Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Sleep in the water • oO°   Lun 8 Aoû 2016 - 18:43

Il n'a pas aimé la canicule, Loony. Mais maintenant il pleut, il pleut, il pleut comme en réponse à ses prières. Il n'a que faire des actions des Perdus qui ont permis le retour de la pluie. Ce qu'il en sait, c'est qu'il pleut parce que Peter pleure, parce que Peter est malheureux. Si même Peter Pan n'est plus gai, qui peut l'être ? Loony a l'impression de contempler la fin, là, alors qu'il regarde tomber les gouttes de pluie sur la tombe de son frère. L'eau a englouti son frère il y a déjà si longtemps... ou peut-être la semaine dernière, qu'est-ce que ça peut bien faire. O a englouti son frère il y a trop longtemps. Et depuis il y a toujours de l'eau partout dans la vie de Loony. Dans ses rêves, dans ses missions, dans ses aventures et dans ses yeux. Il ne cesse de manquer de se noyer, il ne cesse d'en réchapper. Il n'a pas sombré sur le radeau avec Zombie, en pleine mer. Il n'a pas sombré quand il traversé la rivière capricieuse avec Clumsy. Parce que la rivière était de leur côté, avec ses courants qui ne devenaient fous que pour entraver la goule à leurs trousses. Et la mer était de leur côté, avec son sel toxique pour les batracides qui auraient voulu les suivre. Loony a longtemps eu peur de l'eau et de la fascination qu'elle exerçait inexplicablement sur lui, mais c'est fini maintenant. Il a compris qu'elle a toujours été de son côté. Et voilà qu'elle vient le chercher, là, jusque sur la tombe de Loony, le premier Loony. Et la Pelote sent la présence de Loony dans les gouttes, c'est lui qui vient le chercher, le toucher, l'envelopper. C'est Loony qui l'a pardonné et qui voudrait à nouveau ne faire plus qu'un avec lui. Pour de bon. La Pelote sait qu'il n'y a qu'un pas à franchir, qu'une chose très simple à faire, pour le rejoindre enfin, pour toujours. C'est la raison pour laquelle ils avaient suivi Peter sur l'île, après tout. Le premier plan a échoué, le second est infaillible. Il a juste fallu du temps à Loony pour comprendre les signes, l'appel de l'eau. Mais lorsqu'il sort la langue et sent les gouttes de pluie légèrement salées y fondre, tout devient évident, il sait où il doit aller.

Loony quitte le cimetière et ses pas le dirigent d'eux-mêmes vers la côte. Il longe la plage, les pieds pataugeant dans l'écume, en direction de la lagune. Les rochers qui la bordent, mouillés par la pluie et les flots, couverts d'algues visqueuses, glissent sous ses pieds, mais il continue sans peur. S'il dérape, s'il bascule dans l'eau, il saura que ce n'est que l'appel qu'il attendait, que Loony qui le pousse dans le dos, comme il l'a déjà fait il y a trop longtemps. Fatigué, il finit par s'asseoir au bord d'un de ces rochers aussi trempés que lui et il l'attend. Il attend la poussée. Il attend l'eau. Il attend O. Celle qui le prendra la première.
« J'arrive, mon Loony », murmure-t-il à la houle, ses yeux gris comme l'eau qui reflète le ciel pluvieux, dans le vague.
Revenir en haut Aller en bas
O
avatar

≈ Doyenne Suprême ≈


✘ AVENTURES : 56
✘ SURNOM : L'Originelle.
✘ AGE DU PERSO : Ancestral.

✘ DISPO POUR RP ? : Oui.
✘ LIENS : Ocean will be

MessageSujet: Re: Sleep in the water • oO°   Sam 13 Aoû 2016 - 17:23


Faim.

Faim.

Les tentacules rampent et se tordent, la main osseuse agrippe un rocher et racle la mousse qui y est accrochée. Les doigts se noircissent et la sirène lèche avidement le lichen avant de le recracher immédiatement. Pas bon ! Sec ! Sec et gris, pas juteux, pas bon ! Faim. L'originelle agite la vase autour d'elle, hésite de l'emplacement où sa chasse devrait être. Depuis les fonds marins où elle est tapie, la sirène projette son empathie comme un sonar, pour trouver de la vie, pour trouver un souffle qui la nourrirait. Faim. Ses entrailles se tordent et souffrent, à l'image de ses tentacles plus torturés à chaque seconde. Faim. Faim, et O ne peut plus penser. Faim, et tout son corps réclame de quoi se nourrir. Du sang, oh, chaud et bon ! De la chair, tendre, savoureuse, juteuse. Oh, si délicieux ! Vie vie vie vient en elle, la remplir de joie et de satisfaction, une proie une autre. Faim. Toujours.

VIE !

L'Originelle sssiffle d'excitation quand elle perçoit un mouvement dans la lagune, non loin d'elle. Chasse ! Ses yeux s'ouvrent grand, et vite vite la voilà qui s'élance et quitte les profondeurs. Le corail autour d'elle se rempli de couleur à mesure qu'elle approche la surface. Faim. Vie. Soif. Déjà elle image ton sssang qui pulse, ton coeur qui bat. Ba-boum. Délisssieux ! Déjà elle imagine ta chair qui se rompt sous ses crocs avides et délicats à la fois, la fibre qui se déchire, la chaleur, tout toi qui vient en elle. Faim. Depuis son emplacement, O te cherche, elle s'avance, elle te sent. Ta silhouette se découpe au dessus de l'eau. VIE. Sang. Vite, t'attraper, te mordre, te couler. Manger manger manger ! Mais attendre. Patience. Trop vite la proie s'envole, trop vite elle repart, et après.. Faim.

D'une impulsion, O s'éloigne et vient se loger derrière un rocher, face à toi. Un rocher noyé, dont n'émerge qu'un dixième de sa masse. Agrippant ses doits fossile, l'Originelle se hisse à moitié dessus, silencieuse. Ses yeux noirs te fixent, seule la moitié de sa tête émerge de la roche. O a faim. O te voit. O veut te connaître avant de te traquer, O veut savoir pour combien de temps tu la rassasieras. Mais la réponse est facile, elle ne change jamais qu'importe les proies : pas assez longtemps. Un sifflement, et O savoure son festin par anticipation, comme on se réjouit d'avoir de nouveau un met fin qu'on a déjà goûté il y a des siècles. Puis, tapie toujours, O commence à chanter.

Ce soir mon petit garçon
Mon enfant, mon amour
Ce soir, il pleut sur la maison
Mon garçon, mon amour
Comme tu lui ressembles!
On reste tous les deux
On va bien jouer ensemble
On est là tous les deux
Seuls

La sirène se redresse au fil de son chant, droite, fière. Un vestige de ce qu'elle fut, le reste oublié d'une reine du passé. Ne reste que la chasse, la chair, le sang. Ne reste que la faim. Oh, elle abandonne son rocher pour t'approcher. Ses yeux ne te lâchent pas, non. Elle te veut toi. Ba-boum. Le sang qui pulse, la chair qui vit, ba-boum. La faim, toujours.






Poisson ?



Merci Coquillage. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Sleep in the water • oO°   Mar 20 Sep 2016 - 12:01


Il scrute les eaux calmes de la lagune. Ce ne sont pas les vagues qui l'emporteront ce soir, la poussée devra venir de lui. L'eau l'invite comme toujours mais elle ne lui prend pas la main pour l'entraîner dans ses profondeurs, elle se contente de lui ouvrir les bras. Loony déplie une jambe pour y tremper le pied. Comme il s'y attendait, l'eau est froide. La mort sera froide au début mais, à la fin, il pourra à nouveau se blottir contre lui et il sera au chaud pour toujours.

Un bruit discret au milieu es vaguelette lui fait lever yeux vers un rocher proche, quasiment immergé. La chanson s'élève dans l'air iodé et Loony sait qu'on est venu le chercher. « Merci », murmure-t-il, parce qu'il n'aurait peut-être pas eu la force tout seul. Il devine la silhouette dissimulée de la sirène, le regard attiré par ses yeux qui reflètent la lumière rare de la lune comme ceux d'un chat. Il entend le mot « ressemble » dans les paroles et il décide que c'est sûrement elle, O, celle à laquelle il a livré Loony il y a si longtemps. Hier.

Il n'a pas besoin du charme magique du chant de la sirène pour vouloir rejoindre ses bras. Il déplie son autre jambe et descend doucement dans l'eau. Ses muscles se raidissent lorsque l'eau lui monte jusqu'à la taille, mais il ne lutte pas, ne cherche pas à remonter. Il lâche le rocher et, sans appui, parvient difficilement à garder la tête hors de l'eau.

« Viens », articule-t-il entre deux plongées contraintes.
Il est mauvais nageur, mais il compte sur la sirène comme sur une mère. Elle viendra à lui pour le rendre à sa moitié.
Revenir en haut Aller en bas
O
avatar

≈ Doyenne Suprême ≈


✘ AVENTURES : 56
✘ SURNOM : L'Originelle.
✘ AGE DU PERSO : Ancestral.

✘ DISPO POUR RP ? : Oui.
✘ LIENS : Ocean will be

MessageSujet: Re: Sleep in the water • oO°   Sam 24 Sep 2016 - 20:08


Elle chante et tu viens.

Satisfaction.

O sent tes émotions contraires, peur et autre chose. Viens. Viens dans son domaine, viens à sa rencontre. Satisfaction. O sent ton odeur au fur et à mesure que la distance entre vous s'amenuise, elle sent ton corps dans l'eau, l'onde froissée, tes mouvements gauches, ta chaleur. Ba-boum.

Ce Mon petit garçon, mon amour
Je t'attendais patiemment
Mon garçon, mon amour

L'Originelle délaisse son rocher, s'avance à son tour avec une lenteur toute calculée. Elle veut que tu perde pied, que tu goûtes son domaine tout entier avant de te rejoindre. Tu es beau, dans ta faiblesse et ta fragilité. Ta chair si vivante, si rouge en dedans. Ba-boum.

Viens à elle, viens. Noie donc cette hésitation devant la fraîcheur de l'eau. Elle t'accueillera, prendra soin de toi. T'aimera pour chaque instant à goûter ta peau et à savourer ta présence. Mais tu ne peux plus avancer. Ton visage qui résiste aux profondeurs, ton corps faible qui esquive les profondeurs. Pourquoi ? Viens.

O plonge, disparaît de ta vue. Est-elle partie ? Non. Elle est là, toujours avec toi. Vous ne vous quitterez plus. Ne doute pas, Loony, ne doute plus. O t'attendait. Elle te voit depuis les fonds bleutés, elle observe ta silhouette déformée par les courants, tes longues jambes, tes bras. Quelques secondes ou minutes à savourer ta vue, O veut tester ton endurance. Sans son chant, resteras-tu ? Probablement. Il y avait quelque chose qui tenait du soulagement lorsque tu l'avais vu. Ou peut-être autre chose de trop subtile pour elle. Puis, quand elle n'y tient plus, la sirène remonte vers toi, elle te rejoint, oui.

Sa main. Ta jambe. Votre premier contact.

Allons visiter les grands fonds ensemble, veux-tu ?

O te tire vers elle, vers les récifs aux mille couleurs, vers les poissons et leur splendeur. Elle veut te montrer son royaume, ou peut-être t'exhiber à ses compagnons. La doyenne te tire vers le fond avant d'agripper ta gorge d'une main puissante tout en enroulant ses tentacules autour de tes jambes. Te positionnant devant elle, O t'enlace de son bras libre comme de ses membres pieuvrés. Elle ne t'étrangle pas, non. Sa peau un peu squameuse et élastique te maintient immobile sans te blesser, sans en avoir l'intention en tout cas.

Admire, Loony. Admire son monde, admire la vie des anémones et crustacés, admire cette vue que l'Originelle t'offre. Oublie l'air, oublie la Terre. Voici ton nouveau domaine, au moins quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Sleep in the water • oO°   Lun 26 Sep 2016 - 14:33

O chante encore et Loony lutte pour s'approcher d'elle. Il bat des bras et des jambes pour remonter à la surface. Il l'aperçoit à la lueur de la lune, sa peau visqueuse, grisaille verdâtre indescriptible, et ses yeux trop ronds et sa bouche vorace. Sa Faucheuse personnelle. Il la voit un instant et tout à coup il ne la voit plus. Il est seul dans l'eau froide et il ne sait pas nager. Il n'a pas la force de crier et de toute façon personne ne viendrait le chercher. « M'abandonne pas... » dit-il à l'Océan, ou peut-être à Loony. Il boit la tasse, il crache, il tousse, il est pris de nausée. Mais il cherche encore le visage d'O, se débattant contre les profondeurs qui cherchent à l'attirer.

Pourquoi ? C'est pourtant ce qu'il était venu chercher. Mais il ne veut plus que l'eau le tue, il veut seulement rejoindre les bras d'O. Ce sera doux. C'est ça qu'il veut. Il veut les bras d'O pour retrouver ceux de son Loony. Il ne veut pas que la mer le prenne comme ça. Elle est trop vaste et froide et il s'y perd comme dans un désert de larmes. Il veut qu'on l'enveloppe, qu'on l'entoure de chaleur et qu'on le berce jusqu'à ce qu'il s'endorme.

Quelque chose agrippe sa cheville. Une main. « Loony ! » crie la Pelote d'une voix étranglée, et il boit la tasse à nouveau. Il tente de remonter mais la main insiste. Elle le veut. Dans sa quête pour un peu d'air Loony avale une nouvelle goulée d'eau salée. Par réflexe ses poumons continuent à chercher l'oxygène, mais plus jamais ils ne s'empliront d'air. Loony avale et recrache de l'eau comme un poisson sans branchies. Ses bras et sa jambe libre battent vainement. Il sent des larmes lui monter aux yeux mais elles se dissipent avant d'avoir pu couler le long de ses joues. Il pleure de l'eau de mer et il vomit de l'eau de mer. Il la respire. Ne l'expire plus. Elle l'emplit et bientôt il ne fera plus qu'un avec elle. Avec lui.

La main glisse le long de sa jambe et Loony sent un autre bras, et un autre, encore un autre, qui viennent l'étreindre. Ce sont les tentacules de sa nouvelle mère qui le serre contre elle. Sa tête rejetée en arrière, Loony ne voit rien de ce qu'elle voudrait lui montrer dans les ténèbres du lagon. Les spasmes qui agitent son petit corps se font plus rares et diminuent d'intensité. S'arrêtent. Les mains que Loony a placées sur celles d'O se crispent une dernière fois et se relâchent. Ses yeux aveugles sont ouverts sur la lune blafarde aux contours dilués par les eaux. Il expire.

hrp :
 
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: Sleep in the water • oO°   Mer 21 Déc 2016 - 13:43

*pleure*
The End


Ainsi en quelques sortes, petit enfant lunaire,
Tu t'éteins comme tu es arrivé sur cette terre,
Dans les bras d'un monstre dont le chant et l'amour,
T'auront offert l'ultime voyage sans retour.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sleep in the water • oO°   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sleep Bombing
» Kingdom Hearts : Birth by Sleep
» Kingdom Hearts Birth By Sleep
» Armure pour sleep bombing
» earth and water

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Lagune aux Sirènes-