Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 149
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Abri propice   Dim 23 Avr 2017 - 9:03

Il serait donc juste question de rejoindre la jungle ou la forêt. Rien de bien compliqué en perspective. Mais… Annabelle sentit son cœur sauter de sursaut, le petit dragon venait de faire un bond qui se termina par le son bruyant de la caisse rentrée en collision. Forcément, la fille de joie posa instantanément le regard sur la Créature. La phrase entendue fit légèrement sourire la demoiselle tandis de Spitfire revenait vers elle.

La question posée, très sérieusement, effaça le sourire. La Dormeuse ne savait pas quoi répondre. Aurait-elle des problèmes ? Possible. Du moins, elle en était sûre s’il était question de Garçon Perdu ou même peut-être de Peau-Rouge.

Puis elle se souvint d’une créature se baladant parfois dans le Port, surtout dans les alentours. Mais lorsqu’elle se montrait au sein de la « ville », elle était accompagnée par des personnes. Des gens côtoyant Moriko. Le seul danger principal était que les pirates veuillent acquérir la Comète. Et donc l’attaquer. Annabelle n’avait pas d’influence, donc personne, sans doute, ne l’écouterait si elle voulait empêcher une chasse contre le Galopin.

- Je ne risque rien. Il n’est pas question de trahison, mais les autres pourraient vouloir t’attraper. Je pense qu’il faut juste éviter les grands axes et se diriger à l’extérieur du Port.

Normalement, ce ne devait pas être bien difficile.

Elle supposait.

La fille de joie s’avança, observant les alentours. Le calme semblait régner, mais elle suspectait les passages réguliers de travailleurs ou de matelots titubants. Il ne fallait pas être confiant trop vite.

- On peut marcher jusqu’à un endroit qui ne te gênera pas pour décoller du sol, si tu veux. Pour le moment, les gens sont en train de sortir, tout le monde n’est pas encore dehors.

Annabelle résista à l’envie de se retourner brusquement pour voir d’où venait le son, le murmure qu’elle venait d’entendre. Mais elle savait qu’il s’agissait de ses fantômes, alors elle ignora l’élément. Reprenant un air doux destiné à la Comète. L’angoisse prenait plus de place. Elle entendait même les tic-tacs imaginaires de sa montra à gousset s’affoler.

Elle avait de plus en plus peur.

Annabelle se souvenait de ce que les personnages avaient vu après l’orage, dans le haut d’une montagne. Après le passage de la Peur qui rôde.

Elle avait l’impression que la Peur qui rôde était ici, à cause de la pluie.

La Dormeuse devait voir le Necronomicon, s’assurer qu’il était toujours là où elle l’avait laissé. Que personne n’y ait touché.

- Le Port n’est pas un endroit sécurisé, tu sais… je sens que bientôt les tempêtes seront plus violentes. Tu n’aimerais pas du tout.

L’angoisse était tapis dans son esprit, et sa voix un peu plus cassée que d’habitude.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spitfire
avatar

☽ Artifice ☾


✘ AVENTURES : 36
✘ SURNOM : Le Galopin
✘ AGE DU PERSO : Jeune adolescent

✘ DISPO POUR RP ? : Yay, let's play !
✘ LIENS : When it comes to jokes, short and sweet is best.

Papote et fait les 400 coups en darkmagenta


MessageSujet: Re: Abri propice   Dim 11 Juin 2017 - 17:44

La réponse négative fit lâcher un soupir de soulagement à la Comète. Au moins, personne ne risquait de disputer la dame pour avoir ramené un animal au Port. D'autant plus que l'animal en question s'était ramené tout seul.
Par contre, l'éventuelle possibilité qu'on s'en prenne à lui lui fit lever les yeux au ciel; il avait ses flammes et des griffes, il pouvait très bien se défendre malgré le fait qu'il soit petit ! La taille importe peu. Et puis, il pouvait toujours prendre la fuite, de toute façon.

Acquiessant vivement à l'entente de l'itinéraire que lui proposait Annabelle, le Dragonnard décida de marcher sur ses pas, la suivant comme un petit chien. Le temps s'était rafraîchit pour de bon, mais au moins, il ne pleuvait plus... pour le moment. Pourvu que ça dure !

- Je peux décoller quand je veux, du moment qu'il n'y a pas trop de vent et pas d'eau-ça-mouille qui tombe du ciel. C'est pas un problème, faut pas vous inquiéter pour ça.

Et, alors qu'il marchait d'un bon pas, il sentit tous ses muscles se crisper. Un peu comme les chiens qui "ressentaient" les émotions des humains, Spitfire se rendit compte que sa compagne de voyage avait un problème. C'était de la peur ? Pourquoi donc ? Elle avait vu quelque chose ?
Quoi qu'il en soit, il fallait lui demander, aussi bien par gentilesse que par peur d'un éventuel danger qu'il n'aurait pas remarqué. Alors, le Galopin regarda la jeune femme, lui demandant alors d'un ton quelques peu faible :

- Ça va pas, mam'zelle ?

- Le Port n’est pas un endroit sécurisé, tu sais… je sens que bientôt les tempêtes seront plus violentes. Tu n’aimerais pas du tout.


Tempête violente ? Ah ça non, il n'aimera pas. Il fallait se presser, et plus vite que ça !
Sans attendre son reste, la Comète accéléra la cadence. Il était partagé entre l'envie de se sauver bien vite d'ici, et celle d'attendre la dame, preuve de politesse. Pourtant, il était déja loin. Il jugea bon de s'asseoir gentiment dans un coin, attendant patiemment que la fille du Port le rejoigne. C'était elle qui connaissait les lieux, après tout.
Et pourtant...

- Hey ! Mais qu'est-ce que cette bestiole fout ici ?

Ah ? Quelqu'un ? Et voilà qu'une armoire à glace mal rasée et débraillée venait de faire son apoarition, débouchant d'une ruelle étroite. Le type s'était arrêté juste derrière Spitfire, qui fit un bond sur le coup de la surprise. Puis, il se retourna vivement, soufflant bruyamment en grondant, de la fumée sortant de ses narines, simple technique d'intimidation. Qu'il n'essaye pas de l'attraper, celui-là ! Où il allait finir en cochon à la broche !








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 149
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Abri propice   Dim 25 Juin 2017 - 12:30

Elle vit la créature s’en aller un peu plus loin, elle la rattraperait en temps voulu. Un peu inquiète, observant les alentours. Elle ne voulait pas vraiment croiser quelqu’un avec Spitfire dans les parages, histoire qu’un habitant du Port ne se dise pas que l’Artifice ferait un bel accessoire une fois tanné.

Elle n’avait pas d’influence permettant qu’on ne touche pas à ce qu’elle voudrait protéger. Ce ne serait que par l’aide de Lady Rubis, ou de ses quelques amis plus influents peut-être.

Puis elle entendit une voix d’homme, et vit le Galopin laisser échapper de la fumée. La Dormeuse pressa le pas, malgré l’handicape que lui donnaient chaussures et jupons. Puis elle se figea devant la scène. Normalement, elle ne risquait rien tant qu’elle ne faisait rien qui puisse lui nuire. Le crochet tatoué la plaçait sous une protection imposante, mais cela ne lui excuserait pas tout.

La Fille de Joie avait bien conscience de son statut.

Alors, elle ne savait pas réellement quoi faire. Elle entendit même la cantatrice reprendre son chant derrière elle, peut-être par inquiétude.

Annabelle tenta de faire signe à Spitfire de s’envoler, de partir. De ne pas insister, l’homme ne pourrait de toute façon pas suivre dans les airs. Et les bâtiments bloqueraient rapidement la portée de tir. S’il risquait d’être question d’arme à feu.

Impossible de s’imposer, ou de supplier non plus. Elle ne devait pas attirer d’ennui. Elle devait rapporter à la Maquerelle, et non lui faire perdre.

Un scandale serait une perte de temps. Enfin, une Créature était bien plus acceptable qu’un Enfant Perdu.

Annabelle se mit à courir, comme elle le pouvait. Espérant que la Comète ait pu la suivre, ou du moins, ne se soit pas mise en tête de se confronter à l’homme. Ses pas, maladroits, la portèrent à la fin de la ville. Vers le commencement de la jungle. Elle s’appuya à un arbre pour reprendre son souffle avant de regarder autour d’elle si Spitfire avait fui aussi. Mains sur la montre à gousset qu’elle portait au cou, celle qui ne fonctionnait pas mais dont l’esprit de la jeune fille entendait les mécanismes, elle avait un peu mal au cœur. Parce qu’elle se rendait compte que même si elle le voulait, elle ne pouvait pas défendre si elle n’avait pas d’aide plus forte. Elle ne pouvait pas, simplement. Elle ne voulait pas froisser les Pirates, elle qui comptait sur eux pour la protéger du reste de l’Île. Même s’ils menaçaient des connaissances.

Ce ne serait qu’avec un regard morose qu’elle habillerait son visage.

- Je devrais retourner à la Maison…


Elle ne voulait pas avoir à nouveau être confrontée à ce genre de situation, elle craignait trop de blessé l’un des côtés.

C’était étrange de penser du bien des monstres pouvant peupler les Pirates ? Pas pour Annabelle, elle les voyait plus rassurants que les Enfants qui furent sensés être ses amis.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spitfire
avatar

☽ Artifice ☾


✘ AVENTURES : 36
✘ SURNOM : Le Galopin
✘ AGE DU PERSO : Jeune adolescent

✘ DISPO POUR RP ? : Yay, let's play !
✘ LIENS : When it comes to jokes, short and sweet is best.

Papote et fait les 400 coups en darkmagenta


MessageSujet: Re: Abri propice   Mar 20 Mar 2018 - 14:56

Sur ses gardes, la Comète grognait, tentant une technique d'intimidation. L'homme, quant à lui, semblait visiblement bien déterminé à en découdre pour une raison qui échappait à la Créature. Qu'avait-il fait... ou pas ?

- C'est la deuxième fois qu'une bestiole comme toi me bousille mon étalage... Alors maintenant, la vermine, quand je la vois, je l'élimine !

Gronda l'humain de sa voix sourde, une de ses mains plongée dans sa veste ce qui ne présageait rien de bon.
D'accord, donc, le Dragonnard était parfaitement innocent et présentait simplement une menace. Comme si ce n'était pas assez de voir "l'eau-ça mouille" tombant sans cesse du ciel, voilà qu'on voulait maintenant le descendre juste par précaution !

Soudain, une silhouette familière se dessina non loin. Annabelle, à qui l'homme ne portait visiblement aucun intérêt (peut être ne l'avait-il pas entendue venir ?) faisait des signes au Galopin, semblant lui conseiller de partir.
Ce dernier fit lentement marche arrière, se reculant tant bien que mal en direction d'une ruelle adjacente pour se replier. Puis, il accéléra tout à coup, sauta dans l'ombre de la ruelle puis s'envola, se retrouvant bientôt sur le toit.
Derrière lui, un coup de feu retentit, les cris de l'homme, qui lui hurlait de déguerpir, s'ensuivant. Quelle plaie !

- Il fait beaucoup de bruit pour rien ! J'ai beau ne pas être toujours sage, cette fois, je n'avais rien de mal à me reprocher !

Souffla Spitfire alors qu'il continuait son chemin, ses griffes cliquetant sur les tuiles des toits du Port. Direction la jungle; il y serait sûrement plus à l'abri dans l'état actuel des choses.
Regardant en contrebas le Pirate furibond qui s'éloignait, il chercha du regard la présence d'Annabelle, qu'il ne mit pas bien longtemps à repérer ensuite. Au moins, l'autre furie n'avait heureusement pas décidé de s'en prendre à elle.
Le Galopin la suivait donc, invisible du haut des toits, ne se pressant pas pour autant étant donné la galère dans laquelle la demoiselle paraissait être lorsqu'elle se déplaçait.

Une fois arrivé à la lilite entre les constructions d'Hommes et la Nature, l'Artifice vint se poser près de la jeune femme qui reprenait son souffle, appuyée à un arbre. Les humains peuvent parfois avoir bien des problèmes lorsqu'ils faisaient de l'exercice. Timber n'était pas comme ça, pourtant.

- Je devrais retourner à la Maison…

Dit-elle simplement, la Comète violette ayant levé les yeux vers elle lorsqu'elle parlait.

- Vous avez raison mam'zelle, je vais faire pareil. J'étais bien content d'avoir pu rester avec vous, vous êtes une chouette personne, visiblement pas comme certains humains qui se trouvent ici.

Répondit le petit dragon en s'asseyant près d'elle, ne voulant pas la quitter si rapidement et impoliment (c'était Timber qui lui avait appris à dire correctement au revoir).
Il n'avait pu s'empêcher de placer une vive mention de l'armoire à glace qui voulait sa mort et qui lui avait tiré dessus à l'aveuglette. Les humains du Port étaient-ils comme ces Peaux-Rouges qui voulaient le blesser de leurs flèches, atteignant Timber à la place ? Étaient-ils tous les mêmes, à part quelques exceptions près ?
Si c'est le cas, quel gâchis...


HRP:
 








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Abri propice   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» y a pas un lieu à l'abri des regards indiscrets?
» A peine arrivé, déjà reparti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Port Débauché-