Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mary
Mary

★ Mère des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 257
✘ SURNOM : La sanglante
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Apprends qui je suis avant de prier mon nom...

En cours :
Events divers et passés : ♠️ ♥️ ♦️ ♣️
Aventures finis depuis longtemps : ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️
Mary la sanglante {V2} 103_bm10Mary la sanglante {V2} YytrMary la sanglante {V2} Ue1t


Mary la sanglante {V2} Empty
MessageSujet: Mary la sanglante {V2}   Mary la sanglante {V2} EmptyMar 22 Nov 2016 - 21:55

Mary


Trucs

Surnom : La sanglante
Groupe : Mère
Age : 13 ans
Rôle : Mère des soigneurs


Morceau de passé, fragment envolé



-Mary, James. Venez ici immédiatement.

Madame maman ordonne, de sa voix ferme. Les deux petits s’exécutent rapidement. On ne contredit pas madame Maman.
Madame maman a aussi mainte fois répété qu’on ne courait pas dans une église, qu’on ne faisait pas de bruit. Aussi Mary se hâte-t-elle sans courir ni trottiner. Mais James est petit, James n’en fait qu’à sa tête, alors il court dans tous les sens, désobéit. Et évidemment, se fait punir.

-Qu’est ce que je t’ai dit ?
-Mais maman…

Et James pleurniche, car c’est un tout-petit. La gifle part violemment. Madame Maman est agacée.  

-Tu me fais honte. Quel âge tu as enfin ?

Mary ne dit rien, se place juste en retrait, au cas où Madame Maman aurait envie de se servir d’elle comme exemple, pour lui expliquer comment se tient un enfant sage. Mais non. Elle se retourne seulement vers le curé et continue de discuter.

-Je suis vraiment désolée mon Père. J’ignore ce qu’il leur prend en ce moment. Ils ont le diable au corps.

« Le Diable au corps ». Madame maman doit beaucoup aimer cette expression car elle l’emploie régulièrement.

-Ne vous en faites pas Madame, je comprends tout à fait. C’est surement les bombardements. Tout le monde a les nerfs à vif à cause de cela. Moi même je n’en dors plus.
-Hum…

Madame maman ne semble pas approuver cette explication mais elle ne peut le dire à voix haute.

- D’ailleurs, continue le religieux, ne serait-ce pas mieux de les mettre à l’abri ? Les envoyer à la campagne, le temps que cette guerre se termine.
-Oh, certainement pas ! rit-elle d’un air assuré. Pour qu’ils aillent faire les esclaves chez des étrangers ? Non merci. Mes enfants, je les veux près de moi. Si je meurs, ils mourront avec moi.

Mary sursaute un peu à cette phrase, pas sûre de comprendre de quoi il s’agit. L’adulte en face ne fait qu’hocher la tête en marmonnant « bien sûr, bien sûr ». Puis Madame maman décide que c’en est assez. Elle s’excuse bien bas, prétexte d’autres affaires, salue, fait saluer et s’en va. Lorsqu’elle sort, Mary tente de suivre son rythme mais a du mal. Madame Maman marche rapidement. Parfois, elle s’arrête, quelques minutes seulement. Quand il y a une amie, devant une épicerie ou au local des bénévoles. Ce lieu, c’est celui que la fillette préfère. Tout le monde s’y affaire, une vraie fourmilière. Mais surtout, surtout, tous les murs sont couverts de posters. De grande affiche de propagande, vantant les mérites de notre armée, de nos soldats, mettant en garde contre nos ennemis…
Et puis il y a celle de la croix rouge, celle des infirmières qui aident les soldats sur le front. C’est celle là que Mary vient voir à chaque fois qu’elle passe ici.

Mais vite, déjà, Madame Maman a décidé de partir. Elle crie son nom, lui met une claque sur le derrière de la tête car elle ne va pas assez rapidement et les voilà déjà de nouveau dehors. James est encore plus fatigué qu’à l’église,  il le fait bien ressentir. Mary trouve que c’est injuste qu’elle se soit prise une galoche quand lui n’a rien.

-Qu’est ce que tu regardais comme cela ? demanda soudainement Madame Maman.
-L’affiche de la croix rouge. Plus tard, je serais une infirmière sur le front.

Madame maman a un petit rire moqueur.

-C’est bien, au moins tu auras réussi à faire quelque chose de ta vie.

~ ~ ~


Des enfants, pleins d’enfants.
Il y en a tellement.
Elle ne sait même plus où poser les yeux. Certains sont plus grands qu’elle. Certains dont elle devra s’occuper. Il y en a aussi des petits, voir des touts petits. Quelques uns ont des habits normaux, la plupart des peaux de bête, voir un mélange des deux.

Elle sent la panique monter un peu en elle.
Tout le monde la regarde, tout le monde la fixe. C’est normal en même temps : cette fête est organisée pour elle, par Peter. C’est la célébration de la nouvelle mère.
Dans son dos, elle se tord les mains. Discrètement, elle tente de respirer normalement. Elle tire même sur sa robe, prie pour qu’elle soit convenable. Sa croix dépasse de son col, ses cheveux la gêne, la couronne de fleur n’arrange rien.

En théorie il y aurait dû en avoir une pour James aussi. En pratique, elle ne sait même pas si elle aura lieu. Et si c’était le cas, elle serait bien moins belle.
Pas de cadeaux par exemples, pas d’enfants qui viennent l’entourer et la réclamer. Rien de tout cela car ce n’est que pour elle.

Elle s’avance vers Peter qui lui a fait signe. Une légère révérence, probablement très maladroite et elle se présente :

-Bonjour. Je m’appelle Mary. Je serais votre maman désormais.




Révérences


Quand on parle de Mary, on évoque souvent, à demi-mots, sa réputation. La sanglante. Certains prétendent qu’elle a été surnommé ainsi à cause de son habitude à frapper les doigts de ses enfants jusqu’au sang avec son carrelet. D’autres pensent que c’est une référence à son rasoir, qu’elle garde précieusement et use parfois sur ses plus mauvais cas. On murmurait autrefois qu’un jour, elle avait coupé le doigt d’un garçon perdu avec. Mais ce ne sont là que de simples rumeurs, n’est ce pas ? Les preuves, elles se sont dissipées au fil du temps, au fur et à mesure que la sanglante resserrait la vis pour ne plus laisser sortir ce genre de ragots à son sujet, ou au moins, qu’ils ne représentent pas  tout ce qui s’y passe.

Mary sait plus ou moins que ce qu’elle fait est mal. Enfin...
Pas assez pour se remettre en question, avoir de l’empathie ou même arrêter, loin de là. Mais suffisamment pour savoir qu’il vaudrait mieux éviter qu’une autre mère ou que le chef ne sachent réellement jusqu’où elle va. Peter encore, elle est plus ou moins persuadée qu’il s’en moque, tant que les dégâts ne sont pas trop importants.
Elle est également consciente que s’attaquer physiquement à une personne trop âgée n’est pas une bonne idée : elle lui retournerait surement son coup. Et Mary n’aime pas avoir mal.
De ce fait, elle joue parfois les équilibristes. Elle réfléchit au mensonge qu’elle donnera avant de passer à l’action. Elle sait minimiser, tourner autour du pot ou encore noyer le poisson.
Certes, elle est sévère mais beaucoup de mère en font autant.
Certes, de l’extérieur, cela pourrait ressembler à du harcèlement moral mais c’est par amour qu’elle fait cela, car elle sait ce qui est le mieux pour elle/lui.
De toute manière, pour garder un enfant sage, il faut savoir être ferme. Spare the rod, spoil the child

Elle est également assez maitresse d’elle même pour savoir sur qui déverser sa colère. Qui est fragile et qui ne l’est pas. Quelle mère fera attention à ses enfants et quelle autre ne regardera pas.


Mary est orgueil. C’est là son plus grand défaut. Elle est fière, ne supporte pas qu’on remette en question son autorité.
De son rôle de mère, surtout, elle est fière. Car elle représente l’autorité. Car cela lui donne du pouvoir. Elle a appris à apprécier sa place, le fait d’être juste en dessous de Peter, à l’égal des chefs, voir même au dessus. Et même si parfois les tâches ne sont pas toujours gratifiantes à ses yeux, elle ne l’échangerait pour rien au monde.

Mary prend facilement les choses à cœur. Elle aurait aisément pu s’appeler « démesure ». En cela, elle est réellement une enfant. Elle a du mal avec le second degré, les sous-entendus ou même juste avec l’ambivalence, l’ambiguïté. Elle ne comprend pas toujours l’ironie et le sarcasme. Elle réagit généralement de manière excessive quand elle se sent, à tort ou à raison, attaquée. Et par dessus tout, elle est extrêmement, extrêmement rancunière.

Dans une logique totalement Mary-esque et tordu, elle ne SUPPORTE PAS que l’on touche à ses enfants.
Oui oui, vous avez bien lu. Alors qu’elle ne se prive pas de les «punir» sévèrement, de faire claquer sa règle sur leur petits doigts jusqu’au sang ou les harceler moralement, elle se met dans une rage folle si quelqu’un d’autre s’en prend à eux.
Comprenez bien : ses enfants sont SA propriété. Les punir est SON rôle. De ce fait, quiconque tente de le faire empiète sur ses plates-bandes, ce qu’elle prend ainsi comme une attaque personnelle. Et comme nous l’avons déjà vu tantôt, Mary prend rapidement des mesures extrêmes dans ce genre de situation.
Nuançons néanmoins : il faut encore que l’affront soit vu en tant que tel à ses yeux. Ainsi, la mère a parfois fermé les yeux sur des moqueries alors qu’elle se déchainait sur un jeune garçon pour une agression... qui n’existait que dans sa tête.


~ ~ ~



Mary a toujours vécu dans un microcosme fermé, lorsqu’elle était dans le monde réel. Elle était encore jeune quand la seconde guerre mondiale a éclaté. La blitz krieg l’a d’ailleurs particulièrement marquée.
Et dans ce petit monde en perpétuelle description, sa famille était son seul univers. Elle n’allait guère dehors, ne se souciait guère des autres. Tout ce qui lui parvenait était la propagande et les paroles de sa mère.
Sa mère, justement. Mary la toujours tenu en grande estime. Elle rêvait de lui ressembler. Quelque part, elle a réussi. Elle occupe la même place qu’elle et a repris nombre de son comportement.
Car Madame Maman n’était pas une personne très douce. Elle était très ferme et sévère. Tout devait être comme elle l’entendait et pas autrement. Elle maniait encore le martinet et la menace. Même son mari n’osait pas élever la voix contre elle.
D’une manière très ironique, alors que cette dame n’était certainement pas féministe (bien trop fermée d’esprit pour cela), elle en a implanté dans sa fille des ébauches. Ainsi, alors que certaines personnes venant de la même époque ou même plus tard sont légèrement (beaucoup) misogynes, Mary n’a jamais cru un seul instant qu’elle pouvait valoir moins qu’un garçon. En fait, c’est pire car...

Mary est misandre. Des hommes, elle a une piètre opinion. Cela vient en grande partie de son père. A force de le voir sans cesse courber la tête, elle en était dégoutée. C’était donc cela un homme ? Un pleutre ?
Le fait qu’il fut exempté de son service militaire n’arrangea pas les choses. Il y avait aussi son frère, de sept ans son cadet, qui ne cessait de pleurer et ce, depuis sa naissance. Alors qu’elle avait vaguement compris qu’il était censé venir pour aider la famille. Tss... Elle aidait plus que lui ! Même quand il arriva sur l’île avec elle, il n’était qu’un simple livreur alors qu’elle, elle était QUELQU’UN ! D’important !  
La suite de l’histoire le lui prouva bien : il mourut, et pas elle. C’est donc qu’elle valait plus que lui. Aussi l’oublia-t-elle bien rapidement.
Bien entendu, si l’on demandait aujourd’hui à la sanglante pourquoi elle déteste les garçons, elle répondrait simplement «Parce qu’ils ne servent à rien». Elle ne donnerait pas toute l’explication ci-dessus, tout cela est avant tout un raisonnement inconscient, fait de souvenirs et d’expérience.
De plus, nuançons tout de même : parfois Mary apprécie un garçon. Mais dans ces cas là, il n’est pas vu en tant que tel mais plutôt comme un être asexué (et asexuel). Elle n’arriverais même pas à concevoir qu’il ait un... enfin... le truc en bas. Ou qu’il puisse s’en servir pour autre chose que des fonctions urinaires. Alors qu’elle est persuadée que les autres garçons ne pensent qu’à ca passé un certain âge.
Peter et Soul, pour ne citer qu’eux, rentrent dans cette catégorie.

Mary est religieuse également. C’est un autre vestige de sa mère.
Cette dernière était en effet très dévote. Elle menaçait souvent ses enfants avec cela : s’ils ne faisaient pas ce qu’elle leur disait, ils finiraient en enfer. Mais par dessus tout, il fallait prier : pour le roi, pour la reine, pour le petit Jésus, pour le bénédicité, pour nos soldats sur le front, lors du dimanche à la messe et le vendredi de carême.
C’est surtout cette vision là de la religion que la jeune fille a retenu : un dieu associé à la punition, à l’obligation. Elle serait bien incapable de raconter la genèse mais elle connait la plupart des prières sur le bout des doigts. Et elle s’en sert pour punir ses enfants, surtout les plus grands chez qui le rasoir est impuissant.
Pendant longtemps, elle a porté avec elle une bible faite maison, un vieux livre rempli de psaumes déformés, de morceaux approximatifs voir inventés et qu’elle a fait réciter sans relâche aux plus récalcitrants.

~ ~ ~


Mary est moins exigeante avec ses fils. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils peuvent se la couler douce ou qu’ils seront moins punis, loin de là. Seulement... ce sont des garçons. De base, ce sont des bons à rien, incapables de comprendre le moindre ordre. De ce fait, tout ce qu’ils feront sera forcément mauvais. Il est donc inutile d’attendre quoi que ce soit d’eux. Elle fera claqué la règle ou leur criera dessus à chaque erreur et pour le reste... elle agira presque comme s’ils n’existaient pas. Elle en prendra rarement un comme favori, s’occupera des plus jeunes de mauvaise grâce et soupirera fréquemment à leur présence.
A contrario, la sanglante est implacable avec ses filles. Ce sont les plus nombreuses et elles sont censées être irréprochables. Elle n’attendra jamais d’elles moins que la perfection. C’est pour cela qu’elle aura tendance à plus les punir et s’occuper d’eux d’avantage. Sur ce point, elle s’octroie un peu le rôle du chef. C’est assez fréquent venant de sa part, une vilaine manie qu’elle a gardé de l’époque d’avant Soul, où tous les précédents étaient des incapables (bon, en réalité, pas tous. Mais une bonne partie l’était).

Le chef, parlons en tiens. Il est censé être la seconde figure d’autorité à l’infirmerie. Et pourtant, comme dis plus haut, Mary est souvent tombé sur des cas... En cela, la venue de l’actuel chef a été un vrai soulagement pour elle. Elle le respecte car il fait bien son travail mais elle envie un peu cette place parfois. De ce fait, elle ne lui dit jamais tout et une partie de ses ordres passe par une oreille et ressort par l’autre.
En fait, Mary aimerait bien être la mère et le chef à la fois. Mais ce n’est pas réellement possible.

Puisque nous avons parlé de tout cela, attardons nous un instant sur le dernier élément de l’infirmerie : la mère apprentie.
Mary n’aime pas réellement enseigner. Elle a toujours l’impression d’avoir un poids mort dans les pattes. Impression renforcée par le fait qu’elle ne soit pas passé par cette case : elle a tout appris sur le tas. Pourquoi ne pourraient elles pas faire de même ?
Mais une fois passé cette ennuyeuse étape, avoir un second l’aide beaucoup.
La mère apprentie parfaite, selon Mary, est ainsi : elle sait se taire, elle obéit aux ordres, prend sans rechigner les corvées dont elle ne veut pas, apprend vite, a un peu d’esprit d’initiative, ne s’approche ni de Soul, ni de l’infirmerie, est fiable.
Et pourtant, ces critères sont rarement atteints. Ce qui provoqua de grandes disputes mémorables avec ses apprenties.
Mais bon, encore une fois, l’actuelle la satisfait.






Liste des punitions

Ce qui est une bonne idée et marche :
Le carrelet.
La bible
Le rasoir MAIS à manier avec précaution (cf liste plus bas)
Forcer quelqu’un à rester à genoux sur la barre de bois avec des seaux d’eau aux mains.
Gaslighting  +++++
Humiliation publique. Marche très bien sur les têtes de mules.  
Attacher quelqu’un à un poteau dans une position bizarre et/ou écrire des insultes sur son front.
Planter un enfant devant la grande salle avec les mains sur la tête.
Planter un de MES enfants devant l’infirmerie avec les mains sur la tête et attendre que Soul passe par là.
Insulter quelqu’un devant tout le monde.
Réprimander un de mes enfants sur toutes les fautes commises ou ce qu’il aurait pu mieux faire devant tout le monde. Surtout devant Soul.
Verser de l’eau dans le lit/hamac/couverture d’une proie pour faire croire qu’il s’est pissé dessus. Marche très bien avec ceux qui ne sont pas touchables d’habitude.
Raconter n’importe quoi sur une personne à quelqu’un qui aime les rumeurs. Effet moyennement efficace.
Réprimander un de mes enfants quand il ausculte quelqu’un en lui disait qu’il ne faut pas toucher cette personne sans gant car il aurait {insérer nom de maladie honteuse ou imaginaire ici}. Plutôt efficace, sauf quand Soul est dans les parages.
Raser un enfant. Surtout les filles. Surtout si elles ont les cheveux longs. Prétexter qu’elles avaient des poux si quelqu’un se plaint.
Mettre de la sève d’arbre dans leurs cheveux.
Privations : de repas (mais pas trop d’affilé), de lit, de câlins, de couverture…
Faire copier des lignes. Surtout s’ils ne savent pas écrire, c’est une sanction à but hautement éducatif.


Ce qui n’était définitivement pas une bonne idée :
Demander à Peter d’enfermer un enfant dans le cachot. Ca n’était pas censée se finir ainsi. Je culpabilise un peu pour le coup.
Abandonner un enfant sur le chemin sans retour. Mais bon, ce n’était pas vraiment de ma faute, je ne pensais pas qu’il allait vraiment se perdre.
Abandonner un enfant dans la jungle. Même justification qu’en haut.
En fait, abandonner un enfant n’importe où.
Même juste pour lui faire peur. Même quelques minutes.
Couper trop loin avec le rasoir. Faire hyper attention avec ce truc. Qu’en cas de dernier recours.
Laisser une bible à proximité de Loony. Plus jamais !
Le jeu du foulard. Contrairement à ce que ces petits cons ont racontés. Et là, pour une fois, ce n’était vraiment pas de ma faute.
Mettre des cafards dans la nourriture des enfants perdus d’autre groupe. C’était marrant mais je me suis fait prendre.
Frapper quelqu’un de plus grand que moi et qui sait se défendre. Ca fait mal.
Maxence.


Ce qui est limite et demande à réflexion :
Basiquement tout les conseils qui viennent des autres. Surtout ceux de Sugar.
Aussi ceux de Rose mais bon, c’est surtout pour lui faire plaisir.
Le rasoir.
Faire manger un animal de compagnie à son propriétaire. C’était super efficace, Sugar approuve mais les soigneurs n’ont pas souvent des animaux de compagnie.





Unique au monde


Mary a gardé son prénom d’origine car elle l’aimait bien. C’est celui de la sainte Vierge, elle se sent importante avec.

De même, si Peter lui a proposé spontanément le rôle de mère, c’est elle qui a demandé à être celle des soigneurs quand elle a vu le poste vacant. A ses yeux, ce groupe lui rappelait, et lui rappelle toujours, les messages propagandistes de la croix rouge, qui montrait les infirmières sur le front. Ces affiches, elle les voyait pratiquement tous les jours à Londres et elle en était fascinée. Il faut dire que c’était les rares à mettre des femmes soldats en avant et que la plupart des adultes la renvoyait à ces braves dames dès qu’elle parlait de vouloir aller sur le front aider le pays, elle aussi. Ainsi, aux yeux de la fillette, c’était de vrais modèles. Les soigneurs paraissent donc comme un équivalent à ses yeux et elle, elle en est la cheffe… euh la mère, la responsable. C’est donc une place hautement importante.

De ce fait, si vous tentez un jour d’insinuer, directement ou pas, qu’elle n’est pas vraiment une soigneuse mais leur mère… vous avez intérêt à vous appeler Soul ou à courir vite. C’est un peu un complexe de sa part, la crainte de ne pas être vue aussi importante (aka une soigneuse) qu’elle ne se voit elle. Elle a pourtant des bases. Certaines ont été apprises sur le tas à l’époque où elle devait jongler avec les chefs incapables. Mais la plupart viennent de Soul, des questions innocentes qu’elle pose par ci par là au fil du temps, de sa curiosité, des informations qu’il lâche à un autre soigneur et qu’elle se dépêche d’aller écouter… Les premiers soins, les pansements, les gestes en cas d’urgence, éventuellement quelques plantes. Toutes ces petites choses qui lui confère un savoir rudimentaire mais suffisant généralement.


~ ~ ~



Mary a parfois des crushs sur des garçons perdus, peu importe leur genre, mais généralement plus âgés. Dans ces cas là, elle est incapable de mettre un mot sur ses sentiments et finit très confuse. Elle alterne donc entre fuite et sauts d’humeurs en leur présence. Des exemples marquants pourraient être Pit ou Love.

Les mauvaises langues pourraient souligner que c’est également son comportement en présence de Max. C’est tout à fait différence. La mère des chasseurs lui fout la trouille. Cela remonte à ses tout débuts. Elle avait osé s’en prendre à un de ses enfants. La trois patte avait déboulé en hurlant dans la salle. Depuis, elle l’évite. Il y a d’autres garçons perdus dans ce cas, Scar par exemple (bien qu’il n’ait rien fait lui).

La seule vraie personne sur qui elle a eu un crush et qu’elle n’a pas fuit… l’a fait involontairement grandir de six mois. Suite à cet « incident », il se peut qu’elle ait quelques cicatrices sur la poitrine. Mary est définitivement beaucoup trop impulsive.
Egalement, sa peur de grandir est devenue beaucoup plus grande. Mais nous développerons cela plus bas.

Mais Mary est également capable d’affection avec autrui. Parfois elle se prend d’affection pour un de ses enfants. Il ou plutôt elle devient alors sa favorite. Elle est alors plus laxiste avec elle, plus prompte à effectuer les tâches moins punitives de sa fonction. Elle n’est pas forcément très douée avec les histoires, raconte surtout celle qu’elle connaissait déjà, mais peut se montrer câline.
Sauf que… cela ne dure jamais bien longtemps. Il y a toujours quelque chose qui casse : l’enfant qui ne fait pas assez bien, Mary qui se lasse ou juste réalise que son « enfant » n’est pas une peluche ou une jolie poupée. Alors la Sanglante l’abandonne et va se trouver un nouveau jouet. La seule exception à la règle était peut être Jay avec qui elle avait des cycles réguliers de « je m’occupe de toi » « je t’abandonne » « je reviens vers toi ».

Avec les mères, ceci dit, c’est différent. Les relations peuvent prendre toute sorte de forme, allant de la rivalité à la crainte en passant par la désapprobation. Cependant, il est déjà arrivé à Mary de se faire des amies parmi les autres mères, notamment celle de son âge. Et par dessus tout, il lui est déjà arrivé de créer des liens très forts avec des mères plus âgées. Notamment Sugar qui a été son mentor à ses débuts et Rose en qui elle a beaucoup de complicité (bien qu’ignorant la rancune que Rose a envers Peter et cette dernière ignorant les sanctions qu’inflige Mary à ses enfants).


~ ~ ~



Mary possédait un ruban à son arrivé mais l’avait vite perdu. Cela lui allait parfaitement. Elle détestait ce ruban. Elle n’avait juste jamais été capable de l’avouer à sa mère. C’est peut être pour cette raison qu’elle s’était sentie obligée d’avoir l’air triste lorsqu’elle se rendit compte de sa… perte accidentelle. A un tel point qu’un raccommodeur était venu lui en donner un de remplacement.
Ce garçon perdu fut sa tête de turc jusqu’à sa mort. Et elle n’y alla pas de main morte.

Elle se fit également couper les cheveux plus courts que ce qu’ils étaient. Evidemment, pas court court. Elle était une jeune fille de bonne famille tout de même. Mais en un carré à peine au dessus des épaules. Chose que sa mère ne lui aurait jamais jamais laissé faire. Ou du moins pas sans lui faire comprendre qu’elle ressemblait à une fille de joie ainsi.

Perdre le ruban, se faire couper les cheveux… cela ressemblait pour elle à de petites victoires insolentes. Elle en était à la fois très contente et très inquiète. Pourtant elle ne changea jamais ses habitudes à ce sujet.
Cependant, elle garda très précieusement sa croix car c’était un objet très important pour elle.


~ ~ ~ ~ ~



Si on lui demandait ce qu’elle préfère dans son rôle de mère, la réponse de Mary ne serait pas les punitions (même si effectivement, cela lui plait) ou le rang supérieur aux autres (même si effectivement cela joue). Non.
Ce qu’elle préfère par dessus tout c’est sa cabane personnelle. C’est l’un de ses privilèges après tout. De plus, comme cela fait si longtemps qu’elle est sur l’île, elle habite dedans depuis un certain temps. Au fur et à mesure des non-années, elle l’a aménagé, y a installé des meubles, des étagères de fortunes, des décorations… Si bien qu’aujourd’hui, c’est l’une des plus remplies de l’arbre.
En outre, elle apprécie ce semblant d’intimité que lui offre ce lieu. Elle dort seule, contrairement aux garçons perdus et a donc un endroit où se réfugier quand elle a envie de s’isoler. Elle n’a même pas à s’inquiéter d’être volé – mais en réalité, même sans cela, quel fou irait voler la sanglante ?

Elle ne se souvient plus exactement où elle a trouvé son rasoir. Sur l’île probablement, car elle ne l’avait pas quand elle est arrivée. Mais elle n’a aucun souvenir de l’avoir commandé, comme elle l’avait fait avec le carrelet. Mystère.
Elle le garde, l’entretient avec soin et plusieurs enfants, notamment les plus « vieux » l’associe souvent à elle mais elle ne s’en sert pas tant que cela au final. En grande partie car il peut être dangereux. Elle se rappelle encore de cet… accident… incident… Ce n’était pas de sa faute, elle n’avait pas voulu faire cela. Mais depuis, elle reste méfiante à son égard. Elle sait que plus que quiconque qu’il est utile.
Si un jour, elle l’utilise sur toi Invité, considères toi chanceux. C’est qu’elle te voit comme « une grande occasion ».




L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
Mary est à l’image du grand arbre : enracinée. Elle en a plus ou moins conscience, mais cela fait longtemps qu’elle vit ici. Au début, elle a dû s’adapter, trouver le bon ton, la bonne attitude pour se faire obéir et maintenir sa place. Même lorsque l’on vient d’une guerre, le Neverland n’est jamais directement un havre de paix.

Mais aujourd’hui, ses racines sont solides et profondes. Elle a appris, elle a observé. Elle sait comment se débrouiller. Elle est désormais totalement dans son élément.
Elle sait se faire chêne ou roseau quand il le faut, elle a acquis tellement d’automatisme.

Alors, sincèrement, ce que représente l’île à ses yeux ? Sa maison. Aussi dure peut elle être.



Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?
Mary évite le plus que possible de penser à sa vie antérieure. Non pas qu’elle la déteste, au contraire. La plus part des souvenirs qui lui restent, déformés au fil du non temps, sont des souvenirs heureux. Le reste concerne la guerre mais, dans un joli méli-mélo, ils se mélangent tous les deux. De même, si on lui demandait si elle voulait revoir sa mère, Mary dirait surement oui, sans hésiter, sans aucun arrière pensé. Et le souci est bien là : cela lui donne le vertige. L’impression horrible, oppressante, d’avoir perdu trop de temps ici, mais sans trop savoir combien exactement. Un peu comme Pinocchio sur son île aux enfants, qui a oublié toute notion du temps et qui prend soudainement compte qu’il se/s’est transformé en autre chose.
Après tout, les choses ne pourraient pas être comme avant. Mary a changé. Et elle tente d’étouffer l’idée, insidieuse, que sa mère doit être morte depuis près de 70 ans.

Et, il n’y a pas que cela, il y a aussi Peter.
Peter qui a interdit de repenser au monde réel.
Faire cela, ce serait lui désobéir directement, sur quelque chose de grave en plus. Sur quelque chose d’interdit, de tabou.
Cela la ferait drôlement culpabiliser. Ainsi que le fait de ne pas être totalement sûre de savoir qui elle choisirait entre sa mère et lui. Si elle devait choisir.

Alors, pour toute ses raisons, et surtout depuis qu’elle a eu ce petit vertige, elle refoule tout cela, très loin, très très loin et s’est juré de ne jamais jamais jamais y repenser.


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?
Peter est le roi de l’île.
Hook est l’ennemi.
Ces deux affirmations se suffisent à elles même.




La première gifle


Elle était partie comme ça, d’un coup.
Et puis d’abord, ce n’était pas vraiment de sa faute. C’était la sienne.
Il n’avait pas obéi, pas assez vite, pas fait assez bien. Il se moquait d’elle, elle le sentait bien, elle en était persuadée.
Elle n’avait aucune autorité, elle ne comprenait pas pourquoi. Pourquoi elle n’arrivait pas à se faire obéir ? Madame Maman y arrivait sans problème. Elle était sa fille. Pourquoi ça ne marchait pas, peu importe combien elle criait ?
Alors elle l’avait giflé. Alors c’était parti. Et la joue de son fils en était devenue rouge, toute rouge. Et ses yeux tout grands, tout grands. Et sa voix toute petite, si petite.
Le silence avait régné en maitre, pendant quelques minutes, pas trop longtemps seulement. Très vite, il s’était mis à brailler, encore plus fort qu’avant.
Mary l’avait giflé de nouveau, encore, encore, lui hurlant dessus, bien plus fort, jusqu’à ce qu’il s’arrête, totalement terrorisé, totalement recroquevillé.

Et seulement là, elle s’était senti mieux.
C’était l’époque où Mary avait la rage au ventre, la haine de partout, sans trop savoir pourquoi.  


Le soir même, les enfants avaient fait moins de chahut en allant se coucher. Ils la regardaient un peu bizarrement même. Elle avait pris cela comme une marque de respect. Cela lui avait plu, l’avait conforté dans son idée.

Et puis cela avait recommencé. Un mioche qui refusait de faire une tâche, un truc du genre. Elle ne se souvenait plus exactement. Elle savait juste qu’elle s’était énervée, comme la dernière fois, mais qu’elle avait prévu quoi faire bien avant. Elle avait fouillé dans sa mémoire, dans ses pensées, se demandant ce qu’aurait fait Madame Maman si elle avait été à sa place. La première chose qui lui était revenu en mémoire, bien entendu, c’était le martinet. Mais même à elle, cela lui faisait peur. La seconde, c’était la règle, celle des cours et des mauvais élèves. La règle carré.
Elle était allée voir un artisan pour cela, ne sachant pas comment la faire seule. Elle avait dû insister un peu, cela l’avait frustrée. Ce n’était pas son fils donc il considérait qu’il n’avait aucune raison de lui obéir ? C’était en tout cas ainsi qu’elle l’avait interprété. Au final, elle l’avait eu. Et il fut sa première victime.
Elle l’avait trainé jusqu’à sa maison à elle, depuis la table de la salle manger. Il donnait des coups de pied, se débattait comme un beau diable, ce qui ne manquait pas de l’insupporter d’avantage. Là, elle lui avait saisi les mains et avait frappé, frappé, de toute ses forces. Ses cris avaient résonnés, attirant quelques curieux. Elle n’avait arrêté que lorsqu’elle avait aperçu le sang.
Cet enfant perdu n’osa plus jamais la défier ou la contredire.

Sauf que, sauf que. Il y a toujours un sauf que.
Certaines mères l’avaient un peu regardé de travers après. Oh, pas toutes. Il y en avait même que cela avait laissé indifférentes. Le chef de l’époque n’avait pas fit de commentaires et pourtant son silence et son regard en avaient dit très long. Quand elle lui avait crié dessus, demandant ce qu’il avait, il s’était contenté de répondre :

-Rien, rien. C’est toi la mère après tout. C’est à toi de gérer les punitions. C’était juste peut être…

Il avait lâché le mot « excessif » du bout des lèvres. La jeune fille lui en était pratiquement tombée dessus.

Elle se mit pourtant à réfléchir s’ils n’avaient pas raison, si l’on pouvait vraiment faire autrement.
Et puis il y avait eu une autre bêtise, il y avait eu un autre enfant et toutes ses réticences s’étaient envolées aussi. Elle avait juste appris à dissimuler.
Et surtout,
A justifier.

~ ~ ~


-Ma pauvre fille, tu es vraiment stupide.

C’est Mary qui a dit cela sur le ton de la plaisanterie. D’ailleurs elle entend des rires derrière son dos.
Cette tête de mule, cette petite conne. Sur qui ni la bible, ni le carrelet ni la menace n’ont d’effet. Qui recommence à désobéir, à mal se comporter dès qu’elle a le dos tourné. Insolente, empâtée, grande gueule. Qui la nargue sans arrêt, qui remet en cause son autorité.

Mary ne peut pas tolérer cela. Cependant, Mary n’est plus la même qu’autrefois. Ce n’est plus une petite fille complètement perdue devant ses mômes et qui met des claques parce que c’est la première chose qui lui est passé par la tête. Non.
Elle a acquis de l’expérience, elle sait ce qu’elle peut ou ne peut pas faire, où, quand, comment. En très peu de temps (ou de non-temps plus tôt), Soul n’arrivera au grand arbre que dans un an ou deux. Elle est déjà devenu une mère accomplie, modelée selon le modèle du grand arbre et de sa mère à elle.

Alors, elle tente ce qu’elle peut pour garder le contrôle, garder l’autorité. Et en l’occurrence, ce qu’elle peut faire là, c’est rabaisser, insulter, humilier. Même à la vue de tous. Elle sait qu’il y en aura toujours que ça amusera.

-Et en plus, tu pues. Tu déranges tout le monde avec ton odeur. Tu nous empêches de manger.

Rires, chuchotis. Mary est plus théâtrale que jamais. Elle renverse même le bol qui était destiné à sa fille.

-Oups, fait-elle, absolument pas désolée. Que je suis maladroite. Eh bien, tu n’as qu’à aller nettoyer.

Elle sent que la fille en face serre les poings et a envie de la frapper. Qu’elle essaye tiens ! Peter la fera mettre au cachot.
ELLE a droit de frapper ses enfants. Ses enfants n’ont pas le droit de la frapper. C’est comme cela.
Mary est prête à continuer longtemps comme cela, jusqu’à la voir craquer totalement, la voir se soumettre ou disparaître.
Elle se retourne vers les autres qui se dépêchent de regarder leur bol. Hum, pas tous ne rient. Cela ne fait rien. Elle annonce juste, d’une voix posée comme si c’était tout à fait normal :

-Au fait, ce soir je ferais une inspection. L’on dit qu’il y aurait une épidémie de poux.

Ce soir, elle la rasera entièrement. Juste pour le plaisir de la voir pleurer.
Et des idées comme cela, Mary en regorge.
La nouvelle mère fera tout pour se faire obéir et respecter.



Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Jamesina (Changé de pseudo 8’D Navré)
Et un âge ? Actuellement 22 ans mais à l’époque où j’ai pris Mary, j’en avais 20.
Avatar : B-Ko - Shuuen no Shiori Purojekuto + un avatar fait sur commande par millgrll Mary la sanglante {V2} 304983004 à partir de cette source et d’indications sur Mary.
Comment t'as découvert l'île ? Chibisland
Tu la trouves comment ? Génial o/ Mes impressions n’ont pas changés
Dis, tu crois bien aux fées ? Ouiiii.






Mary la sanglante {V2} Fug6




Dernière édition par Mary le Dim 27 Nov 2016 - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Green
Green

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 632
✘ SURNOM : La Grincheuse
✘ AGE DU PERSO : Entre 15 et 17 piges.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : I was there at the birth,
Out of the cloudburst,
The head of the tempest.
Sujet en cours : I - II

Mary la sanglante {V2} Empty
MessageSujet: Re: Mary la sanglante {V2}   Mary la sanglante {V2} EmptyMar 22 Nov 2016 - 22:59

BON ALORS.

Elle était cool à lire, cette V2, très complète et pleine de petits détails. Ça se voit que t'as pris du temps pour réfléchir au pourquoi du comment, au parcours de Mary sur l'Île et à sa vision des choses. En plus, ton avatar est super et j'trouve que tu t'es améliorée au niveau du style. C'est chouette tout ça, GG Mary la sanglante {V2} 3408894569

MAIS BREF. Rebienvenue à toi, maman. Hâte que tu me refasses réciter ma bible. ♥️






Mary la sanglante {V2} Greens11

Young drifting light
Drift on by
Shine on me
Then pass me by


Playlist
Theme song


L'essence de Green:
 

Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Mary la sanglante {V2} Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Mary la sanglante {V2} Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Mary la sanglante {V2} Empty
MessageSujet: Re: Mary la sanglante {V2}   Mary la sanglante {V2} EmptyMer 23 Nov 2016 - 0:48

Re-bienvenue parmi nous Mary, tu es à la fois terrible, angoissante et maladroite, attendrissante. La volonté de bien faire, et de le faire mieux, de supplanter quitte à terroriser. Heureusement qu'elle a acquis de sacré talents dans la comédie, la Sanglante, que son Chef n'en vienne pas à la griller ;)

Pour sûr, il serait déçu, et se sentirait un peu trahi aussi, puisqu'il avait légèrement baissé sa garde alors qu'elle est Mère et plutôt envahissante.

Comme dit Green, on voit que tu l'as bien réfléchi, que tu l'as bien "sous-pesée", histoire de ne pas oublier le moindre détail (Pit aussi ? Allons bon! Que Soul ne l'apprenne jamais, ça non plus! Il serait carrément dégoûté), que tu la connais bien aussi, elle est tienne, elle t'appartient. Tu en maîtrises chaque grain (et grincement). Je la sens plus pondérée, aussi, étrangement. Moins violente... en apparence.

Et ton avatar dépote; Welcome back "Mother" ;)






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Caroline
Caroline

★ Mère Apprentie des Artisans ★


✘ AVENTURES : 612
✘ SURNOM : La Fouineuse
✘ AGE DU PERSO : 14 ans... et des poussières

✘ DISPO POUR RP ? : Pas tout de suite, mais je prends les réservations ;)
✘ LIENS : Fiche ♦️

Mary la sanglante {V2} Empty
MessageSujet: Re: Mary la sanglante {V2}   Mary la sanglante {V2} EmptyMer 23 Nov 2016 - 20:35

Brrr... Elle est terrible, cette fiche, parce qu'on en vient à comprendre les raisonnements déviants de Mary. Malgré tout son sadisme et ses méthodes vraiment archaïques, on se prend à éprouver de la compassion pour elle. Bien joué, donc =)
Revenir en haut Aller en bas
MadMax
MadMax

★ Mère des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 1037
✘ SURNOM : L'Increvable.
✘ AGE DU PERSO : La bonne quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Globalement, ouais.
✘ LIENS : Naissance, renaissance & La Meute

Mary la sanglante {V2} Empty
MessageSujet: Re: Mary la sanglante {V2}   Mary la sanglante {V2} EmptyVen 25 Nov 2016 - 12:18

PARDON JE SUIS A LA BOURRE.

On a eu des trucs tard à chaque fois et du coup vala. C'ets pas une excuse. Mais. Luv. (Poster luv pour Mary sous le compte de Max me fait bêtement ricaner sarcastiquement mais je te jure qu'il est sincère.)

Bon alors ta fiche a eu des boîtes a texte qui ont poussé, dis donc ! Je râle en général, mais là ça passe juste crème, donc je ne peux rien dire. Ta vision de Mary est bien plus fine que pour ta première fiche, c'est cool !

Y a juste un truc qui me chiffonne, c'est la punition avec les pièges dans les cabanes d'un groupe. C'est excessivement dangereux même si elle fait gaffe, et je doute qu'elle aurait le droit de faire ça à d'autres gamins que les siens -et encore, même les siens.. Mais si tu veux, tu peux le mettre en mauvaise idée ! (J'imagine bien Mary tester en effet donc. :') )

Et sur une note plus personnelle, je me suis sentie bêtement honorée de voir Max autant citée. Mary est sa némésis, mais je crois que ça marche bien dans l'autre sens aussi, huhu. (Highfive pour l'username, d'ailleurs.)






J'suis Parole en #cc3300.

Merci Dog. ♥:
 

Merci Arrow. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Sindri. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mary
Mary

★ Mère des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 257
✘ SURNOM : La sanglante
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Apprends qui je suis avant de prier mon nom...

En cours :
Events divers et passés : ♠️ ♥️ ♦️ ♣️
Aventures finis depuis longtemps : ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️
Mary la sanglante {V2} 103_bm10Mary la sanglante {V2} YytrMary la sanglante {V2} Ue1t


Mary la sanglante {V2} Empty
MessageSujet: Re: Mary la sanglante {V2}   Mary la sanglante {V2} EmptyDim 27 Nov 2016 - 19:20

Merci tout le monde pour vos gentils mots Mary la sanglante {V2} 2567536238 Mary la sanglante {V2} 3864948088

Soul et Green : je vous l'ai déjà dit directement, vous aime Mary la sanglante {V2} 304983004 Merci pour vos commentaires détaillés
Caroline : Hu hu Mary la sanglante {V2} 304983004 Merci ^^ Je voulais que l'ensemble soit cohérent effectivement
Max : modifié Mary la sanglante {V2} 3408894569 Je crois que de base je pensais en fait à des trucs comme des clous ou des légos (sauf qu'on a pas de legos /PAN/), le genre de truc bien vicieux What a Face
Et pour l'username, en fait c'est toi qui m'a donné envie 8'D A cause de Poncho. Et pour Max qui terrorise Mary... What a Face c'était établi depuis tellement longtemps qu'il fallait que ca soit mentionné Mary la sanglante {V2} 1236954410






Mary la sanglante {V2} Fug6


Revenir en haut Aller en bas
MadMax
MadMax

★ Mère des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 1037
✘ SURNOM : L'Increvable.
✘ AGE DU PERSO : La bonne quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Globalement, ouais.
✘ LIENS : Naissance, renaissance & La Meute

Mary la sanglante {V2} Empty
MessageSujet: Re: Mary la sanglante {V2}   Mary la sanglante {V2} EmptyJeu 1 Déc 2016 - 22:20

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





Alors avant toute chose, je voudrais m'excuser de ce retard affreux, j'étais persuadée de t'avoir déjà validée !!!

Ta Mary, ta seconde version, je te l'ai déjà dit a bien plus de finesse et de corps que lors de ta première interprétation. Et quoi de plus normal ? Tu as ce perso depuis si longtemps maintenant qu'on oublierait presque que c'est un prédef ! Mary est terrible, mais touchante et très logique et vraie, au fond ! Après tout, quoi de plus normal qu'elle réagisse ainsi, puisque sa mère ne lui a pas montré d'autres exemples ?

Bref, tu peux dès à présent punir les chenapans -attention tout de même à ne pas trop te faire remarquer !

PS : Max qui valide Mary, je trouve ça assez beau, quand même.


_______________________________


Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure !  Par ailleurs, n'oublie pas de prendre connaissance de L'intrigue du moment. Tu peux aussi participer au RP d'introduction spécialement conçu pour les nouveaux arrivants et qui permet d'immerger facilement ton personnage dans l'univers : le Bannissement. A moins que tu ne choisisses de te lancer dans Mission Périlleuse ?  Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.








J'suis Parole en #cc3300.

Merci Dog. ♥:
 

Merci Arrow. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Sindri. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cosmy
Cosmy

☽ Artifice ☾


✘ AVENTURES : 54
✘ SURNOM : la momie
✘ AGE DU PERSO : très jeune, un bébé qui découvre le monde !

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours :3
✘ LIENS : Cette créature solitaire.

Aussi gentille que naïve.

Mary la sanglante {V2} Empty
MessageSujet: Re: Mary la sanglante {V2}   Mary la sanglante {V2} EmptyLun 19 Déc 2016 - 18:32

C'est vrai que cette fiche envoie de la pizza aux moineaux ! La précédente était déjà super, mais cela est largement au-dessus ! Mary la sanglante {V2} 4098581609

Le personnage de Mary est intéressant comme toujours et on voit qu'il ne faut pas rigoler avec elle ! :S

"Si un jour, elle l’utilise sur toi Cosmy, considères toi chanceux. C’est qu’elle te voit comme « une grande occasion ». "

J'ai peur maintenant. Mary la sanglante {V2} 477051527
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

Mary la sanglante {V2} Empty
MessageSujet: Re: Mary la sanglante {V2}   Mary la sanglante {V2} EmptyMer 21 Déc 2016 - 8:23

Et tu es la dernière de ma liste de retard ma chère Mary !
Ah décidément je ne peux vraiment pas imaginer une meilleur Mary que toi... Tout est la, tout est très bien pensé très bien amené et très bien développé, Mary est la toute entière. Tu as créé une psychologue tangible tout autour d'elle c'est épatant. Et le Bout d'Aventure est vachement bien fait, on sent la façon dont elle glisse peu à peu, cette évolution dramatique que tu décris bien. Je me souviens pas assez de la V1 mais cette V2 est super classe !

Je suis content que tu es fait un truc si chouette de Mary Mary la sanglante {V2} 638273372








La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://neverneverland.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




Mary la sanglante {V2} Empty
MessageSujet: Re: Mary la sanglante {V2}   Mary la sanglante {V2} Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 20200209 - 11h08 - Appel à Tous (animé par Jean-Guy Proulx et Mary O'Malley)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-