Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lòng Sơn Mai
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 622
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

MessageSujet: Prélude pour une fin du monde   Lun 7 Mar 2016 - 23:33


Il n'avait pas voulu qu'on le trouve, pas voulu qu'on l'interroge. Au retour de l'expédition, il avait suivi avant de s'éclipser, avant que vienne le résumé. Les questions. Et dans sa tête, sur sa peau, il y avait encore le parfum de ses bras et du sang entre les écailles. Encore sa voix près de lui, comme un vieux spectre dont on arrivait plus à se défaire. Pâle, le Dragon. Fragilisé par le miroir, grondé par Maman. Et la vision des cristaux, qui se répétait en boucle comme une vieille cassette. Regard perdu, lassé. Fragile, le reptile. Trop usé.

Il n'avait pas voulu retourner au Jolly Roger, avait préféré errer au Port. Se changer en ombre, le temps de lécher les vieilles blessures. Se trouver une chambre, y rester. Manger peu, attendre que le mal-être passe. Se mentir patiemment, sourire devant la glace jusqu'à retrouver contenance. Quelques jours avaient passé, le temps de panser les blessés. Puis il avait entendu parler d'une nouvelle expédition, guidée par DogFish - mission suicide, donc.  

Il n'avait pas voulu y participer, était sorti quand même. Histoire de revoir l'équipage une fois avant le bordel, histoire de revenir d'entre les morts comme si de rien n'était. Le chaos ambiant avait servi son absence, il avait repris des couleurs sans être totalement guéri : sur son visage, le bleu de ses yeux remuait. Et son rire manquait de vigueur, encore.

Mais il se referait. Il avait vécu pire, et le souvenir des bras illusoires de sa mère avait déjà commencé à s'estomper.

C'était donc fragile mais presque entier qu'il avait débarqué au Port, main dans les poches. Badaud d'apparence, il sifflotait. Jusqu'à ce que sous la lueur de la Lune, dans la nuit fébrile et inquiète qui secouait le repaire des adultes, une silhouette qu'il ne s'attendait pas à voir se détache.

Saleté.

Le Dragon s'arma de bravade, sourire et ronronnement de façade. Il n'était pas d'humeur à jouer ce soir, même pas avec elle. Mais s'il ne se confrontait pas, comment retrouver son armure ? Pas le choix, du moins il lui semblait. Après tout, il était loin d'être lâche.

- Bonsoir.

Voix basse, caressante et le masque se remet en place.

- Alors, on prie avant la grande expédition ?

Il se moquait, se doutant bien qu'ils n'enverraient quelqu'un de sa fonction se charger de la survie de l'Île. Quoiqu'elle avait été présente lors des expéditions, il avait entendu. Mais il préférait ne pas y penser, pas vraiment. Comme si cela avait peu d'importance.

Alors que peut-être, au final, ça en avait.








Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 


Dernière édition par Lòng le Jeu 17 Mar 2016 - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Pirate de Terre
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Prélude pour une fin du monde   Jeu 10 Mar 2016 - 19:53



Les dernières secondes

« Que faire, que dire, quand de toutes façons tout est fichu? »


J'avais revu Grudge.
Et l'entretien ne m'avait pas tellement plu, pour être tout à fait honnête.
Elle m'avait demandé un service.
M'occuper de Bouly, si jamais tout se passait mal, car elle allait commettre la folie d'aller faire pleurer Peter. Et moi, son amie, j'étais reléguée au gardiennage de chèvre.
Pour Grudge, j'avais encore douze ans dans le Grand Arbre.
Et j'allais l'imaginer, allongée sur mon lit, risquer sa vie pendant que j'angoisserais pour la réouverture de la Taverne.
Pas question.

Pas question de la laisser y aller toute seule.
J'allais partir avec elle, et on reviendrait ensemble. Et Bouly serait rendue à sa maîtresse dès le lendemain de cette expédition.

Évidemment, si un pirate était venu avec nous, un autre pirate genre Keith, même Ian, j'aurais été un peu rassurée. (C'était bien la première fois que la présence d'Ian aurait eu une chance de me rassurer, d'ailleurs.) Mais il m'avait bien semblé comprendre que nous étions très peu à partir, blessés et abîmés comme nous étions. Dieu que tout ceci ne me convenait PAS.
Mais je n'allais pas laisser Grudge partir risquer sa peau toute seule comme une brave.

Et maintenant, j'étais nerveuse.

Totalement réveillée, à présent, je compris assez rapidement que je ne fermerais pas l'oeil de la nuit. Il faisait trop chaud, de toutes façons.
Je passais une fringue en vitesse, un truc qui me permettrait de ne pas mourir étouffée de chaud, sans trop y faire attention, et je me glissais dehors.
Un dernier petit tour en forêt, avant d'aller mourir.
Comme c'était romantique.

Et merde.
J'ai voulu bifurquer, mais c'était trop tard.
Merde, merde, merde.
Il était là.
Qu'est ce qu'il foutait ici à cette heure, bon sang?!
Et ce "Bonsoir" qui crevait le silence , presque gras, lourd de sens. Comme à chaque fois.;
"Bonsoir, Shifty", dix centimètres trop proches.
"Ressers à boire", venant de l'arrière, murmure dans l'oreille.
"Shifty", trop direct, trop proche, trop tendu.

Je n'avais pas envie de jouer, pas ce soir.
J'allais sauver le monde, Dragon, pour une histoire d'amitié.
Le "je t'aime" de Grudge avait tout changé. Je le savais, je connaissais la force de notre solide entente. Mais l'entendre, ça, c'était différent.
Alors je n'avais pas de temps à perdre.

Haussant les sourcils, je fixais le Dragon.

"C'est sur que toi, tu dois beaucoup moins t'en faire. N'est-ce pas?"

Il ne partait pas mourir, lui.
Alors qu'est ce que ça pouvait me foutre, ses blagues débiles et ses réflexions.
Cette fois-ci, je ne me laisserais pas faire. Je résisterais, et quand je quitterais l'échange, rien n'aurait changé.
Et je n'aurais même pas de boule au ventre.
Je suis une grande fille, après tout.

"Et toi, alors? Tu te frottes les mains de me voir partir, c'est ça? Tu t'amuses bien?"

Et j'allais même piquer un peu.
Après tout, je ne serais certainement plus là demain.




Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Lòng Sơn Mai
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 622
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

MessageSujet: Re: Prélude pour une fin du monde   Jeu 17 Mar 2016 - 14:53

- C'est sur que toi, tu dois beaucoup moins t'en faire. N'est-ce pas ?

Elle mordait, bien entendu. Elle piquait comme si cela avait de l'importance, comme s'il n'avait pas réellement d'effet sur elle alors... qu'il en avait. Le Dragon rassembla l'énergie de sourire comme un serpent, feindre l'admiration devant la pique.

- Et toi, alors? Tu te frottes les mains de me voir partir, c'est ça? Tu t'amuses bien?

Froncement de sourcils. Un départ, elle avait parlé d'un départ. Comme s'il y avait eu la moindre chance qu'elle fasse partie des Pirates envoyés en expédition, ceux qui risquaient sans doute de mourir demain. Lòng pencha la tête de côté, fixant Shifty avec une circonspection sincère. C'était fatiguant, de tout le temps mentir.

- Je ne savais même pas que tu partais. Finit-il par lâcher d'un ton neutre. Non, il ne s'était pas imaginé qu'il faudrait envoyer une serveuse sauver le monde. Ou il n'avait pas voulu y penser, à choix ; ces derniers jours avaient été flous, de toute façon. Nouveau sourire, radouci. Le Dragon ricana légèrement.

- Je n'ai rien contre la canicule, moi. Ni contre le fait que cette Île se désintègre dans ses flammes.

Imprécation qu'il balançait avec assurance comme si rien ne l'importait ici. Comme les autres, il avait tenté de stopper l'avancée de la chaleur et comme les autres il avait souffert mais refusait de se l'admettre. Il refusait de faire signe de peur, d'inquiétude ou quoique ce soit. Il avait les écailles bien trop dures en théorie.

Il s'avança, se rapprochant légèrement de Shifty.

- Mais toi, qu'est-ce qui te motive, Shifty ? Qu'est-ce qui te pousse à partir au casse-pipe ?

Ses mots étaient durs, prononcés sur un ton de velours. La dualité ne cesserait jamais de l'amuser, tout comme le paradoxe entre la franchise brutale de son verbe et le fait qu'il mente constamment. Mais il avait en face de lui une menteuse endurcie, et il ne voulait pas tourner autour du pot.
Jouer à demi lui suffisait.

Avant la fin.








Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Pirate de Terre
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Prélude pour une fin du monde   Mer 23 Mar 2016 - 18:37



Les dernières secondes

« Que faire, que dire, quand de toutes façons tout est fichu? »


Ben voila autre chose, tiens.
J'avais réussi à le surprendre. Si je pouvais concevoir qu'il était étrange que la serveuse se barre sauver le monde tandis que le reste des pirates , à peu de choses près, reste au port, en bon tôliers, je me demandais à quel point je passais pour une cruche finie au point qu'on me demande systématiquement ce que je foutais là.
J'étais entre la petite victoire du quotidien et la vexation habituelle.

"Il fait trop chaud pour moi. Je sais, on dirait pas. Mais je commence à en avoir marre, de l'humeur extatique du Pan des grands jours."

Avec un peu de bol, il se contenterait de ça.
Il se rapprochait.
Perdu, Shifty.
Il n'allait certainement pas se contenter d'une explication aussi bateau. (Bien qu'elle tienne la route. Je commençais, de mon point de vue, malgré mes tentatives de garder une hygiène correcte, à sentir carrément fort, et je rêvais d'un bon bain chaud dans ma baignoire taillée dans un tonneau au dessus de la Taverne.)

Tu retiens ton souffle pendant qu'il arrive vers toi. Il est toujours trop près. Le genre de mec qui n'a jamais saisi le concept d'espace personnel.
Et il questionne.
Inquisiteur.
Merde.

Je ne pouvais pas dire la vérité, quoi qu'il arrive. J'étais pourtant épuisée, mais, un dernier mensonge avant de partir.
De toutes façons, j'allais certainement rester sur le carreau, et crever la tête éclatée sur le sol de la Machine devant un Pan empli de bonheur furieux lançant des boules de feu.
Ou alors, c'était mon cauchemar d'hier.
Au choix.

"J'ai des trucs à faire."

Un bateau encore plus impressionnant que le Jolly Roger. Bien joué.
Il allait encore questionner.
Et j'allais rien lâcher.
Fallait faire diversion.

"De toutes façons, ça t'intéresse pas vraiment, non?"

Et ça, c'était vrai. J'en étais convaincue. Le Dragon n'avait aucun intérêt pour ma personne, et c'était juste un jeu, pour lui.
Un putain de jeu.
C'était sur.
Et si j'y restais demain, personne ne me pleurerait.
Ni Keith, ni lui, ni personne.
Je mourrais seule, comme une flamme de bougie dans une cave pourrie.

"C'est encore un de tes jeux, non? Tu t'amuses, c'est tout."

La hargne, d'un coup.

"Tu t'en fous."

A quoi tu t'attendais, de toutes façons?
Pauvre conne.





Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Lòng Sơn Mai
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 622
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

MessageSujet: Re: Prélude pour une fin du monde   Sam 2 Avr 2016 - 0:35

- J'ai des trucs à faire.

Et c'était tout. Il haussa un sourcil, sans se départir de son sourire - persuadé qu'elle en dirait plus, qu'elle n'allait pas le laisser ainsi et il avait juste.

- De toutes façons, ça t'intéresse pas vraiment, non ?

Belle diversion.

Il ne broncha pas, ne cilla pas. C'est qu'elle en avait gros, la Sournoise, et il pouvait le sentir, à fleur de nerfs miroités. C'était qu'elle mordait à répétition et que lui, en restant là, ne cessait de s'offrir à son ire. Peu importait, il aimait toujours que l'autre se débatte.

- C'est encore un de tes jeux, non? Tu t'amuses, c'est tout. Tu t'en fous.

Et voilà qu'elle affirmait. Qu'elle lui tenait tête en lui balançant ce qu'elle croyait être la vérité, pétrie d'une hargne vivante qui faisait brûler son regard et la rendait terriblement séduisante. Le Dragon n'avait pas bronché, se prenait tout dans la tronche sans bouger. Ils étaient nombreux, ceux qui croyaient pouvoir le décoder. Ceux qui le voyaient comme un bon gars, s'arrêtant aux apparences. Ceux qui percevaient le monstre, pour l'avoir vu à l'oeuvre. Ceux qui se leurraient en croyant qu'il était composé d'autres nuances.

En réalité, personne n'avait raison. Il mentait trop. Même lui avait cessé de se comprendre.

A croire qu'il n'était plus personne.

Un temps. Puis, à voix basse, le Dragon déchira le silence.

- Tu le penses vraiment ?

Il y avait quelque chose d'éteint dans son sourire.

- Tu crois vraiment que je serai venu engager la conversation si je m'en foutais ?

Il leva les mains, ouvertes en un geste pacificateur. Rien à cacher, le Dragon. Et il riait un petit peu, tout, tout doucement. Quelques secondes avant de se calmer, de cesser de sourire totalement. De fixer la Sournoise, d'un air un peu trop sérieux.

- Je pourrais te dire de ne pas y aller si tu n'as pas de bonne raison, mais je ne donne pas d'ordres à ceux qui sont sous la protection du Capitaine.

A moins qu'il ne compte user de pions. Mais ce n'était pas le cas présentement.
Il était trop fatigué pour cela.

Trop étouffé pour se demander ce qu'il ressentirait si elle mourrait. Pas envie de se le demander, de toute façon. Le Vieux Monde était flou, pourtant il se souvenait qu'enfant, il gérait mal le sentiment d'abandon. Pas envie de se mettre vulnérable pour une femelle, pas envie de s'ouvrir. C'était compliqué, contradictoire. Il en avait les écailles qui en frissonnaient.

Et toujours cette chose qui, derrière ses yeux, remuait.








Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Pirate de Terre
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Prélude pour une fin du monde   Mer 6 Avr 2016 - 11:43



Les dernières secondes

« Que faire, que dire, quand de toutes façons tout est fichu? »

Et voila qu'il se tait, le lézard des légendes. Il ne pipe mot, ne dit rien, prends tout dans la tronche sans ciller. Sans aucune espèce de réaction.
Et le silence s'installe, lourd et gras, dans la moiteur du soir. C'est presque confortable.
Presque.

Bon, ben voila, hein. C'est l'heure, on dirait. On ne va pas rester à se regarder dans le blanc des yeux pendant quinze ans, et tout a été dit.
Il s'en fout, c'est très bien, reste pas là plantée comme une cruche. T'as espéré être retenue, certainement. T'as espéré que ça intéresse quelqu'un, ton départ, que quelqu'un s'en soucie.
Tu voulais ta réponse?
La voila.
C'est l'heure de partir, maintenant.

Tu tournes les talons, presque déçue. Grudge, elle, saura apprécier ta présence.

Qu'est-ce qu'il marmonne?

Le con.

Est-ce que je crois qu'il serait venu me parler si il s'en foutait? Franchement? Oui. En fait, j'en sais rien, mais ça suffit à m'arrêter et à me faire me retourner.
Est-ce que j'en sais quelque chose?
Non.
Le Dragon , je ne sais pas ce qu'il pense, c'est vrai. Déjà, parce que pendant longtemps, ça ne m'intéressait pas. Et parce qu'il joue, tout le temps. Il ment, autant que moi. Tout le temps, comme il respire. C'est écrit sur son visage, ça porte chacun de ses mots. Mentira, mentira pas?
J'en sais rien.

J'ai bien envie de dire qu'il dit la vérité, là. Que c'est sincère. Mais j'arrive plus à y croire.
Ca se trouve, il joue encore.

Tu pousses un long soupir, et tu le regardes, les bras ballants.

"Je sais pas ce que je pense, Lòng. J'en sais rien. Je sais pas si tu t'en soucies, ou si c'est encore un de tes jeux bizarres."

L'aveu est étrange, mais sincère. Ça me fait presque du bien de le dire.

"Je me dis que je suis juste une énième distraction. C'est pas grave, hein. Ça arrive. Mais faut comprendre, j'ai pas tellement la tête à ça ce soir."

J'ai ri, nerveusement, au pire moment possible. Un vrai fou rire, parce que je suis fatiguée, parce que j'ai peur, et parce que j'en ai marre.

"Mais bon, quand je rentrerais couverte de lauriers, qu'on m'appellera Queen à la place de Shifty, et que je reviendrais sur un chariot en or traîné par des Garçons Perdus en adoration, on en reparlera!"

Je continue de rire, jusqu'aux larmes, en imaginant la scène. Putain ce que je suis fatiguée. Au point d'imaginer une serveuse misérable devenir reine. Devenir quelqu'un.
Je me calme enfin, le souffle court, toute rouge.

"Je sais même pas si je vais revenir."

Et là, t'as plus du tout envie de rire.




Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Lòng Sơn Mai
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 622
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

MessageSujet: Re: Prélude pour une fin du monde   Mer 13 Avr 2016 - 23:16

- Je sais pas ce que je pense, Lòng. J'en sais rien. Je sais pas si tu t'en soucies, ou si c'est encore un de tes jeux bizarres.

Cette fois, le rire n'a rien de retenu. C'est un ricanement bref, jappement agressif : il le savait bien, au fond, qu'elle serait la première à cesser de mentir, entre eux deux. Mais c'était à prévoir : le Dragon est maître en la matière, jamais il n'aurait laissé son titre à une femme - si sournoise et différente soit-elle.

Il a des principes, après tout.

- Moi ? Je me soucie toujours de mon prochain, voyons.

Susurrement bravache, regain de vie dans un effort de se débattre. Et en face, c'est pareil : la Sournoise réplique, se bat.

- Je me dis que je suis juste une énième distraction. C'est pas grave, hein. Ça arrive. Mais faut comprendre, j'ai pas tellement la tête à ça ce soir.

Et rit.

- Mais bon, quand je rentrerais couverte de lauriers, qu'on m'appellera Queen à la place de Shifty, et que je reviendrais sur un chariot en or traîné par des Garçons Perdus en adoration, on en reparlera!

Elle se marre, la serveuse, avec dans son rire l'éclat démentiel de ceux qui n'y croient plus. Et Lòng se tait, se repaissant de ce qu'il perçoit d'elle à cet instant. Avidité d'émotions, politesse de ne pas s'esclaffer de concert avec elle. Laisse-lui de la place, un peu.
S'il la comprenait ? Peut-être.

Mais le rire meurt, c'est désespérant. Remplacé par un retour à la réalité.

- Je sais même pas si je vais revenir.

Lòng hausse les épaules, s'enjôlant d'une nonchalance encore un peu simulée.

- Ça, tu ne le sauras pas avant demain.

Sourire qui ronronne et le Dragon s'approche encore un peu.

Il pourrait lui faire très très mal, comme ça. Il pourrait l'user et la jeter comme un vieux drap, il pourrait la blesser, il pourrait tout lui faire ; Lòng en est - à cet instant - persuadé. Après tout, c'était ainsi que les gens se souvenaient de lui. Comme de celui qui brûlait.

Mais il pourrait aussi réagir autrement, et c'est ce qu'il fait.

- J'ai hâte de te voir sur ton chariot, avec ton nouveau nom et ta couronne sur la tête. Elle sera en or aussi, du même or que celui de la parade. Et plus jamais les habitants du Port et de l'Île te verront de la même façon.

Sourire.

- Ceux qui te méprisaient se prosterneront, ils imploreront tes faveurs. Ceux qui t'ont blessée s'écraseront. Tu auras l'admiration et le pouvoir d'un héros. D'une héroïne.

Quelque chose, dans l'éclat des yeux.

- Queen.

Dans sa bouche, l'appellation deviendrait presque tendre. Presque obscène.








Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 


Dernière édition par Lòng le Sam 4 Juin 2016 - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Pirate de Terre
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Prélude pour une fin du monde   Mer 11 Mai 2016 - 21:42



Les dernières secondes

« Que faire, que dire, quand de toutes façons tout est fichu? »


Tu ne le sauras pas avant demain, si tu reviendras.
Il a raison, le Dragon. Il a raison.
Et pourtant ça me rassure pas, de me lancer comme ça, tête baissée, dans une quête stupide pour aller sauver cette île dont je me fous, encore et toujours.
Et il rit, comme un fou.

Il est complètement fou, mais il y a une forme étrange de respect face à mes réactions qui me laisse perplexe.
Il me parle d'or, de couronnes, de mon fameux chariot. De mon ascension vers la gloire, de mon rayonnement improbable, et il me conforte un peu dans cette idée ridicule. Je crois que c'est gentil. Et plus il parle, plus il se rapproche, plus mon souffle est court.
Je ne savais pas exactement si j'aimais quand il faisait ça, ou si j'avais envie de lui jeter des choses à la figure, de cracher, et de m'enfuir. Le feu qui brûlait dans le ventre, l'envie de me ruer dans ses bras, comme ça, juste pour voir ce que ça faisait, et la glace de l'esprit, "SHIFTY CONNERIE BEWARE", dernier frein raisonnable de ce nauséabond mélange de désir et de crainte.

Et quand je reviendrais, si je reviens, tout cela ce sera éteint. Je rentrerais blessée, mourante, peut-être, ou alors intacte, parce que j'aurais fui.
Pas couronnée de gloire.
Comme une héroïne.

Queen.

C'est si étrange, dans sa bouche, ce queen presque feulé, chargé de ce je-ne-sais-quoi qui doit très certainement avoir un nom mais que je n'ai jamais entendu autre part que là, dans sa bouche à lui, sans aucune définition. Le Grand Arbre était décidément un frein à bien des relations sociales.
Je cherche quelque chose à répondre, un truc intelligent, je perds un peu pied, on se ressaisit Shifty ma chérie s'il te plait, le Dragon donne le meilleur de lui même , fais un effort, merci bien, cordialement.

"Jamais tu ne te prosternerais, même devant une reine. Mais pour moi, tu ferais un effort, tu ferais semblant de baisser un peu la tête, non? Non. Tu resterais là à rire, et à te dire ...je sais pas ce que tu te dirais."

Sourire.
Tu t'es pas rendue compte, mais tu as fait un pas vers lui. Et petit à petit, tu ne sais pas comment , tu te retrouves en face de lui, bien en face. Putain, ce que t'es fatiguée.
Shifty, marche arrière.
Ton cerveau te parle.
Shifty?
Allo?
Y'a quelqu'un?
Et merde.

"On verra les fioritures de mon retour à mon retour. Avisons d'abord les modalités du départ. Il doit bien me rester quelques minutes qui traînent..."

Je ne sais pas bien pourquoi ma voix est devenue si lourde. Pourquoi, d'un mouvement de tête, ma gorge se dégage, et ma posture s'ouvre lentement.
Qu'est ce qui se passe, Shifty?
Tu es tellement fatiguée, un rien te réconforterait.
Et tu as choisi une bien étrange personne pour le choisir, ce réconfort.

La mort t'ira si bien, ma petite chérie.
Tu es déjà en train de renoncer.





Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Lòng Sơn Mai
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 622
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

MessageSujet: Re: Prélude pour une fin du monde   Sam 4 Juin 2016 - 18:44

- Jamais tu ne te prosternerais, même devant une reine. Mais pour moi, tu ferais un effort, tu ferais semblant de baisser un peu la tête, non? Non. Tu resterais là à rire, et à te dire ...je sais pas ce que tu te dirais.

Il ricane, le Dragon. Il a le rire qui charme, l'assurance qui est revenue d'un bloc, comme ça. Paf. S'il se prosternerait ? Plus jamais, que ce soit devant elle ou une autre. C'est que - même s'il ne se souvient plus des détails - quelque chose lui dit qu'il a assez rampé, assez souffert pour plusieurs vies. Mais ça, Lòng ne le dira jamais. Pour elle comme pour tous les autres, il doit rester infaillible, personne ne pourra plus jamais s'engouffrer.

Et elle s'approche.

Personne.

Mais on pourrait faire comme si.

- On verra les fioritures de mon retour à mon retour. Avisons d'abord les modalités du départ. Il doit bien me rester quelques minutes qui traînent...

On pourrait jouer, un peu.

Le sourire du Dragon s'étire. Un peu plus et on l'entendrait ronronner.

- Je t'aime mieux comme ça.

Un regard aux alentours. Le Port est anormalement calme mais il y a toujours cette tension dans l'air. Cette anticipation du lendemain, cette apocalypse qui doucement s'annonce. L'asiatique ferme les yeux, s'imprègne de ce chaos sous-jacent, tempête de silence.

- Puisque demain, tu seras occupée à jouer les héroïnes, voilà ce que je te propose.

Il rouvre les yeux, ancre son regard à celui de la Sournoise.

- On va où tu veux, on fait ce que tu veux. Et à l'aube, tu seras de retour ici, prête à jouer la brave petite soldate.

Non, il ne le proposerait pas en temps ordinaire.
Ou peut-être que si ?
Peut-être que c'est juste un jeu.
Ou alors peut-être que tu n'arrives plus à être toi-même.
A moins que...

Le Dragon se rapproche encore, un tout petit peu.

- Alors ?

Et on dirait qu'un jouerait à faire les idiots avant que le monde ne brûle.

- Qu'est-ce que tu en dis ?

Allez, Shifty Queen.

Dis oui.








Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Pirate de Terre
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Prélude pour une fin du monde   Ven 17 Juin 2016 - 21:49



Les dernières secondes

« Que faire, que dire, quand de toutes façons tout est fichu? »

Je relève un peu la tête en entendant qu'il m'aime mieux comme ça. Déjà, ça veut dire qu'il m'aime bien un peu, et c'était bien plus que ce à quoi je m'attendais venant de sa part.
Je crois bien que j'ai même un peu souri.

Sourire qui ne m'a pas quitté lors de son étrange proposition.
Aller quelque part, cette nuit, et revenir demain, à l'aube, pour reprendre ma mission. C'était étrangement plaisant, comme perspective, de se barrer un moment et de faire comme si tout ce gros tas de merde de Neverland n'existait pas et qu'on pourrait être , juste une nuit, deux personnes normales dans un endroit normal a faire des trucs normaux.

Et en même temps, ça puait le danger.
C'était un genre de rendez-vous. Un genre de rendez-vous qui pouvait se finir d'une façon dont je n'avais absolument pas envie qu'il finisse. J'avais très vaguement entendu parler de ce genre de choses, avant ici, et on m'avait toujours mise en garde avec fermeté contre toutes propositions du genre.
Mais Moustache n'était plus là.
Et j'allais très certainement mourir demain dans un charnier de la Machine, foudroyée sur place par un Pan irradiant de bonheur.

J'ai acquiescé, d'un signe de tête.

"....D'accord. Laisse moi réfléchir à un endroit."

Tu cogites un peu, un endroit que tu aimerais revoir avant de partir peut-être pour toujours, et ça ne te vient pas. Parce que cette île, tu la détestes, tu la hais, et tu n'as qu'une envie, c'est d'en repartir.
Mince, Shifty.
Pense à un truc.

Ce coin de plage surélevé te revient, d'un coup. Inaccessible pour les yeux, avec une superbe vue sur la mer. Un peu de grimpette, certes, mais le Dragon, ça vole, les Dragons, non?
Ca ne devrait pas poser de soucis outre mesure.

Tu te rappelles des levers de soleil ou tu cherchais à voir si il n'y avait pas un bout de terre, au loin, très loin, le Monde Réel, qui t'attendrait, quelque part. Tu te rappelles des étoiles, et tu te demandes encore si ce sont les mêmes que celles que tu voyais près du Gange.
Oui.
C'est le bon endroit.

Tu tends ta main, un peu gauche, un peu maladroite, presque un peu génée.
Prends là.

"Viens. Je t'emmène."

Prends ma main, je te dis.
Allez.



Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Lòng Sơn Mai
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 622
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

MessageSujet: Re: Prélude pour une fin du monde   Sam 30 Juil 2016 - 2:27

Elle dit oui, bien sûr qu'elle dit oui. Elle dit oui, réfléchit et Lòng la dévore des yeux, curieux de savoir ce qu'elle va lui sortir. C'est que, si lui avait dû choisir, il n'aurait pas su que dire - mais heureusement, Shifty n'en sait rien et il ne va rien lui en dire.

Mais il trépigne. Ou il prend son mal en patience et mal, plutôt ; il n'a jamais aimé attendre. Et la Sournoise met son impatience à rude épreuve, sans doute qu'elle carbure pour trouver une idée. Sans doute qu'il l'a prise au dépourvue - il aime le penser.

Mais lorsqu'elle parle enfin, elle ne lui donne rien.

- Viens. Je t'emmène.

Rien de plus. C'est tout.

Lòng fixe cette main qui se tend avec, il la fixe avec... déception. Enfin, ce n'est pas tout à fait le terme. Mais ça lui rappelle un vague souvenir, une ombre. Dans une maison de bois, au milieu des montagnes. Une silhouette qui lui dit que papa ne va pas revenir tout de suite, finalement. Ou quelque chose du genre. Le même genre de sentiment, donc.

C'est qu'il supporte mal la contrariété, Lòng, ça lui donne l'impression de retomber en enfance.

Un sourire, un ricanement. Le Dragon balaye d'un coup sec les pensées qui le parasitent et glisse sa main dans celle de la Sournoise.

- D'accord.

C'est tout, il veut bien jouer à lui faire confiance. C'est tout et il la fixe et il attend. D'accord, Shifty, d'accord.

Montre-moi le dernier endroit où tu veux aller avant que cette foutue Île ne s'effondre.








Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 2069

MessageSujet: Re: Prélude pour une fin du monde   Ven 30 Juin 2017 - 22:09

The End


Je crains que ce mystère, pour nous, ne reste entier,
On pourra si l'on souhaite, une fin, raconter.
Que se passa-t-il donc dans ce fameux endroit ?
On peut l'imaginer, on en a bien le droit !


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prélude pour une fin du monde   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LCQ pour le championnat du monde
» Aidez moi...
» [Votre favori pour la Coupe du Monde] Qui va gagner ?
» [Bannière] Une nouvelle bannière pour la coupe du monde!
» [Tuto] Avoir les skins gratuitement !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Port Débauché-