Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kadath
avatar

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 60
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Les Couleurs Brillantes   Dim 20 Nov 2016 - 23:05

Toujours ce temps grisé. Un monde terne, certes, mais qui ne rendait que plus resplendissante les couleurs de la Majestueuse. Elle aimait voir comme la luminosité particulière détachait sa silhouette dorée, colorée. Une touche presque divine. Une reine sur ces terres.

Elle errait, suivant la progression de la Machine, elle cherchait de quoi corriger, elle cherchait de quoi s’améliorer. Elle ou les autres.

Inquanok s’était éloigné, elle ne savait pas où il était parti, mais elle savait qu’il revenait toujours.

La pluie suivait les parcours des pièces qui créaient Kadath, la rendant plus brillante. Ses lumières formaient presque un halo surnaturel autour de sa carcasse. L’eau qui ricochait sur elle reflétait ces sources lumineuses. Portant par la même occasion les murmures du Robot. Ce dernier observa ses mains durant un instant, admirant l’air divin que ce monde lui procurait en ces temps pluvieux.

La Jungle attira l’attention de Kadath, la jungle encore verte, elle menait une forme de concurrence de couleurs, mais elle ne brillait pas comme la Majestueuse.

La Machine poursuivait son chemin, et le Robot s’aventura dans le monde organique. Quelques ruines captèrent le regard de la Créature Enchantée. Parmi les pierres, elle s’imaginait un étrange monde. Imaginer ? Vraiment ? Les données qui résidaient dans la mémoire du Robot étaient étranges… L’eau, la verdure et les ruines. Le sable aussi. Les richesses. Kadath imaginait une reine. Non, elle n’imaginait pas, elle était une reine. Une prêtresse même.

Les appareils ayant pour fonction de fournir la vue à la Créature, se tournèrent dans le ciel. Les Dieux ne se manifestaient pas, elle poursuivrait sa découverte des lieux.

Le chemin ne s’éclairait que des lueurs de la machine colorée, mais la progression dû cesser. Un bug dérangeant la perception des lieux. Kadath voulut retrouver des pierres, des ruines, pour avoir une vision plus dégagée que les ordres infernaux des plantes. Elle ne parvint qu’à trouver un sol arrangé, comme un carrelage minéral. Un sentier arrangé qu’elle décida d’emprunter. Au bout, elle ne trouva qu’un reste d’arc de pierre soutenu par deux colonnes parsemées de lianes. La Majestueuse mit fin à sa marche pour s’y reposer, calmer ses bugs. Elle ne pouvait pas poursuivre dans ces conditions. Alors sur un bloc sculpté, elle prit place et ferma sa vue. Ses lumières faiblissaient puis se renforçaient en alternance, Kadath « méditait » ses Dieux.

Elle ne pouvait plus rien tant que sa vision ne serait pas rétablie. Elle attendrait sur cette ruine isolée, entourée de la jungle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1239
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   Mar 29 Nov 2016 - 18:39

Il s'était enfui. Il avait regardé Lucky droit dans les yeux et le monstre droit dans les yeux, avait évalué ses chances de survie (faibles), ses chances de tuer le pirate (faibles). Et il avait juste tourné les talons pour courir. Freckles courrait vite à force d’entraînement. Même à travers le bayou et la boue et les racines qui se tendaient sur son chemin. Il ne jeta pas un regard en arrière. Il se dit que le serpent avait sûrement tué Lucky à sa place. Il se dit tant mieux et aussi dommage, parce qu'il aurait aimé le tuer lui-même.
Mais à ce point il ne voulait plus grand chose. Il était trempé, il avait froid et il saignait du nez. Il avait perdu son arme en courant et cette fois il ne repartirait pas en arrière la ramasser. Il se fichait de ce qu'il était venu faire au bayou à la base, maintenant, il voulait juste rentrer à la maison.

Il s'arrêta de courir graduellement, le temps que sa respiration et les battements de son cœur se calment un peu. Il se sentait tremblant et extrêmement fatigué, contrecoup du stress et de l'adrénaline.
Le bayou avait cédé la place à la jungle, touffue et désespérément mystérieuse.
Freckles se rendit vaguement compte qu'il était perdu.
Au moins il s'était arrêté de pleuvoir. La jungle était parée de bleu et de gris, doux et ternes. Une lumière irréelle tombait de la cime des arbres pour venir tâcher le sol. Depuis combien de temps n'avait-il pas vu un semblant de soleil ?

Il finit par trouver un chemin différent. Des sortes de pierres pavées sous ses pas, puis de grands blocs, des ruines recouverts de lianes et de plantes grimpantes. Il les suivit, moyennement convaincu de retrouver son chemin comme ça. Mais pourquoi pas ? Et au bout du chemin, se trouva face à une vision étrange. Une femme assise au sommet des ruines, yeux fermés et visage levé vers le ciel. La peau entièrement dorée et pulsant par intermittence une lumière chaude.

C'était une reine. Une statue d'or. Un robot ? Un monstre. Non, une Reine. La Reine.
La Reine de quoi ?
La Reine, c'est tout, décida un coin de son cerveau.

Sans qu'il s'interroge sur la signification de ce titre, article et majuscule compris, il s'approcha de la forme immobile. De près, elle avait effectivement tout du robot. Sa carapace luisante et métallique était parcourue de rayures et d'encoches, comme si elle était faite de pièces détachées. Mais ses bijoux et sa coiffe lui faisaient penser à une sorte d'idole divine, un truc aztèque ou maya avec des plumes et des couleurs oscillant entre élégantes et kitchissimes.
Il tendit une main pour toucher le matériau dont elle était faite, avant de se rappeler que ça ne se faisait pas. Il se racla la gorge.

« Vous êtes vivante ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadath
avatar

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 60
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   Mar 29 Nov 2016 - 19:51


Dans la contemplation d’un monde grisé, une présence dérangea la Majestueuse. Elle se contenta de légèrement tourner la tête, puis de faire face à son interlocuteur lorsque celui-ci se mit à parler.

Une question qui avait de quoi être surprenante. Était-elle vivante ?

Il se contenta d’observer l’être de chair, il n’avait pas l’air dans le meilleur des états, mais pas le pire non plus. Les lueurs de Kadath n’étaient pas hostiles, restant éloignées du rouge. Pour le moment en tout cas. Elle reposait ses circuits, les corrections de chairs n’étaient pas d’actualité à l’instant présent.

- Vivante comme la magie de la Machine le permet.

Elle estimait une différence entre la vie de chair et celle de métal, la magie étant bien plus importante dans la deuxième sorte.

Quelques zones retransmises en négatifs trouaient la vue du Robot, détail futile, l’Enchanté demeurait assise et se permettait de ne pas accorder d’attention à sa faiblesse passagère. Les yeux mécaniques analysèrent avec plus de précision la fragile personne qui se présentait à eux.

L’air digne, comme elle se devait de montrer, tête haute malgré les bugs persistants, la Créature s’adressa au visiteur.

- Vivante et méritant la politesse de ceux qui s’adressent à elle.

Des présentations seraient de mises. Rien que des salutations, balayées par le questionnement auquel la Majestueuse avait daigné répondre au vue de la simplicité naïve du contenu.

- Sais-tu seulement à qui tes paroles s’adressent ?

La lueur rouge ne se montrait pas, Kadath n’était pas froissée. Elle accordait un peu de chance au jeune garçon coiffé d’une couleur aussi flamboyante que les siennes.

De plus, elle avait remarqué la limite que l’Enfant Perdu avait respectée. On ne touchait pas une personne aussi aisément, surtout s’il s’agissait de Kadath. N’était-elle pas proche des Dieux ? Divine ?

Main portée sur elle-même, au niveau de ce qui serait une clavicule chez les humains, elle poursuivit ses paroles. Voulant bien saluer la vague tentative de bienséance de l’enfant, il ne fallait pas toujours trop espérer de ces êtres et la situation permettait de ne pas être trop sévère, le Robot entreprit donc de se présenter.

- Je suis Kadath La Majestueuse.

Digne, toujours. Si elle se l’était accordé, elle aurait sans doute ajouté un titre de prêtresse de ses Dieux. Et dans une vie très lointaine, elle se serait couronnée du titre de la nouvelle reine de la rivière.

Puis elle tourna la direction de ses doigts dans celle de l’étranger qu’elle venait de rencontrer, pour le moment les Dieux se faisaient silencieux. Ni de correction ou d’abandon. Par ce geste de la main, elle incitait l’interlocuteur à suivre l’exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1239
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   Ven 2 Déc 2016 - 21:38

La Reine ouvrit les yeux et se tourna vers lui. Ils étaient très verts et très brillants, comme des objectifs d'appareil photo. Freckles décida que la balance penchait du côté des robots. Est-ce que c'était bon signe ? Bonne question. C'était un joli vert, en tout cas.
Et puis elle parla.
Avec une voix de robot, d'accord, mais une certaine dignité qu'il trouva très drôle.

- Vivante et méritant la politesse de ceux qui s’adressent à elle.

Il se mordit la lèvre pour s’empêcher de rire et garder un air respectueux. Elle avait l'air tellement outrée ! Il arrivait à le voir alors que son visage était littéralement fait de métal. Outrée et précieuse et drapée dans sa dignité. Et belle, certes. Belle et bizarre. Elle levait haut la tête et posait sa main délicatement au niveau de son cou, hautaine.

- Sais-tu seulement à qui tes paroles s’adressent ? Je suis Kadath La Majestueuse.

Kadath ?
Il l'articula silencieusement comme pour le tester. C'était un drôle de nom. La Majestueuse, encore, c'était logique, ça lui allait, même si pour lui elle était toujours la Reine. Ou le robot, ou la Reine-Robot. Elle étendit la main vers lui, lentement, toutes ses articulations individuelles en mouvement. Il la regarda sans comprendre, avant de capter. Elle voulait qu'il lui serre la main. L'idée de lui faire un check était tentante, mais risquée. Il tendit sa propre main pour lui serrer, la poigne ferme mais pas trop.

« Enchanté », dit Freckles avec toute la politesse dont il était capable.

Et il souriait parce que les gens polis sourient et qu'il ne voulait surtout pas manquer de respect à Kadath La Majestueuse. Il se rappela de l'état de son visage et s'essuya vite le nez avec l'arrière du coude, même si la grande partie du sang avait fini par sécher.

« Je m'appelle Freckles », il dit à son tour. « Je suis carrément désolé si je vous ai réveillée. »

Puis il se rappela du premier truc qu'elle avait dit et fronça les sourcils. La Machine ? Encore ? Après Lucky, ça faisait beaucoup dans la même journée. Mais Kadath n'avait pas qu'un bras métallique. Elle l'était tout entière. Avait-elle un jour été humaine ? Une humaine comme Lucky ? Freckles en doutait. Mais il réfléchissait et ça lui donnait des idées.

« C'est la Machine qui vous a créée ? »

Des idées, ouais. Des tas de questions, surtout. Peut-être que Kadath pourrait lui répondre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadath
avatar

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 60
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   Mar 6 Déc 2016 - 22:49

Même si la Majestueuse n’apprécia que très moyennement la poignée de main, précisément qu’un être imparfait puisse se donner le droit d’entrer en contacte direct avec elle, la Créature n’en tint pas rigueur. Elle avait sans doute été mal interprétée. Des excuses suivirent, enfin, sur une hypothétique rêverie. Sommeil.

Le robot ne chercha pas à comprendre plus, les dieux murmuraient que l’attention n’était pas à s’y porter. Le regard brillant de technologie magique, et non de vie de chair, se détourna sur l’horizon hachée par la végétation.

Une question fut captée, à nouveau Kadath se détacha de ses réflexions profondes, celles qui interrogeaient les rêves mêmes. Longue observation. Etait-elle le fruit de la Machine, ou un être de chair corrigé ? Quelle question, évidemment qu’elle était née de la Machine. Créée au Garage même. Elle n’avait rien à voir avec des espèces primitives, ou imparfaites.

Et pourtant… si elle était née Machine, d’où étaient apparues ses mécanismes de croyances ? Son envie de décoration, et même, ça quête onirique. Les rêves. Comment savait-elle que l’on pouvait rêver ? Comment pouvait-elle dessiner vaguement ce que ça faisait, les paysages étranges ?

Kadath l’affirmerait toujours, elle était un être parfait. Une machine née du Garage.

- La Machine m’a créée, oui. Sans les imperfections de chair.

Droite, comme sur un trône face à ses sujets, menton légèrement relevé, impossible de ne pas la désigner de mégalomane. Celle qui se voyait comme une reine ou une grande prêtresse de ses dieux si mystérieux.

Elle devait corriger les êtres biologiques. Du moins, si la magie ne les modifiait pas déjà.

Après avoir donné réponse, elle quitta l’observation de l’enfant perdu pour murmurer d’étranges paroles. À nouveau les prières aux dieux anciens. Une question était aussi soulevée, celle qu’elle posait toujours à ses idoles divines.

Que faire pour l’être de chair ?

Un instant passa, avant que finalement les paroles revinrent de la voix mécanique mais étrangement « réelle » du robot.

- Que fais-tu ici, loin du palais du roi de cette île ?


Est-ce qu’elle projetait de corriger Freckles ? Les dieux n’avaient pas encore répondu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1239
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   Lun 12 Déc 2016 - 11:32

Ce n'était pas une poignée de main qu'elle voulait. Freckles s'en rendit compte une seconde trop tard, au regard vide qu'elle lui lançait. Enfin, c'était un robot. Bien sûr que son regard était vide. Mais quand même, il sentait que quelque chose n'allait pas. Pourquoi est-ce qu'elle avait tendu la main, alors ? Pour qu'il l'embrasse ? Pour un check ? Peut-être que c'était juste une forme de politesse robotique encore inconnue à ses yeux.
Elle ne le désintégra pas avec des rayons lasers donc il considéra que ce n'était pas si grave.

- La Machine m’a créée, oui. Sans les imperfections de chair.

Freckles haussa un sourcil.

« Imperfections toi même votre majesté. »

Il prit un air faussement vexé, mais assez souriant pour peu qu'elle puisse s'en rendre compte. Mais il était mal à l'aise. Quelque chose dans l'attitude de Kadath était étrange, pas vrai ? Sa façon de parler dans le vide, de murmurer dans des langues étranges comme pour débattre avec elle-même. Et cette façon de dire, imperfections. Il n'était pas satisfait par sa réponse. L'interprétation immédiate, c'était que la Machine l'avait créée toute entière. Mais elle aurait pu dire exactement la même chose si elle avait été une humaine transformée. Comme Lucky. Chut.

Il n'était pas beaucoup plus avancé.

Il redescendit un peu sur terre à la question de Kadath, et se retrouva un peu perdu. Ce qu'il faisait ici ? Bonne question. Pourquoi il était là déjà ?

« J'essaie de rentrer à l'Arbre. Enfin, j'essaie pas, je rentre. Je sais où c'est. »

Il s’emmêlait lui-même dans ses explications. Il n'avait pas envie de passer pour un crétin incapable de rentrer chez lui, même si il était vraiment un peu perdu.

« Je suis tombé sur un pirate au bayou. On s'est battus, c'est pour ça. » Il montra le sang séché sur sa figure, pas peu fier. Il hésitait un peu, mais après tout pourquoi ne pas tout lui dire ? Pas comme si elle allait le répéter. « Lui aussi il a des bouts métalliques à cause de la machine. C'est drôle nan ? Vous le connaissez ? »

Il se hissa avec les bras sur le rocher pour s’asseoir à côté d'elle, les jambes balançant dans le vide. Il faisait toujours bien attention à ne pas la toucher ou trop envahir son espace, mais sans vraiment flipper. Quitte à se faire atomiser par les yeux lasers de Kadath, autant en profiter pour poser un maximum de questions avant.

« Si c'est la Machine qui vous a faite comment vous faites pour parler anglais? »

Il ne lâchait pas le morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadath
avatar

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 60
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   Mar 13 Déc 2016 - 21:23


L’incorruptible insolence des êtres de chairs, imparfaits. Comme elle l’avait toujours pensé. Puis le petit homme répondit, expliquant qu’il était sur le chemin du retour. Qu’il avait rencontré un pirate, ceci expliquant inévitablement les marques sur le faciès. Un détail intéressant s’ajouta au récit, un humain avec des parties en métal. À cause de la Machine. Ce n’était pas Inquanok, il n’était pas pirate. Il devait s’agir d’une autre personne, une personne que la Majestueuse avait peut-être retenue dans le Garage. Pour corriger. Mais il était aussi possible qu’il s’agisse de quelqu’un d’autre.

Tandis que celle qui se prenait pour une Reine méditait sur la question posée, sur l’identité de l’être corrigé que le jeune Freckles avait croisé, elle ne remarqua pas tout de suite la permission que le Lionceau s’était accordé. Grimper à ses côtés. Il fallait croire que la réflexion rendait le robot moins pointilleux sur sa supériorité. Et puis, ce n’était pas la première fois qu’un humain tournait dans ses pattes.

Nouvelle question ajoutée. L’anglais était le sujet nouveau.

- La magie de la Machine l’a sans aucun doute programmé en moi. Les Trois parlent anglais. L’Île entière le parle. Pourquoi ne le parlerais-je pas ?

Les yeux brillants de la Majestueuse se tournèrent sur le Chef des Livreurs. Il était un Garçon Perdu, comme certains de ceux qu’elle avait gardé. D’un côté, elle imaginait un seul visage encore humain. Et pourtant, qu’elle jugeait corrigé. Un visage qui avait trahi sa confiance, ou qui avait été trop faible face à l’appel de ceux de chair. Quoi qu’il en fut, elle n’avait pas gardé rancœur. Sa mission avait été accomplie.

- J’ai vu beaucoup d’humain condamnés à la Machine, aux Dieux. Cependant, mes mémoires affichent un visage en particulier. Un nom précis.

Une personne qui s’était enfuie, après avoir été déjà en partie transformée.

- Ce pirate dont tu parlais, a-t-il été un des tiens ?

Curiosité, mettre à jour les données sur l’une des corrections. De toute manière, elle était trop loin de la Machine pour emmener de force. À moins d’assommer, mais la Majestueuse voulait combler ses savoirs. Cela lui serait peut-être bien, un jour, utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1239
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   Ven 16 Déc 2016 - 21:11


Chaque seconde passée en compagnie de Kadath semblait l'éloigner de la notion de danger, et chacune de ses réponses lui donnait plus envie de se frapper le crâne contre un caillou pointu. Programmée pour parler anglais, d'accord. Comme un ordinateur mais avec plus de bras, de jambes et de bling-bling. Comme les Trois, elle disait. Mais les Trois étaient humains, pas vrai ? Il était tellement frustré qu'il aurait pu lui poser la question directement.
Bonjour as-tu un jour été humaine ou pas ??!!

Mais elle finit par lui répondre quelque chose d'intéressant.

Un nom précis. Elle connaissait quelqu'un qui correspondait à sa description. Il tourna la tête vers elle beaucoup trop brusquement et la regarda avec de grands yeux ronds. Elle avait un nom ! Il attendit qu'elle le dise. Il était prêt à le lire sur ses lèvres. Lu-cky. Mais la Majestueuse ne dit rien. Elle se contenta de le regarder, l'air égal, une lueur dans ses yeux d'émeraude. Et de continuer, avec une question. La question qui fâche.
Freckles grimaça.

« Ouais. Un livreur. »

Il n'avait pas très envie de se confier. Ce n'était pas quelque chose qu'il faisait en temps normal. Mais il venait de vivre quelque chose de nul, pas vrai ? Et ça le démangeait d'en parler. Pas comme si Kadath allait le raconter à des gens qu'ils connaissait. Pas comme s'il savait tenir sa langue.

« Vous savez j'veux bien croire que ce groupe est pas drôle, mais c'est pas une raison pour péter des câbles et déserter comme ça. »

Son ton transmettait une certaine frustration. C'était quelque chose qu'il était bien forcé de reconnaître : les livreurs étaient une putain d'usine à traîtres, quand ils ne généraient pas des cadavres. Il y avait Lucky oui, mais il y en avait d'autres, des histoires comme celle-ci, de gamines qui crevaient les yeux de leurs amis, des cinglés, des bannis, des disparus. Est-ce que c'était de sa faute ? Est-ce que Lucky avait raison ?
Est-ce qu'il avait prévu de raconter tous ses malheurs à la première reine robotique et précieuse venue ?
Nope.

« Attendez. » il fronça les sourcils, réalisant quelque chose. « Quand vous dites condamnés à la Machine …. »

On pouvait voir les rouages tourner sous son crâne. Et son regard se chargea de soupçons. Condamnés …

« Ce pirate- cet humain, il s'appelait comment ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadath
avatar

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 60
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   Ven 16 Déc 2016 - 23:15


Il était donc question de Livreurs. Selon ses connaissances, il s'agissait d'un groupe gérant les ressources d'eau. De plus, étrangement, ce nom résonnait toujours aussi familièrement. Certes, elle l'avait sans nulle doute entendu de la bouche de ceux qu'elle gardait à la Machine. Mais c'était aussi plus profond, en elle. Impossible de comprendre réellement.

Freckles poursuivait en parlant de la difficulté de la tâche de ce groupe. À nouveau, un élément vint à la Majestueuse, comme si elle pouvait sentir la lourdeur à ses bras, comme si elle portait quelque chose. Qu'elle devait y mettre de la force, faire attention à ce que la charge ne s'en aille pas. Pourquoi avait-elle ses sensations fantômes ? Vite, elle balaya ces interrogations pour continuer à écouter le jeune Perdu. Celui-ci avait interpellé, posant une question précise. Là, le robot se prenant pour une prêtresse, ou une reine antique, resta un instant sans répondre. Pour se souvenir. Cela ne prit pas beaucoup de temps, vraiment pas.

Un Livreur précis, qui s'était enfui un jour. Abusant de sa confiance, mais qu'elle ne poursuivit pas. Pensant son devoir accompli.

- Lucky.

Voilà qui serait intéressant, voir la réaction de l'enfant à côté d'elle. Un enfant qui semblait ne pas voir ou comprendre qu'un danger planait et dépendait de ce que les dieux répondraient. La curiosité était de mise, l'âme de Kadath s'intéressait aux mots. Aux souvenirs particuliers que ça lui évoquait.

- Un Livreur, déjà lorsque je l'ai appris, cela me semblait déjà être un mot qui m'était connu.

Connu, parce qu'elle l'avait été. Livreuse. Petite fille jouant à la reine du Nil, et ici, la reine de la rivière. Cependant, la Majestueuse ne se souvenait de rien. Juste quelques éléments de sa vie en tant qu'humaine au Grand Arbre. Evidemment sans jamais comprendre, sans jamais saisir qu'elle avait été de chair. Qu'elle était aussi imparfaite que les autres.

Elle avait, pour des raisons totalement sans raison, en tête l'image de crocodiles dans les eaux. De bracelets par milliers et de mains d'enfants.

Kadath pensa que les dieux lui accordait des rêves, ce ne pouvait qu'être ça. Des rêves. Alors que les Machines ne rêvaient jamais.

Elle voyait d'étranges rêves. Sans jamais comprendre. Puisqu'un robot ne rêve pas, puisqu'elle était justement en quête des rêves que les humains gardaient jalousement pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1239
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   Sam 17 Déc 2016 - 13:52

- Lucky.

Kadath prononça son nom comme si ce n'était rien, mais il eut sur Freckles l'effet escompté. Il plaqua ses mains sur son visage non sans violence et lâcha un bruit à mi chemin entre la victoire et la frustration.

« JE LE SAVAIS. »

Et heureuse soit Kadath de ne pas posséder de tympans humains.

Il ne savait pas très bien s'il était très heureux de cette révélation. Une part de lui avait très envie d'oublier Lucky pour l’éternité à venir et ne plus jamais avoir à entendre son nom. C'est vrai quoi, au bout d'un moment, il en avait sa claque. Mais en même temps, est-ce qu'il ne venait pas de tomber sur la seule personne foutue de répondre à toutes ses questions ? Même si ses paroles étaient cryptiques, c'était toujours mieux que le silence de ce foutu pirate.

« Juste le jour où je le recroise, je tombe sur quelqu'un qui est au courant de sa transformation ? Vous trouvez pas que c'est une putain de coïncidence ? »

Coïncidence que dalle, pensa Freckles. Le destin était une connasse et l'île avait un malin plaisir à jouer avec.
Il écouta Kadath parler des livreurs, fronça les sourcils. Il essaya de comprendre. Comment ça, un mot connu ? Bien sûr qu'elle connaissait le mot livreurs, c'était un mot normal au même titre que majestueuse ou ananas. Mais non, ce n'est pas ça qu'elle voulait dire, pas vrai ?

« Pourquoi, y en a beaucoup d'autres des livreurs qui viennent se perdre à la Machine ? »

Son ton était un peu acide maintenant, parce qu'il soupçonnait la part de responsabilité de Kadath là dedans. Il n'était pas vraiment en colère non plus. Il fixa le robot droit dans les yeux, l'air sérieux.

« Ça consiste en quoi, être condamné à la Machine ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadath
avatar

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 60
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   Mar 27 Déc 2016 - 16:29

Les yeux rassemblant doucement les couleurs, observaient Freckles. Impossible de parfaitement interpréter la réaction de l’Enfant Perdu. Cependant, la tonalité changea par après. Acide peut-être serait le mot.

La Majestueuse écouta les dires, les rassemblant, les analysant. Le Lionceau était donc dans un tel état à cause de ce l’être corrigé qu’elle avait gardé il y avait de cela… peut-être une éternité. Elle ne fit entendre aucun son à part l’étrange bourdonnement électrique qui naissait de sa batterie.

- Il y a beaucoup d’être de chair qui s’y perdent. Mais Livreur ou non, je ne le sais pas toujours. Je ne me souviens que de ce Lucky. Le mot paraissait familier. Sans raison apparente.

Des bruits de bois craqués attirèrent l’attention ce qui servait d’oreille à Kadath, la tête tourna alors dans la direction, vers la droite. Cependant, elle ne vit rien. À nouveau, elle se demandait s’il s’agissait peut-être d’Inquanok. Elle n’appréciait pas toujours ne pas avoir connaissance de l’activité de son comparse. Il tuait beaucoup trop facilement, et sans réfléchir. La chair lui était peut-être encore trop présente. Que les dieux puissent l’aider à se laisser aller au métal correcteur.

- Condamné à la Machine…

Doucement, Kadath tourna à nouveau les yeux étranges sur le Chef des Livreurs.

- … il s’agit de ceux qui ne peuvent plus sortir. Ils sont corrigés ainsi par la magie s’y trouvant. Metal, Tissu, Bonbon. Cela dépend de l’étage. Le plus noble étant celui des métaux, celui le plus proche des dieux.


Kadath avait légèrement désigné le ciel de l’une de ses mains, ponctuant ses mots par les bruits de ses parures s’entrechoquant entre elles et la matière du Robot.

- Certains meurent en tant qu’humain. D’autres doivent survivre, et le Garage comble les déboires de la chair. Inquanok a été sauvé ainsi.

Inquanok, celui qui avait pourtant tenté de tuer la Majestueuse. Il y était presque arrivé, blessant la batterie. Peut-être qu’en réussissant, le Garage aurait réparé le Robot décoré et aurait ainsi corrigé l’acte du Garçon Perdu. Cependant, il n’avait pas réussi. Il était tombé avant la Majestueuse Kadath. Et les Dieux avaient pardonné.

Ou comdamnés.

Ce que les dieux disaient réellement à Kadath était un mystère.

- Les dieux avaient pardonné l’acte humain de destruction.

Les machines ne détruisent pas, elles corrigent. La différence n’était que l’utilisation d’un autre terme, mais la Majestueuse était convaincue de ses logiques. Ses programmes restaient sur leurs positions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1239
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   Jeu 29 Déc 2016 - 23:34

Kadath écoutait, façade impassible, menton relevé, et la lumière bleue se reflétait sur son étrange surface. Elle ne semblait pas perturbée par ses soudaines montées de volume, ni ses questions incessantes. Reine de glace.
Puis elle se mit à parler. Elle parla beaucoup, ses phrases étaient pompeuses et théâtrales. Il essaya de se concentrer pour comprendre, mais c'était difficile. C'était comme quand il écoutait parler un diplomate : son cerveau refusait de s'accrocher aux mots compliqués, et chaque bruit de la jungle le distrayait. Mais il essayait fort. Elle parlait d'êtres de chair, d'étages, de corruption, et toujours de métal. Le Garage. Un nom incompréhensible. In-quelque chose. Les dieux.
Quels dieux ?
Et c'était quoi cette dernière phrase ?
Les dieux avaient pardonné l’acte humain de destruction.

Elle termina son monologue. Pendant quelques secondes, Freckles resta silencieux. Il fixait Kadath droit dans les yeux, ou du moins à l'endroit où ceux-ci devaient se trouver. Puis il déclara.

« J'ai rien compris. »

Ce n'était pas entièrement vrai. Il avait cru relier quelques points, mais c'était tellement cryptique qu'il avait très peur de se tromper. Il reprit bravement.

« Il y a des humains qui viennent à la machine, se retrouvent coincés, et alors la machine les transforme. C'est ça ? Qu'est-ce que les dieux ont à voir là dedans ? »

Il la regardait avec une certaine confusion. Il n'y avait pas de dieux sur l’île. Il y avait Peter qui pouvait changer le temps et faire ce qui lui plaisait, mais il était le seul et elle avait parlé de dieux au pluriel. Il regarda les bijoux de Kadath et son étrange coiffe et se dit que peut-être que ses dieux à elle lui ressemblaient. Peut-être qu'il y en avait d'autres.

Il se laissa glisser des ruines jusqu'au sol de la jungle. Il avait encore un peu mal à certains endroits et se rappela alors de son combat, et de ce qu'il fichait là au juste. Une très mauvaise idée germa dans sa tête.

« J'ai oublié de vous demander tout à l'heure. Qu'est-ce que vous faites ici dans la jungle ? Vous êtes toute seule ? »

Il scrutait la jungle autour de lui, comme s'il s'attendait à voir sortir des buissons une armée de robots. Sa logique était simple. Kadath venait de la Machine. Et elle était là à se dorer la pilule au beau milieu de la jungle. C'est que la Machine ne devait pas être loin. Vous suivez ?
Pour Freckles, en tout cas, c'était d'une logique imparable.
Si personne, ni Lucky, ni Kadath, ne voulait lui dire clairement ce qui s'était passé ce jour là à la Machine, il n'aurait qu'à le voir de ses propres yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadath
avatar

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 60
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   Mar 3 Jan 2017 - 16:23

Peut-être que le Garçon Perdu pouvait paraître insolent. Il n’était qu’ignorant. Les dieux n’hurlaient pas à la mort du gamin, Kadath se contentait donc d’écouter ce que l’enfant disait.

Elle observa Freckles retrouver la terre ferme, avant d’entendre d’autres mots. Une question.

La Majestueuse observa les alentours, elle-même cherchant si Inquanok n’était pas loin. Elle avait cru entendre des pas, précédemment. S’il s’agissait bel et bien du cyborg, ce serait un peu plus délicat à gérer. Parfois, il n’en faisait qu’à sa tête.

- Les dieux sont présents, ils observent surtout.


Kadath scruta avec attention parmi les ombres des branchages. Rien d’affolant.

- Inquanok est aussi dans les parages. Je le cherchais mais ma quête s’est écourtée, ma vision est défectueuse.

Pas totalement à l’instant, puisqu’elle pouvait juger si le cyborg en question n’était pas dans les parages. Cependant, quelques légères coupures se montraient encore parasites. Elle devrait laisser Inquanok vaquer à ses occupations et retourner vers la Machine. Le jeune garçon tombait à point nommé.

Doucement, elle descendit à son tour, perchée de sa grande taille, elle minimisait ses mouvements pour ne pas prendre le risque de tomber. L’équilibre étant aussi affecté lors de ses bugs.

- Freckles, pourrais-tu m’accompagner jusqu’aux alentours de la Machine ? Mes bugs persistent, et j’aimerais éviter d’être trop distancée par le Garage.

La Majestueuse n’avait pas pour projet d’enfermer le Lionceau, de le corriger, elle n’en avait pas posé la question aux dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1239
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   Dim 8 Jan 2017 - 17:44

Les dieux sont présents, ils observent surtout.

« D'aaaaccord. »

Donc pas d'armée de robots géants ?
Si, elle mentionnait quelqu'un. Encore ce nom. Ça faisait deux fois qu'il l'entendait mais il était toujours pas foutu de le retenir. Inkwa quelque chose. Il suivit son regard sur la jungle alentour, les sens en alerte.
Rien du tout.
Il finit par se retourner et sursauta en se rendant compte que Kadath était descendue à son tour du rocher et qu'elle était plus grande qu'il pensait.

- Freckles, pourrais-tu m’accompagner jusqu’aux alentours de la Machine ? Mes bugs persistent, et j’aimerais éviter d’être trop distancée par le Garage.

Il cligna des yeux. Distancée ? Ah oui, c'est vrai. La Machine bougeait, n'est-ce pas ? Il fit mine de réfléchir une seconde, mais sa décision était déjà prise à vrai dire. C'est ce qu'il voulait. Voir la Machine. Pas forcément rentrer dedans, non, mais la voir, au moins ...
Et comprendre. Peut-être.

« Ouais avec plaisir. Je voudrais pas qu'il vous arrive quelque chose. »

Si la jungle était dangereuse, il doute qu'il arrive quoi que ce soit de grave à Kadath. A lui, peut-être. Mais il faudrait être con pour attaquer un robot aussi majestueux, au risque qu'elle possède effectivement des yeux lasers (Freckles n'en démordait pas). Mais ces histoires de bugs étaient inquiétants. Est-ce qu'elle pouvait d'un coup s'arrêter de fonctionner comme n'importe quelle machine ? Est-ce qu'on pouvait la démonter, pièce par pièce, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien ? Ou est-ce qu'il persistait un cœur, un truc fondamental qui dirigeait tout le reste ?

Il tendit le bras galamment comme s'il allait la conduire à un bal de fin d'année.

« C'est par où ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadath
avatar

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 60
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   Dim 15 Jan 2017 - 11:58


Le petit humain aux cheveux de couleur flamboyante accepta. Le Robot avait trouvé le moyen de retourner vers la Machine sans perdre le temps d’attendre la fin de ses problèmes de vision. Parfait.

La seule chose qui l’embêtait encore, c’était de savoir où se trouvait Inquanok. Elle imaginait déjà le cyborg s’en prendre au gamin sans qu’elle n’ait le temps de le voir arriver, il ne lui obéissait pas toujours. Du moins, si elle ne l’arrêtait pas avant. Il pouvait profiter de son moment de faiblesse, quand elle ne parviendrait pas à le distinguer à cause de sa vue défaillante. Bientôt, elle ira mieux. Il fallait juste qu’elle se stabilise. Qu’elle ne perde pas non plus l’équilibre d’ailleurs.

Les dieux veillaient, ils ne s’en prendraient pas encore au Lionceau. Il fallait d’abord guider Kadath. La cité des dieux, prison dorée.

Freckles eut un geste un peu étrange, mais rapidement, la créature comprit qu’il l’invitait à être guidée. Elle prit doucement le bras de l’enfant, elle savait à quel point la chair pouvait être délicate. Elle avait déjà porté des corps en lambeaux à la Machine pour que les métaux corrigent ce que la chair ne pourra pas préserver. Pour que les dieux accordent encore la vie.

À la question de la direction à prendre, la Majestueuse indiqua simplement par la droite des ruines. Elle n’avait pas été dans tous les sens, elle savait qu’elle avait emprunté un chemin à peu près droit.

Elle jeta un coup d’œil en arrière, malgré les images rouges, bleues et vertes qui se superposaient en décalage. Juste pour vérifier que les craquements de branches n’avaient rien de menaçant. Qu’il ne s’agissait pas du cyborg difficile à garder calme. Doucement, elle se mit alors à avancer. Gardant la méfiance de mise. Les dieux n’avaient pas décidé la mort pour le Garçon Perdu. Et nulle ne devait se mettre en désaccord avec les décisions des divins.

Même lorsque Lucky s’était enfui, les dieux n’avaient pas souhaité la mort. Il était déjà corrigé.

Kadath devait parfois éviter des branchages, et ses lumières se reflétaient sur les reflets procurés par l’eau qui avait humidifié les alentours. Ses couleurs demeuraient calmes, et le bourdonnement de son cœur restait stable lui aussi. Le Robot ne s’inquiétait pas. Jusqu’au moment où, peu à peu, l’oxydation prenait le dessus sur la végétation.

- Nous y sommes presque.

Mais, soudain, la créature s’arrêta. Ses yeux ne lui envoyaient que des images endommagées, brouillées d’un bruit épais. Tandis que ce qui lui servaient de tympans lui envoyèrent un message d’un nouveau son inquiétant. Elle dirigea son regard sur la gauche, dans les sous-bois.

Ses lumières devinrent rouges lorsqu’elle vit l’unique lueur que faisait l’œil transformé du cyborg qu’elle cherchait auparavant. Dans une suite de sons de branchage écrasés, il disparu lourdement mais rapidement plus profondément dans les bois.

Sans doute il n’appréciait pas voir un potentiel nouveau transformé, il ne poserait pas la question à Kadath pour savoir ce qu’elle comptait faire du Lionceau. Il frappait, écrasait, c’était tout. L’esprit destructeur humain n’avait pas été corrigé.

- Il faut avancer encore un peu.

Ses lueurs revinrent à la normale.

Impossible à la Majestueuse de laisser le Garçon Perdu en arrière, il risquait d’être confronté à Inquanok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Couleurs Brillantes   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Druide, quelle couleurs de peau va avec quelle couleurs ?
» Eclaircissements de couleurs
» problème de shéma de couleurs
» Assortir les couleurs
» Couleurs bizarres sur mon Nabaztag:tag

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Jungle Luxuriante :: Les Profondeurs Périlleuses-