Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Grenouille
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 297
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

MessageSujet: Je cherche des coquillages.   Dim 27 Avr 2014 - 23:42



Je cherche des coquillages

Grenouille & Solaris


Grenouille cherchait des coquillages.
Il aurait du être en mission de reconnaissance à cette heure-ci – enfin, le concept était bien vague, mais c'était l'idée – pourtant l'air frais et puissant du large l'avait irrémédiablement attiré. L'océan l'avait toujours effrayé. Grenouille appréciait les villes, du moins les avait-il appréciées, l'ombre des arbres et la chaleur des Cabanes. Mais l'Océan était vaste, infini, mouvant, glacé. Terrible et somptueux. Comme ses filles qu'il abritait.

Grenouille cherchait des coquillages.
Il aurait pu demander l'aide des sirènes, mais elles l'épouvantaient. Il les redoutait encore plus que les pirates ou les bêtes sauvages. Leur force et leur voracité leur offrait tous les traits distinctifs des pires créatures que l'on trouvait dans les livres d'enfants. Lui n'était rien d'autre qu'un petit Poucet.

Grenouille cherchait des coquillages.
Il progressait parmi les rochers rugueux, ensevelis de moules et autres algues séchées qui les décoraient avec une fantaisie peu inspirée. Il ne portait qu'un vieux short, un chemisier tenaillé par une paire de bretelles, et ses éternels godillots défoncés. Grenouille n'avait jamais cessé de se vêtir ainsi, à la façon des années 40. C'était son époque, son appartenance et malgré qu'à force de voir les enfants défiler, il sût que d'autres mœurs avaient conquis le monde ordinaire, cette résistance lui permettait de se sentir un tout petit peu en sécurité.

Grenouille cherchait des coquillages.
Il atteignit la bordure de la plage, dangereusement proche de la Lagune aux Sirènes. Mais c'était par ici qu'on dénichaient les plus belles trouvailles, aux couleurs d'arc-en-ciel, aux parfums de sel. Et puis, il était tôt, les sirènes dormaient peut-être encore...
Prudemment, le Funambule atteignit l'eau agitée et ôta ses chaussures. Il trempa ses orteils blafards dans l'écume en frissonnant, bondissant sous l'effet du froid. Ça le faisait rire.

Et puis soudain. Une lumière aveuglante. Irradiante, envahissante. Grenouille plaqua son bras contre son visage, complètement ébloui. Il n'avait même pas eu le temps d'apercevoir la source d'une telle clarté.
– Arrêtez ! Qui que vous soyez ! Couvrez-vous !
Il entrouvrit les paupières et abaissa légèrement son bras.
– Est-ce que vous êtes... une fée ? Vous êtes tellement... lumineuse.
Le soleil lui-même ne semblait pas diffuser un éclat si intense.


Codage by TAC



Dernière édition par Grenouille le Sam 3 Mai 2014 - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solaris
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Je cherche des coquillages.   Lun 28 Avr 2014 - 17:26



Sérénité.
En ce doux matin frais, quand personne n'était éveillé. Personne dans les environs, toutes les créatures de l’océan dormaient. Aucun bruit ne sillonnait les ondes, si ce n’était les quelques courant qui traversaient l’océan. Une mer d’huile, pas un brun de vent. Du fond des abysses, Solaris remontait à la surface, dans le but de prendre un bain des premiers rayons solaires.

Calme plat.
Pas une seule vague ne s’écrasait contre les rochers, pas un oiseau marin ne venait la déranger de son cri strident, pas une créature marine qu’elle puisse admirer avant d’être fuie. Rien qu’elle dans tout le lagon. Elle aimait ces moments, où elle était seule. Elle pouvait ainsi se prélasser sans réfléchir, et surtout sans gêner personne de son éclat doré. Être seule avait parfois quelques avantages, malgré que la solitude était sa pire ennemie.

Battant sa nageoire turquoise, la sirène progressait dans les ondes, s’amusant à tournoyer en silence dans les récifs. Le corail était en fleur, c’était une pure merveille à observer. Les algues dansaient sous les courants chauds empruntés par la femme-poisson de passage, le varech s’emmêlait parfois pour former une barrière infranchissable à moins de tourbillonner dans tous les sens. Il fallait passer au dessus ou le contourner.

Vraiment, l’océan est un endroit merveilleux.

Et le lagon, aussi. Se décidant enfin à sortir la tête de l’eau pour aller s’imprégner du soleil, elle grimpa sur un rocher et s’y installa. Mais à peine allongée, un cri la fit sursauter et replonger dans les eaux translucides. Elle ressorti uniquement le haut du visage, plissant les yeux pour voir qui lui avait crié dessus de la sorte. Elle n’y voyait pas très bien de loin, aussi dut-elle s’approcher pour mieux distinguer.

- N’aie pas peur.

Un simple murmure prononcé à demi-mot, ne manière tendre afin de ne pas effrayer cette personne. Compte tenu de sa taille et de la manière dont il était habillé, il semblerait que ce soit un garçon perdu. A part Peter, la sirène ne les fréquentait pas beaucoup, en général, elle leur faisait peur. Et la preuve était ici. A sa question, elle fit une petite moue et plongea pour se rapprocher plus vite du bord de l’eau où il se trouvait. Elle sourit ensuite, et secoua la tête. Peut-être était-ce l’occasion de se rapprocher de quelqu’un d’autre que l’Enfant Roi. Elle en avait assez d’être seule.

- Non, je suis une sirène. Elle marqua une pause, guettant sa réaction, avant de continuer. Mais ne craint rien, je ne compte pas te dévorer.


Dernière édition par Solaris le Sam 3 Mai 2014 - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 297
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

MessageSujet: Re: Je cherche des coquillages.   Mar 29 Avr 2014 - 16:34



Je cherche des coquillages

Grenouille & Solaris


Je ne compte pas te dévorer, je ne compte pas te dévorer... C'est précisément ce qu'aurait dit quelqu'un qui entendait bien le dévorer !
Grenouille n'était point du tout rassuré par les paroles proférées par la sirène, quand bien même le ton qui les transportait se trouvait être étonnamment doux pour une telle créature. Il faillit tomber dans le piège, mais se souvint juste à temps comme les filles de l'Océan étaient des êtres fourbes et tentateurs, dont le sourire radieux dissimulait un vice insoupçonnable.
    – C'est toujours ce qu'on dit ! s'écria-t-il d'une voix éraillée par la crainte. Il y avait un petit garçon au camp... Il disait qu'une sirène était devenue sa maman. Résultat : il n'est jamais revenu ! Il s'est fait manger !

Ses mâchoires vibraient, chaque mot qu'il lâchait sursautait de frayeur. Il honnissait les sirènes. Il les craignait autant que les cauchemars. L'idée seule de se faire manger était pour lui une abomination qu'il avait peine à concevoir, tant l'horreur de cette perspective lui étreignait le coeur.
Il y avait quelque chose, pourtant, de profondément intrigant chez cette sirène rayonnante. Mais pas assez. Pas encore assez. Il était bien plus tétanisé qu'intrigué.
    – J'étais simplement venu pour...

Il lui sembla que la sirène s'approchait, aussi recula-t-il précipitamment.
    – N'avance pas !

Il maintenait toujours son bras plaqué contre son visage, totalement ébloui. Cela ne faisait qu'accroitre tragiquement sa panique qui ne tarderait pas à le submerger, comme un ras de marée.

Dans un mouvement hâtif et gauche, il tourna les talons et se risqua à détaler sans user de ses yeux. Une erreur prévisible et fatale, puisqu'il heurta de plein fouet un rocher et, sous le choc, s'effondra sur le sable blanc qui tapissait la plage.
Son arcade crevassée ruisselait d'un liquide chaud et ferreux. Bientôt, une boursouflure violacée viendrait la colorer, avant de se changer en oeil au beurre noir. Mais en l'instant, Grenouille n'avait guère conscience de cette prédestination. Il était complètement dans les choux, en vérité.

Son corps inerte gisait sur la plage, ses pieds nus frôlés par la houle tranquille. Il sentait la clarté imposante du soleil lui brûler les paupières. A moins que... Non. Ce n'était pas le soleil. Ce n'était pas le soleil.


Codage by TAC



Dernière édition par Grenouille le Sam 3 Mai 2014 - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solaris
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Je cherche des coquillages.   Mar 29 Avr 2014 - 16:58


Pourtant, Solaris n’était pas de ce bord-là. Elle avait dévoré si peu d’humains dans son existence qu’elle avait fini par réussir à s’en passer. Bien qu’une bonne chair humaine était toujours revigorante entre ses dents, elle n’éprouvait pas tellement le besoin de chasser à chaque minute de la journée. Et puis, les Garçons Perdus n’étaient pas des proies très appétissantes. Non seulement ils étaient trop jeunes et trop grassouillets, mais en plus, Peter Pan pouvoir peut-être tenir à quelques un –même s’il n’hésitait pas à les tuer-, et Solaris ne voudrait pas s’attirer les foudres de son Roi en faisant de l’un d’eux son petit-déjeuner.

Silencieuse, la Radieuse écoutait le récit de l’enfant face à elle, qui semblait transit de frayeur. Elle soupira, se retenant de dire « ce n’est pas moi qui ait fait ça ». Être la maman d’un de ces mioches, ça, jamais. Alors qu’elle se rapprochait doucement de lui d’un lent coup de nageoire, il lui cria de ne pas avancer. Cherchant à le rassurer, à lui prouver qu’elle ne lui ferait pas de mal, elle s’arrêta donc. Mais ce ne fut pas suffisant.

Alors qu’il détala comme un lièvre, les yeux abîmés de la sirène s’écarquillèrent. C’était dangereux de courir comme ça, le bras devant les yeux. Et pour cause…

- Attention !

Trop tard.

Il avait percuté de plein fouet l’un des rochers qui parsemaient la plage près du lagon. Brusquement inquiète pour le sort de ce pauvre petit être, elle s’empressa de jaillir hors de l’eau et de ramper sur la plage jusqu’à lui. Dans une position qui ressemblaient à l’accroupi, elle attrapa doucement la tête de l’enfant et la déposa sur sa queue froide et humide.

Inconscient, l’enfant ne bougeait pas. Solaris soupira, les bambins étaient tous turbulents et agissaient sans réfléchir. Courir sur une plage en se cachant les yeux, franchement… Mais la culpabilité la gagna, elle savait très bien qu’il était dans cet état à cause d’elle. Elle baissa la tête, ses cheveux humides ruisselant sur son corps quasiment nu ne tardèrent pas à goutter sur le visage de l’enfant. Elle l’aurait bien soigné, mais elle n’avait aucune idée de la manière dont on guérissait un humain. Alors, avec un semblant d’espoir, elle passa ses doigts dorés sur la plaie du jeune garçon, attendant de voir si cela produisait un quelconque effet.


Dernière édition par Solaris le Sam 3 Mai 2014 - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 297
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

MessageSujet: Re: Je cherche des coquillages.   Sam 3 Mai 2014 - 16:41



Je cherche des coquillages

Grenouille & Solaris


Une sensation de chaud. Quelque chose entre la brûlure et l'apaisement, le vif et le doux.
Grenouille ouvrit péniblement les yeux, papillonnant des paupières comme s'il venait de s'extraire d'un songe particulièrement intense. En vérité, il était incapable de demeurer les yeux ouverts, tant sa vision semblait baigner dans une lumière dorée dont il ne parvenait pas à comprendre la source. Peu à peu, les contours d'une silhouette se dessinèrent devant lui. Une silhouette irradiante, incroyablement irradiante.

La confusion empêchait l'effroi de le gagner à nouveau. Il se redressa avec lenteur, le corps engourdi, l'esprit lourd. Ses pupilles étaient rétrécies par la luminosité cuisante qu'elles subissaient, on ne distinguait plus que le bleu pâle de ses iris.
Le Funambule décortiqua le corps ambrée de la sirène. Il n'en avait jamais vu de comme ça. Il en connaissait certaines, les plus célèbres sur l'île. Aigue-Marine, la terrible, l'ogresse. Atlantide, avec son sceptre, Nerida, qui ressemblait à un spectre, et même O, l'originelle. Jamais l'on avait évoqué en sa présence l'existence d'une sirène brillant de mille feux. D'une sirène Soleil.
    – Tu... Tu brilles. Pourquoi brilles-tu ainsi ?

D'un geste fébrile, Grenouille porta sa main à son front afin de tâter l'entaille qui hachurait son arcade.
    – Je me suis fait mal... Oh, c'est chaud !

Tout son front paraissait empreint d'une chaleur diffuse, presque tendre. Grenouille se releva complètement et scruta la sirène, forçant sur ses rétines pour ne pas succomber à l'envie de les clore. Forçant sur sa volonté pour ne pas succomber à l'envie de s'enfuir.
    – Tu veux retourner à l'eau ? Je suis Grenouille. Je suis éclaireur. Pourquoi tu ne veux pas me manger ? Les sirènes mangent tout le monde. On dirait que... que tu n'es pas comme les autres.

Il se dit que, peut-être, son corps malingre n'était pas très appétissant pour la gourmandise carnassière des sirènes. Pour une fois, il éprouva un soulagement certain d'avoir obtenu ce corps rachitique, pratiquement dénué de chair.



Codage by TAC

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solaris
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Je cherche des coquillages.   Sam 3 Mai 2014 - 21:30


Et finalement, l’enfant ouvrit les yeux.

Soulagée, Solaris retira ses doigts de son front, pour les glisser dans ses cheveux sombres. Un geste tendre effectué dans le but de rassurer le jeune garçon, lui prouver qu’elle ne se jetterait pas sur lui comme un rapace une fois qu’il aurait un moment d’inattention.  Solaris n’était pas comme ça. Aux mots du garçon, elle afficha une mine désolée, il tait vrai que ses pauvres yeux devaient souffrir, à être si proche de la fille du Soleil. Elle ne put cependant pas répondre, et murmura un simple « désolée ». Oui, elle était désolée, de l’éblouir ainsi. Elle ne l’avait pas choisi.

Elle le regarda passer ses doigts sur sa plaie réchauffée, visiblement, son petit soin avait eu quelques effets. Un soupire de soulagement franchit ses lèvres, tandis qu’il se releva finalement. Elle le lâcha alors et le suivit du regard. Elle l’écouta ensuite se présenter, et lui sourit.

- Enchantée, Grenouille. Je suis Solaris.

A ses questions, elle inclina légèrement la tête sur le côté, avant de sourire.

- Je ne te mange pas, pour plusieurs raisons. Je n’éprouve pas le besoin de manger de la chair humaine, étant donné que je n’en ai pas beaucoup mangé dans ma vie. Les enfants n’ont pas la chair assez tendre, et surtout...

Son visage s’adoucit alors, d’une manière presque stupéfiante pour une créature incapable d’amour comme elle était sensée l’être.

- Peter serait certainement fâché après moi si je tuais l’un de ses Garçons Perdus. C’est pour cela que je ne te mange pas. Me crois-tu ?

Elle l’interrogea alors du regard, espérant réellement avoir convaincu cet enfant qui semblait avoir si peur d’elle. Elle ne voulait pas l’effrayer. Elle voulait juste un nouvel ami, un nouveau compagnon d’aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 297
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

MessageSujet: Re: Je cherche des coquillages.   Mar 6 Mai 2014 - 22:53



Je cherche des coquillages

Grenouille & Solaris

Le Funambule considéra longuement la sirène lumineuse qui lui servait, chose inédite, d'interlocutrice. Il peinait à croire qu'il était en train d'avoir une conversation avec une sirène. Une sirène. Une vraie sirène.
    – Oui, je te crois. Mais tu te trompes. Peter s'en fout quand on meurt. Il nous oublie. Tu veux retourner à l'eau ?

Grenouille s'approcha de l'écume, ses pieds déposant leur empreinte légère sur le sabe. Il contempla un moment l'océan, constellé d'éclats solaires, comme si Solaris avait délaissé quelques parcelles de mue dans son sillage.
    – C'est tellement grand. Je pense que j'aurais peur de me perdre, moi.

Il gravit un vaste rocher et se tourna vers Solaris. Ses cheveux noirs et secs s'agitaient sous le vent. Il se demandait si Solaris se sentait seul dans l'immensité de sa mer.
    – Tu veux bien me montrer comme tu plonges ? Tous les poissons doivent venir à toi quand tu vas dans l'eau. J'aimerais bien briller, moi aussi.

Il n'avait songé qu'à sa crainte de l'obscurité. Lui était terne, invisible, apeuré. Toujours mangé par le noir. Il n'imaginait même pas quel handicap accompagnait le don maudit de la Radieuse.


Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solaris
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Je cherche des coquillages.   Dim 18 Mai 2014 - 13:59



Quelle adorable naïveté. Bien sur que c’était grand, l’océan. C’était immense, ça allait bien plus loin que la mer imaginaire. Mais Solaris ne s’était jamais vraiment éloigné du rivage de l’île, les courants y étaient trop froids. La sirène aurait vu tous ses muscles se paralyser, l’empêchant de bouger, jusqu’à ce que sa respiration elle-même ne se pétrifie. Mourir noyée, quel comble pour une sirène. Elle haussa les épaules pour toute réponse, avant d’hocher la tête.

- Oui, je veux retourner à l’eau.

Suivant Grenouille du regard, elle le regardait escalader les rochers colorés de la lagune. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres, alors qu’elle se mit à le suivre, grimpant agilement avec ses bras. Elle alla s’asseoir à ses côtés, sa queue de poisson flottant dans le vide. Son regard se posa une seconde sur l’eau qui s’agitait en bas et se fracassait gracieusement contre la roche. Les cheveux roux de la radieuse flottaient dans les airs, dansant dans un rythme créé par le vent, capricieux et imprévisible. Le vent marin, au même caractère que les créatures qui peuplaient les ondes.

- Tu te trompes, les animaux ont peur de ma lumière, ils me fuient.

Solaris soupira longuement, ce n’était pas quelque chose dont elle aimait parler. Elle qui aimait tant les créatures de la mer. Seules les tortues de mer l’acceptaient, et encore, pas toutes. Elle posa son regard noisette sur le petit garçon à ses côtés, finissant tout de même par lui sourire à nouveau.

- Mais si tu veux que je plonge, je plonge.

Sur ces mots, la Radieuse se plaça bien au bord du rocher. Elle s’élança ensuite dans les airs, son corps effectuant une courbe gracieuse alors que ses bras se joignirent au dessus de sa tête. Sa queue de poisson se déplia, tandis qu’elle entra dans l’eau sans éclaboussure, avec une majesté digne de son espèce. Elle ressortit la tête de l’eau, et replaça une mèche de sa crinière orangée, avant de regarder à nouveau le Garçon pour guetter sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 297
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

MessageSujet: Re: Je cherche des coquillages.   Lun 2 Juin 2014 - 17:43


 

 
Je cherche des coquillages

 
Grenouille & Solaris


Grenouille laissait tremper ses pieds nus dans l'eau froide et nappée d'écume qui venait bruyamment lécher les rochers. La grâce des sirènes était un fait établi, indéniable, pourtant Grenouille ne l'avait jamais réellement considéré comme quelque chose de beau. D'exclusivement beau. Accablé par la crainte, il n'y voyait qu'une parade, une manoeuvre d'hypnose mesquine n'ayant d'autre poursuite que celle de piéger les plus faibles. Leur envoûtement n'était beau que pour mieux être redoutable. En fin de compte, les sirènes ressemblaient assez à Peter.

Solaris l'inquiétait toujours, mais Grenouille ne pouvait s'empêcher de songer que si la sirène convoitait sa chair, elle aurait déjà entrepris de s'en repaitre. Il avait perdu connaissance, un temps certes court mais amplement suffisant. Nulle situation n'aurait pu être davantage profitable. Peut-être qu'aujourd'hui, Solaris n'avait pas trop faim. Et peut-être qu'il devait en profiter. Après tout, les sirènes étaient des créatures magiques, et ça, c'était chouette. Ce n'était pas tous les jours qu'on avait l'occasion d'en côtoyer une sans risquer d'y perdre un membre.
Et puis, Solaris l'avait touché. Il n'avait jamais pensé que de telles créatures pussent éprouver d'exclusion. La solitude. La peine. Il n'aurait jamais cru.

Grenouille observa un long moment les cabrioles aquatiques de la Radieuse, suivant des yeux ses courbes gracieuses et étincelantes, et riant de l'effet de ses éclaboussures.
Au bout d'un moment, il finit par clamer, tâchant de couvrir les remous de la mer :
    –  Tu es vraiment très différente des autres sirènes ! Elles aussi te fuient ?

Le visage du petit Funambule sembla s'assombrir, et son visage s'affaisser, tandis que ses yeux fixaient leur attention sur quelque ondoiement.
    –  Parfois, même les personnes d'une même espèce se rejettent et se font mal. Même chez les humains... D'ailleurs. Surtout chez les humains.

Son expression demeura sombre et songeuse, puis il sembla reprendre contenance et cligna des yeux.
    –  Tu nages incroyable. Son anglais était toujours un peu malhabile. Moi, je ne sais pas vraiment nager. Juste faire des acrobaties.

Décidément, ils n'étaient pas du même monde, la noiraude et la lumineuse, l'acrobate et la nageuse.

 
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crocodile & Cie
avatar



✘ AVENTURES : 257

MessageSujet: Re: Je cherche des coquillages.   Ven 6 Juin 2014 - 15:49

Que vois-je ?


Tous les animaux fuyaient Solaris. Tous ? Non. Une créature marine observait le duo depuis quelques temps, hésitant, un peu timide. Il craignait les humains, ces gens qui étaient prompts à tuer sans réfléchir. Mais le garçon semblait paisible, et la sirène... Il la trouvait belle avec sa lumière. C'était une créature marine bien bizarre, moquée par ses pairs qui le trouvaient stupide. Prenant son courage à deux nageoires, il approcha du duo, chantant dans sa langue. Mais levons le voile du mystère. La créature n'était autre qu'un dauphin qui nageait vers Grenouille et Solaris. Arrivé près de la sirène, il se mit debout, continuant son chant. Replongeant, il s'avança vers Grenouille. On aurait dit qu'il invitait le garçon à venir sur son dos.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solaris
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Je cherche des coquillages.   Dim 13 Juil 2014 - 12:10


Tandis que Solaris écoutant Grenouille avec un doux sourire attendri, et touchée par ses mots, elle fut interrompue. Curieuse, elle tourna la tête vers la créature, avant d’écarquiller les yeux en se rendant compte de sa nature ; un dauphin. Ca alors, rares étaient les dauphins qui venaient aussi près d’elle. En général, ces créatures ont une vue très perçante, et la lumière de la Radieuse les aveuglaient. Pourtant ce dauphin là nageait autour d’elle, ce qui l’emplissait de joie. Alors qu’il se mit debout, Solaris fit de même, se mettant à chanter avec gaieté pour accompagner le mammifère marin. Puis ils plongèrent ensemble dans les eaux, offrant à Grenouille un spectacle guilleret de toute beauté.

La sirène remontait à la surface lorsque le dauphin s’approcha de Grenouille. Aucune inquiétude à avoir, Solaris connaissait ces animaux et savait qu’il ne ferait pas de mal à son nouveau protégé. Plongeant, elle nagea au côté de leur nouveau compagnon, et tendit la main à l’enfant perdu pour qu’il s’appuie dessus.

- Viens, il veut que tu montes sur son dos.

Se doutant qu’il allait être effrayé, la Radieuse offrit à son nouvel ami un sourire qui se voulait réconfortant. Peut-être même avait-il encore peur d’elle ? Elle n’avait pas de moyen de le savoir, tout ce qu’elle pouvait faire était de lui prouver qu’elle était digne de confiance.

- C’est sans danger, n’aie pas peur.

Murmura-t-elle avec douceur, le sourire aux lèvres. Un sourire de mère, presque.

HRP : Je suis terriblement désolée du retard…
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 297
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

MessageSujet: Re: Je cherche des coquillages.   Mer 16 Juil 2014 - 17:34


 

 
Je cherche des coquillages

 
Grenouille & Solaris


Grenouille était terrifié par l'animal. Au fond, il aimait bien les animaux, mais il ne pouvait s'empêcher de s'effaroucher à leur approche. Oh, il avait tout de même fait de sacrés progrès depuis son arrivée, où la simple vue d'un raton-laveur suffisait à le faire blêmir. Car Grenouille, Jojo, était un enfant de la ville, où les seules bestioles qu'on a coutume d'approcher se révèlent être des chats, des clébards ou des cafards.

Les mots de Solaris le rassurèrent quelque peu, et tout en dépliant son corps qu'il avait contracté sur lui-même, il observa le visage engageant de la sirène. Ses cheveux scintillaient encore plus lorsqu'ils étaient mouillés.
Grenouille plongea un à un ses pieds blancs dans l'eau, se cramponnant par les orteils aux rochers rugueux. Le dauphin avait l'air de sourire, c'était étrange. Il s'approcha lentement, très lentement, effleurant le museau de l'animal du bout des doigts. Dans le même temps, il progressait petit pas par petit pas, chatouillé par le souffle chaud du dauphin contre sa paume. Il était à présent immergé jusqu'à la taille.
    – Tu es sûre ? héla-t-il, peu convaincu.

Mais le dauphin ne lui laissa guère plus de temps pour hésiter. Il plongea gracieusement, projetant ainsi le regard du Funambule sur l'eau clapotante qui l'entourait, vidée de sa présence. Jusqu'à ce que Grenouille sentît une chose le percuter par derrière, avant de glisser souplement entre ses jambes. Culbutant légèrement, il se raccrocha à... un aileron !
Il se mit à rire nerveusement, agrippé au corps dur et lisse du mammifère. Il avait entendu dire que les dauphins étaient des êtres quelque peu farceurs. Mais, quand même, il avait eu peur.
    – Ne va pas trop profond dans l'eau, je ne peux pas tenir très longtemps moi !


A califourchon sur le dauphin, il se tourna vers Solaris :
    – Tu crois qu'il comprend ? Le dauphin s'approcha de la Radieuse. Lui, il n'a pas l'air de te fuir. Tu peux me montrer où tu habites ? Sauf... Sauf si tes soeurs me mangeront.

Solaris était peut-être différente et paisible, mais face à une armée de sirènes voraces, Grenouille était quasiment sûr qu'elle ne saurait lu venir en aide. Même s'il se trouvait présentement sur le dos d'un dauphin. Ça, c'était un sacré numéro de cirque, pour sûr !

 
Codage by TAC







Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: Je cherche des coquillages.   Dim 21 Sep 2014 - 19:20

The End


Mais tandis qu'une bande de sirènes,
Avance comme dans une arène,
Le jeune dauphin prend soudain peur,
Et emporte son petit dresseur,
Celui-ci a juste le temps,
D'adresser un signe vacillant,
A l'égard d'une nouvelle amie,
Qui à présent, brillera en lui.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je cherche des coquillages.   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je cherche des coquillages.
» [Cherche] X-Box -VgaBox - Stick X-Arcade + adaptateur(s)
» Fig: cherche adversaire Wbattle, warmachine, helldorado
» Cherche FPS
» Echange - Je cherche Heavy rain contre Mafia 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Lagune aux Sirènes-