Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Erzulie
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 110
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Entre l'enfance et l'âge adulte...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Mar 26 Avr - 16:14



Erzulie sent les battements de coeur de Ghost comme s'il tenait dans sa paume. Elle mesure son agitation, son émerveillement, sa joie toute enfantine de découvrir quelque chose de nouveau.
Et ça l'aspire, l'aspire, l'aspire comme un tourbillon.
Sans pour autant l'embourber.
Un instant elle se demande si ce jeune homme n’est pas un peu sorcier lui aussi, pour lui donner une tel sorte de tournis. Qui est ce jeune garçon, tout compte fait ? Elle ne sait de lui que ce qu'il lui a dit. Et ce qu'elle voit : il est beau, il a le regard tendre, le rire frais, le plumage immaculé et la confiance candide. Son peuple, par essence, est sournois, menteur et manipulateur. Elle n'échappe pas vraiment à sa nature. Elle pourrait le tromper, cent fois. Mille, même ! Toute cette vie et l'autre !

Elle pourrait.
Mais elle ne le fait pas. Son désir n'y met pas du sien -ou trop d'entrain , c'est selon.
Elle le regarde juste briller comme un morceau de lune en pleine nuit étoilée et se nourrit de ces petites miettes de plaisir incongru, dispercées.
Dérobées.
Elle est envoutée ! Fantôme-Farine est un sòsye pwisan : c'est obligé !

- Pourquoi il m'aiderait ? Je dois paraître si insignifiant pour lui.
- Penmen anpil renmen, qu'elle glousse en dégageant une des ses mèches blanches collée sur son front en sueur. Nous le sommes tous, à ses yeux de Bois-Vieux...

Et elle ajoute en s'approchant dangereusement, si jolie, si menue, embaumant tout un tas d'épices inconnues.

- Mais tu ne l'es pas pour moi.

Ses yeux clairs dévorent l'adolescent tout cru. Ses lèvres s'entrouvrent comme pour ajouter quelque chose à cette turbulente déclaration, puis se referme brutalement.
Estipid Erzulie !
Elle s'écarte, laissant ses boucles masquer son émoi de jeune fille en bouton.
Estipid Erzulie ! Estipid jwèt !
Pourtant ce n’est plus vraiment un jeu. Si son cœur-charbon le sait bien, lui, sa tête continue de dispenser son déni par grosses pelletés de gadoue.

Poings sur les hanches, elle reprend d'un ton assuré :

- Je vais lier ta vie à ce coquin de Mathousála. Son rythme, sera ton rythme. Sa sève, ta sève. Si tu te sens grandir au fond de toi, Mathousála aspirera ce trop plein d'années pour vieillir de son coté. Tu prendras de l'âge quand même, mais tout doucement... Comme ce pin éternel.

Bon c'est bien joli sur le papier, ça sonne comme un doux poème, elle n'a pourtant jamais pratiqué un tel rituel, L'Amour. Même Brigitte n'ose pas s'attaquer à une entité comme le vieil arbre torturé. Qu'à cela ne tienne ! se dit-elle en toute insouciance et galvanisée par la présence de Ghost. Que peut-il bien lui arriver ? Elle est Erzulie et elle peut tout, parce qu'elle ose tout !

- Toujours partant ? Kòmanse ? interroge-t-elle avec aplomb.

Une jolie manœuvre pour tenter de dissiper ses propres doutes. On est jamais mieux berné que par soi même.








Avatar temporaire de Loish.
Signatures gif : Alisha de Misfits et Lianne de la Havas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Ven 8 Juil - 12:50

Effluves épicées et souffle chaud contre son visage. Elle était si proche. Et aussi rapidement elle ne l'était plus. Un peu plus et... Et quoi ? Est-ce qu'il l'aurait repoussée ? Le corps de Ghost privé de nourriture n'avait pas grand chose de fantomatique à cet instant, tout affaibli et engourdi par la chaleur, tout palpitant et lourd et encombrant. Il aurait voulu s'en échapper. C'en était presque douloureux. Et en même temps c'était si délicieux. Les mots de la fille du Bayou et leur effet, le rose de ses joues et le gonflement de son cœur à l'idée d'avoir déjà laissé une trace dans celui d'Erzulie. Ils ne se connaissaient pas mais ça n'avait jamais posé de problème à Ghost pour aimer les gens. Et Erzulie, sous ses airs de serpent trompeur et ondulant, elle avait ce quelque chose de brut et vrai qui lui donnait envie de rester auprès d'elle, de la connaître et même de la toucher. Rien que pour ça il ne pouvait pas complètement détester son propre corps, celui qui lui permettait de sentir ce souffle chaud et ces épices. Et l'écorce de l'arbre millénaire.
Il repris un peu ses esprits, reporta son attention sur ce pour quoi il s'était aventuré dans le Bayou, sur l'arbre qu'Erzulie lui avait présenté comme une éventuelle solution. Elle aussi avait regagné sa contenance et le regardait, poings sur les hanches.

« Je vais lier ta vie à ce coquin de Mathousála. Son rythme, sera ton rythme. Sa sève, ta sève. Si tu te sens grandir au fond de toi, Mathousála aspirera ce trop plein d'années pour vieillir de son coté. Tu prendras de l'âge quand même, mais tout doucement... Comme ce pin éternel. »

L'idée était étrange, difficile à vraiment saisir. Il en avait compris le principe mais ne voyait pas, concrètement, comment cela pouvait fonctionner. Ghost avait toujours eu cette double tendance, un peu ambivalente, à vouloir comprendre les mécanismes et débusquer les rouages cachés, et en même temps à faire confiance à sa foi enfantine en la magie et le surnaturel. Mais là, il était question de sa vie et de son corps, c'était biologique, pas seulement magique. Il était question du temps. C'était physique. Et un peu angoissant.

«  Tu sais ce que...  » Il hésita. Il ne voulait pas la froisser, pas laisser entendre qu'il n'avait pas confiance en elle. Elle était peut-être plus qu'une jeune mambo audacieuse, elle était peut-être bien plus puissante qu'il ne l'envisageait. Après tout les apparences étaient souvent trompeuses sur l'île de Jamais, et plus encore chez les êtres magiques. Mais c'était sa vie, il ne pouvait pas la risquer inconsciemment. Il la fixa dans les yeux, l'air un peu désolé de devoir demander :
« Tu l'as déjà fait ? Qu'est-ce je risquerais si... Si quelque chose se passait mal ? Je te fais confiance, hein, c'est vrai. Et je veux essayer ta méthode... je crois. Je veux juste savoir, au cas où... »
Il haussa les épaules, penaud, un sourire gêné se dessinant sur ses lèvres.
« C'est juste un peu flippant, tu vois. »
Revenir en haut Aller en bas
Erzulie
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 110
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Entre l'enfance et l'âge adulte...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Lun 15 Aoû - 13:31



- Tu sais ce que...

L'hésitation du Fantôme-Farine le rend plus délicat encore, plus éthéré. Ke Mwen, Tout blan, tout bèl...

- Tu l'as déjà fait ? Qu'est-ce je risquerais si... Si quelque chose se passait mal ? Je te fais confiance, hein, c'est vrai. Et je veux essayer ta méthode... je crois. Je veux juste savoir, au cas où... C'est juste un peu flippant, tu vois.

Ses longs cils noirs battent sur ses grands yeux clairs. Elle hausse les épaules.

- Non, jamais ! Je ne sais pas ce que tu risques, je ne sais pas ce que je risque non plus.

Telle une danseuse étoile, elle prend une posture en pointe. Ses poignets pleins de breloques tintinnabulent en remontant le chemin de ses courbes. Elle lève finalement les bras vers le ciel, puis elle toute entière, ballerine sans tutu. Pirouette, pirouette et pas chassé.

- Est-ce important ? Aujourd'hui est aujourd'hui. Demain, c’est demain. Tu ne seras plus tout a fait le même qu'hier, alors à quoi bon se tourmenter avec des conséquences dont on oubliera les causes.

Elle danse ainsi, une poignée de secondes, serpentine et gracieuse, posant ses pieds entre chaque ligne dessinées au sol, flirtant avec le déséquilibre. Concert sonore de libellules. Et la voilà à nouveau à lui, jolie et bouclée, le charnu de ses lèvres brillant à force de l'avoir mordillé. Elle lui attrape la main, tire pour le faire basculer vers elle. Contre elle. Et la belle au parfum épicé de lui empoigner les hanches pour s'y coller, de glisser un genou audacieux, le long des gambettes effilées du jeune homme inquiet.

- Rien n'est grave, Fantôme-Farine. Jamais !

Sa main, vile traîtresse, s'invite dans son dos, sous son vêtement trempé de sueur et ainsi, elle lui imprime son pas.

- Danse, danse, et danse toujours... Demain ne viendra peut-être jamais, tu sais. Alors danse sans t'arrêter !

Ils tournent, il virent sous la chaleur. Elle rit en voyant son visage déconfit. Elle rit fort pour ne pas écouter les propres battements de son cœur. C’est un jeu de dupe pour mieux se tromper. L'excitation lui fait oublier un instant le rituel, la requête, l'envolée lyrique de leurs palpitants éprouvés par la rythmique de plus en plus endiablée. Leur ballet est plein d'énergie, plein de vie. Couleurs complémentaires.
Ce ne sont que des enfants, après tout, ils s'amusent, jusqu’à l’essoufflement.

- Ahahaha ! Fantom renmen mwen ! S’exclame-t-elle en lui ébouriffant les cheveux. Redonne de la couleur à ton insouciance, c'est ça qui te rend vieux.

Et elle reste pendue, ainsi à son cou, dans l'expectative. C’est lui qui décide à présent, qui choisit le prochain pas et sa cadence. Mais une voix suave, pernicieuse, susurre aux désirs d'une Erzulie étourdie : " Bo mwen."








Avatar temporaire de Loish.
Signatures gif : Alisha de Misfits et Lianne de la Havas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Lun 19 Sep - 16:49

Il imaginait quel genre de quelque chose pourrait mal se passer. Il pourrait ne rien se passer, auquel cas il chercherait une méthode ailleurs. Il pourrait se passer l'effet inverse : il absorberait l'âge de Mathusalem et mourrait sur le coup, rattrapé par le temps, réduit en poussière d'os et d'étoiles. Ça avait le mérite d'être poétique, mais il ne voulait pas d'une mort poétique, il voulait vivre. C'était pour ça qu'il s'était aventuré dans le Bayou à la tombée de la nuit, aussi imbécile que ça paraissait maintenant qu'il y pensait. Il avait mis sa vie en danger pour ne pas mourir. Heureusement qu'Erzulie l'avait trouvé.

« Aujourd'hui est aujourd'hui. Demain, c’est demain. Tu ne seras plus tout à fait le même qu'hier, alors à quoi bon se tourmenter avec des conséquences dont on oubliera les causes. »

Ce n'était pas toujours vrai pour les Perdus, mais Erzulie ne pouvait pas le savoir. Ghost lui-même n'en avait que vaguement conscience. Certains ne changeaient jamais, ils vivaient dans une boucle que rien n'était assez puissant pour interrompre. En un sens c'était ce qu'était venu chercher Ghost, un moyen de refermer sa boucle de vie, pour que le fil arrête de se dérouler et d'étirer son corps avec lui, même s'il n'aimait pas tellement l'idée d'être l'esclave de l'Oubli. Être celui de l'Amour, ça faisait peur aussi. Mais il laissa Erzulie l'entraîner dans sa danse, tant bien que mal, parce qu'il n'avait jamais su se mouvoir avec cette fluidité, cette grâce de serpent qui le captivait. Il la suivait des yeux plus que des gestes. Contempler, il savait faire. Et elle savait y faire, elle aussi, et elle lui faisait oublier qu'il avait peur, et elle le faisait sourire. « Rien n'est grave, Fantôme-Farine. Jamais ! » Et ça, il voulait bien le croire.

Au moment où elle disait que demain ne viendrait peut-être jamais, Ghost remarqua que la nuit s'était éclaircie, déjà délogée par la lumière de l'aube, les branches de Mathousála qui s'y découpaient en ombre chinoise. Il ne s'était pourtant pas passé si longtemps depuis son départ, mais l'île n'en faisait qu'à sa tête, ou peut-être Peter dans sa joie folle avait-il été pris d'insomnie.

« Redonne de la couleur à ton insouciance, c'est ça qui te rend vieux. »

Ghost arrêta la danse d'Erzulie en la tenant par les hanches, elle pendu à son cou. Elle avait raison, bien sûr. Il grandissait lorsqu'il angoissait. Il angoissait lorsqu'il grandissait. C'était exactement comme avant, dans le monde gris, quand l'angoisse lui donnait mal au ventre et que le mal de ventre l'angoissait. Il avait toujours eu du mal à identifier le vrai coupable dans ces cas-là, mais cette fois Erzulie avait raison, et il pouvait mettre un terme au cercle vicieux. Il fallait juste qu'il arrête d'avoir peur. C'était d'une simplicité enfantine.

« Bo mwen. »

Ghost enfouit son nez dans le cou d'Erzulie. Il n'avait aucune idée de ce que voulaient dire les deux mots qu'elle avait prononcés mais elle en avait dit bien assez avec les gestes et les regards, même pour le pitoyable interprète qu'il était. Restait à réussir à éteindre son cerveau, à faire taire les interrogations et les débats qui s'y jouaient à toute vitesse. Il était sûrement le seul garçon de son âge à penser encore avec sa tête dans un moment pareil. Il releva la tête et la regarda, ouvrit la bouche sans savoir ce qu'il allait dire.

« Regarde, on est déjà demain. » Et il se mit à rire un peu de joie et un peu d'auto-dérision. Le sourire toujours accroché aux lèvres, il remonta une main jusqu'au visage d'Erzulie pour caresser du dos de ses doigts les lèvres qu'elle voulait si évidemment lui offrir. Il ne pouvait quand même pas être aussi idiot. Arrête de te tourmenter avec des conséquences imaginaires, Ghost. Il courba sa nuque d'oiseau pour venir chercher le baiser qui le narguait. Il était trop grand pour encore appeler ça un dé à coudre. Il n'avait jamais appelé ça un dé à coudre, c'était triste à admettre. Mais les lèvres d'Erzulie, elles étaient bien plus douces qu'un dé à coudre. Et pourtant il n'était pas obligé de grandir, parce qu'elle avait raison.

« J'ai pas besoin de Mathousála, » murmura-t-il à la jeune mambo, ses sourcils arqués, ses yeux légèrement arrondis par la surprise. Il prit le visage caramel entre ses deux mains pâles, comme pour tester sa réalité, en observa tous les détails, les petites imperfections qui prouvaient qu'elle n'était pas un sortilège.
« Mais je suis content que tu me l'aies montré, merci. »
Revenir en haut Aller en bas
Erzulie
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 110
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Entre l'enfance et l'âge adulte...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Mar 27 Sep - 10:35




- Regarde, on est déjà demain.

La tentative de diversion est dérisoire, Erzulie reste à accrochée à son cou, ses grands yeux miroitants lui noyant l'âme, ses lèvres tendues vers un baiser qui vient lui effleurer la pulpe.
Bo-Karès.
Bo-Tandrès
L'Amour a l'impression de tournoyer bien d'avantage que lorsqu'elle danse. Son coeur-cru, vendu aux sortilèges du sorcier blanc, est vaincu. Un peu de farine poudre sur son coeur noir. Un hameçon qui devient harpon.

- J'ai pas besoin de Mathousála.

Il a l'air surpris et heureux. Elle glousse en écho.  Elle se sent légère, légère. Ballerine sur pointes. Toupie sans arrêt. Les doigts effilés de Ghost, si doux, se mélange à sa peau. Elle frissonne, malgré la chaleur, elle frissonne comme si ce contact était le premier de toute sa vie.

-Mais je suis content que tu me l'aies montré, merci.

On presse son palpitant comme un fruit mûre. Quelle sensation étrange de n'être qu'un jus de soi-même, déliquescent, sucré et tumultueux. Frais comme le temps qu'ils n'ont pas au dessus de leurs têtes jumelées.

- Tu es un puissant sorcier Fantôme-Farine... Murmure-t-elle.

Elle lui embrasse le front en riant.

- Je pensais te marabouter...

Elle bécote chacune de ses paupières papillonnantes. Sa bouche s'aventure sur l'arrête de son nez immaculé et glisse dans la neige.

- Et c’est toi qui m’envoûte ? Li nan mond lan tèt anba !

Elle rit. C’est un rire éclatant, vibrant d'insouciance. Libérateur.
Tant pis si Tati la battra, une nouvelle fois, à son retour.
Tant pis si Tonton Zharvakko se désopilera de son inconscience.
Tant pis pour ce fiancé qu'on lui impose et qui l'indispose.
Tout cela n'a pas d'importance pour une jeune fille qui fleurit pour la première fois.

- Toi alors ! le gourmande-t-elle avant de presser ses lèvres avec plus de vigueur sur les siennes. Les dés à coudre ne sont pas aussi brûlants, ni aussi suaves. Les dés à coudre n'ont pas de langue, il faut dire. Tu reviendras me voir ? souffle-t-elle, soudain inquiète par ce jour qui se lève et qui lui rappelle qu'elle demeure progéniture de nuit.

Les charmes sont éphémère. Tout se brise pour qui sait y faire.
Erzulie-Sans-Nom, L'enfant au coeur calciné du Bayou, ne souhaite pas échapper à son sort. Elle ne s'y rebellera plus.

- Prend un morceau de moi. Fais-t-en un gri-gri.

Ses mains sombres recouvrent celles de l'albinos.

- Tu veux bien ? demande-t-elle avec une expression touchante, et qui pour la première fois la fait apparaître telle qu'elle est : une gosse, tout comme lui.








Avatar temporaire de Loish.
Signatures gif : Alisha de Misfits et Lianne de la Havas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Ven 18 Nov - 13:58


« Tu es un puissant sorcier Fantôme-Farine... Je pensais te marabouter... Et c’est toi qui m’envoûte ? Li nan mond lan tèt anba ! »

Il avait beau ne pas comprendre les mots de sa langue étrange, pas même la façon dont sa bouche pouvait produire ces enchaînements de sons bondissants et alambiqués, Ghost ne pouvait que rire avec elle. Lui, un puissant sorcier, ça avait de quoi l'amuser aussi. Et en riant il contempla le doux visage encore poupin et les dents presque étincelantes dans le demi-jour et il eut envie de l'embrasser encore. Mais elle le devança, et il se laissa faire bien volontiers.

« Toi alors ! Tu reviendras me voir ? Prend un morceau de moi. Fais-t-en un gri-gri. Tu veux bien ? »

Il sentit leurs doigts s'entrelacer, puis il libéra une main pour la glisser le long de son bras, jusqu'à son épaule. Il lui chatouilla le cou et, un peu hésitant, un peu fou de ce qui était en train de lui arriver, il déposa un nouveau baiser sur ses lèvres. Les siens étaient plus chastes que ceux de la jeune mambo, mais il la laissait l'entraîner dans ces échanges de salive qu'il n'avait jusque-là jamais fait plus qu'imaginer. Il caressa son nez avec le sien et, doucement, s'écarta d'elle pour la regarder, le sourire vissé sur ses lèvres pour l'éternité, ou telle était son impression, et les yeux pétillants de joie. Bleus mais pas glacés, bleus et pourtant emplis de chaleur.

«  Bien sûr que je reviendrai te voir. » Il n'était pas un goujat. «  Un grigri ? Ce sera un peu magique ? »

Il entortilla entre deux doigts une mèche de ses cheveux aux boucles serrées. Bien sûr que ce serait magique. Cette nuit était magique, ses sentiments étaient magiques ce soir. Parce qu'on l'avait toujours mis en garde : si on ne voulait pas grandir, il ne fallait surtout, surtout pas tomber amoureux. Et peut-être n'était-il pas vraiment amoureux, après seulement quelques heures passées en la compagnie d'Erzulie, et peut-être était-ce là sa magie – on ne l'appelait sans doute pas l'Amour pour rien. Et peut-être l'oublierait-il dans quelques jours, quelques années, parce que ça, c'était la magie de l'île, magie parfois regrettable. Peut-être, oui, mais il n'en avait cure. Parce qu'il se sentait amoureux pour l'instant et ça l'avait guéri de son angoisse, et c'était son angoisse et pas son amour qui le faisait grandir, il en était certain.

«  Attends, » dit-il en la lâchant, à contre-cœur, pour fouiller dans ses deux poches. Comme celles des enfants, elles étaient toujours pleines de broutilles et il espérait y trouver de quoi couper une petite mèche de ses cheveux. Défilèrent entre ses doigts divers cailloux, écrous, vis, ficelles, rubans, plumes, jusqu'à ce qu'il tombe sur un petit couteau suisse. «  Ahah ! » fit-il dans un rire triomphal, en le brandissant. «  Ne bouge pas, je voudrais pas t'abîmer. » Tout mais pas ça.

Délicatement, il attrapa une mèche dissimulée sous la masse de cheveux, plaça la petit lame à une dizaine de centimètres de la pointe, et parvint à couper la mèche juste assez épaisse pour ne pas la perdre. Il y attacha une ficelle puis un ruban et lui montra le résultat.

«  C'est un grigri, comme ça ? Oh, attends. Encore un peu. »

Avec moins de précaution cette fois, il prit une mèche de ses propres cheveux et répéta les mêmes gestes, ajoutant une petite plume à son ouvrage, avant de le lui tendre.

« Tu veux ? »

Il l'oublierait peut-être tôt ou tard mais, pour sûr, en cet instant, il avait l'air parfaitement béat d'un amoureux transi.
Revenir en haut Aller en bas
Erzulie
avatar

☠ Habitant du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 110
✘ SURNOM : l'Amour
✘ AGE DU PERSO : Entre l'enfance et l'âge adulte...

✘ DISPO POUR RP ? : Contacte-moi !
✘ LIENS : .
Erzili O!Ke ou nwe,
Erzili O! Ke ou nwe,
Ke o nwe,
Men se pa put petit kay la!


MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Dim 8 Jan - 17:13



-Ce sera un peu magique ?
- C'est toujours un peu magique, chou, toujours quand ça vient de là. Et l'Amour  de poser sa paume sur le torse frêle de son amoureux.

"Amoureux".
En voilà une incongruité.
Un homme.
Un homme lui a volé son coeur-charbon. Gangrène ! Gangrène !
Les femmes de la lignée d'Erzulie sont fortes, libres et sans pitié. Elles ne connaissent que trop les coups et la duplicité des mâles qui les ont forgées. Elles rendent la pareil au centuple, et répondent à la violence par le poison, à la trahison, par la torture. La Mort est une femme et une complice. On lui dit de se méfier depuis le berceau, avec milles menaces qui pleuvent sous la peau. On lui dit d'avoir peur, de ne jamais donner. Son coeur et sa vertu sont les ingrédients les plus puissants des plus sombres malédictions

Mais Ghost est différent.
Il est doux.
Il est bon.
Il étale son fourbis de Marabout, objets étranges et exotiques dont elle ne connait pas les vertus. Cette bizarrerie tendre lui vole un sourire. Ghost lui effleure la nuque avec une considération qu'on ne lui a jamais témoignée.

- Attends...

Et elle attend avec le coeur en fusion, qui fond, qui fond. Elle accueille son exultation avec une joie qu'elle fait sienne, en écho chantant. Elle se surprend elle-même de cet unisson de chorale.

- Oh, attends. Encore un peu.

Et elle attend, toujours, l'âme en ébullition. L'offrande est belle. Elle l'émeut.

- Tu veux ?
- Je veux. Je vais même faire mieux.

Solennellement, elle tresse la mèche blanche avec sa tignasse de suie. La plume chatouille le creux de son cou. Elle lui offre la réciproque en nouant sa boucle égarée avec les cheveux de lait de son compagnon. Elle arrache une perle de ses breloques pour orner l'ensemble.
Valse des complémentaires.
Les voilà unis pour des promesses de lendemain dans cette éternité monotone. Erzulie scelle leur pacte secret d'un ultime baiser.

- Lorsque tu voudras me voir, noue un ruban aux branches de Mathousalà. Je viendrais te retrouver le soir même, à la faveur de l'Esprit-Nuit.

Elle le gratifie d'une caresse sur la joue avant de disparaitre, en quelques bonds, de là où ils sont venus.

- Pa bliye m '...

"Ne m'oublie pas...".
Mais qui pourrait oublier l'Amour, quand il l'a rencontré ?







Avatar temporaire de Loish.
Signatures gif : Alisha de Misfits et Lianne de la Havas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   Ven 13 Jan - 15:43

The End


On aurait pas cru, avouons le bien,
Qu'une amitié entre blanc et brun,
Qu'une union entre farine et boue,
Porterait chance à ces grands bouts,
Les coeurs s'agitent dans la demi-nuit,
Tandis que le fantôme rentre chez lui.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Swamp Song • Erzulie   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» SWAMP THING / La Créature des marais (Kenner) 1990-1991
» Banana Song x)
» [RP] Réunion de famille chez les d'Erzulie Dantor
» [NIE] Swamp stalker
» Song of Blade and Heroes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Bayou Vaudou-