Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Dim 15 Jan 2017 - 18:45

Dans le noir et au chaud, ils étaient bien la, non ?
Apache se sentait bien lui, en tout cas. Il aimait bien cette ambiance de cocon. Ca protégeait de l’extérieur, de la lumière trop crue et trop blanche des journées pluvieuses.
Trop triste.
Ca le coupait de cette violence perpétuelle qu'il amenait lui même.
Quoi qu'a y regarder de plus près, au final, même dans ses jeux, ses colères et ses idéaux prenaient toujours le dessus.
Maintenant il s'était déguisé en chef. Les bras croisés, la mine méchante et hautaine, pas très bien jouée mais ca avait le mérite de se reconnaitre, surtout avec la médaille accrochée a son pyjama.

"Mais c'est qu'il y prend goût à l'autorité celui là !"

"J'ai ca dans l'sang, je suis né dans une bonne famille, MOI"
Et il avait levé le menton, surjouant son rôle de gosse de riche. "Au bon endroit, au bon moment. J'ai du mérite !"

Un rire alors que le livreur s'ébouriffait les cheveux, faisant fleurir un grand sourire sur la bouille du punk.

"Maintenant, c'est moi le rebelle, alors qu'est-ce que tu vas faire si je fais pas ce que tu veux ? Hein ? Hein ? Tu vas faire quoi ?"
Apache se mit à rire comme un gamin alors que Freckles, lui, braillait comme au théâtre. "PLUTÔT CREVER QUE D'OBEIIIIIIIIIR !"
Avec une vitesse plutôt impressionnante, surtout compte tenu de l'instant et de l'état du chasseur, le punk plaqua une main sur la bouche du livreur improvisé en rebelle, rapprochant son visage du sien alors qu'il se penchait sur lui, leurs fronts se frôlant, plongeant ses yeux noirs effilés dans les sombres brun du rouquin.

"Je sais pas, je pourrais... T'enfermer au cachot pendant deux jours et trois nuits. Sans eau et sans bouffe. Tu vas voir, quand on boit pas pendant trop longtemps, on a les muscles qui raidissent, ca fout des crampes a s'en tordre par terre."
Un sourire méchant, l’œil brillant. "Et moi j'me tordrais de rire !" Il imita un rire de méchant, digne d'un mauvais acteur de cinéma. "Ou alors je pourrais te foutre des coups de bâtons dans les jambes jusqu'à ce qu'elles deviennent toute bleue ! Le bleu et l'orange, ca va bien ensemble !" Et Pit aurait sans doute protesté.
Il jouait la menace, Apache, et plutôt bien si on ignorait le rire un peu bizarre.
C'était qu'il y avait du fond de vécu, la dedans.
Un arrière gout de vrai.

"Et toi, qu'est ce que tu vas faire, rebelle ?"
Sourire méchant, regard malveillant... Qui se transformèrent soudain en un tout bon enfant alors que l'Hérissé relâchait le rouquin et passait ses mains sous son T shirt pour le chatouiller à mort ! Agitant ses doigts pour faire se tordre le faux dissident.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1334
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Dim 15 Jan 2017 - 19:34


"J'ai ca dans l'sang, je suis né dans une bonne famille, MOI. Au bon endroit, au bon moment. J'ai du mérite !"

Et alors que Freckles terminait à peine sa tirade dramatique, Apache le bâillonna proprement, le laissant cracher un dernier « mmmfffffhh » dans sa paume. Même pas le temps de savoir s'il devait s'indigner qu'il était muet, les yeux du punk qui lançaient des éclairs à quelques centimètres des siens, front contre front.
Il écarquilla les yeux et c'était pas de la comédie.
Apache prit un ton menaçant et très convaincant.

"Je sais pas, je pourrais... T'enfermer au cachot pendant deux jours et trois nuits. Sans eau et sans bouffe. Tu vas voir, quand on boit pas pendant trop longtemps, on a les muscles qui raidissent, ca fout des crampes a s'en tordre par terre. Et moi j'me tordrais de rire !" Le pire c'est que sans ce rire, il aurait été super convaincant. "Ou alors je pourrais te foutre des coups de bâtons dans les jambes jusqu'à ce qu'elles deviennent toute bleue ! Le bleu et l'orange, ca va bien ensemble !"

Ça ça tombait bien parce que le bleu c'était la couleur préférée de Freckles. Le orange, moins, mais on ne pouvait pas tout avoir.
Il gigota vainement sous la prise d'acier du chasseur et ses menaces qu'il espérait bidon. Enfin, bien sûr qu'elles l'étaient, il n'avait tout simplement pas le pouvoir de les appliquer. Mais le ressentiment, là derrière, semblait sincère. Les détails, aussi.
Du genre « ça sent le vécu ».
Il se demanda si c'était vrai, qu'un chef avait vraiment déjà fait ça à Apache, si Fang, ou même Lacerate, en seraient capable, et se dit peut-être bien.

"Et toi, qu'est ce que tu vas faire, rebelle ?"

Freckles ouvrit la bouche pour répondre, trouver un truc vaguement insolent ou stupide à dire, mais toute cette bonne volonté se changea en un rire étranglé. Les mains d'Apache qui lui avaient rendu la parole étaient maintenant sous son tee-shirt à le chatouiller. Sans pitié. Il devait être un expert, vraiment, parce que le livreur se retrouva à se tortiller désespérément en hoquetant de rire sous ses doigts, tentant de bloquer ses poignets pour qu'il arrête, sans succès. Il se marrait tellement, d'un rire un peu trop aigu pour être naturel, qu'il commençait à en chialer. Si Apache avait parlé de le priver d'eau ou de lui péter les jambes, ça ne lui semblait pas grand chose à côté de cette torture là. Rire jusqu'à ne plus avoir de souffle, à s'en filer des crampes aux abdos.

« Apaaaaaache stop ! Stop stop stop je meurs ! » fit-il entre deux éclats de rire.

Il finit par réussir à attraper les poignets du chasseur et les maintenir à bonne distance de n'importe quel centimètre carré de sa peau exposée. Puis il renifla, respira quelques secondes pour se calmer et avoir un air à peu près composé, et regarda Apache fixement.

« Moi j'vais te buter », il fit avec un sourire candide.

En réponse à sa dernière question.
Convaincant accent de menace joueur dans le ton.

« Dans ton sommeil, te trancher la gorge, shlaaack. Toi et tous tes potes, un par un. Ce sera ma vengeance. »

Son sourire se fana doucement alors qu'il se rendait un peu compte de la portée de sa blague.
L'inversion de rôles.
Une petite fraction de secondes, il s'y serait cru, à vouloir buter tous les chefs dans le digne rôle d'Apache. Sauf que. Non.
Il avait presque envie de glisser un « je rigole », mais il avait peur que ça rompe le charme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Lun 16 Jan 2017 - 11:48

Le rouquin se mit à se tortiller dans tout les sens, hurlant de rire, souffrant visiblement des chatouilles, cherchant à chopper les poignets d'Apache pour qu'il cesse de le torturer de la sorte. Cependant, le punk n'avait pas l'intention de s’arrêter en si bon chemin, plus que ravi de voir que cela faisait autant d'effet sur le livreur. C'était une bonne chose à savoir ça, qu'il était chatouilleux.
Une sacrée faiblesse !
Bon, ok, ça faisait pas sérieux, mais bon. Ce n'était pas non plus comme s'il avait réellement l'intention d'affronter Freckles un jour.
Qui gagnerait à la bagarre ?
Ca c'était une bonne question à se poser, quand même.

"Apaaaaaache stop ! Stop stop stop je meurs !"

L'iroquois éclata de rire, redoublant d'efforts pour le faire mourir, donc. Aucune pitié.
"Crèèèèève charoooogne ! Pourriture communiiiiiste ! Assistééééééé ! Sale ROUGE !"
Il en avait à revendre, des insultes de droite. C'était qu'il en avait été servi un peu toute sa vie, surtout celle d'avant. Ca lui revenait en tête comme un réflexe d’antan.

Et puis Freckles finit par réussir à lui saisir les poignets fermement, le stoppant net dans ses mouvements.
Désarmé le punk !
Un souffle alors qu'Apache ricanait, même les mains piégées, bien curieux de ce qu'allait lui balancer le nouveau révolté.

Un regard fixe alors qu'il se reprenait, calmant sa respiration et se recomposant une attitude maitrisé.
"Moi j'vais te buter"

Et ça avait été dit avec le sourire.
Sur le coup, le punk avait été si surpris que ses yeux avaient triplés de volume, ses sourcils faisant un bond vers le haut.

"Dans ton sommeil, te trancher la gorge, shlaaack. Toi et tous tes potes, un par un. Ce sera ma vengeance."


Le sourire du lionceau perdit en éclat, se fanant progressivement alors que celui du chasseur reprenait au contraire en vigueur. Comme un étrange vase communiquant.
Plus Freckles se rendait compte de ce qu'il venait de sortir, plus le punk se faisait souriant, une mine goguenarde se dessinant sur ses traits métisse.

"Faudra pas m'en vouloir alors."
C'était dit sur le ton de la blague, bien sur, sortant brusquement de son rôle de chef.
Heureusement, Freckles ne savait pas pour Lacerate. Il ne savait pas pour Pit non plus. Il ne savait pas pour la révolte.
Une blague hein.
Juste une blague.

D'un seul coup, Apache se laissa retomber juste à coté de Freckles, allongé sur le flanc, sa main retenant sa joue dans une pose décontractée, le coude enfoncé dans le matelas.
Il soupira longuement juste avant de tendre son bras libre, attrapant le dissolvant et l'écharpe qui lui avait servi un peu plus tôt, ramenant le tout jusqu'à lui.
Fallait pas se laisser redescendre hein. Ce serait dommage.
Il secoua la bouteille de ferraille d'un geste nonchalant avant d'imbiber de nouveau le tissu et de se le plaquer sur le visage, inhalant le chimique en s'en faire tourner la tête.

Un nouveau rire un peu absent avant de s'étirer comme un chat et de passer ses bras derrière sa tête comme un bien heureux. La mine parfaitement satisfaite.










"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1334
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Lun 16 Jan 2017 - 19:43

Son sourire fondait, se changeait en une grimace ; vaguement horrifiée, vaguement désolée. Vaguement c'est pas ce que je voulais dire. Apache, lui, prit un sourire carnassier. Comme s'il avait compris quelque chose que Freckles peinait beaucoup à concevoir.

"Faudra pas m'en vouloir alors."

De mortifié il devint perplexe.
Lui en vouloir pour quoi ?
Apache était sorti de son rôle, non ? Revenu dans le corps du rebelle là où était sa place. Et lui, en dessous, à la sienne de chef. Chef sans médaille. Chef détrôné et vaincu à coups de guillis et de menaces de mort.
Lui en vouloir pour quoi ?
Son cœur cogna douloureusement dans sa poitrine comme pour lui envoyer un signe.
Évidement que c'était la solution la plus simple pour se débarrasser de quelque chose qu'on déteste, de tuer. Pour un chasseur ça ne devait pas demander trop de problèmes. Pour n'importe qui d'assez motivé, en fait. Mais il ne le ferait pas, pas vrai ? Il bluffait. Il bluffait. Ça n'arriverait pas. Rien n'allait arriver. Il n'en voudrait jamais à Apache. Puisqu'il n'allait rien faire.
Pas vrai ?

Le chasseur le lâcha du regard et un poids disparut de sur lui alors qu'il retombait finalement sur le côté. Freckles respira librement, s'essuya le visage avec le coude et rajusta son tee-shirt sur son ventre. Il vit un peu tard qu'Apache avait repris le chiffon, réalisa et lança mollement :

« Non mais fais pas ç- »

Trop tard.
Il avait tendu le bras dans sa direction, espérant peut-être vaguement le stopper en plein geste. Peine perdue. Apache avait la rapidité de l'habitude, et si les effets précédents s'étaient dissipés, il y avait remédié très vite. Ça lui faisait une boule dans le ventre de voir ça. Il ne savait pas pourquoi ça le minait autant qu'Apache se bousille sous ses yeux. Le savoir, c'était une chose, mais qu'il le fasse en sa présence … Ouais.
Les vapeurs enfumaient sous la couette et ça rappelait à Freckles l'expérience peu agréable qu'il avait vécu plus tôt. Il imita Apache, allongé sur le dos, et regarda vers le haut, soufflant sur la couette pour la faire toucher son visage par intermittence. Ça l'amusa environ un quart de seconde. Tenir en place n'était pas son fort.

« Eh, Apache. »

Il commença sans bien savoir ce qu'il allait dire après. Une question sérieuse ? Pas comme si il allait pouvoir lui répondre dans son état. Il se tourna et enfonça son doigt dans la joue du chasseur pour attirer son attention.

« Apache. Apache. Apache. »

Mais peut-être que ça le rendrait honnête, au moins.
Pas de barrières, pas de filtres.

« Tu me tuerais vraiment ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Mar 17 Jan 2017 - 16:41

"Eh, Apache."
"Mmm ?" Le punk avait fermé les yeux, un sourire béat inscrit sur la face. Il tripait la. Il tripait grave.
Il planait.

Mais son voisin de lit avait décidé qu'il ne somnolerait pas en paix, lui enfonçant son doigt dans la joue tout en le martelant de son nom.

"Apache. Apache. Apache."

"Quoi. Quoi. Quoiiiiiiiiiiii !"
Il finit par r'ouvrire les yeux, tournant la tête vers le lionceau tout en faisant mine qu'il allait lui chiquer le doigt, le nez retroussé comme un chien qui grognait.

"Tu me tuerais vraiment ?"

Un instant de surprise.
Un blanc.
Bien vite suivit par un punk qui éclatait de rire, se foutant visiblement et littéralement de la gueule de Freckles.
La drogue, ca n'aidait pas.
MORT DE RIRE L'IROQUOIS !
Au bout d'un temps, il termina cependant de se marrer, se calmant plus ou moins pour enfin répondre à la fameuse question.

"Maiiis bien sur que... OUI !"
Et un grand sourire de gosse en prime. "Moi les chefs je les assassine ! Je les découpe en morceaux et..." Il s'approcha du livreur, prenant une mine menaçante. "JE LES BOUFFE !"
Nouvel éclat de rire à s'en fêler la voix, avant de passer son bras sous la nuque de Freckles, ramenant le rouquin tout contre lui dans un câlin fraternel. "Mais j'rigoooooole rouquin ! Si j'avais voulu te fumer, j'l'aurais déjà fait depuis longtemps tu penses bien !" C'était dit avec légèreté, mais le pire, c'était que c'était vrai. Apache avait déjà eu plus d'une occasion de tuer le lionceau, et y avait même songé sérieusement quelque fois. Cependant, il n'était jamais passé à l'action, par ce qu'il l'aimait bien, celui la, de chef.
Comme quoi, tout était possible dans un monde.

"Par contre, y'en a d'autre, j'dis pas."
La joue collée à celle du roux, le punk regardait au dessus de lui, un peu perdu dans ses pensées, de nouveau enfumé par le chimique qui lui envahissait les sens. Ca sentait la confidence.
"Quand j'vois que Pit fait des putains de fringues avec des peaux de gosse. Et tout l'monde s'en fout. C'est dingue..." Un instant de silence, comme pour laisser le temps à l'information de monter. "Lui ouais. Lui j'lui ferais bien la peau." Un sourire alors qu'il tournait la tête vers Freckles, lui repoussant le visage comme dans un câlin de chat. "T'as saisis ? Lui faire la peau ! HAHHAhahahaa ! La peau, putain !" Un soupire, tout sourire.

Haa... Ce qu'il était con quand il était perché.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1334
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Mar 17 Jan 2017 - 18:28

Il avait retiré son doigt vivement alors qu'Apache faisait mine de le mordre, et resta juste silencieux quand celui-ci avait éclaté de rire.
Il ne la trouvait pas si drôle que ça, sa question, mais vu ce qu'il venait de sniffer, il fallait être un peu indulgent. Il fixa le chasseur qui finissait par se calmer, tout en gardant un sourire immense et réjoui.

"Maiiis bien sur que... OUI ! Moi les chefs je les assassine ! Je les découpe en morceaux et... JE LES BOUFFE !"

Freckles fit sûrement une tête bizarre pendant une seconde, comme prêt à le croire sur parole, à l'exception de la dernière partie de cette phrase. Mais le punk finit par exploser de rire à nouveau, et lui attraper la tête pour le serrer contre lui.

"Mais j'rigoooooole rouquin ! Si j'avais voulu te fumer, j'l'aurais déjà fait depuis longtemps tu penses bien !"
« Mfff. Trop drôle. »

Le truc gênant c'était que quand Apache était pété, il était tactile.
Enfin non. Tactile, c'était normal. Freckles était tactile, il aimait les gens tactiles, ça ne le dérangeait pas le moins du monde qu'on initie le contact, qu'on lui fasse des câlins ou qu'on lui tienne la main. Il avait tendance à le faire sans y faire attention. Mais là Apache était pire que tactile. Il avait sa joue écrasée contre la sienne et le livreur pouvait respirer à fond un mélange de dissolvant et de chocolat.
Du coup il restait là sans savoir quoi faire de lui-même, mais sans le repousser non plus. Il avait chaud aux joues. C'était bizarre. C'était bizarre et Apache était pété.

Mais il se sentait mieux depuis la dernière phrase du chasseur. Ça voulait dire que oui, il avait déjà pensé à le tuer. Ça le rassurait étrangement plus que s'il lui avait menti, et lui avait dit le contraire. Parce que là au moins, il savait à quoi s'en tenir. Et il savait que ne pas le tuer, c'était un choix réfléchi.
C'est fou comme Freckles se réjouissait de petites victoires comme ça.

"Par contre, y'en a d'autre, j'dis pas."

Il fronça les sourcils, attendant la suite.
D'autres chefs ?

"Quand j'vois que Pit fait des putains de fringues avec des peaux de gosse. Et tout l'monde s'en fout. C'est dingue..."
« Quoi. »

Sa bouche réagit avant même que l'information monte au cerveau.
Apache avait laissé un silence comme pour le laisser savourer l'information, comme s'il allait le laisser avec ça sans rien lui dire de plus.

« Putain, mais quoi ? »
"Lui ouais. Lui j'lui ferais bien la peau." Pas de réaction. "T'as saisis ? Lui faire la peau ! HAHHAhahahaa ! La peau, putain !"

Il fit un effort de concentration immense pour ignorer le soupir heureux d'Apache alors que celui-ci frottait sa joue contre la sienne comme un chat (trop mignon, mais surtout défoncé). Il rompit le contact, se redressa sur le coude pour le dévisager de haut et juger de s'il bluffait ou non.
Mystère.

« C'est quoi ces conneries ? Tu sors ça d'où ? Tu te fous de moi c'est ça ? »

Ce serait pas la première fois après tout.
Mais ça serait la première fois que ça l'arrangeait.
Il y croyait fort, qu'Apache se payait sa tête, et de toutes façons son cerveau refusait d'assimiler autre chose pour l'instant.
Autre chose sur Pit.

« Pourquoi il ferait ça ? »

Dernière question posée sur un ton de défi, presque triomphant.
Comme si ce pourquoi détruisait immédiatement la possibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Mer 18 Jan 2017 - 17:06

Le punk en berne roula légèrement sur le coté alors que le rouquin le repoussait tout en se redressant sur ses coudes, le regardant avec un air ahurit.
Bah quoi ?
Il avait dit quoi ?

"C'est quoi ces conneries ? Tu sors ça d'où ? Tu te fous de moi c'est ça ?"

"C'est pas des conneries !" L'iroquois avait presque grogné, sa mine se faisant moins joueuse, les sourcils froncés, toujours parfaitement étalé dans le lit alors que l'autre le surplombait, cherchant visiblement des réponses.
Apache haussa des épaules.
"J'sors ca de la ou j'le sors."
Ca faisait vachement avancer le débat. "Et j'me fous pas de toi, c'est la vérité !"

"Pourquoi il ferait ça ?"

"Mais j'en saiiiis rien moiiiiiiii" Ca s'voyait que l'Hérissé n'était pas vraiment maitre de lui même. Il avait parfois des intonations digne d'un pilier de bar bien avancé dans la soirée. "Par ce qu'il est tarééééé, voila pourquoi !" Ha bah oui, ca coulait de source. "T'as jamais remarqué qu'il était cinglééé ce type ?" Il y avait des évidences, comme ça, pour Apache. Pour le coup, ce n'était pas comme s'il se trompait complètement après tout.

"C'est par ce que c'est un chef que tu l'soutiens comme ça ? Vous vous protégez les uns les autres ? C'est une putain de complicité entre privilégiés, hein? Au dessus des loiiiis hein..."
Il fusillait Freckles du regard, le fustigeant alors que l'autre ne l'avait pas vraiment mérité. Une pièce pour le démarrer, 100 balles pour l’arrêter comme on disait. "Les lois c'est pas pour vous ça ! Les chefs font la lois mais c'est rien que les autres qui la subisse ! Qui se tapent toute vos putains de règles nazes et même que pendant ce temps la, l'autre il découpe des gosses et il en fait des écharpes !"

Il était lancé, et ça allait être compliqué de l’arrêter.
"Même l'empereur Tomato Ketchup il est au courant ! Mais il s'en fouuuuut, tout l'monde s'en fouuuuut ! C'est que d'la barbaaaque hein !" Une touche de cynisme, mais surtout de colère noyée dans le chimique. "Hey Lionceau !" Il l'avait interpellé soudain, comme si la conversation venait de démarrer. "Tu trouves pas que j'ferais une belle paire de gants ?" Et il agita ses mains  sous le nez du livreur, arborant ses tatouages avec un grand sourire, se marrant de nouveau.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1334
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Mer 18 Jan 2017 - 18:05


"C'est pas des conneries ! J'sors ca de la ou j'le sors. Et j'me fous pas de toi, c'est la vérité !"

Contre ses sourcils froncés et le ton qui montait, le regard que Freckles lança à Apache était presque rempli de détresse. Parce qu'il commençait à comprendre que non, le chasseur n'était pas en train de lui mentir. Ni de le faire marcher. Pourquoi il mentirait ? Pour compromettre Pit, peut-être, mais il n'y croyait plus trop. Apache était trop défoncé pour mentir. Et cette histoire de peaux, ça lui rappelait une vague rumeur qu'il avait décidé d'ignorer, à l'époque.
C'était vrai ?
Il ne voulait pas que ce soit vrai.
Il suppliait presque du regard.

"Par ce qu'il est tarééééé, voila pourquoi !T'as jamais remarqué qu'il était cinglééé ce type ?"
« Il est pas …. »

Si.

"C'est par ce que c'est un chef que tu l'soutiens comme ça ? Vous vous protégez les uns les autres ? C'est une putain de complicité entre privilégiés, hein? Au dessus des loiiiis hein..." « Non, c'est pas ... » "Les lois c'est pas pour vous ça ! Les chefs font la lois mais c'est rien que les autres qui la subisse ! Qui se tapent toute vos putains de règles nazes et même que pendant ce temps la, l'autre il découpe des gosses et il en fait des écharpes !"

Une fois n'est pas coutume Freckles ferma sa gueule, vu qu'apparemment l'autre n'en avait pas fini.
Loin de là.
Il avait déjà été témoin (complice) de ces sautes d'humeur, mais la drogue déliait la langue du punk, le faisant plus violent même s'il partait dans tous les sens.

"Même l'empereur Tomato Ketchup il est au courant ! Mais il s'en fouuuuut, tout l'monde s'en fouuuuut ! C'est que d'la barbaaaque hein ! Hey Lionceau !" Il fixa Apache avec appréhension. "Tu trouves pas que j'ferais un belle paires de gants ?"

Et il souriait de nouveau comme un taré en agitant ses mains tatouées sous son nez comme des marionnettes.
Il ne trouvait pas ça drôle du tout, lui. Il se sentait même un peu mal. Comme pris en défaut par le chasseur, dommage collatéral de sa colère contre Pit et le reste du monde. Le reste du monde, il en faisait partie, c'était bien ça le problème. Et de nouveau, Apache avait dit vous et l'avait inclus dans sa haine de la hiérarchie et ses règles alors même qu'il avait encore sa médaille épinglée sur le haut de son pyjama.
Il attrapa les poignets d'Apache pour qu'il arrête de le narguer avec.

« C'est bon ça va j'ai compris ! Arrête tes conneries, personne va faire de toi des gants. »

Moue boudeuse.

« Pt'être que si tout le monde s'en fout c'est qu'il y a pire ! Des putains de pirates qui violent et tuent des gosses, hein ! Et des gosses qui trahissent pour les rejoindre. Et tous les jours y en a qui crèv- qui …. »

Il se stoppa net, la mine coupable. Il avait voulu détourner le sujet de Pit, même en sachant que ça ne changeait rien à la gravité de la situation. Mais en parlant de gosses qui trahissent ou crèvent, il donnait juste plus d'arguments en faveur des idées d'Apache.
Comme quoi quelque chose n'allait pas.
Mais leurs lois elles essayaient d'éviter tout ça ! Sans, ce serait mille fois pire. C'était facile à voir, non ? Non ?

« Je le protège pas ! C'est pas comme s'il en avait besoin. C'est juste que … c'est juste que. Je savais pas. » marmonna-t-il.

Il lâcha Apache et se laissa retomber sur le matelas, à bonne distance, le visage à moitié enfoui dans la couette comme pour se cacher ou bouder. Il voulait pas trop penser à ce que le chasseur lui avait révélé, mais il n'avait pas trop le choix, si ?
Pit était cinglé. Pit faisait des vêtements avec des peaux humaines. Et il s'en était tiré comme ça. Peut-être bien qu'il y avait pire. Freckles essayait de s'en convaincre, mais rien à faire. Le malaise persistait. Et avec tout ça Apache venait de le descendre, alors qu'est-ce qu'il avait gagné ?
Rien.
Il eut un genre de frisson.

« De toutes façons qu'est-ce que tu veux que j'y fasse ? » marmonna-t-il dans la couette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Mer 18 Jan 2017 - 20:25

Freckles lui avait soudainement choppé les poignets, le stoppant dans son petit jeu morbide.
"C'est bon ça va j'ai compris ! Arrête tes conneries, personne va faire de toi des gants."

Un silence.
Surpris, le punk.
Et le rouquin lui arborait une moue boudeuse.

"Pt'être que si tout le monde s'en fout c'est qu'il y a pire ! Des putains de pirates qui violent et tuent des gosses, hein ! Et des gosses qui trahissent pour les rejoindre. Et tous les jours y en a qui crèv- qui..."

Et il s'était stoppé d'un seul coup, sous les yeux d'Apache qui n'avait même pas eu besoin de le couper.
Il avait compris tout seul hein ?
Même défoncé, l'Hérissé l'avait vu sur la bouille du rouquin.
Il se sentait coupable.
Il savait bien que c'était des putains de conneries, tout ça. Pas la peine d'en rajouter.

"Je le protège pas ! C'est pas comme s'il en avait besoin. C'est juste que … c'est juste que. Je savais pas."

Et il le relâcha, se laissant retomber sur le matelas, prenant des distances, cachant son visage dans une attitude typique de bouderie.
Ho merde.
Bein alors ?
Le chasseur fit une moue embêtée, ne sachant pas trop quoi dire, fronçant les sourcils, réfléchissant à ce qu'il lui avait balancé à la gueule. Peut être qu'il avait été un peu trop rude ?
Peut être ouais... mais en même temps, c'était quand même grave non ?
Mais Freckles... Il y était pour rien.
Vraiment ?
C'était un chef non ?
Ils étaient pas sensé avoir un minimum de responsabilité ?
Un silence.

"De toutes façons qu'est-ce que tu veux que j'y fasse ?"


Ce qu'il pouvait y faire ?
Bonne question.

"Je sais pas..."

Ca, c'était pas tout à fait vrai. Sans doute que s'il avait eu les idées un peu plus claire, le punk lui aurait proposé tout un tas de solution, de la plus réaliste à la plus terroriste.
Mais la, il se trouvait que Freckles boudait.
Et ça.
Ca le faisait chier.

"Ho allezzz....."
Le chasseur posa sa main sur l'épaule du lionceau, le secouant doucement. "Fais pas la gueuuule, c'est bon ! Tu boudes ?" Question con mais bon, la poser c'était souvent une bonne manière de sortir la personne concerné de l'état visé.
"Boude pas, Tournesol ! On s'en fout de Pit ! On sait qu'il est complètement barré !"
Bah ouais, c'était de notoriété publique non ? "J'savais pas qu'tu savais pas ! Moi non plus avant d'savoir j'savais pas." Alors ça c'était intelligent comme phrase.

"Les gens laissent faire. Ca leur fait rien, peut être. Mais moi, je laisserai pas ça comme ça."
Ca non.
C'était mort.
Apache n'oublierai pas.
Pas après ce que le Joker avait fait à sa camarade.
A Nasty.
Lui, il ne laisserai pas faire.

"T'inquiète pas. Les choses changeront."
Un instant de silence. Un soupire. "Ca finira forcement par changer."

Avant d'ajouter, sur un tout autre registre.

"Et puis ce mec c'est ouf comme il fait le chien avec les meufs !"






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1334
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Mer 18 Jan 2017 - 23:05

Je sais pas, avait dit Apache.
Il était un peu surpris qu'il se soit calmé, sa colère retombée d'un coup, le ton presque embêté.
Il s'attendait à ce qu'il s’énerve encore, après tout il lui avait donné de la matière, ou alors à ce qu'il décrive en détail le sort qu'il réservait au chef des raccommodeurs.
Pas à ce qu'il le secoue doucement par l'épaule.

"Ho allezzz.....Fais pas la gueuuule, c'est bon ! Tu boudes ?" Freckles fit non de la tête, le visage toujours caché dans la couette, pas très convaincant. "Boude pas, Tournesol ! On s'en fout de Pit ! On sait qu'il est complètement barré ! J'savais pas qu'tu savais pas ! Moi non plus avant d'savoir j'savais pas."

Cette dernière phrase lui fit sortir une moitié de visage de sa cachette, l’œil un peu pétillant. C'était super con. Mais ça l'avait fait rire.
Trop facile.

"Les gens laissent faire. Ca leur fait rien, peut être. Mais moi, je laisserai pas ça comme ça."

Le ton était plus sérieux, d'un coup. Comme tout à l'heure, c'était comme si tous les effets retombaient. Tant mieux, Freckles se surprit à penser. Même si c'était une menace, même pas dissimulée.

"T'inquiète pas. Les choses changeront. Ca finira forcement par changer."

Il regarda Apache du coin de l’œil.
Ça avait l'air d'une promesse. Comme un truc personnel qu'il lui faisait à lui. T'inquiète pas, il disait. Freckles n'osait pas lui dire, mais c'était le changement qui l'inquiétait. Il ne voulait pas que les choses changent. Ou peut-être juste un peu. Si elles pouvaient changer en mieux, par de petits détails ; si les gens qu'il aimait pouvaient arrêter de mourir, ça lui suffirait, comme changement.
Mais ce n'était pas de petits changements que parlait Apache. Lui son changement impliquait forcément de foutre son monde à l'envers, de mettre le feu et faire tomber des têtes. Et ça ça faisait flipper. C'était con de s'accrocher à une routine quand elle pouvait à tout instant disparaître, mais bon.
Mais bon …

« Je m'inquiète pas », mentit-il donc doucement.

Et d'un coup le chasseur changea de ton et lança :

"Et puis ce mec c'est ouf comme il fait le chien avec les meufs !"

Freckles tourna carrément la tête vers lui, surpris. Un grand sourire étira ses joues et très vite il éclata de rire.

« Grave ! »

Ça c'était un truc qu'il pouvait même pas essayer de nier.
Pit et les filles …
Combien de garçonnes et de mères ne pouvaient pas se vanter d'avoir reçu des fleurs ? Et certaines n'y étaient pas insensibles. Lover, lover. Freckles n'aurait pas utilisé la même expression qu'Apache, mais il voyait bien ce qu'il voulait dire. Après, ce que le raccommodeur faisait dans des contextes intimes, ça le regardait pas.

Il eut un sourire plus moqueur.

« Ça fait quoi, t'es jaloux ? »

Ça lui semblait une idée idiote. Comme si Apache avait quoi que ce soit à envier à Pit quand il s'agissait d'allumer des étoiles dans les yeux des gens.
Il se redressa de nouveau sur le coude pour mieux dévisager le chasseur.

« Tu peux parler monsieur je fricote dans le réfectoire. Tu veux que j'te dise ? C'était » il chercha ses mots, savourant son effet. Intime ? Gênant ? Obscène? « Dégueu. Devant les petits en plus. »

Il prit un air scandalisé qui ne convainquait personne, vu comme son sourire lui illuminait le visage. Il forçait le trait, peut-être. Mais la vérité c'est que ça ne le choquait pas plus que ça. On ne pouvait rien contre l'adolescence, à ce qu'il paraissait. Et pour le coup, la curiosité prenait le dessus.

« Et du coup vous avez …. ? »

Il lui lança un regard interrogateur.
Pour mieux mimer la vague idée qu'il ne savait pas exprimer, il colla ses deux index et les fit pivoter l'un contre l'autre dans un geste assez suggestif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Ven 20 Jan 2017 - 16:25

Ca avait parfaitement fonctionné.
A merveille même.
Apache n'avait pas fait de grands efforts, toujours assommé par les vapeurs chimiques, cependant, ceux qu'il avait bien voulu faire avaient porté leurs fruits, sortant Freckles de sa bouderie.
Victoire ! Et le rouquin avait acquiescé vivement à la dernière remarque du punk, s'animant de nouveau, ses yeux sombres brillant de malice.

"Ça fait quoi, t'es jaloux ?"

"PFFFffffff" L'Hérissé avait pouffé, rejetant la tête en arrière comme si Freckles avait dit une connerie énormissime. "Jaloux ? De ce mec ? Tu parles ! Avec sa gueule de psycho droitard."
Le rouquin se redressa un peu plus, s’intéressant visiblement à la tournure de la conversation, un sourire goguenard marqué sur la bouille.

"Tu peux parler monsieur je fricote dans le réfectoire."
Apache fit une grimace, le nez retroussé. Ca ne le renvoyait pas à ses meilleurs souvenirs, ça, pour ce qu'il en restait. "Tu veux que j'te dise ? C'était ... Dégueu. Devant les petits en plus."
Un ricanement, tout de même.
"Quand tu parles des petits, tu parles de toi ?"

Boutade, juste pour se foutre de sa gueule.
"Arrête, j't'ai vu comment tu matais ! T'aurais bien voulu participer hein ?"
Et un clin d’œil qui se voulait aguicheur, voir allumeur, suivit d'un mouvement de sourcils équivoque. Juste pour le faire chier.

"Et du coup vous avez …. ?"

"On aaaa...?" Le chasseur voyait très bien ou voulait en venir le petit chef, avec ses mouvements de doigts évocateurs, mais ça ne lui suffisait pas. Il faisait l'innocent, juste pour lui faire dire les vrais mots. Juste pour l'emmerder ! Un grand sourire carnassier et des yeux noirs qui se faisaient innocents, jurant parfaitement dans l'ensemble de l'expression du français.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1334
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Ven 20 Jan 2017 - 18:36

Apache eut l'air absolument offensé qu'il puisse insinuer qu'il était jaloux, traitant Pit de trucs qu'il ne comprenait pas trop. Il avait envie de lui dire qu'on pouvait vouloir être à la place de quelqu'un sans vouloir être ce quelqu'un, mais n'en fit rien.

"Quand tu parles des petits, tu parles de toi ?"

Une seconde il le regarda, outré, un peu vexé qu'il puisse le considérer comme ça. Il voulut rétorquer quelque chose, mais finit par plaquer une main sur son cœur et prendre un air tragique.

« Oui exactement, tu as détruit mon innocence. »

Innocence dont l'existence ne faisait pas de doute, n'est-ce pas ?
La vérité c'est qu'il avait été complètement perturbé par la scène en question. Hypnotisé même. Pas que la chose en soi le choque, il savait de quoi il retournait et il savait que certains le faisaient malgré la peur de grandir et les interdits. Parce qu'on ne grandissait pas tant que c'était un jeu, pas vrai ? Non, c'était de les voir s'afficher aussi ouvertement devant tout le monde sans peur des regards qui était spectaculaire. Pas si surprenant de la part d'Apache au final.

"Arrête, j't'ai vu comment tu matais ! T'aurais bien voulu participer hein ?"

Petit mouvement de sourcils sans équivoque. Freckles ouvrit la bouche l'air encore plus scandalisé, l'air de dire mais pas du tout. Il avait voulu faire chier le chasseur, le gêner peut-être, mais défoncé ou pas celui-ci avait inversé le problème. Et c'est lui qui était gêné maintenant.
Et c'était pas fini.

"On aaaa...?"

Regard rieur et pseudo-innocent qui ne trompait personne.
Ah, il voulait la jouer comme ça.

« Mais tu sais ! » il répéta, la bouche en cœur, l'air plus candide encore que le chasseur, répétant son mouvement de doigts. « Vous avez … vous vous êtes embrassés ! »

Sourire encore plus immense. Il insista bien sur le mot comme si c'était à ça qu'il pensait depuis le début. Tant qu'à jouer la carte de l'innocence autant la pousser jusqu'au bout. De toutes façons, s'ils avaient fait plus que s'embrasser, est-ce qu'il voulait le savoir ? Probablement pas.
Il se cala en arrière, l'air un peu insolent pour cacher le malaise quand à la question précédente.

« T'inquiète pas pour moi de toutes façons c'est pas mon style. »

Ouais, c'était de Nasty qu'il parlait.
Comme s'il n'avait pas envisagé l'autre implication du mot participer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Sam 21 Jan 2017 - 18:34

"Mais tu sais !" "Nan j'sais pas !" Et les doigts de Freckles qui continuaient leur manège tellement évocateur. "Vous avez … vous vous êtes embrassés !" Le punk pouffa de rire, cependant un peu moins sur de lui que ce qu'il n'était jusque là. Ca commençait à revenir, la gène de cette histoire la.
Il renifla avant de soupirer, comme s'il cherchait une bonne réponse à donner. Cependant son silence devait en dire plus long que n'importe quel discours.
Il se décida donc à le rompre, même si au final, ce ne fut pas pour dire grand chose.
Un maigre"Peut être..." balancé comme ça. Sans conviction.
Techniquement, ils ne s'étaient pas embrassée, hein. C'était Nasty qui avait collé sa bouche sur la sienne. Rien à voir donc. Purement utilitaire en fait.
Et de toute façon, cette histoire n'avait plus lieu d'être.

"T'inquiète pas pour moi de toutes façons c'est pas mon style."

Moment parfait pour dévier le sujet.
"Ha ouais ? Et c'est quoi ton style alors ?"

Question qui méritait d'être posée.
C'était que Nasty, elle était quand même super chouette dans son genre.
Grandes guibolles interminables, mine mauvaise, l'air méchant, qui mordrait pour faire mal comme pour faire plaisir.
Du moins, c'était ce qu'on s'imaginait.
La rock'n roll girl par excellence quoi ! Que demander de plus ?
Le lionceau préférait-il un genre plus calme ? Plus rangé ?
Garçon ou fille ?
Les deux ?
Aucun ?

Bien curieux, le punk.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1334
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Sam 21 Jan 2017 - 19:45

"Peut être..."

Freckles leva un sourcil. Comment ça, peut-être ? Ça existait pas, ça. Soit ils s'étaient embrassés, soit ils s'étaient pas embrassés. Ou alors Apache ne savait pas ? Il avait oublié ? Il était pété ? Devant son air plus si fier, le livreur renonça à insister.
Surtout que l'autre avait trouvé autre chose à demander.

"Ha ouais ? Et c'est quoi ton style alors ?"

Il ouvrit la bouche pour répondre et se rendit compte qu'il n'avait rien à répondre.
C'était pourtant évident comme question, il lui avait tendu une perche énorme. Assez logique qu'il la pose.
Mais il n'avait quand même rien à répondre. D'ailleurs il n'y avait jamais réfléchi, ou alors il ne s'en souvenait pas. Comment on pouvait réfléchir à ça alors que c'était plus ou moins interdit ? D'accord, en pratique, c'était une autre histoire. Il réfléchissait. D'un point de vue esthétique Freckles n'avait aucun mal à admettre qu'il trouvait quelqu'un mignon, et ça faisait un sacré paquet de gens. Mais de là à parler d'attirance …
Il se rendit compte qu'il devait avoir l'air parfaitement idiot à rester là sans rien dire, les yeux perdus dans le vague.

« J'sais pas, ça t'intéresse ? » fit-il d'un air moqueur pour gagner du temps.

Son style.
Punk en pyjama, il était tenté de répondre, pour voir.
Mais Apache était bien foutu de le prendre au sérieux, non ? Il haussa les épaules et opta pour une réponse générique et nulle.

« N'importe. Quelqu'un de sympa », se hasarda-t-il. « Et toi ? »

Détournement de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Sam 21 Jan 2017 - 20:15

"J'sais pas, ça t'intéresse ?"
"Bah ouais." Réponse au taco tac, même pas réfléchit. Aucun sous entendu de rien. Juste:
Ca l’intéressait.
Mais la réponse ne serait pas à la hauteur de l'attente, lui qui s'imaginait déjà un genre de bergère aux airs de sainte ni touche.
"N'importe. Quelqu'un de sympa" Un mouvement de sourcils étonné.
Juste quelqu'un de sympa ?
Ca faisait vague ça.
Mais après tout, ça collait bien à Freckles. Pas le genre à s’arrêter sur un style en particulier. Peut être pas le genre à tant se poser la question surtout. Il fit une moue attestant de sa compréhension, comme s'il validait l'idée, hochant vaguement la tête à la positive.
C'était que le punk voyait le rouquin comme un garçon relativement innocent dans l'ensemble. Plutôt sage. Pas le genre à se lancer dans des aventures basées sur n'importe quoi et surtout n'importe qui. Pas comme certain.

"Et toi ?"
A son tour de hausser les épaules alors qu'il soupirait, passant ses bras derrière sa tête pour s'installer confortablement.
"Nasty, c'est mon style." Un reniflement. "Mais c'est juste une pote !" Suivit d'un sourire. "Une très bonne pote."
Une camarade.

Ouais. C'était exactement ça.
Ca résumait bien la situation.
Il n'y avait pas d’ambiguïté entre eux. C'était juste... "C'était juste pour déconner dans le réfectoire tu sais." Ca sentait pas la justification. Juste un sage constat.

"Sinooon..." Une moue un peu boudeuse, l'air d'y méditer. "J'aime bien les caractères de merde ! Genre..." Genre Her. "Genre Stealth !" Un rire, pas sérieux. "Et puis woah elle est..." Bien foutue. Il se retint cependant, se mordant la lèvre inférieure. C'était pas le plus malin de faire référence aux formes de la cheffe alors même qu'elle se planquait pour cacher son grandissement. "Rousse !" Bien rattrapé.
Il tourna la tête vers Freckles, un petit air malin au fond des yeux, un sourire joueur sur les lèvres.
"J'ai toujours eu un petit faible pour les roux."

Au masculin, puisque garçon comme fille, ca ne changeait rien.

Si c'était de la provoque ?
Parfaitement oui.
Et alors ?
Il l'avait cherché non ?






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Racisme dans WOW
» [RESOLUE]Importer des images dans Little Big Planet
» Le moon est dans Wakfu :p
» [Lego] Besoin d'aide pour se situer dans les nouveautés
» Question sur diverses choses dans wow (Lore)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-