Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sindri
Sindri

☯ Légendaire ☯


✘ AVENTURES : 129
✘ SURNOM : Le Baron Forêt
✘ AGE DU PERSO : Sans doute plus vieux que lui-même le pense

✘ DISPO POUR RP ? : A voir par MP! ^^
✘ LIENS :
❄️Dans la forêt, un grand cerf
❄️Regardait par la fenêtre
❄️ Aventures en cours: I - II - III

Dans la forêt un grand cerf... Empty
MessageSujet: Dans la forêt un grand cerf...   Dans la forêt un grand cerf... EmptySam 2 Avr 2016 - 23:53

Sindri

Trucs

Surnom : Le Baron Forêt
Catégorie : Légendaire
Espèce : Centaure au corps de daim, avec sans doute un peu de poussière de fée par-ci par-là
Inclination :  Bon
Lieu de vie : Il aime à parcourir toute l’île, mais la forêt garde sa préférence, et s’il doit vraiment se choisir une demeure, ce sera le Bois Joli, bien sûr.



Révérences

Sindri est un centaure. Ce n’est pas faux. Mais c’est un peu réducteur.

Il ne sait pas trop d’où il vient exactement, et sa réponse à cette question change à peu près aussi souvent qu’on la lui pose. Mais son explication préférée, c’est qu’il est la création d’un Esprit, plutôt l’Esprit Loup ou l’Esprit Nuit (cela dépend de son humeur et de son niveau de grandiloquence du jour). Qu’il y a longtemps, l’un d’eux a dû avoir besoin d’un corps tangible pour s’adresser aux habitants de l’île, ou pour quelque tâche obscure et essentielle que son avatar habituel ne pouvait remplir. Puis, sa mission accomplie, il aura abandonné sa création derrière-lui, ne la considérant sans doute comme pas plus qu’une coquille vide.

Cette explication amène parfois un peu de tristesse dans les yeux de ses interlocuteurs, mais Sindri les détrompe bien vite, avec un grand sourire : n’est-ce déjà pas un grand honneur, que d’être la mue d’un Esprit ? Que pourrait-il demander de plus ? Il est conscient, il vit. Il voit, entend, il pense et ressent. Chaque jour est une nouvelle aventure, qu’il n’aurait jamais vécue si quelqu’un de bien plus grand que lui ne s’était pas montré un peu étourdi.

Et puis, cette version de l’histoire a au moins pour mérite d’expliquer la nature profondément magique de Sindri. S’il n’a pas de véritables pouvoirs (malgré ce qu’il prétend), il est en effet très intimement lié à la nature de l’Île, à tel point que son environnement immédiat a un impact sur son apparence : la couleur de ses cheveux et de sa robe de daim, la teinte de sa peau, l’aspect de ses bois… Tout se modifie, subtilement ou de manière extravagante, selon le lieu où il se trouve, le climat, parfois même le moment de la journée ou ses propres émotions. Par ces temps de pluie salée, par exemple, attendez-vous à le croiser le plus souvent avec le poil bleu-vert, et avec de la mousse sur les bois.

Ces changements incessants le ravissent au plus haut point, et il consacre une partie non négligeable de ses journées à parader devant ses innombrables amis et connaissances de la forêt – avant tout des fées, bien entendu, qui sont les plus sensibles à son lien avec le temps et les saisons ; elles lui ont appris quelques tours de passe-passe qui vont avec son apparence du moment, comme faire jaillir quelques étincelles ou un peu d’eau, et les rumeurs lui prêtent même de fréquentes visites à la Reine Mab. Ce qui n’est pas forcément absurde : celui qui aime à se faire appeler le Baron Forêt est très fier de ses manières, et son enthousiasme naturel assorti d’une bonne humeur quasiment inaltérable font de lui un courtisan très agréable, à défaut d’être diplomatiquement efficace – il est bien trop bêtement honnête pour les jeux de cours.

Sans surprise, il s’entend également très bien avec les Hurons, et respecte beaucoup le lien aux Esprits qu’entretiennent les Delaware. Vis-à-vis des Garçons Perdus, il est dans l’ensemble plutôt bienveillant, car après tout ce sont des enfants : s’ils font des bêtises, il faut leur apprendre à ne plus en faire, pas forcément les punir.

Il n’est un peu plus mesuré qu’avec les pirates, quels qu’ils soient, et pour la même raison que la majorité des créatures : ils ont un peu trop tendance à couper des arbres et à tuer des animaux qui ne se mangent pas. Face à eux, il privilégiera la discrétion et la fuite, n’étant guère taillé pour le combat. Mais dans le pire des cas, un bon coup de sabot entre les deux yeux, ça calme son homme – solution que Sindri a malheureusement déjà dû employer plus d’une fois : sa joie de vivre n’égale que sa curiosité, et sa soif d’exploration et de découverte l’entraîne souvent dans des situations peu conseillées aux herbivores. Donc quand il vous annonce qu’il a eu « une excellente idée », vous savez comment réagir : trouvez-vous vite une bonne excuse et quelque chose d'autre à faire.



Unique au monde


Sindri est surtout remarquable de par ses changements d’apparence, bien sûr – même si ces derniers temps, c’était un peu monotone : entre le roux flamboyant et la peau presque noire qui allaient avec la canicule, et les teintes d’humus qui ont été apportées par les pluies, Sindri s’est un peu ennuyé.

Les autres manifestations de la magie de Sindri restent discrètes et ne sont guère que de petites illusions comparées aux pouvoirs de ses amies les fées ; en général, il les utilise juste pour amuser ses proches et charmer ses rencontres.

Enfin, ne vous avisez pas de confondre : il est un daim, et certainement pas un cerf, encore moins un cheval – sérieusement, est-ce que vous avez fait l’effort de lever la tête ? Ce sont des bois, ça. Des bois. Avec des palettes, comme un daim, et pas des pointes comme un cerf. Diantre.



L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
Sa maison, la seule, l’unique. Il s’y sent bien et n’en changerait pour rien au monde ; après tout, à son humble échelle, il est l’Île, il porte ses changements d’humeur jusque sur sa peau. Elle lui apporte toutes ses joies, toutes ses découvertes, encore et encore, comme si elle n’était jamais à court de rêves et de miracles. Sindri en est amoureux, et pour lui même sa cruauté est belle.


Désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
Peut-être ; après tout, dans l’autre monde, il y a aussi des forêts, et assez de Nature pour occuper les fées toute l’année. Il aime ce qu’elles lui en décrivent, et sa curiosité occulte le plus sombre de ce qu’elles lui racontent – pourquoi prêter attention aux guerres des hommes, quand existent des arbres auxquels il n’a jamais parlé et des oiseaux qu’il n’a jamais vus ?

Néanmoins, il n’est pas sûr d’y aller s’il n’a pas l’assurance de pouvoir rentrer chez lui : il n’est pas naïf au point de croire qu’il n’aura pas d’ennuis, là-bas. Et le Croquemitaine, ici, au moins, il sait le reconnaitre.


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ?
Il aimerait tant l’aimer.

Peter est l’Île ; comment aimer l’Île sans aimer Peter ? Longtemps, Sindri lui a voué une affection respectueuse et distante, comme il l’aurait fait pour le Volcan ou l’Esprit Océan. S’indigner de ses colères ou de sa cruauté lui aurait paru aussi vain que crier contre le vent parce qu’il souffle en tempête.

Ces derniers temps, néanmoins, Sindri est plus mesuré : il a beaucoup souffert de la canicule, qui lui a ravi de nombreux amis, emportés par les incendies et la soif. Il ne comprend pas comment Peter, tout Enfant Roi qu’il est, a pu laisser son Île et ses chers Garçons Perdus souffrir autant, comment il a pu ne pas avoir la générosité élémentaire de calmer ses ardeurs, juste un peu. Sindri est heureux que ce temps de malheur ait pris fin. Mais il commence, timidement, à se dire qu’être un enfant n’excuse pas tout.





Bout d'aventure

Un jour, quelque part entre jamais et la semaine dernière, il neigea sur l’Île.

Pas ces quelques flocons humides, qui détrempent et refroidissent, pour mieux fondre à peine après avoir touché le sol. Pas non plus ces grêlons durs et piquants qui arrachent les feuilles, détruisent les toits et trouent les voiles. Juste de la belle neige, légère et virevoltante, qui en l’espace d’une nuit drapa le Pays de Jamais d’un magnifique manteau d’hermine orné de quelques cristaux de glace.

Au matin, lorsque Sindri émergea de son abri de feuillages pour s’étirer avec délice, sa clairière était devenue un champ de douceur blanche et froide, encore drapée d’or par un soleil qui se plaisait à rester sur l’horizon. Les arbres du Bois Joli, chargés de feuilles comme en plein été, étincelaient de givre. Ebloui par tant de lumière, le centaure cilla et se frotta les yeux, avant de s’examiner en souriant : pendant son sommeil, sa peau était devenue d’un blanc laiteux. Sur son corps de daim, elle se couvrait d’une fourrure crème, ornée de quelques taches à peine plus sombres le long de son dos. Il leva une main pour faire tomber quelques cheveux dans son champ de vision, et les découvrit de la même teinte claire. Puis ses doigts s’élevèrent encore un peu plus, jusqu’à effleurer ses bois, qu’il sentit aussi gelés que les arbres.

De toute évidence, cette nuit, le Cœur avait rêvé de blanc.

Sindri inspira profondément, avant d’exhaler un long panache de vapeur. Puis, le sourire aux lèvres, il entreprit de traverser sa clairière, non sans caracoler avec bonheur dans les congères ; il était de bonne humeur (mais quand ne l’était-il pas ?) et la bonne humeur, cela se partage. Comme il ne devinait aucune fée dans les environs immédiats, il prit la direction du nord, vers la Rivière et la demeure de l’une de ses amies.

"Rakshaaa ! Youhou !"

L’homme-daim traversa un bosquet au petit trot, pour émerger du bois au pied d’une colline lovée dans un lacet du cours d’eau – les berges avaient gelées, mais la Rivière elle-même coulait toujours, forte des flots cristallins que lui apportait la neige fondue. Quelques mètres au-dessus du niveau de l’eau se trouvait un buisson d’épineux, dont Sindri s’approcha du même pas guilleret :

"Raksha ? Sors de ta cachette, il a neigé !"
"Je sais."

La réponse, à peine un grognement issu du buisson, était ouvertement grincheuse. Cela ne découragea pas le centaure, qui écarta une branche d’un geste délicat :

"Tu n’aimes pas la neige ?"

Sous le buisson, à l’entrée de la bouche sombre d’une tanière, deux yeux dorés le fixaient.

"Non."
"Mais c’est beau !"
"Quand le cœur de l’Enfant Roi est froid, cela n’annonce rien de bon."

Sindri haussa les épaules, tandis que la louve se glissait sous les épines pour hisser son corps gris et fauve à l’air libre ; c’était un animal de belle stature, encore jeune, mais avec les mouvements assurés et les mots mesurés qui trahissent la sagesse – ou la mauvaise humeur, c’est selon ; pour le Baron Forêt, c’était souvent synonyme.

"Phao est là ?"
"Non, il est parti chasser. Avec cette neige, ce ne sera pas une mince affaire : il va rester loin longtemps."

Tandis que Raksha s’ébrouait et étirait ses longues pattes maigres dans la neige, Sindri se pencha au-dessus de la tanière, toujours en retenant une partie du buisson ; l’obscurité lui dissimulait les profondeurs du refuge souterrain, mais il y percevait de petits glapissements, qui firent osciller ses oreilles de daim et amenèrent sur ses lèvres un sourire encore plus large :

"Oh, ils ont ouvert les yeux, ça y est ? Tous les deux ?"
"Oui. Ils grandissent."

Au Pays de Jamais, grandir était un terme grave, mais Raksha l’employait avec une telle fierté et un tel amour que Sindri ne le nota même pas. Après avoir adressé un grand sourire à la louve, il s’agenouilla dans la neige pour s’approcher encore un peu plus de la tanière – se mettre à plat ventre n’est pas des plus aisés, lorsqu’on est un centaure. Il commença à parler aux louveteaux à grands renforts de gazouillements ravis, ce qui lui valut une réflexion un peu moqueuse de Raksha sur le fait que non, pour quelqu’un qui se fait appeler le Baron Forêt, c’était vraiment pas sérieux.

"C’est très sérieux, au contraire, et parfaitement intéressé : qui va apprendre à ces petits que tous les daims ne se mangent pas, hein ?"

Secouant la tête, la louve s’éloigna vers la rivière pour se désaltérer : d’habitude elle n’osait pas quitter la tanière quand Phao la laissait seule avec les louveteaux, mais elle avait confiance en l’homme-daim – il était idiot, mais d’une honnêteté à toute épreuve. Elle savait pouvoir lui confier les petits, surtout si ce n’était que le temps qu’elle se fût rafraichie.

Tranquillisée par les babillements de Sindri, la louve s’approcha de l’eau sans guetter plus grave danger que les éclats de glace qui rendaient les galets coupants et glissants. Elle allongeait le cou pour boire lorsque le vent changea brusquement de sens (peau, cuir, métal) et qu’elle comprit son erreur. Sa terrible erreur.

Sindri était allongé dans la tanière presque jusqu’à la taille, ses mains emmêlés dans la fourrure hirsute des louveteaux qui lui mordillaient les doigts, lorsqu’il entendit le coup de feu et le hurlement de douleur de leur mère.

En un réflexe aussi vif qu’instinctif, il attrapa les petits et les ramena contre son torse, un dans chaque main, avant de se relever d’un brusque coup de rein et de bondir en arrière. L’instant d’après, une flèche ébouriffait les branches du buisson juste là où il s’était tenu. Sindri se cabra et pivota sur ses pattes postérieures, trop obnubilé par l’idée de fuir pour s’attarder sur ce qu’il avait deviné du coin de l’œil, là en bas près de la rivière (rouge) et ce que ses oreilles percevaient (ou plutôt ce qu’elles n’entendaient plus). Mais il n’eut même pas le temps de bondir au pied de la colline : en se retournant, il n’avait trouvé que deux nouvelles flèches pointées vers lui.

Dans ses bras, les louveteaux se débattaient en glapissant.

"Ne tirez pas !"

Sindri aurait bien aimé être l’auteur de l’ordre, mais il était bien trop bouleversé et terrifié pour faire preuve de la moindre autorité : la voix, féminine, venait de derrière-lui. Tout en reculant vers le buisson, il tourna la tête vers la gauche, et découvrit deux Enfants Perdus qui émergeaient du sous-bois. Le plus jeune des deux, un petit bout de mâle qui pouvait avoir dix ans, pleurait ; cela ne l’empêchait pas de pointer un arc vers lui, comme les deux autres sur sa droite. La plus âgée, une femelle presque adolescente toute en muscles et tendons, le fixait de ses yeux très verts, à l’éclat presque minéral. Quelque part derrière sa panique, Sindri se dit que ces yeux là ne tarderaient pas à grandir.

Elle tenait une longue dague. A sa ceinture, elle avait passé un pistolet à un coup, sans doute dérobé à un pirate. Celui dont Sindri avait entendu l’aboiement, juste avant que son amie Raksha se résume à un peu de gris et de rouge sur le blanc de la neige.

C’était un beau tir. La Garçonne Perdue avait eu de la chance. Hélas.

"Ne tirez pas."

Le même ordre, assorti d’un geste de la main de la Chasseuse. Les autres enfants baissèrent leurs arcs – mais juste un peu. Et ils se rapprochèrent. La fille fit un geste de sa dague vers les louveteaux :

"Laisse-les nous, et on ne te fera aucun mal."

Sindri cilla, l’air perdu. Sa prise se resserra sur les petits de Raksha :

"Pourquoi ?"
"T’occupe. On n’est pas venus chasser le centaure, on ne te fera rien. On veut juste les loups."

L’homme-daim quitta la meneuse des yeux pour interroger les autres du regard ; les deux archers qui s’interposaient entre lui et la rivière paraissaient aussi déterminés que leur chef, mais le quatrième, celui qui pleurait, déroba son regard au sien. Sindri ouvrait la bouche pour lui parler, tenter de le raisonner, mais il fut interrompu.

Pas par une flèche de l’un des enfants. Mais par ses cris.

Raksha s’était redressée en silence et jetée sur le plus proche des deux archers. Forte de son effet de surprise, elle l’avait fait basculer sur le côté et avait plongé directement sur sa gorge à découvert. Il n’avait même pas finit de hurler, un horrible son humide imbibé de sang, que la louve bondissait déjà sur son compagnon. Le plus petit de la bande se mit à hurler lui aussi ; il tira, mais sa flèche se perdit dans la rivière, bien loin de l’animal qui était en train de lacérer le Garçon Perdu. La Chasseuse le repoussa vers les bois, lui criant de se cacher, avant de courir vers la louve, dague brandie. Raksha l’entendit et lâcha sa proie pour faire face. Les deux adversaires se percutèrent, fourrure poissée d’hémoglobine et crocs découverts face à une lame dans la main d’une enfant, et l’une des deux cria – difficile de dire laquelle.

"CA SUFFIT !"

Sindri se cabra à nouveau, et lorsque ses sabots heurtèrent violemment le sol, il y insuffla toute l’humble magie qu’il pouvait trouver en lui. L’impact fit naître une brève mais violente giboulée de givre et de neige qui balaya la fille et la louve, les séparant et les envoyant toutes deux valser à plusieurs mètres l’une de l’autre. Raksha parvint à rester tant bien que mal sur ses pattes, mais la Chasseuse eut moins de chance : sa tête heurta de plein fouet les galets de la berge et elle resta allongée là, inerte. Elle avait laissé échapper sa dague.

Dans le silence soudain, on n’entendait plus que les halètements de Raksha et les gémissements de douleur du second archer. La louve resta un instant à fixer la Garçonne Perdue inconsciente, comme si elle ne parvenait pas très bien à comprendre ce qu’il s’était passé. Puis un grognement découvrit ses crocs et elle commença à s’avancer vers la fille. Elle ne s’attendait pas à ce que Sindri s’interposât.

"Pousse-toi.
"Non."

Raksha gronda, vers lui cette fois. L’homme-daim lui répondit d’un simple regard triste.

"Sindri. Pousse-toi."
"Cela ne te ressemble pas de tuer pour le plaisir, Raksha. Tu leur as donné une bonne leçon, ils la méritaient. Mais ça suffit maintenant. Je vais m’en occuper. Les ramener chez eux, loin d’ici."
"Chez eux ? Ils ont voulus me tuer ! PRENDRE MES PETITS !"

Un sanglot fit écho au crachat hargneux de la louve, et Sindri tourna la tête pour découvrir le plus jeune des Garçons ; bien trop effrayé pour suivre les ordres de son chef, il était resté planté au pied de la colline, incapable d’attaquer comme de fuir. Raksha gronda en le découvrant toujours là, mais encore une fois Sindri s’interposa :

"Attends."

Il déposa doucement les louveteaux à terre, dans la neige – élément inconnu qui surprit assez les petits pour faire cesser leurs pleurs inquiets. Cela suffit à attirer l’attention de leur mère, qui jeta un dernier regard peu amène à Sindri, avant de se désintéresser du Garçon Perdu pour rejoindre ses enfants. L’homme-daim remarqua qu’elle boitait, mais elle n’avait pas l’air mourante ; de toute évidence, beaucoup du sang qui la couvrait n’était pas le sien.

Mal à l’aise, Sindri s’écarta, avant de s’approcher du Garçon restant :

"Ne te sauve pas, d’accord ? Je ne te veux aucun mal."

Le jeune chasseur ravala ses larmes et hocha la tête. Sindri s’agenouilla devant lui :

"Comment tu t’appelles ?"
"F… Fitz."
"Bonjour Fitz. Je suis Sindri."
"Tu es le Baron Forêt ?"

Les oreilles de l’homme-daim se redressèrent et malgré les circonstances il ne put retenir un sourire ravi :

"C’est bien moi. Tu me connais ?"
"Ma Mère parle de toi. Elle dit que t’es pas un centaure comme les autres. Que tu as des cornes. Et que tu es un grand magicien."

Sindri se rengorgea un peu :

"Elle est gentille, ta Mère –même si ce sont des bois, pas des cornes, mais… Bref. Fitz, puisque tu me connais un peu, tu sais que je ne te ferai pas de mal. Alors réponds-moi, s’il te plaît : pourquoi est-ce que vous vouliez les petits loups ?"

Le garçon baissa les yeux en se mordant la lèvre. Très doucement, Sindri passa ses doigts sous son menton pour lui redresser la tête :

"Tu peux me le dire. Je ne me fâcherai pas."
" … C’est Peter."
"Peter ?"
"Il est de mauvaise humeur depuis hier. On dit que c’est parce qu’un enfant a refusé de le suivre, dans l’Autre Monde. Moi je pense que c’est pas vrai, personne peut dire non à Peter. Mais c’est vrai qu’il est pas content. Et… et on pensait… il a toujours voulu un loup rien qu’à lui, alors…"

Sindri se dressa, lentement. Puis il se retourna, contemplant le carnage au bord de la rivière. La louve épuisée et couverte de sang qui léchait ses petits, la Chasseuse toujours inanimée au bord de l’eau, le Garçon Perdu qui serrait contre lui un bras qui ne pourrait plus jamais tenir le moindre arc. Et bien sûr celui dont le rêve avait définitivement pris fin.

Parce que Peter, le Cœur qui avait rêvé de blanc, voulait un loup rien qu’à lui.

" … Viens Fitz. Je vais vous ramener chez vous."
"Mais… et Peter ?"
"Peter n’aura pas son loup aujourd’hui."

Le garçon se mordit à nouveau la lèvre, mais contrairement à ce que pensait Sindri, il ne se mit pas à paniquer, ni ne recommença à pleurer. Il fit bien pire.

Il haussa les épaules.

"Oh. De toute façon, le temps qu’on rentre, il aura sûrement oublié."



Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Altaïr
Et un âge ? Assez vieille pour que ce soit Assassin's Creed qui ait copié mon pseudo et pas l'inverse
C'est quoi ton Avatar  ? Tous les dessins de Sindri sont de la glorieuse main gauche de Nil, aka Hemeros  Dans la forêt un grand cerf... 1667733026 (oui elle est trop douée, n'hésitez pas à lui dire)
Comment t'as découvert l'île ? J'ai été torturée, traînée, contrainte et forcée par Grand-Mère Feuillage, là
Tu la trouves comment ? Je suis en amour. Violemment. C'est BÔ. Si riche, si bien écrit, l'ambiance est tellement merveilleuse... Les gens, vous avez fait un boulot de DINGUE. Respect total.
Dis, tu crois bien aux fées ? Pour toujours et à jamais.






Dans la forêt un grand cerf... Sindri10

Award - moult luv sur Green ♥:
 


Dernière édition par Sindri le Mer 6 Sep 2017 - 1:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Moon
Moon

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 357
✘ SURNOM : La Revenante
✘ AGE DU PERSO : 14-15 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Oui.
✘ LIENS : Crépuscule et Aube
Sujets en cours : I - II

Dans la forêt un grand cerf... Empty
MessageSujet: Re: Dans la forêt un grand cerf...   Dans la forêt un grand cerf... EmptyDim 3 Avr 2016 - 1:43

Bon, je te dis salut avant Soul mais j'espère qu'elle ne m'en voudra pas trop hein (au pire, on fera semblant qu'elle a posté en premier Dans la forêt un grand cerf... 3067018987 ).

Franchement, je ne sais pas par où commencer. J'ai dévoré ta fiche de bout en bout et découvert une plume superbe, qui m'a fait fleurir des images dans la tête avec une drôle de beauté, toute précise et vivace. Ton Centaure est terriblement touchant et attachant, j'ai très hâte de le voir gambader dans toute l'Île et changer d'apparence au fil du temps (même si bon, c'est clair qu'il a pas été gâté ces derniers jours XD). Bien sûr, ton avatar est trop bien (@HEMEROS : JE SUIS ADMIRATION) et je suis terriblement fan de ton bout d'aventure, surtout sa fin (qui est aussi terrible que complètement neverlandesque, Peter sera ravi #prédiction).

BRRREF. Un grand bienvenue à toi ! Dans la forêt un grand cerf... 3864948088






Dans la forêt un grand cerf... 361074ezgifcomresize4
Moon's Theme

Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
Anonymous

Invité



Dans la forêt un grand cerf... Empty
MessageSujet: Re: Dans la forêt un grand cerf...   Dans la forêt un grand cerf... EmptyDim 3 Avr 2016 - 7:04

Décidément, tous les nouveau vont remplir mon garde manger ♥
Bienvenue parmi nous. Je vais essayer d'être clément avec tes belles cuisses.
Je suis sûre qu'elle fonde sur la langue.
Revenir en haut Aller en bas
Héméros
Héméros

☯ Légendaire ☯


✘ AVENTURES : 92
✘ SURNOM : La Bête à Cornes
✘ AGE DU PERSO : Imprécis

✘ LIENS :
Fiche
Dé à Coudre
ᨉ Aventures en cours :


Dans la forêt un grand cerf... Empty
MessageSujet: Re: Dans la forêt un grand cerf...   Dans la forêt un grand cerf... EmptyDim 3 Avr 2016 - 11:13

SINDRI !

Au final, je maintiens mon commentaire des deux heures du matin: ça sent bon le Miyazaki ici, c'est beau et impitoyable, et tu as parfaitement (je pense) cerné la grotesque absurdité qui fait la beauté de l'île. Et puis, tu écris toujours aussi furieusement bien, et ça se voit que tu as pris plaisir à bâtir cette fiche!

Et ce set. Tu as fait un gif de cerf, espèce de douée. Dans la forêt un grand cerf... 304983004






Dans la forêt un grand cerf... Tumblr_o4whbdvHhT1r44nu7o1_500
Bisounours à cornes (Merci Arrow!):
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Dans la forêt un grand cerf... Empty
MessageSujet: Re: Dans la forêt un grand cerf...   Dans la forêt un grand cerf... EmptyDim 3 Avr 2016 - 13:36

Bienvenue ! ^^
( Grand mère feuillage a bien fait de te souffler le chemin jusqu'ici ;) on sait. Ses méthodes ne sont pas toujours très ... orthodoxes, huhu !)

Très beau portrait, tout en finesse, j'ai beaucoup aimé ! Hâte de voir ton ombre et ton rire sortir des fourrés de l'île !

Et bravo à Héméros pour les illus, elles sont superbes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sindri
Sindri

☯ Légendaire ☯


✘ AVENTURES : 129
✘ SURNOM : Le Baron Forêt
✘ AGE DU PERSO : Sans doute plus vieux que lui-même le pense

✘ DISPO POUR RP ? : A voir par MP! ^^
✘ LIENS :
❄️Dans la forêt, un grand cerf
❄️Regardait par la fenêtre
❄️ Aventures en cours: I - II - III

Dans la forêt un grand cerf... Empty
MessageSujet: Re: Dans la forêt un grand cerf...   Dans la forêt un grand cerf... EmptyDim 3 Avr 2016 - 15:42

Merci à tous pour l'accueil! ^^

@Moon: Vraiment contente que la fiche et Sindri lui-même te plaisent! Dans la forêt un grand cerf... 2567536238 Bon effectivement les deux dernières intrigues n'ont pas trop mis en valeur ses dons de caméléon, je tombe mal. xD Mais je vais trouver un truc... il y a des tas de nuances de mousse, non? ^^"

@BBW: *tape sur les griffes* Vilain loup. Vilain. On mange pas le daim magique, c'est pas bien! Dans la forêt un grand cerf... 2405476411 Et méfie-toi, si tu t'acharnes, je vais... je vais trouver le moyen de rendre ma viande très épicée. Immangeable. Même avec beaucoup de pain. Na.
#le sens de la menace

@Hemeros: Encore merci biquet, le set est beau parce que j'avais tes dessins comme base. *glomp* Dans la forêt un grand cerf... 1687378630 Je mettrai les références du reste dans le Dé à coudre. ^^

@Harfang Cendrée: Merci pour les compliments. ^^ On se croisera peut-être dans les fourrés! Dans la forêt un grand cerf... 351213097 (en tout bien tout honneur, bande de vilains)






Dans la forêt un grand cerf... Sindri10

Award - moult luv sur Green ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

Dans la forêt un grand cerf... Empty
MessageSujet: Re: Dans la forêt un grand cerf...   Dans la forêt un grand cerf... EmptyDim 3 Avr 2016 - 22:22

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





Non mais ça suffit les prédictions oh la !
...
MAIS BON C'EST VRAI QUE Dans la forêt un grand cerf... 1236954410
Qu'est-ce que tu écris bieeen. C'est une super jolie fiche ! Quand j'ai vu l'histoire de pouvoirs magiques j'ai été interloqué mais en fait il ne s'agit que d'une petite fantaisie tout à fait adéquate à l'île ! Sindri s'intègre parfaitement au pays, on dirait qu'il est là depuis toujours. Mais peut-être que c'est le cas hein ? En tous cas il dégage une poésie et une noblesse qui lui vont très bien. Et les dessins d'Hemeros ooh lala. Bienvenue alors, et merci au passage pour tes petits commentaires, je te retourne ce compliment. Dans la forêt un grand cerf... 4270936508


_______________________________


Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure !  Par ailleurs, n'oublie pas de prendre connaissance de L'intrigue du moment. A moins que tu ne choisisses de te lancer dans Mission Périlleuse ?  Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.










La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://neverneverland.forumactif.org/
Invité
Anonymous

Invité



Dans la forêt un grand cerf... Empty
MessageSujet: Re: Dans la forêt un grand cerf...   Dans la forêt un grand cerf... EmptyLun 4 Avr 2016 - 14:27

WOOOOOH BIENVENUE UN PETIT PEU EN RETARD, TRÈS CHER CENTAURE !
Tu as déjà ta couleur, mais bon, je viens quand même te saluer. ♥

Comme a dit Peter, ta créature s'inscrit parfaitement dans notre belle île, et je suis sûre qu'il vivra de sacrés aventures chez nous ! Enfin ça, c'est s'il ne se fait pas dévorer par mon très cher Papou ou par d'autres créatures pleines de crocs huhu. 8D

Et félicitation pour ta validation. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1172
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
Dans la forêt un grand cerf... Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
Dans la forêt un grand cerf... Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


Dans la forêt un grand cerf... Empty
MessageSujet: Re: Dans la forêt un grand cerf...   Dans la forêt un grand cerf... EmptyLun 4 Avr 2016 - 20:03

T'étais OBLIGEE de mettre une zic de Dr Who, hin? Avoue (ouais j'ai reconnu dès les premières notes). Bon, ça s'harmonisait aussi, faut dire.

Sindri a un côté apaisant, tellement loiiiiin des Angsts habituels, plus proche du KWIIII en plus sage, en moins follâtre (ou c'est peut être parce que son bout d'aventure était très sérieuse), ça me fait tout drôle de lire un de tes nouveaux visages après tant d'années!
Et je suis autrement plus que satisfaite de t'avoir harcelé.

Bref, Sindri; je l'aime déjà. Et je sais déjà que tu n'as pas dévoilé tout son potentiel casse-pied. Je te CONNAIS. Je SAIS de quoi tu es donc capable!

Et je suis daccord avec Héméros, on sent un peu de Miyazaki, de ses décors fantasques et de la noblesse d'âme (#hohoho) en ce portrait là! De couleurs poétiques et nuancées, ça coule de source et c'est fichtrement agréable.


... Comment ça Harfang mes méthodes sont peu orthodoxes? COMMENT CA ? D8<


BREF BREF (comme ça y'en aura eu trois).

Bienvenue à toi, espèce de bougre de toi!


- Grand Mère Feuillage






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Sindri
Sindri

☯ Légendaire ☯


✘ AVENTURES : 129
✘ SURNOM : Le Baron Forêt
✘ AGE DU PERSO : Sans doute plus vieux que lui-même le pense

✘ DISPO POUR RP ? : A voir par MP! ^^
✘ LIENS :
❄️Dans la forêt, un grand cerf
❄️Regardait par la fenêtre
❄️ Aventures en cours: I - II - III

Dans la forêt un grand cerf... Empty
MessageSujet: Re: Dans la forêt un grand cerf...   Dans la forêt un grand cerf... EmptyMer 6 Avr 2016 - 21:17

Merci pour la validation Pan! Dans la forêt un grand cerf... 2567536238 Et encore plus merci pour les compliments, ça me fait vraiment plaisir. ^^ Ne t'inquiète pas pour les "pouvoirs" de Sindri, je les pensais exactement comme tu les décris, c'est-à-dire comme des jouets, des artifices, dans la continuité des facéties de l'Île. Évidemment, si l'un des usages que j'en fais RP parait quand même trop grosbill au staff, je rectifierai tout de suite. A moins que vous ayez un besoin soudain de gros cratère, on sait jamais. Dans la forêt un grand cerf... 2704535575

@LGW: Merci boule de poils! Dis, tu ne voudrais pas expliquer à ton cher papounet que je vais lui rester sur l'estomac? Dans la forêt un grand cerf... 755109198 (non je n'influence pas les jeunes, c'est faux; c'est un placement sur l'avenir de mes jarrets)

@Soul: Je vais sonner comme Héméros, mais je ne fais pas QUE des personnages angst, menfin! xD Par contre, que des casse-pieds... What a Face
*crabouille le Soul* Oui, tu as bien fait - je suis vraiment contente de pouvoir faire mumuse avec ce brave idiot de centaure, et NNL est un si beau terrain de jeu! *.* Je viendrai te faire des couronnes de fleurs, va. Dans la forêt un grand cerf... 304983004






Dans la forêt un grand cerf... Sindri10

Award - moult luv sur Green ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Dans la forêt un grand cerf... Empty
MessageSujet: Re: Dans la forêt un grand cerf...   Dans la forêt un grand cerf... Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Partie 22: The Hobbit - Jour 4 - Le grand Gobelin
» Lois en vigueur dans notre pays
» Briançon petite ville grand renom
» [1500 pt] La Waaagh Gobiz Khan
» Des organisations criminelles dans les RR ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-