Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1603

MessageSujet: Le Bestiaire   Mer 29 Jan 2014 - 19:14




Vers les autres groupes


Les Légendaires
Les Chimères
Les Monstres
Les Enchantés
Les Créatures Marines
Les Horreurs
Les Fabuleux
Les Fumerolles

Dans le Monde Ordinaire:
 



☁ Les Bêtes et les Artifices ☁



Les Bêtes Sauvages sont des animaux ordinaires, ceux que l'on trouve dans les encyclopédies. On en voit de toutes sortes au Pays de Jamais, des tigres, des éléphants, des loups, des cerfs, des chenilles, des mulots, des pandas, des oiseaux, des phoques... Aucun animal ne manque ! Toutefois, parmi eux se trouvent des bestioles un peu plus particulières. On les appelle les Artifices. Ce sont des animaux ayant une particularité quelconque, tel qu'une couleur farfelue, une taille anormale, un nombre de membres/yeux/oreilles étonnant, un appendice ou une spécificité quelconque... Voici quelques bêtes, ordinaire ou artifices, que vous risquez fort de rencontrer en ces terres. C'est bien entendu une liste non exhaustive. On ne peut décemment pas répertorier toutes les choses imaginaires existantes, n'est-ce pas ?


Les Lions


Les lions ont leur propre caverne, devant laquelle sont disposées de larges pierres plates sur lesquelles ils apprécient de se prélasser au soleil. Ils se considèrent trop facilement comme les maitres de la jungle, mais depuis que Peter les a battu lors d'un défi, ils respectent les Garçons. Ils savent tout ce qui se passe dans le Pays, il est donc conseillé de s'adresser à eux lorsque vous recherchez quelque indice. En revanche, évitez de vous y rendre seul. Le respect s'arrête là où la faim commence.


Insectes multicolores


Les insectes de Neverland peuvent être d'un commun maussade. Mais certains, par un drôle de mystère, se retrouvent peinturlurés comme des Arlequins ! C'est ainsi qu'on déniche facilement des araignées turquoises, des abeilles à rayures rouges et bleues, des mille-pattes rose vif ou des libellules jaunes à pois verts. Ils en deviennent tout de suite moins répugnants !


Les Ours Géants


Encore plus imposants que des grizzlis, les ours demeurent pourtant des créatures somme toute plutôt tranquilles, pourvu qu'on ne leur cherche pas des noises. Ils vivent reculés, dans les cavernes du Sommet Enneigé, et leur activité principale réside dans la peinture. Ils adorent décorer leurs abris pierreux d'illustrations en terre sèche, parfois véritables oeuvres d'art. Pour s'en faire des amis, rien de plus facile : il suffit de leur offrir du miel.


Les Singes


Tous réunis au sein de leur château émietté, les singes vivent entre eux, dans un mélange de folie et de frénésie. Ils sont tout le temps hilares et excités. Malgré cette nature joviale, ils n'en demeurent pas moins des êtres sournois, dangereux, qui n'hésitent pas à capturer les plus imprudents. L'obsession de leur roi est le secret du feu, qu'il recherche sans relâche depuis toujours.


Les Lapins Crétins


Ce sont probablement les êtres les plus cinglés de l'île. Ils sont à la fois complètement stupides et profondément barjos. Se considérant comme de grands envahisseurs, leur armée dissipée n'a de cesse de se ruer sur un peuple au hasard en poussant de grands cris de guerre ridicules. Ils saccagent tout sur leur passage et grignotent tous les objet se trouvant dans leur champ de vision. Leurs dents ont en effet la particularité de pouvoir hacher n'importe quelle matière. Le pire, c'est encore leurs pets, qui dégagent une odeur quasiment insoutenable. Le seul moyen de se débarrasser d'eux, c'est en chantant. Mais encore faut-il chanter juste : les belles mélodies les affolent au plus au point !


Les Dinosaures


Vu le nombre d'enfants qui adulent ces créatures, il est évident qu'il s'en trouve à Neverland ! Ils ne sont pas très nombreux mais il n'est pas impossible d'en croiser au coeur de la Jungle. Leurs peau reptilienne est très bigarré, variant les motifs et les couleurs de façon très fantaisiste. Il arrive qu'ils servent de proies aux habitants. Ou l'inverse.


Les Chenapans


On prétend que Peter les a inventé alors qu'aucun Garçon Perdu n'était présent à ce moment, et qu'il désirait un compagnon pour chaque région de son île. Il existe donc sept Chenapans en tout et pour tout, lié à un Esprit. Le orange est celui du feu, le jaune est celui du vent, le bleu est celui de l'océan, le vert est celui de la jungle, le violet est celui de la lune, le blanc et bleu est celui de la rivière, le noir est celui de la nuit. Quant au petit dernier, il est tout simplement celui du Grand Arbre ! Ils sont très aimés des fées, chez qui ils ont décidé de s'établir finalement afin de rester tous ensemble. Ils ont bon caractère, mais leur tempérament dépend beaucoup de l'Esprit auquel ils sont liés. Ils adorent Peter Pan.

Les Echassiers


Les enfants les aiment beaucoup en général, et on les comprend. Quelles drôles de bêtes que les Echassiers ! Ils peuvent ressembler à des moutons ordinaires, peau noire et toison blanche, mais une particularité les distingue de leurs cousins normaux : leurs pattes. Elles sont extensibles. Les Echassiers sont ainsi capables de faire grandir leurs quatre pattes jusqu'à dépasser les arbres, ce qui leur permet d'aller grignoter les branchages les plus élevés. Ils adorent faire la course, et prendre la pose devant ceux qui les dessinent.

Les Comètes ou Dragonnards


Aussi appelés Dragonnards depuis peu, ils évoquent des dragons un peu fantaisistes, mais sont plus petits et en général moins vilains. En général, ce sont des créatures d'une grande espièglerie, très joueuses et très gourmandes. Leur nom vient de la vitesse à laquelle ils fendent le ciel, mais aussi de leur singularité : les Comètes rotent du feu. Ils ne savent pas vraiment en cracher volontairement, mais chacun de leur rot s'accompagne d'un jet de flammes plus ou moins important. Certaines Comètes plus âgées savent roter sur commande et deviennent donc plus dangereuses. Même s'ils sont majoritairement pacifiques, il est impossible pour un homme d'adopter une Comète, de même qu'elles ne peuvent faire office de compagnon. Les Comètes sont trop libres et frivoles, elles peuvent accompagner quelqu'un pour une aventure, mais ne s'attarderont pas. Par ailleurs, il semblerait que les Comètes soient... des bébés. Les bébés du Dragon de l'île – qui serait donc une Dragonne. Comme les enfants ne veulent pas toujours à l'existence de la Créature, ils ont préféré appelés les rejetons Comètes plutôt que Dragonneaux, par exemple.


Les Serpents Noirs


Par certains côtés, ils font penser à l'Anaconda. Pourtant, ils sont encore plus fourbes, plus sombres. Plus mauvais. Là où l'Anaconda hypnotise ses proies pour les manger, les Serpents Noirs se servent du désespoir qui germe dans le coeur des plus fragiles Ils sont capables de sentir la faiblesse des âmes qui parcourent le Désert, où ils vivent, et en sont attirés. Ils manipulent ensuite les êtres dont ils ont perçu la douleur, les incitant à se laisser mordre pour se libérer de leur peine. Ils vous parlent de voyage, de liberté, avant de vous emporter dans leur monde de ténèbres. D'ailleurs, c'est un tort de parler de plusieurs serpents. Il s'agit en vérité d'un seul serpent, capable de se trouver à plusieurs endroits à la fois. Encore plus efficace, pour happer ses proies.



Dernière édition par L'Ombre le Ven 5 Sep 2014 - 16:41, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1603

MessageSujet: Re: Le Bestiaire   Sam 8 Fév 2014 - 19:19





☁ Les Légendaires ☁


L'imaginaire étant le maitre mot du Pays, on trouve également des créatures fantastiques de tous les horizons, directement amenés par l'esprit créatif des enfants. Certains ne trouvent aucune racine dans l'imaginaire collectif, mais d'autres sont célèbres pour avoir fait partie de nos plus grandes légendes. Ce sont les Légendaires.


Les Griffons


Créatures à corps de lion et buste d'aigle. Ils sont en général plutôt sages mais détestent que l'on perturbe leur tranquillité, et n'hésitent pas à massacrer ledit perturbateur. Leur allure est noble, de même que leur esprit. Ils n'en restent pas moins très bestiaux lorsqu'ils sont contrariés.

Les Licornes


Êtres craintifs, secrets et incroyablement purs, les licornes ne sont pas facilement approchables. Leur robe, d'un blanc immaculé, est si lumineuse qu'elle risque de vous éblouir. La licorne est entourée d'une aura de magie et de bienveillance qui ne peut que saisir le spectateur. Malheureusement, seule la gente féminine, pour peu qu'elle soit encore vierge, est en mesure de les approcher de près.


Les Hippogriffes


Plutôt communs en comparaison d'autres créatures, les hippogriffes vivent souvent en petits groupuscules de trois à cinq individus. Ils n'aiment pas le bruit et la brusquerie mais sont curieux, ils aiment la compagnie ou même le jeu. Ils ont un peu le caractère du cheval, de même qu'ils en partagent l'arrière. Leur buste est, comme les griffons, celui d'un rapace. Malgré leurs similitudes flagrantes avec les griffons, les hippogriffes ont un tempérament plus docile, moins fier, et s'entendent d'ailleurs très mal avec leurs cousins.


Les Phénix


Les plus impressionnantes, mais également les plus dignes créatures de l'île. On les aperçoit extrêmement rarement, en général lors des couchers de soleil. Ils s'accordent parfaitement à l'intemporalité du Pays, du fait qu'ils ne cessent de mourir et de renaitre dans un cycle continu. Leur plumage est rouge, agrémenté de nuances jaunes et orangées. On les appelle les oiseaux de feu, à cause de leur couleur et de leur tendance à s'enflammer quand vient leur heure. Leurs larmes ont un pouvoir de guérison et leur chant peut être divin comme assourdissant.


Les Faunes


Peter s'entend particulièrement bien avec eux. Petits êtres cornus aux pattes de chèvres, ils vivent exclusivement dans la forêt qu'ils considèrent comme leur mère. Ils sont liés aux fées, leur nature farceuse était singulièrement en phase avec celle de ces dernières... Farces qui peuvent se révéler fatales pour qui n'y prendrait pas garde.


Les Gigantarbres


Ce sont simplement des arbres ayant le don de conscience, de parole et de déplacement. Ils sont ainsi en mesure de se déplacer d'une forêt à une autre et d'agiter leurs branchages lorsqu'ils sont trop encombrés d'oiseaux, entre autres choses. Ce sont des êtres lents, paisibles et un peu ennuyeux, mais leur savoir sur la nature dépasse toute vérité. Ils vivent en famille et se déplacent généralement en groupe, mais il arrive de croiser des sylvestres solitaires que la curiosité a poussé hors des frontières.


Les Trolls


Les trolls sont des êtres très diminués en matière d'intelligence. C'est tout juste s'ils savent parler. La plupart d'entre eux vivent dans les montagnes ou les marais, mais il parait que certains se sont adaptés à d'autres régions. La peau des trolls est spéciale, à la fois dure comme l'écorce et fragile comme la soie. Si elle n'est pas recouverte de la substance poisseuse dans laquelle ils évoluent (boue, marais, mousse...), elle se dessèche et devient atrocement douloureuse. Les trolls se protègent du soleil, car ses rayons sont toxiques pour eux : cela pourrait les pétrifier. D'ailleurs, il n'est pas rare de croiser des statues de troll sur l'île. Les trolls ne supportent pas les parfums fruités et délicats. Ils préfèrent amplement une bonne odeur de caca.


Les Centaures


Créatures mythiques mi-homme mi-chevaux, ils sont plutôt communs sur l'île. Leur nature est plutôt solitaire, mais pour se protéger beaucoup ont décidé de se réunir par petits clans. Ils n'ont toutefois jamais de chef. Les centaures ont des pouvoirs de guérison et une connaissance infinie de la nature. Ce sont aussi d'éminents astrologues qui peuvent lire dans les étoiles. Ils ne mangent pas de viande, ils y préfèrent les fruits, mais si quelqu'un atteinte à leur vie ou à l'une des leurs, ils n'hésitent jamais à riposter. De façon générale, ils se méfient des humains, et rares sont ceux qui ont l'occasion de monter sur leur dos ou de les côtoyer amicalement. Ce sont des êtres à la fois nobles et sauvages.


Les Inugami


Ces bêtes-là proviennent de l'imaginaire japonais. Eh oui, à Neverland, l'imaginaire ne connait ni limite ni frontière ! Les Inugami sont des sortes d'esprits chiens, pratiquement des morts vivants, qui paraissent très féroces. Leur tête est noire et leur corps très maigre, très blanc. Ils protègent les esprits de l'île comme des chiens de garde, mais aiment aussi à posséder des humains qui croisent leur chemin. Cela procurera à l'humain une forme olympique, mais en contre-partie, ce dernier ne pourra s'empêcher de se comporter... eh bien, comme un chien.


Les Kitsune


Ils ressemblent à des renards, mais sont bien plus grands et longs. Leur création est originaire de l'Asie pour eux aussi. Leur distinction la plus apparente est évidement le nombre de leur queue : ils en ont neufs ! Leur pelage a toujours une couleur un peu atypique, évoquant les métaux précieux : bronze, or, argent... Au Pays, contrairement à certaines croyances, ils sont incapables de se changer en humains. En revanche, leur bonté les incite à protéger ces derniers, à les guider ou leur faire trouver le droit chemin lorsque leur âme s'égare. Ils ont également une très bonne ouïe, quasiment surnaturelle. Ils demeurent rares sur l'île.


Les Asanbosam


L'Asanbosam est originaire de l'imaginaire africain. Il s'agit d'un être bizarre évoquant la chauve-souris : ses dents immenses sont en fer et en lieu de mains et de pieds, il dispose de crochets qui lui permettent de s'accrocher aux arbres. Les Asanbosam sont des créatures très nerveuses, violentes, qui vivent dans l'ombre et la sècheresse. Ils se nourrissent de sang et leur laideur ferait fuir le plus brave Piccaninny. Toutefois, beaucoup d'habitants ignorent qu'ils raffolent de fruits rouges. Pourtant cela pourrait bien leur sauver la vie !


Les Quetzalcóatl


Petits protégés de l'Esprit Lune, les Quetzalcóatl sont tout de même bien plus petit et surtout bien plus colorés. Contrairement à l'esprit, c'est le soleil qu'ils adorent, et lorsqu'il est à son zénith, ils se mettent à danser en se tortillant dans tous les sens au sein du ciel. Ils sont très attachés aux ruines qui existent à Neverand, spécifiquement le Temple Maudit qu'ils gardent avec passion. Ils sont plutôt sympathiques, très joueurs et hyperactifs. Un conseil : n'acceptez pas une ballade sur leur dos.


Les Sphinx


Comme chacun sait, les Sphinx proviennent d’Égypte. Ce sont des êtres très calmes, placides même, mais aussi parfaitement hautains. Ils ont la faculté de se transformer en statue d'or, souvent dans le but de veiller sur un lieu qu'ils affectionnent, comme le Labyrinthe, les Galeries ou le Désert. Ils fracassent quiconque vient à leur monter dessus, car c'est là une offense terrible à leurs yeux. Lorsqu'ils prennent vie, les Sphinx prennent la forme de lions, parfois ailés, à tête d'homme coiffé d'un couvre-chef pharaonique. Ils aiment les jeux d'esprit et apprécient de lancer des énigmes à leurs visiteurs. Si on n'est pas assez efficace... Eh bien, disons que votre sort dépendra de leurs humeurs.


Les Yéti


Abominable homme des neige... Originaires de l'Himalaya, en vérité les yétis ne sont pas toujours abominables. Ils sont surtout très possessifs. Ils se sentent seuls au fin fond de leur montagne, passant leur temps à essayer de se composer un foyer dans des cavernes de glace. Ils crient souvent, mais peut-être n'est-ce qu'en fait une sorte de chant... Si on les vole ou si on les abandonne après leur avoir tenu compagnie, ils piquent de véritables crises de nerf, capables de créer des avalanches à force de taper du pied ! Ils adorent qu'on leur brosse le poil, mais attention, il faut que ce soit dans le bon sens. Les yétis prennent une précaution extrême à prendre soin de leur environnement, protégeant la nature, la faune et les fées des neiges de toute possible agression.


Les Gnomes


Les gnomes sont apparus après qu'un Garçon Perdu ait cru très fort que ses slips disparaissaient à cause d'eux. Depuis, ils pullulent sur l'île, vivant dans des champignons qu'ils ont aménagés. Ils sont facilement reconnaissables avec leur barbe et leur chapeau rouge. Leur obsession, c'est les vêtements, et plus particulièrement les sous-vêtements. Ils s'infiltrent partout, du Jolly Roger aux Cabanes en passant par les Villages Peaux-Rouges, et dérobent des dizaines d'habits. Personne ne sait vraiment ce qu'ils en font. Peut-être des couvertures ? Des parachutes ?


Le Dragon


Peter maintient qu'il y a bien un dragon sur l'île, mais personne ne l'a jamais vu. Il s'agirait d'une femelle veillant sur son unique œuf, qui n'éclot jamais du fait que le temps n'a pas d'effet sur l'île. Parfois, on entend vrombir les montagnes sous le cri puissant et caverneux de la créature. Mais comme aucun d'entre eux ne l'a jamais rencontré, les enfants doutent tout de même de son existence. A moins que ce ne soit simplement pour se rassurer...


Le Wendigo


Il n’existe qu’un seul Wendigo.  Il vit au cœur des montagnes car s’il apprécie grandement le froid, il a en horreur la chaleur et le soleil. Les enfants l’appellent Bouffe-Tout. A raison, car le Wendigo se nourrit d’absolument tout ce qu’il trouve. Il peut même gober du métal lorsqu’il a particulièrement faim ! Il sort principalement la nuit, sa vision nocturne lui permettant de distinguer toute chaleur et tout mouvement. Dès qu’il avale quelque chose, il grandit. Mais lorsque la faim a trop duré, il se ratatine jusqu’à ce qu’il déniche une proie. Son haleine n’est pas seulement fétide, c’est une véritable arme chimique : elle rend malade les hommes, surtout les enfants, et fait mourir les plantes. Une vraie créature de cauchemar.


Dernière édition par L'Ombre le Mer 30 Mar 2016 - 19:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1603

MessageSujet: Re: Le Bestiaire   Sam 31 Mai 2014 - 13:18




☁  Les Chimères  ☁


Certaines créatures sur l'île sont particulièrement saugrenues. En témoignent les Chimères, bestioles issues d'une alchimie détonante. Ces êtres incroyables prolifèrent à Never Land, au même titre que les bêtes communes.



Les Chimères Animales


Par un drôle de mystère génétique, certains animaux de l'île ne sont ni plus ni moins qu'un mélange étonnant de deux animaux ordinaires. Ce sont les Chimères Animales. Elles sont très nombreuses sur l'île, s'établissant en paix avec les autres créatures. Leur allure, de même que leur nom, est fort variable, mais beaucoup d'enfants se contentent de les nommer "oiseau-belette" ou "panthère-lézard" ou encore "éléphant-singe" sans chercher à se casser la tête. D'autres appellations, à peine plus recherchées, se composent d'un mix entre les deux noms d'animaux originels. A titre d'exemple, nous pouvons citer la Salamandril ou le Piver de terre (ou encore lemoustigre, le serpaon, l' iguachat...)  


Les Chimères Naturelles


Un peu plus rares, ces Chimères-là sont tout simplement un brassage entre un animal et un élément de la nature, fruit, plante, mousse, fleur, pierre, feu, glace, foudre...Toutefois, s'ils sont conçus de l'élément en question, ils ne peuvent le créer, simplement l'utiliser à une certaine mesure. Ils sont parfois très mignons, parfois répugnants.


Le Chimatou ou Chat-bus



Le Chimatou est un énorme chat à huit pattes dont la vitesse peut dépasser celle du son. C'est une chimère très spéciale : félin / bus. Sa création, unique, est celle de Scaramouche (voir le sujet des Hurluberlus). Il l'avait conçu à l'origine pour que ses frères et lui puissent se déplacer plus facilement. Puis il a fini par s'en servir en tant que transporteurs de proies éventuelles, lorsque la capture d'êtres vivants (et surtout, chevelus) s'est muée en nécessité, voire en obsession. Mais aujourd'hui, le Chimatou s'est quelque peu émancipé de l'emprise des Trois. Il déambule dans l'île et transporte ses habitants où qu'ils veuillent. Attention, les choses ne se font pas n'importe comment ! Le Chimatou a pris le soin de planter des arrêts de bus sommaires un peu partout. Si vous l'attendez ailleurs, il ne viendra pas. Soyez prudents tout de même, car si son maître le réclame, il accourra aussitôt, y compris si vous êtes dedans... Selon les statistiques établies par les rares scientifiques du Grand Arbre, cela arrive une fois sur cent. Enfin, il faut savoir que même les animaux ont pris l'habitude de prendre le bus, au Pays de Jamais.



Depuis peu, notre peintre officiel vous présente quelques exemples de chimères dans sa Galerie. Jetez un oeil, c'est instructif et distrayant, et vous pouvez même lui proposer de peindre des créations de votre invention tel qu'un baobaleine ou un wapitigre !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1603

MessageSujet: Re: Le Bestiaire   Ven 5 Sep 2014 - 16:45




Les Monstres





Les Monstres sont quasiment une race à part entière. Ils sont encore plus diversifiés que les esprits. Directement issus de l'imaginaire épouvantée ou farfelue des enfants de tous âges, de toute époque et de tout lieu, ces êtres-là ressemblent à tout et à rien. On en trouve des minuscules ou des énormes, des cocasses ou des terrifiants, des bondissants, des parlants, des rampants, des unijambistes, des cacophoniques, des bariolés, des invisibles même. Ils ne sont pas particulièrement agressifs et ne franchissent guère les frontières de leur pays. Mais beaucoup d'entre eux ne se rendent compte ni de l'effroi qu'ils provoquent, ni de la portée de leurs actions. Certains seront curieux à l'idée de vous goûter, par pure sympathie, et peu d'entre eux savent interpréter les hurlements de douleur de leurs victimes accidentelles. Ils n'y verront qu'un cri d'animal comme un autre. D'autres encore sont toujours désireux de jouer à des jeux loufoques, souvent assez violents mais toujours innocents (les monstres ne sont en général pas bien malins). On peut s'amuser parmi eux, mais toujours avec un minimum de précaution. Ne vous laissez pas rebuter néanmoins, même là-bas, on peut faire de belles rencontres...

D'étranges rumeurs circulent sur la Contrée des Monstres, leur fief. Les Monstres y organisent régulièrement de grandes veillées festives où ils accueillent chaleureusement tout visiteur venu à leur rencontre. Cela ne se fait manifestement pas sans effet secondaire, puisque les visiteurs en question se mettent peu à peu à changer... Leur humanité apparente se désagrège : troisième oeil, queue fourchue, bras immenses, pieds griffus, cornes... Même les Créatures se voient affublés de quelques appendices ou mutations en tout genre ! Les effets peuvent se dissiper si l'on quitte le lieu assez prestement, mais il arrive qu'ils demeurent...

La Contrée des Monstres est par ailleurs loin d'être un no man's land. La fiente de monstre, qui a la particularité d'être très varié dans sa forme et sa couleur, est reconnue pour ses bienfaits (suivant sa texture il peut servir d'engrais très stimulant, de baume apaisant voire même servir à la solidification de structure). C'est pourquoi Pan, Hook, Mab ou les chefs Piccaniny envoient régulièrement leurs troupes en ces terres. La peau de monstre et la sève qui s'écoule de leurs arbres sont souvent convoités aussi. Enfin, des petits de monstres curieux s'égarent souvent, et pour ne pas fâcher leur mère qui pensera à un kidnapping, il vaut mieux prendre le temps de les ramener à bon port...

Une dernière chose : bien que les Monstres apprécient de manger par gourmandise, leur véritable apport énergétique se trouve dans les cris. Les cris sont la base de leur survie. C'est pourquoi ils s'acharnent parfois à faire crier les visiteurs, par la peur ou la douleur. Le rire est également très nutritif pour un Monstre, mais hélas beaucoup d'entre eux l'ignorent et continuent de briser les côtes de leurs interlocuteurs plutôt que de les chatouiller...




Dernière édition par L'Ombre le Dim 7 Juin 2015 - 10:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1603

MessageSujet: Re: Le Bestiaire   Ven 5 Sep 2014 - 16:46





☁  Les Enchantés  ☁

Ce sont des êtres parfaitement étranges et farfelus, qui généralement ne ressemblent même pas à des animaux. La plupart d'entre eux résultent d'un imaginaire bizarre ou d'un sort raté. Quelques exemples vous aideront peut-être à y voir clair.


Les Papiers


Tout a commencé avec une fée et un enfant. La fée, aristocrate, était fascinée par le monde réel qu'à cause d'une carence féérique, elle ne pouvait approcher. Un enfant lui avait proposé de le dessiner pour elle, en échange de son amitié. Au fur et à mesure du temps, la fée était de plus en plus captivé par les traits de pinceau de son ami magicien. Jusqu'à ce que l'ami meure. Désespérée, bouleversée, enragée, la fée prit l'un des dessins de son compagnon défunt et l'enchanta afin qu'il prît vie. Ainsi naquirent les Papiers, de petits bonhommes de papier capables de vie. Ils se déplacent en nuée et n'ont rien de gentil. Ils sont au contraire acharnés et terriblement coupants.


Les Nuajolis


Oh, les Nuajolis sont si doux, si adorables ! Ils aiment tout le monde. Nuages animés qui peuplent le ciel, leur plus grand plaisir est d'observer l'environnement qui grouille sous leur masse cotonneuse. Ils aiment même emporter des enfants dans les hauteurs pour leur faire plaisir. C'est qu'au fond, ils se sentent très seuls. Ce sont aussi des créatures parfaitement émotives, qui subissent en tant qu'effet météorologique les tourments et les joies successifs de Peter Pan. Ils sont roses lorsqu'ils sont heureux, blancs lorsqu'ils sont paisibles, gris et pluvieux lorsqu'ils sont tristes, et carrément orageux lorsqu'une colère rare les envahit. Ils servent également de refuge de repos aux cigognes fatiguées qui transportent les bébés.

Les Bonhommes de Neige


Il arrive régulièrement que des bonhommes de neige, créés par les enfants, prennent vie. Ils sont alors capables de parler, penser, danser, et même d'ôter leur grosse tête poudreuse de leur corps ! Les pauvres sont toutefois bien curieux et franchissent périlleusement les frontières de la Montagne. Ils finissent malheureusement en flaque d'eau.


Les Pierres Vivantes


Ce sont tout simplement des pierres de taille et forme très variable, aussi vivantes que vous et moi. Leur mode de transport préféré est de rouler sur elles-mêmes, mais de façon générale elles n'aiment pas trop se déplacer. Certaines ont très mauvais caractère, surtout si on les dérange pendant la sieste, mais d'autres sont très sympathiques. La plupart du temps, elles sont tellement fondues dans leur environnement qu'on ne les remarque pas.


Les Peluches Animées


Des jouets qui, sous l'effet d'on ne sait quelle action, se sont mis s'animer. A priori, beaucoup d'enfants songeraient que leur jouet est en vérité un être vivant et conscient, et cette croyance collective a fini par prendre effet sur l'île. On trouve des jouets de toute sorte, mais bien souvent, ils sont oubliés dans un soin ou au travers d'un chemin. Généralement, ils ne sont pas bien malins, mais certains d'entre eux font preuve d'une vivacité d'esprit étonnante.


Les Masques


Ils vivent pour la plupart dans le Temple Maudit, lieu sacré qu'ils protègent avec passion. Leur langage propre est assez étrange et leur aspect typiquement tribal, mais ils connaissent le langage des hommes. Qu'ils abhorrent, d'ailleurs, les considérant comme des pilleurs et des saccageurs dénués de moral.


Les Branchoses


Ils vivent surtout dans le Marais, car on les a trop rejetés ailleurs. Ce sont des êtres composés de branches et autres attributs naturels. Ils marchent lentement et ont une voix anormalement profonde. Ils ne sont pas réellement d'une nature vicieuse, mais n'en restent pas moins dangereux. En effet, afin de nourrir les créatures des marais trop longtemps délaissées, ils attirent les pauvres imprudents enfoncés dans les marais en se faisant passer pour des gros morceaux de bois flottants. Une fois leur victime toute proche, ils la noient et l'offrent en pâture à leurs frères marécageux.


Les Épouvantails


C'est un autre exemple des êtres non organiques qui peuplent l'île. On trouve des épouvantails de toute sorte qui déambulent tranquillement. Lorsqu'ils dorment, les oiseaux se posent sur eux, lorsqu'ils bougent, les oiseaux s'envolent en nuées affolées. Ils sont parfois excentriques, très intéressés par leur apparence. Certains prétendent qu'ils sont des humains un peu particuliers, mais il faut être bien crédule pour se laisser prendre.


Les Bonshommes de pain d'épice


Les Bonshommes sont au service de Carabosse, qui les a conçu et animé. Ils disposent de toute une armée, en plus d'animaux variés conçus en sucre ou en guimauve. Ils entretiennent la maison de la sorcière, mais veillent également sur les enfants enfermés. Ne vous laissez pas attendrir par leur jolis minois et leur taille réduite, ils peuvent se révéler de redoutables geôliers.


Les Robots


Ils ne vivent qu'auprès de leurs créateurs : les Trois. Ils sont les gardiens de leur repère. Lorsque la Machine se déplace, les robots s'intègrent à sa structure en se camouflant dans ses murs d'acier. Lorsqu'ils loupent le coche, ils sont laissés à l'abandon et, désemparés, ils restent au même endroit, finissant souvent par se faire envahir par la végétation. Ils peuvent être de véritables armes de destruction, mais pour peu qu'on tente de les connaitre, on s'aperçoit qu'ils ont un fond pur et bon. Ils ont très peur des insectes, par contre.


Les Zoeils


Cette drôle de créature est apparue un matin, sans qu'on sache par quel drôle de miracle. Il s'agit d'un essaim d'oeils énormes, aux formes variées, qui lévitent en produisant un son étouffé proche d'un grésillement, mais moins fort. Peter les adore et semble avoir réussi à les dompter. Il s'en sert pour espionner les Garçons dans tout le Grand Arbre. Une fois seul et sans autre occupation, il les branche (oui, il les branche) à Bidule, le petit écran vivant, et des images de la journée sont retransmises sur l'écran, comme un enregistrement video. Les Zoeils peuvent même zoomer. Un seul défaut : ils sont sourds (donc incapables d'accompagner la video du son) et seuls certains d'entre eux (ceux qui ont la pupille rouge) sont équipés d'une fonction infra-rouge en mesure de voir dans la nuit. Ne vous fiez point à leur aspect rigolo. Ce sont de vrais espions.




Dernière édition par L'Ombre le Ven 30 Jan 2015 - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1603

MessageSujet: Re: Le Bestiaire   Ven 5 Sep 2014 - 16:54




☁ Les Créatures Marines ☁


Accompagnant la découverte de l'Océan, les êtres de la mer, divers et variés, se révèlent aussi. Certains sont dangereux, d'autres amusants. Parfois, ils sont les deux à la fois. Vous êtes libres d'interpréter ces Créatures à l'exception du Kraken et de la Sorcière des Mers.


Les Créatures


Les Marinettes


On raconte qu'à l'origine, ce n'était qu'une petite fille de l'île irrémédiablement attirée par l'Océan. Son rêve ultime aurait été d'y vivre, d'y respirer, d'en devenir partie intégrante. Touché par son souhait, l'Esprit Océan l'aurait béni de ce pouvoir. L'enfant devint une fille de l'eau, une sirène semblable à aucune autre. Elle égaye et bariole l'Océan tout entier. Elle est magique, apportant joie et couleur sur son passage. Avec ses soeurs, des poissons qu'elle a transformé, Marinette a élu domicile dans une sorte d'anémone géante, semblable à un champignon aquatique, au coeur de l'Océan multicolore. Mais attention, sous cette apparence gaie et enfantine, les Marinettes sont dangereuses. N'ayant d'autre but que celui de s'amuser, leur désir de trouver des compagnons de jeu les incite à entrainer dans leurs aventures des explorateurs imprudents. Au début, on est émerveillé par la beauté de leur foyer, égayé par leur allégresse, emportés dans la danse... Mais Marinette n'entendra pas vous laisser partir. Elle aime trop se distraire en votre compagnie. Peu à peu, à son contact, vous verrez apparaitre sur votre peau des écailles. Des nageoires, des ailerons, et même des branchies. Si vous ne remontez pas à la surface très vite, vous risquez de vous voir transformer en poisson. A jamais.


Les Mastocampes


Des hippocampes énormes. On ne sait pas pourquoi ils sont si grands, mais le fait est qu'il est aisé de les chevaucher. Ils sont plus hauts qu'un humain respectable et plutôt aimables, d'un tempérament doux. Toutefois ce sont des créatures fières et craintives, qui s'ébrouent au moindre remous. Attention donc de ne pas les vexer ou les brusquer, vous risqueriez d'être envoyé valser contre un rocher sans plus de cérémonie.


Les Murènes


Domptées par les sirènes dont elles se voient à présent comme les protectrices, les deux murènes aux yeux perçants, capables de distinguer une ombre au fin fond de l'Océan, ont pour tâche de veiller sur les sirènes endormies. Elle gardent aussi le trésor des filles de la mer, et y consacrent tout leur temps. Insensible au sommeil et d'une indulgence quasi inexistante, leur réputation les précède souvent, et les rares déments à avoir tenté de les flouer ont été depuis longtemps engloutis.


Les Méduses


Oh, qu'il est plaisant de contempler leurs danses légères, souples, comme irréelles... Qu'on se sent apaisés, au-delà de tout souci... Oui, la danse des méduses lumineuses est hypnotisantes. On s'en approche malgré nous, on ne peut résister, on veut voir de plus près. On voudrait même... les toucher. Et d'un coup, une décharge électrique colossale et douloureuse nous traverse. On se trouve au coeur de l'essaim, sans savoir par quelle folie on s'est retrouvé ici. Une brûlure, deux brûlures, on hurle et on se débat, mais cela ne fait qu'empirer les choses. Leur morsure, en plus d'être source d'une souffrance foudroyante, sont paralysantes. On aurait dû, on aurait vraiment dû, détourner les yeux.


Les Mantas


Des raies mantas gigantesques et incroyablement rapides. D'un caractère singulièrement jovial et sociable, elles aiment la compagnie par dessus tout et rien ne les comble davantage que de rendre service à ceux qui en ont besoin. Éprises de vitesse et de voltige, elles accueillent les visiteurs de la mer sur leur dos comme sur d'immenses planeurs aquatiques. Attention, il faut s'accrocher, car leur rapidité relève quasiment de la vitesse lumière. Elles parcourent ainsi d'immenses distances en un temps record. Elles apprécient aussi d'effectuer quelques prouesses, loopings, piquées et autres acrobaties diverses. Si vous leur grattez le ventre, vous les entendrez rire et ronronner, et elles deviendront vos amies pour la vie.


Les Poissons Lanterne


Vous n'aurez la chance – façon de parler bien sûr – de croiser ces bêtes-là qu'en descendant très profondément dans les fonds marins. Unique source de lumière possible, aussi bas, dans votre détresse vous vous précipiterez en leur direction, attirés par cette clarté inespérée. La lueur semblera vous guider un moment, vous la suivrez docilement avec foi et confiance. Jusqu'à ce que ladite lueur se lasse de ce petit jeu. Vous découvrirez alors qu'au delà de cet luminosité rassurante, un poisson difforme aux dents acérées se trouve. Sa particularité est bien étrange, puisqu'il est capable de faire grossir sa bouche à l'infini. Il pourrait même avaler un bateau s'il le voulait. Ainsi, il n'hésitera pas à vous gober. Comme ça, tout rond.


Le Kraken


La créature la plus titanesque de tout le Pays, enfoui profondément dans les abysses. Contrairement aux idées reçues, le Kraken n'est pas un être foncièrement agressif, se délectant de couler des navires et autres désastres maritimes. Il est d'une nature plutôt tranquille, en vérité. Mais il est vrai qu'un rien peut déchainer sa fureur, que ce soit déranger son repos ou capturer une proie qu'il convoitait, ou encore troubler la surface de l'eau qu'il appréciait de contempler. Il n'aime pas les bateaux, des barques aux esquifs en passant par les bouées. Cela l'irrite et lui rappelle des mauvais souvenirs, souvenirs qui datent du temps où il vivait encore vingt mille lieux sous les mers. Mais il s'en souvient encore, lui ! Et il sait la haine que voue les hommes aux créatures de son espèce. Aussi déteste-t-il les fourbes humains. Il préfère pourtant le plancton à la chair tendre de ces bipèdes, mais les massacrer a le don d'apaiser son courroux. Le mieux à faire reste encore d'éviter de s'approcher trop près de lui.



Les Batricides




Vivant cachés, terrés dans l'obscurité de l'Îlot du Crâne, les Batracides sont parmi les êtres les plus infâmes vivant sur l'île. Ils y entreposent leur progéniture, des oeufs remplis d'un liquide acide. Le Crocodile est à leurs yeux un père, un maitre, à l'inverse de l'Océan qui les a rejeté. Ils l'idolâtrent et lui donnent des cadavres lorsque la bête pénètre dans leur repaire. Leur but ultime serait de lui offrir le corps de Hook. Ils n'apprécient pas l'eau de mer qui leur irrite la peau et ne s'échappent jamais de l'îlot. On prétend qu'ils sont nés de perles de sirènes entachées n'ayant jamais pu se développer normalement, ou bien maudits par l'Esprit Océan lui-même. Le fait est qu'ils sont aussi laids et répugnants que leurs cousines sont belles et envoûtantes. Par contre, ils en partagent le goût du sang. Et des trésors. Les Batracides sont des sortes d'hybrides mi-hommes mi-crapauds. Leur peau est verdâtre, rugueuse et visqueuse. Leurs yeux énormes, qui en lieu de paupières sont pourvus de membranes fines et humides, sont jaunes ou rouges, fendus d'une pupille verticale. Ils se tiennent accroupis, perchés sur des rochers ou plaqués contre une façade. Mais l'attribut le plus terrible de leur anatomie, c'est encore leur langue. Fine et extensible, ils l'utilisent afin de gober mouches et insectes dont ils se nourrissent principalement. Mais rien ne vaut la chair humaine, n'est-ce pas ? Leur salive étant toxique, quiconque se fait toucher par cette langue interminable voit son corps recouvert d'une matière visqueuse et grisâtre, comme une chrysalide, qui les refroidit peu à peu. Les yeux noircissent, les lèvres écument, le corps tremble et pâlit. Les Batracides salivent déjà.


La Sorcière des Mers




Un être mesquin, dévoré par sa perfidie. Elle est d'une puissance considérable, et les seuls êtres qu'elle craint encore sont l'Esprit Océan et sa soeur O, l'Originelle. Sa soif de pouvoir l'a mené à l'exil et l'a condamné à l'immobilité. Auparavant, elle n'était qu'une sirène un peu trop curieuse, un peu trop avide de savoir et de pouvoir. Elle apprenait auprès des humains, allait de plus en plus loin par-delà les océans. Délaissant son père et ses soeurs. Mais ses pratiques étaient contraires aux principes mêmes qui dictaient l'existence des sirènes. Son père lui ôta sa queue et sa beauté. Elle vit à présent enclavée dans un amas de coquillages qui ne cessent de s'étendre, dans les tréfonds d'une caverne que seuls les plus désespérés osent fouler. Elle conclut des pactes, des marchés, avec les âmes faibles qui viennent à elle. Sirènes et humains, ses victimes sont de toutes sortes et souvent prêtes à tout pour obtenir leur vœu. Faire renaitre un mort, oublier un souvenir, changer son apparence, acquérir une liberté perdue... Les marchés sont variés et toujours à double tranchant. Pour voir leur souhait exaucé, on se doit non seulement de donner quelque chose en échange, mais aussi d'avilir son âme, de la noircir, car notre souhait est contre nature. Voilà pourquoi seule la Sorcière des Mers peut prétendre le réaliser. Elle vous demandera de tuer, de trahir, de blesser. Votre âme sera tachée. Une partie de vous arrachée. Puis, seulement après, votre souhait deviendra vérité. Mais est-ce seulement celle que vous attendiez ?




Dernière édition par L'Ombre le Ven 25 Déc 2015 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1603

MessageSujet: Re: Le Bestiaire   Ven 30 Jan 2015 - 22:20




☁ Les Horreurs ☁



Les Horreurs représentent l'exclusive population du Village d'Halloween. Importés par le Croquemitaine, ils proviennent directement de l'imaginaire de l'épouvante. Ils ne quittent guère leur territoire, mais certains en franchissent les frontières de temps à autres pour parcourir le pays, et ce seulement la nuit. Tous sont dangereux.

Rappel des Règles:
 

Vie d'avant:
 


Les Vampires


Le vampire de Neverland n'a rien à voir avec la représentation séduisante des romans pour adolescentes. Il s'agit de sa représentation traditionnelle la plus absolue. Le Vampire est ancien, aussi mort que vivant, aussi magnifique que terrifiant. Sa peau est pâle, souvent même verte ou bleue, ses mouvements fluides, ses canines extraordinairement longues. Sa peau est glacée et ses ongles griffus. La plupart ont aussi les oreilles en pointe. Comme Peter, tiens…  Ils sont élégants et maniérés, vêtus de capes et de beaux habits, les cheveux noirs, les yeux rouges. Leur force ? Un charme quasi hypnotique, une rapidité inhumaine, une capacité à se changer en chauve-souris…  Leur faiblesse ? Ils craignent l’argent autant que le soleil qui les brûlent fatalement. Sans compter leur absence de reflet. Ils se nourrissent, bien sûr, de sang.

Lieu de vie : le Manoir, gouverné par Dracula, qui a transformé la vieille demeure en abri pour ses pairs.
Effet de morsure : Peu à peu, on se vampirise. Le teint pâlit, les yeux rougissent, le soleil devient insupportable et on ne supporte plus la nourriture. On est attiré par le sang et la nuit. Au terme de quelques semaines, soit on meurt de son mal, soit on se fait exorciser par les gens du Bayou.



Les Loups-Garous


Être tout aussi légendaire, le loup-garou est un homme maudit, condamné à se transformer en énorme loup féroce à chaque pleine lune. Dans le Village d’Halloween hélas, en plus de la nuit éternelle, c’est TOUJOURS la pleine lune. Le loup-garou erre donc debout sur ses pattes arrière, principalement dans la Forêt, à la recherche de proies. C’est une vraie bête sauvage, il est capable de parler mais ne le fait guère. Il préfère hurler en regardant la lune, et son cri se répercute dans chaque recoin de l’île, terrible et dramatique… Le Loup-Garou possède une force et une endurance exceptionnelles. En revanche, lorsque le Loup-Garou sort de son territoire, il redevient homme.

Lieu de vie : la Forêt Macabre principalement.
Effet de morsure : Peu à peu, on se lupinise. Nos dents grossissent, un duvet parcourt notre épiderme, on préfère marcher à quatre pattes que se tenir debout, et nos ongles deviennent griffes. On veut mordre, mordre mordre ! Au terme de quelques semaines, soit on meurt de son mal, soit on se fait exorciser par les gens du Bayou.




Les Frankensteins


Ils sont peu sur l’île. Ils portent le nom de leur créateur originel. Les Frankenstein se reconnaissent par leur taille et leur odeur  plutôt désagréable. Leur peau se compose de différents épidermes grossièrement cousus ensemble. Leur carcasse est immense et très lourde, aussi leurs pas sont lents et reconnaissables de loin. Leur crâne cabossé est rehaussé par deux clous enfoncés dans leurs tempes ou leur cou. Ils sont plus humains qu’il n’y parait, capables de sentiments. Seulement leurs crises de colère, souvent mortelles, les rendent redoutables… D'autant qu'ils électrocutent facilement leur adversaire, leur corps étant saturé de courant !

Lieu de vie : Un peu partout dans le Domaine, ce sont avant tout des errants. Ils viennent parfois en aide aux Vampires qui les accueillent.
Effet de morsure : Peu à peu, on se frankensteinise. On devient plus fort, plus massif, notre peau se couvre de cicatrices disgracieuses et surtout, on se met à électrocuter par un simple contact ! Au terme de quelques semaines, soit on meurt de son mal, soit on se fait exorciser par les gens du Bayou.



Les Zombies


Ils occupent le Cimetière, même si certaines aiment se promener ailleurs. De manière générale, ils dorment, confortablement nichés dans leurs caveaux et leurs cercueils… Mais parfois, lorsqu’on les réveille, ils ouvrent un œil, sortent une main, et les voilà qui se lèvent devant vous. Ils marchent avec lenteur, lourdeur, les bras tendus, les vêtements déchirés, la peau décomposée… Leurs bras se dressent, accompagnés d’un râle répugnant. Beaucoup d’entre eux sont aveugles mais savent très bien reconnaître leurs victimes à l’odeur. Il parait qu'on peut s'en débarrasser en leur faisant écouter du Michael Jackson (ça les obligerait à danser sans s'arrêter), mais rien n'est moins sûr... Leur but ? Vous manger bien sûr !
Lieu de vie : le Cimetière, mais ils déambulent également un peu partout. Ils sont très nombreux dans le Domaine.
Effet de morsure : Peu à peu, on se zombifie. La chair se met à pourir, les yeux deviennent blancs, on a de plus en plus de mal à parler ou à réfléchir. On ne craint plus aucune atteinte, puisque la mort ne nous touche plus. On n'a plus de sensation de douleur, de soif ou de fatigue. Juste une envie de mordre. Au terme de quelques semaines, soit on meurt de son mal, soit on se fait exorciser par les gens du Bayou.



Les Spectres


Contrairement aux êtres qui occupent l’Épave Hantée, ceux-là sont invisibles. Du moins peuvent-ils l'être. Seuls ceux qui croient en eux peuvent voir leur apparence, qui n'est autre qu'un corps translucide, souvent dans le même état que celui du spectre lors de son trépas. Les fantômes viennent de toutes les époques et sont particulièrement diversifiés. Afin de forcer les êtres qu'ils rencontrent à croire en eux (être invisible est dur pour l'ego) les fantômes se couvrent fréquemment de draps blancs. Ils émettent de grands Ouuuuh, s'amusent à faire claquer les portes et les tiroirs, frémir les lampes et autres facéties… La peur, l’angoisse etc, c’est leur rayon. Ils s'en servent pour exister, presque comme une nourriture. En leur présence, l’atmosphère se charge de froideur. Attention qu’ils ne passent pas à travers vous ! Vous seriez complètement glacés, en plus d’être morts de peur. Il se peut même qu'ils rentrent en votre intérieur afin de diffuser en vous de sombres émois.

Lieu de vie : Beaucoup vivent au Manoir en compagnie des Vampires, d'autres se baladent par-ci par-là. Ils sont très nombreux et adorent les visiteurs.
Effet de morsure : En vérité, les Spectres ne mordent pas vraiment, mais ils peuvent vous occuper, prendre possession de votre âme et vous rendre dociles, vides, froids, comme morts à l'intérieur. Vous serez alors en inertie complète, capables des pires folies sans un sourcillement. Au terme de quelques semaines, soit on meurt de son mal, soit on se fait exorciser par les gens du Bayou.



Les Momies


Les momies n’y voient absolument rien car tout leur corps, yeux compris, est couvert de bandages ! Ils sont très en colère et cherchent partout leur sarcophage, voire leur pyramide perdue… Seule leur ouïe a été préservée. Et ils s’en servent bien. N’ayant d’autre choix que celui-là, ils optent pour la vengeance : quiconque se trouve près d’eux risque de se retrouver à leur image : serrés dans des bandelettes inextricables ! En espérant qu’ils n’essayent pas d’aspirer votre cerveau avant de vous enfermer dans un sarcophage ouvragé… Si si, ça arrive. Souvent même.

Lieu de vie : Partout. Ce sont également des errants, bien qu'ils soient plus rares que les Spectres ou les Zombies.
Effet de morsure : Les Momies ne mordent pas mais ne sont pas moins tendres. Elles enserrent leurs victimes de bandelettes : on sera alors incapables de voir, mais notre ouïe sera sur-développée. On sera capables de sentir une présence ou une aura teintée de peur, de faiblesse, de colère... En contrepartie une grande souffrance doublée d'une rage croissante nous envahit au fil des jours, car les bandelettes resserrent leur étreinte... Au terme de quelques semaines, soit on meurt de son mal, soit on se fait exorciser par les gens du Bayou.



Les Squelettes


Ils ne sont pas hyper dangereux tous seuls… Mais à plusieurs, c’est une autre histoire. Certains n’ont pas l’air très au courant de leur état, se contentant de vivre comme tout le monde. Ils s’habillent, boivent, fument… C’est assez perturbant sur le moment. D’autres ne pensent qu’à faire la fête, jouant de la musique, dansant, hurlant… Leur absence de chair semble leur avoir fait perdre la tête en prime. Beaucoup sont très collants et exhibent des acrobaties en tous genres (ôter leur crâne, déformer leur colonne vertébrale…) pour bouleverser leurs visiteurs. Le plus grand danger, ce serait qu’ils vous entrainent avec eux et ne vous laissent plus partir.  

Lieu de vie : Partout, souvent en bande. Ils prolifèrent !
Effet de morsure : Après avoir passé trop de temps auprès des squelettes, on subit de drôles d'effets secondaires : notre chair mincit, mincit, jusqu'à nous dépouiller. On devient réellement squelettique ! Malgré une souplesse incroyable et une faculté d'éviter toute atteinte physique (un squelette ne se fait pas mal et se remboite sitôt qu'il est démembré), on devient un peu zinzin. Au terme de quelques semaines, soit on meurt de son mal, soit on se fait exorciser par les gens du Bayou.  


Les Goules


Elles se cachent principalement dans les cimetières mais aiment aussi les mares et les greniers. La majorité se nourrit de cadavres. Mais elles aiment aussi se fondre dans le décor, comme des trolls, et attendent que de la chair fraiche vienne à elle. La goule a l’apparence d’un monstre squelettique avec des cheveux longs et sales. Lorsqu’elle ne dévore pas les tripes d’une charogne, elle s’attelle à blesser un être vivant pour aspirer son énergie vitale amochée. Son truc ? Déverser sa bave autour d’elle, une matière visqueuse mais indétectable qui a le don de bloquer et ralentir les imprudents qui pénètrent dans son petit coin. Lesdites victimes, après avoir perdu leur essence de vie en se débattant avant de se faire lacérer par ses griffes, se laissent tomber dans un coin et dévorer par des corbeaux voraces.  

Lieu de vie : Le Cimetière Lugubre, parfois ailleurs, en solitaires.
Effet de morsure : Les Goules mordent surtout des cadavres, mais elles ne résistent parfois pas à l'appel de la chair fraîche. Vous pouvez donc vous changer progressivement en goule, votre teint deviendra grisâtre, votre corps se ratatinera, vous craindrez la lumière et serez irrésistiblement attiré par la chair des morts. En plus de cela, vous capturerez par votre présence l'énergie vitale de ceux qui vous entourent, parfois dramatiquement... Au terme de quelques semaines, soit on meurt de son mal, soit on se fait exorciser par les gens du Bayou.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1603

MessageSujet: Re: Le Bestiaire   Mer 30 Mar 2016 - 18:01




Les Fabuleux





Les Fabuleux sont des animaux célèbres issus du folklore imaginaire, notamment enfantin, tel que le Grand Méchant Loup, le Lapin d'Alice, Winnie l'Ourson...  Ainsi que leur famille élargie. Ils vivent dans des maisonnettes rappelant celles des contes de fées au sein de la Vallée Fabuleuse. Leur apparition a été impulsé par l'action de certains habitants lors de la Canicule Enflammée qui a ravagé les terres de jamais. La force de l'imaginaire déployée par les enfants a en effet eu pour effet d'ouvrir une énième brèche dans le paysage de l'île. On ne trouve dans leur Vallée que des animaux, qui se tiennent debout, portent des vêtements, parlent et cohabitent en pleine civilisation. Ils parcourent néanmoins fréquemment l'île toute entière sous toute une variété de prétextes. Pour plus de détails, voir ce sujet : Les Créatures. Il est possible d'incarner un Fabuleux !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1603

MessageSujet: Re: Le Bestiaire   Mer 30 Mar 2016 - 18:03




Les Fumerolles





Les Fumerolles ne sont pas des animaux mais de petits esprits, et ils pullulent allègrement dans le Pays. Leur forme est très variable mais ils sont presque toujours blancs et vaporeux. Certains ont des pouvoirs apaisants ou guérisseurs. Les Delaware, tribu peau-rouge affiliée aux esprits, a parfois un esprit totem qui lui permet d'invoquer une fumerolle. Pour plus de détails, voir le sujet des Esprits et, pour en incarner un, voir celui des Les Créatures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Bestiaire   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Bestiaire
» Bestiaire des boss :)
» [Résolu] Problème de compréhension du script du Bestiaire
» La symbolique du bestiaire
» Les animaux du bestiaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouvrir la Fenêtre :: Tous les enfants grandissent... sauf un. :: Veilleuses-