous ses vêtements avec précipitation, avec rage. Il les jette par terre, la carte de la ville bombardée de gribouillages aussi, et ne garde que son vieux caleçon. Il a envie de s'arracher la peau. Elle est couverte de petits bleus, mais ceux-là, c'est lui qui se les fait. Pour se punir quand il faiblit. Pour s'endurcir.
Son coeur lui fait mal, il bat trop vite.

Hansel ouvre la porte, un tout petit peu, juste pour voir s'il y a quelqu'un. Il entend des bruits de voix étouffés. Ça vient des chambres. La voie est libre. Il sort, referme la porte, trottine jusqu'à la salle de bain. Il ne veut voir personne. Surtout pas d'adulte. Il n'aura pas la force de dire bonjour. Pour lui, dire bonjour est aussi difficile que de manger un chardon.

Il voudrait prendre une douche, mais il ne sait pas s'il y aura assez d'eau. Il est vraiment très tard après tout. Il sait pas trop quelle heure. Il s'en fout. Il s'asperge au moins le visage, c'est froid, ça fait mal, ça fait du bien.
Puis il entend une voix faible, lointaine, qui le fait sursauter un peu. Qui le dégoûte et lui brise le coeur en même temps. Il se retourne, fixe la porte face à la sienne. Elle est très légèrement entrebaillée. La chambre de sa mère. Sae Hee. Il hésite, raide, figé. Il éteint le robinet.
Il fait demi-tour, ouvre la porte tout doucement. Il n'entre pas.

Tu m'as appelé, Eomma ?
Viens, Kwan... Elle l'appelle souvent par son deuxième prénom, surtout depuis que tous les espoirs sont morts. Il sait pas pourquoi.

Putain, il n'a pas envie.
Il se tend, se force, vient.

Où tu étais ?
Nulle part.

Sae Hee est couchée, comme la plupart du temps. Sang n'est pas là. S'il était là, il voudrait pas que Hansel rentre dans sa chambre comme ça. Il doit être en train de tyranniser d'autres filles. Puisque Sang est un connard de connard de connard de mac.
Sae Hee essaye de faire une mine fâchée, mais ça ne peut pas avoir d'effet sans autorité.
Elle essaye de le toucher, mais sa main hésite, se tord, elle n'ose pas. Il est tellement dur, maintenant.

Il faut que je te dise, Kwan... Je sais que tu aimes bien cet endroit, mais... Je ne suis pas sûre qu'on pourra se permettre d'y...
J'ai de l'argent.

Elle le fixe, interdite, indécise.
Il la fixe aussi, impassible.

Tu as de l'argent ?

Il sort une liasse de billets rabougris de l'intérieur de son caleçon.
Elle contemple les billets un moment.

Où as-tu eu ça ?

Hansel hausse les épaules en les contemplant aussi.

Tu as fait des bêtises ?

Hansel hausse les épaules en les contemplant toujours.

Les yeux de Sae Hee s'embuent un peu on dirait, mais dans la pénombre, c'est dur de dire.

Tu n'as pas à faire ça.
J'ai pas envie de partir. Peut-être que comme ça, Sang te forcera pas à baiser des sales cons.

Son ton est froid, tranchant, assassin. Sa mère se crispe.

Ne dis pas ça. Elle tremble.
On pourrait se barrer. Je peux en avoir plus.
Qu'est-ce que tu fais pour l'avoir ? Tu deal ? Tu voles ? Tu...

Le dernier truc, elle n'ose pas le dire, ça lui fait trop mal. Hansel déglutit.

C'est trop dangereux Hansel. C'est trop... Tu ne te rends pas compte. Tu n'es pas assez fort.

Il bondit d'un coup.

T'es sérieuse, là ?! Moi, je suis pas fort ?? Moi ??! Mais tu t'es vu là, toute, toute, toute... Toute morte, là ! Tu fous rien ! T'as rien fait pour Greta, tu t'en fous de tout, tu t'en fous d'elle ! Tu t'en fous de moi ! Tu ! Tu fais rien à part dormir, te shooter, te faire baiser par Sang – ouais parce que je vous entend, surtout lui – et faire des passes qui rapportent rien !! Moi je suis fort, moi, JE suis fort !! Alors si y en a un qui est faible ici, c'est toi ! C'est TOI ! Tu me dégoûtes, putain !!!!

Il hurle, il pleure, il tremble de partout. Sa voix est montée haut mais elle est puissante, écorchée. On dirait qu'il saigne de la gorge.
Sa mère le regarde, ses prunelles tremblent. Puis, sans un mot, elle se retourne dans son lit. Ses longs cheveux noirs cachent son dos. Hansel les fixe longtemps, le regard brouillé de larmes, paralysé. Puis il se barre.

Il retourne dehors, il étouffe ici. Il enfile un sweat, shoote dans un carton, ouvre la fenêtre rouillée.
Il dégringole de la gouttière, se fait mal à la cheville parce qu'il a pas été assez prudent. Deux gamins, sûrement de la rue, sont en train d'essayer de voler son guidon. Il marche vers eux, essuyant les dernières traces de larmes, de morve.

Hé ! HÉ !! Il court. Putain.

Il se jette sur le premier et lui fout un coup de coude dans la mâchoire.
L'autre lui refile un coup de pied dans le genou. Il étouffe un cri, de rage ou de douleur, les deux, et se laisse exploser. Il voit rien. C'est pas grave.

Hé ! Arrête, okay okay ! C'est bon. On lui fera rien à ton vélo.

Il se calme, replace vaguement son sweat, son regard sauvage alterne de l'un à l'autre.  

Désolé, on savait pas que tu y tenais autant.

Hansel renifle, s'essuie le nez, écarte une mèche relou.

Vous vouliez faire quoi avec ça ?
Ben le vendre.
Pour la came.

Hansel les fixe encore, l'un après l'autre, puis sort la liasse de billets de son caleçon.
Il leur tend un peu de fric à chacun. Ils hésitent, se regardent.

Prenez-le, putain !

Ils le prennent. Ils le rangent.

Tu es de Pohang ?
Oui.

Petit silence.

Ta mère est une pute ?
Oui.

Hansel le défie du regard. Ose me juger, connard.  

C'est pour ça que t'es à moitié blanc. Ton père, c'est vrai qu'il est américain ?
Ouais. C'est pour ça que j'ai un prénom chelou. Mais bon je m'en fous.
Tu parles anglais ?
Un peu.
Vas-y, montre ?

Hansel imite l'accent anglais en mimant un type qui mange un hamburger. Les deux autres se marrent. Lui aussi, un peu.

Tu prends quoi, comme dope ?

Pas de fioriture, ils sont tous pareils ici. Faut pas se leurrer.

Blanche, un peu. De la colle, parfois. Ça dépend de ce que je trouve. Je me défonce pas, c'est pas ça, c'est pour tenir plus longtemps.

Pour tenir tout court.

Okay, si on trouve des trucs cools, on te dit.

Ils checkent, ils partent. Ils sont sales, plus que lui. Plus miséreux encore, sûrement. Ils doivent vivre dehors. Hansel ouvre sa petite boîte et en sort ses deux cachets. Ceux-là sont nécessaires, pour le coeur. Il a encore le luxe de se soigner. Il les observe jusqu'à ce qu'ils changent de rue. Il les aime bien. Il oublie qu'il a pas de copain. Pas le temps. Il espère les revoir, un petit peu. Il les reverra pas.
Puisqu'en voyant Sae Hee toute amorphe, Sae Hee réticente, Sang a pas supporté. Il savait que c'était Hansel. Il s'est pas contenté de lui foutre une petite baffe ou de lui envoyer ses beuglements à la face, cette fois. Il s'est arrangé pour que Sae Hee le fasse interner. Débarrassé. C'était même pas difficile, un garçon si perturbé.

*

Dans cet enfer blanc bourrés de gosses cassés, Hansel ne se fait pas d'amis. Il est renfermé, il est farouche, il est violent, et surtout il va imploser d'angoisse. Tout ce temps qu'il perd ! Il devrait être en train de parcourir la ville, de coller ses affiches, de vérifier chaque coin de ruelle, même ceux qu'il a déjà fait. Il peut pas. IL PEUT PAS !!!!
Et puis il la rencontre. Avec ses yeux trop grands, son air d'ailleurs, son corps tout frêle. Fille lunaire. Elle a une belle voix. Elle l'intrigue, l'attire, fissure un peu la carapace. Faut dire qu'elle a sa soeur avec elle. Ça peut que lui parler ça. C'est elle qui vient en premier, mais ce sera la seule à qui il répondra. Rien que pour ça. La plupart du temps, ils ne disent rien. Ils regardent le ciel. Il dessine des plans et elle chante, sa soeur à côté. Tout le monde les laisse tranquille. C'est aussi ça qui les relie tant peut-être. L'amour du ciel et de ses enfants. Ils s'imaginent dedans.

Et puis...
Quand il apprend que la soeur de la fille lunaire meurt, il pleure peut-être autant qu'elle. Il pleure comme un torrent, comme un tsunami. Il hurle pour qu'on le laisse la voir. Il faut qu'il la voit, il faut qu'il soit là, vous comprenez pas !! Vous pouvez pas. Vous pouvez pas.

On l'isolera lui aussi, pour sa sécurité, parce qu'il se débat, qu'il s'arrête pas. Il sera dans la chambre juste à côté d'elle. Lui le sait, mais elle, elle le sait pas. Il hurle tellement fort. Il hurle de tout son corps. Il imagine sa solitude, il la connait tellement, il voudrait la briser avec ses poings, avec ses hurlements. Il ne sait pas si elle l'entend.
Le jour où il sort, il se précipite à la porte de sa chambre d'isolement. Elle est ouverte, y a personne dedans. Il demande partout où elle est, personne lui dit. Il revoit tout, il revit tout, ses larmes ne s'arrêtent plus, on dirait qu'elles s'arrêteront jamais. Il est déjà prêt à parcourir le pays entier. Il l'a presque déjà fait.

Une seule personne lui répond. Un gamin chauve, les yeux immenses, les mains rongées, sûrement par ses propres dents. Il lui murmure tout doucement.

C'est l'enfant volant qui est venu la prendre. Avec son habit en feuilles. Il est venu des étoiles et il l'a emmené.

On dit à Hansel de pas le croire. Il délire, celui-là, tout le temps. Mais Hansel a regardé dans ses yeux, on aurait vraiment dit que c'était vrai. Il a examiné partout dans la chambre d'isolement, ignorant les adultes qui lui disaient de sortir. Il avait pas le temps de les écouter. Y avait un éclat vert en plein dans le blanc. Personne l'avait vu. Il l'a ramassé. C'était une feuille.

Bien sûr.
Le seul en droit qu'il a pas fouillé.

Le ciel.





Unique au monde

☆   Meteor est coréen, il parle quand même assez bien anglais maintenant.

☆   Meteor cherche sa soeur disparue. Il croyait qu'elle était là. Elle est pas là. C'est qu'elle est ailleurs. Si ce n'est ni un détraqué, ni Peter Pan, c'est peut-être les extraterrestres. Puisque elle peut pas être morte. Il ira la chercher.

☆  Meteor a connu Moon dans le Monde Ordinaire, dans un enfer blanc qui les a liés. Depuis qu'elle a disparue et est revenue, il veut pas lui parler.

☆   En arrivant sur l'île, Meteor avait les cheveux noirs et les yeux noirs. Aujourd'hui, il a les cheveux blancs et un oeil bleu. C'est à cause d'une aventure pleine de glace et d'électricité qui a failli tuer l'espoir (voir plus bas). Et c'est pas tout. Depuis, Meteor a tout le temps froid. Il se réchauffe pas, ses doigts son gelés. Et c'est pas tout. Ses yeux ont été presque détruits alors il voit très mal de loin. De près, ça va. Son oeil bleu est presque mort.  Et parfois, il lui fait tellement mal qu'il doit rester des jours dans le noir complet – sinon il noircit et saigne. C'est insupportable. Et c'est pas tout. Il est électrique. Pas comme Pikachu quand même, mais il y a, on va dire, un nuage d'électricité statique autour de lui. Il a les cheveux hérissés à cause de ça, et si tu le touches, tu peux prendre un tout petit jus. Il a parfois des décharges à l'intérieur de son corps qui font très mal. Mais il le montre pas trop. Et quand il s'énerve, y a des petits éclairs bleus autour de lui. Souvent, ils le brûlent. Faut pas s'approcher trop près.

☆    Meteor aime faire du skate et du velo. Il fait environ 1m60. Il est assez musclé mais ça se voit pas des masses. Il aime écouter du rap quand il peut. Il dort pas assez et mange pas assez. Il a la peau assez foncée, en mauvais état. Il porte souvent des lunettes de soleil trop grandes, pour protéger son oeil.

☆    Meteor déteste tous les adultes. Il n'aime pas trop les grands enfants non plus. Il n'aime pas trop les chefs. Il n'aime pas trop les grands. Il n'aime pas trop les autres. Il a pas le temps. Pourtant, il s'est fait des copains, il résiste pas. Parfois même il fait le zouave, il oublie son obsession. Elle revient toujours.

☆    Meteor construit un vaisseau, petit bout par petit bout. Parce que Meteor doit partir. Il est un peu à l'écart du camp, dans les bois, sous une bâche, et il s'appelle Stardust. Il doit partir d'ici.

☆   Meteor est débrouillard et habile, il s'y connait très bien en électronique. Il ne sait pas trop, par contre, utiliser des objets anciens, tailler des trucs, travailler le bois et tout ça. Il est meilleur dans l'assemblage, le bidouillage de composants. Mais c'est pas facile. Il va sans arrêt à la Machine, il y risque sa peau. Ils se filent des coups de main avec Cyber.

☆   Meteor est un fan inconditionnel de Star Wars. C'est sa faille, qui fera sortir l'enfant en lui, celui qu'il s'acharne à bâillonner, à enfermer tout au fond de lui. Il se transforme alors, devient enthousiaste, même sa voix change. Il adore imiter Dark Vador. Il adore jouer à être un Jedi. Et surtout un pilote. Il joue encore, rarement, mais quand même. Il aime jouer avec les petits. Il a encore beaucoup d'imagination. Il essaye aussi de fabriquer un sabre laser.

☆   Meteor a beaucoup de mal à vivre à Neverland, à s'adapter à la vie d'ici, brute, naturelle, végétale. C'est quand même un sacré choc. Il s'y fait pas trop. C'est son obsession qui lui permet de tenir.

☆   Meteor, quand il était encore Hansel, il avait l'habitude de sniffer de la poudre, de la colle... Comme tous les gamins de son quartier. Quand il est parti pour l'île, puisqu'il l'a décidé de bout en bout, il a emporté un énorme stock de tous les médicaments qu'il a pu ramasser dans l'hôpital. Il a encore des réserves. Pas beaucoup. Il prend pas ça pour se démonter la tête mais pour être performant. Il peut pas se reposer, il a pas le temps. Et puis, ça permet de pas trop penser. S'il voit trop le visage de Greta, il va pleurer. Y 'a aussi les médicaments pour le coeur, dans sa petite boite, mais ça, c'est autre chose.

☆    Meteor a demandé à Peter Pan de prendre Virgule au passage quand ils ont traversé le ciel. C'est un petit chien blanc, à poils longs, et moche. On dirait une serpillière.  Au moins, elle, elle s'adapte super bien à Neverland. Meteor l'emmène dans tous ses voyages. Il pouvait pas la laisser avec cet enfoiré de Sang. Il a hésité à regarder sa mère une dernière fois en passant prendre le chien. Mais finalement, il l'a pas fait, il a eu peur de craquer. De toutes façons, elle dormait.

☆    En attendant de décoller pour de vrai, Meteor passe sa vie dans un endroit : l'espace. La Cabine le reconnait quasiment maintenant, et son esprit améliore son vaisseau imaginaire à régulièrement. Il a visité des dizaines de planètes. Il est devenu un vrai pilote. L'espace est sa liberté. Les étoiles le rassurent. Par contre, il déteste nager, marcher, creuser, se battre avec des épées... C'est pas son truc, tout ça.

☆    Meteor ne te parlera pas. Meteor n'a pas peur de toi mais Meteor est tout fermé, tout dur, et ça va pas être de la tarte de décoincer tout ça. Alors parle-lui des étoiles. Pose-lui des questions. Il va lâcher son bidule et te parler, te parler, crois-moi, tu pourras plus l'arrêter. Même si tu es tout petit, il arrivera à t'expliquer.

☆    Meteor se ronge les ongles, il est stressé. Lors de son aventure, il a perdu trois ongles, du coup il a mis des pansements autour. Il a aussi perdu deux dents mais elles étaient au fond.

☆    Meteor aime bien les habits cools, mais il y en a pas beaucoup ici. Il porte souvent un habit de baseball, parfois un casque pour se protéger et une batte pour se battre.

☆    Meteor est :
- Courageux. Il aime pas l'injustice. S'il voit qu'un type s'en prend à un petit, il lui rentrera dedans. C'est pas grave s'il s'y casse les dents.
- Travailleur : Il fait le strict minimum mais il le fait vite et bien. Il est aussi extrêmement méticuleux.
- Timide avec les mères : Il évite de leur parler et veut surtout pas de bisou. Par contre, les histoires... Reste encore un petit coeur de bébé qui palpite là-dedans.
- Dur à cuire : Il abandonne pas facilement, même pour des conneries !
- Bagarreur : Il se bagarre tout le temps, pour un rien.
- Colérique : Il s'énerve souvent, pour un rien.
- Orgueilleux : Il admet pas facilement qu'il a tort, il a la défaite compliquée !
- Respectueux de ceux qu'on insulte trop souvent : les putes, les handicapés, les fous, les pauvres, les toxicos, les clodos, les trans, les queer, les moches, les faibles. Il déteste les oppresseurs. Il détestait les riches aussi. Il aime les pestiférés, Hansel.
- Superstitieux : il s'en défendra mais il croit au karma, aux signes, aux grigris, aux interprétations prophétiques et même un peu à l'astrologie. Bon comme c'est un peu trop la honte il faut genre que non.  

Meteor n'est pas :
- Protecteur : Si tu cherches son aide ou sa protection, il te la donnera pas.
- Souriant : Il montre pas trop les dents et son regard est méchant. Il rit super rarement.
- Prudent : Il se met en danger tout le temps, tout le temps.
- Sympa : Il parle pas très gentiment, il est pas poli, mais pas vulgaire non plus.
- Mesuré : Il est violent, il part au quart de tour.
- Détendu : Pour lui, ce serait se mettre en position de vulnérabilité. Il se force à toujours être sur ses gardes, à ne jamais se relaxer. Être faible ou vulnérable est sa pire hantise.
- Tactile : Il déteste les contacts physiques et la tendresse le dégoûte. Il fait vraiment pas exprès. Il a déjà fait l'amour avec une fille, trop tôt, trop jeune, et après il a vomi et pleuré.  

☆   Meteor entend parfois une petite voix faible qui exprime ses besoins, ses peurs et ses envies les plus enfantins. C'est celle de son enfant intérieur. Mais comme il le hait de toute sa force, il l'ignore, le camisole, il voudrait le voir mourir. Il se bat constamment avec lui à l'intérieur de sa tête.

☆    Meteor est persuadé qu'il peut pas être aidé, qu'il peut compter que sur lui-même, qu'on finira par le laisser tomber, qu'il faut pas s'attacher à lui, que personne peut le comprendre et l'aimer pour de vrai. Il le croit même quand c'est pas vrai. Il est têtu.

☆    Meteor a un bon fond, il faut essayer de croire en lui.




Someone in the dark for me

Meteor ne sait pas comment se sortir de là. Il aurait pas du partir tout seul. Il le sait. Il est trop orgueilleux. Il est trop solitaire. Il laisse personne l'aider, jamais. A part Moon. Mais Moon n'est plus là. Moon s'est barrée, encore. Sûrement qu'elle est morte. Merde. Il avait plus que Greta à aimer, alors il est reparti. A sa recherche.
Greta n'est pas à Neverland. Il a fouillé partout. Il a accepté toutes les missions, il a pioché parmi ses dernières réserves de dope pour tenir toute la nuit et affronter la peur, dès le départ. Ça fonctionnait. Il s'est shooté à tout ce qu'il a pu pour résister. Il n'a pas réussi à laisser l'enchantement l'emporter. Avant, c'est sûr qu'il aurait décollé. Là, ça marche plus. C'est pas grave. Ne lui reste que l'espoir. Et si Greta n'est pas sur terre, c'est qu'elle est loin, plus loin encore. C'est que ce ne sont pas les hommes qui l'ont pris. Ce sont les autres. Et quels autres reste-t-il, maintenant ?
Les aliens.

Alors depuis le départ, et encore plus depuis l'autre départ, celui de Moon, Meteor s'est perdu dans l'espace. Il ne va plus à la Plage, ni dans le Bois Joli, ni dans la Jungle, ni nulle part, il se dépêche de finir ses tâches pour pouvoir aller dans le seul endroit qui l'intéresse. La Cabine de l'Espace.
Son vaisseau prend la forme de son imaginaire. Il le connait par coeur, maintenant. Il l'a amélioré au fil du temps. Grâce à Cyber notamment, son grand copain de science-fiction. De science-réel. Puisque tout l'est ici. Alors la fin qu'il imagine, tous les jours, TOUS les jours, le sera aussi. Il va retrouver Greta. Pour l'instant, il sait juste pas comment se sortir de là.

Son vaisseau redémarre plus. Pourtant, il carbure à l'imaginaire, non ? Est-ce que c'est lui qui contrôle l'imaginaire ou est-ce que c'est l'imaginaire qui le contrôle ? Qui joue pour de vrai ? Il faut pas trop qu'il y pense, il va paniquer. Et il doit repartir. Greta est entre les mains – ou autre, ou pire – des extraterrestres là, elle l'attend, elle l'espère autant que lui. Il peut pas la laisser là-dedans. Il peut pas !!!

Y a des éclairs de partout sur cette planète, c'est l'enfer. Qui a inventé ça ? Peter Pan, c'est clair. Elle est couverte de givre et secouée de foudre. Il est couvert de blanc. Il en peut plus. Il a tellement froid, son coeur crie dans sa poitrine. Il voudrait pleurer mais l'angoisse le tétanise, tant mieux. Il essaye de trouver une radio, d'appeler Cyber à l'aide. Tu m'entends ? QUELQU'UN M'ENTEND ?
Y a personne, Meteor. T'es tout seul, t'es tout seul et c'est ta faute ! T'aurais pas du partir comme ça. C'est trop tard maintenant. T'as l'air bien malin.

Et alors qu'il essaye encore, qu'il s'acharne, qu'il lutte, alors une sorte d'éclair biscornu, un éclair chargé de glace et d’électricité en même temps, puisque l'imaginaire de Peter Pan se fout bien des lois de la physique, de la nature elle-même, lui tombe dessus. Pas directement sur la tête, quand même, parce qu'il serait mort, c'est sûr. Il tombe à côté et un de ses morceaux rebondit jusque dans le corps de Meteor qui meurt de souffrance. Il grésille une vie entière, prisonnier de l'énergie et de la douleur. Il s'effondre au bout de cent ans sur le sol tout blanc, et il dort encore cent ans. Enfin, il a l'impression quoi.
Quand il se réveille, il voit presque plus rien. L'un de ses yeux pisse le sang, ses oreilles aussi.  Quand il se réveille, il a les cheveux blancs et de l'électricité statique qui crépite tout autour de lui. Quand il se réveille, il tellement mal partout qu'il peut pas bouger. Mais quand il se réveille, l'éclair a rebondi aussi sur son vaisseau tout naze et le vaisseau vrombit. Dernier espoir. L'univers, même imaginaire, le laisse jamais complètement sans espoir.

Météore, n. m. : Traînée lumineuse produite par l’entrée dans l’atmosphère d’une météorite.

*

Meteor n'a pas trouvé Greta. Il a parcouru tout le cosmos imaginaire. Il s'est épuisé. Il a presque plus de réserve de médicaments pour son coeur. Il a presque plus de dose de substances pour tenir. Il a que l'espoir qui ne faiblit pas parce que ça, il laissera pas faire.
Meteor n'a pas trouvé Greta. Greta n'est pas là. Elle est encore ailleurs. Elle est plus loin dans le ciel, dans le cosmos, dans le néant. Il ira. Il a pas peur. Enfin si, mais non, non. Il veut pas.
Alors Meteor part dans sa cachette parfois, sous une sorte de vieille tente pourrave, et il fabrique, pièce par pièce, jour après jour, son vaisseau. Un vrai de vrai. Il examine, étudie, questionne, avec ce qu'il peut. Grâce à ses grandes discussions avec Cyber, il a compris que le carburant d'ici, c'était la magie.

Et quand Cyber lui rappelle, inquiet, qu'il y en a eu un avant lui, qui a suivi le même chemin. Que celui-là est devenu fou. Que celui-là n'est pas parti. Qu'il s'appelle Scaramouche et qu'il fait peur à tout le monde. Quand il lui dit ça, Meteor ne dit rien, serre les dents, ignore. Il veut pas y penser. Non, non, non.

Ils ne savent pas, pas encore, que son carburant, c'est de l'essence de fée.
Ils ne savent pas, jamais, à quel point ça le déchire, de tuer l'enfance pour survivre.




Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Tyran !
Et un âge ?  non !
C'est quoi ton Avatar  ? Haruo dans le manga Sunny de Matsumoto.
Comment t'as découvert l'île ? bon ça suffit, toujours les mêmes questions !
Tu la trouves comment ?  efficace
Dis, tu crois bien aux fées ? oui








Meteor voyage en lightslategray
....




Dernière édition par Meteor le Lun 16 Jan 2017 - 19:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moon
Moon

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 349
✘ SURNOM : La Revenante
✘ AGE DU PERSO : 14-15 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Oui.
✘ LIENS : Crépuscule et Aube
Sujets en cours : I - II

May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyLun 9 Jan 2017 - 18:07

J'en peux plus de toi.

J'en peux plus de ton écriture qui se fait tellement dure, tellement incisive mais tellement belle et vraie à la fois. J'en peux plus de Meteor que j'aimais déjà avant la fiche et qui m'a électrocuté le coeur au moins trois fois pendant que je lisais sa vie. T'es trop magique, je peux rien faire contre ça. Et même si j'en peux plus je suis juste tellement contente que tu retrouves goût à ici.

J'ai hâte de m'expliquer avec ta nouvelle saleté.

♥︎♥︎♥︎♥︎♥︎♥︎






May the force be with you  ☆  METEOR 361074ezgifcomresize4
Moon's Theme

Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
Anonymous

Invité



May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyLun 9 Jan 2017 - 19:11

J'ai lu ta fiche d'une traite et elle m'a un peu tué du dedans.

C'est encore un personnage de ouf que tu nous présentes là, et je l'aime d'amour comme tout. J'espère qu'il va réussir à décoller à un moment donné ; je te donnerai un peu de poussière de fée si tu veux. Pis jai déjà pleins d'idées de liens avec lui, je viendrai t'embêter très vite huhu.
Revenir en haut Aller en bas
Freckles
Freckles

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1592
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyLun 9 Jan 2017 - 19:34

Cette fiche m'a scié le cœur : c'est rare que ça le fasse à ce point. Je sais pas pourquoi elle m'a autant touché. Je crois que j'aime beaucoup ce côté dur à cuire grandi trop vite. Sa rage de vivre est vachement puissante ? Et cet amour de Star Wars, le petit détail d'enfance quoi. Et son histoire est atroce évidement.
Bref c'est assez terrible on a l'impression qu'on peut rien pour Meteor. En fait je crois que ce genre de persos est tellement fort, il M'INTIMIDE (mais je veux quand même des liens avec)(je l'aime).
Bienvenue à deux chiffres, tyran May the force be with you  ☆  METEOR 3614328208 Tu m'as encore SOUFFLÉE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous

Invité



May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyLun 9 Jan 2017 - 20:17

Moi en lisant cette fiche :
May the force be with you  ☆  METEOR W8fIA

Bon déjà :
- le truc stupide qui m'a fait rire, c'est "il est moche. On dirait une serpillière."
- Artisan Artisan Artisan Artisan Artisan Artisan zighpzigzphi

Bref, plus sérieusement. A chaque fois que tu postes une fiche, je m'attends à voir ce qui va me mettre le cœur en miettes (ça m'a rendu maso à force). Et là je suis pas déçue. C'est très beau, touchant et émouvant. Et encore j'ai du mal à trouver mes mots, mais j'ai BEAUCOUP aimé cette fiche. Je crois que c'est la relation avec Greta qui m'a envahi de feels, je l'imagine continuer à la chercher, en vain, jusqu'à se perdre dans le cosmos. Et c'est. 'fin voilà. C'est vraiment magnifique. Je me lasse pas de découvrir tes personnages, tu en as beaucoup mais ils ont chaque fois un petit quelque chose qui fait qu'on ne peut que les aimer. Et ça c'est génial.

Je suis en amour. May the force be with you  ☆  METEOR 3864948088
Revenir en haut Aller en bas
Heaven
Heaven

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 501
✘ SURNOM : La Mésange (ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Je suis preneuse, bien sûr !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

Chante et délire en lightpink ~


May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyLun 9 Jan 2017 - 20:55

Hooooo. 0_0
... Hooooo. (<= je voulais dire plein de choses en fait, mais je sais pas par quoi commencer)

Ah si ! Re[...]bienvenue !

C'est un perso qui fait mal, ça. J'ai grincé des dents pendant pratiquement toute la lecture, et en particulier dans le morceau d'histoire avant le Unique au Monde. Enfin, il y a de l'histoire partout dans cette fiche, j'admire trop comment certains arrivent à caser de la narration et ce genre de choses pour décrire leur personnage.
... Je crois que je suis un peu sur le cul en fait ! Cette fiche m'a fait un effet bœuf ! J'ai envie de dire plein d'autres choses, mais je trouve pas mes mots ! Il y a déja des tas de liens là dedans, (comment vous arrivez à vous arranger si bien comme ça ?!) c'est tellement complet, détaillé, profond !

De voir une telle situation avant son arrivée, c'est à la fois triste et rageant ! Il aura vraiment pas eu de bol jusqu'au bout, heureusement qu'il y a des petites choses qui lui apportent un peu de lumière (d'étoiles).
Quand on lit une prez pareille, je sais pas si ça le fait à d'autres, mais perso, je m'écrase. À cause des événements qui y sont narrés, de la façon dont c'est écrit, du fait que je me dise qu'une telle situation ça peut être réel. Je suis... un peu beaucoup ébahie, je m'y attendais pas du tout, à un tel déchaînement de violence écrite "surprise".
J'ai qu'une chose à dire pour résumer mon ressenti : Wow. 0_0








Merci !
- Joy
- Lou : 1, 2, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 965
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyLun 9 Jan 2017 - 22:06

"Meteor aime bien les habits cools, mais il y en a pas beaucoup ici. "
Pit approuves ce little dude 8DD

Et franchement ouais, Cyber te suit pour quitter ce monde sans internet u3u DIRECT !

J'adore ce petiot <3 (jpp, même Annabelle l'apprécierait, l'espace cache ceux du dehors May the force be with you  ☆  METEOR 4198890058)
et bowdel STAR WAAARS quoi 8D !!

Much love <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.clairedesign.media
Invité
Anonymous

Invité



May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyLun 9 Jan 2017 - 22:19

Ah oui non mais ok, carrément.
Et donc là je suis sensé écrire quoi au juste ! espèce de ravageur de coeur, de provocateur de feels, de barbare magicien des mots ou on sait même pas quoi !! Non mais hein, ça va là !
Enfin. Enfin enfin enfin. Meteor est totalement merveilleux, si dur et si fracassé pourtant c'est. C'est. C'est bien, voilà.
Voilà voilà.

Que la force soit avec lui, comme tu dis, et paillettes.
FORCEUR VA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyMar 10 Jan 2017 - 11:58

Oh my *beep*.
Cette fiche est vraiment belle et poignante.
Ca se lit au travers de ta plume je trouve, elle est authentique et épouse avec violence et justesse Meteor. J'ai vraiment été séduite par lui, sa profondeur, ses forces et faiblesses, et j'en reste pantoise un peu. (juste un peu, genre.) (pas beaucoup) (non je rigole en vrai elle était vraiment dingue.)
Meteor est beau, sauvage; touchant, humain et terriblement brisé, on a envie de l'aider à ramasser ses morceaux de lui et l'aider à tenir pour qu'il ne perde jamais l'espoir
Bravo pour cette perle, je te tire ma révérence May the force be with you  ☆  METEOR 4270936508
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1247
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyMar 10 Jan 2017 - 12:23

Cool mon pote ! Voila un Background bien chargé ! Toi t'es pas révolté tu serais plutôt du genre.... SURVOLTé !
YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAaaahhhhhhhhhhhhhh May the force be with you  ☆  METEOR 3408894569






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castor Apaisé
Castor Apaisé

♐ Membre des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 117
✘ SURNOM : L'Aurore
✘ AGE DU PERSO : A l’orée de la cinquantaine

✘ DISPO POUR RP ? : pas encore.
✘ LIENS : ♦️ Nouvelle fiche
♦️ Ancienne fiche
Dés à coudre
Feuilles volantes

May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyMer 11 Jan 2017 - 0:12

Je devais me coucher tôt, je devais me coucher tôt, je devais me coucher tôt...
Petit con. Si demain je m'endors sur ma broderie, ça sera de ta faute. Car tu as tué ma flemme et que je me retrouve à écrire un commentaire sur mon téléphone.
Bref.

Meteor est puissant et dur, triste et poignant. On ne doute à aucun moment que tu sois le créateur de ce petit car de derrière le masque on voit le bout de tes oreilles pointues.

Sinon Meteor me rappelle énormément le héro du roman "nos jours heureux" de Gong ji-young (il faut absolument que je te le prête!) que ça soit dans la narration ou dans le drame et la dureté de sa vie. Et du coup, j'ai relu des passages de mon roman et je suis deux fois plus touchée.
Merci pan, merci. XD






May the force be with you  ☆  METEOR Frqc
Playlist de C-M. R
l'Aurore brille en SteelBlue


Merci à Hemeros pour ce superbe dessin de Castor ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MadMax
MadMax

★ Mère des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 1009
✘ SURNOM : L'Increvable.
✘ AGE DU PERSO : La bonne quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Globalement, ouais.
✘ LIENS : Naissance, renaissance & La Meute

May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyMer 11 Jan 2017 - 19:27

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





J'ai connu Hansel dans une autre vie, un autre monde. Une vraie tempête dans un corps d'enfant, un oursin au cœur de porcelaine. Il était déjà beau et terrible. J'ai connu Hansel dans une autre vie, sur un monde en cendre désormais, sans oser croire qu'il y survivrait. Et pourtant le voilà, ici, sur l'île de Jamais. Plus beau et terrible qu'autrefois, avec cette force vacillante, cette détermination qui jamais ne faiblit, cet entêtement qui l'enferme et le fait avancer en même temps. C'est assez fou comme à chaque fois que je lis tes derniers nés, je me dis "Woah, celui-là c'est sa meilleure fiche, il est ouf ce perso !" Et pourtant tu fais toujours mieux. Même tes perso fissurés et rescotchés, ils trouvent le moyen de nous en foutre plein les yeux et de nous apprendre la vie.

Va faire ton vaisseau, Hansel. N'abandonne pas, jamais, car "for to have faith is to have wings."


_______________________________


Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure !  Par ailleurs, n'oublie pas de prendre connaissance de L'intrigue du moment. Tu peux aussi participer au RP d'introduction spécialement conçu pour les nouveaux arrivants et qui permet d'immerger facilement ton personnage dans l'univers : Le Bannissement. A moins que tu ne choisisses de te lancer dans Mission Périlleuse ?  Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.








J'suis Parole en #cc3300.

Merci Dog. ♥:
 

Merci Arrow. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Sindri. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meteor
Meteor

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 96
✘ SURNOM : Le Court-Circuit
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : May the force be with you.

May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyJeu 12 Jan 2017 - 14:02

YEAAAAAH !
Merci à tous !!!

Moon → Hihi ce n'est qu'un juste retour des choses ! Merci merci merci ma petite âme soeur May the force be with you  ☆  METEOR 237462587

Givre → Deal camarade givré ! et pardon de t'avoir un peu tué ! Merci May the force be with you  ☆  METEOR 755109198

Frecky → Hoho mon petit frecky je pensais pas t'émouvoir autant ! Merci beaucoup ça me touche énormément ! Et bien sûr on se fera quand même des liens May the force be with you  ☆  METEOR 2106694552

Harmony → Cheeeeef ! Merci d'avoir lu c'est trop gentil ! et je suis très fier d'avoir provoqué cette vague de feels sur la placide Harmony niahahaha ! <3 Merci mille fois ça me touche beaucoup beaucoup.

Heaven → Ooooh Heavy (haha j'aime t'appeler ainsi) tu m'émeus bien là. Merci beaucoup, je n'aurais pas imaginé te faire tant d'effet, ça représente quelque chose quand même ! Et avec Moon bien sûr on s'est arrangé hehe, j'étais très content ! Encore merci Heaven vraiment ça me touche en masse. <3

Pit → Merciiii Pitou ton petit pote vient sonner les cloches de Cyber !

Trouble → Tu peux parler toi avec ton incendie d'émotions de l'autre côté ! Chacun son truc ! Merci frère, on se fera des supers liens avec Sparky, le feu et la glace yeah ! Merci beaucoup beacoup <3

Seedy → Oh c'est trop gentil d'avoir lu Seedy ! Vu comme j'adore ton perso et ta plume, ça me rend très fier que ça t'ait autant plu. Merci merci merci !!

Apache → CECI N'EST PAS SUPER DROLE ! On va foutre le zbeul yihah !

Redskin → Pardon May the force be with you  ☆  METEOR 477051527  Hihi c'est vrai que y a beaucoup de moi dans Meteor mais il est plus électrique encore ! Et je suis très heureux qu'il te plaise Blarrow, vraiment. Et encore désolé j'assume ma responsabilité je peux écrire un mot à tes professeurs.

Max → Et Max Max Max ! Je suis soulagé et trop fier que ce Hansel là te plaise aussi. Tes mots m'ont électrocuté le coeur hoho ! Merci du fond du coeur Pou <3  


Encore merci, que la force soit avec vous !

May the force be with you  ☆  METEOR 1809412331








Meteor voyage en lightslategray
....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caroline
Caroline

★ Mère Apprentie des Artisans ★


✘ AVENTURES : 604
✘ SURNOM : La Fouineuse
✘ AGE DU PERSO : 14 ans... et des poussières

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant =)
✘ LIENS : Fiche ♦️

May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyJeu 12 Jan 2017 - 20:39

Je t'ai promis un commentaire, un peu bêtement. Parce que ouais, je fais comment, moi, pour trouver des trucs à dire alors que c'est toi qui a volé tous les mots du dictionnaire pour faire de la magie avec, hein ?

Il me fait mal au cœur, Meteor. C'est horrible de voir un enfant se faire arracher tant de choses. J'aurais envie de l'aider, de l'apprivoiser... mais je n'ai pas les persos pour. Tant pis, et j'espère qu'il trouvera plein de gens sur l'île.

C'est terriblement beau, qu'il garde envers et contre tout l'étincelle du rêve. Ça le rend vivant. Ça lui donne toute sa place sur l'île.

Bref, je sais pas quoi dire et c'est de ta faute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
May the force be with you  ☆  METEOR Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
May the force be with you  ☆  METEOR Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR EmptyVen 13 Jan 2017 - 1:56

Il est trop nul. J'l'aime pas.
































ALORS JE TAI SURPRIS LA ???? May the force be with you  ☆  METEOR 4198890058

Trouduc
Bien sûr, que quand j'ai vu ce nouvel inscrit et sa dégaine; je me suis doutée qu'il s'agissait de ton dernier né. Et bien sûr que j'ai souri au choix de sa trogne d'un :"Hinhin" un peu satisfait aussi. C'était pas si mal, une sorte de calendrier de l'Avent qui durait au final.
Alors si en plus il servait au-delà, c'est encore mieux, c'est un cadeau que tu me fais à moi. En quelque sorte.

Déjà, ça fait vraiment plaisir de te voir avec une nouvelle face ici, même si elle vient s'écraser sur l'île avec la délicatesse que l'on te connait, en bon foudroyeur de coeur.
Et ça fait sourire de retrouver Virgule dans l'imaginaire dès l'introduction, le bison volant en prend encore pour sa dose de tendresse. On peut que l'apprécier d'avantage (même si elle sent pas la rose). Un petit baume histoire de nous préparer à l'ascenssion et les brusques chutes de pression.
Forcément que Hansel, il m'est bigrement familier, c'est pas si "pas grave" que ça en fait. Et ouais. Mais c'est bien. C'est même vachement bien. Je suis contente de le voir ici matérialisé, même si on a forcément qu'envie de lui faire croire, de l'amadouer, lui expliquer aussi. Qui sait.
C'est forcément un bonhomme qu'on a pas envie de lacher.

Y'a un côté brute, un côté authentique, qui fonce même si c'est droit dans le mur. Autant dans le rythme que dans les termes, tu nous le livres avec autant de délicatesse que son nom, avec éclat, avec chaleur et sans dissimulation. Sans artifice, on en admire ses nuances, on en respecte sa révolte, cette force qu'il veut se montrer, qu'il a aussi à l'intérieur. Cette fragilité que l'on sait, qu'on voudrait aussi soutenir, aider, peut-être un peu colmater. Soulager. L'empêcher de continuer de se détraquer.
Il fait mal autant qu'il a mal. On te retrouve bien là, à conter, à faire prendre vie aux racines les plus terribles, les plus douloureuses.
A ne pas tout prononcer, à laisser deviner pourtant. Le pire. Le plus criand.

Et tu nous mets en miette jusqu'à la fin en plus, pas de répit accordé. Tu nous achèves pas à moitié.

C'est un peu fou ce que tu as fait de ce dixième visage, mais je doute que ce soit le dernier. On a jamais assez de facette à exploiter, on a toujours quelque chose à découvrir en nous ou chez les autres. Et t'es bien trop curieux, bien trop plein de compassion aussi, pour ne pas continuer à découvrir, apprendre, parfois comprendre ou au moins partager. Les trucs que souvent, tu te refuses à toi en premier.


Ps: T'inquiètes, si tu es tristes de pas pouvoir kiffer Soul, quand mon TC SERA LA TU VERRAS.






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cidiene.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




May the force be with you  ☆  METEOR Empty
MessageSujet: Re: May the force be with you ☆ METEOR   May the force be with you  ☆  METEOR Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [M11] Destructive Force Planeswalkers
» [Fan-Art] Une Machine Exo-Force
» [Lego] Exo-Force
» CR EPT On ne force pas Calvi !
» [Revamp] Exo-Force motorisés (2ème set !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-