Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Triss Hemlock
avatar

☠ Apothicaire du Port ☠


✘ AVENTURES : 43
✘ SURNOM : La Panacée
✘ AGE DU PERSO : 28 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Soigner ou tuer, telle est la question.

MessageSujet: Des feuilles, de la poudre et de l'art   Dim 21 Aoû 2016 - 21:36

Le jour était sombre, maussade ; la pluie ne voulait toujours pas s'arrêter. Pourquoi le ciel pleurait-t-il tout son sel ? C'est que ça ne faisait du bien à personne, ni aux hommes, ni aux plantes, et Triss craignait pour ses plants. Elle avait fait son possible pour mettre à l'abri tous ceux qu'elle pouvait, mais quant aux autres qui poussaient dans leur milieu naturel, elle ne pouvait pas faire grand chose : certaines herbes ne repoussent guère en boutures.
Oh, n'allez pas croire qu'elle craignait pour la nature ; elle n'avait pas vraiment l'âme d'une écolo. Elle espérait simplement ne pas se retrouver à cours de feuilles, de tiges ou de pistils pour ses décoctions.

Tout devrait bien aller. Ses fioles étaient pleines, autant prêtes à l'emploi que servant de stock en cas d'utilisation des premières. Rangeant soigneusement la bouteille correctement étiquetée dans sa boîte, Triss jeta un dernier coup d’œil autour d'elle. Elle n'avait gère chômée, entre la matinée où elle avait changé le pansement sur une infection de jambe purulente à souhait et l'après-midi à tuer le temps en s'occupant de son labo qui devait être nettoyé et rangé... non pas qu'elle était bordélique, mais chaque chose ayant sa place engendrait moins d'erreur.

Il serait tellement dommage d'administrer du sureau mortel à la place de myrtille.

Le soir était à présent tombé, et bien que la journée ait été bien remplie et l'ambiance rafraîchie, Triss n'avait guère envie de se reposer. Insomnie, mon amie. Assise sous son porche, elle lisait tranquillement, sans faire attention au Port qui se réveillait et dont l'ambiance lui parvenait comme un bruit de fond agréable.

La rouquine leva les yeux. Le ciel pleurait toujours, mais était devenu noir, les étoiles faisant comme des tâches de rousseur blanchâtre sur sa joue de corbeau. La Panacée se laissa emporter par cette vision, l'espace de quelques secondes. Ne penser à rien, parfois cela fait du bien.

Jusqu'à ce que l'odeur caractéristique de la poudre à canon ne la ramène à la réalité.







Heal or kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Des feuilles, de la poudre et de l'art   Mar 23 Aoû 2016 - 23:58

Combien de fois déjà Starkey avait-il compté la pluie qui s'abat contre le toit de son atelier à bord du Jolly Roger ? Il ne saurait en donner le nombre, et pourtant, il appréciait ces moments. Bien que la pluie n'était pas un temps idéal pour créer ses petits bijoux explosifs... Ni même pour les tester d'ailleurs.

Aussi, l'artificier prenait son mal en patience et réfléchissait à un procédé qui pourrait empêcher une mèche de s'éteindre sous l'eau. Actuellement, il n'avait pas encore songé à pouvoir faire découvrir l'océan à ses enfants. Les matériaux était plus difficile à travailler... La poudre à canon ne supportait pas bien l'humidité et le terme "pétard mouillé" n'avait jamais été aussi vraie qu'aujourd'hui. L'artificier soupira longuement, les yeux fixé sur le plafond fait de lattes en bois. Il tira une cigarette d'un petit étui métallique qui reposait sur la table de nuit. Aussitôt allumée, il en tira une longue bouffée dont le fantôme s'extirpa de ses narines peu de temps après.

Une, deux, trois cigarettes plus tard, il s'extirpa de son lit. Sa journée avait été bien remplie et il avait envie de se dégourdir les jambes. La pluie, elle, n'était pas décidée à prendre congé de l'île de Jamais. Le marin enfila ses bottes, soignées et traitées après chaque expédition. Une chemise blanche et par dessus une longue veste bleue cendrée.

L'artificier quitta son atelier en prenant soin de bien refermer derrière lui avant d'avoir vérifié que tout était bien à sa place. Tout y étais, et si ce n'était pas le cas à son retour; il était fort probable que certains allaient devoir payer pour la mauvaise plaisanterie. Le grincement significatif de la porte lui indiquait qu'elle était désormais close et avec elle, l'esprit de Starkey s'en trouva apaisé. Ses pas s'enfoncèrent sous la fine couche de pluie. "Plic...Ploc..."

Il se rendit au port. Après tout, il ne s'y rendait que rarement et il n'était pas d'humeur à faire le tour de l'île aujourd'hui. De plus, la nuit tombait et... Il ne valait mieux pas que les ombres s'emparent de lui. Aussi, il était préférable de se rendre dans un lieu fréquenté. Peut être que s'il arrivait à temps, il pourrait encore acheter des ingrédients dans les différentes boutiques du Port. Sa montre était cassée, il n'avait pas la notion de l'heure qu'il était. Starkey était quelqu'un de bien trop absorbé par son travail que pour se soucier de l'heure...  

"Plic... Ploc..." La pluie battait encore. Ce bruit. Il résonnait dans sa tête comme une ritournelle éternelle, souvenirs d'une époque lointaine. D'une enfance brisée. "Plic... Ploc..." "Tic...Tac..." "Plic...Ploc..." "Tic...Tac..."

Cigarette imbibée par les souvenirs passés, l'humidité éteignit la faible braise qui l'animait. Le mégot s'enfonçant silencieusement sur le sol. Étouffé sous les aiguilles tombant du ciel. Une, puis l'autre, d'autres cadavres vinrent joncher le sol. Et l'artificier, lui, continuait son chemin. Le regard au loin, le bleu de ses yeux, illuminé par une rage ancienne. Il était temps...

Starkey s'arrêta un moment. Devant lui, s'offrait le Port. D'un geste de la main, il balaya ses pensées et voulu tirer une cigarette de sa boite, mais il n'en restait aucune. Il fit glisser entre ses doigts un petit briquet d'argent, l'allumant, éclairant ses doigts d'une lumière chaleureuse. Un peu comme l'aurait fait un magicien jonglant avec une boule de feu... Le trentenaire s'engagea, empruntant les diverses allées du port. De nombreuses portes étaient closes. Les lumières éteintes, des panneaux "Closed" sur d'épaisses portes de bois. Et là, sous la pluie et le froid, une fille attendait sur le porche d'une boutique. L'apothicaire, celle aux cheveux de feu, dont les courbes et les traits hantait les nuits de Starkey. Elle était tout à fait son genre, une femme de caractère, on disait d'elle qu'elle était passionnée et ça... Il pouvait le comprendre, puisque lui même était de la même trempe. Mais est-ce que la Belle avait réellement de quoi répondre ? Etait-elle juste une belle image ? Ou valait-elle la peine qu'il pose ses doigts sur elle à la découverte de chemins inconnus... ? Un flot de pensées décontenança l'artificier. Elle lui rappelait les flammes de ses créations, elle était éblouissante et semblait tout aussi dangereuses que les bébés de Starkey. Et rien que ça éveilla son intérêt.

Désormais, il était proche, il se tenait devant la jeune femme... Ses épaules trempées par la pluie, mais dont l'odeur de poudre caractéristique à l'artificier fendait l'air humide, mêlée à son parfum. Il posa simplement son regard sur la dame, la saluant d'un geste poli. Son visage balafré, ruisselant de gouttes de pluies et longs cheveux plaqués ne jouait pas à son avantage, mais il décida de tenter le sort...

Peut être qu'il y avait quelque chose à découvrir, peut être même une explosion des sens... de la chaire... Et tant d'autres possibilités.

"Tic...Tac..." le compte  à rebours est lancé.
Revenir en haut Aller en bas
Triss Hemlock
avatar

☠ Apothicaire du Port ☠


✘ AVENTURES : 43
✘ SURNOM : La Panacée
✘ AGE DU PERSO : 28 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Soigner ou tuer, telle est la question.

MessageSujet: Re: Des feuilles, de la poudre et de l'art   Mer 24 Aoû 2016 - 13:00


Elle avait laissé sa main retomber sur ses genoux, le livre fermé posé à côté d'elle. Écouter la pluie tomber avait un côté reposant, si on faisait abstraction du fait qu'elle tombait depuis déjà trop longtemps et que le plic-ploc était devenu un bruit de fond beaucoup trop présent... mais Triss réussit à oublier cela, juste le temps de perdre ses yeux d'émeraude dans le firmament si peu éclairé. Compter les étoiles, compter ses tâches de rousseur, c'était un passe-temps inutile, mais étrangement relaxant. Elle poussa un petit soupir, suivi d'une longue inspiration ; l'air lui avait apporté, alourdie par l'humidité de l'atmosphère, l'odeur de la poudre à canon, si reconnaissable.

Alors elle quitta la vision du ciel noir et revint à l'instant présent. Elle ne l'avait pas entendu approcher, tant elle était absorbée par les étoiles, n'avait perçu ni le chuintement de ses bottes sur la terre détrempée, ni sa respiration. Avec l'odeur de la poudre, elle distinguait aussi à présent l'arôme douceâtre du tabac.

Un petit silence s'installa entre eux deux tandis qu'ils se jaugeaient. Alors qu'il inclinait la tête pour la saluer, Triss l'examina : un visage fin, des cheveux longs châtains un peu en pétard, avec quelques mèches coiffées en dreadlocks... sa chair était barrée d'une cicatrice, ses lobes percés... l'apparence de l'homme était si décalée, si atypique, que son identité ne laissa pas place au doute. Même Triss avait entendu parler de lui : Starkey ou la Dynamite, le timbré aux explosifs, n'étaient que quelques surnoms qui le désignaient.

Sans se départir de sa neutralité, la Panacée lui rendit son salut, mais se demanda ce qui l'amenait si loin du Jolly Roger : parti intégrante de l'équipage pirate, la rouquine ne voyait que rarement l'artificier dans les rues sombres du Port. Surtout à une heure pareille, où la fête battait son plein dans le quartier des bars et de la maison close, et non pas ici, où la plupart de boutiques étaient fermées. Par ailleurs, Triss ne savait même pas quelle heure il était...

- Qu'est-ce qui t'amène ici, Dynamite ?

La voix de la jeune femme lui sembla étrange dans ce silence froid et embrumé par la pluie.
De ce qu'elle se souvenait, l'artificier considérait son travail comme un art, comme elle et ses remèdes et poisons...
Il semblait pourtant cent fois plus vivant qu'elle. Peut-être que la chaleur du feu et des explosions déteignait sur lui ?







Heal or kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Des feuilles, de la poudre et de l'art   Dim 28 Aoû 2016 - 1:19

- Qu'est-ce qui t'amène ici, Dynamite ?

Starkey appuya son poids sur une seule de ses jambes, croisa l'autre et pencha légèrement la tête. Ce qu'il faisait ici ? Il n'en avait aucune idée à vrai dire, il était venu d'instinct, comme si quelque chose ici l'attendrait ce soir. Une sorte de signe de la providence. Mais qu'importe ce qu'il faisait là, puisque désormais, il avait en face de lui, une raison valable de sa présence ici. Aussi, il esquissa un sourire lorsque la rouquine lui posa la question. Il était plutôt rare qu'on le surnomme la Dynamite en dehors du Jolly Roger. Mais après tout... Ce sobriquet lui allait comme un gant et il ne fit pas la moue lorsqu'il sortit des lèvres de la belle.

" J'ai bien peur que la raison de ma présence ici n'étanche pas votre curiosité... A dire vrai, je pensait simplement à..." Starkey marque une courte pause, les rides de ses yeux se plissèrent et un large sourire étira son faciès.

"...Quelque chose de nouveau..." Il dessina une explosion dans le néant à l'aide de ses mains. Une lueur étrange brilla au fond de ses yeux bleu. Une étincelle de vie, de passion. Quelque chose qui le rend vivant. Il fit glisser son briquet de l'index à l’auriculaire et inversement. Allumant nerveusement le petit objet qui à chaque allumage répandait dans l'air une légère odeur d'essence. Les petites flammes dansaient dans l'air et l'idée d'un plus grand spectacle le réjouissait ! Est-ce que l'explosion serait aussi belle sous l'océan ? Il devait y arriver, trouver une solution pour que son art puisse même conquérir les plus vastes étendues d'eau salées ! Il le devait, il y arriverait.

"Puis-je ?" fit-il d'un geste de la main, pour indiquer qu'il demandait la permission de s'asseoir à ses côtés. Il attendait une réponse. Et en attendant ces quelques mots, les étoiles dominaient le ciel, elles étaient belles, éternelles pour une vie humaine, et tellement éphémères à la fois. Un spectacle dont on se rappelle toute sa vie et dont on ne se lasse pas de la beauté. Parce que les étoiles touchent le cœur des hommes, Flint en a volé la clef et les ténèbres qui accompagnent ses douces lumières ont donné naissance au tristement célèbre Starkey, "la clef des étoiles". C'était là son grand spectacle, marqué le monde de son empreinte. Et il y arriverai. Il le savait. Mais peut être qu'un peu d'aide... voir de compagnie, ne serait pas de refus après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Triss Hemlock
avatar

☠ Apothicaire du Port ☠


✘ AVENTURES : 43
✘ SURNOM : La Panacée
✘ AGE DU PERSO : 28 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Soigner ou tuer, telle est la question.

MessageSujet: Re: Des feuilles, de la poudre et de l'art   Dim 28 Aoû 2016 - 13:01

En général, Triss recevait comme seules visites les personnes blessées qui nécessitaient des soins ou qui avaient besoin de médicaments en prévention. Le reste du temps, elle ne croisait pas grand monde, alors l'arrivée de Dynamite créait une agréable diversion... pour autant que celle-ci soit intéressante. L'artificier n'était pas là pour quérir des soins, mais ses pas l'avaient simplement mené ici, au hasard, alors que son esprit vagabondait dans les méandres de l'imagination.
La réponse de l'homme à son interrogation l'intrigua. Pouvait-on répondre de façon encore plus abstraite que ça ?

La jeune femme cligna des yeux. Starkey avait attisé sa curiosité, avec sa démonstration d'explosion avec ses doigts. Ce n'était pas tant cette petite danse des phalanges qui était intéressante, mais cet éclat de passion pure qui brillait dans les prunelles de l'homme, cette étincelle qui dit « je suis à deux doigts de trouver LA solution, d'accomplir l’œuvre de ma vie, et qu'importe le temps que je devrais y passer, je parviendrais à mes fins ».
Alors cette fausse explosion devenait tout autre chose. Qu'imaginait-il ? Une danse de flammes ? Des étincelles jaillissant si haut dans le ciel qu'elles iraient éclairer les nuages tels d'innombrables petits soleils ? Qu'importe, ce devait être éclatant, innovant, ce devait être du jamais-vu !

Alors une autre sensation s'en vint rejoindre la curiosité de l'apothicaire : une pointe de frustration peut-être ? Elle voulait savoir, partager ce petit éclat de folie créative, qu'elle n'avait plus ressentie depuis longtemps. C'était peut-être de la jalousie. C'était égoïste, en somme, normal pour elle. Alors un sourire étira ses lèvres pulpeuses, et elle invita la Dynamite à s'asseoir à côté d'elle ; il y avait bien assez de place sous le porche de son laboratoire.

- Quelque chose de nouveau... voudrais-tu m'en dire plus ?

Elle attendit qu'il se soit installé pour reprendre la conversation. Seul le cliquetis de son briquet passant d'un doigt à un autre et allumant de temps à autre une petite flammèche rompait le bref silence.

- Alors... à quel genre de nouveau feu de joie penses-tu ?

L'étincelle dans les yeux de Starkey ne s'était pas éteinte. C'était littéralement l'éclat de l'artiste travaillant sur sa nouvelle toile, l'apogée de son art... et Triss voulait assister à cela.
Entre artistes, ils devraient arriver à communiquer.







Heal or kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Des feuilles, de la poudre et de l'art   Mer 14 Sep 2016 - 11:17

Starkey pris place et plongea son regard dans celui de Triss... Il y trouva cette petite étincelle de curiosité qui accompagnait ses paroles. Peut être pas aussi forte que celle qu'il avait décelé dans les yeux de l'enfant Perdu Sparkle, mais d'une curiosité plus réfléchie, plus mature. Qu'il s'agisse de quelque chose d'autre que son art n'auraient probablement pas éveillé l'intérêt de la rouquine. Pourquoi ?

... Oui... d'ordinaire les seuls intéressés par les explosifs de Flint étaient; des "imitateurs", des pyromanes, des pirates et autres dingos qui voulaient juste faire péter une chose ou l'autre, pour un oui ou pour un non.

Triss, elle, ne semblait pas appartenir à ces catégories. Et là, à cet instant précis, il se sentit rassuré. Sa curiosité était une forme d'envie de comprendre les émotions de Starkey, son ART ! Elle aussi devait se dévouer à son commerce et en tirer un grand plaisir, peut être même une certaine forme de jouissance.

L'étincelle dans les yeux de Starkey ne s'estompa pas. Il était prêt à partager avec elle le "bébé" qui était sur le point de naître. En échange ?  Il attendait de la jeune femme qu'elle partage avec lui l'amour de son art. Il le savait puisque sous ses airs de dure à cuire, elle ressentait le même feu la consumer, le même démon triturant sa cervelle... Aaaaah, qu'il serait plaisant de...

Non...

Alors le pirate s'exécuta, il décida de nourrir le foyer des flammes, les doigts crochus du démon curieux. Il s'exprima par de grands gestes, exprimant ainsi plus intensément certains sentiments qu'il éprouvait et le tremblement dans sa voix appuyait sa gestuelle. Son faciès changeait arborant une palette d'expressions. Tantôt grimaçant, souriant, tourmenté... Starkey possédait bien des masques mais bien caché derrière ces derniers, il était difficile de distinguer ce qui se cachait réellement derrière... Parce que plus intense encore que la passion, c'était l'oeil du démon qui réclamait un spectacle plus sinistre.

"A dire vrai, j'ai déjà atteint beaucoup de mes objectifs depuis que je suis ici. J'ai commencé par créer des enfants de morts... Destinés à nourrir les desseins du Jolly Roger et du capitaine Hook, j'ai également crée des étoiles colorées qui redessine le ciel, j'ai explorer la nature à la recherche d'ingrédients au péril de ma vie et ce, à plusieurs reprises... Mais par delà les terres de cette île, nous sommes entourés d'eau... Je n'aime pas cette étendue inconnue où siègent d'innombrables ténèbres... J'aimerais éclaircir tout ça... J'aimerais apporter à la mer ce que le ciel a de plus beau... Mais là bas, je n'arrive pas encore à y déposer mes étoiles, et c'est ce pourquoi je prépare ce spectacle aujourd'hui..."

Il marqua une pause et plongea son regard une fois de plus vers le ciel étoilé.

Bientôt, elles seront partout...

Revenir en haut Aller en bas
Triss Hemlock
avatar

☠ Apothicaire du Port ☠


✘ AVENTURES : 43
✘ SURNOM : La Panacée
✘ AGE DU PERSO : 28 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Soigner ou tuer, telle est la question.

MessageSujet: Re: Des feuilles, de la poudre et de l'art   Sam 1 Oct 2016 - 19:34

Le monde est gris, terne, sans saveur. Même quand il s'agit du pays de l'imaginaire. Pour Triss, la plus belle couleur était le vert, le vert de ses plantes, le vert de la vie qui pousse sous le soleil, et le vert glauque de la mort induite par le poison... tout ce vert concentré dans ses yeux.
Mais quelques fois, il n'y avait plus de gris, ni de vert. Ce soir, c'étaient de brillantes étincelles qui éveillaient l'intérêt de l'apothicaire. Ces petits éclats de lumières, comme des milliers de minuscules soleils, qui dansaient, invisibles, entre les doigts de Starkey, ou mieux encore, celles qui éclataient, pétillantes, dans son regard, traduisant son obsession, sa passion.

La jeune femme n'était guère artificière ; certes elle avait ses propres recettes pour élaborer des bougies parfumées pour distiller une odeur apaisante ou un fumet mortel. Mais elle ne cherchait pas à comprendre l'art de Starkey. L'important chez lui, le plus attirant, était qu'il avait un art, justement, un domaine où il régnait en maestro, un domaine dans lequel il n'y avait personne pour lui ravir son trône. Et cette douce folie faisait écho chez Triss.

Alors, le plus naturellement du monde, elle avait invité l'homme à s'asseoir auprès d'elle pour lui parler davantage de cette « idée » qui lui trottait dans la tête tandis qu'il se heurtait à des difficultés d'élaboration, de conception. Le génie mis à mal par un obstacle, mais pas pour longtemps. Mais cette recherche de solution n'était-il pas ce qu'il y avait de plus excitant ?

Elle regarda ses doigts danser alors qu'il égrenait ses explications, de même que l'incroyable étalage d'émotions qui passaient sur ses traits marqués. Le nez qui se plissait de plaisir, la bouche qui se tordait de frustration, le regard vague traduisant ses rêveries... la passion à l'état pur. C'était sans doute la seule et unique raison pour laquelle Triss l'écoutait volontiers. Il présentait ses meilleures créations, mais le démon de la nouveauté lui dévorait le cœur, et c'était maintenant les sombres abysses de la mer qu'il ciblait.

La jeune femme écarquilla légèrement les yeux. Le défi était délectable, et elle ressentit l'envie de le voir se réaliser.

- Comment empêcher l'eau d'éteindre le feu ? Voilà un problème dont j'adorerais connaître la solution... as-tu déjà fait des tests ?

Elle le regarda de côté, comme si elle l'évaluait. Arriverait-il à ses fins ?
Peut-être, si sa passion était suffisante. Le démon ne le lâcherait.
Triss étira un grand sourire.

- J'attendrais le jour où tu mettras la couleur du feu dans tout ce bleu. Je suis sûre qu'il y a du vert, beaucoup de vert dans tout ce bleu.







Heal or kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Des feuilles, de la poudre et de l'art   Mar 15 Nov 2016 - 12:36

- Comment empêcher l'eau d'éteindre le feu ? Voilà un problème dont j'adorerais connaître la solution... as-tu déjà fait des tests ? J'attendrais le jour où tu mettras la couleur du feu dans tout ce bleu. Je suis sûre qu'il y a du vert, beaucoup de vert dans tout ce bleu..

Bien sur, Starkey aussi aurait aimé connaître le moyen d'empêcher l'eau d'éteindre le feu et bien d'autres questions auxquelles l'artificier avaient déjà songer. Il avait déjà apprécier le spectacle d'un brasier à la surface de l'eau...Seulement à la surface... Il avait également déjà apprécier les sinueuses coulées de magma dans l'océan... Mais il avait fais une croix sur ce dernier. Bien trop dangereux à contenir, voir impossible avec les techniques actuelles. Peut être que cette fois il avait voulu viser trop haut ?

"Des test, oui, mais sans résultats... Excepté la classique explosion. Mais un jour, c'est certain... Je n'ai pas encore les réponses que je cherche aujourd'hui. Mais, ça tombe bien que nos chemins se soient croisés en cette soirée." Starkey marqua une courte pause.

"Parce-que... Du vert dans tout ce bleu, ça c'est possible. Pas sous forme de flammes aquatique,mais..." Il pointa le ciel du bout de son index.

"Là-Haut, c'est un "Feu d'enfant" avec les bon matériaux... Et avec ta connaissance des plantes, de ses différents effets et de la variétés des pigments que l'on peut en retirer, c'est faisable. Avec quelque heures de travail, bien sur."

Il regarda le ciel, les yeux de la jeune femme et encore le ciel.

"... Sans aucun doute."
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 2069

MessageSujet: Re: Des feuilles, de la poudre et de l'art   Lun 28 Aoû 2017 - 19:53

The End


Fructueuse collaboration n'est-il pas ?
On peut déjà prévoir quelque feu de joie.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des feuilles, de la poudre et de l'art   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Bloodbowl] Comment remplir les feuilles de match sur La ligue
» [Scénario] Le complot de la poudre à canon
» Feuilles de salace en or !
» Ma couture Poudre de Fée
» Oh, que ces feuilles sont belles !!! Cela me rappelle une Idylle !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Port Débauché-