-44%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte Mémoire MicroSDHC Ultra 128 Go + Adaptateur SD, A1
17.29 € 30.99 €
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 104
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptySam 30 Juil 2016 - 11:31

Un ciel gris, comme il l’était de coutume ces temps. Mais cela ne dérangeait en rien la Majestueuse, elle avait l’impression d’être encore plus resplendissante si tout le reste du décor devenait terne.

Une pause, le ciel ne pleurait plus. Et la Créature se déplaçait parmi les ferrailles, parmi les choses transformées par la Machine. Elle ne pouvait plus vraiment distinguer cette dernière, ses pas l’avaient éloignée. Kadath s’adonnait à la recherche d’Inquanok, il était parti plus tôt, et celle qui se voyait comme une prêtresse ne savait dire ce qu’il s’en était allé faire. Elle le trouvait presque de plus en plus lunatique.

Il finissait toujours par revenir, mais la Majestueuse n’appréciait pas toujours ces absences sur des coups de têtes.

Doucement, elle se déplaçait, jurant de par ses couleurs sur le paysage que formaient les alentours de la Machine. Le Robot se baissait par moment, pour prendre des pièces métalliques qui lui feraient de belles parures.

Ses yeux mécaniques observèrent aussi des taches rougeâtres, bien que plutôt brunâtres. Elle choisit de les suivre, comme elle le pouvait. Marmonnant de sa voix faussement humaine, chuchotant, des paroles pour les Dieux. Son regard se fit légèrement rouge lorsque la possibilité que son comparse ait à nouveau choisit sans l’accord des Dieux, lui vint en tête. Il avait cette manie de tuer les êtres de chair au lieu de les offrir à la Machine, au lieu de laisser les corrections se faire.

Kadath essaya de contrer ses émotions. Elle avait des émotions ? Sans doute plus des programmes réagissant comme telles.

Sa marche se poursuivit, jusqu’à ce que le monde se mette à changer. Les couleurs, même celles de Kadath, avaient tournées. Le négatif. Elle cessa donc ses déplacements aussi net, et s’assit au sol. En tailleur. Elle fixait droit devant, même si les images de l’environnement ne ressemblaient pas à grand chose.

Alors elle se mit à prier ses Dieux, murmurant des mots incompréhensibles. Des mots pour les Grands Dieux de Kadath.

La Majestueuse gardait sa prestance même en étant ainsi bloquée sur son chemin, elle s’en remettrait assez vite. C’était toujours ainsi. Et puis, elle avait l’éternité face à elle. L’éternité de l’Île.
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Fée
Anonymous

Invité



Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptyJeu 11 Aoû 2016 - 22:04

Il pleuvait, c'était terrible. Enfin, pas autant que la canicule mais quand même ; en bonne Fée aussi fragile que caractérielle, Amanite s'accommodait peu des débordements lacrymaux du Roi-Coeur de l'Île. C'était que les grosses larmes de Peter rendaient ses déplacements difficiles et la Guêpe détestait rester cloîtrée : elle avait ses résidences à visiter et du matériel à rechercher, après tout ! Un emploi du temps aussi important que le sien ne pouvait s'accommoder de tels changements. Amanite pesta donc, en vain. Elle dut alors voir la situation comme un challenge... et se mit à créer.

Des alentours de la Machine, aussi métalliques que saturés de pluie, émanait une odeur de fer persistante. Assise au centre de ce qui ressemblait à une balle transparente pourvue d'ailes qui battaient, Amanite conduisait le tout avec aisance et surtout... au sec. Non pas qu'elle soit trop faible pour voler, c'était juste que le faire sous la pluie était terriblement désagréable. La Fée des forêts s'était donc, à l'aide de bois résistant et de toiles d'araignée neverlandienne, construite cette bulle de transport au bord de laquelle elle se pavanait désormais.

Il n'y avait usuellement personne aux alentours de la Machine. Amanite elle-même ne s'y rendait qu'en quête de matériaux intéressants, mais - soyons honnêtes - l'endroit ne la rassurait guère. L'engin tournoyait donc autour du territoire irisé pendant que son inventrice fixait le sol, en quête de trouvailles. Et quelle trouvaille elle fit !

C'était une bipède, pour sûr. Par contre, elle ne ressemblait pas à une humaine. Assise au milieu des décombres métalliques, elle marmonnait et Amanite lui passa au-dessus avant d'effectuer un virage, curieuse de la voir au plus près. Un zoom sur la face humanoïde, des neurones qui se mettent à pétiller : la Guêpe n'avait jamais rien vu de tel.

Descendant à hauteur du visage de la bipède, Amanite fit replier la structure de sa bulle de manière à ce que son corps soit à découvert, qu'elle puisse observer le visage de la créature sans barrière arachnéenne. Puis, n'y tenant plus, elle lança :

- Hé, toi !

Fébrile, la Guêpe. Grinçante comme à son habitude.

- Je peux savoir ce que tu es ?

Et - bien entendu - sans diplomatie aucune.

Amanite, en gros:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 104
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptyMer 24 Aoû 2016 - 16:57

Doucement la vision reprenait plus d’assurance, et corrigeait les défauts des images illisibles qui était envoyées aux circuits internes. Aux programmes, à ce qui faisait de Kadath, Kadath.

Mais, quelque chose, ou quelqu’un était venu.

Quelque chose lui tournait autour, comme un insecte. Les images valsant entre le négatif et les couleurs correctes, donnèrent une réponse à l’intrigue qui commençait à se faire. Ce qui occupait aussi un peu l’espace, l’air environnant, c’était une fée. Impossible de se tromper sur cette île, à ce sujet.

L’interpellation n’eut pour effet que de raviver les lumières de Kadath, cette dernière avait commencé à se laisser aller à la veille. C’en était fini maintenant, il fallait s’éveiller.

Les Fées. Des erreurs ou des éléments plus que corrects ? Les Fées n’étaient pas des humains, mais demeuraient des êtres de chair. Non ? Les Fées… étaient-elles de chair ? Elles étaient de magie, comme celle qui fait marcher la batterie de la Majestueuse. Les Dieux se voulaient plus cléments envers elles. Les Fées. Elles pouvaient voler. Atteindre les nuages de la Cité inconnue.

Le regard de la Créature monta sur la voûte grise du Monde de Neverland. L’insolence de l’être face à elle n’avait pas été jusqu’à faire naître le rouge dans les lueurs de la Majestueuse. Mais que fallait-il répondre à cette attitude ? Un murmure s’adressa aux Dieux. Et l’Enchanté comprit ce que ses Dieux lui dirent. Du moins, ceux qu’elle écoutait. Les Fées étaient de magie, elles étaient plus correctes que les autres êtres de chair.

Kadath devait donc pardonner un peu, répondre à la question.

- Les ordres ne sont pas appréciés, mais les demandes sont étudiées.

La clémence pour l’insolence d’une Fée. Plus anciennes que les Enfants, mais une vie plus brève. Il y avait une forme de demande, dans la question posée. Peut-être sans doute la formulation n’aidait pas la politesse, ou le respect dont Kadath raffolait.

- La Machine m’a créée, je suis un robot.

Aux manières pourtant humaines.

- Kadath, la Majestueuse.

La voix avait légèrement déraillé, fait normal lors des bugs. Le système corrigeait ce qui n’allait pas. Doucement.

- Qu’es-tu, toi ?

Entrer sur un terrain un peu plus respectueux. Dans l’unique but de faire comprendre que Kadath en attendait. Du respect.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptyDim 11 Sep 2016 - 23:00

- Les ordres ne sont pas appréciés, mais les demandes sont étudiées.

Amanite se figea : tiens, voilà que madââme la curiosité demandait de la politesse. La Guêpe ne voyait pas trop pourquoi elle lui obéirait mais se tint tranquille : après tout, si elle voulait pouvoir examiner la créature, mieux valait qu'elle ne se la mette pas à dos. Créature qui était, d'ailleurs... ?

- La Machine m’a créée, je suis un robot. Kadath, la Majestueuse.

Un robot ! Bien, fort bien. Joignant ses mains crochues, la Fée se mit à les frotter l'une contre l'autre. Sur son crâne, ses antennes frétillaient.

- Qu’es-tu, toi ?

Ah, les frivolités de la conversation ! Amanite avait bien envie de les bazarder pour aller directement à l'essentiel mais cela n'aurait pas été très juste, après tout elle savait qui était Kadath mais Kadath ne savait pas qui elle était. Ce serait manquer de bienséance que d'ignorer sa requête, indigne d'une Fée. La Guêpe prit donc son mal en patience et répondit :

- Je suis Amanite la Guêpe, Fée des Forêts inventrice et scientifique au service de sa Majesté la Reine Mab.

C'était pompeux, certes, mais sa fonction était importante tout de même. Amanite fixa Kadath avec convoitise :

- Si je peux me permettre, Kadath, c'est la première fois que je croise une créature de ton genre. Je dois dire que tu me parais tout à fait fa-sci-nante !

La Fée s'était remise à voleter, tournant autour du robot pour mieux l'observer. Son cerveau s'emballait : quels genre de mécanismes pouvaient se cacher derrière cette apparence humanoïde ? Comment la créature fonctionnait-elle ? Comment était-elle née ? La Guêpe avait presque la tête qui tournait devant tant de questionnements ! Enfin... à moins que ce ne soit la vitesse avec laquelle elle volait.
Revenir en haut Aller en bas
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 104
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptyVen 21 Oct 2016 - 18:16

La Fée avait partagé des informations la concernant, le Robot ne pouvait que juger de la bonne volonté. Et puis, de toute manière, elle ne pourrait pas corriger cet être de chair, car il était plus question de magie. Les dieux ne s’y attardaient pas.

Les mécanismes des yeux de Kadath ne suivirent pas le trajet répétitif d’Amanite, les données sonores furent en revanche étudiées. La Majestueuse retint qu’il s’agissait d’une Fée des Forêts, Amanite, une inventrice et scientifique. Travaillant pour la Reine Mab. Il allait de soit.

La seconde partie des paroles de la Guêpe eurent le mérite d’apporter une réponse à l’approche circulaire qu’exerçait la Fée autour du Robot.

La Majestueuse ne pouvait pas non plus ignorer les compliments, un peu comme des offrandes. Elle aimait bien être fascinante. L’égo de la Créature n’avait d’égal que son allure tape-à-l’œil. Que cherchait la créature magique ? Il s’agissait d’une inventrice, et elle semblait, de par le compliment, s’intéresser à Kadath. Concernant l’aspect scientifique qu’elle soulevait. Comme l’on découvrait une nouvelle bête, une nouvelle terre, de nouvelles ruines à explorer.

Du moins, cela n’avait de sens qu’en imaginant qu’en effet la fée scientifique ait éprouvé un réel intérêt. Car s’il ne s’agissait là que d’une politesse très… soutenue ou lèche-bottes, ça ne concorderait pas à la supposition de celle qui se voyait comme une Prêtresse de dieux anciens et puissants.

Un instant, les bugs de visions revinrent. Et les programmes interprétant les images envoyées par les « yeux » revirent quelques traces rouges-brunes à quelques mètres. Est-ce que cela était la faute d’Inquanok ? La Majestueuse n’était sûre de rien. Elle finit par s’adresser à la rencontre qu’elle venait de faire.

- Amanite, pardonne mon empressement, mais je dois suivre ces traces.

Une main décorée de bagues et de bracelets se leva pour désigner lesdites traces, la piste.

- Tu peux m’accompagner si tu souhaites mieux assouvir ta curiosité, mais je dois m’assurer que les dieux ne perdent pas un possible présent.

Sur ces paroles, elle se leva, accompagnée de bruits multiples venant des riches parures qui la décoraient.

- Aurais-tu vu un cyborg avant d’arriver à moi ?

Une dernière interrogation, elle semblait importante, peut-être qu’Amanite avait vu Inquanok.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptySam 12 Nov 2016 - 17:24

C'était fascinant, ces lumières qui couraient sur la peau du robot. Amanite les suivait des yeux, aussi émerveillée qu'une enfant le soir de Noël. Madame la Majestueuse ne semblait pas réellement prêter attention à elle et Amanite ne s'en offusquait pas. La Créature métallique lui semblait "ailleurs", de toute façon. Comme si elle voyait des choses qu'elle était seule à pouvoir distinguer.

- Amanite, pardonne mon empressement, mais je dois suivre ces traces.

La Fée se figea, suivit du regard la direction indiquée par le robot. Elle voulut demander pourquoi, n'en eut pas le temps.

- Tu peux m’accompagner si tu souhaites mieux assouvir ta curiosité, mais je dois m’assurer que les dieux ne perdent pas un possible présent.

Les dieux ? Un présent ? Amanite fronça les sourcils : le comportement de Kadath l'intriguait de plus en plus. Bien sûr qu'elle allait l'accompagner, elle ne pouvait décemment pas laisser sa curiosité insatisfaite. Pas après avoir trouvé un sujet d'étude aussi intéressant.

- Aurais-tu vu un cyborg avant d’arriver à moi ?

La femme de metal s'était levée et la Guêpe la suivait, bourdonnant avec ferveur.

- Non. Je viens des Marais, sur le chemin je n'ai rien croisé qui sortait de l'ordinaire.

Amanite ajusta les jumelles intégrées à sa combinaison tout en scrutant les alentours.

- Il y en a d'autres comme toi, alors ?

Guetter, guetter. Elle ne savait même pas à quoi ressemblait exactement le cyborg que la Majestueuse cherchait.

Une tâche noire et mouvante, un peu plus loin. Amanite voulut zoomer mais la forme disparut derrière un rocher.

- Là-bas. J'ai vu quelque chose.

D'une main griffue, elle désigna l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 104
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptyDim 27 Nov 2016 - 20:05


Réponse négative de la part de la Fée. Elle n’avait pas croisé le chemin d’Inquanok.

Qu’est-ce que son protégé pouvait bien avoir dans la tête ? La transformation atteignait-elle les neurones ? Ceci expliquerait bien des écarts, bien des meurtres à l’encontre de la volonté des Dieux. Trop impulsif, trop fermé.

- Pas exactement. La plupart sont des êtres mutés, corrigés par la Machine. Inquanok est l’un d’eux, je l’ai épargné et lui ai offert d’être corrigé.

Alors qu’il avait gravement blessé la batterie de la Créature, cette dernière avait suivi le jugement des Dieux et avait donc fait en sorte de ne pas achever l’enfant que le Cyborg était.

Quelques bugs de visions subsistaient, ils empêchaient la Majestueuse d’observer au mieux. Cependant, Amanite trouva quelque chose. Le regard de Kadath suivit la main griffue, la direction donnée. D’un pas décidé, celle qui se prenait pour une reine, une prêtresse, suivit la ligne de marche désignée.

Tête haute, comme s’il s’agissait d’un cortège, le Robot se voyait toujours dans une éternelle mise en scène de sa majesté.

Un pas accéléré, crescendo. Les lueurs des yeux se figeaient sur la silhouette, ce devait être ça qu’avait repéré la Guêpe. Mais la Majestueuse ne comprenait pas pourquoi l’être ne s’arrêtait pas. Pourquoi s’enfonçait-il toujours plus ? Cette question imposa à Kadath l’arrêt. Elle ne bougeait plus, le bourdonnement de son cœur était le seul à se faire entendre. Il n’y avait plus le bruit de ses pas, ni des câbles rebondissant sur la carcasse de la Majestueuse. Pas même les claquements des multiples parures.

Elle chercha du regard quelque chose autour d’elle.

- Il finit toujours par revenir, mais… s’il s’agit bien de lui et qu’il m’évite…

Des traces de pas attirèrent son attention, remontant la piste, elle distingua quelque chose.

- … c’est qu’il a froissé les Dieux.

Terre à terre, logique. Comprendre les fonctionnements de son comparse. La main de Kadath en désigna une autre, de chair. Un enfant peut-être ? Papoose ou Garçon Perdu ? Elle ne pouvait pas le dire pour le moment, elle devait s’approcher. Elle avait l’impression de détecter encore de la respiration venant de la victime.

Un regard en arrière, elle ne vit personne. Juste Amanite et elle-même.

Un soupir, le rouge ne teintait pas encore les lueurs de Kadath, cependant, le rythme des lumières était comme hésitant. Encore en questionnement, les Dieux étaient-ils insatisfaits ou encore cléments.

La Majestueuse s’approcha, se contentant d’observer les lents soulèvements du ventre de l’être de chair.

Les bugs de visions de Kadath l’empêchaient encore de bien discerner, mais elle cru voir du sang.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptyJeu 1 Déc 2016 - 23:25

Amanite fronça les sourcils. Kadath parlait de la transformation comme d'une correction, c'était une vision des choses qui en valait une autre. Avec circonspection, elle suivit le robot en direction du rocher.

- Il finit toujours par revenir, mais… s’il s’agit bien de lui et qu’il m’évite…

Des pas. Amanite les remarqua en même temps que la Majestueuse.

- … c’est qu’il a froissé les Dieux.

Soupir féerique, voilà que les "dieux" revenaient. En bonne cartésienne, Amanite ne voyait aucune raison logique d'admettre l'existence d'un dessein supérieur mais sentait que maintenant n'était pas le bon moment d'en discuter. Pour cause : elles venaient de tomber sur un os.

Pas littéralement, bien entendu - ce qui se tenait devant eux tenait plus du tas d'os et d'organe enserré par de la peau, autrement dit un être vivant. Amanite s'en approcha, l'observa : c'était un spécimen enfantin, humain, d'une dizaine d'années ou moins. Aux longs cheveux et bien blessé.

- Oh.

Vrombissant sur son passage, la Guêpe fonça vers le bipède.

- Tu m'entends, gamin ?

Respiration lourde, sifflante, l'enfant vivait mais ne répondait pas. Amanite lui tourna autour, indécise de la marche à suivre. Absorbée par cette nouvelle découverte, elle en oubliait même sa compagne.
Revenir en haut Aller en bas
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 104
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptyJeu 15 Déc 2016 - 21:18


Figée, Kadath observait la scène. La fée et l'enfants qui semblait jouer à un dangereux équilibre. Puis, elle s'attarda sur l'attitude d'Amanite. Comme si elle trouvait étrange, pourquoi autant s'agiter autour d'un être de chair, imparfait ?

Le robot observa les alentours, cherchant à discerner une silhouette. Elle ne la retrouva pas. Semblant murmurer des mots particuliers, des mots adressés aux dieux, Kadath ne disait rien. Ne faisait rien. Durant de longues minutes, attendant ce que ses divinités allaient lui dire. Ce qui lui vint enfin, la fin s'agenouiller à côté de la scène sanglante. Les plaies étaient peu accueillantes, peu engageantes. La Majestueuse ne pensait pas la petite capable de survivre. Et même si elle y parvenait par les voies de la nature de chair, les jambes n'y ressemblaient plus du tout. De même pour une grande partie du corps en fait.

- Je doute qu'elle puisse survivre.

Mais... quelque chose poussait la créature à écouter le vide. Les murmures de ses dieux. Quelque chose disait qu'une seule solution se dessinait.

- À moins qu'elle puisse être corrigée. Remplacer ce qui est anéanti par autre chose. Comme cela a déjà été possible pour Inquanok.

Elle se souvenait parmi ses mémoires, elle retrouvait l'image de ce Garçon Perdu qui était lentement en train de mourir après avoir tenté de la tuer. Aujourd'hui, il était solide, il ne tombait pas en pièces. Un regard tourné vers le reste de ce bois déjà en partie oxydé par la proximité grandissante de la Machine, pas de traces de son protégé.

À nouveau la Majestueuse tourna ses iris artificielles sur le tas de chair. Comme investie d'une mission, de corriger l'organique, mais aussi de corriger ce qu'avait semé celui qu'elle avait tout de même sauvé alors qu'il avait amoché son métal.

- Est-ce qu'elle veut encore vivre ?

Les dieux étaient favorables.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptyJeu 29 Déc 2016 - 22:08

Blessée, la bipède était blessée et visiblement incapable de se mouvoir ou même réagir correctement à leur présence. Amanite grimaçait tout en l'examinant : par curiosité, elle aurait bien aimé savoir ce qui était responsable d'un tel état.

- Je doute qu'elle puisse survivre.

- Quelle perspicacité.


Elle n'avait pas pu s'empêcher de se montrer sarcastique. Heureusement, la suite l'intéressa assez pour qu'elle mette fin aux sarcasmes.

- À moins qu'elle puisse être corrigée. Remplacer ce qui est anéanti par autre chose. Comme cela a déjà été possible pour Inquanok.

Des fragments de leur conversation précédente remontèrent à la surface de la mémoire de la Guêpe. Cette dernière se figea, volant en surplace : Kadath était-elle en train d'envisager la possibilité de muter la gamine en l'amenant dans la Machine ? C'était bien le terme qu'elle avait utilisé auparavant. Corriger.

- Est-ce qu'elle veut encore vivre ?

Bonne question, à laquelle la bipède ne répondit pas. Amanite resta silencieuse quelques secondes, fixant tour à tour l'humaine et le robot. Puis elle se planta au niveau du visage de l'enfant.

- Hé, gamine ! Tu l'as entendue ?

Aucune réaction, pourtant la petite respirait encore. Scrutant ses prunelles, Amanite reprit :

- Madame te propose de vivre. Tu veux ou pas ? Cligne des yeux deux fois pour oui, une pour non.

Il y eut un temps, puis l'humaine broncha. Ferma les paupières une fois, deux. A la suite. Amanite tourna la tête vers Kadath :

- Elle veut.

Sur cette confirmation, elle se rapprocha du robot.

- Tu vas la transporter jusqu'à la Machine ?

Elle avait intérêt. Après tout, ce ne serait pas Amanite qui pourrait la soulever. Cette dernière exultait devant ce qui risquait de s'avérer prometteur : elle n'avait jamais assisté à une telle transformation avant, c'était une occasion unique d'en apprendre plus sur la nature des robots qui parcouraient l'Île.
Revenir en haut Aller en bas
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 104
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptyVen 6 Jan 2017 - 18:35

Le Robot observait la scène, pas de réponse dans un premier temps, puis elle constata l’idée maligne de la Fée.

Il y avait quelque chose d’intéressant dans ce tableau, quelque chose que même les dieux semblèrent observer. Immobile, la Majestueuse constatait l’état douloureux entre la vie et la mort de l’enfant. La question d’Amanite ne l’arracha pas de son observation, Inquanok avait-il réellement été capable de pareille destruction ? Il paraissait de plus en plus bancal, difficile à prévoir. Il y avait encore trop de chair parasite sur ce petit.

Finalement, elle tourna les yeux lumineux vers la Guêpe.

- Cela va de soi.

Elle dégagea sa main gênée par les tissus presque métalliques qu’elle portait, elle avait évidemment besoin de ses deux membres semblables à ceux des humains. L’état de l’enfant demanda un peu de réflexion sur la manière de porter ce réceptacle complètement détruit, mais pas assez pour la mort. Kadath se s’aida de ses tissus pour garder le corps en un morceau. Elle prenait même soin de ne pas augmenter l’état de dégradation de la chair. La fillette ne ressemblait plus qu’à une sorte de poupée de chiffon ne tenant que par quelques fils.

Le sang sur les vêtements étranges de la Majestueuse ne posait pas de problème « esthétique » au Robot, la Machine changeait parfois les résidus en peinture à l’odeur agressivement chimique. Puis, plus aucune trace olfactive en séchant.

Se redressant, elle portait contre elle la Garçonne, cette dernière n’était pas des plus grandes et ne gênait pas le moins du monde Kadath lors du transport.

Durant tout ce temps de précautions, les lumières de la Majestueuse étaient restées à la normal. Très légèrement bourdonnantes, teintes bleutées.

- La Machine n’est pas loin.

Sans trainer, mais avec précaution, elle se mit en chemin tout en vérifiant si la Fée la suivait. Peu à peu, le paysage devenait oxydé. Accidenté par la présence de la Machine. Bientôt, le boucan mécanique se fit entendre. La silhouette apparut, Kadath s’en approchait en toute aisance. Elle allait retourner au Garage, mais avant d’entrer. Elle se tourna vers Amanite.

- Est-ce que tu me suis ? C’est au Garage que je vais l’emmener, je récolterai un peu de ses cheveux pour garantir ta sortie.

Kadath ne pouvait plus vieillir, et elle faisait déjà partie de la Machine. Elle ne se souciait pas même des gardiens. Par contre, la Majestueuse prenait en compte la présence de la Guêpe.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptySam 28 Jan 2017 - 22:29

Une confirmation. Intriguée, Amanite vit Kadath s'emparer de l'humaine et la porter avec une délicatesse curieuse. Toujours aussi fascinée, la Guêpe contempla la scène en silence.

- La Machine n’est pas loin.

Sur ces paroles, le robot se mit en marche, suivi par la Fée des Forêts. Cette dernière étudiait les lumières qui parcouraient le corps de Kadath, admirait le mécanisme qui la faisait s'animer. Parfois, son regard s'égarait sur l'humaine, vérifiait qu'elle respirait avant de revenir vers la Majestueuse.

Rapidement, le paysage changeait.

- Est-ce que tu me suis ? C’est au Garage que je vais l’emmener, je récolterai un peu de ses cheveux pour garantir ta sortie.

- Bien sûr que je te suis !

Il était hors de question que la Guêpe loupe une transformation aussi intéressante. S'approchant de Kadath alors qu'elles pénétraient les lieux, elle prit la liberté de venir s'asseoir sur l'une de ses épaules.

- Par contre, je m'absenterai un moment.

Elle n'avait pas besoin de parler fort, malgré le boucan qui accompagnait les lieux.

- Je ne voudrais pas finir mutée à moitié, même si je dois avouer que la transformation te sied particulièrement.

Séductrice ? Pas du tout ! Mais il était clair que la Majestueuse l'intriguait, même si son centre d'intérêt s'était élargi et comprenait également l'enfant, désormais.
Avec curiosité, Amanite attendit la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 104
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptyMer 8 Fév 2017 - 22:54


Le Robot ne prêta pas attention au fait que la Fée soit venue se poser sur l’une de ses épaules, elle n’en serait pas souillée après tout. Le chemin se fit donc sans trop de souci. Elles pénétrèrent dans la Machine.

Amanite avait ajouté qu’elle marquerait une absence, elle expliqua même pourquoi. La Majestueuse savait que les chairs se transformaient en ces lieux, c’était justement pour cela qu’elle y gardait les êtres à corriger. La fin de la réplique de la Guêpe eut pour effet de s’ajouter à l’égo du Robot. Un fin sourire, discret, le peu que permettait l’étrange métal magique qui la formait, s’inscrivit sur son faciès humanoïde. Celle qui se prenait pour une reine adorait les compliments, elle en raffolait tout comme elle le faisait pour les offrandes.

- Entendu, il serait dommage que la Machine s’en prenne à un être aussi distingué.

Les fées étaient distinguées. Selon Kadath. Encore plus si elles donnaient de quoi nourrir son piédestal. La Majestueuse aimait vraiment être complimentée.

Peu à peu, elles s’enfonçaient. Peu à peu le décors bruyant et monstrueux semblait se rendre plus silencieux et un peu plus sombre. Comme les fins fonds d’une jungle oubliée. La Majestueuse marchait d’un pas assuré, elle savait où elle était et quoi faire. Bientôt, la lumière revenait, un peu plus dorée, dévoilant un eldorado mécanique. Comme si un temple se trouvait dans le ventre de l’immense Machine.

Peu venait aussi loin, sans se perdre, sans devoir survivre. Mais ici, Kadath était sûre de pouvoir être tranquille. Entre les dieux, Amanite et l’enfant. Inquanok ne reviendrait pas tout de suite.

Les pas résonnaient, le plafond était haut et encombré. Comme un monde antique, reculant face aux innovations de la Machine mère, se mieux retrouvant protégé. Plus calme. Le son de courants d’airs et de bruits très lointain des mécanismes habillaient le vide.

Kadath s’avançait vers un coin aménagé de tissus endommagés, elle en ramenait et les changeaient lorsqu’ils devenaient trop transformés. Ce petit endroit était aménagé pour corriger les chairs trop endommagées. Comme la Garçonne que la Majestueuse s’appliquait à poser au sol isolé du froid métallique. Elle prit grand soin de ne pas aggraver l’état de l’humaine, déjà, le sang sur la Créature s’ajoutait aux pigments qui colorait ses vêtements.

- Ici, les dieux veilleront à te garder aux vivants. Mais la chair perdue sera remplacée. Une fois réparée, tu pourras retourner vers les tiens. Ou rester. Les dieux accueilleront toujours ceux qui ont droits à leur compassion.

Kadath parlait calmement, doucement, à la jeune fille. Elle avait déjà vu bien des réactions venant des êtres qu’elle enfermait ici, mais les plus dociles, les plus fidèles, étaient ceux qui étaient sauvés de la mort.

Elle sortit doucement sa dague décorée pour prendre quelques mèches de cheveux à l’enfant. Une fois l’arme rangée, la Majestueuse tendit la récolte à Amanite.

- Pour sortir d’ici.

Comme elle l’avait dit auparavant.

La transformation allait prendre du temps, la Fée ne pourrait sans doute pas rester. Comme la Guêpe l’avait aussi déjà dit.

Agenouillée, Kadath avait gardé un œil sur la petite avant de finalement se concentrer sur Amanite.

- Sauras-tu retrouver le chemin ?

Autant demander tant que le parcours était encore frais.
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Fée
Anonymous

Invité



Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptyLun 6 Mar 2017 - 22:44

Si elle savait ? Elle saurait. Amanite avait un bon sens de l'orientation et ses observations avides lui avaient permis de noter quelques points de repère lors de l'aller. S'emparant des mèches de l'enfant, elle les noua autour de sa taille comme une ceinture de fortune et consentit à quitter les épaules de la Majestueuse pour voleter aux alentours. Elle ne partit cependant pas tout de suite et préféra examiner les lieux quelques instants encore. Puis elle revint près de Kadath et l'enfant. Le processus de transformation l'intriguait mais elle ne pourrait pas y assister en entier sous peine d'en bénéficier également. Et - même pour la Science - c'était hors de question.

Elle se résigna donc à quitter les lieux.

♣️♣️♣️

Plusieurs heures avaient passé. Après être retournée dans l'une de ses résidences, Amanite avait consigné ses observations puis s'était endormie du sommeil du juste. Elle s'était ensuite réveillée et était repartie en direction de la Machine, suivant les surprenantes traces que cette dernière laissait derrière elle.

A nouveau, elle s'infiltra et fila jusque dans les quartiers de Kadath. Enthousiaste, elle y retrouva le robot.

- Alors ?

Elle s'était approchée, venait de repérer l'enfant.

- Elle va comment ?

Plus qu'une réelle sollicitation, c'était la curiosité la plus scientifique qui motivait la question de la Guêpe.
Revenir en haut Aller en bas
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 104
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques EmptyDim 26 Mar 2017 - 12:20


Alors que la Fée disparaissait, la Majestueuse restait sans bouger auprès de la jeune fille dans un état déplorable. Rarement elle n’avait constaté pareille barbarie sur un être de chair de la part d’Inquanok. Le temps y était-il pour quelque chose ? Les pleurs tombés du ciel réveillaient peut-être l’amer au fond de l’âme enfantine du Cyborg ? Il était un enfant à jamais coincé dans un corps adulte et corrigé.

Les êtres imprévisibles étaient détestables.

La créature se contentait de vérifier si l’enfant était encore en vie, passant simplement le dos de sa main devant le nez et la bouche de la convalescente. La buée était faible mais présente.

Le souffle devenait de plus en plus fort, surmonté de gémissements, comme si la fillette voulait parler sans le pouvoir. Dans ces moments, le robot se contentait de répondre doucement et lentement qu’il fallait être patient.

Le silence étrange de cet El Dorado des profondeurs de la Machine était habité par les bruits lointains des autres vivants. Ceux qui était moins humains en apparence, qui produisaient un vacarme de tous les diables. Mais ici, dans ce qui, pour Kadath, était le temple des dieux, tout était plus calme. Comme s’il s’agissait d’une partie obsolète du Garage. Plus ancien, tout y était sombre sauf ce petit monde un peu à part.

Le temps semblait lent.

Les programmes de la Majestueuse relevaient les souvenirs d’autres passés ici, même d’un plus ancien qui s’était échappé. Il y avait toujours l’espèce de cellule plus loin. Ce ne serait pas nécessaire pour la petite enfant.

Kadath restait agenouillée vers la blessée, toujours en train de se demander si vraiment c’était Inquanok qui avait laissé l’être de chair ainsi. Peut-être était-il parti dans l’idée de tuer avant de se retenir pour ne pas prendre le dernier souffle de l’humaine, sentant peut-être le regard sévère des dieux.

D’autres gémissements plaintifs retirèrent la créature brillante de ses pensées, elle observa les plaies ouvertes, le peu de chair gardant des parties encore attachées. La Majestueuse regardait avec attention et constata que, en profondeur, les dieux accordaient déjà leur pitié. Les tissus rouges, sanguinolents, qui étaient écrasés semblaient déjà reprendre une meilleure forme. Loin de celle organique, mais fonctionnelle.

Des fils remplaçaient doucement les fibres, le fer, l’acier, le caoutchouc dévoraient peu à peu les blessures. Le squelette en miette se reformait doucement, autrement.

La transformation commençait, et la voix d’Amanite vint s’ajouter.

- Mieux, on voit par les plaies les plus brutales que la Machine la transforme déjà de l’intérieur.

L’enfant semblait souffrir, mais cela n’était rien d’autre qu’une normalité. L’état dans lequel elle était en témoignait, la Majestueuse se contenta de caresser le front de l’humaine de ses doigts glacés et lisses. Il n’y avait pas de trace d’un attachement particulier, juste un robot cherchant dans ses programmes ce qui avait été appris. Les êtres de chair avaient tendance à être rassurés par divers stratagèmes, l’un d’eux était un genre d’attitude maternel. Il marchait plutôt bien avec les enfants.

- La transformation est rapide, elle sera hors de portée de la mort dans quelques instants. Si les dieux ne ralentissent pas ce rétablissement du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Murmures Métalliques Empty
MessageSujet: Re: Murmures Métalliques   Murmures Métalliques Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Jungle Luxuriante :: La Machine-