Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Carne Salt
Carne Salt

☠ Harponneur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 612
✘ SURNOM : Le Prêcheur
✘ AGE DU PERSO : Entre 25 et 30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Full ! Mais Contacte-moi; je ne suis jamais contre une bonne idée...
✘ LIENS : "Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn"

[Warning Violence] Pulpe Empty
MessageSujet: [Warning Violence] Pulpe   [Warning Violence] Pulpe EmptyMer 1 Juin 2016 - 23:02



Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.
Fight Club




[Warning Violence] Pulpe C7b960cae61ce3b94404b6718fc225d4

Sa vision se brouille. Du sang ? Sans doute.
Qu'est ce que ça peut être d'autre ?
Qu'est-ce que ça peut foutre ?
Habité par l'effort, sa respiration emplit tout le champ spatiale de ses tympans. Il n'entend que ça, ça et son coeur qui cogne dans sa cage comme une bête furieuse. L'adversaire vacille dans le flou d'hémoglobine. Sa rétine myope s'en carre l'oignon. Il préfère fermer les yeux. Faire abstraction.

Là.
Badum. Badum.
Là. Derrière le mur de bruits
Badum. Badum.
Là, au delà de la mêlée hystérique des bagarreurs de tout bords.
Badum. Badum.
Là, au dessus du clapotis de l'eau stagnante des grottes.
Badum. Badum.
Là.

Le mouvement de trop.
Carne se fend brusquement pour attraper le bras de son adversaire, un gus du Bayou, noir comme une plume d'Esprit Nuit, épais comme une cargaison de gnôles blindée. Ses poings sont lourds et denses comme deux parpaings. Il s’est pris les premiers coups pour mieux jauger l'animal.

Et succomber à l'appel de la douleur.

La souffrance est une maitresse vorace qui ne supporte pas de partager ses amants. Quand on frôle la vie de cette manière, on en oublie le chagrin.  Votre cerveau s’irrigue tellement qu'il n'a pas assez de place pour traiter plus d'une information à la fois. Toute votre émotion s'évapore, se concentre sur une idée unique : Taper.
Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper. Taper.
Carne fonce, mâchoire ouverte, vers la tronche du colosse et plante ses crocs dans le moue de la joue. La victime tente de dégager ce parasite simiesque, sans succès : les jambes du pirate s'enroulent autours de la taille de sa proie et s'y accrochent. D'un mouvement sec des incisives, il arrache tout bonnement la chair du malheureux qui hurle à s'en écorcher les poumons.

- J'ABANDONNE !!!! J'ABANDONNE !!!

Après un instant de silence insoutenable l'arbitre - un pirate de terre petit, au visage boursouflé par la syphilis et la vilénie et de fait surnommé "Chtouille" - lève finalement la main en beuglant :

- ABANDON DE LAFAYETTE SYMPHOR, VAINQUEUR POUR LE TROISIÈME COMBAT CONSÉCUTIF DE LA SOIRÉE : CARNE !!!! ....Tu peux le lâcher, Pécheur.

L'albinos repousse le bayouteux vers les rochers, le regard un peu fou. Il recrache son morceau de barbaque à la flotte, alignant un sourire de dents pleines de fibres musculaires. Il pourrait faire ça toute la nuit. C’est autant de poignées de minutes qui empêchent le souvenir de sa rousse de le hanter. Le néant qu'impose la bagarre à sa cervelle surchauffée, c'est le moyen le plus reposant de ne pas subir cette pression constante sur son palpitant.
Malik n'est pas là pour regarder.
Ni Shifty, ni Keith.
Car il n'y a qu'une règle tacite à ce petit club privé : ne jamais en causer.

- Alors mes p'tit gars ? Qui pour défaire la gueule de cet enfoiré qui depuis deux sessions vous fait tous la nique ?! Hein ?

Le cannibale s'immerge quelques secondes pour ressortir ruisselant. Le sel picote un peu sur ses plaies. C’est parfait. La carcasse qui grince c'est que dalle à coté de ce qui résonne en dedans d'abyssale. Certaines nuits sans sommeil, il a même peur d'en crever, noyé dans sa peine. Que son coeur cesse soudain d'avoir envie de courir après le prochain battement et ses poumons après la prochaine goulée d'air. Parfois, à la proue du Jolly Roger, il s’est même imaginé se laisser aspirer par les flots et embrasser l'amour éternel de la Grande Mère. Pourtant, quelque chose l'a toujours retenu. Une crainte ancienne, chevillée à l'inconscient, d'ancien enfant de choeur pétri de foi.

Le "Ring".
C'est comme ça qu'ils appellent ça. Quand cela a-t-il commencé ? Difficile de le savoir. C'est une zone de non droit dédiée uniquement au culte des poings. Ici, pas de clan, pas de caste, pas de race, pas d'âge, pas de sexe. On laisse les lois de l'île au placard. On déverrouille sa frustration pour s'offrir quelques heures de liberté viscérale, crue.
Vraie.

- Je rappelle les règles !
La première règle du Ring est : il est interdit de parler du Ring.
La seconde règle du Ring est : il est interdit de parler du Ring.

Rires des participants.
Troisième règle du Ring : quelqu’un crie stop, quelqu’un s’écroule ou n’en peut plus, le combat est terminé.
Quatrième règle : seulement deux personne par combat.
Cinquième règle : un seul combat à la fois !
Sixième règle : Pas d'armes, pas de frusques, juste vous.
Septième règle : les combats continueront aussi longtemps que nécessaire.
Et huitième et dernière règle : si c’est votre première soirée sur le Ring, vous devez vous battre !


Chtouille ricane.

- Alors, qui de partant pour la prochaine bagarre ?








Iä, Iä, Cthulhu naflfhtagn...


NNL Award  [Warning Violence] Pulpe 3864948088  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Sirène
Anonymous

Invité



[Warning Violence] Pulpe Empty
MessageSujet: Re: [Warning Violence] Pulpe   [Warning Violence] Pulpe EmptyVen 3 Juin 2016 - 18:20


 
 

 

 

  Pulpe Fais moi mal, Johnny Boy

 

 

  Il fait nuit, si nuit, si nuit. Il fait tellement noir que tu as envie de rire toute seule de tout ce noir qui s'étend de partout.
Et pourtant tu ne ris pas de toutes tes dents de requin, oh que non.
Tsunami est grognon ce soir.

Tsunami est avec ses requins, et Tsunami a faim. Mais c'est l'âme de Tsunami qui a faim, pas son corps, parce que Tsunami a déjà dîné. Mais elle a dîné d'un couard qu'elle a assommé proprement d'un coup de pierre à l'arrière du crâne, après qu'il aie refusé de se battre. Et même si objectivement, un humain comme ça, au bord de la rivière, à la fraîche, c'est toujours sympathique, le trouillard à un arrière goût de pisse qui reste au fond de la gorge.

Les requins, eux, sont contents. Ils ont mangé les restes et un tas de poissons en route, et l'humeur est bonne. Ils échangent entre eux sur les courants marins, quand l'un d'entre eux s'arrête. Hé, ça vibre, ça vibre a mort dans les grottes.
Trop sympa, le requin.
Tsunami tend l'oreille, oh oui, oh oui oui oui ça vibre. Et ça sent le métal, le cuivre. Ça sent le sang, ça sent la sueur.
Ça sent la bagarre!


Je nage à toute vitesse, le corps enflammé par l'envie de me battre, et j'entends les cris, cet homme qui hurle qu'il abandonne. Ah non, hein! On abandonne pas, surtout pas! Qu'est ce que c'est que cette connerie?

Je sors de l'eau, et me débarrasse momentanément de ma queue de requin pour m'approcher de la foule, tapie dans une caverne. Et je le vois, lui.
J'ai déjà mangé, et pourtant, j'ai faim. J'ai faim de ce type là.
Mais non, pas du type noir qui gît au sol et pas celui qui donne les règles.
J'ai faim du type tout blanc, la gueule pleine de sang, pleine de chair. J'ai faim du Mangeur et de ses poings ensanglantés.
Mais je ne dois pas manger, ah ça non, le petit moche l'a dit, on ne tue pas et on ne mange pas. Mais j'ai tellement envie d'aller me battre! Oh, s'il vous plaît monsieur le moche, non, je déconne, regarde tes pieds, je m'en fous.

Je n'ai d'yeux que pour le Mangeur et ses tatouages de mes soeurs.

Et apparemment, pour notre première soirée ici, on doit se battre.
Mince, alors.
Je vais être obligée d'aller me battre.
Zut zut zut.
Hahahahaha!

J'éclate de rire dans la foule, de toutes mes dents de requin. Mouvement de recul devant le Monstre, hé ouais, me regarde pas, toi , la pucelle impressionnable avec ton concombre de mer rabougri, et toi le vieux avec trois chicots, t'as vu mes dents, t'as vu ma gueule, vas-y casse toi, laisse moi la place.
Nue comme un ver, aileron au vent, je pousse les lents du bulbe qui comprennent pas directos ce qui se passe.

"Moi. Moi, j'y vais."

Le moche me regarde comme les autres, il a les genoux qui se disent bonjour. Mais il m'approche quand même, l'heureux garçon.

" Et nous avons un nouveau combattant dans le Ring! Comment on vous appelle?"

Je ris, à m'en arracher la gueule. Oh putain, cette soirée va être excellente. Les requins sont pas loin, ils m'encouragent, je le sens, regardez mes chéris, comme maman va lui faire bouffer ses ratiches, au Mangeur.

"Le Monstre."

T'as vu comment ça pète?
Je m'approche du blanc, je le renifle de loin, j'ai envie de le coller et de lui écraser la tête sous une pierre, juste pour voir comment ça fait.
Sourire à pleines dents, tête sur le coté, oeil jaune scrutateur.

"Alors? On s'y met, ou on s'regarde?"



 

  © Jawilsia sur Never Utopia
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Carne Salt
Carne Salt

☠ Harponneur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 612
✘ SURNOM : Le Prêcheur
✘ AGE DU PERSO : Entre 25 et 30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Full ! Mais Contacte-moi; je ne suis jamais contre une bonne idée...
✘ LIENS : "Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn"

[Warning Violence] Pulpe Empty
MessageSujet: Re: [Warning Violence] Pulpe   [Warning Violence] Pulpe EmptySam 4 Juin 2016 - 20:10



Il l'a reniflée à des lieux à la ronde, bien avant qu'elle fende la foule de son pas sans finesse. Odeur de poiscaille. Parfum caractéristique de toutes ces putains de sel. Ses narines se dilatent sous l'effet du fumet.
Une sirène.
Un adversaire sur mesure.

Que la Grande Mère est douce de lui offrir pareille sucrette après lui avoir arraché le coeur et l'âme.
Deux fois.

Carne arbore un sourire aussi requin que la donzelle mais son regard est morne. Il est tuméfié de partout et les sirènes tatouées paraissent disparaitre sous les ecchymoses. Le turquoise ça ne ressort pas sur du violet. Il recule un peu plus profond dans la cuvette d'eau. Une grotte, une sirène, des regrets plein le cœur et de la hargne plein les poings. Comme ce cycle lui est familier. Comme il se sent fatigué. Si Saline a instauré un soupçon de trouble et d’opprobre sous son habit monacale, c'est l'usure de son coeur qui l’amène peu à peu à le faire douter de sa Foi. Carne a perdu plus qu'une "Sangre". Il se sent piétiné, évidé,  bousillé. Il ne fait qu'accorder son état physique à ce mental délabré. Le désœuvrement encourage ses idées noires. Si seulement Hook leur assignait une mission digne de ce nom, quelque chose qui galvanise !
Et qui l'occupe, lui, son palpitant en miette et son trop plein d’agressivité.

Il ouvre grand les bras, tel un noble seigneur. Tel un prêcheur. Il est moins qu'un homme mais plus qu'un Monstre. Assurément !

- Viens donc catin des flots. J't'attends !

Il s'immerge soudain complétement, disparaissant sous l'onde comme un soupir d'amant.








Iä, Iä, Cthulhu naflfhtagn...


NNL Award  [Warning Violence] Pulpe 3864948088  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Sirène
Anonymous

Invité



[Warning Violence] Pulpe Empty
MessageSujet: Re: [Warning Violence] Pulpe   [Warning Violence] Pulpe EmptyVen 17 Juin 2016 - 16:53


 
 

 

 

  Pulpe Fais moi mal, Johnny Boy

 

 

  Catin des mers catin des mers catin des mers catin des mers hahahahahahahaha.
L'injure te fait hurler de rire, oh oui, on va s'amuser avec celui là, il est arrogant, il se bat, je vais le bouffer oh que oui je vais le manger tout cru après lui avoir mis la raclée de sa vie miam miam.

Mais il s'immerge, ce con, il s'immerge.
C'est pas grave.
Je suis une sirène, tu sais. Et l'eau, je suis née dedans, je vis dedans, je bouffe dedans. Et putain, qu'est ce que je cogne dedans.
Ni une ni deux, je réfléchis pas, je fonce.
Tête baissée, je rentre dans le ring, y'a de l'eau, y'a l'autre.

Ca va craquer, ça va saigner, ça sera bien.
Queue de requin qui remplace les jambes.

Tout chez toi devient plus effroyable que la vision d'horreur que tu offrais déjà avant. La branchie réapparaît, l'oeil scintille, plus dangereux que jamais. Et maintenant que tu y es, dans ton élément, et que tu sais ou il se trouve, l'humain.
Tu vas lui casser la gueule.

"Viens par là, maintenant."

Tu plonges aussi, moins sensible que l'homme aux profondeurs marines.
Et dès que tu le vois, l'adrénaline fait son petit effet. Tu vois rouge.

Et tu élances ton poing en direction de sa tête, comme la dernière des sauvages.
Quelle superbe soirée, hein?
Qu'est ce qu'on s'amuse.



 

  © Jawilsia sur Never Utopia
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Carne Salt
Carne Salt

☠ Harponneur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 612
✘ SURNOM : Le Prêcheur
✘ AGE DU PERSO : Entre 25 et 30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Full ! Mais Contacte-moi; je ne suis jamais contre une bonne idée...
✘ LIENS : "Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn"

[Warning Violence] Pulpe Empty
MessageSujet: Re: [Warning Violence] Pulpe   [Warning Violence] Pulpe EmptyJeu 11 Aoû 2016 - 22:41



Il l'a sentie d'emblée, qu’elle était un beau morceau : pas une de ces lottes dépourvues d'arrête, pas une de ces fricassées d'esturgeon. Une belle et grosse saloperie, brutale et dentue, déformée par le vice le plus primal : la violence crue.

Parfait, il commençait à s’encroûter dans la routine, à ne plus sentir vraiment les coups.
Et dans le flot d'ecchymoses, il a entendu son coeur battre et saigner pour "elle". Ô mon amour, mon amour, ferme ta gueule !

Ça va craquer, ça va saigner, ça sera bien.
Requin pour requin.

Elle est rapide, pas d'une folle subtilité. Elle ne s’embarrasse pas de stratégie et fonce tout droit. Il l'entend plus qu'il ne la voit, il la devine, pourfendant l'eau, râpeuse et sans la moindre douceur pour son propre élément. Il bascule légèrement son assise pour qu'elle percute le mou du ventre. Elle a une sacrée droite qui lui défonce les boyaux et compacte ses abdominaux. Un filet de sang s’échappe de ses lèvres, nuage carmin irréel porté par l'onde. Comme tes cheveux, tes si beaux cheveux...
Son expression trahit une tristesse immonde plus agressive que n'importe quel châtaigne dans la gueule. Ça ne fait pas encore assez mal. Ça ne le distraie pas encore assez. Alors, comme pour son précédent adversaire, il use de son corps comme d'un piège. Il retient cet avant-bras musculeux contre lui et va cueillir avec ses dents le plus charnu à sa porté. L'épaule ou la joue, qui sait ?

Il joue.
Il taquine.
Il veut faire durer.

Il veut oublier, celle qui le chagrine.








Iä, Iä, Cthulhu naflfhtagn...


NNL Award  [Warning Violence] Pulpe 3864948088  :
 
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
L'Ombre



✘ AVENTURES : 2107

[Warning Violence] Pulpe Empty
MessageSujet: Re: [Warning Violence] Pulpe   [Warning Violence] Pulpe EmptyDim 15 Jan 2017 - 20:07

The End


C'est presque comme une danse qui teindra l'eau de sang,
On en oublierait même que c'est l'île aux enfants.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




[Warning Violence] Pulpe Empty
MessageSujet: Re: [Warning Violence] Pulpe   [Warning Violence] Pulpe Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Jungle Luxuriante :: Les Profondeurs Périlleuses :: La Grotte du Crocodile-