Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Ven 19 Fév 2016 - 18:00

Intrigue 4
Chapitre 3 : Éteindre le Feu

 



AU COEUR DU FEU


Participants:
 


C'est Pit qui mène la délégation. Pendant la trève qui a permis, grâce au café au lait – voire même à quelques morceaux de chocolat – et à l'action des soigneurs de tous peuples, de panser les blessés, les oiseaux du perdu Eagle ont transmis les messages dans toute l'île. Il est temps de reprendre les armes afin de mettre fin, pour de bon, à la Canicule. Il reste si peu de fées vaillantes que beaucoup de groupes en sont démunis, et c'est le cas du vôtre. Parmi les Garçons Perdus, on prend le soin de faire venir au moins une mère et au moins un chef. On en appelle aussi aux pirates, même si on sait qu'ils seront rares. Comme à chaque fois que l'île est en péril, les querelles intestines s'oublient pour faire front.

Le groupe du volcan sait ce qui l'attend. Il sait que beaucoup ne reviendront pas. C'est le plus nombreux. La plupart des chefs des Garçons Perdus s'y sont intégrés afin de rassurer les troupes. C'est là qu'est placé le chef des Soigneurs qui prendra en charge les blessés parmi les enfants et peut-être les autres, mais aussi celui des Livreurs, responsable des cargaisons d'acide, celui des Sentinelles qui a fait encadrer la procession de plusieurs de ses soldats, et même Pit, qui a eu le temps de concevoir des armures en cuir contre les brûlures, distribués à tout le monde. Les enfants les plus endurants ont été choisis par Bow. La mission ne peut échouer.

Tout le monde se retrouve au bas du Volcan Embrasé. Il fume, tousse, crache des jets de lave qui s'écoulent sur sa surface noire. Tous les aventuriers se couvrent le nez et la bouche d'un tissu car les vapeurs sont toxiques. On prend un bâton, ses mains et son courage, et on s'apprête à commencer l'ascension. Il faut éviter les coulées de lave, les expulsions de gaz et les créatures de feu excités par leur environnement. Et en haut, chacun sait ce ce qu'il trouvera.


Bonne chance.


_____________



► RAPPEL : Inscriptions dans ce sujet.
► Le prochain tour aura lieu vendredi prochain, et cette fois, pas de retard ! Si vous manquez un tour ou arrivez après les premiers tours, aucun souci !
► Vous êtes libres d'utiliser votre environnement à loisir, d'imaginer comment tout se déroule, sans bien sûr trop anticiper les choses.
► Pensez à l'éternel résumé qui aide beaucoup vos petits maitres !
► Vous n'êtes évidemment pas contraints de citer tous les participants de votre groupe, chose impossible compte tenue du nombre et des nouveaux arrivants. Contentez-vous de vous focaliser sur quelques persos et de rester généraux, sinon vous ne vous en sortirez pas !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 719
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Sam 20 Fév 2016 - 18:01

La canicule avait de quoi être des plus agaçantes, chaque minutes un peu plus encore, d’ailleurs. Selon le Chef des Raccommodeurs.
La fatigue n’aidait pas, il espérait bien que tout se finisse rapidement… il était vraiment mieux dans la Mercerie en fait.

Ils étaient au pied du volcan, et Pit fixait le sommet qui fumait autant qu’un Delaware. Ou que d’autres habitants du Grand Arbre en fait.
Les pensées s’égaraient, comme agacées de devoir imaginer grimper cette pente dangereuse. Le Joker n’avait pas vraiment peur, c’était plutôt de la lassitude. Il s’était lassé de tout ça. Cependant, ce n’était pas lui qui décidait de quand on pourra changer de jeu.

Pit osa espérer que ses peaux ne craignaient rien.

Enfin il observa les autres, il se félicita de l’uniformité créée par lui-même grâce aux armures de cuir. Bien que ça manquait encore d’originalité selon lui.

Malgré tout ça, Pit avait son éternel sourire, comme un réflexe aussi naturel que de respirer.

- On est tous là ? Hm, je vous propose que personne reste derrière la cargaison, juste au cas où ça se renverse...

L’idée d’être blessé à l’acide dérangeait énormément le Joker, les plaies étaient beaucoup trop disgracieuses. Et il n’avait pas droit à ça. Pourquoi ? Il n’en avait plus aucune idée.

Puis il fit comme une révérence, présentant la direction.
Avec un gloussement qu’il n’avait pas pu retenir, il venait de se dire qu’il pouvait au moins être rassuré de la présence du Chef Soigneur. Enfin, « rassuré », c’était plutôt pour le laisser corriger s’il venait à avoir l’esprit trop voyageur.

Le Joker peinait à être concentré.

Spoiler:
 


Dernière édition par Pit le Dim 21 Fév 2016 - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scar
avatar

♣ Chef des Sentinelles ♣


✘ AVENTURES : 246
✘ SURNOM : Le Rouge
✘ AGE DU PERSO : 17 ans - Il en avait 12 à son arrivée sur l'Île mais s'est forcé à grandir pour pouvoir venger sa soeur jumelle.

✘ DISPO POUR RP ? : -
✘ LIENS : De la Vengeance à l'Acceptation

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Sam 20 Fév 2016 - 23:48

Ce n'était pas tant de mourir qui le dérangeait, mais plutôt l'idée qu'il allait crever dans des vêtements fournis par Pit. Ça c'était la bonne blague de la journée. Les combinaisons en cuir n'avaient, en soi, rien de particulier. Plutôt sobres, pratiques. Non, c'était juste le concept de porter quelque chose fabriqué exprès par le Joker qui le faisait frissonner de dégoût. Franchement.

Montant les mains à l'arrière de sa tête, il noua un peu plus fermement le tissu de bandit qui lui couvrait la moitié inférieure du visage et qui empêcherait les cendres de le faire suffoquer dans l'heure. Accoutrés comme ça ils en survivraient au moins deux ! Allez, peut-être même trois ! Parce que faut pas oublier d'être un peu optimiste, Scar.

  «  On est tous là ? Hm, je vous propose que personne reste derrière la cargaison, juste au cas où ça se renverse... »

Il posa finalement les yeux sur le clown qui allait mener (!) leur expédition. Mais bon. Différents de côté, pour la survie (si pas la leur celle des autres enfants), il pouvait bien faire cet effort.

«  Je suis d'accord. Restez devant, je fermerai quand même la marche, au cas où quelque chose arrive par derrière.  » C'étaient pas quelques gouttes d'acides qui allaient changer grand chose à son cas. Dans le pire des cas, hein. «  Et je propose qu'il vienne avec moi. » De la tête il désigna le pirate avec les cheveux de vieux. C'était vraiment un détail récurent chez...enfin bon. Bref. Hum. Il chassa rapidement le rêve de ses pensées, il était déjà assez embarrassé par la présence de la Mère des Artisans dans leur groupe pour ne pas se mettre à ressasser à cet épisode onirique plus que de mesure.

Pour en revenir à l'autre pirate, la vérité était surtout que le type ne lui inspirait absolument pas confiance. Trêve ou non, entraide ou non ; il avait une sale gueule. Et puis ce serait toujours pratique de l'avoir sous la main, au cas où quelqu'un devrait se sacrifier pour la team...Promis. Ils porteraient tous le deuil.

Il espérait que le pirate accepterait, ou alors que la majorité voterait pour sa relégation en arrière-ligne. Comme ça il aurait celui qu'il jugeait avoir la loyauté la plus instable près de lui et pourrait tout de même garder un oeil sur le reste du groupe.  



Spoiler:
 







No pain no gain
''Showing off is the fool's idea of glory.'' - Bruce Lee

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose
avatar

★ Mère des Artisans ★


✘ AVENTURES : 104
✘ SURNOM : La Gardienne
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 3/3
✘ LIENS : _

Découvrir une Rose - présentation
Mais ne jamais la cueillir - relations

Conte en orange


MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Dim 21 Fév 2016 - 2:04





Elle regardait avec tendresse ces enfants-soldats suer dans leur armures de cuir , leur passant une main derrière l'épaule ou dans les cheveux en signe d'encouragement. Heureusement leur groupe était constituée des plus robustes, et Rose voyait dans les regards de ses perdus, un courage qu'elle respectait par dessus tout.
Elle-même, malgré un pacifisme pugnace, se retrouvait souvent "mère au front" quand la situation le demandait. Parce que si ce n'était pas elle, alors ça en serait une autre. Et si il n'y avait pas de mère pour faire en sorte que tout se passe bien, qui le ferait ?

Ces branques de chef ?

Scar, le chef des Sentinelle était légitimement le meneur, mais elle ne s'expliquait pas la présence de Pit à ses côtés. De toute façon, l'un comme l'autre, elle les avait à l’œil. Au même titre que ces tordus de pirates d'ailleurs. Si elle voyait une certaine beauté dans la soudaine union de tout les peuples de l'île, on allait pas lui faire gober que les pirates étaient des gens fiables. Heureusement il y avait Soul, ce chef elle lui faisait drôlement confiance, le moins empoté de tous probablement.

Si ça n'avait tenu qu'à elle, elle aurait aussi bien été voir les nuajolis à dos d'hippogriffes avec sa copine Laila. Mais La Gardienne avait une mission plus importante ici avec ses perdus : éviter le chaos.


Pour l'instant elle étouffait derrière le tissu qui lui protégeait le visage. Pas seulement à cause de la chaleur, l'air était incroyablement lourd, et les odeurs ... C'était à se demander si il restait de l'oxygène au milieu de tout ça. Mais la mère ne flanchissait pas, pas même quand une petite fée à l'odeur de pétrole lui passa devant. Elle toussota à peine.

Pit et Scar s'exprimèrent en premier sur l'organisation du cortège.

«Ça me va.»
«Je vais aider le groupe des livreurs à hisser la cargaison jusqu'en haut. Il va falloir nous guider entre les ...»

Elle jeta un regard vers la montagne qui grondait,

«Coulées de lave...»

Ses yeux se posèrent alors sur le groupe des livreurs, elle leur adressa un sourire pleins d'assurance, puis étira ses bras vers le ciel, avant de poser ses mains gantées sur les manches qui permettait de pousser la cargaison. Encore un magnifique travail des Artisans.

en bref:
 








Dernière édition par Rose le Dim 21 Fév 2016 - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epileptixell.tumblr.com
Merle Oisif
avatar

♐ Apprenti Chaman des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 213
✘ SURNOM : Le Sobre
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Maybe
✘ LIENS : I want to live,
I want to give.

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Dim 21 Fév 2016 - 13:39

Le faucon porteur du message des Perdus était arrivé chez Corneille Ardente alors que Merle se trouvait à ses côtés. Plusieurs missions visant à restaurer l'équilibre de l'île étaient organisées simultanément et, même si Merle aurait aimé profiter de l'une d'elle pour voler à dos d'hippogriffe, l'heure était à la responsabilité. Pour l'apprenti chaman des Delaware, cela signifiait se rendre au Volcan embrasé où résidait l'Esprit Feu. Ce grand esprit était celui que les Delaware vénéraient par-dessus tous et Corneille Ardente avait encore espoir qu'il entende raison si ceux de sa tribu s'y mettaient tous ensemble. Les rituels autour du Grand Brasier ne cessaient pas, malgré la chaleur et le ronflement plus puissant que jamais de ce feu perpétuel. Jusque-là, ça n'avait pas suffit, alors Corneille envoya Merle au volcan pour participer à cette tentative désespérée de calmer enfin l'esprit.

Le Sobre avait donc revêtu la combinaison protectrice de cuir qu'il avait reçue du chef des Raccommodeurs, tout rechignant qu'il était. Merle se couvrait déjà peu d'ordinaire, alors avec cette chaleur, cela ne l'enchantait guère, mais il fallait bien se protéger des crachats du volcan. Il rejoignit la délégation composée de membres de tous les peuples de l'île, ou pas loin, dominée par les Garçons Perdus et en manque de fées. Le Merle était toujours heureux de voir les peuples s'unir et oublier leurs querelles, même si les derniers événements de ce genre lui avaient fait comprendre qu'il ne devait pas entretenir trop d'espoir quant à la continuité de cette alliance. Certains étaient d'ailleurs plus méfiants, comme le Garçon balafré qui semblait vouloir garder à l’œil l'un des pirates. Il n'inspirait pas grande confiance, c'était vrai, mais quel intérêt aurait-il eu à trahir ?

Il repéra le chef des Soigneurs, Soul, qu'il croisait parfois chez Corneille Ardente mais qu'il ne connaissait pas vraiment. Il le salua d'un sourire aimable et réalisa qu'il avait eu les sourcils froncés jusque-là. De concentration, d'anticipation, de frustration à l'idée que certains parmi eux refusent de faire confiance aux autres ? Il n'était pas ravi non plus du plan qui était de verser de l'acide au cœur du Volcan embrasé. Il ne voulait pas blesser l'Esprit Feu. Mais une grande garçonne rousse – peut-être une de leurs « Mères » – déclara qu'elle aiderait les livreurs à porter cette cargaison, et Merle ne put qu'admirer sa détermination. Ils étaient tous dans le même bateau, souhaitaient tous le même résultat. Merle s'adressa au chef des Raccommodeurs qui devait diriger le cortège et à ceux qui pouvaient l'entendre, les chefs en particulier. Il prenait toujours un ton plus solennel dans ce genre de situation, qui l'étonnait lui-même à chaque fois – le métier qui rentrait ? :

Aowh. Je m'appelle Merle Oisif. En tant que chaman apprenti des Delaware, j'ai seulement une requête. J'aimerais que vous me laissiez une chance, une fois parvenus en haut, d'apaiser l'Esprit Feu avant de verser l'acide. Mon peuple le sert et il nous sert en retour, j'ai donc un dernier espoir qu'il m'entende avant ce dernier recours. Je sais que cet espoir est faible… Mais cela permettra au moins d'éviter sa colère après coup, j'en suis certain.

Il l'espérait rudement. Il s'inclina pour les remercier de l'avoir écouté et, en se redressant, repéra pour la première fois la petite fée noire qui voletait à côté. Il ne la connaissait pas mais il eut une drôle d'impression la concernant. Il s'approcha de la fée et lui tendit une main gantée pour qu'elle s'y pose, si elle le souhaitait.

Bonjour. Dis-moi, est-ce que c'est sûr pour toi, d'être ici ? Est-ce que ce drôle de liquide n'est pas… dangereux, si près du feu ?

Le feu, Merle connaissait bien, et même s'ils n'usaient pas de pétrole pour alimenter leur Brasier sacré au village, il avait déjà entendu parler de la substance par son père, il y avait des années. La fée ne risquait-elle pas d'être un danger pour eux tous, sans parler d'elle-même ?

résumé :
 










(piaille mediumseagreen)
Heart of Gold ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Dim 21 Fév 2016 - 22:06

Elle aussi avait reçu le message d’un de ses fichus oiseaux, malgré son rêve de le rôtir dès le premier regard. Après s’être gavée de son essence, Once avait rejoint le groupe prêt à l’ascension du Volcan Embrasé. Elle n’avait pas décroché un seul mot, pas plus pour protester aux armures en cuir données par Pit ou à ses ordres. Pour une fois, l’heure était grave et elle avait eu la bonne idée de fermer sa gueule et d’écouter attentivement ce que les mioches racontaient. Recouverte de cuir, la moitié de son visage était cachée par un tissu de son vêtement et des perles de sueur dégoulinaient le long de ses cils. Agrippant fortement un bâton asséché par le temps, Once balaya du regard le petit groupe de personnes qui l’entouraient. Des gamins, presque tous des gamins, aussi désespérés que fatigués par les événements. L’Impulsive haussa un sourcil à cette pensée, mal à l’aise entourée d’une troupe de nains. Elle aurait presque été rassurée par la présence de l’apprenti de la vieille Corneille des Delaware.

Once ne réfléchissait plus depuis longtemps, s’étant contentée de lever distraitement la main aux premières paroles de Pit. Réduite à des instincts basiques, elle se contentait de suivre le mouvement sans un mot. Après que le Raccomodeur en Chef ait ordonné de ne pas se placer à l’arrière de la cargaison, Once décida de se placer sur le côté, près des gamins qui portaient la cargaison d’acide au cas où ils auraient des problèmes. Il fut difficile pour elle de s’adapter à leur rythme. Elle aurait été capable d’aller bien plus vite. Et ce n’était pas les tremblements, les coulées de lave ou le sol brûlant qui l’en aurait empêché.

Seulement, la jeune femme était prise d’une irrépressible envie d’être utile, et d’une étrange dose de bon sens. Ça ne lui était même pas venu à l’idée de rire au nez des deux Chefs qui venaient d’ouvrir la bouche, alors qu’il lui était si difficile d’accepter une autorité autre que celle de Puma. Pour autant, Once adressa un regard à toutes les personnes présentes. Personne n’avait choisi cette situation, alors autant faire de son mieux. Once était attentive au moindre bruit qui perturbait l’environnement. Allant même jusqu’à se concentrer sur les respirations de son groupe ou sur celle de Merle. Elle aurait dû fumer, elle aussi. Elle aurait sans doute eu un air plus calme à son tour.

Il faisait chaud. Toujours plus chaud.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1262
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Lun 22 Fév 2016 - 16:41

Les yeux rivés vers le sommet du volcan, il cillait au rythme des explosions. Son regard suivait les coulées de lave qui serpentaient paresseusement sur son flanc avant de se figer en plein mouvement. L'air était déjà irrespirable en bas. Et c'est là haut qu'ils devraient monter. Avec les cargaisons d'acide, malgré les explosions et les tirs de feu, les éboulements, les gaz toxiques. Une vraie partie de plaisir. Une mission suicide, comme ils avaient dit. Ça lui faisait pas spécialement plaisir, d'envoyer ses meilleurs éléments en mission suicide. Mais Bow avait choisi certains des gamins les plus endurants, avec un bon nombre de livreurs dans le tas, et il n'avait rien pu redire à ça. Sérieusement. Pourquoi il envoyait pas ses diplomates se faire cramer la gueule à l'acide, plutôt ?
Il rajusta le tissu qui protégeait le bas de son visage et se tourna vers le groupe. Lança à Ice et Darling, deux de ses livreurs, un regard qui se voulait rassurant, mais qui tenait plus de la grimace. Ils étaient debout près du chargement, leurs visages maculés de sueur et de croûtes séchées, un air déterminé qui ne parvenait pas totalement à cacher leur frayeur. A coté d'eux, Bergamote, arrachée à sa vie de gâteries et d'attentions, était attelée à la cargaison. Autant qu'elle serve à quelque chose, il songeait un peu cruellement.

Le reste du groupe lui était majoritairement connu, au moins de vue. En plus de lui, d'autres chefs, dont Pit qui menait le groupe. Tant mieux. Il n'avait pas vraiment l'intention de prendre des décisions. Il repéra également Joy, sans arriver à voir à quel point elle était perchée cette fois, et la mère des Artisans (oh, si seulement Harmony était là). Il y avait bien des Peaux-Rouges, dont une jeune femme à l'air revêche près des cargaisons. Un autre, qui se présenta comme l'apprenti chaman des Delaware, se proposa d'essayer de raisonner l'Esprit Feu. C'était vraiment le Club Suicide ce plan. Comme il parlait en direction du groupe des chefs, Freckles haussa une épaule, mal à l'aise. Ça lui faisait bizarre, qu'un adulte leur demande une permission.

« Je suppose que ça éviterait que tout le monde crève », finit-il par dire en regardant les autres chefs nerveusement. « Tu peux toujours essayer. »

De toutes façons, il fallait déjà arriver jusqu'en haut du volcan. Ils verraient sur place si l'esprit se sentait d'humeur charmante.
Il finit par retourner vers les cargaisons, frappa dans ses mains et s'adressa à tout le monde, la voix un peu étouffée par le foulard qui cachait sa bouche.

« Bon, on va juste se concentrer pour amener tout ça là haut. Les artisans ont fait un beau boulot mais le chemin est pourri, alors ça risque de déraper. Soyez toujours au moins par binôme. Si y a un problème ou que vous en pouvez plus, vous appelez à l'aide, vous continuez pas comme des débiles. Je serais vers le milieu de la cargaison. »

Sur ces belles paroles, il se plaça à côté de la rouquine des artisans et l'imita en attrapant un des manches. Il fit également un signe de tête à la peau-rouge qui encadrait de l'autre côté, l'air impatiente. Sûr, lui aussi avait bien envie d’accélérer : mais c'était sûrement pas à la portée de tout le monde. Il lâcha un soupir entre ses dents. Encore un peu, juste un petit effort. Et ils arriveraient à bout de la canicule.


résumé:
 


Dernière édition par Freckles le Mar 23 Fév 2016 - 7:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soul
avatar

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 973
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : 16 ans... Mais sombre inéroxablement vers la maturité.

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant (trop de projets à lancer), sauf si vous avez une idée bien précise, une trame importante à avancer; venez m'en parler par mp! <3
✘ LIENS :
« L'âme naît vieille dans le corps ; c'est pour la rajeunir que celui-ci vieillit. »
Ongoing : IIX - X - XII - XIII - XVII - XIIX - XX - XXI - XXII
Ended : I - II - III - IV - V - VI - VII - IX - XI - XIV - XV - XVI - XIX



MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Mar 23 Fév 2016 - 0:55

Il avait bien fallu se réveiller, sortir de la torpeur offerte des fées. Revenir à la terrible réalité sans trop s’attarder sur ce qui s’était passé, ce qui attendrait plus tard. Au calme. Loin du tumulte et des cahots de leur étrange troupe.

Contrairement à son rêve, ici Soul boitait. Et sa jambe lui rappelait à chaque pas combien il regretterait cette escapade. La canne n’était pas d’une grande utilité et le chef des soigneurs peinaient mais refusait d’être laissé à la traîne.
La nuit passée l’avait gargarisé d’une énergie nouvelle, et la situation était suffisamment désespérée pour que le Chef des Soigneurs y prenne part. Car si l’on échouait… Il n’y aurait plus personne à soigner.

A l’image de son rêve, néanmoins, Soul suivait Pit. Situation cocasse, quoi que redondante, et le cuir qui collait à sa peau n’aidait en rien à lui accorder plus de crédit.
Avait-il vraiment été obligé de le faire si seyant ? Était-il obligé de glousser tout le temps ? Le trop sérieux chef des soigneurs s’obligeait à ne rien montrer de son agacement, et la toile pour se protéger des vapeurs de souffre, aidait à dissimuler ses réactions. Au moins n’était-il pas seul à veiller sur les comportements. Coup d’œil furtif vers Scar, celui qui haïssait tant le feu… Il soupira. Et Rose enfin, la mère presque soldat dont il pouvait presque sentir la pugnacité.

L’immuable, derrière son masque de cuir, esquissa un sourire.

Quelle cohorte originale, vraiment…


Le soigneur participait rarement aux expéditions pleines de danger. Son rôle se bornait bien souvent au retrait, à accueillir. Sauver. Ce qui pouvait l’être. Aussi, il était sans doute parmi ceux qui connaissaient le plus mal, les étrangers au Grand Arbre, et les visages reconnus – même vaguement – le rassuraient étrangement, comme le placide apprenti de Corneille (il n’était plus trop sûr de son nom) dont il répondit au regard par un hochement tout aussi grave. Cela paraissait logique que les Delawares soient de la partie, harmonisant l’éclectisme d’une étrange unité, et honorant leurs pratiques d’une dernière prière scandée.
Cela paraissait tout aussi logique que légitime, peut-être même s’épargnerait-il des efforts – ou du danger - ; un avis que Freckles semblait partager.

« Fais-donc, Merle Oisif. Puisse celui qui fut toujours votre ami, être rappelé à la vie sans plus provoquer la mort. S’il te faut de l’assistance, je tacherai de t’apporter tout le secours dont je suis capable.
Et c’est valable pour chacun d’entre vous. Mon nom est Soul, je suis le chef des soigneurs du Grand Arbre, si vous avez le moindre problème n’attendez pas l’irrémédiable, et faites-moi signe. Je ferais mon possible pour vous soulager. »


Sa voix avait tonné d’une tranquille assurance – il en était le premier surpris - ; il fallait rassurer non point faire douter ceux qui ne l’avaient jamais rencontrés.
Dans cette mission presque suicide, ce qui importait le plus serait la confiance et la solidarité. Chacun n’était qu’un maillon de la réussite, et personne ne devra rompre la chaîne.


Synthèse:
 






« C'est un peu de ton espoir,
ce que les années en ont perdu.
On dirait ton ombre et qu'elle cherche
à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant
qui se tourmente avec la crainte de tomber. »

Joe Bousquet




Dernière édition par Soul le Mer 24 Fév 2016 - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cidiene.wordpress.com/
Joy
avatar

★ Mère Apprentie des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 425
✘ SURNOM : la Stone
✘ AGE DU PERSO : 16 ans (officiellement 14)

✘ DISPO POUR RP ? : On peut toujours en discuter *...*
✘ LIENS : :
Fiche


Elle hallucine en 5C7AF3.

Avatar par Glumdrops
:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Mar 23 Fév 2016 - 23:07

Joy analysait le décor avec grand soin, comme à chaque début de mission. En cela, elle décelait un passage obligé à tout aventurier qui se respecte. Ses constats lui paraissaient alors plus riche car plus travaillés bien qu’inchangés en réalité.

Alors, alors…
Ses yeux se rivèrent aussitôt vers leur objectif principal : la montagne qui fume.
… qui fume ?

- Hihihihihi.

Elle sentait déjà comme une intimité étrange s’installer entre elle et les lieux.
La Stone admira alors, l’âme rêveuse, la magnificence du mont, la colonne de brouillard qui s’en échappait comme une aura mystérieuse, la chaleur émanant du sol, la roche brune...
C’était beau.
Ce qui troublait quelque peu ce cadre idyllique restait la présence du danger bien que Joy la trouvait assez négligeable.

En revanche, l’armure de cuir confectionnée pour l’occasion étant un peu trop serrée à son goût la préoccupait d’avantage. Elle qui était habituée aux tissu légers, qui laissaient le geste libre, elle se tortillait vainement dans ce vêtement inhabituel, comme un serpent qu’on saisissait au poing. La jeune fille le tirait ver le bas pour libérer sa gorge puis le remontait pour soulager sa taille, inlassablement. Rien n’y faisait, cela ne lui plaisait pas et cela se sentait.

- Ohlala c’est serré… soupira Joy.

Elle glissa un regard inquisiteur vers le reste du groupe. Ce ne fut qu’au bout de long instants qu’elle réalisa qu’ils parlaient. Et aux airs graves qu’ils affichaient, ils s’entretenaient sans doute sur quelque chose d’extrêmement important, sans doute en rapport avec leur expédition. Ils échangeaient peut-être des informations capitales et des directives…
Joy songea qu’elle devrait sûrement les écouter. Mais, ils parlaient depuis déjà longtemps… Si elle tentait d’attraper le train en marche, elle n’y comprendrait rien. Et plus elle hésitait, pesant le pour et le contre, plus elle perdait les miettes de cet échange. C’était compliqué.

- Hihi, je sais pas quoi faire… finit-elle par lâcher alors qu’il lui semblait qu’un blanc venait de s’installer dans la conversation.

Résumé:
 







Hihihi

Owi clique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pétrole
avatar

☼ Fée des Marais ☼


✘ AVENTURES : 101
✘ SURNOM : l'Or noir
✘ AGE DU PERSO : Plutot agé

✘ DISPO POUR RP ? : 3/3
✘ LIENS : Fiche

Dé a coudre

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Mer 24 Fév 2016 - 2:12

Il faisait chaud, lourd, trop lourd!

Pétrole voletait tant bien que mal dans l'atmosphère pesante du lieu, ses ailes fatiguées, blessées dans sa précédente aventure, malgré le repos et les soins qu'on avait pu lui prodiguer!
Afin de ne pas trop s’épuiser, il vrombissait par alternance, battant des ailes puis se laissant planer, rebattant des ailes et ainsi de suite, se laissant ainsi quelques plages de repos tout en progressant.
Cependant, la petite fée continuait d'avancer sans se plaindre, même si son visage arborait un expression plutôt contrite.

Un grand garçon blond avait parlé! Le chef de la délégation s'il avait bien compris.. Un mec, comme toujours! Un autre garçon éleva la voix, lui répondant! Celui ci était brun et avait des airs de guerrier effrayant.
La petite créature leva les yeux au ciel, comme blasée par l’évidence. Comme d'habitude, ils étaient une majorité dans le groupe, cependant, quelques filles se faisaient déjà remarquer!
L'une d'entre elle répondit d’ailleurs, de sa voix claire, illuminant le visage de l'Or noir d'un sourire.
Qu'elle semblait courageuse, celle ci!
Il battit des ailes un peu plus fort, accélérant et la dépassant, jetant un œil dans sa direction, la regardant avec un petit air curieux.
Oui, cette jeune fille semblait avoir un cœur d'or et une force de caractère qui allait bien avec!
Sa détermination se faisait ressentir rien qu'a la façon dont elle s’était saisit du manche qui permettait de faire avancer la cargaison d'acide.
Courageuse enfant!
Elle valait au moins 100 garçons!

Une autre voix s’éleva alors qu'ils avançaient péniblement sur le chemin longeant le volcan en fusion, celle d'un indien! Son discours étonna Pétrole mais étrangement, plutôt en bien.
Un mâle qui se souciait du bien commun? Qui préférait parler plutôt que de s'imposer?
Face a la nature et a ses esprits, c’était tout en son honneur! L'Or noir reconnaissait bien la les indiens, du moins, un chaman Delaware!

"Je sais que cet espoir est faible… Mais cela permettra au moins d'éviter sa colère après coup, j'en suis certain."


Les sourcils de Pétrole se relevèrent de surprise. Même pas un soupçon d'arrogance chez ce garçon! En ces lieux de fournaise, c’était plutôt rafraichissant.
Étonnant, même.
Deux autres garçons, un rouquin et le soigneur lui répondirent a la positive.

Plus surprenant encore, lorsque l'indien se tourna vers lui, le regardant d'un air... bizarre, avant de s'approcher et de tendre sa main, l'invitant ouvertement a s'y poser.
En d'autres circonstances, Pétrole aurait sans doute fait le fier et se serait détourné de cette main masculine, aussi aimable était-elle, mais la...
La, le noir de Pétrole s’écoulait a une vitesse folle et avec une abondance rare! Il faisait si chaud que c'était presque comme si la fée était trempée d'eau noire! Et il était si fatigué, ses ailes faiblissaient! Alors, l'air de rien, mettant sa fierté de coté pour cette fois, il se posa sur la paume gantée, soupirant de soulagement.

"Bonjour."
Pétrole lui répondit d'un hochement de tête, debout sur sa main, les bras croisés, attendant de savoir ce qu'il lui voulait. "Dis-moi, est-ce que c'est sûr pour toi, d'être ici ?" La fée fronça les sourcils, interloquée. "Est-ce que ce drôle de liquide n'est pas… dangereux, si près du feu ?"

l'Or noir baissa la tête, prenant une mine réfléchie alors que le pétrole s’écoulait de plus en plus dans la main de l'indien, glissant entre ses doigts, des gouttelettes atteignant déjà le sol brulant et dégageant une sorte de fumée a la forte odeur de brulée a son contacte.
Psssshhhh... pssshhhh....
Le bruit aurait pu évoquer des gouttes d'huile jetée dans une poêle brulante, et pourtant, le liquide noir et poisseux n’était pas chaud, du moins, pas tant que ca! Seulement, il était tout simplement hautement inflammable.

"C'est charmant de ta part de t’inquiéter pour moi!"
Fit Pétrole en refixant son attention sur Merle. Le ton était sincère, ce genre de marque d'attention était rare venant d'un mâle. "C'est vrai que mon or peut prendre feu très rapidement" Il leva la main devant lui, la tournant tout en observant le liquide en dégouliner abondamment, coulant jusqu’à son coude avant de se répandre sur le tissu "parfois cela peut être utile!" Il se rappelait encore, avec un sourire en coin comment il avait aspergé le crocodile géant de flammes en utilisant une torche, mais bien vite, son visage s'assombrit, et pas seulement a cause du noir qui en suintait, se rappelant également qu'il avait du se jeter a l'eau pour ne pas griller. "Mais par ici...." Il jeta un œil aux alentours, déglutissant en avisant les coulées de lave, pas si loin d'eux que ca. "Sans une grande quantité d'eau a disposition, je crois que j'ai tout intérêt a être prudent..." Sous peine de bruler vif!

Il hésita un instant, son attention se focalisant un moment sur une jeune qui tiraillait sur son vêtement de cuir et qui se toute évidence "ne savait pas quoi faire"

"Je peux rester avec toi?" Demanda t-il finalement a Merle, ses yeux noirs luisant. "Je m'appelle Pétrole! Et toi, Merle..." Il haussa les épaules. "Tu as l'air d'être quelqu'un de bien!" Il renifla, lui jetant un regard quelque peu dédaigneux malgré la demande qu'il venait de lui faire "Pour un garçon, je veux dire.."

Et bien quoi? C'était qu'il était épuisé, le petit Pétrole! S'il avait l'occasion de continuer le voyage assit sur l'épaule de quelqu'un, quelqu'un qui se souciait de lui qui plus est, il n'allait pas rechigner!

Résumé:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zombie
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 143
✘ SURNOM : La Torpille
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2
✘ LIENS : Soldat de Plomb

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Mer 24 Fév 2016 - 17:02



éteindre le feu

INTRIGUE 4 – phase 3




Je suis content.
Oui, je suis content. Je fais partie du groupe des forts, des combattants. Le groupe des chefs. Parmi eux, c'est Scar que j'admire le plus, dommage que ce soit pas un Blanc. Pit est bizarre, trop exubérant pour être normal. Soul est infirme, visiblement, ce qui constitue déjà une faiblesse de taille. Je n'ai jamais estimé les médecins, ils sont trop proches des intellectuels. Celui-là, au moins, il sort de son petit confort. Je salue Freckles d'un signe de la main en arrivant. Son visage est plus dur que d'habitude et je trouve ça bien.
Les protections en cuir me font suer comme un boeuf. On respire encore plus mal sous les foulards. L'air chargé en poussière volcanique me brûle les yeux. C'est une horreur. Ça donne à la mission un air vraiment dangereux, très difficile, et même si j'ai peur, je suis extrêmement fier.

Le Peau-Rouge efféminé parle. Il dit n'importe quoi. Freckles lui répond et je suis déçu par son indulgence. Je n'ose rien dire, Freckles est plus haut que moi dans la hiérarchie.

On est beaucoup, peut-être trente. Il y a beaucoup de Livreurs et de grands Perdus. Il y a la mère des Artisans, et je me dis que pour une fille, elle en a dans l'estomac. Je suis au milieu du groupe quand il se met en marche. Les coulées de lave s'arrêtent un peu plus haut, mais bientôt, il faudra les éviter sans que la panique n'éventre le groupe. Je comprends pas pourquoi personne n'a l'idée de marcher au pas militaire et de rester en rangs serrés. Je ne suis pas un chef. Si je le dis, je prends une place qui n'est pas la mienne et j'outrepasse mes droits. Je regarde autour de moi, j'hésite, et je marche toujours.
Je remarque que certains trainent et ça m'agace trop. J'abaisse le foulard et je crie en me couvrant le visage pour faire barrage aux vapeurs toxiques.

Ça ne va pas ! On est trop dispersés, chacun marche à un rythme différent ! On doit marcher en même temps, en regardant juste devant nous, pas le sommet !

Je m'éloigne un peu sur le côté et leur montre ce qu'on m'a appris. Un pas mesuré, saccadé, géométrique, et mon regard qui ne quitte pas le mètre qui me devance.

Toi ! je lance à l'égard de l'apprentie mère des Soigneurs qui est une droguée – et je ne comprends pas ce qu'elle fait encore là, elle devrait être bannie – Tu traines, tu ralentis le groupe ! Tous ceux qui sont des poids morts, ça ne sert à rien de venir si c'est pour nous tirer vers le bas. Seuls les forts survivent, vous le savez ?

La chaleur me fait tourner la tête. Je parle et je sais que je devrais arrêter. Mais je parle.

Alors on y va ! Inutile de perdre du temps ! Un, deux, un, deux, un, deux...

Le rythme se précise, quelques Perdus de mon âge m'imitent. Je remets mon foulard.
Je passe devant le Peau-Rouge et le truc immonde qu'il trimballe avec lui, bizarrement familier.

... Et ça sert à rien non plus de jouer les pacifistes...




Codage by TAC



résumé:
 







Zombie hurle en darkturquoise.
.....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Ven 26 Fév 2016 - 20:06

Intrigue 4
Chapitre 3 : Éteindre le Feu

 



AU COEUR DU FEU


Participants:
 


La progression est rapide. La plupart des êtres qui participent à l'expédition sont des vétérans. Et même parmi les plus fragiles, personne n'affiche sa crainte ou sa douleur. Des toux de plus en plus fréquentes accompagnent le cortège, les vapeurs toxiques commençant à infiltrer le maigre rempart que constituent les foulards. Certains en vomissent même, avant de reprendre la route.

Mais bien sûr, l'Esprit Feu a senti votre présence. L'Esprit Feu sait que vous venez pour lui. Et l'Esprit Feu n'est pas enclin à vous laisser pénétrer en sa demeure ainsi. Ça commence par des éruptions de geysers de plus en plus fréquentes, qui vous perturbent et vous irritent la peau. Puis, les coulées de lave, minces et sinueuses, que vos pieds doivent éviter. Des cailloux qui tombent et des petits insectes de roche en fusion qui sautillent. L'Esprit tente de vous troubler, vous perturber. Avant la véritable offensive...

Vous entendez d'abord un son, comme le tir d'une fusée de détresse. Fuiiiiiiiiiiiiiiiiit ! Levez les yeux. Ce sont des boules de feu, de véritables armes qui s'abattent sur votre procession. Et comme il a compris où se concentre votre arme, il vise la cargaison d'acide. Il rate, vous affole, vous disperse, mais au bout d'un temps, il atteint sa cible. L'un des gros bidons s'éventre et déverse son flot toxique sur le sol noir du Volcan. Il éclabousse au passage Rose, Scar et Once Impulsive, leur infligeant une brûlure bénigme mais non moins douloureuse. Les livreurs sont désemparés, le groupe s'est arrêté. On voit dans les regards que la plupart ont perdu le peu d'aplomb qu'ils avaient rassemblé. Ils veulent rentrer. Ce sera toujours moins pire qu'ici.

Le sol tremble, énervé par l'acide qui le ronge. Des nuages rougeâtres et bruyants percent sa surface. Et le coup de grâce : il se crevasse par endroit, avalant sans prévenir des corps infortunés. On court dans tous les sens.

VOUS NE GAGNEREZ PAS CONTRE MOI ! tonne l'Esprit Feu du haut de sa montagne en fumée.

Les insectes en fusion s'attaquent à Bergamotte, la coccinelle géante de Freckles, et tentent de s'en prendre aux dernières réserves d'acide, tandis qu'une roche de la taille d'un tonneau fonce droit sur Soul. Êtes-vous vraiment de taille, pour ça ?


_____________



► RAPPEL : Inscriptions dans ce sujet. Elles restent ouvertes !
► Le prochain tour aura lieu vendredi prochain, et cette fois, pas de retard ! Si vous manquez un tour ou arrivez après les premiers tours, aucun souci !
► Vous êtes libres d'utiliser votre environnement à loisir, d'imaginer comment tout se déroule, sans bien sûr trop anticiper les choses.
► Pensez à l'éternel résumé qui aide beaucoup vos petits maitres !
► Vous n'êtes évidemment pas contraints de citer tous les participants de votre groupe, chose impossible compte tenue du nombre et des nouveaux arrivants. Contentez-vous de vous focaliser sur quelques persos et de rester généraux, sinon vous ne vous en sortirez pas !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1262
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Ven 26 Fév 2016 - 22:42

Ils ont accéléré. Un rythme de croisière s'est installé, soutenu par les plus vieux et les plus endurants. On se relaye pour pousser ou tirer la cargaison, on progresse malgré les coulées de lave qui se font de plus en plus fréquentes. C'est bien. C'est efficace. Freckles est assez optimiste, pour le coup, même si les poussières lui irritent la gorge et rendent sa respiration difficile. Il se refuse à boire maintenant. Il fronce les sourcils cependant devant l'intervention de Zombie qui agresse Joy et -il a honte de le penser- devrait rester à sa place. Il nous fait quoi lui ? Depuis quand c'est mieux de pas voir à plus de deux mètres ? On est en terrain inconnu bordel ! Il ouvre la bouche pour lui faire une remarque et-

Il est interrompu par le sifflement.
Ça ressemble à une fusée de détresse, au départ d'un feu d'artifice. Ça n'inspire pas la peur, comme bruit, mais ça hérisse les poils, quand ça frôle de près certains des membres de l'équipe. Des exclamations fusent. On lève la tête pour chercher la source de la boule de feu. Puis c'est la voix de l'Esprit qui résonne sur les flancs du volcan, et d'un coup c'est la guerre. Jets de feu, éboulements, des créatures qui sortent en grouillant du sol qui s'ouvre.
Il se retourne vers la cargaison juste au moment où l'un des bidons d'acide explose.

Explose, oui, vraiment, comme sous pression ; la surface est fendue et un jet éclate au visage de la personne la plus proche. Une livreuse, Darling, en l’occurrence, qui reste quelques secondes stupéfaite, yeux écarquillés et bouche entrouverte, avant de se mettre à hurler en plaquant ses mains sur son visage. Un hurlement à s'en déchirer les cordes vocales, de la plus pure et sincère souffrance.
De fait, tout le monde hurle, mais Freckles n'entend qu'elle. Il veut la rejoindre, pousser tout le monde, attraper ses mains et estimer les dégâts, appeler Soul, faire quelque chose, mais il reste cloué sur place. C'est trop tard. C'est la voix de la raison, habituellement aux abonnés absents, qui lui souffle ça, pendant que le hurlement s'éteint. Même de là où il est, il voit la peau brûlée, rongée, dissoute, ne peut qu'imaginer ce qui est arrivé aux yeux, à la gorge. Et elle s'effondre.
Après quelques secondes de choc, il réagit. Cligne des yeux, détourne la tête, cherche à y voir clair dans ce flou de lumières et de sons. C'est trop tard pour Darling. Pas pour tout le monde. Les autres, qui étaient plus loin ou ont eu le réflexe de se protéger de leurs mains. Ceux qui se font attaquer par les insectes de feu sans vraiment savoir riposter. Il aboie d'une voix qu'il ne reconnaît même pas :

« Restez pas près de l'acide ! Bougez de là ! »

Ceux qui l'entendent ne se font pas prier. Du moins lorsqu'ils le peuvent. C'est que c'est coton de lutter contre le feu, même en armure de cuir. Et c'est encore plus coton d'éviter les coulées d'acides (pour ceux dont les vêtements ne sont pas déjà en train de fondre), et de se ruer hors du danger, parce qu'il est partout, le danger.
Freckles fait ce qu'il peut. On ne peut pas vraiment le lui reprocher. Il a agrippé un bras, soulevé un autre gamin du sol pour les rapatrier hors de portée des giclées d'acide. Mais ça ne fait pas une grosse différence. C'est l'hécatombe.On court, on trébuche, des corps tombent et se font ensevelir d'insectes de feu. Le sien, d'insecte, a disparu dans une crevasse embrasée en l'espace d'un battement de cils. Et en une poignée de minutes, un bon tiers du groupe est hors jeu.

Pour le coup, il le sent venir, le découragement. La panique, même. Ses yeux scannent les visages qui défilent comme si ils voulaient faire l'appel. Se bloquent sur la mère des artisans (Rose ? Rose, c'est ça?) qui a l'air touchée par une coulée d'acide. Il fait deux pas vers elle, extrait sa gourde tristement vide de derrière sa ceinture pour lui tendre.

« Hey ! Ça va ? Touche pas. Met de l'eau là dessus. »

Encore une fois, c'est un ordre. Sa voix est rauque et cassée. On dirait qu'elle vient de quelqu'un d'autre, et ça lui file la gerbe. A moins que ce soient les fumées, les poussières, la mort. Il cherche les autres chefs des yeux. Son regard se pose sur la peau-rouge, ensuite, celle aux cheveux courts, qui a l'air touchée aussi.

« Faut continuer à monter. » il souffle.

Les perdus alentours lui lancent un regard paniqué, et lui même ne sait pas trop bien ce qui lui passe par la tête. Ils ont plus d'acide. Plus de force. Ils sont en sous-nombre. Avec quoi ils vont le niquer, l'Esprit Feu ? La diplomatie ? Hahaha !
Il est où, l'autre con qui voulait pactiser ?


résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Sam 27 Fév 2016 - 0:57

Evidemment, il fallait se douter que ce ne serait pas une épopée de tout repos.

Once avait eu de l’espoir un court instant. Le groupe avait tant bien que mal, malgré les toux de plus en plus régulières de chacun. Même la jeune femme n’y échappait pas, se surprenant parfois à sentir le goût du sang sur sa langue. La combinaison était lourde, suffocante, et malgré celle-ci, il était impossible d’éviter les irritations cutanées et l’impact des cailloux sur ses chevilles. Once passa une main tremblante sur son front moite, et observa son environnement d’un air quelque peu réticent. Le grondement sourd qui ébranlait la montagne ne l’avait pas échappé, pas plus que les coulées de lave qui s’insinuaient entre ses pieds. Si c’était une blague de l’Esprit Feu qui se prenait pour l’Esprit Farceur, ce n’était vraiment pas drôle.

Alors que Once était prise d’une nouvelle quinte de toux, un sifflement inconnu attira son attention. Avant même qu’elle n’ait eu le temps d’ouvrir les yeux, une boule de feu s’écrasa près de la cargaison d’acide, l’obligeant par réflexe à faire un bond en avant pour ne pas en sentir les effets. Bousculée par les personnes qui se trouvaient devant elle et qui se sont mises à faire demi-tour, Once ne réfléchit plus et décide inconsciemment de se fier à son instinct. Lorsqu’elle tourne de nouveau la tête vers la cargaison, un brusque impact s’abat sur les bidons d’acide. Lorsque la jeune femme reprit ses esprits, elle ne sentit qu’une vive brûlure sur son avant-bras. Sous la surprise, elle écarquilla les yeux et se mordit la lèvre pour encaisser le choc, espérant que l’adrénaline de l’instant lui ferait oublier la douleur. Cependant, l’Impulsive exprima rapidement sa douleur par un grognement, influencée par ceux qui la bousculait par accident. C’était le désordre total, et ça l’énervait bien plus que cette brûlure, mais pas autant que les cris d’effroi ou de douleurs qui parvenaient  à ses oreilles bourdonnantes.

- Hey ! Arrêtez vot’ bordel ! Vous aggravez la situation !

Pouvait-elle vraiment le leur reprocher ? Elle aussi, elle avait peur, mais elle ne se l’avouait pas. Elle aussi, elle rêvait d’être ailleurs. Elle ne se l’avouait pas, parce que ce n’était pas digne d’un Piccaninny. Au diable les ressentis. S’ils faisaient demi-tour, ils finiraient tous par crever. Bien que ce soit un réflexe naturel de repousser sa mort à plus tard. Il fallait récupérer la cargaison avant que l’acide ne soit définitivement perdu, et ne celle le destin de chaque habitant de l’Île. Alors que Once tentait de s’approcher de la cargaison, le sol se mit à trembler sous ses pieds alors que des failles se glissaient sous les pieds d’un Perdu qui se trouvait devant elle. Un Perdu qui fut englouti par le vide, au moment où elle tendit, dans un réflexe, une main tremblante afin de le rattraper.

C’était une mauvaise blague, au final.

Mais juste devant elle, elle remarqua celui qui semble être le Chef des Soigneurs. En apercevant un rocher foncer droit en sa direction, elle attrapa brusquement le bras de Soul et le tira en sa direction, évitant à temps un impact qui aurait sans doute été fatal au Soigneur. Once lui adressa un bref regard pour vérifier son état, avant de reporter son attention sur la pagaille qui agitait le groupe. De plus en plus, elle se demandait si, dans cet état, ils seraient capables d’atteindre le sommet avec leur cargaison rescapée. Mais pour le moment, une seule chose captait son regard anxieux ; l’état des bidons d’acide et des principaux chefs du convoi, puisqu’il n’y avait qu’eux qui étaient capables de calmer cette pagaille... mais la fumée âcre qui commençait à s’élever bloquait son champ de vision sur plusieurs mètres.

Une nouvelle fois, elle toussa sèchement et plissa les yeux, en évitant de justesse une nouvelle coulée de lave.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rose
avatar

★ Mère des Artisans ★


✘ AVENTURES : 104
✘ SURNOM : La Gardienne
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 3/3
✘ LIENS : _

Découvrir une Rose - présentation
Mais ne jamais la cueillir - relations

Conte en orange


MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   Sam 27 Fév 2016 - 1:07





La Mère a joint ses forces à celles de Freckles pour soutenir et organiser le groupe des Livreurs. Toujours autour du bidon central, pour les voir tous : comment vont-ils sur leur petites jambes? Et les siennes de jambes ? Elle ne les sent plus.
Au début ses muscles la faisait souffrir, elle sentait chaque nouvelle brûlures, chaque nouvelle ampoules sous ses pieds, sous ses mains, suffoquait dans les gaz, la fumée... Jamais elle n'avait autant eu conscience de son corps. Et puis plus rien, l'adrénaline plus forte que l'armure de cuir quand il faut rester vivante et droite, pour les autres perdus.

Elle profite de se faire relayer pour encourager les enfants. Elle cris vigoureuse qu'on avance bien, qu'on accélère même, qu'on est presque en haut. En voila un qui vomis, elle lui caresse les cheveux, le rassure, lui dit que c'est normal, puis prend sa place.

Ne jamais oublier le sommet, que fait le volcan, lui qui fulmine, qui exulte ? Il s'agite sous ses pied, se fend, se disloque, apparaissent les rivières de lave, les émanations de gaz, elle tremble.
Il explose.
Elle cri.
Et dans ses yeux se reflètent les boules de feux. La première elle la fixera jusqu'au bout, la regardera s'écraser à 2 mètres devant elle. 2 mètres, c'est rien.

Tout le monde cris, et elle voudrait crier plus fort

Elle voudrait entendre le son de sa voix, mais les vapeur d'acide l'étouffent, il n'y plus vraiment de Rose dans cette carcasse qui avance inexorablement, qui traine derrière elle son bidon d'acide.
Mais il reste La Gardienne,

«ON CONTINUE !! ON Y EST PRESQUE !! ON A FAIT LE PLUS GROS !! ON PEUT LE F...»

Cette lumière dans le coin de son œil, une boule de feu... Elle voit le bidon, il est dessous. Elle hésite à quitter son poste pour les prévenir, les aider, faire quoi ? Tout va trop vite pour toi pauvre Gardienne, elle se jette, juste trop tard dans leur direction. Il éclate, découpant d'une gerbe la peau de ses bras et ravageant la silhouette de Darling.
L'enfant fond, littéralement. En un terrifiant cris de douleur elle s'écroule.

Un instant il n'y a plus rien, que le choc.

On la tire par le bras pour qu'elle avance, elle suit, stoïque. Ce n'est qu'en entendant la voix rocailleuse de Freckles qu'un souffle la réveille.

«Freckles ... je vais bien ... »

Son regard se pose sur le petit roux et se ranime violemment,

«Est ce que les soigneurs s'occupe des blessés ?! Tout ce feu ...  »

Elle jette des coups d’œil autour d'elle

«Freckles on va y arriver! Tu peux guider les livreurs jusqu'en haut ! On vous protège ! »

Elle n'y croit pas vraiment, il n'y croira pas non plus. Mais elle ne sait pas faire autrement.

«ALLÉ LES PERDUS!!! ON A PAS PEUR !!»

Elle se retourne pour chercher du regard l'équipe des soigneurs, et comme si il lui répondait l'esprit feu s'exclame à son tour, et le sol tremble encore plus fort sous leur pied. Elle tombe, se relève, difficilement.

En repensant aux mots du Peaux-Rouges elle a envie de pleurer. Parce qu'elle y a cru elle, quand il a proposé de discuter. Ces mots comme une crème sur le cuir de leur désespoir. Tant de perdus morts sous ses yeux, sous le feu. Elle regarde autour d'elle, avidement, elle cherche quelqu'un qui n'est pas complètement désespéré. Mais elle ne voit plus que l'acide qui brûle Darling, elle n'entend plus que son cris.

Rose ne sait pas comment elle tient encore sur ses jambes, Rose n'a jamais vu ça. Rose pensait pouvoir les relever, tous, sans jamais fléchir, mais elle c'était trompée.
Naïve mère bien au chaud dans sa cabane.  


en bref:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epileptixell.tumblr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Sirènes)
» INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu
» INTRIGUE 4 – Phase 3 : Éteindre le Feu
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» Le collisé, dernière phase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Lieux Reculés :: Les Montagnes Capricieuses :: Le Volcan Embrasé-