Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi [PV Erzulie]   Mer 17 Fév 2016 - 16:19

Il s'était trouvé une place contre un arbre, à l'abri dans le creux formé par ses énormes racines qui sortaient de terre et formaient une sorte d'alcôve où, bien qu'en vue d'un éventuel prédateur, son corps et son esprit, épuisés, avaient décrétés que ce serait là qu'il s'endormirait. Et c'était ce qu'il avait fait. Plongeant dans une étrange torpeur, Dan avait fermé les yeux et était partit loin, très loin de cette maudite île et des errances qui étaient les siennes, se perdant dans des Ténèbres sans aucune lumière, rien qu'avec un refrain lointain qui lui vint naturellement, sans même qu'il n'en ai conscience. Noyé mapé, avait-elle dit, noyé mapé noye, ou quelque chose comme ça. Le crépuscule remplaça l'étouffante journée, les heures s'égrenant tandis qu'il demeurait là, immobile comme un cadavre, avec pour seule preuve de vie un souffle ténu, épuisé, que ce repos forcé parvint malgré tout à rehausser un peu. Plus qu'un bruit, ce fut la sensation d'être observé, en plein sommeil, inexplicable et pourtant poignante, qui lui fit entrouvrir les paupières. Tout s'était assombrit autour de lui et, l'espace de quelques secondes, il ne comprit pas où il était ni comment il était arrivé là. Puis la douleur revint, broyant sa cage thoracique aussi sûrement que si un arbre l'avait physiquement écrasé. Le Pirate eut une inspiration difficile, puis son regard fut attiré par une silhouette à la Peau Mate, debout à quelques pas de là. Brebis ? Son regard, fiévreux et désespéré, força sur ses globes oculaires et les détails apparurent enfin. Point de chevelure de laine blanche pour percer les Ténèbres, mais des bijoux en cascade et un regard doré qui transperçait la pénombre et voyait plus clair qu'avec n'importe quelle lampe.

- ...

Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi. Il la reconnu, mais détourna le regard, le visage déchiré de chagrin, obligeant sa grande carcasse de Tordu à pivoter de côté pour échapper à ce regard qui ne le jugeait pourtant pas, serrant ses bras contre ses flancs tandis qu'il appuyait sa joue contre l'écorce rugueuse du vieil arbre. Le Pirate était redevenu Garçon Perdu, grand garçon certes, jeune homme au cœur grand ouvert, crachant des flots de litanies du sang et de souffrance. Quand Peter emmenait les enfants sur son île, pensait-il à ce qu'allaient devenir leurs émotions s'ils devaient grandir sans aucun repère d'adulte sensé et responsable pour les guider ? En-dehors des Peaux-Rouges, à l'exception de la violence et des heurts, des accrocs et des dérapages, trouver un chemin au milieu de l'inconnu pouvait s'avérer atrocement douloureux et paraitre insurmontable. Dan ferma les yeux, fuyant l'instant présent, s'enfermant dans cette douleur, en quête du sommeil qu'il venait de quitter. Dormir et oublier, oublier jusqu'à ce souvenir, cette rencontre, oublier sa vie, ne garder que l'île et le crâne vide. Vider, vider sa tête, pourvu que tout s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Erzulie Dantor
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Une vingtaine d'années en apparence...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi [PV Erzulie]   Mer 17 Fév 2016 - 21:04



Elle était sur le bord de la plage, à l'abri d'un rocher - elle prenait le chaud comme tout bon reptile qui se respectait- quand son coeur s'était brutalement pressé, elle s'était redressée, la respiration haletante. Son comportement subit n'avait pas alarmé outre mesure son compagnon de farniente. Merle Oisif avait l'habitude de voir Erzulie débouler de nulle part pour échanger quelques banalités, fumer ses herbes séchées relaxantes et faire la sieste à ses flancs. Elle repartait toujours comme elle était venue : en un battement de cil, en un soupir désœuvré. Ni plus, ni moins. L'Amour prenait congé sans la moindre politesse.
C'était toujours ainsi qu'il allait et venait.

Elle avait couru, à l'instinct. Elle sentait confusément l'appel étreindre sa cage thoracique, presser dessus d'une poigne ferme. Respiration artificielle, massage cardiaque inexplicable. Sa chanson fredonnée ne parvenait à son esprit que par murmure étouffé. Son gri-gris n'était plus attaché à son possesseur, il flirtait avec d'autres mains.

- Oooh Danny, t'as donné ton coeur à n'importe qui ? Soit pas si généreux avec tes tripes. Embesil !

Elle se martelait ça, la Mère des Noyés, entre deux cavalcades parmi les fougères, entres les troncs épais comme des navires. Mamé lui aurait dit qu'assurer le service "après-vente" ne devait pas générer plus d'effort que ce que la transaction avait couté. "Un prix pour chaque chose". Mais entre Dan et Erzulie, il ne s’agissait plus de commerce. La jeune mambo avait laissé un peu d'elle-même dans cette rencontre qui aurait du mourir le soir même où elle était née.

L'inexpérience, sans doute.

Elle l'avait trouvé là, recroquevillé et malheureux, entre les racines d'un saule gigantesque qui pleurait ses tiges dégarnies en pluie sèche autour d'eux. Elle s'était accroupie, observant le Trop-Grand aux yeux rougis. Il s'ébroua à peine lorsqu'elle passa la main dans sa tignasse noire.

-Ti bebe mwen an... avait-t-elle murmuré d'une voix douce en prenant tendrement le pirate dans ses bras. Mwen isit la, mwen gade sou ou.

***

- Ezili oh se wou ki manman mwen

La voix d'Erzulie plane aux oreilles de l'endormi. C'est une caresse délicate, un duvet douillet qui l'enveloppe tout entier.

- Ezili oh se wou ki manman mwen se wou ki papa mwen...

Les paroles sont obscures, mais c'est le charme exotique de ces vocables, tantôt délicats, tantôt abruptes, qui s'échappent pour rebondir sur l'écorce, rester dans la tête.

-Se wou’k ban mwen tete…Se wou’k ban mwen tete…pinga’w fè mwen wont oh devan sòsyè nan marekaj la.

Dan a la tête contre le giron d'Erzulie, qui les genoux relevés pour mieux faire berceau, lui caresse les cheveux d'une main tendre, tandis que l'autre est posés sur le coeur du Brisé. C’est en anglais qu'elle poursuit sa comptine :

- Oh non, je ne te laisserais pas, Ô enfant de moi.
Tu as bu à mon sein,
Dans mon panier je t'ai porté,
Jamais je ne laisserais la sorcière des marais piller ta fierté.
Oh non, je ne te laisserais pas, Ô enfant de moi.
Mon coeur est noir d'être vidé
Jamais les marais chagrins ne pourront te tuer...


Le parfum épicé de vanille embaume les vêtements de la métisse. Les bijoux rythment la cadences de ses mouvements réguliers, apaisants. Mais son coeur, lui, son coeur ne semble pas battre dans sa poitrine menue. Son coeur semble simplement muet.

Absent.

Il n'y a que celui en morceau, une nouvelle fois, de l'enfant perdu.








avatar de Loish.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi [PV Erzulie]   Mer 17 Fév 2016 - 22:01

Erzulie avait accourue sitôt qu'elle l'avait sentie, cette douleur au fond du cœur, ce déchirement, cette souffrance si intense que tout aurait bien pu disparaitre, pourvu que tout s'arrête. Et lorsque Dan avait réalisé qu'elle se tenait là, à quelques pas de lui, il s'était détourné en cherchant le réconfort de l'arbre, vivant et palpitant doucement. Pourtant ce fut la voix de la jeune femme qu'il entendit et ce furent ses bras qu'il sentit autour de lui. Comme un enfant qui venait d'expérimenter ses premières souffrances, elle le tint contre elle et le berça en chantonnant doucement, de sa voix aux accents si particulier qu'il avait apprit à aimer. Et après un bref sursaut de conscience, l'homme plonge dans un long et profond sommeil, sans rêve ni cauchemar, rien que des songes ténus et brumeux. Il y a ce gâteau sur la table avec la toile cirée, l'odeur sucrée emplie l'air et il y a cette voix de femme qui lui parle, mais dont il n'arrive pas à saisir les paroles. Seul le timbre demeure, le doux éclat de rire si chantant à son oreille, le sourire qu'il sent se dessiner sur ses lèvres. Il atteint tout juste la table avec son menton, mais qu'importe, il se sent bien et sent des bras qui l'entoure, un baiser dans ses cheveux, une main fine et délicate qui le pousse doucement pour qu'il aille faire quelque chose. Il est si bien dans cet endroit, il voudrait y rester pour toujours, ne vivre que cet instant en boucle, piégé à jamais dans une bulle de bonheur et de bien-être. Il n'a pas conscience, le Tordu, que les ombres l'entourent et le retiennent dans ce lieu qui parait si merveilleux, ne voit pas qu'il n'y a pas d'issue, que s'il ne bouge pas, bientôt tout disparaitra et lui avec. Il s'accroche à la silhouette nimbée de la lumière du jour cascadant par une fenêtre aux rideaux fleuris, il dévore du regard ce sourire si bienveillant et cherche un contact plus intense qui ne cesse de lui filer entre les doigts. Le malaise le gagne, finalement, les ombres se rapprochent, grignotent la douce vision, le songe éveillé, repoussant la lumière et occultant les odeurs, les sons, les sensations. L'angoisse monte, le prend à la gorge, il sait qu'il appelle un nom, familier, vital, mais celui-ci lui échappe. Les ombres happent la silhouette familière, séparent leurs mains, engloutissent la table avec sa toile cirée et son joli gâteau. Et un peu avant qu'elle ne l'atteigne, lui, il entend une voix qui chantonne doucement dans son dos et le fait se retourner. Cette voix, il la connait, elle lui parle à lui, il le sait, il le sent. Les Ténèbres l'enveloppe, il tend les bras, s'agite, puis hurle le nom familier quand dans un soubresaut il entrouvre les yeux sur le monde.

- ... aman.

Les larmes roulent de ses yeux, dévalent son visage et viennent mouiller les bras qui le tiennent encore, juste au cas où il lui prendrait encore l'envie de disparaitre. Dan se redresse lentement, hagard, perdu, prend conscience de l'humidité sur ses joues et l'essuie du revers de son avant-bras avant de tourner la tête, ses yeux se posant sur la silhouette familière.

- Erzulie...

La voix est plus rauque et cassée que jamais, mais le Pirate est bel et bien de retour à la réalité, le souvenir d'une autre époque déjà évanoui dans son esprit tandis qu'il jette un regard alentours sur la flore locale de l'île. Ah oui, il se souvient maintenant, c'est ici qu'il était venu s'échouer après que... Dan reporta son attention sur la Peau-Mate et sourit faiblement, tristement en vérité, encore un peu cassé.

- Comment t'as fait pour me... retrouver ?

La question n'est pas exactement celle qu'il aurait voulu poser, mais est-ce que parler de l'avoir sauvé était une bonne idée ? Jusqu'à quel point se serait-il laissé aller au beau milieu de cet endroit ? Et depuis combien d'heures au juste dormait-il ainsi ? Tant d'interrogations dont il demanderait progressivement les réponses, une à la fois de préférence, pour ne pas s'embrouiller davantage l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Erzulie Dantor
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Une vingtaine d'années en apparence...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi [PV Erzulie]   Ven 19 Fév 2016 - 0:09



Le temps a filé, mais les heures ne comptent pas. L'Amour a veillé sans ménager ses efforts, au chevet de son "premier né". Les limbes ont bien faillit l'engloutir, voraces comme des criquets. Leur appétence pour le désespoir est une plaie qu'une mambo même expérimentée a du mal à juguler. Erzulie a chanté, Erzulie a chuchoté, Erzulie a bercé, sans relâche, jusqu’à ce que les Ténèbres veulent bien relâcher l'âme fragile du pirate. La jeune fille est épuisée quand Dan s'agite dans ses bras, tout contre sa poitrine. Le visage émacié du Trop-Grand est mouillé de sel.

- ... aman..... Erzulie...

Il tente de se redresser, mais la jeune mambo, le repousse doucement sur ses genoux.

- Schhhh... Schhhhh... Bebe mwen, Manman an se isit la.

Du pouce, elle épouse ses joues et en étanche les larmes. A son sourire lasse, elle répond par un doux, un chaleureux qui vous font rendre les armes. C'est l'autorité tranquille d'une mère qui s'exprime dans ce corps de toute jeune fille.

- Comment t'as fait pour me... retrouver ?
- Je retrouve toujours les miens, Danny.


Ses quoi ?
Ses gri-gris ? Ses "noyés" ? Ses clients ?
Ses "enfants", peut-être, dans leur panier en osier, voguant sur la rivière vers un lointain qui l'abandonne, et pourtant jamais ne coupe tout à fait le lien. Elle a perdu les amarres la reliant à son frère, elle ne perdra plus aucun enfant, à présent. Promesse.
Elle entend ses Ainées la raisonner en silence. Elle même, sait.
C’est du sentimentalisme malvenu -une faute même- pour une prêtresse d'Erzulie. Un habitant du Bayou a des règles : on vend, on prend la paie, on oublie. Jamais on ne noue de rubans entre les Mange-Nuits et les Diurnambules. Jamais rien de personnel.

- Je t'avais dit, que je saurais quand tu aurais besoin de moi, chou. Je te l'avais dit, pas vrai ?

Elle dégage son front glacé malgré la chaleur, d'une caresse apaisante.

- Où est le talisman, Danny  ? Qu'en as-tu fait ?

Son expression est grave comme jamais.








avatar de Loish.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi [PV Erzulie]   Mar 23 Fév 2016 - 20:29

Il obéit sagement, le Dan. Il obéit et il reste assit contre le tronc d'arbre, Erzulie encore un peu pressée contre lui, rassurante présence qui réconforte son être sans qu'il ne comprenne vraiment tout à fait. Il soupire plusieurs fois, comme s'il réapprenait à respirer, sentant sa cage thoracique comme compressée, peut-être à cause d'une mauvaise position. Il se sent vidé de toute énergie, d'abord, mais plus il reprend pied avec la réalité et plus il s'éveille, récupère sa force et sa capacité à réfléchir. Lentement, mais sûrement.

- C'est vrai, tu l'avais dit.

Répond-il quand la jeune femme répond à sa propre interrogation, mais en vérité il n'aurait jamais cru qu'elle saurait le retrouver jusqu'à un endroit aussi éloigné du Port ou du Bayou. Une vraie sorcière, quoi qu'on puisse en penser, mais une sorcière à qui il offre un sourire un peu plus assuré, bien qu'à sa question son regard s'assombrisse de nouveau, le ramenant à ce qui était arrivé. Il soupire fortement et s'écarte, se relève sur ses jambes de Pirates, appuyant son dos contre le tronc pour reprendre un peu de hauteur, ne pas rester trop près de celle qui a une étrange ascendance sur lui et son mental. Peut-être aussi craint-il sa réaction ?

- J'ai voulu le donner à quelqu'un et... elle n'en a pas voulu.

Le Tordu hausse les épaules, faussement négligeant, cherchant à se rappeler la suite des évènements, quand après avoir encaissé le choc il a sentit le monde s'écrouler autour de lui et son existence basculer comme jamais auparavant. Franchement, est-ce qu'il a eu raison d'agir comme il l'a fait ? Pourtant c'était bien à elle qu'il avait voulu le donner, il n'avait pas plus réfléchit que ça, pas cherché tellement plus loin que de suivre l'élan de son cœur... Un pirate avec un cœur d'artichaut, pourrait-on croire.

- Je crois que je l'ai fait tomber là-bas, je ne sais pas où il est.

Et Dan fuit le regard de Erzulie, tournant la tête de côté, le visage arborant une expression pincée, coupable et grognon à la fois. Oh il s'en veut terriblement, mais il y a de la fierté dans ce regard fuyant, mal placée d'ailleurs, mais qui refuse de reconnaitre à quel point ce qu'il a fait est grave. La magie n'est-elle pas chose dangereuse ? Il aurait mieux fait de s'en tenir éloigné, voilà ce qu'il se dit, tout comme il pense très sérieusement que l'Amour a eu tort à son sujet, qu'il n'est pas fait pour ça. Allez Erzulie, n'y a-t-il pas un moyen ?

- T'façon ça sert à rien.

Lâche-t-il sans trop savoir pourquoi, comme le ferait un adolescent désabusé qui préfère encore se voiler la face que de regarder la vérité dans les yeux. Rien n'est jamais aussi simple, mais pour un homme comme Dan qui peine tant à faire dans le compliqué, appréhender la vie lui semble au-dessus de ses capacités émotionnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Erzulie Dantor
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Une vingtaine d'années en apparence...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi [PV Erzulie]   Mer 24 Fév 2016 - 12:58



Erzulie le laisse s'éloigner. Ça lui grattouille un peu la poitrine, là, en dedans. Un vilain rongeur, comme une taupe qui farfouille. Elle évacue vite la chose, loin dans son esprit. C'est juste une sensation, ça n'a pas de nom. Et puis la fierté de Danny a besoin d'être préservée. C’est un petit garçon trop grand, mais un garçon tout de même. Les mâles sont ainsi fait, modelés trop près de leur orgueil. Une ironie qu'on appelle ça "l'Amour-Propre" !
Les autres sont-ils sales ?

- J'ai voulu le donner à quelqu'un et... elle n'en a pas voulu. Je crois que je l'ai fait tomber là-bas, je ne sais pas où il est.

Ouvert comme un livre ou comme une catin à petits tarifs, Danny s'offre à la première délicate venue. Elle envie cette pureté d'âme, quelque part, la Mambo. Son coeur à elle est noir, et si ça se peut, aussi sec que du charbon. Elle ne l'a jamais déterré, il faut dire. Elle l'a oublié.
Avec son aisance coutumière, elle se lève à son tour. Jolie, Jolie Erzulie qui tintinnabule dans la nuit rouge.

- Gwo moun sòt ! T'es pas bien prudent avec tes affaires. On balance pas son coeur à la première donzelle qui se présente parce qu'elle est jolie, ou gentille, ou qu'elle sent bon.

Oh, je suis énervée.
Elle est énervée, c'est vrai.
Cela ne lui arrive pas souvent. En voilà une incongruité ?

- Parce que si c'était ça....

C’est à moi que tu l'aurais donné.



Oh ! Oh !
C’est donc ça ?


Elle ne termine pas sa phrase, étonnée. Elle a l'impression d'avoir mis le doigts sur quelque chose d'essentiel. Avec émerveillement, elle découvre que son morceau de houille rabougri se colore de quelque chose de neuf : de la jalousie. Cette épiphanie intime n’est que de courte durée.

- T'façon ça sert à rien.

Elle se plante face à son sale gosse et, sans ménagement, attrape son col. Le coup de boule est moins violent qu' inattendu. Elle s'en frotte néanmoins le front de douleur, un peu étourdie.

- Ouch ! Ouch ! Ouch ! T'as la tête dure , embesil ! Mais je t'interdis de blasphémer, fwa Ezili ! On rigole pas avec ces choses là !

Et elle ajoute, avec un soupir et peut-être une pointe de dépit.

- De toute façon ton amoureuse a gardé ton coeur. Je sens son aura étrangère tripoter mon grigri.

Et cette présence n'est guère saine. Il y'a de la souillure toute magique là dedans.
Elle s'ébroue.

- Peuh... Elle viendra te le rendre, j'en suis sure. Je suis l'Amour, rappelle-t-en, Danny-boy le Komik !

Elle continue de frictionner son front. Elle va avoir une bosse, c'est sur...













avatar de Loish.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi [PV Erzulie]   Mer 24 Fév 2016 - 15:14

- Ce n'était pas la première donzelle !

Ou plutôt si, la première rencontrée, la première surtout à lui avoir fait ressentir ça, de cette manière, mais pas une simple donzelle volage et superficielle. Non, ça avait été une femme, encore jeune et fraiche, qui s'était interposée pour sauver un enfant, qui avait ensuite tenté de sauver sa vie, qui avait été poursuivie par une horde de Pirates enragés prêts à lui faire les pires atrocités... Tout ça pour un enfant, tout ça parce qu'elle n'avait pas hésité à le défendre. Dan avait été touché par ce courage, puis une fois le danger passé, par sa présence, sa tenue, son parler et l'aura qu'elle dégageait. Alors oui, il avait le cœur léger et probablement pas assez méfiant, mais il avait sentit quelque chose de différent et, à présent, soupirait fortement en secouant la tête. Il lâche une connerie, comme quoi ça ne sert à rien alors qu'il sait très bien que c'est faux, mais déjà la Peau-Mate se plante face à lui et lui cogne le front du sien, lui arrachant un grognement sonore de protestation tandis qu'il lève la main pour se frotter le crâne. Et telle une Mère, elle lui fait la morale, à raison, lui dit de ne pas plaisanter avec ces choses-là. Et il sait, le Tordu, il sait qu'elle a raison et qu'il ne devrait pas, s'apprête même à protester de nouveau pour s'enfoncer dans sa connerie...

- De toute façon ton amoureuse a gardé ton cœur. Je sens son aura étrangère tripoter mon grigri.

Le Pirate relève la tête, surpris, les yeux écarquillés. Comment ça, elle l'a gardé ? Et c'est celui dans sa poitrine qu'il sent soudain cogner plus fort, le souffle lui manquer de nouveau, comme dans le Bois qu'on dit Joli quand il était face à elle, quand tout son être hurlait pour la prendre dans ses bras et ne plus jamais la laisser repartir. Il en tremblerait presque tandis qu'il écoute Erzulie, féroce protectrice dont il ignore tout des troubles qui l'agite et qui continue sans réaliser au premier abord ce trouble qui s'empare de l'homme face à elle.

- Peuh... Elle viendra te le rendre, j'en suis sûre. Je suis l'Amour, rappelle-t-en, Danny-boy le Komik !

Il ignore si Brebis viendra, mais cette seule idée éclaire son regard de l'intérieur tandis que le vif souvenir du visage de la jeune femme lui revient en mémoire. Brebis... Il remue les lèvres en silence sur ce prénom, puis observe Erzulie et vient poser sa grande main sur son front plus abimé que le sien qui, au final, n'aura même pas une marque. Son regard sombre brille un peu et il sent un stupide sourire monter à ses lèvres, lentement, mais sûrement.

- C'est vrai que je ne suis pas prudent, mais si elle l'a, moi ça me va.

Souffle-t-il d'un air songeur et passablement rêveur. C'est qu'il espère tout éveillé le Pirate, il s'imagine même déjà des choses complètement folles et insensées, mais surtout il ignore encore s'il a raison d'espérer. Dan se revoit en train d'embrasser Brebis, de masser le bleu-violacé qu'il lui a involontairement fait quand il l'avait maitrisée au sol. Il s'était excusé, ces souvenirs étaient encore très nets et ne semblaient pas vouloir s'étioler pour le moment, à son grand soulagement. Dan baissa les yeux sur Erzulie.

- Elle a un joli sourire tu sais. Et elle est courageuse.

On dirait presque un adolescent essayant de convaincre sa mère du bien-fondé de sa nouvelle relation sentimentale, mais la lueur qui danse au fond de ses prunelles couleur Ténèbres ne trompe pas. L'Amour lui a donné un gris-gris dont il ne pensait pas avoir jamais besoin et celui-ci se trouvait à présent entre les bonnes mains, aussi incroyable cela puisse-t-il paraitre. L'Île qui l'avait tant fait souffrir avait décidément un bien drôle sens de l'ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Erzulie Dantor
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Une vingtaine d'années en apparence...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi [PV Erzulie]   Jeu 25 Fév 2016 - 11:13



Le pirate frotte le front de la jeune fille. Pour une fois, l'âge de ces deux là exerce pleinement ses droits. Erzulie a l'air d'une gosse qui vient de se faire un bobo et Dan d'un grand frère rassurant qui tente d'en apaiser les maux. L'image est pourtant trompeuse. l'Amour reste le plus clairvoyant des deux. Elle goute le bonheur de son gamin comme si s'était le sien.
Dan a le coeur qui fait des bulles.  
Erzulie le voit, le sent, le respire : C'est une boule de marshmallow porté au feu. Tout cela fond, tendre et sucré, jusqu'à l’écœurement caractérisé. C'est agaçant, il faut bien le reconnaitre, mais cette petite turpitude est vite balayée par un sentiment de profonde  satisfaction. Jusqu’à présent on lui avait toujours dit de se taire et de regarder, religieusement, ses Ainées exercer. Danny, c'était son premier bébé de mambo aguerrie. Son premier né. Le rituel n'était pas parfait -et loin d'avoir été correctement rétribué- mais ça titillait quand même sa fierté.

-C'est vrai que je ne suis pas prudent, mais si elle l'a, moi ça me va. Elle a un joli sourire tu sais. Et elle est courageuse.
- Manman ! Tout ce sirop, pouah !
fait-elle en chassant les doigts qui lui masse le front. Tu m'étonnes que tu t'y sois collé comme une mouche.

Elle rit.
Mais ce n'est pas une moquerie, c'est une esclaffade entre la tendresse et la gêne. Quoi qu'on en dise, l'Amour porte bien mal son surnom. Elle ne sait rien de lui. Son coeur est vierge de ce genre de miel. Le gout même lui en est interdit. Elle est sa parole en ce bas monde et sa voix doit rester claire et impartiale. Et quand bien même, elle s'interdisait une telle prison. S'attacher c'est être un poisson suffisamment bête pour tricoter le filet qui finira par vous tuer.
Elle pose à nouveau un regard tout maternel sur cet enfant égaré. Son enfant.

- Danny, mon chou, je vais pas te reprocher de suivre mes préceptes à la lettre : "Ecoute ton coeur, lui il sait". Te l'ai-je pas dit ? Si ?

Elle porte ses mains jusqu'à son visage émacié, le tient en coupe, hissée sur ses petits pieds.

- Si ton coeur te le murmure, alors c'est que ce doit être vrai. Néanmoins, Fè atansyon ! Il y a chez cette demoiselle, un paquet de nuages comme des grumeaux dans le lait. Mon instinct ne me trompe pas : il y'a une sale magie là dessous. Prudence, fiston, prudence ! sermonne-t-elle sur un ton tragi-comique.

L'Amour n'est pas plus fort que la Mort. Mais ça, elle ne peut pas lui dire. Elle accompagne sur le chemin, elle tient la main, mais les découverte de la vie sont à faire seul.

- Danny... entame-t-elle, plus sérieuse qu'à l'accoutumé. Les mots peinent à franchir ses lèvres sans sonner bizarre, trop graves pour sa propre légèreté. Je t'abandonne pas, chou. Je suis responsable de toi, oké ? T'es pas tout seul.

Ti gason ti kras mwen ke mwen renmen.

Elle lui tend son petit doigt pour sceller un pacte qui a tout de l'enfance. Ce serait se tromper sur le pouvoir d'une Erzulie. Surtout de celle-ci.

- Promesse ?








avatar de Loish.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi [PV Erzulie]   Jeu 3 Mar 2016 - 9:33

Les doigts sont chassés du front tandis que Erzulie semble rire et Dan de son côté cligne des paupières, incertain. C'est encore cette intonation, ce drôle de son qu'elle avait eu déjà dans le Port, quand il avait touché juste et qu'elle avait scellé l'accès à son secret, sans qu'il ne sache pourquoi. Qu'importe, il est vrai que l'homme a d'autres préoccupations et, sans aller jusqu'à être aveugle, on peut décemment dire qu'il porte de sacrées œillères qui ne lui permettent plus que de voir celle qui fait battre son cœur. Bien sûr les quelques rares amis qu'il possède ont toujours leur place auprès de lui, mais l'Amour a ce pouvoir de rendre le reste moins important tout à coup. Leurs regards se croisent, entre tendre affection et confiance complice, puis les deux petites mains de la Peau-Mate viennent prendre son visage en coupe, lui faisant hausser un sourcil. Bien sûr que si elle lui avait dit d'écouter son cœur, au même titre qu'il écoute son conseil de prudence, hochant la tête comme le ferait un enfant écoutant sa mère. Les nuages, il sait d'où ils viennent, la magie aussi bien qu'il ne connaisse pas encore toute l'histoire au moment des faits. Qu'importe tout ça, se dit-il, puisque lui-même est loin d'être blanc comme neige. Le Tordu se dégage en douceur, acquiesçant de nouveau pour rassurer Erzulie, avant que celle-ci ne lui tende son petit doigt pour lui faire promettre... quoi ? Il n'est pas certain d'avoir compris, l'homme de haute taille aux yeux aussi noirs que ses cheveux.

- Responsable ? Tu veux dire, comme pour me protéger ?

Il regarde ce petit doigts tendu vers lui, ne comprenant pas ce geste, ne le connaissant pas en vérité et n'ayant pas souvenir de l'avoir déjà vu faire avant. Est-ce qu'il doit tirer dessus ou bien le tapoter ? Le Pirate cligne des paupières sans comprendre, ayant tout d'un gamin dans un corps d'adulte à cet instant précis.

- Je peux me protéger seul.

Lâche-t-il finalement en fronçant légèrement les sourcils, observant toujours ce petit doigts en se demandant comment il faut faire exactement. Bah, de toute façon, il n'a pas besoin de protection pas vrai ? Mais une voix lui chuchote alors qu'il a bien faillit finir engloutit par les ombres, quelques instants auparavant. Comment pouvait-il croire qu'il était plus fort que l'Île, plus fort que la magie qui s'y trouvait et que ceux qui la pratiquait ? Non, il ne pouvait s'en protéger seul, mais l'arrogance d'un homme pouvait être grande quand il se sentait plus vulnérable que ce qu'il désirait.
Revenir en haut Aller en bas
Erzulie Dantor
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Une vingtaine d'années en apparence...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi [PV Erzulie]   Dim 20 Mar 2016 - 13:15



Ce grand dadais la regarde avec une tête d'ahuri. Elle laisse échapper un rire de petite fille, un pouffement. Elle se demande bien comme ce gosse mal-fini a pu survivre si longtemps sur cette île.

- Responsable ? Tu veux dire, comme pour me protéger ? Je peux me protéger seul.
- Ouais, ça c'est vu !


Là, elle rit franchement.

- Gwo moun sòt ! Répète après moi...

Elle attrape le poignet du pirate, lui fait tendre la main droite et déplier le petit doigt. Qu'il essaie donc de s'en défendre, elle a étrangement, sur l'instant, une aura d'autorité qu'on ne saurait défier. Son propre auriculaire droit vient s'accrocher à celui du petit-trop-grand Danny.

- Ti gason ti kras mwen ke mwen renmen,
Si tu souffres, si tu peines,
Pense à moi.
manman dous mwen ke mwen renmen
Si tu souffres, si tu peines,
Pense à moi.


Elle le regarde avec un sourire bourré d'affection vrai.

- Promesse ?

Et elle ajoute.

- Sois heureux, fils.

HRP:
 








avatar de Loish.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi [PV Erzulie]   Lun 21 Mar 2016 - 10:06

Le rire de Erzulie ne fut pas blessant, bien qu'un peu vexant pour la fierté mal placée de Dan qui, pour le coup, agissait exactement comme on s'y serait attendu venant d'un homme de son genre. Il y avait autant le petit garçon que l'adulte qui protestaient contre cette espèce de sécurité qu'on voulait lui imposer, mais une autre partie de lui, plus profonde et plus intime, lui chuchotait qu'il devait accepter, car les monstres faisaient peur et les Ténèbres en regorgeaient. On attrapa son poignet et le Tordu ne chercha pas à se libérer, écoutant avec attention, les yeux et les oreilles grands ouverts, imitant le geste qu'on voulait lui faire faire en hochant légèrement la tête. C'était bizarre de serrer le petit doigt de cette manière, lui aurait plutôt vu un pacte avec une franche poignée de main, pour faire sentir sa force. La promesse de penser à l'autre si on a peur, la promesse de demander de l'aide. Il y eut une hésitation, puis sourit légèrement à la Peau-Mate, acquiesçant doucement.

- Promis.

La dernière phrase eut le mérite de faire battre son cœur un peu plus fort, puis il vint l'enlacer dans une impulsion un peu forte, soupirant près d'elle.

- Toi aussi, Mère.

Il s'écarta et la regarda avec affection, celle qu'on aurait pu prendre pour une tentatrice, une vulgaire sorcière cherchant à asservir les humains, mais lui y voyait une amie, une mère de substitution, capable de lui venir en aide si jamais les monstres sous le lit et dans le noir venaient à sa rencontre pour l'emporter. Dan sourit, confiant, requinqué, puis après un geste à son intention, tourna les talons pour s'éloigner et s'en retourner vers le Port, là où son Destin l'attendrait dans les prochains jours, prêt à faire basculer son existence.
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1672

MessageSujet: Re: Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi [PV Erzulie]   Ven 8 Avr 2016 - 13:35

The End


Le destin de cet homme aura été bizarre,
Il aura trouvé ici bas des choses rares,
Que l'île se hâte en général, d'ôter,
A ses visiteurs changés en prisonniers.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi [PV Erzulie]   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Erzulie, si tu me vois tomber dans l'eau, sauve-moi [PV Erzulie]
» Paques : recherche d'un avion tombé dans les alpes
» Le Pied de Cochon tombe dans les pommes!
» Mortal Kombat 2 Upgrade to Challenger
» Divers emploi du mot "Loup"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: Le Bois Joli-