Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Mar 4 Oct 2016 - 21:24

C'était largement perceptible, pour Pretty qui subissait le malaise du punk depuis une bonne dizaine de minutes maintenant. Le poids dans l'atmosphère venait de disparaître -s'était envolé à tire-d'aile. Ne restait qu'un vide qui faisait un peu bizarre ainsi qu'un vague soulagement du côté du Perdu.

Pachou se sentait mieux. Mission réussie.

La Fausseté poussa un petit soupir. C'était plus fatiguant qu'il n'y paraissait, de consoler autrui. Surtout quand il fallait servir de punching-ball au passage.

Pretty sentit un mouvement chez L'Hérissé ; s'apprêta par conséquent à le laisser se détacher du câlin.
Il fut de fait extrêmement surpris lorsqu'au lieu de quoi Apache lui rendit tout tendrement cette étreinte, allant jusqu'à se réfugier au creux de sa chevelure d'or totalement en bataille.
Ça, il ne s'y était pas attendu.
Ce qui ne l'empêcha pas de prendre à son tour complètement le révolté dans ses bras. Là. Tout va bien. Je suis là.

C'était la faute de personne, pas vrai ?
Oui.

Pretty serra un peu plus son ami dans ses bras en réponse à cette étreinte, un peu plus forte et un peu plus désespérée.

Ca voulait rien dire toute façon... J'le sais bien.
Bien sûr.

Pensivement, il caressait du bout des doigts la nuque du punk, doucement, de cette façon caractéristique qu'avaient les mères de rassurer leurs enfants.

C'est cool de me croire directe, Pretty. Her, elle a hésité, elle me croyait pas.
C'est normal de te croire, Apache, marmonna-t-il tout en accompagnant le mouvement du punk qui se laissait échouer sur le lit. On est camarades.

Camarade. Il n'était plus question de trahir et de dénoncer maintenant, n'est-ce  pas ?
La mine du Livreur s'assombrit imperceptiblement.
Vraiment ?

Mais je lui en veux pas, c'était normal de se poser des questions. Et puis après elle m'a cru finalement. Alors ça va

Pretty s'échappa à des pensées dérivantes pour mieux se concentrer sur L'Hérissé. Ce n'était pas le moment de penser à ça. A la place, il serait plus judicieux de comprendre...
Tiens, oui, pourquoi ça lui tenait tant à cœur que Her le croit ?
....
Non ? Quand même pas ?

Forcément qu'elle a fini par te croire, puisque c'est la vérité.

C'était pas...
Non, il se faisait des idées. C'était parce que Pachou venait de lui en parler, c'était tout.
La Fausseté enterra ses soupçons dans un coin et poursuivit :

T'es pas ce genre de mecs, Pachou. J'suis sûr qu'elle le sait. Elle s'est juste beaucoup inquiétée pour toi et voulait être certaine que tout allait bien, c'est tout.

Simple supposition, mais c'était le plus probable.
Le seul inconvénient, ce fut cette incapacité de se retenir de rajouter :

T'es un révolté. L'avis d'autrui devrait pas autant t'embêter.

Pourquoi l'avis de Her t'embête autant ?







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Mer 5 Oct 2016 - 7:30

"On est camarades"

Ca, ça faisait chaud au cœur.
Camarade un jour, camarade toujours. Dans la vie, il fallait savoir s'entre aider, se soutenir.. Entre camarades.
Ca avait de l'importance pour Apache, beaucoup, mine de rien. Lui qui pourtant s'isolait volontairement,  rejetait le système entier et donc le groupe, s'éloignait de la masse, il avait tout de même un besoin de solidarité assez prononcé. Ce n'était pas pour rien qu'il cherchait tant à rassembler autour de la cause.
Pour la cause, ouais.
Pour la Liberté.

Et ils étaient la, tout les deux, allongés dans les bras l'un de l'autre. Pretty l'avait eu son câlin, Pretty l'avait eu son doudou, il avait bien joué son coup.

"T'es pas ce genre de mecs, Pachou."
Ce genre de mec... Vraiment ? Lui même n'en savait rien. Il doutait de lui même quand à certaines facettes de sa personnalité, par ce qu'en fait, il ne les connaissait pas.
C'était comme l'Amour, il ne le connaissait pas.
Comment appréhender quelque chose qu'on avait jamais expérimenté, hein ?
Et pourquoi est ce qu'il pensait à ça ? C'était depuis l'histoire de Stealth... Ha bon?
"J'suis sûr qu'elle le sait." Les yeux noirs d'Apache se fixèrent dans ceux du livreur, parfaitement attentif.
Alors tout ça, ce n'était qu'une question de confiance ?
Lui faire confiance.
Avoir confiance en ses camarades.
Avoir confiance en Her.

"Ça va le faire. Faut juste se faire confiance, apprendre."


Juste se faire confiance...
Et l'angoisse montait de nouveau.

"Parce que t'es pas seul, Apache. Dans tes mots, chaque fois, tu te mets à l'écart."


Tu n'as pas d'amis pas même ta sœur
Pas même ton frère, ton père ou ta mère

" Elle s'est juste beaucoup inquiétée pour toi et voulait être certaine que tout allait bien, c'est tout."

Ton plus grand ennemi c'est la Peur
La Vie est un combat contre toi-même

" Mais t'es pas seul. "

Le rythme cardiaque du punk s’accélérait alors qu'il tentait de maitriser la vague de malaise qui le submergeait de nouveau.

"T'es un révolté. L'avis d'autrui devrait pas autant t'embêter."

"C'est vrai..." Voix un peu cassée, par le trop plein d'émotion ou par les plumes, allez savoir. Dans tout les cas, il était perturbé, le punk. Il se racla la gorge pour l'éclaircir un peu. "Mais Her... J'sais pas. Ca compte. L'avis d'un camarade, ça compte non ?" Bien sur. Mais la Fille... La Fille c'était encore différent. Pourquoi est ce que c'était toujours différent avec Her ? Elle qui aspirait pourtant à la normalité ! Ca n'avait aucun sens.
Elle, c'était une fille normal, et toute particulière à la fois.

"Je voulais tellement pas qu'elle croit ça..."
Pourquoi ? "J'voulais pas qu'elle me voit comme ça." Elle l'avait déjà vu dans trop de situations compliquées. "C'était pas possible. J'adore Nasty tu sais, c'est une chouette fille, mais..." Mais pas comme ça, pas dans les yeux de Her. parce qu'au réfectoire, ça ne le dérangeait pas d'y faire croire, il s'en foutait à ce moment la ! Ca le faisait même bien rire.
Mais dans les yeux de Her...
Non.
Pourquoi ?
"J'sais pas... C'est bizarre." Comme une conclusion qui ne concluait rien. "J'sais pas pourquoi j'te parle de ça en plus." Il soupira. "Toi, tu la connais bien Her, pas vrai ?"






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Mer 5 Oct 2016 - 21:02

Ça faisait bizarre, de voir le punk si à l'écoute, si calme -lui qui était d'ordinaire peu attentif et du genre incapable à tenir en place. Pretty pouvait voir son regard sombre se perdre dans des réflexions qu'il était malheureusement incapable de suivre et de deviner. Il se sentait proche d'Apache ; néanmoins pas au point de deviner chacune de ses pensées.
Ce n'était pas comme avec Her.
Her, mot qui revenait sans cesse à la bouche de L'Hérissé.

En revanche, ce que Pretty sentait très bien, c'était le malaise qui revenait au triple galop. Il soupira. Il était difficile à rasséréner, Pachou.

C'est vrai... Mais Her... J'sais pas. Ca compte. L'avis d'un camarade, ça compte non ?

Ça comptait forcément, l'avis d'un camarade -pour le révolté tout particulièrement. La Fausseté pouvait quant à lui plus facilement s'en passer ; ça, néanmoins, c'était plus sage de le garder pour lui.

Tilt.
Petite lumière qui s'allumait d'un seul coup au sommet du crâne du blondinet.

Her ? Camarade ?
Kezako ?

Il fut pris d'une furieuse envie de pointer du doigt le détail mais se ravisa en voyant la bouille que tirait Apache : Pretty ne se sentait pas de le couper dans des confidences qui lui semblaient si importantes. Même si ce n'était pas l'envie qui manquait.

Je voulais tellement pas qu'elle croit ça... J'voulais pas qu'elle me voit comme ça.

Her révoltée.... C'était une blague ?
Le Livreur se mordit la lèvre inférieure très fort, fit un sorte de se concentrer. C'était vraiment beaucoup d'informations à gérer à la fois, entre ça et le bisou accidentel avec Nasty.

C'était pas possible. J'adore Nasty tu sais, c'est une chouette fille, mais... J'sais pas... C'est bizarre.

Tilt le retour.
Pretty s'empêcha difficilement de grimacer. Non. Juste une fausse impression. Il n'aurait pas osé.

J'sais pas pourquoi j'te parle de ça en plus.

Je sais pas non plus. Peut-être parce qu'il était un peu désespéré. Aux premiers abords, La Fausseté ne paraissait assurément pas être la bonne personne à qui se confier. C'était vrai, dans certains cas.

Toi, tu la connais bien Her, pas vrai ?

A ces paroles, un sourire d'une tendresse sans égale naquit sur les lèvres de la fausse demoiselle.

Ouais. Her est un peu comme un grande sœur. Un peu beaucoup, même. Elle est cool.

Ce n'était pas une question : Her était cool, point final, on ne discute pas.

Il hésita ensuite un peu, Pretty, lorsqu'il voulut poser la même question à Apache. Parce qu'il fallait reformuler avec précaution, pour avoir les réponses qu'il cherchait présentement. Parce que, malgré tout, il voulait être absolument sûr que ce n'était qu'une fausse impression.

Qu'est-ce que tu penses de Hery-chou, toi ?

Il se donnait l'air d'alimenter la discussion ; en réalité, il se faisait plus vigilant que jamais. Il ne laisserait filer aucun détail de la réaction d'Apache.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Mer 5 Oct 2016 - 21:51

"Ouais. Her est un peu comme une grande sœur. Elle est cool."
Apache répondit d'un sourire attendrit à celui tant chaleureux de Pretty. "C'est vrai, elle est cool, ouais."
Cette description faisait parfaitement écho avec celle que Her avait faites du livreur, le fameux petit frère. Comme quoi, on pouvait dire que ces deux la étaient parfaitement sur la même longueur d'onde.
Un peu plus et Apache aurait pu en être jaloux.
Un peu plus... Ou pas.
Mais bon, il n'y avait pas de quoi hein ? Haha, ce serait con...

Putain...
Le punk ravala sa salive, ne commentant pas plus alors qu'il aurait bien sur pu le faire.

"Qu'est-ce que tu penses de Hery-chou, toi ?"

"Mm?" La question retour eu le mérite de le surprendre. Ce qu'il en pensait lui ? De Her ?
"Euuh..." L'Hérissé cligna des yeux, visiblement étonné, un peu comme si on l'avait prit en faute sur quelque chose, mais personne même pas lui ne savait sur quoi.
"Euh... Her, elle est..." Oui par ce que Hery-chou ça allait pas être possible. "C'est une chouette fille."

Voilà.

Bah quoi?
C'était déjà pas mal hein?
Puis c'était vrai. Elle était chouette, Her. Tellement chouette qu'il avait faillit l'embrasser dans le bassin, tellement chouette qu'il n'avait cessé de la prendre dans ses bras, tellement chouette que l'idée qu'elle ai une mauvaise image de lui le rendait presque malade !
A moins que ce ne soit l'idée qu'elle le croit maqué ?
Mais qu'est ce que ca pouvait faire ?
ENFIN BREF.

Her était une chouette fille.

"Je l'aime bien."






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Jeu 6 Oct 2016 - 1:04

L'affirmation de Pretty sur la coolitude de Her n'appelait certes pas une confirmation, mais savoir que le punk était d'accord, cela lui faisait quand même plaisir.
N'empêche que. Her révoltée. Il ne s'en remettait toujours pas.
Et puis pourquoi Pachou faisait cette tête de surpris ? C'était légitime de poser la question en retour, non ? A moins qu'il ait quelque chose à cacher... Ou à se reprocher ?

Ou peut-être bien que Pretty allait devoir cesser de cogiter avant de partir dans des théories absolument et parfaitement et totalement farfelues.

Euuh...

Mais encore ? Allez, on pouvait plus explicite, comme réponse.
Mais n'était-ce pas déjà suffisamment explicite, cette hésitation, cette impression d'avoir pris quelqu'un en faute ?

Euh... Her, elle est...

La Fausseté avait envie de secouer Apache comme un prunier pour qu'il se décide à sortir une phrase complète, cohérente et pas suspecte.

C'est une chouette fille.

Pretty plissa les yeux. Mauvaise réponse.
Une chouette fille ? Comme Nasty ? Her était comme Nasty ? Non, ce n'était pas une chouette fille. Ce n'étaient pas les mots que L'Hérissé cherchait. C'était une issue de secours.

Je l'aime bien.

. C'était ça qu'il voulait dire mais n'arrivait pas à dire, depuis le début.
Et c'était tout aussi suspect que ses premiers bégaiements.

Pretty sourit en coin, se donnant l'air de la personne qui faisait exprès de se donner l'air d'avoir découvert le punk en flagrant délit. C'était compliqué comme concept, mais ce n'était pas la première fois qu'il le faisait. Il était convaincant.

Je t'ai demandé ce que tu pensais d'elle, pas si tu l'aimais bien. Ce qui était légèrement différent, mine de rien.

Est-ce qu'il n'y avait pas un bien en trop, d'ailleurs ? C'était trop tôt pour l'affirmer et le confirmer. Pour une fois, le Livreur espérait sincèrement s'être trompé.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Jeu 6 Oct 2016 - 7:11

Il l'aimait bien...
PUTAIN mais quel con, pourquoi il avait dit ça ?
Par ce que c'était vrai ?
Ouais mais...
Mais quoi? C'était quoi l'problème à dire qu'on aimait bien quelqu'un hein ?
Aucun à priori... Mais par contre se demander si c'était pas une mauvaise idée d'le dire, la ça devenait bizarre !

Et ce petit sourire.
Pourquoi Pretty souriait comme ça ? Comme s'il avait compris un truc que personne d'autre n'avait encore saisit ?
Quoi ?
Quoi Blondy ? Pourquoi tu m'regarde comme ça hein?
Le regard du punk se fit un peu fuyant, revenant cependant sans arrêt aux yeux de son camarade, un peu comme s'il attendait que celui ci daigne enfin reprendre une attitude normal.
Ou plus lisible en tout cas.

"Je t'ai demandé ce que tu pensais d'elle, pas si tu l'aimais bien."


Piano à queue.
Sur la tête.

BLAM !

Rha mais dans quelle merde il s'était encore fourré hein ? C'était encore pire que La Mascarade ! (comment ça c'était exagéré ?)
Et la, pour de bon, Apache ne savait vraiment pas quoi répondre, et ça se voyait parfaitement sur sa bouille, pour son plus grand malheur.
Il fallait réagir ! A tout prix ! Dire quelque chose, faire quelque chose !
DIS QUELQUE CHOSE NOM D'UN CHIEN !

Mais rien n'arrivait.
Alors, l'Hérissé se retourna de nouveau sur le dos, relâchant Pretty et fixant le plafond, lâchant un soupire, la mine vaguement contrariée.

"Bah j't'ai dis.. Elle est cool, elle est sympa, elle est jolie"
Il haussa les épaules, croisant de nouveau les bras. "Elle a un putain de caractère de merde, et c'est chouette."

Plus facile de parler quand on avait pas ces deux mirettes bleus inquisitrices qui...
Hoputainilavaitditquoi?
Jolie ?
Se rendant compte de ce qu'il avait sortit l'air de rien, Apache perdit deux trois tons de couleur, virant presque au gris.

"Enfin bref, on s'en fou"
Phrase dites d'une traite et avec vitesse. Il devenait urgent de changer de sujet.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Jeu 6 Oct 2016 - 16:35

Bon Dieu, si l'enjeu n'avait pas été si délicat aux yeux de Pretty, il se serait littéralement régalé de voir les réactions de L'Hérissé : il donnait l'air de quelqu'un qui venait de se faire frapper, très fort, sans voir le coup venir. Ce qui était probablement un peu le cas, en fait.
Et puis il paniquait, et puis son regard faisait des allers retours indénombrables entre un point imaginaire et Pretty, et puis il avait l'air d'être sur le point de hurler quelque chose sans qu'aucun son ne franchisse ses lèvres.

Woah. Il était perturbé à ce point-là ; alors même que La Fausseté prenait un soin tout délicat à tâtonner le terrain prudemment.
C'était plus grave que prévu, dans ce cas ?

Apache se retourna comme pour mieux fuir le regard de son cadet ; finit sur le dos et lâcha un soupir. Il était sur la défensive.

Bah j't'ai dis.. Elle est cool, elle est sympa, elle est jolie.

...
......? Jolie ?
Est-ce qu'il faisait exprès de creuser sa tombe ou était-il vraiment si maladroit et transparent ?

Elle a un putain de caractère de merde, et c'est chouette.

Pour quelqu'un d'autre, la description aurait certainement été incompréhensible : néanmoins le Perdu connaissait suffisamment Her pour deviner les surprises qu'elle réservait -malgré elle.
L'Hérissé était donc parvenu à la sortir de ses gongs et, surtout, de sa zone de confort à la poker face ? La Fausseté hésitait entre l'applaudir et le frapper pour ça.

Enfin bref, on s'en fou

Pretty peina énormément à ne pas laisser une expression triomphale le trahir. Le punk était devenu blanc comme un linge. Il s'était trahi.

Il était véritablement très maladroit. Plus encore que ce que le Livreur avait supposé au départ. Après tout, il ne réalisait que maintenant le petit adjectif révélateur qu'il avait donné à La Fille.

Tu disais pas ça, y'a un instant.

Nonchalant, La Fausseté se redressa pour mieux s'étaler de tout son long sur le révolté.

C'est vrai qu'elle est jolie, Her.

Il soulignait la chose dans un élan d'empathie, cherchant à faire dédramatiser Pachou. C'est bon. Il avait compris. Il avait compris, mais il ne comptait pas creuser davantage le sujet. Pas tant qu'il n'aurait pas vu ce que ça donnait, du côté de la Sentinelle.
C'était tellement évident qu'il se demandait comment Apache faisait pour ne pas le remarquer.
C'était tellement délicat, aussi.

Par contre...

Avec un air tout aussi volontairement blasé, Pretty lui asséna un petit coup de poing sur l'estomac. Pas méchant, mais juste ce qu'il fallait pour lui faire un peu mal quand même.

T'avais pas le droit de recruter Her, purée.

Là-dessus, il était extrêmement fâché. C'était important de le préciser.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Jeu 6 Oct 2016 - 20:23


"Tu disais pas ça, y'a un instant."


Apache fit une moue grimaçante alors que le livreur s'installait carément sur lui, s’étalant de tout son long comme si le révolté était le plus confortable des matelas.
"Non mais vas y, mets toi à l'aise !" Le ton aurait pu être perçu comme grinçant, mais cependant, il n'en était rien. D'ailleurs, le punk n'avait pas bougé, laissant le blond prendre ses aises autant qu'il le souhaitait.
Sage, l'iroquois.
Pour changer, il laissait toute marge de manœuvre à l'autre.
A croire qu'il n'avait rien appris.
En l’occurrence, il n'y avait pas de mauvaises intentions cachés chez Pretty, mais qu'en savait-il ?
Rien.

"C'est vrai qu'elle est jolie, Her."

Apache piqua d'un léger fard, détournant une fois n'était pas coutume le regard.
" Par contre..."
Les yeux noirs revinrent automatiquement à son interlocuteur, intrigué, mais il n'eut pas le temps de voir venir le coup de poing de la Fausseté!
Warg! Il en eu la respiration coupée, et toussa quelque peu. Ce n'était pas si douloureux, l'autre n'avait pas frappé si fort, mais disons qu'il avait tapé juste et ça faisant quand même un peu mal.
L'Hérissé s’apprêtait à répliquer, mais fut coupé par la réflexion du blond qui le squattait.

"T'avais pas le droit de recruter Her, purée."


Le français se redressa quelque peu et choppa les poignets de Pretty, histoire d'être sûr de ne pas se reprendre d'autres coups.

"Pourquoi tu dis ça ?"
Déjà, s'il n'avait pas le droit, il prenait le gauche, c'était connu, et ensuite... "Tu la penses pas des nôtres ? Y'a pas plus révolté que Her !"

C'était vrai ça. Aux yeux d'Apache, en tout cas.
Si la Fille passait pour la plus normale des normales aux regards de tous, le punk lui la percevait comme une extrémiste enragée de première catégorie, pour son plus grand intérêt et plaisir, d'ailleurs.
Après tout, ce n'était pas pour rien qu'il l'Aimait bien, Her.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Lun 17 Oct 2016 - 21:40

Il protestait un chouïa tout de même, le punk. Comme quoi il se mettait trop à l'aise. Pretty aurait aisément pu rétorquer que c'était normal, entre camarades, pour le simple plaisir de voir sa devise se retourner contre lui ; néanmoins la situation actuelle ne se prêtait plus à ces petites piques amicales.

Elle était jolie, Her.
N'est-ce pas ? Tellement jolie qu'elle faisait piquer un fard à L'Hérissé -il avait beau détourner le regard, on ne voyait que ça. Le rouge était décidément sa couleur de prédilection.

Mais il fallait, malgré tout, faire passer un message on ne peut plus crucial : d'où le coup de poing qui vint ensuite, naturellement, coupant net Pachou dans une réplique qu'il ne prononça en conséquence de quoi jamais.
Ouaip.
Il n'avait pas le droit de recruter Her.

La Fausseté se laissa pourtant gentiment saisir et immobiliser les poignets, l'air de hisser symboliquement le drapeau blanc : jusqu'à preuve du contraire, il ne comptait plus frapper Pachou. Même s'il n'hésiterait pas si une raison plus que justifiée pointait le bout de son nez. Comme envoyer Her à la mort en l'ayant recruté, par exemple. C'était légitime.

Pourquoi tu dis ça ? Tu la penses pas des nôtres ? Y'a pas plus révolté que Her !

Her... La plus révoltée des révoltés ?

Pretty haussa un sourcil dubitatif, songeur. Le punk avait tendance à s'enflammer très facilement (il suffisait de voir comment il avait fini par le recruter) : il exagérait très certainement. Le Livreur connaissait bien La Fille, devinait les surprises qu'elle réservait plus qu'il n'y assistait ; il n'imaginait néanmoins pas une seule seconde que la Sentinelle soit prise d'une envie fulgurante de renverser des couronnes et de bouleverser tout un train-train quotidien dans lequel elle était confortablement installée.

Quoi qu'il en fut, ce n'était pas bien important pour le moment, et ce n'était pas non plus le point que souhaitait relever la fausse demoiselle.

Même si y'avait pas plus révolté que Her...

Pretty donna un petit coup de boule au Chasseur. Le geste était devenu tellement habituel entre eux qu'il ne serait même pas surpris qu'il l'ait vu venir, dans la mesure où ses mains étaient toujours faites prisonnières.

Tu penses vraiment qu'elle est taillée pour ça ?

C'était comme envoyer La Fausseté sur un champ de bataille. Comme demander à Trouble de réparer un vase de porcelaine morceau par morceau, avec lenteur et précaution.

Her était-elle vraiment dans son élément, chez les révoltés ? L'inquiétude se lisait dans le regard baissé du Perdu.
De plus, si La Fille décidait d'en être pour de bon, La Fausseté ne pourrait plus les dénoncer.
Car il ne ferait jamais rien qui puisse causer du tord à sa grande sœur de cœur.

Moi je suis pas d'accord. Sa voix était ferme, quoi que ses yeux toujours baissés.

Parce que, justement, la révolte pouvait causer du tord.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Mar 18 Oct 2016 - 18:41

"Même si y'avait pas plus révolté que Her... " Petit coup de tête qu'Apache accueillit sans trop broncher, habitué, se contentant de froncer les sourcils et de plisser les yeux. "Tu penses vraiment qu'elle est taillée pour ça ?"
De toute évidence, cette histoire la ne plaisait pas à Pretty, et l'Hérissé avait bien du mal à comprendre pourquoi.
"Elle est faite pour ça ! Elle à la révolte dans le sang, j'le sens !"
Cela aurait pu presque paraitre poétique, dit comme ça, mais apparemment, cela ne suffit pas à réconforter la Fausseté. Rien qu'a la tronche qu'il tirait, le punk voyait bien qu'il s’inquiétait, et pas qu'un peu.
Mais qu'est ce qui pouvait bien le tracasser à ce point ? Ce n'était pas comme s'ils allaient tous au devant d'une mort certaine hein ? Si ?

"Moi je suis pas d'accord."
"Pretty..." Le français relâcha les poignets de son cadet pour mieux repousser les longs cheveux blond et dégager le visage de son camarade qui le surplombait afin de mieux le voir, de mieux capter son regard. "C'est pas à toi de décider." La voix d'Apache s'était faite un peu plus grave, parfaitement posée, l'air assuré et voulant rassurer. "Ni à toi, ni à moi, ni à personne d'autre." Ses yeux noirs dans ceux de Pretty, le chasseur continuait de caresser les boucles dans un geste qui se voulait affectueux et rassurant. "Il n'y a que Her qui peut décider pour elle. Elle à décidé de nous rejoindre, c'est sa décision et personne n'a a la remettre en question." Le ton n'était pas à la leçon, il restait doux et conciliant. "Fais lui confiance !" Un sourire illumina le visage du métisse. "De quoi est ce que t'as peur, hein ? Elle est forte cette Fille la."

Ho oui, tellement forte. Dans l'esprit d'Apache, en tout cas, Her avait des airs de guerrière blindée d’expérience et de sang froid.
C'était qu'il la fantasmait un petit peu, parfois, oubliant ses faiblesses ou les ignorant.
La Fille l'avait impressionné par de nombreux aspects, et il fallait bien le souligner, dès leur premier échange, Apache avait vu en Elle une révoltée.
Il n'en démordrait pas, Her portait la Révolution dans son cœur, et peut être bien que c'était ça qui faisait battre celui du punk un peu plus fort.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Mer 19 Oct 2016 - 23:35

Elle est faite pour ça ! Elle à la révolte dans le sang, j'le sens !

Pretty haussa vaguement les épaules, toujours très loin d'être convaincu. Imaginer La Fille agir comme Pachou, aussi passionnément et parfois avec autant de véhémence, c'était trop improbable. Peu importe sous quel angle il le prenait.
Il se demandait si ce n'était pas la cause mais les personnes qui se battaient pour elle qui avaient convaincu Her d'intégrer la révolte.
Un peu comme lui, maintenant.
Vraiment ?

N'empêche qu'il demeurait fermement opposé à l'idée de mettre Her en danger.

Pretty...

L'intéressé fit mine de se reculer et leva le nez comme pour mieux toiser de haut Pachou tandis que ce dernier dégageait les boucles dorées de son visage. Pour autant, il continuait de l'affronter du regard.

C'est pas à toi de décider.

Battements de cils.
Pretty ouvrit la bouche, la referma, admit finalement qu'il y avait point pour le punk.  Punk qui s'était d'ailleurs fait plus sérieux -chose à la fois inhabituel et surprenante, de fait.

Ni à toi, ni à moi, ni à personne d'autre.

Cette fois les mirettes bleutées du Perdu se firent fuyantes face au sérieux de celles, noires et profondes du Chasseur. Il semblait d'ailleurs jouer avec les vagues que traçaient les cheveux de La Fausseté, qui ne réagissait pas face au geste affectueux et se contentait de chercher des arguments pour contrer ceux du révolté.

Il n'y a que Her qui peut décider pour elle. Elle à décidé de nous rejoindre, c'est sa décision et personne n'a a la remettre en question.

Le ton était trop doux pour se rapporter à du remontage de bretelles ; pourtant c'était l'impression qu'avait Pretty. Il fit la moue.

Fais lui confiance !

Les paroles accompagnée du sourire aveuglant de L'Hérissé faillirent avoir raison de la volonté du Livreur.

De quoi est ce que t'as peur, hein ? Elle est forte cette Fille la.

Faillirent, c'était le mot.

Puisque Pretty connaissait suffisamment Her, il se considérait à la fois en capacité et en droit d'affirmer le contraire face à cette dernière affirmation. C'était l'argument fragile du discours d'Apache. Il ne la connaissait pas -pas vraiment. Pas assez. Il avait l'air de la croire invincible ou, à défaut, de la tenir en trop haute estime.

Enfin, le regard de La Fausseté se braqua de nouveau sur celui de Pachou et il le scruta longuement. Il l'Aimait bien, hm ?

Tu sais, Pachou. Comme t'es toujours très sûr de toi et que t'es très... Passionné par ce que tu fais, t'as l'air très fort aussi.

Il soupira un peu. Est-ce que c'était vraiment nécessaire, ce qu'il faisait ?
Probablement que oui. S'il n'était pas conscient des faiblesses de Her, il lui en demanderait trop, d'une façon ou d'une autre. Quitte à ce qu'elle ait décidé de rejoindre la révolte... Autant qu'elle y soit à l'aise.
Même si La Fausseté continuait de penser que c'était la pire idée possible.

Mais ça t'arrive de douter. D'être fatigué. Ou d'avoir des moments de faiblesse.

Comme avec La Mascarade ; comme avec Nasty.
Her était forte mais elle n'était pas sans failles.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Jeu 20 Oct 2016 - 19:05

Il y eut un long silence durant lequel Pretty toisait le punk de sa hauteur sur lui, le fixant avec insistance.
Apache de son coté restait sur de lui et de ce qu'il avançait, lui rendant son regard sans ciller.

"Tu sais, Pachou. Comme t'es toujours très sûr de toi et que t'es très... Passionné par ce que tu fais, t'as l'air très fort aussi." L'Hérissé fronça les sourcils, attentif à ce que lui disait son camarade. "Mais ça t'arrive de douter. D'être fatigué. Ou d'avoir des moments de faiblesse."
Le révolté fit une moue qui marqua une expression vaguement agacée sur son visage.
"J'imagine..." Il détourna le regard, pas vraiment motivé a parler de ses moments de passage a vide. Et puis quel rapport est ce que ca avait avec Her hein ?
Et avec la révolte ?

"Mais tu m'as pas répondu." Ses yeux noirs acérés revinrent a ceux bleus ciel de Pretty. "De quoi t'as peur ?"

Et puis de toute manière, c'était comme il l'avait dit. C'était Her qui avait pris sa décision, et puis quoi ?

"Que ca te plaise ou pas, Her est une camarade."
Il soupira, ne voulant pas s'aventurer sur une piste propice à une dispute, cependant, Apache était loin d'être le meilleur lorsqu'il s'agissait de psychologie et de conciliation. "Tu préfèrerais quoi ? La laisser toute seule dans son coin ? Pas lui laisser le choix ? Pire; qu'elle soit du coté de l’ennemi quand la révolte éclatera ?" Ca, c'était supposer, mais après tout, Her était une sentinelle, et elle avait même été désignée comme cheffe intérimaire pendant l'absence de Scar. Cela laissait à présager que si elle n'avait pas été de la révolte, elle aurait pu être contre au moment propice et participer activement a la défense du système.
Après tout, cela aurait été normal.
Mais bien sur, l'idée ne plaisait en rien au punk.
Non.
Il n'y aurait pas de ça.
Puisque Her était avec eux, à leurs cotés. A ses cotés.

Et qu'elle veillerait.







"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Lun 24 Oct 2016 - 18:44

Pachou avait beau l'air renfrogné d'écouter toutes ces vérités sur ses instants de faiblesse, il ne donnait pas pour autant l'air d'avoir compris où il voulait en venir. Pretty soupira lourdement : ce qu'il pouvait être lent, parfois, ce crétin crêteux. Est-ce qu'il ne comprenait pas qu'à trop fantasmer Her et son invincibilité il finirait par la surestimer et, indubitablement, par devenir un poids pour elle ?

Il voyait Her forte ; il devait aussi l'envisager plus fragile, parfois. Comme tout le monde.
Sauf que Her n'était pas tout le monde et que La Fausseté n'aimait pas imaginer que le punk puisse alourdir les peines de sa grande sœur de cœur.

Mais tu m'as pas répondu.

Pretty abandonna son air contrarié pour faire front face au regard perçant de L'Hérissé. Ça pique.

De quoi t'as peur ?

Pourquoi est-ce qu'il n'arrivait pas à comprendre ? C'était tellement évident que La Fausseté ne ressentait même pas le besoin de répondre.

Que ca te plaise ou pas, Her est une camarade.

Pas s'énerver. Pas s'énerver.
Ce n'était pas l'envie qui manquait, pourtant. Néanmoins le Perdu jugeait que cette conversation avait non pour but de les mener à la dispute mais de les aider à mieux cerner le point de vue de l'autre.
Ce qui était, à l'évidence, somme toute très laborieux.

Tu préfèrerais quoi ? La laisser toute seule dans son coin ? Pas lui laisser le choix ? Pire; qu'elle soit du coté de l’ennemi quand la révolte éclatera ?

Pretty s'accorda quelques secondes de réflexion et de calme en prenant soin de ne bouillir qu'intérieurement. L'obstination et l'aveuglement d'Apache commençaient à lui taper lourdement sur le système.

Elle était dans son coin par choix. Si elle en est sorti par choix aussi, alors soit. Cela, au moins, il le concédait. Et non, bien sûr, je voudrais pas l'avoir comme ennemie, mais...

Il savait que de toute façon elle ne lui aurait jamais fait de mal. Lui non plus, d'ailleurs. Il tenait trop à elle.

La Fausseté soupira encore, enroula un poil nerveusement une mèche autour de son index. Il avait la sensation qu'il devait se dévoiler un peu pour espérer faire entendre raison au punk, et ça le mettait méchamment mal à l'aise.

Si seulement le Chasseur était au moins capable de comprendre les sous-entendus.

Mais si tu tiens vraiment à elle, tu devrais comprendre.

La Fausseté darda son regard bleuté dans celui, noir et profond d'Apache.

J'ai peur qu'il lui arrive malheur.

Qu'elle meurt, entre autres choses.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Mar 25 Oct 2016 - 13:57


- Elle était dans son coin par choix. Si elle en est sorti par choix aussi, alors soit.
Apache hocha la tête à la positive. Évidemment qu'il lui avait laissé le choix, il était pas un forçeur, et de toute manière, un collègue pas convaincu n'aurait pas l’étoffe d'un camarade. Et non, bien sûr, je voudrais pas l'avoir comme ennemie, mais...

Mais ?
Le punk regarda Pretty soupirer, toujours installé sur lui, enroulant une mèche de cheveux autour de son doigt d'une manière visiblement nerveuse.
Mais quoi ?

"Mais si tu tiens vraiment à elle, tu devrais comprendre."
L'Hérissé fronça les sourcils alors que la Fausseté plongeait ses grands yeux bleus d'eau dans les siens.

"J'ai peur qu'il lui arrive malheur."

L'expression un peu dur d'Apache se fit soudainement plus douce, son visage se peignant de compréhension.
Si le projet de la révolte était dangereux ?
Indubitablement, oui.
Cela ne faisait aucun doute, et même le plus fonceur des imbéciles le savait. La preuve.

"C'est vrai, ce qu'on veut faire c'est...
" Il hésita une seconde, lâchant un soupire. "C'est risqué." Il avait un instant décroché son regard de celui de Pretty mais avait vite relevé la tête, lui faisant face comme toujours.
"Mais ca en vaut la peine non ? Et puis, on va se serrer les coudes, s'entre-aider. On va faire en sorte que ca se passe bien."
Pour eux, en tout cas. Lui, c'était une toute autre histoire. Il s'était condamné d'avance, mais ne voulait pas faire de même avec les autres révoltés. C'était un choix personnel, si l'on pouvait réellement parler de choix, il ne l'imposerait pas aux autres, ne se rendant pas compte que son attitude suicidaire pouvait justement leur causer bien des dégâts, directement ou indirectement.

"Mais faut pas avoir peur, Candy..."
Tout en parlant, il avait doucement retiré la mèche torturée d'entre les doigts du livreur, la remettant parmi les autres, passant sa main tatouée dans les cheveux d'or "Sinon on panique. On reste sur place." Il aurait voulu le rassurer plus encore, lui dire qu'il veillerait sur eux tous, qu'il veillerait qu'il n'arrive rien à Her, mais comment savoir ? Il n'était pas une veilleuse comme la Fille. Il n'était pas si bien campé sur ses jambes comme Justice Pas aussi sage que Tool. Lui, il était plus de la trempe d'une Trouble ou d'une Nasty, plutôt le mec qui amenait les ennuis avec lui, et de préférence dans la tombe.
"Paralysé." Il eut un sourire ironique et relativement inapproprié. "Comme face à la Mascarade, tu te souviens ? A ce moment la, j'ai paniqué, et si t'avais pas été la, j'serais crevé." Son sourire se fit plus grand encore, plus chaleureux alors qu'il regardait Pretty puis, il s'effondra, une mine absolument déterminée reprenant place. "Mais ca se reproduira plus. Avoir peur, c'est hésiter, et hésiter, c'est mourir."

Il y eut un silence.

"Tu comprends ?"






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   Mer 26 Oct 2016 - 14:10

C'était gênant, de se confier et de se dévoiler ainsi. Mais ça fonctionnait, à l'évidence : l'expression de Pachou s'était adoucie et il paraissait soudain plus compatissant -ou, à défaut, plus à l'écoute.

C'est vrai, ce qu'on veut faire c'est...

Suicidaire ? Courir à une mort certaine pour une cause perdue ?

C'est risqué.

Le mot était inhabituellement bien choisi pour quelqu'un comme le punk. Cela le rendait encore moins crédible dans la légèreté de ses propos. C'est plus que risqué, cette révolte. C'était dangereux.

Mais ca en vaut la peine non ? Et puis, on va se serrer les coudes, s'entre-aider. On va faire en sorte que ca se passe bien.

Cela ne suffirait peut-être pas.
Quoi que dirait Pachou, Pretty ne serait pas convaincu. Il voyait déjà la révolte comme un genre de fin en soi ; comme une façon de se condamner. Raison pour laquelle il s'inquiétait autant pour Her -pour lui, aussi, bien entendu. Mais pour lui moins que pour Her.

Mais faut pas avoir peur, Candy...

Cette fois La Fausseté détourna les yeux et fronça les sourcils.
Si. Si, il avait peur, et rien de ce qu'on lui dirait n'y changerait quelque chose. Quand bien même L'Hérissé agissait avec autant de douceur en reprenant la mèche avec laquelle le Livreur jouait nerveusement et la laissant rejoindre ses comparses, passant une main dans ses boucles dorées dans un geste qui se voulait rassurant.

L'attention aurait pu être apaisante, si le sujet de conversation n'avait pas été celui-ci.

Sinon on panique. On reste sur place.

Là.
Ils y venaient.
Et c'était précisément ce pourquoi Pretty n'aimait pas dévier sur ce sujet.

Paralysé.

Et ils y étaient.
Le Perdu se retint tant bien que mal de fusiller du regard son aîné. Le sourire à la fois ironique et stupide de ce dernier n'allait à vrai dire pas en sa faveur.

Comme face à la Mascarade, tu te souviens ? A ce moment la, j'ai paniqué, et si t'avais pas été la, j'serais crevé.

Pretty ignora le sourire chaleureux. Il ne le trouvait pour une fois absolument pas contagieux.

Mais ca se reproduira plus. Avoir peur, c'est hésiter, et hésiter, c'est mourir.

Crétin crêteux.

Tu comprends ?

A défaut de pouvoir sourire, et dans la mesure où il faisait de son mieux pour ne pas s'énerver tout à fait, La Fausseté finissait de nouveau avec un poker face typiquement Herien qui ne laissait rien trahir de ses émotions.

Si je t'ai sauvé, Apache, c'est parce que j'ai eu peur.

Et ce n'était pas plus compliqué que ça.







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le plancher m'appelle   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Je m'présente, je m'appelle Gouniaf...
» salut je m'appelle david
» Qui appelle à l'aide?
» Je m'appelle Welle
» Bonjour je m'appelle Sora Justice.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-