Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ancienne Perdue
avatar

Invité



MessageSujet: MISSION | La Coupe et l'Epee   Mar 23 Fév 2016 - 14:42

La Coupe et L’Épée
feat. Rose
De toutes façons, c'est ma mère, j'vais pas la faire tabasser par la garde. Alexandre Astier, Kaamelott, Livre I



Le GRAAL.
La coupe sacrée qui a recueilli le sang du Christ sur la croix, dans les mains de Saint Joseph d'Arimathie.
Un des artefacts les plus sacrés de la religion catholique, dont s'inspire assez largement tous les calices de ce bas monde.
Une simple coupe de charpentier, garantissant la vie immortelle, trouvable seulement par les cœurs purs.

Et l'Ange du Seigneur qui m'ordonne d'aller la retrouver.
Moi, simple religieuse à son éternel service.
J'étais l'élue de Dieu.

Dans un état quasi-extatique, j'avais préparé mes affaires, prenant l'essentiel pour une quête du Graal réussie: mon chapelet, essentiel pour me rappeler face aux tentations du cœur pur que l'existence n'était lumineuse que dans la grâce du Père; la Bible, pour trouver en son sein les réponses qui me guideraient sur la voie du Christ, avec des marque-pages sur les passages qui me semblaient , de tête, essentiels; ma robe la plus simple et mon voile , afin de me protéger de la tentation de l'orgueil, et ma Foi la plus pure, qui me servirait de boussole.

Je comptais sur mon compagnon pour s'occuper des préoccupations purement matérielles. Nous n'étions pas tous, dans cette expédition, servants du Seigneur. Mais je savais que Rose, malgré l'étrange relation que nous entretenions, avait été envoyée avec moi pour une excellente raison: protéger la servante de la Foi que j'étais. Cette déduction me rassurait profondément sur la décision de Pan de ne pas m'envoyer seule, et je m'y raccrochais comme une bouée de sauvetage dans le flot d'émotions dévotes qui me traversait.

Il fallait que je garde l'esprit clair, au lieu de trépigner de joie sur le sol de ma cabane.
Qu'il était grand, le Don de Dieu!

Tout le long du chemin, avec Mère Rose, je n'avais pas été avare de discussions. J'expliquais l'histoire fabuleuse de l'objet, ainsi que la Passion du Christ, et le rôle de Joseph d'Arimathie dans celle-ci. Il s'agissait tout de même de notions particulièrement importantes dans notre quête, et il me semblait tellement important que Mère soit au fait de l'importance de l'objet pour notre Seigneur.
J'en profitais pour laisser quelque peu ma joie exploser, parlant de la grâce de Dieu , des bienfaits de sa Lumière et de la confiance que le Père avait en nous.
J'étais certaine que Rose adorerait cette idée.

Devant l'Arbre gravé, j'avisais la malle de vêtements médiévaux. Je fouillais à l'intérieur sans grande conviction, l'Habit n’ayant pas été sujet à de grands bouleversements au fil des siècles. Mais, tout au fond, je trouvais, certainement délaissé par les autres garçons perdus, mon bonheur.
Un habit blanc et noir, doublé d'un voile intégral couvrant totalement ma chevelure et ma gorge. M'excusant auprès de Rose, je m'éloignais quelque peu, avant de me changer.
J'étais certaine à présent d'être parée pour ma mission.


Dernière édition par Duck le Dim 3 Avr 2016 - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rose
avatar

★ Mère des Artisans ★


✘ AVENTURES : 104
✘ SURNOM : La Gardienne
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 3/3
✘ LIENS : _

Découvrir une Rose - présentation
Mais ne jamais la cueillir - relations

Conte en orange


MessageSujet: Re: MISSION | La Coupe et l'Epee   Mer 24 Fév 2016 - 12:18




La légende du Roi Arthur.
Rose n'avait rien oublié des histoires qu'elle avait apprises en Irlande. Celle d'Arthur et des chevaliers de la table ronde était de loin l'une de ses favorites : Arthur Pendragon le grand roi qui unifia jadis l'Angleterre, la Gaule, l'Irlande et ... Pleins d'autre pays, en proie à la tyrannie de Césars. Un fantasme crée de toutes pièce par des peuples disparates et victimes de la puissance Romaine. En ses traits s'incarnaient la justice, la sagesse et le courage. Rose l'admirait depuis toute petite, c'était un roi moderne qui apportait paix et éducation à son peuple, qui leur avait donné les armes du savoir plutôt que des épées, et quelque part, sa mission au Grand Arbre était un peu la même.

Et voila que comme lui, aujourd'hui elle se trouvait affligée de la mission de récupérer le Saint Graal. Un roi (ou plutôt une reine en l'occurence) n'avait-il pas mieux à faire qu'arpanter les terres à la recherche d'une relique? Que l'on confie cette mission aux dévots, éparpillés dans des pensées abstraites et spirituelles, mais pas à ceux dont la dure mission était de maintenir la paix.

C'est ainsi que La Gardienne fut arraché à ses devoirs de mère pour satisfaire les caprices de Pan.  La plupart du temps il ne lui demandait pas grand chose, mais son esprit joueur n'avait certainement pas résisté à la tentation de la coller avec la plus Sainte de ses Garçonnes. Formant ainsi un duo qui satisfaisait à n'en pas douter ses élans romanesques.
La mère dans sa patience infinie accepta la mission, et parti se préparer en conséquence. Car au fond, le chevalier et la princesse restait son jeu favori ... Tant qu'elle faisait le chevalier.


Elle prépara un sac de vivres avec des l'eau, des galettes et de la confiture. Avisant l'inconséquence de la plupart de ses Artisans, elle en pris assez pour deux. Puis elle se rendit dans sa cabane et se vêtit de sa cape la plus lourde, munie d'une capuche en guise d'armure. Elle enfila une robe longue usée, qu'elle n'aurait pas de peine à abîmer et des sandales, faute de mieux. Dans ses poches elle glissa une craie et une feuille pour prendre des notes sur les lieux et éviter de se perdre.
En sortant de l’Atelier elle attrapa une boussole, et s'enquit auprès d'un perdu de la direction à suivre pour se rendre aux portes du temps. C'est là qu'elle fut rejointe par Duck, visiblement extatique.

Le chemin fut long pour Rose, les yeux rivés sur la boussole elle écoutait la perdue s’épandre sur la beauté de la quête du Graal, les lumières de Dieu et tout un tas de trucs mystiques qui laissait la Mère perplexe. Si elle adhérait complètement au principe de la foi, elle ne comprenait le besoin de s'en remettre à un être supérieur, puisque nous étions tous maître de notre destin. De plus elle trouvait dommage de ne se concentrer que sur la quête du Graal alors que le thème principal de la légende Arthurienne était l'unification des peuples. Et puis cette histoire de passion et de sang du Christ, c'était complètement glauque.

Arrivées devant les portes du temps la Dame se pencha sur le coffre de costumes et s'en fut pudique, se changer plus loin. La Gardienne en profita pour chercher avidement ce qu'elle n'avait pu récupérer à l'arbre : Excalibur. Il lui fallait une épée, ne serait-ce que pour la crédibilité du costume.
Malheureusement elle ne trouva dans le coffre qu'une paire de bottes trouées et un pantalon sale et malodorant. Elle les jaugea tout deux avec un réel dégoût. Puis vint à la conclusion, que même sale, un pantalon restait plus pratique qu'une robe ; et qu'elle ne pouvait décemment pas courir correctement en sandales.
Elle enfila tout et déchira sa vieille robe pour s'en faire une simple tunique.

Toujours pas d'Excalibur, mais elle commençait à ressembler à quelque chose.

Duck revint, couverte de la tête au pied, saucissonnée dans ses voiles. Rose eu envie de soupirer, lever les yeux au ciel, ou bien rire à gorge déployée. Mais elle n'en fit rien et se contenta de lui demander si elle était prête.
Elle passa ensuite, sans plus de discours, à travers la porte du temps.


Elles se trouvaient aux pieds de la muraille, juste devant l'entrée du pont-levis. La forteresse subissant un assaut permanent, l'accès était logiquement fermé. Il n'y avait pas de partie en cours, donc tout était calme. Pour l'instant.

«Qu'est ce que tu suggères?»








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epileptixell.tumblr.com
Ancienne Perdue
avatar

Invité



MessageSujet: Re: MISSION | La Coupe et l'Epee   Ven 4 Mar 2016 - 16:25

La Coupe et L’Épée
feat. Rose
De toutes façons, c'est ma mère, j'vais pas la faire tabasser par la garde. Alexandre Astier, Kaamelott, Livre I



Dieu tout puissant.
Nous étions au pied d'une colossale muraille qui , fermée, nous empêchait d'entrer plus loin dans la forteresse. La Bible offrait certes une solution dans l'Ancien Testament, dans le livre de Josué. La solution consistait à tourner autour des murailles en portant l'arche sacrée du temple de Jérusalem, et, au septième jour, de sonner du cor en poussant un cri de guerre pour que les murailles s'effondrent.
Mais nous n'étions pas une armée, et n'avions pas ladite arche.
Je m'abstins donc de faire part de ce plan à Mère, marmonnant pour moi même la chute de la muraille de Jérusalem et le sauvetage de Rahab, la dévote prostituée.

Nous ne savions même pas ou se trouvait le Graal.

Je réfléchis rapidement aux écritures et à l'histoire de Joseph d'Arimathie, sortant ma Bible aux pages que j'avais marquées avant de partir.
Evangile selon Saint-Jean, verset dix-neuf. Voyons voir.
Je relisais rapidement que Joseph d'Arimathie avait recueilli le corps du Christ en croix avant de lui confier la sépulture qu'il s'était fait bâtir pour lui, désireux de donner au fils de Dieu une sépulture décente.
Il avait certainement du récupérer le sang du Christ dans le calice à ce moment précis, pensais-je. Et si on parlait de calice...


"N'y a t'il pas une chapelle consacrée dans tous les édifices médiévaux, mères? Si le Graal doit être quelque part, il serait certainement là..."

Forcément. L'endroit idéal pour cacher un calice de cette taille était devant les yeux de tous: dans une chapelle ou une église, au sein même du tabernacle.
Du moins, c'était une idée comme une autre. Et quel meilleur lieu que celui-ci pour conserver la plus sacrée des reliques?
Ce qui ne nous avançait aucunement en ce qui concernait la muraille.


"Peut-être, Mère, pourrions-nous faire le tour de cette muraille afin de voir si un accès, même petit, nous permettrait d'entrer? Un écoulement d'eaux usées, une pierre mal jointe..."

Ou même un trou de souris?
Mon idée était bancale, mais cela ne coûtait rien de vérifier.
Et j'avais l'idée idéale pour nous mettre le coeur à l'ouvrage.


"Et si nous chantions en allant? Le chemin nous semblerait moins long."

Et sans attendre la réponse de Rose, je lui pris la main et commençait a chanter le psaume de plus connu . "L'éternel est mon berger."
Tout allait très bien se passer.



Et voila la chanson de Duck 8D.


Dernière édition par Duck le Dim 3 Avr 2016 - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rose
avatar

★ Mère des Artisans ★


✘ AVENTURES : 104
✘ SURNOM : La Gardienne
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 3/3
✘ LIENS : _

Découvrir une Rose - présentation
Mais ne jamais la cueillir - relations

Conte en orange


MessageSujet: Re: MISSION | La Coupe et l'Epee   Lun 7 Mar 2016 - 23:26




Son regard balayait les remparts, elle cherchait sur la surface lisse une aspérité, ou quelque volume que se soit, mais sans vraiment y croire. Car quand bien même elle trouverait, elle ne serait probablement pas capable de grimper le long du mur. Et, jetant un bref coup d'oeil à Duck qui sortait sa bible, à sa tenue, à ses mains, Rose pensa que la Palmée en serait encore moins capable. Elle sortit sa gourde pour boire un peu d'eau pendant que la dévote arpentait son bouquin.

«N'y a t'il pas une chapelle consacrée dans tous les édifices médiévaux, mères? Si le Graal doit être quelque part, il serait certainement là...»

Le Graal, dans une chapelle. Oui ça semblait logique vu que machin Arithmétique avait du y récupérer le sang du Christ. Bon, mais concrètement ça ne résolvait pas le problème.

«Peut-être, Mère, pourrions-nous faire le tour de cette muraille afin de voir si un accès, même petit, nous permettrait d'entrer? Un écoulement d'eaux usées, une pierre mal jointe...»

«Je suis d'accord, allons y sans perdre de temps.»

Rose se mit à marcher d'un bon pas, suivit par Duck, qui se mis tout de suite à chanter. La Gardienne trouvait sa voix fort belle, mais elle ne savait pas quoi penser des paroles.

«Duck, le berger là, c'est ton bon Dieu c'est ça?»

Si Rose avait reçu une éducation religieuse sommaire, par tradition, dans ses jeunes années, elle avait quasiment tout oublié au fil du temps passé sur l'île. De cette maigre approche n'était restée qu'un vague concept dans son esprit. Ce sont les enfants croyants de l'île, et surtout Cross et Duck qui lui avaient tout réexpliqué, réveillant quelques vieux souvenirs enfouis, mais rien de plus. Les religions du monde ordinaire, n'étaient plus pour elle que des histoires extrêmement bien documentées. Et bien qu'elle appréciait leurs accents épiques, elle aimait moins que Duck prêche la bonne parole comme une vérité à tout les Perdus qui voulaient bien l'entendre.  

«Est ce qu'on sait à quoi il ressemble ce Graal ? Il doit y en avoir énormément des coupes dans une chapelle ... »
«Je veux dire ... Pour les fruits, ou l'eau bénite. Non ? Comment on sait lequel est le bon?»

Tout en satisfaisant sa curiosité, la Mère avait les yeux rivés sur la forteresse.
Mais rien, rien d'autre que ce mur lisse, et derrière, ce château qui trônait sereinement avec ses drapeaux et torches en plastique. Quelle idée de ne pas mettre un bon gros château en pierre qui sent la mousse et le moisi, même le sol était rigide et sans saveur. Encore un truc que Peter avait fait n'importe comment.

Mais ses yeux rivés d'un côté, rataient toute l'action qui se passait de l'autre : Tout à leur conversation, aucune des deux filles n'avait remarqué le bruit très subtil des armures de métal qui s’entrechoquaient dans leur course.  Du haut de la colline, une troupe accourait pour conquérir la forteresse.

Rose se retourna brusquement, et plissa les yeux,

«C'est pas vrai ... Quelle merde.»

Elle attrapa la main de Duck et couru toujours en suivant la courbe des remparts.

«On se planque!»

Elle se jeta derrière une bute de terre et un tas de roches, recroquevillées, Rose observait l'assaut.

«Ils ne faut pas qu'ils nous voient, je pense que même si on est du mauvais côté des remparts, on est considéré comme le camps adverse.»

On lui avait vaguement expliqué le concept des "parties de jeu" qui se déroulaient dans la forteresse. Mais elle n'aurait jamais pensé que leur arrivée puisse déclencher quoi que se soit. les jeux de Peter, étaient vraiment détraqués ... Et elle, n'avait toujours pas d'Excalibur.

«D'un côté ça tombe bien, on va pouvoir se servir d'eux pour monter.»

Les deux Perdues se trouvèrent assez vite encerclées par une dizaine d'armures mobiles. Par chance elles étaient extrêmement bruyantes, malhabiles et non armées. La difficulté du jeu s'adaptait peut être au nombre de joueurs... L'une d'elle apercevant Duck et Rose, acourru dans leur direction. La Gardienne, n'écoutant que son courage, lui donna un formidable coup de pied dans le plastron, et l'armure dégringola,

«Nul ...»

Claironna Rose, qui commençait à se sentir bien dans sa tenue de chevalier.
Au loin, les autres armures avaient posé une échelle sur les remparts.

«Prend le plus gros rocher que tu puisse attraper et suis moi !»
«On va prendre leur échelle ! »

Elle-même se saisit d'un rocher qui devait au moins peser 4 ou 5 kilos et le porta à bout de bras en courant à travers "champs". Quand elle fut assez proche des armures elle poussa son cris le plus fort

«AAAAAAAAAHHHHHHH!!!!»

Dans le but d'attirer leur attention pour les empêcher de monter le long de l'échelle, mais aussi pour se donner du courage. Elles eurent à peine le temps de se retourner, que Rose décanilla le casque de la première qui lu barrait la route. Puis se pris le gantelet de la la suivante dans la tronche.
Elle fut sonnée un instant, puis la poussa sur le côté de toutes ses forces en utilisant son gros cailloux, qu'elle lâchât ensuite dessus.
Les bras libérés elle agrippa le premier barreau de l'échelle puis commença à monter. Elle se retourna pour voir où en était Duck, l'appelant,

«Duck ça va ? Tu suis?»

Le côté droit de son visage, là où elle avait prit un coup, était douloureux. Mais quelque part, elle se sentait super bien.


HRP:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epileptixell.tumblr.com
Ancienne Perdue
avatar

Invité



MessageSujet: Re: MISSION | La Coupe et l'Epee   Jeu 10 Mar 2016 - 20:59

La Coupe et L’Épée
feat. Rose
De toutes façons, c'est ma mère, j'vais pas la faire tabasser par la garde. Alexandre Astier, Kaamelott, Livre I



"C'est exactement ça, Mère. Le Père est souvent nommé le Berger, car il nous guide constamment dans sa lumière et ramène auprès de lui les brebis égarées."

J'étais ravie que Rose s'intéresse au psaume, et je me lançais dans une explication la plus claire et la plus complète possible sur l'allégorie du berger et de la brebis, mais aussi du passage ou Abraham doit sacrifier son fils, remplacé plus tard par une brebis.
C'était très agréable de pouvoir discuter de ce genre de choses avec Mère. Nos relations étaient étrangement distantes, et je me sentais flattée qu'elle me questionne sur ce genre de choses. Elle aurait pu demander à Cross, après tout.

Les yeux rivés sur les briques colorées de la muraille, tentant de trouver la faille, je continuais avec ma théorie sur le Graal, qui valait ce qu'elle valait.

"Je pense, mère, qu'il s'agit d'un calice. Une coupe dorée, ornementée, rangée dans un tabernacle. C'est dans cette coupe que l'on stocke les hosties consacrées, le corps du Christ, et aussi le vin, le sang du Christ. C'est ce qui me semblait le plus cohérent... Une coupe, comme une coupe pour boire..."

Je réfléchissais à cette idée lorsque Mère jura et se saisit de ma main avant de m'ordonner de me cacher.
Quoi?
Comment?
Seigneur.
Nous étions attaquées!
Rose courait bien plus vite que moi, et je suivais tant bien que mal sa folle course pour nous mettre à l'abri derrière une butte. Je me prenais les pieds dans les plis de ma toge, et mes sous vêtements ainsi que mon jupon m'empêchaient d'être tout à fait à l'aise. Les religieuses n'étaient pas coureuses de fond, et l'Habit n'était certainement pas conçu pour de grands travaux physiques.
Et ça se ressentait.

Adressant une prière mentale, je restais bien cachée.
Y compris lorsque Rose se battait, seule.
J'avais trop peur pour bouger ne serait-ce qu'un orteil, et je n'aurais su aller aider Rose dans sa fantastique bataille contre les armures.
Ma mission ne se situait pas là, et c'était pour ceci qu'elle était là, tentais-je de me convaincre.

Même au moment de saisir un caillou, elle saisissait une pierre énorme, tandis que j'emplissais mes manches de gravier.
Je ne pouvais pas porter des choses aussi lourdes...
Elle était là pour ça, après tout.

J'expédiais des poignées de petits cailloux contre les assaillants, tentant de détourner leur attention, mais Rose avait poussé son fulgurant cri de guerre et était bien plus efficace que moi. Je m'engouffrais à sa suite sur l'échelle, et me pressait comme elle de monter.
Mes mains étaient moites.
Mes pieds glissaient.
Et je commençais a avoir un peu peur de tomber parmi les armures animées qui me tueraient à coup sur.
Seigneur, au secours.

Mais nous étions finalement arrivées au sommet de la muraille, et je m'empressais de repousser l'échelle afin de gagner du temps.
Nous devrions trouver une autre porte de sortie, pensais-je un peu tard.
Maintenant, nous avions quelques minutes pour observer du haut de la muraille l'intérieur de ce château fort de briques.
Et surtout, sur notre droite, l'escalier qui nous permettait d'en descendre.

"Venez, mère, on va descendre par là. Une fois qu'on sera en bas, on sera un peu plus en sécurité."

Je trottinais en prenant la main de Rose. Glissant presque dans l'escalier, je n'avais qu'une seule hâte: trouver le Graal et ressortir.

En bas de l'escalier, un genre de salle d'armes, qui faisait office de sas avec la ville interne à la muraille. Pas grand chose à l'intérieur, mais je marquais l'arrêt. Il valait mieux que Rose s'équipe bien avant de repartir: si je devais survivre par ses bras, j'aimais autant qu'ils soient prolongés d'une arme mortelle. Ce n'était pas forcément Excalibur, mais au moins, ça ferait l'affaire.
Je me saisissais d'un petit bouclier, qui ferait l'affaire.
Peut-être.

Il s'agissait maintenant de sortir, et de traverser les ruelles pour arriver devant un semblant de chapelle.
Comme ce bâtiment au haut clocher, là bas.
Ah.
Revenir en haut Aller en bas
Rose
avatar

★ Mère des Artisans ★


✘ AVENTURES : 104
✘ SURNOM : La Gardienne
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 3/3
✘ LIENS : _

Découvrir une Rose - présentation
Mais ne jamais la cueillir - relations

Conte en orange


MessageSujet: Re: MISSION | La Coupe et l'Epee   Dim 3 Avr 2016 - 19:10





Elle s'en sortait bien la bigotte, mieux que ce que Rose aurait pu imaginer en tout cas. Du haut de sa muraille elle s'attendait plutôt à voir Duck prostrée dans sa cachette, ou pire encore, noyée sous un flot d'armures. Mais elle avait réussi à la suivre, et c'était tout à son honneur, car la Gardienne du bien reconnaitre qu'elle n'avait pas vraiment pensé à l'attendre. Elle fut même assez astucieuse pour enlever l'échelle.

Une fois de l'autre côté du mur, les chocs métalliques des armures étaient quand même moins menaçant. Mais Rose ne baissait pas sa vigilance pour autant, qui sait ce qu'il pouvait arriver dans les mondes de Peter? Une marraine la bonne fée ou un dragon pouvaient surgir de n'importe où.


A la grande surprise de Rose, malgré son aspect de jeu pour enfant, l'intérieur des murailles était fidèle à ce qu'un château devait être. Et Duck ne mis pas de temps à trouver un bouclier dans une des salle d'armes.
«Woooh ... Merci !»
Rose n'osait pas trop exprimer sa joie puérile à l’acquisition de ce nouvel artefact. Mais la fierté se lisait dans son regard, et la manière dont elle empoigna les lanières de cuir à l'arrière de l'objet. Elle pris même un instant, une pose héroïque.
Probablement un truc oublié par un enfant, car ce bouclier était, ma fois, fort convaincant. Il était de forme ronde, en métal et gravé d'épis de blé, un motif simple mais qui plaisait à Rose. Cependant, le métal était très usé à certains endroits et la rouille avait grignoté une partie de l'objet.  Elle trouverait peut être une épée de la même manière si elle était attentive, et elle le serait.
«Bon ... J'imagine qu'on va essayer de trouver une chapelle. C'est pas le genre de choses qu'on trouve à l'entrée n'est ce pas ?»
La forteresse semblait être un vrai labyrinthe. D'étroits escaliers grimpaient de long des parois. La partie basse était un peu triviale, et on y trouvait surtout de quoi tenir un siège. Bien que rien ne soit vraiment vrai ici, on pouvait facilement imaginer des tavernes, des forgeron, des réserves d'armes. Rose se demandait si il y avait des habitants plus haut. Car plus on montait, plus l'architecture était élégante. On apercevait des terrasses, des jardins, des allées agrémentés de fontaine.  Et puis, dans les plus extrêmes hauteurs, au loin : un toit orné d'une croix catholique, sobre mais efficace. Rose la montra du doigt :
«C'est là bas non ? Le Clergé siège auprès de la Royauté, n'est ce pas?»
Sans trop attendre, Rose amorça l'ascension d'un escalier. Pressée de continuer l'aventure, moins pour en finir vite que par curiosité. L'enthousiasme la gagnait sans nul doute.
Elle fouilla dans son sac et en sorti une gourde et une miche de pain, qu'elle tendit à Duck,
«Tu as faim ? Si tu à faim prend ça ... Mais avance, on a pas de temps à perdre.»







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epileptixell.tumblr.com
Crocodile & Cie
avatar



✘ AVENTURES : 257

MessageSujet: Re: MISSION | La Coupe et l'Epee   Sam 23 Avr 2016 - 16:48

Que vois-je ?


Soudain, un brouahaha agite le silence. Une armure vivante ? Un dragon furieux ? Rien de tel. Tandis que vous approchez de la grande porte, vous passez devant une sorte de grange. La porte de la grande tremble, ébranlée par des couds répétés... Puis, la porte s'ouvre avec grand fracas et un lapin blanc, tout mignon, apparait à l'entrée. Ses yeux sont rouges comme deux rubis. Il n'a pas l'air bien méchant. Comme se fait-il alors que ses pattes soient couvertes de sang ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Perdue
avatar

Invité



MessageSujet: Re: MISSION | La Coupe et l'Epee   Mer 18 Mai 2016 - 21:28

La Coupe et L’Épée
feat. Rose
De toutes façons, c'est ma mère, j'vais pas la faire tabasser par la garde. Alexandre Astier, Kaamelott, Livre I



J'avais fait le bonheur de Rose avec ce bouclier, et cela me ravit un court instant. Il était plutôt joli, à bien y regarder, mais sa pose montrait qu'elle en était un peu trop fière pour mon goût personnel. Mais cela ne dura pas très longtemps, et elle se mit rapidement en quète de ladite chapelle
J'opinais du chef à sa réflexion judicieuse sur la proximité des lieux de culte des lieux de pouvoir, tous les bons dirigeants ayant compris qu'un règne efficace ne pouvait se solder sans le respect méticuleux des lois du Seigneur, et je la suivis dans le couloir, tentant de maintenir le rythme comme je le pouvais.

L'eau et le pain étaient les bienvenus, et je les mangeais en route, m'étouffant à moitié avec la croûte lors d'une bouchée malheureuse. Comment faisait-elle pour être aussi rapide? Pourtant, le rôle de mère était censé être fatiguant, et elle débordait encore d'énergie, à la recherche du Graal. D'ou tirait-elle cette puissance incroyable?
Peut-être n'était-elle pas aussi investie que cela dans ses missions quotidiennes, pensais-je assez mesquinement avant de m'en vouloir un peu.

Mais ce n'était pas sa foi qui l'épuisait, et ça, c'était une certitude.

Je poussais un petit cri de surprise lorsque la porte de la grande s'ouvrit avec fracas, m'attendant à voir un monstre, un dragon, ou une autre créature démoniaque du genre. J'avais bondi derrière Rose avec une habileté assez surprenante, et je regardais ce qui sortait du bâtiment, avec la boule au ventre.
Un lapin.
Seigneur , ce n'était qu'un lapin.
Et je venais de passer pour une parfaite idiote. Rose allait se moquer de moi, la croisée effrayée par un lapin, et le Seigneur devait se demander si il avait choisi la bonne servante pour retrouver sa coupe sacrée.

Et ce petit lapin était proprement adorable.

"Regardez, comme il est mignon, Mère!"

Je m'approchais lentement, sourire aux lèvres, de la petite créature.

"Bonjour, toi!"

Accroupie en face de lui, je tendais la main pour partager le reste de mon quignon de pain.
Et je ne m'attendais aucunement aux actes qui suivirent.

Le lapin poussa un hurlement digne d'un démon, et me sauta au visage, toutes dents acérées dehors. Je plongeais sur le coté, laissant les dents de la furie se refermer sur mon voile et l’entraîner au loin, libérant dans la douleur une masse de cheveux blonds. Tombée sur les fesses, je n'ai pas su me relever a temps, et la deuxième prise du lapin fut la bonne. Les dents plantées dans le gras de mon mollet me firent hurler de douleur, et je commençais à frapper frénétiquement, hurlant à la mort, le sol en tentant d'assommer l'odieux animal.

"ROSE! AU SECOURS!"

Je pleurais, mon nez coulait sous ma robe, et je saignais.
Et le lapin ne lâchait pas.

Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: MISSION | La Coupe et l'Epee   Ven 30 Juin 2017 - 21:53

The End


Le lapin s'étant montré bien trop virulent,
Inutile de faire preuve d'un bête acharnement,
Il est peut-être temps de retourner au camp.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MISSION | La Coupe et l'Epee   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MISSION | La Coupe et l'Epee
» [A vendre] Naomi+Dim+Lecteur GD , + Confidential Mission
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» [Mission] La bataille de Sanghelios
» Coupe d'europe 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Portes du Temps :: La Forteresse Moyenâgeuse-