Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 861
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Doing It To Death   Ven 23 Sep 2016 - 19:46

- TA GUEULE !
La voix s'était envolée, déchirant les airs alors que le poing s’écrasait contre le visage d'Apache sans aucun ménagement.
Emporté par la force de l'impact, le punk bascula sur le coté, s’éraflant la joue au passage sur l'épée qui les toisait tout les deux jusque la.
Bien aiguisée, la lame dorée, un peu trop parfois, au point de pouvoir faire couler le sang sur la joue de son maitre.
Coupure légère, il n'en garderai aucune marque ! Mais sur le moment, ça piquait, et plutôt fort!
Putain.
Nasty ne l'avait pas raté, le punk avait pris cher, mais soyons honnête, il ne l'avait pas volé.
De toute façon c'était ce qu'il cherchait. Depuis le début, il la titillait, la grattait, la secouait pour la faire réagir !
Scratch scratch scratch ! Ce qu'il pouvait être chiant parfois !
Il ne lâchait jamais le morceau.
Et bingo, il avait réussi son coup !
PAF! En pleine gueule, le coup, justement !
Elle avait frappé fort, elle n'avait pas hésité! Elle avait tapé pour faire mal, pour de vrai !
Et c'était bon, c'était bien ! Un peu plus et Apache se découvrirait des penchants maso, à en suivre le cours de ses pensées.

"Chuis désolée... Apache ! Apache, pardon... "

Vautré sur le sol, le chasseur se retourna, allongé sur le dos, les jambes légèrement repliées, appuyé sur l'un de ses coudes pour vaguement se redresser afin de faire face à Nasty, se frottant la joue molestée de sa main libre, n'ayant même pas fait attention au sang qui maculait l'autre.
"T'excuse pas, putain !" "T...Tu vas bien ?" "Mais ouais ! C'était super Nasty ! T'as assuré ! T'as cogné bien fort, bien comme il fallait" A croire qu'il avait aimé ça, et on était pas loin du compte.
Le punk finit par se redresser sur ses jambes, se frottant toujours le visage avec insistance. C'était que ça faisait quand même bien mal, et en passant, il attrapa le manche de son épée, la délogeant du sol d'un mouvement sec.

"T'as pas hésité, t'avais la rage, hein? C'est ça qu'il faut ressentir, la!"
Il se plaqua la main sur le ventre. "La rage au bide" Sa main se déplaça jusqu’à son thorax. "Et au cœur." Il lui fit un sourire, finissant enfin par passer son pouce sur sa joue sanglante, avisant le rouge récupéré en fronçant les sourcils, ne captant pas d’où lui venait cette blessure la, mais ne s'y attardant pas.

"Pas d'hésitation. Pas de peur. Juste l'instant présent. T'as ressenti ça ? Le vide ?"


Ne pas penser. Ne pas réfléchir. Oublier le bien, oublier le mal. Juste lâcher prise.

Et tuer.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 281
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: Doing It To Death   Sam 24 Sep 2016 - 20:43



Nasty est encore secouée. Comme lorsqu'elle a retourné l'aiguille de Yarn contre la petite, ses réflexes de verrouillages automatiques ont dévié, juste à temps, son intention première.

Tuer.
Tuer.
TUER.
Il y'a une gamine dans son placard, là, qui piaille à s'en arracher le gosier.

Le Panda étouffe un début de sanglot, par pure fierté. Elle est une révoltée, une nana qui en a dans le panier !
-T'excuse pas, putain !....C'était super Nasty ! T'as assuré ! T'as cogné bien fort, bien comme il fallait
- ... Ah ? grince-t-elle, peu convaincue.

Apache se redresse sur ses deux guibolles. Il respire la fierté et l'entrain, l'assurance en bandoulière. Malgré la joue qui bleuie déjà, façon purée de myrtille. Il retire l'épée de son écrin pour poursuivre, peinard.

- T'as pas hésité, t'avais la rage, hein? C'est ça qu'il faut ressentir, la! Il claque sa paume sur son estomac. La rage au bide

Ouais. Ses boyaux s'étaient noués comme lorsqu'on tire d'un coup sec sur un amalgame de fils.

- Et au cœur.

Par mimétisme inconscient, elle pose une main sur sa poitrine. Elle ramène ses jambes interminables sous elle, toujours par terre.
Oui. Ici aussi ça c’est serré, contracté jusqu’à ne plus pouvoir reprendre d'amplitude.

- Pas d'hésitation.
- Pas d'hésitation... répète-t-elle doucement en se levant à son tour. Sa main froisse le tissus au niveau du palpitant. Elle a le droit, alors ? De tout lâcher. D'abandonner.
- Pas de peur. Juste l'instant présent. T'as ressenti ça ? Le vide ?
- Ouais, coasse-t-elle, la bouche sèche et le regard fuyant, c'était tout blanc, tout électrique. J'avais qu'une idée en tête : te décapiter, balance-t-elle d'une voix atone, presque désincarnée.

Finalement elle redresse le menton, le fixe. Elle a l'air penaud, déconfite.

- Merde Ôpoch, j't'ai pas raté... Avec une tendresse maladroite -car les mécanismes de son affection se sont grippés avec le temps- elle attrape un pan de son débardeur pour éponger le sang qui tuméfie cette pauvre joue. 'Te faudrait d'la glace. On a ça ici ?

Elle ricane, soudain, comme pour relâcher la pression.

- On manque de congélo et de surgelés dans l'coin... ahaha...Tu trouves pas ?

Elle déglutit, en proie à un nouvel assaut d'angoisse profonde.

- Si je tue Pit, je resterais moi, pas vrai ? Comme toi, hein ?

Ça ne fera pas de moi cette psychopathe qui dort au fond de sa fosse, hein ?








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 861
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Doing It To Death   Lun 26 Sep 2016 - 19:09

- Ouais, c'était tout blanc, tout électrique. J'avais qu'une idée en tête : te décapiter.
Comme par reflex, Apache éclata d'un rire franc. "Ha ouais t'es comme ça toi ! Directe !" Ce n'était pas vraiment qu'il ne réalisait pas, le punk, c'était juste... Que ca le faisait beaucoup rire que Nasty ai voulu lui faire perdre la tête.
Ses efforts avaient porté leurs fruits, le Panda avait réussi à faire tomber une première barrière. Il en restait d'autres, bien sûr, quelques unes a faire céder encore, mais celle ci, la plus haute, ne ferait désormais plus obstacle !
Nasty n'aurait plus qu'a suivre la route qui se présentait a elle sans se soucier du reste.
Le reste?
Ouais.
Les autres, ce qui était permis, les lois, les interdits...

- Merde Ôpoch, j't'ai pas raté... L'Hérissé cligna des yeux, toujours souriant, mais bien vite, ce sourire fier se figea alors que la blonde soulevait son débardeur, s'en servant pour éponger le sang qu'il avait sur la joue mais surtout, se découvrant a moitié, révélant sa peau trop pale, sa taille toute fine jusqu’à...
Jusqu’à rien du tout puisque le chasseur avait vivement détourné les yeux, piquant d'un fare pas discret, la mine complètement déconfite.
"Te faudrait d'la glace. On a ça ici ?" "Euh n.. Nan...Mais ca va c'est.. C'est rien." Voix mal assurée, un poil plus aiguë qu'a l'accoutumé.
Pas a l'aise le punk, pas bien dans ses docs, et pourtant, il la laissa faire sagement, peut être trop gêné pour la repousser comme il aurait pu le faire dans d'autres circonstances.
Il n'aimait pas qu'on le traite comme un fragile.
Le baiser lui revint en mémoire... Le baiser? Quel baiser? Le bouche a bouche improvisé, ouais.
Et un papillon noir voletait dans les parages.
Ho merde.
Finalement, elle avait peut être réussi a la lui faire perdre, la tête, au révolté.

L'Artisane s'était mise a babiller, cherchant sans doute a lâcher la pression, mais le français ne l'écoutait pas vraiment, ou d'une oreille parfaitement distraite.
Il y avait les papillons dans sa têtes, et puis il y avait Her.
Il ne savait pas trop pourquoi, mais il pensait a la fille, Apache. A cette conversation auprès de l'arbre, a cette crise de... Jalousie?
Sa blonde...
Nasty.

"Si je tue Pit, je resterais moi, pas vrai ? Comme toi, hein ?"


Les yeux noirs aiguisés du garçon revinrent brusquement au Panda.
Bien sur que non.
"Bien sur que oui !"
Un mensonge ? Pas vraiment, car Apache croyait dur comme fer à ce qu'il disait. Lui, ca ne lui avait rien fait, de tuer. Faux. Du moins, de ce qu'il s'en rappelait !
Ses souvenirs de son premier meurtre ? Aucun.
C'était dire s'il savait de quoi il parlait.

"T'inquiète pas pour ca." Tout en parlant, le chasseur se recomposait une attitude, chassant son trouble et le rouge qu'il avait sur les joues, sous ses blessures. "Au fond ca changera rien. Tu sera juste plus forte qu'avant, t'aura moins de chaines autour des chevilles." Des chaines que l'on appelait humanité ? "Et puis c'est Pit, putain ! PIT !" Il avait insisté, comme si le sobriquet a lui seul suffisait a tout accepter. "C'est soit toi qui lui fait la peau, soit lui qui t’arrache la tienne." En admettant qu'ils entrent bel et bien dans le jeu du Joker, ce qui était loin d'être une obligation, en réalité ! mais c'était un peu comme si Apache l'avait oublié.
Comme s'il ne l'avait en fait jamais calculé.

Être raisonnable, on appelait ca.
Ou réfléchit.

Deux qualités que le punk ne comptait pas parmi les siennes.

"T'as peur de quoi, hein?" Petit ton provoquant. "N'ai peur de rien, Nasty."

De rien, ni personne.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 281
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: Doing It To Death   Mar 11 Oct 2016 - 21:40



Nasty ne note pas le moins du monde les émois de son pote. Parce que, oui, c’est son pote. Un vrai pote. Un mec qui lui balance ce dont elle a besoin, au moment où il faut, qui la retient quand elle tombe -et Dieu sait qu'elle tombe- pour la préserver de sa propre tourbe et qui rallume sa flamme quand elle s’éteint. On ne joue pas avec le seul ami qu'on possède. On ne le désire pas - pas vraiment.

Pas comme ça.
Pas comme Pit.

Nasty est aussi aveugle que ses paupières sont fardées. Elle boit la présence du punk telle une phalène avide de lumière. Sa vérité fait loi, alors si il profère que ça ira, elle y croit. Dur comme fer.

- Au fond ça changera rien. Tu sera juste plus forte qu'avant, t'aura moins de chaines autour des chevilles.
- Vraiment ?

Plus de placard.
Plus de reproches.
Plus de dégoût de soi.

Plus de verre pilé.
Plus de feu dévorant.
Plus de fosse.

Plus forte.

Elle a un rire un peut étrange, un gloussement proche de l'enfant, comme si cette soudaine vérité était une épiphanie capitale. Un poids dont elle n'imaginait pas la gravité vient de simplement s'en aller, la rendant plus légère.

- Et puis c'est Pit, putain ! PIT !
- Ouais... OUAIS ! Putain t'as carrément raison.

Une vilaine lueur brille dans son regard, celle là même qui s'allume quand on appuie sur un certain interrupteur, intime et morale. Celui de sa propre retenue. Un courant presque électrique l'anime, branché sur Apache.

- C'est soit toi qui lui fait la peau, soit lui qui t’arrache la tienne. T'as peur de quoi, hein ?

Le Panda relève la tête, une expression transfigurée sur le visage. Ses pupilles dilatées carburent à l'excitation que produisent les paroles du révolté.

- N'ai peur de rien, Nasty.
- J'ai peur de rien. J'en ai marre  d'avoir les foins. j'en ai ma claque de me retenir.  Elle lui attrape le poignet, sert sa main. Sa voix est vibrante d'une énergie nouvelle qui piaffe de son trop plein. Rien à foutre de ses règles de merde ! Rien à foutre de ses galons d'chef ! Pourquoi j'respecterais le jeu d'un type qui m'respecte pas ? Viens, on le tue ! Toi et moi, Ôpoch...

Elle arbore un sourire carnassier.

- ... Maintenant.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 861
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Doing It To Death   Mer 19 Oct 2016 - 22:29

Peur de rien.
De rien ni personne.
Pas même de la mort.
Avance et ne te retourne pas.
Même pas un regard en arrière.
N'hésite pas, jamais.
Ou elle te rattrapera.

La Grande Faucheuse.


Nasty semblait galvanisée. Dans ses yeux, une toute nouvelle flamme dansait, et c'était beau à voir. Apache la regardait, les pupilles brillante, un sourire aux lèvres. Peut être avait-il réussi à la libérer un peu plus ?
Pourtant jusqu'ici, le Panda ne donnait pas l'impression de quelqu'un qui se retenait.
Et pourtant... Pourtant. C'était bien ce qu'elle disait.
Cela promettait pour le futur.
La blonde lui prit la main, et une fois n'était pas coutume, il la laissa faire.
Il y avait un truc avec Nasty.
Un truc bizarre.
Le punk ne savait pas si c'était de l'amitié, ou autre chose. Peut être simplement le fait qu'ils soient tant sur la même longueur d'onde.
Et malgré tout ces moments ou elle parvenait à le mettre tellement mal a l'aise, il restait, l'Hérissé. Et relativement docile avec ça.
C'était une camarade après tout.
Une camarade tout à fait spéciale.
Par ce qu'elle lui ressemblait.
Trop.
Et pas du tout à la fois.
Nasty, c'était une révolté qui cherchait à être guidé, et c'était vers Apache qu'elle s'était tourné.
Elle s'accrochait à lui, lui faisait confiance, acquiesçait à chacun de ses mots.
Il y avait quelque chose de grisant la dedans. Et qui rendait fidèle.
Jamais l'iroquois ne la laisserait tomber, alors il serra sa main un peu plus fort comme pour lui faire passer ce message silencieusement.

T'as raison, Nasty, n'ai peur de rien, ne te retiens pas, ne te retiens plus !

"Rien à foutre de ses règles de merde !"
Le sourire du punk se fit plus grand encore. "Rien à foutre de ses galons d'chef ! Pourquoi j'respecterais le jeu d'un type qui m'respecte pas ? Viens, on le tue ! Toi et moi, Ôpoch..."

L'expression de la grande blonde faisait écho avec celle d'Apache, dans un léger silence ou l’électricité semblait passer d'un corps à un autre.
C'était un peu comme s'ils se nourrissaient de colère, attisaient le feu qu'ils avaient déjà en eux.

"... Maintenant."

Tuer Pit. Maintenant.
Dans la caboche hérissé de crêtes, ca bourlinguait sévère soudainement.
Les yeux noirs quittèrent un instant ceux si clair de la blonde, une mine réfléchie  s'inscrivant sur les traits métissés, avant de revenir à elle, une lueur taquine au fond des yeux.
Maintenant, maintenant ?
Il leur fallait un plan.
Un minimum de préparation.
Mais ça pouvait se faire rapidement.
Apache se mordit la lèvre inférieure, fixant toujours sa camarade mais sans vraiment la regarder, perdu à ses réflexions.

"Tu sais ou il est ?"

La mercerie, sans doute.
Mais encore fallait-il qu'il y soit seul...
Mais...
Il y eut un léger silence, juste avant que la lumière n’éclaire les pupilles sombres, ramenant complètement l'esprit d'Apache auprès de Nasty qui lui faisait face.

"Tout à l'heure, tu m'as dit que tu lui avais fait plein de sales coups."
Il avait lâché ça avec un sourire tordu, le genre très intéressé. "Ca veut dire que tu connais son emploi du temps ?" Ou au moins a peu près non ?
"Il faut qu"on le chope isolé. Pas de témoin. Ou c'est nous qui risquons d'y passer." Bah ouais. Il était con, le punk, mais pas a ce point la.
Il avait quand même un minimum conscience de la merde dans laquelle ils risquaient tout les deux de se fourrer.
Mais bon.

Il était temps de passer aux vrais choses sérieuses.

De passer a l'action.
Fomenter un plan, et le mettre en œuvre.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 281
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: Doing It To Death   Jeu 20 Oct 2016 - 0:39



Elle le sent, Nasty, ça lui picote presque les doigts. Il y a entre Apache et elle, un courant continue qui circule, électrocute et foudroie. Qui peut résister à une telle décharge ? Amis comme ennemis s'y brûlent.
Il y a ce "truc".
Ce "truc" qui lui donne la sensation de pouvoir sauter dans le vide en riant à gorge déployée.  
Ce "truc" qui lui fait dire qu'ils sont invincibles, tant qu'il lui tient la pogne; qu'il la branche sur son générateur inépuisable, là, comme ça.
Tant qu'il est là.

Son sourire canaille -son rictus-carnage- fendille son visage sur une rangée de dents bien blanches dont l'émail éclate sur fond de lèvres noires. Le bout de sa langue flatte ces quenottes d'un air vilain. Avides petites mastiqueuses, vous allez mâcher ! Ça ouais !

- Tu sais ou il est ?
- Ça t'ferait flipper si j'te disais qu'c'est bien probable ?
- Tout à l'heure, tu m'as dit que tu lui avais fait plein de sales coups.
Elle lui rend son sourire vilain, toujours main à main. Ça veut dire que tu connais son emploi du temps ? Il faut qu"on le chope isolé. Pas de témoin. Ou c'est nous qui risquons d'y passer.

Elle glousse, grisée par la perspective. Putain, ça y est ! Pour de bon, pour de vrai ! Nasty va pouvoir en découdre avec "lui". Il ne verra qu'elle, il ne pensera qu'à elle, il l'aura bien profond, logée dans son coeur, à coté de la pointe de sa lame le réduisant en charpie.

- Ce bâtard aime la jouer discret pour ses petits business douteux. Il va vérifier sa petite cachette pour peaux d'humain au moins une fois par nuit. J'ai pas encore pu déterminer où elle est exactement, mais une chose est sure. Elle désigne les niveaux de l'arbre, en contrebas. A c't'heure il doit revenir discrétos de sa planque dans sa grosse doudoune de fashion pouffe. Et crois moi...

Nasty se penche jusqu’à quasiment lui toucher le front de son crâne.

- Il a pas envie d'être vu et reconnu.

Ricannement moche, débridé. Piaffement d'excitation , juste avant l'action.

- On le cueille, on le traîne à l'angle de la Cabane à Viande - la réserve des chasseurs où se dépeçaient les prises et et où s’épandaient les venaisons - et de la tannerie. Personne rôde par là, la nuit, même pas les sentinelles. Ça schlingue de trop la bidoche.

Elle abandonne sa main pour claquer ses paumes de part et d'autre du visage de l'Hérissé.

- Et on le défonce.

Elle a l'air terriblement joyeuse et, à vrai dire, jamais on ne l'a vue rayonner à ce point. L'adrénaline et un sentiment de toute puissance la font salement décoller. Elle est presque lumineuse, la phalène. Presque. Elle l’entraîne, dans la foulée, à sa suite, comme à l'allée. Ils redescendent de la cime de l'Arbre, furtifs et précautionneux. Nasty, en rôdeuse noctambule consommée, sait éviter les patrouilles et leur fréquence.

Et le plan n'est pas compliqué : trouver Pit, le kidnapper, le tabasser et lui trouer sa peau chérie.

Easy.

HRP:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 744
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Doing It To Death   Jeu 20 Oct 2016 - 1:19


Tic et tac, tic, tac, tac et tic, tic, tac. Le temps passait, aléatoire sans doute, et sans influence tout en en exerçant quand même. Ça partait dans tous les sens, ça se contredisait. Pit ricana à cette pensée. À la base il se disait qu’il devait absolument retourner à la Maison Sous terre, il arrivait à faire passer ses absences entre les gouttes, mais pour ça fallait être plus ou moins précis. Ce serait anormal l’inverse. Tic et tac, tic, tac. Il fallait vraiment gérer tout. Tout. Tout gérer. Et le Joker était fatigué, il n’avait pas trouvé de nouveau cadavre, et n’avait pas eu le temps d’aller voir jusqu’au point de rendez-vous. Il trainait presque sa batte derrière lui, le Chef un peu endormi. Tellement, la limite, que les couleurs pétillantes du Jeu se ternissaient un peu. Et ce n’était pas la faute de la fourrure sur les bords de la capuche qui gênaient la vue des yeux d’absinthe.

Il était sensé être seul, il n’avait qu’un vague sourire, prêt à se montrer quelle que soit la rencontre. Bonne ou mauvaise. En général, c’était mauvaise. Non ? Routine, parmi les chairs à jeu. Deux ou trois qui sortaient quand même du lot avaient déjà accès aux rangs supérieurs. Et le reste… le reste… ça rampait dans les cendres couvertes d’un joli rideau. Celui-ci n’étant qu’une illusion pour rendre le Jeu si pétillant. Alors que le Joueur voyait autre chose. Son petit paradis, et le reste. Une fosse en plein milieu.

Arrivé dans la zone du Grand Arbre, Pit s’arrêta. Histoire de se voir par où il devrait se mettre, pour pouvoir dire « je reviens de la Mercerie ». C’était que ça prenait du temps de faire tous ces déguisements et de les entretenir. Il revenait d’où, Pit, déjà ? De sa Mercerie bien sûr.

Quelques pas, le Joker s’arrêta de nouveau, méditant sur le fait que… c’était sympa. Quand il n’y avait personne. Pas de porcs déguisés en cartes ou en poupées. Porcs ? Pourquoi ? Les cartes et les poupées n’étaient pas ça. Impossible de savoir pourquoi c’était venu dans la tête du Chef des Raccommodeurs. Il se contenta de rouler des yeux, et de se dire aussi que… depuis quand Scar était-il devenu laxiste avec ses Sentinelles ? Pit se le demandait parce qu’il n’avait pas encore dû dire pourquoi il était dehors. Ce n’était pas grave, le petit scénario calculé se trouvait être encore d’actualité. Ceux qui surveillaient la Maison Souterraine le savaient.

Un temps, puis deux. Le Joker ne bougeait plus, se demandant ce qu’il pouvait bien ficher là. À pas bouger, alors que ça puait. Ah, c’était ça. Ça puait, comme des restes de viande. Ça rappelait à Pit l’odeur de la récolte de la belle matière proscrite et pourtant si présente. Dommage que ce soir-là, il n’avait pas eu à utiliser sa petite lame pliante. Une sorte de soupir avec un léger ricanement se fit entendre alors que le Chef prenait dans ses bras sa batte, comme pour une peluche.

D’ailleurs, ce moment tranquille fit penser à deux choses : refaire un poker avec Apache et Freck’, et Nasty avait pas beaucoup montré son existence ces derniers temps. Ou bien il avait déjà oublié. C’était aussi possible. Le Joker pouvait se lasser rapidement des fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 861
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Doing It To Death   Mar 15 Nov 2016 - 19:20

Après une élaboration de plan tout à fait rapide et aux yeux du punk plus que tangible, Nasty avait claqué ses deux mains sur les joues du français, le faisant grimacer. C'était que pour le coup, lui, il était déjà amoché ! Heureusement, ce n'était la que des blessures superficielles. Rien de très alarmant, et surtout rien qui n'allait les ralentir.
Alors, comme à l'allée, Apache suivit Nasty de près, gardant le rythme de ses longues foulées.
Elle était grisée, l'artisane, elle brillait et brulait d'excitation, cela pouvait se ressentir même à distance, même lorsqu'il la voyait de dos ! Elle rayonnait dans la nuit, prête à s'en prendre à sa première victime !
Avait-elle seulement une arme ?
Au pire, il lui filerait sa lame, pas vrai ?
Ils se débrouilleraient toujours. Avec un peu de chance, Pit, lui, n'aurait pas sa batte.
Quoi que...
L'iroquois lorgnait sur elle depuis un moment déjà, et l'idée de la prendre en main et de fracasser le crane du raccommodeur avec lui plaisait particulièrement.
Un petit fantasme qu'il avait, comme ça, l'air de rien. Mine de rien.

Il faisait nuit, toujours. Et la Grande Centrale s'en retrouvait plongée dans la pénombre. Aguerris, les deux parvinrent à éviter les Sentinelles environnantes, et un instant, Apache se demanda si Her était de sortie ce soir. Ou Just' ?
Ou les deux.
Ou aucun.

Il espérait aucun.
C'était qu'au fond du fond, il savait bien que c'était une belle connerie qu'ils s’apprêtaient à faire, tout les deux.
Mais l'immobilisme le rongeait. les choses n'allaient pas assez vite. Et les chefs, il les détestait.
Tellement.
Viscéralement.
Ce qu'avait fait Pit, il ne lui pardonnerait pas.
Jamais.
Pas même en souvenir d'une partie de poker qui s'était mal terminée.
Par sa faute.
Il y avait des soirs comme ça ou Apache ne tenait plus en place. Ou il se retrouvait capable de faire absolument n'importe quoi.
Il suffisait d'un rien pour mettre le feu aux poudres.
D'un rien, ou d'une camarade.
Mauvaise influence, mauvais mélange, le duo Nasty/Apache avait tout d’électrique et ne semblait présager que du mauvais, du violent et surtout de l'explosif.
Comme une tentative de meurtre improvisée.

Ils avançaient, tout les deux, main dans la main, et comme prévu, la silhouette de Pit se fit bientôt visible.
Bonne endroit, bon timing.
Nasty avait bien géré la situation, menant le petit assaut d'une main de maitre.
Elle faisait pour le coup une excellente révoltée .

Alors que la distance entre les trois se réduisaient, que les deux camarades se trouvaient désormais à porté de vu, Apache sortie son épée, jonglant avec comme pour s'annoncer, mais restant silencieux aux cotés de la blonde.
C'était à elle de lancer les hostilités.
Après tout, c'était elle qui avait instigué cette rencontre.
Elle avait sans doute plus d'un compte à rendre avec le Joker.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 281
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: Doing It To Death   Ven 30 Déc 2016 - 14:42


Nasty file, droite dans ses grolles, droite dans la Nuit, sa nuit chérie de Placard. Ses mèches blondasses-folasses, effritent l'obscurité, battant la mesure de ses grandes foulées. Guibolles infinies pour corps malingre, sec et pointu, dépenaillé par le manque d'amour et une tutelle de guingois, Nasty épouse sa haine jusqu'à l'os. Elle flambe et Apache tient le tisonnier.

Apache.

La verve, l’énergie, la volonté. Son Dieu et tout son univers pour le moment. Quand on a rien dans le coeur et dans la tête, les premiers arrivés sont les premiers servis. Ils sont si peu à s'octroyer un petit lopin de ce palpitant, trop grand, trop agité, trop nerveux à mâchonner. Ils portent des noms, ces tessons douloureux, qui cuisent à chaque souffle : Peter, Love, Apache...

Pit.

L'autre pendant de ce monde branlant. Elle l'a dans la peau, cet enfoiré, cousu-main, là, juste dans le creux de ses côtes. C'est son cancer, son petit cancer malveillant qu'elle nourrit depuis trop longtemps. Ce genre de crabe, ça n'a pas de gueule, pas de mémoire, ça vous ronge sans prendre le temps de se rappeler votre nom - l'a-t-il jamais su ? - et ça se colle le respect sous la pince. Depuis le début, le rapport de force est déséquilibré comme un mauvais point de croix. L'aiguille du raccommodeur demeure plantée profond dans son esprit. Elle reste une distraction ensevelie déjà sous la boue.
Salaud. Salaud. SALAUD !
Tout son être s'emplit de fureur quand Pit entre en scène. Elle manque de rater une respiration, de trébucher sur ses poumons. Elle sent ses muscles perdre de leur ferveur. La Peur. La Peur la tient au creux de ses paumes et va fermer ses serres sur elles. Clapet de Dionée. Si sa haine se conclue, maintenant et à jamais, que lui restera-t-il à vivre ?
La musique du sabre sortant de son fourreau, ce son sifflant, vaguement feutré, qui habite son dos, déjoue le piège.
Apache est là.
Apache est près.
Apache ne flanchera pas, alors elle non plus !

Nasty sert les dents et affirme son pas. Elle rue, furtive, sans un cri, le temps d'un battement de cil. Son bâton, brandi à deux mains, fouette l'air et fauche l'encapuchonné pour s'abattre en plein visage. Elle savoure son expression, quelle qu'elle soit. Et sans lui laisser l'impudence de réagir, elle lui saute à la gorge pour lui couper la chique.

- Souris... Allez, souris...... susurre-t-elle le regard injecté de folie. C'est l'heure d'crever !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 744
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Doing It To Death   Ven 30 Déc 2016 - 15:42


Pensif, l’esprit du Joueur. Quelque chose l’ennuyait, il n’avait rien à faire, trop de temps libre pour permettre de penser à des choses étranges. Des choses dont il cherchait les sources, les réponses aux faits. Il s’était déjà demandé pourquoi est-ce qu’il n’avait pas l’air d’avoir les mêmes règles que les autres. Ne serait-ce que pour les jeux de poupées. Pourquoi elles grandissaient faisant déchirer leurs coutures ? Pourquoi est-ce que lui et Love s’ennuyaient, s’amusaient de ce jeu au bord d’un précipice ?

Personne jamais ne viendrait lui donner ces réponses à jamais dévorées par les lois de l’Île. Il ne lui restait réellement que ces réactions, ces habitudes, ces logiques. Comme remettre parfois des objets précisément où ils se situaient à la base. Pour éviter quelque chose en retour, mais impossible de trouver de quoi il s’agissait. Voilà l’éternel problème. Ne pas savoir les sources. Les raisons. Pourquoi tenter un échec ou non.

Embrumé dans ses idées sans solutions, juste une voix féérique, verte et anisée qui murmurait de juste poursuivre le Jeu. Laisser la zizanie, pour ne pas s’ennuyer. Mettre des bâtons dans les roues, ou donner une poussée salvatrice à toute source de chaos. Être la source à défaut de connaître les siennes.

Lorsque les prunelles du Joker croisèrent une silhouette étrangement reconnaissable, le sourire redescendit dans le rôle du Pion emmerdeur. Le Joueur remontait observer depuis le dessus, depuis la place de maître du jeu. Il tira une carte « rencontre musclée : de nouvelles marques d’existence ». Il riait déjà à s’en casser les côtes.

Mais Pit, sur le plateau, se contenta de sourire.

Un coup dans le visage. Loi du Jeu, pas de panique, voilà une future jolie raison d’aller voir Soul ou d’enquiquiner la froide Green. Que de personnages amusants.

Une onde vibra dans le crâne du Raccommodeur en Chef, bien sûr qu’il eut mal. Mais bien sûr qu’il en riait déjà à en percer ses tympans. Voilà une poupée venue l’arracher à ses pensées qui commençaient à trop se développer. Il faudra lui dire merci, la Fée Verte en ferait de même.

Le Joker avait, sous le coup, reculé par la force des choses. Mais voilà que la fillette qui criait si fort pour qu’on l’entende, lui menace la gorge.

- Mah, je souriais déjà, c’était pas « crie » que tu voulais dire ? Ça correspondrait mieux au terme « crever », ma jolie poupée.

Et il riait, encore. Un jeu. Trop sûr de lui, s’il avait décidé qu’il n’allait pas mourir dans cette partie du Jeu… c’était que même le cœur à l’air, il n’allait pas rendre l’âme.

Assurance sans aucun doute mortelle. Et idiote. Mais Pit y croyait aussi fort que l’existence de sa Fée Verte.

Plus de rire. Un sourire illuminé se montra au visage.

- Oh ! Heeey c’est pas mon amour de toujours qui protège tes arrières ?

Bien sûr que non, Pit n’avait pas oublié la plus belle déclaration qu’on lui ait jamais faite. Il se mit à rire. Encore.

Le Joker était un peu comme dans les montagnes russes, on rit alors que la situation devrait faire peur mais… on est en sécurité. La peur n’avait pas lieu d’être. Juste… apprécier ce moment sortant de l’ordinaire. Du moins, du train-train quotidien de ce monde imaginaire.

- Ma poupée serait-elle jalouse de ce qu’elle aurait appris ?


Dossiers, intéressants ou pas, juste un poker. C’était juste très tentant de le mentionner. Quitte à « mourir », puisqu’il était convaincu de ne jamais mourir, autant mourir de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 861
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Doing It To Death   Dim 1 Jan 2017 - 14:38

Il l'avait avec lui, la belle.
Il l'avait avec lui, la pas tendre.
Sa chère batte qu'Apache lui aurait bien arraché des mains pour tester la résistance d'un crane de chef.
Mais pas le temps de vraiment y penser, à peine un songe envolé, que Nasty fonçait tête baissée, frappant le Joker en pleine bouille en lui crachant quelques mots de haine à la figure.

C'est bien, Nasty Girl.
Pensait l'iroquois, un sourire se dessinant sur ses lèvres silencieuses.
Fier, le punk. Fier l'indien des cités, de son élève d'un soir. De cette créature qu'il avait poussé à évoluer vers un pire qu'il croyait meilleur.
Ravi de lui avoir indiqué ce chemin tortueux vers la perte d'un soupçon d'humanité.

Tuer.

Ce n'était pas si grave après tout, non ?
Ce n'était rien comparé à la séquestration de la Liberté.
N'ai pas peur Nasty.
N'hésite pas.
En avant, camarade !
Et elle ne le décevait pas, la jolie blonde, toute pressée qu'elle semblait être à en découdre.
C'était beau à voir, cette décharge de violence. Cette haine macérée.
Ca faisait battre le cœur du métisse un peu plus fort, un peu plus sourd dans sa cage thoracique.

Seulement voila.
Pit restait Pit.
Et déjà son rire tellement reconnaissable faisait s'hérisser un peu plus le chasseur dont le sourire se fana quelque peu.
N'avait-il jamais peur ?
Pensait-il que la mort, ce n'était pas pour lui ?
Pensait-il comme lui ? Qu'il était en quelque sorte exempte de réflexion quand à une possible disparition précipitée.
C'était étrange de se trouver soudain un tel point commun, surtout en de pareils circonstances.

Et puis, les éclats disparurent, laissant de nouveau place au silence alors que les yeux vert pales se détachaient du Panda agresseur, se posant sur le punk qui était resté quelques pas en retrait, comme s'il supervisait l'attaque dans son coin.

"Oh ! Heeey c’est pas mon amour de toujours qui protège tes arrières ?"


L'expression plutôt dure, voir boudeuse de l'iroquois se métamorphosa presque instantanément, se dépeignant d'une surprise mal voir pas du tout contenue.
De qui, de quoi ?
Les sourcils d'Apache s'étaient relevé, éclairant son visage d’étonnement juste avant qu'il n'ose un regard hésitant en arrière, comme pour vérifier qu'il ne parlait pas de quelqu'un d'autre.

Non.
Personne.

Les yeux noirs effilés revinrent donc de nouveau vers le raccommodeur, une mine boudeuse de réflexion marquant cette fois ses traits d'adolescent sombre.
De quoi est ce qu'il causait, putain ?

"Ma poupée serait-elle jalouse de ce qu’elle aurait appris ?"

Grincement de dents alors que les mirettes du punk se faisaient plus sombre et plus mauvaise qu'à l'accoutumé.
Sa poupée ?
C'était de Nasty qu'il parlait comme ça ?

Connard d'enflure de pet de chien sans patte à la ramasse.

Et elle était sensé avoir appris quoi ?

"Mais de quoi tu p..."
Et soudain, plus un mot, la lumière venant de refaire surface, émergeant des profondeurs insondables et surtout fumeuse d'une mémoire abimée par l'ile et par les joints.
Attend attend attend...

Sa bouche se tordit, attestant de sa réflexion.

Ha mais...

Une lueur dans le noir. Les pupilles d'Apache s'allumèrent d'un coup d'un seul.

Il se souvenait.
Enfin...
Ce n'était pas très clair, mais ca se dessinait ! Il fallait dire, ce jour la il était complètement défoncé.
Une partie de poker.
Un gage à relever.
Une déclaration faite au pied levé.
Putain...
Le punk ravala sa salive, pas tellement ravi qu'on le renvoi à cet épisode de sa vie.

"J'suis pas ton amour, tu m'as pas baisé qu'je sache."
Ou en tout cas il n'en avait aucun souvenir. "C'était juste encore un de tes putains de jeu et de toute façon j'étais défoncé" Piètre défense qui laissait sans doute imaginer bien pire que ce dont il était question en réalité, mais l'Hérissé pouvait parfois faire preuve d'un étrange sens de la répartie.
Un peu a coté de ses pompes quoi.

"Par contre moi j'en ai appris de bonnes sur ton cas, depuis !"
Un sourire un peu de travers. "Alors comme ça on lorgne sur la peau de ses petits camarades ? Mais putain, t'es vraiment tordu tu l'sais ça ?" C'était dit avec le cœur et il n'y avait pas un soupçon de calcule dans ces mots. Juste une réaction post-choc face aux révélations que lui avait faite Nasty.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 281
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: Doing It To Death   Dim 1 Jan 2017 - 17:08



Le premier coup ne porte pas. S'eut été trop facile, trop simple, indigne du Joker et de sa tourbe. Il rit. Il rit comme si, spongieux de sa propre gadoue, tout glisse sur lui. C'est une défaite attendue qui agace mais ne démonte pas Nasty. Elle lui mollarde sobrement au visage. Le glaviot éclabousse le rictus inhumain et le scelle pour quelques secondes -à peine- de répit.

- Ta gueule.

L'intervention fait mourir toute velléité de conversation. La voix du Panda est sourde -c'est presque un entrefilet d'alto qui vrombit sous le tympan. Calme. Terriblement calme. Presque atone. Elle ne veut pas laisser les mots prendre le dessus. Les palabres sont le domaine de Pit, son arme la plus sure, son poison. Elle l'intoxiquera d'actions pour le faire taire. Et elle s'emploie à la tâche en renversant son équilibre pour qu'il chute, d'un bon kick dans le tibia.

- On s'en fout de tes boniments. T'es une putain de traînée et on s'en carre l'oignons d'où tu fourres ta langue. Essaie pas de retourner la tête d'Ôpoch'. Il est plus fort que toi.

Pour appuyer son affirmation -ou se rassurer- elle pivote la tête vers son alliés :

- Pas vrai ?

Et comme pour confirmer son adulation de Bonnie, son Clyde embraye sans temps mort.

- Alors comme ça on lorgne sur la peau de ses petits camarades ? Mais putain, t'es vraiment tordu tu l'sais ça ?

Nasty s'humecte inconsciemment les lèvres avec sa langue. Elle est dans un état d'excitation rare, jamais atteint. Apache est une dynamo qui l'abreuve d'un courant électrique, fébrile et continu. Elle atteint les cimes d'un sentiment de toute puissance que personne n'avait, jusque là, suscité.

- Et si on tordait son corps comme il est dans sa tête, hein ? Histoire de remettre un peu d'ordre et de sincérité Le coup de godasse part tout seul et sa semelle s'écrase naturellement sur l'entrejambe du blondinet. T'en dis quoi ? Hein, Ôpôch' ?

La vilaine s'ébroue presque sous l'impulsion d'une nouvelle idée.

- Et si on lui gravait un sourire de clown triste sur sa gueule de Jean-foutre ? Il pourrait rire autant qu'y veut, il aurait toujours l'air de chialer !

Dans la Nuit profonde, les billes malsaines de Nasty brillent comme des lucioles glacées.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 744
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Doing It To Death   Dim 1 Jan 2017 - 21:01

Un crachat digne de la tenue d’une tenancière de taverne peut-être, et le Joker se contenta de lécher une partie que sa langue pouvait atteindre. Sans détourner les yeux de la Poupée qui semblait pas mal vexée ou énervée. Il essuya rapidement le reste de sa paume, au passage il se dit qu’il devait sûrement avoir une ligne rougit sur le visage. En travers. Il gloussa à cette idée.

Et Apache qui semblait jouer du déni, quelle tristesse. Pit joua une moue faussement boudeuse, mais se retrouva au sol. Après une douleur au tibia. Un rire pour ponctuer. Rire, il n’avait jamais su faire autre chose. Rire quand il allait bien ou mal. Toujours. On lui répétait de ne pas faire le pauvre enfant face à des gens inconnus, dans ce petit espace réservé, avec vue sur le parking. Peu importait la situation ou le ressenti, tais-toi et sourit.

Rien d’avant ne restait, seuls les résultats demeuraient.

Pit se redressa un peu, afin d’arrêter d’observer le ciel. Les yeux dirigés maintenant sur Nasty qui parlait, ce à quoi le Chef haussa les épaules. Mais retenait « plus fort que toi », cherchant quoi en faire.

Puis Apache ajouta quelque chose qui obtint toute l’attention du Joker. Le sujet des peaux. Le sourire se fit comme, avide. Il se mit à ricaner, mais avant d’entendre les paroles du Panda, il sentit une douleur connue. Lacerate avait déjà joué à ça. La douleur le fit se plier en deux, mais il trouvait le moyen de rire. Parce que son esprit murmurait que ce type de douleur étaient des cadeaux de normalité. Non ? Mieux valait souffrir ainsi, plutôt qu’autrement. Qu’est-ce que l’autrement ? Impossible à la mémoire de répondre.

Doucement remis des excès de violence primaire de la Poupée bientôt aussi monstrueuse que celle qui était cassée, Pit étendit les phalanges sur sa batte afin de la reprendre. Il l’avait lâchée lorsqu’il s’était plié en deux. Heureusement qu’il n’avait pas prévu de s’amuser avec Love aujourd’hui.

Les paroles de Nasty avaient quelque chose de joli, il devrait aussi les retenir. Il avait déjà pensé au sourire, mais pas à la mauvaise humeur. Une Poupée dotée de poésie, voilà qui était rare. Ou commun. À choix, Pit n’avait rien d’un critique littéraire.

- Moi je trouve l’idée jolie. Déjà plus constructive que les rapports de force, un peu plus nouveau. Presque aussi jolie que de « vouloir permettre aux autres de jouer encore avec nous ». Apache, on m’a déjà pardonné pour ça, pour les peaux.

Bien entendu, il sentait encore les fantômes de douleurs. Peut-être comme un vétéran ne pleurerait pas pour un bras ouvert, le Chef n’était plus surpris par l’effet des frappes. La douleur, la douleur, la douleur, pourquoi toujours frapper ? Sans faire du mal, on arrive parfois à détruire quelqu’un. Alors que le physique laissait trop de preuves. Est-ce qu’il devait se soucier des preuves pour ces deux-là ? Difficile à dire, les garder sur cette partie du plateau ou non ? Est-ce qu’ils apportaient réellement quelque chose au Jeu ?

Souriant, il se releva doucement.

- Ça fait un, pour la frappe au bâton. Ça fait deux, pour le coup au tibia. Ça fait trois, pour le coup aux couilles. Je t’avais donné quatre essais. Frapper pour faire mal, c’est pas ce qui m’intéresse.

Pourquoi soudainement ce jugement sévère ? Ça ne ressemblait pas tout à fait à ce qu’il aurait pu s’amuser à faire. Il s’était attendu à voir l’envie de meurtre, réel. Le regard du tueur avant d’abattre sa cible. LE moment clé, pas la folie avant. Il la connaissait, elle.

Il tenait fermement sa batte. Se décalant un peu sur le côté, pour voir Apache. Il sentait encore les douleurs, mais l’esprit effaça enfin le sourire. Concentré sur quelque chose de précis. Si concentré que le reste ne lui importait pas le moins du monde.

Il leva l’index de sa main gauche et fit mine de compter Nasty et Apache.

- Un… deux…

Il fronça les sourcils.

- Un… deux…

Le nombre n’allait pas.

- Pourquoi y a-t-il deux chairs sur ce terrain, ma Poupée ? Pourquoi ? Tu suis pas les règles. Ça veut dire que je dois les suivre ? J'en doute.

Il fit les cent pas. Le regard comme perdu dans le vide, et un long soupir ponctua la fin.

- Si vite. Même pas eu besoin de jouer longtemps pour te transformer en monstre, même pas besoin de te prendre un peu de peau. Lacerate a été plus amusante que toi. Et pourtant, elle était aussi basique, et je n'avais pas usé de "appât" de son propre épiderme.

Pas vraiment un large sourire. Puis il devint plus grand.

- Il semblerait que tu sois une tricheuse, quel dommage. Je vais pas me battre, même si t’essaie de me tuer pour ta dernière chance. De toute façon tu viens d’accélérer la partie entamée.

Sur ces mots, Pit commença à reculer. L’attention qui naissait dans l’esprit était celle de partir, un peu déçu certes. Ça lui était déjà arrivé quelques fois, d’être déçu par un jouet, en général il s’en débarrassait. Tournant court à tout ce qu’il avait commencé avec. Passant directement à ce qu’il voulait absolument, ou laissant tomber. Le Joker n’avait pas toujours la nécessité de prendre ce qu’il disait vouloir.

- T’as plus qu’un coup. Puis je prendrai ta peau, ou non. Puisqu’on suit pas les règles, faudra voir. Je peux pas te faire confiance pour ça.


Vexé ? Déçu ? Large sourire tout de même, mais les yeux traduisaient quelque chose en plus. Quelque chose comme de la lassitude.

Les règles, le donnant-donnant, avaient une réelle valeur aux yeux du Joker. Jamais de paroles en l’air.

Et il avait un mal de chien à l’entrejambe en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 861
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Doing It To Death   Mar 3 Jan 2017 - 14:11

Pit était un putain de gros dégueulasse.
Tout en lui suintait le moche, le gerbant.
De cette manière de rire en permanence, à croire qu'il aimait que Nasty le frappe à cette façon dont il avait léché le crachat de la révolté.
A vomir.
Et d'ailleurs, tout ce que pensait Apache se reflétait sur sa gueule dégoutée.
Pourquoi est ce qu'il ne réagissait pas plus, le Joker, hein?
Pitoyable, la, par terre, aux pieds de la blonde qui finit par lui écraser les couilles de sa grole tout en lançant avec légèreté "Et si on tordait son corps comme il est dans sa tête, hein ? Histoire de remettre un peu d'ordre et de sincérité." Putain, ca devait vachement faire mal. Le punk, en cet instant était bien content de ne pas être à la place du raccommodeur. " T'en dis quoi ? Hein, Ôpôch' ?"
"J'en dis que c'est pas une mauvaise idée ! Ce serait vachement artistique, genre; art contemporain." C'était qu'en y pensant il allait falloir faire un sacré origami pour que le tout reflète ce qui devait se tramer dans cette tête détraquée.
Tout en parlant, les yeux noirs du métisse ne lâchaient pas Pit, suivant sa main qui récupérait la batte l'air de rien.
On te regarde, Joker.
Tu as toute l'attention de l'iroquois.
Il te voit.

"Et si on lui gravait un sourire de clown triste sur sa gueule de Jean-foutre ? Il pourrait rire autant qu'y veut, il aurait toujours l'air de chialer !"

Cette fois, Apache éclata franchement de rire, couvrant celui du Joker l'espace d'un instant.
Un éclat de voix bourré de sincérité, et pétri de méchanceté.
"Ho putain, Blondie, t'es la meilleur !" L'idée le bottait carrément ! Tailler un sourire à l'envers à ce joker psycho, c'était la blague la plus drôle qu'il ai entendu depuis bien longtemps !
Cependant, le français fut rapidement tiré de sa bonne humeur, coupé par les palabres d'un Pit qui pourtant visiblement ne manquait pas d'humour.

"Moi je trouve l’idée jolie. Déjà plus constructive que les rapports de force, un peu plus nouveau. Presque aussi jolie que de « vouloir permettre aux autres de jouer encore avec nous ». Apache. " L'interpelé cligna des yeux, silencieux, portant tout son attention au blond. "On m’a déjà pardonné pour ça, pour les peaux."
Une grimace haineuse.
Un reniflement dédaigneux.
Un "Fait chier..." Sifflé entre ses dents.
Peter Pan savait.
Et Peter Pan s'en foutait.
Tout le monde s'en foutait.
Tout le monde ?
Non.
Pas lui.
La mine meurtrière, le regard assassin, pas une once d'ombre de sourire sur la bouille. Apache fixait Pit, le regardant se relever, ce grand garçon dégingandé, déjà abimé.
Nasty avait frappé fort.
Mais pas assez.
Elle s'échauffait ?
Qu'est ce qu'elle attendait pour le taillader ?
Par ce que le Joker la. Il souriait.
Et ça foutait les nerfs à l'Hérissé.

"Ça fait un, pour la frappe au bâton. Ça fait deux, pour le coup au tibia. Ça fait trois, pour le coup aux couilles. Je t’avais donné quatre essais. Frapper pour faire mal, c’est pas ce qui m’intéresse. "
Grincement de dent.
Il n'aimait pas la manière dont il s'adressait à sa camarade.
Mais le pire, c'était qu'il n'avait pas vraiment tord et qu'Apache n'était pas loin de penser la même.
Il ne manqua cependant pas de lâcher un "Ta gueule putain..." qui venait du cœur. Un peu comme si ce qu'il babillait risquait de déconcentrer son élève du moment.

Et maintenant quoi.
Il comptait.
Faisant monter de plusieurs degrés encore l'exaspération du punk. Ce mec... Était une putain de plaie !
Et qu'est ce qu'il bavait maintenant ? Il parlait il parlait il parlait.

"Ma poupée" "Tu suis pas les règles" "jouer" "amusante" "Tricheuse" "La partie" "T'as plus qu'un coup" et encore les règles. Les règles, les règles.

"MAIS TU VAS LA FEEERMEEEEEER OUAIS ???"
L'iroquois avait braillé à s'en faire dérailler la voix, perdant d'un seul coup d'un seul le peu de patience dont il était déjà en temps normal capable.
Ni une ni deux, il jeta son épée, manche en avant, la lançant à Nasty dans le but qu'elle la rattrape et de l'armer plus efficacement, puis s'avança à grandes enjambées vers Pit, sans aucune hésitation, rapide pour au final, le choper au col et le trainer de nouveau vers la blonde. Colérique.
Ignorant la batte que le chef tenait fermement en main.
Il s'en foutait, Apache.
Il n'y pensait pas.
Il n'y pensait plus.
Les nerfs en boule.

"Tu la boucles, putain de raccommodeur de mon cul, on est pas la pour tailler le bout d'gras, à part peut être le tien, tu piges ?"
Pit était plus grand que lui mais ça ne l’empêchait pas de lui parler tout en le fixant droit dans les yeux, ses doigts resserrés sur le tissu, le forçant à s'abaisser un peu à sa hauteur. Face à face. "On est PAS dans un putain d'jeu. La vie n'est pas une saloperie de jeu de société de merde ! Y a que les enfoirés de droiteux dans ton style de bourgeois mal baisé pour penser ça !" Le punk crachait sa haine sans ralentir, avec un rythme rapide, n'attendant de toute manière aucune réponse de la part de sa cible. "On joue pas, la ! Y a pas de règle ! Moi les lois j'les brise ! Je leur pisse dessus, tu captes ? J'EEMmMmmMMerde les règles ! Et si y a des connards de tricheurs, c'est pas Nasty, c'est pas moi, c'est plutôt ces chieurs de privilégiés !!!
Ces enfffoiiréés... Comme Toi, Pit !"
De toute les insultes débitées, il semblait à l'oreille que le prénom du chef était la pire.

"Ha ouais, et avant que Blondy te fasse un sort. Juste une chose, connard."
Il se rapprocha un peu plus, le front presque collé à celui du blond. "Plus jamais tu l'appelles poupée, ou j't'arrache la langue et ce putain d'sourire avec les dents, salope !"






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"







Dernière édition par Apache le Mar 3 Jan 2017 - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 744
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Doing It To Death   Mar 3 Jan 2017 - 14:56

Une épée volante, c’était drôle, un punk qui lui arrivait contre, ça aussi c’était amusant. Large sourire, qu’allait-il advenir ? Il gloussait déjà, Pit. Et encore, la chemise prenait, elle allait être chiffonnée au col à cause d’Apache. Quel rustre.

Il suivit le mouvement malgré tout, avant de se retrouvé arqué en avant pour être dans un face à face proche avec l’Hérissé. Impression de déjà vue.

Il parlait, le Chasseur, il crachait une grande haine. Le Joker en souriait. C’était très drôle et si facile avec certains. Ces gens au sang chaud, les plus faciles à faire entrer dans le Jeu. Ils ne respectaient pas les règles dites, mais se pliaient à celles sous-entendues. Réaction violente, mauvaise humeur. Le schéma se répétait.

Puis, quasi front contre front, autre gloussement. Il avait trouvé un point intéressant. La Poupée de Cris. Il fallait garder ça en tête.

- Ooohw, ma Poupée de Cris a dû se trouver un protecteur ? Suis-je si dangereux ?

Ce n’était pas le moment de réagir, non, non. Il fallait attendre que le tour soit fait. Ce serait plus drôle. Il imaginait déjà des trucs sanglants, douleurs basiques. Tant d’attention. Mais… Apache offrait quelque chose de bien trop tentant…

- Fais donc.

Il ne fallut que se pencher plus, et laisser un gentil smack à l’Hérissé. Ponctué d’un rire.

- Allez, la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doing It To Death   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» [ 40k ] Renegade Militia et death korps of krieg
» Jeu de Rôle sur Death Note
» [40k-Death Guard] Les Oubliés du Terminus Est
» Death Smile II 360 - Subtilités???
» Chroniques des Death Vectors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-