Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Love
avatar

★ Mère des Sentinelles ★


✘ AVENTURES : 292
✘ SURNOM : La Lascive
✘ AGE DU PERSO : La quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Après.
✘ LIENS : Been broken since I was born.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Sinners   Jeu 5 Mai 2016 - 23:46


Les jours avaient passé, depuis son éclat. Depuis la rage qui l'avait saisie et qu'elle avait eu le fort mauvais goût de manifester, Love n'avait plus revu Pit. Elle ne le fuyait pas particulièrement mais ne cherchait plus à le retrouver, ignorante du fait que lui-même prenait soin de l'éviter. C'était ainsi, avec les êtres placides : lorsqu'ils explosaient, c'était terrifiant. Love n'en avait qu'une conscience très limite, à vrai dire elle s'en foutait. La fin de la Canicule avait été éprouvante pour presque tous ; elle-même s'en était légèrement préoccupée. Sauf qu'avec la pluie, avec le retour de la vie sur l'Île, la Lascive constata un terrible état de fait.

Elle avait la dalle.

L'affection qu'elle éprouvait pour le Chef des Raccommodeurs était ténue mais assez présente pour que leurs escapades secrètes et autres transgressions salées lui manquent. Après tout, le type d'attention que lui accordait le Joker, à ces moments-là, était absolument inédit et terriblement absolu. C'était qu'elle savait y faire, quand elle se décidait. Et lui savait s'y prendre aussi, assortis qu'ils étaient.

Elle n'irait pas jusqu'à dire que cela lui manquait. Elle pouvait faire sans, aurait pu laisser glisser son manque. Mais l'idée de laisser une si belle collaboration mourir à cause d'un éclat de colère lui déplaisait fortement.

Ce n'était pas le souvenir qu'elle voulait laisser au Joker. Ce n'était pas l'image qu'elle renvoyait.

Elle n'accepterait pas de perdre ce contrôle.

Ce fut sur cette unique pensée qu'elle débarqua.

La Mercerie était quasi-déserte, l'heure avancée de l'après-midi y était sans doute pour quelque chose. Pourtant le Chef s'y trouvait, comme prévu. Et Love sourit en le voyant, sans ralentir le pas de sa démarche devenue soudainement plus fluide, serpent qui se mouvait pour atteindre sa cible.

Pas un salut, pas un mot. Juste elle qui contournait le bureau pour venir, d'un geste délicat mais déterminé, pousser l'épaule du Chef et le plaquer au mur, l'accueillant d'un baiser qui sentait le retour à la maison mais avait comme un goût de péché. C'est qu'elle n'avait pas envie, la Love, de se répandre en verbiages. Elle voulait la chaleur d'abord, le reste après - caliente, caliente. Pas d'excuse, pas d'explication. Pas besoin, ils se comprenaient - à peine - à leur manière.

Elle se détacha à peine, ses mains glissaient sur le corps du Chef dans une entreprise bien précise : le débarrasser de ses fringues qui ne feraient que les encombrer, de toute façon. Et ses gestes étaient précis, secs, rapides. Déterminés. Combien pouvaient se vanter de connaître cette facette d'elle ?

C'était qu'elle savait y faire, quand elle voulait.

A en oublier la prudence, dans son assurance affamée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 744
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Sinners   Ven 6 Mai 2016 - 23:16

Ce qui était positif, c’était la fin de la canicule depuis quelques temps. Ce qui était positif, c’était que les blessures guérissaient bien. Il ne restait d’elles que quelques hématomes en voie de disparition. Toujours foncés, mais déjà moins laids –selon Pit- qu’avant.

Le temps avait laissé couler les minutes et les heures jusqu’aux profondeurs de l’après-midi, ce qui laissait aussi la Mercerie vide. Avec comme seule âme, celle du Chef des Raccommodeurs.

Pit avait soigneusement déposé son manteau sur le dossier de sa chaise, tandis qu’il se tenait debout derrière cette dernière à regarder des croquis qu’il venait de réaliser.

Au moins pour ça, il était concentré. Il se trouvait être à l’abris de l’humidité et donc des légères bouclettes de ses cheveux lorsqu’ils étaient mouillés, donc il osa abandonner le capuchon le temps de travailler ces patrons. Il était dans son antre en plus de ça, donc il pouvait se le permettre.

Cependant, son attention fut relevée par autre chose. Les lacs d’absinthe se levèrent sur la source, la porte qui s’était ouverte. Et… celle qui entra, la Mère des Sentinelles, cette chère Love qui avait quelque peu perdu son masque lors de leur dernière rencontre. Le Joker se redressa un peu plus, puisqu’il s’était penché pour mieux observer les lignes de coupe à créer sur ses papiers.

Il suivit la Lascive du regard, sans réagir mais avec le sourire comme toujours. Les yeux méfiants au final. Il n’eut pas le temps de lui demander ce qui l’amenait ici, elle qui avait eu ce regard si froid auparavant. Celui que le Chef avait jugé idiot de chercher à revoir, et donc qu’il valait peut-être mieux s’éloigner un peu.

Il n’eut pas le temps de poser la moindre question, déjà il se retrouva dos au mur, avec Love qui se refaisait comme avant. Comme un retour à la normale. Si d’abord qu’il avait plutôt imaginé qu’elle allait lui déchiqueter la langue, il comprit que ça n’en avait pas l’air d’être son attention.
Et dans ce cas-là, ce retour à la « maison », il suivit alors ces retrouvailles, donnant-donnant, en faisant de même.

Pit se laissait faire, profitant par la même occasion de glisser ses mains de part et d’autre sous le haut de la Mère.

Si elle voyait les restant des blessures, ce ne serait pas grave du tout, elle s’en fichait de ce genre de chose, elle s’en foutait de ce qui avait pu se passer et ne poserait pas de question. Elle prenait ce qu’elle voulait, et ce n’était pas la quête de l’origine de blessures en guérison. Le Joker n’allait pas refuser une partie de jeu aussi plaisante, surtout après une période dépourvue de ce jeu qu’il ne pouvait avoir –sans bannissement- qu’avec la Lascive.

Le Bouffon du Tyran ne se fit pas prier, allant aussi fourrer le museau dans le cou, avant de revenir sur le joli rouge aux lèvres de la Mère des Sentinelles. Il avait fini par se débarrasser de la chemise qui ne servait pas à grand chose à ce moment, honnêtement. Et puis, à en juger par la netteté des gestes de la Lascive. Ce n’était pas les tissus qui l’intéressaient. Et le Joker laissait glisser une main plus bas sur le pantalon de Love. Il avait très bien compris qu’ils avaient un terrain d’entente, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 415
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

Chante et délire en lightpink ~


MessageSujet: Re: Sinners   Sam 7 Mai 2016 - 11:44


Tout noir, sombre, le ciel. De même que l'esprit d'Heaven, ces derniers temps. Elle avait encaissé tout jusqu'à maintenant :
Silver qui semblait s'éloigner d'elle, et dont elle n'avait pas eu de nouvelles depuis le fiasco des Tunnels de Pâques.
La course avec un grizzly dans le Bois Joli, la rencontre avec une immondice dans ce même lieu, en compagnie de Pretty, pour aller chercher un mouton pour les beaux yeux d'une personne dont on reparlera tout à l'heure.
Winter qui courait partout à cause de la disparition de Puppy et qui lui inspirait une telle pitié qu'elle acceptait que le petit Livreur l'accompagne pour lui tenir compagnie (résultat, elle se retrouvait avec un pot-de-colle chialant et paniquant derrière elle en permanence, pitoyable tube de Superglue dont elle avait réussi à se défaire aujourd'hui).
Sa rencontre avec un Pirate qui justement, portait la casquette de Puppy, et qui s'est avéré être son meurtrier, celui même qui lui avait refait sa coupe, à cause duquel sa robe avait rendu son "dernier souffle" et que les ongles de sa main gauche étaient dans un sale état.
Et ce qu'elle avait appris sur ladite personne citée plus haut, grâce à ce Pirate. Ses craintes étaient fondées à son sujet, et s'avéraient malheureusement être vraies. Elle lui avait dit, qu'un jour, il irait trop loin. Qu'il s'en prendrait à ceux qui constituent son entourage. Et maintenant que ses craintes semblaient être devenues réalité, la Mésange n'allait pas le rater.

Colère, déception, résignation, tristesse, haine.
Tous ces sentiments se bousculaient dans sa tête, alors qu'elle se dirigeait d'un pas lent et pesant vers la Mercerie, traînant derrière elle Curly, le mouton qu'elle avait finalement réussi à attraper et qui maintenant la suivait docilement, la corde au cou, ne disant mot. Elle avait une violente envie de le lâcher dans la Mercerie, comme l'avait suggéré Pretty, mais n'en avait pas la force.
Ses mains tremblaient alors qu'elle tenait d'une main la corde de Curly et de l'autre une boîte remplie de trésors. Elle avait peu dormi ses derniers temps, et avait une sacrée mine de déterrée et une humeur telle qu'elle se sentait capable de crever les beaux yeux du Joker.
Il fallait qu'elle s'empêche de faire un malheur. Mais qu'elle reste dure, froide, qu'elle pousse sa gueulante, qu'elle extériorise. Parce que le substitut est juste un malade, et qu'il faut réprimer cela.

Elle attacha Curly à une branche près de la Cabane Principale des Raccommodeurs, lui faisant une caresse, à ce mouton qu'elle n'avait pas été capable de tuer. Parce que la Récolteuse ne se sent pas capable de tuer des animaux qu'elle juge mignons. Les autres, elle trouverait cela trop salissant. Enfin bref, elle ne tue pas d'animaux.
Serrant un peu plus la boîte contre elle, elle entra dans la Mercerie. Déserte, à l'heure qu'il était. Il ne devait y avoir que Pit. Alors là elle pourrait "gentiment" s'entretenir avec lui, et même lui faire un peu peur, avec ses cheveux complètement décoiffés et coupés inégalement, son regard sombre, les cernes noires sous ses yeux et ses tremblements.
Seuls de léger bruits, des froissements, se faisaient entendre dans l'arrière-boutique.

Une main sur le cadre de la porte, Heaven s'était avancée. Ses yeux qui étaient jusqu'à maintenant fixés sur le sol remontèrent vers l'origine de ces bruits presque inaudibles. Elle croisa la chemise blanche à terre. Et bientôt remonta vers une chevelure brune et un blond qu'elle connaissait bien. Et les deux là paraissaient bien occupés, serrés l'un contre l'autre. Bien occupés à s'amuser.

- Je vous dérange pas trop, j'espère ?

Lança l'adolescente, bien droite au centre de l'encadrement de la porte, les ongles de sa main droite -ceux qui n'avaient pas payé, en somme- grattant lentement sur le couvercle de la boîte qu'elle pressait contre sa poitrine. Elle s'avance, juste un pas. D'une voix faussement guillerette, avec un sourire qui s'effacera juste après pour laisser place à une expression dure, froide. Sans sourire, et même pire; une grimace, elle continue :

- He bien, j'en apprends des choses compromettantes à ton sujet, en ce moment, Pit !

Pas de Pitou, il ne le méritait pas. Il ne méritait que ce regard froid et perçant que lui lançait la Récolteuse, ne quittant ses yeux verts, que son nom qu'elle venait limite de lui cracher au visage sur un ton accusateur. Elle se fichait de la petite poule qui se trouvait avec lui, avec ses longs cheveux bruns, son rouge à lèvres groseille et son corps bien fait. Elle ne la voyait déjà plus, et il ne lui avait fallu qu'une seconde pour se dire qu'elle ne l'appréciait déjà pas.
Silence. Plus rien. Juste le silence et les regards qui s'échangeaient.


HRP:
 








Merci !
- Joy
- Lou : 1, 2, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Love
avatar

★ Mère des Sentinelles ★


✘ AVENTURES : 292
✘ SURNOM : La Lascive
✘ AGE DU PERSO : La quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Après.
✘ LIENS : Been broken since I was born.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Sinners   Dim 8 Mai 2016 - 22:25

Il avait des bleus, le Joker. Sur le torse, les côtes. Love les parcourait - des yeux, des ongles - sans s'y attarder, accueillant la vision sans la moindre once d'émotion. Il faisait ce qu'il voulait de son temps libre, le Chef, comme elle-même faisait ce qu'elle voulait du sien. En l'occurence, leurs emplois du temps se rejoignaient, leurs envies - leur envie aussi. C'était parfait, cette synchronie.

Seulement, bien sûr, quelque chose devait la briser.

- Je vous dérange pas trop, j'espère ?

Un silence. Un soupir.

Toujours accrochée au Joker, la Mère s'arqua lentement jusqu'à ce que l'image de l'intruse - à l'envers - se présente à elle.

C'était une autre fille à la mine fort sombre et aux cheveux mal coupés, d'une teinte criarde. Love la fixa quelques instants avant de décider qu'elle s'en foutait.

- He bien, j'en apprends des choses compromettantes à ton sujet, en ce moment, Pit !

Compromettantes, ah bon. Personne ne grandissait, ici. Nouveau soupir, las. Presque impatient au fond, c'est que la Lascive appréciait moyennement de se faire interrompre. Son regard s'attarda une dernière fois sur la fille aux cheveux roses.

- ... si tu le dis.

Et c'était tout. Avec une rapidité surprenante, la Lascive se redressa et glissa sa main derrière le crâne de Pit, l'embrassant une fois encore avec une fougue toute calculée. L'idée que l'autre fille les regarde ne l'importunait pas, elle s'en foutait réellement. Par contre, elle l'aurait mauvaise si elle devait s'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 744
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Sinners   Dim 8 Mai 2016 - 23:24

Alors que la partie prenait, il y eut un trouble fête. Le Joker releva les yeux sur la source. Heaven. Un temps, il constatait que la Mésange paraissait bien en colère.  Pourquoi ? Le Chef afficha un regard interrogatif face à la situation. Il retenait un peu Love par les reins, pour limiter les risques idiots de chute, comme le gentleman qu’il n’était pas du tout en fait.

Il haussa simplement les sourcils à la suite, la Poupée Déguisée disait qu’elle savait des choses compromettantes.

Elle parlait de ce qu’il faisait avec Love ?

Le Joker réfléchissait aux potentiels réponses, il n’en trouva pas vraiment. Du moins, ça ne lui sautait pas aux yeux.

À moins que…

La Lascive revenait à la charge, caliente, et c’était difficile de refuser. Ainsi que de ne pas y mettre du sien, ça aurait pu être criminel. Puisque ça avait toujours été normal, pourquoi ce ne le serait pas aujourd’hui ?

Le Chef des Raccommodeurs ne voyait vraiment pas pourquoi, il y aurait eu des choses compromettantes à son sujet. À part si on avait découvert ses autres peaux de Garçons Perdus, mais ça ne le convainquait pas du tout.

Finalement, Pit quitta le baiser pour ajouter tout de même son avis.

- Qu’est-ce qui ne va pas ? J’ai rien fait de différent que d’hab’.


Puis les lacs d’absinthe coulèrent sur Love, ensuite à nouveau sur Heaven, et Love, et ainsi de suite. Il gloussa, sans pour autant arrêter de balader ses doigts sous le haut de la Mère des Sentinelles.

- Ce ne serait quand même pas… de la jalousie ?

D’ailleurs, Heaven, elle lui devait pas quelques trucs ? Elle qui ne respectait jamais une close précise du deal.

- Et je vois vraiment pas de quoi tu parles… Mais je me souviens du deal que tu n’as pas respecté, encore. Maintenant, c’est un peu compliqué.

Le Joker faisait référence au fait que… eh bien, il était occupé. Ça faisait un petit moment en plus qu’il ne l’avait pas été de cette manière. La Mésange avait choisi son moment pour enfin refaire surface. Que de complications. Le Joker méditait déjà un peu comment s’y prendre. Comment corriger tout ça.

De plus, il ne comprenait pas tellement où était le problème. Tellement pas qu’il poursuivit, comme si ne rien n’était, commençant à retirer le débardeur de Love. C’était si… normal. En fait. Même pas un tabou, juste la logique des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 415
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

Chante et délire en lightpink ~


MessageSujet: Re: Sinners   Lun 9 Mai 2016 - 7:15


Rouge. Comme la couleur que le ciel avait pris lors de l'interminable Canicule. Comme ce sang qui avait coulé lors de sa "petite rencontre" avec cette personne à laquelle Heaven pensait lorsqu'elle parlait de "choses compromettantes". De ce petit marché macabre qui les liait, lui et le Chef des Raccommodeurs.

La jeune fille ne portait aucune intention à la poulette avec son rouge à lèvre et ses longs cheveux bruns, qui, même si elle n'avait pas les mains à terre, faisait comme un semblant de pont, retenue par Pit. Pour tout dire, Heaven ne se rappelait même pas de son nom, et cela lui importait peu. C'était une Mère, oui. Mère de qui, allez savoir. Ça n'avait pas d'importance pour l'instant. C'était juste un élément du décor. C'est tout.
Et ça y va, ça s'embrasse, ils ont l'air de bien s'en foutre, de la présence indésirée. C'est un peu comme si elle faisait partie du décor, elle aussi, en somme.
D'autant plus que Pit trouvait ça normal, il disait qu'il ne faisait rien de différent d'habitude. Et il parlait de jalousie. Et du deal qui n'était ps respecté. Mais que maintenant "c'était compliqué". Il parlait de ce qu'il faisait là ? Ho, ce n'était ps un problème, loin de là !

- Même si t'es Chef et que t'as l'autorité, là, sur moi, tu l'as pas... Je VEUX te parler, et je le ferai peu importe la situa... heu !

Rouge.
Comme le visage de la Récolteuse, couleur contrastant avec le noir des cernes sous ses yeux. Rouge de colère, rouge de gêne, rouge d'incommodation, de la simple pensée de de ces choses qui se bloquaient dans son esprit, qui ne se dévoilaient pas -et heureusement. Il lui restait encore un semblant de bon sens sur ce qui est de respecter les règles du Grand Arbre, et bien qu'elle devienne de plus en plus égoïste et qu'elle se soit fourré dans le crâne que c'est toujours elle d'abord, les autres après, son grandissement lui avait permis de mettre un frein ou, carrément, censurer des choses qui auraient tendance à changer la donne.
Rouge à cause de ce débardeur que le Joker commençait à enlever mine de rien, faisant s'arrêter net la Récolteuse juste à la fin de sa phrase, son regard se plantant automatiquement au plafond, revenant, fuyant, pour finir par se poser sur le plancher.

Un pas, deux pas, trois, devant le bureau. La boîte tenue si fermement auparavant y fut claquée violemment, son contenant faisant un grand bruit sec. Son contenu quant à lui, son bruit s'en vit diminué grâce aux multiples rubans qui y étaient présents, de cette broches, de ces multiples accessoires.

- TU T'EN FOUS ?! TU CONTINUES COMME SI J'ÉTAIS PAS LÀ ?

Qu'elle hurle, tantôt en français, tantôt en anglais, menaçante, ses tremblements redoublant d'intensité. Encore un peu, et elle craquait. Mais, elle se calma. Ou du moins, prit une fausse expression détendue. Explicita qu'elle avait été chercher ce qu'il demandait, que Curly le mouton se trouvait en ce moment devant la Mercerie, et qu'elle n'avait pas eu ni le courage, ni l'envie de le tuer. Qu'il se démerderait -elle recommence, se reprend- qu'il se débrouillerait tout seul pour en faire ce qu'il en voulait. Et que la boîte et son contenu, c'était pour se faire pardonner de l'attente occasionnée.
Mais bizarrement, elle n'avait plus tellement envie de se faire pardonner de quoi que ce soit après ce qu'elle venait d'apprendre.
Faux sourire, bien large, bien désagréable, sourire grimaçant, parce qu'elle était incapable de faire autrement.

- T'as pas l'air d'avoir saisi de quoi je parle. Je m'en tape de ta poulette. Enfin, pas exactement, c'est vrai que je vous envie fortement de pouvoir faire ça aussi naturellement. C'est pas comme si c'était dangereux pour les âmes d'enfants.

Un peu comme l'amour au sens moins charnel du terme, en somme.
Censure, de nouveau, alirs que les battements de coeur commençaient à se faire plus fort. Détournement de regard pour éviter de faire la fixette sur le torse nu de Pit, ou même sur la Mère dont elle venait miraculeusement de retrouver le nom. C'était pas Love, la Mère des Sentinelles, tiens ? Rien qu'en entendant un nom pareil la première fois, la jeune fille savait pertinemment que le courant ne passerait pas entre elles.

Silence. Elle voulait aborder le sujet qui lui brûlait les lèvres autrement. Ça parlerait deal plus tard. Parlons plutôt de ses fréquentations, de ce qu'il fait, pas là maintenant, mais d'autre chose. D'une autre chose qui était aussi une habitude, en somme.

- Ironiquement, il a fallu que Puppy soit mort pour qu'on puisse enfin lui toucher le dos. T'aurais au moins pu dire au pauvre Winter que son ami est en train de pourir en pleine nature, avec son cadavre auquel il manque les pieds...

Tout en parlant, sur le ton de la conversation, elle vint se poser sur le bureau, assise au bord de celui-ci, jambes croisées. Elle se voulait ironique, et sa remarque l'était, comme elle le voulait, parsemée de piques et de sous-entendus piquants. L'air de dire "toi qui te croyais en sûreté, j'ai découvert ce que tu magnigances !"

- ... et peut être même la peau du dos, j'imagine ?

Regard perçant, mauvais, méchant, accusateur, et toutes les mauvaises choses qu'elle pouvait lui reprocher dans l'instant présent. Regard en même temps empli de tristesse et de déception, le tout comme son ton. Comme de coutume, elle ne savait pas quoi penser...








Merci !
- Joy
- Lou : 1, 2, 3


Dernière édition par Heaven le Mar 10 Mai 2016 - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Love
avatar

★ Mère des Sentinelles ★


✘ AVENTURES : 292
✘ SURNOM : La Lascive
✘ AGE DU PERSO : La quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Après.
✘ LIENS : Been broken since I was born.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Sinners   Mar 10 Mai 2016 - 0:12

Leur échange ne l'intéressait pas, la fille ne l'intéressait pas. Pit l'intéressait pour le moment mais c'était difficile de se concentrer sur lui. Sur ses mains, sur ce qu'elle pouvait ressentir. Pas avec la harpie hurlante à leurs côtés, qui semblait osciller entre rage et gêne.

Love soupira. Profondément.

Elle haïssait le bruit.

Avec une lassitude emprunte d'irritation, la Lascive consentit à se détacher du Joker. Ils reprendraient après mais là... il fallait se débarrasser de la gêneuse.

Ou non.

Love ne comprenait rien à ce que l'autre avançait. Elle ne s'y intéressait pas vraiment mais voyait les choses d'un oeil froid. Pragmatique : elle ne voulait pas bouger, elle était forcée de l'entendre geindre. Mieux valait donc qu'elle s'occupe. Qu'elle tente de comprendre.

A sa façon.

D'un geste rapide, Love termina elle-même ce que Pit avait commencé. Le débardeur tomba en un son feutré, révélant un soutien-gorge joli mais banal - peu importait. La Lascive soupira une fois encore, cherchant dans les poches de son jeans de quoi allumer une clope. Ce qu'elle finit par faire, accueillant la cendre avec un plaisir frustré. Elle aurait presque pu être de mauvaise humeur mais -

son regard quitta Pit pour glisser vers la fille. Assise contre le bureau, l'air de rien.

Un sourire infime effleura ses lèvres écarlates.

Love s'approcha de l'intruse, fit mine de s'asseoir à ses côtés. Souffla un nuage de fumée, qui se mêla au parfum sucré que Moony lui avait fabriqué. Capiteux, qu'on ne puisse l'ignorer.

- Est-ce que je te gêne ?

Elle n'aurait pas été si fourbe en temps normal. Mais elle détestait tant les cris.

D'un geste, elle se décala. Se rapprocha, glissant son bras autour des épaules de la jeune fille. Gentille Love, gentille. Qui bougeait comme un serpent et à la voix soudain si grave, ce genre de voix qu'emploient les gens pour haleter dans le noir.

- Développe, chérie.

Son sourire s'effaça. Elle cherchait le regard de l'autre, du sien. Elle le voulait, soudain.

- Je veux savoir ce qu'il t'a fait.

Pour un peu, elle serait presque assise sur ses genoux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 744
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Sinners   Mar 10 Mai 2016 - 21:40

Pit écoutait, le sourire toujours sur le visage. Heaven parlait, et avait montré une boîte qui semblait bien intéressante. C’était aussi délicieux de la faire à nouveau réagir. L’énerver, l’agacer, puis se « faire pardonner ». Il avait envie de rire, mais ne le fit pas encore. Il notait qu’elle les enviait un peu, pourtant elle lui avait fait toute une scène pour ce faux baiser avec une carte de poker.

Pit écoutait, large sourire toujours. Mais, les sourcils se froncèrent un peu plus. Les yeux plantés sur la Mésange.

Puppy. Peau du dos, pieds coupés.

Puppy, peau du dos, pieds coupés.

Garçon Perdu, pieds coupés, peau du dos dépecée.

Du cuir d’enfant perdu.

Il ne changea pas d’air, par d’expression différente. Juste un léger rire. Elle avait peut-être ressorti cette vieille rumeur que le Livreur, qui l’avait accusé avant la grande Canicule, avait probablement raconté. Celle pour les peaux de Garçons Perdus. Celle que Pit avait dû manipuler pour en faire un récit qui serait accepté par Peter. Et il le fut. Juste une histoire que Pit avait pensé bien faire, mais avait finalement dû rendre deux pièces de dos.

- Je connais pas Puppy, ni Winter. Y a quoi dans ta petite boîte au fait ?

Air de rien, c’était une évidence, qu’il n’avait jamais eu sous les pattes un de ces deux types. Puis le large sourire, content de voir quelque chose arriver. Enfin, si c'était pour le deal.

Le regard du Joker fut ramené par la Lascive qui retirait son haut, et s’accorda une clope au final.

Tandis que la Mère des Sentinelles rejoignait Heaven, Pit fourra ses mains dans les poches. Curieux de ce que Love avait bien pu trouver un minimum intéressant, elle se fichait de pas mal de chose, donc quand elle ne s’en fichait pas. Ça avait de quoi titiller.

Le Chef analysait presque la scène. Se rapprochant nonchalamment de quelques pas, curieux, très curieux de ce qui allait avoir comme échange.

Il souriait, comme toujours, mais d’un sourire un brin plus restreint.

C’était un nouveau jeu ? Peut-être, peut-être pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 415
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

Chante et délire en lightpink ~


MessageSujet: Re: Sinners   Mer 11 Mai 2016 - 14:49


Réponse négative. Alors, où le Pirate lui mentait, ou c'était Pit qui lui mentait, ou il n'avait pas encore touché à Puppy. Vu que le Pirate avait été assez bête pour tout cafter, il ne pouvait pas mentir. En plus, elle n'avait même pas mentionné le nom du Chef des Raccommodeurs, c'est Wilhelm qui l'avait trouvé par la suite.
Restait encore les deux dernières suppositions. Un menteur, ou un corps à qui il ne manque encore que les pieds ? D'un autre côté, vu que l'Éclaireur avait disparu pendant la Canicule, il n'y avait pas grand monde qui avait osé sortir de l'enceinte du Grand Arbre. Sauf ce petit abruri qui s'était fait tuer, évidemment. Donc, c'était tout à fait possible que ce soit la troisième supposition.

- Tu sauras ce qu'il y a dans la petite boîte plus tard, en attendant, j'ai pas encore fini avec mon histoire, là !

Cracha-t-elle après un léger temps, se souvenant que le Joker paraissait intéressé par le contenu de ladite boîte. Des rubans très jolis et multicolores, la paire de boucles d'oreilles en forum de piques noirs, un joli collier, le bracelet doré, et une broche. Tout ce qu'elle avait trouvé avec Pretty dans le Bois Joli, excepté pour ce bracelet qu'elle avait dégoté dans le même lieu, quelques jours plus tôt.

Trop occupée à essayer de tuer Pit du regard, la Mésange n'avait porté aucune attention à la Mère des Sentinelles, qu'elle retrouva avec une surprise assez voyante juste à côté d'elle, le débardeur un peu plus loin, par terre. Elle lui demandait si elle la gênait. Bien sûr que non, elle s'en foutait, d'elle.
Mais qu'est-ce que c'est que cette foutue voix qu'elle emploie ? Et, oh, la fumée de cigarette tout près, quelle horreur ! La jeune fille en toussota, lançant à Love un regard meurtrier.

Et puis, Heaven se prit à la fixer, sourcils froncés. Elle regardait la moindre petite parcelle de son corps, cette fois sans gêne, décripta le moindre de ses faits et gestes avec une étrange sensation de déja vu qui la perturbait un peu. Cheveux bruns, lèvres groseille.
Sa tête ne lui revenait pas.
Cigarette, parfum entêtant, la voix, aussi, et ce qu'elle s'apprêtait à faire avec Pit avant que la Récolteuse ne vienne les interrompre.
Définitivement pas.
Si elle se rappelait du Monde Ordinaire, elle aurait tout de suite pensé à Olivia. Heureusement, elle l'avait volontiers oublié. Mais... il y a toujours cette sensation de malaise et d'envie de frapper cette ombre qui répète inlassablement "On se ressemble, tu sais !" dans ses rêves lors de ses nuits agitées.

- Non, non, non, non, n-

Désagréable frisson qui lui parcourut tout le corps et exclamation de surprise lorsque la Mère des Sentinelle vint passer son bras autour de ses épaules, alors qu'elle secouait la tête à la négative, non pas pour répondre à sa question de savoir si elle la gênait ou pas, mais bien à cause de cette phrase fétiche de l'ombre de ses rêves.
Juste à côté d'elle, la brunette lui demande de développer, de lui dire ce que Pit lui avait fait.
Ce n'est pas qu'il lui avait fait quelque chose, à elle -quoique, le fait d'êtr mêlée au Jeu, ça compte ?- mais plutôt aux autres et que l'acte est tellement inhumain qu'elle se devait de demander des explications et de lui passer un savon.

- Je dois avouer que c'était pas malin de parler d'un sujet privé en la présence de quelqu'un. Mais en tout cas il n'y a aucun problème, je n'ai rien à te dire, merci. Tu peux te décaler et me lâcher, maintenant ?

Répondit la Récolteuse, un peu gênée. Elle rajouta un "s'il-te-plaît" sur lequel elle insista bien, non seulement pour se faire comprendre et ne pas paraître impolie non plus. Son ton était un peu pressant, alors qu'elle se tortillait un peu, histoire que la Mère des Sentinelle retire sa main.
L'espace privé s'en trouvait dépassé. Attention, périmètre de sécurité franchi.
Et, oh-oh, voilà l'autre qui se rapproche sournoisement, ne pas regarder dans sa direction. Vu que la Mésange ne lui parle plus pour l'instant, elle n'a pas besoin de le regarder. Ses yeux finiraient par glisser plus bas, encore un coup à rougir pour rien.

Si Pit se trouve à sa droite, Heaven regarde alors vers la gauche. Croise le regard de Love alors qu'elle pensait qu'elle ne la regardait pas. La fixe, longuement, a un petit mouvement de tête qui signifie "tu veux quoi ?". Elle se rappelle au même moment qu'elle avait oublié son surnom, aussi. Elle se disait qu'elle le retrouverait plus tard, que ce n'était pas si grave.
Pourtant, dieu sait que si elle s'en était rappelée, elle se serait déja dégagée. Quelqu'un avec un surnom comme celui là, il vaut mieux s'en méfier. On ne sait jamais ce qui peut leur passer par la tête.

Elle finit par fuir son regard, un peu plus destabilisée. Regarde la pièce d'à-côté, fixe une table, avant de se rendre compte que ce n'était pas n'importe laquelle : c'était LA table.
Évitant de rougir en se souvenant de ce qui s'était passé dessus la dernière fois qu'elle s'était retrouvée seule avec le "propriétaire des lieux", sur LA table, elle fixe alors le plafond, laisse échapper un "Nom de Dieu !" en français, sifflé entre ses dents. Silence.

- Tu as beau essayer de prétendre le contraire, mais la rumeur qui courait au Grand Arbre, moi, maintenant, je la comprends autrement.

Après jn temps, elle recommence à fixer Pit, voulant mettre un terme vite fait bien fait à cette histoire. Une bonne fois pour toutes.

- Peut être t'es-tu battu avec un Pirate, et certes, tu ne l'as pas tué. Mais je crois que si tu es tombé sur celui auquel je pense, il t'aurait déja coupé quelque chose. Comme des cheveux, par exemple.

Elle se passe la main dans sa chevelure, pour appuyer le fait que c'était lui qui lui avait fait cette coupe littéralement affreuse, les cheveux n'étant pas coupés droits.
Aussi, il faut dire que le bonhomme a plus l'habitude de couper la chair.

- Une chose est sûre, c'est que tu as dû T'arranger avec lui pour qu'il te laisse en vie car c'est un adversaire de taille. Moi, j'ai dû ruser pour sauver ma peau.

Silence. Elle eut un rire jaune, en repensant à l'expression employée : "Sauver sa peau". Comme c'était ironique, en présence de Pit !
Enfin bon, il fallait bien mettre les points sur les "i" un jour où l'autre. Un secret finit toujours par être découvert.








Merci !
- Joy
- Lou : 1, 2, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Love
avatar

★ Mère des Sentinelles ★


✘ AVENTURES : 292
✘ SURNOM : La Lascive
✘ AGE DU PERSO : La quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Après.
✘ LIENS : Been broken since I was born.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Sinners   Sam 4 Juin 2016 - 19:37

La harpie la détaillait et Love s'offrait sans gêne, avec une lasse nonchalance - l'habitude. C'était curieux : la fille semblait être sensible à son charme, mais pas de la façon qu'elle recherchait.

- Je dois avouer que c'était pas malin de parler d'un sujet privé en la présence de quelqu'un. Mais en tout cas il n'y a aucun problème, je n'ai rien à te dire, merci. Tu peux te décaler et me lâcher, maintenant ?

En la présence ? L'intruse aurait débarqué un peu plus tard et elle n'aurait eu comme interlocuteur(s) qu'un deux-en-un. Love, pour le coup, faisait plus que décor mais peu important. Prise d'un vague agacement, elle consentit à relâcher quelque peu son étreinte, laissant son bras retomber sans pour autant s'éloigner. Elle pouvait respecter l'intégrité des autres, oui. De toute façon, qu'est-ce que ça changerait ? L'intruse avait l'air mal à l'aise, jurait en français - elle avait reconnu la langue - pour des raisons qui lui échappaient. Pourquoi pas.

Un silence. Love jeta un regard mort à Pit, se détournant de l'autre, pour l'instant.

- Tu as beau essayer de prétendre le contraire, mais la rumeur qui courait au Grand Arbre, moi, maintenant, je la comprends autrement.

La rumeur ? Love porta sa cigarette à ses lèvres, haussant légèrement les sourcils. Elle en avait entendu plein - bien sûr - mais ne pouvait deviner celle dont parlait l'inconnue.

- Peut être t'es-tu battu avec un Pirate, et certes, tu ne l'as pas tué. Mais je crois que si tu es tombé sur celui auquel je pense, il t'aurait déja coupé quelque chose. Comme des cheveux, par exemple.

Voilà qui expliquait l'inélégance de sa couple, en plus du rose criard qui lui agressait les rétines.

- Une chose est sûre, c'est que tu as dû T'arranger avec lui pour qu'il te laisse en vie car c'est un adversaire de taille. Moi, j'ai dû ruser pour sauver ma peau.

Love rejeta la tête en arrière, laissant échapper un nuage de fumée bleue. Fallait-elle vraiment qu'elle intervienne ? Elle ne voulait pas partir. Mou dilemme, faux problème. C'était légèrement incommodant.

Un soupir.

- Si tu as quelque chose à dire, chérie, fais-le directement.

Un ange passa. Love reprit :

- Je ne compte pas partir.

Elle ne comprenait pas, de toute façon, où était le problème. Les enfants faisaient de leur mieux pour survivre et... Pit aussi. Sans doute.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 744
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Sinners   Dim 5 Juin 2016 - 19:06

D’un coup, ça devenait peut-être un peu plus délicat en fait. Heureusement que c’était Love qui était dans cette pièce. Love se fichait de beaucoup de choses. Restait à savoir jusqu’où ça allait. La dernière fois qu’il l’avait énervée, ils avaient dû se mettre à deux. Mais ce n’était pas le même contexte. Les choses étaient différentes. Pit pencha légèrement la tête sur le côté, en observant Heaven tandis qu’elle parlait. Il ne la regardait pas dans les yeux. Il analysait ses habits. Ses cheveux ensuite. Il fronça légèrement les sourcils. Une clause du deal, c’était la robe. Non ?

Ce fut Love qui répondit, incitant la Mésange à se jeter à l’eau. Et puis, elle avait ensuite ajouté, après un temps ou quatre, qu’elle ne partirait pas.

Il n’avait pas besoin de se soucier de son avis, non ? Il fallait peut-être éviter d’être trop cru sur cette histoire de rumeur. La raison qui avait mené le Joker devant Peter. À cause d’un Livreur qui l’avait accusé d’avoir pris les peaux d’enfants perdus morts. Et d’avoir parlementé avec un pirate. Pit avait été envoyé au cachot parce qu’il avait fui le pirate au lieu de le tuer. Mieux valait ça que de laisser savoir le deal passé. La précieuse connaissance sur le traitement des éléments humains que Wilhelm avait. La fin justifiait les moyens. Toujours.

- Ça ne devrait pas prendre trop long.

C’était à l’attention de Love, il ne fallait pas non plus la laisser comme ça trop longtemps.

Donc, donc, donc. Il fallait gérer la Poupée Déguisée. Large sourire. Heaven avait croisé le Pirate que Pit aimait bien. Il lui avait parlé des peaux, apparemment. Sinon elle ne dirait pas tout ça. Ça la dérangeait ? Pourquoi ça ne la faisait pas trembler à la place de la colère ? C’est toujours plus amusant quand elle avait peur.

Il prit entre son index et son pouce, la tressette qui pendait à droite de son visage. Elle avait déjà un peu plus repoussé depuis sa première rencontre avec Dogfish.

- Tu te souviens pas ? Elle était moitié moins longue, avant. C’est lui qui m’a pris la deuxième moitié. Maintenant ça a bien repoussé quand même. C’est pas si grave. On s’en remet vite.

Large sourire.

- Je lui ai juste laissé la moitié de ma tresse, c’était aussi simple que ça.

En grande observation sur les habits. Il tira un peu sur la jupe avant de relever les yeux dans ceux d’Heaven.

- Tu te souviens du deal quand même. Moi j’ai rien changé, c’est toi qui me fais des montagne russes là. Ça te dérange tant que ça ce que t’as appris ? Peter, lui, ça ne l’a même pas atteint.

Sourire, toujours, puis il poursuivit d’un ton un peu plus mielleux, presque.

- Tu devrais vraiment arrêter de partir dans tous les sens. Tu sais avoir l’esprit léger ? Y a un peu trop de danger sur cette île pour avoir encore le temps de se soucier du moindre petit truc. Y a pas grand chose à tirer au clair. Faut juste trouver un moyen de s’amuser.

Un léger avant d’ajouter en prenant une mèche de cheveux roses.

- Et puis ça va encore, la coupe de cheveux, ça te va quand même.

Puis il s’adressa à Love.

- Tu ne trouves pas, Love ?

Large sourire. Il fallait juste jouer à faire perdre les moyen de la Mésange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 415
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

Chante et délire en lightpink ~


MessageSujet: Re: Sinners   Mer 8 Juin 2016 - 16:54


La Mère des Sentinelles avait certes ôté son bras, mais elle ne se décalait tout de même pas, restant toujours trop près. Elle dit alors à la Mésange de se jeter à l'eau, ce à quoi la jeune fille ne fit pas attention, tout simplement parce qu'elle n'avait pas vraiment compris le sens de cette phrase. Et puis, qu'avait-elle à intervenir, ce ne sont pas ses affaires ! En plus, elle disait qu'elle ne partirait pas. Mais Heaven n'en avait rien à faire, en y repensant !

- Ça ne devrait pas prendre trop long.

- Oui, promis ! Une fois que je me serais expliquée avec lui, je vous laisserai gentiment batifoler de nouveau tous les deux !


Qu'elle jugea bon de rajouter à la suite, alors que Pit s'adressait à Love. Sa remarque, peut être y avaient-ils discerné quelque chose d'un peu piquant, qui sait. D'une part parce qu'elle leur reprochait de s'amuser ainsi alors qu'ils se trouvaient dans le domaine des enfants, mais d'autre part... hé, ce n'était pas un peu de la jalousie ? Ils peuvent s'amuser sans problème, eux. Pas elle, car elle pense que même un baiser serait dangereux. Et même si elle se dit qu'elle ne doit pas penser à des choses pareilles, au fond, ça la turlupine un peu...

"Allons, c'est n'importe quoi ! Je ne suis pas venue pour ça."

La Récolteuse soupira brièvement, encore crispée de cet événement qu'elle venait de ressasser, de sa découverte, de ces deux personnes trop près d'elle.

- Tu te souviens pas ? Elle était moitié moins longue, avant. C’est lui qui m’a pris la deuxième moitié. Maintenant ça a bien repoussé quand même. C’est pas si grave. On s’en remet vite.

Heaven, qui avait reporté son regard sur la Mère des Sentinelles dont la fumée de cigarette la gênait un peu, sursauta à l'entente de la voix du Joker à côté d'elle. L'un comme l'autre, ils étaient décidément bien trop près !
Instinctivement, elle reprit la petite boîte et la serra contre elle, pour ne pas que le Chef des Raccommodeurs aille y mettre son nez. Bien sûr, son contenu allait lui appartenir sous peu, mais il ne le méritait pas du tout. Du moins, pas tant qu'il ne s'était pas parfaitement expliqué.

Visiblement agacée, la jeune fille secoua un peu la tête, levant les yeux au ciel tandis que Pit lui désignait ladite mèche que Wilhelm lui avait coupée. Cela ne lui apprenait rien sur ces histoires de peaux, mais au moins, l'intéressé ne niait pas les faits. L'adolescente en était déja certaine, et le fait que Pit se comporte ainsi nonchalament par rapport à cela ne faisait que renforcer sa colère.
Comment peut-il faire une chose pareille ?

- Tu te souviens du deal quand même. Moi j’ai rien changé, c’est toi qui me fais des montagne russes là. Ça te dérange tant que ça ce que t’as appris ? Peter, lui, ça ne l’a même pas atteint.

Continua le blond en ayant tiré sur la jupe de la Mésange. Apparemment, cela ne lui plaisait pas de la voir avec autre chose que sa robe fétiche. S'il voyait l'état de ladite robe, justement ! En serait-il plus agacé ? Mieux vallait ne pas s'attarder plus là dessus.

Et maintenant, voilà qu'il essayait de dévier la conversation, à parler coupe de cheveux, à se comporter comme il le fait en général, à tenter de l'apaiser, de se justifier. Tout cela n'est qu'une technique vicieuse pour faire céder la jeune fille, qui s'en était bien rendu compte !
Repoussant alors vivement la main du Joker qui s'amusait, comme à son habitude, avec ses mèches roses, elle se leva précipitamment, et fit quelques pas, se retournant afin de se retrouver face à Love et Pit, sa boîte toujours serrée contre elle. La tenant à une main, de l'autre, elle pointait du doigt le Chef des Raccommodeurs dans un geste accusateur.

- Ne change pas de sujet ! Ce que tu fais, ce n'est pas un moyen de s'amuser! Ton art, ça devient n'importe quoi ! Et puis, je me fous de ce que pense Peter ! Il est inconscient, et tu sais comment minimiser face à lui ! Tu... Tu vas trop loin ! C'est inhumain ce que tu fais...!

Cracha-t-elle à la figure de ce dernier, folle de rage. Love lui avait dit de se jeter à l'eau, non ? Elle allait être servie, tiens ! Heaven venait de déballer tour ce qu'elle avait sur le coeur, et regardait le Joker, droit dans les yeux, sans ciller, comme si la Mère des Sentinelles, à côté, était devenue invisible.
Elle mit un temps avant de reprendre sa respiration qui était devenue plus saccadée, toujours en le fixant, sans ciller, sans s'attendrir...
Oui, sans s'attendrir...

- ...inhumain. Je croyais pas que tu irais jusque là. T'as décidément pas toute ta tête, t'es dangereux comme type.

Raté. Son ton était redevenu plus calme, à présent, bien que tout son corps s'était mis à trembler sans qu'elle ne puisse le contrôler.
Décidément, elle ne pouvait pas rester en colère contre Pit. Serait-ce parce qu'elle venait d'avoir peur ? Ou à cause de son Rang ? Le fait qu'une simple Récolteuse se mette à engueuler un Chef ? Ou alors, elle ne pouvait tout simplement pas se résoudre à lui faire plus la morale ? Face à un type comme lui, c'est futile.

- Eh ! Maintenant, j'ai envie de dire que plus rien ne m'étonne à ton sujet. C'est vraiment n'importe quoi.

Geste las de sa main libre, les yeux baissés, pour dire qu'elle en avait assez. Mine de rien, c'est que c'est pesant, une nuit blanche, et elle commençait à se faire ressentir. Et puis, aussi, elle n'aimait pas vraiment toute cette histoire.








Merci !
- Joy
- Lou : 1, 2, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Love
avatar

★ Mère des Sentinelles ★


✘ AVENTURES : 292
✘ SURNOM : La Lascive
✘ AGE DU PERSO : La quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Après.
✘ LIENS : Been broken since I was born.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Sinners   Lun 18 Juil 2016 - 1:25


Ça parlait, ça parlait. C'était bruyant, pesant, terrible. Ça lui passait au-dessus. Tête renversée en arrière, occupée à contempler les volutes bleuâtres de la fumée qu'elle expirait, la Mère des Sentinelles enregistrait les quelques informations qui lui parvenaient.

A ce qu'il paraissait, Pit était un monstre et la fille ulcérée. Et tous les deux... seraient passés... entre les mains d'un Pirate. Un Pirate coiffeur ?

Sourire, rire rauque. C'était absurde, quelqu'un devait mentir ici.
Dommage que cela lui importe si peu.

- Eh ! Maintenant, j'ai envie de dire que plus rien ne m'étonne à ton sujet. C'est vraiment n'importe quoi.

Nouveau rire, grondant comme un ronronnement. Gorge offerte, Love laissa un sourire paresseux s'étirer sur ses lèvres. Une nouvelle bouffée de poison, avant de baisser la tête. Et apposer son regard sur la Récolteuse hystérique. Si étrange.

Si bruyante.

- C'est que tu le veux, chérie.

Sourire vénéneux, geste de la main. Love se détacha du bureau et s'approcha de Pit, laissant délibérément sa main libre glisser sur le torse du Chef.

- J'imagine que ce doit être difficile, de réfléchir. Dans ta situation.

Oui, elle souriait. Féline, à peine cruelle mais quand même. Et lucide aussi, sans doute ? Soudain déterminée à distraire son impatience.

Ou la satisfaire, à voir.

- Est-ce que le fait que Pit soit inhumain te gêne ?

Elle souriait avec les dents, maintenant.

- Personnellement, je n'ai pas besoin d'un bon sens moral pour ce que nous faisons.

Love se rapprocha de Pit, un peu plus près à chaque souffle. Toujours en fixant l'autre, rejoignant le Joker dans son autre distraction perverse sans même s'en rendre compte. A cruauté, cruauté et demie. Souriante toujours.

Que la Mésange essaie seulement de les dénoncer, jamais Peter ne comprendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 744
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Sinners   Lun 18 Juil 2016 - 12:57

Elle s’emballait, la Mésange qui chantait ses reproches. En quelques sortes. Le Joker se contentait donc d’écouter. Le sourire fin accroché aux lèvres. Evidemment qu’on désapprouverait ce qu’il ferait, évidemment, personne n’a droit de toucher aux humains. Alors qu’on a le droit de dépecer des animaux et de les abandonner encore en vie, écorchés vif sur terre.

Pit se voyait bien plus fréquentable que ces chasseurs de peaux, lui, il ne s’attaquait qu’à des cadavres.

Et on trouvait encore le moyen de lui reprocher tout ça. Très bien, alors peut-être serait-ce une nouvelle raison pour trouver les vivants plus alléchants ?

Large sourire. L’esprit s’était mis d’accord sur l’intérêt que pourraient avoir les chairs encore en vie.

L’esprit s’était aussi mis d’accord sur le fait qu’il s’éloignait un peu trop de ce qui se passait à ce moment précis.

Il fallait se concentrer, Heaven avait repoussé sa main. D’habitude elle se laissait faire pourtant, non ? La tête légèrement penchée sur le côté, en pleine réflexion. Il allait falloir jouer autrement ? Voilà que les choses allaient prendre plus de temps. Zut, zut. Ce n’était pas si grave. Il ne serait question que de jeu. Encore.

La Récolteuse accusait, de manière presque théâtral. Large sourire toujours et encore sur le visage tatoué du Chef des Raccommodeurs.

Inhumain. Oui, c’était ce mot qui lui avait fait penser qu’il n’était pourtant pas pire qu’un chasseur de peaux.

Très, bien. Il faudrait faire comme eux. Voir même, se faire un « bétail ». Ce ne serait pas une bonne idée en fait… Ce serait une peau abimée. Et le Joker ne voulait pas ça. À moins qu’il ne change d’avis.

Large sourire, sans dévier le regard de Heaven. Elle ne tenait pas. Elle ne restait jamais longtemps fâchée. Et si un jour ça devait arriver, ce serait pour autre chose, sûrement quelque chose de plus personnel. Parce que Pit ne la voyait pas du tout capable de lui en vouloir pour une chose qui n’allait pas avoir d’incidence sur elle directement. Enfin, selon lui.

Il jeta un œil à Love qui semblait perdue dans l’observation de la fumée qu’elle laissait glisser de sa bouche.

Ça ne devait pas l’intéresser, tout ce bordel passager. Elle venait pour enfin reprendre un peu de bon temps, la Mésange débarquait un peu au mauvais moment décidément.

Le sourire du Chef se fit plus carnassier, en repartant observer la Récolteuse. Elle tremblait en plus. Un léger ricanement. Se fit entendre. Elle se débattait peut-être, mais la Mésange restait bien sage dans sa cage un peu agrandie.

Pit comptait ajouter une chose, répondre, mais c’est Love qui finit par réagir. Qu’est-ce qu’elle prévoyait ? Le Joker se le demandait, gardant son sourire habituel et éternel. Tandis que la Mère glissait la main sur lui. Elle allait jouer à rendre la Poupée Déguisée jalouse ? Ou pas forcément, c’était la Lascive après tout.

En tout cas, elle n’avait pas tort. Love.

La Mère des Sentinelles avait dû endurer le bruit et le fait d’avoir été interrompue, c’était peut-être à cause de ces facteurs qu’elle s’était réveillée. L’esprit de Pit ne pouvait pas se plaindre de toute cette attention. Que ce soit une Heaven faussement en colère, ou qui tentait de l’être, ou encore une Love qui n’était plus fâchée. Cette dernière avait été fâchée, non ? La dernière fois ?

Large sourire. Qu’est-ce qui gênait, dans l’inhumanité ?

Pit n’était qu’en partie étonné. Il était surtout amusé en fait. Puisqu’il était si sûr de ses idées, de ses plans, de ses « manipulations ».

Qu’est-ce qui gênait dans ce qui faisait justement les humains ? Pour que les autres puissent sembler un peu humains, il faut des choses inhumaines. Des reflets « justes ». Oui, puisque tous sont des jouets, des choses sur le plateau de Jeu. Tous, sauf les quelques élus.

Large sourire, le Joueur descendait un peu à même le plateau, pour mieux voir les visages des Poupées qui étaient si divertissantes. Si amusantes et hilarantes.

Les doigts du Joker se posaient un peu plus sur les hanches de la Mère au fil que celle-ci s’approchait de l’adolescent si « inhumain » apparemment.

Les iris noyées d’absinthe passée, et de celle qui chuchotait dans les oreilles que le monde n’était fait que de jouets, scrutaient la Mésange pour voir une réaction. Elle avait eu la colère, puis cet air moins déterminé.

- Y’a même pas de moral sur cette île. Je dirais même que c’est… un truc d’adulte peut-être. À moins que ce ne soit qu’une chose qui n’ait jamais existée.

Un « truc » qui n’était en effet sans doute pas totalement abouti dans la tête des enfants, mais qui devrait peut-être se trouver quelque part dans un coin de cerveau des adolescents. Peut-être. Mais bon, l’esprit dirait que les adultes non plus n’avaient pas de moral, puisqu’ils se permettait de « jouer » avec un gamin de treize année puis un peu plus.

La moral n’existait nulle part.

Un ricanement.

Pit prit un air faussement attristé, une moue boudeuse en quelque sorte, avant de prendre Love dans ses bras. Sans quitter du regard la Mésange rosée.

- Je pense que si t’arrêtais de réfléchir, tu irais mieux. Faut savoir s’amuser un peu, c’est pas ce que Pan voulait pour les enfants ?

Les théories « sans failles » du Joker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 415
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

Chante et délire en lightpink ~


MessageSujet: Re: Sinners   Lun 18 Juil 2016 - 17:17

Bon, maintenant, qu'est ce qui pouvait attirer l'attention d'Heaven ? Pit avec son éternel sourire ou Love qui avait l'air de bien rire ? Elle se fichait d'elle ? Elle pensait à autre chose qui n'avait rien à voir ? Ou c'était automatique, comme le Joker ? En tout cas, la jeune fille n'aimait pas du tout son rire, il avait quelque chose de familier. Elle avait juste envie de la baffer, elle et son rouge à lèvres...

"Sale "SÀM", va."

Avait-elle pensé en serrant les dents. Tiens, c'était quoi cette histoire, d'ailleurs ? Le terme lui était revenu comme ça, sans trop réfléchir. Les "Sac-À-Main".
En fait, c'était la façon dont elle appelait ces filles avec leur maquillage, leurs basket fines, leurs chaussettes qui dépassant et leur leging, ou slim. En général, elles étaient bien coiffées et minces, belles, etc. Elles étaient toujours en compagnie d'un garçon à leur rouler des pelles pendant toute la récré, ou étaient si méprisantes, à glousser en groupe -exclusivement composé d'autrs filles- en parlant de mode !
Que de mauvais souvenirs. Olivia devait être comme ça aussi, avant, lorsqu'elle était plus jeune. Mais heureusement, feu Clara ne s'en souvient plus, d'Olivia, ennemie public numéro un.

La Récolteuse venait d'aterrir de nouveau, juste au moment où Love parlait de quelque chose qu'elle voulait. Intense réflexion. Qu'est-ce qu'elle voulait, elle ? De quoi elle avait parlé juste avant pour que la Mère des Sentinelles lui dise cela ? Elle voulait dire autre chose en plus. Mais quoi ?
Elle n'eut pas le temps d'y réfléchir que déja, Love s'était approchée de Pit et passait sa main sur le torse de ce dernier. Ok. Là, c'était carrément impossible de réfléchir. La voilà qui le disait, en plus. Elle se fichait vraiment d'elle, apparemment.

- Tss, qu'est-ce qui te fait dire ça ? Je suis tout à fait apte à... Euh.

Tout à fait apte à réfléchir dans l'instant présent ? Pourtant, il lui en avait fallu du temps, avant de se rendre compte qu'elle parlait en français. Elle n'eut même pas envie de recommencer sa phrase en traduisant.
Et un facepalm gratuit pour l'occasion, pour se remettre un peu les idées en place. Sans mentir, la Mésange ne savait plus trop quoi penser, elle ne savait plus quoi chanter. Elle allait essayer de répondre de la manière la plus claire possible à sa dernière question, à savoir si le fait que Pit soit inhumain la gêne, mais elle bafouilla juste quelque chose, un :

- Oui mais non-

Coupure à cause d'une contradiction. Moue blasée. Soupir. Léger silence. En face, ça se rapprochait, ça parlait de sens moral pour ce qu'ils faisaient. Sens moral de quoi ? Pourquoi ?
-Tilt-
Ah oui, c'est vrai ! Ils s'amusaient à faire ça au Grand Arbre, tranquillement, sans se soucier des autres. Et là, nottament d'Heaven qui était repassée au rouge non seulement parce qu'elle était complètement paumée et que cela la stressait, mais en plus, la gêne était là aussi.

- NanananaNAH. Je me passerai de détails, ça ira comme ça.

Avait lancé la Récolteuse en agitant vivement les mains devant elle, dans un geste de négation vive. Bien sûr, ils n'allaient peut être pas en donner, des détails, sauf s'ils voulaient vraiment la mettre définitivement mal à l'aise. La seule vision de les voir tous les deux serrés l'un contre l'autre à se faire des caresses alors qu'elle savait ce qu'ils s'apprêtaient à faire la gênait. Il y avait autre chose, aussi, une chose qui lui donnait encore plus envie de baffer la SÀM. Mais quoi ? Était-ce parce que c'était simplement elle, ici, maintenant, et en cette compagnie ?

- Y’a même pas de moral sur cette île. Je dirais même que c’est… un truc d’adulte peut-être. À moins que ce ne soit qu’une chose qui n’ait jamais existée.

- Ou alors c'est une chose dont vous êtes visiblement tous les deux dépourvus, ça marche aussi. Enfin, surtout pour toi, elle je la connais pas.


Voilà, ça c'est dit. Ton neutre, mais qui se voulait sarcastique. Elle détourna la tête lorsque les deux se câlinèrent, plus rouge encore à cause de ce qu'elle éprouvait. La gêne et l'autre chose. Et puis, elle se figea lorsque le Chef des Raccommodeurs lui disait qu'elle devait s'amuser. Là, l'adolescente eut d'abord un gloussement, puis un rire forcé, avant de s'exclamer :

- M'amuser, moi, t'es sérieux ? Eh, le matin, je bosse. L'après-midi, je cherche des trucs pour toi, et ensuite j'attends, et ça je suis obligée. Tu crois que j'ai le temps pour m'amuser ?!

Elle eut un bref soupir vexé, avant de s'intéresser de nouveau aux deux emmêlés. Elle avait décidément oublié ce qu'elle voulait dire avant, avec tout ça, mais après une brève observation, elle trouva bon de rajouter :

- Elle aussi, elle a une dette, et elle doit payer en nature c'est ça ? Ou c'est juste... une "partenaire" ?

C'était dit d'un ton à la fois moqueur, dédaigneux et aussi interrogatif. Heaven allait avait failli dire "vide-couille" au lieu de "partenaire" mais s'était retenue au dernier moment. Il vallait mieux, on ne sait jamais si l'autre avait pris la mouche. Elle ne savait pas si ses ongles étaient aiguisés on non. Peut être qu'elle était agressive, derrière son air passif.








Merci !
- Joy
- Lou : 1, 2, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sinners   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Gods have a word for sinners : mortal.
» [Exposé] Anima:Beyond Fantasy... qu'est-ce que c'est ?
» (F) EMILY KINNEY » Lucky day - Saints & Sinners
» (F) Emily Bett Rickards - 1ère levée - Saints & Sinners
» ENVY ▲ we're all saints and sinners

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-