Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sharpy
avatar

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 728
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Oui pour la nouvelle intrigue !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

MessageSujet: Re: [Flashback] Une question de fierté   Mer 15 Nov 2017 - 17:35

Il y a d'abord de l'inquiétude, dans l'attente, d'une réponse négative. De cette appréhension qu'il craint de se voir refléter dans le regard de son amie. L'éclaireuse est comme lui, au fond ; elle présente au monde cette facette indomptable de sa personnalité, parce que l'Ardente est un mythe, tout comme la Lame, le mythe de deux chefs prétendument invincibles et fiers. Sauf que lorsqu'on leur retire leur invincibilité, il ne reste que leur fierté, parfois mal placée. Sharpy regrette tellement de s'être laissé emporter qu'il pourrait accepter, en cet instant, que son amie s'en aille sans se retourner. Il comprendrait. Ils sont bien trop semblables.

Il y a le doute, ensuite, quand Stealth repousse son épée, aussitôt suivi du soulagement alors qu'elle se jette à mains nues sur lui. Sharpy étouffe un rire nerveux, soulagé, il devine instantanément les intentions de l'éclaireuse et cette fois, il compte bien se battre en toute loyauté. Il est même prêt à la laisser gagner pour se faire pardonner, mais il doit faire preuve de subtilité sinon elle lui en voudra à mort. Et peut-être qu'il n'aura pas besoin de faire semblant, en fait, car Stealth vient de le retourner sur le dos et elle maintient le haut de son corps contre le sol, de sorte qu'en comptant mentalement, Sharpy sent qu'il est en train de perdre.

Après le doute vient le malaise. Car Sharpy essaye de repousser Stealth au niveau des hanches pour la faire pivoter sur le côté, tout en se tortillant pour lui échapper, et ses mains glissent vers le haut. C'est ce qu'il se répétera en boucle par la suite : il a juste glissé. Ce n'était pas volontaire, évidemment, il n'aurait jamais osé... jamais osé. Il ne s'explique pas le geste ; peut-être bien qu'il voyait trop Stealth comme une Garçonne et pas assez comme une fille, alors évidemment contre un garçon ce genre de mouvement ne poserait aucun problème, c'est même tout à fait normal de la repousser à cet endroit pour la retourner, c'est une excellente technique de combat au sol, vraiment, Sharpy le combattant vous le confirmerait. Sauf que Sharpy le garçon vient de comprendre que Stealth est une fille.

Bien sûr il le savait, mais pendant deux secondes, là, figé sur le sol avec Stealth au-dessus de lui et ses mains pas du tout au bon endroit sur elle, il prend conscience que c'est vraiment, vraiment une fille. Et lui un garçon. Sharpy retire ses mains comme s'il s'était brûlé, mais c'est deux secondes trop tard, il le voit dans le regard de Stealth, le malaise a eu le temps de passer. Il sait qu'elle sait qu'il est gêné. Non, le mot n'est pas assez fort, en fait, c'est plus comme une profonde envie de prendre une pelle et de creuser un trou si profond qu'il rejoindrait l'autre côté de la Terre, peut-être le Monde ordinaire, pour s'y enterrer et ne plus jamais jamais voir la lumière du jour – ou le visage de Stealth. Pendant ces trop longues deux secondes, même le bannissement semble désirable. Envoie-moi mourir dans les profondeurs périlleuses, Peter, je ne suis pas digne. J'ai merdé.
Le pire, c'est que ce n'est pas la première fois de sa vie.

Cette simple idée a sur Sharpy l'effet d'une décharge électrique et il roule sur le côté pour se relever. Ce n'est vraiment pas le moment de penser à ça. Pas avec Stealth, putain.

"Je suis." TELLEMENT. DÉSOLÉ. "Ugh. Pardon, pardon."

Sharpy saute sur ses pieds en répétant ses excuses et en agitant les mains, parce qu'évidemment il ne sait plus quoi faire de ces machins-là. Il ramasse son épée et effectue une de ses plus belles techniques de fier combattant : sonner la retraite.

"On va... on va arrêter là, non ? Je suis vachement fatigué, pas toi ? Ouais je..."

Je vais essayer de ne pas fuir en courant, ça va être difficile, mais j'ai encore un minimum de dignité. En revanche je ne peux pas garantir que j'arriverais à te regarder dans les yeux durant les cinquante prochaines années.

Sharpy en lui-même et pendant les trois prochaines saisons sur NNL:
 








“ First rule : stick them with the pointy end ”




Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stealth
avatar

♣ Chef des éclaireurs ♣


✘ AVENTURES : 870
✘ SURNOM : L'Ardente
✘ AGE DU PERSO : 19 ans ou plus

✘ DISPO POUR RP ? : À voir en MP !
✘ LIENS : Une flamme dans la nuit, un sourire dans les ombres.

MessageSujet: Re: [Flashback] Une question de fierté   Ven 17 Nov 2017 - 9:17




Une question de fierté
Le malaise est réel
avec Sharpy





Vous souriez. Deux secondes plus trop vous souriiez. Deux secondes. C'est tout ce qu'il a fallut pour que vous arrêtiez de sourire. Pour que le malaise vous recouvre, comme un liquide gluant et dégoûtant. Deux secondes.
Vous vous fixez pendant deux autres secondes, les yeux écarquillés à se les faire sortir des orbites.
Puis le malaise gluant et insidieux explose : vous bondissez comme si la foudre vous était tombée dessus, ou que vous vous étiez brûlés au Volcan. Le feu. Tu le sens ce feu, il te brûle les joues. Il te brûle là où étaient ses mains...
Les souvenirs et les sensations t'assaillent, ceux la même que tu tentes d'étouffer depuis... Depuis.
Les feulements, les morsures, le bleu électrique se mêlant au orange, ses mains d'homme courant sur ton corps, dans ton corps. La douleur se fondant dans le plaisir.
Là où étaient les mains de Sharpy, il y avaient les doigts et les dents du peau-rouge. Sharpy. Ton ami. Un garçon. Un homme.
Ça te donne le vertige. Tu réalises mais tu refuses cette réalité. Sharpy est un homme, comme le peau-rouge, comme les pirates, c'est un ancien pirate de toute façon. C'est... Ton ami. Sharpy est ton ami depuis si longtemps. Vos joutes amicales, vos entraînements acharnés, vos fous  rires, ton épée, même ton arc. C'est avec Sharpy que tu as vécu tout ça. Alors pourquoi tu ne peux empêcher cette faille, cette cassure, de s'étendre, abîmer votre amitié qui t'est pourtant si précieuse ?
Tu la sens gagner du terrain, et de cette fissure jaillit le liquide gluant et dégoûtant : la gêne.
Ses excuses tentent de traverser cette gangue. Sans succès, tu le regardes s'agiter, les yeux toujours écarquillés, sans le voir. Les mains levées, semblant dire "ne m'appelle pas". Les mots sont coincés quelque part dans ton esprit étouffé par le malaise et la réalité de... Ce qu'il y a entre les jambes de ton ami. Avant ce n'était qu'un point stratégique lors de combats peu orthodoxes. Maintenant tu dois te retenir pour pas poser tes yeux sur... Dessus.
Tu tentes de t'extraire de ton état de choc. Tu te mords les lèvres. Tellement gênée par la sensation de ses mains sur...
Et de tes yeux honteusement attirés par l'entrejambe du garçon. De l'homme. Jeune homme.
Tu te baisses lentement, ramasses Elinor et la ranges au fourreau tout aussi lentement. Même ce geste te fait violemment rougir et tu jures intérieurement. Tout te paraît subjectif, ambiguë. Gênant. Tu gardes le visage cramoisi caché derrière tes cheveux. Ta voix est affreusement hésitante :

"Ou...ais ! Et puis j'ai une expédition à préparer alors faut que je retourne à la Base. Je... Je serais pas de retour avant... Longtemps. Alors euh... Ouais... À plus hein. Et... Merci pour euh... L'entraînement..."

Tu fais volte-face et te diriges d'un pas raide vers le Grand Arbre : les mains tremblantes, un sentiment de trahison et désillusion sur la langue et un univers de regret sur le coeur.
Parce que tu sais que quelques jours d'expédition dans la Jungle ne te feront pas oublier... Ça.
Tu le sais, n'est-ce pas ?

Que c'est la fin de votre amitié.


(C) MEI SUR APPLE SPRING - retouché par Gao & Cid









Stealth's Song

Composée, écrite, chantée par Peter Pan et Stealth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 2069

MessageSujet: Re: [Flashback] Une question de fierté   Jeu 23 Nov 2017 - 16:48

The End


Peter Pan y a cru, il y a cru si fort,
Que vous-mêmes avez pensé qu'il n'avait pas tort,
Et que toutes les choses si l'on y met sa foi,
Demeureront éternelles, à jamais faites de joie,
Alors qu'est-ce qui fait que le rêve ici tremble ?
Est-ce qu'il n'est pas aussi résistant qu'il le semble ?
Le roi lui n'a pas peur de ses propres pensées,
Ce sont les vôtres qu'il se prend à redouter,
Car c'est bien vous qui refusez de vous figer,
Et faites trembler le rêve pourtant bien protégé.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Flashback] Une question de fierté   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Petite question entraînement
» question sans reponse sur sirocco
» Question Champagne...
» Question sur ur-ghul
» To forget or not to forget that is the question

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Alentours du Camp :: L'Arène Bestiale-