Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 342
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Météore   Lun 4 Avr 2016 - 11:28

[Ce RP se déroule à la suite de l'event principal ]

Une chute mortelle, c'est très particulier.

Déjà, c'est à la fois lent et rapide.
Lent, car, à cause de l'adrénaline, tout semble défiler au ralenti. Les objets, nuages et cimes des arbres, passent à une vitesse à en faire blêmir un faucon, et sont tordus sous la forme de grandes lignes floues, comme un effet de style d'un peintre impressionniste. Tout semble pris dans une sorte de mélasse invisible, qui ralentit les choses juste avant un accident, peut-être pour nous faire profiter plus longuement du spectacle.
Rapide, car c'est une chute, après tout. Mortelle qui plus est. Cent mètres, c'est rien, lorsqu'on les parcourt en ligne droite, de haut en bas. En quelques secondes, c'est bouclé.

Mais Scorch n'a pas spécialement le cœur à songer à cette frontière floue, entre rapidité et lenteur. Son cœur, d'ailleurs, supporte mal l'expérience ; il a l'impression qu'il va le vomir,  et qu'il s'est arrêté de battre dans sa gorge. Le maigre contenu de son estomac semble chercher une sortie en poussant dans l'arrière de son abdomen, et ses mains, fébriles à l'approche de la mort, s'enfoncent dans la chair et les plumes du cadavre d'Aldwych. Bien que ce dernier ne vole plus, que sa tête, libérée de toute vie, est cabrée sous la résistance de l'air et que ses ailes flottent comme des voiles arrachées de leurs cordages, l'Allumé, dans l'urgence de la situation, ne parvient pas à le lâcher. Son visage, dès les premiers instants de l'accident, a perdu toutes ses couleurs et est devenu aussi froid que la neige, comme si la main du croquemitaine l'avait effleuré. Son front blanc se confond presque avec ses bandages ternes, et des sueurs froides perlent sur ses pommettes encore un peu roses. Il voudrait crier, mais sa tête figée par la peur et ses organes qui tolèrent mal la descente l'en empêchent ; vous avez déjà essayé de crier lorsqu'on vous enfonce la face dans un seau d'eau glacé, pendant que tout votre intérieur organise une insurrection pour quitter le navire ?

Alors que son champ de vision se remplit du vert de la forêt qui approche et des gouttes de pluie en suspension autour de lui, Scorch organise ses dernières pensées.
Les premières sont des insultes. Contre lui, contre le pauvre Aldwych, contre tout le monde. Quand on est sur le point de crever, on a tendance à blâmer un peu n'importe qui.
Les secondes sont des souvenirs. Le fameux cliché de la vie qui défile sous les yeux du futur cadavre. Dans l'horreur de sa situation, l'esprit de l'adolescent est inondé. Des souvenirs bien connus, mais aussi des souvenirs qu'il croyait avoir perdu, remontent : son arrivée sur l'Île, les innombrables fêtes et banquets, ses diverses rencontres avec les pirates, Lòng qui l'embrasse, Sunny qui lui griffe le bras, Pretty qui le câline, Dummy qui lui parle...

Attends, Dummy qui lui parle ?

Mais il n'a pas le temps de réfléchir à cette erreur dans la matrice. Ils atterrissent.
Scorch ferme son unique œil, s'attendant à un énorme choc presque indolore, où son trop grand corps s'écrasera sur une terre humide comme une vieille pêche, et s'éparpillera aux quatre vents. Mais il ne vient pas. À la place, il sent une grande toile, comme un grand tissu, qui arrête leur chute. Sous la violence de l'impact, leur trampoline se déchire, mais un second les réceptionne. Puis se déchire. Et un autre encore les rattrape.
Et ainsi de suite.
Leur carambolage se déroule pendant une longue poignée de secondes, et leur catastrophe perd de sa vitesse, jusqu'à perdre tout son potentiel mortel. Pendant qu'il valdingue dans tous les sens, toujours accroché à Aldwych, Scorch sent des morceaux de toiles s'accrocher à ses cheveux et à ses vêtements. Des toiles d'araignées géantes ?
Puis, le contact dur, froid et humide du sol.
Scorch gémit, le visage contre la terre. Sonné, il n'ose pas bouger ; il a l'impression de s'être brisé tous les os du corps – mais en vérité, ses blessures se résument à de belles griffures sur ses bras à cause des branches qu'il a rencontré ici et là, à quelques bosses et bleus, et à un petit filet de sang qui s'écoule doucement de sa plaie qui ne cicatrise jamais.
Aldwych est étendu à quelques pas de l'Allumé. Pas la peine de compter ses blessures. Lui, il est mort.
Les deux accidentés ont l'air paisibles, allongés ainsi ; comme s'ils ne faisaient qu'une sieste en pleine nature. Les toiles d'araignées qui les recouvrent font penser à la légèreté et la blancheur des linceuls, et la pluie fait résonner les feuilles dans une douce berceuse.
Scorch tousse, la bouche irritée par des insectes morts, des brindilles et des morceaux de toile.
Il va lui falloir quelques temps, pour se rendre compte de la distance à laquelle la mort l'a frôlé.

Spoiler:
 






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 34
✘ SURNOM : Le Fauconnier
✘ AGE DU PERSO : 13~14 ans

✘ LIENS : I believe I can fly...
I believe I can touch the sky...

Appelle ses rapaces et parle gentiment en olive ~


MessageSujet: Re: Météore   Mar 5 Avr 2016 - 18:44

Eagle s'était relevé, puis avait fait un pas, puis deux, et s'était arrêté, fixant l'étendue bleue grisâtre tout au dessus de lui, dans l'espoir d'appercevoir une ombre familière, sa monture qui serait revenue, en ne le voyant quitter la Sylve Obscure.
Mais rien. Fokker était parti depuis bien longtemps déja. Peut être était-il allé rejoindre ses semblables toujours au Royaume des Nuages, ou peut être même ailleurs, à moins qu'il ne fasse cavalier seul ?
De nouveau, la Sentinelle repose son regard sur ce qu'il doit atteindre. Transi de peur, Eagle avance lentement vers le Garçon Perdu, le grand blond qui avait fait une si horrible chute et qu'il n'avit pu rattraper. Il ne voyait que deux masses inertes étendues sur le sol, près des arbres noirs de la Sylve Obscure. Lui, et sa monture. Que diable lui était-il donc arrivé ? Pourquoi avaient-ils chuté ainsi ?

Il s'arrête de nouveau à quelques mètres d'eux, tremble. Il se sent coupable. Pourtant, à côté de lui, Seversky, par un regard à la fois déterminé et sévère, le pousse à avancer, à aller voir ce qui ne va pas. De l'autre, Macchi l'assomme de questions à ce sujet, bavarde qu'elle est. Elle n'avait pas pu assister à cette chute aussi spectaculaire que mortelle.
Enfin, surtout mortelle.
Et Eagle ne pipait mot à ce sujet.
Déja, les deux autres rapaces, Curtiss et Häfeli, prenaient les devants, volant à vive allure en direction des deux corps, plus loin.

- Restez auprès de moi.

Murmure le Fauconnier à ses compagnons à plumes, qui, instinctivement, se rapprochent tout près de lui. Ils ressentent la détresse de leur maître. Ils le sentent tendu, et le sont aussi. Mais ile veulent lui donner du courage.
C'est Häfeli qui se pose la première tout près du garçon, que le Fauconnier n'a aucun mal à reconnaître; grand, très grand, blond, un bandage, que la buse de Harris triture de son bec, curieuse, se faisant réprimander sèchement par son maître. Il ne peut s'agir que de Scorch.
Le jeune garçon avait déja entendu parler de lui. Certains disent qu'il fait peur. D'autres qu'il est bizarre. Ils lui ont dit de se méfier de lui.
Il y en a même qui le prennent pour quelqu'un d'inhumain, étant donné sa grande taille. Un monstre, ou bien un alien. Quelle imagination débordante...
Mais la Sentinelle trouve cela absurde. Il aime tout le monde, en général. Et Scorch lui paraît tout à fait abordable. Normal.

Il s'était approché, et s'était assis en tailleur à côté de lui, sans dire un mot, juste en le fixant. Jetant un regard à l'hyppogriffe qui gisait plus loin, il ne mit pas bien longtemps à comprendre l'origine de leur brusque chute. En effet, Macchi avait été se poser près du Légendaire, et en était revenue toute troublée, et choquée, son plumage gonflé par la peur. "Il ne bouge plus, il ne respire plus !" piaillait-elle piteusement, alors qu'Eagle lui tendait sa main gantée afin qu'elle s'y pose.
Il caressa doucement, du bout des doigts, le plumage du Faucon Pèlerin, lui chuchottant doucement quelques mots afin de la calmer.
Finalement, elle descendit, et alla se poser près de la tête du blond, à côté d'Häfeli.
Curtiss et Seversky, les deux aigles, étaient quant à eux posés sur la branche de l'arbre le plus proche.

Un temps.

- Scorch ? Si... si tu m'entends... réponds, s'il-te-plaît.

Osa la Sentinelle d'un ton peu assuré, tout en tendant sa main vers lui, et lui toucher l'épaule. Il la retira prèsque aussi vite et l'agita lorsqu'il sentit quelque chose de gluant s'y coller. C'est fin, visqueux. De la toile d'araignée ?
Peut être bien que c'était grâce à cela qu'il n'était pas mort ! Dieu soit loué...
Scorch tousse aiblement. Tous se redressent, Eagle, ses oiseaux. Les deux femelles s'inquiètent, demandant en même temps si tout va bien.
Un sourire à la fois rassuré et surpris se dessine sur les lèvres du Fauconnier, qui fait taire ses oiseaux de proie d'un geste bref de la main, puis interpelle une nouvelle fois l'accidenté :

- Ho, Dieu soit loué ! Tu... Tu peux te relever ? Je peux t'aider... si tu veux... Enfin...

Le jeune garçon ne trouve pas ses mots tant il est heureux de savoir son camarade en vie. Son sentiment de culpabilité est un peu moins présent.
Maintenant à quatre pattes, il ne se soucie pas de mouiller son pantalon, trop occupé qu'il est par l'état du Diplomate. Heureusement pour lui, seules quelques égratignures sont visibles, et il a un peu de sang sur le visage.
Mais mieux vaut ne pas le toucher tout de même; une fracture, ça ne se voit pas. Il ne fallait pas risquer de raviver la douleur.
Il regarde l'Allumé, étendu face contre terre. Il attend que lui le regarde, qu'il croise ses yeux verts.
Qu'il sache qu'il n'est pas tout seul.







Merci !
- Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 342
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: Météore   Mer 17 Aoû 2016 - 17:06

Ce n'est que lorsqu'on perd quelque chose que l'on ressent sa juste valeur, dit-on. Eh bien ! Scorch n'a pas eu besoin de perdre la vie pour comprendre à quel point mourir, c'est pourri.
Il ne cherche pas à bouger. Encore sonné par la chute, la joue droite poisseuse de sang, il peine encore à organiser ses pensées, et remuer maintenant lui paraît instinctivement comme une mauvaise idée, comme si la Mort le guettait encore, et qu'elle attendait de savoir si elle avait raté son coup ou non.
Tout lui paraît très lointain. Les sons de la forêt semblent résonner à des années-lumières, le vent qui souffle entre les arbres ressemblent à des restes de sa sensation de chute, et la fraîcheur de l'herbe lui rappelle la distance qui le sépare des portes du paradis – il n'y a pas d'herbe, dans le ciel.
Il croit entendre des battements d'ailes d'anges inquiétés par son accident. Il les entend autour de lui. Quelques courants d'air, des murmures, des voix proches des piaillements des oiseaux. L'un des anges, sans doute un Séraphin, ordonne aux autres de rester auprès de lui.

Scorch sent quelque chose jouer avec son bandage, mais il est rappelé à l'ordre. Peut-être que c'était la Mort qui le touchait une dernière fois du bout de sa faux, avant de laisser la place aux Chérubins.
Puis, une voix.

- Scorch ? Si... si tu m'entends... réponds, s'il-te-plaît.

Une voix assez grave, pour un ange.
Le Diplomate tombé sent une pression sur son épaule, qui disparaît immédiatement. Ces anges sont décidément très tactiles.
Il tousse de nouveau, irrité par un reste de feuille morte collé près de sa glotte. Il se redresse de moitié, violemment, avant de retomber sur le dos dans un gémissement d'outre-tombe, comme si on venait de le déterrer.
Malgré son état qui ne semble rien d'autre que déplorable, l'ange s'en réjouit :

- Ho, Dieu soit loué ! Tu... Tu peux te relever ? Je peux t'aider... si tu veux... Enfin...

Dieu, haha, oui. Faut bien le remercier de temps en temps.
Dans un premier temps, Scorch ne répond pas. Il a beau être honoré de leur intérêt envers un pauvre mortel, la seule chose qu'il voudrait actuellement, c'est être enveloppé dans un demi-milliard d'oreillers, et qu'on le laisse dormir pendant une semaine. Il n'est même pas sûr d'être tiré d'affaire ; qui sait, peut-être que son cœur lui est vraiment monté à la gorge, tout à l'heure, et qu'il n'attend plus que de cracher son dernier filet d'hémoglobine ?
Il trouve pourtant le courage d'ouvrir son unique œil, et d'observer un instant le saint visage penché sur lui, avant de fermer l’œil à nouveau. Lentement, il prend une grande inspiration, et dit dans un soupir heureux :

- T'es bizarrement fagoté, pour un ange.

L'organe dans sa trachée ne l'a pas gêné. Il n'y est peut-être pas, finalement. Il respire donc une nouvelle fois, prenant peu à peu conscience que, eh, il se pourrait que ce soit un humain lambda, au-dessus de lui.

- Je... On est loin du Grand Arbre ? Je suis... Pas sûr de pouvoir me lever.

Spoiler:
 






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 34
✘ SURNOM : Le Fauconnier
✘ AGE DU PERSO : 13~14 ans

✘ LIENS : I believe I can fly...
I believe I can touch the sky...

Appelle ses rapaces et parle gentiment en olive ~


MessageSujet: Re: Météore   Dim 28 Aoû 2016 - 16:35


La pression. C'était exactement ce que ressentait la Sentinelle en ce moment présent. Certes, Scorch était vivant. Mais il devait être blessé. Et qui sait ce qu'il avait ? On ne déplace pas une personne blessée, donc, Eagle devrait se rendre au Grand Arbre afin de chercher un Soigneur, or il n'en trouverait peut être pas vu que tous les Perdus étaient dispatchés dans quatre coins différents, et ce serait la même chose s'il y avait aussi des Soigneurs -qui devaient peut être avoir un autre nom- chez les Peaux-Rouges, parce que tout le monde était de sortie.
Donc, il n'avait plus qu'à rester là avec le convalsecent, qui, peut être allait mourir si on ne lui apportait pas de soin, et dans ce cas, le Fauconnier en serait profondément troublé et se sentirait coupable, car c'était lui qui avait découvert le Diplomate et n'avait rien pu faire... Et même, d'ailleurs, s'il y avait quelqu'un, peut être que le temps que ce quelqu'un vienne,nil sera déja trop tard !

La Sentinelle avait retenu son souffle lorsque l'Allumé ouvrit un oeil, pour le refermer aussitôt. Tout autour de lui, les rapaces trépignaient de ce nouveau mouvement, sans dire un mot. De leurs yeux perçants, ils regardaient seulement. Lorsque finalement, le blond se mit à parler, semblant délirer sur des histoires d'anges, Häfeli eut une exclamation de surprise et de joie, s'écriant "Il a parlé !" de sa voix aïgue.

- Si je ressemble pas à un ange, c'est que j'en suis p't'être pas un.

Lâcha quant à lui Eagle, avec un léger haussement d'épaules. Malgré ce nouvel air nonchalant, il tremblait de tous ses membres, si bien que même Seversky se posait des questions, les yeux tantôt rivés sur son maître, tantôt sur le garçon blond. Ce dernier se manifesta de nouveau, demandant si le Grand Arbre était loin, car il n'était ps sûr de pouvoir se lever.

- Nan, pas si loin. Mais attends, j'envoie mes amis chercher de l'aide, faut pas que tu bouges...

Instinctivement, le regard des oiseaux de proie vinrent sur river sur leur maître, qui ordonna à Macchi d'aller voir s'il y avait des Soigneurs présents au Grand Arbre et à Häfeli de faire un tour des environs, afin de voir si elle pouvait trouver une quelconque aide. Curtiss quant à lui fut envoyé au plus près du Royaume des Nuages, afin de voir si d'autres Perdus ne redescendaient pas sur la terre ferme.
Tous partirent dans un battement d'ailes sonore après un signe d'Eagle. Seul Seversky restait non loin, perché sur une branche.

- Désolé, mais en tant que Sentinelle je m'y connais pas de trop en soins, tu vois... Donc je vais juste rester ici et veiller sur toi... En attendant que les secours viennent. Si t'as besoin de quelque chose, tu le dis, hein ?

S'empressa de rajouter le Fauconnier afin d'expliquer la situation à Scorch. Il n'osait rien faire, même pas bouger ne serait-ce qu'un cheveux, de peur de faire par mégarde quelque chose de mal...







Merci !
- Arrow


Dernière édition par Eagle le Sam 22 Oct 2016 - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Patapon
avatar



✘ AVENTURES : 35

MessageSujet: Re: Météore   Sam 24 Sep 2016 - 14:16

Si l'intervention ne vous plait pas, vous pouvez ne pas la prendre en compte.
Je te fais don.


Le Patapon aime les enfants,
Et même de loin il les entend,
Leur coeur en peine ou en gaieté,
Qu'importe il en est attiré,
Il se trémousse jusqu'à vous,
Un sourire étirant ses joues.


Le Patapon fait don à Scorch du pouvoir de :
LEVITER A 50 CM DU SOL


Scorch est libre d'utiliser son don pendant toute la durée du RP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 342
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: Météore   Sam 5 Nov 2016 - 18:15

- Il a parlé !

Scorch fronce les sourcils. Il ne sait pas qui parle à côté, mais il a une voix sacrément aiguë, très désagréable – ou, du moins, désagréable dans son état actuel.

- Si je ressemble pas à un ange, c'est que j'en suis p't'être pas un.

Le Diplomate semble à peine comprendre la réponse, et pourtant, l'ombre d'un rictus effleure sa joue, avant de disparaître. Il aurait dû s'en douter, en même temps : si les anges devaient sortir du paradis, ce serait pas pour se réunir autour de sa sale trogne de mourant.

- Nan, pas si loin. Mais attends, j'envoie mes amis chercher de l'aide, faut pas que tu bouges...

Oh, il ne comptait pas bouger.
L'Allumé penche doucement la tête sur le côté, à l'opposé d'Eagle, pour avoir une position plus confortable. La terre humide lui paraît étrangement dure, sous sa nuque. L’œil toujours fermé, il entend des battements d'ailes s'éloigner, qui lui paraissent vraiment très bruyants, maintenant qu'il sait qu'ils n'appartiennent pas aux anges.

- Désolé, mais en tant que Sentinelle je m'y connais pas de trop en soins, tu vois... Donc je vais juste rester ici et veiller sur toi... En attendant que les secours viennent. Si t'as besoin de quelque chose, tu le dis, hein ?

- Ouais. Ouais.

Il manque encore un peu de souffle et peine à synchroniser sa respiration. Son dos est en feu, sa tête semble être faite de granit, ses épaules sont prises dans des étaux et son saignement lui chatouille le nez. Progressivement, il reprend son calme, s'accroche à une vie qu'il croyait bien avoir quitté.

- Là, j'ai juste besoin de... Repos. Beaucoup.

Bravant la douleur de ses muscles endoloris, il pose les mains sur son ventre, le sent se lever et se baisser, inspire, expire, inspire, expire. Il n'entend pas les pas du Patapon passer.

- J'ai beau avoir mal partout... Je me sens léger.

Il pouffe. Il souffre.

- Tu es sûr que je suis pas mort ?

Lentement, aussi lentement que l'aiguille des secondes d'une pendule, il s'élève dans les airs, comme soutenu par les brins d'herbe qu'il écrase, sans le remarquer.
Tout ce qu'il remarque, c'est que c'est diablement confortable, comme position.

Spoiler:
 






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 34
✘ SURNOM : Le Fauconnier
✘ AGE DU PERSO : 13~14 ans

✘ LIENS : I believe I can fly...
I believe I can touch the sky...

Appelle ses rapaces et parle gentiment en olive ~


MessageSujet: Re: Météore   Ven 11 Nov 2016 - 20:25

À côté du grand Diplomate, la Sentinelle retient son souffle. Prêt à intervenir si le besoin s'en fait ressentir, Eagle reste là à contempler Scorch qui se meut doucement... et visiblement, douloureusement aussi. Il dit avoir besoin de repos. Il a bien raison. Il est vraiment dans un sale état...

- T'as raison... Hep, bouge pas, j'ai dit.

Autorité de Sentinelle, malgré tout sans une once d'agressivité dans la voix. Peut être que la tension pouvait se faire ressentir, elle ? Car, même si le Fauconnier tentait de se rassurer en se disant que tout allait bien, que Scorch était vivant et que les secours allaient arriver bien vite, il ne pouvait s'empêcher d'être extrêmement tendu. Il ne sait dévidément pas gérer ce genre de situation... ou du moins, c'est dans son optique.

Un battement d'ailes de Seversky qui se tenait perché non loin sur une branche fit se retourner Eagle... qui se retrouva nez-à-nez avec le Patapon. Surpris par une telle apparition, il en resta la bouche grande ouverte, à le regarder. Un petit tour -de magie- et puis s'en va. Mais qu'est-ce qui a pu donc bien se passer ?

- Tu es sûr que je suis pas mort ?

- Nan, nan... OH PURÉE.


Panique dans les rangs ! Alors que le jeune garçon se retournait vers son camarade, il vit celui-ci qui s'élevait lentement dans les airs, visiblement grâce aux pouvoirs du Patapon.

- Attends, attends. C'est rien. Enfin, si, mais non, mais... BREF ! Tu lévites à environ... 40~50 centimètres du sol. Tout va bien. Visiblement, tu vas pas... plus haut.

Le ton était précipité, et même s'il disait à l'Allumé que tout allait bien, lui, au contraire, était encore un peu plus enfoncé dans sa panique. Tout en parlant, il s'était relevé, puis s'était tenu prêt à rattraper le Diplo volant non identifié si celui-ci se mettait à s'envoler plus haut que lui. Heureusement, le corps de Scorch était arrivé au niveau de ses genoux, et ne décollait pas plus haut.
Un temps. Soupir de soulagement.

Un coup d'oeil à Seversky qui venait de se manifester, émettant un piaillement sonore, indiquant qu'il y avait quelque chose. En effet, Häfeli revenait. Celle-ci se posa alors sur le gant que son maître lui tendait, déclarant qu'elle était revenue bredouille. Les traits d'Eagle se crispèrent un peu : pas d'aide disponible dans les environs... il fallait attendre le retour de Curtiss ou de Macchi. Peut être qu'ils seraient, eux, porteurs d'une bonne nouvelle...







Merci !
- Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 342
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: Météore   Dim 15 Jan 2017 - 20:25

- Nan, nan... OH PURÉE.

Scorch se crispe. Effectivement, des anges auraient été bien plus calmes. S'il était mort, il aurait eu la garantie d'avoir un environnement un brin plus paisible, et à ce moment de souffrance, cette différence lui paraît un avantage.
Il comprend tardivement la panique d'Eagle. Il se détend un peu, mais des sueurs froides lui viennent. Vient-il de lui découvrir une plaie ouverte, des tripes à l'air, un de ses os tordu ? Ça ne l'étonnerait pas, mais le doute lui brûle les entrailles d'appréhension.

- Attends, attends. C'est rien. Enfin, si, mais non, mais... BREF !

Aaaaah, du bruit. Personne de moins bruyant n'était dans les parages pour le ramasser par terre ?

- Tu lévites à environ... 40~50 centimètres du sol. Tout va bien. Visiblement, tu vas pas... plus haut.

Il s'imaginait dans de tels états que l'annonce du sortilège lui paraît comme... Rassurant et banal. En même temps.

- Awf. Je... Ok. D'accord.

Il profite de sa position, de sa magie offerte. Son dos lui fait moins mal, lorsqu'il n'est soutenu que par de l'air. Silencieux et tranquille, le Géant entend les piaillements des oiseaux d'Eagle comme une comptine un peu désagréable qui l'empêcherait de dormir. Il aimerait tellement du calme. Un peu inconsciemment, il essaie de s'éloigner. Ses bras endoloris quittent son ventre et se posent sur l'herbe. Puis, avec une petite poussée maîtrisée, calculée pour ne contrarier aucun muscle, Scorch glisse comme un overboard vers l'avant. Il se permet même une petite plaisanterie, une petite, un faible :

- Yaaaaay...

Il ouvre à demi son œil, et toussote à l'attention du Fauconnier :

- Je voudrais bien aller...

Sa pupille brille un peu.

- ...à la maison.

Spoiler:
 






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 34
✘ SURNOM : Le Fauconnier
✘ AGE DU PERSO : 13~14 ans

✘ LIENS : I believe I can fly...
I believe I can touch the sky...

Appelle ses rapaces et parle gentiment en olive ~


MessageSujet: Re: Météore   Ven 17 Fév 2017 - 14:20


Eagle s'était vite rendu compte qu'il n'y avait rien à craindre. Après tout, il s'agissait là d'un don du Patapon. Cette Créature étant bienveillante à 200%, il ne pouvait en aucun cas faire du mal à qui que ce soit. Peut être avait-il fait cela afin d'éviter à Scorch d'avoir trop mal ? C'était vraiment gentil, alors. Quel idiot il avait été d'avoir réagi aussi excessivement, pour pas grand chose.

- Désolé si je t'ai fait peur... J'assure pas.

Souffla la Sentinelle en guise d'excuses, détournant le regard, sans trop se rendre compte qu'il ne faisait que se rabaisser. Il quitta un moment le Diplo volant non identifié pour scruter le ciel, à la recherche d'une quelconque silhouette connue, comme un Pygargue à tête blanche ou un Faucon Pèlerin... Mais rien ne venait. Ces deux là n'étaient visiblement pas enclins à revenir. Curtiss, cela se comprenait; il n'était pas forcément obéissant. Mais Macchi... peut être était-elle allée faire une bêtise, à moins qu'elle ne soit tellement concentrée dans sa recherche qu'elle ne voit pas le temps passer ?
Eagle n'était pas très à l'aise; n'aimait pas beaucoup laisser ses rapaces s'éloigner trop longtemps, et préférait les avoir à l'œil. Comme tout, d'ailleurs. Il peut arriver tant de choses quand on perd quelqu'un de vue. Mais normalement, il ne devait pas y avoir de danger, ici. Ce n'était pas comme si le Diplomate s'en était allé tout seul, dans l'état où il était.

- Il s'en va.

C'était Häfeli qui venait de se manifester d'un piaillement aigu. Le Fauconnier leva les yeux au ciel, peu convaincu, avant de regarder dans la direction de Scorch... ou du moins, là où il était il y a deux minutes. Parce que, oui; dans l'instanté... il n'était plus là où il aurait dû être.
Le jeune garçon sentit son corps entier parcouru d'un frisson, puis il se figea, blême. Et c'est une Sentinelle, ça ? Il n'était même pas fichu de surveiller quelqu'un ! Le voilà qui avait perdu l'Allumé, et Dieu sait qu'il était grand, en plus !
Il voyait déja le grand méchant Scar le réprimander sauvagement, aussi bien qu'il l'avait fait lorsque les rapaces avaient fait le cirque, peu après on arrivée. Alors qu'il semblait déja vouloir s'enterrer le plus profond possible pour éviter cela, disparaître par magie dans le sol, Häfeli, voyant la détresse de son maître, l'interpella :

- Il est là.

- Oh boy, comme dirait la collègue. Pars pas sans moi... Enfin, t'es pas loin mais... bon qu'importe.


La Sentinelle rejoint le borgne flottant au pas de course. Une fois près de lui, il l'entendit demander s'ils pouvaient rentrer. Le jeune garçon afficha alors un sourire compatissant, puis répondit d'un ton qui se voulait rassurant :

- Ouais. T'inquiètes, on rentre.

Il savait à peu près où ils se trouvaient, donc il ne sera pas difficile de retrouver le chemin jusqu'au Grand Arbre. C'était bien beau de savoir par pù ils devaient aller, mais encore fallait-il trouver "comment" ils iraient. Ce n'est pas comme si Eagle n'avait aucune idée de comment déplacer le géant flottant sans trop le toucher.
Regardant machinalement le ciel, il réfléchissait. N'avait-il pas quelque chose sur lui qui pourrait faire l'affaire ? Comme de la corde...

- Les jets !

S'était soudainement exclamé Eagle, à voix basse. Eurêka ! Évidemment, ça pourrait faire l'affaire ! Il en avait une paire dans son sac, des longs, pour les plus grands rapaces. Il fouilla avec empressement dans sa besace, sortant alirs les lanières de cuir avec un air ravi. Parfait ! Maintenant, il n'avait plus qu'à s'arranger...

- Bon, comme je sais pas où t'as mal, j'ai pas envie de te tirer, sinon ça va pas le faire... Enfin bref. Ça, ce sont des jets.

Expliqua-t-il, tout fier, tendant les lanières de cuir juste au-dessus du visage du Diplomate. Il siffla ensuite longuement. Des battements d'ailes se firent entendre, alors que deux silhouettes filaient dans les airs. Lentement, Seversky et Häfeli aterrirent non loin des deux Perdus, le Pygargue à queue blanche sur une branche tandis que la Buse de Harris s'était posée sur une pierre.

- Ça me sert à attacher aux pattes des rapaces en temps normal. Là, la seule chose que je te demande c'est de trouver une position dans laquelle tu es à l'aise et de les tenir. Mes oiseaux vont te tirer. Normalement ça devrait aller vu que tu flottes... Sinon je pourrais bien trouver un moyen de tirer aussi... Ok ?

Alors qu'il continuait ses explications, il s'était dirigé vers Häfeli afin de lui attacher avec application  le jet à sa patte. Elle se retrouvait donc avec un long morceau de cuir pendant. Puis, il fit de même avec Seversky qu'il fit descendre de son perchoir.
Les deux rapaces avaient compris. Dans un battement d'ailes, ils vinrent se positionner au-dessus du Diplomate, afin qu'il puisse attraper les jets.







Merci !
- Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scorch
avatar

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 342
✘ SURNOM : L'Allumé
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : MP moi, on verra
✘ LIENS : C'est un géant très gentil, se faisant occasionnellement quelques amis...

MessageSujet: Re: Météore   Ven 10 Mar 2017 - 17:46

Il semble ailleurs, l'Allumé, mais il boit tes paroles, l'Ange. Ton explication sur tes jets, tes consignes. Tant que ça lui permettra de rentrer, il ne laissera pas la fatigue le faire ignorer ce qu'on lui dit. Il répond après un temps à fixer les lanières pendouillant au-dessus de lui :

- ...Ok.

Le sourire mort, il tend le bras à la Sentinelle, et une fois les jets en main, il enroule ses paumes dans l'espèce de cuir. Il dit dans une expiration, en tendant l'autre bout des lanières au Fauconnier pour qu'il l'attache à ses oiseaux :

- Si vous tirez doucement, ça devrait le faire, j'ai pas trop mal aux bras.

Le temps qu'il installe le matériel, il en profite pour s'endormir lentement dans le vide, et lorsqu'ils se mettent enfin en route, le bref étirement des muscles de ses bras levés le sort à peine de son repos. Il s’accommode rapidement à cette nouvelle position ; c'est un peu comme s'il nageait sur le dos, sauf qu'il ne nage pas, et qu'il n'y a pas d'eau. Juste de l'air, et quelques brins d'herbes qui frôlent parfois ses omoplates. La pluie qui lui tombe sur le visage, s'il ferme les yeux et qu'il ignore la désagréable sensation de son bandage qui s'humidifie, ressemble à un massage de Fées des Eaux.
En voyant une plume de l'un des rapaces passer entre lui et le ciel grisonnant alors que son œil s'ouvrait à cause d'une grosse goutte, Scorch tourne la tête vers le garçon, et attire son attention :

- Eagle.

Avec le visage de l'homme mal réveillé qui se rend soudainement compte de tout, il demande avec une certaine nervosité :

- Aldwych, il était bien... ? Tu as vérifié ?






Avatars:
 

Scorch met le feu en
Blaze Orange (#FF6600)
Icon by RRRAI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crocodile & Cie
avatar



✘ AVENTURES : 257

MessageSujet: Re: Météore   Dim 19 Mar 2017 - 14:49

Que vois-je ?





Soudain, des éclairs s'abattent sur le sol, partout autour de vous. Des animaux carbonisés sont projetés dans les airs, des arbres tombent à vos pieds, des oiseaux fuient en se prenant dans vos cheveux, la terre tremble comme jamais. L'orage n'a pas l'air pressé de partir. Et le prochain éclair pourrait bien s'abattre sur votre tête. Scorch, qui ne touche pas la terre, a peut-être moins de chance d'y passer, mais que sait-on vraiment des phénomènes météorologiques de Neverland ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 34
✘ SURNOM : Le Fauconnier
✘ AGE DU PERSO : 13~14 ans

✘ LIENS : I believe I can fly...
I believe I can touch the sky...

Appelle ses rapaces et parle gentiment en olive ~


MessageSujet: Re: Météore   Ven 30 Juin 2017 - 9:07


C'était trop beau pour être vrai : il avait eu une bonne idée. Dieu qu'il en était fier ! Voilà que les rapaces tiraient le Diplomate, comme une planche de surf glissant à la surface de l'eau. Mais Scorch n'est pas une planche de surf, et il glisse sur l'air. C'est plutôt un overboard, en fait !
Dans tous les cas, l'idée d'Eagle avait fonctionné. Il en était si heureux ! Il avait l'impression de ne pas être inutile, et c'était pour lui la meilleure chose qu'il pouvait imaginer dans le moment présent. Ils pouvaient rentrer ! Et comme ça, il pourra dire à Scar qu'il a sauvé un Diplomate, preuve qu'ol n'est pas qu'un nid à problèmes.
Curtiss n'était toujours pas là, mais ce n'était pas un problème, après tout; il finissait toujours par revenir. Et peut être que Macchi avait fini par abandonner sa recherche. Il était tout à fait possible qu'elle se soit aussi dispersée et qu'elle fasse quelque chose d'autre. Tout allait bien, ils pouvaient tranquillement continuer leur route, direction le Grand Arbre.

Soudain, le Diplomate l'apostropha. Bien déterminé à rentrer et tout content que la terrre s'abreuve de tonnes d'eau, le Fauconnier le regarde, avec un "mmh ?" signifiant qu'il l'écoutait. Son petit sourire s'effaça bien vite lorsqu'il entendit sa question :

- Aldwych, il était bien... ? Tu as vérifié ?

Le jeune garçon lâcha un "ah" un peu désemparé. Il aurait été mieux qu'il ait oublié l'hypogriffe, mais on oublie pas si facilement ici, malgré tout; c'était trop tôt. Comment pouvait-il lui dire qu'il était bien mort ? Cela allait le rendre triste... bien que, l'Allumé semblait déja savoir ce qui était arrivé à son imposant ami à plumes.
Eagle inspira un bon coup. Il n'allait pas tourner autour du pot, après tout.

- Ouais... Je... Je suis désolé pour toi... Il devait être malade, ou vieux, ou les deux... T'as pas eu de chance de tomber sur lui... Je comprends ce que tu peux ressentir quand on perd ce genre de compagnon.

Lâcha alors la Sentinelle d'un ton las. C'est vrai qu'il n'avait pas eu de chance, mais Eagle le comprenait. Après tout, il en avait perdu, des rapaces, depuis le temps qu'il était sur l'Île. Et Dieu sait qu'il tient plus à ses amis à plumes qu'aux humains. C'est assez compliqué, mais ces derniers ont tendance à l'ennuyer.

Soudain, un éclair retentissant tonna. Juste sur leur passage s'écrasa un écureuil volant complètement grillé, qui se trouvait visiblement au mauvais endroit au mauvais moment. Häfeli s'emballa un peu, piaillant sur le coup de la peur. Eagle tenta tant bien que mal de la calmer, Seversky restant concentré et donc, n'étant pas un problème... pour le moment.
Puis, une nuée d'oiseaux divers passa au-dessus de leur tête, Eagle se baissant juste à ce moment là, alors que l'un d'entre eux lui avait foncé dessus. Il se dépétrait maintenant avec un moineau coincé dans ses cheveux. Ça devait tanguer pour le pauvre Scorch, étant donné que les deux rapaces qui le conduisaient devaient zigzaguer afin d'éviter les autres.

- Ils ont peur de l'orage !

S'était exclamée Häfeli, tentant de continuer à voler à la même hauteur et à la même vitesse que le Pygargue à queue blanche, qui peinait un peu, se faisant maintes fois pousser par les autres oiseaux de part sa taille imposante dans un si petit chemin entre les arbres. Pourtant, il faisait preuve de sang-froid, et ne bronchait pas.
Dans le tas d'oiseaux, un Faucon pèlerin se démarqua des autres : il volait plus bas, et lorsqu'il vit les deux Perdus, se dirigea vers la Sentinelle. Il s'agissait de Macchi, qui revenait enfin ! Cette dernière, visiblement dans tous ses états, le plumage tout ébouriffé, demanda vivement à son fauconnier de la rattraper. En un dernier battement d'ailes, elle se jeta allègrement dans ses bras, Eagle peinant à la rattraper tant elle bougeait.

- Keskia, Macchi ?!

S'était écrié le jeune garçon, plein d'horreur, pensant que quelque chose d'horrible venait d'arriver à la reine des bêtises. Celle-ci, qui avait tendance à exagérer un peu, piailla faiblement, lui montrant l'une de ses pattes ensanglantée à la base, lui expliquant qu'elle s'était fait prendre dans la nuée d'oiseaux alors qu'elle revenait. Bredouille, évidemment, car elle avait justement oublié ce qu'elle allait faire, en route. Bon, c'était une blessure bénigne, mais le Faucon pèlerin ne voulait pas se remettre à voler juste pour ça. Quelle emmerdeuse... mais c'était ce qui la rendait mignone, aussi.

- Ça va, tout le monde ? Scorch, t'as dû être un peu secoué, ça va quand même ?

S'était alors enquit Eagle d'un ton qui se voulait un peu gêné sur la fin de sa phrase, Macchi dans les bras, regardant à la fois les deux rapaces ouvrant la marche, obtenant l'approbation de Häfeli ainsi qu'un regard de Seversky. Son regard s'était posé sur le Diploverboard sur la fin. Ce n'était décidément pas un voyage tranquille pour lui...


HRP:
 







Merci !
- Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Météore   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: Le Bois Joli-