Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Smee
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Comme un homme   Jeu 12 Juin 2014 - 21:18

Un serpent ? Smee avait perçu le déplacement sinueux au-dessus de sa tête. Le pirate sortit son poignard, mû par l'instinct de la survie. Que ce serpent l'approche et il lui couperait la tête ! Mais les cris de Capucin vinrent le troubler dans sa tentative d'observer les lieux et de trouver le serpent. Et avec ça il le frappait, l'avorton !

— Tu vas cesser oui ?

Par on ne sait quel miracle, Smee réussit à saisir Capucin par le bras. Le gamin gigotait comme s'il fuyait un monstre. Mais Smee ne lâcha pas prise pour autant.

— On peut pas laisser Charlot. Surtout si ce serpent est dangereux ! Moi j'y vois rien, tu dois aller le chercher.

En haut le serpent continuait de bouger, lentement. Tel un vautour tournant autour de sa proie, attendant qu'elle meurt pour lui foncer dessus. Smee relâcha Capucin, mais lui donna une tape dans le dos pour le pousser vers l'arbre où se trouvait Charlot.

— Agis en guerrier. (Levant la tête, Smee cria) Charlot, le petit va t'aider à descendre.

Un éclair accrocha le regard de Smee. Un éclat de lumière dans les herbes. Ses lunettes ? Poussé par ce fol espoir, Smee courut en sa direction, fouillant dans les fourrées à la recherche de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Comme un homme   Dim 21 Sep 2014 - 20:31

Un frétillement dans les branches de l'arbre. Le garçon était tombé de l'arbre mais s'était rattrapé, la figure barbouillé de boue. Charlot baissa les yeux et le regarda dans l'incompréhension. Le gosse était agile, n'allez pas lui faire croire que c'était un simple bruissement de feuilles qui l'avait fait tomber tout de même ?!

Elle n'eut pas à se poser la question trop longtemps. Quelque chose bougeait dans les branchages et Charlot le fixait pour essayer de deviner ce que c'était. Un serpent en sortit, émit un sifflement perçant et Charlot le regardait toujours. Elle savait que cette chose était dangereuse, elle le pressentait tout au fond d'elle même et son puissant instinct de survie lui criait de fuir. Mais elle resta immobile, les muscles tétanisée par la peur. Pourtant elle avait l'habitude, elle savait très bien comment gérer ses émotions et ce genre de situations.

Mais malgré tout cela, ses muscles refusaient de bouger. Les yeux du serpent la fixait et elle aussi le fixait, elle ne pouvait en détacher le regard. Ses bras devinrent lourd et elle laissa tomber les poignards qu'elle tenait en main pour grimer. Ses jambes restaient étrangement cramponnées à la branches et pourtant, ses idées s'embrouillaient par... la fatigue. Elle sentait ses yeux se fermer lentement et elle voyait la mort surgir pour la croquer. Si stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Capucin Farouche
avatar

♐ Papoose des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 235
✘ SURNOM : La Bestiole
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 1/2
✘ LIENS : Hear me roar in the Jungle Book !

MessageSujet: Re: Comme un homme   Lun 29 Sep 2014 - 12:26

Capucin Farouche émet une expression étouffée lorsque le pirate le gratifie d'une puissante tape dans le dos. Ses pas vacillent brusquement jusqu'au pied de l'arbre. Agis en guerrier.
Smee est-il perspicace au point d'en avoir deviné le point faible de la Bestiole ?

Capucin se gratte la tête, par perplexité mais aussi à cause des poux. Il entend les pas précipités du pirate derrière lui, avant de tourner la tête vers les broussailles dans lesquelles ce dernier semble s'être réfugié. Oh, il cherche ses lunettes. Capucin aurait ri en d'autres circonstances, mais l'angoisse est déjà trop installée. Il rajuste le pagne qui lui glisse sur les hanches et lève la tête vers les hauteurs. La situation s'aggrave.
Charlot est figé, absent. Son esprit est déjà englouti par l'Anaconda, mais celui-ci est vorace, glouton, il désire le corps autant que l'esprit. Capucin est complètement paniqué. Sa queue de singe remue avec frénésie, tandis que ses poings frappent son crâne en signe de détresse.

Il pourrait partir, il pourrait partir, là tout de suite. Smee est absorbé par la recherche fébrile de ses lunettes. Charlot est condamné. Mais qu'est-ce qu'il en a à faire, lui ? C'est la nature, ce sont les lois de la jungle, et aucune loi n'est plus essentielle à ses yeux.
Pourtant il y a cette phrase. Agis en guerrier. Cette phrase résonne entre ses tempes et l'empêche de partir.

Sans cesser d'observer la progression sournoise de l'Anaconda, Capucin se saisit d'une pierre au sol et la lance en direction de l'oeil du serpent. Il n'a pas tout à fait bien visé, le cailloux le touche à l'arcade, ou plutôt entre les yeux. Le museau du reptile se crispe dans une expression de douleur furieuse. Il siffle de rage, et cherche des yeux la source de cet affront.

« Hiii ! Hiiii ! Hiiii »

Ce ne sont pas des rires mais des cris de singe qui ressemblent à s'y méprendre à ceux d'un véritable capucin. La Bestiole communique bien mieux ainsi. Le serpent est perturbé et distrait, l'opération est un succès, mais Capucin remarque que Charlot peine à reprendre ses esprits. Il reste immobile sur sa branche, encore engourdi par l'hypnose. Oh, il connait bien ce sentiment ! C'en est presque agréable, parfois...

Alors avant que l'Anaconda ne fonde sur lui, Capucin, tout en gémissant de peur, lance une seconde pierre. Mais sur Charlot cette fois. Il espère le faire tomber. Il se cassera une jambe ou un poignet, mais au moins il sera sauver. Est-ce que c'est assez digne d'un guerrier ?

Capucin Farouche remarque alors, plus loin dans les arbres bas, une sorte de liane épaisse, visqueuse et pointue. Peut-être que...

« Smee ! »

Capucin lui montre la queue de l'Anaconda qui pendouille plus loin. Il est si long qu'il s'est étalé sur plusieurs arbres. Capucin espère que Smee comprend ses gestes confus.
Il y a peu de chances que ça marche. Smee a peu de temps, car l'Anaconda est aussi fourbe qu'intelligent. Et surtout, il faut espérer que Smee ait retrouvé ses lunettes. Un regard flou ne verrait, en lieu de queue, qu'une branche molle.








Capucin rugit en brown.
.......

cadeau de césar:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smee
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Comme un homme   Lun 29 Sep 2014 - 18:40

Ses lunettes. Il lui fallait ses maudites lunettes. Pourquoi la Nature n'avait pas daigné le doter d'yeux aussi perçants que les autres êtres vivants ? Peste soit de Mère Nature. Le pirate fouillait fébrilement les buissons à la recherche de l'éclat de lumière salvateur, brusquement disparu. Soudain la lumière fut et les doigts du pirate se refermèrent sur un objet qui lui était familier. Smee laissa même un soupir de satisfaction s'échapper de ses lèvres quand il reposa ses lunettes sur son nez. Que le monde était bien plus beau d'un coup !

Mais l'urgence de la situation lui revint dès qu'il perçut les cris de singe de Capucin. Charlot. L'Anaconda. Courant prestement le pirate rejoignit le groupe en deux enjambées. Capucin lui montra, d'un doigt crasseux, ce qu'il prit d'abord pour une branche. Après avoir essuyé rapidement ses verres, Smee put voir que la branche bougeait.

— J'ai compris gamin.

Donnant une tape sur la crâne de Capucin au passage (eurk il avait le cheveu gras), Smee se rendit auprès de la queue du reptile. Des deux mains, le pirate tira sur la queue comme s'il exécutait une manœuvre sur le Jolly Roger. L'Anaconda émit un gargouillement étranglé. Suivi d'un sifflement rageur. Le reptile se laissa tracter par l'humain, son corps glissant entre les branches. Mais dès que le reptile sut qu'il était assez proche, il se tourna brusquement. Sa gueule s'ouvrit largement, dévoilant ses crocs et sa langue fourchue.

« Ssaale insssecte ! »

Mais Smee avait prévu le coup, fermant les yeux dès qu'il avait touché au corps écailleux. Ainsi aveuglé le pirate tenta de retourner auprès de Charlot. Il se mit à hurler le nom de son matelot, espérant qu'il avait réussi à se réveiller. Mais le serpent, lui, continuait à le suivre, lui susurrant de traîtres paroles. Son corps se nouait en boucles, essayant de faire tomber le pirate pour l'obliger à ouvrir les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: Comme un homme   Jeu 20 Nov 2014 - 20:26

The End


Qui est pris qui croyait prendre !
Le serpent à la voix tendre,
Subit ainsi cet adage,
Et dans un grand cri de rage,
S'arrête soudain de glisser,
Dans sa course vorace, figé,
C'est le gosse à queue velue,
Qui sans qu'il le voie, l'a eu,
Nouant le bout de sa queue,
A quelque branchage noueux,
Le reptile se trouve coincé,
Et les trois humains, sauvés.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme un homme   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» comment jouer sans marc pour les équipe de m.raimon comme les homme en air
» L'homme arbre qui cache la forêt (ou l'inverse)
» [achat] homme lézard (comme par hasard^^)
» [Armée][Homme lézard] Il y a comme un lézard....
» Homme-lézard vs guerrier du chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Jungle Luxuriante :: Les Profondeurs Périlleuses-