Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Pluie
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 24
✘ SURNOM : L'Immaculée
✘ AGE DU PERSO : Une petite centaine d'année

✘ DISPO POUR RP ? : Encore dispo' pour 2 ou 3 Rp ! ♥
✘ LIENS : "I see colors all around, I try to take them one by one, I try to put them on my mind, I won't forget how they are"

MessageSujet: Into each life, some rain must fall - [Libre]   Lun 14 Nov 2016 - 22:04



Délicieuse fleur indigo des Bois Joli, martelée par les larmes des Nuajolis, à présent entre deux mains livides impitoyables, condamnée à se mourir lentement dans l'eau saline, au creux de l'orifice d'un crâne.
Une énième nuit de cueillette pour Pluie, une bien mauvaise soirée pour les plantes aux teintes chatoyantes. Des gouttes de pluie salée parcouraient les cheveux et la peau blancs-grisâtres de la créature sans couleurs. Ces doux martellements, si mélodieux, les mêmes que les clapotis sur l'Océan, le jour où la sirène sortit de sa grande coquille, alors immergée dans une eau à la fois maritime et céleste.
Forcément, ce temps ne la laissait jamais indifférente, il avait même une certaine influence sur elle : la pluie la rendait plus vive, plus éveillée et surtout plus enjouée qu'elle ne l'est habituellement.
Pluie était aussi joyeuse qu'un oiseau volant dans un ciel clair et infini.
Ainsi, l'Immaculée ne pensait pas une seule seconde à toute la tristesse qu'elle représentait.. A vrai dire, elle n'y a même jamais pensé de toute sa vie.

Pluie s'assit adossée contre un arbre, observant les végétaux arrosés, le sourire indélébile tracé sur son visage, puis elle contempla sa récolte une fois sorties des poches de sa chemise terne. Elle pensait d'ailleurs à bientôt remplacer ce vieux vêtement, avant que les poches ne se décousent pour de bon. Sa dernière proie ne portait malheureusement pas d’habits avec d'aussi grandes poches… Dommage.
En revanche, son crâne était sublime ! Celui-là, ni elle ni les sœurs avec qui elle avait partagé le festin ne l'avaient abîmé. Les dents étaient soigneusement alignées, aucune fracture même minime ne l’abîmait.. Aussi, l'Immaculée n'avait jamais astiqué et nettoyé un crâne aussi bien que celui-ci, certainement l'un des plus beaux de sa grande collection.

Le ciel était encore très sombre, ce qui laissait encore du temps à l'Immaculée pour gambader dans les bois. Sans plus tarder, Pluie se leva et marcha nonchalamment, euphorique, à la recherche d'un tueur d'ennui pouvant éventuellement errer en ces lieux.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hérisson Chanteur
avatar

♐ Papoose des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 45
✘ SURNOM : Le Narrateur
✘ AGE DU PERSO : 12 ans

✘ LIENS : Une onde sur le lac

MessageSujet: Re: Into each life, some rain must fall - [Libre]   Mer 16 Nov 2016 - 21:39

Des pas, furtifs, légers.

Hérisson Chanteur, de sa hauteur, observe la direction opposée. Son ouïe l'avertit, cependant, et de sa branche il bondit sur une autre, plus haute, plus sûre. Agile.
L'Enfant Roi pleure aujourd'hui encore ; et aujourd'hui encore la pluie salée s'échoue sur les terres gorgées d'une eau qu'elles ne peuvent boire : elles semblent la régurgiter et laisser l'Île s’inonder. De l'humidité du Bois Joli émane une flagrance quelque peu étrange, inhabituelle, mais à laquelle il s'est habitué.

La météo dissuade bien des êtres de s'aventurer en dehors de leur demeure. Sa mère, Abeille Vigilante, le lui a également déconseillé ; cependant elle n'a pas arrêté son enfant, lorsqu'il s'est éloigné du clan.

Le Huron est, de fait, étonné de savoir quelqu'un si proche. Il ne reconnaît pas les pas dans la terre boueuse et, un instant, s'interroge sur leur origine. La démarche est fluide, pourtant elle paraît presque irrégulière. Des sautillements, ou un manque d'habitude, qui pousse à la maladresse ? Il ne parvient pas à deviner.

C'est une silhouette féminine, qui apparait et se découpe finalement entre les arbres. Elle est blanche, si blanche et sans couleurs, que le Papoose l'aurait probablement comparé à une image de télévision en noir et blanc, s'il en avait connu l'existence.

Elle semble d'humeur guillerette, malgré sa pâleur spectrale. Est-elle malade ?

Rissou songe, spontanément, à l'incorporer à une histoire toute improvisée. Une intuition perce néanmoins son esprit et il a, soudain, la certitude d'avoir été repéré. Il n'a pas la sensation qu'elle soit hostile, néanmoins ; aussi, Hérisson Chanteur décide de dévoiler tout à fait sa présence.

Il descend de l'arbre, glisse telle une feuille morte de branche en branche, atterrit avec souplesse, puis se redresse. Ses yeux parcourent sans pudeur le corps de la femme, l'unique chemise qui la couvre.

Es-tu un fantôme ? Demande-t-il à la femme fantôme, d'une voix mélodieuse, de son langage natal.

Dans sa contemplation, il aura oublié qu'elle ne le comprend peut-être pas. A vrai dire, le regard du Huron s'est braqué tout à fait sur le crâne rutilant trônant dans sa main.


Hrp:
 






©️ Avatars par Wilhelm DogFish.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluie
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 24
✘ SURNOM : L'Immaculée
✘ AGE DU PERSO : Une petite centaine d'année

✘ DISPO POUR RP ? : Encore dispo' pour 2 ou 3 Rp ! ♥
✘ LIENS : "I see colors all around, I try to take them one by one, I try to put them on my mind, I won't forget how they are"

MessageSujet: Re: Into each life, some rain must fall - [Libre]   Lun 19 Déc 2016 - 22:10



De ses pas délicats, bien que quelque peu instables, Pluie continut de parcourir ces lieux bigarrés, mais ne trouva hélas personne… Peut-être était-il déjà temps de rentrer à la maison ? Pour une fois, au moins, elle ne risquerait pas sa vie en s'y rendant à la dernière minute.
Toutefois, un bruit la sortit de ses pensées et interrompit sa petite balade.
Tiens donc…
Les feuillages des arbres se faisaient bien plus bruyants qu'à leur habitude. L'Immaculée leva sa tête afin de voir ce qu'il s'y passait : quelque chose avait décidé d'explorer la voie des branches, en guise de chemin. Pluie n'avait jamais essayé d'arpenter les Bois Jolis ainsi, et cela avait l'air d'être amusant. Peut-être un jour… Mais elle semblait ignorer que son inaptitude à faire un tel parcours pourrait lui être fatal.

L'inconnu décida finalement de descendre de son arbre, aussi gracieusement que ces feuilles tombantes que la sirène adorait ramasser. C'était un petit être aux grand yeux curieux. Il n'avait pas l'air d'être très nocif, puis il était tout jeune. Pluie ne s'attaquait que rarement aux petits, du fait du peu de chair qu'ils contenaient, et parce que ces petites choses se révélaient être très intéressantes !

Es-tu un fantôme ? Demanda le petit, employant un langage qui confirma ses origines.

Quelle belle voix... En revanche, le mot « fantôme », employé ainsi, ne lui disait rien.. Elle savait juste que le petit Peau-Rouge l'avait, apparemment, interrogé sur sa nature.

« Fantôme ».. ? qu'est-ce donc ? questionna-t-elle à son tour

Puis elle remarqua qu'il fixait le crâne qu'elle tenait. Était-il effrayé ?

Tu as peur, petit Humain ? dit-elle, veillant à utiliser le même langage, avant de laisser échapper un petit rire enfantin et incontrôlé entre ses lèvres grises. Il ne faut pas avoir peur de cette beauté.. Et puis, on l'a tous en soi ! continu-t-elle, tout en pointant son index sur sa tempe droite, avant de pointer le crâne qu'elle tenait. Même la plus grosse brute des hommes de la mer détient cette beauté en lui.

D'ailleurs, elle se demandait parfois à quoi son crâne pouvait ressembler..? Pour autant, elle n'avait pas envie qu'on lui écorche la chair de sa tête pour le voir.









Dernière édition par Pluie le Lun 16 Jan 2017 - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hérisson Chanteur
avatar

♐ Papoose des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 45
✘ SURNOM : Le Narrateur
✘ AGE DU PERSO : 12 ans

✘ LIENS : Une onde sur le lac

MessageSujet: Re: Into each life, some rain must fall - [Libre]   Mer 21 Déc 2016 - 21:00

Il y a une perplexité naissante chez elle, lorsque le jeune Huron prononce ces quelques paroles. Cependant, c'est du coin de l’œil qu'il le remarque, car son regard demeure rivé sur cette curiosité au creux de la main blanchâtre : il est fasciné. Jamais il n'a eu l'occasion d'en voir de si près, d'autant que celui-ci semble en parfait état.

« Fantôme ».. ? qu'est-ce donc ?

Le Narrateur cligne doucement des yeux et abandonne sa contemplation, un peu à contre-cœur. De nouveau ses prunelles sombres parcourent l'unique vêtement dont elle est drapée, et il se demande, si c'est là une tenue habituelle au sein d'un autre peuple.
Les coutures de la chemise lui rappellent celles des pirates : il trouve la chose étrange, parce qu'il a observé les femmes pirates, auprès de Loutre Sage, et il les sait d'ordinaire bien plus pudiques -pour la plupart, en tout cas.

Tu as peur, petit Humain ?

Son regard quitte la blanche silhouette pour observer, autant qu'écouter, le rire juvénile qui échappe à ces lèvres pâles. Hérisson Chanteur ne parvient pas encore à mettre le doigt dessus, mais il sent qu'elle n'est pas comme les autres.

Il ne faut pas avoir peur de cette beauté.. Et puis, on l'a tous en soi !

Les poils de ses bras se hérissent : une certaine méfiante émerge, face à l'instinct criard. Pourtant cela n'empêche pas l'enfant de boire les paroles de la femme fantôme. Il est trop intrigué pour ne pas faire fi de la prudence. Après tout, il n'y a plus personne, pour le mettre en garde. Il est seul.

Même la plus grosse brute des hommes de la mer détient cette beauté en lui.

Rissou estime, quelque part, cette vision singulière qu'elle possède de la beauté. Lorsque ses yeux plongent dans les orbites abyssales du crâne, il est presque tenté d'acquiescer. Mais il y a là quelque chose de trop pur, de trop parfait, pour que cette beauté parvienne à le charmer.

Je n'ai pas peur, répond-il enfin, posément.

Ses paupières sont à demi-closes : Hérisson Chanteur semble presque endormi, jusqu'au moment où il s'ébroue doucement puis passe une main dans ses cheveux, pour dégager son visage. Sans crier gare, il déclare :

La vie est un cycle éternel, la mort une étape.

Ses paroles sont mesurées, pourtant il y a un quelque chose dans le ton, qui hypnotise : Le Narrateur est éveillé. Les gestes accompagnent la parole, délicatement, à la façon d'un charmeur de serpent.

Le corps devient squelette et l'âme retrouve sa liberté, temporairement. Une âme qui refuse d'accepter la mort, en revanche, devient un fantôme. Il exécute une pause, souffle doucement. Elle erre, parfois sans but, quelquefois éternellement.

Le voile semble quitter les yeux du papoose et il observe la jeune femme avec tranquillité.

Ce n'est là qu'une version de l'histoire. Néanmoins, les fantômes sont connus pour leur blancheur absolue. En cela tu leur ressembles, Sans-couleurs.

Distraitement, il note qu'elle est sans-couleurs mais pas sans-odeur : l'arôme salé est plus fort sur elle que sur chacune des gouttes de pluie qui tombent de l'Enfant-Roi.






©️ Avatars par Wilhelm DogFish.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluie
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 24
✘ SURNOM : L'Immaculée
✘ AGE DU PERSO : Une petite centaine d'année

✘ DISPO POUR RP ? : Encore dispo' pour 2 ou 3 Rp ! ♥
✘ LIENS : "I see colors all around, I try to take them one by one, I try to put them on my mind, I won't forget how they are"

MessageSujet: Re: Into each life, some rain must fall - [Libre]   Dim 12 Mar 2017 - 0:20




Je n'ai pas peur.

Ce n'était sans doute pas la première fois que l'Immaculée entendait cette phrase, surtout venant d'un enfant. Mais là, elle fût surprise.. Habituellement, le ton employé exprimait toujours une peur très mal cachée. Cette peur était totalement absente, cette fois : le petit être exprimait un calme très sincère.

La vie est un cycle éternel, la mort une étape.

Pluie pencha légèrement sa tête d'un côté. Cette phrase, bien que lourde de sens et de sagesse, méritait une suite.

Le corps devient squelette et l'âme retrouve sa liberté, temporairement.

Tout en écoutant le petit humain, elle dirigea ses prunelles vers son nouveau crâne, puis le retourna afin de regarder l'une des sombres cavités qu'elle avait hâte de combler de végétaux de vivant. Une goûte de pluie salée contourna l'orbite pour se diriger vers la mâchoire, la sirène essuya cette larme avait qu'elle n'ait eu le temps de finir son chemin.

Une âme qui refuse d'accepter la mort, en revanche, devient un fantôme. Elle erre parfois sans but, quelquefois éternellement.

Pluie redirigea son regard vers le garçon. Elle commençait – lentement mais sûrement - à comprendre le sens du mot fantôme. Puis elle se demanda, sans grande tristesse ni remord, si certaines de ses proies en étaient devenus.. Mais pourquoi l'avait-il prise pour cela ? Avait-elle l'air d'errer.. ?

Ce n'est là qu'une version de l'histoire. Néanmoins, les fantômes sont connus pour leur blancheur absolue. En cela tu leur ressembles, Sans-couleurs.

Elle haussa ses deux sourcils, ayant enfin saisi pourquoi

D'accord ! Je comprends mieux..

Quelque part, cette comparaison l'amusait. On la croyait morte, elle qui était apparemment plus vive que la plupart de ses sœurs chamarrées. Elle rit, avant de continuer :

Je suis, comme tu le dis, sans couleurs, mais je suis vivante. Très vivante. elle pinça sa joue droite quelques secondes Je suis bien de chair, tout comme toi. Seulement, je ne porte aucune couleur car je suis née un jour où la pluie clapotait sur l'Océan. Un jour de tristesse dont je n'ai tiré que la couleur, heureusement.

Tout en versant son flot de paroles, Pluie fixait le ciel : malgré tous ces tristes nuajolis qui le masquait, elle voyait qu'elle avait encore du temps. Puis elle redirigea ses yeux incolores mais non sans vie face à son interlocuteur, qu'elle commençait à trouver très intéressant.

Quel est ton nom, petit humain ?



Spoiler:
 









Dernière édition par Pluie le Lun 15 Mai 2017 - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hérisson Chanteur
avatar

♐ Papoose des Hurons ♐


✘ AVENTURES : 45
✘ SURNOM : Le Narrateur
✘ AGE DU PERSO : 12 ans

✘ LIENS : Une onde sur le lac

MessageSujet: Re: Into each life, some rain must fall - [Libre]   Mar 14 Mar 2017 - 1:34

Le Narrateur constate la jeune femme attentive à la façon d'une enfant. Elle est sage, silencieuse ; néanmoins ses yeux voguent d'un point à un autre, les voiles gonflées par une réflexion qui se lit comme un livre ouvert sur son visage délicat. Ainsi, lorsque l'histoire succincte touche à sa fin et que les explications se rejoignent, Hérisson Chanteur déchiffre sans mal l'expression qui illumine le regard de son auditrice. Elle comprend, découvre, apprend.
Sa candeur est surprenante -elle détonne avec la maturité de ses formes. Doucement, tout doucement, il sent qu'il approche lui aussi de la compréhension.

D'accord ! Je comprends mieux..

Il hoche la tête, passe sa langue ses lèvres pour essuyer quelques gouttes salées égarées. Il ne sursaute pas quand un rire inattendu et cristallin fait vibrer la gorge de sans-couleurs.

Je suis, comme tu le dis, sans couleurs, mais je suis vivante. Très vivante.

Hérisson pourrait en douter ; toutefois il préfère la croire. S'il doit conclure qu'elle n'est pas vivante, ce n'est pas de ses mots qu'il le saura mais de sa façon d'être. Il est suffisamment observateur pour deviner les choses.
De fait, il la regarde se pincer la joue sans rien dire ; tend une oreille respectueuse.

Je suis bien de chair, tout comme toi. Seulement, je ne porte aucune couleur car je suis née un jour où la pluie clapotait sur l'Océan. Un jour de tristesse dont je n'ai tiré que la couleur, heureusement.

Les yeux du jeune Huron s'écarquillent un peu. Une formulation le titille comme l'aiguille qui cherche à percer sa chair. Il sent qu'il est sur le point de comprendre.

Quel est ton nom, petit humain ?

Le papoose lâche un soupir furtif. Ses muscles se bandent. Il sait, à présent.
Il a compris.

Hérisson Chanteur.

Le goût du danger s'insinue en lui, aussi tangible que peut l'être celui du sang dans la bouche. Elle ne chante pas mais il est dors-et-déjà charmé par sa nature. Après tout, il est si rare de pouvoir converser pacifiquement en leur compagnie.

Quel est le tien, Sirène sans-couleurs ?

Une curiosité étrangement avide dévore désormais ses prunelles sombres.


Hrp:
 






©️ Avatars par Wilhelm DogFish.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crocodile & Cie
avatar



✘ AVENTURES : 271

MessageSujet: Re: Into each life, some rain must fall - [Libre]   Dim 19 Mar 2017 - 14:57

Que vois-je ?




Un grondement lointain vous parvient... Impossible, pour le moment, de deviner son origine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluie
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 24
✘ SURNOM : L'Immaculée
✘ AGE DU PERSO : Une petite centaine d'année

✘ DISPO POUR RP ? : Encore dispo' pour 2 ou 3 Rp ! ♥
✘ LIENS : "I see colors all around, I try to take them one by one, I try to put them on my mind, I won't forget how they are"

MessageSujet: Re: Into each life, some rain must fall - [Libre]   Jeu 3 Aoû 2017 - 22:11




Pluie sentit le petit humain plus vif lorsqu'il apprit sa nature. Une forme d'agitation intérieure, la même que pouvait ressentir une proie, mais dépourvue de cette peur bleue qui avait tendance à tendre leur chair.
Il semblait plus curieux qu'autre chose.

Hérisson Chanteur.

Hérisson Chanteur.. Il est vrai que sa voix était aussi douce que celle d'un beau chant, rendant ce qu'il raconte bien plus agréable encore à écouter ; même s'il venait à parler d'un sujet aussi ennuyant que les quelques cailloux mornes du Bois Joli. Fort heureusement, leur conversation sous les larmes était très captivante.
Toutefois, Pluie était curieuse de savoir pourquoi on l'appela Hérisson. Malgré leurs nombreuses piques recouvrant leurs dos, elle les trouvait particulièrement doux, mignons et vulnérable. C'est exactement ce que semblait être le petit humain, mais sans épines, sans protections aucune. Pouvait-il faire aussi mal que ces petites choses si l'on osait s'en prendre à lui ?

Quel est le tien, Sirène sans-couleurs ?

L'Immaculée fût extirpée de ses pensées lorsque Hérisson Chanteur lui retourna la question. Un sourire se dessina sur son visage avant qu'elle ne réponde.

Pluie !

Il était plutôt marrant pour l'Immaculée de donner son nom durant une période de pluie. Elle avait l'impression de désigner le temps, telle une sotte ne sachant pas parler correctement.

Car je suis née un jour comme celui-ci.

L'Immaculée avait oublié qu'elle avait déjà précisé ce détail plus tôt.…

Elle s'apprêtait à reparler, à noyer l'enfant dans un flot de paroles et de questions, mais un grondement lointain dont elle ignorait la nature l'arrêta net dans son élan.
Pluie dirigea ses yeux vers les lieux d'où pourrait provenir ce son qu'elle n'arrivait pas à identifier. Rongée par son incorrigible curiosité, n'accordant qu'un court regard interrogateur à Hérisson Chanteur telle une invitation à la suivre, elle ne tarda pas à commencer une course maladroite dans le but de trouver d'où venait ce mystérieux bruit, et surtout de découvrir son origine.

Une fois de plus, son plus grand défaut éclipsa totalement toute once de prudence en l'Immaculée…







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Into each life, some rain must fall - [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nate.A Rivera • Life is a joke
» Jeu style Beyond / heavy rain
» City Life sur Macbook ?
» Echange - Je cherche Heavy rain contre Mafia 2
» city life edition 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: Le Bois Joli-