Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 281
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: Bien Piètre Choix De Mots   Sam 7 Mai 2016 - 11:06



Et merde.
C'est du pas de bol qui la fout un peu de dedans, là. Déjà que, excusez du peu, elle s’est quand même sacrément fourvoyée sur la stratégie à adopter avec cet hurluberlu. Là, en plus,  elle a carrément une main pourrie. Ce gars s'en fout : d'être à poil, de fourrer sa langue dans la bouche d'autrui, de distribuer des fleurs et de reluquer les gens comme si chacun était une danseuse de pole dance dans un bar à strip.

Merde.
Merde, merde, merde....


- Encore un dernier pari chacun, juste hein ?
- Ouais....
Voix trainante qui masque son bouillonnement intérieur.
- Ce que j’ai aux pieds.
-...
Plissement d'yeux mauvais. La nonchalance de Pit lui raconte qu'il est sur de gagner. Ah ouais ?!
- À moins que ce ne soit pas suffisant, et qu’au lieu de ça il faille le pantalon.

Il a une main démentielle ou un culot monstre. Sans doute un peu des deux. Ce qui est sur c'est qu'il la prend copieusement pour une buse. Et plus sa colère s'abime dans la nasse de son petit volcan intérieur, plus Nasty éprouve une envie irrépressible d'aller se bruler les ailes sur sa tronche de rigolard infect, histoire que si ça pète, il explose avec elle.
Tout contre elle.

Ta gueule cerveau, je suis pas Love.

- Sûre que tu veux pas abandonner ?

Nasty écarquille les yeux, soufflée par la provocation. Quelque chose lâche brutalement en elle. Le volcan explose, la lave se répand, tout s'enflamme sans concession. Aucune.
Festival.


- VA CHIER PIT ! J'ABANDONNE QUE DALE ! T'ENTENDS ! T'ENTENDS !!!!

Tout son visage est contracté d'une colère infinie et réjouissante, elle en tremble presque de rage... Et du plaisir savoureux de se sentir si violemment palpiter. Elle s'est mise à genoux, redressée comme un ressort, pour mieux surplomber le Joker qui se paie sa mouille.

- Tu sais quoi, mon salaud ! On va faire une dernière enchère ! Une absolue ! Le perdant devra se foutre à poil complet et courir sous la pluie tout autour de l'Arbre TROIS FOIS !!


Son pouce, son index et son majeur se dressent sous le nez du raccommodeur en chef, peinturlurés de noir écaillé et bagousés d'une tête de mort en ferraille élimée. Elle est à une encablure de son visage et pourrait lui bouffer le nez, littéralement.

- Alors, Pit... Elle crache son nom comme un gros mollard, lui postillonnant sur la tronche. Qui a envie d'abandonner maintenant, hein ?







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 744
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Bien Piètre Choix De Mots   Dim 8 Mai 2016 - 9:40


Boum. Elle a explosé on aurait dit, d’après ce que voyait Pit. D’après ces mots pleins de force. Le Joker changea de sourire, il avait eu ce qu’il aimait, une réaction bien particulière. Que de méchanceté on dirait bien. Ou non.
Il ne bougea pas d’un pouce lorsqu’elle lui agita le trio de doigts devant le visage, se contentant de fixer les yeux avant tout.

Le sourire avait un air satisfait tout sauf caché, bien exhibé. Il essuya les quelques postillons sur son visage, mais lécha ceux qu’il avait reçu vers la bouche.

Un temps sans réaction, juste à la fixer comme ça. Les yeux perçants. Puis il posa son jeu de cartes faces cachées au sol, à côté de lui. Il ricana lentement avant de lâcher un long soupir. Il observa finalement l’extérieure par l’une des sortes de fenêtres.

- Nan, nan…

Les lacs d’absinthe bien trop verts revinrent subitement se noyer dans ceux de l’Artisane. Le sourire avait quelque chose de différent, un peu comme celui qu’il affichait face à un cadavre à dépecer. Il ne pensait pas en faire de même à Nasty, il ne s’attaquait pas aux vivants. Ce serait trop fatiguant. À moins que… ce ne soit qu’un pari ? Une parcelle de peau. Ça laisserait la personne en vie, et… qu’est-ce que la peau du dos en moins ? Ce ne serait pas grave, non ? Un peu de bandage et le problème serait réglé.

Ces pensées traversaient l’esprit, les yeux, du Joker. C’était pour ça, qu’il avait ce sourire, un peu trop plein de convoitise une fois encore.

Le problème, c’était que l’autre n’allait pas forcément vouloir de la peau humaine. Ce ne serait pas un bon échange de poker. Mais ça pouvait être un bon donnant-donnant, ou… une belle dette.

Il essayera sur le prochain à avoir une dette.

- On s’éloigne du jeu de base. Rien m’oblige à suivre les règles ajoutées, on jouait au strip-poker, non ? Les gages, ça, c’est un autre truc.

Un temps, il tapota les cartes qu’il avait posées juste avant.

- Faut être prêt à perdre, pas à gagner quand on joue à n’importe quel jeu. Nasty.

Poupée, poupée, Poupée, poupée. Poupée de… l’esprit ne parvenait toujours pas à trouver le surnom pour le Panda. Il trouverait, il trouverait.

- On va pas faire d’autres enchères. Ça te fait plus de mal que de bien de ce que je vois, t’essaie de me faire abandonner en fait, non ?


Ton normal, mais sec aussi.

- Mais si, moi, je perdais ? C’est même toi qu’a mélangé les cartes, j’ai pas pu tricher. Qui sait ? Je perds peut-être, et moi, ça m’est égal de perdre. Je sais Jouer à tout. Même aux « Poupées ».

Tout.
Il avait un air entre le sérieux et le sourire sympathique, ce n’était plus celui qui se montrait avide. Le dernier mot de sa phrase avait été dit avec une autre intonation, celle qui faisait comprendre que ce n’était pas des jouets dont il parlait. Enfin, elles l’étaient pour Pit. Mais il fallait que Nasty puisse faire la différence quand même.

C’était peut-être un peu comme si l’on confortait un fou dans son délire, mais dans le Pays de Jamais, tout confortait à la vision du Jeu.

- Bon, bon. Réfléchis comme tu veux, j’ai tout mon temps.

Air détaché.
Bien qu’il déboutonna un peu sa chemise, peut-être pour brouiller un peu plus le cerveau du Panda. Pas sûr que ça puisse servir à quelque chose en tout cas. Mais bon, c’était qu’il commençait à se lasser. Ça se lisait même sur son sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 281
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: Bien Piètre Choix De Mots   Dim 8 Mai 2016 - 15:12



Pit la toise et dans ce long échange de regard, Nasty à la sensation d'être dépecée à vif. Elle a beau faire la fière, elle découvre à quel point elle est terrorisée par le bonhomme. C’est une sensation violente, si viscérale, qu'elle réprime une nausée subite en détournant la face, livide et troublée.
Qui est cette foutue pourriture ?
Qui est-il ? Bordel de merde !
La vacuité, elle connait, elle maitrise. Elle est une baudruche, tout comme Love, tout comme d'autres. Mais le vide de Pit est abyssale, tordu et non euclidien. Y'a rien d'humain dans ces yeux verts là. Rien d'enfantin, non plus. Et le fait qu'il ne parviennent pas à grandir, malgré tout, prouve qu'il y a quelque chose de pété dans la machinerie interne du raccommodeur. Sa noirceur attire Nasty comme un trou de ver, c'est vrai, mais son instinct de survie lui beugle de fuir et d'arrêter de jouer. C’est une gamine vociférante, en pleurs et en pyjama, enfermée dans un placard sans lumière, pour être grondée. Elle appelle aux secours, sans relâche.

- Faut être prêt à perdre, pas à gagner quand on joue à n’importe quel jeu. Nasty.

Nasty, déglutit, blême.
Cette phrase abominable fait écho à une autre, plus crasse, plus "ordinaire".
" Nous sommes des Gagnants : tu n'es pas là pour jouer, tu as déjà gagné."
Gagner.
Perdre.
Et si on veut quitter la partie. Et si on décide que le jeu est pourri ?

- On va pas faire d’autres enchères. Ça te fait plus de mal que de bien de ce que je vois, t’essaie de me faire abandonner en fait, non ?

Ce petit ton péremptoire qu'elle a si souvent entendu. Ce ton, de petit chef nazillon qui sait mieux que tout le monde. Irritant.

Maternel.

- Mais si, moi, je perdais ? C’est même toi qu’a mélangé les cartes, j’ai pas pu tricher. Qui sait ? Je perds peut-être, et moi, ça m’est égal de perdre. Je sais Jouer à tout. Même aux « Poupées ».

Des "Poupées" ?
Des....
Elle sent l'envie de gerber la reprendre. Elle pose une main sur sa bouche. Jamais personne n'a suscité chez elle un tel sentiment de perdre de contrôle : aucune prise, aucune accroche, pas de distance. Pit entre en elle comme dans du beurre, avec l'indifférence nonchalante des connards sans foi ni loi. Sans coeur. Il pose ses règles, impose son rythme sournois en faisant croire que c'est là celui de son adversaire, et le piège se referme sur soi.

Possédée.

L'image fugace d'une Love, le maquillage défait, la bouche rouge dégoulinante d'avoir été trop bectée, caresse sa cervelle.

Poupée.

- Bon, bon. Réfléchis comme tu veux, j’ai tout mon temps.
- C'est tout réfléchi  !


D'un geste brusque, elle arrache les cartes au sol, celles retournées, celles soigneusement écartées du jeu, en paquet et celles de sa main. Elle saute sur ses pieds et court vers le feu encore vif du four. Elle balance les cartes par poignée dans les flammes qui ont tôt fait de boulotter le papier cartonné.

Son coeur palpitant s'apaise. Sa respiration se fait moins dense.La lumière est revenue dans le placard obscure. Lentement elle se retourne vers Pit, un sourire dentu qui fait écho au Joker. Mauvaise et maitresse d'elle.

Maitresse d'elle absolue.

-  Les jeux sont faits,
assène-t-elle avec une froide férocité.

La gamine en pyjama hurle encore, mais plus d’effroi, cette fois. Elle époumone sa soif de liberté, vorace, incompressible et inaliénable. Si Pit sait jouer à tout, alors elle brisera ses jouets, comme la Nasty Girl qu'elle a toujours été.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 744
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Bien Piètre Choix De Mots   Dim 8 Mai 2016 - 16:34

Les cartes, elles s’étaient enflammées. Un jeu de cartes en moins. Un parmi beaucoup de remplaçants. Pit avait pris soin d’en emmener plein avant de partir, et de récolter toutes celles qu’il pouvait trouver sur l’île, ne serait-ce que sur le rivage des objets échoués.

Sinon… beaucoup de tours de magie ne marcheraient pas sans plus d’un jeu de cartes.

Un ricanement en fixant les flammes, et les derniers mots de Natsy achevèrent les gloussements pour laisser un rire éclater dans la sale.

Donnant-donnant.

Il en avait mal aux côtes, il n’avait pas encore fini de jouer.

Il finit par se calmer, agréablement surpris du revirement de situation. Le Joker s’était même jeté en arrière. Malgré les bleus.
Doucement il se releva, large sourire. Personne n’échappait jamais au Jeu. Même si l’on foutait en l’air les petits jeux de cartes, de Monopoli, etc… Difficile de sortir de sa propre vie, à moins d’y mettre un terme.

Large sourire.

Ignorant ses blessures, de simples hématomes. Ils n’étaient encore rien.

- Hoho… t’as brûlé mon jeu de cartes.

Sourire un peu moins large, fixant les flammes. Puis les prunelles trop vertes visèrent subitement Nasty.

- Comment on va faire ? Donnant-donnant. Tu m’as pris une chose, je t’en prends une autre ?

Il ricana, se relevant.

Il soupira et s’étira même, avant d’observer une fois encore les lieux. Comme s’il cherchait une chose intéressante à prendre, mais il ne trouva rien à son goût le regard à nouveau sur le Panda.

- Au moins, tu m’as sorti de quelque chose qui commençait à m’ennuyer un peu. C’était interminable avec ces enchères.

Il ramassa son manteau et le remit en place, sur lui. La capuche sur le crâne. Puis, il poursuivit sa marche, nonchalante vers Nasty. Le sourire aux lèvres. Toujours et toujours. À jamais peut-être bien.

- Alors ? On fait quoi ? Je te mets une jolie petite dette ?

Il vint se planter juste devant elle.

- Hm ? Poupée de Cris. J’ai même pas besoin de t’offrir de fleur, tu t’es plantée toute seule, ma jolie.

Le sourire aurait pu être considéré comme étant bienveillant, mais contrastait avec les dires sortis de la même bouche.
Le Joker se saisit du menton de l’Artisane et accompagna son geste par une pousser de son autre main sur elle, pour la faire s’assoir dangereusement proche de la forge. Il n’allait pas lui faire de mal, ce n’était pas son genre. Pas ce genre de mal. Il lui tint d’ailleurs l’avant bras pour éviter un bête accident.

Il voulait juste l’empêcher de fuir. Comme il l’avait fait pour la Poupée Déguisée.

- Alors, donnant-donnant. Qu’est-ce que tu me donnes ?

Il s’était penché sur Nasty, les doigts descendirent sur la gorge, comme pour menacer de la pousser.

- Fais attention, je voudrais pas que tu te blesses. J’aime beaucoup tes cheveux en plus. Mais, je déteste qu’on fuit des règles. Pourquoi fuir quelque chose qui me semblait t’être si facile ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 281
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: Bien Piètre Choix De Mots   Dim 8 Mai 2016 - 18:02



Pit éclate de rire. Son hilarité dégénère en fou rire. Et puis ne demeure que le fou. Il se tortille comme un asticot sur un cadavre fumant. Nasty fronce les sourcils en apercevant un peu de peau bleuie sous la chemise mi-déboutonnée et ballotante. Le Chef des Raccommodeur s'est fait rossé ? Quelqu'un n'a pas du supporter sa trogne "j'me fous perpétuellement de ta gueule". Vrai, qu'il a une tête à claques.

- Hoho… t’as brûlé mon jeu de cartes.
- J'éspère que c'était ton préféré
, qu'elle répond, laconique, son flegme et sa voix trainante retrouvés.
- Comment on va faire ? Donnant-donnant. Tu m’as pris une chose, je t’en prends une autre ?
- J'te dois rien, connard.


Il se lève, se rhabille, blablatte. Et tout le corps de Nasty éprouve un dégout sans limite, un appel au rejet. Vas-t-en. Vas-t-en vite ! Ici c'est mon refuge, cloporte. C'est ce qu'exprime toute son attitude fermée.
Et pourtant, il y a une petite voix en elle, qui constate, posément, que c'est la première fois qu'elle éprouve des sentiments aussi intenses et contrastés. Ce n'est pas aussi réjouissant que le brasier de Peter ou explosif que la déception qui en a suivi. C'est une détestation bien plus nuancée, sinueuse. Une haine qui colle, sale et suintante. Une sensation bien dégueulasse.
Mais qui la rend indubitablement vivante.
Alors, lorsqu'il s'approche pour se planter devant elle, elle ne se débine pas, le regard meurtrier, mâchoire et poings contractés.

- Alors ? On fait quoi ? Je te mets une jolie petite dette ?
- Va te faire foutre. J'te dois rien. Jamais.


Pour autant, elle ne lutte pas lors de son approche sordide. Pour être honnête, elle bataille contre elle même pour ne pas dégobiller, sans classe, sur son épaule. A ce stade, c'est la seule chose qu'elle veut bien lui rendre.

- Hm ? Poupée de Cris. J’ai même pas besoin de t’offrir de fleur, tu t’es plantée toute seule, ma jolie.


Nasty éprouve un frisson intense d’écœurement. Elle pourrait lui défoncer sa sale gueule, mais ce serait trop franc, trop chiant. Elle n'a pas vraiment d'endurance pour les émotions aussi intenses que celles que lui inspirent Pit. Néanmoins, elle le sait maintenant, sa haine c'est logée si puissamment dans son vide qu'elle l'attisera pour un temps.
Elle veut qu'il souffre.
Elle veut qu'il pleure.
Elle veut voir son sale sourire se faner comme ses fleurs.
Elle finira par trouver une prise, qu'il s'y prépare !

- Alors, donnant-donnant. Qu’est-ce que tu me donnes ?
- Que dalle...


Sa voix s'est affaiblie, à cause de la nausée, mais son regard l'affronte, coupant comme des rasoirs.

- Fais attention, je voudrais pas que tu te blesses. J’aime beaucoup tes cheveux en plus. Mais, je déteste qu’on fuit des règles. Pourquoi fuir quelque chose qui me semblait t’être si facile ?
- Parce que les règle sont faites pour être transgressées. Vas-y, pousse-moi, fais-moi mal....
Fait-elle de son ton un peu râpeux, étrangement calme. Tu n'auras jamais ce que tu veux, autrement. Y'aura jamais de poupées, de donnant-donnant, et toutes tes sales petites combines...

Malgré son bras entravé, elle lui attrape le col et tire, plonge presque la tête dans l'obscurité de sa capuche.

- Si tu veux un truc de moi, faudra me briser pour l'avoir. Mais tu verras, Pit, tu verras que j'te céderais jamais, même pétée en milles morceaux.
Sa menace se fait presque mielleuse. Jamais plus je ne jouerais avec toi.

Ultime provocation pour le Joueur compulsif qu'il est. Que cela fasse mouche ou pas, elle s'en sent réconforté.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 744
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Bien Piètre Choix De Mots   Dim 8 Mai 2016 - 19:14

Et la furie poursuivait, tantôt mielleuse, tantôt aigre. Le Joker gloussait. Elle ne voulait pas coopérer aussi facilement. Il faudrait d’abord la briser le plus possible. Elle ne semblait pas flipper, l’Artisane. À même venir planter le museau dans la grotte de fourrure aux coutures précises.

- Je te l’ai dit. Je veux pas te faire mal, pas de feu. Je veux pas abîmer la peau.

Il ne quittait pas ces yeux pleins de… il ne savait pas trop quoi. Mais c’était amusant. Bien plus qu’un poker râté.

- Oooh, il faut jouer à te briser, c’est ça ? Tu m’offre un nouveau jeu pour remplacer mon jeu de cartes, comme tu es bonne joueuse.

Ton mielleux, il serra sa prise sur le bras, et quitta la mâchoire du Panda pour saisir le second poignet. Et… lui lécha la joue avant de s’écarter un peu, gardant pression sur l’avant-bras. Il gloussa. Comme d’habitude.

Le Joker cherchait comment faire, comme jouer à ce nouveau jeu. Il avait pensé que les coups seraient infiniment lassants. Mais pas le jeu de la Poupée, enfin, en partie. Pas entièrement. Le but n’était pas de faire grandir ou autre chose, juste la pousser plus loin dans les retranchements, voir où allait-elle se briser. Et ensuite, voir comment elle allait faire pour encore ne pas lui céder quoi que ce soit.

Il murmura dans un large sourire :

- Tu m’as déjà cédé ce nouveau jeu.

Peut-être allait-elle répondre par des frappes, c’était possible. Bien qu’en équilibre proche de la forge en fusion, les coups étaient devenus lassant. Sans aucun intérêt. Ce que Lacerate faisait par ses frappes, c’était nourrir d’avantage la folie, la jouissance du Joker de lui faire voir un jour qu’elle ne valait pas mieux que lui.

Mais Nasty, qu’est-ce qu’elle ferait pour garder l’avantage ?

Blessures physiques ? C’était d’un banal, selon Pit, mais c’était une possibilité.

Le Chef des Raccommodeurs réfléchissait à quoi faire d’autres, comment faire couler encore plus le Panda. Les coups ne servaient jamais à rien. Jamais. Mais la douceur, ça, c’était le pire. Non ? L’esprit du Joker ne pouvait qu’acquiescer, que ça avait détruit complètement une personne, et que l’Île avait bâti autre chose dessus.

La fosse avait des parois de boue, de vase, difficile à remonter. Une fosse pleine de choses trop immondes pour un enfant de treize années, et de pire en pire pour la suite des ans. La fosse engouffrait ce qui l’amusait.

Pit ne lâchait pas sa prise. Il ne voulait pas être déçu trop rapidement par une fuite simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 281
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: Bien Piètre Choix De Mots   Dim 8 Mai 2016 - 21:21



- Je te l’ai dit. Je veux pas te faire mal, pas de feu. Je veux pas abîmer la peau.

La "peau".
Le cuir.
Tendu, tanné, lustré, traité.
La peau.
L'objet.
Quelque chose tique, dans son cerveau. Une information qu'elle n'analyse pas. Ce sera pour plus tard, au calme. Au frais de sa solitude. Elle sait cette phrase peu anodine et se réserve le luxe de comprendre quand son cerveau aura dégringolé l'escalier.

Là, tout son être se concentre, tremblant comme un feuille, pour résister.

- Oooh, il faut jouer à te briser, c’est ça ? Tu m’offre un nouveau jeu pour remplacer mon jeu de cartes, comme tu es bonne joueuse.

- Nan, Pit, Chuis ton pire casse-tête, qu'elle souffle de plus en plus pâle sous l'accroche des lèvres du raccommodeur.
- Tu m’as déjà cédé ce nouveau jeu.

Le contact de Pit est infect. Son souffle brulant est irrespirable.  Elle étouffe sous les effluves capiteuses de sa présence, sous le poids de ses si jolies ténèbres. C'est grisant et mauvais, cet appel du néant. Elle en a les sens qui valsent comme un soir de Bal de Promo. L'intensité de son émotion -nouvelle et brutale- la mène au bord du précipice. Sauter, ne pas sauter. Le Joker la débecte. Elle hait ce connard immonde qui la considère comme une Love de frigo, qu'on sort quand l'autre pépé est de maintenance. Et pourtant elle exulte de le voir déjà accro à son tripot tout personnel. C’est aussi une manière de lui accorder la faveur du terrain. La culpabilité acide asperge ses boyaux. Pit est un charognard. Sa salive suintant sur sa joue, sa langue qui la lape...
:langue:
 
Elle se sent comme le promontoire crémeux d'un foutu cupcake. L'idée même de nourriture soulève un peu plus son estomac déjà malmené.

Nasty dégobille dans le cou de Pit son trop plein de bile.

Elle s’agrippe à son joli manteau de fourrure ciselé, souillé par la vomissure afin qu'il n'en perde pas une goutte. Après plusieurs éructations salutaires qui achèvent de vider ses boyaux, la gamine renverse la tête en arrière, haletante, dégoutante, mais infiniment soulagée : Pit est marqué de ses fluides, il pue, et sa superbe a foutu le camp.

Nasty ricane, épuisée.

- Donnant-donnant... lâche-t-elle en s'essuyant la bouche d'un revers de la main.

Elle est toujours blême, mais son regard le foudroie d'un "sale con" silencieux. A la guerre comme à la guerre. La petite Bombe Humaine vient de s’offrir une envolée kamikaze spectaculaire. Il y en aura d'autres... Mais sans doute pas avant d'avoir opté pour un bon bain.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 744
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Bien Piètre Choix De Mots   Dim 8 Mai 2016 - 22:06

Pendant un instant, un instant, le Joker ressentit une angoisse, une forme de panique enfuie bien profondément dans l’Oubli. L’esprit, se souvenait de l’immonde fluide… De délires parfaitement anormaux. L’esprit qui fit tout son possible pour que ça n’existe plus. Pit revenait à lui, doucement. Et en fait, se rendant compte de la réalité… baissant doucement le regard sur la charmante régurgitation, cette panique en lui se calma aussitôt. Ce n’était que du vomi.

Il ne réagissait pas beaucoup, il fallait dire que le niveau de surprise était beaucoup plus intéressant que celui de banals coups de poings.

De toute façon, il n’y avait plus grand chose à faire.

Un rappel de sa propre règle. Le sourire revint sur le visage du Joker, qui ne lâchait toujours pas. Justement, il n’avait pas particulièrement envie de bouger.

Ses iris tombèrent sur la vision du feu, de la forge, puis sur Nasty. Il pourrait la pousser et ensuite aller se jeter dans le bassin et y faire la planche jusqu’à ce qu’on vienne le ramener dans la Maison Sous Terre.

Il ricana aussi, il savait qu’on pouvait se retrouver dans cet état après une émotion forte. C’était tout sauf un moyen de l’ignorer selon lui, le Joker aimait cette perspective. Même s’il lui faudrait laisser tremper son manteau. Brûler la chemise, il en avait d’autres. Un Raccommodeur qui n’était pas équipé n’en était pas un.

Pit finit par lâcher le Panda, avec une nonchalance couplée à un sourire qui était là. Inexplicablement. Il était là parce que c’était le Joker sans doute.

Il se débarrassa du manteau, qui ne délaissera pas, évidemment. Il retira sa chemise, utilisant une partie non souillée pour s’essuyer, puis envoya le vêtement brûler dans le foyer. Et cette fois, il reprit sa dernière œuvre. Prenant soin de le plier.

- Ce n’est pas un objet de même valeur. C’est qu’un amas de choses déjà dévorées, déjà utilisées.

Ton monotone, alors que le sourire était là, figé.

- J’ai perdu une chemise par ta faute, seconde dette. Je vais pas compter le manteau, parce que je suis sympa, nan ?

Il ricana. Même si elle n’en avait rien à faire, pour lui, ce serait un prétexte. Envoyant sans doute sa petite fouine lui coller le train. Pour rappeler, pour jouer avec les Paliers. Deux dettes.

- Je me demande, ce qui t’es passé par l’esprit pour être retournée comme ça. T’aime pas les dettes ? C’est embêtant.

Le Chef des Raccommodeurs n’était pas étranger à l’inconfort de ce type de situation, bien que là, au moins, il avait pu se débrouiller pour le plus gros. Restait tout de même cette odeur. Il sembla réfléchir, mains dans les poches. Il allait toujours jouer à la briser, c’était bien parti, non ? Bien que dégoûtant. Il l’emballerait la tête dans du tissu, problème réglé.

L’avantage, c’était que ça n’avait pas comme issue des cicatrices disgracieuses, et ça… ça valait de l’or pour le Joker.

La peau, l’apparence était préservée.

- Je note l’état dans lequel t’es, est-ce que je suis proche de te briser ?

Grand sourire, et un ton, comme un gamin fier d’avoir un nouveau jeu.

C’était presque ça.

Il eut un rire, qu’il calma en serrant les dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 281
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: Bien Piètre Choix De Mots   Dim 8 Mai 2016 - 23:11



Un bref instant d' hébétude.
Nasty observe cette latence chez Pit, comme une bête curieuse. Elle guette, le faux pas;, le moment d'inatention. Et le voile est là. Présent. Un frémissement infime. Dans les Abysses du Joker, il y a quelque chose, tapis, comme enterré vivant. Le Panda penche la tête sur le coté et plisse les yeux, pour mieux voir. Mais le moment de grâce s'en est allé, Le sourire automatique et creux, revient, rembobiné sur ses ressorts.
Reboot d'un système foireux.

Est-ce que j'ai envie de savoir ?

Oui, elle en meurt d'envie.
C'est comme débusquer un monstre sous son lit dans la nuit noire et menaçante. Elle n' a jamais vécu frousse si intense, si prenante. Elle en a tremblé sans que son froid sempiternel y soit pour quelque chose. Quelle excitation terrible ! Quelle terreur ! Maintenant qu'elle est un peu apaisée, que son vide retrouve son espace à louer, il crève de retrouver un locataire de pareil trempe. C’est comme le grand huit : si tôt pied à terre, on a envie de remettre le couvert.

Pit baratine. Pit se déplume.
Pit est tout cabossé dans sa tête et sur sa peau.
Pit n'en a visiblement rien à foutre de rien.

Pendant qu'il plie son manteau et lui baragouine de vagues menaces, Nasty part en quête de sa gourde, jetée par terre négligemment, là où ils jouaient précédemment. Elle s'enfile le contenu à gros goulot et se gargarise avec. Un filet translucide perle à la commissure de ses lèvres et humidifie son menton. Elle ne lui en propose pas : faudra pas voir à déconner. Le reste du liquide dégouline sur sa gueule et la suie de ses yeux se dilue et crée des rigoles boueuses sur ses joues.  Elle se débarbouille et renverse ses cheveux en arrière.

- J'ai envie d'une clope... Qu'elle ponctue plus pour elle même que pour Pit.

Mais elle sait qu'elle a arrêté. Pour mieux souffler.
Et de toute façon, elle en a rien à foutre, elle a pas écouté.
D'ailleurs elle retrouve son bâton , qu'elle soupèse, rassurant. La crise est passée. Mais le cauchemar est toujours là, main dans les poches, assis sur "son lit". Nasty le toise. La pointe du bâton se pose sur un des hématomes. Poc! Puis glisse vers un autre. Poc ! Elle appuie dessus tout en le tenant à distance.

- T'es tombé sur les poings de qui ?

Puis sans crier gare, le bâton glisse sous le manteau qui voltige et atterrit dans la bouche du four. La jolie pièce de créateur -automne-hiver  Pluie salée, année infinie- se consume, se trouillote, se perd sous la voracité des flammes. Le feu aussi sait laper des joues.

- Et de trois.

Sourire en coin.
Sourire vilain.

"Je note l’état dans lequel t’es, est-ce que je suis proche de te briser " Qu'il lui a dit.

Elle a un rire un peu aigu, un peu dissonant qui grattouille du coté de la névrose cuite à point. Il y'a cette lueur de provocation, une nouvelle fois allumée, au couleur d'un "warning". Avec ces grand yeux clairs soulignés de cet brou de noir dégoulinant, elle a l'air plus intensément détraquée.

- T'es loin du compte. Fais encore quelques essais...







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 744
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: Bien Piètre Choix De Mots   Dim 8 Mai 2016 - 23:59

Le Joker attendait un peu plus de réaction, mais il avait l’impression d’être face à une sorte de montagne russe. Il avait eu le gros looping juste avant, et maintenant. Plus grand chose. La Poupée de Cris avait assez hurlé apparemment. Ça avait même parlé de clope, ça… il ne trouva à répondre qu’un haussement d’épaules.

Se contentant de regarder ce que l’Artisane fichait, jouant avec son bâton. Évidemment, ça fait un peu mal, mais ce ne serait pas un problème. Le pire était à venir. Non ? Les coups, seraient pires par après. Mais aussi, plus hilarants.

Le Joker ne répondit pas à la question. Trop occupé à regarder en souriant le Panda, et à réfléchir.

Il regarde même le chemin fait par le manteau jusqu’au four, encore mains dans les poches. Plongé dans la longue méditation de la petite Poupée qui jouait à chercher quelque chose, selon Pit. Puis une provocation, mais le sourire s’agrandit, un rire. Toujours. C’était commun après tout. Pour le Bouffon du Tyran. C’était le contraire, qui était inquiétant. Au final.

Le Joker marcha vers le four, attrapant au passage un outil parmi tant d’autres pour attraper le vêtement. Le ficher au sol et le piétiner.

Le tout avec ce sourire vide, et faux. Sans plus d’expression théâtral.

- J’ai dit deux. C’est deux.

Large sourire, toujours et encore.

- Je vois ça, tu as abandonné le crescendo d’avant pour ça. Je t’avoue que je suis déçu.

Parce que ce n’était pas une furie, ou une fille qui flippait jusqu’aux boyaux. Il nota entre autre, que que la fourrure de la capuche serait à refaire, une autre bestiole allait offrir sa peau.

- Quelques essais. Ce sera pas quelques, ce sera autant qu’il le faudra. Et pas forcément moi qui m’en chargerais, voyons.

Un rire le prit, il tenta de l’étouffer, avec peine mais il y parvint.

Le Chef donna un coup dans le manteau, l’éloignant vers la sortie. Puis il se tourna vers Nasty, attrapant l’autre extrémité du bâton.

- Et les coups, ça, c’est un jeu où on crée des monstres. Mais ça ne se mêle pas à celui dans lequel t’es.

Le Joker bâilla, fatigué par beaucoup de choses, et le fait de réfléchir autant.

- En tout cas, t’as gagné des fouines.

Il gloussa, encore une référence à son Jeu. À sa vision des choses. Il avançait toujours vers le Panda, tenant le bâton d’une main. L’outil, ça, il l’avait déjà largué plus loin. Il n’en avait pas besoin.

- Bon, alors, qui a gagné la partie de poker ?

Grand sourire.

L’esprit valsait ailleurs, et ça n’aidait en rien le Joker à se concentrer sur ce qui se passait autour de lui. Ni même sur ce qui pouvait se passer sur le visage de son interlocutrice. Seul le Jeu comptait. Ça et rien d’autre. Rien. Les jeux étaient amusants, mais le Jeu encore plus. Mais peu savaient y être dedans.

Selon, une fois encore, Pit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 281
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: Bien Piètre Choix De Mots   Lun 9 Mai 2016 - 1:07



Nasty reste à distance. Les jointures de ses doigts blanchissent sur son bâton. Elle contient sa peur, elle l'habille, elle lui donne la forme d'une nonchalance feinte. Elle la fait danser comme du verre, mais sa création n'en reste pas moins fragile. Après l'explosion, les cendres retombent, froides. C'est ce qu'elle souhaite lui faire croire, pour qu'il s'en aille, pour qu'il la laisse se reposer, de ce trop plein, soudain, et avec lequel elle flirterait bien à nouveau.

Malsain.

Il la tient.
Quelque part, la victoire de Pit est complète.
Il a beau la gratifier d'un strip-tease gratuit, la partie est pour le moment remportée. Elle s’est plantée dans son jardin, sottement.

- Quelques essais. Ce sera pas quelques, ce sera autant qu’il le faudra. Et pas forcément moi qui m’en chargerais, voyons.
- Sans-couille. Je serais une telle épine dans ton pied que ça deviendra personnel, Pit. Tu laisseras pas tes sbires t'en charger.

Elle vaut mieux que ça. Sa terreur viscérale vaut mieux que ça.

-Et les coups, ça, c’est un jeu où on crée des monstres. Mais ça ne se mêle pas à celui dans lequel t’es.

Créer des Monstres.
Coudre des Peaux.
Baiser des Poupées.
Des jeux. Trop de Jeux.
Nasty n’est pas un pion, pas moins une carte. Certainement pas une poupée. Elle veut être son adversaire. Elle veut qu'il la regarde une nouvelle fois dans les yeux et qu'au fond, elle y repère les doigts souillés de goudron du garçon, qui gratte la pierre du puits sombre où il est enfermé. Et pour ça il va falloir creuser dans la fosse de ce purin fait gosse.
Pas grave ! Elle va user d'une grosse pelle.

-En tout cas, t’as gagné des fouines.
-C'est ça, qu'elles viennent se frotter à moi, mon four est assez grand pour leurs vêtements à elles aussi.
- Bon, alors, qui a gagné la partie de poker ?

Moue dédaigneuse. Haussement d'épaules. Reniflement.
- Tu repars sans chemise et avec un manteau troué sous la flotte. Moi chuis toujours habillée. J'crois bien que tu l'as dans l'os, vieux, dit-elle appuyée sur son bâton, planté dans le sol.

Bravade inutile.
La vérité, ils la connaissent tout deux.

Pit quitte enfin la forge et avec lui la chape de plomb qui pèse sur l’atmosphère de la pièce. Les genoux de Nasty lâchent. La jeune fille se laisse tomber, à croupis et recroquevillée, front contre son bâton qu'elle tient à deux mains devant elle. Bouée ou prière, c'est selon. Elle est secouée de quelques spasmes étranges, entre le sanglot et les gloussements. Impossible  de le déterminer avec exactitude : son visage est enfoui dans ses cheveux.
Son vide s'est vu squatté par une obsession. C’est un peu déstabilisant, mais pas inintéressant comme sensation. Pour le moment, elle ne sait pas quoi en faire, la découverte est toute neuve. Viendra le temps d'en exploiter une bulle de verre épaisse et vibrante.
Nasty quitte la forge bien des heures plus tard, au point du jour, laissant derrière elle une forge propre, nettoyée des preuves de sa rencontre avec le Chef des Raccommodeurs. Elle disparaitra pendant deux jours, sans doute occupée à dormir.

Il lui faudra du temps pour mettre sa haine au fourneau.

Et puis un jour, Pit découvrira par petite touche la présence de la fameuse épine dans sa vie. Au départ, ce sera minime, anodin : il perdra des objets personnel, ses épingles à nourrice, ses aiguilles préférée, le tissus qu'il avait mis de coté pour broder, ses affaires qui changent brusquement de place... Puis ce sera plus précis : un de ses précieux jeux de cartes - laissé calciné sur sa table de travail, ses dernières créations vestimentaire - lacérées, des tessons de verres glissés sous son mannequin pour qu'il s'y découpe la chair des mains.

Pernicieusement.
Silencieusement.
A distance.
De manière inventive et toujours discrète, Nasty comptera les points pour qu'il savoure son crescendo. Pour que sa présence lui colle à la peau, au point qu'il la vomisse, lui aussi.

Quitte à être dans la fosse, autant remuer toute cette merde , non ?







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1717

MessageSujet: Re: Bien Piètre Choix De Mots   Sam 14 Mai 2016 - 14:03

The End


Mais les os, pour le sombre joker,
Ne sont-ils pas qu'un énième accessoire ?
Son sourire est-il doux ou amer ?
Et devine-t-il l'orage qui se prépare ?


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bien Piètre Choix De Mots   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» La présentation d'un bien piètre chasseur...
» char leger
» Les mots qui résonnent ...
» 3 petits mots
» TUTORIEL FACTION S2 > Bien démarrer avec Sylve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-