Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Poncho
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 16
✘ SURNOM : Le Lama
✘ AGE DU PERSO : 15, mais il fait plus jeune.

✘ LIENS : El Condor Pasa

MessageSujet: El missing Qarwa   Mer 30 Nov 2016 - 22:24


- Oy Fre ? ¿Tienes tiempo? J'ai besoin de tu ayuda para une quête.

Poncho, il vient de popper dans ton champ de vision avec ses yeux qui pétillent comme jamais et le bras qui s'est glissé autour de tes épaules sans hésiter. Tout sourire, oui, comme toujours. Mais y a aussi une question dans ses yeux : est-ce que tu viendras ? Oh, allez, vieeeens. Viens on est bien !

- Il faut ir à la plaine des Bisontes, cerca de el campo des Piccaninny.

Ça sonne bien, ça sonne facile comme ça. Sa prise se raffermit comme pour te communiquer son enthousiasme, et son sourire se fait plus solaire que jamais. Si si, c'est possible.

- On a terminado notre trabajo, on est libres de hacer ce qu'on veut ! ¿No? Allez !

C'est vrai que vous n'avez plus de boulot. Techniquement, depuis qu'il pleut, le boulot des livreurs est bien plus tranquille faut l'admettre. Et puis il ne te le dit pas, mais Poncho en a un peu marre de te voir boudiner même si tu le caches un peu. Mais il le voit, le petit nuage gris qui passe plus souvent qu'avant dans ton humeur.

Et si tu le suis, il sera le plus heureux des perdus. Si tu le suis, il te prendra par le bras en rayonnant comme un soleil, ou bien peut-être qu'il jouera de son pifano pour égayer votre chemin. Si tu acceptes, Poncho te guidera, te fera des blagues, sera aux petits soins à sa manière pour être sûr de garder ton sourire et ton entrain. Le nuage gris, faut le garder à distance, t'en as pas besoin, tu sais ?

Allez, viens ! Ça sera bien !






Un livreur, qui surgit hors de la nuit
Court vers l'aventure au galop
Son nom, il le signe à la pointe d'un crachat
D'un P qui veut dire Poncho

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1265
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: El missing Qarwa   Ven 2 Déc 2016 - 21:39

Uh uh.
Freckles cligne des yeux. Un truc vient d'interrompre son importante contemplation du mur de la cabane des livreurs. Un truc avec une masse capillaire improbable et un sourire d'enfer, et un bras autour de ses épaules et des couleurs flashy. Poncho !

« Heeeeein ? » il émet.

C'est pas qu'il n'a pas compris ce que raconte l'autre livreur. Il a une certaine facilité à gérer ses sauts de langues permanents, il comprend le sens des phrases sans en comprendre les mots. Et puis même parfois, il se surprend à reconnaître des bouts d'espagnol.
Non, ce hein idiot il vient du cœur : comment ça une quête ? Comment ça la plaine des bisons ?
Mais c'est difficile de faire face à autant d'enthousiasme d'un coup et le sourire de Poncho est communicatif.

« Euh sí. J'veux dire oui, on est bons pour l'aprem. Mais euh ... »

Mais euh quoi ? Il n'a aucune excuse. Il peut pas prétexter un truc important, il était littéralement en train de regarder un mur. Il a déjà fait ses aller-retours, livré sa part et fait l'inventaire (dix fois vingt cinq égal deux cent cinquante litres ; doscientos cincuenta). Il n'a plus rien à faire. Et puis pourquoi inventer une excuse ? C'est Poncho. C'est tranquille de se balader avec Poncho.
Mais euh rien, du coup.

Il passe aussi un bras autour des épaules de Poncho machinalement, parce que la tactilité c'est leur normalité. Et il commencent à s'éloigner en même temps que s'effondrent les dernières réticences de Freck.

« Mais on va y faire quoi en fait ? Dis sinon j'viens pas. Je te jure je reste là. J'aime pas les surprises. Dis moi pas que tu veux essayer de traire un bison parce que c'est déjà sur la liste des super idées de merde. »

Il plante un doigt menaçant dans la joue de Poncho alors qu'ils marchent, mais personne n'y croit une seconde. Même si Poncho garde le secret, il le suivra, parce que ça y est maintenant, il est trop curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Poncho
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 16
✘ SURNOM : Le Lama
✘ AGE DU PERSO : 15, mais il fait plus jeune.

✘ LIENS : El Condor Pasa

MessageSujet: Re: El missing Qarwa   Lun 12 Déc 2016 - 17:47


T'es pas bien réveillé, pas vrai ? Un peu ensuqué, un peu à l'ouest. Poncho, ça le fait marrer et il te secoue un peu comme pour te forcer à émerger. Oy oy oy, Freckles, arrête de rêvasser. Y a la vraie vie qui tambourine à ta porte, t'as pas moyen de l'esquiver.

Quand tu bafouilles enfin une réponse intelligible, Poncho te sourit de toutes ses dents pour dissiper tes dernières réserves. Oublie les, arrête de turbiner. Mais le péruvien sait déjà qu'il a gagné et que tu vas ramener ta fraise avec lui. Ça va être une chouette virée, tu vas voir ! Mr. Ambroise est occupé de son côté, donc ça ne sera que tous les deux, un truc de bro, un truc de fou, un truc qui change la vie en aventure, comme souvent avec le Lama. Une aventure cool et positive, comme nager loin dans la rivière, ou courir plus vite que le vent pour gagner une course. Son habit cliquette et fait du bruit à chaque mouvement. Aujourd'hui dans son inventaire, il a trois cailloux, une brique un peu morcelé, deux gâteaux, une plume, trois fleurs et 7 graviers de quartz qu'on lui a confié. Plus une touffe de poils bruns et brillants, mais ça, il ne sait plus qui le lui a filé. Ça fait trois jours que ça traine, et il attend patiemment qu'on vienne lui réclamer ce truc.

Grand sourire quand tu lui pokes la joue, et Poncho tire la langue. A croire que t'as activé un mécanisme secret : pokage de joue, tirage de langue. Vziiiip.

- Ja ja ja ! On doit trouver une cosa. Et j'ai pensé tal vez c'est caché allí. T'en fais pas c'est nada de peligroso. Imagine que c'est cómo jugar à cache cache. On doit encontrar cette cosa qui est cachée.

Mais il ne dévoilera pas plus, pas avant d'être sur place. Alors il t'entraîne, Poncho, et il rit et raconte un peu n'importe quoi et te force à parler aussi. Y a fatalement un moment où effectivement il sort son pifano et il joue un peu pour toi des airs de sa vie d'antan. Y a même moyen qu'il te propose d'essayer. Et il court, et il sautille, et il t'attrape encore un peu sous son bras fraternel. Souris, Freckles, envoie un peu la gomme sur ce shine que tu sais si bien avoir. Ça lui manque, à Poncho, il est en sevrage depuis quelque jours.

Et puis vous arrivez enfin à la plaine, et avec un éclat de rire le péruvien s'élance en ouvrant les bras comme pour faire l'avion, et il se met à courir sur une centaine de mètres. Poncho est juste content d'être ici. Il lui ne faut peu pour être heureux, mais ça tu le sais sans doute déjà.

Enfin il se retourne vers toi, avec un sourire trop grand qui lui bouffe tout le visage. A l'arrêt mais mais qui frétille un peu parce qu'il a la bougeotte, comme toujours. Ses mains font de la percussions sur ses cuisses à travers le tissu, et sa tête oscille en rythme.

- Oy oy oy Freckles. Estas prêt ?

C'est qu'il a envie de te faire mariner, un peu. Juste un peu. C'est tellement drôle. Pas de taquinerie mauvaise, mais juste de la gaité bonne enfant. Il puis le Lama se dit que s'il te fait un peu trépigner, tu seras d'autant plus motivé ensuite. Mais ça, il se plante peut-être.






Un livreur, qui surgit hors de la nuit
Court vers l'aventure au galop
Son nom, il le signe à la pointe d'un crachat
D'un P qui veut dire Poncho

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1265
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: El missing Qarwa   Ven 16 Déc 2016 - 19:31


Freckles fait un peu la gueule, il ne sait pas très bien à qui ni pourquoi. Ce petit coup de blues, il ne veut pas s'en défaire. C'est vrai quoi, il a bien le droit de se morfondre et de ne rien faire, juste une fois. Il sait bien qu'avec Poncho ça passera pas. Qu'il va le traîner hors de la boue avec ses sourires et conneries et son énergie à dix-mille watts si semblable à ceux qu'il affiche d'habitude. Il sait que les heures de sa déprime sont comptées. Les minutes, même. Les secondes ! Il fait mine de résister à la bonne humeur. Quand Poncho le secoue, il se laisse ballotter mollement, comme un de ces trucs gonflables qui se tortillent sous le vent.

« Ehh, fallait le dire tout de suite si t'as paumé un truc hermano, pas besoin de sortir l'excuse du cache-cache. »

C'est trop con mais il sourit déjà. Un sourire grimaçant qui lui fronce le nez et lui plisse les yeux. Poncho sait ce qui marche, hein. Si tu changes chaque truc en jeu, ou encore mieux, en compétition, pas moyen que Freckles réussisse à rester boudeur.
Le chemin jusqu'à la plaine passe comme dans un rêve. Il est à peu près sûr qu'ils parlent ; de quoi, c'est une autre question et c'est probablement pas important. Ils font des blagues connes et jouent de la musique (Poncho bien, Freckles très mal). Il essaie de faire cracher le morceau à l'autre livreur, sur la vraie raison de leur escapade. Mais il n'en tire rien.
Il est pas très loin de mourir de frustration quand ils arrivent.

« Craaaaache, c'est quoi qu'on cherche ? »

Peut-être que « crache » n'est pas l'expression la plus appropriée pour l'occase, mais de toutes façons Poncho ne l'écoute pas, il est déjà en train de tracer en riant dans l'herbe haute. Freckles lâche un bruit de frustration parfaitement puéril. Puis il le suit, nettement moins enthousiaste. Une part de lui a bien envie de tracer à sa suite, de courir le plus vite possible quitte à se vautrer à cause de l'herbe humide. Mais une autre part, pleine de fierté, refuse de s'amuser tant que Poncho aura pas révélé son plan.

- Oy oy oy Freckles. Estas prêt ?

Il s'est presque mangé Poncho alors que celui-ci se retourne trop vivement. Nouveau bruit de frustration. Il est pas prêt ! Il veut savoir d'abord ! Il a l'impression que ça fait des heures qu'il attend ! Qu'est ce que c'est qu'ils cherchent ? Où c'est ? A quoi ça sert ? C'est un vrai truc ? C'est du bluff ? C'est dangereux ? C'est quoi ? C'est quoi ? C'est quoi ?
Il trépigne tellement qu'il a l'impression de vibrer.
Fais un effort.

« Prêt ! »

Il se redresse en sautillant sur ses pieds. Genre « Prêt, c'est mon deuxième prénom ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Poncho
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 16
✘ SURNOM : Le Lama
✘ AGE DU PERSO : 15, mais il fait plus jeune.

✘ LIENS : El Condor Pasa

MessageSujet: Re: El missing Qarwa   Jeu 12 Jan 2017 - 14:57


Hehehehehehhe. Tu trépignes, hein ? Poncho, il le voit bien que tu essaye de bouder pour montrer que tu veux savoir. Il te connaît un peu, le lama. Mais ça lui fait plaisir, ça veut dire que ton énergie revient, que t'es plus mou et fade. Que t'es Freckles, son hermano, son chef qu'il admire et aime tant. Freckles le meilleur ! Freckles le Solair ! Freckles l'Intrépide !

Tu trépignes et sautilles et le Lama sourit de plus belle. Il t'a chopé, t'es ferré, t'as mordu pour de bon. Un froufrou de jaune et d'orange, de plein de couleurs, et Poncho est à côté de toi, son bras enroulé à nouveau, avec des air de conspirateur très fier de lui et très excité. C'est que vous n'allez pas vous embarquer dans n'importe quoi. C'est un truc important, c'est pas rien.

- La razón pour laquelle vinieron aquí..

Là il s’interrompt, et regarde autour de vous. Gauche, droite, gauche. Derrière vous pour avoir bonne conscience. Puis toi à nouveau, plus conspirateur que jamais.

- Tu vois, desde que llegué aquí, j'en ai busqué partout. J'peux pas todo fouiller solo, bien sûr, alors je sigo. Et là, c'est un sitio que j'ai pas encore explorado. Pero ça pourrait funcionar.

Nouveau regard autour, et quand il se tourne vers toi il est encore plus proche. Sa prise s'est raffermi, ses cheveux forment un rempart entre vous et le monde. Le secret ne doit pas percer, tu comprends ? Sinon, l'effet de surprise sera foutu, et vous ne pourrez plus rien faire.

- J'crois qu'aquí, on pourrait en encontrar. Des Qarwas. Llamas.


Cachés au milieu des bisons ? Et pourquoi pas !
Va savoir s'il bluff ou s'il est sérieux. Va savoir si c'est un prétexte pour te faire sortir ou quand même un vrai truc.

C'est Poncho. Va savoir, avec lui.






Un livreur, qui surgit hors de la nuit
Court vers l'aventure au galop
Son nom, il le signe à la pointe d'un crachat
D'un P qui veut dire Poncho

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1265
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: El missing Qarwa   Lun 16 Jan 2017 - 22:24

Il a la réaction appropriée, quand Poncho s'approche avec son air de conspirateur. Il ouvre les yeux et lève les sourcils, attentif au possible. Laisse l'autre garçon passer son bras autour de ses épaules. Le barratiner encore et encore, rajouter des tartines de suspense et de contexte flou dont il se fiche. Il dit cette fois, ça va fonctionner.
Mais de quoi ? voudrait gueuler Freckles parce que ça suffit les cachotteries, ça suffit de le faire attendre. Il est pas conditionné pour l'attente ce gosse. Il faut qu'il agisse !
Coincé dans la bulle isolante des cheveux de Poncho, il ronge son frein, visiblement tendu comme un ressort.

- J'crois qu'aquí, on pourrait en encontrar. Des Qarwas. Llamas.

Vague silence.

« Des lamas ? »

Il tourne la tête vers le troupeau de bisons paisibles un peu plus loin.

« Genre des lamas là dedans ? »

Et il éclate de rire.
C'est tellement Poncho.
Après tout c'est son surnom, au gosse, le Lama. Forcément qu'il va vouloir les voir de plus près. En rencontrer. En apprivoiser ? Poncho avec un pote lama. Ça aurait de la gueule. Comme Freckles avec un lion, ouais ça en aurait aussi. Mais c'est non moins compliqué.
Il passe du troupeau à Poncho, de Poncho au troupeau. Son sourire reste mais il prend un air plus enjoué, presque de rivalité.

« Si t'arrives à trouver un lama dans la Plaine, j'te jure …. Je sais pas encore ce que je te donne, mais y aura quelque chose. Parce que respect. »

Il marche déjà à reculons vers le troupeau, sans cesser de défier son ami du regard.
C'est sûrement dangereux, sûrement con, sûrement faux.
Mais ça marche.
Il s'arrête, l'air soudain pensif.

« En fait mec je crois que je sais plus à quoi ça ressemble un lama. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Poncho
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 16
✘ SURNOM : Le Lama
✘ AGE DU PERSO : 15, mais il fait plus jeune.

✘ LIENS : El Condor Pasa

MessageSujet: Re: El missing Qarwa   Jeu 9 Mar 2017 - 22:22


Il t'avait enfin mis dans la confidence. Et quelle confidence ! Un truc sacré pour ce cœur de Péruvien. Et toi.. Toi tu te gausses de sa candeur. Ton rire écrase ses idéaux du ridicule que tu trouves à sa quête, ton amusement évident ne peut que le saisir. Et Poncho te fixe, sans pouvoir ajouter un mot de plus. Détruit. Anéanti. Piétiné.





Naaaaah. Faut pas déconner. Il se bidonne avec toi bien sûr !

C'est que t'as le rire contagieux, sale gosse, et que ça lui fait trop plaisir de l'entendre à nouveau. Ses yeux pétillent et pétillent encore. C'est que ton rire lui manquait et ta bonne humeur aussi. Avec un sourire plus grand que lui, et les dents du bonheur plus que jamais, Poncho écarte les mains l'air de dire "qu'est-ce que j'y peux ?" et hausse les épaules.

- Oy Fre. No es ma faute. Les qarwas ils sont en todas partes.

Il te tire la langue, le Lama, pour répondre à ton effronterie et ton scepticisme. Tu as l'air si incrédule, alors que tu vis toi aussi au Pays de Jamais, où tout est possible. S'il y a des lamas au Monde Ordinaire, pourquoi pas ici ? Mais tu as beau dire, tu as beau le défier du regard, déjà tu te mets en marche. Comme un couillon et à reculons, certes, mais tu le fais quand même. Il sautille un peu sur place, le péruvien. C'est qu'il se demande s'il vaut mieux te sauter dessus en punition à ton manque de foi pour que tu roules dans l'herbe, ou bien courir à la quête des Lamas.

Une part de lui n'y crois pas, mais au fond même si c'est un échec aussi, ce n'est pas bien grave. Le plus important est là, il flamboie sur ton visage. Un nouveau ricanement, et finalement Poncho éclate de rire à ta dernière question. Tu sais pas à quoi ça ressemble un lama ? Oh le nuuuuul ! Enfin non, tu restes trop bien et le meilleur chef du monde, mais voilà, quoi.

- Les Qarwa c'est.. Tienen un largo kunka -il fait mine d'étirer son cou pour montrer que le leur est très long, puis la même pour les cheveux et les oreilles - y largo millwa y jinchunaka !

Poncho cherche comment mieux décrire ça, se rendant compte que ce n'était pas très clair. Finalement soufflant pour faire partir une mèche qui revient au galop devant son visage, le livreur s'accroupit et arrache de l'herbe pour dessiner du doigt sur la terre meuble. Ca vaut ce que ça vaut, mais au moins tu as une vague représentation de ce qu'est un lama. Poncho te montre donc son œuvre, l'air de dire que oui oui, c'est exactement ça.

- Como des carneros, pero siempre blasé y con un largo kunka.

C'est son dernier mot, semble-t-il, puisqu'il se relève d'un air décidé et chasse l'herbe de son habit. Puis, reprenant ses airs de conspirateurs, Poncho met le doigt devant ses lèvres pour faire signe de se taire et il se met en route.

Va savoir combien de temps il cherche en espion comme ça, et si ça se trouve vous ne cherchez même pas ensemble. Mais en tout cas d'un coup ils 'arrête, tel un chien de chasse. Ses yeux deviennent grands grands grands et ronds ronds ronds. Un air de profonde sidération apparaît, et lentement, sans un mot, il LE pointe du doigt.

Il est grand, se tient droit avec une dignité incontestable. Sa tête haute domine une bande de jeune bisons même pas sevrés qui se tiennent en rangs désordonnés. Royal, il passe devant, remets de l'ordre patiemment dans ses recrues comme le ferait un chef militaire. Le poil impeccable, le port impeccable, la démarche impeccable.. Tout est savamment dosé pour être parfait et digne, ce qui lui donne un petit côté guindé.

Un lama. Un lamaristo, même ! Ca, y a pas à en douter !

Il reste comme deux ronds de flancs, Poncho, et c'est à peine s'il ose murmurer de peur de le chasser.

- C'est un qarwa, hermano. Un llama.

Il ose même pas s'approcher. Et si jamais c'était un rêve, une illusion ? Hein ?







Un livreur, qui surgit hors de la nuit
Court vers l'aventure au galop
Son nom, il le signe à la pointe d'un crachat
D'un P qui veut dire Poncho

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crocodile & Cie
avatar



✘ AVENTURES : 257

MessageSujet: Re: El missing Qarwa   Sam 18 Mar 2017 - 15:04

Que vois-je ?





Soudain, une vague venue de nulle part s'abat sur une partie de la prairie.  Vous-mêmes êtes immergés pendant une minute avant que l'eau ne s'abaisse comme par magie et que la vague s'éloigne, poussée par une force surnaturelle qu'on ne peut expliquer. Quand vous reprenez vos esprits, trempés et étourdis, vous constatez que le lama a été emporté par le flux (ainsi que plusieurs bisons) et qu'il se retrouve plusieurs centaines de mètres plus loin. Il est allongé sur le côté, vivant mais mal en point, et une créature ressemblant à un gros têtard a planté ses petites dents dans son dos !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1265
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: El missing Qarwa   Jeu 30 Mar 2017 - 23:31

Poncho lui tire la langue, ce nul, mais finalement c'est lui qui éclate de rire à sa remarque. Il peut pas vraiment lui en vouloir parce qu'il s'est moqué le premier, mais il affiche quand même une mine boudeuse adéquate devant l'hilarité de l'autre livreur. Ben ouais, il sait pas à quoi ressemble un lama. Et alors ? C'est pas facile, de se rappeler de tous les noms, avec les milliers de bestioles qu'il y a sur cette île !
Au moins Poncho finit par lui expliquer. Enfin, essayer. Freckles n'est pas très doué, pour visualiser les choses, et encore moins quand les choses en question lui sont décrites en espagnol. Il trottine de nouveau vers son ami, qui s'est accroupi dans l'herbe et dessine la chose avec un bâton. La créature se dessine sous le ton chantant de Poncho, qui insiste : un largo kunka. Compris !

« Tu dessines trop bien ! » qu'il s'extasie.

Et il opine quand Poncho opine, gravement, parce que ça a l'air d'être une question vachement sérieuse.
Ok.
Mode sérieux activé, dans ce cas.

Ils se faufilent au milieu du troupeau, tels les espions ninjas qu'ils ne sont pas. Ils cherchent, scrutent, se séparent et se rejoignent, de temps en temps Freckles oublie ce qu'ils cherchent, puis se rappelle de nouveau. Les bisons les regardent du coin de l’œil tout en ruminant, les prenant très probablement pour deux gros idiots : ce qu'ils sont. Un d'entre eux a l'air de se demander s'il ne ferait pas mieux de les empaler, ces garçons pénibles qui ruinent leur tranquillité.
Les autres se contentent de lever les yeux au ciel.

Freckles retourne auprès de son compagnon, déjà lassé. S'apprête à lui demander ce qu'il a trouvé, mais se tait devant l'expression du livreur. Poncho fait la tête la plus comique qui soit, les yeux exorbités et la respiration coupée, le doigt dressé devant lui. Il le suit du regard, et tombe sur un animal bien différent de ceux qui l'entourent.

« C'est un lama ? »

Il en oublie de chuchoter. La stupéfaction d'avoir effectivement trouvé l'animal au milieu d'un troupeau de bisons est vite remplacée par une observation attentive. Le lama a un grand cou, oui. D'autant plus qu'il lève fièrement le menton comme un genre de chef qui passe en revue sa troupe de garçons perdus le matin. Freckles se mord la lèvre pour s'empêcher de pouffer trop fort.

« Il est ... »

Trop drôle.
Il tortille même du cul quand il marche.
Le livreur se tourne vers son ami, les yeux brillants, prêt à partager ses brillantes observations, mais un bruit noie ses paroles. Noie tout, en fait. Il se retourne, juste à temps pour voir la vague déferler sur la plaine, a le réflexe de agripper à Poncho avant qu'elle n'arrive sur eux. L'eau est glacée et claque sur eux comme un coup de fouet, en les emportant sur plusieurs mètres.
Ils en sortent, quelques secondes plus tard, trempés et cloués au sol par l'impact. Freckles se redresse, assis sur les fesses, crache quelques gorgées d'eau salée.

« Poncho ! Ça va ? »

Il agrippe encore au fidèle tissu jaune et orange, bien content de ne pas l'avoir lâché. Il se redresse, constate qu'il a eu plus grave, et aide l'autre livreur à se redresser sur ses pieds. Le troupeau s'est éparpillé dans toute la plaine sous l'action de la vague. Ça meugle de partout. Les bisons les plus jeunes sont à terre, tentant péniblement de se redresser, ou ne se redressant pas du tout. Tous les quelques mètres un poisson est échoué et s'agite de vains spasmes dans l'espoir de retrouver l'eau, disparue aussi vite qu'elle est venue.

Il scanne la plaine du regard, puis tire sur le poncho de l'autre garçon.

« Là ! »

Le lama est étendu quelques mètres plus loin. Peut-être qu'il est mort, pense Freckles. Il y a quelque chose de gris et vert accroché à lui comme une excroissance immonde. Un têtard, on dirait. Mais quelque chose, dans ses mouvements, lui rappelle plutôt une sangsue.
Berk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Poncho
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 16
✘ SURNOM : Le Lama
✘ AGE DU PERSO : 15, mais il fait plus jeune.

✘ LIENS : El Condor Pasa

MessageSujet: Re: El missing Qarwa   Lun 17 Avr 2017 - 0:56


   
C'est que tu es mauvais perdant, au final. En tout cas, si Poncho en croit ton attitude presque pincée quand il rigole à la question suivante. Heureusement que c'est de la fausse bouderie ! Et puis lui, tu sais.. Les lamas sont tellement importants pour lui, il n'imagine même pas qu'on puisse ne pas connaître ! Après tout, il y a des chiens partout dans le monde, alors pourquoi pas des lamas ? Quoi qu'il en soit, tu es un bon élève : attention, concentration, tout y est. Même le petit compliment fayotage, qui bien sûr n'en est pas un. D'ailleurs, ça fait tout plaisir au livreur qui te répond par un sourire solaire.

   On va passer la traque, ok ? T'en as déjà parlé, moi aussi un peu avant, et il n'y a pas grand chose de plus à dire. Heureusement que la plupart des bisons sont plutôt tranquilles aujourd'hui. Avoir à gérer leurs sautes d'humeurs en plus, ça aurait été compliqué. Poncho les aimes bien, les bisons. Ca doit lui rappeler quelque chose, ce côté Herbivore au gros caractère.. Et que vous trouviez un lama ou pas, ça lui serait très bien allé puisqu'il passait un moment avec toi. C'est pour ça qu'il avait eu du mal à y croire, quand il avait vu le lama. C'est aussi pour ça qu'il avait eu peur que ce soit une illusion, plutôt que quelque chose de vrai. Qu'il avait chuchoté pour ne pas la faire disparaître, et t'avais regardé avec une mine décomposée quand tu avais parlé bien normalement et sans doute trop fort. Chut, Fre, tu vas les faire partir !

   Il est paniqué, le péruvien, vraiment. Comme si t'allais tout casser. Et si tu faisais peur au lama fantôme, hein ? Et si tu brisais le sortilège et rompais le miracle ? Heureusement, il n'en est rien. L'animal est toujours là, toujours aussi génialement vrai et bizarre. Tout va bien ! Poncho, il va en perdre la vue à force de le fixer avec un sourire qui grandit et grandit et grandit et lui bouffe tout le visage. Un sourire même plus solaire, mais galaxiesque. Même sa tignasse a l'air de se redresser, c'est dire !

   C'est au moment où il allait faire un pas vers l'animal que le reste lui tombe sur la gueule. Le reste, c'est l'eau, c'est cette vague énorme dont tu le sauves de justesse en l'agrippant au poncho. Il s'agrippe aussi pour résister à la déferlante, et jure un peu mentalement (en péruvien) le temps que ça dure. Finalement pantelant, essoufflé, l'air redevient l'élément dominant quand il rouvre les yeux. FRECK- ouf ! T'es là. T'es putain de là, et tu le tien, et tu l'aides, et t'es tellement ouffissime, bordel t'es tellement bien ! Poncho t'admire, d'avoir cette gérance, ces réflexes, cette énergie qui fait que déjà tu te relève ET tu l'aides alors que tu t'en es pris plein la face aussi. Un exemple de plus que t'es  le meilleur !

   Tout ça, c'est ce qu'il a ressenti dans son petit coeur gonflé d'affection et d'admiration pour toi. Mais déjà ensuite, il se rappelle du mirage et le cherche des yeux. La bande de jeunes bisons n'est plus trop là, et le lama..

   C'est toi qui le vois en premier, t'es en avance d'une fraction de seconde. Juste assez pour qu'au moment où tu termine ton mot Poncho commence à courir. Si tu le retiens, il te laissera son vêtement jaune, c'est pas grave, c'est moins important, le lama d'abord. Il court comme le vent, il s'inquiète à fond. Les illusions peuvent souffrir après tout, et se faire attaquer on dirait. Comme ici, avec ce machin moche sur le dos de l'animal. On dirait une grosse sangsue croisé avec un têtard. C'est moche, et d'instinct le péruvien ne l'aime pas.

   Il s'agenouille vers l'animal et vérifie qu'il respire encore. Inconscient, oui, mais en vie aussi ! Bon, ça, c'est bien !

   - Hijo de puta, dégage !

   Poncho en colère ? Poncho qui jure ? Ca arrive on dirait. Comme là, quand il s'inquiète pour son protégé -il vient de le décider, oui, ce lama il va le protéger de sa vie s'il le faut ! Avec précaution, le voilà qui tâte le parasite et essaye de voir comment le virer de là sans blesser le lama.

   - Oy, hermano ! J'ai besoin de ta ayuda ! Muy muy importante qu'on l'aide !

   Il te regarde avec tellement de panique, comme si c'était sa vie à lui qui était en jeu.

   






Un livreur, qui surgit hors de la nuit
Court vers l'aventure au galop
Son nom, il le signe à la pointe d'un crachat
D'un P qui veut dire Poncho

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1265
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: El missing Qarwa   Lun 17 Avr 2017 - 23:22


Hijo de puta.
Poncho jure. Il jure carrément. Il dit un gros mot tellement énorme que Freckles est à deux doigts de se plaquer une main scandalisée sur la bouche. Ça ne ressemble pas à Poncho de s’énerver si fort, ni de paniquer comme ça. Et c'est juste ce lama blessé qui en est responsable !
Il faut dire que c'est sérieusement la merde. Que ce truc, collé comme une ventouse à la chair de l'animal, est énorme. On voit l'intérieur de son corps par transparence, et Freckles voit qu'il se teinte de rouge, et qu'il grossit à vue d’œil, parce qu'il doit être en train de lui sucer le sang.
Il rejoint Poncho, qui tâte la bestiole du doigt, et qui panique.

« Panique pas, panique pas. »

Il n'est pas trop paniqué, lui-même. Son cœur bat un peu, il se remet doucement de la vague qu'ils viennent de se prendre, mais il ne se sent pas désespéré, loin de là. Les sangsues, c'est un lot commun quand on patauge quotidiennement dans la rivière. Il n'en a jamais vu d'aussi grosse mais ça doit marcher pareil, non ?
Il tourne un peu autour du problème, examinant la créature sous tous les angles. Il se penche, posant presque sa tête sur le flanc pelucheux du lama, pour observer ses petits dents vicieuses plongées dedans. Il sait que les sangsues n'aiment pas le savon, mais ils n'en ont pas sur eux. Ni de briquet. Et pour un truc de cette taille, ils risquent de se faire bouffer eux-mêmes si ils essayent de toucher à sa tête. Ça viderait en un clin d’œil un garçon de leur taille. Et le lama, couché sur le flanc, visiblement en souffrance, n'en a pas pour très longtemps non plus.

« Il faut pas l'arracher », dit Freckles finalement, comme on récite une leçon. « Faut le décoller en douceur pour pas que les dents restent plantées. »

C'est facile à dire. Il regarde Poncho, et se dit que l'autre livreur n'a pas du tout l'air de vouloir faire les choses en douceur.

« On pourrait décoller sa tête avec quelque chose ? Comme un levier. » suggère-t-il finalement.

Il se sent nerveux. La panique de Poncho est un peu contagieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Poncho
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 16
✘ SURNOM : Le Lama
✘ AGE DU PERSO : 15, mais il fait plus jeune.

✘ LIENS : El Condor Pasa

MessageSujet: Re: El missing Qarwa   Lun 1 Mai 2017 - 22:36


 
Panique pas.

C'est le mot d'ordre, c'est ton ordre. Ok, pas paniquer. Ok. Euh. Ok, on va essayer. Du coup le livreur se fige, les mains encore à moitié levées vers la sangsue, et te regarde sans moufter. Panique pas, apparemment, ça veut dire pas bouger. Panique pas, donc rester calme, ouais. Donc pas bouger, pas trop brusquement.

Il renifle brièvement, regarder la sangsue et l'animal sans bouger sa tête, puis plante ses yeux noirs sur ta bouille à nouveau. Pitié pitié pitié trouve une solution ! T'es Freckles, t'es le meilleur, bien sûr que tu vas trouver ! Pas vrai ? Si toi tu peux pas, c'est que personne ne peut, et ça, ce serait vraiment triste.

Poncho, du coup, il se force à sourire et renifle et roule des épaules comme pour se forcer à se calmer. Panique pas. Ok. Et après ? Après, bah la panique en moins, y a de nouveau des petits neurones qui se connectent et il réfléchit un peu mieux à la situation. Une sangsue, même très grosse, ça reste une sangsue après tout. Donc un truc qu'il ne faut pas arracher, pas violenter, et faire décoller tranquillement. Plus facile à dire qu'à faire. D'ailleurs, tu le dis toi aussi qu'il faut y aller en douceur. Le levier, c'est pas bête, mais où trouver ça ?

Par réflexe, Poncho tâte son habit un peu partout, puis sa tignasse catastrophée par les eaux. Y a rien ici qui puisse aider, et il soupçonne quelques poches de s'être vidées à cause de la vague. Il ne trouve plus le bout de sucette que Peach lui avait donné, ça l'embête un peu. Enfin, ça l'embêtera quand il aura le temps d'y penser.

- Oy, no palanca pero si on s'y met junto, c'est bueno, heh ?

Vrai ça. Chacun tout seul ça sera compliqué mais à deux vous avez peut-être une chance.

- Toi y moi, cada d'un côté.


Le péruvien est encore un peu nerveux, les mots ont du mal à venir. D'ailleurs, il vire même son poncho pour être plus libre de ses mouvements. C'est dire comme il est motivé et soucieux ! Son bermuda trempé lui colle dessus comme une vieille peau fripée et son t-shirt crème est devenue plus sombre de quelques tons, entaché par sa peau brune. Prenant une grand inspiration, Poncho se passe la main dans les cheveux comme si ça allait les dompter et fait de son mieux pour parler le meilleur anglais possible. Cette fois, c'est trop important pour ses petits mélanges de langues : il faut que vous vous compreniez vraiment vraiment.

- Si on enlève sangsue à deux, on peut-être être capable de lancer ça plus loin ?


Il l'a articulé plus lentement, pour faire bien gaffe que cette fois ça ne soit que de l'anglais qui vienne. Et à force de toujours mélanger, pour lui c'est un sacré exercice !


 






Un livreur, qui surgit hors de la nuit
Court vers l'aventure au galop
Son nom, il le signe à la pointe d'un crachat
D'un P qui veut dire Poncho

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1265
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: El missing Qarwa   Dim 21 Mai 2017 - 23:25

Ils se mettent en position, chacun d'un côté de l'animal. Il devrait regarder ce qu'il fait, mais Freckles ne peut pas s'empêcher de surveiller Poncho du regard, comme de peur qu'il pète un câble. Ça se voit qu'il panique, même s'il essaie de se calmer, d'être sérieux et grave. C'est pas drôle. Poncho n'est pas censé paniquer, c'est pas son truc à lui.

Il hoche la tête lentement.

« D'accord. »

La dernière phrase de Poncho, lente et entièrement anglaise, lui fait mesurer encore plus à quel point la situation est sérieuse.
Tout comme le tissu qu'il abandonne sur le sol boueux.

« D'accord », il répète, moins sûr de lui.

Avec quoi faire levier ? Il n'a rien sur lui.
Il a vu Poncho fouiller ses poches et ne rien trouver non plus. Pourtant le garçon a toujours des tonnes de trucs dans les poches, et même dans les cheveux, des fois. C'est le coffre à trésor de tous les livreurs. Freckles balaie la plaine du regard, et voit un truc qui gît plus loin. En s'approchant pour le ramasser, il constate que c'est l'espèce de flûte dont il oublie toujours le nom. Elle a dû tomber à cause de la vague. Son regard s'illumine alors qu'il fait volte-face et lance l'objet à son ami.

« Essaie de le décoller avec ça ! »

Poncho est très attaché à son instrument, mais nulle doute qu'il préfère risquer de l’abîmer que de laisser le lama crever.
D'ailleurs, le temps presse.
Freckles n'a pas trop le temps de trouver un autre objet pour lui servir de levier. Il enlève son sweatshirt et le met par dessus ses mains, pour les protéger des dents de la sangsue. Il aura pas beaucoup de traction comme ça, mais la flûte fera le plus gros du boulot.

« A trois. »

Et il glisse les mains sur les bords de la bouche de la créature, avec précautions, prêt à tirer.

« Un. Deux. Trois ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Poncho
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 16
✘ SURNOM : Le Lama
✘ AGE DU PERSO : 15, mais il fait plus jeune.

✘ LIENS : El Condor Pasa

MessageSujet: Re: El missing Qarwa   Lun 12 Juin 2017 - 22:58


 
D'accord. Freckles, tu acquiesces un peu bizarrement, et deux fois. Poncho n'a le réflexe de se dire que t'es peut-être sous pression toi aussi. Enfin, pour autre chose que d'être stressé pour l'animal. Il a une telle confiance en toi que pour lui, forcément, tu sauras arranger ça. C'est beau, mais très entier. Ca ne laisse pas tant de place à autre chose, au final, tant il s'en remet à toi. C'est peut-être même un peu une solution de facilité. Va savoir. Au moins, tu ne trouves pas son idée débile, même si c'est vrai qu'il ne donne aucune indication pratique.

Poncho, il en est encore à refaire un tour des poches vidées de son poncho noyé quand tu tends vers lui son pifano. Mais bien sûr ! T'es vraiment trop fort, t'es vraiment le meilleur ! Le Lama ne se pose même pas la question de savoir si l'instrument tiendra le choc ou pas, si ça peut marcher ça lui va !

Armé de son pifano, Poncho se met en position. Concentré, intense quand même. C'est qu'il ne faut pas se louper. Quelque chose lui dit que même en mettant de côté la panique, s'ils se foirent les choses se compliqueront ensuite. Soit pour eux, soit pour le lama. Dans aucun des cas c'est bueno, autant éviter.

Au décompte, Poncho se sert du pifano comme d'un levier d'un côté, de sa main libre pour aider à soulever l'animal de l'autre. Ses pieds dérapent un peu dans la terre boueuse, et il entend un "crac" de mauvais augure sur la santé de son instrument en même temps qu'il sent le parasite bouger. Forçant un peu plus encore alors que tous ses muscles tirent et que c'est sans doute pareil pour toi, il sent enfin la saleté se décoller avec un bruit de ventouse dégueulasse en même temps que sa flûte vole en morceaux. Sans même qu'il ne le réalise sur l'instant, il plante l'éclat qu'il tient encore dans la chair molle de leur ennemi pour le repousser plus loin encore. Loin loin loin loin loin d'eux et du Lama ! Il lui crie dessus, même, sans trop savoir en quelle langue c'est ni ce qu'il dit.

Il puis il reste là, un peu con, parce qu'il réalise que c'est fait. Qu'il a beuglé comme un putois, alors il se sent un peu con. Qu'il serait peut-être temps de s'occuper de toi, aussi, parce que si ça se trouve t'es blessé ou quoi. Lui même a quelques plaies ça et là, où le bois à volé, où les dents de l'animal l'ont frôlé. Détail, on s'en fout. Mais toi et le lama, comment vous allez ?

- Oy hermano. Toi ok ?

C'est dit d'une traite d'un souffle alors que d'un coup il se tourne vers toi pour vérifier que tu vas bien, que t'es pas blessé ni rien. Que t'es toujours là, aussi, on sait jamais. Le lama, devant lui, le lama tire un peut la gueule. Fuck.

- Podemos porter el qarwa jusqu'el árbol grande. ¿No?

Galère, mais possible. Mais soudain il capte que peut-être, faudrait qu'il commence par te demander la permission. Avec une grimace gênée, il s'assoit à côté de l'animal et lui caresse doucement le flanc.

- Il va morir sinon. Puedo veiller. Yo sais como soigner y m'occuper de el qarwa. J'avais des qarwas avant.

Il espère très fort que tu vas dire oui. Il veut croire que tu vas dire oui. A vrai dire, Poncho n'ose même pas imaginer comment tu pourrais dire non, ni comment lui y réagirait. Peut-être en insistant encore plus, avec des trillions d'arguments pour te faire changer d'avis. Peut-être pleurer. Peut-être un peu tout.

Please please please.
Dis oui.


 






Un livreur, qui surgit hors de la nuit
Court vers l'aventure au galop
Son nom, il le signe à la pointe d'un crachat
D'un P qui veut dire Poncho

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1265
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: El missing Qarwa   Mar 20 Juin 2017 - 10:10

Il y a un bruit de succion, puis le parasite s’envole, décrit une belle courbe dans les airs avant de s’écraser sur l’herbe mouillée de la plaine. Les insultes de Poncho le suivent tout du long.
Freckles, lui, ne bouge pas. C’est la première fois que les choses se passent comme ça. D’habitude c’est plus souvent à Poncho de le calmer que le contraire. Il est encore moins souvent de mauvaise humeur que lui, et c’est pas peu dire. Le chef ne l’a jamais, jamais vu aussi hors de lui. Il ne sait pas s’il doit le laisser faire ou pas.

Dans le doute il se contente de passer les doigts dans la laine humide du lama, là où la sangsue s’est accrochée. Il y a deux points très nets dans la chair, mais ça saigne pas tant que ça : Freckles appuie dessus pour la forme. En quelques secondes, plus rien ne coule. Il se retourne finalement quand Poncho lui demande si ça va.

« Euh ouais ouais ça va. »

Il enfile son sweat de nouveau, constate vaguement la longue estafilade que les dents du parasite ont laissé sur sa paume. Rien de grave. Il l’essuie sur son jean.
Il grimace, à la demande de Poncho. Bien sûr, qu’il veut le ramener pour le soigner. Et bien sûr, il en a le droit. De le voir ainsi caresser le flanc de l’animal, Freckles voit mal comment lui refuser. Lui ramène tout le temps des animaux, et on ose rien lui dire.
La phrase de Poncho le rend perplexe. Qu’est-ce qu’il raconte ? Il n’a jamais eu de lamas. A sa connaissance.
Il connaît le livreur depuis si longtemps qu’il en oublie un instant qu’ils ont vécu ailleurs l’un sans l’autre.

« Je veux bien, moi. Je sais que tu peux t’en occuper c’est pas le problème. C’est juste, à ton avis, combien il pèse ? »

Du coin de l’oeil il avise la sangsue, agitée de spasmes, qui rampe en direction d’un des bisons. Il écrase sa semelle dessus. Du sang gicle sur l’herbe dans un bruit dégueulasse.

« J’sais pas si on va y arriver », admet-il de mauvaise grâce.

Ca doit peser son poids, un lama.
Il s’approche du duo, s’accroupit à côté d’eux, fixant son regard dans celui de l’animal qui le soutient sans ciller. Son flanc s’élève et s’abaisse trop vite. Il a perdu beaucoup de sang.

« On peut faire quoi dans ces cas là ? Lui trouver à bouffer ? S’il tient sur ses pattes ce sera peut-être plus facile. »

Et même si on le traine, il sera mort avant qu’on arrive, pense-t-il sans le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: El missing Qarwa   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Problème photos sim pour le site "Missing Studios"
» Missing Texture... HELP
» Missing operating system
» Amstrad CPC 6128 Disc Missing
» Mario is Missing !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Villages Peaux-Rouges :: Le Village des Delaware :: La Plaine des Bisons-