Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Dim 8 Jan 2017 - 9:40

"Mais nan t'es dingue, j'fume pas ça ! Ca s'respire, en fait !"

Freckles ne voyait pas une grande différence là dedans. Tant que ça finissait dans les poumons, hein. Quant à savoir si c'était dangereux ….

"Non, j'crois pas. Et puis on s'en fout non ?"

Il tiqua. Apache pensait sûrement à la même chose que lui en fait. Ils vivaient des trucs dangereux tous les jours. Ils se battaient avec des pirates ou des monstres et dans une arène avec de vraies armes et se mangeaient des catastrophes naturelles dans la gueule régulièrement. Et ça lui plaisait, pas vrai ? Alors quoi ? Peut-être qu'il préférait mourir de façon héroïque, là dehors, plutôt qu'éteindre lentement tous ses neurones en fumant du déo.
Le chasseur secouait la bombe de peinture, et interrompant son dilemme intérieur, prit une voix un peu moqueuse.

"Holalaa." Il leva un sourcil devant cette onomatopée bizarre. "C'que tu peux être chochotte des fois ! T'as peur de quoi ? De t'amuser ?"
« J'ai pas peur ! » s'indigna-t-il. « Je sais m'amuser ! » Il était outré qu'on puisse penser le contraire.
"C'est comme tu veux, lionceau ! Comme tu l'sens."
« Non, non ! Je le fais ! »

Et en à peine deux phrases Apache avait réussi à réveiller l'esprit de compétition qui ne dormait jamais que d'un œil au fond de son ventre. S'il l'avait fait exprès ? Sûrement. Ça n’empêchait pas Freckles d'être stupidement investi, maintenant. Il avait au fond des yeux une détermination farouche et vibrait quasiment sur le lit d'anticipation.
Apache aspergea de produit une écharpe assortie à ses cheveux inhabituellement plats.
Il sentait les vapeurs de là où il était, et il y avait déjà de quoi faire tourner des têtes.

Et puis il respira dedans.
Freckles le fixait sans beaucoup d'émotion, tellement il savait pas à quoi s'attendre.
En tout cas il ne s'attendait pas à ce qu'Apache se mette à pleurer d'un coup, un sanglot déchirant qui éclatait du fond de sa gorge et des chutes du Niagara sur ses joues. Il eut un regard alarmé, un peu paniqué même comme si tant de chagrin d'un coup c'était trop pour lui, mais l'expression du punk changea d'un coup et il explosa de rire.
C'était …..
D'accord.
Le livreur regarda un peu impuissant Apache réitérer l'opération, et se jeter en arrière en riant.
Plus là.
Dans un sens ça devait pas être plus mal, de plus être là, il se dit en regardant l'écharpe. De plus réfléchir à rien pendant trente secondes et ne même plus savoir qu'il pleut. Mais il ne voulait pas se mettre à pleurer. Ce serait trop la honte.

Il hésitait.
Ce qui lui restait de raison lui signalait qu'il n'était pas obligé de le faire. Apache ne le regardait même pas. Il n'avait personne à impressionner. Pas de pari stupide à tenir. Il savait très bien s'amuser ! Pas comme ça, c'est tout !
Comme tu l'sens lionceau.

Il respira un grand coup et attrapa l'écharpe encore mouillée. De toutes façons il n'avait aucune idée de comment ça marchait. Peut-être qu'il allait se tromper et que ça ne ferait rien. Il eut une petite pensée égoïste en se disant que si quelqu'un entrait, il était dans la merde.
Il porta le tissu à son nez et inspira vaguement, comme pour tester.

Son cerveau lui fit un grand nope et il éloigna son bras brusquement, toussant comme pour éliminer ce qu'il venait d'aspirer.
D'accord ça ne faisait pas rien.
Ça piquait et ça brûlait. Ça faisait mal. Ça montait au cerveau direct et ça le faisait tourner. Ça descendait au cœur direct et ça le faisait tanguer. Ça remontait à sa gorge pour lui donner la gerbe.
Il ferma les yeux parce que ça lui donnait encore plus mal au cœur, mais du coup il perdait l'équilibre.
Il ne sentit pas rire ni pleurer. S'il le faisait il ne s'en rendait pas compte.
Il se sentit juste poser la tête doucement sur le matelas. Pour éviter que ça tourne encore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 860
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Dim 8 Jan 2017 - 13:05

Apache était inerte, les yeux fixés au plafond, un sourire bizarre fiché sur sa bouille comme s'il voyait quelque chose de parfaitement passionnant se dérouler juste au dessus de lui.
A vrai dire, ce qu'il y avait d’intéressant se passait plutôt juste à coté, alors que Freckles se lançait à son tour mais avec plus de retenu, plus de timidité, n'osant pas faire le grand saut comme l'Hérissé avait pu le faire.
Il fallait dire que le chasseur était plus habitué.

"Rouuuquiiiiinnnnn.. Rouuuquiiiiinnnn...."
Le punk s’esclaffa, se tordant de rire tout seul avant de se redresser sur ses coudes, fixant son nouveau camarade avec une mine joueuse. "T'es cheveux, rouquin... Ils sont..." Il prit une grande inspiration avant d'hurler comme un taré "FLAMBOYANNNNNNNNNNNNNT" Et soudain, contre toute attente, il se leva complètement sur le lit, se mettant a sauter dessus comme s'il s'agissait d'un trampoline, manquant à plusieurs reprise de piétiner le chef qui y était toujours allongé, ses jambes le frôlant alors qu'il bondissait tout en tournant sur lui même.

"Aviiive le feuuuu, Avive le FEUUUUUuUuUu WHAAAAAAAAAAAAAAAAahahahhaaaaa !!!"

Et il braillait à s'en faire dérailler la voix avant que ce qui devait bien sur arriver n'arrive !
un bond de trop, une mauvaise réception, sa cheville se tordit et l'iroquois en berne se vautra dans le lit en riant, ignorant la douleur s'il y en avait, se roulant dans les couvertures en délirant.
"Ca brule ! Ca brule ! j'ai chaud j'ai chauuud putaiiiin !"








"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Dim 8 Jan 2017 - 13:38

D'abord tout se calma un peu. Il avait le visage appuyé contre les draps et les yeux fermés et se concentrait juste sur son cœur qui pétait un câble. Comme s'il avait couru des kilomètres. Et même : avec assez d'endurance, courir ne lui faisait plus ça. Trop bizarre. Pas très agréable non. D'accord son crâne était remarquablement plus aéré mais il pouvait pas dire qu'il s'amusait.
Apache par contre.

Décharge d'énergie d'un coup.

"Rouuuquiiiiinnnnn.. Rouuuquiiiiinnnn...."

Freckles leva la tête vers la source du BRUIT et regarda Apache avec le regard le plus meurtrier qu'il pouvait atteindre.

« Eh ta gueule hein ! » fit-il d'une voix éraillée.
"T'es cheveux, rouquin... Ils sont... FLAMBOYANNNNNNNNNNNNNT"

Découverte du siècle ! Freckles avait bien envie d'enfouir de nouveau sa tête dans la couette et s’étouffer dedans éventuellement. C'était sans compter sur Apache qui s'était mis à sauter sur le lit en hurlant. "Aviiive le feuuuu, Avive le FEUUUUUuUuUu WHAAAAAAAAAAAAAAAAahahahhaaaaa !!!" Le livreur ouvrit de grands yeux. Le seul truc qu'il trouva pour ne pas se prendre un pied dans les côtes, c'était de balancer un coup de pied dans la cheville d'Apache qui se vautra en conséquence. Avant de se rouler partout.

"Ca brule ! Ca brule ! j'ai chaud j'ai chauuud putaiiiin !"

Péniblement Freckles se redressa sur les coudes et s'approcha d'Apache avec la ferme intention de lui foutre quelques claques.

« T'as qu'à …. t'as qu'à pas. T'as qu'à PAS te foutre dans les couvertures !! »

Ou alors il pouvait le pousser du lit. Ouais.
Il avait un peu oublié toutes ses bonnes manières et comment lui en vouloir ?

« Et puis t'as vu tes cheveux toi ? Tu crois que t'es mieux ? » il tendit une main pour ébouriffer énergiquement les mèches rouges et noires d'Apache.

Normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 860
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Lun 9 Jan 2017 - 16:05

Le punk était littéralement MORT de rire !
Il riait ! Riait à s'en faire mal au ventre ! Impossible de s’arrêter ! C'était comme nerveux, même si ça n'avait rien d'un rire faux ! Mais qu'est ce qui pouvait bien le faire se marrer comme ça ? Il avait perdu la boule ou quoi ?
Non pas vraiment.
Pas tout à fait !
Alors quand Freckles lui ébouriffa les cheveux, lui rappelant que sa couleur rouge pétante ne valait pas mieux que son orange flamboyant, le chasseur ria de plus belle, s'esclaffant des mots et du geste du chef !
Ha il allait avoir une belle gueule comme ça.
Les cheveux parfaitement en pétard ! L'as de pique en personne !
heureusement qu'il était défoncé, sinon voir sa tronche comme ça l'aurait encore plus déprimé. Ce n'était pas comme s'il faisait attention à son look, Apache, mais en fait...

En fait si, quand même.

Mais la, tout de suite, il était très loin d'y penser, plus occupé à rendre la pareil à son camarade rouquin, lui ébouriffant les cheveux autant que faire se pouvait.
Vengeannnnce !
Bagarre gentillette au milieu de la couette !
Et puisqu'il était maintenant lancé, l'iroquois s'empara de son coussin pour le coller sur le pif de son nouvel adversaire !
BIM !

"A baas la hierarchiiiiiiiiie !!!!!!"
Et éclata de rire comme un gosse qui venait de découvrir le jeu le plus drôle du monde.










"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Lun 9 Jan 2017 - 17:23

Pendant environ dix secondes il réussit à garder son sérieux.
Presque dix secondes.
Mais Apache hurlait presque de rire, une espèce d'explosion de joie absolument incompréhensible, et c'était forcément contagieux. Freckles était une éponge à émotions, de toutes façons. Dernières résistances tombées, il finit par pouffer à son tour, et puis se marrer carrément quand le chasseur lui ébouriffa sauvagement le crâne.
Rien à foutre. Il était sûrement même mieux coiffé que d'habitude, comme ça.
Apache en revanche avait vraiment une tête bizarre avec ses cheveux comme ça. Certainement moins impressionnant qu'avec ses crêtes habituelles.

Freckles se demandait vaguement ce que tout ça donnerait avec des petites couettes, quand il se mangea un coussin dans le pif. Vague douleur pour lui rappeler son expérience précédente.
« Mmmffff »
"A baas la hierarchiiiiiiiiie !!!!!!"

Ah il voulait la jouer comme ça ? Sauf que Freckles était en position de supériorité là ! Il n'eut qu'à se redresser sur ses coudes pour prendre la hauteur et se dégager du coussin, avant de le faucher des mains du chasseur.

« Rebelle toi contre ÇA !! »

Il fit en balançant à son tour l'objet sur la face de l'Hérissé.
Ce serait bien dans un monde idéal ça.
Qu'on puisse régler tous les problèmes d'Apache avec une bataille de coussins. Ou un jeu. Pan, pan, t'es mort, j'ai gagné.
Freckles avait le cerveau un peu trop en vrac pour bien y réfléchir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 860
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Mar 10 Jan 2017 - 12:58

Il ne su pas trop comment, mais le coussin lui échappa brutalement des mains. En réalité, son adversaire venait bien sur de le lui arracher pour mieux retourner la terrible arme contre lui !
Ha le traitre !
Non, mieux.

"Social traiiiiiitre !!!!"

"Rebelle toi contre ÇA !! " Avait alors balancé le rouquin tout en lui tapant dessus avec l’oreiller.
Et Bim, ca frappait mollement sur sa bouille alors que le punk s'agitait, ses mouvements parfaitement désordonnés et donc magnifiquement inefficaces.
S'il allait se laisser maitriser par un chef ?
HA !
Celui qui le mettrait à terre a coup de coussin n'était pas né, et ce même s'il était complètement kaputt défoncé !
Il allait voir le lionceau, de quel bois il se chauffait !
Alors ni une ni deux, le chasseur choppa la couette de ses deux mains et se jeta sur le livreur avec la ferme intention de l’étouffer la dessous !

ET HOP !
Une fois le Freckles enfermé sous l'épaisse couverture, l'iroquois l'enserra de ses bras pour l’empêcher de se libérer, lui grimpant à moitié dessus, mort de rire.
Il en avait attrapé un gros, de poisson !
Un poisson roux !
Ca changeait des poissons rouge !
MORT DE RIRE LE PUNKY BOY !!!
HA HA AHAHHAHahhaahhhahahaa qu'est ce qu'on se marrait ! Rire dément ! Rire taré !

"J'ai piégé un représentant de la HIÉRARCHIE !!!! J'suis l'MEILLEUUUUR ! J'ai GAGNé !!!"

Ha il était haut perché le pauvre Apache déglingué.

C'était pas sérieux tout ça.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Mar 10 Jan 2017 - 15:31

Il ne s'était pas attendu à la riposte. Déjà parce que dans son état, il ne s'attendait pas à grand chose, et parce qu'en plus Apache était dans un état pire encore. Alors il réagit pas trop quand le chasseur lui sauta dessus pour l'enfouir sous la couette.
Pouf, fondu au noir.
Et comme un poids sur lui qui l'empêchait de bouger.

"J'ai piégé un représentant de la HIÉRARCHIE !!!! J'suis l'MEILLEUUUUR ! J'ai GAGNé !!!"
« Dans tes RÊVES ! » brailla Freckles depuis sous la couette (ce qui ne garantissait pas la bonne réception du message).

Il gigota sans grande conviction. Apache était pas si lourd, il trouvait. Il aurait pas eu trop de mal à le faire basculer de nouveau, s'il y mettait du sien.
Mais à vrai dire il se sentait un peu vidé de toute énergie d'un coup.
Le lit était moelleux et la couette … Il faisait si CHAUD là dessous. Tellement chaud. Il avait tellement froid depuis la pluie. Tout le temps froid Pendant une seconde il eut très envie de rester là et s'endormir jusqu'à ce que mort par asphyxie s'ensuive.
D'un autre côté ce serait un peu une mort nulle.
….
Bon.

Il ne bougea pas pendant cinq secondes, puis finit par gigoter de nouveau en comptant un peu sur l'esprit de surprise. Il finit par se libérer les bras, sortit la tête de sous la couette, un pied, et tenta de retourner Apache comme une crêpe. Ce qu'il finit par réussir plus ou moins, dans un bordel de bras et de jambes et de couettes.
Et puis plus rien.
Si Freckles avait pensé à une riposte physique ou verbale, elle se perdit dans le néant. Les rouages se remettaient un peu en place dans son crâne et il voyait plus net. C'était très bizarre d'un coup. Il fixa Apache en silence, comme s'il avait oublié quelque chose de très important.
Il phasait complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 860
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Mar 10 Jan 2017 - 17:01

Apache entendit vaguement que ca protestait sous l'épaisse couverture, mais ne s'en formalisa que très peu, voir pas du tout.
Le chef protestait ?
Tant pi !
Voir même temps mieux !
Et puis finalement, plus rien.
Ca se calmait.
Hein ?
Ca se calmait ?
Il était mort ?
Non...
On ne tuait pas un chef aussi facilement, même le chef le moins chef des chefs.
C'était sensé être coriace ces bêtes la.
Et oui, le punk en était a ce stade dans ses pensées, les neurones flingués, ses idées se faisant plus courte encore qu'a l’accoutumé.
Mais au moins, il ne cherchait plus à assassiner des gens... Pour l'instant.
Ou pas trop en tout cas.

Et puis soudain, retournement de situation... Et de couette avec.
Apache bascula en arrière, entrainé dans le mouvement alors que le rouquin reprenait le dessus, l’écrabouillant, toujours roulé dans la couverture.
Visuellement, ca ne ressemblait à rien, à part un vague tas de tissu, de bras et de jambes emmêlées.
Le bordel total, et la dedans, qu'est ce que çà rigolait !
A s'en péter les côtes !

Et puis un silence.
Un peu bizarre.
Un peu brutal.
Comme pris dans la phase du lionceau, le punk se calma illico, gardant cependant un léger sourire sur la bouille, fixant les grands yeux bruns du rouquins. Dans les siens il y avait du flou, il y avait du vague et du lointain. Mais ceux du livreur ne paraissaient pas tant clair que ça non plus.
Ca sentait le chimique et le chocolat.
C'était marrant.
C'était chouette.
Et reposant.

Nouveau rire de l'Hérissé, un peu plus calme que jusqu'ici.

"Merci p'tit tournesol. T'as ensoleillé ma journée."
Son sourire s'agrandit un peu plus, se faisant chaleureux, et il lui lâcha un clin d’œil. Un soupire avant d'ajouter "T'es chouette tu sais. Dommage que tu sois un chef."
Comme si un titre pouvait tout changer.
Pour Apache, c'était pourtant le cas.
C'était triste, mais c'était comme ça.

Au final, ils étaient la, Freckles dessus, Apache dessous, enroulés dans une couette et l'odeur du dissolvant qui s’emmêlait à celle du cacao, flottant dans l'air et rendant l'atmosphère étrange. Un peu bizarre.
Délirante.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Mar 10 Jan 2017 - 17:55

Silence.
Freckles n'aimait pas le silence. Mais celui là, ça allait. C'était pas gênant. On entendait juste leurs respirations et le bruit de la pluie dehors. C'était tout doux et chaud, ça donnait envie de dormir.
Même Apache s'était calmé, petit exploit en soi. Il se battait plus, c'est ce qui avait suspendu le moment en l'air comme ça, dans une bataille de regards improvisée.
C'était dur les batailles de regard quand on voyait un peu de travers.

"Merci p'tit tournesol. T'as ensoleillé ma journée."

Freckles fit une genre de grimace et de sourire à la fois : « p'tit tournesol, t'es sérieux ». Apache se dépassait de jour en jour au niveau des surnoms. Et en plus les tournesols, ça n'ensoleillait rien : ça se contentait de regarder le soleil avec une admiration aveugle.
Il se marra mais en vrai cette remarque lui faisait un peu chaud au cœur.

"T'es chouette tu sais. Dommage que tu sois un chef."

T'es chouette : clin d’œil. Dommage : soupir.
Montagnes russes émotionnelles.

« Dommage », répéta-t-il distraitement.

Son regard passa d'Apache à sa médaille sur la commode. Puis de nouveau sur Apache. Il gigota un peu histoire de pas trop prendre ses aises. Il ne tenait plus vraiment à empêcher le chasseur de bouger pour gagner un concours imaginaire. L'atmosphère s'était changée en quelque chose de bizarre.
Il ne pouvait pas vraiment cacher son air dépité.

« Tu nous détestes. »

La vérité c'est qu'il ne savait pas pourquoi il devrait s'en soucier, de ce que pensait Apache. Peut-être parce qu'il l'aimait bien. Et qu'à l'entendre c'était réciproque. Peut-être que s'il ne s'en était pas soucié il ne serait jamais venu avec une thermos de chocolat chaud trop sucré.

« Si j'étais pas chef, ça ferait quoi ? Y en aurait un autre. »

C'était pas comme s'il y avait jamais pensé.
Pas comme si personne ne lui avait jamais dit que ce n'était pas un rôle pour lui, qu'il ferait mieux de le laisser à un autre.
Un chef ne laissait pas sa place. Il crevait ou se faisait bannir, un point c'est tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 860
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Mar 10 Jan 2017 - 18:30

Dommage.
Ouais.
Dommage...

Le punk suivit le regard du chef, avisant la médaille toujours tranquillement posée sur la commode.

"Tu nous détestes."

Le chasseur, tranquillement installé sur le dos, soudainement parfaitement calme haussa les épaules, ses yeux noirs ne revenant pas tout de suite à ceux de son vis a vis.
"Ouais."
Réponse simple. Peut être un peu brusque ? Sans doute un peu violente. C'était pourtant bien la le ressenti d'Apache.
Vraiment ?
Non, pas vraiment.
Les choses étaient bien plus compliquées que ce qu'il voulait bien croire.
Que ce qu'il voulait bien faire croire, surtout.

Son regard revint finalement au rouquin, comme s'il l'analysait un peu mieux, réfléchissant finalement un peu plus longtemps à la question.
Freckles.
Il le détestait pas, hein ?
Mais il restait un chef.
Et ça changeait tout.
C'était comme pour Lace, sauf que pour Lace, en fait, c'était dix mille fois pire. Par ce qu'elle était son amie et qu'elle était devenue sa cheffe.
SA cheffe.
Elle avait ainsi réalisé un grand écart dans la tête de l'iroquois qui l'avait littéralement fait disjoncter.
Jusqu'à ce qu'il veuille la tuer.
Pour de vrai et pour de toujours.
Lui faire la peau.
Fumer tout les chefs.
Crever Freckles ?

Une mine réticente, une moue de regret d'avance, et les mirettes quittèrent de nouveau ce chef qui le surplombait toujours.
Qui le dominait ?
La tout de suite, Apache n'y pensait pas.
Il n'y pensait plus. Absorbé par les vapeurs chimiques et quelque chose qui lui tenait plus à cœur.
Qui lui trottait dans la caboche.
Ce paradoxe qui lui rongeait l'esprit.

"Si j'étais pas chef, ça ferait quoi ? Y en aurait un autre."

"Ouais... Je sais." Et ce serait peut être pire. "Ce serait surement pire, par ce que toi, ca va... T'es cool quand même. T'es sympa." Le punk finit par de nouveau le regarder, avec cette même attention toute particulière, une drôle d'insistance comme s'il le détaillait sans vraiment le faire. "Mais... Du coup..." Le chasseur tendit soudain le bras, son corps se tordant sous le livreur pour atteindre le haut de la commode et chopper la médaille du bout des doigts pour enfin la ramener à lui, jouant avec un instant tout en la plaçant juste devant son visage comme pour mieux la regarder. "T'as ça épinglé sur la gueule."
Ouais.
CA.
"Et ça tu vois... Ca veut dire qu'un jour, quand l'empereur te l’ordonnera, tu me cassera les genoux avec un putain de marteau, et t'hésitera pas."

D'habitude, lorsqu'Apache mentionnait cette idée qu'il se faisait de la hiérarchie, il employait plutôt le "si".
Pour cette fois, le déterminisme se faisait plus ressentir encore, sans doute emporté par la drogue, certaines de ses barrières de protection tombée.

Un soupire et il abaissa la main et la médaille par la même, ses yeux la suivant et lui donnant des airs un peu triste, pour au final relever ses yeux noirs vers Freckles une petite flamme y brillant même si toujours un peu flou au fond.

"Alors des fois, j'prefererais que t'en sois pas. C'est plus facile de détester quelqu'un qu'on déteste vraiment, tu vois."


Par ce qu'il le détestait pas, lui.
C'était clair ?
Pas trop...

"J'comprend pas pourquoi..."
Une hésitation. Pourquoi quoi ? Pourquoi Freckles acceptait tout ça ? Pourquoi il laissait faire toute cette injustice ? Toute cette merde . "Tu participes à ça."






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Mar 10 Jan 2017 - 22:07

Non ça ne le surprenait pas. Non, ça ne le décevait pas. Il resterait impassible. Il connaissait les longs discours d'Apache, ses éclats de colère, il connaissait « Fuck the System ». D'ailleurs sa phrase précédente n'était pas une question. Apache les détestait. Tous les chefs. Et lui avec par association, même s'ils avaient tendance à l'oublier l'un comme l'autre. Ou faire semblant.
Cette façon qu'avait le chasseur de le fixer, par en dessous, cette flamme ravageuse, ça lui donnait envie de se bouffer les ongles de nouveau.

"Ouais... Je sais. Ce serait surement pire, parce que toi, ca va... T'es cool quand même. T'es sympa. Mais... Du coup..." Il sentit Apache se tordre sous lui pour atteindre la commode avec son bras. "T'as ça épinglé sur la gueule. "

Et la médaille qui revenait faire la fière entre leurs deux visages.
Pour un peu il s'attendrait presque à ce qu'Apache la lui épingle vraiment sur le front pour illustrer ses propos.

"Et ça tu vois... Ca veut dire qu'un jour, quand l'empereur te l’ordonnera, tu me cassera les genoux avec un putain de marteau, et t'hésitera pas."

Il se figea sur place, autant à cause des paroles d'Apache que de la soudaine intensité de son regard.
Il avait dit quand, comme s'il savait. Que ce genre de choses arriverait un jour.
Et il savait que Freckles le ferait.

Il avait envie de protester, le contredire avec véhémence mais peut-être qu'il le savait aussi, que c'était vrai. Freckles n'avait pas la volonté d'une Lace ou d'un Soul. Il n'avait pas l'indépendance de Stealth. Il n'avait pas les mots de Pit pour détourner la sentence. Il n'avait que sa fidélité et son obéissance aveugle. Pas le réflexe de dire non. Il n'avait que la certitude de ne pas être assez important, pas assez chef pour qu'on lui donne un rôle aussi important que celui de briser Apache.
Quand ça arriverait.
Il ne voulait pas que ça arrive.
Ça n'arriverait pas.

"Alors des fois, j'prefererais que t'en sois pas. C'est plus facile de détester quelqu'un qu'on déteste vraiment."

Donc il ne le détestait pas.
Il ne le détestait pas mais il aurait bien aimé le détester. Ça voulait dire quoi ? Qu'il ne se laissait pas détester ? Qu'il n'était pas assez chef ? Trop sympa ? Qu'il faisait un bon chocolat ?

" Tu vois ?"
« Non. »

Freckles mentait mal. Il voyait un peu.

"J'comprend pas pourquoi... Tu participes à ça."

Et lui il comprenait pas pourquoi chacun des mots d'Apache arrivait à l'atteindre avec justesse.
Quand il était seul, qu'il réfléchissait, tout ça lui semblait évident. Et face au punk, immanquablement, il oubliait tous ses arguments. Il savait plus.

« Je sais pas. »

Si on demandait à n'importe quel garçon perdu il aurait des milliers de réponses. Personne ne remettait rien en question parce que ça marchait très bien comme ça.

Il ne regardait plus Apache, comme s'il avait peur de son jugement, fixait ses yeux sur les draps. Un peu inconsciemment il tendit la main pour toucher sa médaille, elle-même dans la main du chasseur. Métal tout froid sur peau chaude.

« On est obligés de participer. Peut-être que toi, t'as pas besoin, que t'es au dessus de ça, mais pas nous. Et tant qu'à participer autant faire les choses bien. Autant être un bon chef. Même si tu penses que ça existe pas. »

Un chef ça a pas besoin qu'on l'aime.
Un chef ça a besoin qu'on le craigne.

(disent les voix dans ta tête)

« J'essaie, d'accord ? J'essaie juste d'être un bon chef. J'y arrive pas tout le temps. Les autres ils y arrivent peut-être mieux que moi mais- bref ce que je veux dire..... »

Il bafouillait. C'était pas la drogue, non, c'était même pas la proximité d'Apache, c'était juste son cerveau qui s’empêtrait dans ses explications, qui savait pas mettre les mots sur ce qu'il y avait au fond de lui. Il savait pas faire ça. Il savait pas bien dire je, en fait, Freckles.

« En fait j'ai » ça bloquait dans la gorge. « Je crois que j'ai peur de ce qui se passerait si j'étais pas là, à ce rôle. »

Ca lui écorchait les lèvres et il avait l'impression de crever de honte, là à moitié assis sur Apache. Freckles ne disait jamais « j'ai peur ». C'était un peu un secret qu'il faisait au chasseur sans bien savoir pourquoi.

Peur pour les livreurs, ouais.
Peur de cet hypothétique autre chef, nouveau chef, qui serait peut-être monstrueusement pire.
Ou brillamment meilleur.
Il y avait cet aspect égoïste qu'il se refusait à assumer : n'importe qui pouvait être un meilleur chef que lui. Et lui sans ça, il était quoi ? Il était qui ? Rien du tout.

« Je veux pas te casser les genoux avec un marteau » il finit par dire d'une toute petite voix, sans pour autant dire qu'il ne le ferait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 860
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Mer 11 Jan 2017 - 18:28

"Non." Qu'il avait répondu, Freckles. Un non bref, un peu coupant, un peu froid.
Il ne voyait pas.
Apache fit une moue en réponse. Triste ? Peut être... Un peu. Déçu ? Qui savait ? Personne. Même pas lui. Ca restait quand même un peu de la purée dans sa tête, même si la première bouffée délirante au dissolvant s'était déjà estompée. Ca manquait.
Il en reprendrait bien, la , maintenant. Mais en même temps il se sentait plutôt confortable comme il était, dans son lit, recouvert d'un rouquin qui lui tenait chaud. Comme une nouvelle couette.
Un soleil qui ne savait pas pourquoi il participait à ça.
Le punk fit un mouvement de sourcils qui semblait dire "Tu m’étonnes". Fallait dire, le système était tellement merdique, il n'y avait qu'en ne savant pas qu'on pouvait vraiment y avancer non ?
Mouais...
Pas tant convaincu que ça par ses propres réflexions.
Une pression sur sa main attira l'attention du chasseur qui baissa les yeux vers la médaille qui y pesait, les doigts du chef l'effleurant en même temps que sa paume.
Il y était tant attaché que ça, à cette babiole ? L'iroquois aurait pourtant parié que non. Peut être se trompait-il.

"On est obligés de participer. Peut-être que toi, t'as pas besoin, que t'es au dessus de ça, mais pas nous. Et tant qu'à participer autant faire les choses bien. Autant être un bon chef."
Apache ouvrit la bouche pour répliquer, mais l'autre ne lui en laissa pas le temps, lui coupant l'herbe sous le pied. "Même si tu penses que ça existe pas."
Il la referma.
C'était exactement ce qu'il s’apprêtait à dire.

"J'essaie, d'accord ? J'essaie juste d'être un bon chef. J'y arrive pas tout le temps. Les autres ils y arrivent peut-être mieux que moi mais- bref ce que je veux dire....."

Le français pinça les lèvres avant de se les mordre un peu nerveusement, les sourcils froncés, une mine un peu renfrognée. Il avait un peu l'impression de se faire engueuler, la, tout de suite. Et le fait que Freckles le prenait physiquement de haut n'arrangeait pas les choses.
Cependant, l'Hérissé la boucla, écoutant puisqu'il sentait bien que c'était important. Le lionceau bafouillait, hésitait. Ca s'voyait que ca lui tenait à cœur, alors il n'allait pas faire le connard et balayer tout ça d'un revers de la main.
"En fait j'ai .... ..... Je crois que j'ai peur de ce qui se passerait si j'étais pas là, à ce rôle."


Peur.
Toujours la peur.
Elle revenait, sans cesse.
Toujours la. Plus ou moins posée, plus ou moins placée, plus ou moins cachée.
La peur.
Persistante et paralysante.

"Je veux pas te casser les genoux avec un marteau"

Cette dernière phrase avait été dite d'une toute petite voix, presque timide. Et c'était dans doute très bizarre mais Apache trouva cette réplique parfaitement attendrissante. D'ailleurs, à peine Freckles l'avait prononcé qu'un sourire s'était dessiné sur les lèvres du punk, suivit d'un petit rire amusé.
"C'est pas grave ça, tant que tu me brises pas le cœur."
La réplique était facile et avait des airs charmeurs, elle avait pour but d'un peu rassurer le livreur.

"Faut pas que t'ai peur, lionceau."
Pour illustrer ses mots, il secoua doucement la tête à la négative. "La peur te tuera, et elle enterrera tout tes potes avec toi." Leitmotiv auquel le punk était particulièrement attaché.
"T'es pas obligé, tu sais. En vrai t'es obligé de rien. Faut que tu gardes en tête que t'aura toujours le choix."
C'était important ça.
De se sentir libre, à défaut de l'être vraiment.
Enfermé, oui, ça ne faisait aucun doute. Mais dans sa tête ? Non.
Plus libre que le vent.

"Faut que tu te fasses plus confiance ! T'es un chouette gars alors sois pas trop dur avec toi même. Laisse toi juste la place de réfléchir. Regarde, t'es la, avec moi, dans un lit, alors que j'suis même pas un livreur, que j'suis à peine un chasseur. Et tu m'as apporté du chocolat chaud saturé en sucre trop bon comme j'aime !"
Nouveau sourire, plus grand encore, les yeux brillant. "Tu soutiens un putain de dissident, chef !" Il ricana, perdant visiblement le fil de ses pensées, si ce n'était pas déjà le cas depuis le début, embué de chimique.
"Et tu m'as même donné ça !" Il brandit de nouveau la médaille rigolard. "Maintenant elle est a moi, j'la garde !"

Et il referma la main sur le précieux objet, tirant la langue au rouquin, se trouvant sur le coup très malin.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Jeu 12 Jan 2017 - 16:06

Sans que la situation s'y prête vraiment, Apache s'était mis à sourire.

"C'est pas grave ça, tant que tu me brises pas le cœur."
« PPPFFFFRRRTTTTT. »

Il explosa de rire, plus fort que lui. Comment Apache faisait pour sortir des trucs comme ça avec autant de naturel ? Qui faisait ça ? De toutes façons il était sûr que ça se brisait pas un cœur comme le sien. S'il devait effectivement un jour casser les genoux du chasseur, c'était plutôt le sien à lui de cœur qui risquait sa peau.

"Faut pas que t'ai peur, lionceau. La peur te tuera, et elle enterrera tout tes potes avec toi."

Il prit une mine un peu renfrognée. Comme s'il regrettait déjà d'avoir prononcé le mot peur.

« J'ai pas peur. J'ai peur de rien ni personne. Mais ça empêche personne de mourir. »

Il se contredisait. Il avait fini par le découvrir, qu'il avait peur de certains trucs. Mais il n'aimait pas ça. Il ne voulait pas qu'on le sache. Il ne montrait rien. Il se mettait en première ligne et souriait comme si c'était son rempart contre le monde.

"T'es pas obligé, tu sais. En vrai t'es obligé de rien. Faut que tu gardes en tête que t'aura toujours le choix."

Le choix. Freckles fit non doucement avec la tête. Apache pouvait penser ce qu'il voulait. C'était pas vrai. On avait pas toujours le choix. Parfois des choix, il n'y en avait qu'un seul, et parfois il était obligé de faire ce qu'on lui disait de faire. Et parfois même c'était tant mieux. Ne pas avoir le choix, ça permettait de ne pas douter.
Mais Apache était lancé. Ses yeux noirs brillaient bizarrement.

"Faut que tu te fasses plus confiance ! T'es un chouette gars alors sois pas trop dur avec toi même. Laisse toi juste la place de réfléchir. Regarde, t'es la, avec moi, dans un lit, alors que j'suis même pas un livreur, que j'suis à peine un chasseur."

Freckles ouvrit la bouche, un peu pris de cours. C'était … pas faux. Il ne s'était pas exactement rendu compte de la bizarrerie de la situation avant qu'il la verbalise. Il se sentit stupidement gêné.
C'était entièrement la faute d'Apache et son spray, soyons d'accord.

"Et tu m'as apporté du chocolat chaud saturé en sucre trop bon comme j'aime !" Ah donc il se rendait bien compte qu'il y en avait TROP. "Tu soutiens un putain de dissident, chef !"

Il pouffa de nouveau.

« J'te soutiens pas, je t'aime bien, c'est pas pareil. »

C'était dit.
Expression à la con, qui voulait un peu tout dire. Mais c'était vrai.
Il pensait à ce qu'il venait d'entendre, et comme les mots d'Apache se voulaient encourageants et chaleureux. Ils l'étaient. Qu'il le veuille ou non, ça l'atteignait. Ce n'était pas comme s'il n'était pas soutenu, par les autres chefs, par les livreurs. Mais entendre ça de la bouche du putain de dissident, qui lui disait de se faire confiance ? Apache avait une drôle de façon de détester les gens.
Quelque chose changea un peu dans l'expression d'Apache, quelque chose d'un peu mesquin. Freckles n'eut pas le temps de réagir qu'il agitait la médaille sous le nez en tirant la langue. Piercing.

"Et tu m'as même donné ça ! Maintenant elle est a moi, j'la garde !"
« Hey non ! Rends ! »

Réflexe paniqué de gosse à qui un grand vole son goûter. Ses mains se tendirent vers celle d'Apache déjà hors d'atteinte. Donnant suite à une nouvelle petite lutte dans les couvertures, une vaine agitation jusqu'à ce qu'il arrive à l'attraper en s'étalant un peu trop sur le chasseur.

« Rêve pas trop, même avec ça les sentinelles te laisseront pas rentrer ! » Il tenta vainement d'ouvrir le poing fermé d'Apache, ses ongles rongés ne lui offrant aucune prise. Puis il se rappela de avecmoidansunlit et se recula, embarrassé. « Oh et puis garde la j'men fous ! »

Il tira la langue lui aussi.

« Ouais, garde la. On a qu'à échanger. Pendant une journée. Non, même pas, une heure. On verra si tu feras encore le malin. »

Ça lui faisait un drôle de truc au cœur, même si c'était une blague.
Il fit une moue tout en jouant avec le tissu de la couette.

« T'es un peu trop sympa pour un dissident Apache. Et si tu veux savoir, c'est pas exactement dans mes habitudes d'apporter du chocolat chaud à tous les chasseurs que je connais. »

Ni de passer un après-midi dans le lit du chasseur en question.
Peut-être qu'il allait devoir faire des litres et des litres de boisson pour tout le groupe d'Apache s'il voulait se donner bonne conscience.
Il fronça les sourcils, réagissant seulement à une remarque précédente.

« Pourquoi tu dis que t'es à peine un chasseur ? T'es quoi si t'es pas un chasseur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 860
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Dim 15 Jan 2017 - 11:25

Ha ouais, il l'aimait bien ?
Un sourire en réponse. Lui aussi, en fait, il l'aimait bien. Même s'il était un chef. Un rouage de plus dans le système. Ca restait triste quand même. Une incompréhension persistait. Le punk ne parvenait pas à intégrer le fait qu'un chouette type comme Freckles puisse être d'accord avec tout ça.
Qu'une chouette meuf comme Lacerate ai rejoint le mouvement.
Délibérément.
Une putain de trahison sur fond de révolte.

Et un presque meurtre au passage.
Et une camarade blessée...

Le rouquin semblait ne pas gouter à sa théorie selon laquelle ils avaient tous le choix.
Mais si, tu l'as rouquin. J'te jure que tu l'as. Ca ne tient qu'à toi.
Si seulement ça, ils pouvaient tous le comprendre. Ils feraient d'autres choix, alors, pas vrai ?
Et c'était la que sans doute l'Hérissé se plantait.
Par ce qu'il n'arrivait pas à saisir qu'on ne puisse tout simplement pas prendre le même chemin que lui... Par choix délibéré.
Ca dénotait sans doute d'une fermeture d'esprit certaine.
Un mur mental qu'il n'arrivait pas à surmonter.
Ses propres limites, peut être.

"Hey non ! Rends !"

Et le lionceau s'était étalé sur le punk, tendant les bras alors que l'autre s'étirait de toute sa longueur pour l’empêcher de récupérer son bien, se marrant comme un gamin puisque l'autre ne s'en sortait pas !
Nouvelle bagarre sous les couvertures. Ca rigolait, ca s'amusait. Tout était tellement léger, tellement plus simple avec un peu de chocolat et de dissolvant.
Pourquoi est ce que tout était si compliqué le reste du temps ?
Pourquoi est ce que cette haine persistait ?
Endormie pour l'instant, jusqu'à ce qu'elle ne finisse par de nouveau se réveiller.
Qu'il ai de nouveau la haine jusqu'à avoir envie de tuer.
Par ce qu'il était comme ça, Apache. Toujours en colère au fond de lui.

"Rêve pas trop, même avec ça les sentinelles te laisseront pas rentrer !"

Nouvelle éclat de rire alors que le livreur forçait sur cette main qui refusait de s'ouvrir.
Tu l'auras paaaaas, gnagnagnaaaaa !
Et puis comme si le rouquin avait entendu la fanfaronnade rien qu'en le regardant dans les yeux, il s'était redressé d'un seul coup, abandonnant le combat à peine commencé, décevant presque l'iroquois dont la mine restait tout de même parfaitement rigolarde.

"Oh et puis garde la j'men fous !"

"C'est vrai tu m'la donne ?" Bouille joueuse contre tirage de langue immature.

"Ouais, garde la. On a qu'à échanger. Pendant une journée. Non, même pas, une heure. On verra si tu feras encore le malin."

Un mouvement de sourcils un peu surpris, et ca commençait à s'activer dans la cervelle grillée du punk alors qu'il regardait la médaille fauchée entre ses doigts.
Ca voulait tant dire que ça pour les chefs, cette babiole ?
Ca avait tant de valeur ?
Lui en tout cas, il l'aurait bien gardé, ce bijou. Il ne savait pas trop pourquoi. Ca le faisait triper, ce symbole de l'autorité. il pourrait la taguer d'une croix noire et l'accrocher a son blouson ? Ou faucher toute les autres pour en faire une collection.
Les fameuses médailles des chefs.
Comme un tableau de chasse.

"T'es un peu trop sympa pour un dissident Apache."
Les yeux noirs se ré intéressèrent à Freckles. "Et si tu veux savoir, c'est pas exactement dans mes habitudes d'apporter du chocolat chaud à tous les chasseurs que je connais. "
"Bah..." Il haussa les épaules. "C'est pas moi qui suis sympa pour un dissident. C'est toi qui est sympa pour un chef." Une hésitation avant d'ajouter avec un sourire un coin, un peu piquant "Ou laxiste j'sais pas!" C'était de la pure taquinerie bien sur. Le lionceau ne se rendait pas compte d'à quel point Apache pouvait justement ne pas être sympa. Il ne l'avait juste pas tant dans le collimateur, c'était tout.
Après tout, c'était a deux doigts de Her qu'il avait presque égorgé Lacerate. C'était pas le genre de chose qu'un mec "sympa" faisait.

"Pourquoi tu dis que t'es à peine un chasseur ? T'es quoi si t'es pas un chasseur ?"

Tiens, c'en était une drôle de question.
"J'sais pas." Son regard revint à la médaille alors qu'il jouait avec, la faisant danser entre ses doigts. "J'me sens pas tant concerné que ça, par ces histoires de groupe la. Chasseurs, livreurs, courtisans..." Il fit une grimace un peu dégouté à la mention de ce dernier groupe. "J'suis moi, c'est tout."

Et puis un sourire carrément méchant se dessina soudain sur la mine de l'hérissé, ses yeux acérés revenant au rouquin avec une lueur inquiétante qui brillait, illuminant ses prunelles sombres.

"J'suis ton BOSS ! Maintenant !"
Et bim, il retourna Freckles en un rien de temps, profitant de l'effet de surprise, s'installant sur lui et ramenant la couverture, la rabattant sur eux. Et comme il était assis, ca leur faisait comme une tente donc le punk était le piquet principal.
Il accrocha la médaille à sa poitrine, sur son pyjama. ca faisait pas sérieux, mais bon. Il croisa la bras, mimant une mine autoritaire, un sourire en coin.

"C'est moi l'chef, c'est MOI qui décide ! Je fais ce que je veux, et ca jusqu'à ce qu'on décide de..." il sa passa le pouce sous la gorge pour mimer l'égorgement, sortant la langue pour plus de réalisme. "Couic ! Passage à la caisse !"






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   Dim 15 Jan 2017 - 16:52

Il ne voulait pas vraiment lui donner sa médaille. Voir l'objet serré dans le point d'Apache lui donnait une curieuse impression, pas très agréable. Il savait pas bien pourquoi. Il ne s'y pensait pas si attaché. Il la perdait souvent, l'oubliait la plupart du temps, laissait d'autres gens la toucher. Mais là c'était Apache. Ça avait un autre sens, de lui donner. Et même s'il avait plaisanté à ce sujet, il ne voulait pas vraiment que le punk la garde.

"Bah...C'est pas moi qui suis sympa pour un dissident. C'est toi qui est sympa pour un chef. Ou laxiste j'sais pas!"
« Il parait ouais …. »

Il fit de son mieux pour ne pas avoir l'air trop amer.
Là, par exemple, il avait le choix, non ? Rien ne l'empêchait de mener ses troupes à la baguette, de punir, de gueuler des ordres, de faire du mal, et surtout, surtout, de ne pas amener du chocolat chaud à Apache le petit dissident. Etre laxiste c'était son choix. Un choix à la con ? Ça n'avait pas que de bons résultats en tout cas.

"J'sais pas. J'me sens pas tant concerné que ça, par ces histoires de groupe la. Chasseurs, livreurs, courtisans..." Freckles fronça le nez en même temps que lui à cette mention. "J'suis moi, c'est tout."

J'suis moi.
Il médita un peu sur cette expression. Un truc pré-mâché, mais en l’occurrence ça avait du sens. Quand on voyait Apache, son groupe était le dernier truc auquel on pensait. Avant d'être chasseur il était le rebelle, l'emmerdeur, le punk, et d'autres trucs encore. Encore une fois il semblait évoluer dans un monde différent de Freckles. Lui, il était livreur et c'était presque sa plus grande caractéristique. Il en était le chef, après tout. C'était impossible de s'en défaire.
D'ailleurs il ne voulait pas s'en défaire.

Tout occupé à sa réflexion, il ne capta pas tout de suite le changement d'expression vicieux d'Apache.

"J'suis ton BOSS ! Maintenant !"

Jusqu'à se sentir basculer d'un coup. L'inversion de rôle fut radicale, propre et efficace. Il se retrouva de nouveau sous Apache, qui ramena la couette sur eux comme une épaisse toile de tente.
Fondu au noir.
Il faisait chaud d'un coup.
L'inconvénient de cette soudaine obscurité, c'est qu'il n'avait plus qu'à se concentrer sur les bruits de sa respiration et les battements de son cœur qui accélérait honteusement. Adrénaline, disons.
L'avantage c'était qu'Apache ne pouvait pas voir qu'il était gêné.

"C'est moi l'chef, c'est MOI qui décide ! Je fais ce que je veux, et ca jusqu'à ce qu'on décide de..." De ? "Couic ! Passage à la caisse !"
« Pffff. »

Il se marra de nouveau. De ce qu'il distinguait vaguement des traits du chasseur, celui-ci avait un petit air victorieux. Il avait épinglé la médaille sur son haut de pyjama. Royale offense. Ça rendait bizarre, mais c'était une vision drôle.
Freckles gigota comme s'il avait voulu se dégager de cette soudaine autorité écrasante. Ce qui n'eut pour effet que de froisser les draps et rajouter là dessous quelques degrés. Il finit par se laisser retomber sur le matelas en soufflant. Passant un peu à côté du fait qu'Apache l'avait vaguement menacé de mort. Même pour rire.

« Mais c'est qu'il y prend goût à l'autorité celui là ! »

Apache chef.
C'était con.
C'était même une genre d'oxymore, pour peu que Freckles connaisse la figure de style. Mais en même temps, vu de là où il était, ça lui semblait pas une parfaite impossibilité. C'est vrai que ça avait l'air de lui plaire.
Soudainement inspiré, le livreur ricana, fit mine de s'ébouriffer les cheveux encore plus et croisa les bras comme il pouvait.

« Maintenant, c'est moi le rebelle, alors qu'est-ce que tu vas faire si je fais pas ce que tu veux ? Hein ? Hein ? Tu vas faire quoi ? » il serra les poings et brailla d'un air dramatique :« PLUTÔT CREVER QUE D'OBEIIIIIIIIIR ! »

Pour tout dire Freckles trouvait très convaincante son imitation d'Apache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A little sunshine dans la grisaille.   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Racisme dans WOW
» [RESOLUE]Importer des images dans Little Big Planet
» Le moon est dans Wakfu :p
» [Lego] Besoin d'aide pour se situer dans les nouveautés
» Question sur diverses choses dans wow (Lore)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-