Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ancienne Perdue
avatar

Invité



MessageSujet: Castaways • Léopash   Mar 9 Aoû 2016 - 17:21

Ash se fiche bien du trésor qui gît, paraît-il, dans les entrailles profondes de l'épave. Si elle vient s'y promener au crépuscule, c'est dans l'espoir d'y rencontrer les morts. Bien sûr, Ash sait que l'île n'est peuplée que de sortes de fantômes, qu'il s'agisse d'âmes attendant d'être sauvées, comme la sienne, ou de créations, de projections d'un imaginaire bien humain. Mais qu'ils soient morts, endormis trop profondément ou irréels, tous sont convaincus d'êtres vivants, alors ils ne peuvent rien lui apprendre. Elle en sait plus qu'eux sur la mort.

Il y a un endroit au bord de la mer, au cœur de la Lagune aux sirènes, où on peut entendre les morts chanter. À cette heure, on les entend depuis la plage, alors c'est de là que la Feuille arrive, soufflée par la brise iodée. La gardienne du cimetière a enfin quitté son jardin macabre, laissé à la surveillance d'un collègue sentinelle. Avant de partir, elle a mémorisé tout ce qu'elle a pu des noms encore lisibles sur les pierres ou les croix de bois. Qui sait quand elle les retrouvera ? C'est un endroit dangereux, la lagune, même sans parler de l'épave hantée. Elle connaît la réputation des sirènes, même si elle ne se souvient pas en avoir rencontrées. C'est sans doute déjà arrivé, depuis l'éternité qu'elle a passé au Pays de Jamais, mais sa pauvre mémoire est faillible. Sans ça, elle saurait qu'elle a déjà parcouru plus d'une fois ce même chemin périlleux, avec ce même espoir de communiquer avec des morts conscients d'être morts. Peu importe qu'ils aient été des marins envoûtés, attirés par les sirènes des siècles plus tôt, et qu'ils n'aient rien à voir avec des enfants comme Ash et les siens, ils auront quand même quelque chose à lui apprendre. Elle veut savoir comment ils en sont arrivés à hanter l'épave qui leur sert de tombeau. Elle veut savoir s'ils attendent le jugement du Seigneur, comme elle, ou bien s'ils sont des âmes damnées. Elle veut savoir si elle-même peut encore être sauvée. Elle a vécu si longtemps ici, à attendre qu'on lui ouvre les portes du Paradis... Elle commence à se poser des questions : Dieu teste-t-il sa patience et sa foi, ou l'a-t-il simplement abandonnée depuis longtemps ? Tout son travail de mémoire, son refus de laisser les âmes sombrer, tout ça a-t-il le moindre sens ? Ce sont toujours les mêmes questions qu'elle ressasse dans sa tête d'automne, toujours les mêmes doutes et toujours les mêmes réponses qu'elle cherche.

Elle rejoint la lagune sans trembler sous la brise et la bruine qui tombe par intermittence. Comme toujours lorsqu'elle approche du danger, son visage reste un masque serein, alors que l'excitation agite tous ses nerfs. Pas la peur, non, l'excitation. Dans la lumière embrasée du crépuscule, elle voit poindre ce qui ressemble à un mât planté en biais dans une zone d'ombre de l'eau. Elle poursuit son chemin et son impression est confirmée. La voilà, l'épave d'où s'élèvent les complaintes funèbres, éclatée contre les rochers, à demi immergée dans la lagune. Elle croit y voir passer une ombre fugitive et n'hésite pas plus longtemps. Elle descend, se laisse glisser des rochers lisses, et approche du vieux navire pour y chercher un accès.
Revenir en haut Aller en bas
Léopard Acharné
avatar

♐ Membre des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 33
✘ SURNOM : L'Amer
✘ AGE DU PERSO : La quinzaine

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2

MessageSujet: Re: Castaways • Léopash   Jeu 11 Aoû 2016 - 19:58

Il ne sait pas ce qu'il fait là dans cette carcasse de bâteau mort. Léopard déglutit, sûr que personne ne peut le voir faire ici. Il a un peu peur, il peut bien l'avouer, ici. Il est quasiment certain qu'il n'y a pas âme qui vive, peut être certains esprits mais il n'en est même pas sûr. Tout est silence et froid. Il a même la chair de poule, et ses dents claquent légèrement, par moments. Il ne sait pas ce qu'il est venu faire là, c'est vrai, mais il explore tant bien que de mal. C'est son tour de ne pas être sur son territoire. Il ne doit pas être faible, car il sait qu'elles le sentiront et le lui feront payer. Peut-être qu'elles l'observent déjà, tapies dans la pénombre d'un trou d'eau?

Léopard Acharné se surprend à sursauter à chaque fois qu'une ombre est trop menaçante. Grand bien lui fasse, il n'a pas encore réalisé que tout est ombre. Il n'arrive plus à être discret, ses armes s'entrechoquent. Il se sent observé, oppressé, malmené par l'obscurité, de tous côtés. Loin est le fier et farouche guerrier aux scalps pendants à la ceinture, le front droit et le nez haut. Le scalp sanguinolent accroché à son flanc est bien dérisoire par rapport au silence terrible de l'épave.
Léopard dévale un escalier quatre à quatre et se retrouve face au trou dans la coque par lequel il était entré. C'est une large entrée large comme deux fois lui et haute de presque deux mètres.

L'eau est assez haute, il y patauge un peu. Alors il voit une petite visage pâle s'avancer vers lui, dont la pâleur lui fait d'abord penser à un fantôme. L'Amer glapit et recule d'un pas, il ne pense même pas à se ressaisir d'avoir été si faible. Il comprend qu'elle n'est qu'humaine, pas morte, pas encore.

― Tu ... c'est chez toi?

Léopard secoue fébrilement la tête, frissonne un peu et se frotte un bras avec l'autre. Il est si faible, si vulnérable! Sa carapace est complètement ébréchée, sans qu'il ne le réalise encore. Il sera bientôt trop tard.

― C'est dangereux pour les squaws, ici.

Pour les braves aussi, mais il est trop fier pour ne pas préciser que c'est une affaire de femmes que la peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Perdue
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Castaways • Léopash   Ven 12 Aoû 2016 - 17:57

Ash est presque déçue lorsqu'elle réalise que la silhouette qu'elle a aperçue sur l'épave depuis les rochers n'a rien d'un fantôme. Le garçon est on ne peut plus matériel, même si sa peau, plus sombre que celle de la rousse, lui permet de mieux se dissimuler dans l'ombre. Ash sent quand même sa chaleur et son odeur, une odeur de sueur froide et quelque chose d'épicé, peut-être quelque chose qu'il a mangé ou fumé ou un parfum. Elle ne connaît pas grand-chose aux mœurs des différentes tribus, même après toute son éternité, mais elle est toujours intriguée par eux comme par les pirates. Elle se demande s'ils sont comme les Garçons Perdus ou s'ils ne sont que des créatures imaginaires. Le garçon lui paraît bien vrai, bien vivant, mais il n'est pas le premier. En tout cas, il sent le vivant. Certainement pas ce qu'elle venait chercher ici. Elle est déçue, donc, mais surprise aussi, et bientôt amusée. Chez elle ? Il est vrai qu'elle serait à sa place dans un lieu hanté.

« Non, ce n'est pas chez moi... »

Elle ignore sa remarque, du moins elle fait semblant. Elle n'est pas une squaw et le danger ne l'effraie pas. Ce qui l'effraie, c'est son attirance pour le danger, mais elle n'en dit rien au jeune inconnu. Elle arbore un petit sourire malicieux et le regarde dans les yeux.

« Tu ne les entends pas ? »

Elle fait référence aux plaintes du vent qui s'engouffre dans les fissures de la charpente éclatée du navire. Ou aux plaintes des marins, les morts qu'elle est venue rencontrer. C'est l'hypothèse qu'elle semble adopter, à en juger par le ton de sa voix et son regard. En réalité, elle n'en est pas certaine encore. C'est qu'elle n'aime pas beaucoup être traitée comme un être faible. Les Garçons Perdus éprouvent pour la plupart un certain respect pour elle, malgré sa silhouette frêle, et ont déjà vu qu'elle n'était pas si passive face au danger. Et vu le glapissement qu'il a poussé en la voyant, le garçon n'est pas plus rassuré qu'elle. Elle se sent presque fière de son courage, jusqu'à ce qu'elle détaille un peu plus l'inconnu et que son regard tombe sur ce qui pend à sa ceinture. Un petit cri tout juste étouffé lui échappe à son tour.

« Que... Qu'est-ce que c'est ? » demande-t-elle d'une voix étranglée, même si elle a déjà une idée. Un scalp. De qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Léopard Acharné
avatar

♐ Membre des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 33
✘ SURNOM : L'Amer
✘ AGE DU PERSO : La quinzaine

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2

MessageSujet: Re: Castaways • Léopash   Sam 13 Aoû 2016 - 18:57

C'était rassurant de savoir qu'elle était elle aussi intruse ici. Elle était donc vivante. Il avait néanmoins la désagréable impression qu'elle se riait de lui, et plus que tout c'était très gênant!  Léopard Acharné se redressa alors, la toisant de toute sa hauteur, reprenant une apparence de contenance et de force. Il plissa les yeux. Maintenant qu'elle le disait, il les entendait. Pour lui ce n'était que du vent soufflant dans la carcasse perforée à maints endroits, jusque là.

Mais la jeune visage pâle en les personnifiant lui avait soudain insufflé un terrible doute: des bourrasques, vraiment? Tous les poils de son corps se hérissèrent, pris d'une soudaine chair de poule. Une sueur glacée et moite coulait dans son dos nus et sur ses joues. Il regarda autour de lui, la lèvre inférieure serrée entre ses dents. Un vent au cri terrible lui râpa la nuque, ne faisant qu'attiser son malaise. Puis il se fixa à nouveau vers la petite fille et lui demanda, maladroitement:

Tu crois  ce sont des esprits? Des âmes de morts?

Il espérait que non, et au pire des cas ce qui n'était pas matériel ne pouvait pas le toucher, se disait-il pour se rassurer. Peut être qu'elle avait moins peur que lui? Crut-il pendant une brève durée, jusqu'à ce qu'elle s'horrifie du scalp qui pendait à sa ceinture. Ravi de pouvoir enfin se montrer plus brave et digne, d'avoir en quelque sorte à son tour le dessus, l'Amer éclata d'un rire franc et un peu moqueur, qui raisonna dans l'épave.

C'est scalp d'ennemi. Je suis guerrier Picanninny, Léopard Acharné.

Il toucha du bout du doigt son scalp, rit à nouveau, un peu plus fébrile. Ce n'était pas vraiment une attitude de guerrier que la sienne, mais il y songeait à peine. Il se demandait si cette fille le craignait, ce qu'elle pouvait bien penser de lui. S'il avait l'air assez terrible, également. Il se gratta ensuite le coude et sourit à la jeune fille.

Toi, qui es tu? Il se frotte la joue assez brutalement, la jauge du regard mais sans animosité. Alors, tu n'as pas peur? Il l'envie un peu, mais il ne l'avouerait pour rien au monde. Il se demande comment elle fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Perdue
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Castaways • Léopash   Lun 19 Sep 2016 - 11:50

« Tu crois ce sont des esprits ? Des âmes de morts ? »

Les yeux toujours rivés sur le scalp qui pend à la ceinture du jeune Peau-Rouge, Ash hoche la tête. S'il a peur des fantômes, le garçon est fier de son scalp. La rouquine se méfie davantage de ce jeune fauve gonflé d'orgueil que des fantômes de marins désespérés. Que lui ferait-il à elle, pour la gloire ?

« C'est scalp d'ennemi. Je suis guerrier Picanninny, Léopard Acharné.  Toi, qui es tu ? »

Elle déglutit. Ennemi. Les Piccanninnies sont-ils amis ou ennemis du Grand Arbre, en ce moment ? Ash a du mal à s'y retrouver dans les alliances versatiles de l'Enfant Roi. Elle a souvenir d'avoir combattu au côté des Piccaninnies comme d'avoir fui des volées de leurs flèches. Sur ce genre de questions, sa mémoire n'est qu'un méli-mélo indistinct auquel elle ne peut pas se fier.

« Je m'appelle Ash. Je suis une Garçonne Perdue. Je ne sais plus si nos chefs sont amis, mais nous pouvons l'être, non ? », dit-elle, l'hésitation perceptible dans sa voix même si elle parvient à ne pas trembler. Elle n'est pas armée et le garçon porte bien son nom, elle le devine à ses muscles saillants sous sa peau tendre, souples mais déjà puissants. S'il décidait d'attaquer, elle n'aurait que ses jambes pour courir, et il la rattraperait comme le félin qu'il est, elle, petite souris roussette, vive, pas assez.

« Alors, tu n'as pas peur ?
―  Pas des esprits. » Elle lui offre un sourire doux et sincère. Rien ne sert de mentir, il doit bien voir qu'elle n'est pas rassurée par le trophée immonde qu'il arbore si fièrement. « Tu l'as tué toi-même ? Qui était-ce ? »

Sa curiosité aussi est sincère, et morbide. Aura-t-elle un cadavre écorché à enterrer bientôt ? Un nouveau nom à se rappeler ? Ou pourra-t-elle célébrer le trépas d'un pirate avec les autres Perdus en rentrant au Grand Arbre ?

Le vent continue de siffler en s'engouffrant dans les brèches de la coque éclatée, les esprits continuent de gémir leurs plaintes insondables. Un frisson parcourt son échine lorsqu'elle perçoit un souffle froid à son oreille, mi-effroi ― aurait-elle menti ? ―, mi-excitation. Elle croit entendre un lointain « Ash », traînant dans l'air, qui peut aussi n'être qu'une brise dénaturée par l'environnement et qui dupe son cerveau sur le qui-vive. Elle se retourne quand même sur sa droite et ne voit rien. Elle reporte son regard sur Léopard et chuchote : «  Tu as entendu quelque-chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Léopard Acharné
avatar

♐ Membre des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 33
✘ SURNOM : L'Amer
✘ AGE DU PERSO : La quinzaine

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2

MessageSujet: Re: Castaways • Léopash   Sam 1 Oct 2016 - 0:14

- Ash.

Ash. Il ne touchera pas à elle. Pas ce jour là. Il apprivoise un peu bêtement son nom. Se demande si elle retiendra le sien. S'il comptera suffisamment, et même dans ce cas, de quelle façon elle s'en rappellera.  Il la transperce du regard, Léopard. Il fronce un peu le nez et vérifie une nouvelle fois qu'il n'y a personne qui peut les entendre à part les sombres flaques d'eau inquiétantes qui trouent l'épave.

- On peut ici. Je crois.

Il n'en avait strictement aucune idée. Devait-il vraiment attaquer; tuer une papoose, perdue qui plus est, qui ne lui voulait aucun mal? Elle était si petite et fragile.
Il était trop digne pour ça.
Et puis comme ça, elle aussi le verrait digne, elle aurait de l'estime. Pas vrai?
Aussi, il n'y aurait personne pour qualifier cet acte de valeureux, ni pour ne serait-ce que le voir.
La cause était perdue. De toute manière, ils n'étaient pas ennemis. La carcasse décharnée du navire offrait comme un terrain neutre. Il redevenait papoose, lui aussi.

Les esprits le tenaient en respect certain. Il se raccrochait alors désespérément à son pauvre scalp gouttant son atrocité rouge vif sur le sol. Elle venait dessiner des motifs et arabesques sur l'eau sombre dans laquelle elle s'écrasait, mais aucun des deux ne pouvait les voir dans la pénombre ambiante. Ces petits ploc seuls venaient percer le silence qui s'installait entre eux méthodiquement.

- Tu l'as tué toi-même ? Qui était-ce ?

Il s'écrie spontanément:

- Bien sûr que oui! C'était un pirate. Ennemi. Ne t'en fais pas.

N'aie pas peur, ne laisse pas ton attirance morbide de côté. Reste fascinée par ce qui est fascinant. Il repense à l'euphorie qu'il a eue lorsque son couteau a glissé et tranché la peau de ce visage pâle même pas encore trépassé. Comme il l'a brandi au dessus de lui avant d'achever sa victime.
C'était un beau combat, mais il était plus fort. C'est ce qui est arrivé toujours pour l'instant.

Le peau-rouge n'a pas entendu le bruit qui te fait sursauter mais il regarde autour de lui à son tour. La peur se lit un peu dans ses yeux, l'éclair d'un instant. Puis il ferme les yeux et tourne la tête ailleurs.

- Non. Tu veux aller voir? C'est presque excitant, cette angoisse. L'adrénaline s'insuffle dans ses veines, l'Amer a le coeur qui bat bien fort. Dans un souffle: Tu as des armes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Perdue
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Castaways • Léopash   Mer 19 Oct 2016 - 16:13


Ash sourit lorsque Léopard prononce son nom et lui confirme qu'ils peuvent être ami, ne serait-ce qu'ici. Cela lui suffit, tant qu'il ne l'attaque pas au moment où ils prendront chacun le chemin du retour chez eux. Mais ce ne serait pas noble, et le garçon semble apporter beaucoup d'importance à son honneur, ce qui arrange bien la petite rousse.

« Bien sûr que oui ! C'était un pirate. Ennemi. Ne t'en fais pas. »

Ash observa le visage de Léopard Acharné. Il parle de la mort, plus que ça, d'une mort qu'il a donnée lui-même, avec un certain détachement dont Ash n'a pas l'habitude. Bien sûr elle a entendu des Perdus parler de la mort avec désinvolture. Selon les âges, selon les enfants, selon les moments et les personnes décédées, la mort peut aussi bien être anecdotique, guère plus traumatisante que celle d'un moustique, que catastrophique. Elle est surtout un jeu, quelque chose de distant, et ce même lorsqu'elle les guette, les manque de peu, ou bien lorsqu'ils tuent : tuer un pirate ou même un Peau-Rouge, parfois, c'est tuer un méchant, comme dans les histoires. Mais il y a autre chose dans la voix de Léopard, et pas seulement cette fierté qui la teinte encore. Il n'en parle pas comme si cela n'avait aucune importance, plutôt comme d'une évidence, un fait dans l'ordre des choses, ce que peu d'enfants ont réellement intégré, finalement. Car pour eux, la vie est éternelle, la mort ne les concerne pas, jusqu'à ce qu'elle les touche.
Ash sait de moins en moins où elle est, elle ne reconnaît plus son purgatoire, les enfants morts et les êtres imaginaires qu'ils invoquent pour s'occuper en attendant leur jugement. Elle ne sait plus quoi croire, car Léopard Acharné lui paraît bien réel et il semble mieux connaître la vie, la mort, que les enfants.

« Non. Tu veux aller voir ? Tu as des armes ? »

Doucement, elle secoue la tête, puis plus vigoureusement pour sortir de ses rêveries. Elle n'entend plus son prénom soufflé par un fantôme ou un courant d'air. Elle a rêvé.

« Pas vraiment... Enfin, oui, je veux bien aller voir avec toi ! Mais je n'avais pas prévu de devoir me battre. J'aurais dû y penser, c'est vrai, parce qu'on pourrait croiser des choses vivantes ici. Je n'ai que ça. » Elle tire sur le cordon accroché à son cou, au bout duquel pend un petit canif. Elle ne l'utilise pas pour se battre, mais pour graver les croix de bois sur les tombes.

Elle regarde autour d'eux, cherchant quelque chose qui pourrait lui servir d'arme. Des fragment de bois pourri, guère utiles. Elle aurait dû prendre sa pelle.

« Tu sais, j'ai tué une goule une fois, avec ma pelle. » Et elle se surprend à en parler fièrement, comme lui avec son pirate. Parce qu'elle a oublié un instant. La nuit où elle a tué cette goule, elle a perdu un petit frère. Mais ce n'est pas le moment pour le pleurer. Elle retire le canif de son cordon et l'empoigne, au cas où, prête à suivre Léopard dans les entrailles du navire mort.

Revenir en haut Aller en bas
Léopard Acharné
avatar

♐ Membre des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 33
✘ SURNOM : L'Amer
✘ AGE DU PERSO : La quinzaine

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2

MessageSujet: Re: Castaways • Léopash   Mer 28 Déc 2016 - 2:19

Il a plus ou moins conscience des sentiments qu'il suscite et des regards qu'il provoque chez l'enfant. Quelque part, cela lui fait assez plaisir, même s'il se contient et affiche un visage de marbre, lisse et impassible. Enfin, il fait de son mieux de ce point de vue, en tous cas. Le ploc ploc joyeux de la pluie sur la coque est parfois le seul bruit retentissant dans les moments de silences des deux jeunes. Aussi, il bombe très légèrement le torse, se tient encore plus droit qu'à l'accoutumée. Il s'autorise lui-même à être fier, c'est dire.

Lui, il dégaine son poignard dans un geste rapide et automatique, comme s'il a fait ça toute sa vie... c'est qu'en fait, il a bel et bien fait ça toute sa vie ! Il pose un doigt sur le canif d'Ash et trouve ça quand même plutôt amusant. Elle ne pourra jamais tuer quiconque avec cette lame, ni, à son humble avis, faire quoi que ce soit avec. Une lame qui ne tue pas de toute manière ne lui semble d'aucune utilité. Il oublie que tous ne sont pas guerriers, le Peau-Rouge. Ou alors, il trouve ça idiot. Que tous ne soient pas des guerriers. Il sourit pourtant légèrement, ses commissures s'étirent un peu vers le haut.

Ça ira, ment-il alors, car au fond il n'en sait rien, et même, il en doute beaucoup.

Les deux enfants (car oui, Léopard est enfant, quoiqu'il puisse en penser) s'aidaient l'un l'autre. La Feuille-Morte était une raison suffisante pour que le Piccanninny se décide à tenter le diable et les esprits. L'Amer quant à lui permettait à la Perdue de se donner le courage suffisant. Ils s'appuyaient et se soutenaient, en quelque sorte, mais du bout de leurs doigts glacés.

Tu sais, j'ai tué une goule une fois, avec ma pelle.

Il a failli sursauter, se retient. Il avait déjà commencé à envisager leur descente dans les entrailles moribondes de la carcasse oubliée, et ne s'y attendait pas. Léopard est avant tout pragmatique, et puis, il est avare de compliments. Il ne remarque que l'exceptionnel, que ce qu'il n'aurait pas pu faire. Il se compare bêtement à elle au même âge, même si ça n'a rien à voir. N'avait-il pas déjà tué un Léopard avec son Tomahawk ? Et ne participait-il pas déjà aux guerres ? Il ne sait plus. Il sent que sa mémoire est en lambeaux de rêves et de souvenirs qui s'éparpillent à la moindre bourrasque.

Il hausse les épaules.

Alors, tu aurais dû avoir ta pelle, maintenant. Toujours avec toi.

S'il le dit, c'est que c'est vrai. Toujours être armé, toujours être prêt à se battre. Même une squaw, mais une papoose. Léopard commence à descendre les marches délabrées, avec une grande prudence. La prudence, ça n'est jamais excessif, et tous ses sens sont aux aguets. Il guette, le Piccanninny, il guette le moindre bruit, le moindre craquement, la moindre respiration. La moindre lumière. En même temps, il garde toujours un regard pour ses pieds. Prudent, prudent, prudent. Il n'y voit plus grand chose, et chuchote, d'une voix dont il a du mal à cacher l'anxiété :

Il fait trop noir...

Dans l'obscurité qui les presse comme un étau, grouillent leurs plus grandes peurs, bien décidées à profiter de leur angoisse et leur imaginaire pour les terrifier d'avantage.
Et Léopard Acharné ne voit encore rien venir.
Sa respiration n'est plus tranquille, et elle perce le silence de l'épave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Perdue
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Castaways • Léopash   Lun 16 Jan 2017 - 16:51

Elle a bien conscience du fait qu'elle aurait dû avoir sa pelle. Nia nia nia. Elle aurait sans doute mieux fait de trouver une arme véritable, d'ailleurs. Léopard l'impressionne, c'est vrai, mais elle le trouve un peu agaçant aussi, avec ses grands airs. Pour qui se prend-il ? S'il est détenteur d'une certaine sagesse pour son âge, elle aussi. Enfin. Quel âge a-t-elle, déjà ? Douze ans, quelque chose comme ça. Douze ou un million. Elle a enterré plus de morts que lui, c'est certain.

Elle suit Léopard dans profondeurs du navire. Elle fouille dans la poche ajoutée à sa robe, à la recherche d'un vieux briquet à essence sans doute volé au cadavre d'un pirate. Elle s'en sert parfois pour allumer les torches qui font fuir les bêtes sauvages du cimetière. Elles ont la fâcheuse tendance à être attirées par les dépouilles encore suffisamment fraîches... Elle le secoue pour voir ce qu'l y reste en carburant. Ils ne pourront pas profiter de sa lumière indéfiniment, mais il faut bien qu'ils voient où ils mettent les pieds. Elle l'actionne, derrière Léopard. Son ombre est immense malgré la faiblesse de la flamme. Le sol est humide et un peu incliné, mais relativement homogène pour le moment.

Les complaintes se font plus sourdes, plus rares qu'à l'extérieur. C'était peut-être bien le vent, finalement, qui sifflait dans les perforations superficielles de la coque. Alors qu'elle se fait cette remarque, une bourrasque froide perturbe l'air devant eux et elle entend... Quoi ?

« Ce sont des voix, non ? Qui crient ? Qui pleurent ? » Elle en est presque sûre, cette fois. Peut-être espère-t-elle trop rencontrer les morts, alors elle se les invente. Mais au Pays de Jamais, les choses qu'on invente prennent parfois vie, ça aussi, elle le sait.

Elle passe devant Léopard, avance encore, et la lueur du briquet dévoile un amas de poutres et parquet moisis. Ils arrivent face à une partie effondrée du bateau, impraticable. En se retournant vers Léopard, elle éclaire une porte aux vitres brisées sur le côté. Elle la pousse, et elle grince d'une façon tout à fait lugubre. Étrangement, ça la fait sourire. La pièce est décrépie mais encore meublée. Un canapé retenu dans sa chute par un épais tapis, un bureau qui semble avoir traversé la pièce pour s'éclater contre le mur opposé, une chaise allongée juste à côté, un pied en moins.

« Tu veux entrer ? Tu crois que les lanternes pourraient encore fonctionner ? » Il y en a une suspendue à un crochet, au plafond bas, et une autre qui a roulé avec le bureau, dont le verre est cassé mais qui pourrait toujours les éclairer. Elle ose un pas dans la pièce sans attendre la réponse de Léopard.

hrp :
 
Revenir en haut Aller en bas
Léopard Acharné
avatar

♐ Membre des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 33
✘ SURNOM : L'Amer
✘ AGE DU PERSO : La quinzaine

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2

MessageSujet: Re: Castaways • Léopash   Dim 9 Avr 2017 - 1:56

Le grattement du briquet le fait tressaillir. Il ne regarde pas en arrière mais il sent une source de chaleur. Et la lumière est née entre eux deux. Il plisse les yeux pour voir plus clair, ne pense pas à remercier. Comment font les visages pâles pour créer du feu si facilement ? Pour lui, c'est un peu comme de la sorcellerie; il serre les dents et regarde comme il peut droit devant. Il ne veut pas y penser. Mais il ne veut pas se brûler non plus, et, malgré l'inconnu et la tension, il a pressé inconsciemment le pas.

Ce sont des voix, non ? Qui crient ? Qui pleurent ?

Lui aussi a entendu le vent. Il a senti le froid, le frisson, et les rafales qui s'engouffrent jusque dans ses os. Chaque cellule de son corps se dresse comme une lame, mais lui préfère répliquer, la voix moins assurée qu'il ne l'a escompté :

Oui..non.. c'est le vent.

Léopard Acharné devrait défendre, devrait protéger, mais il s'use à se répéter qu'elle ne lui est rien, et il s'écarte même pour la laisser passer. Qu'elle le devance, va. Il n'écoute même pas son honneur et sa colère. Il laisse tout ça couler et crispe ses doigts sur la garde du poignard affûté. Ils avancent, ils ne se retournent plus, ils avancent et ils ne parlent plus. Il n'y a rien à se dire. On pourrait presque toucher l'angoisse du bout du doigt, cette boule coagulée et répugnante de malaise et de peur, masse informe qui grossit, grossit, emplit l'espace. Choranaptyxique.

Il y a une porte, il y a des lanternes. Ash parle.

Tu veux entrer ? Tu crois que les lanternes pourraient encore fonctionner ?

Il ne veut pas. Sûrement pas.
Aucun Piccanninny ne descend. Aucun Piccanninny ne va sur les bateaux, surtout pas ceux qui sont cassés. Aucun Piccanninny ne se laisse guider par un autre peuple. Mais est-il vraiment Piccanninny ? Est-il vraiment des leurs ?
A ce stade, l'Amer a tellement mal au coeur et à la gorge que sa deuxième main s'est refermée convulsivement sur sa poitrine. Comme si ça arrangeait les choses, comme si c'était utile. Comme s'il pouvait s'arracher son dépit et le ballarguer au loin.

Finalement, c'est Ash la plus courageuse des deux. C'est elle qui a poussé la porte et l'a faite grincer sans que ça n'ait l'air de l'effrayer plus que ça. C'est elle qui a éclairé la pièce qu'ils venaient de trouver. Léopard ne lui répond pas, il piétine sur place. Danger. Ça pulse dans ses veines. Danger. C'est le mot que souffle les m... le vent. Danger. Ça s'immisce dans tous les pores de sa peau. Danger. Danger. Il le sent, il le sent, et pourtant ils ont déjà pénétré la chambre défraîchie.

Non, Ash !

Il a crié. La porte claque derrière eux non sans avoir poussé un de ses effroyables grincements.
La lanterne au plafond oscille et tinte, comme dans un rêve.
Alors il l'entendent. Un ignoble bruit de succion. Et le son d'une chose qui vient, qui glisse vers eux. Qui se coule. Et ça grouille. Le briquet s'il ne s'est pas éteint n'éclaire pas assez, mais ils peuvent voir une forme fabuleuse et sombre qui se rapproche d'eux. Depuis combien de temps c'était là ? Est ce que ça les a flairés?  Les pupilles dilatées, le guerrier lève son poignard.

Léopard tranche. Il tranche tellement vif, tellement sec, que ça a sûrement entaillé un peu l'épaule de la Feuille Morte au passage.
Un morceau de tentacule s'agite par terre, agité de spasmes nerveux.
Sur ce tentacule, il y a des yeux. Globuleux, injectés de sang, aux iris de toutes les couleurs, qui tournent dans tous les sens, qui regardent dans tous les coins. C'est un peu le même genre d'oeil qui les surplombe à présent, énorme parmi d'autres plus petits. Ça a des tentacules, beaucoup de tentacules, et des yeux, beaucoup d'yeux. Mais il ne sait pas ce que c'est.
Il se colle instinctivement dos à dos avec sa partenaire d'infortune.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1550

MessageSujet: Re: Castaways • Léopash   Lun 28 Aoû 2017 - 19:56

The End


Les fantômes sont tenaces, peut-être ont-ils même faim,
C'est pourquoi sans prévenir ils s'emparent de la main,
De la plus frêle des deux, qui se laisse entrainer,
Tandis qu'autour de l'autre se regroupent les damnés,
Il ne peut rien pour elle, et c'est à sa survie,
Que Léopard doit penser, non à son amie.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Castaways • Léopash   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Lagune aux Sirènes :: L'Épave Hantée-