Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Sous la pluie d'étoiles.   Lun 21 Nov 2016 - 6:47


- Cette toute petite étoile, auprès de ses sœurs dans le ciel, fait naître l'aurore boréale, à la douce caresse immatérielle... Oh non ! Madame grenouille, ne me quittez pas, vous petite fripouille, ne m'abandonnez pas... Oh non... Non, non, non... Je suis seule, comme la lune, loin de mes consœurs... Et de la lagune.

Sous le clair de lune, sa peau bleutée brillait, nue comme un vers, pure comme une fleur. Elle pleurait très fort et se lamentait. La pluie engourdissait ses sanglots intenses et pénétrants, les rendant vaporeux et éphémères. Un faible écho imitait cette voix au loin et venait s'évanouir dans les claquements de l'eau contre les rochers. Quenouille s'était aventurée dans la forêt, mais elle ne trouvait plus son chemin, si vulnérable, si fragile, elle était livrée à elle-même, à chanter, à pleurer, à se lamenter.

Un petit pas à la fois, la créature s'avançait dans un noir infini, elle se rapprochait de quelque chose qui n'était pas la mer, ni la lagune, mais elle entendait, elle ressentait quelque chose, des âmes, des cœurs, des gens. Elle avait faim, Ô oui si faim. Si elle pouvait se trouver quelque chose à mordre, à manger. Si faim... Si faible...

Il faisait froid, il faisait noir, elle avait faim, elle avait peur.
Revenir en haut Aller en bas
Last Wills
avatar

☠ Maitre-Artillerie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 109
✘ SURNOM : Le Mélodrame.
✘ AGE DU PERSO : 25 années et une éternité.

✘ DISPO POUR RP ? : Plus avec lui pour l'instant !
✘ LIENS : Dans sa loge, l'artiste se pend, et le casting du spectacle contemple son cadavre.

MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   Mer 30 Nov 2016 - 17:50


SOUS LA PLUIE D'ETOILES
ft. Quenouille



Il allait falloir qu'on explique aux autres ce que Last pouvait bien fabriquer à se promener si souvent partout. Car lui, il avait beau le répéter, personne ne semblait rien y comprendre.

Bouffons, la recherche de contes, bien évidemment ! Si Neverland était un théâtre géant, il fallait en faire avancer la pièce ! Rester sur le navire était une entracte longue et ennuyeuse. Et puis, tout le monde le savait : Last ne tenait pas en place. Il se promenait bien souvent, non seulement loin du Jolly Roger, mais aussi loin du coin aménagé par ses compères. Sa curiosité était bien plus forte que n'importe quel danger. Et puis, il n'était pas idiot : s'il risquait plus gros que sa vie, il se défendrait.

La fuite, c'est pour les lâches.

La dernière fois qu'il avait trempé un pied dans l'eau baignée de femmes mi-humaines mi-monstres – malgré leur rôle d'ennemies naturelles, on ne pouvait les qualifier de poissons – il s'était fait presque entraîné par l'une d'elles, et une des plus immondes. Son nom, il ne le connaissait même pas. Il s'en moquait, de toutes façons, et espérait ne plus jamais la revoir.

S'entendre avec ? Raconter son passé ? Pfeuh. Alors qu'elle avait essayé de le dévorer. Il lui semble... ?

D'ailleurs, ce jour-là comme maintenant, il pleuvait. « Tu vas choper la crève, gamin » lui avait soufflé un de ses camarades. Mais lui-même se pensait déjà suffisamment robuste pour affronter la plus torrentielle des pluies : puis bon... c'était marrant. Les cheveux trempés et le nez levé vers les nuages, Last s'était donc décidé raisonnable et à ne pas s'éloigner de la Baie des Pirates. Il n'était pas à côté du navire, mais pas si loin non plus. On pouvait le voir dans toute sa grandeur, mais vu la distance, il suffisait d'un peu d'imagination pour le voir enfermé dans une bouteille.

C'était son territoire, il avait le droit d'y faire ce qu'il voulait.

Mais désormais trempé jusqu'aux os, Last vérifia les « dégâts » sur son propre corps en détachant sa longue mais maigre queue de cheval, qui se retrouva éparpillée sur son dos en filaments blonds. Le chemin le plus long mais le plus sec – si on veut – était un chemin broussailleux pas si bien caché dans la forêt. La flore était devenue plus calme, plus humide, avec les récents événements. La chaleur qui laissait place à la fraîcheur, qui venait abattre un voile d'eau et de gris lorsque le jour était levé...

Lorsqu'il s'abrita à moitié de cette pluie en traversant le sentier, il entendit un écho assez étonnant.

Des pleurs de femme.

Et des femmes, il en avait rarement vu. Oh, les sirènes ne comptaient pas. Elles étaient des monstres, pas des demoiselles. Et les jambes que la lune leur donnait n'étaient que trompeuses. Ce n'était qu'un changement d'apparence, après tout. Elles restaient, au fond d'elles, carnivores et voraces, vilaines comme vicieuses... Last était un exemple à peu près similaire : il avait l'air d'un rigolo, mais il était dangereux (par moments).

Lorsqu'il trouva la dite femme, il s'arrêta un instant sur ses couleurs. Turquoise de la tête aux pieds, pâle comme la pluie qui la rafraîchissait, il n'était même pas sûr de distinguer ses pupilles. Si bien que, à cette distance et pour l'instant, il jugea qu'elle n'en avait pas.

Dans le doute de cette rencontre opportune, Last dégaina calmement et sans agitation son arme, dont il pointa le canon vers elle. Il n'aimait pas particulièrement faire couler le sang pour rien, alors autant attendre sa réaction; lui qui était là, à quelques mètres, et tout aussi visible pour elle.

De plus, la pluie et la nuit rendaient l'instant si serein... Pourquoi le gâcher inutilement ?


Dernière édition par Last le Dim 4 Juin 2017 - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   Dim 4 Déc 2016 - 8:19



Ses pleurs firent écho pendant quelques temps. Ils suivirent une mélodie, celle des rêves d'enfants les plus purs. Sa voix, aussi majestueuse et retentissante que pouvait lui donner sa nature de sirène, résonna à travers toute la forêt. Tous l'entendaient, tous écoutaient la mélodie envoûtante à travers leur rêve. La créature bleue était recroquevillée sur elle-même lorsqu'on la surprit, sa voix se faisait si faible, si fragile, si triste. Ses cris et chants donnait le sentiment d'un extrême chagrin, les êtres ayant la chance d'être aussi près d'elle pouvaient même, pendant un court instant sentir ce chagrin si intense.

La solitude et la pitié que lui donnaient ses sœurs pour ses dents et ongles trop ronds rongeait sa nature de mangeuse d'hommes. Elle avait été maigre, très peu en santé parce qu'elle ne mangeait que très rarement la viande de l'homme et si aujourd'hui elle mangeait le triple de son poids en viande animale, sa taille bien que moyenne ne lui offrait pas plus la santé. Ses yeux ne voyaient pas très bien, sa force était très petite, ses sens étaient presque sourds. Lorsqu'on la trouva sous la pluie, il lui fallut quelques minutes avant de sentir cette présence, par le fil des sentiments. Elle sentit une joie, une créativité en barrière, un poème aux mille couleurs. Aussitôt, elle se leva, sourit de ses dents rondes et chantonna. Elle fit une danse de la pluie, sous une mélodie qu'elle chantonna.

Courbettes, bras levés vers le ciel mouillé, elle fit quelques cercles de ses pieds, imita les danses de tribus, des mimiques de bras et de pieds et souffla les petites paroles et prières qui ne signifiaient que pour elle.


Puis, elle s'immobilisa. Jeta la robe de boue et d'algues qu'elle venait de trouver pour lever les yeux vers une racine qui avait pliée. Elle tourna son corps face à la créature qui la regardait. Elle était nue sous la pluie, à l'apparence d'une statue aux teintes de l'océan. La perfection de ses traits étaient dû à sa jeunesse en tant que sirène, mais aussi par son statut de créature magique. Elle ne vieillissait pas, puisqu'elle passait la plupart de son temps hors de l'eau. Son air était innocent, interrogatif, mais aussitôt qu'elle comprit de quoi il s'agissait, elle cria, cria et courut derrière. Elle marcha dans de la boue, tomba contre une racine et se coinça entre deux troncs amoureux. Écorchée par la rugueuse texture, elle se mise à pleurer, crier et à paniquer, tout en se débattant dans son malheur. Elle aurait pu crier comme une sirène, ou émettre des ultra-sons, mais elle su que ça n'avait aucune utilité, en dehors de l'eau. D'autant plus que ses pouvoirs n'étaient plus les même lorsqu'elle quittait son domaine sous-marin.
Revenir en haut Aller en bas
Last Wills
avatar

☠ Maitre-Artillerie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 109
✘ SURNOM : Le Mélodrame.
✘ AGE DU PERSO : 25 années et une éternité.

✘ DISPO POUR RP ? : Plus avec lui pour l'instant !
✘ LIENS : Dans sa loge, l'artiste se pend, et le casting du spectacle contemple son cadavre.

MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   Dim 4 Déc 2016 - 13:34


SOUS LA PLUIE D'ETOILES
ft. Quenouille



Lorsque Quenouille changea d'humeur, il décala son doigt sur la gâchette, prêt à tirer. Elle l'avait vu, au milieu de tout et de rien, comme si le pirate venait offrir son corps en guise de dîner. Mais lorsqu'il la vit danser, chanter, comme si elle accueillait seulement un Dieu quelconque venu la tirer de cette flore devenue dense à cause de la pluie, Last baissa légèrement son arme, intrigué.

Pourquoi cette sirène – car il ne pouvait exister de femme pareille chez les autres camps, et la lune était prétexte aux jambes – semblait si heureuse de le trouver ? Pourquoi un spectacle pareil rien que... pour lui ? Non, peut-être qu'elle essayait de le charmer. D'ailleurs, ce n'était peut-être pas normal qu'il trouve que cette danse, ce chant, et l'allure nue, pâle et turquoise de la sirène se marient très bien avec le lieu, la pluie, la nuit et cette douce ambiance sereine et froide. Était-il hypnotisé ? Sans doute, pour la trouver en parfaite harmonie avec le reste, pour la trouver si...

… mignonne ?

Cette pensée s'envola tout de suite après – en fait, il manqua d'y croire – lorsque la sirène poussa un cri qui brisa l'instant, avant de s'enfuir. Oh, enfin le monde marchait droit. De son instinct de forban, Last se mit à sa poursuite. Elle ne lui avait rien fait, elle fuyait même pour ne pas se confronter à lui, mais c'est le métier, que voulez-vous. C'était comme un chat qui apercevait une souris, il devait lui courir après, car c'était la loi de la nature; comme ici.

À travers la dense forêt mouillée et éclairée par la lune, Last courut sans trop de mal sur plusieurs mètres, se servant des bruits de panique provoqués par la sirène pour ne pas la perdre. Et la course s'arrêta, assez brusquement, puisque celle-ci se retrouva vite coincée. Elle tomba et appela au secours, le pied coincé entre des troncs mal placés.

Last s'arrêta avant, regardant la jeune femme se débattre avec la peur extrême de mourir – car qui dit rencontre pirate dit forcément mort imminente. Il se contenta de la regarder s'agiter comme un poisson hors de l'eau, ou même, un poisson dont on aurait embroché la queue et qui essayerait presque d'abandonner cette dernière en l'arrachant afin de retourner d'où il vient. Mais ici, la mer n'était pas à côté et Last était plus dangereux qu'un harpon.

Lorsqu'il s'avança vers elle, ce fut avec prudence, comme s'il cherchait à attendre qu'elle se calme pendant qu'il pouvait l'observer de plus près. Quenouille bougeait et lui s'accroupissait comme s'il voulait l'amadouer, l'apprivoiser et lui susurrer qu'il ne lui ferait pas de mal. Quelque part, c'était bien ça; Last n'aimait pas tuer inutilement, après tout. Car c'était... bah oui, inutile.

- Shh shh shh shh... implora-t-il doucement afin de lui signifier son manque d'intérêt au sang.

Accroupi juste devant son pied coincé, il baissa le regard sur celui-ci, écorché et tremblant. Il releva ensuite les yeux vers elle, suppliante de vivre et effrayée, avant de regarder à nouveau le problème. Il resta ainsi un moment, sans bouger, laissant la sirène exprimer ses humeurs, avant d'approcher les mains dans le seul but de la libérer du bois.


Dernière édition par Last le Dim 4 Juin 2017 - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   Dim 4 Déc 2016 - 17:28


Le petit brin fixait du coin de l'oeil l'homme qui s'était penché vers elle. Plus il s'approchait, plus les mouvements de la sirène étaient violents, intenses. C'était à un point où elle aurait pu s'arracher le pied, mais la douleur soudaine très vive l'obligea à se calmer. Du sang coulait sous sa peau quelque peu déchirée, chaque gouttelette venait donner à sa blessure une brûlure supplémentaire. Les mains et ongles plantées dans la boue, Quenouille fixa un moment l'étranger de son regard vitreux et bizarre. Lorsqu'il approcha sa main un peu trop près de son pied, elle se mise à cracher et à crier. Un cri si strident qu'il en ferait évanouir les plus faibles, sauf qu'elle n'avait plus l'énergie pour faire durer un tel cri plus que quelques secondes.

Elle haletait comme un animal, essayait de cracher entre deux souffles. Ses yeux prirent des teintes et aspects différents, similaires à ceux du poisson vipère, c'était presque si des écailles poussaient sur sa peau. Pour en effrayer son adversaire, elle rétracta ses dents et cracha de plus belles, puis, dans un moment de frayeur, réussit à débloquer sa cheville et à se relever contre les troncs des deux arbres. Sans se soucier du potentiel danger que représentait l'arme de l'inconnu, la conteuse d'histoires se jeta sur cette nouvelle cible pour lui mordre la jugulaire. Toutefois, elle le pinça plus qu'autre chose, puisque ses dents, trop rondes, n'arrivèrent pas à percer la peau de l'homme. Elle lui mordit le menton, pour le même résultat qui la plongea dans une peur et une déception plus profonde que ses sentiments précédents. Elle avait terriblement faim et restait, encore à ce jour, inapte à se nourrir même lorsqu'elle en avait parfaitement l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Last Wills
avatar

☠ Maitre-Artillerie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 109
✘ SURNOM : Le Mélodrame.
✘ AGE DU PERSO : 25 années et une éternité.

✘ DISPO POUR RP ? : Plus avec lui pour l'instant !
✘ LIENS : Dans sa loge, l'artiste se pend, et le casting du spectacle contemple son cadavre.

MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   Dim 4 Déc 2016 - 20:19


SOUS LA PLUIE D'ETOILES
ft. Quenouille



Bien sûr, il ne s'attendait pas à ce que la jeune sirène se tienne tranquille. Un pirate qui approche votre pied coincé et ensanglanté, forcément, vous faites quoi, vous restez tranquille et vous attendez la suite ? Il ne pouvait lui en tenir rigueur. Par contre, elle aurait pu éviter de pousser ce cri atroce qui l'obligea à plaquer ses mains gantées sur ses oreilles, grinçant des dents. Oh mais quel audace ! Elle voulait l'énerver pour de bon, c'est ça ?

Puis, sans qu'il ne le remarque, elle se libéra. Le pirate ne s'en rendit compte que lorsque Quenouille se jeta sur lui. Surpris de ce retournement de situation, il réalisa bien trop tard qu'elle mâchonnait déjà sa peau avant qu'il n'ait pu récupérer son arme... ou bien ?

Il grimaçait, mais la douleur n'était pas aussi dense qu'il ne l'aurait cru. Et pour cause, elle ne parvenait pas à le grignoter. Une sirène en carton ? Qu'est ce qu'elle fabriquait pour ne pas réussir ne serait-ce qu'à le faire saigner ? Les tentatives de la sirène vaines, il parvint à lui attraper les poignets et à la retourner, échangeant ainsi les rôles. Le voilà au-dessus d'elle, bloquant ses jambes sous son propre poids.

Sur son cou, en plus de la sensation de chatouillement qu'il avait ressenti, elle n'avait laissé que de petites marques presque aussi similaires que des suçons, mais aucune blessure propre comme tout monstre de la mer en était capable. Maintenant, la surplombant, il veillait à ce qu'elle n'échappe pas à sa poigne, lui qui ne cherchait même pas à lui faire du mal. Les quelques cheveux de sa queue défaite tombèrent par-dessus ses épaules, frôlant la poitrine de la piégée.

- On se calme, on se calme... fit-il dans un murmure dû au respect du lieu serein. Un pirate n'est pas forcément assassin...

Il observait cette chevelure lisse, ces yeux aux pupilles – oh si, elle en avait en fait – presque invisibles, et surtout, cette petite bouche qui révéla la raison de cet échec à le dévorer : les dents étaient rondes, aussi dangereuses que des petites cuillères. Il laissa un ange passer, observant le corps humanisé de la jeune femme, sans vraiment s'attarder sur le fait qu'elle était nue.

- Regarde-toi... Rôle secondaire, mais incapable de tenir le costume... Tu as un script, mais tu ne peux le remplir. Est-ce pour cela que tu t'aventures aussi loin de ta scène avec ces jambes ?

Elle ne comprenait peut-être pas où il voulait en venir, mais lui se comprenait. Ça lui suffisait.


Dernière édition par Last le Dim 4 Juin 2017 - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   Lun 5 Déc 2016 - 8:08

Son dos s'enfonça dans de la boue froide et collante lorsqu'on la surplomba, sa seule réponse à sa gênante situation fut de cracher et d'émettre de longs sanglots stridulent. Ses yeux qui, plus tôt avaient cet air horrible de poisson abysse, reprirent bientôt leur apparence originale, ceux-ci remplit de larmes dû à ces récentes humeurs troubles. La pluie cessa de marteler sa peau bleue lorsqu'on se mit au dessus d'elle, aussi cessa-t-elle de gigoter, patientant sa mort qui viendrait dans les minutes à suivre. L'ombre que créait la présence de l'homme lui fit réaliser qu'elle n'avait plus rien à accomplir, qu'elle devait abandonner le combat et se laisser mourir. Fermant la bouche, elle prit un air serein pour contempler le rampant au dessus d'elle. Jugeant qu'il avait beau profil, pour un morceau de viande.

- Doux petit brin, toute petite fleur, toi qui est si sensible, si fragile... Tu mourras dans les bras de ton assassin, entre les griffes de ton agresseur.


Chuchota-t-elle en regardant de ses grands yeux le pirate qui la maintenait immobile. Elle récitait un poème à la même manière que l'on récitait une prière. Puis, l'homme à la couette répondit, attirant l'attention de Quenouille, qui tantôt s'enfonçait dans le délire de sa défaite.

- Regarde-toi... Rôle secondaire, mais incapable de tenir le costume... Tu as un script, mais tu ne peux le remplir. Est-ce pour cela que tu t'aventures aussi loin de ta scène avec ces jambes ?

De gauche à droite, sa tête se secoua, elle ferma les paupières avec la grâce d'un papillon, puis bascula sa tête vers l'arrière. Dans un soupire, dans un murmure, elle répondit à son interlocuteur, qui voudrait prendre tout son temps à la tuer.

- Mère... Mère... questionna le têtard à sa maman, pourquoi ne m'a tu point donné cette langue qui me servirait à manger tous ces délicieux insectes comme tu l'as fait pour mes frères et mes sœurs... Têtard, ô mon très adoré têtard, je t'ai donné ce qui t'as été dû, je t'ai donné la chance de vivre différemment, d'apprendre et comprendre ce que tes frères et tes sœurs n'arriveront jamais à voir et à apprécier.

Elle voulu user de sa main pour imiter un geste, mais se remémora qu'on le lui avait interdit pour le moment. Privée de cet usage, elle leva plutôt la tête, mais la reposa aussitôt pour contempler le marin venu la tuer.

- Le têtard, ce tout petit têtard grandit sans sa langue, il comprit comment se nourrir sans elle, mais mourut lorsqu'il tomba en bas d'une feuille, sans cette précieuse langue qui lui aura été refusée.
Revenir en haut Aller en bas
Last Wills
avatar

☠ Maitre-Artillerie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 109
✘ SURNOM : Le Mélodrame.
✘ AGE DU PERSO : 25 années et une éternité.

✘ DISPO POUR RP ? : Plus avec lui pour l'instant !
✘ LIENS : Dans sa loge, l'artiste se pend, et le casting du spectacle contemple son cadavre.

MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   Lun 5 Déc 2016 - 16:32


SOUS LA PLUIE D'ETOILES
ft. Quenouille



En voyant la jeune femme secouer la tête, le pirate s’attendait à une litanie de supplications, ou d’insultes, si elle avait du cran. À la place, elle parlait d’une manière moins commune... qui l’étonna et fit cligner son œil de surprise.

Elle parla au vide, ou peut-être à lui ? Mais elle ne faisait pas que répondre à son petit texte à l’accent Shakespearien, elle contait aussi. Elle racontait sa petite histoire pour répondre à sa question, mettant en place des personnages, un fond qui avait du sens dans son univers mais qui était exagéré à l’oreille des autres. Sauf pour lui.

« Le têtard, ce tout petit têtard grandit sans sa langue, il comprit comment se nourrir sans elle, mais mourut lorsqu’il tomba en bas d’une feuille, sans cette précieuse langue qui lui aura été refusée. »

... Il sourit.

Ce n’était un sourire ni moqueur, ni pervers, ni mauvais. En fait, ça y ressemblait énormément, mais il ne reflétait aucune de ces émotions. En réalité, il était... content. Satisfait ? Agréablement surpris. Ce personnage qui venait d’entrer sur scène était particulier, puisqu’il suivait bel et bien son rôle de « personnage ». Cette sirène, qui avait développé des jambes en cette nuit éclairée par une belle lune, s’exprimait dans un dialecte très proche du sien. Elle ne parlait pas, elle narrait. Comme lui.

Tout deux pouvaient sans doute se comprendre.

Calme vu comme ça, mais enjoué comme un enfant à Noël à l’intérieur, il ne pouvait s’empêcher de répondre sur un ton un peu plus théâtral, comme pour répondre au script écrit à l’avance de leur rencontre destinée.

- Mais sommes-nous réellement dans une tragédie ? Devrait-on déjà applaudir une sortie aussi précipitée ? Mérites-tu une ovation pour ta prestation, déjà ? Ne soit pas pressée... tu as encore beaucoup de pages à lire.

Puis seulement là, il se redressa, lâchant les poignets de sa proie, mais toujours assis sur ses propres jambes. Au moins, il lui laissait l’option de se décoller de la boue et de récupérer le mouvement des siennes. Comme fasciné par la personne devant lui, Last entoura son propre visage de ses mains afin de le reposer à la force de ses coudes posés sur ses cuisses, comme un observateur amoureux de la scène.

- Fascinant... Je parle aux sirènes, mais jamais je ne communique avec. En voilà une que je comprends presque mieux que quiconque... Ton personnage semble si bien développé qu’il serait presque injuste de qualifier ton rôle uniquement de personnage secondaire... Quel est le nom de mon participant de scène ?


Dernière édition par Last le Dim 4 Juin 2017 - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   Lun 5 Déc 2016 - 19:46

Enfin, elle s'était libérée de l'emprise collante et infiniment froide de la boue lorsqu'on l'autorisa à lever les bras. Un sourire, presque invisible, naquit sur ses petites lèvres bleues. Elle sentit le besoin de le regarder et d'admirer ses dires et ses yeux. Toutes les histoires qu'elle avait raconté jusqu'à maintenant avaient été incomprises ou jugées, mais lui, il avait répondu à son histoire, elle n'aurait plus à s'inventer elle-même ses propres fins malheureuses et solitaires.

Aussi, lorsqu'il parla, elle se mise à murmurer derrière lui, en son de fond.

- Tout près de l'eau pousse de jolies brindilles sur lesquelles naissent un petit être inoffensif et velu. Il est doux, il est mignon. Tous les passants croisant sa rue veulent le toucher, l'arracher, le caresser, mais un de ceux-là étaient un peu spécial, il s'est détaché de lui-même et est tombé à l'eau... Les vagues l'ont transportées jusqu'à l'océan et les poissons lui ont donné le nom de... De...

Elle se perdit un moment dans ses yeux, mais répondit à l'instant même où il termina sa question.

- De Quenouille.

Un sourire, un rire, son rire résonna et vibra dans les oreilles et le cœur de ses prochains. À l'inverse de son cri de panique, ce bruit bien que strident résonna doucement dans les tympans, créant un sentiment de bonheur et de bien-être presque instantanément.

Puis, elle lui toucha le bout du nez, laissant un peu de boue sur son passage.

- Quel est le nom de son ami le homard l'ayant croisé ?
Revenir en haut Aller en bas
Last Wills
avatar

☠ Maitre-Artillerie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 109
✘ SURNOM : Le Mélodrame.
✘ AGE DU PERSO : 25 années et une éternité.

✘ DISPO POUR RP ? : Plus avec lui pour l'instant !
✘ LIENS : Dans sa loge, l'artiste se pend, et le casting du spectacle contemple son cadavre.

MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   Lun 5 Déc 2016 - 22:27


SOUS LA PLUIE D'ETOILES
ft. Quenouille



« De Quenouille.  »

Quenouille... comme le roseau ? Elle ne ressemblait en rien à une quenouille, et était même trop pâle pour être aussi verte – turquoise, d'ailleurs – que le végétal. Mais après tout, pourquoi pas ? Peut-être vivait-elle dans les coins vaseux de son domaine ? Ou qu'il ne s'agissait que d'un jeu de mot avec la « nouille » ? Pourtant, cette sirène – en tout cas, à ses yeux – semblait loin d'être bête. D'ailleurs, pour répondre poliment à ce retournement de question...

« Quel est le nom de son ami le homard l'ayant croisé ? »

… il loucha en premier sur son nez devenu sombre à cause de la boue, mais s'amusa de ce geste enfantin en comprenant que la demoiselle – qui riait de manière tout aussi puérile, sans vouloir être insultant – se détendait finalement enfin, et qu'elle saisit que le danger était inexistant. Le pirate aussi, était surpris de cet étrange retournement de situation. Alors, il se pencha pour faire un angle droit parfait pour se retrouver presque à la même hauteur que la position assise de celle dénommée Quenouille, lui qui avait décidé de reprendre d'abord appui sur ses jambes.

Tel un gentleman des temps anciens – là d'où il venait – il passa un bras sur le torse, un dans le dos, et salua de manière plus propre, le sourire ravi bien connu du blond sur les lèvres :

- Il est le narrateur, l'observateur, le conteur de ce pays... Last, le dernier recruté de son époque. Le dernier originel. Et le Mélodrame.

Ensuite, il se mit de nouveau bien droit, sans quitter la jeune sirène transformée des yeux. D'un geste galant, il déplaça la main de son torse pour la lui tendre, l'invitant à s'extirper enfin de cette boue. Quenouille avait un joli visage, et sans doute peut-être un joli corps. Il serait fâcheux de la laisser tâcher son costume ainsi. « Encore heureux », elle était nue.

Pour la première fois, Last fut amical avec une sirène. Alors qu'elles étaient toutes pour lui ennemies naturelles à éviter, et dans le pire des cas, à abattre.

Il en existait donc de sortes à ce qu'il trouve terrain d'entente avec l'une d'elle...

- Mais... poursuivit-il. Pourquoi jouer son rôle aussi loin de sa scène ? Que fait le têtard si loin de sa mare ?

Car il ne fallait pas se mentir : même avec la permission de marcher obtenue des jambes, s'aventurer aussi loin toute seule pour une sirène qui ne pouvait manger un homme était un acte suicidaire. Qui sait ce qui serait arrivé si le pirate qui l'avait croisé n'était pas Last.


Dernière édition par Last le Dim 4 Juin 2017 - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crocodile & Cie
avatar



✘ AVENTURES : 280

MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   Jeu 2 Fév 2017 - 14:21

Que vois-je ?


C'est à ce moment qu'un vieux type un peu rabougri mais vigoureux encore, arrive sur la scène. C'est Last qu'il voit en premier, car la créature est un peu dissimulée par l'ombre. Ce n'est rien que Dock, avec sa jambe de bois, qui s'occupe des chargements du bateau. Ce soir, il est un peu éméché.

Alors gamin, on s'isole pour réciter ses vers ? krr krr krr... Oh mais tu n'es pas seul ? Une petite fille de joie pour passer la nuit en bonne compagnie, c'est bien ça ? Ha ha ha !

Sois réactif Last. Si Dock apprend que tu discutes avec une sirène, ça pourrait mal se passer. Vous n'êtes pas censés être trop amis, en général.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   Mar 7 Fév 2017 - 4:17

Quenouille s'était aidée du bras de Last pour se relever, mais au moment où elle se remit sur pieds, une silhouette apparue un peu plus loin derrière le mélodrame. Une alarme fit trembler les neurones de la créature marine. Danger ! Son corps tout entier réagit, se préparant pour une potentielle fuite.

Elle cracha faiblement en plantant ses griffes rondes dans la peau de Last et ses yeux prirent un teint un peu plus menaçant. Choisissant de demeurer immobile, elle chercha les yeux du pirate amical et décida de rester bien derrière lui, sans lâcher du regard le nouvel arrivant.

- Fille de joie ? Mais Quenouille n'est pas du tout joyeuse... Elle n'est, non non, pas joyeuse.

Chuchota-t-elle à l'oreille de Last, plus qu'à quelques centimètres de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Last Wills
avatar

☠ Maitre-Artillerie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 109
✘ SURNOM : Le Mélodrame.
✘ AGE DU PERSO : 25 années et une éternité.

✘ DISPO POUR RP ? : Plus avec lui pour l'instant !
✘ LIENS : Dans sa loge, l'artiste se pend, et le casting du spectacle contemple son cadavre.

MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   Mar 7 Fév 2017 - 20:12


SOUS LA PLUIE D'ETOILES
ft. Quenouille



Toute histoire avait un élément perturbateur, et celui-ci venait de s’inviter sur scène. 
 
« Alors gamin, on s’isole pour réciter ses vers ? krr krr krr... Oh mais tu n’es pas seul ? Une petite fille de joie pour passer la nuit en bonne compagnie, c’est bien ça ? Ha ha ha ! » 
 
Dock, un de ces vieux marins qui aimaient mettre son grain de sel là où il n’y avait pas été invité, s’était montré pour commenter la pièce. Last appréciait les spectateurs : même si rares étaient ses compères qui comprenaient la façon de tourner de son petit monde, il ne disait jamais non à un public – même s’il avait pour habitude de conter ces histoires à lui tout seul. Sauf que là, le spectateur en question n’était pas des plus bienvenus. Dock pouvait être un vrai tonneau à problème (en plus de vin). Il ne lui parlait pas souvent, et pourtant il a fallut qu’il les trouve là, au milieu de la forêt. Le jeune pirate ne bougea pas lorsque la sirène se cacha derrière lui – il ignorait qu’ils avaient déjà dépassé ce stade de l’intimité pour qu’elle se serve de lui comme bouclier, mais ça ne le dérangeait pas plus que cela. 
 
« Fille de joie ? Mais Quenouille n’est pas du tout joyeuse... Elle n’est, non non, pas joyeuse. » 
 
Quenouille n’aidait en rien la chose, autant dans son apparence que dans son attitude. Si Dock comprenait que Last s’intéressait à une sirène, il était bon pour avoir des soucis avec le Capitaine, et Quenouille, sans défense comme elle était, pourrait très bien vivre ses derniers instants sur l’île. Non, non, il devait la conserver. La... « protéger ». 
 
Il venait de trouver une camarade de dialogue, c’était si rare qu’il ne pouvait pas la laisser se faire éviscérer par ses pairs ! Même si, d’habitude, lui-même se méfiait des sirènes. Mais pas de celle-ci. Fort heureusement, Dock ne semblait pas en pleine possession de sa logique – quand n’est-ce pas le cas, de toutes façons ? – il pouvait donc toujours essayer de sauver la mise. 
 
Last afficha un petit sourire en coin, coquin et amusé, en entourant d’un bras la hanche de la sirène. 
 
- Dock, espèce d’amphore, tu ne vois donc pas que tu interromps le moment opportun ? La lumière est braquée sur nous, mais il faut que tu joues avec et nous aveugle, ah... 
 
Sur un pied, ensuite, il se tourna vers Quenouille, dont il saisissait délicatement le menton de sa main libre. Il lui chuchota quelques mots discrets, lorsqu’il fit mine de lui embrasser l’oreille : 
 
- Joue le jeu... 
 
C’était la manière de faire du pirate, après : jouer des rôles. Change et devient quelqu’un d’autre. Car loin d’être menteur, Last était plutôt bon acteur – il ne mentait pas, il jouait un rôle ! Il n’avait pas la réputation à aller se chercher du plaisir chez les jeunes femmes, ce n’était pas la chair qui l’intéressait. Donc voir le Mélodrame faire du charme et caresser les cheveux turquoises était un peu inédit, si bien qu’un pirate pouvait toujours avoir le doute sur ses actions. En même temps, il ne disait jamais ne pas s’intéresser à une petite sauterie ou deux, il n’en avait juste jamais fait mention. Bien évidemment, loin de lui l’idée de toucher Quenouille de manière trop intime. C’était ses mots qu’il voulait, pas son corps. 
 
- Allez, va-t’en... Je préfère répéter sans public... ajouta-t-il à l’intention du personnage de trop avant de glisser les lèvres sur le cou de la sirène. 
 
Une chance que Dock semblait éméché... si c’était vraiment de la chance ?


Dernière édition par Last le Dim 4 Juin 2017 - 23:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   Sam 20 Mai 2017 - 18:23

Le boiteux changeait de bord, lorsque Last penchait son visage dans le cou de la sirène. Quenouille n'en fut pas réellement dérangée, mais elle ne fit pas le lien entre les dires du pirate à la jambe de bois et les agissements du narrateur. Si elle avait été un peu moins écartée de la vie des rampants, par son étrange handicap, peut-être aurait-elle un peu mieux compris ce qui se passait, à l'instant.

Puis, une lumière s'alluma au dessus d'elle - et ce n'était pas le soleil -, Quenouille se remémora des temps où elle devait charmer pour manger, les temps où elle s'affamait et risquait de se faire tuer par ses propres victimes, d'ailleurs.

Dans un élan, Quenouille suivit les gestes de Last et enfouit ses doigts froids sous sa chemise, prenant soin de caresser et rafraîchir la peau chaude et mouillée du marin. Dans un sourire aguicheur - bien qu'irréel - la créature des mers força Last à la suivre, en chantant de douces et mélodieuses paroles, jusqu'à ce qu'il en fusse hypnotisé. Elle n'avait pas pensé à ses véritables pouvoirs sur le charme, mais le plan fonctionna puisque le vieux pirate parti sans se poser de questions. Leurs pas, langoureux, les amenèrent derrière la taverne de pirates. Il y avait une porte menant où que ce soit. Quenouille s'y réfugia et, à l'intérieur, libéra Last de ses envoûtements. Il faisait chaud et sec. Il s'agissait des chambres de prostituées.

Voyant qu'il reprenait ses esprits, le petit brin referma la porte et demeura discrète, se remuant jusqu'à derrière un paravent en sa compagnie.

- Ici tu seras bien, jeune et petit comédien.

Elle vint pour embrasser ses lèvres, mais sa faim pour l'humain la ralentit. L'obligeant à mettre la main devant sa bouche dans une mine agonisante.

- Je... Dois me... Nourrir. Cette faim me fait...souffrir !
Revenir en haut Aller en bas
Last Wills
avatar

☠ Maitre-Artillerie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 109
✘ SURNOM : Le Mélodrame.
✘ AGE DU PERSO : 25 années et une éternité.

✘ DISPO POUR RP ? : Plus avec lui pour l'instant !
✘ LIENS : Dans sa loge, l'artiste se pend, et le casting du spectacle contemple son cadavre.

MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   Dim 4 Juin 2017 - 23:08


SOUS LA PLUIE D'ETOILES
ft. Quenouille



Pendant un instant, Last se demandait si vraiment Quenouille allait suivre son jeu, ou bien s'il allait devoir se résoudre à se débarrasser du pirate moins proprement... Peut-être que les sirènes n'étaient pas suffisamment cultivées pour comprendre ce genre de scènes. Last n'était certes pas friand de chair, de sa chaleur, de sensations jouissives et d'entourloupes sentimentales, mais il savait ce qu'était la luxure, le péché, et l'envie charnelle... Avec une sirène comme Quenouille, loin de lui ce désir. Ce n'était qu'un jeu, et le but n'était que de tromper le compère pirate. Cependant, il s'étonna de sentir une main froide caresser sa peau. Visiblement, elle avait comprit le message.

Il n'y avait plus qu'à attendre qu'il tombe dans le panneau, et le tour serait joué. Dock s'en irait et, au pire, répandrait la rumeur que Last tirait son coup ce soir avec une demoiselle de plaisir... Il songea à quelques avares du navire, qui allaient peut-être lui en vouloir de « gâcher quelques sous pour cette fille de joie ». Et quand bien même il ne se voulait pas une réputation de séducteur, il n'allait pas démentir. Pour protéger Quenouille et son mensonge, en tout cas. Protéger une sirène, ça ressemblait à une blague, pour un pirate. Mais où trouverait-il un tel camarade de scène, autrement ? Il n'y en a sûrement nulle part ailleurs, et même s'il y en avait, qui sait s'il les trouverait... Il a déjà eu de la chance de tomber sur elle.

Alors qu'il s'engouffrait dans son jeu, Last entendit quelque chose qui lui brouilla la tête. C'était la voix de la sirène, mais étrangement, elle était plus douce, plus agréable à écouter, plus... envoûtante. Avant qu'il ne puisse le réaliser, Last s'absenta psychologiquement et se sentit tomber dans un cocon langoureux qui était à la fois reposant et mouvementé. Il avait l'impression de somnoler, mais d'une autre part, restait debout, et suivait la sirène. Il ne remarqua même pas que Dock était partit, et qu'elle l'emmenait plus loin.

Si Quenouille avait eu les dents nécessaires, là aurait été sa chance de le dévorer.

À la place, il reprit ses esprits dans une pièce, et non plus à l'extérieur. Last connaissait cet endroit de nom, et il n'y avait jamais mit les pieds : une chambre mise à disposition pour les prostituées.

Pourquoi l'avoir emmené là ? Et Dock, où était-il ? La sirène avait-elle joué son jeu jusqu'au bout en les amenant ici ? En tout cas, elle n'avait pas peur de rencontrer n'importe qui d'autre...

« Ici tu seras bien, jeune et petit comédien. »

Malgré leur langage commun, il n'était pas sûr de comprendre ce qu'elle entendait par « bien ». Fuir Dock, c'était une chose. Mais pourquoi ici ? Last ne sut quoi répondre à cela, puisque la sirène s'avança dangereusement. Elle stoppa aussitôt son geste avant qu'une « douleur » ne tord son visage.

« Je... Dois me... Nourrir. Cette faim me fait...souffrir ! »

La faim d'une sirène.

Il ignorait à quel point cette faim pouvait être forte, à tel point que ces créatures marines se jetaient sur les pirates et autres êtres humains. Mais il se rappela qu'il ne craignait rien, avec elle : les dents de Quenouille étaient si petites et rondes qu'elles n'étaient même pas capable de le faire saigner. Mais si là, tout de suite, elle avait besoin de manger, alors il ne pouvait pas faire grand chose... Que mangeait une sirène qui ne pouvait consommer de viande humaine ?

- Ah, là là... Que les sirènes sont à la fois fortes et faibles... Tu aurais dû y réfléchir, avant de m'amener entre ces murs... Comment une créature comme toi pourrait résoudre cette péripétie, si, déchirée par l'appétit, elle se trouve en territoire ennemi... ? ~

Plutôt fier de ce jeu de rimes, il jubila. Et ne se priva pas non plus d'une main gantée glissant sur les longs cheveux.

- Je ne comptes pas te laisser t'éteindre ainsi, aussi bêtement. Veux-tu que je te laisse t'attaquer aux hôtes des portes d'à côté ? Ha ha, non... Pour que tu sautes de scène si vite... Et je ne vais pas me couper un doigt pour toi. Quelles autres façons existe-t-il d'assouvir la faim d'une sirène dépourvue du rôle de sirène ?


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous la pluie d'étoiles.   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Comment prendre ces virages sous la pluie
» Course de côte sous la pluie Bretonne !
» [Libre] Seul sous la pluie
» [HENTAÏ !!!] Nuit ensemble ...
» Mes fanarts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates-