Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2789
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Au pied du mur   Sam 11 Nov 2017 - 15:24






Pan a tout regardé.
Son regard est celui d”un enfant qui regarderait les images d”une catastrophe au journal télévisé, alors qu”il n”aurait pas du, parce qu”il est trop jeune.
Peter Pan n”aurait pas du, parce qu”il est trop jeune.

Le spectacle qui s”offre à lui, qu”il s”offre à lui, se transforme en une mosaïque d”horreur et de couleurs, avec le rouge qui se voit plus que les autres couleurs, le rouge qui éclot sur Arrow et tombe de son propre nez, de sa propre bouche. C”est le même sang. On dirait que c”est le même sang.

Un instant, son regard rencontre celui de Lacerate. Il est horrifié, bloqué, et il semble lui demander : « Pourquoi ? Pourquoi cela est arrivé ? ». Peter sait bien que c”est de sa faute, de sa volonté, au fond il le sait, que c”est lui qui l”a commandé, mais il a l”impression que c”était il y a très longtemps, dans un souvenir enfoui qui ressemblerait déjà à un rêve. Ce n”est pas vraiment vrai. Tout ça, ça ne peut pas être vrai.
Où est l”îlot de la joie dans cet océan de désespoir qui n”en finit pas ? Où est-elle ? Où est l”insouciance, et l”aventure, et la JOIE ?? Quand est-ce que tout est devenu si grave et terrible ? Si douloureux.
C”est tout ça que son regard demande à Lacerate, mais Lacerate ne lui répond pas, son regard à elle est un rocher dur et pointu, celui contre lequel son corps se casse, sous l”eau infinie de son désespoir.

Le corps d”Arrow, lui, déjà tout cassé, se ploie soudainement devant lui. Il ne pleure pas, il ne crie pas, Peter Pan est le seul à faire ça.
Il a tout cassé.

Combien de temps Peter le regarde, les ongles enfoncés dans les accoudoirs de son trône, le coeur broyé par l”impuissance ? Combien de temps les deux chefs attendent en silence quelque chose, qui, de toute façon, ne pourra faire en sorte que tout ça finisse bien. Combien de temps Arrow perd ses couleurs sous le regard terrifié de Peter Pan.

Mère ! crie-t-il soudainement, ou plutôt s”entend-il crier, au bout d”un temps qui parut une vie.

La Mère en Chef apparait aussitôt, et Peter lui lance un drôle de regard, confus, comme s”il s”attendait à une autre mère. L”image des barreaux à la fenêtre sursaute dans son esprit, et il cogne faiblement sa tête pour la faire partir.

Raccompagne Lacerate et Sharpy dehors. Ils doivent reprendre leurs fonctions.

Arrow ne bouge pas.
Alors que les chefs s”éloignent vers la sortie, dans la pénombre de la Maison Sous Terre, Peter s”extrait de son trône, debout, les yeux brûlants, et dit d”une voix brûlante aussi :

C”est de votre faute. C”est vous qui m”avez rendu triste.

Il n”y croit pas complètement, et il y croit fort en même temps. Vous ne pouvez comprendre que pour lui, le rendre triste est un crime, quelque chose de très grave, comme si vous l”aviez un peu tué.

Il se détourne. Le monde est en train de s”écrouler, petit à petit. Tout s”écroule.

Peter s”approche d”Arrow, tout doucement. On entend son souffle, c”est celui d”un oiseau tombé du nid.
Il essuie une goutte de sang sur son visage, d”un geste doux et maladroit, comme on essuierait de la peinture. Ça dure un peu longtemps.

Puis, il s”empare d”un mouchoir en tissu, l”imbibe à la petite source. Il essuie lentement le visage d”Arrow, ses cheveux, ses mains, son cou. Les vêtements sont incrustés, il ne peut rien faire.  Il réprime un petit hoquet.
Tant pis.

Vas voir Soul. Il te soignera.

Arrow n”est que silence.
Peter songe avec angoisse qu”il ne parlera peut-être jamais plus.

Si tu veux, tu pourras dormir dans mon lit.

Mais il sait déjà qu”Arrow ne le fera pas, sinon, il n”aurait pas parlé si bas.





Le soir, il faut des heures et des heures à la Mère en Chef pour calmer Peter Pan qui se consume en crise de nerf, de larmes, de colère, et de tout ce qu”un corps magique est capable d”implosion.

Il finit par partir, poursuivi par les cris de Mirka, et s”envoler, et tomber, et s”envoler et tomber, comme s”il portait une cape de plomb. Il hurle dans la nuit, et son hurlement résonne dans toute l”île, noircissant les nuages et agitant la terre et la mer.

Il erre au hasard, sur son monde qui s”écroule, et à chacun de ses pas ce monde-là devient plus bleu. Tout à coup, son regard croise celui d”un cerf, et son coeur manque un battement, même plusieurs battements, car il reconnait le cerf.
C”est l”Ami.

Le cerf le fixe longtemps, et Peter Pan n”est plus du tout roi face à ce regard-là.

Ce n”est pas ma faute.

Il tombe à genoux.
Comme Arrow.




[hrp : merci à vous pour ce rp extraordinaire]








La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1946

MessageSujet: Re: Au pied du mur   Lun 15 Jan 2018 - 19:11

The End


Car quand le propre coeur du souverain des enfants,
S'assèche sous le sel qui agresse sa surface,
Il ne pleut plus seulement le tonnerre et la glace,
Dans tout le Pays il pleut des larmes de sang.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le pied et le zizi
» j'ai froid au pied droit.
» osé n°3 (technique de course à pied)
» entraînement course à pied mardi 21,10
» entraînement course à pied mardi 26,08

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: La Maison Sous Terre-