Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cyber
Cyber

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 92
✘ SURNOM : Le Hacker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Welcome in the Deep Web

Enter Empty
MessageSujet: Enter   Enter EmptyDim 5 Juin 2016 - 23:36

Cyber


Trucs

Surnom : Le Hacker
Groupe : Garçon Perdu
Age : 17 ans
Rôle : Artisan


Révérences



Plein de couleurs, pleins de sons, de musiques. D’interactions. Pleins d’amis, pleins de complices. D’abord c’était ça. Juste la beauté du monde des pixels. Juste des jeux. Mais lui, Cyber, il s’en est lassé. C’était de plus en plus dur, de lever les yeux sur les rues grises de sa ville. Une cité des anges. Mais qui lui paraissait surtout vide de sens. Il faut être original pour être vu, mais pas trop pour ne pas être mal vu. Il faut savoir doser. Et ça, c’est fatiguant. Il n’aime pas. Les années étaient passées, et le monde du web était devenu plus intéressant, que les jeux. Que c’était amusant, de voir le comportement des gens, derrière les écrans. Enfin, ce qu’ils voulaient bien montrer au monde entier. Photos, messages soi-disant philosophiques rabâchés encore et encore. Si tous ces gens étaient si philosophes, si « Socrate », pourquoi le monde ne se porte-t-il pas mieux ? Cyber n’a jamais pris au sérieux un seul de ces mots affichés sur l’écran de son portable, de son ordinateur, de sa tablette.

Après avoir constaté, de plus en plus, tout ce que dévoilait la partie voyante de l’iceberg dématérialisé, il ne se voyait pas mieux que les personnes qu’il critiquait de ses pensées. Lorsqu’il levait la tête d’un de ses écrans, surtout celui qui tenait sur une main, il les voyait tous comme lui : la nuque pliée en avant, le visage éclairé de la nouvelle lumière divine. Ça va vite, trop vite. Plus vite que l’évolution. Mais Cyber la suit aussi pourtant. Il regarde les nouveaux films, les nouveaux jeux, les nouveaux appareils électroniques. Ses amis « basiques », il les voit en cours, il les voit à des sorties. Mais il en a d’autres, d’amis. Des partenaires, des nouveaux partenaires. Ils voguent sur la surface de l’océan numérique, et lui aussi.

Les années passent, internet est plus vaste que ce que beaucoup pensent. Cyber l’aime, la face cachée, celle où l’on est seul face à ce que libère la protection de l’écran. La route de la Soie, la nouvelle. Il l’a emprunté quelques fois, mais jamais il ne laisse son adresse, il s’arrange pour ne laisser aucune trace. Personne n’est fiable là en bas. C’est pire que les voles en ville, c’est plus cruel envers ceux qui ne savent rien. Il s’est amusé, quelque fois, à piéger des enfants ignorants qui voulaient faire les grands. Ça, c’est le jouet des grands enfants. L’enfance est cruelle, on apprend à corriger, à socialiser, mais derrière les écrans, sans les lois, ça révèle cette cruauté enfantine sans les limites morales.

L’autre n’est pas important, et dans les profondeurs, c’est l’humain qui joue face à d’autres. Pas les codes moraux, pas les lois pour surveiller et réguler.

Cyber se sent si libéré dans ce monde de codages, et de piratage. Attirer les curieux dans les eaux noires, leur ficher une petite frousse, et démontrer, qu’en un rien de temps… il est possible de tout savoir. D'entrer dans ce qui est aujourd'hui, la plus complète des mémoires. Rien n'est privé sur internet, ni sur nos propres machines bien design.

Jamais un même appareil pour le Deep, jamais la connexion de la « maison ».

Internet. Cyber, ça lui manque. Tout ça. Il s’est retrouvé sur une île coupée de ce monde, de son monde. Ça le stresse, il répond parfois sèchement, sur les nerfs, parce qu’il n’a plus sa dose. Cyberdépendance, un sevrage radical à ça, à moins de traîner de temps à autre à la machine, essayer de charger ses appareils qu’il a entrainé avec lui. Il tente même de créer un internet. Ce n’est pas gagné du tout. Ça le stresse. Le temps presse, le monde continue sans lui.

Il aime bien regarder de ces vidéos qui démontraient à quel point l’esprit humain pouvait aller loin, par la force du publique, par la force de l’anonymat. Cyber porte d’ailleurs un masque, parfois sur le visage, parfois baissé sur la gorge. Il en a plusieurs en fait. Il en fabrique de temps à autre. Souvent, moins souvent. Avec sa liste de choses à faire pour son job d'artisan. Il a l’impression que ça le calme, un peu. Ça arrête un peu les tremblements de ses mains. Il n’a pas de Parkinson, mais lorsqu’il repense à tout ce qu’il faisait avant, le stress vient, et ça peu empirer. Jusqu’à sa tremblote. Sinon, il bidouille ou améliore des créations. La signification de base d'un hacker, c'est ça : bidouilleur. Peut-être qu'on peut dévier des éléments de l'Île ? Tenter de créer un internet au Grand Arbre ? Un rêve bien lointain, mais bien présent dans la tête de Cyber.

Cyber est arrivé récemment, sous la pluie. C’est un enfant de la veille du deuxième millénaire. Il y a vécu seize années, sans compter celle de sa naissance comportant trois neuf. Il a vu le monde être de plus en plus pire. Il a vu quelques uns de ces sites de rebelles, mais évitait de s'y attarder. C'était le bon côté du Deep. Mais pourquoi rien ne changeait ? Pourquoi les pays touchés ne s'alliaient-ils pas ? C'était comme ça qu'on écrasait les monstres, c'était comme ça qu'on avait écrasé l'enfer de la WWII. Pourquoi ne pas bouger... et attendre ou fuir.
Le monde était compliqué. Rageant et frustrant. C'était pour ça que hacker était satisfaisant. En prenant de plus en plus d'ampleur, il voulait se hisser un peu plus dans les échelons du Deep, et contribuer, avec ses zombies, à détruire les nouveau monstres de l'intérieur.

Vision sans doute bien fantasmée. Comme si tout était si simple. Le monde était une suite de contradiction. Ne pas se blesser, mais pleurer pour que d'autres le face à notre place. Les autres valent moins que notre propre vie ?
Cyber en est persuadé. La seule solution, c'est le cyber-monde. La technologie contre les lâches. Si on n'a pas les muscles de combats, on peut les avoir dans la tête. Et frapper bien pire. Selon lui.
Internet le rendait courageux, mais sans l'océan numérique... que reste-t-il ?

Sous la capuche de son sweat noir, il préfère observer. Il a parfois l’habitude de vouloir faire le fameux ctrl z. Retour en arrière. Mais l’ombre n’est déjà plus là. Il aura sans doute une éternité pour trouver comment créer la technologie ici. À part la Machine, qui a cette fâcheuse tendance à être dangereuse. Physiquement.

Il a encore sa mémoire, bien que les noms, à commencer par le sien, lui soient désormais totalement imperceptibles. Inexistants. Que des affichages de page non trouvée. Not found.

C’est déprimant, de devoir braver le danger, pour charger un peu un ordinateur qui ne servira à rien. C’est celui pour le Deep. Et il faut l’océan numérique pour ça.

Il s’y fait, doucement. Il répond parfois sèchement, oui, comme déjà dit, mais il fourre ensuite ses mains tremblantes dans les poches avant de grommeler des excuses. Il sait qu’il est à crans. Que c’est difficile, cette sensation que le monde part sans lui, et qu’il ne pourra jamais le rattraper.
Ici, les pirates ne sont pas les mêmes que ceux qu’il côtoyait, que ceux dont il faisait partie. Un pirate d’un océan plus sec que le désert de sel.

Cyber a un peu de peine à interagir avec les gens. Il fait des efforts, des efforts de socialisation. Mais il fera un détour, s’il estime qu’il y a trop de monde sur son chemin, s’il n’est pas d’humeur. Il ralentira le pas, s’il voit une personne qui aurait besoin d’aide au loin. Juste pour ne pas devoir se forcer à trouver les mots. Mais impossible d’échapper aux échanges sociaux dans cette communauté. Un peu comme avec ses amis pirates du monde ordinaire. D’ailleurs, eux, ce n’étaient pas un problème de leur parler. De passer du temps avec. Pourquoi le reste du monde l’agace tant ? L’Artisan ne le sait pas. Mais ils l’agacent au bout d’un moment. Ça le dérange. Beaucoup de choses le dérange.

Il n’aime pas la nature, lui qui n’aimait pas tant les bâtiments gris pourtant. Il est souvent fatigué, mal à la nuque. Les yeux un peu rouges, abîmés par son passé. Le sevrage est vraiment très difficile. Il ne trouve pas facilement le sommeil. Et pourtant, il se dit fatigué. Des contraires qui n’aident pas. Mais Cyber n’en parle pas tant aux gens. Il préfère de loin écrire en boucle des codes, des adresses internet, des commandes particulières, des marches à suivre pour être pirate. Des éléments qui ne servent strictement à rien sur l’Île de Peter Pan.

Il perd beaucoup de temps à attendre que le monde revienne à la maison. À savoir, qu’internet revienne à lui.

Au fond, il se fiche pas mal des appareils électroniques, lui il veut ce qui est affiché et traduit sur leurs écrans.

C’est bizarre pour lui, de ne pas pouvoir se poser devant l’ordinateur. Alors, il dessine entre les lignes de codages, des raccourcis, des mots de passes. Parce qu’il sent qu’il perd peu à peu la mémoire. Comment est-ce qu’il ferait sans tout ce qu’il sait ? Cyber crève de peur d’être comme la grande partie des Enfants Perdus. Incomplet. Qu’est-ce qu’il deviendrait s’il n’avait plus les liens entre ses modes de pensées et ses agissements ainsi que les causes ?

Ça ressemble un peu au Deep web… mais il y a quand même des lois. Contrairement à ce paradis profond qui lui a été arraché. À jamais.

Il se plait encore assez bien chez les Artisans. Il aime bien s'occuper des éléments plutôt mécaniques. Uniquement parce que c'est sur le chemin de l'évolution pour arriver au niveau de la technologie plus avancée. Ce qui risque de ne pas se faire ici. Dommage, comment faire pour retrouver le contrôle, le rang qu'il avait auparavant ? Sans internet, ça change beaucoup de choses. Cyber ne s'est pas encore détaché de ce qu'il était avant. Sournois, mais sans l'aide de la toile, tout devient plus compliqué soudainement...

Cyber aime la liberté complète d'internet. Il se serait battu pour que le monde soit à son image. Le cyberpunk, le dieselpunk, voilà des mondes intéressants. L'Artisan voudrait les voir, mais encore... l'Île n'a que la Machine, et elle n'est pas sans danger.




Unique au monde

- Cyber, parce qu’il a sur lui, dans ses poches, accrochés aux poignets ou au cou, des câbles, des prises, de quoi se connecter au « cyber-monde ». Celui qui n’existe pas ici.

- Il a ramené avec lui un ordinateur portable, et un téléphone. Tous deux peu à peu inutilisables, il essaie de ne pas les allumer pour ne pas gâcher les batteries, et éviter ainsi de devoir partir en expédition périlleuse à la Machine. Il ne peut de toute manière par utiliser de réseau ou de wifi. Il n’y a rien de tout ça ici. Rien du tout. Ne parlons même pas de la 4G.

- Toujours encapuchonné, il cherche surtout à cacher son visage, un peu. Ne serait-ce que les yeux. Il remonte souvent une sorte d’écharpe jusqu’à son nez, toujours pour se cacher. Parfois, il a un masque, ce dernier change. Il en refait un nouveau régulièrement en fait. Il faut bien trouver un moyen pour remplacer l’anonymat de l’écran. Il ne s’exhibait pas, avant, il ne va pas le faire maintenant.

- Quelques cernes, les yeux un peu rouges. Cheveux châtains, mais ils ont un petit reste de teinture turquoise délavée. C’était déjà dans cet état avant son arrivée, bien avant.

- Il a, parmi ses câbles, ses précieux éléments qui ne servent à rien dorénavant, un collier au cou. Une chainette avec la moitié d’un pendentif en forme de crâne argenté.

- Il dessine et écrit souvent ce qu’il avait l’habitude de faire dans le monde ordinaire. Noms de site, adresses, élaboration de virus. Ce genre de chose. Il a l’impression qu’il perd peu à peu la signification de tous ces éléments.

- Cyber compare un peu Never Never Land comme étant peut-être un décor comme dans Matrix, une histoire d’allégorie. Mais plus les jours passent, plus il perd ses repères. Il finira peut-être par croire être entré dans le web. Peut-être. La mémoire n’a pas encore été assez dévorée.

- Souvent, il oublie qu’il n’a plus d’ombre. Alors il passe du temps à la chercher de temps en temps. Pourtant, au fond, il le sait que c’est Peter qui la lui a prise.

- Son véritable intérêt, c’était le Deep web plus que les objets. Les hardwares l’intéressaient moins. Maintenant, il comprend qu’il est perdu sans les réceptacles de la toile. Il faudra bidouiller, au moins parvenir aux ondes... s'il vous plaît...

- Il est très pâle, il ne sortait pas beaucoup. Ses cheveux sont un mélanges de teinture délavée turquoise et de châtain à la base des racines. Il n'a plus sa copine qui rêvait d'être coiffeuse pour s'en charger.

- Cyberdépendance.

- Plutôt grand, peut-être 1m79, il doit tenir de son père. Un sale requin dans il ne savait pas quelles affaires. Mais Cyber avait pu chopé le navigateur particulier de son paternel. Les prix des tueurs à gages avaient de quoi faire réfléchir avant de se décider. Le monde sombre était si intéressant.

- Cyber a souvent le réflex de sortir son portable de sa poche et de cliquer sur le bouton power pour que l'écran d'accueil lui indique des notifications ou simplement l'heure. Ce qui ne servait à rien puisque ce l'appareil restait éteint.

- Les sodas lui manquent presque autant que son monde numérique. Il ne dit jamais non à une canette de ces boissons sucrées.

- Elle lui manque aussi. Mais impossible de se souvenir du nom, du visage...

- C'est qui "Elle" ? "Elle" c'est la partie manquante du crâne. Il se demande où il a pu la perdre. Peut-être en arrivant ici.

- Le "Hacker", parce qu'il y tient, il veut se souvenir, il se l'impose. Alors il l'a expliqué à Pan, en quoi consistait son "jeu". Son "job". Et le Roi a repris cette appellation. C'est si important pour Cyber.

- Il aime beaucoup de style de musique, difficiles à écouter dorénavant sans internet, dont l'un de ses groupes préférés The Living Tombstone.

- N'allumez jamais l'ordinateur de Cyber sans son accord, il n'y aura pas d'internet de toute manière et pas sûr que la batterie soit encore pleine. Cependant, il y a des dossiers d'éléments servant à cacher des virus. Le problème ne sera pas le programme malveillant, mais plutôt... le contenu de ces documents. Même Cyber ne s'amusait pas à les regarder. Sauf le début peut-être, pour s'assurer que ça toucherait un public-cible. Gardez votre âme.




L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
D’un côté, un sentiment de soulagement est là. Plus besoin de se soucier de devoir grandir, de devoir arrêter de vivre pour devenir une répétition de tout. Devoir supporter les gens. Ici, ils sont un brin moins agaçants. Mais… internet, ça manque énormément. Beaucoup, trop.


Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
Avis partagé. Oui et non. Mais je sens que lorsque les nerfs vont lâcher… là, rien à fiche de devoir affronter d’autres gens encore, au moins, j’aurai de nouveau ma dose. Et j’aurai qu’à piéger d’autres personnes, ça me calmera, de ces gens.


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?
Peter m’a sorti d’un sacré bordel. Il était cool à venir quand il le fallait. Mais… il aurait pu le dire, que y’avait pas la fibre sur l’île… Et il pleut en plus.
Et Hook, c’est un pirate à l’ancienne, comme dans les films. On est pas le même le genre. Ici, les pirates vont pas être mes potes… du tout. Je doute qu’il y ait le wifi chez eux. Le Capitaine a pas intérêt à venir au Grand Arbre, sinon, je pense que je pourrai pas continuer mes recherches sur un possible réseau.




Bout d'aventure

Ils voulaient sortir, ils étaient pas fichus de rester tranquilles ? Cyber avait un peu grimacé en reposant son portable à côté de lui, avant de se remettre à taper sur le clavier de l’ordinateur. Ce dernier était la seule source de lumière dans la pièce un peu assombrie par le soleil qui disparaissait derrière les buildings. Mais bon, de toute manière, ces tours n’avaient pas la chance d’être vue par les fenêtres de cet endroit. Trois écrans bloquaient les vitres. Ils étaient la seule lumière nécessaire. Des lumières bien plus chères que le soleil, un adolescent n’avait pas pu se les offrir. Mais les parents avaient donné ce beau cadeau. Comme tous les appareils présents.

Une voix retentit derrière Cyber. Un timbre féminin. Elle demandait s’ils allaient en ville ce soir, comme l’avait suggéré le message que le jeune garçon venait de lire. Elle l’avait aussi reçu, Sophia.

Il se retourna à peine, il n’avait pas besoin de faire plus, elle savait qu’il ne comptait pas répondre favorablement.

Il ne resta plus qu’une personne dans la chambre.

Des jours plus tard, après les cours, il avait bien voulu ne pas s’en aller directement chez lui. Qu’il y soit ou non, ce ne serait pas grave pour la famille. Tous avaient la nuque pliée face à leurs portables. Tout le temps. Il ne lui suffit que de prévenir d’un sms à l’un des géniteurs.

Avec Sophia, Cyber avait daigné aller prendre une boisson dans un café. Avec du wifi, évidemment. Il voulait bien regarder moins souvent son écran, il faisait quelques efforts. Mais c’était stressant, de ne pas être chez lui. Prêt à activer quelques zombies, et aider ses « collègues ». C’était stressant. Il tentait de ne pas avoir l’air distrait. C’était idiot sans doute… normalement, en couple, on ne devrait pas penser à autre chose. Pas à des pixels. Et pourtant… c’était ce qui se passait. Sophia l’avait bien vu apparemment. Elle ne demandait jamais à ce qu’il se souvienne de sa date d’anniversaire. Ça lui était égale. Elle sacrifiait ce qu’elle jugeait futile. Les dates ne sont que des numéros. C’était ce qu’elle avait dit une fois. Il s’en souvenait. Mais il n’avait jamais osé tout de même lui redemander, juste pour essayer de s’en souvenir.

Bref, ce qui le sortit de ses pensées, ce fut un collier qu’elle lui tendait. Il observa, il ne comprit pas pourquoi il n’y avait qu’une moitié de crâne argenté. Il la regardait, d’un air interrogatif. Elle lui montra simplement celui qu’elle portait à son cou.

Il saisit qu’il devait aussi mettre ce collier, cette deuxième moitié. Il s’exécuta. Une boule au ventre. C’était qu’elle essayait, encore une fois, de ne pas être oubliée. « Comme ça tu sauras que je suis encore là, même si je ne suis pas sur ton écran, hein ? », c’était qu’elle jouait sur la plaisanterie. Mais, il savait très bien qu’elle ne faisait que cacher un peu son mal-être. Il s’en voulait.

On dirait une relation éteinte, mais ce n’était pas le cas, souvent, c’était quand il s’en voulait, qu’il voulait bien lever les yeux de cette lumière fausse. Et il lui donnait toute son attention.

Il ne faisait pas rien pour elle non plus, il la protégeait. Il lui avait d’ailleurs interdit de faire pas mal de trucs sur internet, enfin, il le lui déconseillait. Parce qu’il savait le pouvoir que les gens comme lui avaient dans ce monde. Mais parfois, ce n’étaient justement pas eux les plus à craindre, parfois c’étaient simplement les gens de tous les jours, ivres de leur « toute puissance » derrière les lettres écrites sur un écran.

Plus tard, dans la nuit. La lumière un brin bleutée habitait toujours la pièce. Celui qui serait Cyber était de retour dans sa maison. Un de ses amis lui compta par messages l’histoire d’un type qui avait donné rendez-vous à un fournisseur de drogue. Qui ne vint jamais, mais qui avait apparemment préféré dévaliser la maison du gars. Il y avait de plus en plus d’amateurs, à l’image de ceux qui se montraient de plus en plus au monde, en oubliant que rien ni personne n’étaient rose.

D'ailleurs, il venait de passer une nouvelle commande. Enfin, il l'avait fait depuis un cyber café. Voyons. On ne le piégeait pas si facilement. Il fallait toujours prendre des précautions. Il avait rendez-vous à ce même coin.

Plus tard, après avoir eu son colis, Cyber retourna chez lui. Il put reposer le couteau papillon dans un tiroir. Il se méfiait toujours. Ce serait idiot qu'il lui arrive quelque chose maintenant, alors que son pseudo commençait à prendre de l'estime envers les autres pirates.

Enfin... jusqu'à ce qu'une mission avec ses partenaires se passe mal. Apparemment, ils avaient fichu le bordel dans un coin qu'il aurait fallu laisser tranquille. Le futur Artisan était sûr qu'il ne leur arriverait rien, ils étaient impossible à trouver. Surtout pour des gros bras. Mais... l'un des complices avait été trop bavard. Ce type avait voulu se vanter, une histoire de fille sans doute. Il avait rien de pro au final. Il valait vraiment mieux bosser seul. Cyber s'en souviendrait. Bref, quand l'adolescent avait appris la mort du vantard, ça l'avait mis mal. Est-ce que l'imbécile avait donné les noms de ses partenaires ?

Cyber avait dû réfléchir. Longtemps. Il ne pouvait demander de l'aide à personne. Le Deep c'est seul contre tous. Et ce n'est pas dans les jupes de la police qu'il faudra pleurer. Car les criminels, les premiers à avoir commencé, c'est eux. Alors pourquoi la justice aiderait un gamin qui savait ce qu'il faisait ? Qui jouait trop ?

Longtemps. Jusqu'à ce que la solution soit de disparaître très loin. Au Pays de Jamais. C'était la solution, non ?

Non. Maintenant, il fallait supporter le manque du cyber-monde. De tout ce qui faisait Cyber, et l'avait construit.





Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Kuria
Et un âge ? 21
C'est quoi ton Avatar  ? Frey de Fisheye Placebo, en temps normal (mais c'est pas lui sur le vava avec le dude en veste orange <3)
Comment t'as découvert l'île ? j’y suis collée
Tu la trouves comment ? Bieeeeeeeeeeeeeeeeeeeen much
Dis, tu crois bien aux fées ? Yup, ça a pas changé


Dernière édition par Cyber le Mer 8 Juin 2016 - 18:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Enter Empty
MessageSujet: Re: Enter   Enter EmptyLun 6 Juin 2016 - 0:14

Damn damn damn j'adore ce dude *_*
(laissez moi je ne veux plus être constructif de toute ma vie D: )
Revenir en haut Aller en bas
Cyber
Cyber

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 92
✘ SURNOM : Le Hacker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Welcome in the Deep Web

Enter Empty
MessageSujet: Re: Enter   Enter EmptyLun 6 Juin 2016 - 0:17

Hahaha damn thanks Blotoune 8D
(osef la constructivité ouech)






Spoiler:
 
can't hack this:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nasty
Nasty

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 355
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ DISPO POUR RP ? : 3/4 (une place dispo)
✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


Enter Empty
MessageSujet: Re: Enter   Enter EmptyLun 6 Juin 2016 - 0:27

Chuis plus la NEW COMER ANYMORE !!!!*0*//
Cyber... OOOOh Cyber, raconte moi le monde moderne, la civilisation, les burger, les grattes-ciels, la 4G et YOUTUBE ... ;_;

STPLZ
.....



Je serais gentille.......un peu.  Enter 304983004






Enter Bannas10
Revenir en haut Aller en bas
Cyber
Cyber

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 92
✘ SURNOM : Le Hacker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Welcome in the Deep Web

Enter Empty
MessageSujet: Re: Enter   Enter EmptyLun 6 Juin 2016 - 19:34

Yeaaaaay 8D

Huhuhu le monde moderne est... osef celui des pixels est cool 8D Nan mais, le monde moderne c est le BIEN !!!!!!

J'espère que tu seras gentille, ouais D8 (on verraaaaa)

EDIT

FICHE FINIE






Spoiler:
 
can't hack this:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Enter Empty
MessageSujet: Re: Enter   Enter EmptyMar 7 Juin 2016 - 23:56

Superbe portrait ^^ !
C'est empli de mélancolie et d'un je-ne-sais-quoi d'actuel, blasé, réaliste et pourtant touchant.
Avec une sensibilité un peu acide mais sans l'être trop. Et j'avoue m'être marrée à l'imaginer se dépatouiller sans le confort moderne :p

Bref, j'ai beaucoup aimé, Cyber est diablement chouette !
Bienvenue dans l'ère des ploucs moyenâgeux ;)
Revenir en haut Aller en bas
Cyber
Cyber

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 92
✘ SURNOM : Le Hacker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Welcome in the Deep Web

Enter Empty
MessageSujet: Re: Enter   Enter EmptyMar 7 Juin 2016 - 23:58

Inter... internet T^T (drama)

Wah merci :3 Je vous aime quand même les ploucs moyenâgeux u.u <3
x)






Spoiler:
 
can't hack this:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clover
Clover

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 84
✘ SURNOM : La Fourmi
✘ AGE DU PERSO : 14~15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Si ça te chante...
✘ LIENS : I believe in Simone de Beauvoir,
I believe that life is a film noir

Râle et monte sur ses grands chevaux en #9cc0ec ~

Enter Empty
MessageSujet: Re: Enter   Enter EmptyMer 8 Juin 2016 - 17:29

Re[..]bienvenue !! Enter 1021713182

Hoooo alors lui je l'avais pas vu venir !! C'est la surprise la plus totaaale ! 0.0
Je l'adore, sérieusement. J'avais alors bien compris que ça parlait du Deep web quand je lisais les Révérences (après ça a été carrément marqué mais j'avais vu juste U.U) ! Hooooo. 0.0
Eh bah Clo aura un collègue assez taciturne, ça devrait bien aller entre eux ! Par contre il aura une fan, qui va sûrement demander des nouvelles du Monde Ordinaire en ce qui concerne les jeux et les musiques...

- On a un nouveau FNAF ? TLT ils ont sorti des nouvelles musiques ? Avicii aussi ? Tu les as téléchargées ? Oui ? T'as des écouteurs alors ? Tu me fais écouter ? Je prends sur moi pour t'aider à recharger si c'est possible... #groupie






Revenir en haut Aller en bas
Caroline
Caroline

★ Mère Apprentie des Artisans ★


✘ AVENTURES : 612
✘ SURNOM : La Fouineuse
✘ AGE DU PERSO : 14 ans... et des poussières

✘ DISPO POUR RP ? : Pas tout de suite, mais je prends les réservations ;)
✘ LIENS : Fiche ♦️

Enter Empty
MessageSujet: Re: Enter   Enter EmptyMer 8 Juin 2016 - 17:46

Et c'est ainsi qu'Harmony reçut une demande très officielle co-signée de Rose et Caroline pour fabriquer des laisses afin d'empêcher les artisans d'aller gambader n'importe où...

Cordialement,
Votre apprentie maman qui n'a pas envie de devoir aller vous ramasser dans la machine =.="
Revenir en haut Aller en bas
Cyber
Cyber

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 92
✘ SURNOM : Le Hacker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Welcome in the Deep Web

Enter Empty
MessageSujet: Re: Enter   Enter EmptyMer 8 Juin 2016 - 18:20

Clo : Hahahahaha xD Teeeeeeeellemeeeent de choses se sont passées depuis le temps u.u xD Thaanks en tout cas <3

Caro : Maaaais D8 j'en ai besoin de la Machine !!! enfin, je suis sûr que je peux m'arranger pour ne pas me risquer dans la Machine <3 (on dira merci à Heaven (hein Clo ? 8D))






Spoiler:
 
can't hack this:
 
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

Enter Empty
MessageSujet: Re: Enter   Enter EmptyVen 10 Juin 2016 - 23:47

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





Pardon pour le retard mon petit ! Mais ça valait le coup d'attendre car comme toujours c'est un strike ! Cyber est très très intéressant, en particulier dans un tel contexte, entre son désir urgent de vivre hors du monde et son côté cybertoxico qui reste sa prison, ça doit être un truc assez démentiel à jouer. Et ta manière de raconter tes personnages est toujours aussi cool, on n'en sait jamais trop, tout est un peu entre les lignes ! Hâte de le voir en jeu ce petit hacker ! Enter 1273345621

_______________________________


Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure ! Par ailleurs, n'oublie pas de prendre connaissance de L'intrigue du moment. Tu peux aussi participer au RP d'introduction spécialement conçu pour les nouveaux arrivants et qui permet d'immerger facilement ton personnage dans l'univers : Le Bannissement. A moins que tu ne choisisses de te lancer dans Mission Périlleuse ? Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.










La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://neverneverland.forumactif.org/
Cyber
Cyber

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 92
✘ SURNOM : Le Hacker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Welcome in the Deep Web

Enter Empty
MessageSujet: Re: Enter   Enter EmptySam 11 Juin 2016 - 1:02

Meeeerciiiii beaucoup Peter <3
Et pas grave pour le retard x) c'était pas long <3

Héhé, j'ai hâte de... souffrir du no internet access... gh...

xD






Spoiler:
 
can't hack this:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Enter Empty
MessageSujet: Re: Enter   Enter Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-