Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2526
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Half lady   Lun 16 Mai 2016 - 23:28



half lady

PETER PAN & LACERATE





Son âme damnée était partie avec sa joie. Fang n'était plus là. La pluie l'avait emporté. Déjà. Les pluies emportaient les gens, alors. L'eau les effaçait, comme les traces de peinture. L'eau de ses yeux avait effacé des gens. Le chef des Chasseurs. Et Peter Pan était de très mauvaise humeur.

Les Chefs, comme les Mères, devaient être remplacés très vite. Il fallait qu'ils soient oubliés, compensés, que la roue tourne et que le système demeure dans son irrépressible cycle. Le trouble ne pouvait être permis dans les rangs comme dans les esprits. Et en vue de l'état émotionnel de Peter, c'est Bow qui vint à la charge de cette situation. Le deuxième jour.
Le petit roi jouait avec une maison de poupée énorme dans un coin de la Maison Souterraine.

Il nous faut un nouveau chef, sire, pour les Chasseurs.

Peter l'ignora et borda le tout petit lit dans la nursery.

Majesté, ce groupe est un des plus nombreux, et il a réellement besoin d'être supervisé. Il faut un chef, et très vite. On peut lancer l'épreuve de grade.  

Teath.

Il n'avait pas levé les yeux.

Pardon ? ... Majesté, Teath fait peur aux plus jeunes enfants. Cela représenterait une menace. Non, il faudrait quelqu'un de plus fédérateur, de plus... Il remarqua l'expression perplexe de son roi. Je veux dire, quelqu'un qui sait rassembler, qui saura commander tout en se faisant respecter et aimer par ses camarades. Ou alors, un nouvel enfant.

Ils sont tous nuls ! Ils ne sont pas drôles, ils ne me font pas rire ! Tant pis pour les chasseurs. On ne mangera plus de viande ! C'est meilleur pour l'estomac, il parait. Loutre Sage ne mange pas de viande.


Et après des heures – ce qui du moins y ressemblait – de tergiversions, Bow avait fini par le convaincre que nommer un nouveau Chef des Chasseurs relevait d'une priorité prioritairement prioritaire. Chaque nouvelle idée de Peter était aussitôt rabrouée par Bow. Apache pour ses séjours répétés au cachot, Plum pour son manque de charisme, Gamer pour son incapacité à utiliser des termes normaux... Aucun, aucun ne convenait; assurément.

Reviendriez-vous sur votre décision de ne pas accepter les filles ?

Les filles sont mères, elles ne peuvent pas être chefs, déjà que j'ai accepté de nommer Stealth et Wild...

Bref silence. Bow réfléchissait.

S'il s'agit d'une demi-fille ?

Peter prit un air concentré.

Je suppose que ça irait. Mais il faudrait vérifier qu'elle est valeureuse et forte ! Il faudrait les épreuves. Encore plus dures.

Bow s'inclina, dissimulant sous un masque impassible le sourire satisfait qui le démangeait. En vérité, Bow avait déjà son idée. Comme d'habitude.


*


Après avoir proposé la chose à Lacerate et lui avoir laissé une heure de réflexion, Bow la fit venir au tyran qui attendait maussadement sur son trône. Il se redressa légèrement en la voyant arriver et la toisa longuement, d'un regard perçant, scrutateur, et peu bienveillant.

Est-il vrai que tu es une demi-fille ? C'est vrai que tu n'as pas le corps de Mirka, et tu ne portes pas de robe. Mais peut-être que tu cherches à nous tromper.

Bow voulut intervenir mais Peter lui fit signe de se taire.

Tu sais, l'épreuve pour être chef, des chasseurs en plus, est difficile. Tu devras remplacer celui d'avant et tout le monde l'aimait.

Ce n'était pas tellement vrai, mais Peter prenait ses vérités personnelles pour des évidences générales.

Tout d'abord, pourquoi veux-tu être chef ? Qu'est-ce qui te fait croire que tu seras une bonne cheffe ?

Il avait décidé de ne pas être gentil. Et ce n'était que le début.




Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 


Dernière édition par Peter Pan le Ven 20 Mai 2016 - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 420
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: Half lady   Mer 18 Mai 2016 - 23:45

HRP:
 

Leï, je suis un monstre.

J'ai failli le tuer, tu sais. Je l'ai frappé jusqu'à ce qu'il ne puisse plus se relever et je l'aurais achevé si on ne m'en avait pas empêchée. C'était comme si rien n'avait changé, comme si j'étais la même que celle que tu as connue. Pourtant je te jure, Leï, j'ai fait des efforts. J'ai évité les confrontations, j'ai appris à m'imposer autrement. Et j'essaie de ne rien oublier, rien du tout.
On dirait juste que ça n'a servi à rien.

J'ai besoin de toi, putain. Je vais pas y arriver sans toi, j'ai besoin de quelqu'un qui peut calmer ce... ce
truc en moi. Mais t'es plus là et faut que je me relise régulièrement pour me rappeler de toi. T'es plus là et je suis seule bordel, seule avec cette rage qui me bouffe l'estomac.

J'ai envie de croire que j'ai changé mais j'ai peur que non.
J'aimerais que tu sois là, j'ai tellement. besoin de toi.

Je t'aime encore, Leï. Tellement que ça fait mal.


⚡⚡⚡

- Lace ?

- Hmm ?

- C'est Bow. Il dit qu'il veut te voir.

- Ça peut pas attendre ?

- Non. Ça a l'air important.

- ... ok. J'arrive.


⚡⚡⚡

Bordel.

Ils me veulent comme Cheffe.

Je m'en doutais un peu, quand même. C'est qu'on est en latence depuis la disparition de l'autre con. On est en suspension et ça se demande qui succèdera. Je sais que certains ont parlé de moi, y'a même un gamin qui est venu me demander quand je me proposerais. Mais j'ai pas voulu alors j'ai rien dit.

Je peux pas veiller sur eux alors que je suis toujours comme
ça. Je peux pas, je suis pas digne de confiance. Je flippe, bordel. Si c'est pas moi, ce sera qui ? Ce psychopathe de Teath ? Apache et ses opinions à la con ? On est vraiment foutus et je sais pas quoi faire.

Il m'a donné une heure, je sais pas quoi faire.

J'aimerais tellement que tu sois là. Toi, tu saurais.

Mais je crois que je vais refuser. Je mérite pas ça.


- C'est d'accord. Amène-moi au Grand Chef, qu'on en finisse.

⚡⚡⚡

Elle ne comprenait toujours pas ce qui lui avait pris, mais c'était trop tard pour reculer. Droite comme un bon petit soldat, elle sentait le regard du morveux suprême la sonder, l'analyser comme un foutu produit sur l'étalage du marché. Elle se laissa faire, pas prête à s'énerver pour autant. Mais pas à l'aise non plus : c'était clair que le Roi, elle l'avait déjà vu en bien meilleur état.

- Est-il vrai que tu es une demi-fille ? C'est vrai que tu n'as pas le corps de Mirka, et tu ne portes pas de robe. Mais peut-être que tu cherches à nous tromper.

Ignorant la réaction de Bow, Lace fronça les sourcils. Elle, une demi-fille ? Ah bon ? Enfin, pas que ça la dérangeait mais... ça la rendait perplexe comme raisonnement. Son regard descendit vers son propre corps, qu'elle fixa avec un intérêt soudain : et comment ça, pas le corps de Mirka ? La Gueule Cassée était bien roulée, n'en déplaise au Roi. Tout aussi bien que sa Mère d'ailleurs.

- Tu sais, l'épreuve pour être chef, des chasseurs en plus, est difficile. Tu devras remplacer celui d'avant et tout le monde l'aimait.

Silence. Lace releva la tête, fixa Peter Pan. C'est qu'il avait l'air mortellement sérieux, le gosse.
Elle peina à réprimer un gros rire devant la solennité de son mensonge et dut couvrir sa bouche pour ne rien en laisser paraître. Elle hocha cependant la tête, consciente qu'il faudrait bien qu'elle parle à un moment ou à un autre.

Et ce moment arriva.

- Tout d'abord, pourquoi veux-tu être chef ? Qu'est-ce qui te fait croire que tu seras une bonne cheffe ?

Bon, c'était parti.

Se calmer, d'abord.

La Gueule Cassée prit une profonde inspiration, se redressa. La question de Pan était tout à fait légitime, à savoir ce qu'elle foutait là, au juste.

C'était flou, de son côté. La peur reprenait pas, un peu mais tant pis. Il fallait qu'elle voit ça comme un jeu... de rôle, en fait. Comme une mise en situation, une énième fantaisie de plus. Et si j'étais Cheffe, je...

- Je veux pouvoir protéger les gens.

C'était sorti tout seul, comme un cri du coeur un tout petit peu tremblant.

- Les Chasseurs sont tout le temps dehors, tout le temps exposés au danger. Si je les ai à mes ordres, - on allait pas faire dans la dentelle non plus - je pourrais garder un oeil sur eux. Leur apprendre à se défendre ou à courir. Je sais faire les deux, de toute façon.

Elle inspira.

- J'aime cette Île, je pense que ça se voit assez. En devenant Cheffe, c'est comme si j'avais le pouvoir de rendre un peu ce que cet endroit a fait pour moi, tu vois.

Une nouvelle pause.

- Je les connais, les Chasseurs. Même ceux qui sont pas mes amis, même ceux avec qui je suis pas tout à fait d'accord. Je sais que Plum a un don pour rabattre les proies, qu'Alive fait toujours de son mieux, que Riddle a une obsession bizarre pour les lapins et qu'Apache est tellement fonceur qu'on pourrait démolir des murs en le laissant filer droit.

Elle sourit à cette dernière évocation, se reprit.

-Bref. Ce que j'essaie de te dire, c'est que mes collègues, je les connais et je ferai beaucoup pour eux. Rajoute à ça que je sais me faire respecter et que bon, même si je suis une demi-fille, on a l'air de plutôt m'apprécier, par ici et... tu as tes arguments.

Elle croisa les bras, retrouva un semblant d'assurance. Mieux valait en effet oublier sa trouille et sa culpabilité d'avant.

Et on ferait comme si j'allais être Cheffe.

Ce rôle, le voulait-elle vraiment ?

Elle n'avait pas menti, en tous cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2526
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Half lady   Lun 23 Mai 2016 - 15:35

hrp:
 



half lady

PETER PAN & LACERATE





Bow arbora son sourire satisfait, sempiternel accessoire de ses circonspectes heures de gloire, ses tout petits triomphes qu'il savourait sans pourtant n'avoir jamais douté qu'ils s'accompliraient. Peter était morose, Peter était fragile, Peter était vulnérable. Ça ne pouvait que marcher.
Ce que Bow n'avait pas prévu, c'était la mauvaise humeur de Peter Pan. Qui aiguisait considérablement son sens du caprice et son esprit de contradiction. Peter Pan avait besoin, aujourd'hui, de se défouler sur quelqu'un. Et cela tomberait sur Lacerate. Sa résistance, son endurance, n'en seraient que plus éprouvées. C'est ainsi que raisonna Bow.

Je les connais, les Chasseurs. Même ceux qui sont pas mes amis, même ceux avec qui je suis pas tout à fait d'accord. Je sais que Plum a un don pour rabattre les proies, qu'Alive fait toujours de son mieux, que Riddle a une obsession bizarre pour les lapins et qu'Apache est tellement fonceur qu'on pourrait démolir des murs en le laissant filer droit.

En dehors d'Apache, Peter peina à se souvenir des autres Perdus mentionnés. Plum lui revint en tête, car il se souvenait du numéro 14. Il masqua sa confusion derrière un masque de sévérité, les mâchoires serrées.

Bref. Ce que j'essaie de te dire, c'est que mes collègues, je les connais et je ferai beaucoup pour eux. Rajoute à ça que je sais me faire respecter et que bon, même si je suis une demi-fille, on a l'air de plutôt m'apprécier, par ici et... tu as tes arguments.

Il hocha lentement la tête, sans la quitter des yeux. Elle confirmait – pour lui, bien sûr – qu'elle était une demi-fille, ce qui était réconfortant. En vérité, tous les arguments de Lacerate, d'autant plus impressionnants qu'ils ne semblaient aucunement avoir été préparés, l'auraient convaincu aussitôt s'il n'avait pas été  de mauvaise humeur. Le jeu devait se poursuivre, pour échauffer ses nerfs tendus.

Bien, tu as passé la première épreuve. C'est l'épreuve des arguments. Ensuite il y a l'épreuve physique.

L'Enfant Roi se leva de son trône. Il parut vouloir s'envoler pour se poser sur le sol un peu machinalement, mais il chuta tout à fait et se réceptionna lourdement sur ses jambes, manquant de tomber, en poussant un petit cri rauque, l'expression confuse et apeurée.
Bow se précipita vers lui mais Peter le repoussa en rugissant : " ÇA VA !" et le Chambellan recula de quelques pas en s'inclinant.

La deuxième épreuve, donc, se déroule... Dans la Machine.

Le lieu représentait pour lui un symbole cauchemardesque, un traumatisme matérialisé, car c'était là que tout s'était déroulé. Mais ils n'iraient pas chez les Poupons, non. Plus jamais. Ils iraient juste au dessus, au milieu des confiseries, et Peter ferait tout pour que Lacerate en bave, en bave, autant que lui. Sans même savoir pourquoi.





Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 420
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: Half lady   Lun 23 Mai 2016 - 22:10

Et Lace attendit, soutenant le regard dur de Pan. Elle attendait crispée et défiante, prise d'un mauvais pressentiment.

Je vais en baver, n'est-ce pas ?

Hors de question d'aller chercher du soutien chez Bow. Elle l'avait bien appris, dans l'autre monde : si tu baissais les yeux, tu donnais l'occasion de te faire bouffer.

Et on dirait que je serais Cheffe et que je vais pas me laisser faire.

La voix du Tyran résonna.

- Bien, tu as passé la première épreuve. C'est l'épreuve des arguments. Ensuite il y a l'épreuve physique.

Elle n'eut pas vraiment le temps de s'inquiéter plus : le pitoyable spectacle de Pan et Bow suffisa à la distraire, la faisant hausser les sourcils et lui tirant ce sourire sans respect que même les années passées sur l'Île n'avaient pas suffi à faire crever. Allons bon, il avait décidé de se défouler sur elle et elle jouait le jeu.

C'était bien, ça la distrayait de sa culpabilité.

- La deuxième épreuve, donc, se déroule... Dans la Machine.

Lace hocha la tête, déglutit sans cesser de sourire.

- Ok.

⚡⚡⚡

Et voilà qu'après un petit voyage ils se retrouvaient à l'étage qui collait, le foutu truc où tu pouvais te transformer en guimauve si t'oubliais de rentrer. Lace - qui était plutôt acide que sucré - ne connaissait les lieux que par rumeurs. Forcément, ça avait été un sacré choc de s'y ramener soudain, en l'état (elle avait eu le temps de chercher ses lames préférées mais c'était tout, Pan n'avait pas trop eu l'air de vouloir patienter) : elle en était restée bouche bée quelques secondes avant de se retourner vers Peter et Bow.

- Bon, on y est.

Elle flippait quand même un peu, tentait de ne pas le montrer.

- C'est quoi l'épreuve ?

Dépêchez-vous, bordel.

Qu'on en finisse avant de mourir sucrés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2526
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Half lady   Ven 27 Mai 2016 - 21:42



half lady

PETER PAN & LACERATE





Elle n'avait pas remarqué. Elle n'avait pas remarqué la petite bourse qu'il portait à sa ceinture de feuilles résinées. Peter l'avait légèrement palpé pourtant, comme machinalement, sur le trajet qui les avait mené à la Machine. Il savait d'instinct qu'elle n'avait pas bougé. Et lorsqu'il l'avait vu, il avait feint de ne rien ressentir, il avait rabroué ses frissons et camisolé sa peur, parce qu'il ne voulait pas que Lacerate pût l'imaginer en proie à des sentiments d'humain, il voulait qu'elle eût peur. Elle prendrait tout pour qu'il ne garde rien.
Il n'avait pas volé, il avait marché de ses pieds nus qui excitaient les fleurs sur leur passage, comme Bow les renfrognait. Lace pas loin. Il l'observait, l'épluchait du regard, avec son corps musclé, ses gestes secs, son visage dur.

Ils prirent l’ascenseur, car la Machine était endormie. Peter faisait tout d'instinct. Bow était rigide.

Bon, on y est. C'est quoi l'épreuve ?

Oui, on y était. Les bonbons lui rappelaient sa joie passée, la joie qu'il avait éprouvée en s'ébrouant avec abandon dans les pâturages édulcorées de la Province. Et qui l'avait quitté, quitté, QUITTÉ !!
Ses poings s'étaient serrés, et son coeur encore plus. Il ne comprenait pas.

Viens. dit-il de son ton tout froid. Bow, reste ici.

Il lui attrapa le poignet et l'entraîna vers une petite assemblée de gros bonbons qui cultivaient un menu lopin de... guimauve. Ils étaient très affairés.
Peter passa derrière eux sans se faire voir, ouvrit la petite bourse, et en sortit le contenu. C'était une poudre blanche, luisante. Du sel.
Il adressa un sourire presque sardonique à la Gueule Cassée.

S'ils se comportent comme des Bêtes Sauvages... Tue-les. C'est ton rôle, de tuer les bêtes. Je ne dois pas avoir la moindre égratignure.

Et il balança une poignée de sel en direction des bonbons. Peter connaissait les propriétés du sel sur eux. Puisque leur sucre ne savait guérir son amertume, il les gâterait. Et Lacerate avec.

Les bonbons s'époumonèrent aussitôt d'irritation. De douleur même, probablement. Ils cherchèrent des yeux l'origine de l'offense. Peter Pan leur adressa une révérence effrontée. Il avait hâte de la voir en action.




Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 420
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: Half lady   Dim 5 Juin 2016 - 18:31

Elle n'était pas rassurée, pas du tout. Et le fut encore moins lorsque Peter reprit la parole, d'un ton glacial. A croire qu'elle le préférait presque lorsqu'il était rouge et fou de joie. (Enfin certes elle avait dit, à cette période, qu'il fallait le descendre. Mais elle blaguait bien sûr, Peter l'énervait souvent mais jamais au point de vouloir en atteindre à sa vie et pourquoi elle pensait à ça, d'abord ? Le stress la faisait réfléchir trop vite.)

- Viens. Bow, reste ici.

Elle sentit les doigts froids du Tyran se refermer sur son poignet, la traînant jusqu'à... ce qui ressemblait à un champ. Un champ... de bonbons... cultivés par des bonbons.

Normal.

La Gueule Cassée se dégagea, serra les dents en voyant le contenu de la bourse de l'Enfant Roi.

- S'ils se comportent comme des Bêtes Sauvages... Tue-les. C'est ton rôle, de tuer les bêtes. Je ne dois pas avoir la moindre égratignure.

- At...

Elle n'eut pas le temps de répliquer que le Roi s'exécutait et que des cris inhumains, déjà, se faisaient entendre. Visiblement, les figurines colorées n'appréciaient pas trop de voir leurs cultures - ainsi qu'elles-mêmes - salées. Ça devrait brûler, non ?

C'est pas le moment d'y penser.

- Recule, alors.

Elle avait grondé, sortant sa lame la plus longue et la plus tranchante avant de se placer devant lui. Positionnée ainsi, elle avait tout du parfait garde du corps sauf qu'il lui manquait la conviction et le métier : elle était Chasseuse, pas Sentinelle.

Et tout ça pour quoi ? Pour protéger ses collègues ?

Pour cela, elle allait devoir massacrer des créatures qui, visiblement, ressentaient de la douleur.

L'apparition d'une figure de gelée furieuse dans son champ de vision l'interrompit dans ses réflexions. Sentant qu'aux yeux du bonbon elle n'était qu'un obstacle entre lui et Peter, elle se mit à trancher.

Le geste fut net, elle dut cependant y mettre de la force en sentant la résistance de la matière visqueuse contre sa lame. La créature termina néanmoins au sol, coupée en deux. Pas le temps de réfléchir que d'autres venaient. Lace s'avança, vérifiant d'un coup d'oeil qu'aucune d'entre elles n'avait eu - pour l'instant - la brillante idée de la contourner pour atteindre Pan.

- Ramenez-vous. J'suis prête.

C'est ce qu'elles firent.

La Gueule Cassée se battait brutalement, sans fioritures ni cruauté. Elle tranchait net, plantait sa lame dans la gelée sans s'interrompre. L'assemblée de bonbons contrariés ne lui laissait pas d'ouverture et il n'était pas rare que - devant le nombre - elle manque de choir. Il lui fallait être sur tous les fronts aussi, protéger Peter d'un danger qui pouvait surgir de partout. Il ne devait avoir aucune égratignure, hein ? Elle-même risquait de finir avec une belle collection de bleus.

Elle n'aurait su dire combien de temps l'affrontement dura. Au bout d'un moment, il y eut moins de monde pour lui tenir tête, elle écrasa un énième comestible sous sa semelle et contempla le spectacle.

Le champ ruiné par le sel était souillé d'une bouillie colorée, reste de ceux qu'elle avait éliminés (des bêtes sauvages, non ?). Elle-même se tenait au centre, souffle court, maculée d'une gelée gâtée, suintante. Les bonbons ne semblaient pas avoir développé d'armes tranchantes, ses blessures à elle se résumeraient à des hématomes.

Du moins, c'est ce qu'elle croyait.

Un rugissement imposant se fit entendre derrière elle. Se retournant, elle avisa un gummy bear écarlate et géant qui s'avançait vers Peter.

Le boss de fin, qu'elle avait réussi à louper, génial.

Sans prendre le temps de crier, elle piqua un sprint en direction du petit Roi, arriva juste à temps pour le pousser et pointer son arme vers la créature. En vain.

Pour cause, l'ours lui tomba dessus et l'absorba toute entière.


Elle baignait dans un liquide sirupeux, nageant au milieu d'organes de sucre qui pulsaient d'une vie autre. Elle avait fermé les yeux avant l'impact, les rouvraient et se rendait compte d'à quel point elle était fatiguée.

A quel point elle avait mal, aussi.

Elle flottait dans le sirop, voyait sa machette devant elle sans éprouver la force de la saisir. Elle était si fatiguée. Si elle mourrait maintenant, qu'est-ce que ça changerait ? Il faisait chaud, à l'intérieur de l'ours. Elle ne le sentait plus bouger, distinguait à peine l'extérieur de son regard brouillé. Peter devait pouvoir la voir, non ? Elle se surprenait à espérer qu'il s'en était sorti.

Et toi, tu vas t'en sortir ?

Elle sentait sa gorge se contracter, des points de couleur apparaître dans son champ de vision.

Je sais pas, putain. Est-ce que j'en ai le droit ?

Elle ferma les yeux.

Je la veux même pas, cette promotion. Je veux plus... de ce que je suis là. Maintenant.

Un peu de sel vint se mêler au sirop.

Pourquoi est-ce que ça m'importerait, hein ?

Il y eut comme quelque chose, qui la frôla.

Parce que ça t'aidera à éviter que d'autres commettent les mêmes erreurs que nous.

Un faux baiser froid comme la lune.

Que d'autres souffrent comme toi.

Elle sentit une dernière caresse, sursauta. Ses yeux s'ouvrirent, elle commença à s'agiter. Pas mourir surtout, respirer, respirer, RESPIRER ! Il fallait pas qu'elle crève, elle ne voulait pas crever !

Sa main droite se referma sur son arme.

Elle n'allait pas mourir ici, pas comme ça. Pas moyen, d'un coup. Il fallait qu'elle se batte. Pour elle, pour eux, pour Leï aussi. Fallait pas qu'elle crève.

Pas avant d'être Cheffe.

⚡⚡⚡

L'ours resté au sol - cloué par ce poids supplémentaire qu'il avait avalé par lassitude et vengeance - sentit comme quelque chose lui chatouiller les entrailles. Il remua, tenta de se mettre debout.

Puis ce quelque chose creva son dos.

Laissant échapper un hurlement de douleur, il sentit l'humaine se frayer un chemin, s'extirper hors de sa plaie, le bruit d'une inspiration que l'on prend.

Il crut sa dernière heure arrivée, mais ce ne fut pas le cas.

Toujours au sol, il vit son agresseuse rejoindre celui qui, indirectement, les avait décimé.

⚡⚡⚡

- Ça va, tu n'as rien ?

Sa respiration était encore haletante et saccadée. De ses yeux gris, tristes et las, elle fixa le Tyran. Sa main libre désigna le bonbon qui gisait toujours plus loin, tremblant. Elle-même ne se sentait plus si stable sur ses jambes.

- Tu veux que je l'achève ou ça ira ?

Elle l'aurait fait tout de suite mais l'état de Peter importait plus.

Sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2526
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Half lady   Jeu 16 Juin 2016 - 0:36



half lady

PETER PAN & LACERATE





Oui, c'est vrai, tu n'étais pas Sentinelle. Tu n'auditionnais pas pour cela. Mais Il voulait que tu sois cela comme tant d'autres choses, comme tout, tout ce qui lui passerait par la tête, tout ce qui titillerait son désir si constamment assouvi qu'il prenait de l'ampleur, brûlant et dévorant, à chaque infime frustration, qu'il s'était agglutiné à toi et ne te lâcherait pas, non.
Chasseuse, sentinelle, jouet vivant, tu devrais résister aux assauts des ennemis en sucre autant qu'à sa propre lubie, exclusivement dirigée vers toi à présent, car il te mangeait du regard, le petit tyran, il en voulait plus, encore, excité par ta lame luisante et par tes gestes agressifs, par cette hargne que tu mettais à combattre pour lui.

Il sentit, comme une vibration atmosphérique, la colère de la gelée. Il était au comble de l'exaltation, bien qu'elle conservât ce quelque chose de malade, de tordu et de factice, car sa joie était noire, et il ne put retenir le petit rire qui le démangeait, un rire mou et faible, morbide, le regard fiévreux. La gelée fonçait sur lui, énorme, son sourire s'ouvrit et ses yeux se fermèrent. Il n'esquissa pas le moindre geste de défense. Elle le ferait. Il attendait le bruit de lame qui tranche, les cris d'effort puissants, le vacarme de la violence qu'il aurait déclenché sans y toucher.

Ramenez-vous. J'suis prête.

Son rire grandit, se perchant un peu dans les aigus, tandis qu'il réprimait avec peine un tremblement de son corps tout entier.

Ils se ramenèrent. Le concert commença. Peter voyait tout, à travers ses paupières recouvrant son fol imaginaire, Lacerate lui offrait un spectacle plus vivant, plus puissant que ce qu'il aurait jamais pu contempler. Elle le nourrissait, le remplissait d'une énergie bizarre mais pulsante, à coup de SHLAK et de ZING, à coup d'épée. Et son rire continuait d'enfler, à mesure qu'elle coupait et coupait, il devenait gigantesque, peuplait le ciel magique de la Machine, se joignant au massacre musical que ses oreilles appréciaient tant.

Lorsque ce fut fini, le rire dégringola tout doucement, se tarissant comme un ruisseau qu'on assèche, tandis que son corps essuyait les dernières vagues de tremblement. Peter ne voulait pas encore ouvrir les yeux, car ce qu'il imaginait était si enivrant qu'il n'osait pas contempler un spectacle plus... disons, modeste. Lorsqu'il consentit à le faire, ce fut pour découvrir une énorme masse rouge – pourquoi, pourquoi rouge – avalant le paysage avant de l'avaler lui. Mais il n'eut pas le temps.
Peut-être que Peter aurait voulu. Se faire avaler par le rouge et s'oublier dedans. Ça lui manquait tellement.

Il aurait pu faire un pas de côté, peut-être même qu'à présent il avait la force de s'envoler. Il n'en fit rien. Il tourna la tête vers une Lacerate à la poitrine agitée et à la peau poissée, sans vraiment sourire, juste intensément. C'était ce combat là qu'il attendait vraiment, le combat final, l'apothéose, dont l'issue déciderait autant du destin de Lace que du sien. Il allait faire un pas vers l'Ours, pour précipiter les choses, alors que deux voix dans sa tête criaient à lui-même et à Lacerate : "Laisse-moi y aller !" et "Sauve-moi !".
Et puis le choc, sur son thorax, un son mat s'échappant de sa gorge, le contact du sol. Elle l'avait sauvé. Le temps qu'il cligne des yeux, rassemble ses esprits, Lacerate était dans le rouge. Elle baignait dans le rouge.

Au début, il crut qu'elle était morte. Elle ne bougeait plus. C'était fini. Une tristesse énorme lui tomba dessus, comme une grosse pierre en granit. Il était tellement déçu. Tout son enthousiasme s'était brisé en millions de morceaux de granit. Elle était morte, la lame ne brillait plus, son bras ne tournoyait plus. Plus de cri ni de geste.
Puis... Elle bougea, un peu, puis davantage, elle bougea pour de bon, et le ravissement se reforma en accéléré dans le coeur de Peter Pan, dont le visage s'illuminait peu à peu.
Il l'observa, avide, se battre, se battre encore, encore et encore. Pour lui. Pour vivre. Se débattre. Il l'enviait et l'admirait, de tant de vie. Il voulait lui prendre, tout.


*



Elle était enduite, dégoulinante, fantastique.

Ça va, tu n'as rien ?

Il ne dit rien.

Tu veux que je l'achève ou ça ira ?

Il contempla de loin l'ours moribond.

Je veux que tu prennes sa vie. murmura-t-il d'une voix fluette et douce.

Il la regarda faire, en s'approchant, comme pour regarder un spectacle de plus près. Il était assagi, docile, comblé.


*


Il l'avait amené loin, prétextant de la guider pour lui tenir la main, parce qu'il voulait juste sentir sa main, son contact, la chaleur de sa vie et de sa violence, ça l'inquiétait qu'elle les perdent. Il allait vite, pour la forcer, l'épuiser, pour que le coeur de la Gueule Cassée batte plus vite. Ils ne croisèrent pas de créature belliqueuse et il regretta de ne pas avoir choisi un lieu plus dangereux. C'était à peine fini, il s'était cru rassasié, mais il en voulait encore, il le sentait fort.

Après l'avoir emmené le plus loin possible, au coeur d'une forêt de sucettes et de barbes à baba, Peter la fit s'asseoir contre un caramel et lui fit face, très sérieux, plus gentil aussi :

Nous allons passer à la dernière épreuve. C'est l'épreuve de la loyauté. Car tu ne dois pas me trahir. Tu sais, il m'a trahi, il est parti. Je suis tout seul. Il ne remplira plus de mission de l'ombre. Il ne sera plus là pour moi. C'est fini. C'est à cause de la pluie. Mais maintenant, je suis trop méfiant. Si lui a fait ça, tout le monde peut le faire.

Il la décortiqua encore un peu.

Si je te demandais quelque chose, n'importe quoi, tu le ferais ? Même quelque chose de grave ? Quelque chose qui va loin, quelque chose de très fort, de très très violent. Par exemple, si tu devais sacrifier un enfant pour moi.

Il n'avait jamais eu ses idées-là.
Il n'était pas un tueur d'enfants, il était un tueur d'adultes.
Peut-être que ce n'était qu'un coup de bluff alors. Un truc entendu dans une histoire.
Il se mordait les lèvres. Son visage exprimait une sorte de fébrilité impatiente, scrutatrice.
Peut-être que c'était autre chose.
Coup de bluff ou coup de folie.

Ce serait à Lace de décider.






Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 420
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: Half lady   Dim 26 Juin 2016 - 18:34

- Je veux que tu prennes sa vie.

Elle avait haussé les épaules.

- Ok.

Un regard vers l'ours écarlate, agonisant dans ses spasmes, à terre. De toute façon, c'était dans son intention d'abréger ses souffrances. Elle se retourna, s'avança vers lui.

Et SCHLACK.

⚡⚡⚡

Il avait changé, le Roi de Never Never Land. Il y avait comme du feu dans ses yeux, d'un coup, et il la traînait, fort, vers une forêt de bonbons digne d'un mauvais clip de rap. Et Lace suivait sur ses jambes vacillantes, guidée par cette main qui s'accrochait à elle avec une intensité suspecte. L'idée d'une nouvelle épreuve ne lui plaisait guère mais elle ferait avec : elle voulait y arriver, finalement.

Elle avait retrouvé ses raisons.

Toujours gluante, elle s'adossa à un caramel et grimaça : ses muscles lui faisaient mal. Face à elle, Peter semblait beaucoup moins sévère. C'était tant mieux : ça l'aurait contrariée de lui avoir sauvé les miches et que rien ne change.

- Nous allons passer à la dernière épreuve. C'est l'épreuve de la loyauté.

Un sourire narquois étira les lèvres de la Chasseuse. Voilà qui promettait d'être compliqué.

- Car tu ne dois pas me trahir. Tu sais, il m'a trahi, il est parti. Je suis tout seul. Il ne remplira plus de mission de l'ombre. Il ne sera plus là pour moi. C'est fini. C'est à cause de la pluie. Mais maintenant, je suis trop méfiant. Si lui a fait ça, tout le monde peut le faire.

A cause de la pluie, vraiment ? Lace fronça les sourcils, songeuse : elle aurait cru le Chat plus tenace que cela, mais n'oubliait pas au fond à quel point l'Île pouvait se montrer dangereuse.

- Si je te demandais quelque chose, n'importe quoi, tu le ferais ? Même quelque chose de grave ? Quelque chose qui va loin, quelque chose de très fort, de très très violent. Par exemple, si tu devais sacrifier un enfant pour moi.

Et voilà qu'il la fixait comme si elle était déjà sa Championne, comme si elle allait dire oui-oui, devenir la gentille chienne qui lui ramènerait son journal et qu'il pourrait gratter derrière les oreilles en lui donnant des ordres. Seulement, ce n'était pas dans ses plans à elle. Elle avait déjà donné, le rideau était déjà tombé sur cette partie de son existence. Est-ce que Bow avait pensé à cela lorsqu'il l'avait proposée ? Peu importait : si Peter la voulait, il faudrait qu'il la prenne telle quelle.

Elle soupira, joignit ses mains devant elle. C'était l'heure de sortir son bagout des rues, rappeler qu'elle savait causer. Une fois encore.

- Je ne suis pas Fang, Peter.

Elle avait plongé son regard de plomb dans celui de l'Enfant Roi.

- Je ne compte pas te suivre partout et te coller comme une foutue ombre. T'as déjà Bow pour ça, c'est pas mon rôle.

Elle humecta ses lèvres collantes de gelée, reprit avec hargne :

- Moi, ce que je sais faire, c'est chasser. Et rappeler les gens à l'ordre quand je les vois faire des trucs que je sais être dangereux.

Des trucs qu'elle-même aurait pu faire avant. Quand elle était Rain.

- Je peux le faire pour toi, Peter. Ça me dérange pas. J'peux aussi jouer avec toi, partir en mission pour toi.

Un sourire, elle haussa les épaules.

- Si ça s'trouve, je vais même te défendre quelques fois encore. Bien que ce soit le rôle de Scar, mais elle ferait avec les occasions.

Lace reprit :

- Tout ça, je veux bien le faire. Parce que c'est ce qui me semble juste.

Un temps. Son sourire disparut, sa voix se fit soudainement plus tendue. C'était toujours dans ce genre de moments que son côté animal ressortait.

- Par contre, je ne te laisserais pas me demander de faire quelque chose de grave sans me donner de raison. Et je te laisserais pas déconner sans intervenir non plus.

Ses poings se serrèrent, légèrement.

- Je suis pas Fang, je te l'ai dit. Et je refuse de sacrifier une partie de moi et mes valeurs pour te faire plaisir. Parce que je vaux mieux qu'un soldat à qui on aurait ouvert le crâne pour en retirer le cerveau, parce que tu vaux mieux qu'un Roi qui demande à ses Chefs de tuer un de ses sujets.

Est-ce qu'elle le pensait vraiment ? Peut-être que c'était un bluff, peut-être pas.

- Ou je me trompe peut-être ?

Ouais, elle le jaugeait d'un coup. Elle le regardait avec morgue, prête à sortir les crocs : elle deviendrait plus docile pour personne, elle ne changerait plus cet espèce d'idéal qu'elle tentait sans cesse d'atteindre. Si elle la voulait, cette promotion, ce n'était pas à tout prix.

C'était à voir si son Roi serait prêt à payer le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2526
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Half lady   Sam 6 Aoû 2016 - 20:23

spoiler:
 



half lady

PETER PAN & LACERATE





Ce devait être un peu stressant, de se retrouver là, scruté par le gamin le plus puissant du monde, qui de ses yeux électriques disséquait chaque parcelle de corps, d'âme peut-être. Lacerate ne se démontait pas, et c'était bien ce stoïcisme qui fascinait Peter de seconde en seconde. Quelque chose en lui s'effarouchait, se courrouçait même, de cette aisance qu'elle avait à le contredire et à calmer ses ardeurs. Il n'y avait pas de crainte ou d'hésitation dans sa voix, il n'y avait même pas ce goût de miel qu'on sentait dans celle de Bow, à la fin des phrases... C'était perturbant. Et c'était un peu excitant, aussi, n'est-ce pas ? C'était nouveau. Elle n'avait pas l'air d'avoir peur. Et elle était quand même prête à tout. Non, presque tout.

Et surtout, elle était bien plus maligne que ce que Peter, dans sa conception fort étriquée des êtres humains, ne pouvait l'imaginer. Elle brida son autorité par deux procédés dont, en vérité, Lacerate n'avait pas réellement conscience. Le premier fut d'employer des mots qu'il ne connaissait pas réellement, des notions abstraites qui ne pouvaient que prendre une forme très physique dans son esprit. Le second fut plus subtil et toucha à son honneur, c'est pourquoi il fut davantage intentionnel et tout aussi efficace.

Par contre, je ne te laisserais pas me demander de faire quelque chose de grave sans me donner de raison. Et je te laisserais pas déconner sans intervenir non plus. Je suis pas Fang, je te l'ai dit. Et je refuse de sacrifier une partie de moi et mes valeurs pour te faire plaisir. Parce que je vaux mieux qu'un soldat à qui on aurait ouvert le crâne pour en retirer le cerveau, parce que tu vaux mieux qu'un Roi qui demande à ses Chefs de tuer un de ses sujets.

Son expression s'était figée, braquée sur le visage de la Chasseuse. Confus et flatté, voilà deux sentiments qui cohabitaient bizarrement.

Je me trompe peut-être ?

Il battit des paupières, déglutit, et répondit finalement :

Déconner, c'est bien "être en danger", n'est-ce pas ?

Comment te dire...
Il se leva finalement, pour avoir une chance de dominer Lacerate de sa hauteur.

Je ne t'arracherai pas de partie et je ne t'ouvrirai pas le crâne. Je suis un bon roi, comme tu l'as dit. Je suis toujours juste. Quand les enfants se font tuer, c'est qu'ils ont trahi ou blessé. Ils ne sont plus dignes d'être des hommes ! Tu es bien d'accord ? Tu es une guerrière, toi Lacerate. Tu sais ce qu'est l'honneur, toi.

Il sortit son poignard et le contempla un instant.

Ainsi tu vas jurer. Moi aussi, je jure que je ne te demanderai jamais de faire une chose déshonorable. Je ne te demanderai pas de tuer un autre sujet. Car tu es Lacerate. Et toi, jure aussi, jure que tu ne me trahiras jamais, que tu seras une cheffe loyale. Tu seras bonne pour tes garçons. Jure que tu ne grandiras pas.

De sa lame, il fendit sa paume et observa le sang qui y bourgeonnait. Il sortit également une toute petite fiole, probablement conçue par les fées.
Il tendit alors l'arme à la Gueule Cassée, mais se saisit de son poignet avant qu'elle eût eu le temps de s'en emparer.

Sache une chose, Lacerate, souffla-t-il tout bas, serrant son poignet entre ses doigts. Ton sang sera déposé dans cette fiole. Le mien aussi. Si l'un de nous deux trahit l'autre... Quelque chose s'abattra sur lui. Tu comprends, Lacerate.

Ce n'était pas du bluff.
Il avait tout prévu. C'était à Ténèbre qu'il avait quémandé de l'aide. C'était à la pire des fées. Car il était prêt à tout, tout pour être sûr. Qu'on ne le quitterait pas. Quitte à supplier, quitte à menacer. Quitte à capturer.

Ce n'était pas du bluff, pour sûr, cette fois.






Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 420
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: Half lady   Mar 9 Aoû 2016 - 22:11

Elle attendait. Assise face à Peter, une expression où se mêlaient parfaitement soumission et insubordination sur sa gueule déchirée, elle le fixait.

- Déconner, c'est bien "être en danger", n'est-ce pas ?

Un sourire attendri vint s'inviter sur son asymétrie sans qu'elle ne le demande. Elle voulut répondre mais Peter reprit :

- Je ne t'arracherai pas de partie et je ne t'ouvrirai pas le crâne. Je suis un bon roi, comme tu l'as dit. Je suis toujours juste. Quand les enfants se font tuer, c'est qu'ils ont trahi ou blessé. Ils ne sont plus dignes d'être des hommes ! Tu es bien d'accord ? Tu es une guerrière, toi Lacerate. Tu sais ce qu'est l'honneur, toi.

L'expression de la Chasseuse s'assombrit : comment lui dire qu'au contraire, elle avait été spécialiste des coups bas et du déshonneur ? Elle pouvait comprendre le raisonnement de l'Enfant Roi, hochait même la tête : il ne la croirait sans doute pas si elle le contredisait, cela aurait été stérile. C'était à elle de faire avec son passé, de toute façon. A elle de continuer sans oublier le sang qui ne partirait jamais. De toute manière, sa volonté restait vive : en devenant Cheffe, elle pouvait avoir l'occasion de faire mieux encore. D'empêcher que d'autres deviennent comme elle.

Elle ne sursauta pas, broncha à peine lorsque Peter sortit son poignard : c'était l'heure de la leçon d'escrime ?

- Ainsi tu vas jurer. Moi aussi, je jure que je ne te demanderai jamais de faire une chose déshonorable. Je ne te demanderai pas de tuer un autre sujet. Car tu es Lacerate. Et toi, jure aussi, jure que tu ne me trahiras jamais, que tu seras une cheffe loyale. Tu seras bonne pour tes garçons. Jure que tu ne grandiras pas.

Et le Roi de trancher sa paume ouverte, fixer le sang qui y éclosait. Et la Chasseuse de fermer les yeux, méditer les clauses du contrat : qu'est-ce que Peter entendait par une "chose déshonorable", qu'allait-il se passer avec la fiole ?

Mais surtout, surtout.

Voulait-elle vraiment lui jurer une telle allégeance ?

Ses paupières se relevèrent doucement et son regard s'attarda sur le visage de l'Enfant Roi. Sur ces yeux qui avaient, ces jours, tellement pleuré. Sur cette bouche qu'elle avait vu rire avec joie comme avec la plus innocente des cruautés. Elle était là depuis un moment, Lace, elle avait souvent eu l'occasion de voir Peter mais l'avait-elle déjà vraiment regardé ? Même lorsqu'il était venu la chercher, c'était à peine si elle avait vu son sourire entre les bandages.

Mais maintenant... maintenant, elle le voyait vraiment.

Quelque chose se bloqua dans sa gorge. Pourquoi elle doutait ? C'était un enfant, bordel. C'était un roi, même faillible, même capricieux et fantasque. Un roi que la trahison avait blessé.

C'était son roi.

Sa main s'avança mais le tyran la saisit au poignet.

- Sache une chose, Lacerate. Ton sang sera déposé dans cette fiole. Le mien aussi. Si l'un de nous deux trahit l'autre... Quelque chose s'abattra sur lui. Tu comprends, Lacerate.

Ouais, elle s'en était un peu douté.

Mais elle n'hésita plus : elle n'avait pas peur de grand chose et surtout... elle ne voyait aucune raison de trahir Peter.

- Ok, Grand Manitou. C'est noté.

Pour un peu, elle lui aurait serré la main et conclu avec l'un des secret handshakes dont Freckles et elle avaient le secret. A la place, elle s'empara de la lame et, sans autre forme de procès, l'appuya contre la peau de sa main gauche, jusqu'à ce que l'enveloppe cède. Une vague grimace, plus pour la forme que le reste : dans son état, elle sentait surtout ses muscles qui la tiraillaient et puis, une cicatrice de plus ou de moins...

Elle leva la main, laissant une goutte ou deux s'écraser sur le sol de la forêt.

- Je jure... de ne pas grandir. Je jure de protéger les enfants, de ne pas te trahir. Et de te protéger, toi aussi, s'il le faut. De te respecter, d'être honnête avec toi et... de ne pas te laisser partir en vrille.

Un sourire espiègle étira ses lèvres : c'était fou, on aurait dit des voeux de mariage.

Elle contempla son propre sang qui coulait avant de fixer à nouveau l'Enfant Roi. Et de reprendre, malicieusement :

- Amène la fiole, c'est l'heure de la soupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Peter Pan
avatar

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2526
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : Eternel

✘ DISPO POUR RP ? : Un peu chaud !
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
Et aussi tout ça !

MessageSujet: Re: Half lady   Ven 19 Aoû 2016 - 14:57



half lady

PETER PAN & LACERATE





Peter Pan était le petit vampire qui se détournait des gouttes de sang mais buvaient les mots avec avidité, les mots et toute l'énergie qui pulsait en eux tel des battements de coeur. Est-ce que Lacerate sentait cette voracité qui frémissait en lui, faisant vibrer sa peau, c'était magnétique. Peut-être un peu.

Je jure, je jure, je jure, oh oui jure encore, promets moi des choses qui riment avec éternité. Jure par le sang et par la foi que JAMAIS tu ne m'abandonneras, Lacerate, jure pour ne plus en avoir le droit. Enchaine-toi à moi, moi je ne te laisserai pas Lacerate. Reste, parle, vide-toi et remplis-moi.

Et le roi ne s'offusque même pas. Il pourrait, il devrait même. Mais, au fond il ne veut pas partir en vrille lui, même si la puissance de son rire sait très bien cacher la peur qui bat du tambour au fond de ses entrailles. Quand il part en vrille Peter a peur, peur de lui, et qui peut le protéger de ça ! Il est si seul et si invincible. Lacerate l'insulte et le rassure en même temps, mais Peter commence à comprendre que ce sera comme ça. Avec elle. Il sait qu'elle n'ira jamais trop loin et qu'elle le retiendra par les mêmes chaines avec lesquelles elle s'est sanglée à lui. C'est invisible comme le vent. Il sait d'instinct surtout, car seul l'instinct révèle réellement les choses invisibles.

L'expression de son visage est toujours aussi intense, mais stable, la fièvre est lucide aujourd'hui. Les mots ont plein de sens et Peter Pan essaye de les attraper tous ; il n'y parviendra pas, mais qu'importe, il sent.
La toute petite fiole avale les gouttes comme il avale les promesses. Il se remplit comme elle.

C'est très bien, dit-il d'un ton bizarre, repus, mais il y a quelque chose de serein et un peu extatique aussi. Je jure de ne jamais te faire du mal, Lacerate.

Et cette promesse sera ancrée en lui, il ne l'oubliera pas puisqu'elle est dans son corps.

Nous pouvons rentrer. Il faut annoncer ta nomination. Ne parle plus, je veux me répéter tes mots dans ma tête.

Lui-même ne dit plus rien, et d'un geste lent et doux il s'empare à nouveau du poignet de Lacerate. Plus rien n'est hâtif et saccadé dans sa gestuelle, il est étonnamment détendu. Il a défié, berné l'abandon, et ne le craint plus. La peur reviendra, mais pas tout de suite. Laissons-le en profiter un petit peu.


*


Lorsqu'ils arrivent au Grand Arbre, les garçons perdus affairés s'étonnent de l'air apaisé de Peter, de sa main dans celle de la Chasseuse, dans l'impression collective qu'il vient de se passer quelque chose.

Qu'est-ce qui se passe, roi Peter ? demande un enfant en s'approchant. Lacerate va être nommée chef, c'est ça ?

Peter hoche la tête en fermant les yeux, un petit sourire gambadant sur ses lèvres.

Alors, elle va remplacer Fang ? interroge un second.

Les yeux de Peter Pan se rouvrent lentement, et se mêle à la quiétude une sorte de confusion toute douce.
Loin dans l'ombre, un sourire d'un tout autre genre s'étire sur des lèvres fines et pâles, celles du Chambellan.

Qui est Fang ?




FIN








Codage by TAC







La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.
Portraits par Kim Minji.





le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: Half lady   Mer 14 Sep 2016 - 15:17

The End


Ce n'est pas tant l'oubli qui, à la fille, permit,
De prendre si subitement la place récemment vide,
C'est bien la conviction qu'elle mit au coeur avide,
De l'enfant qui sur sa mémoire abattait pluies,
Ce fut bien sa force qui dépouilla son esprit,
Pour y obtenir le titre qu'elle avait conquis.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Half lady   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Half lady
» [Half-Life] Jumping Aera
» Half Life 2 Survivor vers 1 & 2 (Taito Type-X+)
» Lady Snowblood
» [ZDOOM/SKULLTAG] Half-Life 2 weapons mod (BETA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Jungle Luxuriante :: La Machine :: La Province Acidulée-